Nexplanon Gérer les effets indésirables

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nexplanon Gérer les effets indésirables"

Transcription

1 Conflits d intérêts sur ce thème 2010 à 2015 Nexplanon Gérer les effets indésirables T. Linet - 2 décembre 2015 Crédit de recherche ou support financier (honoraires pour action de formation) d'un laboratoire pharmaceutique ou d'une entreprise commerciale : MSD, CCD, HRA Pharma. Consultant ou membre d'un comité d'expert d'un laboratoire pharmaceutique : MSD, CCD Action de promotion («speaker bureau») d'un laboratoire pharmaceutique ou d'une entreprise commerciale : néant Employé ou affilié à un laboratoire pharmaceutique ou une entreprise commerciale : néant Possession d'actions d'un laboratoire pharmaceutique ou d'une entreprise commerciale : néant Les effets indésirables... pas si fréquents! Nexplanon Mirena Les saignements 80 % des problèmes Nexplanon Mirena 80 % problématiques de troubles du cycle Problématiques de cycles Problématique liée au dispositif (expulsion) Short M. Eur J Contracept Reprod Health Care 2012.

2 50 50 La «courbe de la joie» Métrorragies peu fréquentes % de femmes seule étude Saignements fréquents > 5 épisodes / 90j % de femmes seule étude Cycles de référence Cycles de référence Power J. Cochrane Power J. Cochrane Saignements prolongés > 14 j pendant 90 j % de femmes seule étude Aménorrhée % de femmes seule étude Cycles de référence Cycles de référence Power J. Cochrane Power J. Cochrane 2012.

3 Pourquoi? On ne sait pas (Mansour D. Contraception 2011).? Pas plus dans le post-partum immédiat Pas plus de retrait si pose immédiate (dans les 96 premières heures) ou retardée (à 6-12 semaines) [1] Pas plus de lochies que dans le groupe témoin [2] Ne change pas les paramètres de l hémostase [3] Ne change pas la quantité de lait [4] Nb Jours Lochies [2] 24 Nexplanon Contrôle [1] NP4 - Ireland LD. Contraception [2] NP2 - Dobromilsky KC. J Fam Plan Reprod Health Care [3] NP1 - Brito MB. Trom Res [4] NP1 - Braga GC Contraception Avant Ce n est pas prouvé Faire un «counseling adapté» et être réaliste sur les risques Augmente un peu l acceptabilité et la poursuite [1]. Une patiente ayant un IMC faible aurait plus de risque de métrorragies [2] Utiliser un progestatif oral avant pose (Mansour D. Contraception 2011). Les patientes obèses ont moins d ablation pour métrorragie [3] [1] Halpern V. Cochrane Database Syst Rev [2] NP2 - Di Carlo C. Gynecol Endocrinol [3] NP2 - Casey PM. Contraception 2013.

4 Les questions Pendant Réfléchir et agir Principales préoccupations de la patiente. Profil de saignement avant l insertion Description : nb de jours/mois, nb épisodes, post-coïtal? Douleurs abdominales? Signes urinaires? Date de pose, est-il palpable? Risque de grossesse? Traitements (antiépileptiques...) Risque d IST? Dernier frottis? Mansour D. Contraception Saignement de moins de 6 mois Saignement de plus de 6 mois Faire un examen? Si cela rassure la patiente ou S il existe d autres signes évocateurs d IST ou S il faut faire le FCU Rassurer et faire un suivi Examen souhaitable Si facteurs de risque endométriaux => échographie pelvienne Si bilan négatif => Traitement médical ou changement de contraception. Traitement médical si demandé par la patiente Mansour D. Contraception Mansour D. Contraception 2011.

5 L estradiol? Un oestroprogestatif? Améliore les signes [1]. Mais donnent des nausées Peut limiter l action contraceptive... Si pas de contre-indication. Utilisation de 14 jours d oestroprogestatif 150 µg LNG / 30 µg EE [1] Arrêt des saignements avec OR à 11,7 [1,9-70,2] par rapport au placebo Mais 85,7 % de récidive des saignements 10 jours plus tard. [1] Abdel-Aleem H. Cochrane Database Syst Rev 2007 [1] NP1 - Guiahi M. Obstet Gyneco Les AINS? La doxycycline? Pas de bénéfice évident (ibuprofène, acide méfenamique, aspirine) Peut permettre d attendre... Exemple : Acide méfenamique 500 mg x 3 /jour pendant 5 jours [1]. Inhibiteur des métalloprotéases impliqué dans les métrorragies Données conflictuelles : diminution de 2 jours sur 90 [1] Pourrait diminuer les abandons [2] [1] Phaliwong P. J Med Assoc Thai 2004 [1] Weisberg E. Hum Reprod [2] NP3 - Casey PM. J Reprod Med 2014.

6 En résumé Traitement Effet Barrière Utilisation de diaphragme contraceptif de type Caya Utilisation de tampons spécifiques : Beppy Oestroprogestatifs Cyclines Barrières (Diaphragme, Beppy) Effet suspensif Pourrait améliorer l acceptabilité Solution pour certaines patientes Par fréquence Les 20 % qui restent % Power J. Cochrane 2012.

7 L acné Les céphalées Ne sont pas toujours des migraines Androgénique, pas systématique, pas de panique! OMS céphalées Hors migraine Mig < 35 ans Mig 35 ans Mig + aura Oestro-progestatifs (tous) I = 1 C = 2 I = 2 C = 3 I = 3 C = 4 4 Progestatifs oraux 1 I = 1 C = 2 I = 1 C = 2 Implants I = 2 C = 3 I = 2 C = 3 Les mastodynies Facile souvent, délicat parfois CIU Cuivre CIU Mirena I = 2 C = 3

8 Mastodynies Mastodynies... inquiétantes pour la patiente Rassurante pour le praticien Un soutien-gorge adapté est souvent suffisant [1]. Rassurer sur le risque de cancer : 85 % de douleur en moins [2]. Le poids Fat is beautiful... [1] Wilson MC. Br Med J [2] Holland PA. Drugs 1994 Prise Idem Perte Le poids Ce n est pas que des hormones! Causes intriquées avec celles de la libido. La prise de poids «ressentie» Nault AM. Am J Obstet Gynecol 2012.

9 La sexualité et la qualité de vie Impact positif sur la qualité de vie après les 3 premiers mois [1] Les 3 types de contraceptifs (OP, Anneau, Nexplanon) améliorent la vie sexuelle des patientes [2] mais L implant met plus de temps à l améliorer La libido Info ou Intox? Semble plus efficace après le 6e mois d usage. [1] NP2 - Di Carlo C. Gynecol Endocrinol [2] NP2 - Guida M. Arch Gynecol Obstet C est tabou! C est une plainte Pas un élément retrouvé dans les séries Pas un motif officiel de retrait Il faut la prendre en considération La causalité n est pas importante dans un premier temps.

10 L ambivalence L aménorrhée Le désir de grossesse est un moteur important de la sexualité de nombreuses femmes. La grossesse est la finalité de la sexualité pour la grande majorité des religions. Peut perturber une patiente anxieuse d une éventuelle grossesse La perte de contrôle La sexualité hormonale Les contraceptions réversibles d action longue (surtout l implant) obligent les patientes à une confiance importante. L ablation est obligatoirement médicale. Peut exister. Confusion possible avec le désir de grossesse ambivalent.

11 Merci

Questionnaire pré : profil de saignement. Nexplanon. Ressenti d un effet secondaire. Questionnaire pré : migraine

Questionnaire pré : profil de saignement. Nexplanon. Ressenti d un effet secondaire. Questionnaire pré : migraine Questionnaire pré : profil de saignement Nexplanon Les métrorragies sous Nexplanon s améliorent-elles si l on utilise un progestatif 3 mois avant? Peut-on utiliser un OP sous Nexplanon pour diminuer les

Plus en détail

Nexplanon. Ce que l on apprend au DU... Groupe FB «!Formagyn!» Grossesses/an en intention 85

Nexplanon. Ce que l on apprend au DU... Groupe FB «!Formagyn!» Grossesses/an en intention 85 Nexplanon Une grossesse tous les 2000 ans d utilisation... T. Linet - Nantes Groupe FB «!Formagyn!» Ce que l on trouve sur les forums Effets indésirables Libido Faire sur un vrai bras Prévention hématomes

Plus en détail

CONTRACEPTION POST-IVG. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME

CONTRACEPTION POST-IVG. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME CONTRACEPTION POST-IVG Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME 2012-2013 INTRODUCTION Les études montrent que la proportion de femmes n ayant pas de contraception

Plus en détail

CONTRACEPTION. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME

CONTRACEPTION. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME CONTRACEPTION POST-IVG Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME 2014-2015 2015 INTRODUCTION Les études montrent que la proportion de femmes n ayant pas de contraception

Plus en détail

Les différents types de contraceptifs

Les différents types de contraceptifs EP Evra Nuva Microprog SIU DIU Implant Norlevo Les différents types de contraceptifs Synthèse La contraception en france Fécond 2012 Fécond 2012 0,7 Orale COP + P Hormonale autre DIU Préservatif Autre

Plus en détail

CONTRACEPTION POST-IVG. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME

CONTRACEPTION POST-IVG. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME CONTRACEPTION POST-IVG Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME 2016-2017 INTRODUCTION Les études montrent que la proportion de femmes n ayant pas de contraception

Plus en détail

CONTRACEPTION. Dr S. FRANTZ DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME

CONTRACEPTION. Dr S. FRANTZ DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME CONTRACEPTION POST-IVG Dr S. FRANTZ DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME 2015-2016 2016 INTRODUCTION Les études montrent que la proportion de femmes n ayant pas de contraception avant

Plus en détail

Périménopause et contraception. La patiente. Peut-on considérer que la patiente est ménopausée? Définitions 06/07/2016

Périménopause et contraception. La patiente. Peut-on considérer que la patiente est ménopausée? Définitions 06/07/2016 Périménopause et contraception Femme de 47 ans, aménorrhée depuis plus d un an sous DIU La patiente Elle souhaite le retrait du DIU. Le généraliste refuse le retrait ainsi qu un dosage hormonal demandé

Plus en détail

Contraception du post partum

Contraception du post partum Contraception du post partum Dr Amel Benmahmoud MSD France Le post partum: c est quoi? La période du post-partum s'étend de la fin de l'accouchement jusqu'au retour de couches, c est-à-dire les premières

Plus en détail

INJECTION CONTRACEPTIVE. Gestion des effets secondaires

INJECTION CONTRACEPTIVE. Gestion des effets secondaires INJECTION CONTRACEPTIVE Gestion des effets secondaires Institut national de santé publique du Québec 2012 CONTENU Effets secondaires Signes de danger 2 1 EFFETS SECONDAIRES DU DEPO-PROVERA Perturbation

Plus en détail

Du nouveau en contraception hebdomadaire

Du nouveau en contraception hebdomadaire Les patientes, le praticien, la contraception Du nouveau en contraception hebdomadaire Les patientes prennent des risques contraceptifs du fait de problèmes de compliance [-3]. L adhésion à la «pilule»

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 7 juillet 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 7 juillet 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 7 juillet 2004 NORLEVO 1,5 mg, comprimé Boîte de 1 Laboratoires HRA Pharma lévonorgestrel Liste I Date de l AMM : 19 avril 2004

Plus en détail

STERILETS. Atelier de gestes M. Danière, S. Figon, M. Flori, P. Girier, M.F. Le Goaziou

STERILETS. Atelier de gestes M. Danière, S. Figon, M. Flori, P. Girier, M.F. Le Goaziou STERILETS Atelier de gestes M. Danière, S. Figon, M. Flori, P. Girier, M.F. Le Goaziou Indice de Pearl pour les DIU: En pratique courante : 0,8 En utilisation optimale: 0,6 Indice de Pearl pour la contraception

Plus en détail

Stérilets Effets secondaires"

Stérilets Effets secondaires Stérilets Effets secondaires" INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE 2012 1 Contenu Effets secondaires" Signes de danger" 1 Effets secondaires du stérilet au cuivre Augmentation possible des saignements jusqu

Plus en détail

La contraception : Renseignements

La contraception : Renseignements La contraception : Renseignements v 2016.1 Les méthodes très efficaces. Longue durée d action 0,8 % de grossesse par an 1 grossesse tous les 125 ans 22 % d abandon à la fin de l année Le DIU au cuivre

Plus en détail

DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique

DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique DISPOSITIF INTRA UTERIN TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique 2016 2017 2 dispositifs DIU au cuivre DIU Hormonal Mode d action DIU au cuivre Altération de la fonction et de la viabilité

Plus en détail

Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogest

Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogest Quel choix? Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogestative peut protéger de certains cancers?

Plus en détail

GYNÉCOLOGIE ET POST-PARTUM

GYNÉCOLOGIE ET POST-PARTUM GYNÉCOLOGIE ET POST-PARTUM Après les recommandations du CNGOF CE QUE JE DOIS RECHERCHER APRÈS Et qui a un impact sur la contraception et le suivi gynécologique 1 2 ACCOUCHEMENT PRÉMATURÉ Rechercher une

Plus en détail

DIU chez la nullipare

DIU chez la nullipare DIU chez la nullipare Lorraine MAITROT-MANTELET Geneviève PLU-BUREAU Unité de Gynécologie Médicale Hôpital Port-Royal, Paris Tous droits réservés - L. Maitrot-Mantelet, G. Plu-Bureau JNMG 30 septembre

Plus en détail

Le préservatif Masculin. La planification familiale

Le préservatif Masculin. La planification familiale La planification familiale Le préservatif Masculin QU EST CE QU ON ENTEND PAR LA PF? La planification familiale permet aux individus et aux couples: De prévoir le nombre d'enfants désirés; Le préservatif

Plus en détail

Jérémy Boujenah Centre hospitalier Princesse Grace, Monaco

Jérémy Boujenah Centre hospitalier Princesse Grace, Monaco Jérémy Boujenah Centre hospitalier Princesse Grace, Monaco Utilisation du DIU en France Mode de contraception choisi dans 22% des cas * * * * Moreau, Fecond group et al. Contraception 2014 Utilisation

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 février 2015 MICROVAL, comprimé enrobé B/1 plaquette de 28 comprimés (CIP : 34009 322 006 7 2) B/3 plaquettes de 28 comprimés (CIP : 34009 322 007 3 3) Laboratoire

Plus en détail

Journée «Formagyn» Pilule à. La pilule qui rend beau. Ce que dit la Cochrane. 29 juin 2015 - Brest

Journée «Formagyn» Pilule à. La pilule qui rend beau. Ce que dit la Cochrane. 29 juin 2015 - Brest Journée «Formagyn» 29 juin 2015 - Brest Pilule à Ce que dit la Cochrane Lévonorgestrel : moins de lésions visibles (-9,98 [-16,51 à -3,45]). La pilule qui rend beau Que faire pour l acné? Norgestimate

Plus en détail

Protocole de contraception du Québec : soutien à la prescription infirmière

Protocole de contraception du Québec : soutien à la prescription infirmière Protocole de contraception du Québec : soutien à la prescription infirmière PROBLÈME Barbara Harvey, inf., M. Sc. inf. Conseillère à la qualité de la pratique Direction, Développement et soutien professionnel

Plus en détail

GENESIS QUAND, POURQUOI, COMMENT ET A QUI LE PRESCRIRIEZ-VOUS?

GENESIS QUAND, POURQUOI, COMMENT ET A QUI LE PRESCRIRIEZ-VOUS? GENESIS L implant QUAND, POURQUOI, COMMENT ET A QUI LE PRESCRIRIEZ-VOUS? Bâtonnet souple de 4 centimètres de long sur 2 millimètres de diamètre, placé sous la peau et délivrant en continu un dérivé de

Plus en détail

Contraception d Urgence. Pr C MATHIEU Université de Bordeaux DU suivi de la femme et régulation des naissances Décembre 2015

Contraception d Urgence. Pr C MATHIEU Université de Bordeaux DU suivi de la femme et régulation des naissances Décembre 2015 Contraception d Urgence Pr C MATHIEU Université de Bordeaux DU suivi de la femme et régulation des naissances Décembre 2015 La contraception d urgence est une arme efficace pour éviter de nombreuses grossesses

Plus en détail

Faut il banir les contraceptifs estroprogestatifs de 3 et 4 èmes génération?

Faut il banir les contraceptifs estroprogestatifs de 3 et 4 èmes génération? Faut il banir les contraceptifs estroprogestatifs de 3 et 4 èmes génération? Christian Jamin www.gynecole.com Christian Jamin Paris Liens d intérêt sur ce thème 2010-2014 Consultant ou membre d'un Comité

Plus en détail

LES CONTRACEPTIFS ORAUX COMBINÉS. Mode d utilisation

LES CONTRACEPTIFS ORAUX COMBINÉS. Mode d utilisation LES CONTRACEPTIFS ORAUX COMBINÉS Mode d utilisation Institut national de santé publique du Québec 2012 CONTENU Mode d utilisation Avantages et inconvénients Risques pour la santé 2 1 MODE D UTILISATION

Plus en détail

Les méthodes contraceptives à longue action chez les adolescentes et jeunes adultes

Les méthodes contraceptives à longue action chez les adolescentes et jeunes adultes Les méthodes contraceptives à longue action chez les adolescentes et jeunes adultes Marie-Soleil Wagner, MD, MSc Département d obstétrique-gynécologie CHU Sainte-Justine, Université de Montréal 5 décembre

Plus en détail

Choix de Contraceptifs. Stephanie Palerme, MD, FRCSC Département d Obstétrique et Gynécologie Journées Montfort Vendredi le 21 Avril, 2017

Choix de Contraceptifs. Stephanie Palerme, MD, FRCSC Département d Obstétrique et Gynécologie Journées Montfort Vendredi le 21 Avril, 2017 Choix de Contraceptifs Stephanie Palerme, MD, FRCSC Département d Obstétrique et Gynécologie Journées Montfort Vendredi le 21 Avril, 2017 Divulgation Relations avec des intérêts commerciaux : aucun Objectifs:

Plus en détail

Métrorragies pubertaires. V. Vautier JUPSO 2010

Métrorragies pubertaires. V. Vautier JUPSO 2010 Métrorragies pubertaires V. Vautier JUPSO 2010 Contexte pubertaire Surviennent dans les deux ans suivant la ménarche (90%) Situation clinique fréquente Hospitalisation Prise en charge thérapeutique active

Plus en détail

module 4: sexualité et prévention

module 4: sexualité et prévention Prévention santé environnement module 4: sexualité et prévention Séquence : prévenir d une grossesse non désirée Exemplaire rempli Le préservatif masculin Quelques chiffres _ il se déroule sur le pénis

Plus en détail

Le DIU, une méthode contraceptive rehabilitée pour tous les âges? Patrick Hohlfeld, CHUV, Lausanne Colloque du DGO, 22 septembre 2011

Le DIU, une méthode contraceptive rehabilitée pour tous les âges? Patrick Hohlfeld, CHUV, Lausanne Colloque du DGO, 22 septembre 2011 Le DIU, une méthode contraceptive rehabilitée pour tous les âges? Patrick Hohlfeld, CHUV, Lausanne Colloque du DGO, 22 septembre 2011 Un brin d histoire Inventé au début du 20 e siècle Adjonction de cuivre

Plus en détail

Contraception hormonale et voyage

Contraception hormonale et voyage Contraception hormonale et voyage Geneviève PLU-BUREAU Brigitte Raccah-Tebeka Unité de Gynécologie Médicale Hôpital Port-Royal, Paris Maternité Hôpital Robert Debré, Paris Tous droits réservés - G. Plu-Bureau,

Plus en détail

La Périménopause. Dr Briole-Ancel et Dr Girard-Arrivé

La Périménopause. Dr Briole-Ancel et Dr Girard-Arrivé La Périménopause Dr Briole-Ancel et Dr Girard-Arrivé LE VIEILLISSEMENT OVARIEN: 4 phases BAISSE DE LA FÉCONDITÉ (infra-clinique) LA PÉRIMÉNOPAUSE PRÉCOCE (cycles réguliers, symptômes d insuffisance lutéale)

Plus en détail

Stérilisation ou contraception de longue durée? Jocelyn Bérubé, M.D., M.Sc. Clinique de planning des naissances Rimouski, Québec, Canada

Stérilisation ou contraception de longue durée? Jocelyn Bérubé, M.D., M.Sc. Clinique de planning des naissances Rimouski, Québec, Canada Stérilisation ou contraception de longue durée? Jocelyn Bérubé, M.D., M.Sc. Clinique de planning des naissances Rimouski, Québec, Canada Conflits d intérêts Conférenciers pour toutes les compagnies pharmaceutiques

Plus en détail

Impacts des contraceptions hormonales sur les marqueurs intermédiaires des risques veineux et artériel

Impacts des contraceptions hormonales sur les marqueurs intermédiaires des risques veineux et artériel Impacts des contraceptions hormonales sur les marqueurs intermédiaires des risques veineux et artériel D P C Q U E L L E C O N T R A C E P T I O N C H E Z L E S F E M M E S A H A U T R I S Q U E C A R

Plus en détail

Médicaments de la contraception

Médicaments de la contraception Médicaments de la contraception IFSI 3 mars 2016 Ivan Berlin Département de Pharmacologie Hôpital Pitié-Salpêtrière-Université P. et M. Curie, Faculté de médecine - INSERM U1178 Code de lecture A savoir

Plus en détail

La contraception augmente-t-elle le risque de grossesse extra-utérine?

La contraception augmente-t-elle le risque de grossesse extra-utérine? JOURNEES JEAN COHEN Paris, 21 et 22 Novembre 2014 La contraception augmente-t-elle le risque de grossesse extra-utérine? Arnaud LE TOHIC, Marie MEUNIER, Julien NIRO, Pierre PANEL Centre Hospitalier de

Plus en détail

Prescrire une contraception en Docteur Christian Jamin Paris

Prescrire une contraception en Docteur Christian Jamin Paris Prescrire une contraception en 2017 Docteur Christian Jamin Paris www.gynecole.com Liens d intérêt sur ce thème 2012-2016 Crédit de recherche ou support financier (honoraires pour action de formation)

Plus en détail

Pourquoi? Non. 1 -Y a-t-il un risque de grossesse. Cas clinique n 1. Que doit-elle faire?

Pourquoi? Non. 1 -Y a-t-il un risque de grossesse. Cas clinique n 1. Que doit-elle faire? Cas clinique n 1 Justine est tête en l air, elle prend une pilule OP combinée monophasique et a oublié la pilule n 10. Elle s en rend compte 6 h après l heure habituelle de prise de son comprimé. Elle

Plus en détail

La pilule, une contraception qui ne correspond plus tout à fait au besoin de liberté et de sécurité des femmes actuelles

La pilule, une contraception qui ne correspond plus tout à fait au besoin de liberté et de sécurité des femmes actuelles La pilule, une contraception qui ne correspond plus tout à fait au besoin de liberté et de sécurité des femmes actuelles Selon une étude récente* réalisée auprès d un échantillon de 263 femmes à qui l

Plus en détail

Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse. IVG Médicamenteuse. Le 09 juin 2016, ARRAS. DEF / SDPMI / Valérie DUCROCQ

Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse. IVG Médicamenteuse. Le 09 juin 2016, ARRAS. DEF / SDPMI / Valérie DUCROCQ Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse IVG Médicamenteuse Le 09 juin 2016, ARRAS IVG médicamenteuse Interruption d une grossesse par procédés médicamenteux, possible jusque 7 SA Contre indications

Plus en détail

EllaOne en vente libre sans prescription: quelles conséquences?

EllaOne en vente libre sans prescription: quelles conséquences? EllaOne en vente libre sans prescription: quelles conséquences? Christian Jamin Paris www.gynecole.com Liens d interêt: consultant pour HRA Pharma, gérant Gynécole.com Les Contraceptions d urgence Le DIU..

Plus en détail

Intérêt d une prise en charge conjointe somatique et psychiatrique chez l adolescent : pluridisciplinarité ou interdisciplinarité?

Intérêt d une prise en charge conjointe somatique et psychiatrique chez l adolescent : pluridisciplinarité ou interdisciplinarité? Intérêt d une prise en charge conjointe somatique et psychiatrique chez l adolescent : pluridisciplinarité ou interdisciplinarité? Dr Clara MOTTEAU Médecin généraliste Clinique de Saumery Contexte d exercice

Plus en détail

LOI 41 : CONTRACEPTION HORMONALE ET DROIT DE PRESCRIRE

LOI 41 : CONTRACEPTION HORMONALE ET DROIT DE PRESCRIRE LOI 41 : CONTRACEPTION HORMONALE ET DROIT DE PRESCRIRE Réponses à vos questions CONFÉRENCIER Conférencier : Dr JOCELYN BÉRUBÉ, M.D., M.Sc. Directeur, Clinique de planning des naissances Rimouski MODÉRATEURS

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 28 janvier 2004 GYMISO 200 microgrammes, comprimé Boîte de 2 Laboratoire HRA Pharma Liste I Date de l AMM : 29 octobre 2003 Caractéristiques

Plus en détail

Administrer la pilule contraceptive d urgence Plan B. Hôpital de jour

Administrer la pilule contraceptive d urgence Plan B. Hôpital de jour ORDONNANCE COLLECTIVE Initier des thérapies médicamenteuses : Administrer la pilule contraceptive d urgence Plan B No A.8 Milieu (x) visé(s) FEJ SÀD Centre de jour Hôpital de jour SC Serv.sp. GMF Installation(s):

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 21 février 2001 28 mars 2001 LIVIAL 2,5 mg, 28 comprimés sous plaquette thermoformée

Plus en détail

Situations authentiques vécues en stage Proposées par interne pour illustrer la présentation

Situations authentiques vécues en stage Proposées par interne pour illustrer la présentation Situations authentiques vécues en stage Proposées par interne pour illustrer la présentation Cas N 1 : Mme B, 33 ans, consultant pour souhait de reprise d une contraception, sachant qu elle avait auparavant

Plus en détail

Atelier Contracep.on - Fro1s - Pose Stérilet - Pose implant contracep.f. MF. Le Goaziou P. Girier M. Flori

Atelier Contracep.on - Fro1s - Pose Stérilet - Pose implant contracep.f. MF. Le Goaziou P. Girier M. Flori Atelier Contracep.on - Fro1s - Pose Stérilet - Pose implant contracep.f MF. Le Goaziou P. Girier M. Flori Atelier Plénière de 14 h à 15 h30 En alternance de 15h30 à 18h, Ateliers frottis ou implant stérilet

Plus en détail

Contraception du postpartum JNMG 30 septembre 2016

Contraception du postpartum JNMG 30 septembre 2016 Contraception du postpartum JNMG 30 septembre 2016 Brigitte RACCAH-TEBEKA Geneviève PLU-BUREAU Tous droits réservés - B. Raccah-Tebeka, G. Plu-Bureau Recommandations pour la pratique clinique. CNGOF décembre

Plus en détail

Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas

Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas I) la contraception permet de choisir quand avoir un enfant. Activité 1 : cartable SVT. La contraception est un ensemble de moyens permettant de choisir ou de retarder

Plus en détail

MOYEN CONTRACEPTIF NON HORMONAL EFFICACE JUSQU À 10 ANS FIABLE À 99,2 % 1

MOYEN CONTRACEPTIF NON HORMONAL EFFICACE JUSQU À 10 ANS FIABLE À 99,2 % 1 MOYEN CONTRACEPTIF NON HORMONAL EFFICACE JUSQU À 10 ANS FIABLE À 99,2 % 1 Souhaitez-vous une méthode contraceptive sans tracas qui est totalement sans hormones? INFORMATION À L INTENTION DE LA PATIENTE

Plus en détail

La contraception en péri ménopause

La contraception en péri ménopause La contraception en péri ménopause Dr F.Madaci, Dr Boudjellil, Dr Bounegar, Pr M.Derguini Service gynéco obstétrique Hôpital Bachir Mentouri Kouba 9ème congrès SAEREM 4ème congrès FAFEM 7-8 Mai 2011 ALGER

Plus en détail

LES CIU GÉNÉRALITÉS POURQUOI CONTRE-INDICATIONS. Pas de chance de s appeler «Stérilet» Deuxième contraception en France.

LES CIU GÉNÉRALITÉS POURQUOI CONTRE-INDICATIONS. Pas de chance de s appeler «Stérilet» Deuxième contraception en France. LES CIU Pas de chance de s appeler «Stérilet» GÉNÉRALITÉS Deuxième contraception en France. La première chez les femmes de 35-45 ans. Il n est plus prévu de posséder des équipements spécifiques au cabinet

Plus en détail

Contraception: prévention de la grossesse Efficace Réversible Bien tolérée, sans risques majeurs Facile à mettre en œuvre Peu coûteuse Légalisée en Fr

Contraception: prévention de la grossesse Efficace Réversible Bien tolérée, sans risques majeurs Facile à mettre en œuvre Peu coûteuse Légalisée en Fr CONTRACEPTION Pr. C Mathieu Clinique Gynécologique Hôpital Saint-André Contraception: prévention de la grossesse Efficace Réversible Bien tolérée, sans risques majeurs Facile à mettre en œuvre Peu coûteuse

Plus en détail

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007 Accompagner la femme dans sa contraception Novembre 2007 Programme Matinée 2 : séquence 1 : prendre conscience des difficultés d observance séquence 2 : présenter la méthode BERCER séquence 3 : appliquer

Plus en détail

ALLAITEMENT MATERNEL

ALLAITEMENT MATERNEL ALLAITEMENT MATERNEL PLAN Physiologie de l allaitement Pathologie des seins durant l allaitement Contraception et allaitement INTRODUCTION OMS: AM exclusif pendant 6 mois Placer NN en contact peau à peau

Plus en détail

Sophie Gaudu Centre d orthogénie Hôpital Bicêtre

Sophie Gaudu Centre d orthogénie Hôpital Bicêtre Grossesse avant 19 ans Sophie Gaudu Centre d orthogénie Hôpital Bicêtre sophie.gaudu@bct.aphp.fr Fécondité par âge Evolution du nombre des IVG et des naissances 1990/2010 DREES - Etudes et résultats; n

Plus en détail

Le paradoxe contraceptif français

Le paradoxe contraceptif français Les nouvelles contraceptions Jocelyne Attia Service de gynécologie oncologie Pr. D.Raudrant- Pr.F.Golfier CH LYON SUD - HCL Pierre Bénite 37ème Forum Médical Lyonnais 25 septembre 2010 Le paradoxe contraceptif

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 7 juin 2017 Date d examen par la Commission : 17 mai 2017 chlorure de benzalkonium FEMADEXIL 18,9 mg, ovule B/10 (CIP : 34009 328 469 9 3) Laboratoire MAJORELLE Code

Plus en détail

La contraception et l allaitement

La contraception et l allaitement La contraception et l allaitement > Groupe de travail Allaitement Maternel Le Réseau Sécurité Naissance - Na tre Ensemble est le réseau des maternités et des professionnels de la périnatalité de la région

Plus en détail

Options de contraception : contraception réversible de longue durée

Options de contraception : contraception réversible de longue durée Options de contraception : contraception réversible de longue durée Définie comme une option nécessitant une intervention moins d une fois par mois/cycle 1 Multiples options disponibles, d une grande efficacité

Plus en détail

Endométriose : Privilégier une prise en charge optimale Place des traitements médicaux

Endométriose : Privilégier une prise en charge optimale Place des traitements médicaux Endométriose : Privilégier une prise en charge optimale Place des traitements médicaux L Boubli L Piechon Unité de prise en charge de l endometriose Hôpital Nord Marseille Absence de conflit d interet

Plus en détail

MAITRISE DE LA FERTILITE MASCULINE

MAITRISE DE LA FERTILITE MASCULINE MAITRISE DE LA FERTILITE MASCULINE Pr Sophie Christin-Maitre Service d Endocrinologie de la reproduction Hôpital Saint-Antoine, AP-HP INSERM U933, Université Paris VI Maitrise de la fertilité masculine

Plus en détail

Utérus et hormones en préménopause. N Chabbert- Buffet Service de Gynécologie Obstétrique Hopital Tenon, Paris

Utérus et hormones en préménopause. N Chabbert- Buffet Service de Gynécologie Obstétrique Hopital Tenon, Paris Utérus et hormones en préménopause N Chabbert- Buffet Service de Gynécologie Obstétrique Hopital Tenon, Paris Endomètre ComparFment épithélial ComparFment stromal ComparFment vasculaire Impact endométrial

Plus en détail

Merck: étude sur le VPH (colposcopie)

Merck: étude sur le VPH (colposcopie) Symposium francophone de médecine 25 octobre 2013 Palais des congrès Montréal Marie Josée Dupuis md, frsc (s) CHUM Université de Montréal Merck: étude sur le VPH (colposcopie) Être gynécologue Préciser

Plus en détail

Traitement de la FCS hémorragique ou hyperalgique

Traitement de la FCS hémorragique ou hyperalgique MATERNITE Procédure n : GYN P 0005 Responsable : Dr A.NAVEAU Approbateur : Dr P.PANEL Fonction : Assistant Hospitalier Fonction : Chef de Service Mise à jour : Date de création : 13/6/2102 signature signature

Plus en détail

LES CONTRACEPTIFS ORAUX COMBINÉS. Gestion des oublis

LES CONTRACEPTIFS ORAUX COMBINÉS. Gestion des oublis LES CONTRACEPTIFS ORAUX COMBINÉS Gestion des oublis Institut national de santé publique du Québec 2012 CONTENU Gestion des oublis de comprimés 2 1 ACTIVITÉ HORMONALE ET FOLLICULAIRE DURANT LES 7 JOURS

Plus en détail

Migraine et contraception

Migraine et contraception Migraine et contraception Dr Geoffroy ROBIN Service de Gynécologie Endocrinienne et Médecine de la Reproduction Service de Gynécologie Médicale, Orthogénie et Médecine du Couple CHRU de Lille Remerciement

Plus en détail

AOD chez la femme en âge de procréer

AOD chez la femme en âge de procréer AOD chez la femme en âge de procréer Jacqueline Conard Hématologie Biologique, Hôtel-Dieu, Paris Médecine Vasculaire, Hôpital St Joseph, Paris J. Conard Cet intervenant : a déclaré ses liens d intérêt

Plus en détail

Choisir une méthode de contraception qui vous convient. w w w. m a s e x u a l i t e. c a

Choisir une méthode de contraception qui vous convient. w w w. m a s e x u a l i t e. c a Choisir une méthode de contraception qui vous convient w w w. Les grossesses imprévues Les grossesses imprévues et les diverses méthodes contraceptives Les données correspondent aux grossesses imprévues

Plus en détail

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3 Table des matières Liste des collaborateurs................................ Abréviations......................................... XIII V I Obstétrique 1 Début et surveillance de grossesse......................

Plus en détail

Hémorragies génitales. G. Body

Hémorragies génitales. G. Body Hémorragies génitales en dehors de la grossesse G. Body Hémorragies génitales à la puberté Puberté Diagnostic Clinique Interrogatoire Installation des règles : date, régularité, abondance Rapports sexuels,

Plus en détail

MÉNOPAUSE EST-CE QUE JE SUIS MÉNOPAUSÉE? MÉNOPAUSE : DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DÉFINITIONS (STRAW) 14/06/2017. Vous auriez pas un test pour me le dire?

MÉNOPAUSE EST-CE QUE JE SUIS MÉNOPAUSÉE? MÉNOPAUSE : DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DÉFINITIONS (STRAW) 14/06/2017. Vous auriez pas un test pour me le dire? MÉNOPAUSE Répondre aux questions des patientes EST-CE QUE JE SUIS MÉNOPAUSÉE? Vous auriez pas un test pour me le dire? DÉFINITIONS (STRAW) Stade -5-4 -3b -3a -2-1 +1a +1b +1c +2 Terminologie Âge de procréer

Plus en détail

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH Editions Vernazobres-Grego

Plus en détail

* World Health Organization (safe abortion and policy guidance for health systems 2012):

* World Health Organization (safe abortion and policy guidance for health systems 2012): * World Health Organization (safe abortion and policy guidance for health systems 2012): http:// www.who.int/reproductivehealth/publications/unsafe_abortion/9789241548434/en/ WHO recommendations for the

Plus en détail

La pilule du lendemain actuelle!

La pilule du lendemain actuelle! La pilule du lendemain actuelle! CONTENU 1 Qu est ce que la contraception d urgence?...3 2 Quand est-il nécessaire d utiliser ellaone?...5 3 Comment agit ellaone?...6 4 Comment et quand prendre ellaone?...10

Plus en détail

ellaone La pilule du lendemain la plus efficace dès maintenant, sans ordonnance, liste C

ellaone La pilule du lendemain la plus efficace dès maintenant, sans ordonnance, liste C ellaone La pilule du lendemain la plus efficace dès maintenant, sans ordonnance, liste C 1 ellaone : liste C dès à présent 2 ellaone, liste C dès à présent pourquoi en 1er choix? Agenda La pilule du lendemain

Plus en détail

DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES. Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010

DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES. Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010 DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010 AS THOLOZAN, B CHUNG FAT,F LEUNG, N MOTTET, J MALVESTITI,

Plus en détail

Une nouvelle solution contraceptive longue durée

Une nouvelle solution contraceptive longue durée Une nouvelle solution contraceptive longue durée Cette brochure fournit des informations sur la contraception longue durée au moyen d un implant sous-cutané. Qu est-ce qu un implant sous-cutané? Des projets

Plus en détail

Contraceptions orales chez la femme a risques de thrombo embolie veineuse. Christian Jamin Paris

Contraceptions orales chez la femme a risques de thrombo embolie veineuse. Christian Jamin Paris Contraceptions orales chez la femme a risques de thrombo embolie veineuse Christian Jamin Paris Liens d intérêt sur ce thème 2010-4 Crédit de recherche ou support financier (honoraires pour action de formation)

Plus en détail

CYTOTEC OU CURETAGE. QUESTION : Quelle est la meilleure option thérapeutique pour une femme avec un avortement du premier trimestre?

CYTOTEC OU CURETAGE. QUESTION : Quelle est la meilleure option thérapeutique pour une femme avec un avortement du premier trimestre? CYTOTEC OU CURETAGE QUESTION : Quelle est la meilleure option thérapeutique pour une femme avec un avortement du premier trimestre? AUTEUR : Geneviève Bustros-Lussier (MARS 2009) P : Femme avec avortement

Plus en détail

IVG MÉDICAMENTEUSE ÉPIDÉMIOLOGIE DÉFINITIONS ÉTAT DES LIEUX: IVG EN FRANCE 27/04/2017

IVG MÉDICAMENTEUSE ÉPIDÉMIOLOGIE DÉFINITIONS ÉTAT DES LIEUX: IVG EN FRANCE 27/04/2017 IVG MÉDICAMENTEUSE T. Linet D après CNGOF 2016 ÉPIDÉMIOLOGIE Épidémiologie de l interruption volontaire de grossesse en France D après Solène Vigoureux Gynécologie-obstétrique, hôpital Bicêtre, Le Kremlin-Bicêtre

Plus en détail

Sexualité après stérilisation tubaire. Dr Emmanuelle Cohen-Solal / Pr Aubert Agostini (Sce Pr Gamerre,Hôpital La Conception Marseille)

Sexualité après stérilisation tubaire. Dr Emmanuelle Cohen-Solal / Pr Aubert Agostini (Sce Pr Gamerre,Hôpital La Conception Marseille) Sexualité après stérilisation tubaire Dr Emmanuelle Cohen-Solal / Pr Aubert Agostini (Sce Pr Gamerre,Hôpital La Conception Marseille) «Suppression délibérée et réfléchie de la fécondité, sans atteintes

Plus en détail

Santé sexuelle et cancer

Santé sexuelle et cancer Santé sexuelle et cancer COURS IDE FEVRIER 2016 Meneveau Nathalie oncologue médicale Enquête : Rose Magazine (107 patients en 2012) Enquête : Rose Magazine (107 patients en 2012) Préserver ou retrouver

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 05 février 2003 ESTRAPATCH 80 µg/24 heures, dispositif transdermique (boîte de 4) Laboratoire PIERRE FABRE SANTE estradiol Liste

Plus en détail

Vendredi 27 janvier 2017

Vendredi 27 janvier 2017 Les OPTIMISATIONS deviennent Vendredi 27 janvier 2017 CENTRE DES CONGRÈS D AIX-EN-PROVENCE TRAITEMENT MEDICAL DES FIBROMES AIX EN PROVENCE LE 27 JANVIER 2017 Docteur Francoise COUX AIX EN PROVENCE LE MYOME

Plus en détail

OBSERVANCE EN CONTRACEPTION T. Linet

OBSERVANCE EN CONTRACEPTION T. Linet OBSERVANCE EN CONTRACEPTION T. Linet CONFLITS D INTÉRÊTS SUR CE THÈME Crédit de recherche ou support financier!(honoraires pour action de formation) d'un laboratoire pharmaceutique ou d'une entreprise

Plus en détail

Journée Étude «FEMMES»

Journée Étude «FEMMES» Journée Étude «FEMMES» IVG IST Vaccin HPV Mutilations sexuelles 2009 2010 IVG Environ 200 000 IVG chaque année en France (chiffre stable): 210 700 en 2004 8% des mineures en 2006 (vs 4% il y a quelques

Plus en détail

La PrEP en décembre 2016

La PrEP en décembre 2016 La PrEP en décembre 2016 Houlgate le 8 décembre 2016 Dr J. Leporrier Service de maladies infectieuses et tropicales CHU de ROUEN jeremie.leporrier@chu-rouen.fr Conflits d intérêt PRISE EN CHARGE FINANCIÈRE

Plus en détail