ORGANISATION. LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE POUR LA MISE EN VALEUR DU. FLEUVE SÉNÉGAL .,,_.,...,,... ,... Il r r ' C fi. ;f rlfcii - 1ntr...,..

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ORGANISATION. LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE POUR LA MISE EN VALEUR DU. FLEUVE SÉNÉGAL .,,_.,...,,... ,... Il r r ' C fi. ;f rlfcii - 1ntr...,.."

Transcription

1 F.A.C. D'AIDE ET DE COOPÉRATION ORGANISATION. LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE POUR LA MISE EN VALEUR DU. FLEUVE SÉNÉGAL.,,_.,...,,...,..... Il r r ' C fi. ;f rlfcii - ntr...,.., D'EX~CUTION DU BARRAGE DE Marché N 06 O.M.V.S. ROUTES D' ACCES ET DE LIAISON RAPPORT DE PHASE DOSSIER GEOTECHNIQUE '....,.,.. CO\'IIE IT...,_ ~RIS

2 ROUTE:S D' ACCE:S POSSIBLES Site Variante Carrière Accès de coté coquillage du K ha nt SENEGAL - Tracé C N ~ DIAMA-Axe d,!l Tracé Route s! Louis - Ross Bethio ~~&--Origine du tracé Vers s! Louis Surface prospectée. '\. \' m m m3 AHsibilité d'extension lmportente N.ture da éch ntillons , -~., ' '. Jook~..._,._.s..~;r;t-,e'J!._" è' l!':'<~... ot~-~i. ' ~:~.i.~ ~..".. c~ i

3 ROUTE:S D' ACCE:S POSSIB Site E Variant~ Accès coté SEN EGAL_ Tracé 'C. S 3.-lJo')(~_:... Axe du tracé ~ t 470 m Surfaœ prospectée iestimation du volume Estimation du volume de la découverte ex~oitable m m m 3.. A:,ssibilité d'extension Vera I'O t et le Nord Sable létiremettt...

4 ROUTE:S D' ACCE:S.. Site E 2 Variant~ Accès coté SENEGAL _ Tracé C..,_N DIA MA Surface prospectée m 2 Estimation du volume Estimation du volurm de la découverte exploitable 5 450m m3 A>ssibilit~ d'~xtension Vers les, et 3 '(~ s ' Sable léghement èar9i'evx '. Date: N" 976 Pian

5 :,!:.,... ~;.!,:~.:.~. ROUTE:S D' ACCE:S AU BARRAGE:. DE: DIA MA POSSIBLE Site E 3 Variante Accès coté MAURITANIE Tracé A N 393Gr s!r 'lu u ::J 't) 4U )( <( E 0 0 ~ DIA MA SurFaœ prospectée m m m 3 A>ssibilité d'extension Difficile terrain très hétérooène N.ture des éch ntillons. Sable t'tèr.,...t aril O.tc: N" 976

6 ROUTE:S D' ACCE:S POSSIBL Site Variante E4 Accès coté MAURITANIE _ Tracé A ou B Axe du tracé B 32_25 m _ 3 Gr ~-~~x~~ ~ 52 DIAMA Surface pros~cté~ Estimation du volume d~ la découvert~ Estimation du volurm ~xploitabl~ m m m 3 A:>ssibilfk d'extension Lillllit' '''P'. - Nature des éd.m~... sas. Sable ligére_. ortiteux ' \ ~ \ l~.. 976

7 ROUTE:S- D' ACCE:S POSSIBLES Site Variant~ E5 Accès coté MAURITANIE _Tracé A ou B Sondage 3 Surfaœ prospectée m m m3 RMsibilité d'extension Vers le Nord, l'ouest et le Sud N.ture des échentillons. Sable léqèrement argileux

8 ROUTE: S D' ACCE:S POSSIBLE Site E 6 Variante Accès cote MAURITANIE _Trace A ou B / D"IAMA é 8 ~S3 s5 2 --A t!.9=c-=--- - '~~ S4 ~ - " <f.<gr' ~~ _ -----=- 3 Gr _ "3 225m --to5o~"3gr _ S75m S.9,., -~~~ t!l-tgr ~ N.. Surface prospectée o~ec'j.ae O)(e C/ll a la jonction ro, ce(entre S2_SI) m m 3! -- - :- -~... -., '.... ~. - l - ' l,_ s. e..

9 ROUTE:S D' ACCE:S POSSIB Site E 7 - Variante Acces cote MAURITANIE _Trace /32Gr../i ~-~,.., 32Gr. m_ ~ 'Cil lt) ~ C'\J..., t::l- A ou B N Surface prospect~e m m m3 AKsibilité d'extension Vers le Nord- Est et le Sud- Ouest '.. ' Sable leger.. er-.x,..._:...,, - " ' ' "~ L '".. "\. a. ~.-. Oetc: 96' Pian '

10 ROUTE:S D' ACCE:S POSSIBL Site E 8 Variant~ Ace ès coté MAURITANIE_ Tracé A ou B N~ Surface prospectée Estimation du volume Estimation du volume de la dtcou~rte exploitable m m m 3 R:Ksibilité d'extension ~ - Vers ~~-- ~ord, le Sud et l'est -~... ' Sable légère"'*'' ortit~'

11 ROUTE:S D' ACCE:S POSSIBLES Site E9 Variant~ Accès coté MAURITANIE _Tracé A ou 8 Topographie. : ~ DIA MA t---~--~7~:~0m~----~t ~ 8. 0 _Axe du tracée _X ~ S 0 Sondage 6 Surfaœ prospectée Estimation du volume Estimation du volume de la découverte exploitable m m m 3 AHsibilité d'extension Vers le Sud,.,....,.. ' N.ture des éci......i.a.:i. ~-. \ Sable légère~eiftt ofoïfe~-. \ ' \ P"an

12 ROUTE:S 0'-ACC.E:S - POSSIBLE Site : E 0 Variant~.:.:Aecès.co.t.é- MAURITANlE _-Tracé A ou B Campement 355 Gr de chasse f------h =...,.-+--m AIR AFRIQUE 270m II.OOm Surface prospectée Estimetion du volume Estimation du volume de la découverte exploitable m m m 3 -- F\,ssibilitt d'extension A Pfximité des dunes i Nature ~.:.: ecn.,... Sabl tete,,., -~thel~ --.

13 ROUTE:S D' ACCE:S PosSIBLE Site Variante E 2 Accès coté MAURITANIE- Tracé 8 t 28Gr l 33ffor v r-i dépression.. N ~ \ c3i ===F 650m -~sondage 2 il;-52 DIA MA Surfaœ prospectée Estimation du volume Estimation du volume de la découverte exploitable 9000m m3 3850m3 A>ssibilité d'extension ors les d épres~ions avoisinantes Nature dies, -"a nt ilions. '.\... Dete: N. dœsier SI dossier Pian j-'. ' ) '

14 ROUT 5 D' ACC 5 POSSIBL Site E 3 Variante Accès coté MAURITANIE_ Tracé 8 Sondage 2 - II35Gr ~--""'' - Il -300m 320m Sondage ~- DIAMA Surfaœ prospectée ~ 0000Qm2 Estimation du volume tstimation du volume de la découverte exploitable,.., 960Qm3 - - A:>ssibilité d'extension!)ur la dépression se trouvant sur la piste de ~tjlr Massène, à ~ km du tracé. Nature da éch ntillons. Jv8' ~ Sabl~ l~ment ollji leux ;, 976 Date: Nodœsia' SI dossier Pian

15 ROUT 5 D' ACC 5 POSSIBLE Site E 4 Variant~ Accès coté MAURITANIE ~ _ Trace B / x m ----jl-- r ~..., 54Gr Surfaœ prospectée Estimtion du volume Estimation cfu volume de la découverte exploitable m m m3 A:>ssibilité d'extension Nulle, Na tu re des échantiltô..s ~,, Sable tégi~ement. argile*' Date;. N' dossiet Sldoss~ 976 Pièœn'

16 ROUTE:S D' ACCE:S POSSIBLE Site E 6 Variante Accès coté MAURITANIE - Tracé A - Variante N" DUNE ""' 5~~~ \ ~ r \ :? ~~--~S~o-nd~o-ge Q#.~ ~ ~ ~'~87~0~m ~' \Dl Surface prospecté~ Estimation du volu~ Estimation du volu~ d~ la découvert~ exploitable m m m 3 A:>ssibilké d'extension Nulle '"'~'. Na tu re des éc~ itiflotns.,,, '- ~- Sable lép,.,..t tmeu Oete: N' 976 Pian

17 ! ROUTE:S D' ACCE:S POSSIB Site E 7 Variante -: Accès coté MAURITANIE_ Tracé A Var B N~ 0Gr 485 m E 0 S22 ~ -T~ li Bord de dun E 0 '- - ËHGr Végétetion Surfeœ prospectée m m m 3 A>ssibil... d'extension Vers, a.... d_est ' : :';-... Nature~ k... fti. - -~,.... O.tc: 976

18 ROUTE:S D' ACCE:S POSSIBL Site Variante E 8. ' Accès cote MAURITANIE_ Trace A_ Variante B s on age Végétatîon Surface P,rospectée Estimation du volume Estimation du volume de la découverte exploitable m m m 3 Rmibilité ~tension Vers I~Ouet.et l'est (après la cuvette argileuse) : - ~---- ~ i --T,--: '?--... ' +.. Nature del..._ --~---. Sable ~ ltqtnme~t argileux ' - :~., 'Jo Dtte: 976 '

19 ROUTE:S D' ACCE:S AU BARRAGE: DE: DIAMA POSSIBL Site EC _ Variante Accès côté MAURITAN le_ Tracé A ou 8 ~ Campement de chasse AIR AFRIQUE 6 9 km Surfaœ prospectée de la découverte m m 3 A,ssib. d 'extension tres:- ' ~- ' Natur~ da ~h.mitlirt-. tout!...,,..,.._ -~"'" '..) t,..-., ' '.. '...- -: :,,

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

Cérémonie d inauguration du Centre de Documentation et des Archives (CDA) de l OMVS

Cérémonie d inauguration du Centre de Documentation et des Archives (CDA) de l OMVS 1 HAUT COMMISSARIAT Cérémonie d inauguration du Centre de Documentation et des Archives (CDA) de l OMVS Discours d Ouverture de Monsieur M Salem MERZOUG, Haut- Commissaire de l OMVS Saint Louis Décembre

Plus en détail

NF- SYSTEME DE SECURITE INCENDIE

NF- SYSTEME DE SECURITE INCENDIE NF- SYSTEME DE SECURITE INCENDIE CNMIS SAS - 8 Place Boulnois - F-75017 PARIS Tél : 01 53 89 00 40 Fax : 01 45 63 40 63 site web : http://www.cnmis.org Ce diaporama a pour but de répondre aux principales

Plus en détail

Formules emprunts obligataires

Formules emprunts obligataires Formules emprunts obligataires Sommaire Formules emprunts obligataires1 I Emprunts obligataires avec obligations remboursées au pair (R=C)2 1 Cas général2 2 Annuités constantes3 3 Amortissements constants3

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME ET DU CAHIER DE CHARGES DE L AGRO INVESTISSEUR

PRESENTATION DU PROGRAMME ET DU CAHIER DE CHARGES DE L AGRO INVESTISSEUR CRÉDIT IDA N 4151-SE - DON ACDI N TF058319 Mise en valeur de 2500 ha dans la zone du Delta du Fleuve Sénégal PRESENTATION DU PROGRAMME ET DU CAHIER DE CHARGES DE L AGRO INVESTISSEUR Ce programme est réalisé

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Du côté de la Recherche > Managemen t de projet : p1 L intégration des systèmes de management Qualité -Sécurité- Environnement : résultats d une étude empirique au Maroc Le co ntex te d es p roj et s a

Plus en détail

POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES

POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES République du Sénégal Un peuple un but une foi POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES février 2012 1 Introduction A l instar des autres pays du monde, le Sénégal s est engagé depuis quelques années dans

Plus en détail

Séance 2.3 Partie 2 Étude de cas #2. Présentation: 2.3b (#2) SUPPORTS DE FORMATION EN MATIÈRE DE TRANSPORT RURAL

Séance 2.3 Partie 2 Étude de cas #2. Présentation: 2.3b (#2) SUPPORTS DE FORMATION EN MATIÈRE DE TRANSPORT RURAL SUPPORTS DE FORMATION EN MATIÈRE DE TRANSPORT RURAL Module 2: Planification, conception, évaluation et mise en œuvre Analyse économique d'un projet routier d'accès de base en milieu rural: Andhra Pradesh,

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

TEPZZ 568448A_T EP 2 568 448 A1 (19) (11) EP 2 568 448 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G07F 7/08 (2006.01) G06K 19/077 (2006.

TEPZZ 568448A_T EP 2 568 448 A1 (19) (11) EP 2 568 448 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G07F 7/08 (2006.01) G06K 19/077 (2006. (19) TEPZZ 68448A_T (11) EP 2 68 448 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 13.03.2013 Bulletin 2013/11 (1) Int Cl.: G07F 7/08 (2006.01) G06K 19/077 (2006.01) (21) Numéro de dépôt:

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Mercredi 5 novembre 2014 Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Hervé PETTON, Directeur Territorial 35 ans d expérience professionnelle en collectivités

Plus en détail

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION Alberto Escudero Pascual Ce que cette unité vous dit... Un budget n'est pas une requête pour du financement... Un bon plan nécessite un bon budget... Un bon budget montre

Plus en détail

TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE (90)

TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE (90) SOCIETE TRAITEMENT-RECUPERATION-TRANSFORMATION ZONE INDUSTRIELLE - UNGERSHEIM - 68 190 ENSISHEIM TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE

Plus en détail

Détection incendie. Choisissez votre système de détection incendie. Principes généraux

Détection incendie. Choisissez votre système de détection incendie. Principes généraux Détection incendie Choisissez votre système de détection incendie Qu'est-ce qu'un système de détection incendie? Un système de détection incendie a pour objectif de déceler et de signaler le plus tôt possible

Plus en détail

MINI ME MODE D EMPLOI. www.dolce-gusto.com

MINI ME MODE D EMPLOI. www.dolce-gusto.com MINI ME MODE D EMPLOI www.dolce-gusto.com SOMMAIRE CONSIGNES DE SÉCURITÉ....3-4 VUE D ENSEMBLE....5 GAMME DE PRODUITS....6-7 PREMIÈRE MISE EN SERVICE....8 PRÉPARATION D UNE BOISSON....9 RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Le diagnostic : méthode et contenu Diagnostic partagé réalisé annuellement depuis 8 ans par un groupe technique composé d une douzaine de structures

Plus en détail

EP 2 063 325 A2 (19) (11) EP 2 063 325 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 27.05.2009 Bulletin 2009/22

EP 2 063 325 A2 (19) (11) EP 2 063 325 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 27.05.2009 Bulletin 2009/22 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 063 325 A2 (43) Date de publication: 27.05.2009 Bulletin 2009/22 (51) Int Cl.: G04B 17/06 (2006.01) G04B 17/34 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 08167317.0

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Resultats 2014. Jacques Aschenbroich Directeur Général. 24 février 2015. 24 février 2015 I 1

Resultats 2014. Jacques Aschenbroich Directeur Général. 24 février 2015. 24 février 2015 I 1 Resultats 2014 Jacques Aschenbroich Directeur Général 24 février 2015 I 1 24 février 2015 Faits marquants S2 2014 Surperformance dans toutes les principales régions de production et tous les Pôles d activité

Plus en détail

S'orienter et se repérer sur le terrain avec une carte

S'orienter et se repérer sur le terrain avec une carte www.ign.fr > Espace éducatif > Les fiches thématiques > Lecture de la carte S'orienter et se repérer sur le terrain avec une carte Il s'agit d'effectuer une correspondance entre le lieu où l'on se trouve

Plus en détail

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES Ministère de l Éducation TA B L E D E S M AT I È R E S 2 I N T RO D UC TI ON E T C O N T EX T E Q

Plus en détail

A Madame et Messieurs les Présidents des Conférences Régionales des Universités Du Centre, de l'est et de l'ouest.

A Madame et Messieurs les Présidents des Conférences Régionales des Universités Du Centre, de l'est et de l'ouest. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ihff

Plus en détail

CONTRAT MOBILITE DE FORMATION ERASMUS Année Universitaire 20 / 20. Programme d éducation et de formation tout au long de la vie

CONTRAT MOBILITE DE FORMATION ERASMUS Année Universitaire 20 / 20. Programme d éducation et de formation tout au long de la vie CONTRAT MOBILITE DE FORMATION ERASMUS Année Universitaire 20 / 20 Programme d éducation et de formation tout au long de la vie La liste des codes demandés dans le présent contrat se trouve dans l annexe

Plus en détail

Tecteo Services Group SA au nom et pour compte de Tecteo SCIRL. Localité/Ville: Liège Code postal: 4000. jacques.neuville@tecteo.be Fax: +32 42201390

Tecteo Services Group SA au nom et pour compte de Tecteo SCIRL. Localité/Ville: Liège Code postal: 4000. jacques.neuville@tecteo.be Fax: +32 42201390 1/ 12 BE001 22/02/2013 - Numéro BDA: 2013-503823 Formulaire standard 5 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN

Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN GIP Ecofor Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN P. Riou-Nivert (IDF) avec J.-C. Hervé (Engref/IFN), B. Piton (Engref), T. Belouard, J.-P. Renaud, C. Cluzeau, A. Colin

Plus en détail

Casisa Anthony DOSSIER PERSONNEL

Casisa Anthony DOSSIER PERSONNEL Casisa Anthony TSSI DOSSIER PERSONNEL Année scolaire 2012-2013 La voiture solaire I) Planification 1) Introduction Dans le cadre du Projet Pluridisciplinaire Encadré en classe de Terminale SSI, nous avons

Plus en détail

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SUPERVISION DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

Plus en détail

Le cadre juridique de la fibre optique au Sénégal? Baye Samba DIOP Chef service affaires juridiques ARTP Sénégal baye.diop@artp.sn

Le cadre juridique de la fibre optique au Sénégal? Baye Samba DIOP Chef service affaires juridiques ARTP Sénégal baye.diop@artp.sn Le cadre juridique de la fibre optique au Sénégal? Baye Samba DIOP Chef service affaires juridiques ARTP Sénégal baye.diop@artp.sn PLAN EN TROIS QUESTIONS OU? QUOI? COMMENT? Ou? Le Sénégal se situe à l

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROJET OCTOBRE 2006 SOCIETE DU CANAL DE PROVENCE ET D AMENAGEMENT DE LA REGION PROVENÇALE LES COMMUNES CONCERNÉES PAR LE TRACÉ

PRÉSENTATION DU PROJET OCTOBRE 2006 SOCIETE DU CANAL DE PROVENCE ET D AMENAGEMENT DE LA REGION PROVENÇALE LES COMMUNES CONCERNÉES PAR LE TRACÉ INTERCONNEXION DES RESSOURCES VERDON/SAINT-CASSIEN POUR LA SÉCURISATION DE L ALIMENTATION EN EAU DE L EST VAROIS ET DE L OUEST DES ALPES-MARITIMES LES COMMUNES CONCERNÉES PAR LE TRACÉ TOURVES BRIGNOLES

Plus en détail

CONTRAT D ENSEIGNEMENT ERASMUS Année universitaire 2011 / 2012. Programme d éducation et de formation tout au long de la vie

CONTRAT D ENSEIGNEMENT ERASMUS Année universitaire 2011 / 2012. Programme d éducation et de formation tout au long de la vie CONTRAT D ENSEIGNEMENT ERASMUS Année universitaire 2011 / 2012 Programme d éducation et de formation tout au long de la vie La liste des codes demandés dans le présent contrat se trouve dans l annexe VI

Plus en détail

LAURENT DE WILDE TRIO

LAURENT DE WILDE TRIO FICHE TECHNIQUE LAURENT DE WILDE TRIO CONTRAT TECHNIQUE - 1/5 LAURENT DE WILDE TRIO CONTACTS PRODUCTION : - Sonorisation et éclairage et techniciens à fournir par l'organisateur CHARGÉE DE PRODUCTION Julia

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

Système de veille des dispositifs nationaux de lutte préventive contre le criquet pèlerin MEMO SVDN - CLCPRO

Système de veille des dispositifs nationaux de lutte préventive contre le criquet pèlerin MEMO SVDN - CLCPRO MEMO SVDN - Tableau Financements / Sources Ce tableau permet de lister la ventilation du budget du DNLAA par partenaire et par année. Les noms de chaque bailleur doivent être explicites. Les sommes exprimées

Plus en détail

CRÉATION D'UNE FILIÈRE D'OR ÉQUITABLE ET RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE MERCURE EN AFRIQUE DE L'OUEST. Présentation du projet, résultats et perspectives

CRÉATION D'UNE FILIÈRE D'OR ÉQUITABLE ET RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE MERCURE EN AFRIQUE DE L'OUEST. Présentation du projet, résultats et perspectives Un projet coordonné par l'onudi CRÉATION D'UNE FILIÈRE D'OR ÉQUITABLE ET RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE MERCURE EN AFRIQUE DE L'OUEST Présentation du projet, résultats et perspectives CARTE D'IDENTITÉ DU PROJET

Plus en détail

BRGM. Commune de VILLE-sur-ILLON (Vosges) Avril 1993 R 37123 NAC 4S 93. Lieu-dit "Varachamp" M. ALLEMMOZ J. CHEVALIER B. POLLET. Document non public

BRGM. Commune de VILLE-sur-ILLON (Vosges) Avril 1993 R 37123 NAC 4S 93. Lieu-dit Varachamp M. ALLEMMOZ J. CHEVALIER B. POLLET. Document non public BRGM Commune de VILLE-sur-ILLON (Vosges) Etude d'aptitude des sols pour la réalisation d'un lagunage Lieu-dit "Varachamp" M. ALLEMMOZ J. CHEVALIER B. POLLET Avril 1993 R 37123 NAC 4S 93 Document non public

Plus en détail

Informations techniques et questions

Informations techniques et questions Journée Erasmus Appel à propositions 2015 Informations techniques et questions Catherine Carron et Amanda Crameri Coordinatrices de projet Erasmus Contenu Call solution transitoire 2015 : remarques générales

Plus en détail

1) Mesure de température :

1) Mesure de température : PAGE : ) Mesure de température : Elément sensible Les mesureurs de température analogiques transforment la température d un fluide ou d une enceinte en un signal 0/0V, 4-0mA Doigt de gant Fixation Ils

Plus en détail

EP 2 071 505 A1 (19) (11) EP 2 071 505 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 17.06.2009 Bulletin 2009/25

EP 2 071 505 A1 (19) (11) EP 2 071 505 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 17.06.2009 Bulletin 2009/25 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 071 0 A1 (43) Date de publication: 17.06.09 Bulletin 09/2 (1) Int Cl.: G06Q /00 (06.01) (21) Numéro de dépôt: 0817092.3 (22) Date de dépôt: 03.12.08 (84)

Plus en détail

REPRESENTER LA TERRE Cartographie et navigation

REPRESENTER LA TERRE Cartographie et navigation REPRESENTER LA TERRE Seconde Page 1 TRAVAUX DIRIGES REPRESENTER LA TERRE Cartographie et navigation Casterman TINTIN "Le trésor de Rackham Le Rouge" 1 TRIGONOMETRIE : Calcul du chemin le plus court. 1)

Plus en détail

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT PROJET : INTERCONNEXION DES RESEAUX ELECTRIQUES CÔTE D IVOIRE, LIBERIA, SIERRA LEONE ET GUINEE (CLSG)

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT PROJET : INTERCONNEXION DES RESEAUX ELECTRIQUES CÔTE D IVOIRE, LIBERIA, SIERRA LEONE ET GUINEE (CLSG) GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT PROJET : INTERCONNEXION DES RESEAUX ELECTRIQUES CÔTE D IVOIRE, LIBERIA, SIERRA LEONE ET GUINEE (CLSG) PAYS : MULTINATIONAL (Côte d Ivoire, Liberia, Sierra

Plus en détail

VOLUME, REPARTITION SPATIALE ET STRUCTURE PAR SEXE ET AGE DES POPULATIONS AUTOCHTONES DU CONGO

VOLUME, REPARTITION SPATIALE ET STRUCTURE PAR SEXE ET AGE DES POPULATIONS AUTOCHTONES DU CONGO MINISTERE DU PLAN, DE L ECONOMIE, DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L INTEGRATION CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES REPUBLIQUE DU CONGO Unité*Travail*Progrès VOLUME, REPARTITION

Plus en détail

La Transparence des Coûts en Microfinance Mise en oeuvre de la Transparence en Afrique de L Ouest

La Transparence des Coûts en Microfinance Mise en oeuvre de la Transparence en Afrique de L Ouest La Transparence des Coûts en Microfinance Mise en oeuvre de la Transparence en Afrique de L Ouest MicroFinance Transparency Initiative sur la Transparence des Coûts en Afrique de l Ouest Juillet 2010 Plan

Plus en détail

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Associant parfaite mobilité et simplicité, Thuraya SatSleeve est le moyen

Plus en détail

7857/1/09 REV 1 FL/smi DG E II

7857/1/09 REV 1 FL/smi DG E II CO SEIL DE L'U IO EUROPÉE E Bruxelles, le 3 avril 2009 (OR. fr) 7857/1/09 REV 1 ACP 72 COAFR 106 PESC 378 RELEX 261 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES I STRUME TS Objet: DÉCISION DU CONSEIL relative à la conclusion

Plus en détail

CHAMPIONNAT DU MONDE DE PECHE AU FEEDER 2011

CHAMPIONNAT DU MONDE DE PECHE AU FEEDER 2011 Comitato Organizzatore Campionati del Mondo di Pesca 2011 Viale Tiziano, 70 Fax 0039 06 36858109 tel. 0039 06 36858248 e-mail: info@sfwc2011.it www.sfwc.it CHAMPIONNAT DU MONDE DE PECHE AU FEEDER 2011

Plus en détail

1/ 15 BE001 18/07/2013 - Numéro BDA: 2013-516572 Formulaire standard 2 - FR Marché d'assurance véhicule et assurance santé complémentaire

1/ 15 BE001 18/07/2013 - Numéro BDA: 2013-516572 Formulaire standard 2 - FR Marché d'assurance véhicule et assurance santé complémentaire 1/ 15 BE001 18/07/2013 - Numéro BDA: 2013-516572 Formulaire standard 2 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

L agriculture de l Oise

L agriculture de l Oise L agriculture de l Oise 17 juin 2010 Direction départementale des territoires de l'oise Service Economie Agricole Le département de l Oise Superficie de 5890 km² 800 000 habitants 693 communes 90% des

Plus en détail

ETUDE AFRIQUE AUPRES DU RESEAU BPIFRANCE EXCELLENCE

ETUDE AFRIQUE AUPRES DU RESEAU BPIFRANCE EXCELLENCE NOTE INTERNE DIRECTION DE L INTERNATIONAL ET DE L UNIVERSITE POLE AFRIQUE ET MEDITERRANEE DECEMBRE 2014 ETUDE AFRIQUE AUPRES DU RESEAU BPIFRANCE EXCELLENCE Bpifrance accompagne le développement des entreprises

Plus en détail

Curriculum Vitae. Adresse : Centre de Recherches Economiques Appliquées (CREA) de Dakar, BP 16996. Education EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

Curriculum Vitae. Adresse : Centre de Recherches Economiques Appliquées (CREA) de Dakar, BP 16996. Education EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Curriculum Vitae Prénom : Fatou Nom de Jeune Fille : Gueye Nom du Mari : LEFEVRE Adresse : Centre de Recherches Economiques Appliquées (CREA) de Dakar, BP 16996 Email : lahe2003@yahoo.fr / toufa2003@gmail.com

Plus en détail

IT au service de l entreprenariat: la croissance par l innovation

IT au service de l entreprenariat: la croissance par l innovation 1 IT au service de l entreprenariat: la croissance par l innovation Intervenants : Coura FALL Directrice Marketing, Orange Business Services Khardiata Ndiaye DIACK Coordonnatrice des 2 programmes - Directrice

Plus en détail

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm A/8000/L, A/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 3 à 5 mm Avec piston magnétique ou non selon ISO 555, ISO 643, VDMA 456 et NFE 49-003- Blocage de sécurité de la tige de

Plus en détail

Erasmus+ Volet "Enseignement supérieur" Dimension internationale. Erasmus

Erasmus+ Volet Enseignement supérieur Dimension internationale. Erasmus Erasmus+ Volet "Enseignement supérieur" Dimension internationale Erasmus 1 Coopération EU-Tunisie: d'où vient-on? Tempus IV - TU impliquée dans 47 projets - 29% des projets financés dans la région - Budget

Plus en détail

Communication commune sur l application de l arrêt «IP Translator» v1.2, 20 février 2014

Communication commune sur l application de l arrêt «IP Translator» v1.2, 20 février 2014 1 Communication commune sur l application de l arrêt «IP Translator» v1.2, 20 février 2014 Le 19 juin 2012, la Cour a rendu son arrêt dans l affaire C-307/10 «IP Translator», répondant de la manière suivante

Plus en détail

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES Eurobaromètre spécial 381 ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES RAPPORT Terrain : décembre 2011 Publication : juin 2012 Cette étude a été commandée par la Commission européenne,

Plus en détail

Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL

Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL PRESENTATION DU PROJET/PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT PAR L'OCAL Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL Tunis, 22 24 Avril 2014 SOMMAIRE Introduction ti OCAL Expériences Description du projet Cadre de mise

Plus en détail

La Revue de Direction. Norme ISO 13485 5.6. Dispositifs médicaux

La Revue de Direction. Norme ISO 13485 5.6. Dispositifs médicaux La Revue de Direction Norme ISO 13485 5.6 Dispositifs médicaux D. Paquet 21.02.2013 Organigramme de la gestion des équipements OUI Cela fonctionne? NON N y touche pas OUI Y as-tu touché? Idiot NON Quelqu

Plus en détail

EP 1 782 987 A2 (19) (11) EP 1 782 987 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 09.05.2007 Bulletin 2007/19

EP 1 782 987 A2 (19) (11) EP 1 782 987 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 09.05.2007 Bulletin 2007/19 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 782 987 A2 (43) Date de publication: 09.05.2007 Bulletin 2007/19 (21) Numéro de dépôt: 06350011.0 (51) Int Cl.: B60J 10/00 (2006.01) B60J 10/10 (2006.01)

Plus en détail

maison ; atelier ; garage de réparation automobile

maison ; atelier ; garage de réparation automobile Maison et atelier, puis garage de réparation automobile 24 avenue de Tresserve Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73001964 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 1 B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 Objectif : Acquérir une expérience professionnelle en réalisant un stage en entreprise de 3 mois à temps plein à l étranger

Plus en détail

LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE

LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE Eurobaromètre Standard 80 Automne 2013 LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE RAPPORT Terrain : novembre 2013 Cette étude a été commandée et coordonnée par la Commission européenne, Direction

Plus en détail

Immeuble, Le Square Duvernay

Immeuble, Le Square Duvernay Immeuble, Le Square Duvernay rue Duvernay rue Comte-de-Loche Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73002041 réalisé en 2012 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du

Plus en détail

La mise en réseau des mutuelles de santé en Mauritanie est-elle une stratégie pertinente pour améliorer l accès aux soins hospitaliers?

La mise en réseau des mutuelles de santé en Mauritanie est-elle une stratégie pertinente pour améliorer l accès aux soins hospitaliers? La mise en réseau des mutuelles de santé en Mauritanie est-elle une stratégie pertinente pour améliorer l accès aux soins hospitaliers? Bâ Abdoulaye Samba Projet santé Dar Naïm Caritas Mauritanie Colloque

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

Mesurer les altitudes avec une carte

Mesurer les altitudes avec une carte www.ign.fr > Espace éducatif > Les fiches thématiques > Lecture de la carte Mesurer les altitudes avec une carte Les cartes topographiques ne sont pas uniquement une représentation plane de la surface

Plus en détail

International : les références d Ineo Systrans

International : les références d Ineo Systrans International : les références d Ineo Systrans Ineo Systrans Références SAEIV* *Système d Aide à l Exploitation et d Information des Voyageurs ZONE EUROPE BELGIQUE Bruxe l les Liège Mons ROYAUME-UNI Edimbourg

Plus en détail

La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne

La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne En 1999, à l occasion de son congrès de Pékin, l UIA adoptait un accord international pour la recommandation

Plus en détail

Le D.O.N.T. Le DONT. Première partie. Son maître mot est la DISTRIBUTION. Alerte. Principes du DONT

Le D.O.N.T. Le DONT. Première partie. Son maître mot est la DISTRIBUTION. Alerte. Principes du DONT Le D.O.N.T Acronyme pour Disturb Opponent No Trump Perturber le Sans Atout des Adversaires Le DONT Marty Bergen Mike Lawrence Larry Cohen Le DONT. Première partie Le D.O.N.T est un système d'intervention

Plus en détail

DOGONDOUTCHI CADRE EXPERIMENTAL RUISSELEMENT

DOGONDOUTCHI CADRE EXPERIMENTAL RUISSELEMENT DOGONDOUTCHI CADRE EXPERIMENTAL POUR LA GESTION DES EAUX DE RUISSELEMENT DOGONDOUTCHI, «La haute colline» Commune urbaine de 40 000 habitants FRANCE NIGER Niamey 300 km Dogondoutchi Nigeria 1000 km 40

Plus en détail

É í í Ö í í í Í ÍÍ Á Á ó Á Í ü í Ü Ü É É í í É ü TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r

Plus en détail

Accords commerciaux et tarifaires liant le Maroc à des pays arabes et africains et Système Généralisé de Préférences (SGP)

Accords commerciaux et tarifaires liant le Maroc à des pays arabes et africains et Système Généralisé de Préférences (SGP) Royaume du Maroc Ministère des Finances et de la Privatisation ADMINISTRATION DES DOUANES ET IMPÔTS INDIRECTS Avenue Annakhil, Hay Riad - Rabat - Tél. : 037 57.90.00-037 71.78.00/01 E-Mail : adii@douane.gov.ma

Plus en détail

Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso,

Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso, Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso, Président de la Commission européenne, au Conseil européen des 24 et 25 octobre 213 Indice de compétitivité

Plus en détail

COMMUNICATION FINANCIERE!

COMMUNICATION FINANCIERE! COMMUNICATION FINANCIERE! PRESENTATION DES RESULTATS SEMESTRIELS 2014! 1 -! MOT DU PRÉSIDENT! 2 -! PRINCIPALES RÉALISATIONS S1 2014! PRINCIPALES RÉALISATIONS! PRINCIPALES RÉALISATIONS S1 2014! Contrat

Plus en détail

TARIF 2015. (Prix entreprises)

TARIF 2015. (Prix entreprises) TARIF 2015 (Prix entreprises) 1- Graves et Graviers chargement départ gravière du Rhône/Chamoson chargement au Silo en mode automatique 24h/24h (faire les bons en journée) chargement au Trax (selon horaire

Plus en détail

!"#$%&'()$*&+,-"),.'(%%"),/+-(0($('"), "1,!"0%$))"2"+1!

!#$%&'()$*&+,-),.'(%%),/+-(0($('), 1,!0%$))2+1! !"#$%&'()$*&+,-"),.'(%%"),/+-(0($('"), "1,!"0%$))"2"+1! "#$%&'(!()!*+,-,'./,#'!!""#$%&'#()'*'+,&#(-!./( 0012314202(5(.-678(

Plus en détail

Durée de L épreuve : 2 heures. Barème : Exercice n 4 : 1 ) 1 point 2 ) 2 points 3 ) 1 point

Durée de L épreuve : 2 heures. Barème : Exercice n 4 : 1 ) 1 point 2 ) 2 points 3 ) 1 point 03 Mai 2013 Collège Oasis Durée de L épreuve : 2 heures. apple Le sujet comporte 4 pages et est présenté en livret ; apple La calculatrice est autorisée ; apple 4 points sont attribués à la qualité de

Plus en détail

dirk.taeleman@b-holding.be Adresse du profil d acheteur (URL): https://enot.publicprocurement.be/enot-war/previewnotice.do?

dirk.taeleman@b-holding.be Adresse du profil d acheteur (URL): https://enot.publicprocurement.be/enot-war/previewnotice.do? 1/ 10 BE001 18/02/2013 - Numéro BDA: 2013-503322 Formulaire standard 5 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

Terminale S Chapitre 1 Observer : ondes et matière. Le disque dur

Terminale S Chapitre 1 Observer : ondes et matière. Le disque dur Le disque dur L un des organes centraux de l ordinateur est son disque dur, dont le rôle est de stocker les données et de les conserver une fois l alimentation coupée (on parle de mémoire morte, volatile

Plus en détail

PARC D AFFAIRES DE REXTON

PARC D AFFAIRES DE REXTON Contact: Barry Glencross Directeur général VILLAGE DE REXTON INC. 82, rue Main Rexton, Nouveau-Brunswick Canada E4W 5N4 Téléphone: (506) 523-6921 Télécopieur: (506) 523-7383 Couriel: villageofrexton@nb.aibn.com

Plus en détail

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction Electricité et magnétisme - TD n 1 Induction 1. Inductance mutuelle - transformateur On considère un solénoïde de section circulaire, de rayon R 1, de longueur, et constitué de N 1 spires. A l intérieur

Plus en détail

L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance. Application à la liaison Grenoble Sisteron

L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance. Application à la liaison Grenoble Sisteron L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance Application à la liaison Grenoble Sisteron **** 1 Sommaire Introduction : les facteurs de développement

Plus en détail

Y:\AVE 2010\Jou... Nationale...

Y:\AVE 2010\Jou... Nationale... De l analyse des marchés de la Construction Durable au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2014 sur 30 territoires 13 es Assises de l énergie Dunkerque

Plus en détail

Notice d'exploitation

Notice d'exploitation Notice d'exploitation Equipement de Contrôle et de Signalisation incendie ECS 80-4 ECS 80-4 C ECS 80-8 ECS 80-8 C Sommaire Introduction...3 Maintenance...4 Commandes et signalisations utilisateur...6 Commandes...7

Plus en détail

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006.

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006. (19) TEPZZ 89_867A_T (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 08.07.1 Bulletin 1/28 (1) Int Cl.: G01F 1/07 (06.01) F24D 19/ (06.01) (21) Numéro de dépôt: 110089.9

Plus en détail

Document de formation pour une solution complète d automatisation Totally Integrated Automation (T I A) MODULE A8

Document de formation pour une solution complète d automatisation Totally Integrated Automation (T I A) MODULE A8 Document de formation pour une solution complète d automatisation Totally Integrated Automation (T I A) MODULE A8 Fonctions de tests / Fonctions en ligne Document de formation T I A Page 1 sur 13 Module

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ POUR LA CONSTRUCTION DU 9ÈME COLLÈGE À MONTREUIL-SOUS-BOIS RÉUNION PUBLIQUE, LUNDI 19 MARS 2012

PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ POUR LA CONSTRUCTION DU 9ÈME COLLÈGE À MONTREUIL-SOUS-BOIS RÉUNION PUBLIQUE, LUNDI 19 MARS 2012 REUNION PUBLIQUE COLLEGE DE MONTREUIL LE 9/3/ PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ POUR LA CONSTRUCTION RÉUNION PUBLIQUE, LUNDI 9 MARS PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ POUR LA CONSTRUCTION RÉUNION PUBLIQUE LUNDI 9 MARS PARTENARIAT

Plus en détail

INFORMATIONS IMPORTANTES

INFORMATIONS IMPORTANTES INFORMATIONS IMPORTANTES * PARTICIPATION À LA FINALE Tu es automatiquement inscrit(e) pour la finale. Si tu ne peux pas participer, nous te prions de nous en informer par e-mail (grandprix@swiss-ski.ch)

Plus en détail

Etat. factures. portail. res. dématérialiser EDI. fournisseurs. Etat EDI CO2. Dématérialisation des factures. portail. fiabilité.

Etat. factures. portail. res. dématérialiser EDI. fournisseurs. Etat EDI CO2. Dématérialisation des factures. portail. fiabilité. it fournisseurs ourn p tu fi bi r q res e Dématérialisation des Chorus une solution simple 100 % GRATUITE Gains financiers Réduction des coûts d impression, de stockage et d acheminement Gains d espace

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Chapitre 10 : Condensateur et circuit RC I. Notions de base en électricité : a) Courant électrique

Plus en détail

philippe.bogaert@nbb.be Fax: +32 22213106 Soumission des offres et des demandes de participation par voie électronique (URL):

philippe.bogaert@nbb.be Fax: +32 22213106 Soumission des offres et des demandes de participation par voie électronique (URL): 1/ 13 BE001 16/7/2015 - Numéro BDA: 2015-518857 Formulaire standard 2 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

FRAMEWORK CONVENTION ON CLIMATE CHANGE - Secretariat CONVENTION - CADRE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES - Secrétariat

FRAMEWORK CONVENTION ON CLIMATE CHANGE - Secretariat CONVENTION - CADRE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES - Secrétariat UNITED NATIONS NATIONS UNIES FRAMEWORK CONVENTION ON CLIMATE CHANGE - Secretariat CONVENTION - CADRE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES - Secrétariat Atelier de formation à la mise en oeuvre des programmes

Plus en détail

LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST

LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST APPUI AU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PRIVE BEI Bureau Régional Afrique de l Ouest Cotonou, 16 décembre 2014 1 1 La BEI Instruments et Conditions 2 Activité et portefeuille 3 Stratégie

Plus en détail

Centre de Récupération de SoftThinks

Centre de Récupération de SoftThinks Centre de Récupération de SoftThinks Table des matières Révisions... 1 Table des matières... 2 Introduction... 3 Quel est l objectif du Centre de Récupération de SoftThinks?... 3 Que pourrez-vous trouver

Plus en détail