La détection des cellules du système immunitaire par la Cytométrie en flux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La détection des cellules du système immunitaire par la Cytométrie en flux"

Transcription

1 La détection des cellules du système immunitaire par la Cytométrie en flux

2 Les différentes méthodes de détection des cellules du système immunitaire 1 - Etude morphologique Elle est réalisée sur 2 types de préparations : Le frottis sanguin : il permet de définir les caractéristiques des cellules immunitaires "opérationnelles" présentes dans le sang Le frottis de moelle osseuse : composé de cellules blastiques, à l'origine des différents types de cellules immunitaires. 2 - La cytométrie en flux Elle permet de réaliser une étude quantitative et dynamique des populations de cellules immunitaires immunocompétentes et notamment des populations lymphocytaires. Cette étude constitue une surveillance indispensable à la suite de greffes, d'une infection par le VIH et dans le cas de maladies autoimmunes. Le résultat est présenté sous la forme d'un cytogramme (figurant sans beaucoup d'explications, dans certains livres de Terminale S) Le principe Devant un faisceau laser on fait défiler une à une, en un flux régulier, les cellules à identifier et à comptabiliser (document 1). Chaque cellule traversant le faisceau le dévie et l'interrompt. L'interruption du faisceau permet de compter les cellules. Les angles variés de déviation du faisceau sur les différentes structures cellulaires (membrane plasmique, enveloppe nucléaire, ultrastructures cytoplasmiques, etc.) permettent de déterminer certaines caractéristiques morphologiques des cellules étudiées (document 2). - la taille cellulaire, - le rapport nucléocytoplasmique, - la granularité du cytoplasme. On obtient ainsi après traitement informatique des données obtenues, un cytogramme "général". L'identification plus précise des différentes populations de lymphocytes nécessite l'emploi d'anticorps spécifiques de certains marqueurs membranaires (marqueurs "CD") caractéristiques de ces cellules. Ces anticorps sont repérables, grâce à l'utilisation de différentes molécules fluorescentes (fluorochromes) fixées sur leurs fragments FC (document 4).

3 Document 1 L'intensité des différentes couleurs de fluorescence est évaluée par des détecteurs (photomultiplicateurs -document 3-) spécifiques de chaque longueur d'onde. On obtient alors (toujours après traitement informatique des données obtenues) un autre type de cytogramme, plus précis.

4 Document 2

5 Document 3 Document 4

6 2.2 - Interprétation des deux types de cytogrammes Exemple 1 : Il s'agit d'un cytogramme "général" de la population de leucocytes isolés à partir d'un prélèvement sanguin. Cytogramme 1 FSC = forward scatter : c'est une diffusion aux petits angles permettant d'évaluer la taille de la cellule. SSC = side scatter : c'est une diffusion aux grands angles permettant d'évaluer la "granularité" du contenu cytoplasmique de la cellule étudiée. Ainsi, plus la taille de la cellule sera élevée, plus elle sera située vers la droite ; plus son contenu sera hétérogène, plus elle se localisera vers le haut. Exercice : En faisant appel à vos connaissances sur les caractéristiques morphologiques des différents leucocytes tels que vous les avez observés sur frottis sanguin, identifiez les 3 populations leucocytaires entourées chacune par une courbe polygonale sur le cytogramme ci-dessus.

7 Exemple 2 : Il s'agit de l'étude plus détaillée de la population de lymphocytes (Cytogramme 2). Cytogramme 2 UL = haut gauche UR = haut droit LL = bas gauche LR = bas droit les quatre quadrants du cytogramme On utilise des anticorps spécifiques, l'un du marqueurs CD4, l'autre du marqueur CD3. L'anticorps anticd4 est marqué par la phycoérythrine (PE) (voir document 4), fluorochrome, émettant une fluorescence rouge-orangée en lumière ultraviolette. L'anticorps CD3 est marqué par l'isothiocyanate de fluorescéine (FITC), autre fluorochrome émettant une fluorescence verte dans les mêmes conditions. Voir schéma page suivante

8 Fluorochrome Marqueur CD 4 Marqueur CD 3 PE Lymphocyte FITC Lymphocyte Anticorps anti CD 4 CD 4 Anticorps CD 3 anti CD 3

9 Les lymphocytes T ont tous en commun le marqueur CD3 : ils sont tous CD3 +. Les lymphocytes T4 ont, en plus, le marqueur CD4 : ils sont CD4 +. La répartition des lymphocytes dans les 4 quadrants devient donc : UR : CD4 + / CD3 + = LT4 LR : CD4 - / CD3 + = LT8 (ont CD8, non testé ici) UL : CD4 + / CD3 - = ici CD4 + est faiblement exprimé, il s'agit de monocytes qui par ailleurs ne possèdent pas CD3 LL : CD4 - / CD3 - = il s'agit des LB, des cellules NK et de débris cellulaires qui ne possèdent ni CD4, ni CD3. Exercices d'application : Exercice 1 : Cytogramme 3 Cytogramme :Complètez le cytogramme 3 en délimitant et en identifiant logiquement les populations leucocytaires. 1.2 :Quel(s) renseignement(s) complémentaire(s) tirez-vous de l'analyse du cytogramme 4? Justifiez votre réponse.

10 Exercice 2 : 1 : Comparer les cytogrammes de Robert et de Stéphane. Quelles anomalies constatez-vous? 2 : Quelles sont les conséquences au niveau des défenses immunitaires? Cytogramme 5 Cytogramme 6

I Un exemple à partir de données anciennes concernant les leucocytes et leur évolution en cas de SIDA. 3 Utilisation des paramètres de fluorescence :

I Un exemple à partir de données anciennes concernant les leucocytes et leur évolution en cas de SIDA. 3 Utilisation des paramètres de fluorescence : Utilisation du logiciel Cytométrie Logiciel libre et gratuit : adresse de téléchargement et notice complète : http://acces.ens-lyon.fr/acces/logiciels/cytometrie/le-logiciel-cytometrie I Un exemple à partir

Plus en détail

Stage de formation 17 & 18 mars 2014. Cytométrie en flux. Conférences. Ateliers. Institut français de l Éducation

Stage de formation 17 & 18 mars 2014. Cytométrie en flux. Conférences. Ateliers. Institut français de l Éducation Stage de formation 17 & 18 mars 2014 Conférences Institut français de l Éducation Ateliers École normale supérieure de Lyon (site Monod) nihil est sine ratione Chloé Journo Jean-François Madre Informations

Plus en détail

La cytométrie en flux. Chloé Journo, ENS Lyon Jean-François Madre, ENS Lyon IFÉ Publié par Gérard Vidal et Charles-Henri Eyraud

La cytométrie en flux. Chloé Journo, ENS Lyon Jean-François Madre, ENS Lyon IFÉ Publié par Gérard Vidal et Charles-Henri Eyraud La cytométrie en flux Chloé Journo, ENS Lyon Jean-François Madre, ENS Lyon IFÉ Publié par Gérard Vidal et Charles-Henri Eyraud La cytométrie en flux par Chloé Journo, Jean-François Madre, Gérard Vidal,

Plus en détail

Module d Immunologie. 2eme Année Licence Tronc Commun des Sciences de la Nature Année universitaire 2014-2015 Dr A.Ghidouche / Dr D.

Module d Immunologie. 2eme Année Licence Tronc Commun des Sciences de la Nature Année universitaire 2014-2015 Dr A.Ghidouche / Dr D. Module d Immunologie 2eme Année Licence Tronc Commun des Sciences de la Nature Année universitaire 2014-2015 Dr A.Ghidouche / Dr D.Ait-Ali Annexe : Techniques utilisée en immunologie La majorité sont des

Plus en détail

Caractérisation et différenciation des cellules souches hématopoïtiques

Caractérisation et différenciation des cellules souches hématopoïtiques Table of Contents 1. Caractérisation des cellules de la moelle osseuse... 1 1.1. Caractérisation microscopique... 1 1.2. Caractérisation cytométrique... 6 1.2.1. Les cellules différenciées de la moelle

Plus en détail

III. LA CYTOMETRIE DE FLUX III.1. DEFINITION

III. LA CYTOMETRIE DE FLUX III.1. DEFINITION III. LA CYTOMETRIE DE FLUX III.1. DEFINITION La cytométrie en flux décrit une technique d analyse de routine des cellules ou particules biologiques en suspension qui traversent une cellule de mesure les

Plus en détail

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique 1. Equipements utilisés L isolement des cellules mononucléées du sang périphérique est effectué à partir d échantillons sanguins par une technique

Plus en détail

Cytométrie en flux. DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie ET05. Phnom Penh Septembre 2009

Cytométrie en flux. DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie ET05. Phnom Penh Septembre 2009 DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie ET05 Cytométrie en flux Phnom Penh Septembre 2009 Michelle Rosenzwajg Service de Biothérapies/UPMC CNRS UMR7211 INSERM U959 Pitié-Salpétrière - Paris

Plus en détail

Partec: l innovation en marche depuis 40 ans Principes des appareils de Cytométrie en Flux. Pascal Brunou, David Bastien Partec France

Partec: l innovation en marche depuis 40 ans Principes des appareils de Cytométrie en Flux. Pascal Brunou, David Bastien Partec France 1968 2008 Partec: l innovation en marche depuis 40 ans Principes des appareils de Cytométrie en Flux Pascal Brunou, David Bastien Partec France en Allemagne et partout dans le Monde Société basée à Münster

Plus en détail

Immunophénotypage et étude des cellules

Immunophénotypage et étude des cellules Jeudi 20 novembre 2014 LEBLANC Romane L2 Relecture : Brassier Julia TSSIB Pr P. Robert 6 pages Immunophénotypage et étude des cellules Plan A. Introduction B. Phénotypage lymphocytaire C. Tests fonctionnels

Plus en détail

La cytométrie de flux

La cytométrie de flux TD5 La cytométrie de flux Air sous-pression Signal de formation des gouttes Signal de charge des gouttes Cellules en suspension Liquide de Gaine Vibrateur Ultrason Dˇtecteur de Lumi re Arrt du Faisceau

Plus en détail

Lignée lymphocytaire

Lignée lymphocytaire Lignée lymphocytaire I-INTRODUCTION : LES LYMPHOCYTES: Support cellulaire de la défense immunitaire spécifique 25 40 % des globules blancs dans le sang périphérique Moins de 20 % dans le myélogramme. 3

Plus en détail

Objectifs pédagogiques :

Objectifs pédagogiques : CHAPITRE 7 : LE COMPETUR D HEMATOLOGIE Objectifs pédagogiques : - Décrire les principes de fonctionnement des automates d hématologie - Décrire les principales parties d un compteur d hématologie - Décrire

Plus en détail

Correction des exercices d'immunologie. 1- Exercice 5 p. 360 Informations/ connaissances importantes à noter au brouillon à la lecture de l'énoncé

Correction des exercices d'immunologie. 1- Exercice 5 p. 360 Informations/ connaissances importantes à noter au brouillon à la lecture de l'énoncé TS-Thème 6 : immunologie N. Pidancier 2010-2011 Correction des exercices d'immunologie 1- Exercice 5 p. 360 Informations/ connaissances importantes à noter au brouillon à la lecture de l'énoncé ''la souris

Plus en détail

CYTOMETRIE EN FLUX. BD FACSVerse. BD FACSAria III. Adriana.Delwail@univ-poitiers.fr. Journée de Formation et Information 17/11/2014

CYTOMETRIE EN FLUX. BD FACSVerse. BD FACSAria III. Adriana.Delwail@univ-poitiers.fr. Journée de Formation et Information 17/11/2014 CYTOMETRIE EN FLUX BD FACSVerse BD FACSAria III Journée de Formation et Information 17/11/2014 Adriana.Delwail@univ-poitiers.fr CYTOMETRIE EN FLUX Principe Applications Tri Qu est que ce la cytométrie

Plus en détail

Chapitre 2: Les mécanismes de

Chapitre 2: Les mécanismes de Chapitre 2: Les mécanismes de l immunité I-Les anticorps: agents du maintien de l intégrité du milieu extracellulaire 1- La réaction antigène- anticorps et l élimination du complexe immun Les anticorps:

Plus en détail

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICE 1 PAGE 406 : EXPERIENCES A INTERPRETER Question : rôles respectifs du thymus et de la moelle osseuse dans la production des lymphocytes.

Plus en détail

LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE Introduction: Le SIDA, ou syndrome immunodéficience acquise, est une maladie due à un virus, le virus de l'immunodéficience humaine ou VIH (HIV: Human Immunodeficiency

Plus en détail

IMMUNOLOGIE - EXERCICES TYPE II-2 OBLIGATOIRE

IMMUNOLOGIE - EXERCICES TYPE II-2 OBLIGATOIRE IMMUNOLOGIE - EXERCICES TYPE II-2 OBLIGATOIRE SUJET 1 La phase symptomatique du sida est caractérisée par un taux très faible de lymphocytes T cytotoxiques et de lymphocytes T4. Les patients qui rentrent

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

II. Les lymphocytes T cytotoxiques (T8) : agents du maintien de l'intégrité des populations cellulaires Doc 1 page 396. exercice 3 page 407.

II. Les lymphocytes T cytotoxiques (T8) : agents du maintien de l'intégrité des populations cellulaires Doc 1 page 396. exercice 3 page 407. PB : Comment sont éliminées les cellules reconnues comme étrangères. (infectées, cancéreuses, greffées.) L'organisme dispose d'autres moyens de défense que les anticorps pour se débarasser d'un intrus.

Plus en détail

ImageUP forma-on 2013 CYTOMETRIE EN FLUX. BD FACSVerse. BD FACSAria III

ImageUP forma-on 2013 CYTOMETRIE EN FLUX. BD FACSVerse. BD FACSAria III CYTOMETRIE EN FLUX BD FACSVerse BD FACSAria III Journée de Forma-on et Informa-on 6/11/2013 CYTOMETRIE EN FLUX Principe Applica4ons Tri Qu est que ce la cytométrie en flux? Individuelle Quan4ta4ve Qualita4ve

Plus en détail

Université Victor Segalen Bordeaux 2 UFR Science de la Vie

Université Victor Segalen Bordeaux 2 UFR Science de la Vie Université Victor Segalen Bordeaux 2 UFR Science de la Vie Licence Professionnelle «Techniques et Applications en Biologie Cellulaire et Biologie Moléculaire» Examen 2006-2007 UE1 : «Technologies en Biologie

Plus en détail

Révisions/Questions Epreuve d Immunologie Fondamentale juin 2005

Révisions/Questions Epreuve d Immunologie Fondamentale juin 2005 Révisions/Questions Epreuve d Immunologie Fondamentale juin 2005 (D après Carpino, N., et al. (2004) Immunity 20:37) Exercice I (noté sur 14 points) Les lymphocytes T jouent un rôle central dans la reconnaissance

Plus en détail

Chapitre II L immunité adaptative

Chapitre II L immunité adaptative Chapitre II L immunité adaptative 1 -I -La réponse adaptative humorale 1) Exemple du virus de la grippe 2 2) Les caractéristiques de cette réponse 3 Conclusion L immunité adaptative n est pas immédiate

Plus en détail

http://b-mehdi.jimdo.com

http://b-mehdi.jimdo.com Mme HABLI RAJA * * * * DEVOIR DE SYNTHESE 3 jeudi 07 mai2009 SECTION : 4 ème SCIENCES EXPERIMENTALES 2 EPREUVE : SCIENCES NATURELLES DUREE : 3 heures PREMIERE PARTIE ( 08 points ) I- QCM : voir copie à

Plus en détail

Introduction à la Cytométrie en Flux

Introduction à la Cytométrie en Flux Introduction à la Cytométrie en Flux Cytométrie en flux Technique permettant de compter et caractériser des cellules en les faisant défiler à grande vitesse dans un faisceau lumineux. La caractérisation

Plus en détail

CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ

CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ Les mécanismes de reconnaissance et d élimination des molécules du non soi font intervenir un système diffus d organes, de tissus, de cellules et de molécules qui

Plus en détail

Activité 29 : Les mécanismes de l immunité acquise permettant l élimination d antigènes circulants et la destruction des cellules infectées

Activité 29 : Les mécanismes de l immunité acquise permettant l élimination d antigènes circulants et la destruction des cellules infectées Activité 29 : Les mécanismes de l immunité acquise permettant l élimination d antigènes circulants et la destruction des cellules infectées Partie I : A l aide des informations du logiciel Immunologie

Plus en détail

Cours 3 - Cytométrie en flux - Tri cellulaire

Cours 3 - Cytométrie en flux - Tri cellulaire Biocell C. Alcaide 16/01/2012 Cours 3 - Cytométrie en flux - Tri cellulaire I - Cytometrie en flux Cytométrie en flux : Analyses quantitatives sur des cellules ou populations cellulaires C'est une technique

Plus en détail

Hémogramme et cytométrie en flux: présentation des principaux graphiques normaux et modifiés chez le chien et le chat

Hémogramme et cytométrie en flux: présentation des principaux graphiques normaux et modifiés chez le chien et le chat Hémogramme et cytométrie en flux: présentation des principaux graphiques normaux et modifiés chez le chien et le chat Alexandra Briend-Marchal Laboratoire Vebiotel France Introduction La cytométrie en

Plus en détail

Atelier : Détection de la mort cellulaire par apoptose en réponse à un agent anti-tumoral.

Atelier : Détection de la mort cellulaire par apoptose en réponse à un agent anti-tumoral. - La cytométrie en flux est une méthode d analyse de cellules en suspension, véhiculées à grande vitesse jusqu à une chambre d analyse traversée par des faisceaux lasers. L interaction des cellules avec

Plus en détail

Chapitre 2 Les défenses de l organisme : le fonctionnement du système immunitaire

Chapitre 2 Les défenses de l organisme : le fonctionnement du système immunitaire Chapitre 2 Les défenses de l organisme : le fonctionnement du système immunitaire Problème n 1 : Comment le corps réagit-il lors d une infection? Rappel : une infection se caractérise par la multiplication

Plus en détail

TSSIBS - Immunoanalyse. Immunoanalyse

TSSIBS - Immunoanalyse. Immunoanalyse Jeudi 14 Novembre RANDHAWA Sunny L2 TSSIBS Docteur DESPLAT-JEGO Sophie 6 pages Immunoanalyse Plan: A. Définition de l'immunoanalyse I. Critères de choix II. Caractéristiques communes B. Exemples de techniques

Plus en détail

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE (*) Introduction Définition : SYSTEME IMMUNITAIRE (SI) : C est un ensemble d organes, de cellules et de tissus dont la fonction est la défense du corps humain, c est à dire le

Plus en détail

Développement des cellules de l'immunité spécifique = développement des lymphocytes

Développement des cellules de l'immunité spécifique = développement des lymphocytes Développement des cellules de l'immunité spécifique = développement des lymphocytes 1. Origine des lymphocytes - les lymphocytes proviennent d'une cellule souche hématopoïétique multipotentielle (= totipotente)

Plus en détail

La cytométrie en flux

La cytométrie en flux stage de formation 5 & 6 février 2015 atelier n 5 Chloé Journo Florence Lormières Jean-François Madre contact nathalie.davoust-nataf@ens-lyon.fr informations et ressources http://acces.ens-lyon.fr/ acces/ressources/immunite-et-vaccination

Plus en détail

Immunofluorescence. Méthode qui utilise un marqueur fluorescent pour mettre en évidence un complexe Ag-Ac

Immunofluorescence. Méthode qui utilise un marqueur fluorescent pour mettre en évidence un complexe Ag-Ac Immunofluorescence Méthode qui utilise un marqueur fluorescent pour mettre en évidence un complexe Ag-Ac Rappels Luminescence: émission de lumière consécutive à l excitation d une molécule par une énergie

Plus en détail

Introduction à la microscopie confocale

Introduction à la microscopie confocale Introduction à la microscopie confocale Sylvette CHASSEROT-GOLAZ Unité CNRS UPR 2356, Strasbourg Principe de la microscopie confocale La microscopie confocale est l'une des percées les plus notables de

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

Apport de la cytométrie multicouleurs pour l étude des cellules. souches

Apport de la cytométrie multicouleurs pour l étude des cellules. souches Apport de la cytométrie multicouleurs pour l étude des cellules souches Jérôme MOREAUX Ins2tut de Recherche en Biothérapie INSERM U 847 Pr Bernard KLEIN CHU de Montpellier La cytométrie en flux - Méthode

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

Immunologie de la grossesse

Immunologie de la grossesse Immunologie de la grossesse LI UE8S : Unité fœtoplacentaire Dr ANDRÉ Gwenaëlle 1 Introduction Immunité Ensemble des mécanismes permettant Reconnaître et tolérer «le soi» Reconnaître et rejeter «le non

Plus en détail

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic Département de Biologie Laboratoire de Biochimie - Immunologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 4 (S4) 2004-2005 Module de Biologie Humaine M 16.1 Élément d Immunologie

Plus en détail

ABX Pentra DX120. Analyseur d hématologie. 45 paramètres Etaleur-colorateur intégré Système expert de validation

ABX Pentra DX120. Analyseur d hématologie. 45 paramètres Etaleur-colorateur intégré Système expert de validation ABX Pentra DX120 Analyseur d hématologie 45 paramètres Etaleur-colorateur intégré Système expert de validation ABX Pentra DX 120 Au cœur de l hématopoïèse Plate-forme complète de cytologie 120 échantillons

Plus en détail

Chapitre I La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée. - I - Approche globale des réactions immunitaires

Chapitre I La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée. - I - Approche globale des réactions immunitaires Chapitre I La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée - I - Approche globale des réactions immunitaires Mécanismes de défense de l organisme en réponse à la pénétration de microorganismes

Plus en détail

TECHNIQUES DE NUMÉRATION DES LYMPHOCYTES T CD4 INFORMATION TECHNIQUE ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ

TECHNIQUES DE NUMÉRATION DES LYMPHOCYTES T CD4 INFORMATION TECHNIQUE ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ TECHNIQUES DE NUMÉRATION DES LYMPHOCYTES T CD4 INFORMATION TECHNIQUE ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ Organisation mondiale de la Santé 2004 Tous droits réservés. Il est possible de se procurer les publications

Plus en détail

LES LEUCOCYTES «ACTEURS» DE L IMMUNITE

LES LEUCOCYTES «ACTEURS» DE L IMMUNITE LES LEUCOCYTES «ACTEURS» DE L IMMUNITE Les liquides circulants de l organisme (la lymphe et le sang) véhiculent des molécules et des cellules dont certaines sont des «acteurs de l immunité». Votre travail

Plus en détail

Plateau technique de cytométrie Fatima-Ezzahra L Faqihi-Olive, IE université. Alger,08/05/07 F-E L'Faqihi-Olive, IFR30 Toulouse 1

Plateau technique de cytométrie Fatima-Ezzahra L Faqihi-Olive, IE université. Alger,08/05/07 F-E L'Faqihi-Olive, IFR30 Toulouse 1 Plateau technique de cytométrie Fatima-Ezzahra L Faqihi-Olive, IE université Alger,08/05/07 F-E L'Faqihi-Olive, IFR30 Toulouse 1 Plateau technique de cytométrie Fatima-Ezzahra L Faqihi-Olive, IE université

Plus en détail

Les méthodes d observation

Les méthodes d observation Les méthodes de biologie cellulaire et moléculaire Les méthodes d observation Cocher la (ou les) proposition(s) vraie(s) 1. La limite de résolution d un microscope optique : A. Est la distance à laquelle

Plus en détail

CELLULES ET ORGANES DU SYSTEME IMMUNITAIRE

CELLULES ET ORGANES DU SYSTEME IMMUNITAIRE CELLULES ET ORGANES DU SYSTEME IMMUNITAIRE L'IMMUNITE L'immunité peut être définie comme l'ensemble des mécanismes biologiques permettant à un organisme de reconnaître et de tolérer ce qui lui appartient

Plus en détail

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr Biologie Appliquée Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015 Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr 1 ELISA 2 3 4 [Ac] 5 6 7 8 9 Correction : Faire la moyenne D0-1 et D0-2 pour toute les valeurs

Plus en détail

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille N de Table : ISO2 PATHOLOGIES INFECTIEUSES & NOTIONS D INFECTIOLOGIE 1 ère Session M. MABON 18/06/2013 (Durée : 2h) Partie 1 : QCM (10 questions) sur 20 points Chaque question peut avoir une à 5 réponses

Plus en détail

Transfusions sanguines, greffes et transplantations

Transfusions sanguines, greffes et transplantations Transfusions sanguines, greffes et transplantations Chiffres clés en 2008 La greffe d organes est pratiquée depuis plus de 50 ans. 4 620 malades ont été greffés. 1 563 personnes ont été prélevées. 222

Plus en détail

Les bases de la transduction du signal des lymphocytes T

Les bases de la transduction du signal des lymphocytes T Frédéric VELY frederic.vely@ap-hm.fr MCU-PH Laboratoire d Immunologie - Hôpital de la Conception Lab of NK cells and Innate Immunity - Centre d Immunologie de Marseille-Luminy Les bases de la transduction

Plus en détail

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE Un microscope confocal est un système pour lequel l'illumination et la détection sont limités à un même volume de taille réduite (1). L'image confocale (ou coupe optique)

Plus en détail

La réaction antigène - anticorps et ses applications

La réaction antigène - anticorps et ses applications La réaction antigène - anticorps et ses applications 1. Généralités 1.1. Les antigènes - antigène = toute substance capable de se lier spécifiquement à un anticorps ou TCR. - immunogène = substance qui

Plus en détail

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA 16/11/12 TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA Chantal GAUTREAU LABORATOIRE HLA S E R V I C E D I M M U N O L O G I E E T D H I S T O C O M PAT I B I L I T É, A P - H P, HÔPITAL SAINT LOUIS, PARIS,

Plus en détail

FORMULE SANGUINE (1) ERYTHROPOÏESE PHOTOMETRE CHAMBRE SEDIMENTATION ANEMIE Hb < 120 g./l. Hb < 135 g./l. RETICULOCYTES 50 120.10 9 /L (G/L) REGENERATIVE RETICULOCYTES > 120 G/L HYPOREGENERATIVE RETICULOCYTES

Plus en détail

Rapport final LA VOIE DE SECRETION D UNE CELLULE HUMAINE. Différentes techniques de visualisation des compartiments cellulaires

Rapport final LA VOIE DE SECRETION D UNE CELLULE HUMAINE. Différentes techniques de visualisation des compartiments cellulaires Loïc Martin 6 avril 2012 Rapport final LA VOIE DE SECRETION D UNE CELLULE HUMAINE Différentes techniques de visualisation des compartiments cellulaires Travail effectué, à l'université de Genève, Sciences

Plus en détail

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS On vient de vous diagnostiquer une leucémie myéloïde chronique (LMC). Il se peut que vous ayez eu une analyse sanguine de routine demandée par votre médecin traitant ou

Plus en détail

ETUDE DE L ORGANISATION CELLULAIRE

ETUDE DE L ORGANISATION CELLULAIRE METHODES D ETUDE DE LA CELLULE ETUDE DE L ORGANISATION CELLULAIRE Techniques morphologiques 1 Les microscopes Les microscopes utilisent la déviation d un flux ondulatoire de particules, soit non chargées

Plus en détail

Hémogramme automatisé

Hémogramme automatisé Hémogramme automatisé Pentra 60 Horiba-ABX Pentra 120 Retic Horiba-ABX CELL-DYN 3700 Abbot Laboratories Coulter HMX Beckman Coulter LH 1500 Series Automation Beckman Coulter CELL-DYN WorkCell Abbott Laboratories

Plus en détail

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée 1 Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée Introduction : L immunité innée ne permet pas toujours l élimination des éléments étrangers qui peuvent alors infecter l organisme.

Plus en détail

TSSIBG Immunoglobulines et récepteurs pour l'antigène des lymphocytes B et T

TSSIBG Immunoglobulines et récepteurs pour l'antigène des lymphocytes B et T 14/10/2013 MARIANI Natacha L2 TSSIBG G. Pommier 8 pages TSSIBG Immunoglobulines et récepteurs pour l'antigène des lymphocytes B et T Immunoglobulines (Ig/AC) Récepteurs pour l'antigène des lymphocytes

Plus en détail

L ETUDE DE LA CELLULE ET LA MICROSCOPIE

L ETUDE DE LA CELLULE ET LA MICROSCOPIE L ETUDE DE LA CELLULE ET LA MICROSCOPIE Ce document a été réalisé à partir du dossier«sagascience: La celluleanimale» http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doscel/decouv/norm/global.htm. Les outils utilisés pour

Plus en détail

Myélome Lymphomes Leucémies Myélodysplasie

Myélome Lymphomes Leucémies Myélodysplasie Biologie: Sang Moelle osseuse Système lymphatique Traitements: Chimiothérapie Radiothérapie Chirurgie Immunothérapie Thérapie ciblée Greffe de la moelle osseuse Soins de support / soins palliatifs Myélome

Plus en détail

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes.

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes. Class: 3 ème. Secondaire (S.V.) Matière: Biologie Exercice I: L albinisme et ses causes. Examen de Mi-d'année Points: 20 pts. Durée: 180 min. (4.5 pts.) L albinisme résulte d un manque général de la pigmentation

Plus en détail

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences de Rabat Laboratoire de Zoologie et de Biologie générale Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Histologie-Embryologie

Plus en détail

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur?

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? Notions et contenus Compétences attendues Couleur, vision et image Couleur des objets.

Plus en détail

FICHES REVISION UE 2

FICHES REVISION UE 2 FICHES REVISION UE 2 «Ce document est la propriété du TAM. Toute autorisation totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuites selon les articles. L. 335-2 et 335-3 du Code de la Propriété

Plus en détail

Cytokines & Chimiokines

Cytokines & Chimiokines Cytokines & Chimiokines I. (D après Förster, R. et al. (1999) Cell 99:23) Dans le but d étudier la régulation de la circulation des leucocytes dans l organisme, des souris déficientes pour le récepteur

Plus en détail

TP 1 Anticorps et diagnostic de l infection

TP 1 Anticorps et diagnostic de l infection Anticorps et diagnostic de l infection OBJECTIFS Savoir ce qu est un anticorps, son origine et son utilisation en sérodiagnostic. Connaître la structure schématique d une immunoglobuline G (IgG). 1. Les

Plus en détail

WinMDI. (Windows Multiple Document Interface for Flow Cytometry) Visualisation et analyse de données cytométriques

WinMDI. (Windows Multiple Document Interface for Flow Cytometry) Visualisation et analyse de données cytométriques WinMDI (Windows Multiple Document Interface for Flow Cytometry) Visualisation et analyse de données cytométriques Le suivi de populations cellulaires par cytofluorométrie est une technique en plein essor.

Plus en détail

Les défenses de notre organisme

Les défenses de notre organisme Les défenses de notre organisme Intro : Si nos barrières naturelles ou nos moyens de prévention n'ont pas pu empêcher une contamination, notre corps dispose d'un «système» assurant la défense de notre

Plus en détail

TITRE : On est tous séropositif!

TITRE : On est tous séropositif! PRÉPARER UNE «SITUATION COMPLEXE DISCIPLINAIRE», SITUATION D APPRENTISSAGE ET/OU D ÉVALUATION TITRE : On est tous séropositif! classe : 3 ème durée : 30 min I - Choisir des objectifs dans les textes officiels.

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 Durée : 3 h 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

ANALYSE HISTOPATHOLOGIQUE DU THROMBUS INTRACRÂNIEN : FOCUS SUR LES LEUCOCYTES

ANALYSE HISTOPATHOLOGIQUE DU THROMBUS INTRACRÂNIEN : FOCUS SUR LES LEUCOCYTES ANALYSE HISTOPATHOLOGIQUE DU THROMBUS INTRACRÂNIEN : FOCUS SUR LES LEUCOCYTES Cyril Dargazanli Pr Vincent Costalat Dr Valérie Rigau M2 «Vaisseaux-Hémostase» Contexte Infarctus cérébral = problème majeur

Plus en détail

LYCEÉ PILOTE DE MÉDENINE

LYCEÉ PILOTE DE MÉDENINE ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 PROFESSEURS : Belhiba Souad Ezzeddini Mohamed LYCEÉ PILOTE DE MÉDENINE LYCEÉ SIDI MAKHLOUF Epreuve : SVT Classe : 4 ème Sc-Exp Durée : 3 Heures PREMIÉRE PARTIE (8 points) A-QCM

Plus en détail

LISTES DETAILLEES DES EXAMENS DU LABORATOIRE IHG

LISTES DETAILLEES DES EXAMENS DU LABORATOIRE IHG Nom Prénom Rédaction V.Lachaume - N.Raynal G.Dautin Vérification P.Joubaud M.Slimane V.Ratié Visa coordonnateur Service Laboratoire IHG C. Krausé, Saône,, Nevers, Recherche et détermination d'antigènes

Plus en détail

Cytokines ; Chimiokines

Cytokines ; Chimiokines Cytokines ; Chimiokines I. Dans le but d étudier la régulation de la circulation des leucocytes dans l'organisme, des souris déficientes pour le récepteur CCR7 de chimiokine ont été générées par recombinaison

Plus en détail

Les étapes de la réaction inflammatoire

Les étapes de la réaction inflammatoire Réaction inflammatoire 2. Détection par les cellules sentinelles PRR Motif moléculaire Agent (bactérie) Phagocytose des agents Macrophage Leucocyte (cellule dendritique) 3. Libération de messages chimiques

Plus en détail

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée Chap. 7- Doc. 2 Déterminez le rôle et l origine des lymphocytes Pour cela : - Comparez la quantité de lymphocytes chez un enfant bulle et chez un individu normal. - Mettez en relation le nombre de lymphocytes

Plus en détail

Les UV ( lampe de Wood, basée sur la fluorescence ultra violette).

Les UV ( lampe de Wood, basée sur la fluorescence ultra violette). Les UV ( lampe de Wood, basée sur la fluorescence ultra violette). Ce type de lumière a été découvert en 1801 par Ritten. Après des recherches par Stoke et Schumann entre 1862 et 1903 c'est en fin de compte

Plus en détail

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS Le traitement de votre maladie nécessite une Chimiothérapie intensive. Cette chimiothérapie qui utilise de fortes doses de médicaments antimitotiques est plus efficace

Plus en détail

Eléments de réponses : Hypothèse : la spécificité est due à la structure / séquence des récepteurs Démarche : Etudier (visualiser) les récepteurs B

Eléments de réponses : Hypothèse : la spécificité est due à la structure / séquence des récepteurs Démarche : Etudier (visualiser) les récepteurs B Eléments de réponses : Hypothèse : la spécificité est due à la structure / séquence des récepteurs Démarche : Etudier (visualiser) les récepteurs B et T avec Rastop ; décrire les molécules (nb de chaînes,

Plus en détail

VIABILITE DES GREFFONS DE CELLULES SOUCHES NON CRYOPRESERVES A UNE TEMPERATURE DE 4 C

VIABILITE DES GREFFONS DE CELLULES SOUCHES NON CRYOPRESERVES A UNE TEMPERATURE DE 4 C VIABILITE DES GREFFONS DE CELLULES SOUCHES NON CRYOPRESERVES A UNE TEMPERATURE DE 4 C M. Brahimi, N. Yafour, S. Osmani, F. Attaf, A. Arabi, B. Enta-Soltan, M.A. Bekadja. Service d Hématologie et de Thérapie

Plus en détail

Analyse et quantification de la myélémie par le Sysmex XE 2100

Analyse et quantification de la myélémie par le Sysmex XE 2100 H E M A T O L O G I E Analyse et quantification de la myélémie par le Sysmex XE 2100 G. Goedert, D. Morel, P. Felman Laboratoire central d hématologie, C.H. Lyon-Sud, Pierre Bénite 9 INTRODUCTION L analyseur

Plus en détail

Réponses aux pathogènes, immunité anti-infectieuse

Réponses aux pathogènes, immunité anti-infectieuse Réponses aux pathogènes, immunité anti-infectieuse Ghislaine Sterkers et Marie-Anne Gougerot-Pocidalo I-Introduction... 2 II-Systèmes immunitaires impliqués dans la défense anti-infectieuse... 3 II-1.Immunité

Plus en détail

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Introduction : Pendant la phase asymptomatique du SIDA des mécanismes de défense immunitaire se mettent en place pour lutter contre le virus : - synthèse

Plus en détail

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?...

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Diffraction Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Doc. 1. Classes d un laser : Selon la puissance et la longueur d'onde d'émission du laser, celui-ci peut représenter un réel danger pour la vue et

Plus en détail

ANTICORPS POLYCLONAUX ANTI IMMUNOGLOBULINES

ANTICORPS POLYCLONAUX ANTI IMMUNOGLOBULINES L OUTIL IDEAL POUR TOUTES LES DETECTIONS IMMUNOCHIMIQUES pour toutes les techniques immunodosages (EIA/ELISA) dot/ westernblot immunohistochimie immunocytochimie cytométrie en flux quel que soit le système

Plus en détail

Bases anatomique et physiologique de la rate et du pancréas.

Bases anatomique et physiologique de la rate et du pancréas. Bases anatomique et physiologique de la rate et du pancréas. La rate. La Rate en MTC : La Rate en MTC est un emblème représentant les fonctions organiques d une grande partie du système digestif (l estomac,

Plus en détail

Table des matières. Remerciements, x Avant-Propos, xi Abréviations, xii Guide de l utilisateur, xvi

Table des matières. Remerciements, x Avant-Propos, xi Abréviations, xii Guide de l utilisateur, xvi Table des matières v Remerciements, x Avant-Propos, xi Abréviations, xii Guide de l utilisateur, xvi 1 L immunité innée, 1 Les obstacles externes à l infection, 1 Les cellules phagocytaires tuent les micro-organismes,

Plus en détail

Anticorps anti-hla en transplantation rénale

Anticorps anti-hla en transplantation rénale Anticorps anti-hla en transplantation rénale Caroline Suberbielle Laboratoire d'immuno-histocompatibilité Hôpital St Louis Paris Définitions Patient «naïf» Patient sans événement immunisant Homme ou enfant

Plus en détail

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 UE11.3 HEM 10 nov 2015 1 UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 CG/ TB 10 nov 2015 DC2 révision Chez une femme de 59 ans, une échographie abdominale a été réalisée devant des douleurs abdominales intermittentes

Plus en détail

IV. APPLICATIONS ET METHODOLOGIES DE LA CYTOMETRIE DE FLUX

IV. APPLICATIONS ET METHODOLOGIES DE LA CYTOMETRIE DE FLUX IV. APPLICATIONS ET METHODOLOGIES DE LA CYTOMETRIE DE FLUX Applications en routine - Immunophénotypage: (hématologie, immunologie); - Expression quantitative d antigènes de surface ou intracellulaires;

Plus en détail

Terminale Spé. 3 {3.8} Diabètes

Terminale Spé. 3 {3.8} Diabètes Vous êtes étudiant en médecine, et devez réaliser un dossier sur les différents diabètes, en intégrant et commentant les documents fournis, et en suivant le plan : Introduction/définition, clinique (les

Plus en détail

Mort cellulaire. Lara Chalabreysse

Mort cellulaire. Lara Chalabreysse Mort cellulaire Lara Chalabreysse 1 1/ Apoptose 2 Définition Forme de mort cellulaire Eliminer les cellules indésirables Étapes coordonnées programmées Gènes dédiés à cette tache Implications Développement

Plus en détail