Service de Soins Intensifs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service de Soins Intensifs"

Transcription

1 CLINIQUE SAINT-JEAN ASBL Service de Soins Intensifs a santé au coeur de Bruxelles CLINIQUE SAINT-JEAN

2 Brochure d accueil Soins Intensifs Clinique Saint-Jean a.s.b.l. Boulevard du Jardin Botanique, Bruxelles - 02/ Service de soins intensifs Hospitalisation : 6 ème étage - service de 15 lits 02/ Médecins intensivistes : Docteur P. WEYERS, Chef de service Docteur B. DENIS Docteur J.-N. GEORIS Docteur E. VAN DE STEEN Nursing : S. VERSTRAETE 02/ Kinésithérapie : 02/ Secrétariat : 02/ Service social : 02/ Equipe pastorale : 02/ Médiation interculturelle : 02/ Renseignements généraux Heures de visite Maximum trois personnes de la famille proche à la fois. En semaine : de 12h00 à 12h30 et de 19h00 à 19h30. Week-end et jours fériés : de 14h30 à 15h00 et de 19h00 à 19h30. Visites non permises aux enfants de moins de 16 ans. 2

3 Introduction Le service de soins intensifs assure une surveillance continue des fonctions vitales de l organisme par la présence permanente de médecins spécialistes, d infirmières et d appareils sophistiqués. Ces soins s adressent aux patients, qui présentent une détresse respiratoire, un coma, un traumatisme grave, un état de choc. Sont également orientés vers le service, les patients qui ont subi une lourde intervention chirurgicale. Ce livret vous facilitera la compréhension des soins donnés au membre de votre famille. Toutes explications complémentaires peuvent vous être données 24 heures sur 24, par téléphone ou lors des heures de visite, par l équipe médicale. Ce livret vous permettra de mieux apprivoiser l environnement des soins intensifs : l hyper-technicité, la présence d un personnel nombreux, la sophistication des appareils, le déclenchement des alarmes, le bruit, la promiscuité créent en effet une ambiance d inquiétude, non seulement pour les patients, mais également pour leur famille. Cet environnement des soins intensifs vous est expliqué dans les pages suivantes. 3

4 Le patient L admission d un patient dans une unité de soins intensifs est liée à une maladie aiguë, grave ou à la demande d une surveillance continue après une opération lourde. Tout au long du séjour dans l unité de soins intensifs, les fonctions cardiaques, respiratoires, neurologiques, rénales et digestives sont continuellement surveillées. L évolution clinique du patient peut être très variable, changeante d un jour à l autre et parfois au cours d une même journée. Cette évolution en dents de scie est difficile à supporter et à comprendre pour les familles. L évolution d un patient en particulier n est pas comparable à celle des autres. Ne vous alarmez donc pas devant l évolution plus longue et plus difficile d un membre de votre famille, par rapport aux autres patients, à partir des échanges de vue entre visiteurs dans la salle d attente. Vous verrez souvent chez le patient des changements de comportement : agitation, désorientation, angoisse, dépression, rejet des visites, agressivité Ces changements de comportement sont connus et liés à plusieurs facteurs: la maladie elle-même, la personnalité du patient, la réaction face à l ambiance particulière des soins intensifs, l absence d horaire et de lumière naturelle, le sevrage de médicaments 4

5 L équipe médicale et soignante L équipe médicale est constituée de 4 médecins spécialistes en médecine intensive, qui assurent une permanence de 24 heures sur 24 dans le service. Le patient est entouré d une équipe infirmière, qui prodigue une surveillance continue, spécialisée et un nursing approprié aux soins intensifs 24 heures sur 24. Une équipe de kinésithérapeutes prend en charge le patient pour les soins respiratoires, les mobilisations, les exercices musculaires, la prévention d escarres. 5

6 Matériel médical Le patient est entouré d appareils sophistiqués, souvent alarmants pour les familles déjà inquiètes devant la situation difficile qu elles sont en train de vivre. Cet appareillage permet la surveillance continue et les soins du patient sur le plan cardiaque, respiratoire, neurologique, nutritionnel et infectieux. Il comprend généralement : le monitoring cardiaque, le respirateur, les pompes à infusion, les pompes d alimentation Le monitoring cardiaque Il apporte en continu, au chevet du patient et à la centrale du service, la fréquence cardiaque et la tension artérielle. Les électrodes pour détecter la fréquence cardiaque sont placées sur la poitrine du patient et connectées au monitoring. La tension artérielle est prise en continu par un cathéter placé dans une artère. 6

7 Le respirateur Il compense l absence de respiration ou la respiration insuffisante du patient pour lui assurer une oxygénation normale. Cette respiration artificielle est réalisée à travers un tube placé dans la gorge et la trachée (tube endotrachéal). Par ce tube, la trachée et les bronches sont régulièrement aspirées pour éviter l accumulation des sécrétions. Le tube et les aspirations sont parfois désagréables pour le patient. Des calmants et des anti-douleurs sont donc administrés d office ou à la demande. Ce tube, introduit dans la trachée, empêche le patient de communiquer par la parole. Avant de le débrancher du respirateur, le patient doit avoir une bonne respiration spontanée. Cette période de sevrage du respirateur dure parfois plusieurs jours. Dans certaines circonstances, pour faciliter ce sevrage, le tube introduit dans la trachée par la bouche est remplacé par un tube introduit au niveau du cou. Il s agit d une trachéotomie. Celle-ci est provisoire. Les pompes à infusion Elles permettent de donner au patient des médicaments à une vitesse et à une dose facilement réglables. 7

8 Les pompes pour l alimentation Les pompes pour l alimentation du patient servent à régler la vitesse d administration des produits qui permettent de nourrir le patient. Cette alimentation est administrée, soit par une voie intraveineuse, soit par la sonde gastrique, selon la tolérance du patient. Matériels divers Cathéters intraveineux, drains dans le thorax ou l abdomen, appareil d aspiration, sonde dans l estomac, sonde urinaire Tous les appareils sont pourvus d alarmes, qui se déclenchent en cas de déconnection, de panne, de parasites ou d écart par rapport à des valeurs normales. Toutefois, une alarme en fonctionnement ne signifie pas toujours une urgence. Les mouvements du patient, ses efforts de toux et autres, déclenchent parfois les alarmes du monitoring ou du respirateur, sans aucune signification de danger. Ne vous inquiétez donc pas à chaque alarme qui retentit durant votre visite, ce qui vous permettra d éviter des angoisses répétées. Le patient inquiet, agité ou désorienté arrache parfois les «tuyaux», qui le relient aux perfusions, au respirateur, au matériel de surveillance. Afin d éviter des complications, le patient a donc parfois les mains attachées au bord du lit. 8

9 Isolement Durant leur séjour, les patients sont susceptibles de développer une infection pour laquelle ils doivent être isolés. Cet isolement est nécessaire afin d éviter la transmission de ces bactéries à d autres patients. Les soignants porteront une blouse, des gants et parfois un masque. Les bactéries pour lesquelles un isolement est nécessaire ne présentent pas de risques pour les visiteurs; un contact social normal est donc autorisé. Il est cependant important que les membres de la famille n aillent pas d une chambre à l autre ou ne rendent pas visite à d autres patients hospitalisés. De plus, nous demandons à tous les visiteurs de bien vouloir se laver les mains avant de quitter la chambre. 9

10 L importance de la maladie et de la surveillance du patient impose au service de demander à la famille des visites écourtées à deux fois 30 minutes. L aspect souvent impressionnant du patient et du matériel ne permet pas d accepter des enfants de moins de 16 ans lors des visites. Première visite : Lors d une admission, la première visite peut se faire en dehors des heures prévues. Afin de connaître la famille, les visiteurs sont invités à se présenter. A cette première visite, les médecins vous demanderont les antécédents et l histoire médicale actuelle du patient. Familles et visites Les patients du service ne nécessitent pas de linge personnel, mais nous vous demanderons d apporter leur rasoir. La trousse de toilette, l eau de cologne, les lunettes et éventuellement les prothèses dentaires peuvent être apportées par les familles. Les objets de valeur (montre, bijoux, ) ne seront pas gardés dans le service. Les fleurs sont interdites. A la fin de votre première visite, votre numéro de téléphone vous sera demandé afin de vous prévenir par la suite d un changement important dans l évolution du patient. 10

11 Visites ultérieures : Durant vos visites, vous pouvez parler et toucher le patient en évitant toutefois de déconnecter le matériel de surveillance, de soins et les tuyaux. Vos paroles et contacts sont souvent un réconfort pour le patient même si, intubé et sous calmants, il ne peut vous répondre. Durant les visites, une infirmière sera présente ; elle pourra vous informer quant au séjour aux soins intensifs. Lors des visites du midi, le médecin pourra informer les visiteurs présents sur l état de santé du patient. Le soir, les médecins donneront des informations aux familles des patients nouvellement admis au sein du service. Toutefois, par respect pour le patient, sa famille et le secret médical, ces renseignements ne seront donnés qu aux membres de la famille proche (conjoint, parents, enfants). Amis, voisins et autres membres de la famille sont invités à se mettre en rapport avec la famille proche. Toutefois, en cas de changement important dans l évolution du patient (indication opératoire, aggravation lourde, transfert ), vous serez tenu au courant par téléphone. 11

12 Transfert du service Le transfert dans un autre service est réalisé dès que le patient se trouve autonome sur le plan cardiaque, respiratoire et neurologique. Ce moment de transfert est parfois angoissant pour le patient et sa famille à l idée d être déconnecté des appareils de surveillance et de se retrouver plus éloigné des soins médicaux et de nursing. Ce moment d inquiétude est normal et passager, le patient étant par son meilleur état vite habitué aux nouvelles conditions. Aide sociale Le service social de la clinique est à la disposition de toutes les familles pour une aide facilitant l orientation dans la clinique, les démarches administratives et financières, l arrangement des problèmes familiaux, qui découlent d une hospitalisation en soins intensifs. Les heures d ouverture sont de 9h à 16h. Le bureau est situé au rez-de-chaussée près du hall d entrée. Service pastoral A votre demande, l équipe pastorale est disponible dans le service pour vous écouter et vous accompagner durant tout le séjour du patient. Médiation interculturelle La médiation interculturelle vise à améliorer la communication entre le patient d origine étrangère, sa famille et les acteurs hospitaliers : donner des explications ou simplement traduire certains propos (langage mais aussi culture). Il est important que le soignant puisse être présent lors de la venue du médiateur, pour s assurer de l exactitude du message qu il faut expliquer ou traduire. 12

SERVICE DE SOINS INTENSIFS

SERVICE DE SOINS INTENSIFS SERVICE DE SOINS INTENSIFS Soins intensifs 2 présentation Site Ste-Elisabeth Tél. : 02-614 26 20 Fax. : 02-614 26 24 E-Mail : soinsintensifs.se@cliniquesdeleurope.be Site St-Michel Tél. : 02-614 36 20

Plus en détail

Au nom de toute l équipe des soins intensifs, nous vous souhaitons la bienvenue au sein de notre unité. 1. Présentation de l unité

Au nom de toute l équipe des soins intensifs, nous vous souhaitons la bienvenue au sein de notre unité. 1. Présentation de l unité Au nom de toute l équipe des soins intensifs, nous vous souhaitons la bienvenue au sein de notre unité. 1. Présentation de l unité L unité des soins intensifs de la Clinique Générale Saint-Jean est une

Plus en détail

NOTES. Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30. Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76

NOTES. Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30. Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76 NOTES Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30 Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76 PLAN DU SERVICE LEXIQUE Pour vous aider à mieux comprendre

Plus en détail

Livret daccueil Réanimation

Livret daccueil Réanimation Zone de transfert Zone médico-technique Zone de soins Bureau de la secrétaire Bureau du cadre de santé Entrée du service Vestiaire des visiteurs Bureaux des médecins Hôpital de Moulins 10, av. du G al

Plus en détail

Hôpital de la Cavale Blanche Pôle Vasculaire Service de Réanimation médicale et Unité de Surveillance Continue

Hôpital de la Cavale Blanche Pôle Vasculaire Service de Réanimation médicale et Unité de Surveillance Continue Hôpital de la Cavale Blanche Pôle Vasculaire Service de Réanimation médicale et Unité de Surveillance Continue Service de Réanimation Médicale Madame, Monsieur, L un de vos proches est hospitalisé dans

Plus en détail

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient RÉFÉRENTIEL COMPÉTENCES AMBULANCIERS COMPÉTENCES SAVOIR-FAIRE 1. Assurer les gestes d urgences adaptés à l état du patient Protéger le patient face à son environnement, Installer en position de sécurité

Plus en détail

COLLABORATEURS CLINIQUES

COLLABORATEURS CLINIQUES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC CONCEPTION Véronique Roberge, Infirmière clinicienne COLLABORATEURS CLINIQUES Céline Bergeron, Infirmière clinicienne spécialisée Sylvie Côté, Assistante infirmière

Plus en détail

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL 23 POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL Informations générales sur les étapes entourant votre séjour à l hôpital et votre chirurgie Pour vous, pour la vie En externe, chirurgie d un jour

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES Titre : Politique de visite aux patients hospitalisés Codification : 0 2 4 5 0 0-0 0 0 Niveau d application : Général Responsable : Direction des opérations

Plus en détail

Service des Soins Intensifs

Service des Soins Intensifs Service des Soins Intensifs Informations destinées au patient et à sa famille Madame, Mademoiselle, Monsieur, Bonjour, Un membre de votre famille est hospitalisé au sein de l Olivier, l unité des Soins

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques SIP Août 2010 Route : 354 Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques Août 2010 1 Table des matières 1. Présentation du service p 3 2. Pathologies les plus courantes aux SIP. P 5 3. Objectifs de stage p

Plus en détail

Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale

Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale Unité de Surveillance Continue Médicale (USCM) Madame, Monsieur, L un de vos proches est hospitalisé dans l Unité de Surveillance

Plus en détail

L anesthésie de votre enfant. Informations utiles

L anesthésie de votre enfant. Informations utiles L anesthésie de votre enfant Informations utiles La consultation d anesthésie Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles sur l anesthésie proposée à votre enfant afin que celle-ci

Plus en détail

INTUBATION ORALE ET TRACHÉOTOMIE

INTUBATION ORALE ET TRACHÉOTOMIE INTUBATION ORALE ET TRACHÉOTOMIE Informations générales Pour vous, pour la vie Définition de l intubation orale et du respirateur Introduction d un tube dans la bouche qui passe par la gorge (trachée)

Plus en détail

Vous accueille et vous informe. Service de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Unité des Grands Brûlés

Vous accueille et vous informe. Service de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Unité des Grands Brûlés L équipe de soins Vous accueille et vous informe Service de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Unité des Grands Brûlés Professeur Jean-Pierre Chavoin, Chef de Service Hôpital Rangueil -

Plus en détail

Guide d accueil aux soins intensifs. 2e étage, pavillon Maisonneuve

Guide d accueil aux soins intensifs. 2e étage, pavillon Maisonneuve Guide d accueil aux soins intensifs 2e étage, pavillon Maisonneuve Un membre de votre famille est hospitalisé aux soins intensifs, cette expérience peut être très stressante pour lui et pour vous. Ce guide

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE NÉONATALOGIE

LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE NÉONATALOGIE LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE NÉONATALOGIE Ma photo 2 Votre enfant est hospitalisé en service de néonatalogie, l équipe soignante va vous accompagner tout au long de son séjour. Afin de vous présenter le

Plus en détail

RECOMMANDATIONS A lire impérativement et suivre toutes les consignes

RECOMMANDATIONS A lire impérativement et suivre toutes les consignes EN/SPEC/AMB/780/01 DU 25/01/11 RECOMMANDATIONS A lire impérativement et suivre toutes les consignes 1/9 Les exigences de la Chirurgie Ambulatoire L ensemble des recommandations ci-dessous doit être respecté.

Plus en détail

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE Objectifs de ce document : Vous expliquer l intervention Vous informer sur les risques de cette chirurgie Répondre aux principales questions que vous pouvez vous poser.

Plus en détail

GROUPE HOSPITALIER PITIE-SALPETRIERE INSTITUT DE CARDIOLOGIE

GROUPE HOSPITALIER PITIE-SALPETRIERE INSTITUT DE CARDIOLOGIE GROUPE HOSPITALIER PITIE-SALPETRIERE INSTITUT DE CARDIOLOGIE NUMEROS DE TELEPHONE SERVICE DE REANIMATION MEDICALE Professeur J CHASTRE 47-83 Boulevard de l Hôpital 75013 PARIS www.reamedpitie.com LIVRET

Plus en détail

DOSSIER UNIQUE D ADMISSION EN UNITE DE SOINS PALLIATIFS

DOSSIER UNIQUE D ADMISSION EN UNITE DE SOINS PALLIATIFS DOSSIER UNIQUE D ADMISSION EN UNITE DE SOINS PALLIATIFS Date de la demande : Date d entrée souhaitée : DEMANDEUR Centre hospitalier : Service :. Médecin demandeur : : Fax : Assistante sociale : : Fax :

Plus en détail

Service des Soins Intensifs

Service des Soins Intensifs Service des Soins Intensifs Le présent livret est remis le jour de l admission. Digit 13-11/2010 Organigramme du Service L équipe médicale : Chef de Service : Dr Biston Patrick Chef de Service Associé

Plus en détail

Le défibrillateur implantable

Le défibrillateur implantable Le défibrillateur implantable CHR Namur - Edition 2011 Unité de cardiologie LE DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE, Mettez votre cœur à l aise. Votre état cardiaque nécessite la mise en place d un défibrillateur

Plus en détail

Votre examen ou votre opération en ambulatoire

Votre examen ou votre opération en ambulatoire Votre examen ou votre opération en ambulatoire Introduction Qu est-ce que la chirurgie ambulatoire? La chirurgie ambulatoire est une intervention programmée sur une seule journée. Ainsi, vous êtes admis

Plus en détail

Votre bébé a besoin de soins spéciaux

Votre bébé a besoin de soins spéciaux Votre bébé a besoin de soins spéciaux Ce guide se veut un document de référence afin de favoriser une meilleure compréhension de tous les aspects entourant la venue d un enfant prématuré ou malade. Il

Plus en détail

La trachéotomie. Guide à l usager et ses proches

La trachéotomie. Guide à l usager et ses proches La trachéotomie Guide à l usager et ses proches TABLE DES MATIÈRES 1. Définition de la trachéotomie 3 2. La trachéotomie 3 3. La trachéotomie temporaire 4 4. La trachéotomie permanente 4 4.1. Avantages

Plus en détail

LE LIVRET D ACCUEIL DES ELEVES EN SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION

LE LIVRET D ACCUEIL DES ELEVES EN SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION LE LIVRET D ACCUEIL DES ELEVES EN SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION Bienvenue dans le service de réanimation. Le livret que nous venons de te confier a pour principal intérêt de te permettre d avoir une

Plus en détail

entre Cour Jardin LIVRET d ACCUEIL de RéANIMATION des patients hospitalisés en réanimation et de leurs proches.

entre Cour Jardin LIVRET d ACCUEIL de RéANIMATION des patients hospitalisés en réanimation et de leurs proches. Cour et entre Jardin LIVRET d ACCUEIL de RéANIMATION des patients hospitalisés en réanimation et de leurs proches. Votre proche vient d être hospitalisé dans le service de réanimation polyvalente. L équipe

Plus en détail

L exploration électrophysiologique

L exploration électrophysiologique L exploration électrophysiologique CHR Namur - Edition 2011 Unité de cardiologie L EXPLORATION ELECTROPHYSIOLOGIQUE. Mettez votre cœur à l aise Sur une demande de votre médecin traitant ou de votre cardiologue,

Plus en détail

STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE

STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE FACULTÉ DE MÉDECINE FACULTÉ DE CHIRURGIE DENTAIRE Université de Strasbourg STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE JUILLET ou AOUT ou SEPTEMBRE 2012

Plus en détail

Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap

Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap Fédération de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Montpellier-Nîmes, Sous la direction des Professeurs Christian Hérisson et Isabelle Laffont

Plus en détail

BROCHURE D ACCUEIL UNITE DE GROSSESSE A HAUT-RISQUE

BROCHURE D ACCUEIL UNITE DE GROSSESSE A HAUT-RISQUE Information au patient BROCHURE D ACCUEIL UNITE DE GROSSESSE A HAUT-RISQUE Hoogrisico Zorg 02 477 82 21 L UNITE DE GROSSESSE A HAUT-RISQUE Lorsque la grossesse ne se passe pas comme prévu Lorsqu une admission

Plus en détail

BIENVENUE EN NEONATOLOGIE. Guide réalisé à l attention des parents de bébés hospitalisés en Néonatologie. www.chwapi.be

BIENVENUE EN NEONATOLOGIE. Guide réalisé à l attention des parents de bébés hospitalisés en Néonatologie. www.chwapi.be BIENVENUE EN NEONATOLOGIE Guide réalisé à l attention des parents de bébés hospitalisés en Néonatologie. www.chwapi.be ¹ Horaire des visites dans le service Les parents de bébé sont les bienvenus dans

Plus en détail

Module Soins Intensifs

Module Soins Intensifs Module Soins Intensifs Prise en charge du bds en soins intensifs De la surveillance clinique à l examen clinique. Ferron Fred SURVEILLANCE DU BDS EN SOINS INTENSIF:... comprend et explique en détail les

Plus en détail

Diplôme professionnel aide-soignant Référentiel d activités

Diplôme professionnel aide-soignant Référentiel d activités Annexe IV à l arrêté du 25 janvier 2005 relatif aux modalités d organisation de la validation des acquis de l expérience pour l obtention du diplôme professionnel d aide-soignant Diplôme professionnel

Plus en détail

Guide et recommandations

Guide et recommandations LA VEILLE DE VOTRE INTERVENTION : APPELER le 04 72 19 32 39 entre 14H et 17H * * Appeler le vendredi si intervention le lundi Guide et recommandations 1/9 Les exigences de la Chirurgie Ambulatoire Un séjour

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS 23 VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS Comportement de votre parent ou ami et votre participation à ses soins Hôpital Maisonneuve-Rosemont Adresse postale 5415, boul. de l Assomption Montréal QC H1T 2M4 Téléphone:

Plus en détail

DIPLÔME PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE. Référentiel d activités

DIPLÔME PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE. Référentiel d activités DIPLÔME PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE Référentiel d activités L auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l infirmier ou de la puéricultrice, dans le cadre de l article R.

Plus en détail

LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE

LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE CENTRE HOSPITALIER La Palmosa LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE Ce document a pour but de vous aider et de vous accompagner dans les différentes étapes de votre prise en charge. Vous êtes invités à le garder

Plus en détail

Clinique de chirurgie esthétique, Tunis. Résultats Audit

Clinique de chirurgie esthétique, Tunis. Résultats Audit Clinique de chirurgie esthétique, Tunis Résultats Audit Cet audit se présente sous formes d affirmations aux questions simples. Ces affirmations, regroupées par thème, permettent de définir la qualité

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION. 3. Médecin traitant :...

DEMANDE D ADMISSION. 3. Médecin traitant :... Date: DEMANDE D ADMISSION Mme M-J Servais Tél. : 085/519289 1 Fax : 085/410315 Email : mj.servais@cnrf.be Mise à jour doc : 01/12/2013 Données administratives 1. Identification du patient : Nom :... Prénom

Plus en détail

DEFINITION DE FONCTION : MASSEUR - KINESITHERAPEUTE

DEFINITION DE FONCTION : MASSEUR - KINESITHERAPEUTE RESIDENCE HOSPITALIERE DE LA WEISS Définition validée par : Date et Signature : F18 DEFINITION DE FONCTION : MASSEUR - KINESITHERAPEUTE 1. IDENTIFICATION DE LA FONCTION Intitulé exact de la fonction :

Plus en détail

Vous allez être opéré du coeur

Vous allez être opéré du coeur LIVRET D ACCUEIL Coordonnateur de Département Pr. Bernard ALBAT Chirurgie cardiaque et vasculaire Vous allez être opéré du coeur Pôle Coeur-Poumons CŒUR POUMONS Hôpital Arnaud de Villeneuve 2 ème étage

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION EN HOSPITALISATION À DOMICILE

DEMANDE D ADMISSION EN HOSPITALISATION À DOMICILE DEMANDE D ADMISSION EN HOSPITALISATION À DOMICILE Date : / / Standard 24h/24 et 7j/7 : 0596 50 29 79 et/ou administrateur de garde : 0696 26 10 37 / 0696 33 60 11 DOCUMENTS À ENVOYER par email à pc-global@hadmartiniqueles3s.fr

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

Etablissement d Hébergement de Personnes Agées Dépendantes Laurent ANTOINE AGDE

Etablissement d Hébergement de Personnes Agées Dépendantes Laurent ANTOINE AGDE Etablissement d Hébergement de Personnes Agées Dépendantes Laurent ANTOINE AGDE Dossier de Pré-admission Dossier Administratif À remplir par le futur résident, son représentant, ou les services sociaux

Plus en détail

«Mon bébé risque de naître prématurément»

«Mon bébé risque de naître prématurément» «Mon bébé risque de naître prématurément» La prématurité Malgré la joie et la fierté que procure le fait d être parents, accoucher prématurément laisse un sentiment de frustration. La prématurité est un

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

Brochured @ccueil 09 10

Brochured @ccueil 09 10 Brochured @ccueil 09 10 (pour étudiants) Clinique Saint-Jean Bruxelles 1 / 10 one day ME_FULL_'09'10_FR SOMMAIRE 1. Introduction 2. Présentation de l unité 3. Organisation du service 4. Interventions chirurgicales

Plus en détail

Qu est-ce que l anesthésie?

Qu est-ce que l anesthésie? Qu est-ce que l anesthésie? Le mot «Anesthésie» signifie «insensibilité à la douleur et autres sensations» provoquées par les actes diagnostiques ou thérapeutiques. L anesthésie, en réalité, n est pas

Plus en détail

va être opéré d un hypospadias

va être opéré d un hypospadias Votre enfant va être opéré d un hypospadias Introduction Le chirurgien urologue pédiatrique vous a confirmé le diagnostic d hypospadias et expliqué les avantages ainsi que les risques et complications

Plus en détail

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Centre Hospitalier Pontoise Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Chef de service : Dr Philippe BOIZE Cadre de santé puéricultrice : Mme Ana GRIMBERT Standard Centre Hospitalier : 01.30.75.40.40

Plus en détail

Maintien des fonctions vitales : quels sont mes choix?

Maintien des fonctions vitales : quels sont mes choix? Q u e s t i o n s e t R é p o n s e s Maintien des fonctions vitales : quels sont mes choix? Lorsque vous devez prendre des décisions au sujet de formes spécifiques de maintien des fonctions vitales, recueillez

Plus en détail

DEMANDE D'ADMISSION (à remplir par la Personne Agée ou sa famille)

DEMANDE D'ADMISSION (à remplir par la Personne Agée ou sa famille) Réservé à l'établissement : Date de la demande : Attente Abandon Date de la réponse : Date d'admission : Le DEMANDE D'ADMISSION (à remplir par la Personne Agée ou sa famille) Afin de vous faciliter la

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES

DEMANDE D ADMISSION ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DEMANDE D ADMISSION ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES Ce dossier doit être rempli par le demandeur ou la personne référente désignée par lui Date réception dossier (réservé administration)

Plus en détail

Clinique de chirurgie esthétique, Casablanca. Résultats Audit

Clinique de chirurgie esthétique, Casablanca. Résultats Audit Clinique de chirurgie esthétique, Casablanca Résultats Audit Cet audit se présente sous formes d affirmations aux questions simples. Ces affirmations, regroupées par thème, permettent de définir la qualité

Plus en détail

Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon)

Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon) Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon) Le cancer du sein Risque estimé de développer un cancer du sein selon l âge Age 30 ans 40 ans 50 ans 60 ans 70 ans 80 ans Risque estimé 1/2212

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention www.ffaair.org www.chepe.fr 148, bld Yves Farge - 69190 Saint-Fons Tél.: (33) 4 78 70 92 86 - Fax: (33) 4 78 70 92 35 e-mail : chepe@chepe.fr 2013 - CHEPE / Carole production

Plus en détail

Bilan annuel des réclamations adressées à la Direction de l hôpital Saint-Louis en 2008

Bilan annuel des réclamations adressées à la Direction de l hôpital Saint-Louis en 2008 Bilan annuel des réclamations adressées à la Direction de l hôpital Saint-Louis en Nombre de réclamations pour l année : 153 pour 158 motifs. Comparaison annuelle des réclamations de l année à : Nbre Motifs

Plus en détail

Circulaire pour les codeuses et codeurs

Circulaire pour les codeuses et codeurs 14 Santé Nr. 9 février 2011 Circulaire pour les codeuses et codeurs A) La ventilation mécanique : règle valable au 1.1.2011 En vue de l établissement des règles de la ventilation invasive pour 2012, nous

Plus en détail

Arrêté royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction de soins intensifs doit répondre pour être agréée (M.B. 19.06.

Arrêté royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction de soins intensifs doit répondre pour être agréée (M.B. 19.06. Arrêté royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction de soins intensifs doit répondre pour être agréée (M.B. 19.06.1998) Texte coordonné : dernière mise à jour : 08.08.2014 CHAPITRE

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

CClin Est. Le 17 avril 2014 Strasbourg

CClin Est. Le 17 avril 2014 Strasbourg Recherche des causes d un grave défaut de transmission d information en présence d une situation à fort risque de contamination CClin Est Le 17 avril 2014 Strasbourg 1 Contexte Développement de la culture

Plus en détail

Explications concernant la déclaration d admission

Explications concernant la déclaration d admission Explications concernant la déclaration d admission En tant que patient, vous pouvez faire certains choix qui ont une influence considérable sur le prix final de votre séjour à l hôpital. Ces choix, c est

Plus en détail

SERVICE DE SOINS INTENSIFS SOINS INTENSIFS

SERVICE DE SOINS INTENSIFS SOINS INTENSIFS SERVICE DE SOINS INTENSIFS SOINS INTENSIFS 2 PRÉSENTATION PRÉSENTATION Site Ste-Elisabeth Tél. : 02-614 26 20 Fax. : 02-614 26 24 E-Mail : soinsintensifs.se@cliniquesdeleurope.be Tél. : 02-614 36 20 Fax.

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE EN VUE D UNE ADMISSION

DOSSIER DE DEMANDE EN VUE D UNE ADMISSION Ministère des affaires sociales et de la santé DOSSIER DE DEMANDE EN VUE D UNE ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES ARTICLE D. 312-155-1 DU CODE DE L ACTION SOCIALE

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère des solidarités et de la cohésion sociale DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES ARTICLE

Plus en détail

MESURE DU CONTENU VÉSICAL PAR TECHNIQUE

MESURE DU CONTENU VÉSICAL PAR TECHNIQUE MESURE DU CONTENU VÉSICAL PAR TECHNIQUE ULTRASONIQUE (SYSTÈME D ÉCHOGRAPHIE PORTABLE POUR LA VESSIE) RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE DÉCEMBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue

Plus en détail

GUIDE DE L AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE COMPETENCES ET LIMITES DE LA PROFESSION

GUIDE DE L AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE COMPETENCES ET LIMITES DE LA PROFESSION La frontière est parfois difficile à évaluer entre le domaine de l aide soignante, de l AVS ou de l infirmière. L infirmière peut, dans le cadre de son rôle propre défini et précisé dans le code de la

Plus en détail

GUIDE D'HOSPITALISATION

GUIDE D'HOSPITALISATION GUIDE D'HOSPITALISATION 1. HOSPITALISATION Informations médicales Demandez au personnel qui vous soigne l horaire le plus approprié pour recevoir des informations médicales sur votre état. Médicaments

Plus en détail

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble!

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble! Direction générale Vous avez mal? Agissons ensemble! Vous avez mal? Vous redoutez de souffrir à cause d une intervention ou d un examen? Un de vos proches est concerné par ce problème? Cette brochure vous

Plus en détail

Enseignement secondaire technique. Connaissances professionnelles en soins aux enfants

Enseignement secondaire technique. Connaissances professionnelles en soins aux enfants Enseignement secondaire technique Régime technique Division des professions de santé et des professions sociales Formations spécialisées Section de la formation de l'infirmier / infirmière en pédiatrie

Plus en détail

La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes.

La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes. La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes. M VERSTRAETE, B VRIGNAUX, K LEVIEUX, E LAUNAY, I HAZART,N VABRES, C GRAS-LE GUEN Urgences pédiatriques et pédiatrie

Plus en détail

M. Simple Chambre : 2309

M. Simple Chambre : 2309 M. Simple Chambre : 2309 AVC Dr Ruth Consignes Faire une lecture personnelle de la situation clinique. Souligner les éléments importants ou ceux qui ont besoin d être clarifiés. Répondre aux questions

Plus en détail

Date de la demande : Attente Abandon Date de la réponse : Date d'admission : DEMANDE D'ADMISSION (à remplir par la Personnes Agée ou sa famille)

Date de la demande : Attente Abandon Date de la réponse : Date d'admission : DEMANDE D'ADMISSION (à remplir par la Personnes Agée ou sa famille) Réservé à l'établissement : Date de la demande : Attente Abandon Date de la réponse : Date d'admission : Le Afin de vous faciliter la tâche, ce dossier standard est utilisable auprés de l'ensemble des

Plus en détail

BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents

BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents L. Grolier-Bois - Médecin hygiéniste Centre Hospitalier de Bretagne-Sud (56) Centre Hospitalier de Quimperlé (29) ARLIN BRETAGNE Journée Régionale de Formation

Plus en détail

Clinique Ste ISABELLE Tel : 03 22 25 33 55 236 Rte Amiens ~ABBEVILLE

Clinique Ste ISABELLE Tel : 03 22 25 33 55 236 Rte Amiens ~ABBEVILLE La clinique Ste Isabelle Le bâtiment du service Salle N 1 de dialyse Accès au service Salle N 2 de dialyse Poste entraînement à l autodialyse. Hall d entrée du service Cabinet des Néphrologues Salle d

Plus en détail

EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins

EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins Support d évaluation intermédiaire en stage EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins NOM DE L ETUDIANT : PRENOM : I.F.S.I. : LIEU DE STAGE : TYPE DE STAGE

Plus en détail

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N C L I N I Q U E S A I N T - J E A N LIVRET D INFORMATION DES PATIENTES ENTRANT POUR UNE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) Clinique Saint-Jean Avenue Georges Bizet 83000 TOULON Tél : 0 826 00 44

Plus en détail

DOSSIER DE PRE ADMISSION

DOSSIER DE PRE ADMISSION DOSSIER DE PRE ADMISSION Sous réserve d acceptation par l (les) établissement(s) RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS ET SOCIAUX En vue d une admission en établissement d accueil pour personnes âgées ETAT CIVIL

Plus en détail

L Hospitalisation à domicile

L Hospitalisation à domicile L Hospitalisation à domicile Centre Hospitalier B.P. 70348 22303 LANNION Cedex 02.96.05.70.15 S O M M A I R E Où SE SITUE L HAD? p 2 QU EST-CE QUE L HAD? p 4 QUEL LIEU D INTERVENTION? p 4 QUE DOIT-ON

Plus en détail

Livret d accueil et cahier de vie

Livret d accueil et cahier de vie Centre Hospitalier Pontoise Livret d accueil et cahier de vie SECTEUR DE NÉONATOLOGIE Chef de service : Dr Philippe BOIZE Cadre de santé puéricultrice : Ana GRIMBERT Secteur de réanimation et les soins

Plus en détail

LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN

LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN CLINIQUE SAINT-JOSEPH rue de Hesbaye 75 B-4000 Liège Tél. 04 224 81 11 Fax 04 224 87 70 Service de chirurgie digestive Tél. 04 224 89 00-04 224 89 01 de 8h à 18h,

Plus en détail

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels :

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : AIDE A DOMICILE Aide à domicile Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : L évaluation des risques (décret du 05 nov. 2001) doit être une démarche collective

Plus en détail

Gastro-entérologie / Gynécologie Endocrinologie / Néphrologie

Gastro-entérologie / Gynécologie Endocrinologie / Néphrologie Centre Hospitalier Universitaire et Psychiatrique de Mons-Borinage Site Ambroise Paré Gastro-entérologie / Gynécologie Endocrinologie / Néphrologie - aile D, étage 2-065/41 43 60 Infirmière chef Lilla

Plus en détail

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins DECRET 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V Professions de santé (Parties Réglementaires) du Code de Santé Publique Livre III Auxiliaires médicaux. Titre 1 er : Profession d infirmier

Plus en détail

PRENDRE SOIN DE VOTRE TRACHÉOSTOME

PRENDRE SOIN DE VOTRE TRACHÉOSTOME INFOS PATIENTS Pathologies cervico-faciales PRENDRE SOIN DE VOTRE TRACHÉOSTOME Comment utiliser, changer et nettoyer votre appareillage Introduction Au cours de votre hospitalisation, vers le cinquième

Plus en détail

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD Définition : On entend par hygiène bucco-dentaire, la toilette de la bouche et des dents/ou dentiers hors soins médicamenteux. Elle relève du rôle propre infirmier pouvant

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Service de chirurgie orthopédique et traumatologie Le but de mon séjour est de réaliser une intervention chirurgicale et de me rendre un maximum d autonomie. Pour y arriver, toute

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES Article D. 312-155-1 DU CODE DE L ACTION SOCIALE ET DES FAMILLES RESERVE A L ETABLISSEMENT INFORMATIONS IMPORTANTES

Plus en détail

Salle de déchocage : la check-list du matériel

Salle de déchocage : la check-list du matériel SEBA CORINNE Cadre de Santé SAU CONCEPTION MARSEILLE Salle de déchocage : la check-list du matériel Les urgences vitales ne constituent qu une minorité des cas de prise en charge dans un service d urgence,

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers

Stage Étudiants infirmiers Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : ü La définition du métier «Infirmier» ü Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 ü Le portfolio de l étudiant Version

Plus en détail

Si mon cœur a moins de 70 ans

Si mon cœur a moins de 70 ans Si mon cœur a moins de 70 ans Deux infirmiers témoignent Sébastien Bodson IGSIU Jean-Noël Koch IGSIU, ECCP CHU de Liège 1 2 Organisation Ressources humaines Equipement Plateaux techniques Chirurgie cardio-vasculaire

Plus en détail

TRAUMATOLOGIE CLINIQUE: SOINS ET RECHERCHE. Ronald R Lett MD MSc. FCS(ECSA) FRCSC RCCI &Injury Control Center, Ouganda

TRAUMATOLOGIE CLINIQUE: SOINS ET RECHERCHE. Ronald R Lett MD MSc. FCS(ECSA) FRCSC RCCI &Injury Control Center, Ouganda TRAUMATOLOGIE CLINIQUE: SOINS ET RECHERCHE Ronald R Lett MD MSc. FCS(ECSA) FRCSC RCCI &Injury Control Center, Ouganda OBJECTIFS 1. Comprendre les protocoles de soins des blessures 2. Définir et comprendre

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention Fédération Française des Associations et Amicales de malades, Insuffisants ou handicapés Respiratoires. www.ffaair.org 66 Boulevard Saint-Michel - 75006 PARIS Tél. :

Plus en détail

Sa Situation : Le Centre de RééR

Sa Situation : Le Centre de RééR Groupe AHNAC Centre LES HAUTOIS Service Cardiologie I. Présentation du Centre de Réadaptation R Fonctionnelle et Cardiaque «LES HAUTOIS» de OIGNIES Sa Situation : Le Centre de RééR ééducation «LES HAUTOIS»

Plus en détail

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins 31 mai 2013 HAD Nantes & région mai 2013-BJAUD 2 n SOMMAIRE: - LE DISPOSITIF REGLEMENTAIRE - HOPITAL A DOMICILE: Présentation Objectif Les conditions d admission

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère des solidarités et de la cohésion sociale DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES ARTICLE

Plus en détail