1 5. instrument scientifique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 5. instrument scientifique"

Transcription

1 instrument scientifique 1 5. T G <œ u v re> T S instrument d application et d illustration instrument de calcul instrument de dessin instrument à enre g i s t rer ou re s t i t u e r instrument d observ a t i o n instrument de préparation Trois types de fonctions permettent de définir l instrument scientifique : I) mesure r, i n t ro d u i re une grandeur définie que l on peut manipuler, c o m p a re r, c o m p t e r; II) accro î t re la puissance des fo rces de l homme ou augmenter le champ de ses sens, e n lui permettant de découvrir des phénomènes indécelables autre m e n t; III) permettre l expérimentation pour vérifier une hypothèse ou démontrer une théor i e, qu il s agisse d acquisition de connaissance ( re c h e rche) ou de transmission de savo i r ( e n s e i g n e m e n t ). Les cri t è res d utilisation de l instrument s c i e n t i fique sont précisés dans le champ STRU : instrument utilitaire, instrument didactique, instrument spécialisé. instrument d application et d illustration T S instrument d application pratique instrument d illustration ludique et récréative Instrument appliquant de manière pratique ou illustrant de façon ludique ou récréative des phénomènes phy s i c o - c h i m i q u e s. instrument d application pratique T G instrument d application et d illustration Objet ou outil dont la fonction ou l utilisation est une application directe d une loi ou d un phénomène phy s i c o - c h i m i q u e. Cet objet ou outil ayant une fonction domestique ou pro fessionnelle précise, une double dénomination est nécessaire lorsqu il est étudié en tant qu instrument p é d a gogique dans un établissement d enseignement. E xe m p l e s: g l a c i è re ménagère, ampoule électrique, a l a m b i c, a l c a r a z a s. instrument d illustration ludique et récréativ e T G instrument d application et d illustration VA hy g ro m è t re en électro s t a t i q u e Instrument récréatif servant à représenter un phénomène physique par ses effets les plus s p e c t a c u l a i res ou par un habillage part i c u l i e r de l instrument lui-même. P D E N,par exemple pistolet de Vo l t a,p o rtrait de Franklin, maison de Franklin, globe étincelant, larmes batav i q u e s,a n a m o r p h o s e s,m i ro i r s d a n a m o r p h o s e s,hy g ro m è t re, l u d i o n. instrument de calcul T S instrument de calcul électro n i q u e instrument de calcul mécanique instrument de re s t i t u t i o n Instrument donnant rapidement le résultat d un calcul par une manipulation simple ou faisant automatiquement des calculs par voie mécan i q u e, é l e c t romécanique ou électro n i q u e. instrument de calcul électronique T G instrument de calcul VA instrument à enre g i s t rer ou re s t i t u e r Instrument ou partie d instrument donnant par des moyens électroniques le résultat d un calc u l, par introduction directe de données, o u permettant de faire un ensemble de calcul, par l introduction préalable d un pro g r a m m e ( o rd i n a t e u r ). P D E N,par exemple commande numérique d un clavier électro m é c a n i q u e, calculateur Schneider. instrument de calcul mécanique T G instrument de calcul Instrument donnant par des moyens mécaniques ou électromécaniques le résultat d un calcul par une manipulation simple ou par intro d u c t i o n m a nuelle de données. P D E N,par exemple b o u l i e r, bâtons de Neper, règle à calcul, table de logarithmes, a r i t h m o m è t re de T h o m a s,machine comptable électrique

2 de phénomènes physiques T S en acoustique en thermodynamique en électro s t a t i q u e en électro d y n a m i q u e en mécanique en optique Instrument scientifique destiné à la vérification ou à la mise en évidence de phénomènes phys i q u e s, dans le cadre de cours ou d enseignements individuels ou collectifs. en acoustique T G VA des phénomènes o n d u l a t o i res mécaniques générateur d ondes sonore s Instrument scientifique destiné à la mise en évidence de phénomènes liés à l acoustique ou étude de mouvements ondulatoires mécaniques. P D E N,par exemple s i r è n e s,v i b ro s c o p e, d i ap a s o n, tuyaux d orgue. en thermodynamique T G T S instrument de mise en évidence des dilatations instrument de mise en valeur des chaleurs spécifiques VA en thermodynamique Instrument scientifique destiné à la mise en évidence de phénomènes liés à la thermodynam i q u e, ou étude des relations entre l énergie thermique (chaleur) et mécanique (trav a i l ), o u des lois générales qui commandent les échanges c h a l e u r- t r av a i l. instrument de mise en évidence des dilatations T G en thermodynamique VA en thermodynamique Instrument de mise en évidence des dilatations et de leurs effe t s, nécessitant l emploi d une s o u rce de chaleur (combustion ou compre s- sion) et d échantillons de corps à étudier. P D E N,par exemple briquet à air, roue de Ty n d a l l, anneau de s Grave s a n d e. instrument de mise en évidence des chaleurs spécifiques T G de thermodynamique VA en thermodynamique Instrument de mise en évidence des pro p r i é t é s des corps chauffés. P D E N,par exemple ap p a reil d Ingenhousz, ap p a reil de Ley v i t z. en électrostatique T G VA des charges é l e c t ro s t a t i q u e s générateur électro s t a t i q u e instrument d illustration récréative Instrument de mise en évidence des phénomènes électrostatiques et de leurs effets lumineux ou mécaniques. P D E N,par exemple tube de Geissler, c a rre a u é t i n c e l a n t,tube étincelant, bouteille étincelante, pistolet de Vo l t a,p resse pour portrait de Franklin par la fo u d re, t h e r m o m è t re de Kinnersley, éclateur à manches, p e rc e - c a rt e, c o n d e n s a t e u r, bouteilles de Ley d e, é l e c t roscope à feuilles d or (de Saussure, de W i l s o n,de Vo l t a ),é l e c t roscope à moelle de sure a u. en électrodynamique T G VA électro m a g n é t i q u e instrument de préparation Instrument de mise en évidence des phénomènes d électricité dynamique, et notamment de l action et des propriétés (magnétiques, motrices) des courants. P D E N,par exemple œuf de De La Rive, œuf de Dav y, roue de Barlow, table d Ampère, ap p a reil de Seebeck, ap p a reils des courants de Fo u c a u l t, anneau ou cerceau de Delezenne. en mécanique T G T S en mécanique des solides en mécanique des fluides Instrument de mise en évidence et d étude de l é q u i l i b re (statique) et des mouvements (dynamique) des corps solides ou fluides, ainsi que de la théorie des machines. en mécanique des solides T G en mécanique T S en statique des solides en dynamique des solides Instrument de mise en évidence et d étude des phénomènes liés à la statique et à la dynamique. en statique des solides T G en mécanique des solides Instrument de mise en évidence et d étude des systèmes de points matériels soumis à l action de fo rc e s,quand elles ne créent aucun m o u ve m e n t : objets en équilibre, é q u i l i b re s p a r a d ox a u x, re c h e rche du centre de grav i t é. P D E N,par exemple double cône à gravité variable, parallélogramme à gravité variable, c y l i n d re à centre de gravité variable, p o u s s a h,é q u i l i b r i s t e, parallélogramme ou balance Roberv a l. instrument de démonstration en dynamique des solides T G en mécanique des solides 276

3 Instrument de mise en évidence et d étude du m o u vement considéré dans ses rap p o rts ave c les fo rces qui en sont les causes (chute des corps principalement). P D E N,par exemple ap p a reil de Désagulliers, cycloïde de Nollet, machine du général Morin, machine d Atwo o d,ap p a reil des fo rces centrifuges. en mécanique des fluides T G en mécanique T S en statique des fluides en dynamique des fluides Instrument de mise en évidence des phénomènes liés aux pressions de fluides (liquides ou gaz) ou à leurs déplacements (hy d ro s t a t i q u e, hy d ro d y n a m i q u e ). en statique des fluides T G en mécanique des fluides VA des fo rc e s, des poids et des pre s s i o n s Instrument d étude des propriétés des fluides i m m o b i l e s, notamment de leur pression exe r- cée sur des paro i s. P D E N,par exemple vases commu n i c a n t s, vase de Ta n t a l e, balance hy d ro s t a t i q u e, b a ro s c o p e, ap p a reil de Haldat, flacon de Mariotte, tubes cap i l l a i re s,tourniquet hy d r a u l i q u e. instrument de démonstration en dynamique des fluides T G en mécanique des fluides Instrument d étude des propriétés des fluides en mouve m e n t. P D E N,par exemple ap p a reil à pluie de merc u re, fontaine de Héro n,fontaine intermittente, ap p a reil à jet d eau dans le vide. en optique T G VA instrument d observ a t i o n intrument de mesure des angles de polarisation intrument de mesure des angles de réfraction instrument de préparation Instrument de démonstration des phénomènes liés à l optique : r é f l e x i o n, r é f r a c t i o n, s p e c t ros c o p i e, p o l a r i s a t i o n. P D E N,par exemple disque de New t o n, prisme creux à angle variable, prisme en ve rre, optiques sur pieds, p h o s p h o roscope de Becquere l, cellule de Ke rr, stéréoscope simple, m i roir double pour réflexion infinie, m i roir conve xe, c o n c ave, p l a n,œil art i f i c i e l,banc d optique, l o u p e, m i c ro s c o p e, t é l e s c o p e, lunette astro n o m i q u e instrument de dessin VA intrument de mesure des longueurs Outil mécanique ou optique servant à faciliter l é b a u c h e, la re p ro d u c t i o n,le respect dans les p ro p o rtions d un dessin technique ou art i s t i q u e. P D E N,par exemple r è g l e, c o m p a s, p a n t o g r ap h e, c h a m b re claire, p e r s p e c t o g r aphe ou compas-triangle de Gav a rd instrument à enregistrer ou restituer T S instrument d enre g i s t re m e n t instrument de re s t i t u t i o n s u p p o rt d enre g i s t re m e n t VA instrument de calcul électro n i q u e Instrument à matérialiser des données, i n fo r- mations ou résultats pour les mettre sous une forme exploitable. instrument d enregistrement T G instrument à enre g i s t rer ou re s t i t u e r VA de la pression atmosphérique de la température machine à enre g i s t re r Instrument à matérialiser sur un support quelconque (pap i e r, c a rte perfo r é e, c y l i n d re, ro u e d e n t é e, d i s q u e, s u p p o rt mécanique, o p t i q u e, magnétique ou numérique) des info r m a t i o n s, des données ou des résultats pour en gard e r la trace et en permettre la lecture, l e x p l o i- t a t i o n, la duplication ou la re s t i t u t i o n. P D E N, par exemple v i b roscope de Duhamel, p h o n a u t o g r ap h e, m a n o g r ap h e, t h e r m o g r ap h e, b a ro g r ap h e, m a r é g r ap h e, ap p a reil photograp h i q u e, p h o n o g r ap h e, b é l i n o g r ap h e. instrument de restitution T G instrument à enre g i s t rer ou re s t i t u e r VA instrument de calcul machine à re s t i t u e r Instrument à matérialiser des informations par re l e c t u re d un support de données enre g i s- trées afin de les re n d re lisibles ou exploitables. P D E N,par exemple p h o n o g r ap h e, tabulatrice BULL. support d enregistrement T G instrument à enre g i s t rer ou re s t i t u e r S u p p o rt physique des informations nécessaire s à l emploi des instruments à enre g i s t rer ou re s t i t u e r. P D E N,par exemple p h o t o g r ap h i e, c y l i n d re de phonograp h e, d i s q u e, ruban magnétique, c a s s e t t e, c a rton perfo r é,c y l i n d res à picots de carillon, de boîte à mu s i q u e, d i s q u e t t e, disque dur

4 T S des angles des longueurs des masses des densités des vo l u m e s des fo rc e s, des poids et des pre s s i o n s en thermodynamique du temps des phénomènes ondulatoire s électro m a g n é t i q u e VA meuble Instrument scientifique destiné à déterminer des valeurs de certaines grandeurs par comparaison avec des valeurs constantes de même espèce (étalon, unité) prises comme termes de r é f é re n c e. des angles T S instrument pour rap p o rter des angles des angles pour lever des plans instrument astro m é t r i q u e des angles pour le repérage des points card i n a u x des angles en géomagnétisme des phénomènes d induction magnétique des angles en optique Instrument scientifique destiné à déterminer la valeur d un angle, exprimée en degrés, m i nu t e s et secondes d arc s, en grades ou en radians. instrument pour rapporter des angles des angles Instrument de mesure et de repérage des angles à re p ro d u i re. P D E N,par exemple r ap p o rt e u r, é q u e rre, c o m p a s. des angles pour lever des plans E P <t h é o d o l i t e> des angles 278 Instrument de mesure des angles pour leve r des plans par méthode de triangulation. P D E N,par exemple c e rcle d arpentage, b o u s s o l e fo re s t i è re, g r ap h o m è t re, alidade à pinnu l e s (également partie d instrument), é q u e rre d a r p e n t e u r, c e rcle répétiteur, t a c h é o m è t re, p a n t o m è t re ou compas d arpenteur, t r i go m è t re. instrument astrométrique des angles VA du temps Instrument de mesure ou de repérage des positions des astres exprimées en mesure d a n g l e. Cette mesure permet aussi soit de donner l heure ou la date, soit de se re p é re r en longitude et en latitude. P D E N,par exemple instrument méridien, ligne méridienne, a s t ro l a b e, q u a d r a n t, q u i n t a n t,s e x t a n t,sextant de poche, o c t a n t, q u a rtier de Dav i s,a r b a l e s t r i l l e. des angles pour le repéra ge des points cardinaux E P <b o u s s o l e> des angles VA du temps Instrument de mesure des angles pour le re p é- rage des points cardinaux par pointage du nord magnétique ou par visée astro n o m i q u e. P D E N,par exemple boussole marine ou compas de marine, boussole fo re s t i è re, g n o m o n, cadran solaire - b o u s s o l e. des angles en géomagnétisme des angles T S de la déclinaison magnétique de l inclinaison magnétique VA électro m a g n é t i q u e des grandeurs magnétiques Instrument de mesure des angles servant à m e s u rer l inclinaison et la déclinaison magnétique terre s t re et/ou leurs variations. de la déclinaison magnétique E P <boussole de déclinaison> des angles en géomagnétisme VA des grandeurs magnétiques En géomagnétisme, de l angle (ou de ses variations) entre le plan du méridien magnétique et le plan magnétique g é o g r aphique du lieu, à un instant donné. P D E N,par exemple boussole de variation, o b s e rv a t o i re magnétique, m a g n é t o m è t re, boussole de Gambey, boussole de Brunner. de l inclinaison magnétique E P <boussole d inclinaison> des angles en géomagnétisme En géomagnétisme, de l angle que fait en un point le plan horizontal avec la direction du champ magnétique terre s t re. des phénomènes d induction magnétique E P <boussole des tangentes> <boussole des sinu s> des angles VA générateur thermoélectrique de fo rces électro m o t r i c e s En électro d y n a m i q u e, et/ou de repérage des angles formés par la déviation d un mobile aimanté sous les effe t s d un courant électrique (phénomènes d induction magnétique). P D E N,par exemple boussole d Oersted, boussole des tangentes. des angles en optique des angles T S des angles de réfraction des angles de polarisation

5 Instrument de mesure des angles de réfraction et de polarisation des rayons lumineux. des angles de réfraction E P <go n i o m è t re> des angles en optique VA en optique Instrument de mesure de l indice de réfraction des ve rre s,cristaux et liquides; c e s t - à - d i re mesure de l angle formé par les rayons incidents et les rayons réfractés qui traverse ces corps. P D E N,par exemple go n i o m è t re de Babinet, de Wo l l a s t o n,de Hauÿ, r é f r a c t o m è t re : ap p a reil de Silbermann. des angles de polarisation E P <p o l a r i m è t re> des angles en optique VA des densités en optique Instrument permettant de re p é rer et/ou mesurer l angle résultant de l action d un corps sur le plan de polarisation d un rayon lumineux. P D E N,par exemple re p é r a g e: polariscope d Arago, ap p a reil de Biot, pince à tourmalines, cristaux sur pieds ( p a rties d instruments); m e s u re : s a c c h a r i m è t re, c o l o r i m è t re, ap p a reil de Jamin, d i a s p o r a m è t re de Rochon, m i c roscope polarisant, ap p a reil de Nörre m b e r g,a n a lyseur Macé de Lépinay. des longueurs T S t o i s e VA instrument de dessin des phénomènes ondulatoire s Instrument de mesure des distances entre deux ou plusieurs points (dro i t e s, courbes) sur un objet matériel ou sur une projection lumineuse, exprimée en sous-multiples et multiples du m è t re, en toises, p i e d s,pouces et autres mesure s d Ancien Régime. P D E N,par exemple r è g l e, m è t re étalon, t o i s e, c a t h é t o m è t re, ve r n i e r, s p h é ro m è t re, b a t h o m è t re, i n t e r f é ro m è t re, l evier optique de Po g g e n d o r f f, système miroir tournant et règle, a l t i m è t re. toise des longueurs Tige ve rticale graduée, munie d une coulisse horiz o n t a l e, qui sert à mesurer la taille des individus. des masses T S b a l a n c e p o i d s VA des densités des vo l u m e s Instrument de mesure des masses, s e rvant à p e s e r, au moyen d un fléau mobile et de plateaux dont l un porte la chose à peser, l a u t re des masses marq u é e s, ou avec une masse constante et mobile par rap p o rt à son point de suspension. Les mesures sont exprimées en multiples et fractions de grammes ou en unités d Ancien Régime. A p p o rter les précisions nécessaires dans le champ PDEN, par exemple balance accélérée, balance Roberv a l,peson à contre p o i d s,b a s c u l e, p o i d s et masses marq u é e s (voir partie d instrument). Ne pas confo n d re masse et poids, au sens physique des termes. balance des masses T S balance publique A p p a reil qui sert à faire connaître la masse d un corps et qui se compose essentiellement d un l evier dont un bras porte le poids et l autre l objet que l on veut peser. La balance peut être d essai ou trébuch e t,p e n d u l e, danoise ou ro m a i n e,e t c. balance publique = poids pub l i c T G b a l a n c e Ouvrage permettant de vérifier la masse des m a t i è res ve n d u e s : sacs de contenance dive r s e, a n i m a u x, e t c. Elle est souvent placée à prox i- mité d un marché ou d un champ de fo i re. poids E P <masse marq u é e> des masses Objet de masse déterminée servant à peser. des densités VA intrument de mesure des angles de polarisation intrument de mesure des masses des vo l u m e s Instrument de mesure des densités ou masses volumiques des fluides, de la concentration ou teneur d un produit dans un mélange, a u m oyen d instruments gradués ou non. U n i t é s : degrés Gay - L u s s a c, R é a u mu r, c e n t é s i m a l. P D E N,par exemple a r é o m è t re de Nicholson, a r é o m è t re Gay - L u s s a c, d e n s i m è t re, a l c o o m è t re, p è s e - a l c o o l,p è s e - e s p r i t s,p è s e - v i n a i g re, p è s e - a c i d e, p è s e - l a i t.le s a c c h a r i m è t re, de la teneur en glucose,est un type de p o l a r i m è t re : un des angles de polari s a t i o n. des volumes VA intrument de mesure des masses Instrument de mesure de capacités de solides, y compris les solides meubles, liquides et gaz, pour connaître leurs vo l u m e s, en litre s,m è t re s cubes ou autres unités. P D E N,par exemple vo l u m é n o m è t re Golaz, e u d i o m è t re, c ap a c i t é - é t a l o n,l i t re - é t a l o n, p l u v i o m è t re ou udomètre. des forces, des poids et des pressions E P <d y n a m o m è t re> T S de la pression atmosphérique de vitesse VA en statique des fluides Instrument de mesure de la déformation ou torsion de re s s o rt s, membranes ou cap s u l e s, 279

6 de la compression de fluides sous l effet de t e n s i o n s,tractions ou pre s s i o n s.m e s u res exprimées en multiples et sous-multiples du newton ou en unités de masses. P D E N,par exemple d y n a m o m è t re, peson à re s s o rt, d y n a m o m è t re à répulsions, balance Coulon, g r av i m è t re, p i é z o m è t re d Oersted, m a n o m è t re (à air libre, à air comprimé), s p hy g m o m è t re, t e n s i o m è t re. Ne pas confo n d re masse et poids, au sens physique des termes. de la pression atmosphérique = b a ro m è t r e des fo rc e s, des poids et des pre s s i o n s VA instrument d enre g i s t re m e n t Instrument de mesure de la fo rce exe rcée par le poids de l air par déplacement d une colonne liquide, ou déformation de membranes ou de capsules (baro m è t re s, b a ro g r ap h e s ),e x p r i- mée en fractions et multiples de bar ou Pascal, ou en kg/cm 2. P D E N,par exemple b a ro m è t re de To rr i c e l l i, de Fo rt i n,de Gay - L u s s a c, b a ro m è t re tro n q u é, b a ro m è t re à cap s u l e sou h o l o s t é r i q u e, b a ro g r aphe ou baro m è t re enre g i s t re u r. de vitesse des fo rc e s, des poids et des pre s s i o n s Instrument de mesure et/ou d enre g i s t re m e n t de la vitesse de déplacement ou de ro t a t i o n d un mobile quelconque, de la vitesse d écoulement (ou débit) d un fluide, de la célérité d ondes électro m a g n é t i q u e s. P D E N,par exemple a n é m o m è t re, l o c h,t a c hy m è t re, c o m p t e - t o u r s,s t ro b o s c o p e, c h ro n o g r aphe de Mach, m i roirs tournants de Fo u c a u l t, roues dentées de Fizeau. en thermodynamique T S de la température des quantités de chaleur 280 de l hy g ro m é t r i e instrument de mise en évidence des chaleurs spécifiques instrument de mise en évidence des dilatations VA en thermodynamique Instrument de mesure (exprimée en degrés : C e l s i u s, F a h re n h e i t,ke l v i n, R é a u mur ou unités dérivées) de la température et des re l a t i o n s e n t re énergie thermique et énergie mécanique, exprimées en joules, calories ou unités dérivées. de la températur e = t h e r m o m è t r e en thermodynamique VA instrument d enre g i s t re m e n t Instrument de mesure ou de repérage de la dilatation sous l effet de la chaleur d un corps l i q u i d e, gazeux ou solide, ou de la défo r m a t i o n d une bilame; instrument de re c h e rche de la t e m p é r a t u re par pesage d une masse d air emprisonnée à un instant choisi ou par le contrôle d une résistance électrique. P D E N,par exemple t h e r m o m è t re, t h e r m o m è t re de Galilée, t h e r m o m è t re à minima et maxima, t h e r m o m è t re différentiel de Leslie, thermoscope de Rumfo rd,t h e r m o m è t re de Bréguet, t h e r m o g r ap h e, py ro m è t re à cadran, py ro m è t re de We d g wo o d,t h e r m o m è t re à air de Dulong et Pe t i t,t h e r m o m è t re électrique Chauvin et A r n o u x. des quantités de chaleur E P <c a l o r i m è t re> en thermodynamique Instrument mettant en évidence les quantités de chaleur absorbées ou dégagées lors d une t r a n s formation phy s i q u e, un changement d état ou une réaction chimique. P D E N,par exemple ap p a reil de Clément-Désormes. de l hygrométrie = hy g ro m è t r e VA instrument d illustration récréative Instrument de mesure du degré d humidité de l a i r, par absorption (souvent ap p a reil de re p é- rage ayant un caractère ludique), ou par condensation (donnant une mesure plus précise) et i n d i rectement du point de rosée (psychrom è t re ), déterminé par la capacité d absorption de l air, liée à sa température. P D E N,par exemple hy g ro m è t re à cheve u, hy g ro m è t re ludique, hy g ro m è t re de Daniell, d A l l u a rd,de Regnault, hy g ro m è t re à double t h e r m o m è t re (hy g ro m è t re graphique de Lowe ) ou à double psychro m è t re. du temps E P <c h ro n o m è t re> T S c a l e n d r i e r <cadran solaire> h o r l o g e m o n t re p e n d u l e VA des angles pour le repérage des points card i n a u x cadran lunaire horloge d édifice instrument astro m é t r i q u e Instrument de mesure et/ou enre g i s t re m e n t des intervalles de temps, par voie mécanique, é l e c t romécanique ou électronique ou de re p é- rage de phénomènes astro n o m i q u e s. P D E N,par exemple s a b l i e r, c l e p s y d re, horloge mécanique, é c h ap p e m e n t,c h ro n o g r ap h e, c h ro n o m è t re à pointage, horloge électrique, à quart z ou é l e c t ro n i q u e, a t o m i q u e, g n o m o n,cadran solaire, m é r i d i e n n e, n o c t u r l a b e, a s t ro l a b e. calendrier du temps Tableau indiquant les divisions de l année en s a i s o n s, m o i s, semaines et jours, donnant le plus souvent l ord re des fêtes re l i g i e u s e s, annonçant certains phénomènes astro n o m i q u e s comme les lunaisons, m a r é e s, é c l i p s e s, e t c. horlo ge du temps T S horloge astro n o m i q u e

7 VA boîte à horloge mécanisme d horloge Instrument dont le moteur est soit à poids, soit à re s s o rt, s e rvant à indiquer les heure s légales et très généralement les minu t e s, p a r- fois l heure solaire. Il peut aussi indiquer les secondes (tro t t e u s e ), les jours de la semaine, les 30 ou 31 jours du mois (quantième), l e s m o i s, les années, les équivalences horaires dans les diverses parties du monde, les années bissextiles (calendrier perpétuel), l équation du temps (midi vrai et midi moye n ), un cadran de réglage de re t a rd,é ve n t u e l l e m e n t,horloge astron o m i q u e, les planètes ou les signes du zodiaque c o rre s p o n d a n t s,les phases de la lune, les heure s de lever et les heures de coucher du soleil. t. 2, p horlo g e astronomique E P <horloge à astro l a b e> T G h o r l o g e H o r l o g e, de dimensions variables, à poser ou au sol, m o numentale parfo i s, d usage civil mais aussi liturgique dans certains cas et indiquant les planètes, les signes du zodiaque, les phases de la lune et les heures de lever et de coucher du soleil, les principales fêtes liturgiques. t. 2, p , f i g à montr e du temps Horloge à cadran de très petite dimension qui peut fonctionner dans toutes les positions et que l on porte sur soi. Il peut s agir d une m o n t re - b ra c e l e t, d une m o n t re de go u s s e t, d u n e m o n t re ch ro n o m è t re, e t c. Les termes en italique peuvent être utilisés dans le champ PDEN. pendule du temps T S c a rt e l Horloge de petite dimension, facilement déplaçable et comportant un régulateur à pendule. p , f i g cartel T G p e n d u l e Horloge d applique suspendue (sans socle) dont tous les éléments sont inclus dans une boîte. t. 2, p , f i g de phénomènes ondulatoires E P <f r é q u e n c e m è t re> <s o n o m è t re> <o s c i l l o s c o p e> T S de phénomènes o n d u l a t o i res mécaniques de phénomènes o n d u l a t o i res électro m a g n é t i q u e s VA générateur d ondes des longueurs Instrument de mesure des caractéristiques ( a m p l i t u d e; f r é q u e n c e, exprimée en Hert z; s p e c t re; durée) d un signal : phénomène ondul a t o i re mécanique ou électro m a g n é t i q u e, p a r c o m p a r a i s o n, au moyen de générateurs, à un signal de référe n c e, ou par représentation graphique du seul signal à étudier. des phénomènes ondulatoires mécaniques de phénomènes ondulatoire s VA générateur d ondes mécaniques générateur d ondes sonore s en acoustique Instrument de mesure d ondes mécaniques, audibles ou non (sons, i n f r a s o n s,u l t r a s o n s ),p a r comparaison avec une modulation émise par l ap p a reil lui-même, ou bien par re p r é s e n t a t i o n g r aphique ou optique. P D E N,par exemple sirènes de Cagniard de Latour, de Dove, d O p e l t,roues dentées de Sav a rt, p h o t o m è t res de Fo u c a u l t,de Rumfo rd, a n a lyseur de Ko e n i g,ap p a reil de Merc a d i e r, v i b ro s c o p e, s t ro b o s c o p e. des phénomènes ondulatoires électromagnétiques de phénomènes ondulatoire s VA générateur d ondes électro m a g n é t i q u e s Instrument de mesure ou de repérage des ondes é l e c t ro m a g n é t i q u e s visibles, ou non (ondes hertz i e n n e s, r ayonnements infraro u g e s, l u m i è re v i s i b l e, r ayonnements ultrav i o l e t s, r ayons X, e t r ayonnements de plus courte longueur d onde) par comparaison ou par représentation grap h i q u e ou optique du signal étudié. P D E N, par exemple o s c i l l o g r aphe mécanique ou r h é o g r ap h e: o s c i l l o g r ap h e, r h é o g r aphe A b r a h a m,oscilloscope cathodique, g é n é r a t e u r é l e c t ronique de fo n c t i o n s. électromagnétique T S des charges électro s t a t i q u e s des grandeurs magnétiques de fo rces électro m o t r i c e s VA des angles en géomagnétisme en électro d y n a m i q u e Instrument de mesure des charges électros t a t i q u e s, des fo rces électromotrices (tension en vo l t s, intensité en ampère s, résistance en o h m s, puissance en watt et produits ou dérivées de ces unités, par exemple l inductance en henry s, c apacité en farads), des grandeurs magnétiques (magnétisme terre s t re, i n t e n s i t é, p e r m é a b i l i t é, r é m a n e n c e, hy s t é r é s i s ). des charges électrostatiques E P <é l e c t ro m è t re> électro m a g n é t i q u e VA en électro s t a t i q u e Instrument de mesure de charges électro s t a- tiques ou différences de potentiels élev é s,p a r voie mécanique ou électro c h i m i q u e. 281

8 P D E N,par exemple balance de Coulomb ou b a l a n c e de torsion; é l e c t ro m è t re à quadrants de Branly, de Mascart,é l e c t ro m è t re d Abraham, é l e c t ro m è t re de Henley, é l e c t ro m è t re cap i l l a i re de Lippmann. des grandeurs magnétiques électro m a g n é t i q u e VA des angles en géomagnétisme de la déclinaison magnétique Instrument de mesure du moment magnétique, de l intensité d un champ magnétique, de leurs v a r i a t i o n s, de la perméabilité magnétique ou bien de l hystérésis d un échantillon métallique. P D E N,par exemple m a g n é t o m è t re, boussole des variations, v a r i o m è t re magnétique, t h é o d o l i t e magnétique ou théodolite-boussole, boussole de Brunner, balance magnétique, p e r m é a m è t re P i c o u,hy s t é r é s i m è t re Blondel. de f o rces électr o m o t r i c e s E P <g a l v a n o m è t re> <a m p è re m è t re> <vo l t m è t re> <w a t t m è t re> <o h m m è t re> électro m a g n é t i q u e VA des phénomènes d induction magnétique Instrument de mesure des fo rces électro m o- trices (tension, i n t e n s i t é, r é s i s t a n c e, p u i s s a n c e et leurs pro d u i t s ), exprimées sur une échelle a r b i t r a i re nécessitant un calcul pour obtenir l unité de compte ou bien sur une échelle graduée dans une unité conventionnelle (vo l t, a m p è re, o h m, w a t t ). P D E N,par exemple g a l v a n o m è t re Bourbouze et autres g a l v a n o m è t res à fléau, balance électrom a g n é t i q u e, g a l v a n o m è t re type Nobili, g a l v a n o m è t res à miro i r,t h o m s o n, D e s p re z - d A r s o nv a l,w i e d e m a n n AO, I P, boussole des sinus ou des tangentes, boussole des tangentes pour la télégrap h i e, w a t t m è t re Labour Blondel, pont de mesure s, pont de résistances, pont de W h e a t s t o n e instrument d observation T S instrument détecteur d ondes é l e c t ro m a g n é t i q u e s lunette optique m i c ro s c o p e t é l e s c o p e VA instrument de préparation en optique Instrument scientifique (le plus souvent d optique) utilisé comme outil de travail par l expérimentateur en laboratoire ou en observ a t o i re, et destiné à re n d re visible ou perceptible un sujet impossible à étudier dire c t e m e n t. P D E N,par exemple l o u p e, lunette marine, l u n e t t e a s t ro n o m i q u e, t é l e s c o p e, m i c ro s c o p e, p é r i s c o p e. instrument détecteur d ondes électromagnétiques T G instrument d observ a t i o n Instrument destiné à re p é rer des ondes élect romagnétiques naturelles ou porteuses de messages codés, et plus généralement à transfo r m e r un signal lumineux ou radioélectrique codé, e n un message lisible directement (image ou son). P D E N,par exemple boucle de Hert z, c o h é reur à limaille, trépied de Branly, r a d i o t é l e s c o p e, lampe triode, p h o t o d i o d e. lunette optique E P <télescope réfracteur> T G instrument d observ a t i o n T S lunette astro n o m i q u e l o n g u e - v u e Instrument optique composé d une ou plusieurs l e n t i l l e s,destiné à l observation des objets éloignés en augmentant leur diamètre ap p a re n t. lunette astronomique T G lunette optique Lunette destinée à l observation des astres et qui fournit des images non re d re s s é e s.la lunette astronomique se compose d un objectif et d un oculaire, constitués l un et l autre par un système de lentilles (à la différence du télesc o p e, instrument dans lequel l objectif est re m- placé par un miro i r ). longue-vue T G lunette optique Lunette d ap p roche destinée à l observ a t i o n t e rre s t re ou marine et qui fournit des images re d re s s é e s. La longue-vue se compose d un o b j e c t i f, d un oculaire, constitués l un et l autre par un système de lentilles, et d un système optique permettant de re d resser l image. microscope T G instrument d observ a t i o n Instrument d optique qui permet de voir des objets invisibles à l œil nu grâce à un système de lentilles. télescope E P <télescope réflecteur> T G instrument d observ a t i o n Instrument d observation astronomique utilisant un ou plusieurs miro i r s. Le télescope diff è re de la lunette par le fait que l objectif est un miroir et non une lentille (ou une combinaison de lentilles). L appellation des télescopes (télescope New t o n, télescope Gre go ry, télescope Cassegrain, télescope de Schmidt, e t c. ) précise en fait la combinaison optique utilisée. Cette information est à indiquer dans le champ PDEN instrument de préparation VA en optique en électro d y n a m i q u e instrument d observ a t i o n Instrument nécessaire pour la préparation ou la mise en condition d expérience, a c c e s s o i re indispensable à la réalisation d expériences, d o b s e rv a t i o n s,de démonstrations scientifiques, de manipulations ou de mesure s. P D E N,par exemple m i c ro t o m e, bec Bunzen, c e n t r i f u g e u s e, s p e c t ro s c o p e, h é l i o s t a t, optiques sur pieds, lentille de Fre s n e l, i nverseur de Bert i n,r h é o s t a t,i n t e rrupteur à merc u re, m i re, lunette collimatrice.

9 1 6. < scientifique > < scientifique > 1 6. T G <œ u v re> T S d élément mécanique de corps célestes de structures chimiques de fo r m e s géométriques ou mathématiques d un organisme vivant Objet serv a n t, dans le cadre de l enseignement ou de la réflexion scientifique, à re n d re sensible un objet absent ou à modéliser un concept au moyen d une image, d une figure, d une maquette ou de tout a u t re art e f a c t. d élément mécanique T G scientifique Objet de représentation de tout ou partie des pièces mobiles dans un ap p a reil mécanique, machine ou horloge. P D E N,par exemple é c h appement d horlogerie en bois et métal, machine à vapeur en bois, m a c h i n e à vapeur actionnée par un mouvement d horlogerie, système de pignons ou de poulies, maquette d une roue à aubes, coupe de moteur à explosion tant le ciel, les astres et les signes du zodiaque tournant autour d une petite boule centrale représentant la terre. t. 1, p , f i g globe ter restr e T G de corps célestes VA globe céleste Globe géographique fixe ou mobile autour d un axe ve rtical ou légèrement incliné, p roposant une représentation de la surface terre s t re. Le globe terre s t re peut être porté par un p o rt e - g l o b e et il forme parfois une paire avec le globe céleste. t. 1, p , f i g de corps célestes T G scientifique T S globe céleste globe terre s t re s p h è re armillaire Objet de représentation plane ou vo l u m i q u e d un ou de plusieurs corps célestes, p o u v a n t f a i re ap p a r a î t re la notion de système. P D E N,par exemple p l a n é t a i re, c a rte du ciel, p l a n i s p h è re, t e l l u r i u m,l ox o c o s m e. globe céleste T G de corps célestes VA globe terre s t re Globe géographique fixe ou mobile autour d un axe ve rtical ou légèrement incliné, p roposant une représentation des différents astre s. Le globe céleste peut être porté par un p o rt e - g l o b e et il forme parfois une paire avec le globe terre s t re. Il peut également être a r m i l- l a i re, c e s t - à - d i re formé d anneaux re p r é s e n- sphère armillair e T G de corps célestes Globe formé d anneaux ou de cercles re p r é- sentant le ciel et les astres dans le système h é l i o c e n t r i q u e de structures chimiques T G scientifique Objet de représentation volumique de dive r s e s caractéristiques chimiques des corps : re p r é- sentation des atomes, du nombre de liaisons ou valence entre atomes, des différentes struct u res cristallines. P D E N,par exemple système cristallin monoclinal, s y n c l i n a l,a c l i n a l. 283

10 1 6. scientifique de formes géométriques ou mathématiques T G scientifique Objet de représentation volumique des diff é rentes formes géométriques qui découlent des concepts élaborés en géométrie. P D E N,par exemple f i g u res planes en bois ou tracés sur pap i e r : t r i a n g l e, re c t a n g l e, p o ly go n e, q u a d r i l a t è re, l o s a n g e, c a rr é,c e rc l e, p a r a b o l e.volumes en bois, en céramique ou en métal : c ô n e, t ronc de cône, p r i s m e, t é t r a è d re, py r a m i d e, d é c a è d re, d o d é c a è d re, i s o c a è d re, parallélépipède dro i t,p a r a l l é l é p i p è d e re c t a n g l e, c u b e, c y l i n d re, p a r a b o l o ï d e, s p h è re, zone de sphère, calotte sphérique d un organisme vivant T G scientifique Objet de représentation volumique d organismes ou de parties d organismes, élaborés en cire, en plâtre, en celluloïd, en latex peints, à l exclusion des animaux naturalisés ou empaillés. P D E N,par exemple é c o rc h é,c i res pathologiques du Dr A u z o u x,de Dey ro l l e, modèles d organes : s q u e l e t t e, o re i l l e, œ i l,d e n t, fo i e, re i n,e s t o m a c, système digestif. 284

1 8. machine énergétique

1 8. machine énergétique machine énergétique 1 8. T G T S a m p l i f i c a t e u r c o nve rt i s s e u r g é n é r a t e u r m o t e u r Machine constituée d un ensemble d organes dont la fonction principale peut

Plus en détail

Les grandeurs physiques et leurs unités

Les grandeurs physiques et leurs unités Les grandeurs physiques et leurs unités Introduction Les lettres grecques L'alphabet grec comporte les lettres suivantes: α (alpha), β (bêta), γ (gamma), δ (delta), ε (epsilon), ζ (dzêta), η (êta), θ (thêta),

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

Transferts thermiques 1

Transferts thermiques 1 Transferts thermiques Introduction. Modes de transmission de la chaleur Conduction thermique. Loi de Fourier. Conductivité thermique Resistance thermique. Coefficient de transfert thermique La convection.

Plus en détail

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 Outils de la Physique 1 Jacques LEQUIN Nombre heures Cours 4,5 Nombre heures TD 6 Grandeurs scalaires et vectorielles. Calcul différentiel, systèmes de coordonnées. Définir

Plus en détail

LES UNITES DE MESURE

LES UNITES DE MESURE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Les unités de mesure utilisées en sin 1 ère STI2D CI5 : Solutions constructives de la chaine d information Cours sin 1. Introduction

Plus en détail

Démonstrations de physique, Enseignement secondaire Table des matières

Démonstrations de physique, Enseignement secondaire Table des matières Démonstrations de physique, Enseignement secondaire Table des matières D1 Mécanique D1.1 Caractéristiques communes des corps D1.3 Mouvements linéaires D1.1.1 D1.1.1.1 D1.1.1.2 D1.1.1.3 D1.1.1.4 D1.1.1.5

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

CHAPITRE 14. CHAMP MAGNETIQUE

CHAPITRE 14. CHAMP MAGNETIQUE CHAPITRE 14. CHAMP MAGNETIQUE 1. Notion de champ Si en un endroit à la surface de la Terre une boussole s'oriente en pointant plus ou moins vers le nord, c'est qu'il existe à l'endroit où elle se trouve,

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Une classe Astronomie

Une classe Astronomie Organisation prévue : Une classe Astronomie L'encadrement de l'activité «Astronomie» par un intervenant spécialisé. Du CALA (Centre d Astronomie de Lyon Ampère) Chaque classe est scindée en 2 groupes qui

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé - 1 Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr Chapitre 1 : Equations aux dimensions 1. Equation aux dimensions a) Dimension

Plus en détail

Thermique des bâtiments Généralités

Thermique des bâtiments Généralités Thermique des bâtiments Généralités Si initialement, l étude du bilan thermique des bâtiments est effectuée afin d économiser les combustibles de chauffage (fuel, gaz, charbon ou électricité), elle est

Plus en détail

Les moments de force. Ci-contre, un schéma du submersible MIR où l on voit les bras articulés pour la récolte d échantillons [ 1 ]

Les moments de force. Ci-contre, un schéma du submersible MIR où l on voit les bras articulés pour la récolte d échantillons [ 1 ] Les moments de force Les submersibles Mir peuvent plonger à 6 000 mètres, rester en immersion une vingtaine d heures et abriter 3 personnes (le pilote et deux observateurs), dans une sphère pressurisée

Plus en détail

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main P a g e 1 Titre : Description de l activité : Mieux appréhender l analyse de la lumière par spectroscopie. Situation déclenchante : La décomposition de la lumière par un prisme de verre est connue depuis

Plus en détail

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE Chapitre 1 : Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? Intro : Photo de l environnement du lycée : De quoi

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

Mesure de la dépense énergétique

Mesure de la dépense énergétique Mesure de la dépense énergétique Bioénergétique L énergie existe sous différentes formes : calorifique, mécanique, électrique, chimique, rayonnante, nucléaire. La bioénergétique est la branche de la biologie

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

ASTRONOMIE DE BASE ATELIERS DE VEGA par JMC

ASTRONOMIE DE BASE ATELIERS DE VEGA par JMC ASTRONOMIE DE BASE ATELIERS DE VEGA par JMC -LES COORDONNEES GEOGRAPHIQUES - LES COORDONNEES HORIZONTALES - LA LUNETTE AZIMUTALE -COMPENSER LA ROTATION DE LA TERRE -ANGLE ARC - DISTANCE -VISEE DU PÔLE

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

CHAPITRE 2 : Interaction magnétique

CHAPITRE 2 : Interaction magnétique CHAPITRE 2 : Interaction magnétique Prérequis 1. L aiguille d une boussole possède : plusieurs pôles Nord et plusieurs pôles Sud, uniquement un pôle Nord et un pôle Sud, plusieurs pôles Nord ou plusieurs

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère )

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère ) ÉLECTRICITÉ / Travail ( W ) en joule En translation : W = F.d Puissance mécanique ( P ) en watt Champ électrique uniforme ( e ) en volt/mètre Travail de la force électrique ( W ) en joule Champ et potentiel

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel Examen de la maturita bilingue de physique Session de mai 2013 Corrigé officiel Questions de cours Mécanique I. 1a) Référentiel le cadre par rapport auquel on étudie le mouvement. 1b) Réf. terrestre est

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

Rendre plus grand. Par exemple, un levier peut amplifier la force de votre bras.

Rendre plus grand. Par exemple, un levier peut amplifier la force de votre bras. Nous avons tenté de rendre notre glossaire aussi compréhensible et pratique que possible sans utiliser d équations difficiles, ni d explications fastidieuses. Si vous voulez un aperçu plus détaillé des

Plus en détail

U 315 J. 5008 SESSION 2003. Filière MP PHYSIQUE. ENS de Paris. Durée : 6 heures

U 315 J. 5008 SESSION 2003. Filière MP PHYSIQUE. ENS de Paris. Durée : 6 heures U 315 J. 5008 SESSION 2003 Filière MP PHYSIQUE ENS de Paris Durée : 6 heures L usage de calculatrices électroniques de poche à alimentation autonome, non imprimantes et sans document d accompagnement,

Plus en détail

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux 6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux Ce chapitre contient des rappels d optique géométrique et vise à faire le lien entre les notions d ondes étudiées au début du cours et l optique géométrique.

Plus en détail

Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN)

Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN) Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN) Année (une) : durée de la révolution de la Terre autour du Soleil. Une année est égalée 365,25 jours. Aqueux (adj.): se dit d'un mélange dont le constituant

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono 1. Mots manquants a. scalaire b. aimants/courants c. aiguille aimantée d. électrostatique. e. uniforme/ parallèles. f. la verticale/la Terre g. gravitation/la

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA FACULTE DES SCIENCES APPLIQUÉES Département de Génie des Procédés Phénomènes de transferts Travaux pratiques de mécanique des fluides CHAOUCH Noura et SAIFI Nadia 2013

Plus en détail

Observatoire astronomique de la Pointe du diable

Observatoire astronomique de la Pointe du diable Observatoire astronomique de la Pointe du diable 3. Pointage et suivi automatiques Les instruments sont portés par une monture équatoriale dite à l allemande dont chacun des deux axes est solidaire d une

Plus en détail

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Cycle frigorifique Le principe de la pompe à chaleur est ancien (Thomson 1852), mais il a fallu attendre 1927 pour voir da première pompe à chaleur fonctionner

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

Secteur 3 : Métiers de l'électricité - Électronique - Audiovisuel - Industries graphiques

Secteur 3 : Métiers de l'électricité - Électronique - Audiovisuel - Industries graphiques Examen : CAP Épreuve : Mathématiques-Sciences durée : 2 heures Secteur 3 : Métiers de l'électricité - Électronique - Audiovisuel - Industries graphiques Sont concernées les spécialités suivantes : Accessoiriste

Plus en détail

Le SPS et ses applications

Le SPS et ses applications Le SPS et ses applications Les TP réalisables (Energies renouvelables, électronique/électrotechnique, mécanique, informatique) TP liés au fonctionnement TP liés à la conception Le masque solaire. (Qu est-ce

Plus en détail

TD d optique n o 3 Lentilles sphériques minces

TD d optique n o 3 Lentilles sphériques minces Lycée rançois Arago Perpignan M.P.S.I. - TD d optique n o Lentilles sphériques minces Exercice - Constructions de rayons émergents. Représenter les rayons émergents correspondants aux rayons incidents

Plus en détail

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS.

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Problème : (Thème : Primitives, équations différentielles linéaires du 1 er ordre à coefficients

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa annuel -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa annuel - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa annuel - I. Vecteur champ magnétique : a) Détection : si l on saupoudre de limaille de fer un support horizontal au-dessous

Plus en détail

D I F F É R E N C I E R M A S S E E T P O I D S D U N C O R P S.

D I F F É R E N C I E R M A S S E E T P O I D S D U N C O R P S. L P J U L E S F E R R Y - U L I S D I F F É R E N C I E R M A S S E E T P O I D S D U N C O R P S. N O V E M B R E 2 0 1 2 M A S S E O U P O I D S Ce cours vous permettra de vérifier par vous-même la différence

Plus en détail

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Lycée François Arago Perpignan M.P.S.I. 2012-2013 TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Exercice 1 - Influence du chemin de transformation. Une mole de

Plus en détail

Cours de physico-chimie. appliquée aux capteurs L1PC. Marcel Carrère 2011-2012

Cours de physico-chimie. appliquée aux capteurs L1PC. Marcel Carrère 2011-2012 Cours de physico-chimie appliquée aux capteurs L1PC Marcel Carrère 2011-2012 Livre support de ce cours «les capteurs en instrumentation industrielle» G. Asch et ses collaborateurs, aux éditions Dunod.

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

5. Les capteurs passifs...3 5.1. Définitions...3 5.2. Exemples...3 5.3. Le conditionneur...4

5. Les capteurs passifs...3 5.1. Définitions...3 5.2. Exemples...3 5.3. Le conditionneur...4 Les capteurs Table des matières 1. Chaine d acquisition et d information...1 2. Définitions...2 3. Type et nature de la sortie...2 4. Capteurs actifs...2 4.1. Effet thermoélectrique...2 4.2. Effet pyroélectrique...2

Plus en détail

Optique : applications Introduction

Optique : applications Introduction Optique : applications Introduction I. Introduction Au premier semestre nous avons abordés l'optique géométrique, nous avons vu les lois de Snell Descartes qui décrivent comment la lumière est réfléchie

Plus en détail

Faire des calculs entre distance, vitesse et durée. Expliquer le décalage temporel entre le tonnerre et l éclair lors de la foudre.

Faire des calculs entre distance, vitesse et durée. Expliquer le décalage temporel entre le tonnerre et l éclair lors de la foudre. Connaissances Capacités Propositions d activités A- OPTIQUE I- La vision : pourquoi? comment? 1- Introduction généralités a- Source propagation récepteur b- Milieux transparents, homogènes, opaques vide

Plus en détail

Cours n 15 : Champ magnétique

Cours n 15 : Champ magnétique Cours n 15 : Champ magnétique 1) Champ magnétique 1.1) Définition et caractérisation 1.1.1) Définition Comme nous l avons fait en électrostatique en introduisant la notion de champ électrique, on introduit

Plus en détail

Mesure du rendement d une machine à vapeur.

Mesure du rendement d une machine à vapeur. Mesure du rendement d une machine à vapeur. Rappels : Le rendement N est le rapport entre l énergie utile (fournie par la machine ) et l énergie motrice (fournie à la machine). C est aussi le rapport entre

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

Chapitre 4 Statique des fluides

Chapitre 4 Statique des fluides Chapitre 4 Statique des fluides Un fluide est corps liquide (état compact et désordonné) ou gazeux (état dispersé et désordonné). On ne s intéresse ici qu à une partie de la statique des fluides : la notion

Plus en détail

BTS Fluides Energies Environnements Option D : Maintenance et Gestion des Systèmes Fluidiques et Energétiques

BTS Fluides Energies Environnements Option D : Maintenance et Gestion des Systèmes Fluidiques et Energétiques 1 BTS Fluides Energies Environnements Option D : Maintenance et Gestion des Systèmes Fluidiques et Energétiques 1 100 heures DOMAINE GENERAL CULTURE GENERALE 410h 75h Communiquer oralement S informer se

Plus en détail

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie Le mur, placé sur une façade exposée sud, accumule l énergie solaire sous forme thermique durant le jour

Plus en détail

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer?

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? www.digital-photography-tips.net/stay_focussed-newsletter-march-2013.html

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES PHYSIQUE DES FLUIDES 1 1. MASSE-UNITES DE FORCE Masse (m).la masse d un corps caractérise la quantité de matière de ce corps en Kilogrammes ( Kg - unité S.I) Le Poids (p) d un corps peut s exprimer par

Plus en détail

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 1. Propagation rectiligne de la lumière (Euclide, ~300 av. J.-C. - ~260av. J.-C.) Durée : environ 1h00 en classe Construction d

Plus en détail

Prénom Nom Classe. Voyage au coeur du temps. avec Pierrot l'horlo

Prénom Nom Classe. Voyage au coeur du temps. avec Pierrot l'horlo Prénom Nom lasse oyage au coeur du temps avec Pierrot l'horlo Qu est-ce que le temps? iens le découvrir avec Pierrot l Horlo Pour toi, qu est-ce-que le temps? Ecris en une phrase ce que cela représente

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

G.P. DNS Septembre 2008. Optique géométrique de base I. Miroirs sphériques

G.P. DNS Septembre 2008. Optique géométrique de base I. Miroirs sphériques DNS Sujet Optique géométrique de base... 1 I.Miroirs sphériques...1 A.Position de l image et grandissement transversal... 1 B.Le télescope de Cassegrain...2 II.Lentilles minces... 3 A.Position de l image

Plus en détail

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique 2 e BC 1 Champ électrique 1 Electricité L interaction électromagnétique a été évoqué dans la partie «Interactions fondamentales» en énonçant la loi de Coulomb, et en analysant des phénomènes macroscopiques

Plus en détail

GEI 437 Laboratoire d interfaces et microprocesseurs. Capteurs. mercredi 7 février 2001 Philippe Mabilleau ing.

GEI 437 Laboratoire d interfaces et microprocesseurs. Capteurs. mercredi 7 février 2001 Philippe Mabilleau ing. Capteurs mercredi 7 février 2001 2 Types de capteurs Capteurs de position Capteurs de force Capteurs de température 3 Capteurs de position Ces capteurs traduisent la position d'un objet sur un axe de rotation

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA UE3-1 : Physique Chapitre 4 : Les ondes Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. IV- Les ondes Finalité du chapitre Pour

Plus en détail

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux 1) Notion de moment d une force : Les effets d une force sur un solide dépendent de la position de la force par rapport au corps. Pour traduire avec précision les effets d une force, il est nécessaire

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

A Matériel pour la physique et la chimie à l école primaire

A Matériel pour la physique et la chimie à l école primaire Association Vithyalay Battambang Enseignement Primaire Programme «de Coulgeans» - Le programme «de Coulgeans» a été lancé par des anciens professeurs ou élèves du lycée Monivong, résidants en France, afin

Plus en détail

4.1 Charges en mouvement - Courant et intensité électriques

4.1 Charges en mouvement - Courant et intensité électriques Chapitre 4 Distributions de courants En électrostatique, les charges restent immobiles. Leur déplacement est à l origine des courants électriques qui sont la source du champ magnétique que nous étudierons

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

B = (R 2 + (x x c ) 2 )

B = (R 2 + (x x c ) 2 ) PHYSQ 126: Champ magnétique induit 1 CHAMP MAGNÉTIQUE INDUIT 1 But Cette expérience 1 a pour but d étudier le champ magnétique créé par un courant électrique, tel que décrit par la loi de Biot-Savart 2.

Plus en détail

Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES

Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES Nom : 4.1 Les différents types de lentilles Laboratoire: Les types de lentilles But : Découvrir les caractéristiques principales de divers types de lentilles. Matériel

Plus en détail

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION - 1 - Expérience no 21 1. INTRODUCTION ELEMENTS D OPTIQUE Dans cette expérience les principes de l optique géométrique sont applicables car les obstacles traversés par la lumière sont beaucoup plus grands

Plus en détail

XII. ASSOCIATIONS DE LENTILLES SPHERIQUES MINCES

XII. ASSOCIATIONS DE LENTILLES SPHERIQUES MINCES page XII- XII. ASSOCIATIONS DE LENTILLES SPHERIQUES MINCES Le but de ce chapitre est de rencontrer quelques-unes des nombreuses associations de lentilles sphériques minces tout en manipulant les connaissances

Plus en détail

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez TPE Alternateur Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez 1 Thème : Avancées scientifiques et réalisations techniques. Problématique : Comment peut-on transformer de l énergie mécanique

Plus en détail

S 4 F. I) Définitions : 1) En statique et en dynamique :

S 4 F. I) Définitions : 1) En statique et en dynamique : Chapitre 1 : NOTION DE FORCE S 4 F I) Définitions : 1) En statique et en dynamique : Une force, ou action mécanique, peut être définie comme : - toute cause capable de déformer un objet (statique). Exemple

Plus en détail

Activités numériques et graphiques. Les conversions des mesures des grandeurs physiques

Activités numériques et graphiques. Les conversions des mesures des grandeurs physiques Les conversions des mesures des grandeurs physiques I. Grandeurs physiques et unités Activités numériques et graphiques 1. Qu'appelle-t-on pression atmosphérique? Notre planète est entourée d'une couche

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Lille pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Lille pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Lille pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit sans

Plus en détail

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Yves A. Delhaye 10 mai 2015 15 :21 Résumé Le lien entre les orbites des astres dans le système solaire et les coniques est établi. La définition des coniques

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile?

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? LA PUISSANCE DES MOTEURS Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? Chaque modèle y est décliné en plusieurs versions, les différences portant essentiellement sur la puissance

Plus en détail

Chapitre 3: Dynamique

Chapitre 3: Dynamique Introduction Le mot dynamique désigne ou qualifie ce qui est relatif au mouvement. Il est l opposé du mot statique. Le mouvement d un point matériel est liée à son interaction avec le monde extérieur ce

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... ix Chapitre 1 Hydrostatique... 1. Chapitre 2 Résistance des matériaux... 31. Chapitre 3 Hydrodynamique... 43.

Table des matières. Avant-propos... ix Chapitre 1 Hydrostatique... 1. Chapitre 2 Résistance des matériaux... 31. Chapitre 3 Hydrodynamique... 43. Avant-propos....................................................................................................... ix Chapitre 1 Hydrostatique.........................................................................

Plus en détail

1.1 DIFFÉRENTS TYPES DE LIGNE

1.1 DIFFÉRENTS TYPES DE LIGNE sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh jgbjgbbs bbsghhhf ;y dpi CHAPITRE 1 LES DIVERSES LIGNES DANS UN CROQUIS Dans tous les dessins, le langage de base est la ligne. Que celle-ci soit droite, verticale, horizontale

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1 Généralités sur la lumière. Chapitre 2 Lois et principes de l optique géométrique. Chapitre 3 Formation des images

Sommaire. Chapitre 1 Généralités sur la lumière. Chapitre 2 Lois et principes de l optique géométrique. Chapitre 3 Formation des images Sommaire Chapitre 1 Généralités sur la lumière A. Qu est ce que l optique aujourd hui?..................................... 8 B. Généralités sur la lumière.............................................

Plus en détail

EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU

EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU Projet Comenius Regio Fiches réalisées par les élèves de 4 ème de l Enseignement Agricole Promotions 2011-2012 / 2012-2013 Expériences amusantes sur L EAU 1 Table des matières

Plus en détail

Propriétés ondulatoires du son

Propriétés ondulatoires du son Propriétés ondulatoires du son But de la manipulation : Illustrer le caractère ondulatoire du son. Introduction : Pour se convaincre que le son est une onde, il suffit de montrer que son comportement est

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

Éclipse de Lune. qu est-ce qu une éclipse de lune?

Éclipse de Lune. qu est-ce qu une éclipse de lune? ACCUEIL Éclipse de Lune Frédéric Élie, août 2010 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures, est INTERDITE.

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail