COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS"

Transcription

1 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 37626/02 présentée par Armağan ÖZEL et autres contre la Turquie La Cour européenne des Droits de l Homme (troisième section), siégeant le 28 septembre 2006 en une chambre composée de : MM. B.M. ZUPANCIC, président, J. HEDIGAN, R. TÜRMEN, V. ZAGREBELSKY, M me A. GYULUMYAN, M. E. MYJER, M me I. ZIEMELE, juges, et de M. V. BERGER, greffier de section, Vu la requête susmentionnée introduite le 23 juillet 2002, Après en avoir délibéré, rend la décision suivante : EN FAIT Les requérants, MM. Armağan Özel, Cem Çakar, Hakkı Köse et Abbas Mert, sont des ressortissants turcs, nés respectivement en 1950, 1964, 1960 et 1963, et résidant à Istanbul. Ils sont représentés devant la Cour par M e H. Kaplan, avocat à Istanbul.

2 2 DÉCISION ARMAĞAN ÖZEL ET AUTRES c. TURQUIE A. Les circonstances de l espèce Les faits de la cause, tels qu ils ont été exposés par les requérants, peuvent se résumer comme suit. Les 30 novembre, et 5 et 6 décembre 1995 respectivement, MM. Özel, Köse et Çakar, tous trois médecins, furent arrêtés par des agents de la direction de la sûreté d Istanbul pour avoir établi de faux certificats en vue de l exemption d appelés au service militaire. Le 9 décembre 1995, ils furent placés en détention provisoire à la maison d arrêt militaire de Kasımpaşa par le juge militaire. Le 12 mars 1996, M. Mert fut arrêté par des agents de la direction de la sûreté d Istanbul pour avoir obtenu un faux certificat en vue de son exemption du service militaire. Le 18 mars 1996, il fut placé en détention provisoire à la maison d arrêt militaire de Kasımpaşa par le juge militaire. Par un acte d accusation du 22 mars 1996, sur le fondement de l article 81 du code militaire, le parquet militaire inculpa MM. Özel, Köse et Çakar pour avoir établi de faux certificats médicaux en vue de l exemption d appelés sous les drapeaux. Il inculpa M. Mert pour avoir obtenu un faux certificat médical en vue de son exemption du service militaire. Le 18 avril 1996, M. Özel fut mis en liberté provisoire. Les autres requérants le furent le 12 juin Par un jugement du 20 octobre 2000, le tribunal militaire d Istanbul condamna M. Mert à une peine d emprisonnement d un an, cinq mois et quinze jours, M. Özel à un an, onze mois et dix jours, M. Çakar à dix mois, et M. Köse à six mois et vingt jours d emprisonnement. Le 22 janvier 2001, MM. Özel, Çakar et Köse formèrent un pourvoi devant la Cour de cassation militaire. M. Mert fit de même à une date non précisée. Par arrêt du 16 avril 2002, la Cour de cassation militaire confirma le jugement attaqué. B. Le droit interne pertinent L article 81 du code pénal militaire dispose que toute personne ayant commis des fraudes afin d être exemptée en partie ou en totalité du service militaire sera punie jusqu à dix ans d emprisonnement. Les complices seront punis de six mois à cinq ans d emprisonnement. Le droit et la pratique internes et internationaux pertinents sont décrits dans l arrêt Ergin c. Turquie (n o 6) (n o 47533/99, 15-25, 4 mai 2006).

3 DÉCISION ARMAĞAN ÖZEL ET AUTRES c. TURQUIE 3 GRIEFS Invoquant l article 3 de la Convention, les requérants se plaignent que leurs cheveux ont été coupés et qu ils ont été contraints d acheter une tenue militaire pour être placés en détention dans une maison d arrêt militaire. Ils se trouvaient dans une cellule avec dix-huit autres personnes sans disposer d une possibilité de se laver. Ils soutiennent avoir été privés de nourriture et avoir été interrogés dans des cellules insalubres, sans l assistance d un avocat. Il ne leur avait pas été possible de présenter une pétition au sujet de leurs conditions de détention. Ils soutiennent également qu ils ont assisté aux audiences en tenue militaire. Invoquant l article 5 1 de la Convention, les requérants allèguent avoir été illégalement privés de leur liberté dans la mesure où il n existait pas de raison plausible de les soupçonner. Invoquant l article 5 3 de la Convention, les requérants se plaignent de la durée de leur garde à vue. Invoquant l article 5 4 de la Convention, les requérants font valoir une absence de recours leur permettant de mettre en cause la légalité de leur garde à vue. Invoquant l article 6 1 de la Convention, les requérants se plaignent de la durée de la procédure pénale engagée à leur encontre. Invoquant encore l article 6 1 de la Convention, les requérants allèguent un manque d indépendance et d impartialité du tribunal militaire qui les a jugés alors qu ils étaient des civils. Ils expliquent que ce tribunal est composé de trois magistrats appartenant au corps militaire et nommés par la hiérarchie militaire. Le juge militaire Necati Nalıncı qui les a jugés a rendu un mandat d arrêt délivré par contumace à leur encontre. Quant au procureur militaire Cengiz Şirin, il avait préparé l acte d accusation à leur encontre. Le parquet militaire a participé à une enquête préliminaire menée par la direction de la sûreté. Invoquant l article 6 1, 2 et 3 de la Convention, les requérants se plaignent de la manière dont les éléments de preuve ont été recueillis ainsi que de la façon dont les juridictions nationales les ont appréciés. Ils soutiennent qu ils ont été présentés à l opinion publique comme coupables alors que les éléments de preuve réunis n ont pas été obtenus conformément au droit. Ils n ont pas été assistés par un avocat lors de leur garde à vue. Invoquant l article 8 de la Convention, les requérants allèguent que des années auparavant leurs lignes téléphoniques avaient été placées sur écoute. Invoquant l article 1 du Protocole n o 1, les requérants soutiennent qu en raison de leur placement en détention, ils ont subi de sérieux dommages matériels puisqu ils n ont pas pu exercer leur profession.

4 4 DÉCISION ARMAĞAN ÖZEL ET AUTRES c. TURQUIE EN DROIT 1. Invoquant l article 6 1 de la Convention, les requérants se plaignent de la durée de la procédure pénale ainsi que du manque d indépendance et d impartialité du tribunal militaire qui les a jugés. En l état actuel du dossier, la Cour ne s estime pas en mesure de se prononcer sur la recevabilité de ces griefs et juge nécessaire de communiquer cette partie de la requête au gouvernement défendeur conformément à l article 54 2 b) de son règlement. 2. Invoquant l article 3 de la Convention, les requérants soutiennent que les conditions de leur détention sont constitutives d un traitement inhumain et dégradant. Contrairement à ce qu ils prétendent et à supposer même qu il ne leur avait pas été possible de présenter une pétition lors de leur détention, la Cour relève que les requérants avaient la possibilité de présenter une plainte pénale au sujet de leurs allégations devant le parquet compétent. Ils pouvaient également invoquer ces allégations devant les juridictions nationales qui ont entendu leur cause. A la lumière des pièces contenues dans le dossier, la Cour constate que les requérants n ont pas épuisé les voies de recours internes. Il s ensuit que ce grief doit être rejeté pour non-épuisement des voies de recours internes, en application de l article 35 1 et 4 de la Convention. 3. Invoquant l article 5 1 de la Convention, les requérants allèguent avoir été illégalement privés de leur liberté dans la mesure où il n existait pas de raison plausible de les soupçonner. La Cour rappelle que l article 5 1 et 2 énonce une garantie élémentaire : toute personne arrêtée doit savoir les raisons de son arrestation. Intégrée au système de protection qu offre l article 5, elle oblige à signaler à une telle personne, dans un langage simple accessible pour elle, les raisons juridiques et factuelles de sa privation de liberté, afin qu elle puisse en discuter la légalité devant un tribunal en vertu du paragraphe 4. Elle doit bénéficier de ces renseignements «dans le plus court délai» mais le policier qui l arrête peut ne pas les lui fournir en entier sur-le-champ. Pour déterminer si elle en a reçu assez et suffisamment tôt, il faut avoir égard aux particularités de l espèce (voir Fox, Campbell et Hartley c. Royaume-Uni, arrêt du 30 août 1990, série A n o 182, p. 19, 40). En l espèce, la Cour observe que les requérants ont été arrêtés pour avoir établi ou bénéficié de faux certificats médicaux en vue de l exemption du service militaire. Elle constate ainsi que les intéressés ont bien été informés des raisons de leur arrestation. Il s ensuit que ce grief est manifestement mal fondé et doit être rejeté en application de l article 35 3 et 4 de la Convention.

5 DÉCISION ARMAĞAN ÖZEL ET AUTRES c. TURQUIE 5 4. Invoquant l article 5 3 et 4 de la Convention, les requérants se plaignent de la durée de leur garde à vue ainsi que de l absence de recours leur permettant de mettre en cause la légalité de celle-ci. En l occurrence, la Cour relève que la garde à vue des requérants a pris fin le 9 décembre 1995 pour les trois premiers requérants et le 18 mars 1996 pour le dernier, alors que la requête a été introduite le 23 juillet En outre, l examen de l affaire ne permet de discerner aucune circonstance particulière qui ait pu interrompre ou suspendre le cours dudit délai. Il s ensuit que ce grief est tardif et doit être rejeté en application de l article 35 1 et 4 de la Convention. 5. Invoquant l article 6 1, 2 et 3 de la Convention, les requérants se plaignent de la manière dont les éléments de preuve ont été recueillis ainsi que de la façon dont les juridictions nationales les ont appréciés. Ils soutiennent qu ils ont été présentés à l opinion publique comme coupables alors que les éléments de preuve réunis n ont pas été obtenus conformément au droit. Ils n ont pas été assistés par un avocat lors de leur garde à vue. La Cour rappelle qu elle a pour tâche, aux termes de l article 19 de la Convention, d assurer le respect des engagements résultant de la Convention pour les États contractants. Il ne lui appartient pas, en particulier, de connaître des erreurs de fait ou de droit prétendument commises par une juridiction interne, sauf si et dans la mesure où elles pourraient avoir porté atteinte aux droits et libertés sauvegardés par la Convention. Si l article 6 garantit le droit à un procès équitable, il ne réglemente pas pour autant l admissibilité des preuves en tant que telle, matière qui, dès lors, relève au premier chef du droit interne (voir Schenk c. Suisse, arrêt du 12 juillet 1988, série A n o 140, p. 29, 45-46). Il n appartient pas à la Cour de se prononcer, par principe, sur la recevabilité de certaines sortes d éléments de preuve, par exemple des éléments obtenus de manière illégale, ou encore sur la culpabilité du requérant. Eu égard à la formulation de leurs griefs, la Cour constate que les requérants ont été représentés par des avocats devant les juridictions nationales, qui ont défendu leurs intérêts et, à ce titre, ont contesté tous les éléments de preuve. Elle ne relève aucun manquement ni arbitraire dans les procédures engagées contre les requérants d autant qu elle n est pas une juridiction de «quatrième instance» ni de cassation. Il s ensuit que cette partie de la requête est manifestement mal fondée et doit être rejetée en application de l article 35 3 et 4 de la Convention. 6. Invoquant l article 8 de la Convention, les requérants allèguent que des années auparavant leurs lignes téléphoniques avaient été placées sur écoute. Tenant compte du fait que les intéressés n ont pas formulé ce grief devant les autorités nationales, celui-ci doit être rejeté pour non-épuisement des voies de recours internes, en application de l article 35 1 et 4 de la Convention.

6 6 DÉCISION ARMAĞAN ÖZEL ET AUTRES c. TURQUIE 7. Invoquant l article 1 du Protocole n o 1, les requérants soutiennent qu en raison de leur placement en détention, ils ont subi de sérieux dommages matériels puisqu ils n ont pas pu exercer leur profession. La Cour constate que la mesure dont se plaignent les requérants représente un effet accessoire de leur condamnation. En conséquence, il n y a pas lieu d examiner séparément ce grief (voir, mutatis mutandis, Ayhan c. Turquie (n o 2) (déc.), n o 49059/99, 9 octobre 2003). Il s ensuit que ce grief est manifestement mal fondé et doit être rejeté en application de l article 35 3 et 4 de la Convention. Par ces motifs, la Cour, à l unanimité, Ajourne l examen des griefs des requérants tirés de la durée de la procédure pénale ainsi que du manque d indépendance et d impartialité du tribunal militaire d Istanbul ; Déclare la requête irrecevable pour le surplus. Vincent BERGER Greffier Boštjan M. ZUPANCIC Président

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 35686/02 présentée par

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 10226/02 présentée par Mustafa CELIK contre la France La

Plus en détail

DÉFINITIF 09/07/2007

DÉFINITIF 09/07/2007 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION AFFAIRE OYMAN c. TURQUIE (Requête n o 39856/02) ARRÊT STRASBOURG 20 février 2007

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE CİHAN YEŞİL c. TURQUIE. (Requête n o 24592/08) ARRÊT STRASBOURG. 22 octobre 2013

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE CİHAN YEŞİL c. TURQUIE. (Requête n o 24592/08) ARRÊT STRASBOURG. 22 octobre 2013 DEUXIÈME SECTION AFFAIRE CİHAN YEŞİL c. TURQUIE (Requête n o 24592/08) ARRÊT STRASBOURG 22 octobre 2013 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. ARRÊT CİHAN YEŞİL c. TURQUIE 1 En

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 42400/98 présentée par Paul

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 56616/00 présentée par

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION

CINQUIÈME SECTION DÉCISION CINQUIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 26619/07 Joao Carlos MACEDO DA COSTA contre le Luxembourg La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 5 juin 2012 en une chambre composée

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 43811/02 présentée par Hüseyin AYHANCI contre la Turquie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 12 janvier

Plus en détail

EN FAIT. CINQUIÈME SECTION Requête n o 43353/07 présentée par Amar ABDELALI contre la France introduite le 27 septembre 2007 EXPOSÉ DES FAITS

EN FAIT. CINQUIÈME SECTION Requête n o 43353/07 présentée par Amar ABDELALI contre la France introduite le 27 septembre 2007 EXPOSÉ DES FAITS CINQUIÈME SECTION Requête n o 43353/07 présentée par Amar ABDELALI contre la France introduite le 27 septembre 2007 EXPOSÉ DES FAITS EN FAIT Le requérant, M. Amar Abdelali, est un ressortissant français,

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 51431/99 présentée

Plus en détail

ANCIENNE TROISIÈME SECTION. AFFAIRE GROSSI ET AUTRES c. ITALIE. (Requête n o 18791/03) ARRÊT (révision) STRASBOURG.

ANCIENNE TROISIÈME SECTION. AFFAIRE GROSSI ET AUTRES c. ITALIE. (Requête n o 18791/03) ARRÊT (révision) STRASBOURG. ANCIENNE TROISIÈME SECTION AFFAIRE GROSSI ET AUTRES c. ITALIE (Requête n o 18791/03) ARRÊT (révision) STRASBOURG 30 octobre 2012 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 28556/11 présentée par Habibe KUM et Mustafa Yasir KUM contre la Turquie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 1814/02 présentée par

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 77239/01 présentée par

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 55504/00 présentée par Eva Birgitta

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 7856/02 présentée par Sergio Gaspare

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 46854/99 présentée par Valide

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION AFFAIRE MAILLARD BOUS c. PORTUGAL (Requête n 41288/98) ARRÊT STRASBOURG 28 juin

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CINQUIÈME SECTION AFFAIRE TZVYATKOV c. BULGARIE (Requête n o 20594/02) ARRÊT STRASBOURG 12 juin

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION

DEUXIÈME SECTION DÉCISION DEUXIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 36325/09 BİFA YEM SAN. VE TİC. A.Ş. contre la Turquie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 13 novembre 2012 en un comité composé

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 15110/05 présentée par Alexandru

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ des requêtes n os 2794/05 et 40345/05

Plus en détail

TROISIÈME SECTION EN FAIT. Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS

TROISIÈME SECTION EN FAIT. Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS TROISIÈME SECTION Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS EN FAIT La requérante, M me Georgeta Crăiţă, est une ressortissante roumaine,

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 31 MARS 2010 P.10.0054.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N P.10.0054.F B.R., L., P., prévenu, détenu, demandeur en cassation, ayant pour conseil Maître Alexandre Wilmotte, avocat au barreau de Huy,

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 27 NOVEMBRE 2014 C.14.0050.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.14.0050.F C. L., demandeur en cassation, représenté par Maître François T Kint, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION. AFFAIRE PINTO DE OLIVEIRA c. PORTUGAL. (Requête n 39297/98)

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION. AFFAIRE PINTO DE OLIVEIRA c. PORTUGAL. (Requête n 39297/98) CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION AFFAIRE PINTO DE OLIVEIRA c. PORTUGAL (Requête n 39297/98) ARRÊT STRASBOURG

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 56501/00 présentée par Antonio

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CINQUIÈME SECTION AFFAIRE KRASTEV c. BULGARIE (Requête n o 29802/02) ARRÊT STRASBOURG 24 juillet

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION

CINQUIÈME SECTION DÉCISION CINQUIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 38908/08 Philippe MUNIER contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 14 février 2012 en une chambre composée de : Dean

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 30 SEPTEMBRE 2015 P.15.0630.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N P.15.0630.F I. H. Ch. ayant pour conseils Maîtres Shirley Franck, avocat au barreau de Liège, Cédric Bernes, avocat au barreau de Namur,

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION

DEUXIÈME SECTION DÉCISION DEUXIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 39630/10 Rui Pedro FLORES FERNANDO contre le Portugal La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 9 avril 2013 en une chambre composée

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE HADDAD c. FRANCE. (Requête n o 10485/13) ARRÊT STRASBOURG. 21 mai 2015

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE HADDAD c. FRANCE. (Requête n o 10485/13) ARRÊT STRASBOURG. 21 mai 2015 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE HADDAD c. FRANCE (Requête n o 10485/13) ARRÊT STRASBOURG 21 mai 2015 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. ARRÊT HADDAD c. FRANCE 1 En l affaire Haddad

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE KONOVSKI c. BULGARIE. (Requête n o 33231/04) ARRÊT STRASBOURG. 2 septembre 2010

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE KONOVSKI c. BULGARIE. (Requête n o 33231/04) ARRÊT STRASBOURG. 2 septembre 2010 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE KONOVSKI c. BULGARIE (Requête n o 33231/04) ARRÊT STRASBOURG 2 septembre 2010 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44 2 de la Convention. Il

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 41173/98 présentée par Jacques-Philippe

Plus en détail

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES. Ordonnance de référé du 19 septembre 2008

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES. Ordonnance de référé du 19 septembre 2008 Recours 08/43 R CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES Ordonnance de référé du 19 septembre 2008 Dans l affaire enregistrée le 4 septembre 2008 au greffe de la Chambre de recours sous le n 08/43 R,

Plus en détail

ADDENDUM AU RÈGLEMENT DE LA COUR

ADDENDUM AU RÈGLEMENT DE LA COUR ADDENDUM AU RÈGLEMENT DE LA COUR RELATIF À L APPLICATION PROVISOIRE DE CERTAINES DISPOSITIONS DU PROTOCOLE N o 14 À LA CONVENTION EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME ET DES LIBERTÉS FONDAMENTALES (1 Juillet

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE BELEK ET VELİOĞLU c. TURQUIE. (Requête n o 44227/04) ARRÊT STRASBOURG. 6 octobre 2015

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE BELEK ET VELİOĞLU c. TURQUIE. (Requête n o 44227/04) ARRÊT STRASBOURG. 6 octobre 2015 DEUXIÈME SECTION AFFAIRE BELEK ET VELİOĞLU c. TURQUIE (Requête n o 44227/04) ARRÊT STRASBOURG 6 octobre 2015 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44 2 de la Convention.

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE MATHURIN c. FRANCE. (Requête n o 63648/12) ARRÊT STRASBOURG. 5 juin 2014 DÉFINITIF 05/09/2014

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE MATHURIN c. FRANCE. (Requête n o 63648/12) ARRÊT STRASBOURG. 5 juin 2014 DÉFINITIF 05/09/2014 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE MATHURIN c. FRANCE (Requête n o 63648/12) ARRÊT STRASBOURG 5 juin 2014 DÉFINITIF 05/09/2014 Cet arrêt est devenu définitif en vertu de l article 44 2 de la Convention. Il peut

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE BIFULCO ET AUTRES c. ITALIE ARRÊT STRASBOURG. 22 juillet 2014

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE BIFULCO ET AUTRES c. ITALIE ARRÊT STRASBOURG. 22 juillet 2014 DEUXIÈME SECTION AFFAIRE BIFULCO ET AUTRES c. ITALIE (Requêtes n os 14625/03, 14628/03 et 15007/03) ARRÊT STRASBOURG 22 juillet 2014 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. 1 ARRÊT

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 27 septembre 2011 N de pourvoi: 11-81458 Publié au bulletin Rejet M. Louvel (président), président SCP Waquet, Farge et Hazan, avocat(s) REPUBLIQUE

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES QUESTIONS ET RÉPONSES DROITS DE L HOMME : GREFFE DE LA COUR

COUR EUROPÉENNE DES QUESTIONS ET RÉPONSES DROITS DE L HOMME : GREFFE DE LA COUR COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE HOMME : QUESTIONS ET RÉPONSES GREFFE DE A COUR QU EST-CE QUE A COUR DE HOMME? QUAND PUIS-JE SAISIR A COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE HOMME? a Cour européenne des Droits de l

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. X. AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Simon Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. X. AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Simon Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 1310173 M. X. M. Simon Rapporteur M. Gobeill Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Montreuil, (9 ème Chambre)

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 18 OCTOBRE 2011 P.11.0910.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N P.11.0910.F T.R., condamné, demandeur en réouverture de la procédure, ayant pour conseils Maîtres Luc Misson et Julien Pierre, avocats

Plus en détail

DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 36754/97 présentée par Antoine François DONSIMONI

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt et un janvier deux mille dix.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt et un janvier deux mille dix. N 3 / 10. du 21.1.2010. Numéro 2699 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt et un janvier deux mille dix. Composition: Léa MOUSEL, conseillère

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 24132/94 présentée par H.P.L. contre l'autriche

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 24132/94 présentée par H.P.L. contre l'autriche SUR LA RECEVABILITÉ de la requête No 24132/94 présentée par H.P.L. contre l'autriche La Commission européenne des Droits de l'homme (Première Chambre), siégeant en chambre du conseil le 5 juillet 1994

Plus en détail

QUATRIÈME SECTION DÉCISION

QUATRIÈME SECTION DÉCISION QUATRIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 45618/09 Jesus Yesid SARRIA contre la Pologne La Cour européenne des droits de l homme (quatrième section), siégeant le 18 décembre 2012 en une chambre composée de

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 4 juin 2014, présentée pour M. Adjete Didier M, demeurant, par Me Danset-Vergoten ; M. M demande au Tribunal :

Vu la requête, enregistrée le 4 juin 2014, présentée pour M. Adjete Didier M, demeurant, par Me Danset-Vergoten ; M. M demande au Tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 1403560 M. Adjete Didier M Mme Villette Rapporteur M. Caille Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Lille (2ème

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINEE Travail - Justice - Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINEE Travail - Justice - Solidarité REPUBLIQUE DE GUINEE Travail - Justice - Solidarité LOI ORGANIQUE L/91/009/91 DU 23 DECEMBRE 1991 PORTANT ATTRIBUTION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA HAUTE COUR DE JUSTICE ET FIXATION DE LA PROCEDURE

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 20 JANVIER 2015 P.14.1276.N/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N P.14.1276.N E. C., prévenu, demandeur en cassation, C. V., partie civile, défendeur en cassation. contre I. LA PROCÉDURE DEVANT LA COUR

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 34989/97 présentée par Dirk GOEDHART

Plus en détail

CONCLUSIONS DE TRANSMISSION D'UNE QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONALITE

CONCLUSIONS DE TRANSMISSION D'UNE QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONALITE Maître CONCLUSIONS DE TRANSMISSION D'UNE QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONALITE POUR : Monsieur... Ayant pour avocat Maître EN PRESENCE DE : Monsieur le Procureur de la République 1 Sur le fondement

Plus en détail

l arrêt qui suit : E n t r e : comparant par Maître Fernando A. DIAS SOBRAL, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, et :

l arrêt qui suit : E n t r e : comparant par Maître Fernando A. DIAS SOBRAL, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, et : N 9 / 2015 pénal. du 29 janvier 2015. Numéro 3409 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire, a rendu en son

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION

CINQUIÈME SECTION DÉCISION CINQUIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 27338/11 Christian GRAY contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 3 septembre 2013 en une Chambre composée de : Mark

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 27629/02 présentée par Georgios

Plus en détail

DÉFINITIF 22/12/2005

DÉFINITIF 22/12/2005 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION AFFAIRE SIGALAS c. GRÈCE (Requête n o 19754/02) ARRÊT STRASBOURG 22 septembre

Plus en détail

Les recours judiciaires contre les mesures de détention des étrangers

Les recours judiciaires contre les mesures de détention des étrangers Les recours judiciaires contre les mesures de détention des étrangers Les recours devant les juridictions d instruction Charlotte Morjane 1 INTRODUCTION 2 Arrêts de la Cour Européenne des Droits de l Homme

Plus en détail

DÉFINITIF 20/10/2004

DÉFINITIF 20/10/2004 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION AFFAIRE ABSANDZE c. GÉORGIE (Requête n o 57861/00) ARRÊT (Radiation) STRASBOURG

Plus en détail

dans la poursuite pénale dirigée contre comparant par Maître Karima HAMMOUCHE, avocat à la Cour, en l étude de laquelle domicile est élu,

dans la poursuite pénale dirigée contre comparant par Maître Karima HAMMOUCHE, avocat à la Cour, en l étude de laquelle domicile est élu, N 8 / 2013 pénal. du 7.2.2013. Not. 14764/08/CD Numéro 3158 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire, a

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 28 JANVIER 2011 C.08.0607.N/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.08.0607.N ORGANISATION BENELUX DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE, Me Ludovic De Gryse, avocat à la Cour de cassation, contre 1. JTEKT

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION. AFFAIRE GUTFREUND c. FRANCE. (Requête n o 45681/99) DÉFINITIF

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION. AFFAIRE GUTFREUND c. FRANCE. (Requête n o 45681/99) DÉFINITIF CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION AFFAIRE GUTFREUND c. FRANCE (Requête n o 45681/99) DÉFINITIF 12/09/2003 ARRÊT

Plus en détail

l'arrêt qui suit : E n t r e : X.), né le ( ) à ( ), demeurant à B-( ), ( ), actuellement détenu au Centre Pénitentiaire de Schrassig, e t :

l'arrêt qui suit : E n t r e : X.), né le ( ) à ( ), demeurant à B-( ), ( ), actuellement détenu au Centre Pénitentiaire de Schrassig, e t : N 32 / 2003 pénal. du 27.11.2003 Numéro 2012 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire, a rendu en son audience

Plus en détail

TROISIÈME SECTION. Requête n o 7242/14 Gheorghe BERGHEA contre la Roumanie et 2 autres requêtes (voir liste en annexe) EXPOSÉ DES FAITS

TROISIÈME SECTION. Requête n o 7242/14 Gheorghe BERGHEA contre la Roumanie et 2 autres requêtes (voir liste en annexe) EXPOSÉ DES FAITS TROISIÈME SECTION Requête n o 7242/14 Gheorghe BERGHEA contre la Roumanie et 2 autres requêtes (voir liste en annexe) Communiquée le 15 avril 2015 EXPOSÉ DES FAITS La liste des parties requérantes figure

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 10 SEPTEMBRE 2014 P.14.1408.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N P.14.1408.F ST. O. inculpé, détenu, demandeur en cassation, ayant pour conseil Maître Pierre Deutsch, avocat au barreau de Nivelles.

Plus en détail

sur le pourvoi de : comparant par Maître Sébastien LANOUE, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, en l étude duquel domicile est élu,

sur le pourvoi de : comparant par Maître Sébastien LANOUE, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, en l étude duquel domicile est élu, N 59 / 2016 pénal. du 22.12.2016. Not. 32573/11/CD Numéro 3735 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire,

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 49853/99 présentée par Bruno PICHON

Plus en détail

DIRECTIVE PRATIQUE RELATIVE À LA PROCÉDURE DE DÉSIGNATION DE L ÉTAT DANS LEQUEL UN CONDAMNÉ PURGERA SA PEINE D EMPRISONNEMENT

DIRECTIVE PRATIQUE RELATIVE À LA PROCÉDURE DE DÉSIGNATION DE L ÉTAT DANS LEQUEL UN CONDAMNÉ PURGERA SA PEINE D EMPRISONNEMENT NATIONS UNIES MICT/2 Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux 5 juillet 2012 Original : FRANÇAIS Anglais DIRECTIVE PRATIQUE RELATIVE À LA PROCÉDURE DE DÉSIGNATION DE L ÉTAT DANS LEQUEL UN CONDAMNÉ

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION

DEUXIÈME SECTION DÉCISION DEUXIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 20442/10 Fedayi KAYA et Fezile KAYA contre la Turquie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 10 juillet 2012 en une Chambre composée

Plus en détail

TROISIÈME SECTION. AFFAIRE OLARIU c. ROUMANIE. (Requête n o 12845/08) ARRÊT STRASBOURG. 17 septembre 2013

TROISIÈME SECTION. AFFAIRE OLARIU c. ROUMANIE. (Requête n o 12845/08) ARRÊT STRASBOURG. 17 septembre 2013 TROISIÈME SECTION AFFAIRE OLARIU c. ROUMANIE (Requête n o 12845/08) ARRÊT STRASBOURG 17 septembre 2013 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44 2 de la Convention. Il peut

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITE. de la requête No 18160/91 présentée par Marcel DIENNET contre la France

SUR LA RECEVABILITE. de la requête No 18160/91 présentée par Marcel DIENNET contre la France SUR LA RECEVABILITE de la requête No 18160/91 présentée par Marcel DIENNET contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme (Première Chambre), siégeant en chambre du conseil le 2 décembre

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 36378/97 par Remi BERTUZZI contre

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION DÉCISION

PREMIÈRE SECTION DÉCISION PREMIÈRE SECTION DÉCISION Requête n o 40427/06 Aleksey Gennadyevich TALALAYEV contre la Russie et 2 autres requêtes (voir liste en annexe) La Cour européenne des droits de l homme (première section), siégeant

Plus en détail

Concours de policier municipal TESTEZ VOS CONNAISSANCES

Concours de policier municipal TESTEZ VOS CONNAISSANCES Concours de policier municipal TESTEZ VOS CONNAISSANCES Procédure pénale CORRIGES A partir de ce corrigé, établissez votre score. Le maximum de points est donc de 38. - Si votre total final est compris

Plus en détail

1 ) d annuler le II de l article 7 du décret n du 23 décembre 2006 modifiant la partie réglementaire du code de justice administrative ;

1 ) d annuler le II de l article 7 du décret n du 23 décembre 2006 modifiant la partie réglementaire du code de justice administrative ; CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux rt Nos 302040,302137 UNION SYNDICALE DES MAGISTRATS ADMINISTRATIFS (USMA) LIGUE DES DROITS DE L HOMME et autres Mme Béatrice Bourgeois-Machureau Rapporteur REPUBLIQUE

Plus en détail

SCP Boré, Salve de Bruneton et Mégret, SCP Meier-Bourdeau et Lécuyer, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Boré, Salve de Bruneton et Mégret, SCP Meier-Bourdeau et Lécuyer, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 07/07/2017 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 15 juin 2017 N de pourvoi: 16-18769 ECLI:FR:CCASS:2017:C100749 Publié au bulletin Rejet Mme Batut (président), président SCP Boré,

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 12 février 2016 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 12 février 2016 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 12 février 2016 LUTTE CONTRE LE CRIME ORGANISÉ, LE TERRORISME ET LEUR FINANCEMENT - (N 3473) Non soutenu AMENDEMENT présenté par M. Cherki ---------- ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS L'ARTICLE

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 16 DÉCEMBRE 2015 P.15.1197.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N P.15.1197.F M. C., C., C., G., prévenu, demandeur en cassation, ayant pour conseil Maître Jordan Lecuyer, avocat au barreau de Liège.

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 19 mars 2013 N de pourvoi: 12-81676 ECLI:FR:CCASS:2013:CR01086 Publié au bulletin Cassation sans renvoi M. Louvel (président), président SCP Piwnica

Plus en détail

dans la poursuite pénale dirigée contre comparant par Maître Claude DERBAL, avocat à la Cour, en l étude duquel domicile est élu,

dans la poursuite pénale dirigée contre comparant par Maître Claude DERBAL, avocat à la Cour, en l étude duquel domicile est élu, N 4 / 2013 pénal. du 10.1.2013. Not. 25127/08/CD Numéro 3087 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire, a

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 16 mars 2016 N de pourvoi: 15-13745 ECLI:FR:CCASS:2016:C100256 Publié au bulletin Cassation sans renvoi Mme Batut (président), président SCP Didier

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Paris N 97PA03554 97PA03556 Inédit au recueil Lebon M. COIFFET, rapporteur Mme LASTIER, commissaire du gouvernement PLENIERE Lecture du vendredi 29 juin 2001 (Formation Plénière)

Plus en détail

ARRET VERSINI-CAMPINCHI ET CRASNIANSKI C. FRANCE (req. n 49176/11), le 16 juin 2016

ARRET VERSINI-CAMPINCHI ET CRASNIANSKI C. FRANCE (req. n 49176/11), le 16 juin 2016 LES ARRETS DE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L HOMME CLEFS DE LECTURE ARRET VERSINI-CAMPINCHI ET CRASNIANSKI C. FRANCE (req. n 49176/11), le 16 juin 2016 http://hudoc.echr.coe.int/eng?i=001-163612 ARTICLE

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE M.D. c. BELGIQUE. (Requête n o 56028/10) ARRÊT STRASBOURG. 14 novembre 2013

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE M.D. c. BELGIQUE. (Requête n o 56028/10) ARRÊT STRASBOURG. 14 novembre 2013 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE M.D. c. BELGIQUE (Requête n o 56028/10) ARRÊT STRASBOURG 14 novembre 2013 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44 2 de la onvention. Il peut

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 15 JUILLET 2014 P.14.1029.N/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N P.14.1029.N A. B., inculpé, détenu, demandeur en cassation, Me Frank Marneffe, avocat au barreau d Anvers, et Pierre Monville, avocat

Plus en détail

Projet d articles sur l expulsion des étrangers 2014

Projet d articles sur l expulsion des étrangers 2014 Projet d articles sur l expulsion des étrangers 2014 Texte adopté par la Commission du droit international à sa soixante-sixième session, en 2014, et soumis à l Assemblée générale dans le cadre de son

Plus en détail

ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016

ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016 LES ARRETS DE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L HOMME CLEFS DE LECTURE ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016 http://hudoc.echr.coe.int/eng?i=001-164204 ARTICLE 6 1 Droit à un procès

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix juin deux mille dix.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix juin deux mille dix. N 43 / 10. du 10.6.2010. Numéro 2761 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix juin deux mille dix. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente de

Plus en détail

Table des matières. 1. Exécution du mandat d amener Droits de la personne amenée

Table des matières. 1. Exécution du mandat d amener Droits de la personne amenée Remerciements... VI Avant-Propos... 1 Sommaire... 3 Liste des principales abréviations... 7 Introduction... 9 Première Partie : Droit à la liberté et à la sûreté... 15 I. Sources conventionnelles et constitutionnelles...

Plus en détail

RESPONSABILITÉ PÉNALE DES MINISTRES. Loi du 25 juin 1998 réglant la responsabilité pénale des ministres 1 TITRE PREMIER CHAMP D APPLICATION

RESPONSABILITÉ PÉNALE DES MINISTRES. Loi du 25 juin 1998 réglant la responsabilité pénale des ministres 1 TITRE PREMIER CHAMP D APPLICATION RESPONSABILITÉ PÉNALE DES MINISTRES Loi du 25 juin 1998 réglant la responsabilité pénale des ministres 1 TITRE PREMIER CHAMP D APPLICATION Article 1 er La présente loi règle une matière visée à l article

Plus en détail

TROISIÈME SECTION. AFFAIRE DRAGALINA c. ROUMANIE. (Requête n o 17268/03) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG. 3 juin 2014 DÉFINITIF 17/11/2014

TROISIÈME SECTION. AFFAIRE DRAGALINA c. ROUMANIE. (Requête n o 17268/03) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG. 3 juin 2014 DÉFINITIF 17/11/2014 TROISIÈME SECTION AFFAIRE DRAGALINA c. ROUMANIE (Requête n o 17268/03) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG 3 juin 2014 DÉFINITIF 17/11/2014 Cet arrêt est devenu définitif en vertu de l article 44

Plus en détail

L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS

L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS NORMES DE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE ET DÉCLARATION DES DROITS ET DES DEVOIRS ESSENTIELS DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS, ADOPTÉES PAR L ASSOCIATION

Plus en détail

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 25 juillet 2012 Audience publique du 31 juillet 2012

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 25 juillet 2012 Audience publique du 31 juillet 2012 Tribunal administratif N 30950 du rôle du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 25 juillet 2012 Audience publique du 31 juillet 2012 Requête en institution d une mesure provisoire introduite par Monsieur...,,

Plus en détail

SCP Bouzidi et Bouhanna, SCP Meier-Bourdeau et Lécuyer, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Bouzidi et Bouhanna, SCP Meier-Bourdeau et Lécuyer, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 15/09/2017 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 12 juillet 2017 N de pourvoi: 16-22158 ECLI:FR:CCASS:2017:C100881 Publié au bulletin Cassation Mme Batut (président), président SCP

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE MALET c. FRANCE. (Requête n o 24997/07) ARRÊT STRASBOURG. 11 février 2010 DÉFINITIF 11/05/2010

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE MALET c. FRANCE. (Requête n o 24997/07) ARRÊT STRASBOURG. 11 février 2010 DÉFINITIF 11/05/2010 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE MALET c. FRANCE (Requête n o 24997/07) ARRÊT Cette version a été rectifiée conformément à l article 81 du règlement de la Cour le 20 avril 2010. STRASBOURG 11 février 2010 DÉFINITIF

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 70387/01 présentée

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 8 JUIN 2011 P.11.0516.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N P.11.0516.F I. O. K. L. accusé, détenu, demandeur en cassation, ayant pour conseils Maîtres Yannick De Vlaeminck, Pierre Monville et Barbara

Plus en détail

2 ) d enjoindre au préfet de l Hérault de lui délivrer un titre de séjour mention «vie privée et familiale»;

2 ) d enjoindre au préfet de l Hérault de lui délivrer un titre de séjour mention «vie privée et familiale»; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER N 0701656 REPUBLIQUE FRANÇAISE Mme R X veuve Y AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Levasseur Magistrat désigné Le Tribunal administratif de Montpellier, Jugement du 18 avril

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. Requête n o 47447/08 présentée par Benjamin DECEUNINCK contre la France introduite le 2 octobre 2008 EXPOSÉ DES FAITS

CINQUIÈME SECTION. Requête n o 47447/08 présentée par Benjamin DECEUNINCK contre la France introduite le 2 octobre 2008 EXPOSÉ DES FAITS CINQUIÈME SECTION Requête n o 47447/08 présentée par Benjamin DECEUNINCK contre la France introduite le 2 octobre 2008 EXPOSÉ DES FAITS EN FAIT Le requérant, M. Benjamin Deceuninck, est un ressortissant

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 22 AVRIL 2014 P.14.0410.N/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N P.14.0410.N A. E., personne faisant l objet d une demande d extradition, demandeur, ayant pour conseil Maître Raf Jespers, avocat au barreau

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS COUR (CHAMBRE) AFFAIRE ISTITUTO DI VIGILANZA c. ITALIE (Requête n o 13567/88) ARRÊT STRASBOURG

Plus en détail