Une épidémie de Rougeoles à Reims : du communautaire au nosocomial.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une épidémie de Rougeoles à Reims : du communautaire au nosocomial."

Transcription

1 13ème journée régionale de formation 25 novembre 2008 Une épidémie de Rougeoles à Reims : du communautaire au nosocomial. F. Bureau-Chalot 1, N. Oud 1, N. Lévêque 2, V. Brodard 2, O.Bajolet 1, C. de Champs 2, M. Abely 3 1 : EOHH 2 : Laboratoire de bactériologie-virologie-hygiène 3 : Pédiatrie A

2 Petits rappels sur la rougeole. 1ère cause de mortalité infantile dans le monde Quelques repères cliniques : Incubation : 10 à 12 j Invasion : 2 à 4 j : fièvre, catarrhe oculo-nasal, toux, conjonctivite, signe de Köplick (difficile à voir mais pathognomonique) Eruption : érythème maculo-papuleux descendant se généralisant en 3 à 4 j Complications : parfois sévères chez le très jeune enfant et l adulte (diarrhée, otite, pneumopathie, encéphalite) Contagiosité +++ : veille des premiers symptômes jusqu à 5 j après le début de l éruption. Le virus de la rougeole se transmet par les gouttelettes de toux en suspension dans l'air. Il peut également se propager par contact direct avec les sécrétions du nez ou de la gorge de personnes infectées. Le virus ainsi éjecté reste dangereux pendant au moins 30 min. Il survit peu de temps sur les objets et les surfaces.

3 Petits rappels sur la rougeole. Quelques repères cliniques : suite Diagnostics différentiels nombreux : avant (rhinopharyngite angine) et après l éruption autres maladies inf éruptives, Sd de Kawasaki, éruption médicamenteuse..), de + la maladie est rare errance diagnostique ++++ Quelques repères biologiques Confirmation par recherche d IgM et IgG sériques ou salivaires (peut être nég les 3 1 ers j de l éruption)

4

5 Scarlatine Rubéole Rougeole

6 L alerte Du côté des tutelles : La rougeole est une maladie à DO : 3è notification auprès de l InVS sur l agglomération rémoise le 11/02/08 Le 13/02/08 : + 2 DO = 5 cas! confirmation de cas groupés, une investigation est menée par la DRDASS en collaboration avec la CIRE (cellule interrégionale d épidémiologie) Du côté du CHU : le 11/02/08 : alerte donnée auprès de l EOHH par le laboratoire de virologie, concernant un patient hospitalisé en pneumologie et présentant une rougeole Investigations conjointes

7 Une épidémie de rougeoles nosocomiales à partir d une épidémie familiale : 15 cas dont 6 nosocomiaux ALERTE VIRO Cas index Ex-mari Fils1 Fils2 Ex belle-sœur Transmission familiale IDE Externe Enfant (4 a) Transmission nosocomiale Enfant (7a) Enfant (11 mois) Étudiant IDE Adulte (27a) Adulte (46a) Enfant (14a) Transmission cabinet médical Diapositive CIRE Frère (7a)

8 Les cas nosocomiaux : 3 services concernés Pneumologie Urgences pédiatriques Ex-mari NV Fils1 NV Fils2 NV Externe NV IDE NV Enfant (4 a) Enfant (7a) Enfant (11 mois) Étudiant IDE NV 6 personnes non vaccinées non immunisées 3 n ayant reçu qu une seule dose de vaccin Chirurgie pédiatrique

9 Mesures prises : 1-isolement AIR Non respecté à l origine de l épidémie

10 Transmission dans le service de chirurgie

11 Mesures prises : 2-recherche des contacts Autour de chaque cas Prob : retard lié à l absence d alerte venant des services cliniques vers l EOHH (alerte donnée par le labo qd sérologie +) : > 72 h : pas de vaccination possible Cellule de crise et décisions au cas par cas (labo/services/eohh) + contact régulier CIRE/InVS/antenne Détermination de la période de contagion Recherche des sujets contacts pendant cette période Appel tél auprès des familles : information, vérification des vaccinations/immunisations de tous les membres de la famille en contact avec le cas (cf carnet de santé), si < 72 h : conseil RDV en urgence MT et ROR (possible autour d 1 cas sur les 6). Si signes cliniques évocateurs MT (le prévenir avant), ne pas passer par les urgences Signalement externe et information institutionnelle (réunions intranet)

12 Traitement préventif et curatif : la vaccination Les vaccins disponibles (virus vivant atténué) : Monovalent ROUVAX Trivalent (rougeole-oreillons-rubéole) ROR-VAX ou PRIORIX CI : femme enceinte, jusqu à 2 mois après la vacc. Le calendrier vaccinal Vaccination recommandée mais non obligatoire

13 Le calendrier vaccinal La vaccination Introduction dans le calendrier vaccinal en Taux de couverture actuel à 24 mois de 87% (insuffisant vs 95%) épidémies chez les ado et adultes jeunes. Reco : 2 doses avant 24 mois + vaccination des ado et adultes jeunes réceptifs. 1 ère dose à l âge 12 mois 2 ème dose entre 13 et 24 mois Rq : La 2 è dose n est pas un rappel mais un rattrapage pour les enfants n ayant pas séroconvertis ( 5% des cas) Entrée en collectivité 1 ère dose à l âge 9 mois 2 ème dose entre 12 et 15 mois

14 La vaccination Autour d un cas ou de cas groupés Efficace dans les 72 h du contact (sujets non immunisés) : Adultes, enfant 9 mois : vaccin trivalent Nourrissons entre 6 et 8 mois : vaccin monovalent Nourrissons < 6 mois :?? *il existe une protection par les anticorps maternels : rien *en l absence de protection maternelle (faire une sérologie?), possibilité d administrer des Ig polyvalentes dans les 6 j (notamment si rougeole chez la mère) Femme enceinte : Ig CIRCULAIRE N DGS/SD5C/2005/303 du 4 juillet 2005 relative à la transmission obligatoire de données individuelles à l autorité sanitaire en cas de rougeole et la mise en oeuvre de mesures préventives autour d un cas ou de cas groupés

15 En conclusion Importance de la vaccination des soignants ++ en lien avec la médecine du travail Importance du respect des précautions complémentaires «air» : Le masque chirurgical ne suffit pas!

MISE AU POINT SUR LA ROUGEOLE

MISE AU POINT SUR LA ROUGEOLE Direction Veille/Sécurité Sanitaire et Environnementale Département Veille et Alertes MISE AU POINT SUR LA ROUGEOLE La rougeole est surveillée par le réseau Sentinelles (Inserm U707) depuis 1985 et est

Plus en détail

La rougeole en France en 2009 Exemples d épidémies nosocomiales

La rougeole en France en 2009 Exemples d épidémies nosocomiales La rougeole en France en 2009 Exemples d épidémies nosocomiales C Meffre 1, I Parent 2, S Alsibaï 1, F Sillam 3 1 InVS Cire Est, 2 InVS St Maurice, 3 InVS Cire Sud 8 octobre 2009 Introduction Infection

Plus en détail

Épidémie de rougeole dans la région Paca

Épidémie de rougeole dans la région Paca Incidence pour 100 000 habitants Épidémie de rougeole dans la région Paca Une épidémie de rougeole sévit en France depuis début 2008 et la circulation du virus s est intensifiée en début d année 2010.

Plus en détail

Risque épidémique hospitalier des maladies respiratoires à prévention vaccinale

Risque épidémique hospitalier des maladies respiratoires à prévention vaccinale Risque épidémique hospitalier des maladies respiratoires à prévention vaccinale Journée d information pour les représentants des usagers 22 novembre 2018 Agnès Gaudichon Grippe saisonnière Généralités

Plus en détail

Rougeole au CHU Dijon Retour d expérience. 3 ème journée Bourgogne-Franche-Comté des EOH et présidents de CLIN Dr ASTRUC SEHH CHU Dijon / CPIAS BFC

Rougeole au CHU Dijon Retour d expérience. 3 ème journée Bourgogne-Franche-Comté des EOH et présidents de CLIN Dr ASTRUC SEHH CHU Dijon / CPIAS BFC Rougeole au CHU Dijon Retour d expérience 3 ème journée Bourgogne-Franche-Comté des EOH et présidents de CLIN Dr ASTRUC SEHH CHU Dijon / CPIAS BFC 1. LA ROUGEOLE EN BREF - Incubation 10 à 12j: - 1. Prodromes

Plus en détail

Surveillance épidémiologique de la rougeole en France

Surveillance épidémiologique de la rougeole en France Surveillance épidémiologique de la rougeole en France Rencontres de Santé publique France, 30 mai 2018 Denise Antona, Fatima Aït Belghiti, DMI Cette intervention est faite en tant que personnel de Santé

Plus en détail

ALERTE ROUGEOLE 2018

ALERTE ROUGEOLE 2018 Réunion régionale 05/04/2018 Dr V Ronin ALERTE ROUGEOLE 2018 Généralités sur la rougeole Mesures de contrôle Recommandations vaccinales Actions menées et supports Rappels 2 Maladie à déclaration obligatoire

Plus en détail

Rougeole Point épidémiologique Conduite à tenir en pratique

Rougeole Point épidémiologique Conduite à tenir en pratique Rougeole Point épidémiologique Conduite à tenir en pratique 7 ème journée prévention du risque infectieux en EHPAD 18/10/2018 Dr Maeva Lefebvre Maladies Infectieuses et Tropicales Centre de Prévention

Plus en détail

Journées d Actualités Thérapeutiques Le 3 Décembre 2012

Journées d Actualités Thérapeutiques Le 3 Décembre 2012 Journées d Actualités Thérapeutiques Le 3 Décembre 2012 Dr Charlotte BIRON Infectiologue Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Responsable du Centre de Vaccinations Polyvalentes du CHU de Nantes

Plus en détail

Epidémie de rougeole avec transmission nosocomiale Provence-Alpes-Côte d Azur et Principauté de Monaco, mars - mai 2008

Epidémie de rougeole avec transmission nosocomiale Provence-Alpes-Côte d Azur et Principauté de Monaco, mars - mai 2008 Epidémie de rougeole avec transmission nosocomiale Provence-Alpes-Côte d Azur et Principauté de Monaco, mars - mai 2008 Franck Sillam Epidémiologiste PROFET Cellule interrégionale d épidémiologie Sud 9

Plus en détail

Cas de rougeole en établissement de santé. Quelle vaccination? Elisabeth Bouvet HAS

Cas de rougeole en établissement de santé. Quelle vaccination? Elisabeth Bouvet HAS Cas de rougeole en établissement de santé Quelle vaccination? Elisabeth Bouvet HAS Liens d intérêt Pas de lien d intérêt financier Présidente du comité technique des vaccinations Cas clinique Mme X, 25

Plus en détail

Situation épidémiologique des cas de rougeole en Indre-et-Loire: printemps-été 2009

Situation épidémiologique des cas de rougeole en Indre-et-Loire: printemps-été 2009 Cellule interrégionale d'épidémiologie Centre Situation épidémiologique des cas de rougeole en Indre-et-Loire: printemps-été 2009 Sandra AYMERIC 24 septembre 2009 Description de l épisode Début de l épidémie:

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UN CAS DE ROUGEOLE

CONDUITE A TENIR DEVANT UN CAS DE ROUGEOLE SAINT- ANTOINE CONDUITE A TENIR DEVANT UN CAS DE ROUGEOLE Référence : CAT/SOINS/RISQUES/01-2011 Page 1/9 Version : 1 REDACTION TABLEAU DE VALIDATION NOM DATE VISA Dr F. Barbut, Dr Bignebat, Dr Ch. Caron,

Plus en détail

Aspects cliniques et vaccination. Véronique Joly et Odile Launay, SMIT, Hôpital Bichat, CIC de vaccinologie Cochin Pasteur, Hôpital Cochin

Aspects cliniques et vaccination. Véronique Joly et Odile Launay, SMIT, Hôpital Bichat, CIC de vaccinologie Cochin Pasteur, Hôpital Cochin Epidémie de rougeole: Aspects cliniques et vaccination Véronique Joly et Odile Launay, SMIT, Hôpital Bichat, CIC de vaccinologie Cochin Pasteur, Hôpital Cochin Rougeole au 21 ème siècle Il y a > 20 ans:

Plus en détail

Rougeole Situation épidémiologique en Rhône-Alpes

Rougeole Situation épidémiologique en Rhône-Alpes Rougeole Situation épidémiologique en Rhône-Alpes JRVS Lyon 23 juin 2011 Geneviève DENNETIERE Contagiosité et sévérité de la rougeole Un des virus les plus transmissibles et les plus contagieux de l ensemble

Plus en détail

Paul, 16 ans ½, vu aux urgences le 23 mars pour : Fièvre 38,5-39 C depuis 5 jours (18 mars) Conjonctivite Eruption maculo-papuleuse généralisée ayant

Paul, 16 ans ½, vu aux urgences le 23 mars pour : Fièvre 38,5-39 C depuis 5 jours (18 mars) Conjonctivite Eruption maculo-papuleuse généralisée ayant Paul, 16 ans ½, vu aux urgences le 23 mars pour : Fièvre 38,5-39 C depuis 5 jours (18 mars) Conjonctivite Eruption maculo-papuleuse généralisée ayant débuté au visage il y a 48h (21 mars) Asthénie +++

Plus en détail

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ @MinSoliSante Suis-je protégé contre la rougeole? La rougeole est une des maladies infectieuses les plus contagieuses Un malade peut contaminer jusqu à 20 personnes

Plus en détail

CAS SECONDAIRE DE ROUGEOLE CHEZ UN PROFESSIONNEL DE SANTÉ VACCINÉ AVEC UN ANTÉCÉDENT DE LYMPHOME HODGKINIEN

CAS SECONDAIRE DE ROUGEOLE CHEZ UN PROFESSIONNEL DE SANTÉ VACCINÉ AVEC UN ANTÉCÉDENT DE LYMPHOME HODGKINIEN CAS SECONDAIRE DE ROUGEOLE CHEZ UN PROFESSIONNEL DE SANTÉ VACCINÉ AVEC UN ANTÉCÉDENT DE LYMPHOME HODGKINIEN MN. Billard, MSc 1, JR. Ndong, PhD 1, F. Durandin MD 2, V. Morange, MD 3, E. Morvan, MSc 1 1.

Plus en détail

Fiche 1 : Diagnostic clinique et biologique de la rougeole p. 4. Fiche 2 : Vaccination contre la rougeole - Rappel du calendrier vaccinal p.

Fiche 1 : Diagnostic clinique et biologique de la rougeole p. 4. Fiche 2 : Vaccination contre la rougeole - Rappel du calendrier vaccinal p. Annexe 1 : Cinq fiches Fiche 1 : Diagnostic clinique et biologique de la rougeole p. 4 Fiche 2 : Vaccination contre la rougeole - Rappel du calendrier vaccinal p. 6 Fiche 3 : Signalement et notification

Plus en détail

Gestion d une épidémie de rougeole

Gestion d une épidémie de rougeole Gestion d une épidémie de rougeole Expérience du CHU de Bordeaux 14 ème journée de rencontre des correspondants en hygiène de Nouvelle-Aquitaine Contexte de la rougeole Extraits Tuto Rougeole CPIAS-NA

Plus en détail

Rougeole. Dynamique de l épidémie en France, e journée régionale de veille sanitaire (JRVS) Aquitaine Artigues-près-Bordeaux, 8/12/11

Rougeole. Dynamique de l épidémie en France, e journée régionale de veille sanitaire (JRVS) Aquitaine Artigues-près-Bordeaux, 8/12/11 2 e journée régionale de veille sanitaire (JRVS) Aquitaine Artigues-près-Bordeaux, 8/12/11 Rougeole Dynamique de l épidémie en France, 2008-2011 Denise Antona InVS, Saint-Maurice, France Faisabilité de

Plus en détail

Rougeole Expérience de l hôpital Trousseau (AP-HP)

Rougeole Expérience de l hôpital Trousseau (AP-HP) Rougeole Expérience de l hôpital Trousseau (AP-HP) Pr Mathie LORROT, Dr Béatrice SALAUZE Equipe Opérationnelle d Infectiologie Equipe Opérationnelle d Hygiène Hôpital Armand Trousseau Virus de la rougeole

Plus en détail

NOTE AUX PROFESSIONNELS DE SANTE

NOTE AUX PROFESSIONNELS DE SANTE Direction de la veille et de la sécurité sanitaire Affaire suivie par : Dr Frédéric Munoz / Francine Do Monte Tél : 02 62 93 94 15 Saint-Denis, le 1 er février 2019 NOTE AUX PROFESSIONNELS DE SANTE DEBUT

Plus en détail

Epidémie de Rougeole en France : d une maladie de l Enfant à celle de l Adulte Jeune

Epidémie de Rougeole en France : d une maladie de l Enfant à celle de l Adulte Jeune 1 Maladies Infectieuses, 2 Laboratoire de Virologie, 3 Santé Publique, 4 CIRE-InVS, 5 Médecine du Travail, 6 Dermatologie, 7 Pédiatrie, Centre Hospitalier Universitaire, Clermont Ferrand, 8 National Laboratoire

Plus en détail

Situation actuelle de la rougeole en Europe et en France

Situation actuelle de la rougeole en Europe et en France Situation actuelle de la rougeole en Europe et en France Franck Sillam 1, Caroline Six 2, Isabelle Parent du Châtelet 3 1 Epidémiologiste PROFET Cellule interrégionale d épidémiologie Sud, 2 Epidémiologiste

Plus en détail

Epidémiologie de la rougeole en France et en Europe

Epidémiologie de la rougeole en France et en Europe Epidémiologie de la rougeole en France et en Europe 27 ème Journée du GERES, Bichat, Paris, 15/03/2019 Denise Antona, Direction des maladies infectieuses Santé publique France Agent pathogène Le virus

Plus en détail

Gestion des alertes pour rougeole dans un Centre Hospitalier Universitaire

Gestion des alertes pour rougeole dans un Centre Hospitalier Universitaire Gestion des alertes pour rougeole dans un Centre Hospitalier Universitaire H Marini, V Merle, MP Tavolacci, C Brifault, AM Coulon, I Jozefacki, C Lebaron, V Nardin, T Petel, P Czernichow Département d'épidémiologie

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Direction générale de la santé Sous-direction prévention des risques

Plus en détail

Ministère de la santé et des sports

Ministère de la santé et des sports Ministère de la santé et des sports Direction générale de la santé Sous-direction Prévention des risques infectieux Bureau Risques infectieux et politique vaccinale Personne chargée du dossier : Dr Dominique

Plus en détail

M.-A. DOMMERGUES, Service de pédiatrie, Centre hospitalier de Versailles

M.-A. DOMMERGUES, Service de pédiatrie, Centre hospitalier de Versailles Publié le 20/07/2017 Indications des vaccinations en post-exposition M.-A. DOMMERGUES, Service de pédiatrie, Centre hospitalier de Versailles Le guide du Haut Conseil de santé publique pour l immunisation

Plus en détail

MORBILLIVIRUS Virus de la ROUGEOLE

MORBILLIVIRUS Virus de la ROUGEOLE MORBILLIVIRUS Virus de la ROUGEOLE MORBILLIVIRUS... 1 Virus de la ROUGEOLE... 1 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE... 2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE

Plus en détail

ROUGEOLE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES

ROUGEOLE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES ROUGEOLE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La rougeole est une infection virale aiguë très contagieuse causée par le virus du même nom, de la famille des paramyxovirus. Les éclosions ont lieu surtout

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Solidarités

Ministère de la Santé et des Solidarités Direction générale de la santé Sous-direction des pathologies et de la santé Bureau des maladies infectieuses et de la politique vaccinale Ministère de la Santé et des Solidarités Personne chargée du dossier

Plus en détail

Carte d identité du virus

Carte d identité du virus CCoonndduui iit tee àà teenni t iir r Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Epidémiologie Carte d identité du virus Morbillivirus, virus à ARN enveloppé, de

Plus en détail

LA ROUGEOLE SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE MARS 2018

LA ROUGEOLE SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE MARS 2018 LA ROUGEOLE SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE MARS 2018 Réunion régionale obligation vaccinale et situation rougeole 05/04/2018 Santé Publique France CIRE Auvergne-Rhône-Alpes SITUATION DE LA ROUGEOLE DANS LE

Plus en détail

Données de déclaration obligatoire de la rougeole

Données de déclaration obligatoire de la rougeole Données de déclaration obligatoire de la rougeole Bilan de situation jusqu au mai * L interruption de la circulation endémique de la rougeole en est un des objectifs de l Organisation mondiale de la santé

Plus en détail

Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé

Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Fiche CAT Epidémiologie Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Carte d identité du virus Morbillivirus, virus à ARN enveloppé, de la famille des Paramyxoviridae.

Plus en détail

Numéro thématique : Rougeole

Numéro thématique : Rougeole CELLULE DE L INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE EN RÉGIONS HAUTE ET BASSE NORMANDIE Bulletin de veille sanitaire N 1 / Septembre 2010 Numéro thématique : Rougeole Page 1 Editorial Page 2 Point de situation épidémiologique

Plus en détail

UNE ÉRUPTION MORBILLIFORME

UNE ÉRUPTION MORBILLIFORME UNE ÉRUPTION MORBILLIFORME Société de Franche Comté de Médecine: le 16/12/10 C. Laresche, Dr A.S. Dupond Faucher Jeune fille de 16 ans Pas d ATCD mis à part une allergie au paracétamol HDLM: Hyperthermie

Plus en détail

La Rougeole en Aquitaine

La Rougeole en Aquitaine MAPAR 2017 ANTISEPSIE EN REANIMATION La Rougeole en Aquitaine Dr Henri DELELISFANIEN PH Directeur Médical SAMU 86 Dr Sarah THEVENOT MCUPH Unité d Hygiène Hospitalière Mme Elise BENYAYER Directeur Adjointe

Plus en détail

Epidémie de rougeole en France

Epidémie de rougeole en France Epidémie de rougeole en France Bilan de situation des cas survenus jusqu au 31 mars 2010* L interruption de la circulation endémique de la rougeole en 2010 est un des objectifs de l Organisation mondiale

Plus en détail

Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé

Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Fiche CAT Epidémiologie Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Carte d identité du virus Morbillivirus, virus à ARN enveloppé, de la famille des Paramyxoviridae.

Plus en détail

Situation en France et dans le Nord-Pas-de-Calais Données de couverture vaccinale Perspectives

Situation en France et dans le Nord-Pas-de-Calais Données de couverture vaccinale Perspectives Epidémie de rougeole Situation en France et dans le Nord-Pas-de-Calais Données de couverture vaccinale Perspectives Cellule de l Institut de Veille Sanitaire en REgion (CIRE) Nord) Journée régionale de

Plus en détail

ROUGEOLE. Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a atteint près de personnes en France.

ROUGEOLE. Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a atteint près de personnes en France. ROUGEOLE Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a atteint près de 24 000 personnes en France. Zones à risque, cas de rougeole pour 100 000 habitants OMS, 2011 50 10-50 5-10 1-5 < 1 Pas

Plus en détail

Carte d identité du virus

Carte d identité du virus FFi icchhee Prraat tiqquuee Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Epidémiologie Carte d identité du virus Morbillivirus, virus à ARN enveloppé, de la famille

Plus en détail

La rougeole est de retour, protégeons nous, vaccinons nous! Dossier de presse

La rougeole est de retour, protégeons nous, vaccinons nous! Dossier de presse La rougeole est de retour, protégeons nous, vaccinons nous! Dossier de presse Dossier établi à partir des données InVS au 5 octobre 2011 A actualiser pour toute utilisation postérieure à cette date La

Plus en détail

Quels vaccins pour les soignants?

Quels vaccins pour les soignants? Quels vaccins pour les soignants? M. DRUET-CABANAC JP. QUENEUILLE Service de Santé au Travail, CHU de Limoges 1 Infections liées aux soins Etablissements de soins Concentration de patients et de personnels

Plus en détail

L ELIMINATION DE LA RUBEOLE EN BELGIQUE

L ELIMINATION DE LA RUBEOLE EN BELGIQUE Amendement au Plan de l Elimination de la Rougeole en Belgique L ELIMINATION DE LA RUBEOLE EN BELGIQUE Octobre 2006 Le Comité pour l Elimination de la Rougeole et de la Rubéole en Belgique 2 INTRODUCTION

Plus en détail

Situation épidémiologique de la rougeole dans les Pays de la Loire - avril 2011 Pascaline Loury, Noémie Fortin - Cire des Pays de la Loire

Situation épidémiologique de la rougeole dans les Pays de la Loire - avril 2011 Pascaline Loury, Noémie Fortin - Cire des Pays de la Loire CIRE DES PAYS DE LA LOIRE Bulletin de veille sanitaire N 7 / mai 211 Situation épidémiologique de la rougeole dans les Pays de la Loire - avril 211 Pascaline Loury, Noémie Fortin - Cire des Pays de la

Plus en détail

ROUGEOLE : DÉCLARATION OBLIGATOIRE ET NOUVELLES MESURES VACCINALES

ROUGEOLE : DÉCLARATION OBLIGATOIRE ET NOUVELLES MESURES VACCINALES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Rougeole : déclaration obligatoire et nouvelles mesures vaccinales p. 197 Institut de veille sanitaire n 41-42/2005 25 octobre 2005 ROUGEOLE : DÉCLARATION OBLIGATOIRE ET NOUVELLES

Plus en détail

L épidémie de Rougeole La situation en Bretagne Intérêts et limites du signalement

L épidémie de Rougeole La situation en Bretagne Intérêts et limites du signalement L épidémie de Rougeole La situation en Bretagne Intérêts et limites du signalement Journée régionale de veille sanitaire 15 novembre 2011 - RENNES Dr Dominique LE GOFF - ARS Bretagne XX/XX/XX Le contexte

Plus en détail

Maladies d enfance chez l adulte prévenues par la vaccination

Maladies d enfance chez l adulte prévenues par la vaccination oc è s 3 s gs è 39l Maladies d enfance chez l adulte: quels sont les problèmes et pourquoi vacciner? Dr L. Senn, SMPH, CHUV Maladies d enfance chez l adulte prévenues par la vaccination Rougeole Oreillons

Plus en détail

Vaccination des professionnels de santé

Vaccination des professionnels de santé Vaccination des professionnels de santé Dr Elise Seringe ARLIN Ile de France Priorités pour les personnes responsables de la prévention du risque nosocomial? Evidente = mise en œuvre des moyens nécessaires

Plus en détail

MINI MODULE D'AUTO-ENSEIGNEMENT DE PEDIATRIE 4 ème ANNEE DE MEDECINE FIEVRES ERUPTIVES

MINI MODULE D'AUTO-ENSEIGNEMENT DE PEDIATRIE 4 ème ANNEE DE MEDECINE FIEVRES ERUPTIVES FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE DE RABAT Professeur Laïla EL HARIM - ROUDIES DEPARTEMENT DE PEDIATRIE SERVICE DE PEDIATRIE I MINI MODULE D'AUTO-ENSEIGNEMENT DE PEDIATRIE 4 ème ANNEE DE MEDECINE FIEVRES

Plus en détail

Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités

Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités Dr. Khaled El Chehadeh Adresse du site : www.docvadis.fr/khaled.elchehadeh Validé par le Comité Scientifique

Plus en détail

Veille sanitaire n 62 : Rougeole

Veille sanitaire n 62 : Rougeole Veille sanitaire n 62 : Rougeole Page 1 / Date d application : GEN-COM1-ENR00-68 Version : 1.0 2018-05-03 Bonjour, En raison d une actualité critique sur la rougeole et profitant de la semaine européenne

Plus en détail

Rougeoles et Coqueluches nosocomiales

Rougeoles et Coqueluches nosocomiales Rougeoles et Coqueluches nosocomiales JR Zahar, MD, PhD Micobiologie Hygiène Hospitalière GHU Necker Enfants Malades, Université Paris Descartes Journées Nationales d Infectiologie, 15 Juin 2012, Tours

Plus en détail

Rougeole - Varicelle

Rougeole - Varicelle Rougeole - Varicelle Journée des correspondants en hygiène hospitalière 15 novembre 2018 Dr A.Tchaplyguine - Dr I. Martin UGRI CHU Inter-établissement en hygiène Loire Sud ROUGEOLE QU EST CE QUE LA ROUGEOLE?

Plus en détail

La rougeole en maternité

La rougeole en maternité La rougeole en maternité Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Hôpital Femme Mère Enfant Bron Président du Comité technique des vaccinations Réseau Mater Sud Est- Lyon 18 novembre 2010 L épidémie

Plus en détail

Le virus de la rougeole

Le virus de la rougeole FFi icchhee Prraat tiqquuee / vveerrssi ioonn loonngguuee l Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Le virus de la rougeole Morbillivirus, virus à ARN enveloppé,

Plus en détail

Une épidémie dans un hôpital général

Une épidémie dans un hôpital général Une épidémie dans un hôpital général Au CHIC, après 3 cas groupés de coqueluche parmi des membres du personnel soignant (MPS), examen de tous les «tousseurs» Procédures diagnostiques Examen clinique et

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à l actualisation des recommandations vaccinales contre la rougeole pour les adultes 11 février 2011 Le (HCSP) a reçu le 4 février 2011 une saisine du Directeur général de la santé relative

Plus en détail

Bulletin de veille sanitaire Numéro 2 / Mai 2010

Bulletin de veille sanitaire Numéro 2 / Mai 2010 CELLULE DE L INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE EN RÉGION AUVERGNE Bulletin de veille sanitaire Numéro 2 / Mai 2 Epidémie de rougeole en Auvergne, année 29 Page 1 Editorial Page 2 Méthodes Page 2 Résultats Page

Plus en détail

CONDUITE À TENIR AUTOUR D UN CAS DE VARICELLE

CONDUITE À TENIR AUTOUR D UN CAS DE VARICELLE SF2H - juin 2017 CONDUITE À TENIR AUTOUR D UN CAS DE VARICELLE Dominique Abiteboul, Marie-Cécile Bayeux-Dunglas Atelier GERES, SF2H Cas de varicelle à l hôpital La cadre du service vous signale qu un enfant

Plus en détail

L ÉPIDÉMIE DE ROUGEOLE EN NOUVELLE-AQUITAINE

L ÉPIDÉMIE DE ROUGEOLE EN NOUVELLE-AQUITAINE L ÉPIDÉMIE DE ROUGEOLE EN NOUVELLE-AQUITAINE Anne Bernadou,Stéphanie Vandentorren Santé publique France - Nouvelle-Aquitaine, 14 ème journée de rencontre des correspondants en hygiène de Nouvelle-Aquitaine,

Plus en détail

Diane Baldovini SAU Adultes CHU Nord 22 mars 2013 COPACAMU

Diane Baldovini SAU Adultes CHU Nord 22 mars 2013 COPACAMU Épidémie de rougeole : Analyse descriptive et comparative des patients Rroms et non Rroms admis à l Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille entre le 1 er octobre 2010 et le 30 septembre 2011 Diane

Plus en détail

Bilan de 10 années de surveillance des infections nosocomiales virales en pédiatrie

Bilan de 10 années de surveillance des infections nosocomiales virales en pédiatrie Bilan de 10 années de surveillance des infections nosocomiales virales en pédiatrie F. Bureau-Chalot, O. Bajolet, A. Debreuve, N. Oud, M. Abely, V. Brodard, N. Levêque, L. Andréoletti. CHU de REIMS XXII

Plus en détail

ANALYSE SEMIOLOGIQUE (1)

ANALYSE SEMIOLOGIQUE (1) Fièvres éruptives Éruption fébrile ANALYSE SEMIOLOGIQUE (1) éléments éruptifs association topographie caractère prurigineux ou non caractères évolutifs Éruption fébrile ANALYSE SEMIOLOGIQUE (2) Contexte

Plus en détail

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2 Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2 Information du 25.09.2015 Catherine Lazor-Blanchet Giorgio Zanetti Service de Médecine Préventive Hospitalière Pourquoi un plan

Plus en détail

Maladies contagieuses transmissibles à l hôpital et en EHPAD

Maladies contagieuses transmissibles à l hôpital et en EHPAD Maladies contagieuses transmissibles à l hôpital et en EHPAD Epidémiologie et conduite à tenir autour d un cas Dr JAFFUEL Sylvain Définitions Maladies infectieuses à transmission directe inter-humaine

Plus en détail

Rougeole, le retour. Journée régionale des rencontres de santé publique en Pays de la Loire vendredi 29 juin 2018

Rougeole, le retour. Journée régionale des rencontres de santé publique en Pays de la Loire vendredi 29 juin 2018 Rougeole, le retour Journée régionale des rencontres de santé publique en Pays de la Loire vendredi 29 juin 2018 - Hélène LEPOIVRE, Cellule de veille et alerte - Pascaline LOURY, CIRE Le retour d une épidémie

Plus en détail

La Rougeole est de retour en France

La Rougeole est de retour en France La Rougeole est de retour en France Serge TABET Tutoré par Michel SEVE, Université de Grenoble Juillet 2012 Table des matières Introduction 5 I - Quelques questions sur la rougeole 7 3 Introduction Serge

Plus en détail

Cas clinique. F.A. Dauchy, H. Dutronc, A. Merlet, M. Dupon. Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin CHU de Bordeaux

Cas clinique. F.A. Dauchy, H. Dutronc, A. Merlet, M. Dupon. Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin CHU de Bordeaux Cas clinique F.A. Dauchy, H. Dutronc, A. Merlet, M. Dupon Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin CHU de Bordeaux Déclaration de conflits d intérêts de 2009 à 2011 Frédéric-Antoine

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 avril 2018

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 avril 2018 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 avril 2018 vaccin rougeoleux, des oreillons et rubéoleux (vivant) PRIORIX, poudre et solvant pour solution injectable en seringue préremplie 1 flacon en verre de 1

Plus en détail

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed2. Information du 31 octobre 2017

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed2. Information du 31 octobre 2017 Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed2 Information du 31 octobre 2017 Prof. Pierre-Alexandre BART Directeur de l Ecole de médecine Pourquoi un plan de vaccination durant

Plus en détail

LA ROUGEOLE : il y a urgence!

LA ROUGEOLE : il y a urgence! LETTRE N 33 MAI 2018 LA ROUGEOLE : il y a urgence! Message DGS-URGENT - Près de 2 000 cas de rougeole ont été déclarés dans 78 départements depuis novembre 2017, avec un doublement du nombre de cas au

Plus en détail

Rougeole P Chavanet Infectiologie Dijon Beaune 2019

Rougeole P Chavanet Infectiologie Dijon Beaune 2019 Rougeole 2019 P Chavanet Infectiologie Dijon Beaune 2019 Rougeole Exclusivement humaine Pas de traitement Un vaccin éradicable Intensité des signes cliniques rougeole 40 C grognon Conjonctivite Toux ++

Plus en détail

Epidémiologie et Prévention des maladies transmissibles : méthodes de surveillance. Item n 75

Epidémiologie et Prévention des maladies transmissibles : méthodes de surveillance. Item n 75 Epidémiologie et Prévention des maladies transmissibles : méthodes de surveillance Item n 75 Objectifs - préciser les bases de l épidémiologie des maladies transmissibles et les mesures de prévention -

Plus en détail

Être vacciné pour se protéger et protéger

Être vacciné pour se protéger et protéger Être vacciné pour se protéger et protéger Dr EMILIA FRENTIU Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy 26.06.2014 Cadre général Les vaccinations dans le milieu du travail sont régies par 2 réglementations

Plus en détail

VII/ VACCINATION ET CONTACT

VII/ VACCINATION ET CONTACT 17 novembre 2010 DCEM III VII/ VACCINATION ET CONTACT Docteur Nicolas HOGU Docteur Sébastien PILLET DERMG Université de Nice Sophia Antipolis Coqueluche Varicelle Diphtérie HBV HAV Méningocoque Rougeole

Plus en détail

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours VACCINATIONS Amboise, le 10 septembre 2012 Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours Historique Première vaccination humaine avec un virus atténué : contre la rage en juillet 1885

Plus en détail

Marie Reine Mallaret. Grenoble. 7 ème journée des correspondants en hygiène hospitalière Jeudi 21 octobre 2010 Tain l Hermitage

Marie Reine Mallaret. Grenoble. 7 ème journée des correspondants en hygiène hospitalière Jeudi 21 octobre 2010 Tain l Hermitage Marie Reine Mallaret Grenoble 7 ème journée des correspondants en hygiène hospitalière Jeudi 21 octobre 2010 Tain l Hermitage Vaccinations Moyen de prévention de 1 ère importance Maladies infectieuses,

Plus en détail

RICAI 18 DÉCEMBRE 2017 PARIS. Julia DINA, Astrid VABRET, Christelle VAULOUP-FELLOUS

RICAI 18 DÉCEMBRE 2017 PARIS. Julia DINA, Astrid VABRET, Christelle VAULOUP-FELLOUS RICAI 18 DÉCEMBRE 2017 PARIS Julia DINA, Astrid VABRET, Christelle VAULOUP-FELLOUS 1 LABORATOIRE COORDINATEUR ex. CNR Virus de la Rougeole et paramyxoviridae respiratoires Laboratoire de Virologie CHU

Plus en détail

PROTOCOLE D'INTERVENTION LA RUBÉOLE

PROTOCOLE D'INTERVENTION LA RUBÉOLE PROTOCOLE D'INTERVENTION LA RUBÉOLE Février 1998 RÉDIGÉ PAR : Lina Perron Direction de la santé publique, de la planification et de l'évaluation Régie régionale de la santé et des services sociaux de la

Plus en détail

FEMME ENCEINTE RISQUES INFECTIEUX POUR LE FOETUS CHAPITRE 5 SITUATIONS ET POPULATIONS PARTICULIÈRES

FEMME ENCEINTE RISQUES INFECTIEUX POUR LE FOETUS CHAPITRE 5 SITUATIONS ET POPULATIONS PARTICULIÈRES Dans cette section, seules les particularités liées à la femme enceinte et son ou ses fœtus sont présentées. Pour plus de renseignements sur chacune des maladies, voir les sections correspondantes du chapitre

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 octobre 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 octobre 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 octobre 2007 M-M-RVAXPRO, poudre et solvant pour suspension injectable. Vaccin rougeoleux, des oreillons et rubéoleux (vivant) B/1 : flacon (poudre) et seringue préremplie

Plus en détail

ESTIMATION DU TAUX DE COUVERTURE VACCINALE DU VACCIN Rougeole- Rubéole- Oreillons (RRO) DU PETIT ENFANT EN MIDI-PYRENEES

ESTIMATION DU TAUX DE COUVERTURE VACCINALE DU VACCIN Rougeole- Rubéole- Oreillons (RRO) DU PETIT ENFANT EN MIDI-PYRENEES DU PETIT ENFANT EN MIDI-PYRENEES PRESENTATION DE L ETUDE CONTEXTE OBJECTIFS METHODE Entre 2008 et 2011, une épidémie de rougeole de grande ampleur a frappé la France et la région Midi-Pyrénées a fait partie

Plus en détail

INTERET DE LA VACCINATION ANTI ROUGEOLEUSE A PROPOS D UNE OBSERVATION

INTERET DE LA VACCINATION ANTI ROUGEOLEUSE A PROPOS D UNE OBSERVATION INTERET DE LA VACCINATION ANTI ROUGEOLEUSE A PROPOS D UNE OBSERVATION Mémoire d AFS de Médecine Interne Présentée par : M r RAVELOSON Freddie H.R. Président : Professeur Olivier AUMAITRE Juges : Professeur

Plus en détail

En préambule. Extrait du site de l'inserm déclenchant l activité de modélisation

En préambule. Extrait du site de l'inserm déclenchant l activité de modélisation En préambule La rougeole est une maladie grave. Elle est associée à une profonde immunosuppression pouvant entrainer de nouvelles infections virales ou bactériennes. Cette immunosuppression peut persister

Plus en détail

Une priorité, la rougeole. Dossier de presse

Une priorité, la rougeole. Dossier de presse Semaine européenne de la vaccination en Midi-Pyrénées Une priorité, la rougeole Dossier de presse Du 26 avril au 2 mai 2011, la région Midi-Pyrénées participera pour la quatrième année à la semaine européenne

Plus en détail

Mononucleose infectieuse

Mononucleose infectieuse Mononucleose infectieuse Source de contamination Durée de la Population particulièrement Populations présentant un risque de gravité Mesures à prendre dans la Virus Epstein-Barr L'homme malade!la salive

Plus en détail

Epidémie de rougeole en France

Epidémie de rougeole en France Epidémie de rougeole en France Données de déclaration obligatoire en 2010 et données provisoires pour début 2011 L interruption de la circulation endémique de la rougeole est un des objectifs de l OMS

Plus en détail

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ SANTÉ. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ SANTÉ. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène SANTÉ Santé publique Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ _ Direction générale de la santé _ Sous-direction de la santé

Plus en détail

Avis 23 juillet 2014

Avis 23 juillet 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 juillet 2014 M-M-RVAXPRO, poudre et solvant pour suspension injectable Vaccin rougeoleux, des oreillons et rubéoleux (vivant) B/1 flacon (poudre) et seringue préremplie

Plus en détail

MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE Direction générale de la santé Sous-direction de la santé des populations et de la prévention des maladies chroniques Personne chargée du dossier Dr Sylvie Floreani

Plus en détail

UPRES EA IFR MP23,

UPRES EA IFR MP23, CAS CLINIQUE Dr Daniel BENHAMOU Dr Cherifa GOUNANE Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Rouen Service de Pneumologie et Soins Intensifs Respiratoires UPRES EA 3830 - IFR MP23, Rouen, F-76031, France

Plus en détail

ESTIMATION DU TAUX DE COUVERTURE VACCINALE DU VACCIN Rougeole- Rubéole- Oreillons (RRO) DU PETIT ENFANT EN MIDI-PYRENEES

ESTIMATION DU TAUX DE COUVERTURE VACCINALE DU VACCIN Rougeole- Rubéole- Oreillons (RRO) DU PETIT ENFANT EN MIDI-PYRENEES DU PETIT ENFANT EN MIDI-PYRENEES PRESENTATION DE L ETUDE CONTEXTE OBJECTIFS METHODE Entre 2008 et 2011, une épidémie de rougeole de grande ampleur a frappé la France et la région Midi-Pyrénées a fait partie

Plus en détail

Le Conseil général participe à la Semaine

Le Conseil général participe à la Semaine J e u d i 2 1 a v r i l 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général participe à la Semaine européenne de la vaccination par Solange BERLIER, vice-président du Conseil général chargée de la Protection

Plus en détail

De l importance du signalement

De l importance du signalement De l importance du signalement Journée de formation en Hygiène Hospitalière 20 Nov 2015 Dr Clément Legeay UPLIN CHU d Angers Les infections associées aux soins Une infection est dite associée aux soins

Plus en détail

Plan national mis en place en 2005

Plan national mis en place en 2005 Rougeole et VIH La rougeole maladie Maladie infectieuse très contagieuse Principale cause de décès par maladie à prévention vaccinale Déclaration obligatoire (2005) Gravité / mortalité chez immunodéprimés

Plus en détail