11/06/2010. Exploration d une somnolence. Evaluation de la somnolence. Exploration d une somnolence Questionnaires et échelles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "11/06/2010. Exploration d une somnolence. Evaluation de la somnolence. Exploration d une somnolence Questionnaires et échelles"

Transcription

1 Exploration d une somnolence Questionnaires et échelles Dr N. Meslier ASP, Mars Exploration d une somnolence Quels objectifs? Quantifier l importance de la somnolence Evaluer les risques liés à cette somnolence Déterminer son étiologie Evaluation de la somnolence Avez-vous déjà piqué du nez ou vous êtes vous déjà endormi en conduisant? Oui Non Si oui, cela vous arrive-t-il? presque tous les jours (6 à 7 fois par semaine) souvent ( à 4 fois par semaine) parfois ( à fois par semaine) rarement ( à fois par mois) jamais ou presque jamais

2 Etiologie de la somnolence Somnolence diurne Physiologique Circadien Après le déjeuner grossesse Induite Insuffisance de sommeil travail posté Vols trans-méridiens Alcool Médicaments Anormale Pathologique Primaire Secondaire Trouble rythme circadien Narcolepsie-Cataplexie Narcolepsie atypique Hypersomnie idiopathique Perturbations respiratoires Impatiences et mouvements périodiques des membres Psychiatrique Neurologique Infectieux Post-traumatique Syndrome de retard de phase du sommeil Syndrome d avance de phase du sommeil Syndrome hyper-nycthéméral Questionnaires standardisés Recueil d informations Horaires et durée de sommeil (agenda de sommeil) Médicaments pouvant induire une somnolence ou interférer avec le sommeil Evaluation de la somnolence (Epworth) Présence et importance des principaux signes évocateurs de SAHOS Ronflements Apnées décrites, etc. Signes évocateurs de SJSR, narcolepsie, hypersomnies etc Comorbidités associées et risques professionnels pouvant être liés à la somnolence

3 Evaluation de la somnolence Echelle de somnolence d Epworth Vous arrive-t-il de somnoler ou de vous endormir, et non de vous sentir seulement fatigué(e) dans une des situations suivantes. Cette question s adresse à votre vie dans les derniers mois. (Même si vous ne vous êtes pas trouvé récemment dans l une de ces situations, essayez de vous représenter comment elle aurait pu vous affecter) Choisissez dans l échelle suivante, le chiffre le plus approprié à chaque situation. = je ne serais jamais somnolent = j ai une faible chance de m endormir = j ai une chance moyenne de m endormir = j ai une forte chance de m endormir Assis en train de lire En regardant la télévision Assis, inactif, dans un lieu public (cinéma, salle d attente, etc..) Passager d une voiture roulant sans arrêt depuis plus d une heure Allongé pour se reposer l après- midi lorsque les circonstances le permettent Assis en parlant avec quelqu un Assis, tranquillement après le déjeuner (sans boisson alcoolisée) Dans une voiture immobilisée quelques minutes dans un encombrement TOTAL Echelle de somnolence d Epworth Interprétation: < 8: normal 8-: douteux : somnolent 6 : hautement pathologique Echelle de somnolence d Epworth Diagnostic Nombre Age Score ESS Ecart Contrôles 6.4 ± ±. - Ronfleurs 45.7 ± ±. - SAHS ±.7.7 ± Narcolepsie 46.7 ±. 7.5 ±.5 - Hypersomnie idiopathique ± ±. -4 Insomnie 8 4. ± 4.6. ±. -6 MPM ±. 9. ± 4. -6

4 QUALITE DU SOMMEIL QUALITE DU REVEIL FORME DE LA JOURNEE /6/ L INSUFFISANCE DE SOMMEIL Toujours à rechercher! Travail envahissant Rythmes particuliers (travail en x8, horaires décalés) Sorties fréquentes Intérêt de l agenda du sommeil L agenda du sommeil Précise: Les horaires de coucher et de lever L heure d endormissement Les réveils dans la nuit L efficacité du sommeil La qualité du sommeil La qualité de l éveil Comment remplir l agenda Nuit du... au TRAITEMENT ET REMARQUES PARTICULIERES EXEMPLE S S M TM Moy heure de mise au lit long réveil S Somnolence dans la journée sommeil ou sieste heure du lever R R R / sommeil 4

5 Une mauvaise hygiène de sommeil L échelle de Pichot: dépression L échelle de Pichot: dépression Pour dépister une dépression dans une population de médecin généraliste Court items (abrégé du QD 58 items) 7 est en faveur d une dépression Valeur si + N élimine pas une dépression si négatif Inventory QD, Inventory QD [depression] (985) Pichot P; Boyer P; Pull CB; Rein W; Simon M; Thibault A 8- Sartorius N; Ban TA (986). Assessment of depression. Berlin ; NY Springer-Verlag. 5

6 Expérience Angers Motif de consultation Somn - Ins - Somn + Ins + Somn + Ins + n % femmes Epworth > 8,% 7,8% 4,% 68,% IAH 77% 69,8% 6, % 8,9% Pichot 7 4,5% 7,8% 5,5% 6% Evaluation du risque de SAHOS Questionnaire de Berlin Risque de SAOS élevé si / catégories sont positives Netzer, Ann Intern Med 999; :485-9 QUESTIONNAIRE DE BERLIN Quelle valeur prédictive? Validation dans une population de patients AC/FA (Gami AS, Circulation 4) Se = 86% Sp = 89% VPP = 97% Angers : 69 patients venant consulter pour troubles du sommeil (suspicion SAHOS ou somnolence). 7 SAHOS; 6 non SAS Se = 76,6% Sp = 54,8% 6

7 Cas cliniques Date du questionnaire : Mai 7 Nom : _V Prénom : _L.. Age : 6 ans Homme/Femme CATEGORIE Homme, 8 ans Agriculteur m86, 95 kgs Adressé par un neurologue pour suspicion de SAHOS chez un sujet somnolent Taille :,86 (m) Poids : 95 kg IMC : 7,5 kg/m (calculé par le médecin) CATEGORIE - Est-ce que vous ronflez? a. Oui b. Non c. Je ne sais pas Si vous ronflez : Votre ronflement est : a. un peu plus bruyant que la respiration b. aussi bruyant que la parole c. plus bruyant que la parole d. très bruyant. Peut être entendu de la pièce d'à coté. Quelle est la fréquence de votre ronflement? a. presque tous les jours b. à 4 fois par semaine c. à fois par semaine d. à fois par mois e. jamais ou presque jamais 4 Votre ronflement a-t-il déjà dérangé d autres personnes? a. oui b. non c. je ne sais pas 5 Vous a-t-on déjà dit que vous arrêtiez de respirer pendant votre sommeil? a. presque tous les jours b. à 4 fois par semaine c. à fois par semaine d. à fois par mois e. jamais ou presque jamais 6- Vous arrive-t-il de vous sentir las(se) ou fatigué(e) au réveil a. presque tous les jours b. à 4 fois par semaine c. à fois par semaine d. à fois par mois e. jamais ou presque jamais 7 Vous arrive-t-il d être fatigué(e) ou moins en forme dans la journée? a. presque tous les jours b. à 4 fois par semaine c. à fois par semaine d. à fois par mois e. jamais ou presque jamais 8 Avez-vous déjà piqué du nez ou vous êtes vous déjà endormi en conduisant? a. oui b. non Si oui, 9 - cela vous arrive-t-il? a. presque tous les jours b. à 4 fois par semaine c. à fois par semaine d. à fois par mois e. jamais ou presque jamais CATEGORIE Etes-vous hypertendu ou prenez-vous un traitement pour la tension? a. Oui b. Non c. Je ne sais pas Date du questionnaire : Mai 7 Nom : _V Prénom : _L.. Age : 6 ans Homme/Femme CATEGORIE Résultat Catégorie : /5 (+) Catégorie : / (+) Catégorie : (-) Risque SAOS = élevé Taille :,86 (m) Poids : 95 kg IMC : 7,5 kg/m (calculé par le médecin) CATEGORIE - Est-ce que vous ronflez? a. Oui b. Non c. Je ne sais pas Si vous ronflez : Votre ronflement est : a. un peu plus bruyant que la respiration b. aussi bruyant que la parole c. plus bruyant que la parole d. très bruyant. Peut être entendu de la pièce d'à coté. Quelle est la fréquence de votre ronflement? a. presque tous les jours b. à 4 fois par semaine c. à fois par semaine d. à fois par mois e. jamais ou presque jamais 4 Votre ronflement a-t-il déjà dérangé d autres personnes? a. oui b. non c. je ne sais pas 5 Vous a-t-on déjà dit que vous arrêtiez de respirer pendant votre sommeil? a. presque tous les jours b. à 4 fois par semaine c. à fois par semaine d. à fois par mois e. jamais ou presque jamais Interprétation du médecin : 6- Vous arrive-t-il de vous sentir las(se) ou fatigué(e) au réveil a. presque tous les jours b. à 4 fois par semaine c. à fois par semaine d. à fois par mois e. jamais ou presque jamais 7 Vous arrive-t-il d être fatigué(e) ou moins en forme dans la journée? a. presque tous les jours b. à 4 fois par semaine c. à fois par semaine d. à fois par mois e. jamais ou presque jamais 8 Avez-vous déjà piqué du nez ou vous êtes vous déjà endormi en conduisant? a. oui b. non Si oui, 9 - cela vous arrive-t-il? a. presque tous les jours b. à 4 fois par semaine c. à fois par semaine d. à fois par mois e. jamais ou presque jamais CATEGORIE Etes-vous hypertendu ou prenez-vous un traitement pour la tension? a. Oui b. Non c. Je ne sais pas 7

8 Que faites-vous? Polygraphie ventilatoire en première intention Approfondir la clinique Polysomnographie et tests de vigilance en première intention Mr V L Echelle de somnolence d Epworth Vous arrive-t-il de somnoler ou de vous endormir, et non de vous sentir seulement fatigué(e) dans une des situations suivantes. Cette question s adresse à votre vie dans les derniers mois. (Même si vous ne vous êtes pas trouvé récemment dans l une de ces situations, essayez de vous représenter comment elle aurait pu vous affecter) Choisissez dans l échelle suivante, le chiffre le plus approprié à chaque situation. = je ne serais jamais somnolent = j ai une faible chance de m endormir = j ai une chance moyenne de m endormir = j ai une forte chance de m endormir Assis en train de lire En regardant la télévision Assis, inactif, dans un lieu public (cinéma, salle d attente, etc..) Passager d une voiture roulant sans arrêt depuis plus d une heure Allongé pour se reposer l après- midi lorsque les circonstances le permettent Assis en parlant avec quelqu un Assis, tranquillement après le déjeuner (sans boisson alcoolisée) Dans une voiture immobilisée quelques minutes dans un encombrement TOTAL 8

9 CLINIQUE Horaires de sommeil : Coucher : h-minuit Lever : 6 7 h Ancienneté de la somnolence : depuis le lycée S endort sur son tracteur Evite de conduire IAH = 7/h IR=54/h I-MEV= 9/h CLINIQUE TILE : Latence moyenne : 7 minutes Pas d endormissement en SP Diagnostic : Hypersomnie idiopathique 9

10 Cas clinique Laela Jeune Femme (4 ans) aide-soignante; m56, 69 kg Motif consultation : Somnolence Questionnaire : insomnie (difficulté d endormissement + réveils nocturnes fréquents) Ronflements (chambre à part parfois) Apnées rarement Sommeil non réparateur somnolence diurne : Epworth 4/4 Score de Pichot (dépression) : 6/. Cas clinique Laela Que faites-vous Polygraphie ventilatoire Polysomnographie Autres propositions Cas clinique Laela

11 PSG Index de micro-éveils : 7 /h MPJ : IAH : /h Index de ronflements : 7/h Cas clinique Laela Hypothèse diagnostique Complément d investigation

12 Insuffisance du sommeil: Mme V 56 ans 5 enfants Epworth = 4 Pichot = 5 Olivier s endort en classe 8 ans Se couche de plus en plus tard S endort en classe le matin Ronfleur Epworth = 5

13 Retard de phase: agenda Agenda pendant les vacances Une semaine de travail Retard de phase: actimetrie Echelle d Epworth adolescent Afin de pouvoir mesurer une probable somnolence pendant la journée, voici quelques situations de la vie quotidienne, où nous vous demandons d évaluer le risque de vous assoupir. Même si vous ne vous êtes pas trouvé récemment dans l une des situations suivantes, essayez d imaginer ce qui aurait pu se passer. Remplissez le tableau ci-dessous, en vous demandant pour chaque situation, quelles auraient été vos chances d assoupissement. Cochez la valeur correspondante à chaque situation. SITUATION CHANCES DE M ASSOUPIR Assis en train de lire En regardant la télévision Assis inactif dans un lieu public (cinéma, théâtre, réunion ) Passager d une voiture ou d un transport en commun roulant depuis une heure sans interruption Allongé dans l'après-midi lorsque les circonstances le permettent Assis en train de discuter avec quelqu'un Assis au calme après un déjeuner En classe Score final = jamais d assoupissement = faible chance d assoupissement = chance moyenne d assoupissement = forte chance d assoupissement

14 Echelle d Epworth enfant Il se peut que tu aies envie de dormir dans la journée. Si tu as envie de dormir dans la journée, dans une des situations suivantes, entoure le chiffre qui correspond le mieux à ce que tu ressens. SITUATION jamais parfois souvent toujours Assis au calme en lisant, dessinant ou en écrivant En regardant la télévision En jouant seul au jeu vidéo ou à l ordinateur En jouant dehors avec tes amis ou en faisant du sport Dans une voiture ou dans un train qui roule depuis plus d une heure En classe le matin En classe après le repas de midi A la récréation = jamais envie de dormir = parfois envie de dormir = souvent envie de dormir = toujours envie de dormir Le dimanche si tu t allonges pour te reposer Le matin au réveil Le soir au coucher Echelle de somnolence adaptée à l enfant et à l adolescent. Version Française. M. Lecendreux, E. Konofal. (Ed. Solar ). Cas clinique Femme née en 98; m5, 57 kg Motif consultation : fourmillements dans les jambes commençant en fin d après-midi, s aggravant dans la soirée, calmées par la marche mais recommençant aussitôt, perturbant l endormissement et le sommeil Traitement par Rivotril prescrit par le médecin traitant. Peu d amélioration. Cas clinique Sommeil de mauvaise qualité, non réparateur Somnolence diurne : Epworth 8/4 Score de Pichot (dépression) : / Ronflements Eveils brusques avec suffocation IRLS : 4/4 4

15 Le score de sévérité du SJSR Traitement pris en charge uniquement dans les formes sévères (score>) Cas clinique Résultats PSG IAH : 7 Index de micro-éveils : 6 /h MPJ : 56 /heure 5

16 Cas clinique suite Traitement par Adartrel : mg/jr pendant mois Amélioration des impatiences +++ Epworth : 5 /4 Que proposez-vous? PSG sous Adartrel PSG sous Adartrel Index de micro-éveils : 5 /h MPJ : 7 /heure IAH : 8 6

17 Traitement par PPC Titration domicile sur 5 jours Peff = 7 cm HO Contrôle PSG sous PPC mois plus tard PSG sous PPC + Adartrel PSG sous PPC + Adartrel Epworth : 8/4 Pichot dépression : 6/ Observance PPC : 6h Niveau de satisfaction PPC : 8/ Bénéfice >> Contrainte 7

18 Cas clinique S. René S René, 69 ans. m8; 86 kgs Menuisier en retraite depuis 5 ans (travaillait 5 à 6 heures par jour) Motif consultation : Fatigue + Somnolence + manque d énergie depuis 5 ans Epworth = /4 Pichot = / Cas clinique S. René 8

19 Cas clinique S. René S. René IAH = 4 IME =4 MPN = Monsieur T Homme de 4 ans, chauffeur livreur Surcharge pondérale: 9 kg pour 77 cm Aucun ATCD Ronflement gênant,apnées décrites Somnolence diurne +++ ESE 8 Très irritable, problèmes conjugaux ++ Quel type d enregistrement demandez-vous en première intention? IAH = IME = 8 IMPJ = 9

20 Monsieur T,suite ESSAI DE PPC Persistance d une intense somnolence diurne sous PPC correctement utilisée Reprise de l interrogatoire: «fait depuis toujours de curieux malaises lorsque son beau frère le fait rire pendant les réunions de familles ou lorsqu il se met en colère contre son fils» PSG/PPC + TILE TESTS ITTERATIFS DE LATENCE D ENDORMISSEMENT 4 tests à 9h, h, h, 5h Dans un lit, dans l obscurité Consigne : se laisser aller Réveil après min de sommeil < 8 min: somnolent; entre 8 et : limite Mr T : latence moyenne = 7 minutes + endormissements en REM

21 Monsieur T,suite SAS + NARCOLEPSIE CATAPLEXIE. POURSUITE PPC + MODIODAL PUIS RITALINE Normalisation de la vigilance et moins d cataplexie Reprise de la conduite après TME normaux. Cas clinique P Raymond P Raymond, 55 ans; m87; kg Asthénie. Epworth = 9/4. Troubles du sommeil difficultés d'endormissement éveils nocturnes répétés syndrome polyalgique. Ronflements occasionnels. Cas clinique P Raymond

22 Cas clinique P Raymond PSG : IAH = /h IR = 9/h Efficacité du sommeil = 6% IME = 6/h Cas clinique L. Mathilde L. Mathilde, ans Elève infirmière m6, 94 kgs (prise de poids de kg en ans) Motif consultation : somnolence diurne excessive depuis 4 ans Epworth = 8/4 Ronflements occasionnels

23 Cas clinique L. Mathilde Cas clinique L. Mathilde PSG : IAH = IME = MPN = TILE : latence moyenne = minutes

24 Cas clinique V Monique V Monique, 68 ans; m64, 8 kgs Motif de la consultation : sommeil agité et somnolence diurne (ancienneté des troubles : 7-8 ans) Epworth = 5/4 Somnolence à la conduite automobile (évite les trajets de plus de 5 kms) Ne sait pas si elle ronfle Pichot = 8/ 4

Exploration d une somnolence

Exploration d une somnolence Stratégie diagnostique d une somnolence Dr N. Meslier Paris, Février Exploration d une somnolence Dans quel objectif? Quantifier l importance de la somnolence Evaluer les risques liés à cette somnolence

Plus en détail

Somnolence résiduelle sous PPC

Somnolence résiduelle sous PPC Somnolence résiduelle sous PPC Atelier sommeil de Paris 8 avril 2011 Dr Nicole MESLIER CHU Angers Effet de la PPC sur la somnolence Somnolence au cours du SAOS Bennett LS et al, AJRCCM, 1998;158:778-86

Plus en détail

QUESTIONNAIRE «TROUBLES DU SOMMEIL»

QUESTIONNAIRE «TROUBLES DU SOMMEIL» Date : QUESTIONNAIRE «TROUBLES DU SOMMEIL» NOM : PRENOM : SEXE : M F Date de Naissance : AGE : ans Adresse e-mail : Médecin traitant : Quelle est la raison principale pour laquelle vous consultez aujourd

Plus en détail

27/01/2015. Atelier 1Bis Démarche diagnostique chez un patient adressé pour suspicion de SAHOS. Cas clinique 1: Laela

27/01/2015. Atelier 1Bis Démarche diagnostique chez un patient adressé pour suspicion de SAHOS. Cas clinique 1: Laela ATELIER 2 DU SYMPTÔME À LA MALADIE Atelier 1Bis Démarche diagnostique chez un patient adressé pour suspicion de SAHOS EXPERTS: S ROYANT-PAROLA, N. MESLIER ANIMATEUR: S LAUNOIS 16 et 17 Janvier 2015 ATELIER

Plus en détail

Prise de Rendez Vous, Centre du sommeil, Hôpital BICHAT CLAUDE BERNARD 46 rue Henri Huchard Paris

Prise de Rendez Vous, Centre du sommeil, Hôpital BICHAT CLAUDE BERNARD 46 rue Henri Huchard Paris Service de PHYSIOLOGIE - EXPLORATIONS FONCTIONNELLES Pr M.-P. d ORTHO Centre du sommeil PATHOLOGIES DU SOMMEIL ET DE LA VIGILANCE Tel : (01 40 2)58 476 Fax : (01 40 2)57 181 (rajouter 01 402 devant le

Plus en détail

Quel est votre besoin de sommeil?

Quel est votre besoin de sommeil? Quel est votre besoin de sommeil? Dormez-vous assez? l Selon vous, quel est votre temps de sommeil vous permettant d être reposé? l Au quotidien, combien de temps dormez vous les nuits de semaine? l Les

Plus en détail

Fatigue & Somnolence. Dr Virginie BAYON - Pr Damien LEGER - Mme Caroline ROME. Centre de Référence Hypersomnies Rares Hôtel-Dieu de Paris

Fatigue & Somnolence. Dr Virginie BAYON - Pr Damien LEGER - Mme Caroline ROME. Centre de Référence Hypersomnies Rares Hôtel-Dieu de Paris Fatigue & Somnolence Dr Virginie BAYON - Pr Damien LEGER - Mme Caroline ROME Centre de Référence Hypersomnies Rares Hôtel-Dieu de Paris 8 èmes Ateliers de la Narcolepsie et de l Hypersomnie - Samedi janvier

Plus en détail

Le sommeil et la literie

Le sommeil et la literie Enquête auprès de la population active Le sommeil et la literie 14 décembre 2007 Contacts TNS Healthcare : Geneviève Bonnelye : 01 40 92 47 58 Chantal Touboul : 01 40 92 47 16 Nilam Goulamhoussen : 01

Plus en détail

Les agonistes dopaminergiques : intérêts et risques

Les agonistes dopaminergiques : intérêts et risques Les agonistes dopaminergiques : intérêts et risques Christelle Monaca Unité des troubles du sommeil, neurophysiologie clinique, Lille Conflits d intérêt: Vitalaire, UCB pharma, Resmed Dans quelle(s) pathologie(s)

Plus en détail

Population à risque et Aptitude à la conduite

Population à risque et Aptitude à la conduite Population à risque et Aptitude à la conduite Virginie BAYON et Damien LEGER Centre du Sommeil et de La Vigilance. HOTEL DIEU APHP Faculté Paris Descartes www-je-dors-trop.fr Quelques chiffres 5000 personnes

Plus en détail

Qu est-ce qu une visite de suivi PPC?

Qu est-ce qu une visite de suivi PPC? Qu est-ce qu une visite de suivi PPC? Atelier D Animateur: JP. Grignet Expert: A. Mallart 30 à 40% des patients abandonnent leur PPC au cours de la première année Principales causes d échec? - Mauvaise

Plus en détail

Syndrome d apnées sommeil

Syndrome d apnées sommeil Syndrome d apnées obstructives du sommeil FMC 17/03/2011 Dr RAY Patrice CHU Nîmes Mr Paul, 55 ans, vient vous voir pour un problème de ronflement gênant sa femme. Il n a pas d atcd connu, en dehors d un

Plus en détail

Syndrome d Apnée du Sommeil

Syndrome d Apnée du Sommeil Syndrome d Apnée du Sommeil Un facteur de risque cardio vasculaire Florence L HOSTIS Infirmière CH Douai SAS Le Syndrome d Apnées du Sommeil (SAS) touche entre 2 et 5% de la population soit 1 à 3 millions

Plus en détail

Sommeil, Vigilance et Travail

Sommeil, Vigilance et Travail Sommeil, Vigilance et Travail Pr. Damien Léger PUPH Dr. Arnaud Metlaine Pra6cien Hospitalier Centre du Sommeil et de la vigilance de l Hôtel Dieu Université René Descartes Paris V 31ème Congrès de Médecine

Plus en détail

Orientation diagnostique devant une somnolence diurne

Orientation diagnostique devant une somnolence diurne Orientation diagnostique devant une somnolence diurne Hélène Bastuji Centre de Recherche de Neurosciences de Lyon, Neuropain Team, INSERM U 1028, CRNS UMR Université Claude Bernard, Unité d Hypnologie,

Plus en détail

PROTOCOLE TRAVAIL DE NUIT

PROTOCOLE TRAVAIL DE NUIT Référentiel protocole infirmier proposé par le groupe interrégional ISTNF/DIRECCTE/SST B. QUESTIONNAIRE À REMPLIR PAR LE SALARIÉ EN SALLE D ATTENTE PROTOCOLE TRAVAIL DE NUIT (ENTRETIEN DE NUIT) ESTI =

Plus en détail

ivsas : insuffisance veineuse et risque d'apne es du sommeil

ivsas : insuffisance veineuse et risque d'apne es du sommeil ivsas : insuffisance veineuse et risque d'apne es du sommeil Questionnaire d'évaluation du risque d'avoir un syndrome d'apnées du sommeil Merci de prendre quelques minutes pour remplir ce questionnaire.

Plus en détail

LE SOMMEIL : UN ALLIÉ POUR VOTRE SANTÉ

LE SOMMEIL : UN ALLIÉ POUR VOTRE SANTÉ CAMPAGNE DE PRÉVENTION DES TROUBLES DU SOMMEIL 2016 LE SOMMEIL : UN ALLIÉ POUR VOTRE SANTÉ Retrouvez ici des résultats de l enquête ainsi que des informations sur les principaux troubles du sommeil : La

Plus en détail

GESTION DU SOMMEIL ET TRAVAIL A HORAIRES ATYPIQUES

GESTION DU SOMMEIL ET TRAVAIL A HORAIRES ATYPIQUES GESTION DU SOMMEIL ET TRAVAIL A HORAIRES ATYPIQUES Eric Mullens Médecin du sommeil PUBLICS Médecins et infirmières de Santé au Travail. CONTEXTE 32% des travailleurs de nuit et 26% des travailleurs en

Plus en détail

Troubles du sommeil de l adulte Q43. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire

Troubles du sommeil de l adulte Q43. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire Troubles du sommeil de l adulte Q43 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Sommeil normal, stades du sommeil Examen d un trouble du sommeil Dyssomnies

Plus en détail

ACTION DE SENSIBILISATION ET DE PREVENTION DANS LE TRANPORT ROUTIER

ACTION DE SENSIBILISATION ET DE PREVENTION DANS LE TRANPORT ROUTIER ACTION DE SENSIBILISATION ET DE PREVENTION DANS LE TRANPORT ROUTIER PAR L EQUIPE SANTE TRAVAIL DE L AHI 33 Mme ESPIGA Marjorie, IST Dr BRUN Nancy, médecin du travail Journées du CISME 22-23 Octobre 2013

Plus en détail

- Spontané - Lié à un rythme imposé (3x8, travail de nuit ).

- Spontané - Lié à un rythme imposé (3x8, travail de nuit ). QUESTIONNAIRE DE SOMMEIL SYMPTOME DES TROUBLES DU SOMMEIL Avez-vous une Insomnie? Si oui, c est une insomnie plutôt : - d endormissement. - de milieu de nuit... - de fin de nuit... - Sensation de ne pas

Plus en détail

CHRONOBIOLOGIE ET TRAVAIL Cas Cliniques. Sandrine Launois-Rollinat, MCU PH

CHRONOBIOLOGIE ET TRAVAIL Cas Cliniques. Sandrine Launois-Rollinat, MCU PH CHRONOBIOLOGIE ET TRAVAIL 06 03 2015 Cas Cliniques Sandrine Launois-Rollinat, MCU PH slaunois@chu-grenoble.fr Université Grenoble Alpes Laboratoire HP2, INSERM U1042 Laboratoire du Sommeil, CHU de Grenoble

Plus en détail

Insomnie la clinique

Insomnie la clinique Insomnie la clinique FMC de Châteauroux Par le Dr Maryse TUILLAS (CHRU de Limoges) La Gourmandine Villedieu-sur-Indre 13 octobre 2011 DEFINITION Avant tout subjective Sommeil perçu comme: Difficile à obtenir

Plus en détail

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil?

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Lorsque vous êtes atteint de SAHOS (syndrome d apnées hypopnées obstructives du sommeil), votre sommeil est caractérisé par des pauses respiratoires répétées

Plus en détail

ECHELLE DE SOMNOLENCE D'EPWORTH

ECHELLE DE SOMNOLENCE D'EPWORTH ECHELLE DE SOMNOLENCE D'EPWORTH NOM :.. PRÉNOM :.. DATE : Précisez l'intensité de votre somnolence ou de vos assoupissements, lors des situations décrites cidessous, en utilisant le code suivant : 0: jamais

Plus en détail

Insomnies? Eléments pour le diagnostic et le traitement

Insomnies? Eléments pour le diagnostic et le traitement Insomnie ou Insomnies? Eléments pour le diagnostic et le traitement Définition (s) de l insomnie Objective (SRP) : diminution de la durée habituelle du sommeil et/ou atteinte de la qualité de celui-ci

Plus en détail

PATHOLOGIE DU SOMMEIL

PATHOLOGIE DU SOMMEIL PATHOLOGIE DU SOMMEIL Le 17 octobre 2015 Expert: Animateur: Dr Olivier CARRE Dr Pierre DUPONT Cas Clinique n 1 * Mr Olepsie Marc, âgé de 39 ans, vous consulte pour une fatigue générale * Prof: informaticien

Plus en détail

Les Insomnies de l adulte. Dr MF Mateo Champion CHITS Toulon 12/12/06

Les Insomnies de l adulte. Dr MF Mateo Champion CHITS Toulon 12/12/06 Les Insomnies de l adulte Dr MF Mateo Champion CHITS Toulon 12/12/06 Epidémiologie 20 à 40 % de la population adulte souffre d insomnie au moins une fois dans sa vie 10 à 15% souffrent d insomnie chronique

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LES HABITUDES DE SOMMEIL DES ENFANTS Traduit et adapté de Owens et al. 2000

QUESTIONNAIRE SUR LES HABITUDES DE SOMMEIL DES ENFANTS Traduit et adapté de Owens et al. 2000 1 QUESTIONNAIRE SUR LES HABITUDES DE SOMMEIL DES ENFANTS Traduit et adapté de Owens et al. 2000 Par Geneviève Forest, Ph.D. et Kim Mercier, B.Sc. 2015 Voici des questions qui portent sur les habitudes

Plus en détail

SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015

SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015 SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015 PATHOLOGIES DU SOMMEIL Les insomnies Les troubles respiratoires au cours du sommeil : Syndrome d Apnées

Plus en détail

SOMMEIL GUIDE DU RÔLE, CONSEILS & SOLUTIONS PRÉVENTION SANTÉ

SOMMEIL GUIDE DU RÔLE, CONSEILS & SOLUTIONS PRÉVENTION SANTÉ GUIDE DU SOMMEIL RÔLE, CONSEILS & SOLUTIONS SIÈGE SOCIAL ET ADMINISTRATIF : 12, quai de la Tournette CS 90417-74013 ANNECY CEDEX Tél: 04 50 45 13 56 - Fax: 04 50 45 74 40 LE SOMMEIL occupe près d un tiers

Plus en détail

27/01/2015 ATELIER 2 - DU SYMPTÔME À LA MALADIE. Diagnostic d une somnolence diurne excessive hors SAHOS (SDE) SDE hors SAHOS

27/01/2015 ATELIER 2 - DU SYMPTÔME À LA MALADIE. Diagnostic d une somnolence diurne excessive hors SAHOS (SDE) SDE hors SAHOS ATELIER 2 - DU SYMPTÔME À LA MALADIE Diagnostic d une somnolence diurne excessive hors SAHOS (SDE) Docteur M.F. Vecchierini Centre du sommeil et de la vigilance Hôtel-Dieu Paris 16 Janvier 2015 FORMULAIRE

Plus en détail

Sommeil et performance au quotidien

Sommeil et performance au quotidien Sommeil et performance au quotidien Résultats de l enquête INSV-MGEN 2012 Réalisée par 1 Enquête INSV-MGEN 2012 «Sommeil et performance au quotidien» 2 2 Enquête INSV - MGEN 2012 «Sommeil et performance

Plus en détail

UNITE DE PATHOLOGIE DU SOMMEIL

UNITE DE PATHOLOGIE DU SOMMEIL UNITE DE PATHOLOGIE DU SOMMEIL DEPARTEMENT DE PNEUMOLOGIE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE D'ANGERS CHU - ANGERS EVALUATION DE LA QUALITE DU SOMMEIL ET DE LA VIGILANCE Date du questionnaire : / / / / NOM

Plus en détail

ECHELLES ET QUESTIONNAIRES ATELIER 3 - De l indication du traitement au suivi thérapeutique du SAHOS

ECHELLES ET QUESTIONNAIRES ATELIER 3 - De l indication du traitement au suivi thérapeutique du SAHOS ECHELLES ET QUESTIONNAIRES ATELIER 3 - De l indication du traitement au suivi thérapeutique du SAHOS Afin de préparer le prochain atelier d Arcachon «de l indication du traitement au suivi thérapeutique

Plus en détail

EVALUATION OBJECTIVE DE LA SOMNOLENCE DIURNE EXCESSIVE. DIU veille sommeil

EVALUATION OBJECTIVE DE LA SOMNOLENCE DIURNE EXCESSIVE. DIU veille sommeil EVALUATION OBJECTIVE DE LA SOMNOLENCE DIURNE EXCESSIVE DIU veille sommeil 2007 1 I) INTRODUCTION Le syndrome d apnées du sommeil touche entre 3 et 4% des individus entre 30 et 60 ans (Young, 1995) La prévalence

Plus en détail

Les ados et leur sommeil. Sylvie Royant-Parola

Les ados et leur sommeil. Sylvie Royant-Parola Les ados et leur sommeil Sylvie Royant-Parola Utilisation des différents médias pour les 8-18 ans Enquête aux USA auprès de 2002 jeunes 702 participant ont tenu un agenda d activité «médias» Etude de la

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Un bon sommeil est essentiel pour mener une vie saine et équilibrée. Un trouble dans le cycle du sommeil peut perturber le rythme d une vie et devenir rapidement ingérable,

Plus en détail

Syndrome d apnée obstructif du sommeil chez les conducteurs professionnels

Syndrome d apnée obstructif du sommeil chez les conducteurs professionnels Syndrome d apnée obstructif du sommeil chez les conducteurs professionnels Dr Habibèch Sonia AHU en pneumologie Hôpital Abderrahmane Mami Pavillon 2 Le 22/12/16 Introduction SAOS : pathologie fréquente

Plus en détail

Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque

Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque Francis MARTIN Unité des pathologies du sommeil Centre Hospitalier de Compiègne France Congrès de pathologie thoracique Dalat Vietnam

Plus en détail

EVALUATION DE LA QUALITE DU SOMMEIL ET DE LA VIGILANCE

EVALUATION DE LA QUALITE DU SOMMEIL ET DE LA VIGILANCE EVALUATION DE LA QUALITE DU SOMMEIL ET DE LA VIGILANCE Dr. Abdel Latif EL HALLAK Cardiologue et spécialiste en troubles du sommeil Membre de la Société Française de la Recherche et la Médecine du Sommeil

Plus en détail

04/07/2014. Fragmentation du sommeil: Micro-éveils et indicateurs autonomiques. Nicole MESLIER, CHU d Angers Sandrine LAUNOIS, CHU de Grenoble

04/07/2014. Fragmentation du sommeil: Micro-éveils et indicateurs autonomiques. Nicole MESLIER, CHU d Angers Sandrine LAUNOIS, CHU de Grenoble Fragmentation du sommeil: Micro-éveils et indicateurs autonomiques Nicole MESLIER, CHU d Angers Sandrine LAUNOIS, CHU de Grenoble Mai 2014 Conflit d intérêts : aucun FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE LIENS

Plus en détail

Sexe: Taille (en pied ou mètre): Poids (en lbs ou Kg): I : COCHEZ LA RÉPONSE EXACTE

Sexe: Taille (en pied ou mètre): Poids (en lbs ou Kg): I : COCHEZ LA RÉPONSE EXACTE FICHE MÉDICALE Date du jour: Date de naissance: Âge: Nom: Prénom: No.Ass.Maladie : Adresse: Ville: Code postal: Tél. résidence: Tél. bureau: Cellulaire: Courriel : Profession: Référé(e) par: Spécialiste

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SOMMEIL

QUESTIONNAIRE DE SOMMEIL QUESTIONNAIRE DE SOMMEIL L ensemble du questionnaire fait référence à des troubles qui vous gênent et qui sont fréquents. Répondez «non» si le symptôme ne vous arrive que très occasionnellement. OUI NON

Plus en détail

JOURNÉE DU SOMMEIL 2016 SOMMEIL ET NOUVELLES TECHNOLOGIES

JOURNÉE DU SOMMEIL 2016 SOMMEIL ET NOUVELLES TECHNOLOGIES JOURNÉE DU SOMMEIL 2016 SOMMEIL ET NOUVELLES TECHNOLOGIES Avec le soutien majeur du groupe Sous le patronage du 14 mars 2016 Sommeil et Nouvelles Technologies Résultats de l enquête INSV / MGEN et ses

Plus en détail

Accidentologie et somnolence au volant: activités de la SMSV. Dr. Fouzia Kadiri

Accidentologie et somnolence au volant: activités de la SMSV. Dr. Fouzia Kadiri Accidentologie et somnolence au volant: activités de la SMSV Dr. Fouzia Kadiri Réf: OMS Au Maroc Réf: Ministère des Transports Réf: Ministère des Transports Résultats de l enquête sur l hypovigilance et

Plus en détail

SOUFFREZ-VOUS D APNÉE DU SOMMEIL?

SOUFFREZ-VOUS D APNÉE DU SOMMEIL? SOUFFREZ-VOUS D APNÉE DU SOMMEIL? www.pq.poumon.ca SOUFFREZ-VOUS D APNÉE DU SOMMEIL? La respiration et le sommeil sont deux fonctions automatiques qu une personne en bonne santé considère habituellement

Plus en détail

JOURNÉE DU SOMMEIL 2017 Dormir seul ou pas: quel impact sur le sommeil?

JOURNÉE DU SOMMEIL 2017 Dormir seul ou pas: quel impact sur le sommeil? JOURNÉE DU SOMMEIL 2017 Dormir seul ou pas: quel impact sur le sommeil? Avec le soutien majeur du groupe Sous le patronage du Dormir seul ou pas : quel impact sur le sommeil? Résultats de l'enquête INSV

Plus en détail

Syndrome d Apnée Hypopnée Obstructive du Sommeil de l Adulte. Clinique Epidémiologie & Circonstances de découverte

Syndrome d Apnée Hypopnée Obstructive du Sommeil de l Adulte. Clinique Epidémiologie & Circonstances de découverte Charles Dickens Z ZZ Z Z Fat Joe Syndrome d Apnée Hypopnée Obstructive du Sommeil de l Adulte Clinique Epidémiologie & Circonstances de découverte Définitions & Nosologies Evénements Obstructifs du SAHOS

Plus en détail

Présentation des résultats de l étude SANTE ET LITERIE

Présentation des résultats de l étude SANTE ET LITERIE Présentation des résultats de l étude SANTE ET LITERIE 14 déc. 07 Centre du Sommeil et de la Vigilance Hôtel-Dieu de Paris SANTE et LITERIE Santé / Sommeil Etude Premiers commentaires Actions 2008 - L

Plus en détail

Connaître son sommeil

Connaître son sommeil Connaître son sommeil Le sommeil occupe le tiers de notre vie à 60 ans, on a dormi 20 ans, dont 5 ans de rêves! Dormir n est pas une perte de temps Le sommeil est un état physiologique périodique de l

Plus en détail

Evaluez votre sommeil

Evaluez votre sommeil Evaluez votre sommeil Réservé à votre médecin Réseau Morphée Merci de bien vouloir répondre aux questions suivantes en lettres CAPITALES Date :. Nom :... Prénom :... Nom de naissance :... Né(e) le :...

Plus en détail

LES TROUBLES DU SOMMEIL. A. Autret Septembre 2007

LES TROUBLES DU SOMMEIL. A. Autret Septembre 2007 LES TROUBLES DU SOMMEIL A. Autret Septembre 2007 Trouble du sommeil : prévalence Au moins un trouble du sommeil : 28% Insomnie : 18% Syndrome des jambes sans repos : 5% Syndrome d apnées du sommeil : 5

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DU SOMMEIL

QUESTIONNAIRE DU SOMMEIL QUESTIONNAIRE DU SOMMEIL Date du questionnaire :./ /. Votre médecin ou code médecin :. NOM :... Prénom... Nom de naissance :... Sexe : O Masculin O Féminin Né(e) le :...à... Adresse...... Tél. Dom. :...Tél.

Plus en détail

Ai-je un problème de sommeil? Bien dormi? Vous avez un vrai problème de sommeil si, au moins trois fois par semaine, vous :

Ai-je un problème de sommeil? Bien dormi? Vous avez un vrai problème de sommeil si, au moins trois fois par semaine, vous : Bien dormi? Ai-je un problème de sommeil? Pour une partie non négligeable de la population, bien dormir et se réveiller parfaitement reposé est un rêve inaccessible. Selon les estimations, un Belge sur

Plus en détail

Docteur, j ai mal à mon sommeil!

Docteur, j ai mal à mon sommeil! Docteur, J ai mal à mon sommeil PR PATRICK LEMOINE - DR MARC BECK 1 Fréquemment, en consultation (et souvent en fin de consultation) : Docteur, je dors mal, pouvez-vous me rajouter quelque chose pour dormir?

Plus en détail

Influence du ramadan vécu sur la vigilance au travail chez les professionnels de santéau Maroc

Influence du ramadan vécu sur la vigilance au travail chez les professionnels de santéau Maroc Influence du ramadan vécu sur la vigilance au travail chez les professionnels de santéau Maroc INTRODUCTION Changement des habitudes de vie - jeûne diurne avec décalage des horaires de repas - veillées

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE PARIS DESCARTES Programme du D.U. «Les technologies du sommeil et de la vigilance»

FACULTE DE MEDECINE PARIS DESCARTES Programme du D.U. «Les technologies du sommeil et de la vigilance» FACULTE DE MEDECINE PARIS DESCARTES Programme du D.U. «Les technologies du sommeil et de la vigilance» Date du début des enseignements : 11 Janvier 2010 Fin des enseignements : 3 Juin 2010 Renseignements

Plus en détail

13/11/2015. Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie

13/11/2015. Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie ATELIER 1 - EXPLORER LA RESPIRATION PENDANT LE SOMMEIL Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie EXPERTS : S.LAUNOIS, N.MESLIER ANIMATEUR:

Plus en détail

par les SSTI : sur la Santé au travail dans les entreprises INTRODUCTION LE SOMMEIL DES ADOLESCENTS Session 1 : Philosophie du travail en réseau

par les SSTI : sur la Santé au travail dans les entreprises INTRODUCTION LE SOMMEIL DES ADOLESCENTS Session 1 : Philosophie du travail en réseau Actes Journées Santé Travail du CISME Tome IV 2014 Session 1 : Philosophie du travail en réseau Action Session de 2 : prévention Impact du projet coordonnées de Service sur la Santé au travail dans les

Plus en détail

Enquête sommeil Conférence de presse du 15 mars place de la République Paris. Contact OpinionWay

Enquête sommeil Conférence de presse du 15 mars place de la République Paris. Contact OpinionWay Enquête sommeil 2015 Conférence de presse du 15 mars 2016 15 place de la République 75003 Paris Contact OpinionWay Nadia À : Auzanneau Joëlle ADRIEN/Audrey LOPEZ Directrice De : Nadia du département AUZANNEAU/

Plus en détail

Sommeil et l'âge : physiologie et pathologie

Sommeil et l'âge : physiologie et pathologie Sommeil et l'âge : physiologie et pathologie Dr Katerina Espa Cervena Laboratoire du sommeil Contenu Aperçue général: structure et régulation du sommeil Sommeil et l âge : physiologie (structure et régulation

Plus en détail

Troubles du sommeils. Somnolence diurne excessive. Marion Cholley-Roulleau Guillaume Getz SFTG 12/01/2017

Troubles du sommeils. Somnolence diurne excessive. Marion Cholley-Roulleau Guillaume Getz SFTG 12/01/2017 Troubles du sommeils Somnolence diurne excessive Marion Cholley-Roulleau Guillaume Getz SFTG 12/01/2017 Pourquoi s intéresser aux troubles de la vigilance? Somnolence diurne excessive (SDE) Aborde l ensemble

Plus en détail

Recommandations nationales sur le travail posté

Recommandations nationales sur le travail posté CHRONOBIOLOGIE ET TRAVAIL 06 03 2015 Recommandations nationales sur le travail posté Sandrine Launois-Rollinat, MCU PH slaunois@chu-grenoble.fr Université Grenoble Alpes Laboratoire HP2, INSERM U1042 Laboratoire

Plus en détail

INSOMNIES: PRISE EN CHARGE PAR LE MEDECIN GENERALISTE. Béatrix Bonnamour

INSOMNIES: PRISE EN CHARGE PAR LE MEDECIN GENERALISTE. Béatrix Bonnamour INSOMNIES: PRISE EN CHARGE PAR LE MEDECIN GENERALISTE Béatrix Bonnamour PLAN I. Préambule II. Définir et caractériser l'insomnie III. Approche diagnostic pas le médecin généraliste IV. Recours au spécialiste

Plus en détail

Principales causes de fragmentation du sommeil?

Principales causes de fragmentation du sommeil? Détection non-électroencéphalographique des micro-éveils Ateliers Sommeil de Paris 15 Juin 2012 N. Meslier Centre de Médecine du Sommeil CHU Angers Principales causes de fragmentation du sommeil? 1 Micro-éveils

Plus en détail

SOMNOLENCE EXCESSIVE ET TROUBLES DU SOMMEIL CHEZ LES PILOTES PROFESSIONNELS D AVIATION COMMERCIALE Etude transversale multicentrique sur 612 sujets

SOMNOLENCE EXCESSIVE ET TROUBLES DU SOMMEIL CHEZ LES PILOTES PROFESSIONNELS D AVIATION COMMERCIALE Etude transversale multicentrique sur 612 sujets SOMNOLENCE EXCESSIVE ET TROUBLES DU SOMMEIL CHEZ LES PILOTES PROFESSIONNELS D AVIATION COMMERCIALE Etude transversale multicentrique sur 612 sujets Cyril CHAUFTON, Sylvie ROYANT-PAROLA, Philippe DOIREAU,

Plus en détail

L index d apnées hypopnées (IAH) est-il un bon index de sévérité du syndrome d apnées hypopnées obstructives de l adulte?

L index d apnées hypopnées (IAH) est-il un bon index de sévérité du syndrome d apnées hypopnées obstructives de l adulte? L index d apnées hypopnées (IAH) est-il un bon index de sévérité du syndrome d apnées hypopnées obstructives de l adulte? Expert S. Launois (Paris) et N. Meslier (Angers) Animateur D. Muller ATELIER 7

Plus en détail

Programme PRISE EN CHARGE DE L INSOMNIE EN PRATIQUE

Programme PRISE EN CHARGE DE L INSOMNIE EN PRATIQUE Programme PRISE EN CHARGE DE L INSOMNIE EN PRATIQUE PLACE ET ENJEUX DE LA PROBLEMATIQUE TRAITEE 1 Contexte L insomnie, source de souffrance pour les patients, est un motif régulier de consultations. Les

Plus en détail

Le sommeil. des seniors

Le sommeil. des seniors Le sommeil des seniors 1 Le sommeil évolue avec l âge... Outre son vieillissement naturel, il est susceptible d être modifié par de multiples facteurs : maladies, médicaments, modifications du rythme de

Plus en détail

LE SOMMEIL SES PERTURBATIONS

LE SOMMEIL SES PERTURBATIONS FATIGUE AU REVEIL MIGRAINE MATINALE SOMMEIL NON REPARATEUR LE SOMMEIL SES PERTURBATIONS SOMNOLENCE DIURNE DERESSION TROUBLE DE L HUMEUR TROUBLE DE LA CONCENTRATION TROUBLE DE LA MEMOIRE CENTRE DU SOMMEIL

Plus en détail

Le sommeil de l enfant. Coach la Vie - Nathalie Favre

Le sommeil de l enfant. Coach la Vie - Nathalie Favre Le sommeil de l enfant Le sommeil de l enfant Le sommeil La fatigue Les ressources Questionnaire de «SOMNOL-ENFANCE»! pour le dépistage de la somnolence excessive chez l'enfant (Dr G Pérémarty, 2008).

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES TROUBLES DU SOMMEIL ET USAGE

PRISE EN CHARGE DES TROUBLES DU SOMMEIL ET USAGE PRISE EN CHARGE DES TROUBLES DU SOMMEIL ET USAGE DES HYPNOTIQUES 1. Préambule Les troubles du sommeil sont fréquents. Ils touchent 19% de la population de façon occasionnelle. Un tiers des patients consultants

Plus en détail

Somnolence résiduelle dans le syndrome d apnées du sommeil traité. Prévalence et diagnostic différentiel

Somnolence résiduelle dans le syndrome d apnées du sommeil traité. Prévalence et diagnostic différentiel Somnolence résiduelle dans le syndrome d apnées du sommeil traité Prévalence et diagnostic différentiel Dr Raphael Heinzer Service de pneumologie du CHUV Centre d investigation et de recherche sur le sommeil

Plus en détail

10 ème JOURNEE DU SOMMEIL. Quand le sommeil prend de l âge Résultats de l enquête INSV / BVA / MGEN 2010

10 ème JOURNEE DU SOMMEIL. Quand le sommeil prend de l âge Résultats de l enquête INSV / BVA / MGEN 2010 10 ème JOURNEE DU SOMMEIL Quand le sommeil prend de l âge Résultats de l enquête INSV / BVA / MGEN 2010 JOURNEE DU SOMMEIL 2010 Vendredi 19 mars Pr Damien LEGER Président du Conseil scientifique de l INSV

Plus en détail

Evaluation de santé des travailleurs postés. Le travail posté

Evaluation de santé des travailleurs postés. Le travail posté Evaluation de santé des travailleurs postés Dépistage des troubles du sommeil Conseils ENVIRONNEMENT PHYSIQUE Au poste de travail et chez soi. Lumière, bruit, température, humidité. FACTEURS NUTRITIONNELS

Plus en détail

APPRENTISSAGE À LA RÉALISATION ET À LA LECTURE DE L ENREGISTREMENT POLYSOMNOGRAPHIQUE DU SOMMEIL

APPRENTISSAGE À LA RÉALISATION ET À LA LECTURE DE L ENREGISTREMENT POLYSOMNOGRAPHIQUE DU SOMMEIL APPRENTISSAGE À LA RÉALISATION ET À LA LECTURE DE L ENREGISTREMENT POLYSOMNOGRAPHIQUE DU SOMMEIL Professeur Patrick LEVY, CHU de Grenoble Acquérir un complément de formation théorique et pratique pour

Plus en détail

Le sommeil dans le syndrome Prader Willi L expérience de Necker

Le sommeil dans le syndrome Prader Willi L expérience de Necker Symposium Ventilation non invasive au long cours chez l enfant 19 juin 2014 Le sommeil dans le syndrome Prader Willi L expérience de Necker Marta Fernandez-Bolanos Unité de ventilation noninvasive et du

Plus en détail

JOURNÉE DU SOMMEIL 2014 SOMMEIL ET TRANSPORTS

JOURNÉE DU SOMMEIL 2014 SOMMEIL ET TRANSPORTS JOURNÉE DU SOMMEIL 2014 SOMMEIL ET TRANSPORTS Journée du Sommeil 2014 Journée du Sommeil 2014 Sommeil et transports Résultats de l enquête INSV / MGEN Réalisée par Enquête INSV / MGEN «Sommeil et transports»

Plus en détail

La Lettre d'alliance Apnées du Sommeil L apnée du sommeil chez la femme : quelles particularités?

La Lettre d'alliance Apnées du Sommeil L apnée du sommeil chez la femme : quelles particularités? N 12 Nov 2016 La Lettre d'alliance Apnées du Sommeil L apnée du sommeil chez la femme : quelles particularités? EDITO L apnée du sommeil est souvent perçue comme une maladie touchant essentiellement les

Plus en détail

Comprendre et traiter l insomnie chronique

Comprendre et traiter l insomnie chronique Comprendre et traiter l insomnie chronique Diagnostic différentiel des insomnies Chroniques jeudi 25 septembre 2008 Lausanne Organisé par le Centre de médecine du sommeil et de l éveil Genolier et Genève

Plus en détail

Qu est-ce que le Syndrome de l Apnée du Sommeil?

Qu est-ce que le Syndrome de l Apnée du Sommeil? Qu est-ce que le Syndrome de l Apnée du Sommeil? Un trouble respiratoire qui affecte de 5 à 15% de la population adulte. On estime cependant que près de 80% des personnes atteintes l ignorent. Une origine

Plus en détail

Index de Qualité du Sommeil de Pittsburgh (PSQI)

Index de Qualité du Sommeil de Pittsburgh (PSQI) Index de Qualité du Sommeil de Pittsburgh (PSQI) Test effectué le :..././ (Jour/mois/année) Les questions suivantes ont trait à vos habitudes de sommeil pendant le dernier mois seulement. Vos réponses

Plus en détail

Retentissement pulmonaire de l obésité

Retentissement pulmonaire de l obésité Retentissement pulmonaire de l obésité Dr Laure Belmont Service de Pneumologie Centre hospitalier d Argenteuil 16eme journée des formations de associations du val d Oise 08 février 2015 Poumons et obésité?

Plus en détail

S. LAUNOIS MCU PH Pôle rééducation et physiologie

S. LAUNOIS MCU PH Pôle rééducation et physiologie Prévention et traitements des troubles du sommeil S. LAUNOIS MCU PH Pôle rééducation et physiologie CHU Grenoble Rencontres Nucléaire, Rayonnements et Santé 2010 Prévention et Traitement des Troubles du

Plus en détail

Questionnaire ronflement et qualité de sommeil

Questionnaire ronflement et qualité de sommeil Questionnaire ronflement et qualité de sommeil Date du questionnaire : NOM : Prénom : Date de naissance : Sexe : Masculin Féminin Quel est le motif principal de consultation? Ronflement Troubles du sommeil

Plus en détail

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et Hypertension artérielle systémique. Renaud Tamisier, Patrick Lévy L Jean Philippe Baguet

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et Hypertension artérielle systémique. Renaud Tamisier, Patrick Lévy L Jean Philippe Baguet Syndrome d apnées obstructives du sommeil et Hypertension artérielle systémique Sandrine Launois,, Jean Louis Pépin, P Renaud Tamisier, Patrick Lévy L et Jean Philippe Baguet Pôle RééR ééducation et Physiologie,

Plus en détail

IMC: Médecin traitant : Circonférence du cou (cm) Hypertension + 4 cm Ronflement + 3 cm Apnée observée + 3cm Total.

IMC: Médecin traitant : Circonférence du cou (cm) Hypertension + 4 cm Ronflement + 3 cm Apnée observée + 3cm Total. Nom et prénom: F M Date : Date de naissance: / / AAAA MM JJ Poids: kg /lbs Profession/travail: Taille: _ cm /po IMC:_ Médecin traitant : CCA (circonférence du cou ajustée) : Circonférence du cou (cm) Hypertension

Plus en détail

CERTIFICAT EN MEDECINE DU SOMMEIL

CERTIFICAT EN MEDECINE DU SOMMEIL CERTIFICAT EN MEDECINE DU SOMMEIL Arrêté n 0 1786 du 24 décembre 2016 Portant création d un certificat de sur spécialisation en Médecine du Sommeil Dénomination de la formation Diplôme de sur spécialité

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE. Sommeil et Rythme de vie : Le sommeil dans tous ses états

CONFERENCE DE PRESSE. Sommeil et Rythme de vie : Le sommeil dans tous ses états 9 ème JOURNEE NATIONALE DU SOMMEIL CONFERENCE DE PRESSE 10 mars 2009 Sommeil et Rythme de vie : Le sommeil dans tous ses états JOURNEE NATIONALE DU SOMMEIL 2009 Mercredi 18 mars Pr Joël PAQUEREAU Président

Plus en détail

Le syndrome d apnée du sommeil

Le syndrome d apnée du sommeil Le syndrome d apnée du sommeil Description et risques associés F. GORMAND Laboratoire du sommeil CHLS Les pathologies du sommeil Les troubles du sommeil sont très fréquents mais peu connus à la fois des

Plus en détail

Les apnées du sommeil

Les apnées du sommeil Les apnées du sommeil Docteur Patrick HYVERNAT LYON 21 juin 2007 LES JEUDIS DE L EUROPE HISTORIQUE 1837 : PICKWICK 1965 : 1er enregistrement des arrêts respiratoires. Syndrome «Pickwickien» 1996 : reconnaissance

Plus en détail

Nécéssité d une TITRATION

Nécéssité d une TITRATION Nécéssité d une TITRATION P crit Isono et al. J Appl Physiol.1995 1 Pcrit and Ptherapeutic values for our patients with sleep-disordered breathing and the Pcrit values for our normal subjects (normals)

Plus en détail

Diagnostic du SAOS et des TRS. E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011

Diagnostic du SAOS et des TRS. E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011 Diagnostic du SAOS et des TRS E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011 Troubles respiratoires du sommeil Syndrome d apnées-hypopnées (SAHS) du sommeil: obstructif, le plus fréquent +++ central,

Plus en détail

Troubles du sommeil de l adolescent

Troubles du sommeil de l adolescent 6 Troubles du sommeil de l adolescent Troubles du rythme circadien et insomnies Prévalence Les plaintes de mauvais sommeil sont très fréquentes chez les adolescents. Une enquête épidémiologique finlandaise

Plus en détail

LE SOMMEIL. 1/3 de notre vie...

LE SOMMEIL. 1/3 de notre vie... LE SOMMEIL 1/3 de notre vie... Siège Social et Administratif : ANNECY SANTE AU TRAVAIL 12 quai de la Tournette 74000 ANNECY - Tél : 04 50 45 13 56 - Fax : 04 50 45 91 09 Site web : www.ast74.fr e-mail

Plus en détail

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie OVERLAP SYNDROME IAMANDI Carmen Service de pneumologie 1 Overlap syndrome Définition Epidémiologie Physiopathologie Clinique Investigations Traitement 2 Définition Flenley (1985) : Association d un syndrome

Plus en détail

Hygiène de vie et travail de nuit

Hygiène de vie et travail de nuit Hygiène de vie et travail de nuit Réglementation travail de nuit Tout travail effectué entre 21h00 et 6h00 du matin est considéré comme travail de nuit. Article L. 3122-29 du Code du travail Article L.

Plus en détail