04/11/2014 REBOUL Nicolas L2 (Relecteur : Hamza Berguigua) Génétique Médicale Dr H. Zattara 24 pages

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "04/11/2014 REBOUL Nicolas L2 (Relecteur : Hamza Berguigua) Génétique Médicale Dr H. Zattara 24 pages"

Transcription

1 04/11/2014 REBOUL Nicolas L2 (Relecteur : Hamza Berguigua) Génétique Médicale Dr H. Zattara 24 pages Anomalies génétiques à l'échelle des chromosomes : Anomalies chromosomiques de nombre (dont trisomie 21), Anomalies chromosomiques de structure, Anomalies des chromosomes sexuels Plan A. Introduction I. Définitions II. Description des anomalies chromosomiques B. Les anomalies chromosomiques de nombre I. Historique II. Les anomalies chromosomiques de nombre constitutionnelles a. La trisomie 21 b. La trisomie 13 c. La trisomie 18 d. Le syndrome de Klinefelter e. Le syndrome de Turner III. Méiose et anomalie méiotique a. Les particularités de la méiose chez la femme b. La non-disjonction méiotique IV. Incidence et origines des aneuploïdies a. Incidence b. Origines c. Effet de l'âge maternel et trisomie C. Les anomalies chromosomiques de structure I. Les anomalies chromosomiques de structure équilibrées a. Les translocations b. Les insertions c. Les inversions d. Les délétions e. Les duplications f. Formation des isochromosomes g. Chromosomes en anneau D. Conclusion 1/24

2 A. Introduction I. Définitions On appelle une anomalie chromosomique tout remaniement du nombre ou de la structure des chromosomes. Parmi les différentes anomalies chromosomiques, on peut distinguer les remaniements équilibrés des remaniements déséquilibrés : Les remaniements équilibrés, qui sont sans gain ni perte de matériel génétique. Dans ce cas, elles sont sans conséquence pour le sujet porteur. Les remaniements déséquilibrés, qui se traduisent par des manifestations cliniques d'autant plus graves que la perte ou le gain de matériel génétique est plus important. II. Description des anomalies chromosomiques On distingue les anomalies chromosomiques constitutionnelles des anomalies chromosomiques acquises : Les anomalies constitutionnelles correspondent aux anomalies chromosomiques survenues avant la fécondation ou lors des premières divisions du zygote. Les anomalies acquises correspondent aux anomalies chromosomiques apparues au cours de la vie et ne touchant qu'un seul organe. Ces anomalies sont le plus souvent en rapport avec le cancer. Il est également important de distinguer les anomalies de nombre et les anomalies de structure : les anomalies chromosomiques de nombre entraîneront un carytotype toujours déséquilibré, contrairement aux anomalies de structure dont le caryotype pourra être équilibré ou déséquilibré. On peut qualifier ces anomalies d'homogènes, ou en mosaïque. On les qualifie d'homogène quand toutes les cellules de l'organisme présentent la même anomalie chromosomique. Les anomalies en mosaïque reflètent l'existence d'au moins deux populations cellulaires à caryotype différent issues d'un même zygote (à la différence de la chimère, qui correspond à la fusion de deux zygotes pour n'en former qu'un. 2/24

3 B. Les anomalies chromosomiques de nombre Si l'accident a lieu au niveau d'un ovocyte, toutes les cellules vont présenter l'anomalie. L'anomalie sera homogène. Si l'accident a lieu après la formation de l œuf et après certaines divisions, seule une partie des cellules sera touchée : l'anomalie est en mosaïque (une partie des cellules est touchée, et une partie ne l'est pas) Si l'accident a lieu dans un tissu différencié, ce tissu présentera l'anomalie, mais pas les autres tissus. Ainsi, on peut voir que les anomalies chromosomiques de nombres varient donc en fonction du moment auquel est apparu l'accident causant l'anomalie. I. Historique 1956 : Tijo et Levan énoncent la formule chromosomique humaine à 46 chromosomes. Le génome humaine est diploïde, à 2n chromosomes : Lejeune, Gautier et Turpin identifient une première anomalie chromosomique : la trisomie du groupe G 1970 : Arrivée des techniques de marquage. II. Les anomalies chromosomiques de nombre constitutionnelles La plupart des anomalies chromosomiques constitutionnelles ont pour conséquences des anomalies de dosage génique, à la différence des maladies par mutation génique qui correspondent à des anomalies qualitatives du message héréditaire. 3/24

4 Les polyploïdies correspondent à un nombre anormal de lot haploïde, c'est-à-dire que le génome total est supérieur à 2N : 3N, 4N... Il peut s'agir : D'une triploïdie (3x23), donc 69 chromosomes. Les triploïdies correspondent à 20% des fausses couches spontanées, et le mécanisme peut passer par la digynie ou la diandrie. Certaines triploïdies en mosaïque peuvent arriver à terme de la gestation, mais avec des malformations multiples de la face, des extrémités... Ce phénomène reste exceptionnel. D'une tétraploïdie (4x23), donc 92 chromosomes. Les tétraploïdies sont elles responsables de 6% des fausses couches spontanées, elles sont donc plus rares que les triploïdies. Triploïdie : 3x23 = 69 Les aneuploïdies touchent une seule paire chromosomique. On obtient unchromosomes résultat de la forme (2N+1) ou (2N-1). Il peut s'agir : D'une monosomie (2N-1) : Exemple : 45, X D'une trisomie (2N+1), qui peut toucher : Les autosomes : 213;133;183;83 Les gonosomes : 47, XXY ; 47, XXX Au niveau des pertes chromosomiques, la seule monosomie viable est la monosomie du chromosome X. Toutes les autres monosomies autosomiques sont létales. (Point très important selon le professeur) En ce qui concerne les trisomies autosomiques, on ne peut voir chez des individus nés uniquement des trisomies 21, 13, 18 et la trisomie 8 en mosaïque. Toutes les autres trisomies autosomiques sont létales. En ce qui concerne les gonosomes, on peut voir des 47 XXY, 47 XXX, 47 XYY : toutes les combinaisons sont possibles. Dans les caryotypes au-delà de 47 chromosomes, on ne retrouve quasiment que des anomalies portant sur les chromosomes sexuels. Par ailleurs, dans les aneuploïdies des chromosomes sexuels, plus le nombre de chromosomes X est important, plus le retard mental sera marqué. a. La trisomie 21 La fréquence de la trisomie 21 à la naissance est très dépendante de l'âge maternel. Âge maternel (ans) Fréquence (pour 1000 naissances vivantes) , , , > /24

5 Les signes évocateurs Avant la naissance Avant la naissance, il existe des signes échographiques qui font rechercher une anomalie chromosomique par étude du caryotype fœtal. Il s'agit de : Retard de croissance intra-utérine Fémurs courts Hygroma kystique du cou (petites poches remplies de liquides) Sténose duodénale Canal atrio-ventriculaire Néanmoins ces signes sont inconstants. A la naissance De même, à la naissance, il existe des signes cliniques évocateurs. Il s'agira principalement d'une hypotonie axiale et périphérique. Les signes cliniques de la trisomie 21 Anomalies crânio-faciales Un faciès lunaire Une microcéphalie Une obliquité des paupières (en haut et en dehors), des yeux larmoyants... Un épicanthus, qui correspond à un repli de la paupière supérieure sur la paupière inférieure. Une nuque plate Une langue épaisse qui sort de la bouche Retard mental, troubles du comportement Hypotonie musculaire, abdomen distendu (conduisant à des hernies) Anomalies au niveau des organes : Anomalies cardiaques : Canal Atrio-Ventriculaire Anomalies digestives Sensibilité très importante vis-à-vis : Des infections Des hémopathies : en l occurrence le risque de leucémie aiguë est multiplié par 20 Un pli palmaire transverse unique Les enfants atteints sont affectueux et très sensibles à la musique. 5/24

6 L'origine de la trisomie 21 La trisomie 21 provient d'une non-disjonction méiotique, principalement au niveau de l'ovocyte en première division de méiose. Mère Père Méiose I 60,00% 12,00% Méiose II 16,00% 12,00% L'âge maternel fait augmenter le risque de non-disjonction. La répartition du risque en fonction de l'âge maternel suit une répartition bimodale : il existe un risque accru chez les jeunes femmes de moins de 15 ans, et chez les femmes de plus de 38 ans. Par ailleurs, le risque de récurrence pour des parents ayant eu un enfant trisomique 21 est de 1%. La fréquence de la trisomie 21 est d'une naissance sur 700. Les formes cytogénétiques de la trisomie 21 La trisomie 21 peut se retrouver sous trois formes cytogénétiques : La trisomie libre : les trois chromosomes concernés sont indépendants. C'est la forme la plus fréquente avec 92,5% des cas. Trisomie 21 sous forme libre La translocation Robertsonienne, qui s'effectue entre chromosomes acrocentriques qui se collent à l'autre : par exemple non-disjonction t(14;21). Cette forme représente 4,8% des cas. La trisomie en mosaïque, qui représente 2,7% des cas. 6/24

7 b. La trisomie 13 La trisomie 13 est une anomalie chromosomique de nombre constitutionnelle, dont la fréquence va de 1/5000 à 1/ La fréquence augmente avec l'âge maternel. Les signes cliniques de la trisomie 13 Le poids normal est diminué. Il y a la présence importante d'une dysmorphie cranio-faciale, avec : Microcéphalie Microphtalmie Aplasie médio-faciale Bec de lièvre + fissure palatine Au niveau des membres : Hexadactylie (dans 81% des cas) Malformation des pieds : pieds en piolet. Des anomalies viscérales, à différents niveaux : Des anomalies cérébrales : encéphalopathies Des anomalies cardiaques importantes : communication inter-ventriculaire (C.I.V.) Des anomalies rénales Des anomalies digestives Une durée de vie courte : inférieure à trois mois. La trisomie 13 est également un facteur d'avortement spontané précoce. Les formes cytogénétiques de la trisomie 13 : Il existe 3 formes cytogénétiques pour la trisomie 13 : La trisomie 13 libre, qui est la forme la plus répandue. La translocation : translocation parentale (13;14) La trisomie partielle (anomalie de structure) 7/24

8 c. La trisomie 18 La trisomie 18 est une anomalie chromosomique de nombre constitutionnelle, dont la fréquence est d'environ 1/8000 naissances, cette dernière augmentant avec l'âge maternel. Le sexe ratio est de 4 femmes pour 1 homme. Les signes cliniques de la trisomie 18 Hypotrophie, malgré la post-maturité. Dysmorphie crânio-faciale : Oreilles faunesques (en pointe) Micrognathie (hypoplasie de la mâchoire inférieure) dans 88% des cas. Saillie occipitale Tronc : Cou court Thorax court Bassin étroit Membres : Chevauchement des doigts Flexion irréductibles des extrémités Pieds en piolet Anomalies viscérales Anomalies cardiaques retrouvées dans 95% des cas : C.I.V. Anomalies digestives : omphalocèle Encéphalopathie Durée de vie inférieure à 1 an. Les formes cytogénétiques de la trisomie 18 : Trisomie 18 libre dans 80% des cas En mosaïque pour 10% des cas Hérités par translocation parentale 8/24

9 d. Le syndrome de Klinefelter En 1942, Klinefelter décrit un syndrome associant : Gynécomastie Atrophie testiculaire Azoospermie La fréquence de ce syndrome est de 1 à 2 pour 1000 naissances masculines. A la naissance et dans l'enfance, il n'y pas d'élément évocateur. Ce syndrome est reconnu à l'adolescence ou à l'âge adulte (notamment lors des bilans de stérilité). L'hypogonadisme est constant. On retrouve : Une sclérohyalinose des tubes séminifères La lignée germinale est arrêtée au stade de spermacyte Une azoospermie quasi-constante Une chute de la testostérone plasmatique et augmentation de la FSH et LH. A propos de la cytogénétique, le caryotype est à 80% homogène et 47, XXY. e. Le syndrome de Turner Le syndrome de Turner a une fréquence de 1 naissance sur 2000 filles. Signes cliniques du syndrome de Turner : Petite taille : généralement inférieure à 1m50. Aménorrhée Agénésie ovarienne Pterygium Coli, qui se traduit par une palmature du cou et par des cheveux bas implantés. Thorax en bouclier Absence de caractères sexuels secondaires. Aspects histologiques : Histologiquement, les gonades sont des bandelettes fibreuses. Le quotient intellectuel est presque normal. La chromatine sexuelle est absente. Le caryotype est de la forme 45, X. En fonction du degré de la mosaïque, il va exister des variations entre le syndrome de Turner typique et le syndrome en mosaïque. Plus le nombre de cellules touchées par l'anomalie est grande, plus le phénotype va pencher vers le syndrome de Turner. Très souvent, les enfants naissant avec un syndrome de Turner ont un œdème de la main. 9/24

10 Les aneuploïdies correspondent aux anomalies chromosomiques les plus fréquentes. Il s'agit également de la cause la plus fréquente de retard mental chez l'homme. Elles correspondent à 5% des grossesses reconnues cliniquement. On notera également que 10 à 20 % des œufs fécondés ont un nombre anormal de chromosomes. La divergence entre ces deux données montre la forte sélection in utero. Les aneuploïdies sont secondaires à une non-disjonction méiotique. 10/24

11 III. Méiose et anomalie méiotique La méiose est le processus de division cellulaire qui permet d'aboutir à la formation de gamètes haploïdes (1N,1c). Elle comporte une phase de réplication de l'adn suivie de deux divisions cellulaires : La première division méiotique, ou méiose réductionnelle, qui correspond à la ségrégation des deux chromosomes homologues sans clivage des centromères. Elle comporte 4 stades : la prophase (elle-même subdivisée en 4 phases : leptotène, zygotène, pachytène, diplotène), la métaphase, l'anaphase et la télophase. La deuxième division méiotique, ou méiose équationnelle, qui correspond à la ségrégation des chromatides sœurs avec clivage des centromères. Les quatre stades sont la prophase, la métaphase, l'anaphase et la télophase. a. Les particularités de la méiose chez la femme A la première division : tout dépend du succès de la ségrégation des chromosomes homologues. Il y a une maintenance physique entre les chromosomes homologues jusqu'à l'anaphase I. Cette phase va durer longtemps : de la période embryonnaire à la puberté. Il y aura donc des contraintes physiques au niveau des centromères des chromatides sœurs. A la deuxième division, les conditions sont similaires à une division méiotique. Il y a ségrégation des chromatides sœurs. La cohésion doit être maintenue le long du chromosome jusqu'à l'anaphase I et maintenue entre les 11/24

12 centromères des chromatides sœurs jusqu'à l'anaphase II. b. La non-disjonction méiotique La théorie classique A : La vraie non-disjonction de méiose I ou II Dans ce cas, les chromosomes homologues migrent ensemble au même pôle à l'anaphase I par défaut du processus de recombinaison. B : La non-disjonction achiasmatique Dans ce cas, la ségrégation est indépendante des deux chromosomes homologues liée à l'absence de chiasma. Les nouvelles données (à l'examen la prof n'insistera pas sur cette partie) C : La division prématurée des chromatides sœurs en méiose I Il s'agit d'une séparation prématurée des chromatides sœurs, qui conduit une chromatide à migrer avec un chromosome homologue. Récapitulatif 12/24

13 IV. Incidence et origines des aneuploïdies a. Incidence des aneuploïdies On considère que 5% des conceptions chez l'homme sont aneuploïdes. Néanmoins, il semblerait que cette estimation ait été sous-estimée. En effet, les nouvelles données obtenues à partir des centres de procréation médicalement assistée et de diagnostic préimplantatoire donnent un chiffre de 20% d'aneuploïdies. On peut calculer cette incidence en réalisant des études sur les gamètes humains avec des techniques de cytogénétique. Dans le sperme, la fréquence des gamètes aneuploïdes est de 2%. En ce qui concerne les ovocytes, la fréquence est très élevée : sur 1000 ovocytes obtenus de FIV, on a 20 à 25% d'aneuploïdies. Des analyses spectral karyotyping sur le génome entier donnent un taux plus élevé : étude de Volarik et Al, sur 90 ovocytes analysés en méiose I, et ségrégation pour les chromosomes 16, 18, 21 et X, on obtient 10 anomalies. La ségrégation chromosomique dans l'espèce humaine est donc à l'origine d'un grand nombre d'erreurs. b. Origine des aneuploïdies La trisomie 21 La trisomie 21 est principalement d'origine maternelle. La proportion d'erreurs entre la première et la deuxième division méiotique est la suivante : 80% en division I, et 20% en division II. La monosomie X 70 à 80% des 45, X ont un seul chromosome d'origine maternelle. La perte du chromosome X ou Y a eu lieu soit pendant la spermatogenèse, soit au moment de la fécondation. L'âge maternel n'a pas d'influence sur la fréquence de la monosomie X. L'origine des trisomies dans l'espèce humaine On voit dans ce tableau qu'il y a une variation importante en fonction du chromosome en ce qui concerne l'origine parentale et le stade de l'erreur méiotique. 13/24

14 Les erreurs sont d'origine paternelle dans 50% des 47, XXY ou trisomie 2, et dans 5 à 10% des cas pour les autres paires chromosomiques Il existe une variabilité du stade de l'erreur : méiose I ou II. Par exemple, la trisomie 18 est principalement due à une anomalie de méiose II. De façon générale, on observe une prédominance des erreurs maternelles en méiose I. c. Effet de l'âge maternel et trisomie En 1876 : Fraser remarque que les enfants nés avec un syndrome de Down étaient souvent les derniers nés de famille nombreuse. En 1933, Penrose réalise une étude épidémiologique qui démontre l'augmentation du risque de trisomie avec l'augmentation de l'âge maternel. Âge maternel et trisomie On voit très clairement qu'il existe un lien important entre l'âge de la mère et la trisomie. La première hypothèse est que, plus la femme est âgée, plus les ovocytes restent longtemps bloqués en phase I et plus le risque d'accumulation d'accidents susceptibles de léser le fuseau, favorisant ainsi une nondisjonction est important. Cette hypothèse implique que l'origine du chromosome 21 est maternelle. La deuxième hypothèse est que l'âge maternel avancé n'augmente pas la fréquence des nondisjonctions, mais c'est la survie des fœtus trisomiques qui est facilitée par une altération du mécanisme de sélection in utéro. Cette hypothèse implique elle que l'origine du chromosome 21 est aussi bien maternelle que paternelle. 14/24

15 Le modèle de LAMB Deux facteurs influent sur la survenue de la trisomie : Le premier est le bivalent «fragile» (à la période foetale). Ce facteur est âge indépendant. Le deuxième est une anomalie de la métaphase I, dépendant de l'âge maternel qui rend les femmes âgées moins efficaces pour la ségrégation des bivalents. Il peut également exister des anomalies de formation du fuseau et du contrôle de l'anaphase. Les trisomies 21 et 16 rendent bien compte de ceci mais pas la trisomie 15. C. Les anomalies chromosomiques de structure Les anomalies chromosomiques de structure constitutionnelles sont soit des remaniements méiotiques survenant de novo, soit des remaniements hérités transmis à l'état équilibré ou déséquilibré. La fréquence de ces anomalies chromosomiques de structure constitutionnelles est de 3. Cette fréquence se répartit de la façon suivante : 2 pour les anomalies équilibrées, conduisant à un phénotype normal. 1 pour les anomalies déséquilibrées, conduisant à un phénotype anormal. I. Les anomalies chromosomiques de structure équilibrées. Les remaniements interchromosomiques peuvent être : Des translocations réciproques Des translocations robertsoniennes Des insertions. Les remaniements intrachromosomiques peuvent être : Des inversions paracentriques Des inversions péricentriques. (Le professeur a précisé qu'on pouvait être sûr d'avoir au moins un QCM sur la partie ci-dessus...). a. Les translocations Les translocations peuvent être réciproques, ou robertsoniennes. La fréquence de ces translocations est de 1/1000, et elles concernent 2,5% des couples avec des problème de reproduction. Il est indispensable de réaliser une enquête familiale, et un diagnostic pré-natal en cas de grossesse. Les translocations réciproques Soient deux chromosomes non homologues. Ceux-ci vont se «couper» à deux endroits, et les fragments s'intervertissent. Tout le matériel génétique reste présent chez cet individu, qui ne présentera donc pas de manifestations phénotypiques. 15/24

16 Diagnostic et circonstances de découverte Les circonstances de découverte des translocations sont la conséquence du comportement méiotique des chromosomes remaniés qui entraîne parfois un blocage méiotique et la production de gamètes déséquilibrés. En fonction des cas, on aura : des fausses couches spontanées, la naissance d'un enfant malformé ou un blocage méiotique (ce dernier étant retrouvé principalement chez l'homme). Chez les couples présentant plus de deux fausses couches spontanées (FCS), la fréquence des translocations est multipliée par 10. Chez l'enfant, en cas de déséquilibre, on retrouve une anomalie équilibrée dans 1/3 des cas. La formation des gamètes Au moment de la méiose, le nombre de chromosomes diminue. Dans ce schéma, si le chromosome blanc part avec le gris, les deux chromosomes remaniés restant partiront ensemble, ce qui conduira à l'obtention d'un phénotype normal car il n'y aura pas eu de perte de matériel génétique. En revanche, si le gris par avec le remanié gris/blanc, l'individu qui résultera de la fécondation de ce gamète aura une trisomie partielle et une monosomie partielle pour les segments concernés. Son caryotype sera donc déséquilibré. Ainsi, des individus avec un caryotype équilibré peuvent avoir des enfants avec un caryotype déséquilibré. 16/24

17 Le comportement méiotique des chromosomes Pour que la méiose se réalise, il va falloir un appariement des chromosomes entre eux. L'appariement des segments homologues est réalisé au pachytène (prophase I). Il y aura la formation d'un quadrivalent, ou tétravalent (2 bivalents) pour que tous les fragments chromosomiques homologues soient en regard les uns des autres. Ceci représenté sous forme d'un diagramme pachytène. La ségrégation alterne La ségrégation alterne correspond à la seule façon d'obtenir des gamètes normaux ou équilibrés. A terme, plus de 90% des enfants vivants sont issus de ce type de translocations. Ces enfants auront une formule normale, ou «transloquée équilibrée». La ségrégation selon un plan horizontal Chaque gamète comportera un chromosome normal et un chromosome remanié pour les deux paires impliquées. Constatations à terme et sur les gamètes A terme, 90% des enfants seront normaux (avec une formule soit normale, soit transloquée équilibrée), et 10% présenteront un déséquilibre. Ces chiffres sont le résultat de la sélection naturelle (ce n'est pas un mode de sélection préférentielle qui est constaté). Ainsi, plus les translocations sont graves, moins elles seront retrouvées à terme du fait de cette sélection. Les déséquilibres viables à long-terme sont toujours des petits déséquilibres. 17/24

18 Les translocations robertsoniennes Les translocations robertsoniennes concernent uniquement les chromosomes acrocentriques, c'est-à-dire les chromosomes 13, 14, 15, 21 et 22. Ce sont des translocations avec perte des bras courts des chromosomes et fusion centrique (en fait assez souvent dicentrique. Le caryotype d'une translocation robertsonienne est normal à 45 chromosomes. Le phénotype d'un patient à 45 chromosomes présentant une translocation robertsonienne sera normal. La formule est équilibrée car la perte des bras courts acrocentriques est sans conséquence phénotypique. De même, le caryotype d'un patient à 46 chromosomes présentant une translocation robertsonienne aura un phénotype anormal. Ce type de translocation entraîne un risque de formation de gamètes déséquilibrés. Il peut être la cause de troubles de la reproduction, d'infertilités, et d'avortements spontanés. Les translocations robertsoniennes équilibrées Les translocations robertsoniennes déséquilibrées 18/24

19 Dans le cas d'une translocation robertsonienne entre les chromosomes 14 et 21, en présence d'une trisomie du chromosome 21, au moment de la méiose il y aura formation d'un trivalent avec le 14 normal, le 21 normal et le chromosome transloqué. En fonction de quel chromosome part avec quel autre, on aura soit un zygote viable, soit létal. A la fécondation, on peut avoir une monosomie ou une trisomie 21, et une monosomie ou trisomie 14. A la naissance, seule la trisomie 21 sera visible car c'est la seule aneuploïdie viable dans ce cas. Si nous avions été dans le cadre d'un exemple entre le chromosome 13 et 21, à la naissance il aurait également été possible d'observer une trisomie 13, viable. Cas particulier : la translocation 21/21 19/24

20 b. Les insertions Les insertions correspondent à un système à 3 points de cassure. Il va y avoir translocation d'un segment chromosomique dans une région interstitielle. c. Les inversions Dans le cas des inversions, on retrouve deux points de cassure sur un même chromosome. Par la suite, il y aura une rotation de 180 du fragment. Les inversions sont favorisées par la formation d'une boucle. Lors de la ségrégation méiotique, il y aura possible formation de gamètes déséquilibrés. Il y aura duplication et déficience si l'échange se fait dans la boucle. Plus la boucle est grande, plus le risque de crossing over est grand, et plus il y aura de risque de déséquilibre. Les inversions péricentriques Il y aura cassure de part et d'autre du centromère, puis rotation de 180. Au moment de la méiose, il y aura formation d'une boucle d'inversion afin de placer les différents fragments correspondants en regard les uns des autres. 20/24

21 Inversion péricentrique 21/24

22 Les inversions paracentriques Ces inversions sont plus difficiles à identifier, car il n'y a pas de modification de l'indice centromérique IC. Ainsi, elles semblent rare mais sont peut-être ignorées car non dépistées. Elles se forment de par la présence de deux points de cassure sur un même bras. On pense que les séquences répétitives ont un rôle dans ce phénomène. Il y aura formation d'une boucle d'inversion sur le bras concerné, et si il y a échange dans la boucle, les déséquilibres engendrés seront souvent importants et non viables. d. Les délétions Ces anomalies chromosomiques sont toujours déséquilibrées. Elles peuvent survenir de novo, ou à la suite d'une malségrégation d'un remaniement chromosomique parental. 22/24

23 e. Les duplications Ces anomalies chromosomiques sont également déséquilibrées. dup(7)(q21q31) f. Formation des isochromosomes Un chromosome se casse au niveau du centromère, le bras court ou le bras long est perdu, puis il y aura duplication en miroir du q ou du p. Le chromosome le plus touché par la formation d'isochromosomes est le chromosome X. 23/24

24 g. Les chromosomes en anneau Il y a une cassure à chacune des extrémités, mais à la différence des inversions, il va y avoir rapprochement des extrémités car un chromosome ne peut pas rester sans télomères. Il survient de novo le plus souvent, et est rarement transmis. r(x)(p22q26) D. Conclusion Il est important de connaître les mécanismes des anomalies chromosomiques car elle permet leur prévention. Place à la dédicace! D'abord un grand merci à Sanaba (alias Sanaba d'sens!) pour avoir pris les 177 photos de ce cours qui était trèèèèèès long! Après dédicace spéciale à : Laura ma très chère coloc' Clara, Sarah et Julie les meilleures! Victor, Guigui, Flo et Flo bis, Camille ma roussasse et Flora, Laura F, Anaïs, Coline(s), Ryan... Au Car Pearl! (Meilleur bus ) Et à tous les autres... 24/24

19/11/15 RAUILHAC Solange L2 CR : Kévin Boué Génétique médicale Dr H.Zattara 22 pages

19/11/15 RAUILHAC Solange L2 CR : Kévin Boué Génétique médicale Dr H.Zattara 22 pages 19/11/15 RAUILHAC Solange L2 CR : Kévin Boué Génétique médicale Dr H.Zattara 22 pages Anomalies génétiques à l'échelle des chromosomes : anomalies chromosomiques de nombre (dont trisomie 21), anomalies

Plus en détail

Anomalies du caryotype numériques et structurales. Pr. MA. Belaud-Rotureau

Anomalies du caryotype numériques et structurales. Pr. MA. Belaud-Rotureau Anomalies du caryotype numériques et structurales Pr. MA. Belaud-Rotureau Anomalies du caryotype numériques et structurales I Interpréter un caryotype II Anomalies du nombre des chromosomes III Anomalies

Plus en détail

LES ANOMALIES CHROSOMIQUES

LES ANOMALIES CHROSOMIQUES LES ANOMALIES CHROSOMIQUES I. GENERALITES : Anomalies constitutionnelles et acquises «constitutionnelles» présentes à la naissance; accident avant la fécondation ( gamètes) ou dans les premières divisions

Plus en détail

Cours 5 : Méiose Fécondation Cycle biologique Anomalies chromosomiques

Cours 5 : Méiose Fécondation Cycle biologique Anomalies chromosomiques Cours 5 : Méiose Fécondation Cycle biologique Anomalies chromosomiques Rappel : organisation des chromosomes : Partie 3 : Les anomalies chromosomiques - Le centromère, parfois appelé constriction primaire,

Plus en détail

Anomalies chromosomiques de nombre (numériques)

Anomalies chromosomiques de nombre (numériques) III - ANOMALIES CHROMOSOMIQUES 3.1- Généralités - Définitions Une anomalie chromosomique peut être : - Constitutionnelle, toutes les cellules de l'individu ont le même caryotype, (même anomalie). Dans

Plus en détail

Principales ANOMALIES CHROMOSOMIQUES. PACES UE8 2 ème cours B Benzacken

Principales ANOMALIES CHROMOSOMIQUES. PACES UE8 2 ème cours B Benzacken Principales ANOMALIES CHROMOSOMIQUES PACES UE8 2 ème cours B Benzacken PLAN Rappels spermatogenèse, ovogenèse Les anomalies de nombre : Non disjonction méiotique ND I ND II Non disjonction mitotique Cas

Plus en détail

Cours cytogénétique :

Cours cytogénétique : Cours cytogénétique : Introduction : La cytogénétique permet d étudier le nombre et la structure des chromosomes (génétique chromosomique). Un chromosome= une molécule d ADN bicaténaine + des protéines

Plus en détail

Chapitre 1A1 : Le brassage génétique et la diversité des génomes

Chapitre 1A1 : Le brassage génétique et la diversité des génomes Chapitre 1A1 : Le brassage génétique et la diversité des génomes Cellule du foie et son caryotype Animations : Mitose Comparaison Mitose / Méiose Méiose + cellules diploïdes (2n) gamètes haploïdes (n)

Plus en détail

Thème IA1 Méiose, brassage génétique

Thème IA1 Méiose, brassage génétique Thème IA1 Méiose, brassage génétique et diversité des génomes PROBLÉMATIQUE : Comment la reproduction sexuée assure-t-elle à la fois la stabilité d une espèce et la diversité des individus qui la composent?

Plus en détail

I. technique pour établir le caryotype

I. technique pour établir le caryotype 2 LE CARYOTYPE Le caryotype est une photographie de l'ensemble des chromosomes d'une cellule. Les chromosomes sont rangés par paires en fonction de leur forme, leur taille et de la position des bandes

Plus en détail

Stabilité de l'espèce et brassage génétique

Stabilité de l'espèce et brassage génétique (4 semaines) Stabilité de l'espèce et brassage génétique Introduction : Lors de la reproduction sexuée, le génotype est transmis d'une génération à l'autre. Les individus de la génération suivante héritent

Plus en détail

-anomalies chromosomiques: nombre, structure -recombinaison de chromosomes

-anomalies chromosomiques: nombre, structure -recombinaison de chromosomes La cytogénétique est l'étude des phénomènes génétiques au niveau de la cellule, plus précisément au niveau des chromosome sans la nécessité d'extraire l'adn : -anomalies chromosomiques: nombre, structure

Plus en détail

TP10/COURS. -III- Le double brassage génétique de la méiose. -1- Brassage intrachromosomique en Prophase I de méiose. #droso. Livre page 22 et 23

TP10/COURS. -III- Le double brassage génétique de la méiose. -1- Brassage intrachromosomique en Prophase I de méiose. #droso. Livre page 22 et 23 TP10/COURS -III- Le double brassage génétique de la méiose -1- Brassage intrachromosomique en Prophase I de méiose Livre page 22 et 23 #droso Il résulte de l existence d échanges d un ou de plusieurs segments

Plus en détail

Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies

Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies I. Introduction II. La structure du chromosome métaphasique 1. Le centromère 2. Les télomères III. Le caryotype 1. Le rangement des chromosomes dans le caryotype

Plus en détail

Stabilité de l'espèce et brassage génétique

Stabilité de l'espèce et brassage génétique (4 semaines) Stabilité de l'espèce et brassage génétique Introduction : Lors de la reproduction sexuée, le génotype est transmis d'une génération à l'autre. Les individus de la génération suivante héritent

Plus en détail

II-2- La duplication a- Différents types b- Origine c- Conséquences d- Appariements des chromosomes à la méiose e- Exemples chez l homme

II-2- La duplication a- Différents types b- Origine c- Conséquences d- Appariements des chromosomes à la méiose e- Exemples chez l homme II-2- La duplication a- Différents types b- Origine c- Conséquences d- Appariements des chromosomes à la méiose e- Exemples chez l homme La duplication est le dédoublement d un segment chromosomique a-

Plus en détail

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE, L EVOLUTION DU VIVANT THEME 1-A : GENETIQUE ET EVOLUTION

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE, L EVOLUTION DU VIVANT THEME 1-A : GENETIQUE ET EVOLUTION THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE, L EVOLUTION DU VIVANT THEME 1-A : GENETIQUE ET EVOLUTION Ch1:le brassage génétique et la diversité des génomes. Rappels des acquis: correction QCM Définition

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE BRASSAGE GENETIQUE ET LA DIVERSITE DES GENOMES

CHAPITRE 1 : LE BRASSAGE GENETIQUE ET LA DIVERSITE DES GENOMES THEME 1A : GENETIQUE ET EVOLUTION. CHAPITRE 1 : LE BRASSAGE GENETIQUE ET LA DIVERSITE DES GENOMES Chez les êtres vivants unicellulaires, la reproduction est assurée, la plupart du temps, par une simple

Plus en détail

Translocations réciproques. Translocations réciproques. Ségrégation méïotique. Ségrégation alterne : équilibrée (2 types de gamètes)

Translocations réciproques. Translocations réciproques. Ségrégation méïotique. Ségrégation alterne : équilibrée (2 types de gamètes) Anomalies de structure Réarrangements du matériel chromosomique Un seul ou plusieurs Anomalies Translocations robertsoniennes et réciproques équilibrées Mécanismes de déséquilibre Héritées ou de novo Equilibrées

Plus en détail

Le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique. La méiose et le brassage chromosomique lors de la formation des gamètes

Le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique. La méiose et le brassage chromosomique lors de la formation des gamètes Le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique! PLAN 1 La méiose et le brassage chromosomique lors de la formation des gamètes A) La méiose formation de quatre gamètes : cellules haploïdes

Plus en détail

V-2-2- Les éléments mobiles ou éléments transposables

V-2-2- Les éléments mobiles ou éléments transposables V-2-2- Les éléments mobiles ou éléments transposables Ce sont des séquences d ADN qui peuvent se déplacer d un endroit à un autre du génome. Ce déplacement est dit transposition. L ADN qui contient l élément

Plus en détail

Arbres décisionnels 2010 Page 1 de 9 TABLE DES MATIERES

Arbres décisionnels 2010 Page 1 de 9 TABLE DES MATIERES Arbres décisionnels 2010 Page 1 de 9 TABLE DES MATIERES CLASSIFICATION DES SITUATIONS CLINIQUES UTILISEES DANS TOUS LES ARBRES DECISIONNELS... 2 QUAND REALISER UNE ENQUETE FAMILIALE?... 3 CONDUITE A TENIR

Plus en détail

CHAPITRE 1 : Des mécanismes liés à la reproduction à l origine de la diversité génétique... 2

CHAPITRE 1 : Des mécanismes liés à la reproduction à l origine de la diversité génétique... 2 Table des matières CHAPITRE 1 : Des mécanismes liés à la reproduction à l origine de la diversité génétique... 2 I- Déroulement de la méiose, division permettant de produire des gamètes... 4 II Une diversité

Plus en détail

Cas cliniques. Génétique médicale

Cas cliniques. Génétique médicale Cas cliniques Génétique médicale Pathologie autosomique dominante Pathologie autosomique dominante Arguments filles et garçons atteints transmission verticale toutes les générations sont atteintes Risque

Plus en détail

MEIOSE FECONDATION ET STABILITE DES ESPECES

MEIOSE FECONDATION ET STABILITE DES ESPECES Chap B 3 MEIOSE FECONDATION ET STABILITE DES ESPECES Introduction : La comparaison des caryotypes de cellules somatiques et de cellules germinales permet de voir que : Les caryotypes des cellules somatiques

Plus en détail

Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies. Dr. Martina Carlotti

Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies. Dr. Martina Carlotti Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies Dr. Martina Carlotti I. Introduction II. La structure du chromosome métaphasique 1. Le centromère 2. Les télomères III. Le caryotype : Comment établir un

Plus en détail

Thème : Génétique et évolution. Chapitre 2 : Mécanismes de diversification des êtres vivants. I. Les mécanismes génétiques.

Thème : Génétique et évolution. Chapitre 2 : Mécanismes de diversification des êtres vivants. I. Les mécanismes génétiques. Thème : Génétique et évolution. Chapitre 2 : Mécanismes de diversification des êtres vivants. I. Les mécanismes génétiques. A. Les brassages génétiques liés à la reproduction sexuée (méiose et fécondation).

Plus en détail

La reproduction sexuée des organismes supérieurs

La reproduction sexuée des organismes supérieurs La reproduction sexuée des organismes supérieurs I. La méiose II. La gamétogenèse - L ovogenèse - La spermatogenèse III. La fécondation Sabine Lindenthal Faculté de Médecine Sabine.Lindenthal@unice.fr

Plus en détail

Programme de génétique

Programme de génétique Programme de génétique Génétique formelle Génétique humaine Génétique moléculaire Cartographie des gènes humains Cytogénétique Outils du génie génétique Notion du diagnostic génotypique Notion de génétique

Plus en détail

Chap 5 thème 1 : LE BRASSAGE GENETIQUE ET SA CONTRIBUTION A LA DIVERSITE GENETIQUE

Chap 5 thème 1 : LE BRASSAGE GENETIQUE ET SA CONTRIBUTION A LA DIVERSITE GENETIQUE Partie II thème 1 GENETIQUE ET EVOLUTION Restitution des acquis Présentation des chapitres Chap 5 thème 1 : LE BRASSAGE GENETIQUE ET SA CONTRIBUTION A LA DIVERSITE GENETIQUE Restitution des acquis communiquer

Plus en détail

Méiose et fécondation à l'origine du brassage génétique

Méiose et fécondation à l'origine du brassage génétique Méiose et fécondation à l'origine du brassage génétique Comment méiose et fécondation contribuent-elles à la diversité génétique des individus? I/ Variabilité allélique et hétérozygotie A. Cas des espèces

Plus en détail

Notice CHROMOSOMES DIDAC. Présentation. 1. Introduction. Réf

Notice CHROMOSOMES DIDAC. Présentation. 1. Introduction. Réf Notice CHROMOSOMES DIDAC Présentation 1. Introduction Pour la première fois, les chromosomes humains sont modélisés pour une utilisation pédagogique. Les 23 paires de chromosomes humains sont ainsi disponibles

Plus en détail

- CHAPITRE 1 - BRASSAGE GENETIQUE ET DIVERSIFICATION DU GENOME

- CHAPITRE 1 - BRASSAGE GENETIQUE ET DIVERSIFICATION DU GENOME ATTENTION : ENCADRE ROUGE = BILANS A SAVOIR ABSOLUMENT + VOCABULAIRE A MAITRISER EN ORANGE Pb. Scientifique général du CHAP. 1 : Comment les mécanismes de la reproduction sexuée permettent-ils la stabilité

Plus en détail

Définitions. Génétiques 101. Étiologies congénitales : (1 ère partie) Terry Broda

Définitions. Génétiques 101. Étiologies congénitales : (1 ère partie) Terry Broda Étiologies congénitales : (1 ère partie) Génétiques 101 Terry Broda Infirmière praticienne, CDDN 1 ère octobre 2014 Définitions Maladie congénitale : présente à la naissance Condition génétique : résulte

Plus en détail

GM ED de cytogénétique. ED de cytogénétique

GM ED de cytogénétique. ED de cytogénétique 13/10/14 PRAUD Camille L2 Relectrice : Borg Manon Génétique Médicale ZATTARA-CANNONI Helene 18 pages ED de cytogénétique Plan A. Question 1 B. Question 2 C. Question 3 D. Question 4 E. Question 5 F. Question

Plus en détail

Méiose et Fécondation participent à la stabilité de l espèce.

Méiose et Fécondation participent à la stabilité de l espèce. Méiose et Fécondation participent à la stabilité de l espèce. Introduction : Une espèce comprend des individus qui possèdent les mêmes caractères de l espèce, qui sont interféconds et qui engendrent des

Plus en détail

Docteur Sophie ROUSSEAUX

Docteur Sophie ROUSSEAUX Histologie - Biologie du développement De la gamétogenèse à l embryon pré-implantatoire Chapitre 1 : Introduction, la méiose, la spermatogénèse Docteur Sophie ROUSSEAUX Médecine P1 Multimédia - Année 2006/2007

Plus en détail

Le Caryotype. - Connaitre la technique de réalisation d un caryotype et les différentes techniques de dénaturation.

Le Caryotype. - Connaitre la technique de réalisation d un caryotype et les différentes techniques de dénaturation. OBJECTIFS - Définir un caryotype - Connaitre la technique de réalisation d un caryotype et les différentes techniques de dénaturation. - Établir une formule chromosomique. - Déduire le sexe d un individu

Plus en détail

REFERENTIEL : STABILITE ET VARIATIONS DU GENOME ET EVOLUTION

REFERENTIEL : STABILITE ET VARIATIONS DU GENOME ET EVOLUTION REFERENTIEL : STABILITE ET VARIATIONS DU GENOME ET EVOLUTION MOBILISER RAPIDEMENT LE VOCABULAIRE Dominance Recombinaison Sélection naturelle Mutation Récessivité Codominance Homozygote Hétérozygote Génotype

Plus en détail

Devoir à la maison n 8 Classe de Terminale S

Devoir à la maison n 8 Classe de Terminale S Devoir à la maison n 8 Classe de Terminale S Stabilité et variabilité des génomes et évolution Partie I : Les individus atteints de trisomie 21 présentent dans leur caryotype trois chromosomes 21 au lieu

Plus en détail

CHAPITRE III SERIE QCM N 1

CHAPITRE III SERIE QCM N 1 CHAPITRE III SERIE QCM N 1 Question n 1: Voici une liste d un certain nombre de mécanismes biologiques : 1. réplication des molécules d ADN durant l interphase qui précède la division, 2. appariement des

Plus en détail

Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies

Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies Dr. Martina Carlotti Ingénieur en techniques biologiques, U1053 BaRITOn, Université de Bordeaux I. Introduction II. La structure du chromosome métaphasique

Plus en détail

Les bases chromosomiques de l hérédité

Les bases chromosomiques de l hérédité Les bases chromosomiques de l hérédité 1875 => Découverte de la mitose 1890 => Découverte de la méiose Ensuite lien entre le comportement des chromosomes et les allèles de Mendel. 1875 => Découverte de

Plus en détail

CELLULES GERMINALES MITOSE ET MEISOE MASCULINES FORMATION DES GAMETES (1)

CELLULES GERMINALES MITOSE ET MEISOE MASCULINES FORMATION DES GAMETES (1) CELLULES GERMINALES MITOSE ET MEISOE MASCULINES FORMATION DES GAMETES (1) I) Avant Puberté Séparation précoce des lignées (somatiques, germinales) 4eme semaine : Cellules Germinales Primordiales (CGP)

Plus en détail

Thème 1-A Génétique et évolution

Thème 1-A Génétique et évolution Thème 1-A Génétique et évolution Thème 1-A-1 Le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique En classe de seconde, une première approche de la diversité génétique a été effectuée. En

Plus en détail

TRISOMIE 21. Dr Tanguy Martin-Denavit. Dr Patrice Bouvagnet

TRISOMIE 21. Dr Tanguy Martin-Denavit. Dr Patrice Bouvagnet TRISOMIE 21 Dr Tanguy Martin-Denavit Dr Patrice Bouvagnet TRISOMIE 21 (T21) Appelée aussi syndrome de DOWN ou mongolisme Anomalie chromosomique la plus fréquente (1/700 naissances) La cause la plus fréquente

Plus en détail

Correction de la conférence du 22 Mars 2011 Génétique Susanna Davoust

Correction de la conférence du 22 Mars 2011 Génétique Susanna Davoust Correction de la conférence du 22 Mars 2011 Génétique Susanna Davoust 1/ Parmi les propositions suivantes concernant les notions de génotype et de phénotype, lesquelles sont justes? A : Le génotype est

Plus en détail

Le syndrome de Klinefelter: données épidémiologiques et diagnostic génétique

Le syndrome de Klinefelter: données épidémiologiques et diagnostic génétique Le syndrome de Klinefelter: données épidémiologiques et diagnostic génétique Pr Jean Pierre SIFFROI Service de Génétique et d Embryologie médicales Hôpital d enfants Armand Trousseau, Paris Syndrome Characterized

Plus en détail

7.1. Matériel génétique et hérédité

7.1. Matériel génétique et hérédité 7.1. Matériel génétique et hérédité 7.1.1. De l'adn aux chromosomes 7.1.2. Cycle cellulaire et divisions 7.1.3. Eléments de génétique Cours L. Roy Rappel ADN «en vrac» : chromatine ADN condensé : chromosomes

Plus en détail

Thème 1 :GÉNÉTIQUE, ÉVOLUTION. Innovations génétique et évolution Méiose et stabilité du génome Méiose et variabilité du génome

Thème 1 :GÉNÉTIQUE, ÉVOLUTION. Innovations génétique et évolution Méiose et stabilité du génome Méiose et variabilité du génome Thème 1 :GÉNÉTIQUE, ÉVOLUTION Innovations génétique et évolution Méiose et stabilité du génome Méiose et variabilité du génome Chapitre 1 : REPRODUCTION SEXUÉE ET DIVERSITÉ GÉNÉTIQUE Comment la reproduction

Plus en détail

Item 31 : Problèmes posés par les maladies génétiques (Évaluations)

Item 31 : Problèmes posés par les maladies génétiques (Évaluations) Item 31 : Problèmes posés par les maladies génétiques (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS QUESTION

Plus en détail

Rappels sur la mitose et la méiose

Rappels sur la mitose et la méiose Rappels sur la mitose et la méiose Octobre 2013 Table des matières Introduction 3 I - La mitose 4 1. Chez les cellules végétales... 5 2. Chez les cellules animales... 6 3. Conclusion... 6 II - La méiose

Plus en détail

Cours de Cytogénétique (pour les étudiants de 2 Année LMD)

Cours de Cytogénétique (pour les étudiants de 2 Année LMD) Cours de Cytogénétique (pour les étudiants de 2 Année LMD) Mme. BECHKRI S et Mme. SEDRATI K Remarque : les vides dans le texte sont à remplir dans les séances de cours 1- Introduction La cytogénétique

Plus en détail

CHAPITRE III DIVISION CELLULAIRE

CHAPITRE III DIVISION CELLULAIRE CHAPITRE III DIVISION CELLULAIRE DIVISION CELLULAIRE INTRODUCTION La DIVISION CELLULAIRE c est un phénomène qui permet, à partir d une cellule mère, d obtenir 2 cellules filles identiques. La cellule mère

Plus en détail

DEPISTAGE PRENATAL DES ANOMALIES CHROMOSOMIQUES

DEPISTAGE PRENATAL DES ANOMALIES CHROMOSOMIQUES DEPISTAGE PRENATAL DES ANOMALIES CHROMOSOMIQUES Caryotype : Etude morphologique du matériel héréditaire Rapport de 1/1000 entre ADN et le chromosome 1) Matériel A partir de cellules nucléées en division

Plus en détail

Altérations de la spermatogénèse et conseil génétique. Catherine Muris - Caen

Altérations de la spermatogénèse et conseil génétique. Catherine Muris - Caen Altérations de la spermatogénèse et conseil génétique Catherine Muris - Caen Types d anomalies Anomalies du caryotype Gonosomes Autosomes Anomalies génétiques Gène DAZ Gène CFTR Série de Caen : 1330 couples

Plus en détail

STABILITE ET VARIABILITE DES GENOMES ET EVOLUTION STABILITE DES ESPECES, VARIABILITE DES INDIVIDUS ET REPRODUCTION SEXUEE

STABILITE ET VARIABILITE DES GENOMES ET EVOLUTION STABILITE DES ESPECES, VARIABILITE DES INDIVIDUS ET REPRODUCTION SEXUEE Thème 2 : STABILITE ET VARIABILITE DES GENOMES ET EVOLUTION INTRO : Continuité de la vie par la reproduction sexuée : - conserve toutes les caractéristiques de l'espèce stabilité de l'espèce - pas la copie

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

Plus en détail

Génétique chromosomique : Structure des chromosomes/caryotype, Principes des études en cytogénétique et Anomalies de nombres et de structures.

Génétique chromosomique : Structure des chromosomes/caryotype, Principes des études en cytogénétique et Anomalies de nombres et de structures. 06/11/13 BENARD Mathilde L2 Génétique Médicale Pr.LEVY 14 pages Génétique chromosomique : Structure des chromosomes/caryotype, Principes des études en cytogénétique et Anomalies de nombres et de structures.

Plus en détail

La méiose et la variation génétique

La méiose et la variation génétique La méiose et la variation génétique 1 Génome Génome: l ADN complet d un organisme. Inclue tous les gènes (traits physiques et psychologiques) codés sur les chromosomes. 2 Gènes L ADN des cellules eukaryotes

Plus en détail

Le génome est l ensemble des gènes caractérisant une espèce, possédé par tous les individus de cette espèce.

Le génome est l ensemble des gènes caractérisant une espèce, possédé par tous les individus de cette espèce. Stabilité et variabilité du génome. Le génome est l ensemble des gènes caractérisant une espèce, possédé par tous les individus de cette espèce. Une espèce comprend des individus qui possèdent les mêmes

Plus en détail

Devoir n 1 - Sciences de la Vie et de la Terre 11 octobre 2016

Devoir n 1 - Sciences de la Vie et de la Terre 11 octobre 2016 Devoir n 1 - Sciences de la Vie et de la Terre 11 octobre 2016 QUESTION I (Mobilisaton des connaissances) TS6 11 points 1A Reproduction sexuée et stabilité du caryotype 8 points Une espèce d être vivant

Plus en détail

Résumé/complément de cours «Méiose, fécondation, diversité et stabilité des génomes, brassage génétique»

Résumé/complément de cours «Méiose, fécondation, diversité et stabilité des génomes, brassage génétique» Résumé/complément de cours «Méiose, fécondation, diversité et stabilité des génomes, brassage génétique» PREMIÈRE PARTIE : l'alternance de la méiose et de la fécondation assure la stabilité du génome (plus

Plus en détail

La méiose. Phase S. Réplication de l'adn

La méiose. Phase S. Réplication de l'adn La méiose La méiose est une division particulière impliquée dans la reproduction sexuée des organismes : elle aboutit en effet à la production des cellules sexuelles ou gamètes au cours du processus de

Plus en détail

La reproduction sexuée

La reproduction sexuée DEVO IIR 5 Sujej tt de ttype Syn tthè sse Clal ss sse de TTS 1 12 janvier 2011. Durée 1h45 Aucun document n est autorisé. La calculatrice est interdite. Répondre sur des feuilles doubles et intercalaires

Plus en détail

EXERCICE #2 (RÉVISION) : Cycle cellulaire et Division cellulaire

EXERCICE #2 (RÉVISION) : Cycle cellulaire et Division cellulaire EXERCICE #2 (RÉVISION) : Cycle cellulaire et Division cellulaire *PARTIE A - Associez chacune des définitions à l'un des termes suivants : chromosome réplication chromatides sœurs centromère chromatine

Plus en détail

Comment la méiose et la fécondation distribuent les allèles

Comment la méiose et la fécondation distribuent les allèles Comment la méiose et la fécondation distribuent les allèles 2 Quand on ne sait pas! Notion de gène et allèle Un gène est une unité d information contenue dans un fragment plus ou moins long d ADN. Il code

Plus en détail

INSUFFISANCE OVARIENNE PRÉMATURÉE CHEZ UNE JEUNE FEMME DE 15 ANS PRÉSENTANT UN ISODICENTRIQUE DU CHROMOSOME X EN MOSAÏQUE. Dr A.ABOURA Robert Debré

INSUFFISANCE OVARIENNE PRÉMATURÉE CHEZ UNE JEUNE FEMME DE 15 ANS PRÉSENTANT UN ISODICENTRIQUE DU CHROMOSOME X EN MOSAÏQUE. Dr A.ABOURA Robert Debré INSUFFISANCE OVARIENNE PRÉMATURÉE CHEZ UNE JEUNE FEMME DE 15 ANS PRÉSENTANT UN ISODICENTRIQUE DU CHROMOSOME X EN MOSAÏQUE Dr A.ABOURA Robert Debré Cas clinique Âgée de 15 ans. Elle est la première d une

Plus en détail

Hérédité liée au chromosome X

Hérédité liée au chromosome X Génétique médicale hérédité liée au chromosome X 22/10/14 ROUBIN Alexandre L2 CR : Victor CHABBERT Génétique médicale K. NGUYEN 10 pages Hérédité liée au chromosome X Plan A. Généralités B. Hérédité liée

Plus en détail

Syndrome de Down. Syndrome d Edwards ANOMALIES CHROMOSOMIQUES DE NOMBRE ANEUPLOÏDIES TRISOMIES. Chromosome surnuméraire 21.

Syndrome de Down. Syndrome d Edwards ANOMALIES CHROMOSOMIQUES DE NOMBRE ANEUPLOÏDIES TRISOMIES. Chromosome surnuméraire 21. Chromosome surnuméraire 21 ANOMALIES CHROMOSOMIQUES DE NOMBRE ANEUPLOÏDIES TRISOMIES Syndrome de Down - Faciès plat - Malformations internes (cardiaques et duodénale) - Sensibilité aux infections - Risque

Plus en détail

Bases moléculaires du mode de transmission des maladies génétiques. Polycopié national de génétique

Bases moléculaires du mode de transmission des maladies génétiques. Polycopié national de génétique Bases moléculaires du mode de transmission des maladies génétiques Polycopié national de génétique Empreinte Génomique I-Définitions oun gène est soumis à empreinte lorsque l'expression de ce gène

Plus en détail

THEME 5 : PROCREATION. Leçon 1 : DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE

THEME 5 : PROCREATION. Leçon 1 : DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE THEME 5 : PROCREATION Leçon 1 : DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE 1. L appareil génital indifférencié 2. Le contrôle génétique de la différenciation des gonades 2.1.-Acquisition du sexe gonadique

Plus en détail

Chromosome et caryotype

Chromosome et caryotype Chromosome et caryotype Définition et généralités L étude du caryotype «classique» humain est l étude des chromosomes à un stade maximum de condensation (chromosomes mitotiques en métaphase). Caryotype

Plus en détail

THEME 2 : STABILITE ET VARIABILITE DES GENOMES ET EVOLUTION

THEME 2 : STABILITE ET VARIABILITE DES GENOMES ET EVOLUTION THEME 2 : STABILITE ET VARIABILITE DES GENOMES ET EVOLUTION Leçon 3 : Méiose et Fécondation participent à la variabilité des individus Vocabulaire Pour réussir les exercices de génétique il faut : I/ Maîtriser

Plus en détail

CYTOGENETIQUE HUMAINE

CYTOGENETIQUE HUMAINE Cours Génétique CYTOGENETIQUE CYTOGENETIQUE HUMAINE 1 Définition La cytogénétique est la science qui étudie les chromosomes et leurs anomalies. Elle est basée sur l observation et l analyse des chromosomes

Plus en détail

Thème 3 : Génétique et évolution : Rappel des acquis de génétique : Centromère

Thème 3 : Génétique et évolution : Rappel des acquis de génétique : Centromère Thème 3 : Génétique et évolution : Rappel des acquis de génétique : I) les chromosomes et leur devenir pendant la mitose. Un caryotype = ensemble ordonné de chromosomes Une paire de chromosomes homologues

Plus en détail

Introduction générale sur la cytogénétique humaine

Introduction générale sur la cytogénétique humaine Introduction générale sur la cytogénétique humaine Branche qui étudie le matériel génétique au plan morphologique (étude des chromosomes) La cytogénétique moléculaire utilise des sondes ad hoc. Les chromosomes

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Liban

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Liban Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Liban BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L usage

Plus en détail

CHAPITRE III SERIE QCM N 2

CHAPITRE III SERIE QCM N 2 CHAPITRE III SERIE QCM N 2 Question n 1: Chez les organismes diploïdes : A. le zygote subit, juste après sa formation, une méiose B. les mitoses n'ont lieu que durant l'haplophase C. les mitoses n'ont

Plus en détail

Chapitre 17 Les changements chromosomiques à grande échelle

Chapitre 17 Les changements chromosomiques à grande échelle Chapitre 17 Les changements chromosomiques à grande échelle Une translocation réciproque démontrée par une technique appelée coloration des chromosomes Les mutations chromosomiques Les mutations chromosomiques

Plus en détail

Chapitre 1 : le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique Le brassage interchromosomique source de diversité génétique

Chapitre 1 : le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique Le brassage interchromosomique source de diversité génétique Chapitre 1 : le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique Le brassage interchromosomique source de diversité génétique Introduction : transmission génétique au cours d un croisement

Plus en détail

* Des mutations qui arrivent spontanément et de façon inévitable. * Le brassage génétique qui a lieu au cours de la méiose.

* Des mutations qui arrivent spontanément et de façon inévitable. * Le brassage génétique qui a lieu au cours de la méiose. Causes de variations génétiques : * Des mutations qui arrivent spontanément et de façon inévitable. * Le brassage génétique qui a lieu au cours de la méiose. * Le cycle parasexué Les mutations spontannées

Plus en détail

Mosaïques confinées au placenta : à propos de 4 cas

Mosaïques confinées au placenta : à propos de 4 cas Mosaïques confinées au placenta : à propos de 4 cas Bérénice HERVÉ Valérie MALAN Service d Embryologie-Histologie-Cytogénétique Professeur Michel VEKEMANS Hôpital Necker Enfants Malades DESC 18 septembre

Plus en détail

Class: 3 ème. Secondaire (S.V.) Premièe Contrôle Commun

Class: 3 ème. Secondaire (S.V.) Premièe Contrôle Commun Class: 3 ème. Secondaire (S.V.) Matière: Biologie Premièe Contrôle Commun Points: Durée: 180 min. Exercice I: condition de fécondation. (5 pts.) A- La fécondation in vitro est une technique appliquée sur

Plus en détail

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Son importance 3% des grossesses : problème génétique g Individus de moins de 25 ans: 1/20 des pathologies est d origine d génétique g Différents types de maladies

Plus en détail

Le concept du cycle cellulaire. Un événement qui se répète Mécanisme de reproduction cellulaire La cellule duplique son contenu et se divise en deux

Le concept du cycle cellulaire. Un événement qui se répète Mécanisme de reproduction cellulaire La cellule duplique son contenu et se divise en deux Le concept du cycle cellulaire Un événement qui se répète Mécanisme de reproduction cellulaire La cellule duplique son contenu et se divise en deux Le rêve de toute cellule: devenir deux cellules François

Plus en détail

SERIE N 4 BRASSAGE GENETIQUE DIHYBRIDISME.

SERIE N 4 BRASSAGE GENETIQUE DIHYBRIDISME. Mbarka.Harbawi Lycée Regueb SERIE N 4 BRASSAGE GENETIQUE DIHYBRIDISME. 4SC EXERCICE N 1 : Définir les expressions suivantes : Crossing-over. Chiasma. Brassage interchromosomique. Test cross. EXERCICE N

Plus en détail

Genetique medical ED n 3 cytogenetique. ED de Cytogenetique

Genetique medical ED n 3 cytogenetique. ED de Cytogenetique 18/11/2013 PAUL Mathilde L2 Genetique medical Pr C.Toga relecteur 6 14 pages ED de Cytogenetique Plan: A. Question 1 B. Question 2 C. Question 3 D. Question 4 E. Question 5 F. Question 6 G. Question 7

Plus en détail

1-Parmi les caractères ci-dessous quels sont ceux qui seraient mis en jeux? : Groupe sanguin AB, albinisme, Hémophilie, Dentinogenesis, Calvitie.

1-Parmi les caractères ci-dessous quels sont ceux qui seraient mis en jeux? : Groupe sanguin AB, albinisme, Hémophilie, Dentinogenesis, Calvitie. 1 ere EMD DE GENETIQUE /Sujet 1/ 2007-2008 Problème : 8 pts Une étude sur la transmission de deux caractères dans une population montre, que pour un type de couple donné les résultats phénotypiques sont

Plus en détail

UNIVERSITE DE LIMOGES. Ecole de sage femme. Etat des lieux des anomalies chromosomiques de 2002 à 2012 en Limousin

UNIVERSITE DE LIMOGES. Ecole de sage femme. Etat des lieux des anomalies chromosomiques de 2002 à 2012 en Limousin UNIVERSITE DE LIMOGES Ecole de sage femme 2014 MEMOIRE N 1 Etat des lieux des anomalies chromosomiques de 2002 à 2012 en Limousin MEMOIRE POUR LE DIPLÔME D'ÉTAT DE SAGE FEMME présenté et soutenu publiquement

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES DE DIAGNOSTIC PRENATAL CYTOGENETIQUE ANNEE : 2017

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES DE DIAGNOSTIC PRENATAL CYTOGENETIQUE ANNEE : 2017 RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES DE DIAGNOSTIC PRENATAL ANNEE : 2017 Note relative au remplissage de ce rapport : Si vous rencontrez des difficultés à remplir ce rapport ou si des questions vous paraissent

Plus en détail

PARTIE I A - QCM. 1/ Au cours de la mitose :

PARTIE I A - QCM. 1/ Au cours de la mitose : Ce sujet comporte deux parties. La Partie I est celle que vous devez effectuer lors du concours. La Partie II correspond aux sujets des autres formations qui sont donc des exercices à réaliser à la maison.

Plus en détail

Mitose / Méiose Page 1 sur 19. Atlas of Genetics and Cytogenetics in Oncology and Haematology MITOSE / MEIOSE. (Rappel)

Mitose / Méiose Page 1 sur 19. Atlas of Genetics and Cytogenetics in Oncology and Haematology MITOSE / MEIOSE. (Rappel) Mitose / Méiose Page 1 sur 19 Atlas of Genetics and Cytogenetics in Oncology and Haematology MITOSE / MEIOSE (Rappel) * I- Mitose / Meiose (rappel) II- Chromosomes II- 1. Introduction II- 2. Nomenclature

Plus en détail

«AFFECTIVITE, SEXUALITE, HANDICAP» Présentation de

«AFFECTIVITE, SEXUALITE, HANDICAP» Présentation de 10 e colloque francophone de Noirlac 19 et 20 novembre 2008 «AFFECTIVITE, SEXUALITE, HANDICAP» Présentation de Mme M-C. de BLOIS (Maître de Conférence des Universités Praticien Hospitalier Généticienne

Plus en détail

LES ANOMALIES CHROMOSOMIQUES DE STRUCTURES

LES ANOMALIES CHROMOSOMIQUES DE STRUCTURES LES ANOMALIES CHROMOSOMIQUES DE STRUCTURES GENERALITES Anomalies chromosomiques sont de deux types Anomalies de nombres : aneuploïdies, les plus fréquentes (95%) Trisomies : 3 exemplaires d un chromosome

Plus en détail

TRANSLOCATIONS. Marguerite Prieur, retraitée Necker Enfants Malades ATC 2008 Nantes

TRANSLOCATIONS. Marguerite Prieur, retraitée Necker Enfants Malades ATC 2008 Nantes TRANSLOCATIONS Marguerite Prieur, retraitée Necker Enfants Malades ATC 2008 Nantes Translocations Définition: passage d un segment chromosomique sur un autre chromosome 2 points de cassure : remaniements

Plus en détail

UE1 Chromosomes Caryotypes anomalies 2009/2010. Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies

UE1 Chromosomes Caryotypes anomalies 2009/2010. Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies 1 I. Intérêt de l établissement du caryotype II. Structure t du chromosome métaphasique 1. Le centromère 2. Les télomères III. Le caryotype 1. Le rangement

Plus en détail

Chapitre 3 Reproduction sexué et diversité génétique.

Chapitre 3 Reproduction sexué et diversité génétique. Chapitre 3 Reproduction sexué et diversité génétique. Problème : Comment des frères et soeurs peuvent être unique, en héritant leurs gênes des mêmes parents? Tous les individus sont issus d'une cellule

Plus en détail