Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir?"

Transcription

1 FICHE N 50 avril 2003 Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir? La juste dose, c est mieux L analyse de sol est le préalable à tout raisonnement de l utilisation des nombreuses formes d engrais minéraux disponibles sur le marché. Le choix d un engrais ne doit pas être déterminé uniquement par son prix. Il doit se faire suivant plusieurs critères : la forme, la solubilité, l adaptation au type de sol, la granulométrie, la qualité de l épandage, le niveau de fertilité de la parcelle, les besoins en éléments fertilisants pour la culture. Tous ces éléments additionnés conditionnent le choix d une formule d engrais pour votre exploitation. Il faut donc être vigilant au moment des achats. Lorsque la quantité d éléments fertilisants à apporter à la culture est déterminée, le choix d un engrais et d une dose de produit portera sur des critères de composition de l engrais. Les elements principaux L azote : Selon la forme de l engrais azoté, on distingue plusieurs catégories : Azote uréique : non assimilé directement par la plante. Cette forme peut être pénalisante en cas de printemps froid : son hydrolyse est rapide, mais l ammoniac produit doit être minéralisé en nitrates. Azote ammoniacal : très peu assimilé par la plante Azote nitrique : d action rapide c est la forme la plus assimilable par la plante. Cette forme d azote n est pas retenue dans le sol, d ou d importants risques de lessivage. Le phosphore : il existe 3 grandes catégories : Les insolubles : ce sont des phosphates naturels, leur solubilisation augmente avec leur surface de contact avec le sol. Leur action est pourtant très lente, ce sont des engrais à utiliser. En sol acide voire neutre (ph < 6.5) Les hyposolubles : on y trouve les scories, phospal, phosphate bicalcique. Leur libération est progressive et ralentie. Ils sont à apporter assez tôt avant les besoins. Les scories, par leur action amendante, sont à réserver en sol acide et neutre. Les phospals sont à utiliser en sol neutre ou basique. Les solubles : phosphate d ammoniaque, superphosphates. Leur action est rapide puisqu ils sont solubles. C est la forme de phosphore qui a le meilleur coefficient d utilisation par les plantes. Pour leur maximum d efficacité, ils doivent être employés au printemps, le plus près possible des besoins de la plante. Ils sont adaptés à tous les types de sols. La potasse : le critère de choix d un engrais potassique sera la présence ou l absence de chlore ou de soufre. Parmi les formes potassiques simples, la forme la plus couramment utilisée est le chlorure de potasse ; c est la moins onéreuse, elle convient à tous les types de sol et à la plupart des cultures. Composition et criteres de choix des engrais les plus courants Les engrais simples Engrais azotés NOM Composition (en % N total) Critères de choix/conseils d utilisation Ammoniacal nitrique uréïque Ammonitrate 33.5 % 16,75 16,75 Action assez rapide Polyvalent A préférer pour maïs sur sols lourds se réchauffant mal Perlurée 46 % 46 Action lente = apporter avant les besoins de la plante Risques d intoxication ammoniacale sur maïs (température basses, sols humides, ph faibles) En moyenne c est la forme la moins chère Solution azotée 30 % 7,4 7,4 15,2 Action assez lente Attention en végétation aux risques de brûlures Répartition homogène Ammoniac anhydre 82,5 Action lente = apports avant besoins 82,5 % Pertes possibles par volatilisation, injection nécessaire dans le sol (15 cm) Risque d intoxication ammoniacale surtout sur maïs, renforcée par les températures basses, sols humides, ph faibles

2 Engrais phosphatés Supertriple 45 % Adapté à tous les types de sols Effet starter (démarrage) non négligeable (augmente la vigueur de départ en sols froids lors d un apport en localisé). Engrais potassiques Chlorure de potasse 60 % Utilisation possible dans tous les sols et pour toutes les cultures sauf celles craignant le chlore (tabac, lin, haricot) Engrais le plus utilisé Sulfate de potasse 50 % Engrais plus cher Utilisation possible dans tous les sols et sur toutes les cultures Apporte du soufre utile aux cultures (notamment chou, colza, blé) Epandeur à engrais Les engrais composés Engrais binaires et ternaires On appelle engrais composés les produits contenant au moins deux des trois éléments fertilisants de base N - P - K. Les engrais composés sont désignés par une formule de 2 ou 3 nombres représentant la quantité d éléments contenus dans 100 kg d engrais. Le premier nombre indique l azote, le deuxième l acide phosphorique, le troisième la potasse. On désigne par le mot équilibre la proportion des éléments contenus dans un engrais composé par rapport à l azote égalé à 1. Ex : équilibre équilibre équilibre Granulomètre Connaissance des elements fertilisants Il faut tenir compte de l étiquette ou de la fiche technique du produit, et ne pas se limiter aux indications du bon de commande. Ainsi, plusieurs critères apparaissent : Identification du produit et référence à la réglementation Dénomination du type d engrais Teneurs déclarées en éléments fertilisants majeurs Masse Nom et adresse du responsable de la mise sur le marché Teneur en chlore Teneurs déclarées en éléments secondaires Code identifiant l emballeur. Tous ces points assurent une bonne connaissance des éléments fertilisants du produit et permettent donc une bonne élaboration de la quantité d engrais à apporter. Au moment des achats, vous avez le choix entre différents engrais simples ou composés. En fonction de quoi se décider pour les uns ou pour les autres? Il faut considérer successivement les questions de prix, de simplification du travail sur l exploitation, enfin de besoins sur le plan agronomique. De plus, les éléments fertilisants contenus dans les déjections animales (engrais organiques) de l exploitation, ont un comportement similaire, pour le phosphore et la potasse, à ceux des engrais minéraux. Ils devront être pris en compte. La qualité de leur granulation, leur facilité de conservation et la solubilité des éléments fertilisants expliquent la place prise sur le marché par les formules de complexes N P et N P K. NP : ce sont souvent des engrais très solubles, utilisés pour accélérer la végétation au semis ex NK : utilisables sur toutes les cultures et en particulier sur certaines cultures spéciales (légumes, fleurs, arbres fruitiers). PK : ce sont essentiellement des engrais utilisés comme fumure de fond : 0/25/25 et 0/20/30. NPK : la haute concentration ainsi que la grande solubilité des éléments se retrouvent chez les uns et les autres ex : 15/15/15, 22/11/11, 13/15/23. Lire une étiquette... SUIVRE FERT ILL C EST UTILE Animateurs de FERT ILL : Léonie FRITSCH et Grégory LEMERCIER - Chambre d Agriculture du Bas-Rhin - 1, rue de Hollande BENFELD - Tél Partenaires techniques : ARAA - Chambre d Agriculture du Haut-Rhin - ARVALIS - DIREN - AERM - CAH - CAC - Ets Armbruster Frères - Ets Gustave Muller - Alsace Lait - Est Lait - Copvial - Conseil Général du Bas-Rhin Action soutenue par le Conseil Régional d Alsace, l Agence de l eau Rhin-Meuse et la Chambre d Agriculture du Bas-Rhin.

3 FICHE N 50 avril 2003 Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir? Ensemble, progressons L analyse de sol est le préalable à tout raisonnement de l utilisation des nombreuses formes d engrais minéraux disponibles sur le marché. Le choix d un engrais ne doit pas être déterminé uniquement par son prix. Il doit se faire suivant plusieurs critères : la forme, la solubilité, l adaptation au type de sol, la granulométrie, la qualité de l épandage, le niveau de fertilité de la parcelle, les besoins en éléments fertilisants pour la culture. Tous ces éléments additionnés conditionnent le choix d une formule d engrais pour votre exploitation. Il faut donc être vigilant au moment des achats. Lorsque la quantité d éléments fertilisants à apporter à la culture est déterminée, le choix d un engrais et d une dose de produit portera sur des critères de composition de l engrais. Les elements principaux L azote : Selon la forme de l engrais azoté, on distingue plusieurs catégories : Azote uréique : non assimilé directement par la plante. Cette forme peut être pénalisante en cas de printemps froid : son hydrolyse est rapide, mais l ammoniac produit doit être minéralisé en nitrates. Azote ammoniacal : très peu assimilé par la plante Azote nitrique : d action rapide c est la forme la plus assimilable par la plante. Cette forme d azote n est pas retenue dans le sol, d ou d importants risques de lessivage. Le phosphore : il existe 3 grandes catégories : Les insolubles : ce sont des phosphates naturels, leur solubilisation augmente avec leur surface de contact avec le sol. Leur action est pourtant très lente, ce sont des engrais à utiliser. En sol acide voire neutre (ph < 6.5) Les hyposolubles : on y trouve les scories, phospal, phosphate bicalcique. Leur libération est progressive et ralentie. Ils sont à apporter assez tôt avant les besoins. Les scories, par leur action amendante, sont à réserver en sol acide et neutre. Les phospals sont à utiliser en sol neutre ou basique. Les solubles : phosphate d ammoniaque, superphosphates. Leur action est rapide puisqu ils sont solubles. C est la forme de phosphore qui a le meilleur coefficient d utilisation par les plantes. Pour leur maximum d efficacité, ils doivent être employés au printemps, le plus près possible des besoins de la plante. Ils sont adaptés à tous les types de sols. La potasse : le critère de choix d un engrais potassique sera la présence ou l absence de chlore ou de soufre. Parmi les formes potassiques simples, la forme la plus couramment utilisée est le chlorure de potasse ; c est la moins onéreuse, elle convient à tous les types de sol et à la plupart des cultures. Composition et criteres de choix des engrais les plus courants Les engrais simples Engrais azotés NOM Composition (en % N total) Critères de choix/conseils d utilisation Ammoniacal nitrique uréïque Ammonitrate 33.5 % 16,75 16,75 Action assez rapide Polyvalent A préférer pour maïs sur sols lourds se réchauffant mal Perlurée 46 % 46 Action lente = apporter avant les besoins de la plante Risques d intoxication ammoniacale sur maïs (température basses, sols humides, ph faibles) En moyenne c est la forme la moins chère Solution azotée 30 % 7,4 7,4 15,2 Action assez lente Attention en végétation aux risques de brûlures Répartition homogène Ammoniac anhydre 82,5 Action lente = apports avant besoins 82,5 % Pertes possibles par volatilisation, injection nécessaire dans le sol (15 cm) Risque d intoxication ammoniacale surtout sur maïs, renforcée par les températures basses, sols humides, ph faibles

4 Engrais phosphatés Supertriple 45 % Adapté à tous les types de sols Effet starter (démarrage) non négligeable (augmente la vigueur de départ en sols froids lors d un apport en localisé). Engrais potassiques Chlorure de potasse 60 % Utilisation possible dans tous les sols et pour toutes les cultures sauf celles craignant le chlore (tabac, lin, haricot) Engrais le plus utilisé Sulfate de potasse 50 % Engrais plus cher Utilisation possible dans tous les sols et sur toutes les cultures Apporte du soufre utile aux cultures (notamment chou, colza, blé) Epandeur à engrais Les engrais composés Engrais binaires et ternaires On appelle engrais composés les produits contenant au moins deux des trois éléments fertilisants de base N - P - K. Les engrais composés sont désignés par une formule de 2 ou 3 nombres représentant la quantité d éléments contenus dans 100 kg d engrais. Le premier nombre indique l azote, le deuxième l acide phosphorique, le troisième la potasse. On désigne par le mot équilibre la proportion des éléments contenus dans un engrais composé par rapport à l azote égalé à 1. Ex : équilibre équilibre équilibre Granulomètre Connaissance des elements fertilisants Il faut tenir compte de l étiquette ou de la fiche technique du produit, et ne pas se limiter aux indications du bon de commande. Ainsi, plusieurs critères apparaissent : Identification du produit et référence à la réglementation Dénomination du type d engrais Teneurs déclarées en éléments fertilisants majeurs Masse Nom et adresse du responsable de la mise sur le marché Teneur en chlore Teneurs déclarées en éléments secondaires Code identifiant l emballeur. Tous ces points assurent une bonne connaissance des éléments fertilisants du produit et permettent donc une bonne élaboration de la quantité d engrais à apporter. Au moment des achats, vous avez le choix entre différents engrais simples ou composés. En fonction de quoi se décider pour les uns ou pour les autres? Il faut considérer successivement les questions de prix, de simplification du travail sur l exploitation, enfin de besoins sur le plan agronomique. De plus, les éléments fertilisants contenus dans les déjections animales (engrais organiques) de l exploitation, ont un comportement similaire, pour le phosphore et la potasse, à ceux des engrais minéraux. Ils devront être pris en compte. La qualité de leur granulation, leur facilité de conservation et la solubilité des éléments fertilisants expliquent la place prise sur le marché par les formules de complexes N P et N P K. NP : ce sont souvent des engrais très solubles, utilisés pour accélérer la végétation au semis ex NK : utilisables sur toutes les cultures et en particulier sur certaines cultures spéciales (légumes, fleurs, arbres fruitiers). PK : ce sont essentiellement des engrais utilisés comme fumure de fond : 0/25/25 et 0/20/30. NPK : la haute concentration ainsi que la grande solubilité des éléments se retrouvent chez les uns et les autres ex : 15/15/15, 22/11/11, 13/15/23. Lire une étiquette... Animateur de FERTI ZORN : Rémy Michaël et Patrick ROHRBACHER - Chambre d Agriculture du Bas-Rhin - 2, avenue de Wissembourg HAGUENAU - Tél Partenaires techniques : ARAA - Chambre d Agriculture du Bas-Rhin - ARVALIS - DIREN - AERM - Comptoir agricole - Ets Gustave Muller - ALSATABAC - Cophoudal - Sucreries Raffineries d Erstein Action soutenue par la Chambre d Agriculture du Bas-Rhin, le Conseil Général du Bas-Rhin, l Agence de l Eau Rhin-Meuse. Renouvellement du label FERTI-MIEUX 2001

5 FICHE N 50 avril 2003 Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir? Nous cultivons la qualité L analyse de sol est le préalable à tout raisonnement de l utilisation des nombreuses formes d engrais minéraux disponibles sur le marché. Le choix d un engrais ne doit pas être déterminé uniquement par son prix. Il doit se faire suivant plusieurs critères : la forme, la solubilité, l adaptation au type de sol, la granulométrie, la qualité de l épandage, le niveau de fertilité de la parcelle, les besoins en éléments fertilisants pour la culture. Tous ces éléments additionnés conditionnent le choix d une formule d engrais pour votre exploitation. Il faut donc être vigilant au moment des achats. Lorsque la quantité d éléments fertilisants à apporter à la culture est déterminée, le choix d un engrais et d une dose de produit portera sur des critères de composition de l engrais. Les elements principaux L azote : Selon la forme de l engrais azoté, on distingue plusieurs catégories : Azote uréique : non assimilé directement par la plante. Cette forme peut être pénalisante en cas de printemps froid : son hydrolyse est rapide, mais l ammoniac produit doit être minéralisé en nitrates. Azote ammoniacal : très peu assimilé par la plante Azote nitrique : d action rapide c est la forme la plus assimilable par la plante. Cette forme d azote n est pas retenue dans le sol, d ou d importants risques de lessivage. Le phosphore : il existe 3 grandes catégories : Les insolubles : ce sont des phosphates naturels, leur solubilisation augmente avec leur surface de contact avec le sol. Leur action est pourtant très lente, ce sont des engrais à utiliser. En sol acide voire neutre (ph < 6.5) Les hyposolubles : on y trouve les scories, phospal, phosphate bicalcique. Leur libération est progressive et ralentie. Ils sont à apporter assez tôt avant les besoins. Les scories, par leur action amendante, sont à réserver en sol acide et neutre. Les phospals sont à utiliser en sol neutre ou basique. Les solubles : phosphate d ammoniaque, superphosphates. Leur action est rapide puisqu ils sont solubles. C est la forme de phosphore qui a le meilleur coefficient d utilisation par les plantes. Pour leur maximum d efficacité, ils doivent être employés au printemps, le plus près possible des besoins de la plante. Ils sont adaptés à tous les types de sols. La potasse : le critère de choix d un engrais potassique sera la présence ou l absence de chlore ou de soufre. Parmi les formes potassiques simples, la forme la plus couramment utilisée est le chlorure de potasse ; c est la moins onéreuse, elle convient à tous les types de sol et à la plupart des cultures. Composition et criteres de choix des engrais les plus courants Les engrais simples Engrais azotés NOM Composition (en % N total) Critères de choix/conseils d utilisation Ammoniacal nitrique uréïque Ammonitrate 33.5 % 16,75 16,75 Action assez rapide Polyvalent A préférer pour maïs sur sols lourds se réchauffant mal Perlurée 46 % 46 Action lente = apporter avant les besoins de la plante Risques d intoxication ammoniacale sur maïs (température basses, sols humides, ph faibles) En moyenne c est la forme la moins chère Solution azotée 30 % 7,4 7,4 15,2 Action assez lente Attention en végétation aux risques de brûlures Répartition homogène Ammoniac anhydre 82,5 Action lente = apports avant besoins 82,5 % Pertes possibles par volatilisation, injection nécessaire dans le sol (15 cm) Risque d intoxication ammoniacale surtout sur maïs, renforcée par les températures basses, sols humides, ph faibles

6 Engrais phosphatés Supertriple 45 % Adapté à tous les types de sols Effet starter (démarrage) non négligeable (augmente la vigueur de départ en sols froids lors d un apport en localisé). Engrais potassiques Chlorure de potasse 60 % Utilisation possible dans tous les sols et pour toutes les cultures sauf celles craignant le chlore (tabac, lin, haricot) Engrais le plus utilisé Sulfate de potasse 50 % Engrais plus cher Utilisation possible dans tous les sols et sur toutes les cultures Apporte du soufre utile aux cultures (notamment chou, colza, blé) Epandeur à engrais Les engrais composés Engrais binaires et ternaires On appelle engrais composés les produits contenant au moins deux des trois éléments fertilisants de base N - P - K. Les engrais composés sont désignés par une formule de 2 ou 3 nombres représentant la quantité d éléments contenus dans 100 kg d engrais. Le premier nombre indique l azote, le deuxième l acide phosphorique, le troisième la potasse. On désigne par le mot équilibre la proportion des éléments contenus dans un engrais composé par rapport à l azote égalé à 1. Ex : équilibre équilibre équilibre Granulomètre Connaissance des elements fertilisants Il faut tenir compte de l étiquette ou de la fiche technique du produit, et ne pas se limiter aux indications du bon de commande. Ainsi, plusieurs critères apparaissent : Identification du produit et référence à la réglementation Dénomination du type d engrais Teneurs déclarées en éléments fertilisants majeurs Masse Nom et adresse du responsable de la mise sur le marché Teneur en chlore Teneurs déclarées en éléments secondaires Code identifiant l emballeur. Tous ces points assurent une bonne connaissance des éléments fertilisants du produit et permettent donc une bonne élaboration de la quantité d engrais à apporter. Au moment des achats, vous avez le choix entre différents engrais simples ou composés. En fonction de quoi se décider pour les uns ou pour les autres? Il faut considérer successivement les questions de prix, de simplification du travail sur l exploitation, enfin de besoins sur le plan agronomique. De plus, les éléments fertilisants contenus dans les déjections animales (engrais organiques) de l exploitation, ont un comportement similaire, pour le phosphore et la potasse, à ceux des engrais minéraux. Ils devront être pris en compte. La qualité de leur granulation, leur facilité de conservation et la solubilité des éléments fertilisants expliquent la place prise sur le marché par les formules de complexes N P et N P K. NP : ce sont souvent des engrais très solubles, utilisés pour accélérer la végétation au semis ex NK : utilisables sur toutes les cultures et en particulier sur certaines cultures spéciales (légumes, fleurs, arbres fruitiers). PK : ce sont essentiellement des engrais utilisés comme fumure de fond : 0/25/25 et 0/20/30. NPK : la haute concentration ainsi que la grande solubilité des éléments se retrouvent chez les uns et les autres ex : 15/15/15, 22/11/11, 13/15/23. Lire une étiquette... Animateur de FERTI Nord Alsace : Pierre GEIST - Chambre d Agriculture du Bas-Rhin - 2, avenue de Wissembourg HAGUENAU - Tél Partenaires techniques : ARAA - Chambre d Agriculture du Haut-Rhin - ARVALIS - DIREN - AERM - Comptoir agricole - Ets Gustave Muller - ALSATABAC - Cophoudal - Sucreries Raffineries d Erstein Action soutenue par la Chambre d Agriculture du Bas-Rhin, le Conseil Général du Bas-Rhin, l Agence de l Eau Rhin-Meuse.

7 FICHE N 50 avril 2003 Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir? Ajustons nos pratiques L analyse de sol est le préalable à tout raisonnement de l utilisation des nombreuses formes d engrais minéraux disponibles sur le marché. Le choix d un engrais ne doit pas être déterminé uniquement par son prix. Il doit se faire suivant plusieurs critères : la forme, la solubilité, l adaptation au type de sol, la granulométrie, la qualité de l épandage, le niveau de fertilité de la parcelle, les besoins en éléments fertilisants pour la culture. Tous ces éléments additionnés conditionnent le choix d une formule d engrais pour votre exploitation. Il faut donc être vigilant au moment des achats. Lorsque la quantité d éléments fertilisants à apporter à la culture est déterminée, le choix d un engrais et d une dose de produit portera sur des critères de composition de l engrais. Les elements principaux L azote : Selon la forme de l engrais azoté, on distingue plusieurs catégories : Azote uréique : non assimilé directement par la plante. Cette forme peut être pénalisante en cas de printemps froid : son hydrolyse est rapide, mais l ammoniac produit doit être minéralisé en nitrates. Azote ammoniacal : très peu assimilé par la plante Azote nitrique : d action rapide c est la forme la plus assimilable par la plante. Cette forme d azote n est pas retenue dans le sol, d ou d importants risques de lessivage. Le phosphore : il existe 3 grandes catégories : Les insolubles : ce sont des phosphates naturels, leur solubilisation augmente avec leur surface de contact avec le sol. Leur action est pourtant très lente, ce sont des engrais à utiliser. En sol acide voire neutre (ph < 6.5) Les hyposolubles : on y trouve les scories, phospal, phosphate bicalcique. Leur libération est progressive et ralentie. Ils sont à apporter assez tôt avant les besoins. Les scories, par leur action amendante, sont à réserver en sol acide et neutre. Les phospals sont à utiliser en sol neutre ou basique. Les solubles : phosphate d ammoniaque, superphosphates. Leur action est rapide puisqu ils sont solubles. C est la forme de phosphore qui a le meilleur coefficient d utilisation par les plantes. Pour leur maximum d efficacité, ils doivent être employés au printemps, le plus près possible des besoins de la plante. Ils sont adaptés à tous les types de sols. La potasse : le critère de choix d un engrais potassique sera la présence ou l absence de chlore ou de soufre. Parmi les formes potassiques simples, la forme la plus couramment utilisée est le chlorure de potasse ; c est la moins onéreuse, elle convient à tous les types de sol et à la plupart des cultures. Composition et criteres de choix des engrais les plus courants Les engrais simples Engrais azotés NOM Composition (en % N total) Critères de choix/conseils d utilisation Ammoniacal nitrique uréïque Ammonitrate 33.5 % 16,75 16,75 Action assez rapide Polyvalent A préférer pour maïs sur sols lourds se réchauffant mal Perlurée 46 % 46 Action lente = apporter avant les besoins de la plante Risques d intoxication ammoniacale sur maïs (température basses, sols humides, ph faibles) En moyenne c est la forme la moins chère Solution azotée 30 % 7,4 7,4 15,2 Action assez lente Attention en végétation aux risques de brûlures Répartition homogène Ammoniac anhydre 82,5 Action lente = apports avant besoins 82,5 % Pertes possibles par volatilisation, injection nécessaire dans le sol (15 cm) Risque d intoxication ammoniacale surtout sur maïs, renforcée par les températures basses, sols humides, ph faibles

8 Engrais phosphatés Supertriple 45 % Adapté à tous les types de sols Effet starter (démarrage) non négligeable (augmente la vigueur de départ en sols froids lors d un apport en localisé). Engrais potassiques Chlorure de potasse 60 % Utilisation possible dans tous les sols et pour toutes les cultures sauf celles craignant le chlore (tabac, lin, haricot) Engrais le plus utilisé Sulfate de potasse 50 % Engrais plus cher Utilisation possible dans tous les sols et sur toutes les cultures Apporte du soufre utile aux cultures (notamment chou, colza, blé) Epandeur à engrais Les engrais composés Engrais binaires et ternaires On appelle engrais composés les produits contenant au moins deux des trois éléments fertilisants de base N - P - K. Les engrais composés sont désignés par une formule de 2 ou 3 nombres représentant la quantité d éléments contenus dans 100 kg d engrais. Le premier nombre indique l azote, le deuxième l acide phosphorique, le troisième la potasse. On désigne par le mot équilibre la proportion des éléments contenus dans un engrais composé par rapport à l azote égalé à 1. Ex : équilibre équilibre équilibre Granulomètre Connaissance des elements fertilisants Il faut tenir compte de l étiquette ou de la fiche technique du produit, et ne pas se limiter aux indications du bon de commande. Ainsi, plusieurs critères apparaissent : Identification du produit et référence à la réglementation Dénomination du type d engrais Teneurs déclarées en éléments fertilisants majeurs Masse Nom et adresse du responsable de la mise sur le marché Teneur en chlore Teneurs déclarées en éléments secondaires Code identifiant l emballeur. Tous ces points assurent une bonne connaissance des éléments fertilisants du produit et permettent donc une bonne élaboration de la quantité d engrais à apporter. Au moment des achats, vous avez le choix entre différents engrais simples ou composés. En fonction de quoi se décider pour les uns ou pour les autres? Il faut considérer successivement les questions de prix, de simplification du travail sur l exploitation, enfin de besoins sur le plan agronomique. De plus, les éléments fertilisants contenus dans les déjections animales (engrais organiques) de l exploitation, ont un comportement similaire, pour le phosphore et la potasse, à ceux des engrais minéraux. Ils devront être pris en compte. La qualité de leur granulation, leur facilité de conservation et la solubilité des éléments fertilisants expliquent la place prise sur le marché par les formules de complexes N P et N P K. NP : ce sont souvent des engrais très solubles, utilisés pour accélérer la végétation au semis ex NK : utilisables sur toutes les cultures et en particulier sur certaines cultures spéciales (légumes, fleurs, arbres fruitiers). PK : ce sont essentiellement des engrais utilisés comme fumure de fond : 0/25/25 et 0/20/30. NPK : la haute concentration ainsi que la grande solubilité des éléments se retrouvent chez les uns et les autres ex : 15/15/15, 22/11/11, 13/15/23. Lire une étiquette... Animateur de FERTI KOCHERSBERG : Denis JUNG et Patrick ROHRBACHER - Chambre d Agriculture du Bas-Rhin - 1, rue du Génénal Leclerc TRUCHTERSHEIM - Tél Partenaires techniques : ARAA - Chambre d Agriculture du Haut-Rhin - ARVALIS - DIREN - AERM - Comptoir agricole - Ets Gustave Muller - ALSATABAC - Cophoudal - Sucreries Raffineries d Erstein Action soutenue par la Chambre d Agriculture du Bas-Rhin, le Conseil Général du Bas-Rhin et l Agence de l Eau Rhin-Meuse.

9 FICHE N 50 avril 2003 Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir? Cultivons la qualité L analyse de sol est le préalable à tout raisonnement de l utilisation des nombreuses formes d engrais minéraux disponibles sur le marché. Le choix d un engrais ne doit pas être déterminé uniquement par son prix. Il doit se faire suivant plusieurs critères : la forme, la solubilité, l adaptation au type de sol, la granulométrie, la qualité de l épandage, le niveau de fertilité de la parcelle, les besoins en éléments fertilisants pour la culture. Tous ces éléments additionnés conditionnent le choix d une formule d engrais pour votre exploitation. Il faut donc être vigilant au moment des achats. Lorsque la quantité d éléments fertilisants à apporter à la culture est déterminée, le choix d un engrais et d une dose de produit portera sur des critères de composition de l engrais. Les elements principaux L azote : Selon la forme de l engrais azoté, on distingue plusieurs catégories : Azote uréique : non assimilé directement par la plante. Cette forme peut être pénalisante en cas de printemps froid : son hydrolyse est rapide, mais l ammoniac produit doit être minéralisé en nitrates. Azote ammoniacal : très peu assimilé par la plante Azote nitrique : d action rapide c est la forme la plus assimilable par la plante. Cette forme d azote n est pas retenue dans le sol, d ou d importants risques de lessivage. Le phosphore : il existe 3 grandes catégories : Les insolubles : ce sont des phosphates naturels, leur solubilisation augmente avec leur surface de contact avec le sol. Leur action est pourtant très lente, ce sont des engrais à utiliser. En sol acide voire neutre (ph < 6.5) Les hyposolubles : on y trouve les scories, phospal, phosphate bicalcique. Leur libération est progressive et ralentie. Ils sont à apporter assez tôt avant les besoins. Les scories, par leur action amendante, sont à réserver en sol acide et neutre. Les phospals sont à utiliser en sol neutre ou basique. Les solubles : phosphate d ammoniaque, superphosphates. Leur action est rapide puisqu ils sont solubles. C est la forme de phosphore qui a le meilleur coefficient d utilisation par les plantes. Pour leur maximum d efficacité, ils doivent être employés au printemps, le plus près possible des besoins de la plante. Ils sont adaptés à tous les types de sols. La potasse : le critère de choix d un engrais potassique sera la présence ou l absence de chlore ou de soufre. Parmi les formes potassiques simples, la forme la plus couramment utilisée est le chlorure de potasse ; c est la moins onéreuse, elle convient à tous les types de sol et à la plupart des cultures. Composition et criteres de choix des engrais les plus courants Les engrais simples Engrais azotés NOM Composition (en % N total) Critères de choix/conseils d utilisation Ammoniacal nitrique uréïque Ammonitrate 33.5 % 16,75 16,75 Action assez rapide Polyvalent A préférer pour maïs sur sols lourds se réchauffant mal Perlurée 46 % 46 Action lente = apporter avant les besoins de la plante Risques d intoxication ammoniacale sur maïs (température basses, sols humides, ph faibles) En moyenne c est la forme la moins chère Solution azotée 30 % 7,4 7,4 15,2 Action assez lente Attention en végétation aux risques de brûlures Répartition homogène Ammoniac anhydre 82,5 Action lente = apports avant besoins 82,5 % Pertes possibles par volatilisation, injection nécessaire dans le sol (15 cm) Risque d intoxication ammoniacale surtout sur maïs, renforcée par les températures basses, sols humides, ph faibles

10 Engrais phosphatés Supertriple 45 % Adapté à tous les types de sols Effet starter (démarrage) non négligeable (augmente la vigueur de départ en sols froids lors d un apport en localisé). Engrais potassiques Chlorure de potasse 60 % Utilisation possible dans tous les sols et pour toutes les cultures sauf celles craignant le chlore (tabac, lin, haricot) Engrais le plus utilisé Sulfate de potasse 50 % Engrais plus cher Utilisation possible dans tous les sols et sur toutes les cultures Apporte du soufre utile aux cultures (notamment chou, colza, blé) Epandeur à engrais Les engrais composés Engrais binaires et ternaires On appelle engrais composés les produits contenant au moins deux des trois éléments fertilisants de base N - P - K. Les engrais composés sont désignés par une formule de 2 ou 3 nombres représentant la quantité d éléments contenus dans 100 kg d engrais. Le premier nombre indique l azote, le deuxième l acide phosphorique, le troisième la potasse. On désigne par le mot équilibre la proportion des éléments contenus dans un engrais composé par rapport à l azote égalé à 1. Ex : équilibre équilibre équilibre Granulomètre Connaissance des elements fertilisants Il faut tenir compte de l étiquette ou de la fiche technique du produit, et ne pas se limiter aux indications du bon de commande. Ainsi, plusieurs critères apparaissent : Identification du produit et référence à la réglementation Dénomination du type d engrais Teneurs déclarées en éléments fertilisants majeurs Masse Nom et adresse du responsable de la mise sur le marché Teneur en chlore Teneurs déclarées en éléments secondaires Code identifiant l emballeur. Tous ces points assurent une bonne connaissance des éléments fertilisants du produit et permettent donc une bonne élaboration de la quantité d engrais à apporter. Au moment des achats, vous avez le choix entre différents engrais simples ou composés. En fonction de quoi se décider pour les uns ou pour les autres? Il faut considérer successivement les questions de prix, de simplification du travail sur l exploitation, enfin de besoins sur le plan agronomique. De plus, les éléments fertilisants contenus dans les déjections animales (engrais organiques) de l exploitation, ont un comportement similaire, pour le phosphore et la potasse, à ceux des engrais minéraux. Ils devront être pris en compte. La qualité de leur granulation, leur facilité de conservation et la solubilité des éléments fertilisants expliquent la place prise sur le marché par les formules de complexes N P et N P K. NP : ce sont souvent des engrais très solubles, utilisés pour accélérer la végétation au semis ex NK : utilisables sur toutes les cultures et en particulier sur certaines cultures spéciales (légumes, fleurs, arbres fruitiers). PK : ce sont essentiellement des engrais utilisés comme fumure de fond : 0/25/25 et 0/20/30. NPK : la haute concentration ainsi que la grande solubilité des éléments se retrouvent chez les uns et les autres ex : 15/15/15, 22/11/11, 13/15/23. Lire une étiquette... Animateurs de PIÉMONT eau et terroirs : Christophe BARBOT et Grégory LEMERCIER - ADAR - 1, rue de Hollande BENFELD - Tél Partenaires techniques : ARAA - Chambre d Agriculture du Haut-Rhin - ITV - ARVALIS - DIREN - AERM - Comptoir agricole - Alsa humus - Coopérative du Piémont - Ets Armbruster Frères - Ets Bloch - Alsatabac - Ets Schroeter - Agrovit S.A. Action soutenue par la Chambre d Agriculture du Bas-Rhin, l Agence de l eau Rhin-Meuse et le Conseil Général du Bas-Rhin.

RÉGLEZ votre épandeur à engrais minéraux pour OPTIMISER vos apports

RÉGLEZ votre épandeur à engrais minéraux pour OPTIMISER vos apports FICHE N 50 mars 2003 RÉGLEZ votre épandeur à engrais minéraux pour OPTIMISER vos apports La juste dose, c est mieux Un épandeur bien réglé permet une qualité de répartition de l azote optimale. Les conséquences

Plus en détail

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel 10 en agronomie Les engrais minéraux Livret d autoformation ~ corrigés 8 Domaine technologique et professionnel Collection dirigée par Madeleine ASDRUBAL Ingénieur d agronomie ENESAD Département des Sciences

Plus en détail

La fumure d entretien

La fumure d entretien Septième note inter régionale Rhône Méditerranée fertilisation de la vigne 2008-2009 Cette note a pour destinataires les conseillers viticoles et les vignerons de la région Rhône-Méditerranée. Elle a pour

Plus en détail

LES AUTRES FERTILISANTS

LES AUTRES FERTILISANTS FICHE PEDAGOGIQUE N 4 LES AUTRES FERTILISANTS L'utilisation de fertilisants complémentaires est souvent recommandée pour répondre aux besoins ponctuels de la plante. Ils complètent l'effet fertilisant

Plus en détail

Moyens de production. Engrais

Moyens de production. Engrais Engrais Moyens de production Lors de la campagne 2012-2013, les tonnages d engrais livrés diminuent de près de 17% en et représentent à peine plus de 1% des livraisons françaises. Cette évolution est principalement

Plus en détail

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 Le potassium, régulateur et anti-stress des plantes Le potassium circule dans la plante sous la forme du cation + tel qu

Plus en détail

Il s agit de raisonner et piloter ensemble deux techniques culturales majeures : l irrigation et la fertilisation.

Il s agit de raisonner et piloter ensemble deux techniques culturales majeures : l irrigation et la fertilisation. Conduite de l irrigation fertilisante mars 2007 Cette pratique consiste à utiliser le réseau d irrigation pour apporter en solution dans l eau tout ou partie de la fertilisation. Elle est accessible à

Plus en détail

Fertilisation 2014/2015. Maraîchage

Fertilisation 2014/2015. Maraîchage Fertilisation 2014/2015 Maraîchage Notre expertise agronomique Les besoins des cultures maraîchères Plusieurs facteurs entrent en considération pour le pilotage de la fertilisation des sols en maraîchage

Plus en détail

Principe de fabrication des engrais azotés à partir de l ammoniac. Ammoniac NH 3. Oxydation. Acide Nitrique HNO 3 Phosphates

Principe de fabrication des engrais azotés à partir de l ammoniac. Ammoniac NH 3. Oxydation. Acide Nitrique HNO 3 Phosphates les Engra i s FA B R I CATION - COMPOSITION - LEGISLA T I O N 1 LES ENGRAIS MINERAU X LES ENGRAIS AZOTES SIMPLES Ils sont principalement fabriqués à partir de l ammoniac NH 3 obtenu par combinaison de

Plus en détail

Utilisation des engrais chimiques en agriculture.

Utilisation des engrais chimiques en agriculture. UNIVERSITÉ DE LOMÉ Département de Botanique, Faculté des Sciences. Exposé Utilisation des engrais chimiques en agriculture. Par DOKPONOU Kofi Mathieu Ahonam, Étudiant en Biologie et Physiologie Végétale.

Plus en détail

A l'origine, une source unique

A l'origine, une source unique A l'origine, une source unique PeKacid 0-60-20 est une nouvelle source innovante de P205 pour les sols calcaires et les eaux dures Acide phosphorique solide en sacs Produit cristallisé acidifiant PH 2.2

Plus en détail

TARIF DES DOUANES - ANNEXE VI - 1

TARIF DES DOUANES - ANNEXE VI - 1 TARIF DES DOUANES - ANNEXE VI - 1 Section VI PRODUITS DES INDUSTRIES CHIMIQUES OU DES INDUSTRIES CONNEXES Notes. 1. A) Tout produit (autre que les minerais de métaux radioactifs), répondant aux spécifications

Plus en détail

Fiche N 69 du guide des produits organiques en Languedoc-Roussillon. Version actualisée le 05/11/2011 REGENOR CLASSIC

Fiche N 69 du guide des produits organiques en Languedoc-Roussillon. Version actualisée le 05/11/2011 REGENOR CLASSIC Fiche N 69 du guide des produits organiques en Languedoc-Roussillon. Version actualisée le 05/11/2011 Utilisable en AB conformément au règlement CE 889/2008 REGENOR CLASSIC Données fournies à l AIVB par

Plus en détail

Raisonnement de la fertilisation des prairies

Raisonnement de la fertilisation des prairies Raisonnement de la fertilisation des prairies Un outil de caractérisation des pratiques de fertilisation : les indices de nutrition (analyses d herbe) Mise au point de l outil : l équipe ORPHEE de l INRA

Plus en détail

FORMATIONS CATALOGUE 2015 GESTION PAR L'ANALYSE DU SOL ET DU VÉGÉTAL CONDUITE DE LA NUTRITION EN CULTURES PÉRENNES

FORMATIONS CATALOGUE 2015 GESTION PAR L'ANALYSE DU SOL ET DU VÉGÉTAL CONDUITE DE LA NUTRITION EN CULTURES PÉRENNES FORMATIONS CATALOGUE 2015 GESTION PAR L'ANALYSE DU SOL ET DU VÉGÉTAL CONDUITE DE LA NUTRITION EN CULTURES PÉRENNES VALORISATION DES ANALYSES DE SOL EN CULTURES PLEIN CHAMP RÉGLEMENTATION ET RELIQUATS AZOTÉS

Plus en détail

Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes?

Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes? Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes? Un producteur agricole peut-il en même temps protéger l environnement, améliorer les relations avec ses voisins et sauver de l argent? La réponse

Plus en détail

ENGRAIS AVEC REGULATEUR DE NITRIFICATION

ENGRAIS AVEC REGULATEUR DE NITRIFICATION ENGRAIS AVEC REGULATEUR DE NITRIFICATION EUROCHEM AGRO FRANCE SAS 49, av. Georges Pompidou 92593 LEVALLOIS-PERRET Cedex Tél. : 01 49 64 54 10 Fax : 01 49 64 52 52 Web : www.eurochemagro.com = marque déposée

Plus en détail

IMPLANTER OU MAINTENIR DES BANDES ENHERBÉES EN BORDURE DE COURS D EAU ET DE PLAN D EAU RÉHABILITER LES TÊTES DE FORAGE NON CONFORMES

IMPLANTER OU MAINTENIR DES BANDES ENHERBÉES EN BORDURE DE COURS D EAU ET DE PLAN D EAU RÉHABILITER LES TÊTES DE FORAGE NON CONFORMES IMPLANTER DES CULTURES INTERMÉDIAIRES PIÈGES À NITRATES (CIPAN) Afin d'éviter le lessivage des nitrates en excès après la récolte, il est indispensable d implanter une CIPAN (moutarde, phacélie, seigle

Plus en détail

Les principaux sols de la plaine et des collines du Bas-Rhin

Les principaux sols de la plaine et des collines du Bas-Rhin FICHE AGRI - MIEUX août 2011 Les principaux sols de la plaine et des collines du Bas-Rhin Pourquoi est-il important de connaître les sols? ARAA Objectifs de ce document Ce document présente une synthèse

Plus en détail

Les amendements basiques ou chaulage des prairies

Les amendements basiques ou chaulage des prairies Les amendements basiques ou chaulage des prairies Pour quelles raisons chauler ses prairies? Chauler signifie apporter un amendement minéral basique, calcique et/ou magnésien. Les amendements basiques

Plus en détail

MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS

MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICE 4 MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS Au même titre que la matière organique, la prise en compte du statut acido-basique du sol est un préalable

Plus en détail

Analyses de sol et interprétation 4des résultats

Analyses de sol et interprétation 4des résultats Analyses de sol et interprétation 4des résultats 4 Analyses de sol et interprétation des résultats Pour optimiser la fumure, il faut prendre en considération, en plus du besoin des plantes, différentes

Plus en détail

Pommes de terre de qualité. Conseils pour la fertilisation potassique, magnésienne et soufrée

Pommes de terre de qualité. Conseils pour la fertilisation potassique, magnésienne et soufrée Pommes de terre de qualité Pommes de terre de qualité Conseils pour la fertilisation potassique, magnésienne et soufrée Une fertilisation pour des rendements élevés et une qualité optimale. 3 La récolte

Plus en détail

Partie 2 : Principes de la fertilisation

Partie 2 : Principes de la fertilisation Partie 2 : Principes de la fertilisation BP REA Agronomie Janvier 2016 Tiphaine Audic 1 Quelques questions Pourquoi fertilise-t-on? Lorsqu un sol est correctement pourvu en éléments minéraux, est-il nécessaire

Plus en détail

vous propose UNE FUMURE OPTIMALE la solution de l avenir!

vous propose UNE FUMURE OPTIMALE la solution de l avenir! vous propose UNE FUMURE OPTIMALE la solution de l avenir! Les principaux objectifs et avantages L agronomie En étudiant scientifiquement les critères biologiques, physiques et chimiques, elle joue un rôle

Plus en détail

Le NITRATEST OUTIL DE CONDUITE DE LA FERTILISATION AZOTÉE

Le NITRATEST OUTIL DE CONDUITE DE LA FERTILISATION AZOTÉE Réactualisation octobre 2004 Le NITRATEST OUTIL DE CONDUITE DE LA FERTILISATION AZOTÉE Le sol est-il pauvre, bien pourvu ou riche en nitrates? La plante montre-t-elle un manque ou un excès de vigueur?

Plus en détail

Localisation d engrais en ligne

Localisation d engrais en ligne ferti-pratiques Localisation d engrais en ligne Au semis ou en cours de culture fiche n 30 Localiser L engrais près des racines Très vite après la levée, les plantules épuisent la graine et doivent trouver

Plus en détail

G.o.E. Klosterstraße 38 B - 4780 ST. VITH Tél. : 080/22 78 96 Fax : 080/22 90 96 Le chaulage des prairies permanentes

G.o.E. Klosterstraße 38 B - 4780 ST. VITH Tél. : 080/22 78 96 Fax : 080/22 90 96 Le chaulage des prairies permanentes Agrarzentrum für Versuche und Ausbildung in Ostbelgien G.o.E. Klosterstraße 38 B - 4780 ST. VITH Tél. : 080/22 78 96 Fax : 080/22 90 96 Le chaulage des prairies permanentes Introduction. En période de

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

COMMENT CHOISIR SES ENGRAIS EN PRODUCTION D ANNUELLES JULIE MONETTE, AGR. PLANTPRODUCTS

COMMENT CHOISIR SES ENGRAIS EN PRODUCTION D ANNUELLES JULIE MONETTE, AGR. PLANTPRODUCTS COMMENT CHOISIR SES ENGRAIS EN PRODUCTION D ANNUELLES JULIE MONETTE, AGR. PLANTPRODUCTS PRINCIPAUX OBJECTIFS DANS LE CHOIX DES ENGRAIS Maintient du ph du substrat Apport adéquat d éléments Ajuster selon

Plus en détail

Amendement & Fertilisation du noyer

Amendement & Fertilisation du noyer FICHE TECHNIQUE NOIX N 16 Creysse Amendement & Fertilisation du noyer Avril 2008 Fiche élaborée en collaboration avec la coordination technique noix sud-ouest Implantation du verger de noyers Les trois

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail

growing with joy. FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS N-PILOT la fertilisation maîtrisée

growing with joy. FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS N-PILOT la fertilisation maîtrisée FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS growing with joy. N-PILOT la fertilisation maîtrisée N-PILOT L ajustement de la fertilisation en cours de végétation offre la possibilité de moduler les derniers apports

Plus en détail

Fraise Suivi de 3 sites pilotes pour le recyclage des solutions nutritives 2015

Fraise Suivi de 3 sites pilotes pour le recyclage des solutions nutritives 2015 Fraise Suivi de 3 sites pilotes pour le recyclage des solutions nutritives 2015 Daniel IZARD, Chambre d Agriculture de Vaucluse (84) Catherine TAUSSIG, APREL. Essai rattaché à l action n 04.2015.07 : Fraise,

Plus en détail

N-Tester. Le pilotage de l azote tout simplement

N-Tester. Le pilotage de l azote tout simplement N-Tester Le pilotage de l azote tout simplement La fertilisation azotée : Une approche globale Réconcilier rendement et environnement Il est scientifiquement établi depuis fort longtemps que le risque

Plus en détail

OPTIMISER SA FERTILISATION par la pratique du compostage

OPTIMISER SA FERTILISATION par la pratique du compostage OPTIMISER SA FERTILISATION par la pratique du compostage La fertilisation organique des cultures (seul type de fertilisation azotée autorisée en agriculture biologique) a pour objectif d augmenter la fertilité

Plus en détail

La valorisation du digestat

La valorisation du digestat La valorisation du digestat EREP SA Chemin du Coteau 28 CH - 1123 Aclens Tél. : +41 21 869 98 87 Fax : +41 21 869 01 70 Courriel : info@erep.ch www.erep.ch Le traitement et la gestion du digestat 1. Propriétés

Plus en détail

Fiches techniques des engrais du dock de la Chambre d'agriculture

Fiches techniques des engrais du dock de la Chambre d'agriculture Fiches techniques des engrais du dock de la Chambre d'agriculture Urée Nitrate de calcium Ammonitrate Superphosphate triple Physalg 27 Rock Phosphate Sulfate de potassium Nitrate de potassium 0-32-16 MKP

Plus en détail

Fumier de bovin viande

Fumier de bovin viande Les fumiers 139 Fiche N 55 du guide des produits organiques en Languedoc-Roussillon. Version actualisée le 05/11/2011 Fumier de bovin viande Résultats issus d 1 prélèvement fait par les Chambres d Agriculture

Plus en détail

La matière organique dans les sols agricoles L optimisation de la gestion organique à court et moyen terme

La matière organique dans les sols agricoles L optimisation de la gestion organique à court et moyen terme La matière organique dans les sols agricoles L optimisation de la gestion organique à court et moyen terme Comité de suivi vendredi 13 février 2015 SDEA Benfeld (67) Christophe BARBOT Conseiller spécialisé

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

Chaque élément compte

Chaque élément compte Le Sulfate de Potassium de Tessenderlo Group Chaque élément compte Tessenderlo Group Fertilizers giving nature a helping hand www.sopib.com Tessenderlo Group: qualité et expérience Tessenderlo Group est

Plus en détail

Arrêté viziriel du 25 chaoual 1361 (4 novembre 1942) portant réglementation du commerce des engrais et amendements.

Arrêté viziriel du 25 chaoual 1361 (4 novembre 1942) portant réglementation du commerce des engrais et amendements. Arrêté viziriel du 25 chaoual 1361 (4 novembre 1942) portant réglementation du commerce des engrais et amendements. (BO 1570 du 27/11/4942, page 991 ) LE GRAND VIZIR, Vu le dahir du 14 octobre 1914 (23

Plus en détail

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote BOUTHIER Alain 1, TROCHARD Robert 2, PARNAUDEAU Virginie 3, NICOLARDOT

Plus en détail

GAMME DE PRODUITS COMPO POUR TERRAINS DE SPORT ET DE GOLF

GAMME DE PRODUITS COMPO POUR TERRAINS DE SPORT ET DE GOLF GAMME DE PRODUITS COMPO POUR TERRAINS DE SPORT ET DE GOLF Aanleg en onderhoud van het gazon COMPO, EXPERT EN FERTILISATION DES TERRAINS DE SPORT ET DE GOLF COMPO Expert est actif depuis des années dans

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Nathalie Goma-Fortin, Sitevi, 1 décembre 2009 Rôles de la matière organique dans les sols Réseau régional de sites d expérimentations Faible

Plus en détail

UNE GAMME COMPLETE ET UNIQUE D ENGRAIS MINERAUX GRANULES

UNE GAMME COMPLETE ET UNIQUE D ENGRAIS MINERAUX GRANULES UNE GAMME COMPLETE ET UNIQUE D ENGRAIS MINERAUX GRANULES Engrais avec régulateur de nitrification ENTEC Engrais avec inhibiteur d uréase UTEC Engrais ternaires Nitrophoska S Engrais ternaires Nitrophoska

Plus en détail

Démystifions les engrais naturels

Démystifions les engrais naturels Démystifions les engrais naturels Journée sur les méthodes BIO LOGIQUES en horticulture ornementale 22 janvier 2009 Martin Trépanier, Ph.D., agr. Centre de Recherche en Horticulture La fertilisation des

Plus en détail

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES Pourquoi une analyse de sol? A) Il peut y avoir deux types de carences: La carence vraie: l élément minéral n est pas assez présent dans le sol. La carence induite:

Plus en détail

ferti-pratiques Phosphore Elément nutritif indispensable fiche n 25

ferti-pratiques Phosphore Elément nutritif indispensable fiche n 25 ferti-pratiques Phosphore Elément nutritif indispensable fiche n 25 Nourrir les plantes Le phosphore, indispensable au monde vivant Le phosphore entre dans la composition de nombreuses molécules essentielles

Plus en détail

DAIRYMAN aux Pays-Bas

DAIRYMAN aux Pays-Bas DAIRYMAN aux Pays-Bas Frans Aarts, Wageningen-UR 15 October 2013 Le secteur laitiers Néerlandais: Une place importante Une production intensive 65% des surfaces agricoles dédiées à la production laitière

Plus en détail

La boîte à outils des serriculteurs

La boîte à outils des serriculteurs Produit par le Syndicat des producteurs en serre du Québec Vol. 1 nº 5c Système de recyclage des eaux de lessivage Aspect rééquilibrage des solutions nutritives Modèle pour entreprises de production de

Plus en détail

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc.

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Le ph, c est c pas compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Conseiller en serriculture Des réponses r aux questions C est quoi et pourquoi c est c important? Conséquences d un d débalancementd? Comment

Plus en détail

Comprendre la formation et la fertilité des sols

Comprendre la formation et la fertilité des sols Comprendre la formation et la fertilité des sols Un sol est constitué d'éléments minéraux et de matières organiques. Il prend naissance à partir de la roche puis évolue sous l'action du climat et de la

Plus en détail

Analyses agronomiques

Analyses agronomiques 4 C H A P I T R E Analyses agronomiques De nombreux moyens existent pour analyser et décrire les sols et les matières organiques. Les résultats des analyses agronomiques permettent d évaluer leurs caractéristiques

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires?

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Louis Robert, agronome, M. Sc. Conseiller régional en grandes cultures Même s ils ne sont pas nouveaux sur le marché, les engrais de démarrage liquides

Plus en détail

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants.

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Mesure n 1 Périodes d'interdiction d'épandage des fertilisants Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Types

Plus en détail

Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS

Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS Risque verse Comment bien prélever? AGRO-METEO Les températures enregistrées ces derniers mois restent exceptionnelles. Pour les premiers semis

Plus en détail

Comment choisir les espèces?

Comment choisir les espèces? 16 Disposer d un gazon en adéquation avec l environnement pédo-climatique, avec l utilisation de la prairie (pâturage et/ou fauche), sa durée, et le type de bovins (lait ou viande) sont des éléments à

Plus en détail

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE ELIMINATION DES IONS AMMONIUM

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE ELIMINATION DES IONS AMMONIUM TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE ELIMINATION DES IONS AMMONIUM Conf2006/65 1 FORMES DE L AZOTE Minéral Organique Soluble Volatil Etat d oxydation : - 3 à + 5 Conf2006/65 2 L AZOTE MINERAL

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Programme d actions à mettre en œuvre en zones vulnérables. Notice explicative. Les essentiels. Octobre 2012

Programme d actions à mettre en œuvre en zones vulnérables. Notice explicative. Les essentiels. Octobre 2012 Programme d actions à mettre en œuvre en zones vulnérables Notice explicative Octobre 2012 Les essentiels Depuis le 1 er septembre 2012, un nouveau programme d actions national s applique sur la totalité

Plus en détail

FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations LES OLIGO-ELEMENTS

FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations LES OLIGO-ELEMENTS FICHE 6 FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations LES OLIGO-ELEMENTS Les oligo-éléments sont des éléments minéraux nécessaires à la vie de la plante, mais en quantités très faibles : quelques

Plus en détail

Session de formation sur la nutrition minérale des plants forestiers

Session de formation sur la nutrition minérale des plants forestiers Impact des différentes formes d azote (Urée, NH 4+, NO 3- ) sur la croissance des plants et sur le lessivage des engrais Session de formation sur la nutrition minérale des plants forestiers Jean Gagnon,

Plus en détail

Fiche Technique. sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre. (Solanum tuberosum L.) au Cameroon

Fiche Technique. sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre. (Solanum tuberosum L.) au Cameroon Fiche Technique sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre (Solanum tuberosum L.) au Cameroon I. JUSTIFICATION La pomme de terre est une culture importante qui participe à la sécurité alimentaire

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

Catalogue des engrais et amendements utilisables en viticulture biologique en Languedoc-Roussillon. Nicolas CONSTANT

Catalogue des engrais et amendements utilisables en viticulture biologique en Languedoc-Roussillon. Nicolas CONSTANT Catalogue des engrais et amendements utilisables en viticulture biologique en Languedoc-Roussillon Nicolas CONSTANT Décembre 2011 LA REDACTION DE CE DOCUMENT A REÇU LE SOUTIEN INANCIER DE : Convention

Plus en détail

ferti-pratiques Autonomie fourragère Fertilisation en système herbager fiche n 23

ferti-pratiques Autonomie fourragère Fertilisation en système herbager fiche n 23 ferti-pratiques Autonomie fourragère Fertilisation en système herbager fiche n 23 Produire plus d herbe Pour sécuriser les marges Produire plus d herbe revient moins cher que d acheter des fourrages et

Plus en détail

Les amendements organiques : fumiers et composts

Les amendements organiques : fumiers et composts MODULE 7 CHAPITRE 12 Les amendements organiques : fumiers et composts SOMMAIRE 1. Les formes d azote, de phosphore et de potassium des fumiers et composts 2 1.1 Azote (N) et rapport C/N 2 1.2 Phosphore

Plus en détail

Colza exigeant, comment le satisfaire?

Colza exigeant, comment le satisfaire? Knowledge grows Colza exigeant, comment le satisfaire? PUR NUTRIMENT INFOS N 12 Colza Nutrition efficace du colza L intérêt toujours croissant des agriculteurs européens pour le colza ne se dément pas.

Plus en détail

QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU

QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU I. LE SOL, UN MILIEU D'ECHANGES DE MATIERE On définit le sol comme la partie supérieure et arable de l'écorce terrestre. Une plante est un organisme vivant qui a besoin d'un

Plus en détail

La fumure des cultures maraîchères biologiques

La fumure des cultures maraîchères biologiques La fumure des cultures maraîchères biologiques Refermer le plus possible le cycle des éléments nutritifs de chaque exploitation est un des principes fondamentaux de l agriculture biologique. L utilisation

Plus en détail

Les Engrais. Chimiques ou organiques

Les Engrais. Chimiques ou organiques Les Engrais Chimiques ou organiques Les principaux fertilisants Les fertilisants sont des substances destinées à assurer la nutrition des végétaux. Le terme fertilisant est généralement synonyme d engrais.

Plus en détail

ENTRETIEN DE LA PELOUSE

ENTRETIEN DE LA PELOUSE Source : Fafard Savoir vert ENTRETIEN DE LA PELOUSE C est naturel de vouloir une belle pelouse. Saviez-vous que le secret d une belle pelouse repose sur un sol riche et équilibré? En effet, cette richesse

Plus en détail

Comment choisir son terreau et son fertilisant

Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Entretenez la qualité de la terre Votre sol joue principalement 2 rôles. Il contient les substances nutritives

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE. «Eau, Nitrate et Agriculture durable» POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE

DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE. «Eau, Nitrate et Agriculture durable» POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE «Eau, Nitrate et Agriculture durable» SYNTHESE DE L ATELIER L utilisation des nitrates : Synthèse Résume les différentes situations

Plus en détail

Ordonnance de l OFAG et de l OFSP sur la liste des types d engrais importables

Ordonnance de l OFAG et de l OFSP sur la liste des types d engrais importables Ordonnance de l OFAG et de l OFSP sur la liste des types d enrais importables (Liste d enrais commune OFAG-OFSP) du 1 er mars 2001 L Office fédéral de l ariculture (OFAG) et l Office fédéral de la santé

Plus en détail

Dossier céréales d automne semis 2014 récolte 2015

Dossier céréales d automne semis 2014 récolte 2015 Dossier céréales d automne semis 2014 récolte 20 Liste des variétés Page 2 Herbicides d automne Page 4 Fumure Page 6 Rendements des essais blés Page 9 Recommandations de production Page 10 Page 1 Page

Plus en détail

METHANISATION Éléments de réflexion

METHANISATION Éléments de réflexion METHANISATION Éléments de réflexion Anne-Sophie BOILEAU LA METHANISATION Le principe Les substrats Les techniques La typologie des projets Méthanisation éléments de réflexion 2 La méthanisation : le principe

Plus en détail

Vinasses concentrées de distillerie Apport de potassium www.ungda.com

Vinasses concentrées de distillerie Apport de potassium www.ungda.com Vinasses concentrées de distillerie Apport de potassium www.ungda.com RITTMO 15 décembre 2011 1 Sommaire 1 Introduction 2 Vinasse concentrée origine betterave 3 Vinasse concentrée origine viticole 4 Conclusions

Plus en détail

LE POTASSIUM DANS LES SOLS DE TUNISIE

LE POTASSIUM DANS LES SOLS DE TUNISIE LE POTASSIUM DANS LES SOLS DE TUNISIE Ali MHIRI Institut National Agronomique de Tunisie Atelier Gestion de la fertilisation potassique, Acquis et perspectives de la recherche Tunis 10 Décembre 2002 1.

Plus en détail

Impacts des modifications des pratiques de la fertilisation azotée sur l évolution de la qualité de l eau

Impacts des modifications des pratiques de la fertilisation azotée sur l évolution de la qualité de l eau Nitrates et qualité de l eau Impacts des modifications des pratiques de la fertilisation azotée sur l évolution de la qualité de l eau Programme régional d études sur sites bougies poreuses 1999-25 Contexte

Plus en détail

Identification des principales carences de la vigne

Identification des principales carences de la vigne Auteur : Pascal Guilbault Page : 1 / 9 Les besoins de la vigne en éléments minéraux sont considérés faibles à modérés. Les risques de carences en viticulture sont ainsi plus limités qu en culture annuelle

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées Système plantes sarclées Caractéristiques Variantes de ce système Production de viande (vaches allaitantes ou bœufs sur 10ha d herbe) 1,3 unité de main d œuvre : 1 chef d exploitation et 1 salarié occasionnel

Plus en détail

La fertilisation azotée des grandes cultures et les outils de pilotage. Régis HELIAS, 6 Novembre 2013

La fertilisation azotée des grandes cultures et les outils de pilotage. Régis HELIAS, 6 Novembre 2013 La fertilisation azotée des grandes cultures et les outils de pilotage Régis HELIAS, 6 Novembre 2013 Nutrition azotée des cultures: une démarche en plusieurs étapes Un seul objectif: équilibre de la fertilisation

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulière

Cahier des Clauses Techniques Particulière MAIRIE DE LORMONT Rue André Dupin BP N 33305 LORMONT CEDEX Cahier des Clauses Techniques Particulière LES AMENDEMENTS Un amendement est une substance qui, apporte judicieusement au sol, engendre une modification

Plus en détail

Mise sur le marché des MFSC, vers une réglementation harmonisée?

Mise sur le marché des MFSC, vers une réglementation harmonisée? Mise sur le marché des MFSC, vers une réglementation harmonisée? XXIII èmes Rencontres Professionnelles RITTMO 2014 Gilles Poidevin 1 Problème posé L existant : une liste reconnue des matières fertilisantes

Plus en détail

T A R I F S DE BASE HT MENUS ANALYTIQUES. ANALYSES DE SOLS VITICULTURE avec interprétation

T A R I F S DE BASE HT MENUS ANALYTIQUES. ANALYSES DE SOLS VITICULTURE avec interprétation T A R I F S DE BASE HT DESIGNATION CONTENU OBJECTIF 2016 HT MENUS ANALYTIQUES S DE SOLS VITICULTURE avec interprétation 610 611 MENU PLANTATION Granulométrie 5 fractions - PH eau - Calcaire Total - Calcaire

Plus en détail

FRANCE CATALOGUE 2013 WWW.FRANCEORGANIQUE.COM

FRANCE CATALOGUE 2013 WWW.FRANCEORGANIQUE.COM FRANCE CATALOGUE 2013 WWW.FRANCEORGANIQUE.COM FRANCE SOMMAIRE L Agriculture Biologique 4 O Roots 6 O Grow 7 O Bloom 8 O Boost 9 Terra Master 3 10 Schedules 12 Calendrier 13 3 L AGRICULTURE BIOLOGIQUE Les

Plus en détail

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet A Introduction : ) Définitions : Titre Alcalimétrique (T.A.) : F m / L T.A. T.A.C. Définition : C'est le volume d'acide (exprimé en ml) à 0,0 mol.l

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

RAISONNEMENT FERTILISATION COLZA

RAISONNEMENT FERTILISATION COLZA Fiche 3 RAISONNEMENT FERTILISATION COLZA Dose = (besoins - fournitures ) / CAU Campagne culturale (année) : Date d'ouverture du bilan : 2ème quinzaine de janvier IDENTIFICATION DE LA PARCELLE - NATURE

Plus en détail

Engrais enrobés Fertilisation des gazons sportifs

Engrais enrobés Fertilisation des gazons sportifs Engrais enrobés Fertilisation des gazons sportifs Une fertilisation des gazons sportifs doit permettre d'obtenir un tapis végétal dense, homogène et vert, tout au long de l'année. Dans ce cadre, il est

Plus en détail

Stockage, manutention, épandage

Stockage, manutention, épandage Stockage Les fertilisants solides L'exploitant reçoit ses engrais en sacs ou en vrac selon les quantités utilisées. Le respect des bonnes pratiques de stockage permet de préserver la qualité des produits,

Plus en détail

Fumure de fond P-K. Action d été. C est le moment de choisir. Rabais CHF 2. /100 kg en mai et juin «L assurance d être satisfait»

Fumure de fond P-K. Action d été. C est le moment de choisir. Rabais CHF 2. /100 kg en mai et juin «L assurance d être satisfait» Fumure de fond P-K C est le moment de choisir Action d été en mai et juin 2014 «L assurance d être satisfait» www.landor.ch Fumure de fond P-K 15 % de phosphate (PS) 30 % de potasse (KCI) 2 % de magnésium

Plus en détail

Engrais soumis à l annonce obligatoire Engrais organiques et organo-minéraux Exigences concernant les divers types d engrais

Engrais soumis à l annonce obligatoire Engrais organiques et organo-minéraux Exigences concernant les divers types d engrais Engrais soumis à l annonce obligatoire Engrais organiques et organo-minéraux Exigences concernant les divers types d engrais Annexe 1, partie 3 Engrais organiques et organo-minéraux Annexe 1, partie 3

Plus en détail