L étude thermique globale Rhône :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L étude thermique globale Rhône :"

Transcription

1 L étude thermique globale Rhône : Les phases 1 à A.POIREL (EDF-DTG)

2 Le bassin du Rhône et les grands aménagements

3 Le bassin du Rhône et les grands aménagements St Alban Bugey Cruas Tricastin

4 Partie 1 : Les résultats scientifiques Phase 1 : Quelle est l histoire thermique du Rhône, comment la température de l eau a-t-elle évolué depuis les années 197 Phase 2 : Quels processus expliquent ces températures observées, Quelle est la part des rejets chauds des CNPE dans les températures observées Phase 3 : Quel est l histoire biologique du Rhône, Quelles sont les grandes évolutions constatées, Est-ce que les températures ou d autres paramètres expliquent cette histoire. Phase 4 (en cours) : zoom sur des «verrous» scientifiques, nouvelles approches historiques (contextualisation de l histoire) ou locales (passage de la connaissance «en moyenne» à la connaissance de détail proche du rejet).

5 1.1 : Résultats de la Phase 1 Etude 2-23 percutée par la canicule réactualisée 24 Evolution de la moyenne par période de 5 années T en C POUGNY CREYS BUGEY JONS LOIRE SAINT ALBAN SOYONS CRUAS TRICASTIN ARAMON ARAMON TRICASTIN CRUAS SOYONS SAINT ALBAN LOIRE JONS BUGEY CREYS POUGNY

6 1.1 : Résultats de la Phase 1 Etude 2-23 percutée par la canicule réactualisée 24 Evolution de la moyenne par période de 5 années T en C POUGNY CREYS BUGEY JONS LOIRE SAINT ALBAN SOYONS CRUAS TRICASTIN ARAMON ARAMON TRICASTIN CRUAS SOYONS SAINT ALBAN LOIRE JONS BUGEY CREYS POUGNY Il y a une évolution amont-aval et temporelle des températures de l eau y compris celles des affluents, y compris en amont des CNPE

7 Phase 1 : l él état thermique du fleuve Saône Pt Chazey (1976) Couzon (1976) Loire/R (1977) Ain Rhône Pougny (1974) Creys (1976) Bugey (1977) Description statistique fine des longues séries ( ) de températures de l eau mesurées sur le Rhône du Léman à la Méditerranée Rhône St Alban (1976) Peyraud (1984) R de Glun (1993) Soyons (1977) Cruas (1977) Tricastin (1976) Aramon (1976) Rhône Isère Jons (1976) Beaumont (1977) Durance Suite à la Canicule de 23, il a été décidé de réactualiser la phase 1 en préalable à la phase 2 en ajoutant les années 2-23

8 Phase 1 : l él état thermique du fleuve Température de l eau moyenne annuelle Arve => Légende Pougny Fier => 9-1 C Creys 1-11 C C Bugey C Ain => C Jons C Saône => C Loire C C Saint Alban Seuil de Peyraud Roche de Glun Soyons Cruas Isère => Dome => Tricastin Ardèche & Durance=> Aramon Temps Aval Amont Pont de Chazey Couzons Beaumont Monteux Affluents

9 Phase 1 : l él état thermique du fleuve Evolution comparée sur 2 périodes de la température moyenne du mois le plus chaud de période de retour 5 ans Comparaison des évolutions amont-aval sur les 2 périodes (TMNA5) Pougny Creys Bugey Chazey Jons Couzon Loire T en C StAlban Beaumont Soyons Cruas Tricastin Aramon Second plan : [ ] Premier plan : [ ] Ain Saône Isère

10 Phase 1 : l él état thermique du fleuve Les conclusions de la phase 1 : Augmentation des températures d amont en aval mais aussi avec le temps Evolutions temporelles centrées sur la période printanière et estivale Le Rhône n est pas à l équilibre avec l atmosphère : la T Eau à Arles dépend de la T Eau à Genève il s en est approché en 23. L Isère joue un rôle d affluent froid comme l Arve (effets contradictoires en 23 avec des températures supérieures à la normale compensées par des débits forts dus aux apports glaciaires). La dérive temporelle débute vers avec des températures de 1 C à 2 C plus chaudes aujourd hui Avec la réactualisation qui inclus les données 2-23, les statistiques calculées sur sont peu modifiées (mais toujours à la hausse) avec 4 années supplémentaires : confirme la stabilité des indicateurs thermiques établis sur plus de 2 années.

11 1.2 : Résultats de la Phase 2 dt en C % [25% Médiane 75%] % Echauffements des CNPE en différents points du Rhône Valeurs modélisées + théoriques (au droit des CNPEs) Précision de la mesure Ech à BUG théorique Ech à JON Ech amt SAL Ech avl SAL théorique* Ech à RGL Ech amt TRI Ech Avl TRI théorique* Ech amt ARA *: échauffement résiduel amont des CNPE + échauffement théorique du CNPE Période

12 1.2 : Résultats de la Phase 2 dt en C % [25% Médiane 75%] % Echauffements des CNPE en différents points du Rhône Valeurs modélisées + théoriques (au droit des CNPEs) Précision de la mesure Ech à BUG théorique Ech à JON Ech amt SAL Ech avl SAL théorique* Ech à RGL Ech amt TRI Ech Avl TRI théorique* Ech amt ARA *: échauffement résiduel amont des CNPE + échauffement théorique du CNPE Il n y a pas cumul Période des échauffements d amont en aval mais il subsiste un résiduel variable le long du Fleuve, conjugaison de multiples facteurs. Pour un échauffement théorique médian de 3.5 C, il subsiste un échauffement résiduel médian de 1 C à Aramon

13 1.2.1 : Les échauffements théoriquesdes CNPE Structure des échauffements calculés à partir de la Puissance évacuée et du Débit du Rhône sur le CNPE de St Alban 5 -Régime annuel sur les moyennes mensuelles ECH en C 6 Maxi Moy Mini Représente respectivement le maximum, la moyenne et le minimum par mois des moyennes mensuelles sur la période de référence Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jul Aout Sept Oct Nov Déc

14 1.2.2 : Fonctionnement thermique du Rhône Suivi longitudinal de la "goutte froide" du 24 juin 23 : mise en évidence des phénomènes de transfert amont-aval 28, T Air 26, 24, 22, 2, 18, 16, Pougny Bugey amont St Alban amont Tricastin amont 14, 12, 21/6 23/6 25/6 27/6 29/6 1/7 3/7 5/7 7/7 9/7 11/7

15 1.2.2 : Fonctionnement thermique du Rhône Suivi longitudinal de la "goutte froide" du 24 juin 23 : mise en évidence des phénomènes de transfert amont-aval 28, T Air 26, 24, 22, 2, 18, 16, 14, Bugey Pougny Bugey amont St Alban amont Tricastin amont 12, 21/6 23/6 25/6 27/6 29/6 1/7 3/7 5/7 7/7 9/7 11/7

16 1.2.2 : Fonctionnement thermique du Rhône Suivi longitudinal de la "goutte froide" du 24 juin 23 : mise en évidence des phénomènes de transfert amont-aval 28, T Air 26, 24, 22, 2, 18, 16, 14, 12, Bugey Ain+Saône Pougny Bugey amont St Alban amont Tricastin amont 21/6 23/6 25/6 27/6 29/6 1/7 3/7 5/7 7/7 9/7 11/7

17 1.2.2 : Fonctionnement thermique du Rhône Suivi longitudinal de la "goutte froide" du 24 juin 23 : mise en évidence des phénomènes de transfert amont-aval 28, T Air 26, 24, 22, 2, 18, 16, 14, 12, Bugey St Alban Ain+Saône Isère Pougny Bugey amont St Alban amont Tricastin amont 21/6 23/6 25/6 27/6 29/6 1/7 3/7 5/7 7/7 9/7 11/7

18 1.2.2 : Fonctionnement thermique du Rhône Suivi longitudinal de la "goutte froide" du 24 juin 23 : mise en évidence des phénomènes de transfert amont-aval 28, T Air 26, 24, 22, 2, 18, 16, 14, 12, Bugey Ain+Saône St Alban Isère Pougny Bugey amont St Alban amont Tricastin amont 21/6 23/6 25/6 27/6 29/6 1/7 3/7 5/7 7/7 9/7 11/7 Le transfert amont-aval des températures de l eau est influencé par la température de l air, la dilution des affluents et les rejets thermiques

19 1.2.3 : échauffements moyens et extrêmes dt en C 4.5 5% [25% Médiane 75%] % Echauffements des CNPE en différents points du Rhône Valeurs modélisées + théoriques (au droit des CNPEs) dt en C % [25% Médiane 75%] % Echauffements des CNPE en différents points du Rhône Valeurs modélisées + théoriques (au droit des CNPEs) Ech à BUG théorique Ech à JON Ech amt SAL Ech avl SAL théorique* *: échauffement résiduel amont CNPE + échauffement théorique du CNPE Ech à RGL Ech amt TRI Ech Avl TRI théorique* Précision de la mesure Ech amt ARA dt en C 6. Tam Bugey > 2 C Echauffements des CNPE en différents points du Rhône Valeurs modélisées + théoriques (au droit des CNPEs) 5% [25% Médiane 75%] %. Précision de la mesure Ech à BUG théorique Ech à JON Ech amt SAL Ech avl SAL théorique* Ech à RGL Ech amt TRI Ech Avl TRI théorique* Ech amt ARA *: échauffement résiduel amont des CNPE + échauffement théorique du CNPE Période Précision de la mesure Ech à BUG théorique Ech à JON Ech amt SAL Ech avl SAL théorique* *: échauffement résiduel amont CNPE + échauffement théorique du CNPE Ech à RGL Ech amt TRI Ech Avl TRI théorique* Ech amt ARA Somme des éch. > 6 C

20 1.2. : Conclusions de la Phase 2 Complexité des phénomènes expliquant la température : 1) propagation amont-aval; 2) climatologie- T Air ; 3) rejets thermiques ; 4) débits ;. les Echauffements médians du Rhône sont dans la gamme [.5 1.7] C, y compris à l aval immédiat des CNPE Confirmation du non-cumul des échauffements d amont en aval mais existence d un échauffement résiduel d un site sur l autre Somme des échauffements instantanés des 3 CNPE = 3.5 C il en reste un résiduel = + 1 C par rapport à la T Naturelle à l aval du Rhône (Aramon) Lorsque les températures d eau amont sont élevées, les échauffements des CNPE sont plus faibles en moyenne. Les forts échauffements, correspondent à des bas débits et à des températures d eau plutôt fraîches ; ils se dissipent donc plus rapidement.

21 1.3 : Résultats de la Phase : Augmentation de T et/ou baisse O2 Crues mars 21 - nov. 22 Faune : Une dérive des populations sous l effet de la chimie des eaux et des grandes crues et canicules Pas de différence entre l amont et l aval des centrales Crues hiver Traitement statistique ACP-analyse multi-tableaux-acom 2 ans CNPE, 14 stations Canicule vs : Effet de l amélioration de l O2 (compensation temp. vs. chimie et/ou effet retard des conditions 89-9 (T élevée et Q faible) : Amélioration de la chimie et effet ponctuel du débit (89-9) Structure temporelle des macroinvertébrés Source : JF.Fruget & P.Bady Pos t canicule

22 1.3.1 : Evolutions chimiques Haut-Rhône Bas-Rhône.8 PO PO NH4 1.8 NH Une diminution notable de certains polluants sur la période

23 1.3.2 : Evolutions hydrologiques

24 1.3.2 : Evolutions hydrologiques

25 1.3.3 : Evolutions biologiques 1 1 r 2 =.99 (***) r 2 =.77 (***) F1 5 F Abondance totale (Σ(log(x+1)) Richesse spécifique Abondance totale ( log(x+1)) 4 Péage de Roussillon Richesse spécifique Montélimar Donzère-Mondragon Caderousse

26 1.3.3 : Evolutions biologiques F r 2 =.99 (***) Abondance totale (Σ(log(x+1)) Abondance totale ( log(x+1)) 4 Péage de Roussillon 1 Nb de familles Montélimar Donzère-Mondragon F r 2 =.77 (***) - Richesse taxonomique Richesse spécifique Richesse spécifique Richesse totale Richesse moyenne Caderousse 15 1 BUG BUG BUGVa BUGVb SALA SALR SALV SALC CRU CRUR CRUV TRIA TRIR TRIV Stations

27 1.3.4 : Des «histoires» Débit/T Eau/Biologie : Augmentation de T et/ou baisse O2 Crues mars 21 - nov. 22 Crues hiver Traitement statistique ACP-analyse multi-tableaux-acom 2 ans CNPE, 14 stations Canicule vs : Effet de l amélioration de l O2 (compensation temp. vs. chimie et/ou effet retard des conditions 89-9 (T élevée et Q faible) : Amélioration de la chimie et effet ponctuel du débit (89-9) Structure temporelle des macroinvertébrés Source : JF.Fruget & P.Bady Pos t canicule

28 1.3.4 : Des «histoires» Débit/T Eau/Biologie : Augmentation de T et/ou baisse O2 Crues hiver vs : Effet de l amélioration de l O2 (compensation temp. vs. chimie et/ou effet retard des conditions 89-9 (T élevée et Q faible) : Amélioration de la chimie et effet ponctuel du débit (89-9) Coordonnées factorielles des relevés sur l axe 1 de l analyse de co-inertie (tableau des poissons) Source : JF.Fruget & P.Bady 87 Structure temporelle des macroinvertébrés Crues F1 mars 21 - nov. 22 Traitement statistique 1 2 ACP-analyse multi-tableaux-acom 2 ans CNPE, 14 stations Pos t canicule Canicule Coordonnées factorielles des relevés sur l axe 1 de l analyse de co-inertie (tableau des variables physiques) F1

29 1.3 : Conclusions de la Phase 3 L écosystème fluvial du Rhône français est fortement structuré par la pente, les affluents et par les aménagements hydrauliques. Le Bas Rhône est très homogène, la diversité se concentre dans les Tronçons court-circuités. La faune répond en synchronisme de St Alban à Tricastin. Le Haut-Rhône s en distingue fortement avec des peuplements plus diversifiés La qualité de l eau s est améliorée au cours des deux dernières décennies mais il peut subsister un risque lié aux micro-polluants. Les grandes crues (1993) ont amélioré la qualité des habitats sur le Bas-Rhône et ont favorisé les espèces de poissons rhéophiles et lithophiles, La régression des poissons et invertébrés d eau froide est nette sur le Haut Rhône. Les printemps et début d été plus chauds favorisent le recrutement et l abondance des cyprinidés sur le Bas-Rhône Sur le Bas-Rhône, l influence des espèces introduites envahissantes est nette. On n observe pas de différence biologique notable entre les stations amont et aval des CNPE à habitat équivalent. On observe des effets biologiques nets sur les stations où le rejet n est pas bien mélangé, pour des échauffements d au moins + 3 C à + 9 C mais ces zones sont très localisées dans l espace

30 1.4 : La Phase 4 : de nouvelles questions 1. Quelles sont les températures limites supportées par différents organismes? 2. Existe-t-il des «molécules» qui indiquent un stress dû à la température? 3. Comment la température influe-t-elle sur les cycles vitaux des organismes 4. La hausse de température constatée a-t-elle une influence sur les espèces introduites et/ou envahissantes? 5. Quelle est la répartition spatiale et temporelle des habitats y compris T C lorsque le fleuve est en crise thermique (habitat = hauteur d eau, vitesse, substrat, T C)? 6. Comment les poissons utilisent-t-ils ces habitats en période de crise thermique? et/ou d étiage? 7. Existe-t-il un ensemble d espèces d Invertébrés traduisant des effets thermiques? 8. Dans la configuration particulière du Rhône, quelles sont les rôles respectifs des retenues / chenal / tronçon court circuité en fonction des habitats, T, reproduction, dynamique de population? 9 : Description couplée des tendances à long terme de l hydrologie et de la thermique 1 : Effet de la température sur les midro-organismes non pathogènes (biofilm ) Des questions génériques Programme R&D EDF & des questions plus «rhodanienne» Etude Rhône Phase 4

DEMANDE D'ELECTRICITE DE FRANCE RELATIVE AU RELEVEMENT DE LA TEMPERATURE EN AVAL DU REJET DU CNPE DE TRICASTIN

DEMANDE D'ELECTRICITE DE FRANCE RELATIVE AU RELEVEMENT DE LA TEMPERATURE EN AVAL DU REJET DU CNPE DE TRICASTIN DEMANDE D'ELECTRICITE DE FRANCE RELATIVE AU RELEVEMENT DE LA TEMPERATURE EN AVAL DU REJET DU CNPE DE TRICASTIN Complément à l'avis du Conseil scientifique du 25 juin 2007 SEPTEMBRE 2007 Conseil scientifique

Plus en détail

SURVEILLANCE HYDROÉCOLOGIQUE DES CENTRALES NUCLÉAIRES

SURVEILLANCE HYDROÉCOLOGIQUE DES CENTRALES NUCLÉAIRES SURVEILLANCE HYDROÉCOLOGIQUE DES CENTRALES NUCLÉAIRES Séminaire EDF RNF CEN 3 novembre 2015 FIL DIRECTEUR 1. DE LA SURVEILLANCE DU MILIEU AQUATIQUE A LA SURVEILLANCE HYDROÉCOLOGIQUE 2. PANORAMA DES DIFFÉRENTES

Plus en détail

Action 10: Modélisation

Action 10: Modélisation Action 10: Modélisation Modèle 1D hydro-sédimentaire du Rhône du Léman à la mer (code de simulation Adis-TS) B. Camenen, J.-B. Faure, E. Andries, J. Le Coz, C. Walter, M. Launay, L. Guertault N 1 Contenu

Plus en détail

Rencontres Eau, espaces, espèces Préservation des zones humides, de la continuité écologique et de la biodiversité

Rencontres Eau, espaces, espèces Préservation des zones humides, de la continuité écologique et de la biodiversité Rencontres Eau, espaces, espèces Préservation des zones humides, de la continuité écologique et de la biodiversité 12 et 13 mars 2013 Centre de congrès Vinci - Tours (37) Enjeux et expériences du plan

Plus en détail

Méthodologie des études «temps de pluie» Points d'attention pour la réalisation des études

Méthodologie des études «temps de pluie» Points d'attention pour la réalisation des études Méthodologie des études «temps de pluie» Points d'attention pour la réalisation des études Par Stéphane PETITGENET & Nicolas VENANDET Agence de l Eau Rhin Meuse Principe général Le dimensionnement des

Plus en détail

Le Rhône, une ressource indispensable pour aujourd'hui et pour demain

Le Rhône, une ressource indispensable pour aujourd'hui et pour demain Le Rhône, une ressource indispensable pour aujourd'hui et pour demain 2/02/2012 - Agence de l eau Eve SIVADE Une ressource abondante Le Rhône et les fleuves européens Débit moyen annuel(m³/s) 9000 8000

Plus en détail

FICHE DE DEBITS CARACTERISTIQUES

FICHE DE DEBITS CARACTERISTIQUES FICHE DE DEBITS CARACTERISTIQUES L'Arve à CHAMONIX-MONT-BLANC [PONT DES FAVRANDS] (V0002010) Département : Haute-Savoie Commune : CHAMONIX-MONT-BLANC Gestionnaire de la station : DIREN Rhône-Alpes (S.E.M.A.)

Plus en détail

Hydrologie générale. Réponses aux questions des chapitres 8, 9, 10 et 11. Dr. C. Picouet. Cours 2 ème année

Hydrologie générale. Réponses aux questions des chapitres 8, 9, 10 et 11. Dr. C. Picouet. Cours 2 ème année Réponses aux questions des chapitres 8, 9, 10 et 11 Dr. C. Picouet Cours 2 ème année Sections Sciences et Ingénierie de l Environnement (SIE) et Génie Civil (GC) Réponses aux questions n 1 Chapitre 8.

Plus en détail

FICHE DE DEBITS CARACTERISTIQUES

FICHE DE DEBITS CARACTERISTIQUES FICHE DE DEBITS CARACTERISTIQUES Le Rhône à INJOUX-GÉNISSIAT [BOGNES] (V1020010) Département : Ain Commune : GENISSIAT Gestionnaire de la station : Compagnie Nationale du Rhône Code hydrologique : V1020010

Plus en détail

Le Rhône restera-t-il un fleuve abondant?

Le Rhône restera-t-il un fleuve abondant? Le Rhône restera-t-il un fleuve abondant? Lundi 12 octobre 2015 Sébastien Chazot, BRL ingénierie Co-auteurs : Eve Sivade, Pascal Fénart, Mathilde Chauveau, Marion Mahé, Frédéric Bergé A qui sert le Rhône?

Plus en détail

Températures moyennes annuelles et saisonnières

Températures moyennes annuelles et saisonnières Températures moyennes annuelles et saisonnières Evolution des températures moyennes annuelles saisonnières Territoire concerné Type d indicateur Justification du choix de l indicateur Lien avec le SRCAE

Plus en détail

Changement climatique en Rhône-Alpes Températures moyennes annuelles et saisonnières

Changement climatique en Rhône-Alpes Températures moyennes annuelles et saisonnières Fiche indicateur - Climat Changement climatique en Rhône-Alpes Températures moyennes annuelles et saisonnières Description de l indicateur Territoire concerné Région Rhône-Alpes Type d indicateur Indicateur

Plus en détail

Changement climatique en Rhône-Alpes Températures moyennes annuelles et saisonnières

Changement climatique en Rhône-Alpes Températures moyennes annuelles et saisonnières Fiche indicateur - Climat Changement climatique en Rhône-Alpes Températures moyennes annuelles et saisonnières Description de l indicateur Territoire concerné Région Rhône-Alpes Type d indicateur Indicateur

Plus en détail

Etiages et impacts du changement climatique

Etiages et impacts du changement climatique 18 juin 2015 Etiages et impacts du changement climatique Institution interdépartementale des barrages-réservoirs du bassin de la Seine 8, rue Villiot-75012 Paris -Tél. : 01 44 75 29 29-Télécopie : 01 44

Plus en détail

Suivi scientifique de Petit Saut

Suivi scientifique de Petit Saut P r é s e n t a t i o n 22 et 23 novembre 2016 Aix-en-Provence La Baume Suivi scientifique de Petit Saut Leçons tirées pour le développement de l hydraulique en milieu tropical Régis Vigouroux, Hydreco

Plus en détail

Le fonctionnement de l estuaire en équilibre entre la marée et les débits. Sabine SCHMIDT

Le fonctionnement de l estuaire en équilibre entre la marée et les débits. Sabine SCHMIDT Le fonctionnement de l estuaire en équilibre entre la marée et les débits Sabine SCHMIDT Plan de l exposé L estuaire de la Gironde Changements climatiques Le réseau MAGEST Exemple de données Le bouchon

Plus en détail

Déviation ponctuelle de la Masse d Agen au niveau de la Société De Sangosse

Déviation ponctuelle de la Masse d Agen au niveau de la Société De Sangosse Déviation ponctuelle de la Masse d Agen au niveau de la Société De Sangosse Etat initial et suivi 4 ans après les travaux Ghislaine AVINENT (FDAAPPMA 47) La Masse d Agen Affluent Garonne de 18 km Prairie

Plus en détail

APPROCHE HYDROGÉOMORPHOLOGIQUE POUR L ÉTUDE DES COURS D'EAU

APPROCHE HYDROGÉOMORPHOLOGIQUE POUR L ÉTUDE DES COURS D'EAU APPROCHE HYDROGÉOMORPHOLOGIQUE POUR L ÉTUDE DES COURS D'EAU Thomas Buffin-Bélanger Laboratoire de recherche en géomorphologie et dynamique fluviale Université du Québec à Rimouski 20 avril 2016 Hydrogéomorphologie

Plus en détail

S Y V E L. S Y s t è m e de V e i l l e d a n s l E s t u a i r e de la L o i r e. (juin 2007) Bulletin n 5 du 25 septembre 2013

S Y V E L. S Y s t è m e de V e i l l e d a n s l E s t u a i r e de la L o i r e. (juin 2007) Bulletin n 5 du 25 septembre 2013 Température : écart à la normale ( C) Hydraulicité (-) Débit (m 3 /s) Débit (m 3 /s) 21 211 Printemps 211 212 213 Printemps 213 S Y V E L S Y s t è m e de V e i l l e d a n s l E s t u a i r e de la L

Plus en détail

III.5) L Avanon. Etude piscicole des Territoires de Chalaronne Etat initial, Février 2006 FDAAPPMA01

III.5) L Avanon. Etude piscicole des Territoires de Chalaronne Etat initial, Février 2006 FDAAPPMA01 III.5) L Avanon 45 46 47 III.6) Le Jorfon 48 49 III.7) La Petite Calonne 50 51 Station de Pêche électrique PETITE CALONNE : Lieu-dit Rapillon - Août 2005 Longueur station (en m) : 100 Largeur station (en

Plus en détail

Synthèse des résultats sur les actions inscrites sur l axe 1 «Stocks et Déstockages» Mourier B., Gaydou P., Parrot E., Sabatier F. et al.

Synthèse des résultats sur les actions inscrites sur l axe 1 «Stocks et Déstockages» Mourier B., Gaydou P., Parrot E., Sabatier F. et al. Synthèse des résultats sur les actions inscrites sur l axe 1 «Stocks et Déstockages» Mourier B., Gaydou P., Parrot E., Sabatier F. et al. Axe 1 Stocks et Déstockages Caractérisation (géométrie, forme,

Plus en détail

Station météo de Kintzheim (67) Bilan climatique 2006 à Synthèse -

Station météo de Kintzheim (67) Bilan climatique 2006 à Synthèse - Station météo de Kintzheim (67) Latitude 48 15'00'' Nord - Longitude 07 23'48'' Est - Altitude 198 m Bilan climatique 2006 à 2008 - Synthèse - La station météo Lacrosse Technology WS 3600 mise en service

Plus en détail

Point d avancement de la politique sur le Rhône: déclinaison du SDAGE et plan Rhône

Point d avancement de la politique sur le Rhône: déclinaison du SDAGE et plan Rhône Point d avancement de la politique sur le Rhône: déclinaison du SDAGE et plan Rhône Les objectifs du SDAGE 26 Masses d Eau dont 6 naturelles Les principales mesures: - Restaurer l espace fonctionnel du

Plus en détail

S Y V E L. (juin 2007)

S Y V E L. (juin 2007) S Y V E L SYstème de Veille dans l Estuaire de la Loire (déc. ) (fév. ) (juil. ) (fév. ) (fév. ) (juin ) Le réseau de mesure SYVEL (SYstème de Veille dans l Estuaire de la Loire) est composé de six stations

Plus en détail

Baisse de la capacité de transport Effet des barrages

Baisse de la capacité de transport Effet des barrages Baisse de la capacité de transport Effet des barrages Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea www.irstea.fr Benoît Camenen Irstea Hydrologie-Hydraulique Lyon Séminaire «érosion, colmatage

Plus en détail

S Y V E L. S Y s t è m e de V e i l l e d a n s l E s t u a i r e de la L o i r e. Bulletin n 3 du 12 juillet 2012

S Y V E L. S Y s t è m e de V e i l l e d a n s l E s t u a i r e de la L o i r e. Bulletin n 3 du 12 juillet 2012 S Y V E L S Y s t è m e de V e i l l e d a n s l E s t u a i r e de la L o i r e (déc. ) (fév. ) (juil. ) (fév. ) (fév. ) (juin ) Le réseau de mesure SYVEL (SYstème de Veille dans l Estuaire de la Loire)

Plus en détail

FEDERATION DE PECHE. Notions d écologie aquatique

FEDERATION DE PECHE. Notions d écologie aquatique FEDERATION DE PECHE Notions d écologie aquatique Ecologie C est la relation entre les êtres vivants et leur milieu Milieu = biotope Etres vivants = biocénose (faune, flore, bactéries, champignons, ) Les

Plus en détail

Relation avec le diagnostic et réseaux de mesure du colmatage

Relation avec le diagnostic et réseaux de mesure du colmatage Introduction Bureau d études technique en milieux aquatiques Hydromorphologie Hydrobiologie Recherche fondamentale Relation avec le diagnostic et réseaux de mesure du colmatage Réalisation de diagnostics

Plus en détail

Christophe CHAIX Chargé d étude, géographe-climatologue

Christophe CHAIX Chargé d étude, géographe-climatologue Christophe CHAIX Chargé d étude, géographe-climatologue christophe.chaix@mdp73.net Les enjeux de la montagne Ressource en eau Agriculture Tourisme CChaix, MDP73 Biodiversité Température moyenne annuelle

Plus en détail

Changement climatique en Rhône Alpes Evolution des cumuls annuels et saisonniers des précipitations

Changement climatique en Rhône Alpes Evolution des cumuls annuels et saisonniers des précipitations Fiche indicateur Climat Changement climatique en Rhône Alpes Evolution des cumuls annuels et saisonniers des précipitations Territoire concerné Type d indicateur Justification du choix de l indicateur

Plus en détail

Echanges nappe/rivière dans le contexte rhodanien

Echanges nappe/rivière dans le contexte rhodanien Echanges nappe/rivière dans le contexte rhodanien Frédéric Paran, Institut Henri Fayol 1 1. Introduction et contexte Historique de recherche et hydrogéologie sur le fleuve Rhône Rapide historique de recherche

Plus en détail

Les apports d eau douce dans l estuaire

Les apports d eau douce dans l estuaire L1 C1 Les mouvements Les eaux fluviales CAHIER INDICATEURS N 1 janvier 2002 Les apports d eau douce dans l estuaire L1 C1 Les eaux fluviales Les apports d eau douce dans l estuaire Résumé Depuis l année

Plus en détail

CRUE DU RHÔNE DE DECEMBRE I. Description des événements de décembre 2003

CRUE DU RHÔNE DE DECEMBRE I. Description des événements de décembre 2003 DIREN RHONE-ALPES 5 décembre 2003 DELEGATION DE BASSIN CRUE DU RHÔNE DE DECEMBRE 2003 I. Description des événements de décembre 2003 Contexte météorologique L épisode pluvieux a été exceptionnel sur la

Plus en détail

Changement climatique et gestion de l eau

Changement climatique et gestion de l eau Changement climatique et gestion de l eau F. ERB-MARCHAL DREAL Alsace 18 juin 2015 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr Introduction Quelle

Plus en détail

Changement du climat récent et proche futur; relation avec la production fourragère

Changement du climat récent et proche futur; relation avec la production fourragère Saint-Affrique, 23 septembre 28 CLIMFOUREL (Climat, fourrage, élevage du sud de la France face au changement climatique) Programme soutenu par l INRA et les 3 régions: Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon,

Plus en détail

CHAPITRE MÉTÉOROLOGIE / CLIMAT. L Environnement en Principauté de Monaco Recueil de données

CHAPITRE MÉTÉOROLOGIE / CLIMAT. L Environnement en Principauté de Monaco Recueil de données CHAPITRE 3 MÉTÉOROLOGIE / CLIMAT L Environnement en Principauté de Monaco Recueil de données 2011 39 3 La Topographie très complexe du bassin méditerranéen exerce une influence très importante sur la climatologie

Plus en détail

Cumul annuel et saisonnier des précipitations

Cumul annuel et saisonnier des précipitations Cumul annuel et saisonnier des précipitations Evolution des cumuls annuels et saisonniers des précipitations Territoire concerné Type d indicateur Justification du choix de l indicateur Lien avec le SRCAE

Plus en détail

Axe II Améliorer les connaissances scientifiques sur le devenir des PCB et gérer cette pollution

Axe II Améliorer les connaissances scientifiques sur le devenir des PCB et gérer cette pollution Axe II Améliorer les connaissances scientifiques sur le devenir des PCB et gérer cette pollution Rappel : les besoins depuis 2008 1. Comprendre les relations entre les sédiments et les poissons 1. Durée

Plus en détail

L agglomération grenobloise inondable? La prévision des crues de l Isère. A. GAUTHERON DREAL Rhône-Alpes 17 octobre Grenoble

L agglomération grenobloise inondable? La prévision des crues de l Isère. A. GAUTHERON DREAL Rhône-Alpes 17 octobre Grenoble L agglomération grenobloise inondable? La prévision des crues de l Isère A. GAUTHERON DREAL Rhône-Alpes - Grenoble Service Prévision des Crues Alpes du Nord www.developpement-durable.gouv.fr Le dispositif

Plus en détail

Indicateurs de suivis de la restauration de la continuité piscicole. Éléments de réflexion

Indicateurs de suivis de la restauration de la continuité piscicole. Éléments de réflexion Indicateurs de suivis de la restauration de la continuité piscicole Éléments de réflexion Sylvain Richard ONEMA DIR8 Journée technique «continuité écologique» DREAL LR - 22 juin 2011 Indicateurs de suivis

Plus en détail

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv.

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv. COMPARAISON DES TAUX FIXES ET DES TAUX VARIABLES ET TAUX MOYEN DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES À L HABITATION À 5 ANS 2 Taux fixes Taux variables Réservé à l usage interne de. TAUX FIXES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

Fleuve Rhône ÉTUDE DE LA GESTION QUANTITATIVE DU FLEUVE RHÔNE À L ÉTIAGE CONSTATS ET RECOMMANDATIONS

Fleuve Rhône ÉTUDE DE LA GESTION QUANTITATIVE DU FLEUVE RHÔNE À L ÉTIAGE CONSTATS ET RECOMMANDATIONS Fleuve Rhône ÉTUDE DE LA GESTION QUANTITATIVE DU FLEUVE RHÔNE À L ÉTIAGE CONSTATS ET RECOMMANDATIONS Ce document a été rédigé par l Agence de l eau Rhône Méditerranée Corse et la DREAL délégation du bassin

Plus en détail

Programme R&D Anguilles-Ouvrages

Programme R&D Anguilles-Ouvrages Programme R&D Anguilles-Ouvrages Phase de colonisation et ses liens avec la gestion et/ou l aménagement des Ouvrages hydrauliques Regard sur les connaissances actuelles Christian RIGAUD Cemagref / Pôle

Plus en détail

1.3 Météorologie et climatologie

1.3 Météorologie et climatologie 1.3 Météorologie et climatologie La connaissance fine des conditions météorologiques et climatiques est importante pour les études d impact. Elle permet en effet de connaître et de modéliser les déplacements

Plus en détail

Le contexte régional du projet

Le contexte régional du projet 3 Le contexte régional du projet LIGNE ÉLECTRIQUE À 400 000 VOLTS DE LYON À CHAMBÉRY 37 3- Rhône-Alpes, une région de forte production d électricité La région Rhône-Alpes se caractérise par un fort potentiel

Plus en détail

Changement climatique en Rhône-Alpes Evolution des cumuls annuels et saisonniers des précipitations

Changement climatique en Rhône-Alpes Evolution des cumuls annuels et saisonniers des précipitations Fiche indicateur - Climat Changement climatique en Rhône-Alpes Evolution des cumuls annuels et saisonniers des précipitations Description de l indicateur Territoire concerné Région Rhône-Alpes Type d indicateur

Plus en détail

PRESERVATION DU FONCTIONNEMENT DES MILIEUX NATURELS

PRESERVATION DU FONCTIONNEMENT DES MILIEUX NATURELS PRESERVATION DU FONCTIONNEMENT DES MILIEUX NATURELS CONTINUITE ECOLOGIQUE ET ETAT PHYSIQUE DES COURS D EAU La restauration de la continuité écologique vise l amélioration des conditions de circulation

Plus en détail

Prévision de la demande et de la production renouvelable d électricité

Prévision de la demande et de la production renouvelable d électricité Prévision de la demande et de la production renouvelable d électricité EDF R&D 17 janvier 2017 1 Introduction 2 3 Ponctuelle Probabiliste Impact de l ouverture à la concurrence 4 Production éolienne Production

Plus en détail

Etat de la ressource en eau dans les Alpes : éléments de contexte Pascal Maugis, LSCE

Etat de la ressource en eau dans les Alpes : éléments de contexte Pascal Maugis, LSCE Etat de la ressource en eau dans les Alpes : éléments de contexte Pascal Maugis, LSCE Logo Contexte hydrologique au sein du grand bassin du Rhône transfrontalier (Léman et amont) richesse exceptionnelle

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Remerciements. 3 Résumé. 5 Liste des figures et tableaux... 9 Introduction générale... 15

TABLE DES MATIERES. Remerciements. 3 Résumé. 5 Liste des figures et tableaux... 9 Introduction générale... 15 TABLE DES MATIERES Remerciements. 3 Résumé. 5 Liste des figures et tableaux... 9 Introduction générale... 15 Chapitre I. Présentation du milieu d étude I.1. Cadre ichtyogéographique. 23 I.2. Situation

Plus en détail

Pré-liste de poches d enjeux bassin RMC

Pré-liste de poches d enjeux bassin RMC DIRECTION DE DIRECTION LA PREVENTION DE LA PREVENTION DES S DES ET LUTTE POLLUTIONS CONTRE ET LES DES POLLUTION Pré-liste de poches d enjeux bassin RMC DIRECTION DE DIRECTION LA PREVENTION DE LA PREVENTION

Plus en détail

Diagnostic environnement DE-VS Bassins versants Bilans mesures et gestion des eaux

Diagnostic environnement DE-VS Bassins versants Bilans mesures et gestion des eaux Diagnostic environnement DE-VS Bassins versants Bilans mesures et gestion des eaux Marc BERNARD Service de la Protection de l Environnement du Canton du Valais Juin 2006 introduction Contexte actuel atteintes

Plus en détail

Etude piscicole et astacicole des rivières du Beaujolais Etat initial du contrat de rivières 02 Décembre 2013

Etude piscicole et astacicole des rivières du Beaujolais Etat initial du contrat de rivières 02 Décembre 2013 Etude piscicole et astacicole des rivières du Beaujolais Etat initial du contrat de rivières 02 Décembre 2013 Suivis biologiques du contrat de rivières Beaujolais 2007-2009 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Plus en détail

risque inondation Agglomération Nevers Modeliser : une maquette dans laquelle on fait couler les crues sur l

risque inondation Agglomération Nevers Modeliser : une maquette dans laquelle on fait couler les crues sur l Le risque Modeliser : d inondation une maquette sur l Agglomération dans laquelle on fait de Nevers couler les crues Minea - Octobre 2010 Page 1 Sommaire Modèliser, c est faire une maquette dans laquelle

Plus en détail

Des contributions tibti : suivis ii long terme pour l évaluation d une pollution accidentelle Lise Lebailleux

Des contributions tibti : suivis ii long terme pour l évaluation d une pollution accidentelle Lise Lebailleux 2,5 Saint-Nazaire 1863 Ancenis Nantes Des contributions tibti : suivis ii long terme pour l évaluation d une pollution Mpour accidentelle Lise Lebailleux eu 2013 2,0 15 1,5 1,0 0,5 0,0 Evolution de l'hydraulicité

Plus en détail

Développement Durable Magazine La consommation et la production d électricité en France métropolitaine en 2015

Développement Durable Magazine  La consommation et la production d électricité en France métropolitaine en 2015 Développement Durable Magazine www.ddmagazine.com La consommation et la production d électricité en France métropolitaine en 2015 Bernard CHABOT Expert et formateur en énergies renouvelables Bernard_Chabot@yahoo.fr

Plus en détail

BASSIN RHONE MEDITERRANEE Situation hydrologique au 1 er avril 2017

BASSIN RHONE MEDITERRANEE Situation hydrologique au 1 er avril 2017 BASSIN RHONE MEDITERRANEE Situation hydrologique au 1 er avril 2017 1. Pluviométrie et manteau neigeux 2. Débits des cours d eau 3. Niveau des eaux souterraines 4. Remplissage des retenues d eau 5. Humidité

Plus en détail

Etude de l évolution du climat à Lyon/Bron depuis 1925

Etude de l évolution du climat à Lyon/Bron depuis 1925 Etude de l évolution du climat à Lyon/Bron depuis 1925 Romain WEBER Novembre 2016 NORMALES CLIMATIQUES POUR LYON/BRON (PÉRIODE 1981-20) Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc Année Température

Plus en détail

Aménagment du bief et de la Manse entre l étang et la rue du moulin

Aménagment du bief et de la Manse entre l étang et la rue du moulin Aménagment du bief et de la Manse entre l étang et la rue du moulin Le bras de rivière, qui s écoule depuis l étang jusque la rue du moulin, était en très mauvais état : Les berges étaient constituées

Plus en détail

Données météorologiques Cap Ferret (source Météo France)

Données météorologiques Cap Ferret (source Météo France) 7 1 Données météorologiques Cap Ferret (source Météo France) 25 Précipitations 1988-6 7 Pluie (mm) 15 1 5 14 1 J F M A M J J A S O N D 744 mm 568 mm 63 mm 781 mm Pluie (mm) 1 8 6 4 4 5 6 7 (voir Note 1

Plus en détail

Collaborateurs Trevor Hoey, University of Glasgow Rob Ferguson, University of Durham Steve Darby, University of Southampton

Collaborateurs Trevor Hoey, University of Glasgow Rob Ferguson, University of Durham Steve Darby, University of Southampton I MPACTS DES CHANGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX SUR LES TRIBUTAIRES DU SAINT-LAURENTAURENT André Roy et Claudine Boyer Chaire de recherche du Canada en dynamique fluviale Université de Montréal Colloque en agroclimatologie

Plus en détail

Eau et neige de culture en Isère

Eau et neige de culture en Isère Eau et neige de culture en Isère La DDT de l Isère met en place une enquête sur les prélèvements d eau destinés à la production de neige de culture à l instar de celle initiée en 211 par la DDT de la Savoie.

Plus en détail

1.3 Météorologie et climatologie

1.3 Météorologie et climatologie Analyse du site et de son environnement 39 1.3 Météorologie et climatologie La connaissance fine des conditions météorologiques et climatiques est importante pour les études d impact. Elle permet en effet

Plus en détail

Quels TRAVAUX pour le RETOUR des POISSONS MIGRATEURS sur le RHONE AMENAGE

Quels TRAVAUX pour le RETOUR des POISSONS MIGRATEURS sur le RHONE AMENAGE Quels TRAVAUX pour le RETOUR des POISSONS MIGRATEURS sur le RHONE AMENAGE L aménagement à but multiple Carte des Aménagements LYON La CNR : 3 missions historiques Production hydroélectrique Navigation

Plus en détail

La dynamique fluviale, à l origine de la biodiversité et du bon état

La dynamique fluviale, à l origine de la biodiversité et du bon état La dynamique fluviale, à l origine de la biodiversité et du bon état Réalisation : Corinne Forst - mars 2010 Qu est ce qu un cours d eau? Le cours d eau recueille les eaux des pluies et des sources d un

Plus en détail

L étang de Canet Saint-Nazaire

L étang de Canet Saint-Nazaire L étang de Canet Saint-Nazaire mars 2010 sommaire 1. INTRODUCTION...23 2. CONDITIONS HYDROCLIMATIQUES...26 2.1. CONDITIONS CLIMATIQUES...26 2.1.1. Températures...26 2.1.2. Précipitations...26 2.2. CONDITIONS

Plus en détail

2. ÉVOLUTION DU CLIMAT EN RÉGION BRUXELLOISE - TEMPÉRATURE ET PRÉCIPITATIONS

2. ÉVOLUTION DU CLIMAT EN RÉGION BRUXELLOISE - TEMPÉRATURE ET PRÉCIPITATIONS 2. ÉVOLUTION DU CLIMAT EN RÉGION BRUXELLOISE - TEMPÉRATURE ET PRÉCIPITATIONS A partir de l analyse statistique des longues séries climatologiques relevées à Bruxelles-Uccle, nous allons essayer de répondre

Plus en détail

Bulletin de situation hydrologique Eure et Seine-Maritime

Bulletin de situation hydrologique Eure et Seine-Maritime ANNÉE 2016 Bulletin de situation hydrologique Eure et Seine-Maritime Avril Résumé du mois : Au cours du mois d avril, les précipitations ont été plus modérées mais restent proches des normales. Concernant

Plus en détail

Changement climatique en Rhône-Alpes Fortes pluies Evolution des nombres annuels et saisonniers de jours de fortes pluies

Changement climatique en Rhône-Alpes Fortes pluies Evolution des nombres annuels et saisonniers de jours de fortes pluies Changement climatique en Rhône-Alpes Fortes pluies Evolution des nombres annuels et saisonniers de jours de fortes pluies Description de l indicateur Territoire concerné Région Rhône-Alpes Type d indicateur

Plus en détail

Station météorologique en forêt domaniale de Saint-Hugon (Isère) SP 38

Station météorologique en forêt domaniale de Saint-Hugon (Isère) SP 38 Station météorologique en forêt domaniale de Saint-Hugon (Isère) SP 38 Synthèse des paramètres climatiques observés sur la période 1996-2004 moyenne Tmoy moyennetmin moyenne Tmax Tmax absolue Tmin absolue

Plus en détail

Rendez-vous Techniloire 20 novembre Consommation d énergie et d eau dans les chais : résultats en Bourgogne et perspectives

Rendez-vous Techniloire 20 novembre Consommation d énergie et d eau dans les chais : résultats en Bourgogne et perspectives Rendez-vous Techniloire 20 novembre 2015 Consommation d énergie et d eau dans les chais : résultats en Bourgogne et perspectives Consommation d énergie et d eau dans les chais Méthodologie Résultats de

Plus en détail

PPRi confluence Saône & Veyle Note de présentation Crottet 2/7

PPRi confluence Saône & Veyle Note de présentation Crottet 2/7 2/7 SOMMAIRE 1.Présentation de la commune et de son contexte naturel... 4 2.Cartographie des aléas - résultats de la modélisation... 5 2.1 La Saône... 5 2.2 La Veyle à Crottet... 5 3.Identification et

Plus en détail

Programme de Rééquilibrage du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et Nantes

Programme de Rééquilibrage du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et Nantes Réunion d échange sur le site de Bellevue 21 juin 2017 Programme de Rééquilibrage du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et Aménagement de Bellevue Direction Territoriale Bassin de la Seine Unité Territoriale

Plus en détail

Les aléas dans la basse vallée de la Saâne, remontées de nappes et inondations Laurent TOPIN (Syndicat de bassin versant Saâne, Vienne et Scie)

Les aléas dans la basse vallée de la Saâne, remontées de nappes et inondations Laurent TOPIN (Syndicat de bassin versant Saâne, Vienne et Scie) Projet Littoraux et Changements Côtiers LiCCo INTERREG IVa Synthèse de l atelier n 3 vallée de la Saâne - 2014 LiCCo- 18 février 2014 Les aléas dans la basse vallée de la Saâne, remontées de nappes et

Plus en détail

Evolution des normales de référence pour des paramètres hydrologiques issus de SIM utilisés dans les BSH

Evolution des normales de référence pour des paramètres hydrologiques issus de SIM utilisés dans les BSH Evolution des normales de référence pour des paramètres hydrologiques issus de SIM utilisés dans les BSH OBJET : Le présent document étudie l évolution sur l ensemble de la France entre les normales 1971-2000

Plus en détail

Fédération des Pyrénées-Atlantiques pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique. RAPPORT D ETUDE PISCICOLE pour le Parc National des Pyrénées

Fédération des Pyrénées-Atlantiques pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique. RAPPORT D ETUDE PISCICOLE pour le Parc National des Pyrénées Fédération des Pyrénées-Atlantiques pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique RAPPORT D ETUDE PISCICOLE pour le Parc National des Pyrénées Nom de la station Date Espèce Ruisseau du Pourtalet,

Plus en détail

L étang du Grand Bagnas

L étang du Grand Bagnas 8 L étang du Grand Bagnas mars 2012 1. INTRODUCTION 119 2. CONDITIONS HYDROLOGIQUES : SUIVI FIL MED 122 2.1. Température de l eau 122 2.2. Salinité 122 2.3. Oxygène dissous 122 3. DIAGNOSTIC DE L EUTROPHISATION

Plus en détail

LeRhône. Questions. Ouvrage collectif sous la direction de Jean-Paul Bravard et Anne Clémens. ZABR Zone Atelier Bassin du Rhône

LeRhône. Questions. Ouvrage collectif sous la direction de Jean-Paul Bravard et Anne Clémens. ZABR Zone Atelier Bassin du Rhône LeRhône en 100 Questions Le Ouvrage collectif sous la direction de Jean-Paul Bravard et Anne Clémens ZABR Zone Atelier Bassin du Rhône Le fonctionnement du fleuve G. Poussard l e r h ô n e e n 1 0 0 q

Plus en détail

Le Climat du futur. Pascale DELECLUSE

Le Climat du futur. Pascale DELECLUSE Le Climat du futur Pascale DELECLUSE Le climat en 2010 L Observation du Changement Climatique «Le réchauffement du système climatique est sans équivoque, car il est maintenant évident dans les observations

Plus en détail

en Provence Alpes Côte d Azur

en Provence Alpes Côte d Azur en Provence Alpes Côte d Azur BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE Juin 1 - N 1 Synthèse régionale Sommaire : Synthèse régionale Données météorologiques : - Précipitations du mois - Rapport à la normale

Plus en détail

La Seymaz : seule rivière entièrement genevoise

La Seymaz : seule rivière entièrement genevoise La Seymaz : seule rivière entièrement genevoise Source à Rouëlbeau (Meinier), se jette dans l Arve au Pont de Sierne 10.8 Km, dont 5.7 Km en zone urbaine Bassin versant 36.6 Km 2 Constitue un corridor

Plus en détail

ÉVALUER ET ANTICIPER LES

ÉVALUER ET ANTICIPER LES ÉVALUER ET ANTICIPER LES RISQUES D INONDATION Nos services Surveillance et prévision des crues pour la rivière Beaurivage - Expertise et consultation en hydrologie - Installation et gestion de matériel

Plus en détail

Interprétation pour les stations Aude aval et canal Californie :

Interprétation pour les stations Aude aval et canal Californie : Suivi FILMED (salinité, température, oxygène dissous, conductivité, ph et redox du 01-09-2010 au 01-09-2011) réalisé par le Syndicat Mixte de la Basse Vallée de l Aude. Etang de Vendres Station 15 : Vanne

Plus en détail

contamination métaux particulaires par les décrire

contamination métaux particulaires par les décrire décrire La contamination par les métaux particulaires Du fait de leur solubilité limitée et de leur grande affinité pour les particules (argile, matière organique), les métaux sont largement présents dans

Plus en détail

rabilité du territoire francilien face au changement climatique

rabilité du territoire francilien face au changement climatique Grand Paris Seine Ouest Petit Dej Pro Vulnérabilit rabilité du territoire francilien face au changement climatique Julien DESPLAT Etudes & Climatologie Direction Ile-de-France/Centre Météo-France 17 novembre

Plus en détail

Station météorologique en forêt domaniale de la Croix-Scaille (Ardennes) EPC 08

Station météorologique en forêt domaniale de la Croix-Scaille (Ardennes) EPC 08 Station météorologique en forêt domaniale de la Croix-Scaille (Ardennes) EPC 08 Synthèse des paramètres climatiques observés sur la période 1995-2004 moyenne Tmoy moyennetmin moyenne Tmax Tmax absolue

Plus en détail

D. Pont «Etat des lieux hydroclimatique : rappel sur l évolution prévisible du système Loire et impacts sur la biodiversité»

D. Pont «Etat des lieux hydroclimatique : rappel sur l évolution prévisible du système Loire et impacts sur la biodiversité» D. Pont «Etat des lieux hydroclimatique : rappel sur l évolution prévisible du système Loire et impacts sur la biodiversité» Vulnérabilité des Activités Humaines et des Milieux du Bassin de la Loire et

Plus en détail

Suivi de l état du. La qualité de l eau du secteur fluvial. Paramètres physico-chimiques et. bactériologiques 3e édition.

Suivi de l état du. La qualité de l eau du secteur fluvial. Paramètres physico-chimiques et. bactériologiques 3e édition. Suivi de l état du EAU SÉDIMENTS La qualité de l eau du secteur fluvial RIVES Au cours des 25 dernières années, d importantes interventions d assainissement des eaux usées municipales ont été réalisées

Plus en détail

PARTIE AVAL DU BRAMONT PROJET D AMENAGEMENT

PARTIE AVAL DU BRAMONT PROJET D AMENAGEMENT PARTIE AVAL DU BRAMONT PROJET D AMENAGEMENT AMENAGEMENTS PISCICOLES SUR LA PARTIE TERMINALE DU BRAMONT INTRODUCTION : Le Bramont est un affluent rive gauche du Lot, faisant partie du domaine salmonicole.

Plus en détail

Commentaire général pour l année 2016

Commentaire général pour l année 2016 7 février 2017 Commentaire général pour l année 2016 Au cours de l année 2016, l emploi intérimaire progresse de +6,7 %, correspondant à la création de 36 500 emplois en équivalent temps plein. L année

Plus en détail

La prévision saisonnière

La prévision saisonnière La prévision saisonnière Christian Viel, Jean-Michel Soubeyroux, Pierre Etchevers Météo-France Direction de la Climatologie et des Services Climatiques Rencontres Météo et Energie Toulouse, 22 septembre

Plus en détail

Données météorologiques Cap Ferret (source Météo France)

Données météorologiques Cap Ferret (source Météo France) 1 Données météorologiques Cap Ferret (source Météo France) 25 2 Précipitations 1988-21 Pluie (mm) 15 1 5 25 2 J F M A M J J A S O N D 973 mm 881 mm 698 mm 545 mm Pluie (mm) 15 1 5 28 29 21 (voir Note 1

Plus en détail

Restauration des habitats du ruisseau de Vaucorniau. Diagnostic piscicole

Restauration des habitats du ruisseau de Vaucorniau. Diagnostic piscicole Conseil Supérieur de la Pêche Délégation Régionale n 9 I-1 - - Etude réalisée par : Restauration des habitats du ruisseau de Vaucorniau Diagnostic piscicole Ruisseaux de têtes de bassins et faune patrimoniale

Plus en détail

LE SUIVI HYDROBIOLOGIQUE DU LAC DE PETIT SAUT

LE SUIVI HYDROBIOLOGIQUE DU LAC DE PETIT SAUT LE SUIVI HYDROBIOLOGIQUE DU LAC DE PETIT SAUT Plus de 20 années d études et de suivi Novembre 2014 1 Sommaire 1.Présentation générale 1.La physico-chimie 2.Les poissons 1.Les invertébrés benthiques 2.Les

Plus en détail

GESTION SEDIMENTAIRE DU HAUT RHONE

GESTION SEDIMENTAIRE DU HAUT RHONE GESTION SEDIMENTAIRE DU HAUT RHONE 2016-2026 F. ABADIE, S. REYNAUD CNR et S. DIOUF SIG Symposium du CFBR du 26 janvier 2017 à Chambéry SOMMAIRE 1. TRANSITION VERS UNE GESTION SÉDIMENTAIRE DU HAUT-RHÔNE

Plus en détail

Agressions externes d origine naturelle : La prise en compte du risque d inondation

Agressions externes d origine naturelle : La prise en compte du risque d inondation Agressions externes d origine naturelle : La prise en compte du risque d inondation Séminaire Poursuite de fonctionnement des réacteurs 900 MWe au-delà de 40 ans. 03 et 04 octobre 2016 - Valence EDF -

Plus en détail

Stabilisation des fosses d érosion à l aval du barrage de Seyssel

Stabilisation des fosses d érosion à l aval du barrage de Seyssel Stabilisation des fosses d érosion à l aval du barrage de Seyssel Seyssel dans la chaine des aménagements du Rhône Chancy-Pougny Les années 20 : Chancy-Pougny (SFMCP) Les années 40 : Génissiat, Seyssel

Plus en détail

Démarches préparatoires à la restauration de la continuité écologique du réseau hydrographique de la Haute Dronne Partie 3 : Fiches Ouvrages

Démarches préparatoires à la restauration de la continuité écologique du réseau hydrographique de la Haute Dronne Partie 3 : Fiches Ouvrages Démarches préparatoires à la restauration de la continuité écologique du réseau hydrographique de la Haute Dronne Partie 3 : Fiches Ouvrages Etat initial de la qualité de la masse d eau de la Haute-Dronne.

Plus en détail

Crues et inondations sur le bas Rhône Quelle gestion possible du fleuve? M. Provansal

Crues et inondations sur le bas Rhône Quelle gestion possible du fleuve? M. Provansal Crues et inondations sur le bas Rhône Quelle gestion possible du fleuve? M. Provansal La crue de décembre 2003 : un signal d alerte Quartiers suburbains nord Dégâts considérables 700 M dommages Quais Arles,

Plus en détail

Rejets industriels de micropolluants : des premières res analyses ligne directrice

Rejets industriels de micropolluants : des premières res analyses ligne directrice Rejets industriels de micropolluants : des premières res analyses à l adoption d une d ligne directrice Marc Bernard du valais Canton du Valais Avec les données également mises à disposition par : Patrick

Plus en détail