Figure 1. Enregistrements et spectres fréquentiels des deux émetteurs sonores

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Figure 1. Enregistrements et spectres fréquentiels des deux émetteurs sonores"

Transcription

1 Classe de Terminale S Physique Thème abordé : Ondes sonores Poin Cours Exercice Pour ou l exercice, on considère la célérié v du son dans l air, à 2 C, égale à 34 m.s. Les rois paries de l exercice son indépendanes. Le violon La figure représene les enregisremens réalisés dans les mêmes condiions, de sons de fréquence f = 44 Hz (la3) émis par un violon d une par e par un diapason d aure par. Parmi les caracérisiques physiques d un son musical figuren la haueur e le imbre. En analysan les deux oscillogrammes de la figure, préciser la caracérisique qui différencie les sons des deux émeeurs. Quel nom donne--on à la fréquence f? Calculer les valeurs des fréquences f2 e f3 présenes dans le specre fréqueniel du violon. oscillogrammes Inensié relaive 6 specres fréqueniels u inensié relaive violon 2,2-2 f f f f f f f f fréquence -5-6 enregisremen inensié relaive 6 specre u2 5 4 inensié relaive diapason 3 2, f -6 enregisremen 2 fréquence specre 2 Figure. Enregisremens e specres fréqueniels des deux émeeurs sonores

2 L ensemble des violons Les baemens Avan le concer, les violonises cherchen à accorder leur insrumen en jouan la noe la 3 de fréquence égale à 44 Hz. La fréquence émise par chaque insrumen n éan pas rigoureusemen égale à 44 Hz, le son résulan es alernaivemen plus ou moins inense : on enend des baemens qui son des variaions périodiques de l ampliude sonore. Pour rendre compe de ce phénomène, on simule à l aide d un ordinaeur des signaux don les fréquences f a (courbe de la figure 2) e f b (courbe 2 de la figure 2) diffèren légèremen : f a = 42 Hz e f b = 46 Hz. Ensuie, on effecue l addiion de ces deux signaux (courbe 3 de la figure 6). Les courbes obenues son rassemblées figure 2 ci-dessous. S S 2 2 (ms) 2 (ms) courbe courbe 2 2 S 3 T ba T ba T ba (ms) -2 courbe 3 Figure 2. Courbes simulan les signaux sonores La période des variaions d ampliude, encore appelées baemens, es noée T ba (voir courbe 3 de la figure 2). f f On souhaie vérifier que f b a ba. Pour cela, déerminer la valeur de f ba à parir de la courbe T 2 fb fa 3 e la comparer à celle de. 2 Lorsque le musicien consae l arrê des baemens, que peu-il en conclure? ba

3 2.2 Niveau sonore e inensié Au débu du concer, un groupe musical comporan dix violons se produi. On prendra I : Inensié de référence correspondan à l inensié minimale audible :, 2 W.m -2 ; Vérifier que le niveau sonore minimal percepible es de db. On esime à 7 db le niveau sonore produi par un seul violon à 5 m. Calculer le niveau sonore produi par le groupe musical. On considère que ous les violons son à 5 m de l audieur. L exposiion à une inensié sonore I =, W.m -2 peu endommager l oreille de l audieur. Combien de violons doiven jouer pour aeindre cee inensié pour un audieur siué à 5 m? Conclure. Exercice 2 L'effe Doppler fu présené par Chrisian Doppler en 842 pour les ondes sonores puis par Hippolye Fizeau pour les ondes élecromagnéiques en 848. Il a aujourd'hui de muliples applicaions. Un radar de conrôle rouier es un insrumen servan à mesurer la viesse des véhicules circulan sur la voie publique à l'aide d'ondes radar. Le radar éme une onde coninue qui es réfléchie par oue cible se rouvan dans la direcion poinée. Par effe Doppler, cee onde réfléchie possède une fréquence légèremen différene de celle émise : plus grande fréquence pour les véhicules s'approchan du radar e plus peie pour ceux s'en éloignan. En mesuran la différence de fréquence enre l onde émise e celle réfléchie, on peu calculer la viesse de la «cible». Mais les radars Doppler son uilisés dans d'aures domaines En mééorologie, le radar Doppler perme d'analyser la viesse e le mouvemen des perurbaions e de fournir des prévisions de grêle, de pluies abondanes, de neige ou de empêes. En imagerie médicale, le radar Doppler perme d'éudier le mouvemen des fluides biologiques. Une sonde éme des ondes ulrasonores e ce son les globules rouges qui fon office d'obsacles e les réfléchissen. L'analyse de la variaion de la fréquence des ondes réfléchies reçues par cee même sonde perme ainsi de déerminer la viesse du sang dans les vaisseaux. D'après le sie : Ce exercice propose d'éudier le principe de l'effe Doppler sonore. Pour simplifier cee approche, la réflexion de l'onde sur l'obsacle ne sera pas prise en compe. Par ailleurs, on rappelle que plus la fréquence es élevée, plus le son es aigu.. Un véhicule muni d'une sirène es immobile. La sirène reeni e éme un son de fréquence f = 68 Hz. Le son émis à la dae = se propage dans l'air à la viesse c = 34 m.s à parir de la source S. On noe λ la longueur d'onde correspondane. La figure ci-dessous représene le fron d'onde à la dae = 4 T (T éan la période emporelle de l'onde sonore.)

4 Figure Répondre par «vrai» ou «faux» aux sep affirmaions suivanes en jusifian son choix... Une onde mécanique se propage dans un milieu maériel avec ranspor de maière..2. La longueur d'onde es indépendane du milieu de propagaion..3. Un poin M disan du poin S d'une longueur égale à 5, m du milieu reprodui le mouvemen de la source S avec un reard Δ =,5 s..4. L onde a parcouru d = 4. m à la dae = 3T..5. Deux poins siués à la disance d = 55, m l'un de l'aure dans la même direcion de propagaion vibren en phase..6. L'onde se réfléchi sur un obsacle siué à la disance d" = 68 m de la source. L'écho de l'onde revien à la source 2, s après l'émission du signal. 2. Le véhicule se déplace mainenan vers la droie à la viesse v inférieure à c. La figure 2 donnée ci-après représene le fron de l'onde sonore à la dae = 4 T. Figure Le véhicule se rapproche d'un observaeur immobile. Pendan l'inervalle de emps T, le son parcour la disance λ. Pendan ce emps, le véhicule parcour la disance d = v. T. La longueur d'onde λ' perçue par l'observaeur à droie de la source S a donc l'expression suivane : λ' = λ v.t () 2... Rappeler la relaion générale lian la viesse de propagaion, la longueur d'onde e la fréquence. c En déduire que la relaion () perme d'écrire f ' = f. (f éan la fréquence sonore perçue c v par l'observaeur) Le son perçu es-il plus grave ou plus aigu que le son d'origine? Jusifier Dans un deuxième emps, le véhicule s'éloigne de l'observaeur à la même viesse v Donner, en le démonran, les expressions de la nouvelle longueur d'onde λ" e de la nouvelle fréquence f " perçues par l'observaeur en foncion de f, v e c.

5 Le son perçu es-il plus grave ou plus aigu que le son d'origine? Jusifier Exprimer, puis esimer en km.h, en arrondissan les valeurs à des nombres eniers, la viesse du véhicule qui se rapproche de l'observaeur sachan que ce dernier perçoi alors un son de fréquence f ' = 76 Hz.

TS Devoir surveillé N 1 lundi 28/09/2015

TS Devoir surveillé N 1 lundi 28/09/2015 TS Deoir sureillé N lundi 8/9/5 Nom e Prénom :.. Exercice : L huile dans l eau, ça fai des agues (3 poins) L huile e l eau son deux liquides non miscibles. Lorsqu on les erse l un sur l aure, e de n impore

Plus en détail

Collège Sadiki Devoir de contrôle n : 1 Sciences physiques. 4 ème Sc.Exp. Profs : Medyouni-Feki-Hrizi- Abid et Cherchari

Collège Sadiki Devoir de contrôle n : 1 Sciences physiques. 4 ème Sc.Exp. Profs : Medyouni-Feki-Hrizi- Abid et Cherchari Collège Sadiki Devoir de conrôle n : 1 Sciences physiques Dimanche : 09-11-2014 Durée : 2 heures 4 ème Sc.Exp Profs : Medyouni-Feki-Hrizi- Abid e Cherchari Chimie ( 9 ps) On éudie la cinéique de la réacion

Plus en détail

Contrôle de physique n 4

Contrôle de physique n 4 Conrôle de physique n 4 Un groupe délèves musiciens souhaie réaliser un diapason élecronique capable démere des sons purs, en pariculier la noe la 3 (noe la roisième ocave). Cee noe ser de référence aux

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLÉ DE SCIENCES PHYSIQUES TLE S

DEVOIR SURVEILLÉ DE SCIENCES PHYSIQUES TLE S DEVOIR SURVEILLÉ DE SCIENCES PHYSIQUES TLE S CONSIGNES À LIRE IMPÉRATIVEMENT : Le sujet entier non dégrafé est Á RENDRE AVEC LA COPIE. La solution des exercices sera rédigée en faisant attention à l orthographe

Plus en détail

Documents pour illustrer le cours : Propagation d un signal

Documents pour illustrer le cours : Propagation d un signal Documens pour illusrer le cours : Propagaion d un signal - Exemple de signal quelconque (non périodique) : - Exemple de signal périodique quelconque : s T (période) 3 - Exemple de signal sinusoïdal : s()

Plus en détail

Vitesse et accélération

Vitesse et accélération Sciences physiques Viesse e accéléraion (Ne pas confondre viesse e précipiaion!) C.F.A du bâimen Ermon 1 Référeniel e rajecoire Faisons quelques peies expériences de pensée Tous les specaeurs voien-ils

Plus en détail

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1 Chapire Mécanique Exercice 0 0 Risque de collision au freinage. Une voiure roule à une viesse consane en ligne droie. Au emps = 0, le conduceur aperçoi un obsacle, mais il ne commence à freiner (avec une

Plus en détail

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT CONTINU. PREMIERE PARTIE / ETUDE DU HACHEUR ( voir fig 1 page 4 ) ( 5 points environ )

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT CONTINU. PREMIERE PARTIE / ETUDE DU HACHEUR ( voir fig 1 page 4 ) ( 5 points environ ) SESSION 1998 Page 1/5 Examen : BTS Coef. : 2 Spécialié : MECANIQUE ET AUTOMATISME INDUSTRIEL Durée : 2h Epreuve : U.32 SCIENCES PHYSIQUES Code : MSE 3 SC ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT

Plus en détail

Chapitre 7 : Les instruments de musique. Instruments à cordes, à vent, à percussion. Terminale spécialité Thème 2 : son et musique.

Chapitre 7 : Les instruments de musique. Instruments à cordes, à vent, à percussion. Terminale spécialité Thème 2 : son et musique. Chapire 7 : Les insrumens de musique. Insrumens à cordes, à ven, à percussion. Terminale spécialié Thème 2 : son e musique. I. Son émis par un insrumen de musique. 1. D abord, c es quoi un son? Définiion

Plus en détail

Echantillonnage d un signal : principe et conditions à satisfaire.

Echantillonnage d un signal : principe et conditions à satisfaire. Page 1 Echanillonnage d un signal : principe e condiions à saisfaire. I. Inroducion. L acquisiion d une grandeur analogique par l inermédiaire d une care d acquisiion possédan plusieurs enrées analogiques

Plus en détail

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE TERMINALE S.T.I. MOUVEMENT UNIFORME ET / hp://perso.orange.fr/herve.jardin-nicolas/ MOUVEMENT UNIFORME ET mv uniforme e uniformemen I. Domaine d applicaion de ce cours Ce chapire sera relaif d une par

Plus en détail

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction.

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction. Chap Chapire 9 e Chues vericales e mouvemens plans DM8 : Eude de mouvemens plans - Correcion Dae : Un cascadeur doi sauer avec sa voiure sur la errasse d un immeuble. Pour cela, il uilise un remplin disan

Plus en détail

Le réflectomètre temporel (TDR = Time Domain Reflectometer) est en fait un radar unidimensionnel en boucle fermé.

Le réflectomètre temporel (TDR = Time Domain Reflectometer) est en fait un radar unidimensionnel en boucle fermé. 1. échomérie :(réflecomérie) Inroducion : D une manière générale, les suppors de ransmission son consiués de ronçons de lignes héérogènes ou d équipemens divers (amplis), n ayan pas ous la même impédance

Plus en détail

Minisère de l éducaion & de la formaion D. R. E. N Lycée Secondaire -Haouaria Devoir de conrôle N 1 Classes : 4 e Sc- Exp & Mah Dae : 15/11 /2008 Durée : 2 H Maière : Sciences Physiques profs: Laroussi

Plus en détail

COURS Espérance mathématique - Variance. Soit X une variable aléatoire de densité f

COURS Espérance mathématique - Variance. Soit X une variable aléatoire de densité f Chapire : Lois de probabiliés à densié COURS Généraliés sur les lois de probabiliés coninues Variable aléaoire coninue Soi X une variable aléaoire définie sur un univers I R X es die variable aléaoire

Plus en détail

Signal 1 Signal et ondes progressives

Signal 1 Signal et ondes progressives Signal Signal e ondes progressives Lycée Jules Viee - Grand Chenois - Physique-Chimie - TSI - 26-27 Conenu du programme officiel : Noions e conenus Eemples de signau, specre. Onde progressive dans le cas

Plus en détail

Le Principe de PASCAL

Le Principe de PASCAL Hydraulique LES LOIS D HYDROSTATIQUE N 1/8 LA FORCE. On appelle FORCE oue acion qui end à modifier l éa d un corps. Elle s exprime en NEWTON (symbole N). La force es définie par son sens, son inensié,

Plus en détail

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol CH V Mouvemens I) Mouvemens e référeniel : Pour éudier un mouvemen, il fau définir : - le mobile (obje qui es en mouvemen) - le référeniel (sysème par rappor auquel le mobile se déplace) 1) Siuaion : Deux

Plus en détail

Où μ et ν sont respectivement les viscosité dynamique et cinématique du fluide et ρ sa masse volumique. On peut adimensionner cette équation : .

Où μ et ν sont respectivement les viscosité dynamique et cinématique du fluide et ρ sa masse volumique. On peut adimensionner cette équation : . Licence de Phsique e Applicaions L3S5 Premier problème de Sokes Cours Année 9- Daniel Soluions eaces des équaions de Navier-Sokes er problème de Sokes : diffusion de quanié de mouvemen On considère le

Plus en détail

+ C. Figure En appliquant la loi d'additivité des tensions, établir une relation entre E, u R et u C.

+ C. Figure En appliquant la loi d'additivité des tensions, établir une relation entre E, u R et u C. Principe d une minuerie (Afrique 2006) 1. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION. Le monage du circui élecrique schémaisé ci-dessous (figure 1) compore : - un généraeur idéal de

Plus en détail

Chapitre 0 : Ondes. Equations d onde. Solutions.

Chapitre 0 : Ondes. Equations d onde. Solutions. Spéciale PSI - Cours "Physique des ondes" Complémens Chapire : Ondes. Equaions d onde. Soluions. Conens Qu es-ce qu une onde?. Le concep d onde.... Ondes planes....3 Ondes planes progressives... 3. Ondes

Plus en détail

SERIE N 2 CONDENSATEUR & DIPOLE RC

SERIE N 2 CONDENSATEUR & DIPOLE RC uab (V) SERIE N 2 CONDENSATEUR & DIPOLE RC EXERCICE 1 A l aide d un ordinaeur équipé d une care d acquisiion, le monage schémaisé ci-conre perme de suivre l évoluion de la ension u AB aux bornes d un condensaeur

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

Série d exercices Bobine et dipôle RL

Série d exercices Bobine et dipôle RL xercice 1 : Série d exercices Bobine e dipôle R On réalise un circui élecrique comporan une bobine d inducance e de résisance r, un conduceur ohmique de résisance R, un généraeur de ension de f.é.m. e

Plus en détail

Représentation de signaux sinusoïdaux

Représentation de signaux sinusoïdaux 1 Cours Sciences Physiques MP Représenaion de signaux sinusoïdaux L éude du régime sinusoïdal es rès imporane par les applicaions qu elle possède puisque la ension e le couran domesique son de forme sinusoïdale

Plus en détail

PARTIE G Le contrôle et la régulation

PARTIE G Le contrôle et la régulation Terminale STL SPCL Sysèmes e procédés Fiche de synhèse - PARTIE G : le conrôle e la régulaion PARTIE G Le conrôle e la régulaion 1. La régulaion : présenaion 1.1. Bus Mainenir une (ou plusieurs) grandeur(s)

Plus en détail

LOGARITHME NEPERIEN. 1. Exercices préliminaires : 11. Méthode approximative pour déterminer une aire :

LOGARITHME NEPERIEN. 1. Exercices préliminaires : 11. Méthode approximative pour déterminer une aire : LOGARITHME NEPERIEN 1. Exercices préliminaires : 11. Méhode approximaive pour déerminer une aire : On veu déerminer l aire siuée sous la courbe délimiée par la courbe, l axe des x, les 2 vericales passan

Plus en détail

Les élèves ont fait courant Septembre un travail (type TD) sur les ondes électromagnétiques :

Les élèves ont fait courant Septembre un travail (type TD) sur les ondes électromagnétiques : Réponse détaillée à propos des exercices incriminés dans les deux premiers DS. On trouvera en noir le texte initial (ainsi que les images du programme officiel) et en bleu, non pas les réponses aux questions

Plus en détail

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur.

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur. Chapire 1 Eude des ensions élecriques ; Naure de la ension du seceur. On a vu que la ension produie par un alernaeur dans une cenrale élecrique changeai ou le emps. On ne peu donc pas se conener de brancher

Plus en détail

CHAMP ELECTRIQUE D UN CONDENSATEUR INTRODUCTION A L INDUCTION

CHAMP ELECTRIQUE D UN CONDENSATEUR INTRODUCTION A L INDUCTION TP ELECTROMAGNETISME R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CHAMP ELECTRIQUE D UN CONDENSATEUR INTRODUCTION A L INDUCTION PREMIERE PARTIE : CHAMP ELECTRIQUE D UN CONDENSATEUR OBJECTIFS Comprendre la opologie

Plus en détail

Redressement commandé

Redressement commandé Redressemen commandé Exercice 1 On donne ci-dessous le chronogramme de la ension aux bornes de la charge u C.( 1 V / div ) La fréquence du signal u issue du ransformaeur es de 5 Hz. De plus, on donne E

Plus en détail

Concours commun 2007 des écoles des mines d Albi, Alès, Douai, Nantes.

Concours commun 2007 des écoles des mines d Albi, Alès, Douai, Nantes. Concours commun 7 des écoles des mines d Albi, Alès, Douai, Nanes. L emploi d une calcularice es inerdi Pour ou R + on défini : ( f () = exp 1 ) e g() = f () Problème 1 Parie 1 (Généraliés) 1 Prouver que

Plus en détail

RECEPTEUR RADIO (PARTIE N 1)

RECEPTEUR RADIO (PARTIE N 1) T.P-cours de Physique n 4 : LA DEMODULATION D AMPLITUDE ET LE RECEPTEUR RADIO (PARTIE N ) A. La nécessié de la démodulaion. Un récepeur radio peu recevoir par une anenne le signal modulé émis. Pour cela,

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE U-32 PHYSIQUE APPLIQUÉE

CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE U-32 PHYSIQUE APPLIQUÉE Session 2014 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE E3 Sciences Physiques U-32 PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 2 heures Coefficien : 2,5 Maériel auorisé : - Toues les calcularices

Plus en détail

Séries de Fourier et réponse fréquentielle

Séries de Fourier et réponse fréquentielle Chapire 5 Séries de Fourier e réponse fréquenielle 5. Rappel héorique Définiions des séries de Fourier Un signal coninu x() L 2 [,T) (signal de période T ou à suppor compac inférieur à T ) peu êre exprimé

Plus en détail

2 Compléter un tableau de proportionnalité

2 Compléter un tableau de proportionnalité 1 Reconnaire un ableau de proporionnalié OJECTIF 1 DÉFINITION Il y a proporionnalié dans un ableau de nombres à deux lignes lorsque les nombres de la deuxième ligne s obiennen en muliplian ceux de la première

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 1998

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 1998 BACCALAUREA ECHNOLOGIQUE SESSION 1998 SERIE : SCIENCES E ECHNOLOGIES INDUSRIELLES SPECIALIE : GENIE ELECROECHNIQUE EPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUEE Durée de l épreuve : 4 heures Coefficien : 7 Ce suje comprend

Plus en détail

Stabilité et instabilité des noyaux

Stabilité et instabilité des noyaux CHPITRE 4 DÉCROISSCE RDIOCTIVE Sabilié e insabilié des noyaux. Composiion des noyaux Le noyau es le cœur d un aome. Il renferme des nucléons : Z proons chargés posiivemen (charge +e) e ( Z) neurons (de

Plus en détail

Réglage valeur moyenne

Réglage valeur moyenne P Cours : l insrumenaion élecrique A- Le généraeur de basses fréquences ou G.B.F - Présenaion uilisé : Réglage fréquence Réglage ampliude Réglage valeur moyenne Sweep : Possibilié de créer un signal de

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION MATHÉMATIQUES Série S Candidats ayant suivi l enseignement de spécialité. Durée de l épreuve : 4 heures

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION MATHÉMATIQUES Série S Candidats ayant suivi l enseignement de spécialité. Durée de l épreuve : 4 heures Corrigé Exercice 1 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 MATHÉMATIQUES Série S Candidas ayan suivi l enseignemen de spécialié Durée de l épreuve : 4 heures Coefficien : 9 SPÉCIALITÉ Ce suje compore 6 pages

Plus en détail

S 4 : Phénomène d interférence et de battement

S 4 : Phénomène d interférence et de battement : PCSI 016 017 I Inerférence : mise en évidence epérimenale 1. Disposiif epérimenal n dispose deu émeeurs ulrasons (f = 40 khz) que l on va brancher sur le même généraeur e d un récepeur qu on va brancher

Plus en détail

Master Informatique. Réseau

Master Informatique. Réseau Maser Informaique Réseau Travaux dirigés Modulaion Exercice. Modulaion d'ampliude s() Modulaion AM V() s() p() - V() peu s'écrire sous la forme V() = V 0 (+ k s()) cos(2πf 0 ) avec f 0 >> f Max de s()

Plus en détail

1. a) Le débit étant constant, sa représentation graphique est une droite horizontale.

1. a) Le débit étant constant, sa représentation graphique est une droite horizontale. Chapire Inégraion : une inroducion CHAPITRE EXERCICES.. a) Le débi éan consan, sa représenaion graphique es une droie horizonale. Débi (L/min) 7 00 00 D() b) Le volume de liquide es représené par l aire

Plus en détail

Interférences à deux ondes

Interférences à deux ondes Parie IV : opique Chapire 2 Inerférences à deux ondes I Inensié lumineuse résulan de la superposiion de deux sources ources non synchrones ou non cohérenes I() = I 1 + I 2 ources secondaires synchrones

Plus en détail

Unité 6 : La proportionnalité numérique 3 ème ESO

Unité 6 : La proportionnalité numérique 3 ème ESO UITÉ 6 : LA PROPORTIOALITÉ UMÉRIQUE POUR DÉBUTER Il fau rappeler - Définiion de grandeur : Une grandeur es une caracérisique qui es mesurée, e la valeur es exprimée par un nombre. Le concep de grandeur

Plus en détail

Gain d Antenne. Relation entre le gain d antenne et la surface effective de l antenne

Gain d Antenne. Relation entre le gain d antenne et la surface effective de l antenne Propagaion Gain d Anenne Relaion enre le gain d anenne e la surface effecive de l anenne G G gain 4πA λ A e surface effecive 4πf c f fréquence de poreuse e c viesse de la lumière 3 10 8 m/s λ longueur

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Secion : S Opion : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Domaine d applicaion : raiemen du signal ype de documen : Cours Classe : Première Dae : I Définiion

Plus en détail

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N ECOLE SUPÉRIEURE EN SCIENCES APPLIQUÉES --T L E M C E N- FORMATION PRÉPARATOIRE NIVEAU : IEME ANNÉE MODULE: VIBRATIONS Chapire 4: Mouvemen forcé à un degré de liberé Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES GENIE MECANIQUE Session 211 SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 2 heures Coefficien : 5 CALCULATRICE AUTORISÉE L emploi de

Plus en détail

TP : Ondes centimétriques.

TP : Ondes centimétriques. 1 TP : Ondes cenimériques Sciences Physiques MP TP : Ondes cenimériques. Les ondes élecromagnéiques qui nous environnen, occupen un specre de fréquence ou de longueur d onde rès large. Le domaine le plus

Plus en détail

Cas d un dipôle RC. Le boîtier de celui- ci est de petite taille : 5 cm de large et 6 mm d'épaisseur. Sa masse est d'environ 30 g.

Cas d un dipôle RC. Le boîtier de celui- ci est de petite taille : 5 cm de large et 6 mm d'épaisseur. Sa masse est d'environ 30 g. Cas d un dipôle I. Un exemple d applicaion d un cricui : le pacemaker. Exrai de l inrocion suje bac Série S Réunion 2004 Nore cœur se conrace plus de 100 000 fois par jour. Il ba 24 h sur 24 pendan oue

Plus en détail

Balistique. Nous étudions dans ce qui suit, le mouvement d'un projectile lancé à une vitesse initiale de norme v 0

Balistique. Nous étudions dans ce qui suit, le mouvement d'un projectile lancé à une vitesse initiale de norme v 0 Balisique Inroducion La balisique es l'éude du mouvemen des mobiles soumis à la force raviaionnelle. Galilée (1564-164) a éé le premier à décrire de façon adéquae le mouvemen des projeciles e à démonrer

Plus en détail

I. La lumière et ses propriétés

I. La lumière et ses propriétés Module 3 : L opique : Vocabulaire Ampliude (f) Hyperméropie (f) Propagaion (f) reciligne Axe (m) principal Image (f) réelle Réfléchi Concave Image (f) viruelle Réflexion (f) Convexe Incidence (f) Réflexion

Plus en détail

PROPORTIONNALITE. Quatre nombres a, b, c et d étant non nuls, on dit que

PROPORTIONNALITE. Quatre nombres a, b, c et d étant non nuls, on dit que PROPORTIONNALITE a) Définiion d une proporion a Quare nombres a, b, c e d éan non nuls, on di que c l une des condiions suivanes (équivalenes) es vérifiée : b d es une proporion lorsque Condiion 1 : Les

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce documen a éé mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Naionale des Sujes d Examens de l enseignemen professionnel. Ce fichier numérique ne peu êre reprodui, représené, adapé

Plus en détail

On va pouvoir alors calculer la valeur de la fonction y à un instant t après : dy(t) La méthode d Euler

On va pouvoir alors calculer la valeur de la fonction y à un instant t après : dy(t) La méthode d Euler La méhode d Euler Inrocion : ce documen doi êre lu de façon acive ; il ne fau pas se conener de le lire en disan «Ah ouais, compris...». Il fau réécrire les calculs sur une feuille à par pour bien voir

Plus en détail

Placements à intérêts simples ou composés Annuités

Placements à intérêts simples ou composés Annuités Chapire 10 Placemens à inérês simples ou composés Annuiés Sommaire 10.1 Inérês simples........................................ 118 10.1.1 Valeur acquise par un capial placé.......................... 118

Plus en détail

Mouvements vibratoires - Ondes.

Mouvements vibratoires - Ondes. 4 ème parie Mouvemens vibraoires - ndes. Table des maières 1. Le mouvemen reciligne sinusoïdal -Le M.R.S. 1 -Différence de phase 3 -Viesse e accéléraion 4 -Applicaions 6 -Aspecs énergéiques 8 2. omposiion

Plus en détail

Pour passer d un nombre à son image, on multiplie par a, puis on ajoute b.

Pour passer d un nombre à son image, on multiplie par a, puis on ajoute b. CHAPITRE 8 : FONCTIONS AFFINES COURS 30 : Foncion affine Définiion Soien a e b deux nombres quelconques «fixes». Si, à chaque nombre x, on peu associer le nombre ax + b, alors on défini une foncion affine,

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES

DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES Calculette autorisée Durée: 1h 50 min Violons et erhu en concert (Sujet zéro) Avant de débuter un concert, les instrumentistes doivent accorder leurs instruments.

Plus en détail

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7 Leçon 15 Les formes des signaux élecriques Page 1/7 1. Les différenes formes de ension ou de couran élecriques 1.1 Signal unidirecionnel C es un signal qui circule oujours dans le même sens Couran unidirecionnel

Plus en détail

CP46 Automne 2005 Corrigé de l'examen FINAL 18/01/2006. Toto et Momo au jardin public. 3 exercices indépendants - Durée : 2 h - Documents autorisés

CP46 Automne 2005 Corrigé de l'examen FINAL 18/01/2006. Toto et Momo au jardin public. 3 exercices indépendants - Durée : 2 h - Documents autorisés CP46 Auomne 5 8//6 / oo e omo au jardin public exercices indépendans - Durée : h - Documens auorisés - oo e omo jouen au foo Phase : oo fai une êe Le ballon de oo es considéré comme un poin maériel de

Plus en détail

1ère partie : Fonction retard + 5 V. Circuit I

1ère partie : Fonction retard + 5 V. Circuit I G. Pinson - Physique Appliquée Foncion Reard A23-TP / 1 A23- Eude d'un circui monosable Bu : on veu réaliser un disposiif logique généran une impulsion de sorie déclenchée par le fron monan d'une impulsion

Plus en détail

La capacité C est de valeur suffisamment élevée pour que la tensionvc à ses bornes soit constante. Montrer que :

La capacité C est de valeur suffisamment élevée pour que la tensionvc à ses bornes soit constante. Montrer que : Exercices hacheurs à accumulaion e alimenaions à découpage I) Hacheurs à accumulaion a) On considère le monage suivan : Dans ce hacheur à accumulaion inducive, L es de valeur suffisammen élevée pour admere

Plus en détail

Logique Séquentielle - fonction «mémoire»

Logique Séquentielle - fonction «mémoire» Logique équenielle - foncion «mémoire» 1. Inroducion Logique combinaoire : Un sysème logique es di combinaoire si à ou insan, le résula logique en sorie ne dépend que de l éa de ses enrées. L élémen de

Plus en détail

Fonctions vectorielles, arcs paramétrés

Fonctions vectorielles, arcs paramétrés Chapire Foncions vecorielles, arcs paramérés 0 Foncions réelles Eercice 0 Soi f : R R dérivable e elle que f ne s annule pas Prouver que f ne peu êre périodique Eercice 02 Monrer que si f es définie, dérivable

Plus en détail

Devoir de sciences physiques n 6 Classe de TS1 LES CALCULATRICES NE SONT PAS AUTORISEES. Partie Physique Principe d une minuterie (10 points) + C

Devoir de sciences physiques n 6 Classe de TS1 LES CALCULATRICES NE SONT PAS AUTORISEES. Partie Physique Principe d une minuterie (10 points) + C Devoir de sciences physiques n 6 lasse de TS1 LS ALULATIS N SONT PAS AUTOISS Parie Physique Principe d une minuerie (10 poins) 1. ÉTUD THÉOIQU D'UN DIPÔL SOUMIS À UN ÉHLON D TNSION. Le monage du circui

Plus en détail

TermS non spé Sciences physiques Correction bac d essai 2012

TermS non spé Sciences physiques Correction bac d essai 2012 TermS non spé Sciences physiques Correcion bac d essai 01 Correcion xercice I : La viamine C 1. ude cinéique de la dégradaion de la viamine C 1.1. Préparaion de la soluion de diiode La diluion es faie

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SCIENCES PHYSIQUES. L'usage de la calculatrice est autorisé.

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SCIENCES PHYSIQUES. L'usage de la calculatrice est autorisé. Repère : Session : 28 Durée : 4 H Page : /12 Coefficien : 4 BREVE DE ECHNICIEN SUPERIEUR ECHNIQUES PHYSIQUES POUR L INDUSRIE E LE LABORAOIRE SCIENCES PHYSIQUES L'usage de la calcularice es auorisé. Le

Plus en détail

voie 1 L, r u 1 u 2 voie 2

voie 1 L, r u 1 u 2 voie 2 Exercices sur le dipôle (R,L) Eude expérimenale d une bobine (Asie 2004) 1 - Déerminaion expérimenale de l'inducance L de la bobine On réalise le circui élecrique représené ci-dessous (figure 1) comprenan

Plus en détail

Fonctions vectorielles, arcs paramétrés

Fonctions vectorielles, arcs paramétrés Chapire Foncions vecorielles, arcs paramérés 0 Foncions réelles Eercice 0 Soi f : R R dérivable e elle que f ne s annule pas Prouver que f ne peu êre périodique Eercice 0 Monrer que si f es définie, dérivable

Plus en détail

TERMINALES S1, S2, S3, S4 Lundi 9 Octobre DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures

TERMINALES S1, S2, S3, S4 Lundi 9 Octobre DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures TERMINALES S1, S2, S3, S4 Lundi 9 Octobre 2017 DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures Toutes les réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Vous traiterez chaque exercice

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES PR: RIDHA BEN YAHMED

SCIENCES PHYSIQUES PR: RIDHA BEN YAHMED Durée 2h 25-10-2016 4PémeP Sc expr1,2 SCIENCES PHYSIQUES 0BDEVOIR DE CONTROLE N 1 PR: RIDHA BEN YAHMED NB : Chaque résula doi êre souligné. La claré, la précision de l explicaion renren en compe dans la

Plus en détail

GRANDEURS PERIODIQUES

GRANDEURS PERIODIQUES GRANDEURS PERIODIQUES I. GRANDEURS VARIABLES 1. NOAIONS Nous représenons par une lere minuscule la valeur insananée d'une grandeur élecrique variable (inensié de couran i, ension u). La valeur maximale

Plus en détail

UN AUTRE PARADOXE : équation horaire du mouvement d un point

UN AUTRE PARADOXE : équation horaire du mouvement d un point UN AUTRE PARADOXE : équaion horaire du mouvemen d un poin. - INTRODUCTION La relaivié resreine es l obje de nombreu paradoes comme on a pu le consaer dans d aures ees proposés dans ce dossier. La majorié

Plus en détail

TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DE DONNEES

TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DE DONNEES TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DE DONNEES Objecifs : Foncionnemen e uilié du comparaeur à fenêre dans la commande de la gâchee Suppor d'acivié : Sécaeur Pellenc 1- ANALYSE FONCTIONNELLE A parir de l analyse

Plus en détail

OPTIQUE. Spé ψ Devoir n 7

OPTIQUE. Spé ψ Devoir n 7 Spé ψ 2012-2013 Devoir n 7 OPTIQUE Toues les figures son regroupées à la fin du suje Parie I PRINCIPES DE L HOLOGRAPHIE La réalisaion d un hologramme es consiuée de deux éapes. La première, l enregisremen,

Plus en détail

CINEMATIQUE MATHEMATIQUES VECTORIELLES APPLIQUEES A LA MECANIQUE

CINEMATIQUE MATHEMATIQUES VECTORIELLES APPLIQUEES A LA MECANIQUE hp://sbeccompany.fr CINEMATIQUE MATHEMATIQUES VECTORIELLES APPLIQUEES A LA MECANIQUE I Inroducion 1) Cinémaique LA CINEMATIQUE CONSISTE A ANALYSER DE FAÇON PUREMENT MATHEMATIQUE LE MOUVEMENT DE CORPS EN

Plus en détail

TS1 - Contrôle n 6 de mathématiques

TS1 - Contrôle n 6 de mathématiques TS1 - Conrôle n 6 de mahémaiques Eercice 1 Le plan es rapporé à un repère orhogonal (O ; i ; j ). 1) Eude d'une foncion f On considère la foncion f définie sur l'inervalle ]0 ; + [ par f() = ln ( ) i ;

Plus en détail

EXERCICE II : SERVICE ET RECEPTION AU VOLLEY-BALL (11 points)

EXERCICE II : SERVICE ET RECEPTION AU VOLLEY-BALL (11 points) Bac S 18 Méropole Correcion p://labolcee.or EXECICE II : SEVICE ET ECEPTION AU VOLLEY-BALL (11 poins 1. Mesure de la iesse iniiale du ballon c 1.1. On a f 8 3, 1 soi 8,651 3 m 1 3,47 1 Comme la lonueur

Plus en détail

L usage de la calculatrice est autorisé. EXERCICE 1

L usage de la calculatrice est autorisé. EXERCICE 1 EXERCICE. Diagramme associant les rayonnements électromagnétiques cités dans le texte, leurs longueurs d onde dans le vide et les objets de la Voie Lactée à l origine des émissions dans chaque domaine

Plus en détail

PERFORMANCES DES SYSTEMES AUTOMATISES

PERFORMANCES DES SYSTEMES AUTOMATISES PERFORMANCES DES SYSTEMES AUTOMATISES I Analyse d'un sysème Démarches d'éude Ch.II Performances des sysèmes asservis - p1 Le chapire précéden a mis en évidence la schémaisaion srucurelle de la commande

Plus en détail

PERFORMANCES DES SYSTEMES AUTOMATISES

PERFORMANCES DES SYSTEMES AUTOMATISES PERFORMANCES DES SYSTEMES AUTOMATISES I Analyse d'un sysème Démarches d'éude Ch.II Performances des sysèmes asservis - p1 Le chapire précéden a mis en évidence la schémaisaion srucurelle de la commande

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 2015-2016 Devoir n 6 CNVERSIN DE PUISSANCE L obje de ce problème consise à éudier la producion d énergie élecrique à parir d une éolienne. Le disposiif pore alors le nom d «aérogénéraeur» e es consiué

Plus en détail

Correction bac blanc SPC Correction ex 1. Q Correction pts ,5

Correction bac blanc SPC Correction ex 1. Q Correction pts ,5 Correcion bac blanc SPC 215-216 Correcion ex 1 Q Correcion ps 1.1.1 1.1.2 La molécule possède deux aomes de carbone asmériques e aucun élémen de smérie : elle es donc chirale. Cee molécule n es donc pas

Plus en détail

25, avenue des Martyrs Grenoble. tél : fax :

25, avenue des Martyrs Grenoble. tél : fax : Mon nom : Mes coordonnées : Benjamin Canals CNRS Laboraoire Louis Néel 5, avenue des Maryrs 384 Grenoble él : 4 76 88 1 38 fa : 4 76 88 11 91 email : canals@grenoble.cnrs.fr Plan du cours : Vibraions I.

Plus en détail

Contrôle du ballant sur une grue

Contrôle du ballant sur une grue Conrôle du ballan sur une grue es conduceurs de grue doiven acuellemen gérer le déplacemen d une charge e maîriser les balancemens indésirables de celle-ci Divers équipemeniers de grues on déposé des breves

Plus en détail

Corrigé du devoir surveillé de Mathématiques

Corrigé du devoir surveillé de Mathématiques Corrigé du devoir surveillé de Mahémaiques Eercice Soien a e b deu réels avec < a < b.. La foncion h : e a e b es coninue e posiive sur ], + [ a < b e a > e b. Au voisinage de, on a : h e a e b Ce calcul

Plus en détail

donc 1+ t 100 = CMg t 100 = 1,16 d où t 100

donc 1+ t 100 = CMg t 100 = 1,16 d où t 100 Exercice Dans chacune des siuaions suivanes, déerminer la valeur de.. Le chiffre des venes d un magazine a augmené de % puis diminué de %. Globalemen il a augmené de 6%. D après l énoncé, on a :,6 = +%

Plus en détail

Aucune sortie définitive n est autorisée avant 12h

Aucune sortie définitive n est autorisée avant 12h PI 16/17 D 1 -- ysèmes linéaires (don élec PCI) - ALI (01/10/2016 4h) Exrai des Insrucions générales des concours Les candidas son inviés à porer une aenion pariculière à la rédacion : les copies illisibles

Plus en détail

Partie I - Étude des régimes permanents d une association de deux machines à courant continu

Partie I - Étude des régimes permanents d une association de deux machines à courant continu Les correceurs seron pariculièremen sensibles à la qualié de la rédacion de la copie ; noammen, il es recommandé de répondre de façon claire e concise aux quesions posées e de mere en évidence les résulas

Plus en détail

COURS ELE2700 ANALYSE DES SIGNAUX

COURS ELE2700 ANALYSE DES SIGNAUX ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL DÉPARTEMENT DE GÉNIE ÉLECTRIQUE AUTOMNE 20 COURS ELE2700 ANALYSE DES SIGNAUX SÉANCE #3 (TP2) FENÊTRES TEMPORELLES OBJECTIFS Éudier e comparer l effe de différenes fenêres

Plus en détail

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proporionnalié -Acivié préparaoire n : Suies de nombres proporionnelles -l indicaion «0,88 /L» perme de calculer les pri manquans dans le ableau ci-dessous. Indiquer

Plus en détail

CORRECTION DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES

CORRECTION DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES CORRECTION DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES Violon et diapason Violons et erhu en concert (Sujet zéro) 1 Parmi les caractéristiques physiques d'un son musical figurent la hauteur et le timbre En analysant

Plus en détail

Représentations multiples d un signal électrique triphasé

Représentations multiples d un signal électrique triphasé Représenaions muliples d un signal élecrique riphasé Les analyseurs de puissance e d énergie Qualisar+ permeen de visualiser insananémen les caracérisiques d un réseau élecrique riphasé. Représenaion emporelle

Plus en détail

Les signaux. Page 1/11

Les signaux. Page 1/11 Les signaux numériques e analogiques... 2 Les ypes de signaux... 2 les signaux à variaion coninue ou signaux analogiques... 2 les signaux à variaion disconinue... 2 Représenaion des signaux... 3 en foncion

Plus en détail