Chiffrement et signature électronique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chiffrement et signature électronique"

Transcription

1 Chiffrement et signature électronique (basée sur le standard X509) Frédéric KASMIRCZAK 1

2 Sommaire I. La cryptologie base de la signature électronique Les systèmes symétriques à l origine de la cryptologie Les systèmes asymétriques à l origine de la signature électronique... 4 II. Le principe de signature électronique Valeur légale de la signature électronique Mise en œuvre de la signature électronique... 6 III. Le certificat électronique preuve de l identité d une entité... 8 A propos de ce document Frédéric KASMIRCZAK 2

3 I. La cryptologie base de la signature électronique La cryptologie a pour but de protéger des données électroniques en s appuyant sur l utilisation d une ou plusieurs clés. On distingue deux principes de cryptologie : le mécanisme symétrique et le mécanisme asymétrique. 1. Les systèmes symétriques à l origine de la cryptologie La caractéristique principale des systèmes symétriques et que l émetteur et le récepteur d un message utilise la même clé pour chiffrer et déchiffrer un document. Ils sont aussi appelé «système a clé secrète partager». Considérons Pierre l émetteur et Paul le récepteur du message. Pierre souhaite donc envoyer un message à Paul. Pour cela Pierre génère une clé de chiffrement symétrique puis chiffre l intégralité du document qu il souhaite transmettre à Paul. Il envoie ensuite le document chiffré à Paul mais Paul a besoin de la clé pour pouvoir déchiffrer le document. S agissant d une clé symétrique, il doit utiliser la même clé qu a utilisée Pierre pour chiffrer le document. On voit tout de suite le problème du partage de cette clé entre l émetteur et le récepteur du message. Si cette clé est interceptée pendant sa transmission, elle pourra être utilisée par une personne non autorisée pour déchiffrer le document. Figure 1 : Principe du chiffrement symétrique Frédéric KASMIRCZAK 3

4 2. Les systèmes asymétriques à l origine de la signature électronique Contrairement à un système symétrique, un système asymétrique est basé sur l utilisation de deux clés. Il y a la clé dite privée qui ne doit être connue que par son titulaire et la clé dite publique qui a pour but d être distribuée. Considérons de nouveau Pierre l émetteur d un message et Paul le récepteur. Pierre a donc à sa disposition la clé publique de Paul qui correspond de manière unique à la clé privée de Paul. Pierre chiffre l intégralité du document qu il souhaite transmettre en utilisant la clé publique de Paul. Il transmet le document à Paul. Celui-ci et uniquement celui-ci (car il est le seul à posséder la clé privée permettant de déchiffrer le document chiffré avec la clé publique correspondante) déchiffre le document en utilisant sa clé privée. On voit donc très bien qu avec ce système qu il n y a plus le problème de partage de la clé unique puisqu il existe deux clés étroitement liées entre elles. Figure 2 : Principe théorique du chiffrement asymétrique Cependant, dans la pratique cela ne se déroule pas ainsi. Les algorithmes asymétriques sont très gourmant en performances et très lent, les algorithmes symétriques étant beaucoup plus rapides. De ce fait, l émetteur va générer une clé symétrique, il va chiffrer l ensemble du document avec cette clé symétrique puis il va chiffrer la clé symétrique avec la clé publique asymétrique du récepteur (une clé de chiffrement étant beaucoup moins volumineuse qu un document). Ainsi le récepteur sera le seul à pourvoir déchiffrer la clé symétrique nécessaire au déchiffrement du document. On utilise ainsi les avantages des deux techniques. Frédéric KASMIRCZAK 4

5 Figure 3 : Principe pratique du chiffrement asymétrique C est grâce à l existence de la clé privée qui permet «d identifier» de façon certaine une entité (personne ou machine) que la signature électronique est possible. Frédéric KASMIRCZAK 5

6 II. Le principe de signature électronique 1. Valeur légale de la signature électronique Depuis le 13 mars 2000 (avec la loi n o ), la signature numérique d'un document a en France la même valeur légale qu'une signature sur papier. 2. Mise en œuvre de la signature électronique Comme vu précédemment, la signature électronique est possible par l utilisation du système asymétrique. Cependant, contrairement au chiffrement d un document avec la clé publique pour le rendre confidentiel, c est la clé privée qui va être utilisé pour signer. En effet nous somme dans le cas opposé. Lorsque l on rend confidentiel un document, on veut qu une seule personne puisse le déchiffrer, alors que pour un document signé on veut que tout le monde puisse le consulter. Prenons le cas ou Pierre signe un document électronique. Il a donc à sa disposition une clé privée et une clé publique correspondant à cette clé privée. Le fait de signer n ayant pas pour but de rendre confidentiel, on ne va pas chiffrer l intégralité du document mais uniquement son empreinte (c est aussi en raison du problème de coût du chiffrement asymétrique). Pour calculer l empreinte d un document, on utilise une fonction de hachage (ex : SHA1 ou MD5) qui est une fonction à sens unique. Ainsi, on ne peut pas retrouver la base ayant permis l obtention de l empreinte. La moindre modification du document amènera à l obtention d une empreinte différente. Ainsi on est certain de l intégrité du document à un instant donné. Pierre va donc chiffrer l empreinte du document avec sa clé privée. Il va ensuite transmettre le document en clair ainsi que l empreinte qu il a signé. Figure 4 : Signature d'un document Frédéric KASMIRCZAK 6

7 Le récepteur va recalculer l empreinte du document en clair qu il a reçu, il va déchiffrer l empreinte signée qu il a reçue avec la clé publique de l émetteur. Une fois qu il est en possession des deux empreintes, il les comparent et peut ainsi savoir si le document a été modifié et s assurer de «l identité» de l émetteur puisqu il existe une seule clé privée correspondante à la clé publique. Figure 5 : Vérification d'un document signé Frédéric KASMIRCZAK 7

8 III. Le certificat électronique preuve de l identité d une entité Un certificat électronique permet de répondre aux questions suivantes : à qui appartient la clé publique et à quoi sert cette clé publique. Un certificat électronique est une sorte de carte de visite électronique donnant l identité du propriétaire de la clé et quels sont les usages possibles de cette clé. Par conséquent, il faut que ce certificat électronique soit rendu infalsifiable pour qu on ne puisse pas modifier les informations le constituant. L intégrité d un certificat est contrôlée toujours par le principe de comparaison d empreinte (le certificat possédant son empreinte signé par le certificat du niveau hiérarchique supérieur). Un certificat électronique est délivré par une autorité de certification (AC) digne de confiance, appelée aussi tiers de confiance. Une demande de certificat électronique est au format PKCS#10. L'Autorité de certification a pour mission, après vérification de l'identité du demandeur du certificat par une autorité d'enregistrement, de signer, émettre et maintenir à jour une liste de certificats (appelée liste de révocation) dit révoqué. Lorsqu un certificat est révoqué, il ne peut plus être utilisé pour diverse raison comme par exemple la perte de clé privée relatif à celui-ci. Il existe trois niveaux de certificat électronique (plus totalement vrai) : Un certificat de classe 1 est délivré après la vérification de l adresse du demandeur. Il s agit d une vérification assez simpliste puisqu il est très facile de créer une adresse électronique au nom d une autre personne. Un certificat de classe 2 est délivré après vérification de pièces justificatives envoyées par courrier comme par exemple une photocopie de la carte d identité. Un certificat de classe 3 est délivré après une vérification en face à face de l identité de la personne. La crédibilité d un certificat repose sur l ensemble des certificats parents qui ont signé ce certificat. Tous les certificats parents d un certificat forment la chaîne de certification ou de confiance. Le format le plus répandu pour un certificat électronique est le format normalisé par le standard X509. Un certificat X509 (version 3) comporte les informations suivantes : Version du certificat Numéro de série du certificat Algorithme de signature du certificat de l AC Nom de l AC qui a généré ce certificat Période de validité du certificat (date d émission et date de «péremption») Nom de l utilisateur auquel appartient le certificat Clé publique du certificat Algorithme à utiliser avec la clé publique Frédéric KASMIRCZAK 8

9 Identification possible de l AC (facultatif) Identification possible de l utilisateur (facultatif) Extensions comme par exemple le rôle du certificat (signature, chiffrement, etc.) (facultatif) Signature de l AC Un certificat électronique accompagné de sa clé privée peut être stocké sous différentes formes, les plus répandues sont : Le format PKCS#12 permet de stocker le certificat et sa clé privée dans une fichier d extension.p12. Ce fichier est protégé par un code pin. Ce code pin permet de déchiffrer la clé privée et le certificat contenu dans le fichier. Le problème de ce format est qu on peut l attaquer par brute force puisqu il ne se verrouille jamais. Le format PKCS#11 qui stocke le certificat et sa clé privée dans une puce cryptographique. Cette puce cryptographique est contenue dans une carte à puce ou dans une «clé USB». Un tel composant est appelé token cryptographique. Contrairement à un fichier.p12, un token cryptographique se verrouille après trois codes pin erronés et devient ainsi complètement inutilisable. Le format PKCS#7 est quand à lui utilisé pour transmettre plusieurs certificats (notamment une chaîne de certification). Voici un exemple de visualisation d un certificat électronique : Figure 6 : Visualisation d'un certificat électronique Frédéric KASMIRCZAK 9

10 A propos de ce document Copyright (c), 2009, Frédéric KASMIRCZAK Permission vous est accordée de copier, distribuer et/ou modifier ce document sans sections inaltérables, sans texte de première page de couverture et sans texte de dernière page de couverture selon les termes de la licence GNU Free Documentation License, Version 1.3 ou ultérieure publiée par la Free Software Foundation. Plus d informations sur Frédéric KASMIRCZAK 10

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP A. Guermouche A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 1 Plan 1. Certificats X509 2. Clés PGP A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 2 Plan Certificats X509 1.

Plus en détail

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION 32 Services souhaités par la cryptographie Confidentialité : Rendre le message secret entre deux tiers Authentification : Le message émane t-il de l expéditeur

Plus en détail

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader Gestion des Clés Pr Belkhir Abdelkader Gestion des clés cryptographiques 1. La génération des clés: attention aux clés faibles,... et veiller à utiliser des générateurs fiables 2. Le transfert de la clé:

Plus en détail

Chapitre II. Introduction à la cryptographie

Chapitre II. Introduction à la cryptographie Chapitre II Introduction à la cryptographie PLAN 1. Terminologie 2. Chiffrement symétrique 3. Chiffrement asymétrique 4. Fonction de hachage 5. Signature numérique 6. Scellement 7. Echange de clés 8. Principe

Plus en détail

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet -

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Marc Tremsal Alexandre Languillat Table des matières INTRODUCTION... 3 DEFI-REPONSE... 4 CRYPTOGRAPHIE SYMETRIQUE...

Plus en détail

ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques

ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques Aspects Techniques et organisationnels Dr. Y. Challal Maître de conférences Université de Technologie de Compiègne Heudiasyc UMR CNRS 6599 France Plan Rappels

Plus en détail

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés Claude Gross CNRS/UREC 1 Confiance et Internet Comment établir une relation de confiance indispensable à la réalisation de transaction à distance entre

Plus en détail

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS.

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS. Sécurité 2 Université Kasdi Merbah Ouargla Département Informatique PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS Janvier 2014 Master RCS Sécurité informatique 1 Sommaire

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

Gestion des Clés Publiques (PKI)

Gestion des Clés Publiques (PKI) Chapitre 3 Gestion des Clés Publiques (PKI) L infrastructure de gestion de clés publiques (PKI : Public Key Infrastructure) représente l ensemble des moyens matériels et logiciels assurant la gestion des

Plus en détail

Politique de Signature du Secrétariat général de l ACPR

Politique de Signature du Secrétariat général de l ACPR Politique de Signature du Secrétariat général de l ACPR Pour les remises réglementaires du domaine Assurance mentionnant l application de l instruction n 2015-I-18 relative à la signature électronique

Plus en détail

Découverte de la cryptographie

Découverte de la cryptographie Maxime Arthaud et Korantin Auguste net7 Jeudi 14 novembre 2013 Syllabus Introduction 1 Introduction 2 La cryptographie, Qu est-ce que c est? Chiffrement ou signature de messages par des clés La cryptographie,

Plus en détail

Politique de Signature du Secrétariat Général de la Commission Bancaire

Politique de Signature du Secrétariat Général de la Commission Bancaire Secrétariat Général de la Commission Bancaire --------- Politique de Signature du Secrétariat Général de la Commission Bancaire Pour les remises de type COREP/FINREP et BAFI Date : 26 avril 2007 Version

Plus en détail

Les certificats numériques

Les certificats numériques Les certificats numériques Quoi, pourquoi, comment Freddy Gridelet 9 mai 2005 Sécurité du système d information SGSI/SISY La sécurité : quels services? L'authentification des acteurs L'intégrité des données

Plus en détail

CERTIFICATS ELECTRONIQUES SUR CLE USB

CERTIFICATS ELECTRONIQUES SUR CLE USB CERTIFICATS ELECTRONIQUES SUR CLE USB Autorité de Certification : AC Avocats Classe 3Plus MANUEL D INSTALLATION MAC OS X : Versions 10.5.5 à 10.5.9* / 10.6 / 10.7 et 10.7.4 MOZILLA FIREFOX *Uniquement

Plus en détail

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage.

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage. Rappel des propriétés à assurer Cryptographie et utilisation Secret lgorithmes symétriques : efficace mais gestion des clés difficiles lgorithmes asymétriques : peu efficace mais possibilité de diffuser

Plus en détail

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2.

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2. DTIC@Alg 2012 16 et 17 mai 2012, CERIST, Alger, Algérie Aspects techniques et juridiques de la signature électronique et de la certification électronique Mohammed Ouamrane, Idir Rassoul Laboratoire de

Plus en détail

Société Publique Locale Xdemat Politique de signature

Société Publique Locale Xdemat Politique de signature Société Publique Locale Xdemat Politique de signature Date de rédaction 26 avril 2012 Statut du document Approuvé par le directeur de la SPL Identifiant 1.3.6.1.4.1.40075.1.2.1 Version 1.1 Date de validation

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DES OUTILS AUTONOMES : L OUTIL DE GESTION DE PARAPHEUR

MANUEL D UTILISATION DES OUTILS AUTONOMES : L OUTIL DE GESTION DE PARAPHEUR MANUEL D UTILISATION DES OUTILS AUTONOMES : L OUTIL DE GESTION DE PARAPHEUR Vous allez utiliser les services en ligne de la plate forme de dématérialisation de la Salle des Marchés achatpublic.com. Ce

Plus en détail

«Transactions Electroniques Sécurisées & sécurité»

«Transactions Electroniques Sécurisées & sécurité» «Transactions Electroniques Sécurisées & sécurité» -- signature électronique -- bresson@ctn.asso.fr Web : tic.ctn.asso.fr Dossier réalisé avec la collaboration de D. Breux (Echangeur BN) et O. Lamirault

Plus en détail

Irrévocable: La personne qui a signé ne peut le nier

Irrévocable: La personne qui a signé ne peut le nier Certification de documents numériques : signature numérique Mme Bessai F.Z. Chercheur au CERIST, zbessai@cerist.dz Plan Définition de la signature numérique Comment signer un document numérique? Avantages

Plus en détail

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés Cryptographie Cours 6/8 - Gestion de clés Plan du cours Importance de la gestion des clés Clés secrètes, clés publiques Certificats Infrastructure à clé publique (Public Key Infrastructure, PKI) Dans le

Plus en détail

GUICHET ONEGATE. Notice d installation d un certificat BdF d'authentification simple COLLECTE DAF

GUICHET ONEGATE. Notice d installation d un certificat BdF d'authentification simple COLLECTE DAF GUICHET ONEGATE Notice d installation d un certificat BdF d'authentification simple COLLECTE DAF CORRESPONDANTS BANQUE DE FRANCE Pour les questions techniques et d administration des utilisateurs : (Certificats,

Plus en détail

La salle des marchés. Version 11.1.0. Manuel Parapheur. Solution de dématérialisation des procédures de marchés publics

La salle des marchés. Version 11.1.0. Manuel Parapheur. Solution de dématérialisation des procédures de marchés publics Solution de dématérialisation des procédures de marchés publics La salle des marchés Version 11.1.0 Manuel Parapheur 2 Objet du document Vous allez utiliser les services en ligne de La salle des marchés

Plus en détail

Verschlüsselte E-Mail-Kommunikation Version 1.1 Seite 1 von 7

Verschlüsselte E-Mail-Kommunikation Version 1.1 Seite 1 von 7 Préambule La messagerie électronique est aujourd'hui un moyen de communication fréquemment utilisé par les entreprises pour échanger des informations. Le groupe ALDI NORD demeure, lui aussi, en contact

Plus en détail

Politique de Signature Électronique de DICTServices

Politique de Signature Électronique de DICTServices Politique de Signature Électronique de DICTServices Politique de signature électronique de DICTServices version 1.0.0 1/8 Suivi du document Version Date Origine de la mise à jour Rédigé par 1.0.0 01/12/12

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

La signature numérique. Bruno Bonfils, 2 Juillet 2008

La signature numérique. Bruno Bonfils, <asyd@asyd.net> 2 Juillet 2008 La signature numérique Bruno Bonfils, 2 Juillet 2008 Petits rappels 1/2 Petits rappels 1/2 Principe des clés asymétriques : Petits rappels 1/2 Principe des clés asymétriques : Deux clés

Plus en détail

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Journée chiffrement Le 24 janvier 2006 X. Jeannin (CNRS/UREC) Plan! Différents aspects du chiffrement de données!

Plus en détail

Vérification de la signature numérique d un document PDF

Vérification de la signature numérique d un document PDF Vérification de la signature numérique d un document PDF 1 Configuration requise pour consulter le BOCCRF électronique Pour consulter les textes au format PDF, vous devez disposer du logiciel Acrobat Reader.

Plus en détail

Date : 16 novembre 2011 Version : 1. 2 Nombre de pages : 13

Date : 16 novembre 2011 Version : 1. 2 Nombre de pages : 13 Politique de Signature EDF Commerce Division Entreprises et Collectivités Locales Pour la dématérialisation fiscale XML des Entreprises et Collectivités Locales Date : 16 novembre 2011 Version : 1. 2 Nombre

Plus en détail

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Aristote Groupe PIN Utilisations pratiques de la cryptographie Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Objectifs Décrire les techniques de cryptographie les plus courantes Et les applications qui les utilisent

Plus en détail

Le Tiers de Télétransmission Le Certificat électronique

Le Tiers de Télétransmission Le Certificat électronique Le Tiers de Télétransmission Le Certificat électronique La valeur probante de l écrit numérique Depuis 2000, la validité comme preuve juridique des documents numériques est reconnue, au même titre que

Plus en détail

Certificats électroniques

Certificats électroniques Certificats électroniques Matthieu Herrb Jean-Luc Archimaud, Nicole Dausque & Marie-Claude Quidoz Février 2002 CNRS-LAAS Plan Services de sécurité Principes de cryptographie et signature électronique Autorités

Plus en détail

IGC/A 4096 Demande de certificat. autorité de certification racine d une Administration de l État Renseignements techniques et administratifs

IGC/A 4096 Demande de certificat. autorité de certification racine d une Administration de l État Renseignements techniques et administratifs P R E M I E R M I N I S T R E SECRETARIAT GENERAL DE LA DEFENSE ET DE LA SÉCURITÉ NATIONALE Agence nationale de la sécurité des systèmes d information IGC/A 4096 Demande de certificat pour une autorité

Plus en détail

IGC/A Demande de certificat. autorité de certification racine de l État français Renseignements techniques et administratifs

IGC/A Demande de certificat. autorité de certification racine de l État français Renseignements techniques et administratifs PREMIER MINISTRE SECRETARIAT GENERAL DE LA DEFENSE NATIONALE Direction centrale de la sécurité des systèmes d information IGC/A Demande de certificat pour une autorité de certification racine de l État

Plus en détail

La signature électronique et les réseaux de confiance

La signature électronique et les réseaux de confiance La signature électronique et les réseaux de confiance Marc.Schaefer@he-arc.ch HE-Arc Ingénierie Institut des systèmes d'information et de communication (ISIC) Laboratoire de téléinformatique (TINF) Plan

Plus en détail

Public Key Infrastructure (PKI)

Public Key Infrastructure (PKI) Public Key Infrastructure (PKI) Introduction Authentification - Yoann Dieudonné 1 PKI : Définition. Une PKI (Public Key Infrastructure) est une organisation centralisée, gérant les certificats x509 afin

Plus en détail

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Technologies de l Internet Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Cryptage avec clé secrète même clé I think it is good that books still exist, but they do make

Plus en détail

La sécurité dans les grilles

La sécurité dans les grilles La sécurité dans les grilles Yves Denneulin Laboratoire ID/IMAG Plan Introduction les dangers dont il faut se protéger Les propriétés à assurer Les bases de la sécurité Protocoles cryptographiques Utilisation

Plus en détail

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008 Romain Kolb 31/10/2008 Signature électronique Sommaire I. Introduction... 3 1. Motivations... 3 2. Définition... 3 3. La signature électronique en bref... 3 II. Fonctionnement... 4 1. Notions requises...

Plus en détail

vendredi 8 juillet 2011

vendredi 8 juillet 2011 PROCESSUS DE CERTIFICATION ELECTRONIQUE AU BURKINA FASO 1 Sommaire Contexte de la CE Aspects techniques Réalisations et futurs projets de l ARCE Types et domaines d utilisation de certificats Procédures

Plus en détail

Contrat de Souscription CA CertiPro CONDITIONS GENERALES ANNEXE 1 : GUIDE DE SOUSCRIPTION

Contrat de Souscription CA CertiPro CONDITIONS GENERALES ANNEXE 1 : GUIDE DE SOUSCRIPTION Contrat de Souscription CA CertiPro CONDITIONS GENERALES ANNEXE 1 : GUIDE DE SOUSCRIPTION Pour souscrire le service, le Client doit disposer des logiciels pré-requis indiqués ci-dessous (I) et remplir

Plus en détail

La signature électronique

La signature électronique Livre Blanc La signature électronique Date : mercredi 22 janvier 2014 Indice : V01 SSL Europa - 8 chemin des escargots - 18200 Orval - France T: +33 (0)9 88 99 54 09 Table des matières 1. De nouveaux enjeux...

Plus en détail

Ces pré-requis techniques sont valables au jour de la souscription et sont susceptibles d évolution.

Ces pré-requis techniques sont valables au jour de la souscription et sont susceptibles d évolution. Fiches version 3.2 au 1 er mars 05 GUIDE DE SOUSCRIPTION Pour souscrire le service, le Client doit disposer des logiciels pré-requis indiqués ci-dessous (I) et remplir les Fiches Clients détaillées ci-après

Plus en détail

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé Rappels PKI Fonctionnement général Pourquoi? Authentification Intégrité Confidentialité Preuve (non-répudiation)

Plus en détail

Version 2.0. Guide d utilisation. révision 2. Ref: PX126366 Rév 2

Version 2.0. Guide d utilisation. révision 2. Ref: PX126366 Rév 2 Version 2.0 Guide d utilisation révision 2 Ref: PX126366 Rév 2 Reproduction et droits Copyright Prim'X Technologies 2003-2012 Toute reproduction, même partielle, du document est interdite sans autorisation

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail

Pour révoquer un Gestionnaire des Certificats : le Représentant Légal utilise la fiche n 2A en cochant la case appropriée.

Pour révoquer un Gestionnaire des Certificats : le Représentant Légal utilise la fiche n 2A en cochant la case appropriée. Fiches version 3.2 au 1 er mars 05 FICHES CLIENT CA CERTIFICAT GUIDE D UTILISATION Les fiches opérationnelles : Les fiches opérationnelles CA Certificat ci-après sont au nombre de 6 : 1. fiche d identification

Plus en détail

LES PROTOCOLES DE SECURITE

LES PROTOCOLES DE SECURITE LES PROTOCOLES DE SECURITE G. Florin S. Natkin Décembre 2001 CNAM 2001 1 Notations { X} CRY Clef A: clef d Alice (chiffrement symétrique) a : clef d Alice (déchiffrement symétrique) A: clef privée de Alice

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation. Sunnystamp 2D-Doc Services CA

Conditions Générales d Utilisation. Sunnystamp 2D-Doc Services CA Sunnystamp 2D-Doc Services CA Version.0 Tous droits réservés Technopole de l Aube en Champagne BP 60-00 Troyes Cedex Tél. : + (0) 2 4 0 8 Fax : + (0) 8 40 0 08 www.lex-persona.com contact-2d-doc@lex-persona.com

Plus en détail

COMMANDER UN CERTIFICAT FIDUCIO DE CHAMBERSIGN AVEC TBS INTERNET COURTIER EN CERTIFICATS DEPUIS 1996

COMMANDER UN CERTIFICAT FIDUCIO DE CHAMBERSIGN AVEC TBS INTERNET COURTIER EN CERTIFICATS DEPUIS 1996 COMMANDER UN CERTIFICAT FIDUCIO DE CHAMBERSIGN AVEC TBS INTERNET COURTIER EN CERTIFICATS DEPUIS 1996 SOMMAIRE COMMANDE DE VOTRE CERTIFICAT FIDUCIO EN LIGNE...P.2 Choix du support de livraison Pré-requis

Plus en détail

Signer électroniquement un document

Signer électroniquement un document Signer électroniquement un document Signer électroniquement un document.doc 1 / 20 Table des matières Introduction 3 Signer un document Microsoft Office 4 Signer un document Office 2003. 4 Signer un document

Plus en détail

Security Party. Marc SCHAEFER. 22 octobre 2009

Security Party. Marc SCHAEFER. 22 octobre 2009 Security Party Marc SCHAEFER 22 octobre 2009 Résumé L utilisation d outils cryptographiques est essentielle aujourd hui : que ce soit pour chiffrer ou identifier l émetteur d un message électronique ou

Plus en détail

Certificats Electroniques sur Clé USB ou Carte à puce

Certificats Electroniques sur Clé USB ou Carte à puce Certificats Electroniques sur Clé USB ou Carte à puce Manuel d installation Mac Os V101213-01 Page 1 SOMMAIRE 1. Installation des pilotes systèmes... 3 2. Installation pour Mozilla Firefox... 8 2.1 Installation

Plus en détail

D31: Protocoles Cryptographiques

D31: Protocoles Cryptographiques D31: Protocoles Cryptographiques Certificats et échange de clés Nicolas Méloni Master 2: 1er semestre (2014/2015) Nicolas Méloni D31: Protocoles Cryptographiques 1/21 Introduction Protocole Diffie Hellman:

Plus en détail

Certificats et infrastructures de gestion de clés

Certificats et infrastructures de gestion de clés ÉCOLE DU CIMPA "GÉOMÉTRIE ALGÉBRIQUE, THÉORIE DES CODES ET CRYPTOGRAPHIE" ICIMAF et Université de la Havane 20 novembre - 1er décembre 2000 La Havane, Cuba Certificats et infrastructures de gestion de

Plus en détail

Textes officiels de la Commission bancaire

Textes officiels de la Commission bancaire Textes officiels de la Commission bancaire Instruction n 2007-01 du 18 janvier 2007 modifiée par les instructions 2007-03 du 26 mars 2007, 2008-03 du 28 janvier 2008, 2008-05 du 20 juin 2008 et n 2009-02

Plus en détail

DEMANDER UN CERTIFICAT DE SIGNATURE ELECTRONIQUE CHAMBERSIGN FIDUCIO

DEMANDER UN CERTIFICAT DE SIGNATURE ELECTRONIQUE CHAMBERSIGN FIDUCIO DEMANDER UN CERTIFICAT DE SIGNATURE ELECTRONIQUE CHAMBERSIGN FIDUCIO Avant de commencer 1 2 Vous devez être le «futur titulaire du certificat» Vous devez disposer : o Un ordinateur o Une connexion à Internet

Plus en détail

1 - Chiffrement ou Cryptage, Déchiffrement ou Décryptage?

1 - Chiffrement ou Cryptage, Déchiffrement ou Décryptage? Avertissements : Le contenu de ce document est sous licence GPL. Le document est librement diffusable dans le contexte de cette licence. Toute modification est encouragée et doit être signalée à othebaud@e-watching.net

Plus en détail

Connexion d un client lourd à la messagerie e-santé PACA

Connexion d un client lourd à la messagerie e-santé PACA Connexion d un client lourd à la messagerie e-santé PACA La messagerie sécurisée e-santé PACA est un service de type Webmail. Un Webmail est une interface Web rendant possible l émission, la consultation

Plus en détail

Certificat C@rtEurope. Manuel d installation

Certificat C@rtEurope. Manuel d installation Certificat C@rtEurope Manuel d installation A quoi sert votre certificat -------------------------------------------------------------- 2 Utilisation d'un certificat électronique dans les administrations

Plus en détail

Manuel de KGpg. Jean-Baptiste Mardelle Rolf Eike Beer Traduction française : Damien Raude-Morvan Traduction française : Xavier Besnard

Manuel de KGpg. Jean-Baptiste Mardelle Rolf Eike Beer Traduction française : Damien Raude-Morvan Traduction française : Xavier Besnard Jean-Baptiste Mardelle Rolf Eike Beer Traduction française : Damien Raude-Morvan Traduction française : Xavier Besnard 2 Table des matières 1 Introduction 5 2 Premiers pas 6 3 Utilisation de KGpg 8 3.1

Plus en détail

Livre blanc. Sécuriser les échanges

Livre blanc. Sécuriser les échanges Livre blanc d information Sécuriser les échanges par emails Octobre 2013 www.bssi.fr @BSSI_Conseil «Sécuriser les échanges d information par emails» Par David Isal Consultant en Sécurité des Systèmes d

Plus en détail

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES : STANDARDS, ALGORITHMES DE HACHAGE ET PKI» DU 22 AU 26 JUIN 2015 TUNIS (TUNISIE) CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION DE LA CLÉ REAL ET DES CERTIFICATS ASSOCIÉS

CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION DE LA CLÉ REAL ET DES CERTIFICATS ASSOCIÉS CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION DE LA CLÉ REAL ET DES CERTIFICATS ASSOCIÉS 1 PRÉAMBULE ET OBJET Le Conseil Supérieur du Notariat (CSN) propose aux notaires et à leurs collaborateurs, une Clé Real dans

Plus en détail

15/10/2014. Plan. Cours sécurité informatique Chapitre 2: Notions de la Cryptologie. Introduction : un peu d histoire. 1. Introduction.

15/10/2014. Plan. Cours sécurité informatique Chapitre 2: Notions de la Cryptologie. Introduction : un peu d histoire. 1. Introduction. Faculté des Sciences de Bizerte Plan Cours sécurité informatique Chapitre 2: Notions de la Cryptologie Présenté par : Dr. Olfa DRIDI : dridi_olfa@yahoo.fr 1. Introduction 2. Science de la cryptologie:

Plus en détail

Notice explicative : la demande de certificat électronique

Notice explicative : la demande de certificat électronique Notice explicative : la demande de certificat électronique PRE-REQUIS : avoir une version récente d Acrobat Reader : version 9 minimum. Vous pouvez télécharger la version 10 d Acrobat Reader ici En vue

Plus en détail

PKI, PGP et OpenSSL. Pierre-Louis Cayrel

PKI, PGP et OpenSSL. Pierre-Louis Cayrel Université de Limoges, XLIM-DMI, 123, Av. Albert Thomas 87060 Limoges Cedex France 05.55.45.73.10 pierre-louis.cayrel@xlim.fr Licence professionnelle Administrateur de Réseaux et de Bases de Données IUT

Plus en détail

Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA

Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA 1- Introduction 1.1 Présentation générale Ce document définit les Conditions Générales d Utilisation (CGU) des certificats délivrés dans le cadre

Plus en détail

V 7.3. Vous allez utiliser les services en ligne de la plate forme de dématérialisation de la Salle des Marchés achatpublic.com.

V 7.3. Vous allez utiliser les services en ligne de la plate forme de dématérialisation de la Salle des Marchés achatpublic.com. MANUEL D UTILISATION DE LA SALLE DES MARCHES ACCES ENTREPRISES V 7.3 APPEL D OFFRES RESTREINT Vous allez utiliser les services en ligne de la plate forme de dématérialisation de la Salle des Marchés achatpublic.com.

Plus en détail

Informatique. Les réponses doivent être données en cochant les cases sur la dernière feuille du sujet, intitulée feuille de réponse

Informatique. Les réponses doivent être données en cochant les cases sur la dernière feuille du sujet, intitulée feuille de réponse Questions - Révision- - 1 er Semestre Informatique Durée de l examen : 1h pour 40 questions. Aucun document n est autorisé. L usage d appareils électroniques est interdit. Les questions faisant apparaître

Plus en détail

Les risques liés à la signature numérique. Pascal Seeger Expert en cybercriminalité

Les risques liés à la signature numérique. Pascal Seeger Expert en cybercriminalité Les risques liés à la signature numérique Pascal Seeger Expert en cybercriminalité Présentation Pascal Seeger, expert en cybercriminalité Practeo SA, Lausanne Partenariat avec Swisscom SA, Zurich Kyos

Plus en détail

SIGNATURE ÉLECTRONIQUE ET CERTIFICAT

SIGNATURE ÉLECTRONIQUE ET CERTIFICAT 1 Délégation aux systèmes d information SIGNATURE ÉLECTRONIQUE ET CERTIFICAT Quelques points clefs Avertissement Ce document a été rédigé dans le seul but d aider les utilisateurs novices de signatures

Plus en détail

+213 (0) 21 56 25 00. FAX:

+213 (0) 21 56 25 00. FAX: EMV Mme Nejla Belouizdad Directrice Organisation et Sécurité Monétique TEL: +213 (0) 21 56 25 00. FAX: +213 (0) 21 56 18 98. E-mail : nejla.belouizdad@satim-dz.com 46, Rue des fréres Bouadou (Ex Ravin

Plus en détail

I. TELE TVA, 1 ERE APPLICATION DES TELE-PROCEDURES II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA TELETVA

I. TELE TVA, 1 ERE APPLICATION DES TELE-PROCEDURES II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA TELETVA I. TELE TVA, 1 ERE APPLICATION DES TELE-PROCEDURES Le projet TéléTVA fait partie de la politique de modernisation par le Ministère de l Economie, des Finances et de l industrie (MINEFI). La conséquence

Plus en détail

Signature électronique sécurisée. Manuel d installation

Signature électronique sécurisée. Manuel d installation Signature électronique sécurisée Manuel d installation POINTS IMPORTANTS Dès réception de votre Ikey, un code PIN (Numéro d Identification Personnel) vous est attribué de manière aléatoire. Ce code PIN

Plus en détail

Fonctions de hachage. Autres missions de la cryptologie contemporaine. Éric Wegrzynowski. dernière modif : 28. marts 2013

Fonctions de hachage. Autres missions de la cryptologie contemporaine. Éric Wegrzynowski. dernière modif : 28. marts 2013 Plan (MDC) Plan (MDC) Éric Wegrzynowski (MDC) dernière modif : 28. marts 2013 Plan (MDC) Plan (MDC) Autres missions de la cryptologie contemporaine Contrôle d intégrité Nécessité de contrôler l intégrité

Plus en détail

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME Les petits déjeuner du CT M Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités Dématérialisation des données Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

INTRODUCTION AU CHIFFREMENT

INTRODUCTION AU CHIFFREMENT INTRODUCTION AU CHIFFREMENT Par Gérard Peliks Expert sécurité Security Center of Competence EADS Defence and Security Avril 2008 Un livre blanc de Forum ATENA Un livre blanc 1 / 6 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Emarche v1.5.1. Manuel Utilisateur

Emarche v1.5.1. Manuel Utilisateur Emarche v1.5.1 Manuel Utilisateur Table des matières 1 Pré-requis...2 2 Présentation...3 3 Utilisation...4 3.1 Fenêtre de connexion...4 3.2 Interface principale...5 3.3 Mise à jour automatique...6 3.4

Plus en détail

HTTPS. Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre

HTTPS. Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre HTTPS Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre Définition HTTPS (HyperText Transfer Protocol Secure) C'est

Plus en détail

AWS-SIGNATURE Utilitaire de signature

AWS-SIGNATURE Utilitaire de signature AWS-SIGNATURE Utilitaire de signature AWS-Signature est un parapheur électronique universel capable d'une part de signer tout type de document, et d'autre part de vérifier la ou les signatures d'un document

Plus en détail

Cahier des charges des dispositifs de télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité. Annexe 2 : sécurisation des échanges

Cahier des charges des dispositifs de télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité. Annexe 2 : sécurisation des échanges Cahier des charges des dispositifs de télétransmission des actes Annexe 2 : sécurisation des échanges Page 2 / 7 1. OBJET DU DOCUMENT...3 2. PRINCIPES...3 3. SÉCURISATION DES DÉPÔTS DE FICHIERS SUR LES

Plus en détail

Plan de services 1 : Certificat électronique RGS Signer et Horodater Edition du 20 Août 2013

Plan de services 1 : Certificat électronique RGS Signer et Horodater Edition du 20 Août 2013 Plan de services 1 : Certificat électronique RGS Signer et Horodater Edition du 20 Août 2013 1. Généralités Le SDITEC a fait l acquisition de certificats électroniques de niveau RGS 2 étoiles (**) et 3

Plus en détail

Différents problèmes Procédés de chiffrement symétriques Le chiffrement asymétrique Un peu d arithmétique. Cryptographie

Différents problèmes Procédés de chiffrement symétriques Le chiffrement asymétrique Un peu d arithmétique. Cryptographie Cryptographie François Ducrot http://math.univ-angers.fr Décembre 2012 Terminologie Cryptographie Étude des méthodes permettant de transmettre des données de façon confidentielle. Cryptanalyse Étude des

Plus en détail

Membre fondateur de la FNTC - Membre du Forum des Droits sur Internet - «Entreprise Innovante 2005» ANVAR - Trophée de l innovation des Tiers de

Membre fondateur de la FNTC - Membre du Forum des Droits sur Internet - «Entreprise Innovante 2005» ANVAR - Trophée de l innovation des Tiers de Membre fondateur de la FNTC - Membre du Forum des Droits sur Internet - «Entreprise Innovante 2005» ANVAR - Trophée de l innovation des Tiers de confiance 2003 et 2006 2 Garantir tous les maillions de

Plus en détail

CERTIFICATS ÉLECTRONIQUES CERTIGREFFE. Manuel d installation SUR CLÉ USB IKEY

CERTIFICATS ÉLECTRONIQUES CERTIGREFFE. Manuel d installation SUR CLÉ USB IKEY CERTIFICATS ÉLECTRONIQUES SUR CLÉ USB IKEY CERTIGREFFE Introduction Notions sur le certificat électronique Problème : il est facile, aujourd hui, de s octroyer une adresse e-mail sous une fausse identité

Plus en détail

Guide d installation et d utilisation

Guide d installation et d utilisation Guide d installation et d utilisation A lire avant toute installation du matériel (Mandataire de Certification et Porteur) Attention : Ne connectez pas votre clé USB avant la fin de l installation du programme.

Plus en détail

Signature et chiffrement de messages

Signature et chiffrement de messages 1 sur 5 Signature et chiffrement de messages Dans cette section : À propos des signatures numériques et du chiffrement Obtenir des certificats d'autres personnes Configurer les réglages de sécurité Signer

Plus en détail

DEMATERIALISATION. Signature électronique et sécurité

DEMATERIALISATION. Signature électronique et sécurité DEMATERIALISATION Signature électronique et sécurité Editeur du Progiciel MARCO, le spécialiste de la gestion des achats et marchés publics Parc Euromédecine 95 rue Pierre Flourens 34090 MONTPELLIER Tél

Plus en détail

CertimétiersArtisanat. A quoi sert le certificat électronique CertimétiersArtisanat et comment s en servir?

CertimétiersArtisanat. A quoi sert le certificat électronique CertimétiersArtisanat et comment s en servir? CertimétiersArtisanat A quoi sert le certificat électronique CertimétiersArtisanat et comment s en servir? 1) Pourquoi utiliser un certificat? Les échanges «formels, formalisés, contractuels» via Internet

Plus en détail

Sécurité WebSphere MQ V 5.3

Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Guide MQ du 21/03/2003 Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Luc-Michel Demey Demey Consulting lmd@demey demey-consulting.fr Plan Les besoins Les technologies Apports de la version 5.3 Mise en œuvre Cas pratiques

Plus en détail

Certificats «CREDIT LYONNAIS Authentys Entreprise» Manuel utilisateur du support cryptographique

Certificats «CREDIT LYONNAIS Authentys Entreprise» Manuel utilisateur du support cryptographique Certificats «CREDIT LYONNAIS Authentys Entreprise» Manuel utilisateur du support cryptographique Page 2 sur 21 1 INTRODUCTION Pour toute question complémentaire ou demande d information : pour les clients

Plus en détail

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Nicole Dausque CNRS/UREC CNRS/UREC IN2P3 Cargèse 23-27/07/2001 http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/certificats.kezako.pdf http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/pc.cnrs.pdf

Plus en détail

Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple»

Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple» Responsable de la Sécurité de l Information --------- Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple» Date : 22 septembre 2010 Version : 1.2 Rédacteur : RSI Nombre

Plus en détail

Manuel Utilisateur. de l application CLEO. Outil de gestion de demandes & réponses de certificats avec le serveur d inscription.

Manuel Utilisateur. de l application CLEO. Outil de gestion de demandes & réponses de certificats avec le serveur d inscription. Référence : Manuel-CLEO-V01.03.doc G R O U PEM EN T PU BLIC D IN TER ET Manuel Utilisateur de l application CLEO Outil de gestion de demandes & réponses de certificats avec le serveur d inscription 22

Plus en détail

Glob@lCerts. Communication à l intention des services informatiques dans le secteur des soins de santé. Description du marché:

Glob@lCerts. Communication à l intention des services informatiques dans le secteur des soins de santé. Description du marché: Glob@lCerts Description du marché: Communication à l intention des services informatiques dans le secteur des soins de santé HIPAA : normes en matière de protection de la vie privée et de transactions

Plus en détail

Politique de Signature électronique Hélios. de la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP)

Politique de Signature électronique Hélios. de la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) Direction Générale des Finances Publiques --------- Politique de Signature électronique Hélios de la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) Pour les flux informatiques transmis par les ordonnateurs

Plus en détail