ACTION SOCIALE DE PROXIMITÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACTION SOCIALE DE PROXIMITÉ"

Transcription

1 ACTION SOCIALE DE PROXIMITÉ POINTS DE REPÈRE 2013 Gnèv, vill social t solidair

2 EN UN COUP D OEIL L action social d proximité s déclin à travrs d nombruss prstations à la population. Voici qulqus élémnts chiffrés qui illustrnt ctt divrsité : 500 Participants aux animations Journé intrnational ds prsonns âgés Rpas partagés Autour d un tabl n Dmands aux Points Info-Srvics dpuis l ouvrtur d fin sptmbr Participant--s par an aux activités Espacs quartirs aîné--s Prsonns n lin chaqu anné avc ls dux Espacs d quartir Prsonns fréquntant la Trrass du 99 dont nfants 200 Enfants accuillis au cntr aéré l Abri par jour d vacancs scolairs 300 Habitant--s impliqué--s dans l Contrat d quartir ds Grotts Habitant--s impliqué--s dans l Contrat d quartir d St Grvais 116 Bénévols mobilisés dans divrss actions n Déclarations d impôts rmplis lors d l Action impôts 2013

3 sommaire En un coup d œil 2 Editorial 5 Contxt juridiqu 6 La Vill d Gnèv, un commun n mutation 7 Partnairs : un résau d acturs 9 Missions, infrastructurs t outils 10 Rssourcs humains 12 Rssourcs financièrs 13 Actions 14 Points forts d l anné Glossair 18 Pour n savoir plus 19 ACTION SOCIALE DE PROXIMITÉ Points d rpèr

4 4

5 L ACTION sociale DE PROXImITé : INDIsPENsABLE! «L attntion porté aux plus faibls d ntr nous st d abord un nju éthiqu.» Comm la plupart ds pays uropén, la Suiss st aujourd hui confronté à un réduction massiv ds budgts sociaux. Ls économis imposés aux assurancs socials fédérals ont conduit à un diminution ds prstations pour ls plus fragils : chômurs, invalids t rtraité--s, n particulir. Conséqunc dirct, un nombr croissant d Gnvoiss t d Gnvois dépndnt ds prstations d assistanc fournis par l Hospic général ou par l Canton. Mais, dans ls faits, ls contraints budgétairs limitnt la capacité du Canton à répondr aux bsoins xprimés sur l trrain t à prndr n charg ds prsonns n difficulté. En bout d chaîn, ls communs t ls associations jount un rôl ssntil. Ells déploint ds actions innombrabls t indispnsabls à la vi quotidinn d nombrux publics, dont ls prsonns ls plus isolés t ls plus démunis. L action social d proximité trouv là sa justification. Son but st justmnt d dévloppr ds lins dans ls quartirs t d promouvoir un qualité d vi à l échll local, tout n s appuyant sur la participation activ d bénévols t d partnairs associatifs n plac. Si cs résaux sont défaillants ou inxistants, ls Unités d action communautair, notammnt, ls stimulnt ou ls ncouragnt. Dans ls Espacs d quartir, cs partnairs travaillnt nsmbl. C documnt donn tout un séri d rnsignmnts utils sur ls projts mnés à bin par ls UAC t ls Espacs d quartir. Il propos aussi ds pists sur ls collaborations avc d autrs acturs d la politiqu social. Dans un Vill marqué par un important brassag d population, cs qustions d cohésion social dvraint êtr au cœur ds préoccupations ds élu--s. Ells sont n tout cas au cœur d mon action. L attntion porté aux plus faibls d ntr nous st d abord un nju éthiqu. Mais il a égalmnt un dimnsion économiqu, car un climat social favorabl t la qualité d vi contribunt dirctmnt à l attractivité ds vills. Ls montants invstis dans l travail social d proximité favorisnt donc l bin-êtr d la communauté, au sns d un group d homms t d fmms solidairs d lur présnt t rsponsabls d lur avnir. Ls élu--s n n ont smbl-t-il pas toujours conscinc. Mais il y a put-êtr un déficit d information t d xplication. C st aussi l but d c documnt qui mt n évidnc ctt priorité politiqu t rappll ls missions ssntills d l action social d proximité. Il donn ds chiffrs, qulqus faits marquants t phrass clés pour un millur compréhnsion d la situation. C rapport st aussi un complémnt util pour ls partnairs du Départmnt d cohésion social t d la solidarité qui voudraint miux nous connaîtr. C st nfin un support d information pour l Consil municipal amné à votr ls moyns d ctt politiqu. A chacun t à chacun, bonn lctur! Esthr Aldr Consillèr administrativ ACTION SOCIALE DE PROXIMITÉ Points d rpèr

6 CONTEXTE JURIDIQUE La commun st la collctivité publiqu la plus proch du citoyn. Prnant appui sur ctt appartnanc local, la Vill d Gnèv dévlopp dpuis un quinzain d annés un politiqu social d proximité, n application du droit cantonal. Par l passé, la séparation ntr l action social individull t l action social communautair a animé d nombrux débats. L objctif du législatur étant d miux répartir ls rôls t ls attributions ntr l canton, l Hospic général t la commun, ls discussions ont rlvé la nécssité d un complémntarité ntr l intrvntion à l échlon d la prsonn t l action collctiv, afin d miux répondr aux bsoins d la population dans son nsmbl. Dpuis, l action social communautair st assuré par ls communs. Slon la Constitution gnvois, du 14 octobr 2012, la cohésion social st un but précis n favur duqul l Etat doit s ngagr : La Républiqu t canton d Gnèv garantit ls droits fondamntaux t s ngag n favur d la prospérité commun, d la cohésion t d la paix social, d la sécurité t d la présrvation ds rssourcs naturlls. (Art. 8, Constitution gnvois) Ls publics visés au titr d la cohésion social (titr VI, art ) sont multipls t précisés : ls famills, la junss, ls aînés, ls prsonns handicapés, ls étrangrs, ls associations t l sctur du bénévolat. Ls actions préconisés t ls ngagmnts pris par l Etat sont différnciés n fonction d chacun d cs publics-cibls. La Loi rlativ à la politiqu d cohésion social n miliu urbain (LCSMU) prévoit un outil spécifiqu d mis n œuvr, à savoir un action conjoint d l Etat t ds communs. La politiqu d cohésion social n miliu urbain a pour but d promouvoir la cohésion social n garantissant à la population un cadr d vi social, économiqu t nvironnmntal d qualité sur l nsmbl du trritoir cantonal. (Art. 1, LCSMU) Concrnant ctt loi, il faut rlvr qu ls débats n commission du Grand Consil ont mis n évidnc l fait qu l nsmbl ds partis tint la cohésion social comm un princip auqul doit tndr tout l action d l Etat. Ls opinions sur ls moyns à mttr n œuvr diffèrnt. La cohésion social st un objctif qu l on chrch à réalisr au nivau d la communauté t non d l individu. Un d ss principaux outils d promotion rst l action social d proximité, qui st un spécialisation rconnu ds profssions socials. Si la commun vnait à intrrompr ou à réduir fortmnt son invstissmnt à ct égard, ll n srait probablmnt plus n msur d rmplir ntièrmnt ss missions t obligations constitutionnlls. Ls débats au Grand Consil ont rlvé la nécssité d un complémntarité ntr l intrvntion à l échlon d la prsonn t l action collctiv, afin d miux répondr aux bsoins d la population dans son nsmbl. 6

7 LA VILLE DE GENÈVE, UNE COmmUNE EN mutation Dans un vill marqué par un brassag d populations d origins culturlls divrss, avc d grands disparités n trm d rvnus socioéconomiqus, la qustion d cohésion social st au cœur ds préoccupations. Au-dlà d un vision politiqu, l action social d proximité répond aux réalités émrgnts. Dpuis un quinzain d annés, la Vill connaît un mutation sans précédnt, avc ds inégalités trritorials très marqués. Sur ls 71 sous-scturs du Canton présntant ds signs forts, t mêm inquiétants d précarité, 44 sont situés sur l trritoir d la vill, soit nviron ls 2/3*. L cntr-vill t sa couronn suburbain, sont caractérisés par un rvnu annul brut médian particulièrmnt faibl, un taux d nfants scolarisés d origin modst important, un concntration d bas rvnus t d chômurs t un pourcntag élvé d bénéficiairs d subsids sociaux t d allocations d logmnt. Avc un marché du travail qui n rmplit plus l rôl régulatur t intégratur qui était l sin n périod d croissanc, un résau familial plus diffus, un augmntation ds souffrancs liés à la rconnaissanc social (juns sans formation, prsonns âgés isolés, tc.), touts ls catégoris socials sont touchés par cs changmnts structurls. En 2012, on not près d arrivés pour départs. La mixité culturll nationalités rcnsés dans l quartir d la Srvtt par xmpl - fait d la Vill d Gnèv un cité cosmopolit dont 55% ds habitant--s, sont nés à l étrangr. En accuillant 41% d la population du Canton, la Vill d Gnèv connaît un dnsité 6.4 fois supériur à cll du Canton. * Ls inégalités trritorials dans l canton d Gnèv, Rapport 2011 du CATI-GE (Cntr d Analys Trritorial ds Inégalités à Gnèv) Population résidnt du Canton (2012) 41% 59% Dnsité d population (habitants par hctar) 2012 Résidnts Vill d Gnèv Résidnts hors Vill d Gnèv Vill d Gnèv Canton d Gnèv Sourc : Sit intrnt d l OCSTAT : Communs gnvoiss Mouvmnt migratoir dans l Canton (2012) Vill d Gnèv Immigrés Emigrés Sourc : Sit intrnt d l OCSTAT : Mouvmnt migratoir par commun Canton d Gnèv ACTION SOCIALE DE PROXIMITÉ Points d rpèr

8 Bénéficiairs d l aid social au sns larg, par commun, n 2010 Taux d aid social, n % 14,7-20,8 9,2-14,6 5,2-9,1 0,2-5,1 Moynn canton : 12,4% Bénéficiairs d l aid social Total canton : Sourc : OFS - Statistiqu d l aid social / OCSTAT / Fond d cart : SEMO L Espac d quartir d Séchron organis régulièrmnt ds activités très populairs, notammnt lur famus Nuit du ju. 8

9 PARTENAIREs : UN RésEAU D ACTEURs «ls rpas autour d un tabl donnnt d la vi à mon rstaurant. J vois qu ds contacts s crént ntr ls clints habitués t ls prsonns âgés, ds rlations d quartir, voir amicals.» Thomas, gérant d un rstaurant partnair d l action autour d un tabl Dans tous ls quartirs, la Vill d Gnèv, grâc notammnt aux équips n charg d l action social d proximité, ntrtint un important résau d partnairs dans différnts scturs. En voici ls principaux : Administration publiqu ou parapubliqu : ls travaillurs t travailluss sociaux hors murs (TSHM), ls agnts d la polic municipal (APM), la polic cantonal, ls dirctions, ls nsignant--s t ls rsponsabls d bâtimnts scolairs ds écols, notammnt. Socio-sanitair : l Hospic général, l Institution gnvois d maintin à domicil, Caritas-Gnèv, l Cntr social protstant, l Burau d l intégration ds étrangrs, Pro Snctut, Pro Infirmis, Pro Juvntut, l médcin cantonal, n particulir. Socioéducatif t socioculturl : ls ludothèqus, ls Maisons d quartir t ls cntrs d loisirs. Associatif : ls associations d quartirs, ls associations d parnts d élèvs, ls associations d commrçants t ls institutions rligiuss. Dans l sctur privé : ds commrcs, ds rstaurants, ds régis immobilièrs. Bénévols : ils sont ux-mêms l fruit d la mobilisation par ls UAC ds acturs d quartir. Soutnus, ncadrés t coordonnés par ls équips UAC, ils participnt à lur tour à divrss actions avc ls habitant--s. L bénévolat st un moyn rconnu d participr à la vi d la cité, d rstr actif, d acquérir d nouvlls compétncs, d s sntir util t d fair d nouvlls rncontrs. A l occasion d la Journé intrnational ds prsonns âgés, l 1r octobr, un flash mob a réuni ls partnairs d l action social proximité sur la Plac ds Grotts. ACTION SOCIALE DE PROXIMITÉ Points d rpèr

10 missions, INFRAsTRUCTUREs ET OUTILs Unités d action communautair Au cœur d la vi local, ls Unités d action communautair crént t rnforcnt ls lins sociaux, favorisnt la mixité social t culturll t améliornt la qualité d vi dans ls quartirs. Ls UAC lancnt, accompagnnt ou soutinnnt la réalisation d projts répondant aux bsoins ds habitant--s jusqu à c qu ils ls prnnnt n charg d manièr autonom. Avc un connaissanc approfondi du trrain, ls équips UAC sont présnts dans ls consils d établissmnt scolair t ls platforms t coordinations d quartir. Ells assurnt l rlais ntr cs divrss instancs t l administration municipal. Ls Quatr Unités d action communautair : UAC Champl / Eaux-Vivs / Cité UAC Pâquis / Grotts / Saint-Grvais UAC Pâ Gro UAC Srvtt St Jan UAC Plainpalais / Jonction / Acacias UAC Srvtt / Saint-Jan Points Info-Srvics Ls Points Info-Srvics ont été mis n plac par ls UAC pour orintr t soutnir ls habitant--s dans lurs démarchs administrativs t la rchrch d information sur la vi d lur quartir. Tout prsonn, qull qu soit sa dmand, st orinté, écouté t aidé. Cs Points Info-Srvics prmttnt égalmnt aux prsonns s intérssant à la vi d lur quartir d s informr sur ls possibilités d ngagmnt bénévol. Dux mois après l ouvrtur, un prmir bilan fait état d 645 prsonns qui ont sollicité ls Points Info-Srvics, soit nviron un vingtain d dmands par jour. Ls Dux Points Info-Srvics : (Dux autrs complétront bintôt l dispositif) Plainpalais Ouvrt tous ls jours matin t après-midi Srvtt Ouvrt tous ls matins sauf l mardi FOCUs «Si l 99 tiss ds lins n tout gnr avc ls habitant--s, il s préoccup égalmnt d ss voisins, comm l cntr commrcial tout proch (Planèt Charmills). La dirction d c cntr commrcial st ravi d constatr qu ls nfants n traînnt plus dans ls allés du cntr durant ls jours d congé ou ls smains d vacancs. En contrparti, ll distribu ds bons qui srvnt à préparr ls goûtrs au cntr aéré l Abri.» in L. Ossipow, D.Bozzini, L Espac d quartir «l 99» dans Étud thnographiqu ds spacs d quartir : rlations socials t ngagmnts au sin d l Espac 99 à Gnèv, HETS, Uni Nuchâtl, 2013, p UAC Plainpalais Jonction

11 Espacs quartir aîné--s Ls Espacs quartir aîné--s sont gérés par ls UAC t mis à disposition ds clubs d aîné--s (1500 mmbrs nviron) t d associations indépndants. Cs spacs offrnt aux prsonns âgés ds activités prochs d chz lls, n complémnt aux programms t animations proposés par Cité Sniors. Cs activités ont pour vocation d crér ds lins t d favorisr la participation ds sniors à la vi d lur quartir. La mis à disposition ds spacs pour divrss associations (Gym sniors, clubs d échcs, associations d habitant--s, forums d discussion, tc.) prmt un utilisation optimal ds locaux t un larg variété d activités. âquis otts Ls Nuf Espacs quartir aîné--s : Espac quartir Champl Espac quartir Plainpalais Espac quartir Eaux-Vivs Espac quartir Saint-Jan Espac quartir Grotts Espac quartir Srvtt Espac quartir Jonction Espac quartir Viussux Espac quartir Pâquis Espacs d quartir Ls Espacs d quartir rgroupnt, dans un mêm bâtimnt, ds équipmnts publics t ds spacs à disposition ds habitant--s du quartir qui s côtoint dans un liu convivial, multiculturl t multi-générationnl. UAC Eaux-Vivs Champl Ls équipmnts rmplissnt un doubl objctif : Offrir aux habitant--s ds infrastructurs municipals, tlls qu crèchs, rstaurants scolairs, ludothèqus, locaux pour activités culturlls, tc. Mttr à disposition ds associations t ds habitant--s ds locaux afin d lur prmttr d dévloppr ds activités culturlls t d organisr ds fêts. La mis à disposition d spacs st organisé sur la bas d un contr-prstation n favur du quartir. Ls associations présnts t ls activités proposés sont choisis par un consil d maison, après un appl à projts. Ls Dux Espacs d quartir : L 99 Espac d quartir, Ru d Lyon 99 Espac d quartir Séchron, Avnu Blanc 7 ACTION SOCIALE DE PROXIMITÉ Points d rpèr

12 REssOURCEs humaines Disposr d équips d collaboraturs t collaboratrics dans ls quartirs constitu un opportunité d valorisr l action d la Vill, notammnt grâc aux partnariats avc l sctur associatif local, ls habitant--s t ls autrs institutions. Bénéficir d un appui local fort favoris la cohérnc d l intrvntion d la Vill t d ss srvics t prmt d améliorr la complémntarité ds compétncs à disposition. Proximité t collaboration Ls consillrs t consillèrs n action communautair sont ds travaillurs sociaux d proximité. Ils proposnt ds solutions à un bsoin ou un problèm n valorisant ls rssourcs ds habitant--s t n soutnant ls initiativs locals. Lurs compétncs sont multipls : ils rnforcnt ls lins sociaux ntr ls habitant--s ds quartirs, gèrnt ds spacs t infrastructurs, offrnt un soutin administratif aux bénéficiairs t mènnt ds activités n assurant la collaboration avc l nsmbl ds partnairs. Exprts d lur quartir, ils participnt à ds diagnostics utils à d autrs srvics d la Vill ou à d autrs institutions, par xmpl pour l Srvic ds spacs vrts t la réflxion sur l usag ds parcs. Prsonnl mployé par l Administration municipal (posts d travail prmannts) Administration municipal Départmnt d la cohésion social Srvic social Action communautair Nb posts Pourcntag 100% 11% 2% 1% % 75% 50% 25% 0 0% Sourc : Projt d budgt 2014, Vill d Gnèv 12

13 REssOURCEs FINANCIÈREs Chargs du Srvic social En millirs d francs Srvic Budgt 2014 Budgt 2013 Compts 2012 Dirction - action social cntralisé Action communautair (CAS) Action social Immubls avc infirmris Aîné--s Exclusion Total Sourc : Projt d budgt 2014, Vill d Gnèv L budgt du Srvic social s mont à 37.8 millions d francs. Il st stabl dpuis plusiurs annés. Si on compar c budgt au budgt 2013 t aux compts 2012, on not mêm un baiss significativ, du au transfrt d subvntions liés à l action social, qui sont désormais géré par l Unité Vi associativ, à la dirction du Départmnt d la cohésion social t d la solidarité. C budgt s divis n cinq scturs d taill inégal, dont clui d l action communautair qui rprésnt la part la plus important, soit CHF 10.8 millions ou 28,5% ds dépnss totals du Srvic social. Si l on considèr ls compts d la Vill présntés par politiqu publiqu, l budgt d l action communautair st intégré dans la rubriqu «58. Aid social», qui présnt un total d CHF 56.6 millions, soit moins d 5% ds dépnss totals d la Vill. Ctt rubriqu «58. Aid social» comprnd l budgt du srvic social, à l xclusion du sctur aînés (rubriqu «35. Autrs loisirs») ainsi qu l total ds subvntions attribués par l Unité Vi associativ à ds associations activs dans l domain social. L budgt d CHF 10.8 millions d l action communautair comprnd nviron CHF 2.7 millions d frais ds locaux mis à disposition ds Cntrs d action social d l Hospic général, ds Cntrs d maintin à domicil t ds antnns d maintin à domicil d l IMAD, qu la Vill financ conformémnt à la loi (LIASI t LSDOM rspctivmnt). Ls chargs d prsonnl rprésntnt 44% du budgt d l action communautair. Rvnus d l action communautair n 2014 Chargs d l action communautair n % 35% 2% 67% Rvnus divrs Subvntions acquiss Rvnus ds bins 44% 13% 7% 2% Chargs d prsonnl Imputations intrns Bins srvics t marchandiss Amortissmnts Subvntions accordés Total : CHF 1,2 milion Sourc : Projt d budgt 2014, Vill d Gnèv Total : CHF 10,8 milions Sourc : Projt d budgt 2014, Vill d Gnèv ACTION SOCIALE DE PROXIMITÉ Points d rpèr

14 Actions Avc un cntain d actions par anné, ls profssionnl-l-s d l action social d proximité sont présnt--s dans tous ls quartirs d la Vill d Gnèv. Ls intrvntions sont divrsifiés t s adrssnt à d multipls publics (prsonns âgés, famills, migrants, nfants ). Ls actions déployés à ds échlls différnts, du ptit group d prsonns à clls d l nsmbl d un quartir, ont pour point commun d s construir à partir d la réalité du trrain, d résaux d acturs institutionnls ou associatifs. Un travail prmannt d rpérag prmt aux équips d disposr d un très bonn connaissanc ds bsoins t ds rssourcs disponibls. Crtains actions naissnt dans un liu précis t prnnnt nsuit l chmin d autrs quartirs, pour l bin-êtr d un autr population. D autrs sont spécifiqus à un quartir t répondnt à ss bsoins très précis. Ls intrvntions puvnt êtr classés slon quatr thématiqus liés aux bsoins xprimés par la population : soutnir la parntalité favorisr l intégration promouvoir la solidarité d proximité promouvoir l usag social ds spacs publics favorisr la participation à la vi du quartir FOCUS Ethnopoly C st un pu l Monopoly d la divrsité culturll! L princip du ju st simpl : ds groups d élèvs sont accuillis par ds habitant--s chz ux. Pndant un vingtain d minuts, ls adults lur font découvrir un aspct d lur cultur : ancdots, jux, spécialités culinairs tc. Quant aux élèvs, ils doivnt répondr à un qustion posé par lurs hôts. C ju grandur natur favoris ls lins ntr ls famills migrants t l écol. Ls UAC ls organisnt n étroit collaboration avc divrs partnairs, dont ls établissmnts scolairs (Viussux, Franchiss, Charmills, Sujt, Eaux-Vivs), ls associations d parnts d élèvs, ls Maisons d quartir t ls cntrs d loisirs. Ctt animation prmt d rssrrr ls lins ntr générations t d favorisr un millur compréhnsion mutull à l échll du quartir. Cntr aéré l Abri Pndant ls vacancs scolairs d févrir t d octobr, nviron 200 nfants vinnnt chaqu jour profitr d l accuil libr au 99-Espac d quartir. FOCUS écol ds mamans L projt Écol ds mamans propos aux mèrs d élèvs allophons n situation d isolmnt t d précarité d suivr tout au long d l anné scolair ds cours d français. Ctt activité xist aujourd hui dans trois établissmnts scolairs du Résau d Ensignmnt prioritair : Pâquis cntr, Europ-Charmill t Cité Jonction. Ell a commncé n 2009 à Pâquis cntr suit à l obsrvation par l éducatric d ct établissmnt d la situation d précarité social t financièr d plusiurs mèrs d élèvs. Ctt préoccupation a été rlayé par l équip UAC ds Pâquis. L projt Ecol ds mamans a pu ainsi commncr grâc à la collaboration ntr l Burau d l intégration ds étrangrs, la dirction général d l nsignmnt primair t la Vill d Gnèv. Au-dlà du soutin financir qui st aujourd hui apporté à ctt activité, ls UAC soutinnnt ls trois associations «Ecol ds mamans» dans lurs démarchs administrativs. Ells font connaîtr aux mamans ls rssourcs du quartir pour facilitr lur intégration. Ls UAC ls aidnt ainsi à s familiarisr avc ls liux, ls activités t ls prstations proposés par ls partnairs t l administration municipal. Accuil ds habitant--s Ls Unités d action communautair, avc lurs partnairs locaux, organisnt ds parcours guidés pour ls nouvaux habitant--s. Ls visits mnés par ls habitant--s du quartir ls mènnt d un institution à un autr n rpérant ls nombrux liux à disposition. Ls rssourcs du quartir, qu cla soit à Saint-Jan, à la Jonction, à Plainpalais ou aux Eaux-Vivs, sont présntés à chaqu fois à plusiurs dizains d prsonns. «Lorsqu nous avons voulu lancr un association, nous avons fait appl à l Unité d action communautair d notr quartir. Nous avons rçu ds consils t du soutin pour élaborr notr projt. Nous avons pu rncontrr d autrs prsonns du quartir intérssés à s invstir.» José, bénéficiair 14

15 Action impôts Chaqu anné, ls habitant--s puvnt rcvoir d l aid pour rmplir lur déclaration d impôts dans quatr quartirs différnts prsonns ont rçu c soutin administratif n Cs prmanncs sont proposés ntr févrir t avril dans divrs locaux comm ds Espacs quartir aîné--s ou ls Unités d action communautair. Potagrs urbains Près d 60 jardints ont été mis à disposition ds habitant--s n Outr ls bénéficiairs dircts, l travail d la trr st positif pour un nombr important d acturs associés plus ou moins dirctmnt au projt t mis n lin par ls UAC : écols voisins, nsignant--s, élèvs t nombruss prsonns ayant assuré l ntrtin ds parclls. «J ai 85 ans. J vins aux rpas autour d un tabl chaqu smain mais l rst du tmps j mang tout sul alors j suis hurus quand l mrcrdi arriv. J aim aussi allr fair d la pintur à l Espac quartir aîné--s t jour aux carts.» Grti, bénéficiair FOCUs AUTOUR D UNE TABLE Un fois par smain, ds prsonns âgés accompagnés par un bénévol, s rndnt dans un rstaurant du quartir pour l rpas d midi. Ctt prstation rprésnt un altrnativ au rpas srvi à domicil par l Institution Gnvois d Maintin à Domicil (IMAD) qui pai la différnc. Ainsi, pour l mêm prix, ls aîné--s bénéficint d un sorti dans un rstaurant proch d lur domicil. Afin d luttr contr l isolmnt ds prsonns âgés, ls Unités d action communautair coordonnnt l organisation t ls bénévols pour cs rpas chalurux dans 7 quartirs d la Vill. En 2012, 5000 rpas ont été srvis à 160 sniors dans 17 rstaurants partnairs t avc l soutin d 27 bénévols. C rpas rprésnt un momnt d convivialité, souvnt très attndu par ls participant--s. Pour ds sniors isolés, parfois pu mobils, cs sortis prmttnt d tissr ds lins sociaux à l échll du quartir. La Fêt ds voisins Ls habitant--s d la Vill d Gnèv prnnnt contact avc l Srvic social pour l organisation d un fêt ds voisins dans lur immubl. Ls supports diffusés par ls UAC touchnt chaqu anné plusiurs millirs, voir plusiurs dizains d millirs d prsonns à Gnèv. Forum Sniors Ls UAC assurnt l organisation t la coordination d rndz-vous régulirs pour ds groups d prsonns âgés à l échll d un quartir. Pndant cs rncontrs, ils élabornt ds solutions aux problèms qui ls concrnnt. Plusiurs dizains d prsonns discutnt ainsi d un thèm choisi n amont (la solitud, l sntimnt d insécurité, bin mangr pour bin viillir...). FOCUs PARC GEIsENDORF : ANImATIONs EsTIVALEs Ds cours d gymnastiqu, d dans t d sport sont organisés par ls associations du quartir, notammnt pour ls juns t ls sniors. Trrass, chaiss longus, musiqu, jux t grillads complètnt l offr d divrtissmnts. Ls animations d été rprésntnt un modèl convivial d réappropriation d l spac public par ls habitant--s. Il n résult un baiss significativ ds incivilités t un apaismnt, slon l appréciation d la polic municipal t d la gndarmri. L parc rprnd sa fonction d spac d détnt t d loisir pour ls habitant--s. Pour attindr c résultat, l UAC réalis un diagnostic d la situation, mobilis ls intrvnant--s (habitant--s, associations, écol, polic, tc.), coordonn ls réalisations t évalu ls ffts. Ctt action rpos sur l ngagmnt ds différnts acturs t actrics ainsi qu sur ls intrvntions complémntairs d la polic t d l UAC. ACTION SOCIALE DE PROXIMITÉ Points d rpèr

16 on communautair Srvtt/St-Jan, l Forum 1203, (APE), l écol d St-Jan t ds habitants vous accuillnt roposnt un parcours accompagné pour vous présntr ls liux disposition dans l quartir d St-Jan. 0 n d Quartir, chmin François-Furt 8 St-Jan 12 : Mirjana Farkas Imprssion : Vill d Gnèv Accuil ds habitants d St- Samdi 5 octobr 2013 à 9h30 Vnz découvrir ls richsss d votr quartir : ss associations, ss spacs publics, ss l lors d un visit guidé Départ : Maison d quartir Ouvrt à tous, grat FOCUS Contrats d quartir Au cœur du dispositif n matièr d procssus participatif, ls Contrats d quartir sont conçus comm ds ngagmnts formls établis ntr la Vill t ds habitant--s élu-s par lurs pairs. Lors ds conférncs d quartir, sorts d assmblés plénièrs, rassmblant habitant--s, commrçant--s t associations, tous puvnt participr au débat t formulr ds propositions. Un commission d coordination réunissant ds rprésntant--s élu--s du quartir, ainsi qu ds srvics municipaux, srt d instanc d pilotag à ctt démarch. Son rôl principal st d inscrir l nsmbl ds élémnts énoncés sur un fuill d rout, qui après avoir été validé par l assmblé, st transmis aux autorités. Ls UAC ont pour mission d assurr l accompagnmnt méthodologiqu t participatif ds Contrats d quartir, la mobilisation ds associations t ds habitant--s, la communication t l bon déroulmnt d l nsmbl. Parols d quartir Pour fair l point sur ls principaux njux qui marqunt un quartir ou son évolution, la Vill organis régulièrmnt ds rncontrs ntr élus, administration t habitant--s d un quartir. En amont, un travail d rcnsmnt ds doléancs t ds bsoins st organisé par l équip UAC, qui prmt un échang constructif. Après c momnt d échang, ls ngagmnts pris par ls administrations t ls élus sont consignés t suivis par ls UAC. L Point Info-srvics d la ru Danct accuill ls habitants, bin au-dlà du quartir d Plainpalais. 16

17 V nd rd i an ab ibli -C oth èqu... har 02 ww2 41 w laf 6 t 7 d svo isi ns.ch mi lls ias acac B ât i c lu s phs o s o phil POINTs FORTs janvir : Conférnc d quartir Aménagmnt d la plac ds Grotts 11 au 15 févrir : Vacancs au cntr aéré L Abri Accuil t animations pour ls nfants du quartir 21 au 28 mars : Smain contr l racism Favorisr l intégration t promouvoir la divrsité 27 avril : Fêt du Printmps au 99-Espac d quartir L squar d l Europ avc musiqus, danss t cuisins du mond 31 mai : 10 ans d la Fêt ds voisins Un trottoir ou un jardin pour fair connaissanc Eté 2013 : Animations stivals dans tous ls quartirs Pas bsoin d partir loin pour s dépaysr 19 sptmbr : Inauguration du prmir Point Info-Srvics à la ru Danct Favorisr l accès aux informations socials d proximité 27 sptmbr : Nuit du ju à l Espac d quartir Séchron Jass, mah-jong t surf n sall 28 sptmbr : Croisièr ds aîné--s sur l Léman 450 sniors mbarqunt sur un batau d la CGN 30 sptmbr : Inauguration du potagr urbain d Bauliu Jardinag t lin social 1r octobr : 1èrs Promotions sniors t Journé intrnational ds prsonns âgés Un rich programm d activités autour ds rncontrs intrgénérationnlls v, Gnè socia vill Décmbr : Publication ds 7 brochurs «Près d chz vous» Qul activ ls loisir ités d mon s pour nfar ES IE n t? OL ART R PAE QU D OUVERTUR 19 sptmbr E fêt prin du tm ps tr inis èv n adm G r d sill air n, m, co INFO f rno n CUIS al razzo I is S Ba A n r RTIS NES DU n o i r t si M T us ino nd um c a s S illa ANIM ES DU QUONDE ET S E Rn di ds M RuàuH V E rt T E s ARTI Gu A i p T t o CL IONds n ONCtmps arftfma am Epartagés R S LU fêts vit P L A qu is nn 8 0 Ch E R s 0 M s in irduu D aianlapa L A La V T D h u S A 8 d I o nct Q, I R i p v S l 1 V l S U C n t 22 P E à i la 0a écou H u S E 8 r É D CTA ES AU su Pl br 3 Ro t ac t, infor m 7 4 d m com LÂCHENFANT X PUCESCLES t pt 0t -0 pagn, orin s on t da S 9 m ER D ns la ACTION SOCIALE DE PROXIMITÉ i 1 Bl dém E BA ud arch J pac Points d rpèr 2013 LLO s SERV gn SA ICES E air gn vill- www. ati P IN T -J 8 a l a p n i 3 m l a ion p G ai t nè 20 v 3 jonc NS 17

18 GLOSSAIRE LCASS LSDom LCSMU IMAD BIE CSP SOC UAC EdQ EaQ Abri Loi sur ls Cntrs d action social t d santé Loi sur l résau d soin t d maintin à domicil Loi rlativ à la cohésion social n miliu urbain Institution gnvois d maintin à domicil Burau d l intégration ds étrangrs Cntr social protstant Srvic social d la Vill d Gnèv Unité d action communautair Espac d quartir, équipmnt qui rgroup, dans un mêm bâtimnt, ds équipmnts publics t ds spacs ouvrts à disposition ds habitant--s du quartir. Espacs aîné--s quartir, spacs gérés par ls UAC t mis à disposition ds clubs d aîné--s t d associations indépndants. Accuil libr ds nfants après l écol t pndant ls vacancs scolairs organisé au 99_ EdQ par l équip sur plac t ls nombrux partnairs du quartir. 18

19 POUR EN savoir PLUs Découvrz la vi ds quartirs gnvois n récit t imags : Ls UAC sur l sit d la Vill d Gnèv : action-communautair-spacs-quartir/ units-action-communautair-uac/ Ls EdQ sur l sit d la Vill d Gnèv : action-communautair-spacs-quartir/ spacs-quartir/ Départmnt d la cohésion social t d la solidarité Ru d l Hôtl-d-Vill Gnèv Srvic social d la Vill d Gnèv Ru Dizrns Gnèv UAC Pâquis / Grotts / Saint-Grvais Ru Jan-Antoin Gautir Gnèv UAC Eaux-Vivs / Champl / Cité Ru d Montchoisy Gnèv UAC Srvtt / Saint-Jan / Ptit-Saconnx Ru Hoffmann Gnèv UAC Plainpalais / Jonction / Acacias Ru Prévost-Martin 4bis 1205 Gnèv Point Info-Srvics Plainpalais Ru Danct Gnèv Point Info-Srvics Srvtt Ru Hoffmann Gnèv L 99-Espac d quartir Ru d Lyon Gnèv Espac d quartir Séchron Avnu Blanc Gnèv Sall du Trrau Ru ds Trraux-du-Tmpl Gnèv Sall du Clos Voltair Ru d Lyon Gnèv ACTION SOCIALE DE PROXIMITÉ Points d rpèr

20 Imprssum Rédaction t coordination Départmnt d la cohésion social t d la solidarité Rnsignmnts Srvic social Ru Dizrns Gnèv Crédits photographiqus Vill d Gnèv Réalisation LUNIC SA Imprssion Cntral municipal d achat t d imprssion Imprimé à 250 xmplairs Décmbr 2013

ATR : le cahier des charges

ATR : le cahier des charges ATR : l cahir ds chargs On ntnd par Tourism Rsponsabl, un tourism visant à : Encouragr l dévloppmnt d un tourism qualitatif pour un découvrt authntiqu ds régions d accuil t d lur cultur ; Villr à c qu

Plus en détail

é - J a n v ie r N 19 Depuis 2011, le service petite enfance du Centre Intercommunal d Action Sociale et le Centre Social et

é - J a n v ie r N 19 Depuis 2011, le service petite enfance du Centre Intercommunal d Action Sociale et le Centre Social et 1 N 19 017 r i r v é -F - J a n v i r Dpuis 011, l srvic ptit nfanc du Cntr Intrcommunal d Action Social t l Cntr Social t d Prévntion d Figac s sont ngagés dans un démarch commun dstiné à élaborr un plan

Plus en détail

Vendredi 30 Juin 2017 à 19h30 Salle Domino. Présentation des Résultats du Questionnaire Citoyen

Vendredi 30 Juin 2017 à 19h30 Salle Domino. Présentation des Résultats du Questionnaire Citoyen Vndrdi 30 Juin 2017 à 19h30 Sall Domino Présntation ds Résultats du Qustionnair Citoyn En 2013, 1840 ménags étaint rcnsés à Dscarts. Un maximum d qustionnairs a été distribué dans chacun d lurs boîts aux

Plus en détail

DE L. Dossier de sponsoring et de partenariat entreprises. Pour des enfants défavorisés d Haïti

DE L. Dossier de sponsoring et de partenariat entreprises. Pour des enfants défavorisés d Haïti MARCHE DE L Pour ds nfants défavorisés d Haïti Dimanch 14 octobr 2012 d 11 h à 17 h 30 Quai du Mont-Blanc Gnèv Dossir d sponsoring t d partnariat ntrpriss Trr ds Homms Suiss ch. Frank-Thomas 31 1223 Cologny

Plus en détail

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places)

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places) La résidnc «La Filostt» st un liu d vi accuilnt, sécurisant t raffiné. Résidnc pour Prsonns Agés Un équip d soignants attntifs t disponibls accompagn ls résidants. Un cuisin soigné t équilibré ravit l

Plus en détail

Contacts. logements protégés à Ecublens. Alterimo Sàrl Route de Prilly 23 CH Crissier

Contacts. logements protégés à Ecublens. Alterimo Sàrl Route de Prilly 23 CH Crissier logmnts protégés à Ecublns Contacts Altrimo Sàrl Rout d Prilly CH - 0 Crissir 0 0 0 info@altrimo.ch www.altrimo.ch concption graphiqu Antistatiqu.nt txts Chantal-Ann Jacot photos photocas.com architcts.ch

Plus en détail

ÈÈQualité. ÈÈRéactivité Disponible 24h/24 et 7j/7, IZIMÔME répond à toutes les situations, même les plus urgentes!

ÈÈQualité. ÈÈRéactivité Disponible 24h/24 et 7j/7, IZIMÔME répond à toutes les situations, même les plus urgentes! Binvnu chz! Comm dans touts ls famills, l mploi du tmps st souvnt chargé, ntr l travail, ls courss Et tout c qu l on n put pas prévoir! C st là qu intrvint IZIMÔME! Votr agnc IZIMÔME st un ntrpris indépndant

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004 t évolution ds PEA bancairs au quatrièm trimstr Sur la bas ds résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 30 JUILLET 2008 DELIBERATION N CR-08/02.321 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Schéma régional pour la cultur t l patrimoin - Stratégi régional pour ls langus t culturs régionals - Programm régional

Plus en détail

Grille-horaire de l enseignement primaire ordinaire organisé par la Communauté française.

Grille-horaire de l enseignement primaire ordinaire organisé par la Communauté française. CIRCULAIRE n 3646 DU 01/07/2011 OBJET : Grill-horair d l nsignmnt primair ordinair organisé par la Communauté français. Résaux : Communauté français Nivaux t srvics : Fondamntal (primair ordinair) Périod

Plus en détail

Préposée ou préposé aux renseignements

Préposée ou préposé aux renseignements Pag 1 sur 5 Préposé ou préposé aux rnsignmnts Numéro 24910RS93470001 Ministèr ou organism Fonction publiqu du Québc Région Touts ls régions Corps-class d'mplois 249.10 - Préposé aux rnsignmnts Catégori

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011

CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011 CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011 OBJET : Modalités d organisation d l nsignmnt scondair spécialisé n altrnanc. La collaboration t la coopération avc un CEFA Résaux : CF Nivaux t srvics : Scondair (Spéc)

Plus en détail

Compte rendu du groupe de discussion auprès des adolescentes de 4 secondaire Polyvalente Marcel-Landry, 19 novembre 2009

Compte rendu du groupe de discussion auprès des adolescentes de 4 secondaire Polyvalente Marcel-Landry, 19 novembre 2009 Nombr d participants : 6 étudiants d 4 scondair ayant rçu l offr d vaccination contr l VPH à l automn 2008 (4 vaccinés, 2 non vaccinés) 1. Si j vous dis «VPH», à quoi ça vous fait pnsr? Qulls imags vous

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003 t évolution ds PEA bancairs au duxièm trimstr 23 D après ls résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances.

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances. B60 MAJ.06-2015 path%/1/0 path%/1/1/0 path%/1/2/3 path%/1/2/4 path%/1/3/4 path%/1/1/1 path%/1/1/2 path%/1/1/3 path%/1/1/4 path%/1/2/1 path%/1/2/2 path%/1/3/1 path%/1/3/2 path%/1/3/3 path%/1/3/5 path%/1/3/6

Plus en détail

Certification Cahier des charges Rénovation des CQP de la branche. OPCA Commerce & Distribution -----

Certification Cahier des charges Rénovation des CQP de la branche. OPCA Commerce & Distribution ----- Crtification 2014 Cahir ds chargs Rénovation ds CQP d la branch OPCA Commrc & Distribution ----- Branch profssionnll Commrc d détail d l horlogri-bijoutri Appl à propositions du 26 novmbr 2014-1 - 1. PRÉSENTATION

Plus en détail

RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'est non!

RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'est non! Réunion Publiqu à Grnobl 29 sptmbr 2015 RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'st non! avc Roland Hubrt, scrétair général du SNES 1/24 1. Introduction : Ls grands princips d la réform 2. Ctt réform n'améliorra

Plus en détail

PROMOTION Rue Henri Déglin ÉSIDENCES ellier Rue S HARLES V Rue Sellier R. Philippa de Gueldre t Adam igisber R. S

PROMOTION Rue Henri Déglin ÉSIDENCES ellier Rue S HARLES V Rue Sellier R. Philippa de Gueldre t Adam igisber R. S PROMOTION Connu dans l mond ntir grâc à la Plac Stanislas (inscrit au Patrimoin Mondial d l UNESCO), Nancy st un vill aux multipls factts : historiqus, culturlls t économiqus. Vill d art, Nancy a largmnt

Plus en détail

Une démarche partagée. en faveur de la restauration et de la préservation de l eau sur le bassin de la Vienne

Une démarche partagée. en faveur de la restauration et de la préservation de l eau sur le bassin de la Vienne Un démarch partagé n favur d la rstauration t d la présrvation d l au sur l bassin d la Vinn Ls caractéristiqus du bassin amont d la Vinn Sctur d têts d bassin (sourcs t zons humids) d la Vinn, d la Mauld,

Plus en détail

AIDE ET SOINS À DOMICILE

AIDE ET SOINS À DOMICILE AIDE ET SOINS À DOMICILE L Aid au Maintin A Domicil offr un appui à tout prsonn nssitant ds t un assistanc. Tous nos sont rmboursés par l assuranc d bas A.M.A.D Vaud 021.711.41.22 079 694.27.36 sit wb:

Plus en détail

S.E.S.S.A.D. LIMAREL NOTES : S ervice d É ducatio n Spéciale et de Soins. Á Domicile

S.E.S.S.A.D. LIMAREL NOTES : S ervice d É ducatio n Spéciale et de Soins. Á Domicile NOTES : S.E.S.S.A.D. LIMAREL S rvic d É ducatio n Spécial t d Soins Á Domicil SESSAD départmntal Association MSA Srvics Limousin 19160 LIGINIAC tl: 05 55 93 42 85 mail: sssad.limousin@msasrvics.fr Dat

Plus en détail

Le Samedi 4 juin Martigues

Le Samedi 4 juin Martigues Sorti Famills avc l cntr social t culturl La Provnc L Samdi 4 juin 2016 s l l o r u g i F d c r a P Martigus À Départ à 9h Rtour à 17h30 Au cntr social Prévoir votr piqu-niqu TARIF d la sorti Pnsz à t

Plus en détail

u n cé e i sp e n Une éd s r r é e d V e

u n cé e i sp e n Une éd s r r é e d V e u q i r é m u n é L'idntit cé ly u a ir a im col pr é l' d l b a s i sp n d in n o i t a c u Un éd aills s r V d i m Acadé MDE78 la d is d r a m ls 6 mai 2014 L'idntité numériqu Un éducation indispnsabl

Plus en détail

L entreprise est pour moi la suite logique de mes études. Nous accumulons des connaissances, nous

L entreprise est pour moi la suite logique de mes études. Nous accumulons des connaissances, nous JEU Témoignag L ntrpris st pour moi la suit logiqu d ms étuds. Nous accumulons ds connaissancs, nous apprnons un métir qui trouv nfin son application concrèt. L ntrpris, c st l ntré dans la vi activ, la

Plus en détail

Certification Cahier des charges Etude d opportunité et création de CQP. OPCA Commerce & Distribution -----

Certification Cahier des charges Etude d opportunité et création de CQP. OPCA Commerce & Distribution ----- Crtification 2014 Cahir ds chargs Etud d opportunité t création d CQP OPCA Commrc & Distribution ----- Branch profssionnll du Négoc t prstations d srvics dans ls domains médico-tchniqus Appl à propositions

Plus en détail

Progression de la maîtrise des compétences au cycle 4

Progression de la maîtrise des compétences au cycle 4 Progrssion d la maîtris ds compétncs au cycl S rpérr dans l tmps attndus d fin d attndus d fin d attndus d fin d cycl Situr un fait dans un époqu ou un périod donné associr un dat t un événmnt xpliqur

Plus en détail

FORUM. du 27 Septembre au 1er octobre 2016 DOSSIER DE SPONSORING EDITION. à la salle de conférence de Ouaga Aujourd hui et demain, c est nous!

FORUM. du 27 Septembre au 1er octobre 2016 DOSSIER DE SPONSORING EDITION. à la salle de conférence de Ouaga Aujourd hui et demain, c est nous! INDUSTRIES-NTIC INFORMATIQUE AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE BTP-ENERGIE DEVELOPPEMENT DURABLE DOSSIER DE SPONSORING SERVICES AUX ENTREPRISES COMMERCE BANQUE FINANCE IMMOBILIER TELECOM EDUCATION FORMATION

Plus en détail

LA RÉNOVATION URBAINE À ANGERS

LA RÉNOVATION URBAINE À ANGERS ANGERrSno2s1 quarttirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > É > > Éq LA RÉNOVATION URBAINE À ANGERS n o g i P d n a r G r i t r L qua g a s i v d chang DOSSIER DOS SSIER D DE

Plus en détail

Bibliothèque Mazarine

Bibliothèque Mazarine Bibliothèqu Mazarin Collctions Histoir Srvics Histoir Ls origins d la Bibliothèqu Mazarin sont liés aux collctions prsonnlls du cardinal Juls Mazarin, principal ministr du roi d Franc d 1643 à 1661. Rassmblés

Plus en détail

Mériba. Maison de Soins Psychiatriques. Service mix

Mériba. Maison de Soins Psychiatriques. Service mix Mériba Maison d Soins Psychiatriqus t bilisé hiatriqu sta Srvic mix c y s p l b u o nt d un tr nns souffra o rs p r u o P dvraint êtr ls i u q c t n étai s comm s ils n g s l z it» (Goth) tr ê «Tra t n

Plus en détail

Février Vacances d hiver. pour les 6-16 ans

Février Vacances d hiver. pour les 6-16 ans Févrir 2008 Vacancs d hivr pour ls 6-16 ans 6 à 8 ans Jarsy p. 3 9 à 11 ans Pralognanla-Vanois p. 4 12 à 13 ans Lurisia p. 5 14 à 16 ans Artésina p. 6 Modalités d inscriptions p. 7 artir à la découvrt

Plus en détail

Numéro 10 I Décem. des Fêtes!

Numéro 10 I Décem. des Fêtes! br 2011 Numéro 10 I Décm diplômés Srvics aux s n o t i a h u o s Nous vous d o i r é p l b un agréa ds Fêts! Voux ds Fêts 2011 d José Arsnault Bonjour, Nous profitons d c momnt d fin d anné pour nous adrssr

Plus en détail

En 2006 «Cigale» a accueilli 66 nouveaux clients. Ils ont fait appel à nos services selon la répartition suivante :

En 2006 «Cigale» a accueilli 66 nouveaux clients. Ils ont fait appel à nos services selon la répartition suivante : Rapport annul 2006 1) Statistiqus En 2006 «Cigal» a accuilli 66 nouvaux clints. Ils ont fait appl à nos srvics slon la répartition suivant : Consultation : 20 Consultation anonym par Intrnt : 16 Suivi

Plus en détail

Appui aux entreprises

Appui aux entreprises Pourquoi crér sa structur à Hong Kong? Un asil d stabilité t d prospérité Systèm juridiqumnt basé sur la Common Law britanniqu 1 sur l indic Economic Frdom (2012) du Wall Strt Journal pour la 19 r anné

Plus en détail

La grande spirale de la paix

La grande spirale de la paix OEuvr pontifical d l nfanc missionnair (Tiré du rcuil l'abc d'un mond ami. Édition Mond'Ami, 00. pp. 0ss) La grand spiral d la paix Âg : 8 à ans Où : Écol, paroiss, group d catéchès t famill Objctif :

Plus en détail

CFA. Centre. de Formation des Apprentis. CFA du Travail Social de Lorraine IRTS de Lorraine. du Travail Social.

CFA. Centre. de Formation des Apprentis. CFA du Travail Social de Lorraine IRTS de Lorraine.  du Travail Social. 51% 63% 2èm anné 59% 71% 73% 2èm anné 69% 81% 3èm anné 70% 78% 98% L salair ds apprntis st xonéré ds cotisations patronals, n totalité pour ls ntrpriss d moins d 11 salariés, partillmnt pour ls ntrpriss

Plus en détail

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat Un xtnsion plin d tndrss par Antoin Bauza & Corntin Lbrat CHIBIS_rgls_09032015.indd 1 13/03/2015 15:44:50 P L t M REPRODUCTION DES PANDAS La saison ds accouplmnts ds pandas s étal d mars à mai. En captivité

Plus en détail

S installer. en Isère!

S installer. en Isère! S installr n Isèr! CNGE 3-4- NOVEMBRE 01 Bourgoin-Jalliu Vinn Isèr rhodaninn Voironnais Chartrus Où s installr n Isèr? Pont GrnoblSt-Goirs Haut-Rhôn dauphinois 73 7 La réciprocité st l gag d réussit d

Plus en détail

PLANIFICATION PREPARATION PHYSIQUE SAISON

PLANIFICATION PREPARATION PHYSIQUE SAISON Entrainur/Coach : BONNET Sébastin (06.48.35.68.21) PLANIFICATION PREPARATION PHYSIQUE SAISON 2017-2018 La préparation physiqu proposé s vut êtr général (PPG : 7 smains) du Lundi 26 Juin 2017 au Mardi 15

Plus en détail

L édition Les parfums de l Art Culinaire. ème.

L édition Les parfums de l Art Culinaire. ème. L édition 2016 Ls parfums d l Art Culinair http://lsscalsdugout.fr 9 èm Samdi 24 t dimanch 25 sptmbr 2016 Ls Escals du Goût à Sarrbourg Un évènmntil rconnu Dpuis 2007 un incontournabl rndz-vous ntr ds

Plus en détail

Avant-propos. Remerciements. Programme de français en immersion 2 année

Avant-propos. Remerciements. Programme de français en immersion 2 année Avant-propos Rmrcimnts C programm d étuds s adrss aux nsignants d la 2 anné du Français n immrsion t précis ls apprntissags du Français n immrsion pour ls élèvs à c nivau. Il fournit l information d bas

Plus en détail

6. Echanges et taux de change

6. Echanges et taux de change 6. Echangs t taux d chang Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapitr 29 6.1. Flux d bins t srvics 6.1.1.Facturs influnçant ls XN préférncs ds consommaturs pour ls bins intériurs ou étrangrs prix ds

Plus en détail

Février Vacances d hiver. pour les 6-16 ans

Février Vacances d hiver. pour les 6-16 ans Févrir 2009 Vacancs d hivr pour ls 6-16 ans 6 à 8 ans Ristolas p. 3 9 à 11 ans Pralognanla-Vanois p. 4 12 à 13 ans Lurisia p. 5 14 à 16 ans Clavièr p. 6 Modalités d inscriptions p. 7 u srvic ds famills

Plus en détail

La politique de l habitat. Bilan du PLH. Etats Généraux du Logement Atelier n 3, 2 ème session. Mobiliser les acteurs.

La politique de l habitat. Bilan du PLH. Etats Généraux du Logement Atelier n 3, 2 ème session. Mobiliser les acteurs. Programm Local d l'habitat MPM Etats Généraux du Logmnt Atlir n 3, 2 èm sssion La politiqu d l habitat Mobilisr ls acturs Bilan du PLH 04 Juillt 2011 VERSION 20.11.08 Comité d Pilotag 24 novmbr 2008 Pag

Plus en détail

Pionnier de l éco-efficacité

Pionnier de l éco-efficacité SOLUTIONS, SERVICES ET OPERATIONS KONE ECO-EFFICIENT Pionnir d l éco-fficacité Pionnir d l éco-fficacité Fac à l xpansion ds zons urbains, l accroissmnt ds préoccupations nvironnmntals t la hauss ds coûts

Plus en détail

U.C.P. S.T.P. le 100 % Technicien

U.C.P. S.T.P. le 100 % Technicien U.C.P. S.T.P. l 100 % Tchnicin Etud comparativ ntr ls catégoris B Tchniqu t Ouvrièr au sin d la Vill d Paris Documnt rmis l 9 Juin 2004 à Monsiur François DAGNAUD adjoint au Mair d Paris chargé d l'administration

Plus en détail

PROGRAMMATION ThéÂtre. Cirque

PROGRAMMATION ThéÂtre. Cirque PROGRAATION 2017 ThéÂtr Cirqu Édito Au rvoir 2016, Bonjour 2017!!! J vous invit à méditr sur c provrb d François Héritir, «L sl d la vi» : «II y a un form d légèrté t d grâc dans l simpl fait d xistr,

Plus en détail

Accueil. Accueil. Accueil. Soirée d ouverture de l été. Accueil. Fermeture. Lundi 29 Juin. Mardi 30 Juin. Mercredi 1er Juillet.

Accueil. Accueil. Accueil. Soirée d ouverture de l été. Accueil. Fermeture. Lundi 29 Juin. Mardi 30 Juin. Mercredi 1er Juillet. Dat Activité Horair Prix Lundi 29 Juin Accuil Mardi 30 Juin Accuil Mrcrdi 1r Juillt Accuil Judi 02 Juillt Soiré d ouvrtur d l été 19h00-23h00 Vndrdi 03 Juillt Accuil Lundi 06 Juillt Coutur créativ Lundi

Plus en détail

salon l entreprise SALON du NUMÉRIQUE Tous connectés! DOSSIER > PRESSE 1 date, 1 lieu, 2 événements économiques incontournables!

salon l entreprise SALON du NUMÉRIQUE Tous connectés! DOSSIER > PRESSE 1 date, 1 lieu, 2 événements économiques incontournables! Charnt-Maritim Charnt-Maritim DOSSIER > PRESSE d l ntrpris 11-12 octobr 2016 La Rochll Espac Encan FRANCHISE ENTRÉE GRATUITE FORMATION EMPLOI Nouvau! Espac spécial Tourism Plus d infos sur www.-ntrpris.fr

Plus en détail

CONCOURS NUMÉRIQUE POUR LES JEUNES DU POUR-CENT CULTUREL MIGROS

CONCOURS NUMÉRIQUE POUR LES JEUNES DU POUR-CENT CULTUREL MIGROS Quls résultats a-t-on obtnus jusqu à présnt? Qui st l organisatur? Qui st l initiatur du projt? Concption t réalisation: Pour-cnt culturl Migros. L Pour-cnt culturl Migros st un n- 1331 612 gagmnt volontair

Plus en détail

1 ère L Exercices de statistiques

1 ère L Exercices de statistiques 1 èr L Exrcics d statistiqus 1 Détrminr la médian d chacun ds séris suivants n rédigant a) b) x i 8 10 1 15 x i 150 160 140 130 n i 1 4 3 n i 1000 100 1100 1050 Pour chaqu séri indiqué, calculr, sans utilisr

Plus en détail

INSEE AQUITAINE. Urban, un cœur d agglomération bordelaise en mutation INSEE LE QUATRE PAGES JUIN N o 201

INSEE AQUITAINE. Urban, un cœur d agglomération bordelaise en mutation INSEE LE QUATRE PAGES JUIN N o 201 Urban, un cœur d agglomération bordlais n mutation LE QUATRE PAGES Accompagnr la rdynamisation ds quartirs au cœur d l agglomération bordlais, tl était l objctif du programm uropén Urban/Unicités/Bordaux-Cnon-Floirac

Plus en détail

Bottière-Pin Sec. Dossier La collectivité répond à l avis citoyen. Actualité Demain une ZAC pour Bottière-Pin Sec? JOURNAL DE PROJET MARS 2016 N 6

Bottière-Pin Sec. Dossier La collectivité répond à l avis citoyen. Actualité Demain une ZAC pour Bottière-Pin Sec? JOURNAL DE PROJET MARS 2016 N 6 Bottièr-Pin Sc JOURNAL DE PROJET MARS 2016 N 6 Dossir La collctivité répond à l avis citoyn Actualité Dmain un ZAC pour Bottièr-Pin Sc? 2/3 //DOSSIER Quatr objctifs pour un grand projt L projt global s

Plus en détail

Où la France. se situe-t-elle par rapport aux autres pays de l Union européenne et de l OCDE?

Où la France. se situe-t-elle par rapport aux autres pays de l Union européenne et de l OCDE? Ls NEET Où la Franc s situ-t-ll par rapport aux autrs pays d l Union uropénn t d l OCDE? En 2013, la Franc métropolitain compt 13,8 % d NEET parmi ls juns âgés d 15 à 29 ans, alors qu la part d NEET d

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS 65% des entreprises d insertion AUVERGNE

CHIFFRES CLÉS 65% des entreprises d insertion AUVERGNE 013 HIFFRES LÉS ds ntrpriss d insrtion AUVERGNE % 5% L économiqu au srvic d l mploi Pour assurr lur mission d insrtion dans un nvironnmnt concurrntil difficil, ls ntrpriss d insrtion d la région ont mobilisé

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Microprogramme en bioéthique

Microprogramme en bioéthique SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Microprogramm n bioéthiqu ÉCOLE DE SANTÉ PUBLIQUE DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE Sommair t particularités NUMÉRO 2-495-6-0 Admission à l'automn Chminmnt

Plus en détail

Le français intensif : introduction

Le français intensif : introduction L français intnsif : introduction http://www.utpjournals.prss/doi/pdf/10.3138/cmlr.60.3.251 - Tusday, Jun 28, 2016 1:14:05 PM - IP Addrss:178.63.86.160 Claud Grmain Joan Nttn En guis d introduction à c

Plus en détail

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire A Nous avons dmandé à ds millirs d élèvs canadins comm toi d répondr à ctt important nquêt, qui prmttra à Santé Canada d miux comprndr la consommation d tabac, d alcool t d drogus chz ls juns. Nous t rmrcions

Plus en détail

transmettre entre générations des pratiques syndicales, des valeurs défendues dans notre syndicalisme de lutte et de transformation sociale,

transmettre entre générations des pratiques syndicales, des valeurs défendues dans notre syndicalisme de lutte et de transformation sociale, s Utopiqus d Solidairs ont l ambition d nous prmttr d continur à construir notr union syndical ncor jun dans l tmps t d répondr à trois bsoins : transmttr ntr générations ds pratiqus syndicals, ds valurs

Plus en détail

Demande d allocation de veuvage

Demande d allocation de veuvage Nous somms là pour vous aidr Dmand d allocation d vuvag n 12098*01 Dmand d allocation d vuvag Informations pratiqus Vous trouvrz dans c dossir c dont vous avz bsoin pour fair votr dmand d allocation d

Plus en détail

Ecole de la nature Programme des mercredis septembre octobre 2014

Ecole de la nature Programme des mercredis septembre octobre 2014 Ecol d la natur is d r c r m s d m m a r Prog 14 0 2 r b o t c o r b m t sp SOMMAIRE Présntation P3 Programms Pour ls 3/4 ans P4-5 Pour ls 5/6 ans P6-7 Pour ls 6/8 ans P8-9 Pour ls 9/12 ans P10-11 Contacts

Plus en détail

LIGUE DU GRAND EST DE FOOTBALL CHAMPIONNATS SENIORS

LIGUE DU GRAND EST DE FOOTBALL CHAMPIONNATS SENIORS CHAMPIONNATS SENIORS CHAMPIONNATS DE LIGUE SENIORS Articl 1 : ORGANISATION La Ligu du Grand Est d Football (L.G.E.F.) organis ls championnats sniors d ligu dont la gstion st confié à la Commission Régional

Plus en détail

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance Univrsité d Nic-Sophia Antipolis -L2 MASS - Probabilités Corrction fuill TD 3 : probabilités conditionnlls, indépndanc Exrcic Dans ct xrcic, nous supposons pour simplir qu ls yux d'un êtr humain sont soit

Plus en détail

À LA UNE. Chiffres clés / édition 2014 ENTREPRISES entreprises/établissements en activité

À LA UNE. Chiffres clés / édition 2014 ENTREPRISES entreprises/établissements en activité À LA UNE Chiffrs clés / édition 2014 Dpuis 2008, la CCI d Morlaix publi ls chiffrs clés ds EPCI. La drnièr édition vint d paraîtr. Ell mt n avant ls principaux chiffrs sur Morlaix Communauté, la Communauté

Plus en détail

Sommaire. Les enjeux de la Réforme...2. Le cadre...3. Rythmes de l enfant et rythmes scolaires...4

Sommaire. Les enjeux de la Réforme...2. Le cadre...3. Rythmes de l enfant et rythmes scolaires...4 Sommair Ls njux d la Réform...2 L cadr...3 Rythms d l nfant t rythms scolairs...4 La réorganisation d la journé scolair...5 À l écol élémntair...5 À l écol matrnll...7 L articulation ds tmps scolair t

Plus en détail

Inauguration DOSSIER DE PRESSE. de l Unité d Accueil Urgence et de l Unité Centrale de Production. le 8 novembre 2016 à 15 h U.A.U. U.C.P.

Inauguration DOSSIER DE PRESSE. de l Unité d Accueil Urgence et de l Unité Centrale de Production. le 8 novembre 2016 à 15 h U.A.U. U.C.P. Inauguration l 8 novmbr 2016 à 15 h d l Unité d Accuil Urgnc t d l Unité ntral d Production DOSSIER DE PRESSE U..P. ru Guy Boult 60840 Bruil-l-Sc U.A.U. L Unité ntral d Production (U..P.) En sptmbr 2009,

Plus en détail

Situations d apprentissage. d évaluation. Intégration linguistique, scolaire et sociale (ILSS)

Situations d apprentissage. d évaluation. Intégration linguistique, scolaire et sociale (ILSS) Situations d apprntissag t d évaluation Intégration linguistiqu, scolair t social (ILSS) CONCEPTION ET RÉDACTION Schila Bric, Commission scolair d la Point-d-l Îl Ann-Mari Brodur, Commission scolair Mari-Victorin

Plus en détail

nouvelles animations 2017 EN BORDURE D ESTUAIRE DE LA GIRONDE, VISITES ET ANIMATIONS AUTOUR DU MUSÉE ET DU PARCOURS EXTÉRIEUR

nouvelles animations 2017 EN BORDURE D ESTUAIRE DE LA GIRONDE, VISITES ET ANIMATIONS AUTOUR DU MUSÉE ET DU PARCOURS EXTÉRIEUR Un avntur archéologiqu t ludiqu pour tout la famill! Ds VISITES du SITE -com-photos.u/c. Baudot 3 Pour la famill Visit libr du musé t du parcours xtériur, visits guidés t visits thématiqus pour comprndr

Plus en détail

Parmi les ménages allocataires des. Formes de pauvreté en Bretagne. Conditions de vie

Parmi les ménages allocataires des. Formes de pauvreté en Bretagne. Conditions de vie Forms d pauvrté n Brtagn Au sin d un population à bas rvnus résidant majoritairmnt n miliu urbain, cinq catégoris d allocatairs s dégagnt, qu ils xcnt un mploi, qu ils pçoivnt un minimum social, qu ils

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

de 6 à 1 4 a Service Sports et Jeunesse : Retrouvez toutes les infos sur

de 6 à 1 4 a Service Sports et Jeunesse : Retrouvez toutes les infos sur d 6 à 1 4 a Srvic Sports t Junss : 04 37 41 14 01-06 61 16 04 34 Rtrouvz touts ls infos sur www.vill-oullins.fr 0 12 été 2 ns Activités sportivs Infos pratiqus : La totalité ds frais d inscription doit

Plus en détail

ETUDE DES INDICATEURS DES DECHETS DU BTP EN RHONE-ALPES

ETUDE DES INDICATEURS DES DECHETS DU BTP EN RHONE-ALPES 23 décmbr 2013 ADEME Dirction ETUDE DES INDICATEURS DES DECHETS DU BTP EN RHONE-ALPES Synthès AGENCE DE LYON 89 Ru d la Villtt 69003 LYON Tél : 04 72 13 01 63 Fax : 04 72 13 09 58 www.goprocss.fr nvironnmnt@goprocss.fr

Plus en détail

1. Droit de la concurrence

1. Droit de la concurrence Calndrir 2014 1. Droit d la concurrnc 1.1 Droit d la concurrnc t média 1.2 La procédur dvant l Autorité d la concurrnc 1.3 Ls politiqus tarifairs n droit d la concurrnc 1.4 Notification d concntrations

Plus en détail

À LA UNE entreprises et salariés ENTREPRISES entreprises/établissements en activité

À LA UNE entreprises et salariés ENTREPRISES entreprises/établissements en activité À LA UNE 1 000 ntrpriss t 11 100 salariés C'st l "poids économiqu" ds 84 zons d'activités (ZA) présnts sur l Pays d Morlaix*. Cs "pôls d'activités, qui accuillnt sulmnt 20 % ds ntrpriss n activité, concntrnt

Plus en détail

Editeur responsable : R. Cappe, Bourgmestre. Place Communale Rhisnes

Editeur responsable : R. Cappe, Bourgmestre. Place Communale Rhisnes Editur rsponsabl : R. Capp, Bourgmstr Plac Communal 6-5080 Rhisns c n a f n t i t p a l d r i a l d o i c u s a G r t x l i u c c a l r t d è y u r d La B Administration Communal d La Bruyèr Plac Communal

Plus en détail

Quelle place de la République voulez-vous pour demain?

Quelle place de la République voulez-vous pour demain? Qull plac d la Républiqu voulz-vous pour dmain? Vous habitz ou vous travaillz plac d la Républiqu ou à proximité Vous y faits vos courss Vous y passz souvnt à pid, à vélo ou n voitur Vous y prnz l métro

Plus en détail

Portrait statistique

Portrait statistique Portrait statistiqu Population du trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust Christian Paquin Juin 2015 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 1. PRÉSENTATION...2 1.1 Trritoir...2 1.2 Méthodologi...4 1.3 Faits

Plus en détail

Contrat Urbain de Cohésion Sociale

Contrat Urbain de Cohésion Sociale Communauté d Agglomération Mulhous Sud Alsac Contrat Urbain d Cohésion Social Convntion cadr 2007-2009 2 L Contrat Urbain d Cohésion Social st un documnt d orintation stratégiqu qui définit l projt urbain

Plus en détail

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine.

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine. EXERCICE 5 points Commun tous ls candidats Au rayon «imag t son» d'un grand magasin, un télévisur t un lctur d DVD sont n promotion pndant un smain. Un prsonn s présnt : T st l'évènmnt : «la prsonn achèt

Plus en détail

de votre Centre de Gestion Agréé

de votre Centre de Gestion Agréé Trimstr 0 du Bâtimnt d votr Cntr d Gstion Agréé édito La Banqu publiqu d invstissmnt (BPIFRAE), a ouvrt ss ports n janvir 0 afin d rlancr la compétitivité ds ntrpriss françaiss t crér ds mplois. Présnt

Plus en détail

RAPPORT PÉRIODIQUE QUADRENNIAL Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles

RAPPORT PÉRIODIQUE QUADRENNIAL Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles onvntion 2005 sur la protction t la promotion d la divrsité ds xprssions culturlls RAPPORT PÉRIODIQU QUADRNNIAL onvntion d 2005 sur la protction t la promotion d la divrsité ds xprssions culturlls INFORMATIONS

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. REUNION DU 14 NOVEMBRE 2013, A 20 HEURES, tenue sous la présidence de Mme Nicole DROUILLET, Maire.

CONSEIL MUNICIPAL. REUNION DU 14 NOVEMBRE 2013, A 20 HEURES, tenue sous la présidence de Mme Nicole DROUILLET, Maire. CONSEIL MUNICIPAL REUNION DU 14 NOVEMBRE 2013, A 20 HEURES, tnu sous la présidnc d Mm Nicol DROUILLET, Mair. Présnts : Mms BREUGNON, BURCOMBE, NASSIVERA, RIVES, RUPERT, SAULNIER, TOILLIEZ MM. AUZOU, BLIARD,

Plus en détail

festival de cinéma ambulant france - portugal

festival de cinéma ambulant france - portugal Association La Boît Carré Yan t Juli Rambaud +351 914 152 469 / +336 07 43 19 36 laboitcarrproductions@gmail.com 6 ru Prrault, 44000 Nants http://laboitcarr.blogspot.fr www.facbook.com/laboitcarrproductions

Plus en détail

BTS Communication. Depuis plus de 14 ans, le Groupe Progress développe avec succès

BTS Communication. Depuis plus de 14 ans, le Groupe Progress développe avec succès t l p m o c s p m à t c n a n r t l a n u o www.progrsscom.fr Vous êts motivé pour ntrprndr ds étuds dans l domain d la Communication, vous rchrchz un formation court t diplômant, vous nvisagz par la suit

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE L ACTIVITE EN 2008 DES UNITES D ACCUEIL ET DE SOINS DES PATIENTS SOURDS EN LANGUE DES SIGNES (LS)

ETAT DES LIEUX DE L ACTIVITE EN 2008 DES UNITES D ACCUEIL ET DE SOINS DES PATIENTS SOURDS EN LANGUE DES SIGNES (LS) Rapport d synthès ETAT DES LIEUX DE L ACTIVITE EN 2008 DES UNITES D ACCUEIL ET DE SOINS DES PATIENTS SOURDS EN LANGUE DES SIGNES (LS) D Août 2009 Dirction d l Hospitalisation t d l Organisation ds Soins

Plus en détail

Je cède des DPB Quelles clauses choisir?

Je cède des DPB Quelles clauses choisir? Dirction Départmntal ds Trritoirs t d la Mr Finistèr J cèd Qulls clauss choisir? Mis à jour : Av r i l 0 à r s o ép t l d t à van n o a s s 9 0 us TM ai a l s c la DD m L Dirction Départmntal ds Trritoirs

Plus en détail

La programmation à l école. Circonscription de Beauvais Sud 60

La programmation à l école. Circonscription de Beauvais Sud 60 La programmation à l écol. Circonscription d Bauvais Sud 60 1 u q -c t t s n o u i t Q a m r m a r n g g i la pro oi l ns u q r? u o l p o c à l é s d c av s é t i v i Act robots c n r fé é r d r d a C

Plus en détail

Témoignage d entreprise

Témoignage d entreprise 5 Témoignag d ntrpris Danil Ouaknin / APR2 APR2, ntrpris adapté* t spécialisé dans la gstion d fin d vi ds DEEE profssionnls, conjugu avc succès ls différnts factts du dévloppmnt durabl. Présntation d

Plus en détail

Table des matières. Le Club de toutes les couleurs En marche!... 6 Que faire?... 6 La création : fragile et puissante... 7

Table des matières. Le Club de toutes les couleurs En marche!... 6 Que faire?... 6 La création : fragile et puissante... 7 L É N I G M A T I Q U E Esprit Saint L Esprit Saint nous fait vivr 2 m FASCICULE Ens ign EDR-084-S5BR ISBN 978-2-89581-833-5 r t n i lig ux 5 anné Tabl ds matièrs L Club d touts ls coulurs... 5 En march!...

Plus en détail

Plaquette Clos Gaillard:1 8/01/10 14:13 Page 1

Plaquette Clos Gaillard:1 8/01/10 14:13 Page 1 Plaqutt Clos Gaillard:1 8/01/10 14:13 Pag 1 HISTORIQUE DU SITE L Clos Gaillard st habité dpuis l 3 èm millénair avant Jésus Christ comm n témoignnt ls fouills dont l mobilir st déposé au musé d histoir

Plus en détail

Contexte (1) Réseau des CPE

Contexte (1) Réseau des CPE L rôl n matièr d GRH t d rapport d travail dan l intanc intrmédiair d l économi ocial : l ca du réau d la ptit nfanc québécoi Martin Lauzon, candidat au doctorat n cinc ocial appliqué, Univrité du Québc

Plus en détail

Sommaire. p. 3 - Présentation d un week-end culturel. p mars - soirée cirque. p mars - soirée concerts. p. 6 - Nos partenaires

Sommaire. p. 3 - Présentation d un week-end culturel. p mars - soirée cirque. p mars - soirée concerts. p. 6 - Nos partenaires DOSSIER DE PRESSE Sommair p. 3 - Présntation d un wk-nd culturl p. 4-11 mars - soiré cirqu p. 5-12 mars - soiré concrts p. 6 - Nos partnairs p. 7 - Informations pratiqus PrEsntation du projt DU HORS SAISON

Plus en détail

Enseignement Supérieur Artistique

Enseignement Supérieur Artistique Ensignmnt Supériur Artistiqu Domain 25 - Arts du spctacl t tchniqu d diffusion t d communication Anné académiqu 207-208 Cinéma - Imag 2 cycl - Mastr d typ long Projt pédagogiqu (profil d'nsignmnt) L Mastr

Plus en détail

PROJET COMPLÉMENTAIRE MAKING THE CHOICE OF LEARNING FRENCH (DÉCIDER D APPRENDRE LE FRANÇAIS) 2009-2010 - 2010-2011

PROJET COMPLÉMENTAIRE MAKING THE CHOICE OF LEARNING FRENCH (DÉCIDER D APPRENDRE LE FRANÇAIS) 2009-2010 - 2010-2011 PROJET COMPLÉMENTAIRE MAKING THE CHOICE OF LEARNING FRENCH (DÉCIDER D APPRENDRE LE FRANÇAIS) 2009-2010 - 2010-2011 Projt financé dans l cadr d l Entnt Canada - Nouvau-Brunswick rlativ à l nsignmnt n français

Plus en détail

Master1 Mesures, Instrumentation et Procédés U.E. M105 : Capteurs, Chaînes de mesure 2 ème session Jeudi 18 Juin H00

Master1 Mesures, Instrumentation et Procédés U.E. M105 : Capteurs, Chaînes de mesure 2 ème session Jeudi 18 Juin H00 Mastr1 Msurs, Instrumntation t Procédés U.E. M15 : Capturs, Chaîns d msur 2 èm sssion Judi 18 Juin 29-9H Anné Univrsitair 28-29 Duré : 2H Documnts t calculatric autorisés Ls 2 partis sont indépndants t

Plus en détail

3.1 La valeur actualisée des profits anticipés

3.1 La valeur actualisée des profits anticipés Univrsité Paris Oust Nantrr La Défns Anné univrsitair 25-26 Licns Economi-Gstion Grands Fonctions Macroéconomiqus Ensignants : Alain Ayong L Kama, Draman Coulibaly, Patricia Crifo, Elna Dimitrscu, Michl

Plus en détail

Recevez, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.

Recevez, Madame, Monsieur, mes sincères salutations. N d S.S. : Suivi par : Sctur : Téléphon : N oubliz pas d indiqur sur vos courrirs l sctur t l numéro d Sécurité Social Votr déclaration d situation familial t d rssourcs Madam, Monsiur, Pour détrminr l

Plus en détail

SYSTEMES DE PRODUCTION DES SEMENCES DE COTON EN AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE. IYA Mohammed. Sodecoton, Cameroon

SYSTEMES DE PRODUCTION DES SEMENCES DE COTON EN AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE. IYA Mohammed. Sodecoton, Cameroon SYSTEMES DE PRODUCTION DES SEMENCES DE COTON EN AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE IYA Mohammd Sodcoton, Camroon 1 INTRODUCTION La smnc constitu un élémnt ssntil pour la réussit d la production cotonnièr

Plus en détail