Sensibilisation des particuliers PAT nappe alluviale de l Adour P.E.T.R. Pays du Val d Adour. Cahier des charges

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sensibilisation des particuliers PAT nappe alluviale de l Adour P.E.T.R. Pays du Val d Adour. Cahier des charges"

Transcription

1 Sensibilisation des particuliers PAT nappe alluviale de l Adour P.E.T.R. Pays du Val d Adour Cahier des charges

2 Ce cahier des charges se décompose en 6 parties : 1. Le contexte 2. Le contenu de la mission 3. Compétences requises 4. Contenu de la proposition attendue 5. Modalités de remise des offres 6. Modalités d évaluation des réponses Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez : - consulter le site du Pays du Val d Adour : - joindre le P.E.T.R du Pays du Val d Adour par téléphone ( ) ou par mail : 2

3 1. Le contexte Composante majeure de l identité et du paysage, l eau est un élément fédérateur du Pays du Val d Adour. Traversé du nord au sud par l Adour et sa large nappe alluviale, le territoire est un espace charnière du système hydraulique de l Adour. Depuis sa création, le Pays est engagé dans des actions concourant à la protection de la ressource, à sa gestion économe, à la formation et sensibilisation des acteurs. Le plan d action territorial (PAT) nappe alluviale de l Adour, mené depuis 2008 sur le territoire, vise à reconquérir la qualité de l eau dans la zone vulnérable et sensible aux pollutions diffuses de la nappe alluviale de l Adour avec un fort enjeu eau potable. Le périmètre couvre 97 communes, dont le Pays du Val d Adour, sur lequel on dénombre 11 captages d eau potable qui alimentent un tiers de la population des Hautes-Pyrénées. Pour l année 2016, le P.E.T.R Pays du Val d Adour anime et coordonne les activités du volet non-agricole. Un territoire qui reste classé en zone vulnérable : 81 communes qui relèvent du 4 ème programme départemental Directive Nitrates. Zone à enjeu phytosanitaire (ZAP) dans le cadre du SDAGE et zone ultra prioritaire ( ZUP). 3

4 Le programme d actions est mené en partenariat avec la Chambre d Agriculture 65 (volet agricole) et financé par l Agence de l Eau Adour Garonne. Il doit permettre d atteindre, en combinant toutes les actions et partenariats nécessaires (sensibilisation, animation, formation, investissements), des résultats significatifs en matière de restauration et de préservation de la qualité de la nappe de l Adour. Il doit contribuer à répondre aux objectifs de la directive cadre sur l eau : atteindre le bon état pour la masse d eau souterraine de la nappe alluviale. Le PAT entend développer une approche globale en matière d utilisation des produits phytosanitaires et des pratiques de fertilisation qui constituent aujourd hui les principales causes de dégradation de la qualité des eaux et des milieux aquatiques du territoire concerné. Il s articule autour de deux volets essentiels selon la typologie des usagers : Un volet agricole qui cible les agriculteurs mais aussi tous les acteurs agricoles du territoire Un volet non-agricole qui touche les usagers de phytosanitaires que sont les collectivités locales et les particuliers. Depuis le démarrage du programme, différentes actions ont été mises en place en direction des acteurs non agricoles : sensibilisation des élus, accompagnement des collectivités dans la mise en place des plans de désherbage, formation des personnels techniques, création et diffusion de supports de communication, sensibilisation grand public, etc. Les actions prévues en 2016 devront permettre d atteindre les objectifs définis dans le protocole validé par l Agence de l Eau, notamment en direction des particuliers. Le présent cahier des charges détaille la nature des objectifs et des actions attendues. 2. Le contenu de la mission 2.1/Objectifs : Pour l année 2016, plusieurs objectifs doivent guider les actions attendues en direction des particuliers : - Les sensibiliser aux risques liés aux pesticides et aux alternatives possibles : une prise de conscience de la population est indispensable pour permettre une compréhension et une adhésion aux changements de pratiques des collectivités mais également pour développer de nouvelles pratiques d'entretien de leurs propres jardins et trottoirs. Les risques sanitaires et environnementaux liés à l'utilisation de pesticides doivent être expliqués à tous afin de responsabiliser chacun sur cette problématique. Conseiller sur l'éco-jardinage et les techniques alternatives est également un bon moyen de montrer aux jardiniers amateurs qu'il existe des solutions. La question du regard porté sur les herbes sauvages doit également être un axe de communication et de sensibilisation. - Informer les particuliers de l évolution de la règlementation (la vente en libre service de produits phytosanitaires sera interdite au 01/01/2017 et l interdiction de leur utilisation effective au 01/01/2019 pour le grand public). - Expliquer que l ensemble des acteurs (agriculteur, collectivités et particuliers) est concernée et que les pratiques locales sont partie intégrante d une responsabilité partagée - Réunir des arguments favorables à une modification des pratiques : apprendre à jardiner en combinant plusieurs techniques : association de plantes, paillage, rotation des cultures, 4

5 renforcer la résistance des plantes, lutter contre les indésirables, abriter la faune auxiliaire, le désherbage alternatif. - Remobiliser les jardineries pour promouvoir les solutions sans pesticides et faire évoluer les pratiques des particuliers par le biais d animations spécifiques 2.2/ Actions attendues Il s agit de mettre en place auprès des particuliers un dispositif de sensibilisation et d information quant aux dangers et risques sanitaires d usages des produits phytosanitaires et sur les solutions du jardin au naturel. Ces actions d information et de sensibilisation des particuliers seront ciblées prioritairement sur les communes préalablement sensibilisées. 1) Il est prévu d organiser 7 sessions d information/sensibilisation au regard des prévisions affichées dans le plan d actions La liste des communes prioritaires sera transmise par P.E.T.R Pays du Val d Adour au prestataire retenu. Ces actions devront être adaptées au contexte local afin de garantir un meilleur impact. Elles devront être établies en concertation avec le maire et les membres du conseil municipal. Ces actions de sensibilisation pourront s appuyer sur : - des manifestations communales existantes (marché aux plantes, visite de jardins ) - l édition d articles dans le journal communal, de bulletin d information, ou d articles de presse Ces actions seront l occasion de diffuser le «guide du jardin sans pesticide» réactualisé. 2) Afin d orienter le choix des particuliers vers des solutions sans pesticides et améliorer la promotion des techniques alternatives, des animations spécifiques seront réalisées dans les jardineries. Ces actions seront l occasion de remobiliser le secteur économique dans la réduction de l usage des pesticides, en prévision notamment de la réglementation, et de sensibiliser les particuliers sur les solutions simples à mettre en œuvre pour un jardin sans pesticides (biodiversité du jardin, auxiliaires, association de cultures, etc..). Ces animations se dérouleront sur une demi-journée et seront l occasion de diffuser le guide du jardin sans pesticides. Conformément aux prévisions affichées dans le plan d actions 2016, il est prévu d organiser 3 sessions d animations auprès de 3 jardineries partenaires. Le choix des sites retenus sera réalisé en concertation avec le P.E.T.R Pays du Val d Adour. 3. Compétences requises Des compétences spécifiques sont attendues en matière de : - d animation et coordination d évenements - d éducation à l environnement - de connaissances dans le domaine du développement durable 5

6 4. Contenu de la proposition attendue Le prestataire devra transmettre une offre comprenant : - Une proposition technique reprenant la méthodologie proposée - Le profil des intervenants - Un devis détaillé 5. Modalités de remise des offres Les candidats doivent déposer les offres sous version papier par voie postale ou électronique à : Monsieur le Président P.E.T.R Pays du Val d Adour Mairie de Maubourguet Maubourguet La date limite de remise des offres est fixée au 12 Février 2015, le cachet de la poste faisant foi pour les envois postaux. 6. Modalités d évaluation des réponses - Compétences et expériences (0/3 points) - Proposition technique (0/3 points) - Prix (0/4 points) 6

Animation du Contrat Local de Santé du Pays du Val d Adour. Cahier des charges

Animation du Contrat Local de Santé du Pays du Val d Adour. Cahier des charges Animation du Contrat Local de Santé du Pays du Val d Adour Cahier des charges Ce cahier des charges se décompose en 5 parties : I. Présentation du Pays du Val d Adour II. Les fondements du choix de contractualiser

Plus en détail

1. Diagnostic des pratiques actuelles de la collectivité Le plan d actions Suivi du plan d actions 5. 5.

1. Diagnostic des pratiques actuelles de la collectivité Le plan d actions Suivi du plan d actions 5. 5. PRÉAMBULE 3 I. LE MARCHÉ 3 1. Objet du marché : 3 2. Objectifs du marché : 3 II. LA DEMANDE 4 1. Périmètre de la collectivité 4 2. Le plan de désherbage 4 1. Diagnostic des pratiques actuelles de la collectivité

Plus en détail

Appui du CDPNE aux communes

Appui du CDPNE aux communes Appui du CDPNE aux communes Accompagnement «Objectif zéro pesticide» Centre Administratif- 34 av Maunoury 41000 Blois Tél. : 02 54 51 56 70 Fax : 02 54 51 56 71 cdpne@wanado.fr www.cdpne.org Appui communication

Plus en détail

INNOVATION ET EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE REGLEMENT

INNOVATION ET EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE REGLEMENT Appel à projets INNOVATION ET EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE Financement de projets portés par des stations expérimentales agricoles REGLEMENT Date d ouverture de l appel à projets : 1 er décembre 2016

Plus en détail

CCTP. Communication du SAGE Dore

CCTP. Communication du SAGE Dore CCTP Cahier des clauses techniques particulières Communication du SAGE Dore Elaboration de supports d information pour la mise en œuvre du SAGE Dore Actions de communication sur les bonnes pratiques liées

Plus en détail

L EAU, Ressource locale

L EAU, Ressource locale L EAU, Ressource locale Syndicat du bassin versant du Don Syndicat du bassin versant de la Chère Lundi 10 mai 2010, Moisdon-la-rivière Syndicat Mixte pour l'aménagement du Bassin Versant de la Chère Histoire

Plus en détail

Les actions de l Agence pour la maîtrise et la réduction des pollutions diffuses

Les actions de l Agence pour la maîtrise et la réduction des pollutions diffuses Les actions de l Agence pour la maîtrise et la réduction des pollutions diffuses AL. GUILMAIN (guilmain.annelouise@aesn.fr ) Service Eaux Souterraines et Agriculture Direction de l Eau, des Milieux Aquatiques

Plus en détail

Ville de Mulhouse : 2 champs captant / 2 stratégies

Ville de Mulhouse : 2 champs captant / 2 stratégies Ville de Mulhouse : 2 champs captant / 2 stratégies Champ captant de la Doller Champ captant de la Hardt Acquisitions foncières et baux environnementaux MAET Herbe et agriculture bio Mesures volontaires

Plus en détail

1-CONTEXTE: Un territoire de montagne -le bassin versant de l Arly

1-CONTEXTE: Un territoire de montagne -le bassin versant de l Arly Comité de bassin Rhône Méditerranée Comité d agrément 24/02/2012 Dossier définitif de candidature Points proposés : : Un territoire de montagne -le bassin versant de l Arly D ACTIONS: Le contrat, une réponse

Plus en détail

PARC NATUREL RÉGIONAL DE LORRAINE

PARC NATUREL RÉGIONAL DE LORRAINE Eau, Bio et Territoires Une action du réseau FNAB http://www.eauetbio.org PARC NATUREL RÉGIONAL DE LORRAINE Le bassin versant du Rupt de Mad Le programme bio sur le bassin versant du Rupt-de-Mad a vu le

Plus en détail

Préservation de la qualité de l eau des captages de Caix

Préservation de la qualité de l eau des captages de Caix Préservation de la qualité de l eau des captages de Caix Arvillers Beaufort-en-Santerre Bouchoir Harbonnières Hangest-en-Santerre Caix Folies Fouquescourt Le Quesnel Lihons Méharicourt Maucourt Rosières-en-Santerre

Plus en détail

zones strategiques A preserver sur la nappe Alluviale

zones strategiques A preserver sur la nappe Alluviale 58 zones strategiques A preserver sur la nappe Alluviale de LA SAÔNE pour la production d eau potable Toutes les informations détaillées zone par zone sur : www.eptb-saone-doubs.fr/nappesaone 58 zones

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projet «Projet collectif local pour la qualité de la ressource en eau»

Cahier des charges de l appel à projet «Projet collectif local pour la qualité de la ressource en eau» Cahier des charges de l appel à projet «Projet collectif local pour la qualité de la ressource en eau» I. OBJECTIFS DE L APPEL A PROJETS 1. Contexte A la question des sujets environnementaux les plus préoccupants,

Plus en détail

Contrat Saône, corridor alluvial et territoires associés

Contrat Saône, corridor alluvial et territoires associés Contrat Saône, corridor alluvial et territoires associés Commission agriculture Mâcon le 6 décembre 2011 Quelques éléments de contexte 2004-2009 : Contrat de vallée inondable de la Saône 4 régions (Lorraine,

Plus en détail

L agence de l eau Loire Bretagne

L agence de l eau Loire Bretagne L agence de l eau Loire Bretagne Etats généraux bassin de la Creuse 4 juillet 2016 1 Les priorités d intervention du 10eme programme 2013 2018 Répondre aux obligations de la DCE identifiées dans le SDAGE

Plus en détail

Bilan Régional - Synthèse Espaces verts et Gestion différenciée État des lieux des pratiques et perspectives

Bilan Régional - Synthèse Espaces verts et Gestion différenciée État des lieux des pratiques et perspectives Bilan Régional - Synthèse Espaces verts et Gestion différenciée État des lieux des pratiques et perspectives Nord Nature Chico Mendès 7 rue Adolphe Casse, 59000 Lille - 03.20.12.85.00 contact@nn-chicomendes.org

Plus en détail

Producteurs et distributeurs d eau potable du SAGE ILL-NAPPE-RHIN

Producteurs et distributeurs d eau potable du SAGE ILL-NAPPE-RHIN Producteurs et distributeurs d eau potable du SAGE ILL-NAPPE-RHIN Appui technique à la mise en œuvre du SAGE Actualités du SAGE ILL-NAPPE- RHIN Adeline ALBRECHT, animatrice du SAGE Présentation de la SOCLE

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Fiche Action 1 : Préserver et valoriser les ressources et les espaces naturels sensibles Référence à l objectif du Contrat Unique : Axe 1 : «Les richesses patrimoniales et naturelles, sources de développement

Plus en détail

Pourquoi un contrat territorial :

Pourquoi un contrat territorial : 1 Pourquoi un contrat territorial : Pour répondre aux dispositions réglementaires de la Loi Grenelle 1 classant les 3 captages du Val (Theuriet, Bouchet, le Gouffre) parmi les 507 captages prioritaires

Plus en détail

1 Une action foncière localisée sur

1 Une action foncière localisée sur «agir contre la dégradation de la qualité de l eau» La qualité de la nappe souterraine qui alimente le territoire du Pays de l Or en eau potable se dégrade au fil des années. Bien que l eau distribuée

Plus en détail

A GROFORESTERIE S OL & E AU

A GROFORESTERIE S OL & E AU Programme de soutien à la plantation Agr eau 2014-2016 Action Carbone de la Fondation GoodPlanet Juin 2014 CONDITIONS GENERALES A GROFORESTERIE S OL & E AU La couverture agro- végétale des sols, outil

Plus en détail

RURBACTIVITES. Projet du territoire centre de la Martinique. LEADER Liaisons Entre Actions de Développement de l Économie Rurale

RURBACTIVITES. Projet du territoire centre de la Martinique. LEADER Liaisons Entre Actions de Développement de l Économie Rurale RURBACTIVITES Projet du territoire centre de la Martinique LEADER 2007-2013 Liaisons Entre Actions de Développement de l Économie Rurale QU EST-CE QUE LEADER? LEADER 2007-2013 fait suite à trois Programmes

Plus en détail

Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation : TRI de Tours Atelier 3 Gestion de crise

Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation : TRI de Tours Atelier 3 Gestion de crise Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation : TRI de Tours Atelier 3 Gestion de crise Quelle stratégie pour demain? Atelier 3 «Un territoire, des acteurs préparés» - 21 décembre 2015 Rappel : Définition

Plus en détail

APPEL A PROJET ARS-CRSA DEMOCRATIE SANITAIRE

APPEL A PROJET ARS-CRSA DEMOCRATIE SANITAIRE Caen, le 23 mars 2017 APPEL A PROJET ARS-CRSA DEMOCRATIE SANITAIRE La démocratie sanitaire, qui vise à associer tous les acteurs du système de santé à l'élaboration et à la mise en œuvre de la politique

Plus en détail

L Agro-écologie dans le programme de l Agence de l eau Adour Garonne

L Agro-écologie dans le programme de l Agence de l eau Adour Garonne L Agro-écologie dans le programme de l Agence de l eau Adour Garonne Nathalie MARTY (Unité Agriculture) L Agence de l Eau en résumé Etablissement public national, décentralisé et spécialisé : met en place

Plus en détail

Objectif Zéro pesticide dans nos villes et villages

Objectif Zéro pesticide dans nos villes et villages Objectif Zéro pesticide dans nos villes et villages Eau Biodiversité Santé La protection de la ressource Enjeux et état de lieux Murielle DUPUY Agence de l eau Rhône-Méditerranée et Corse - Délégation

Plus en détail

Document de cadrage relatif à la mise en place du dispositif régional de soutien aux politiques et aux interventions en prévention et promotion de la

Document de cadrage relatif à la mise en place du dispositif régional de soutien aux politiques et aux interventions en prévention et promotion de la Document de cadrage relatif à la mise en place du dispositif régional de soutien aux politiques et aux interventions en prévention et promotion de la santé 1 Les Agences Régionales de Santé (ARS) ont en

Plus en détail

PÊCHE AUX CAS PRATIQUES MATÉRIEL ALTERNATIF AU DÉSHERBAGE CHIMIQUE

PÊCHE AUX CAS PRATIQUES MATÉRIEL ALTERNATIF AU DÉSHERBAGE CHIMIQUE PÊCHE AUX CAS PRATIQUES MATÉRIEL ALTERNATIF AU DÉSHERBAGE CHIMIQUE LE MARDI 17 JANVIER 2017 - MONTCEAUX(01) COMPTE-RENDU Avec le soutien de : En partenariat avec : Association Rivière Rhône Alpes Auvergne

Plus en détail

Démarches de contrats sur les territoires

Démarches de contrats sur les territoires Démarches de contrats sur les territoires Gestion collective et territoriale, gouvernance : le contrat territorial L atteinte d objectifs (ex : bon état des eaux ou normes liées à un usage) sur les milieux

Plus en détail

MISSION D ETUDE ET D ANIMATION PEDAGOGIQUE EN VUE DE LA REALISATION D UNE CHARTE PAYSAGERE A L ECHELLE DU TERRITOIRE DU SCOT SUD-LOIRE

MISSION D ETUDE ET D ANIMATION PEDAGOGIQUE EN VUE DE LA REALISATION D UNE CHARTE PAYSAGERE A L ECHELLE DU TERRITOIRE DU SCOT SUD-LOIRE MISSION D ETUDE ET D ANIMATION PEDAGOGIQUE EN VUE DE LA REALISATION D UNE CHARTE PAYSAGERE A L ECHELLE DU TERRITOIRE DU SCOT SUD-LOIRE Cahier des charges epures.aa\01-151\\1.07.2015 SOMMAIRE 1- Contexte

Plus en détail

PJ N 12 COMPATIBILITE DU PROJET AVEC LES PLANS, SCHEMAS, PROGRAMMES. Concerné : compatible. Non concerné. Concerné : compatible.

PJ N 12 COMPATIBILITE DU PROJET AVEC LES PLANS, SCHEMAS, PROGRAMMES. Concerné : compatible. Non concerné. Concerné : compatible. PJ N 12 COMPATIBILITE DU PROJET AVEC LES PLANS, SCHEMAS, PROGRAMMES PJ N 12 - PLAN, SCHEMA, PROGRAMME DOCUMENT DE PLANIFICATION Schéma Directeur d aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) prévu par les

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Aides financières Rhône Méditerranée Corse EAU POTABLE Collectivités locales Établissements publics de coopération intercommunale PROTECTION DES CAPTAGES D EAU POTABLE Mettre

Plus en détail

Les principales nappes exploitées de la Région LRMP Perspectives d études hydrogéologiques complémentaires

Les principales nappes exploitées de la Région LRMP Perspectives d études hydrogéologiques complémentaires Les principales nappes exploitées de la Région LRMP Perspectives d études hydrogéologiques complémentaires Ariane Blum BRGM (Service Géologique National) Directrice Régionale LRMP Les eaux souterraines

Plus en détail

Aides AEP Xème programme

Aides AEP Xème programme 7ème rencontre des gestionnaires d eau potable 1er juillet 2013 Aides AEP Xème programme gestion foncière 2013-2018 Nouveau programme d action pour la protection des eaux Agence de l eau Rhin-Meuse Etablissement

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL

SYNDICAT INTERCOMMUNAL SYNDICAT INTERCOMMUNAL DU BASSIN VERSANT DE LA VILAINE AMONT PROJET PÉDAGOGIQUE SUR L EAU EN MILIEU SCOLAIRE (cycle III) Thématique 1 «L eau, de la nature au quotidien» Thématique 2 «La nature près de

Plus en détail

Cahier des charges pour une étude préalable d agrandissement du groupe scolaire

Cahier des charges pour une étude préalable d agrandissement du groupe scolaire Commune de Villegouge Cahier des charges pour une étude préalable d agrandissement du groupe scolaire Jeanine MEDES, Maire le 18 avril 2017 CAE de Villegouge page 1 / 5 Sommaire I) Cadre de l'étude II)

Plus en détail

La production d eau potable: quelques notions clefs et la réglementation associée. Plan d Action Territorial du gave de Pau

La production d eau potable: quelques notions clefs et la réglementation associée. Plan d Action Territorial du gave de Pau La production d eau potable: quelques notions clefs et la réglementation associée Plan d Action Territorial du gave de Pau I-Définition d un champ captant et des périmètres de protection associés Où est

Plus en détail

OBJECTIF "Zéro Phyto " 3 ème rencontres naturalistes audoises 2015

OBJECTIF Zéro Phyto  3 ème rencontres naturalistes audoises 2015 OBJECTIF "Zéro Phyto " 3 ème rencontres naturalistes audoises 2015 RAPPEL REGLEMENTAIRE Arrêté du 12 septembre 2006 interdiction de traiter chimiquement à moins de 5 m de tout point d'eau 5 m Arrêté du

Plus en détail

Isabelle FOURNIER DCSI/AEAG Cinquantenaire AGSO le Septembre 2014 Muséum d histoire naturelle de Toulouse

Isabelle FOURNIER DCSI/AEAG Cinquantenaire AGSO le Septembre 2014 Muséum d histoire naturelle de Toulouse La qualité de l eau souterraine dans le grand sud-ouest Les qualités naturelles et les différents types de pollutions, les moyens et les méthodes pour les évaluer Isabelle FOURNIER DCSI/AEAG Cinquantenaire

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Chargé de projet Programme pédagogique du Domaine Valx-Félines. Contexte :

FICHE DE POSTE. Chargé de projet Programme pédagogique du Domaine Valx-Félines. Contexte : FICHE DE POSTE Chargé de projet Programme pédagogique du Domaine Valx-Félines Contexte : Le Conservatoire du littoral et des rivages lacustres, chargé de contribuer à la protection foncière des espaces

Plus en détail

Appel à candidatures

Appel à candidatures Appel à candidatures Mise en place de marches exploratoires de femmes accompagnées par le réseau France Médiation 31 juillet 2017 Construire la ville avec ses habitants, améliorer le vivre-ensemble et

Plus en détail

Préambule : bilan du contrat précédent

Préambule : bilan du contrat précédent Echiré, le 23 juin 2016 Objet : Note sur la stratégie du futur Contrat Territorial du Centre-Ouest 2017-2021 Préambule : bilan du contrat précédent Le Contrat Territorial est l outil de mise en œuvre des

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises. Règlement de la Consultation (RC)

Dossier de Consultation des Entreprises. Règlement de la Consultation (RC) MARCHÉ PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES PROCEDURE ADAPTEE (ART. 28 DU CMP) Dossier de Consultation des Entreprises Règlement de la Consultation (RC) CONTRAT REGIONAL 2015 / 2017 : ACCOMPAGNEMENT A

Plus en détail

Zéro pesticide dans nos villes et villages en Limousin

Zéro pesticide dans nos villes et villages en Limousin Les associations environnementales animatrices de l opération sur la Région Limousin : Les partenaires financiers : Les pesticides en question Le terme «pesticide» dérivé du mot anglais pest (ravageurs),

Plus en détail

LE PREMIER SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DE L EST

LE PREMIER SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DE L EST LE PREMIER SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DE L EST 1 Le contexte réglementaire Pourquoi un SAGE? Le mot du Président Le SAGE (Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux) est un document de

Plus en détail

Cahier des charges. Mise en œuvre de 60 mesures d'aide Educative à Domicile (AED) dans le département de la Charente-Maritime

Cahier des charges. Mise en œuvre de 60 mesures d'aide Educative à Domicile (AED) dans le département de la Charente-Maritime Cahier des charges Mise en œuvre de 60 mesures d'aide Educative à Domicile (AED) dans le département de la Charente-Maritime Avis d Appel à Projets n 2017-1 I) Présentation du cahier des charges et cadrage

Plus en détail

- la gestion environnementale des canaux et leurs stations de pompage, des ruisseaux, des cours d eau, de l étang et de ses zones humides,

- la gestion environnementale des canaux et leurs stations de pompage, des ruisseaux, des cours d eau, de l étang et de ses zones humides, REGLEMENT DU SAGE du bassin versant de l étang du Biguglia approuvé par la CLE le 12 janvier 2012 PREALABLE La particularité du fonctionnement du bassin versant de l étang de Biguglia repose sur la présence

Plus en détail

Promotion du jardinage au naturel et du «0 phyto» auprès des particuliers et professionnels

Promotion du jardinage au naturel et du «0 phyto» auprès des particuliers et professionnels Promotion du jardinage au naturel et du «0 phyto» auprès des particuliers et professionnels DESCRIPTION DE L ACTION Il ne s agit pas d une seule action en tant que telle, mais d un ensemble de moyens à

Plus en détail

ZOOM SUR LA RÉGLEMENTATION

ZOOM SUR LA RÉGLEMENTATION ZOOM SUR LA RÉGLEMENTATION Sabine BONNOT GABB32 Réseau FNAB Système Neste : avec le changement climatique, il faudrait refaire des lacs de rétention (mais compte tenu des prévisions, le système

Plus en détail

Appel à projets du jardin partagé la Cité Césaire Ville de CAYENNE 2016

Appel à projets du jardin partagé la Cité Césaire Ville de CAYENNE 2016 Appel à projets du jardin partagé la Cité Césaire Ville de CAYENNE 2016 Dans le cadre de l amélioration du cadre de vie de sa population, la Ville de Cayenne recherche des associations d insertions, des

Plus en détail

Charte de désherbage des espaces communaux. Engagement des communes des bassins versants de l Elorn, de la Rivière de Daoulas et du Camfrout

Charte de désherbage des espaces communaux. Engagement des communes des bassins versants de l Elorn, de la Rivière de Daoulas et du Camfrout Charte de désherbage des espaces communaux Engagement des communes des bassins versants de l Elorn, de la Rivière de Daoulas et du Camfrout PREAMBULE L un des objectifs du Grand Projet 5 (poursuivre la

Plus en détail

Rapport annuel d activités de la. Commission Locale de l'eau du SAGE Cher amont. Année 2014

Rapport annuel d activités de la. Commission Locale de l'eau du SAGE Cher amont. Année 2014 Commission Locale de l'eau du SAGE Cher amont Etablissement public Loire 2 quai du Fort Alleaume CS 55708 45057 ORLEANS Cedex Tél. : 02 46 47 03 06 Port. : 06 30 38 59 29 Fax : 09 70 65 01 06 contact@sage-cher-amont.com

Plus en détail

EAU et BIO. par Observatoire Régional de l Agriculture Biologique en Ile-de-France

EAU et BIO. par Observatoire Régional de l Agriculture Biologique en Ile-de-France EAU et BIO Edition 2015, réalisée en lien avec l Agence de l eau Seine- Normandie, par l Observatoire Régional de l Agriculture Biologique en Ile de France porté par le GAB Île-de-France. par Observatoire

Plus en détail

Eau. CPIE Sèvre et Bocage La Flocellière - Tél

Eau. CPIE Sèvre et Bocage La Flocellière - Tél Découverte de l eau! Permettre les premières découvertes autour de l eau. Découvrir un ruisseau, ses berges et ses habitants. Découvrir le cycle de vie de certains animaux : régime alimentaire, adaptations

Plus en détail

CHARTE «Vers zéro phyto sur le bassin versant de l Erdre»

CHARTE «Vers zéro phyto sur le bassin versant de l Erdre» CHARTE «Vers zéro phyto sur le bassin versant de l Erdre» Préambule La contamination des eaux en Pays de la Loire par les pesticides et notamment par les herbicides est avérée et préoccupe depuis plusieurs

Plus en détail

Protection de la ressource en eau et valorisation écologique : des outils et des enjeux fonciers croisés

Protection de la ressource en eau et valorisation écologique : des outils et des enjeux fonciers croisés Mise en œuvre de la Trame verte et bleue : Quels enjeux et stratégie foncière? Protection de la ressource en eau et valorisation écologique : des outils et des enjeux fonciers croisés Ludovic Lamoureux,

Plus en détail

Questionnaire. Biodiversité communale et Trame Verte et Bleue

Questionnaire. Biodiversité communale et Trame Verte et Bleue PRÉFET DE LA REGION POITOU-CHARENTES Questionnaire Biodiversité communale et Trame Verte et Bleue Afin de renseigner ce questionnaire, vous pouvez renvoyer cet exemplaire papier ou compléter l'enquête

Plus en détail

Le schéma de développement durable de la rivière Allier. Un exemple de gestion concertée

Le schéma de développement durable de la rivière Allier. Un exemple de gestion concertée Le schéma de développement durable de la rivière Allier Un exemple de gestion concertée Intervention de Christian Bouchardy, Vice-Président en charge de l environnement 1 Plan de l intervention Pourquoi

Plus en détail

Tous engages pour l eau

Tous engages pour l eau Tous engages pour l eau La directive cadre européenne sur l eau du 23 octobre 2000 fixe un objectif ambitieux aux États membres de l Union : atteindre le bon état des eaux en 2015 Cet objectif est visé

Plus en détail

La Gestion de l eau. Pont canal de BRIARE. Villa d Este à TIVOLI Rome 1

La Gestion de l eau. Pont canal de BRIARE. Villa d Este à TIVOLI Rome 1 La Gestion de l eau Pont canal de BRIARE Villa d Este à TIVOLI Rome 1 L eau source de vie 2 Le cycle de l eau 3 Des quantités d eau douce limitées 4 Et mal réparties 5 Et mal réparties Demande Pauvre en

Plus en détail

Commission Géographique Canche-Authie-Boulonnais du 18 juin 2010 à Stella-Plage

Commission Géographique Canche-Authie-Boulonnais du 18 juin 2010 à Stella-Plage ! " # $ %& '!( ) %* (* +,, ) %! '-!,(, )./0 Un état des lieux et des enjeux concertés dès 2004 10 Comités de Bassin 12 CPMNAP 5 X 6 Commissions géographiques 16 CPPM Autres réunions (CPEA, techniques bassin,

Plus en détail

Tendre vers le «Zéro Phyto», c est quoi?

Tendre vers le «Zéro Phyto», c est quoi? Tendre vers le «Zéro Phyto», c est quoi? Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole CS 80011-49020 ANGERS Cedex 02 02 41 05 40 33 02 41

Plus en détail

La gestion différenciée des espaces et ses objectifs Pierre-Yves BOCANDÉ, Animateur Zéro Phyto Charte de l eau et du contrat de bassin

La gestion différenciée des espaces et ses objectifs Pierre-Yves BOCANDÉ, Animateur Zéro Phyto Charte de l eau et du contrat de bassin Jeudi 10 décembre 2015 La gestion différenciée des espaces et ses objectifs Pierre-Yves BOCANDÉ, Animateur Zéro Phyto Charte de l eau et du contrat de bassin LE DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT Ils vous accompagnent

Plus en détail

Rémunération des services environnementaux en agriculture. Enseignements pour les collectivités territoriales

Rémunération des services environnementaux en agriculture. Enseignements pour les collectivités territoriales Rémunération des services environnementaux en agriculture Enseignements pour les collectivités territoriales Services écosystémiques, environnementaux, PSE c est quoi au juste? Services écosystémiques?

Plus en détail

Le SDAGE et l'eau potable

Le SDAGE et l'eau potable Résumé Le SDAGE comporte plusieurs dispositions permettant de répondre aux orientations fondamentales liées à la préservation de la qualité de la ressource en eau potable. Cette note méthodologique a pour

Plus en détail

Plan bleu du Val-de-Marne

Plan bleu du Val-de-Marne 1 Plan bleu du Val-de-Marne Pour une gestion durable et partagée de l eau et de l assainissement dans le Val-de-Marne Observatoire Parisien de l Eau Lundi 9 Mars 2015 Une nouvelle dynamique pour le Plan

Plus en détail

PIECES A FOURNIR. (à adapter selon le maître d ouvrage et la nature du projet)

PIECES A FOURNIR. (à adapter selon le maître d ouvrage et la nature du projet) PIECES A FOURNIR (à adapter selon le maître d ouvrage et la nature du projet) Pour toutes demandes : Dossier de demande de subvention complété dans son intégralité Délibération du maître d ouvrage sollicitant

Plus en détail

La des. destinée à la. Les Périmètres de Protection Les Aires d Alimentation. Valéry VEILLEUR. 20 Octobre 2011

La des. destinée à la. Les Périmètres de Protection Les Aires d Alimentation. Valéry VEILLEUR. 20 Octobre 2011 Conception graphique : Atelier de Communication ThiGRiS La des d destinée à la Les Périmètres de Protection Les Aires d Alimentation 20 Octobre 2011 Valéry VEILLEUR Direction Générale Adjointe chargée

Plus en détail

DIAGNOSTIC SOCIO-ECONOMIQUE AGRICOLE SUR UNE AIRE D ALIMENTATION DE CAPTAGE

DIAGNOSTIC SOCIO-ECONOMIQUE AGRICOLE SUR UNE AIRE D ALIMENTATION DE CAPTAGE DIAGNOSTIC SOCIO-ECONOMIQUE AGRICOLE SUR UNE AIRE D ALIMENTATION DE CAPTAGE CCTP type - Juillet 2010 Conseil et formation en agriculture durable Le Vexin 1-8, place de la Fontaine - 95000 CERGY Tél : 01

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT POUR L ELABORATION D UN PROJET TOURISTIQUE DE TERRITOIRE, LA DEFINITION DE LA STRATEGIE ET LA PRECONISATION D ORGANISATION

ACCOMPAGNEMENT POUR L ELABORATION D UN PROJET TOURISTIQUE DE TERRITOIRE, LA DEFINITION DE LA STRATEGIE ET LA PRECONISATION D ORGANISATION ACCOMPAGNEMENT POUR L ELABORATION D UN PROJET TOURISTIQUE DE TERRITOIRE, LA DEFINITION DE LA STRATEGIE ET LA PRECONISATION D ORGANISATION TERRITORIALE Date limite de réception des offres 10 septembre 2016

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux la lettre du Sage Est lyonnais. Michel Forissier. photographiques : JF Marin

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux la lettre du Sage Est lyonnais. Michel Forissier. photographiques : JF Marin juin 2013 no 8 Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux la lettre du Sage Est lyonnais Bulletin d information de la Commission Locale de l Eau Un Sage c est édito L année 2013 sera marquée par l élaboration

Plus en détail

Réseau animateurs SAGE bassin RMC 18 avril SAGE et restauration pérenne de la qualité de l eau des captages prioritaires

Réseau animateurs SAGE bassin RMC 18 avril SAGE et restauration pérenne de la qualité de l eau des captages prioritaires Réseau animateurs SAGE bassin RMC 18 avril 2016 SAGE et restauration pérenne de la qualité de l eau des captages prioritaires Démarche «captages prioritaires» : éléments de contexte Les «captages prioritaires»

Plus en détail

Contrats Locaux de Santé en région Centre-Val de Loire. Réunion du bureau du Pays Loire Touraine Du 11 mars 2015

Contrats Locaux de Santé en région Centre-Val de Loire. Réunion du bureau du Pays Loire Touraine Du 11 mars 2015 Contrats Locaux de Santé en région Centre-Val de Loire Réunion du bureau du Pays Loire Touraine Du 11 mars 2015 11/03/2015 2 PLAN Qu est-ce qu un CLS? L étude d opportunité Les modalités d élaboration

Plus en détail

ORIENTATION FONDAMENTALE N 5D LUTTER CONTRE LA POLLUTION PAR LES PESTICIDES PAR DES CHANGEMENTS CONSÉQUENTS DANS LES PRATIQUES ACTUELLES

ORIENTATION FONDAMENTALE N 5D LUTTER CONTRE LA POLLUTION PAR LES PESTICIDES PAR DES CHANGEMENTS CONSÉQUENTS DANS LES PRATIQUES ACTUELLES ORIENTATION FONAMENTALE N 5 LUTTER CONTRE LA POLLUTION PAR LES PESTICIES PAR ES CHANGEMENTS CONSÉQUENTS ANS LES PRATIQUES ACTUELLES 106 Orientation fondamentale N 5 5 LUTTER CONTRE LA POLLUTION PAR LES

Plus en détail

ENQUETE SUR LA DEMANDE D IMMOBILIER D ENTREPRISE

ENQUETE SUR LA DEMANDE D IMMOBILIER D ENTREPRISE CAHIER DES CHARGES ENQUETE SUR LA DEMANDE D IMMOBILIER D ENTREPRISE CAHIER DES CHARGES ENQUETE SUR LA DEMANDE EN IMMOBILIER D ENTREPRISE 02/10/ 2017 - Page 1 PRESENTATION DE L ETUDE L Agence D urbanisme

Plus en détail

France, Béarn. Conservatoire de Légumes Anciens du Béarn- CLAB

France, Béarn. Conservatoire de Légumes Anciens du Béarn- CLAB Le Conservatoire de Légumes Anciens du Béarn (CLAB) Création d un conservatoire de légumes anciens France, Béarn Conservatoire de Légumes Anciens du Béarn CLAB L association est créée en 2013 par un petit

Plus en détail

Article 1 - Contexte. La filière santé

Article 1 - Contexte. La filière santé Cahier des charges Pour une étude prospective sur le développement des emplois et des compétences de la filière santé sur le nouveau pôle Melun-Sénart Date de lancement : le 16 novembre 2015 Date de clôture

Plus en détail

Objectif Zéro pesticide dans nos villes et villages

Objectif Zéro pesticide dans nos villes et villages Objectif Zéro pesticide dans nos villes et villages Eau Biodiversité Santé Un outil : le «Plan d'amélioration des Pratiques Phytosanitaires et Horticole» Clément Baudot, Syndicat Mixte des Étangs Littoraux

Plus en détail

Cahier des charges. Étape 1 : Inventaire des pratiques d entretien et des zones entretenues

Cahier des charges. Étape 1 : Inventaire des pratiques d entretien et des zones entretenues Cahier des charges maj juillet 2015 Ce cahier des charges s adresse au prestataire ou à la personne chargée de la réalisation du PDC en interne (partiellement ou en totalité). I OBJECTIFS Le PLAN DE DÉSHERBAGE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LES CANDIDATURES

CAHIER DES CHARGES POUR LES CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURE Pour une installation en agriculture sur l île d Ouessant CAHIER DES CHARGES POUR LES CANDIDATURES Objet La commune d Ouessant travaille sur un projet de développement de l agriculture.

Plus en détail

«Projets pour la protection de la ressource en eau potable»

«Projets pour la protection de la ressource en eau potable» Appel à projets 2015 «Projets pour la protection de la ressource en eau potable» CAHIER DES CHARGES I. OBJECTIFS DE L APPEL A PROJETS 1. Contexte A la question des sujets environnementaux les plus préoccupants

Plus en détail

Filière management d établissement

Filière management d établissement 5. Filière management d établissement La filière management d établissement garantit la réalisation de trois grands objectifs : conduire et animer le projet d établissement manager une équipe valoriser

Plus en détail

Bureau élus Lundi 23 mai 2016

Bureau élus Lundi 23 mai 2016 Bureau élus Lundi 23 mai 2016 PRESENTATION DE LA DEMARCHE ZERO PHYTO CONTEXTE, REGLEMENTATION ET CHARTE D ENGAGEMENT Intervention Aurélien Transon, SABA L ACTION A21 DE FUVEAU «Gérer les espaces verts

Plus en détail

SAGE du bassin versant de l Allan Etablissement Public Territorial de Bassin (EPTB) Saône-et-Doubs

SAGE du bassin versant de l Allan Etablissement Public Territorial de Bassin (EPTB) Saône-et-Doubs [Tapez un texte] SAGE du bassin versant de l Allan Etablissement Public Territorial de Bassin (EPTB) Saône-et-Doubs Synthèse des scénarios globaux Novembre 2014 Sommaire Introduction... 4 Rappel de la

Plus en détail

Les produits phytosanitaires en zones non agricoles

Les produits phytosanitaires en zones non agricoles Les produits phytosanitaires en zones non agricoles Journée techniques d information et d échanges du 16 décembre 2010 Opération ZERO PESTICIDE Services Espaces verts et voiries des communes du bassin

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA POLLUTION PAR LES PESTICIDES

LUTTE CONTRE LA POLLUTION PAR LES PESTICIDES LUTTE CONTRE LA POLLUTION PAR LES PESTICIDES Bien que traités séparément des autres substances dangereuses, les indicateurs de lutte contre la pollution par les pesticides suivent la même logique : - état

Plus en détail

Quelques conseils pour la rédaction de la demande de subvention 1

Quelques conseils pour la rédaction de la demande de subvention 1 Appui à un projet de développement solidaire, durable I : Le partenariat Quelques conseils pour la rédaction de la demande de subvention 1 Réciprocité : La réciprocité doit se concrétiser à chaque étape

Plus en détail

Depuis 2011, Nîmes Métropole lance annuellement un appel à projet visant à soutenir les projets de développement durable les plus remarquables.

Depuis 2011, Nîmes Métropole lance annuellement un appel à projet visant à soutenir les projets de développement durable les plus remarquables. APPEL A PROJET AGENDA 21 ANNEE 2014 REGLEMENT Soutien aux projets de développement durable sur l agglomération de Nîmes Métropole Thématique annuelle : circuits courts de proximité En évolution permanente,

Plus en détail

Partenaires pour une gestion foncière au service des ressources en eau

Partenaires pour une gestion foncière au service des ressources en eau Partenaires pour une gestion foncière au service des ressources en eau Illustration : Bruno Cardey (www.forcemotrice.com) mars 2012 Le 16 février 2011 l agence de l eau, les Safer et les chambres d agriculture

Plus en détail

«Jardiner au naturel, ça coule de source!»

«Jardiner au naturel, ça coule de source!» La Charte Jardiner au naturel «Jardiner au naturel, ça coule de source!» Une charte pour réduire l usage des pesticides par les particuliers et leurs effets sur la santé et l environnement La Charte Jardiner

Plus en détail

Au service d une politique d aménagement durable exemplaire

Au service d une politique d aménagement durable exemplaire 2 Au service d une politique d aménagement durable exemplaire Contexte et enjeux Dans un contexte de forte pression démographique, les enjeux pour la Bretagne sont nombreux : protéger nos territoires d'un

Plus en détail

PARC NATUREL RÉGIONAL DES BOUCLES DE LA SEINE NORMANDE

PARC NATUREL RÉGIONAL DES BOUCLES DE LA SEINE NORMANDE Eau, Bio et Territoires Une action du réseau FNAB http://www.eauetbio.org PARC NATUREL RÉGIONAL DES BOUCLES DE LA SEINE NORMANDE Au travers des engagements pris dans la nouvelle Charte du Parc signée en

Plus en détail

Pollution de l'eau et activités agricoles

Pollution de l'eau et activités agricoles Alixan 27 février 2015 Pollution de l'eau et activités agricoles Direction régionale de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt www.draaf.rhone-alpes.agriculture.gouv.fr La nature et l'origine des

Plus en détail

CHARTE 0 HERBICIDE. Château de Campagne 17/09/2015 Manuel Pereira

CHARTE 0 HERBICIDE. Château de Campagne 17/09/2015 Manuel Pereira CHARTE 0 HERBICIDE Château de Campagne 17/09/2015 Manuel Pereira Pourquoi une Charte «0 Herbicide»? Rappel du contexte La France : 1 er consommateur Européen de pesticides (85000 tonnes en 2008) source

Plus en détail

La protection des aires d alimentation de captage d eau potable

La protection des aires d alimentation de captage d eau potable La protection des aires d alimentation de captage d eau potable De la veille à l animation foncière, l exemple du captage prioritaire de Virieu (Isère) Contexte général 48 captages prioritaires en Rhône-Alpes

Plus en détail

Les financements publics en faveur de l amélioration de la gestion des étangs

Les financements publics en faveur de l amélioration de la gestion des étangs Les financements publics en faveur de l amélioration de la gestion des étangs Alphonse MUNOZ, Agence de l Eau Loire-Bretagne, chargé de mission «cours d eau et hydromorphologie» Chrystèle FAVI-AUGUSTE,

Plus en détail

15h30-16h00 : Vers une gestion intégrée de l espace maritime breton Stéphane Pennanguer, région Bretagne, Chef du projet littoral et gestion intégrée

15h30-16h00 : Vers une gestion intégrée de l espace maritime breton Stéphane Pennanguer, région Bretagne, Chef du projet littoral et gestion intégrée 15h30-16h00 : Vers une gestion intégrée de l espace maritime breton Stéphane Pennanguer, région Bretagne, Chef du projet littoral et gestion intégrée La charte des espaces côtiers bretons Pour une gestion

Plus en détail

Accompagner les collectivités dans une meilleure gestion des espaces communaux

Accompagner les collectivités dans une meilleure gestion des espaces communaux Accompagner les collectivités dans une meilleure gestion des espaces communaux Alice Patissier, Syndicat Mixte des Rivières du Beaujolais (SMRB) Lionel Revollat, Maison Familiale et Rurale de l Ouest Lyonnais

Plus en détail

GUIDE DE CONCEPTION ECOLOGIQUE DES ESPACES VERTS RAPPORT D ACTIVITES 2013

GUIDE DE CONCEPTION ECOLOGIQUE DES ESPACES VERTS RAPPORT D ACTIVITES 2013 GUIDE DE CONCEPTION ECOLOGIQUE DES ESPACES VERTS RAPPORT D ACTIVITES 2013 DANS LE CADRE DE : AVEC LE SOUTIEN FINANCIER DE : Février 2014 Remerciements : Plante & Cité remercie pour leur collaboration les

Plus en détail

LES AIDES FINANCIÈRES

LES AIDES FINANCIÈRES ÉQUIPEMENTS GOLFIQUES OPÉRATION COLLECTIVE AGENCE DE L EAU LOIRE-BRETAGNE FFGOLF LES AIDES FINANCIÈRES Cap sur la gestion durable de la ressource en eau! Allier préservation de la ressource en eau et haute

Plus en détail