Communiquer par la marque, un levier pour se différencier. Emilie RICHARD Directrice conseil

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communiquer par la marque, un levier pour se différencier. Emilie RICHARD Directrice conseil"

Transcription

1 Communiquer par la marque, un levier pour se différencier Emilie RICHARD Directrice conseil

2 Sommaire Partie 1. Situer la marque au sein de la communication.. Définitions : juridique et professionnelle.. Aujourd hui, tout est marque.. À quel moment la marque entre-t-elle en jeu? Partie 2. La marque doit donner du sens.. Comment communiquer?. Les nouvelles attentes des consommateurs.. La marque un avantage concurrentiel 2

3 Partie 1 1/4 Situer la marque au sein de la communication La communication c est quoi? Moyen qui vise à transmettre des messages aux publics cibles afin de modifier leurs niveaux d information et leurs attitudes dans le but d agir sur leurs comportements. Emetteur Récepteur 3

4 Partie 1 2/4 La marque - définitions Définition juridique : Un nom ou signe qui authentifie la source des produits/services et les différencie de ceux de la concurrence 4

5 Partie 1 2/4 Définition des professionnels : La marque représente tout ce qui fait qu un produit/service est plus qu un produit/service C est un repère de valeurs s incarnant dans une expérience totale Tangible Qualité Design Goût Fonctionnalités Expérientiel Performance Intangible Bénéfice Personnalité Valeurs Vision Identité visuelle La dimension émotionnelle et symbolique permet de distinguer le produit/service de la marque 5

6 Partie 1 2/4 En résumé : La marque est un nom et un symbole associé ayant acquis un fort pouvoir d influence, évoquant des valeurs uniques, des bénéfices tangibles et intangibles distinctifs pour la cible principale visée par cette marque. 6

7 Partie 1 3/4 Aujourd hui, tout est marque ll faut penser comme une marque dès lors que l on est en concurrence. 7

8 Partie 1 4/4 À quel moment la marque entre-t-elle en jeu? Il y a marque, quand il y a risque La fonction de la marque est de maîtriser le danger Le risque perçu est grand : Si le prix unitaire est élevé Si les conséquences d un mauvais choix sont importantes 8

9 Partie 1 4/4 Le degré de risque perçu évolue selon les situations et l implication Whisky/coca Whisky on the rocks 9

10 Partie 1 4/4 Comment diminuer le risque? Le consommateur ne veut pas se tromper Les produits/services sont opaques : on ne peut pas tester avant d acheter Il lui faut donc des indicateurs externes pour éclairer sur les qualités internes du produit/service La marque 10

11 Partie 1 4/4 Pour résumer La marque est donc un signe (externe) dont la fonction est de révéler les qualités du produit/service cachées, inaccessibles au contact (vue, toucher, ouïe, odorat ) et éventuellement celles accessibles par l expérience 11

12 Sommaire Partie 1. Situer la marque au sein de la communication.. Définitions : juridique et professionnelle.. Aujourd hui, tout est marque.. À quel moment la marque entre-t-elle en jeu? Partie 2. La marque doit donner du sens.. Comment communiquer?. Les nouvelles attentes des consommateurs.. La marque un avantage concurrentiel 12

13 Partie 2 1/4 La marque doit donner du sens Chaque marque doit réfléchir sur : Quel est mon but ultime? Ma raison d être? Ma mission? Quelles sont mes valeurs? La marque doit s engager de façon durable, comme le client s engage pour elle. Le consommateur veut de la cohérence entre ce que dit la marque et ce qu elle fait pour eux au quotidien. 13

14 Partie 2 1/4 14

15 Partie 2 1/4 La marque doit être plus qu une marque L entreprise aussi doit être intéressante Comment fonctionne-t-elle? Qui sont ses collaborateurs, leurs motivations? Quel est le fonctionnement? Unique, nouveau? 15

16 Partie 2 1/4 16

17 Partie 2 1/4 Une génération en quête de sens La génération Y : 20 / 37 ans Besoins Attentes Ecoute Respect Considération Réactivité Sens profond Unique Disponibilité Participatif Transparence Vérité Valeurs Adaptation 17

18 Partie 2 2/4 Comment communiquer? Étape 1 : Définir la vraie différence Qui suis-je? Pourquoi j existe? Ma raison d être? Identité Vérité Compétence Valeur Personnalité Code Mission Positionnement Particularité Originalité Différence Avantage Qu est-ce qui me rend unique et incomparable? Stable Évolutif Ce qui caractérise, de façon singulière et depuis toujours tous les produits/services et les actes Avantage unique concurrentiel convaincant 18

19 Partie 2 2/4 Étape 2 : Communiquer la vraie différence La marque doit construire sa communication en adéquation avec son identité Créer un code visuel et rédactionnel propre L identité de la marque doit être connue et partagée en interne pour un maximum de cohérence Pour être ressentie dans : les produits - les services - la communication 19

20 Partie 2 2/4 Qui arrive à Bordeaux pour vous faire gagner du temps de la réactivité de l énergie i n v i t a t i o n 20

21 Partie 2 3/4 Les nouvelles attentes des consommateurs Internet a mis fin à un modèle de communication Exclusivité de parole des experts et autorités. Le consommateur prend la parole. Intrusion des marques par des spots publicitaires. Bouche-à-oreille «en local» Le consommateur peut refuser/zapper la publicité. Échange, partage de l information «à l international» 21

22 Partie 2 3/4 Du marketing traditionnel au marketing expérientiel 4P Produit Prix Place Promotion 4E Émotion Expérience Exclusivité Engagement Fonctionnalités Données quantitatives Expérience client Données qualitatives 22

23 Partie 2 3/4 Émotion Expérience Exclusivité Engagement Être plus qu un bénéfice produit, avec le consom acteur la marque doit : Suis-je touchée? Est-ce plaisant? Est-ce fluide, facile? Surprendre Stimuler les 5 sens Créer du lien Cela flatte-t-il tous les sens? (toucher, ouïe, vue, odorat, goût) Est-ce gratifiant, participatif? 23

24 Partie 2 3/4 Que devient la marque? Une somme d expériences séquencées entre ce que les consommateurs attendent, projettent et partagent La marque doit plus que jamais mériter l attention qu elle demande 24

25 Partie 2 4/4 La marque, un avantage concurrentiel La marque facilite le processus d achat Point de repère pour l acheteur Il va plus facilement vers une marque connue et/ou reconnue Fort taux de fidélité Si la marque est forte, elle bénéficie d un fort taux de fidélité, donc d une stabilité de ses ventes prévisionnelles. Exemple Volvic génère 50 % de ses ventes grâce à 10% de ses clients fidèles 25

26 Partie 2 4/4 Une marque forte donne de l attractivité à l entreprise : Développement du sentiment d appartenance en interne Mobilisation des équipes Facilité de recrutement La marque représente la seule façon pour l entreprise de tenir ses prix : Le prix est à la fois, la mesure de la valeur, mais aussi du sacrifice à faire pour accéder au plaisir. 26

27 Partie 2 4/4 L intangible constitue un facteur clé de fidélisation Il apporte de la confiance Il est source d adhésion affective de la part de ses clients Création d un sentiment d appartenance Ambassadeur (recommande et partage) 27

28 Merci, Des questions? Emilie RICHARD Directrice de clientèle Sandrine RAMBAUD Consultante en communication P tit Groupe déjeuner SIEDS CCI novembre juillet

d un projet : pour convaincre son banquier Les clefs de réussite Marouane OUEDERNI Presenté par Directeur des Etudes & Evaluation BFPME Octobre 2008

d un projet : pour convaincre son banquier Les clefs de réussite Marouane OUEDERNI Presenté par Directeur des Etudes & Evaluation BFPME Octobre 2008 Les clefs de réussite d un projet : Les 10 règles pour convaincre son banquier Presenté par Marouane OUEDERNI Directeur des Etudes & Evaluation BFPME Octobre 2008 Préambule En général : Pour les banquiers,

Plus en détail

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique S4 - MERCATIQUE La finalité de l enseignement de mercatique est de faire acquérir les concepts, méthodes, démarches essentiels en particulier dans le secteur des services et de la distribution. L épreuve

Plus en détail

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique S4 - MERCATIQUE La finalité de l enseignement de mercatique est de faire acquérir les concepts, méthodes, démarches essentiels en particulier dans le secteur des services et de la distribution. L épreuve

Plus en détail

STRATEGIE DE COMMUNICATION

STRATEGIE DE COMMUNICATION STRATEGIE DE COMMUNICATION Introduction 1) Communication et entreprise 2) Schéma général du processus de communication 3) Les différentes formes de communication Chapitre 1 : Élaboration d une stratégie

Plus en détail

GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE

GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE A. LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS THÈMES NOTIONS ET CONTENUS À CONSTRUIRE

Plus en détail

Plan. 1. La segmentation. 2. Le ciblage. 3. Le positionnement.

Plan. 1. La segmentation. 2. Le ciblage. 3. Le positionnement. Plan 1. La segmentation 2. Le ciblage 3. Le positionnement bermond,.consulting@gmail.com Introduction Les acheteurs sont trop nombreux, dispersés et hétérogènes dans leurs attentes et leurs modes d'achat.

Plus en détail

QUESTIONS DE RÉVISION

QUESTIONS DE RÉVISION QUESTIONS DE RÉVISION 1. QUE PEUT FAIRE UN RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES POUR CRÉER L IMAGE EMPLOYEUR? Réfléchir aux caractéristiques qui distinguent son entreprise de ses concurrents ainsi qu aux

Plus en détail

Philippe VILLEMUS. Le plan marketing. à l usage du manager

Philippe VILLEMUS. Le plan marketing. à l usage du manager Philippe VILLEMUS Le plan marketing à l usage du manager Table des matières Remerciements... Sommaire... V VII Introduction Pourquoi ce livre?... 1 Quel est l objectif de ce livre?... 2 À qui s adresse

Plus en détail

Attractivité et Marketing RH. Marque Employeur, un outil au service d une organisation

Attractivité et Marketing RH. Marque Employeur, un outil au service d une organisation Attractivité et Marketing RH Marque Employeur, un outil au service d une organisation DÉFINITION ET HISTORIQUE DÉFINITION DE LA MARQUE EMPLOYEUR Patrick Plein, Président de l OGT et Directeur de Vinci

Plus en détail

L apprentissage, une affaire de coeur

L apprentissage, une affaire de coeur Psychoéducateur et orthopédagogue L apprentissage, une affaire de coeur 1 1 Les recherches démontrent que la façon dont l enseignant s occupe de sa classe et fait travailler ses élèves a un effet direct

Plus en détail

MODULE 3 Arrêt des objectifs et stratégies

MODULE 3 Arrêt des objectifs et stratégies PLEINES VOILES VERS LE LEADERSHIP DE MARQUE GAGNER LA BATAILLE DES MARCHÉS Objectifs, stratégies et design de l offre Management stratégique du marketing expérientiel Dr Michel G. Langlois Professeur titulaire

Plus en détail

DECOUVRIR ET TESTER SON MARCHE. Conférence C5. 10 h30 11 h30

DECOUVRIR ET TESTER SON MARCHE. Conférence C5. 10 h30 11 h30 DECOUVRIR ET TESTER SON MARCHE Conférence C5 10 h30 11 h30 Conférence animée par : Florence OLIVIERI: Espace Entreprendre, CCI de Grenoble Témoignages de créateurs : Jean-Michel CERCLE Céline RENARD L

Plus en détail

L importance du marketing et du service à la clientèle

L importance du marketing et du service à la clientèle L importance du marketing et du service à la clientèle Attaquer de nouveaux marchés Jacques Duval, MBA «Rien n est plus important que le marketing.» «Le but ultime de toute entreprise est de recruter et

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION DU PLAN D AFFAIRES

GRILLE D EVALUATION DU PLAN D AFFAIRES GRILLE D EVALUATION DU PLAN D AFFAIRES GRILLE D ÉVALUATION DU PLAN D AFFAIRES 1. LECTURE DU PLAN D AFFAIRES Afin de guider les membres du comité aviseur dans l évaluation du projet global du candidat,

Plus en détail

FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE

FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE CONTACT Dominique PASSEPORT passeportperformances@gmail.com +33(0)6.03.77.83.59 www.passeportperformances.fr PRESENTATION Expérience

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 2 : Les mutations de la GRH 2.1 Un nouvel enjeu... 2 2.1.1 Les mutations se traduisent par des menaces sur les entreprises... 2 2.1.2 Les mutations pèsent sur les stratégies

Plus en détail

Les 12 leviers de croissance. Les 12 leviers de croissance. Pourquoi cet outil?

Les 12 leviers de croissance. Les 12 leviers de croissance. Pourquoi cet outil? Pourquoi cet outil? Le deuxième plan d orientations des Scouts et Guides de France «le groupe en mouvement» exprime une nouvelle vision d un mouvement appelé à se développer. Pour bâtir un monde meilleur,

Plus en détail

LA QVT : UNE STRATÉGIE A METTRE

LA QVT : UNE STRATÉGIE A METTRE 4 eme journée d étude régionale La Qualité de Vie au Travail, une dynamique au service de la performance sociale et Institutionnelle LA QVT : UNE STRATÉGIE A METTRE EN ŒUVRE AU SERVICE D UNE FINALITÉ ORGANISATIONNELLE

Plus en détail

ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME

ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME 1 LA FONCTION D AVS Différentes dimension de la fonction : affective de réassurance, technique d assistance, sociale de médiation (PUIG,

Plus en détail

EVOLUTION DU MARKETING

EVOLUTION DU MARKETING Résumé / Conférence de Gilles ROERICH Ecole Supérieure des Affaires (Grenoble) EVOLUTION DU MARKETING L approche actuelle du concept de marketing conduit à une remise en cause de certitudes passées : par

Plus en détail

Stimulus - Interne (Faim, fatigue, Sensation - Ouïe - Vue - Odorat - Toucher - Goût. Représentation de la réalité.

Stimulus - Interne (Faim, fatigue, Sensation - Ouïe - Vue - Odorat - Toucher - Goût. Représentation de la réalité. PARTIE 1 LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS DOSSIER 3 LA DYNAMIQUE COMPORTEMENTALE I LES SENSATIONS Un stimulus est une information reçue par l un des cinq organes sensoriels : l ouïe, la vue, l odorat, le

Plus en détail

STRATEGIE GLOBALE DE COMMUNICATION COMMERCIALE

STRATEGIE GLOBALE DE COMMUNICATION COMMERCIALE STRATEGIE GLOBALE DE COMMUNICATION COMMERCIALE MÉTHODOLOGIE DE MISE EN PLACE DE LA STRATÉGIE Le plan marketing Pour le lancement d un produit ou d un service, il faut respecter une méthodologie basée sur

Plus en détail

«La bonne gestion des bénévoles» par les associations

«La bonne gestion des bénévoles» par les associations «La bonne gestion des bénévoles» par les associations «Le recrutement et la gestion des bénévoles» un processus difficile! 1) «on ne recrute pas un bénévole on aide des personnes à s engager»! 2) «Un bénévole,

Plus en détail

STRATEGIES DE COMMUNICATION MARKETING

STRATEGIES DE COMMUNICATION MARKETING MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE D ENSEIGNEMENT STRATEGIES DE COMMUNICATION MARKETING

Plus en détail

Démarche stratégique de conquête d un marché. De l analyse de l Environnement et des enjeux. à la stratégie d offre

Démarche stratégique de conquête d un marché. De l analyse de l Environnement et des enjeux. à la stratégie d offre Démarche stratégique de conquête d un marché De l analyse de l Environnement et des enjeux à la stratégie d offre 2013 Confidentiel Démarche stratégique de conquête d un marché 1- L analyse de l Environnement

Plus en détail

Christophe BULTEL RC2C Nantes Consultant - Directeur conseil en communication

Christophe BULTEL RC2C Nantes Consultant - Directeur conseil en communication Communication & Développement Durable Accompagner les changements de comportement Christophe BULTEL RC2C Nantes Consultant - Directeur conseil en communication Agence indépendante et engagée Membre du

Plus en détail

KEYCOOPT System. Le Digital RH & l Humain. Mobilité interne & Recrutement externe par la Cooptation. Antoine Perruchot.

KEYCOOPT System. Le Digital RH & l Humain. Mobilité interne & Recrutement externe par la Cooptation. Antoine Perruchot. KEYCOOPT System Mobilité interne & Recrutement externe par la Cooptation Le Digital RH & l Humain Pascal Bornand pascal@keycoopt.com +33 (0)6 07 15 01 18 www.keycoopt.com Antoine Perruchot antoine@keycoopt.com

Plus en détail

OFPPT. Programme. d initiation à la démarche de création d entreprise

OFPPT. Programme. d initiation à la démarche de création d entreprise OFPPT Programme d initiation à la démarche de création d entreprise PROGRAMME DE FORMATION A LA CRÉATION D ENTREPRISES 1 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DES MODULES DE FORMATION... 2 AVANTAGES DU PROGRAMME

Plus en détail

Programme de Formation

Programme de Formation DE LA PLEINE CONSCIENCE DES 5 SENS A L IMAGE PERSONNELLE. PRESENTATION Favoriser la stimulation du toucher, de l ouïe, de la vue, de l odorat et du goût afin d atteindre, par la sensorialité, une relation

Plus en détail

Innover par le design

Innover par le design ESC Rennes School of Business La Cantine Numérique Rennaise Design : Design? Du design management au design produit Design et comportements de consommateurs Design et innovation Chiffres-clés Un cas de

Plus en détail

Catalogue de Formation 2016/2017Catalogue de Formation 2016/2017 Catalogue de Formation 2016/2017

Catalogue de Formation 2016/2017Catalogue de Formation 2016/2017 Catalogue de Formation 2016/2017 Catalogue de Formation 2016/2017Catalogue de Formation 2016/2017 Catalogue de Formation 2016/2017 Membre du SYCFI (Syndicat des Consultants Formateurs Indépendants), Yavanna adhère de ce fait à son code

Plus en détail

L agilité. l avantage différenciant pour vos négociateurs?

L agilité. l avantage différenciant pour vos négociateurs? L agilité l avantage différenciant pour vos négociateurs? La Dimension Couteau Suisse L Environnement Les Clés du Succès dans le poste La Maîtrise du Turn-Over Dimension «Couteau Suisse» En Clientèle -

Plus en détail

Extrait du référentiel Métiers de la Branche :

Extrait du référentiel Métiers de la Branche : OPIIEC OBSERVATOIRE PARITAIRE DES METIERS DE L, DE L INGENIERIE, DES ETUDES ET DU CONSEIL REFERENTIEL METIERS Extrait du référentiel Métiers de la Branche : Commercial Référentiel Métiers de la branche

Plus en détail

LE LEADERSHIP (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2013

LE LEADERSHIP (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2013 Fiche technique LE LEADERSHIP (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2013 TRAVAILLEURS SOCIAUX 1. UN LEADER? Tout le monde en est un. Chacun a des compétences et peut via celles- ci être «porteur d une vision»

Plus en détail

NOS OFFRES DE PRESTATIONS

NOS OFFRES DE PRESTATIONS CONSEIL SUPPLY CHAIN SERVICE CLIENT PERFORMANCE DES OPÉRATIONS Accélérateur de transformation WWW.CITWELL.COM Citwell est un cabinet de Conseil en Management, spécialiste de la Supply Chain, du Service

Plus en détail

Résumé de la matière : Introduction au Marketing

Résumé de la matière : Introduction au Marketing www.fsjes-agadir.info Résumé de la matière : Introduction au Marketing 1- Domaine d extension du marketing : Marketing politique : c est de promouvoir une candidature (les élections) Marketing public :

Plus en détail

Une marque de territoire pour l ile de Ré. Yohann Rippe Tourisme & Co 27 mars 2013

Une marque de territoire pour l ile de Ré. Yohann Rippe Tourisme & Co 27 mars 2013 + Une marque de territoire pour l ile de Ré Yohann Rippe Tourisme & Co 27 mars 2013 + La marque ile de Ré Une marque partagée par tous et inscrite dans un principe de qualité et de durabilité + avoir un

Plus en détail

à l adolescence et impact sur le développement des valeurs et l adoption de comportements (alimentaires)

à l adolescence et impact sur le développement des valeurs et l adoption de comportements (alimentaires) Enjeux développementaux d à l adolescence et impact sur le développement des valeurs et l adoption de comportements (alimentaires) Dominique Meilleur, MPs, PhD Psychologue clinicienne, Professeure adjointe,

Plus en détail

Thème 3: DE LA QUALITÉ A LA SATISFACTION DES CLIENTS

Thème 3: DE LA QUALITÉ A LA SATISFACTION DES CLIENTS Thème 3: DE LA QUALITÉ A LA SATISFACTION DES CLIENTS Adriana Buzdugan, lector, drd. Company LOGO Contenu: 1/ NATURE ET DÉTERMINANTS DE LA QUALITÉ 2/ LA SATISFACTION 3/ DÉFINIR UNE POLITIQUE DE QUALITÉ

Plus en détail

De la Marque Territoriale à la Marque Régionale Territoriale

De la Marque Territoriale à la Marque Régionale Territoriale 1 ere Journée de Recherche UMR CNRS 6240 LISA Projet DTDD PME et Territoire Enjeux et perspectives de la mise en réseau 12 juillet 2013 De la Marque Territoriale à la Marque Régionale Territoriale Quels

Plus en détail

MAITRE D'OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE MORTEAU OPERATION. étude de stratégie de développement touristique de territoire

MAITRE D'OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE MORTEAU OPERATION. étude de stratégie de développement touristique de territoire MAITRE D'OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE MORTEAU OPERATION étude de stratégie de développement touristique de territoire Cahier des Clauses techniques particulières ServiceResponsablede la Prestation

Plus en détail

Les clés du marketing. Carmen St-Denis, agr. Conseillère en transformation alimentaire 30 octobre 2013

Les clés du marketing. Carmen St-Denis, agr. Conseillère en transformation alimentaire 30 octobre 2013 Carmen St-Denis, agr. Conseillère en transformation alimentaire Le couple produit-marché est au cœur de la démarche. Plan de la présentation 1. Bien s informer 2. Identifier les opportunités et bien positionner

Plus en détail

L'engagement des collaborateurs, levier indispensable de la satisfaction client

L'engagement des collaborateurs, levier indispensable de la satisfaction client L'engagement des collaborateurs, levier indispensable de la satisfaction client [Conférence #conext 2016] Mitonnez votre relation client AGENCE DE MARKETING RELATIONNEL & COMPORTEMENTAL QUI SOMMES-NOUS?

Plus en détail

Nos expert Premium Spécialistes, consultants opérationnels reconnus dans leur domaine

Nos expert Premium Spécialistes, consultants opérationnels reconnus dans leur domaine Développement personnel... Comme mieux se connaître... Comme facilitateur de bien vivre dans son quotidien professionnel et personnel... Comme mobiliser ses compétences et son potentiel... Comme être soi

Plus en détail

MARKETING STRATEGIQUE

MARKETING STRATEGIQUE MARKETING STRATEGIQUE Élaboration d un plan Marketing 1 Élaboration d un plan Marketing ANALYSE-DIAGNOSTIC ET FORMULATION DES OBJECTIFS (SWOT Strengths / Weaknesses, Opportunities / Threats) Analyse externe

Plus en détail

UNE VISION À 360 DE L ÉCOUTE CLIENT AU SERVICE DU SUCCÈS ET QUANTITATIVES SUR MESURE DE VOTRE MARQUE ÉTUDES QUALITATIVES

UNE VISION À 360 DE L ÉCOUTE CLIENT AU SERVICE DU SUCCÈS ET QUANTITATIVES SUR MESURE DE VOTRE MARQUE ÉTUDES QUALITATIVES UNE VISION À 60 DE L ÉCOUTE CLIENT AU SERVICE DU SUCCÈS DE VOTRE MARQUE ÉTUDES QUALITATIVES ET QUANTITATIVES SUR MESURE P A R T N E R S Études et Conseils en Actions Marketing MONIQUE LANDRIOT DIRECTRICE

Plus en détail

Les objectifs de la stratégie de communication. Ils se déterminent à partir des objectifs stratégiques de l'entreprise, en établissant un diagnostic.

Les objectifs de la stratégie de communication. Ils se déterminent à partir des objectifs stratégiques de l'entreprise, en établissant un diagnostic. Les objectifs de la stratégie de communication Ils se déterminent à partir des objectifs stratégiques de l'entreprise, en établissant un diagnostic. Le diagnostic se détermine en utilisant une méthode

Plus en détail

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac Programme éducatif Garderie École Marie-Clarac 1 PROGRAMME ÉDUCATIF 1.1 Orientations générales de l établissement Permettre aux enfants de 3-4 ans de vivre dans un milieu chaleureux et stimulant afin qu

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir!

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! PROJET ÉDUCATIF 20 15 20 20 - Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! Table des matières Présentation du projet éducatif et de la mission de l école...2 Description sommaire de l école et de

Plus en détail

Références LES CLÉS DE L AUTONOMIE. Modèles et processus d accompagnement. Préface de Vincent Lenhardt. Inclus cas commentés. Stéphanie Desfontaines

Références LES CLÉS DE L AUTONOMIE. Modèles et processus d accompagnement. Préface de Vincent Lenhardt. Inclus cas commentés. Stéphanie Desfontaines Stéphanie Desfontaines Stéphane Montier Préface de Vincent Lenhardt Références LES CLÉS DE L AUTONOMIE Modèles et processus d accompagnement, 2012 ISBN : 978-2-212-55388-8 Inclus cas commentés Sommaire

Plus en détail

Vos produits et services évoluent constamment. Et votre personnel? Quelques solutions concrètes.

Vos produits et services évoluent constamment. Et votre personnel? Quelques solutions concrètes. Déléguez l organisation de votre formation Vos produits et services évoluent constamment. Et votre personnel? Quelques solutions concrètes. CULTIVEZ VOS VALEURS PAR LA FORMATION Murielle Girardin FENV

Plus en détail

Manager aujourd'hui. Notes personnelles. Manager aujourd hui. Les rôles du manager. Les fondements de l autorité. Page 1

Manager aujourd'hui. Notes personnelles. Manager aujourd hui. Les rôles du manager. Les fondements de l autorité. Page 1 Manager aujourd'hui Notes personnelles Manager aujourd hui Les rôles du manager Les fondements de l autorité Les styles de management Les qualités requises Les dimensions du management commercial 1 Les

Plus en détail

Témoignage. au collaborateur-acteur» Bertrand Barth é l e m y, DRH Tr a n s d e v I l e de France. Un des leaders mondiaux de la mobilité

Témoignage. au collaborateur-acteur» Bertrand Barth é l e m y, DRH Tr a n s d e v I l e de France. Un des leaders mondiaux de la mobilité Témoignage «La DRH face au collaborateur-acteur» Bertrand Barth é l e m y, DRH Tr a n s d e v I l e de France Un des leaders mondiaux de la mobilité Dans 20 pays sur 5 continents Un Chiffre d Affaire de

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION METIER EN MICROFINANCE POUR L ANNEE 2016 CONTEXTE METHODES PEDAGOGIQUES SUIVI PERSONNALISE DURÉE

PROGRAMME DE FORMATION METIER EN MICROFINANCE POUR L ANNEE 2016 CONTEXTE METHODES PEDAGOGIQUES SUIVI PERSONNALISE DURÉE PUBLIC CIBLE CHEFS D AGENCE INTERVENANT S Animé par : Des consultants experts spécialistes dans la gestion des IMF et issus du secteur financier décentralisé. Des experts de Global Business Group spécialisés

Plus en détail

I) Le Quizz HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. III) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le Quizz HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. III) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY 22/06/2016 1 I) Le Quizz II) Le contexte III) Le programme I) Le Quizz VRAI OU FAUX? Améliorer la fidélité de mes clients c est avant tout développer mon chiffre d affaires. I) Le Quizz Améliorer la fidélité

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION AU TUTORAT 2012

OFFRE DE FORMATION AU TUTORAT 2012 OFFRE DE FORMATION AU TUTORAT 2012 «De l analyse de la compétence à la construction du parcours de formation» 2 jours 2 sessions : J 15 mars et J 22 mars 2012 ou Ma 16 oct et Ma 23 oct 2012 «Former efficacement

Plus en détail

Stratégies et Politiques Marketing. Plan de cours. Introduction générale 21/03/2008. Cours de marketing - IntroductionChristophe Benavent

Stratégies et Politiques Marketing. Plan de cours. Introduction générale 21/03/2008. Cours de marketing - IntroductionChristophe Benavent Stratégies et Politiques Marketing Cours général de Marketing Christophe Professeur à Paris X http://christophe.benavent.free.fr christophe.benavent@univ-pau.fr Plan de cours Introduction Structure et

Plus en détail

LA FIDÉLISATION DES COLLABORATEURS ENJEUX ET PISTES DE RÉFLEXION

LA FIDÉLISATION DES COLLABORATEURS ENJEUX ET PISTES DE RÉFLEXION LA FIDÉLISATION DES COLLABORATEURS ENJEUX ET PISTES DE RÉFLEXION Turn Over : chiffres et enjeux L intégration, première étape de la fidélisation Le développement professionnel, levier de motivation et

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PORTEUR DE PROJET PROJET. Nom : Prénom : Adresse : Tel : Activité principale: Nom commercial de l entreprise : Domiciliation :

PLAN D AFFAIRE PORTEUR DE PROJET PROJET. Nom : Prénom : Adresse : Tel : Activité principale: Nom commercial de l entreprise : Domiciliation : PLAN D AFFAIRE Nom : PORTEUR DE PROJET Prénom : Adresse : Tel : Activité principale: PROJET Nom commercial de l entreprise : Domiciliation : Date prévue de démarrage : Structure juridique : 1/10 SOMMAIRE

Plus en détail

Table des matières. Avant- propos 1. Introduction 3. Chapitre 1 n Les enjeux de la satisfaction et de la fidélité client 11

Table des matières. Avant- propos 1. Introduction 3. Chapitre 1 n Les enjeux de la satisfaction et de la fidélité client 11 Avant- propos 1 Introduction 3 Le mot «client» est-il un gros mot? 4 Les grandes définitions 4 La satisfaction 4 Les attentes 5 La fidélité 6 La mesure de la fidélité 6 Clients et produits d aujourd hui

Plus en détail

L importance du Facteur Humain dans une Démarche Qualité

L importance du Facteur Humain dans une Démarche Qualité L importance du Facteur Humain dans une Démarche Qualité Bernadette Jouguet Institut de Recherches sur la Catalyse et l Environnement de Lyon Plan Introduction Eléments essentiels au succès d une démarche

Plus en détail

Stratégie de communication

Stratégie de communication Stratégie de communication Stratégie de communication Auditer, définir la stratégie et organiser votre service br> 2 jours (14 heures) Journée complémentaire : 900 euros 2 Jours + Journée complémentaire

Plus en détail

BAROMÈTRE HYGIÈNE ET SOIN BÉBÉ. Un étude en souscription proposée par l IDM

BAROMÈTRE HYGIÈNE ET SOIN BÉBÉ. Un étude en souscription proposée par l IDM BAROMÈTRE HYGIÈNE ET SOIN BÉBÉ Un étude en souscription proposée par l IDM SOMMAIRE 2 Objectifs 3 Notre méthodologie 6 Résultats - Livrables 9 Budget et planning 12 Les atouts de l IDM 15 p. 3 Objectifs

Plus en détail

PLA- QUETTE COMMER- CIALE

PLA- QUETTE COMMER- CIALE PLA- QUETTE COMMER- CIALE JUNIOR COMMUNICATION LA JUNIOR ENTREPRISE DU CELSA, SPÉCIALISTE EN EXPÉRIENCE DE MARQUE Fondée en juin 1986, Junior Communication met au service des entreprises et des institutions

Plus en détail

Atelier 2.0. Familiarisation au commerce électronique. Comment transformer mon entreprise à l aide

Atelier 2.0. Familiarisation au commerce électronique. Comment transformer mon entreprise à l aide Atelier 2.0 Familiarisation au commerce électronique Comment transformer mon entreprise à l aide du e-commerce Qui suis-je? Mon entreprise? Mes attentes? 3,5 heures pour : 1. Comprendre l impact du Web

Plus en détail

FORMATION. «MANAGEMENT DES HOMMES PAR LE COACHING et LA CREATIVITE».

FORMATION. «MANAGEMENT DES HOMMES PAR LE COACHING et LA CREATIVITE». FORMATION AU «MANAGEMENT DES HOMMES PAR LE COACHING et LA CREATIVITE». Avant-propos : Ce cours est adressé à tous ceux qui souhaitent découvrir et approfondir le vaste domaine que représente le Management

Plus en détail

Psychologie du comportement du consommateur

Psychologie du comportement du consommateur Psychologie du comportement du Partie I : Marché et Consommateurs Qu est-ce que le comportement du? Impact des s sur la stratégie marketing Impact du marketing sur les s Ethique Marketing et politique

Plus en détail

Coordinateur technique

Coordinateur technique Coordinateur technique Responsable d un projet technique (avec ou sans responsabilités hiérarchiques) ou adjoint technique. Statut TECHNICIEN. BTS, DUT ou niveau équivalent par la formation continue et/ou

Plus en détail

Réalisé par : Kafaf KHEYILI Hind LOMO Ikram OUAKRIM Souad OURRARHI

Réalisé par : Kafaf KHEYILI Hind LOMO Ikram OUAKRIM Souad OURRARHI Réalisé par : Kafaf KHEYILI Hind LOMO Ikram OUAKRIM Souad OURRARHI artie I : Notions et contextes I - La diversité culturelle dans l'entreprise II - L'équipe interculturelle artie II : Le management interculturel

Plus en détail

DONNEZ DE LA DIMENSION A VOTRE TALENT. Cabinet conseil en stratégie de communication & accompagnement de dirigeants

DONNEZ DE LA DIMENSION A VOTRE TALENT. Cabinet conseil en stratégie de communication & accompagnement de dirigeants +33 (0)9 80 87 84 40 DONNEZ DE LA DIMENSION A VOTRE TALENT Cabinet conseil en stratégie de communication & accompagnement de dirigeants www.groupeepc.com D o n n e z d e la d i m e n s io n à v o t re

Plus en détail

III. La communication au cœur du développement de votre entreprise

III. La communication au cœur du développement de votre entreprise III. La communication au cœur du développement de votre entreprise L efficience entrepreneuriale tient beaucoup à la manière dont les dirigeants maîtrisent l art de valoriser, en interne et en externe,

Plus en détail

Améliorer la performance de votre entreprise

Améliorer la performance de votre entreprise Sous la direction de Daniel Bacqueroët et Thierry Luthi Améliorer la performance de votre entreprise 70 recommandations concrètes, 2011 ISBN : 978-2-212-55200-3 SOMMAIRE Avant-propos Le financier d entreprise,

Plus en détail

Etude EMA : Marketing attitude BtoB 2016

Etude EMA :  Marketing attitude BtoB 2016 Etude EMA : Email Marketing attitude BtoB 2016 SOMMAIRE I. Objectifs de l étude II. Méthodologie III. Répartition des répondants IV. Usage général de l email professionnel V. Leviers et freins de l email

Plus en détail

Les objectifs de formation en éducation artistique et culturelle PEAC

Les objectifs de formation en éducation artistique et culturelle PEAC Les objectifs de formation en éducation artistique et culturelle PEAC BO n 28 du 9 juillet 2015 1- Grands objectifs de formation et repères de progression associés pour construire le parcours d Education

Plus en détail

Thème : Intégration du marketing social dans les programmes de promotion du produit «Made in Alegria»

Thème : Intégration du marketing social dans les programmes de promotion du produit «Made in Alegria» Journée d'information portant sur la thématique "Consommons Algérien" Thème : Intégration du marketing social dans les programmes de promotion du produit «Made in Alegria» Présentation : M. Kamal KHEFFACHE,

Plus en détail

COMPETENCES DE L ELEVE : DEVENIR AUTONOME

COMPETENCES DE L ELEVE : DEVENIR AUTONOME Se construire une attitude d élève affective et relationnelle COMPETENCES DE L ELEVE : DEVENIR AUTONOME organisationnelle cognitive Se construire une attitude d élève Comprendre la fonction de l école

Plus en détail

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE Comité régional aquitain d'éducation pour la santé A Q U I T A I N E - G I R O N D E 2010 EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE FORMATIONS «REPÈRES» o Concevoir et animer une séance de prévention autour d

Plus en détail

CLASSIFICATION HIERARCHIQUE DES BESOINS

CLASSIFICATION HIERARCHIQUE DES BESOINS CLASSIFICATION HIERARCHIQUE DES BESOINS Maslow dans le monde du test: comment répondre aux besoins d une équipe de test Lahossaine El Khaloui Qui suis-je? Lahossaine El Khaloui Directeur des opérations

Plus en détail

Acord Catalogue des formations

Acord Catalogue des formations Acord Leadership Connaître les défis du leader La mission et la vision 4 32 CHF 1'800.00 Base Appliquer les styles de leadership Les défis des entreprises et des leaders Vivre la dynamique de l'équipe

Plus en détail

Du management DU talent au management DES talents

Du management DU talent au management DES talents Du management DU talent au management DES talents Michel FOURMY, Expert en management du capital humain François GUILLAUME, Chef de marché SIRH TALENTIA SOFTWARE Le Talent c est quoi? Talent de quoi parle

Plus en détail

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE Comité régional aquitain d'éducation pour la santé A Q U I T A I N E - G I R O N D E 2008 EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE Catalogue Formations - Méthodologie de projet - Outils pédagogiques - Formations

Plus en détail

La QVT en quelques mots Qualité de Vie au Travail

La QVT en quelques mots Qualité de Vie au Travail La QVT en quelques mots Qualité de Vie au Travail!! Définition :!! s exprimer et agir sur leurs conditions de travail!! Pourquoi QVT aujourd hui!! Lien travail/ hors travail!! Lien économie/ performance/

Plus en détail

BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO-EDUCATIF : STAGE D IMMERSION

BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO-EDUCATIF : STAGE D IMMERSION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BACHELIER

Plus en détail

Politique de produit. Produits nouveaux. Introduction 21/03/2008 1

Politique de produit. Produits nouveaux. Introduction 21/03/2008 1 Politique de produit Christophe Benavent 21/03/2008 1 Introduction La gestion des produits nouveaux Gestion de la qualité La gestion des marques La gamme Les services 21/03/2008 Http://christophe.benavent.free.fr

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Mettre en relation les demandeurs d emploi suivis par le Plie avec le potentiel d offres des entreprises

FICHE DE POSTE. Mettre en relation les demandeurs d emploi suivis par le Plie avec le potentiel d offres des entreprises Bordeaux, le 29 juin 2015 FICHE DE POSTE Intitulé de poste : Chargé de Relations Entreprises Plie FONCTION Assurer un soutien à la recherche d emploi, repérer les besoins du public et les traduire pour

Plus en détail

Procédure de validation des acquis pour le «Module 2» :

Procédure de validation des acquis pour le «Module 2» : Procédure de validation des acquis pour le «Module 2» : Formation à l accompagnement de démarche en bilan-portfolio en groupe et / ou en individuel Principe de la procédure de validation Une personne peut

Plus en détail

Guide sur l éthique du personnel de Retraite Québec

Guide sur l éthique du personnel de Retraite Québec 1 Table des matières Préambule... 3 1. Les valeurs... 4 2. L éthique... 5 2.1. Définition... 5 2.2. Le dilemme éthique... 5 2.3. La démarche éthique : mode d emploi... 6 3. L organisation de l éthique

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Annexe 1 de l arrêté du 20 juin 2007, Journal Officiel n 168 du 7 juillet 2007. Contexte de l intervention Le moniteur-éducateur

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management ICF Monaco 9 av président Kennedy 98000 Monaco 00 377 97 97 95 77 www.icfmonaco.com 1 Index 1. Optimiser les Entretiens Professionnels... 3 2. Les Soft- Skills au Service d un Recrutement

Plus en détail

Déroulement de l atelier

Déroulement de l atelier Déroulement de l atelier Définition des termes. Présentation des constats. Échange d idées (partage et discussion). Consensus sur des solutions à mettre en place. La parole sera à vous. Remercier, reconnaître

Plus en détail

La gestion des connaissances dans le secteur public: Constats et observations

La gestion des connaissances dans le secteur public: Constats et observations La gestion des connaissances dans le secteur public: Constats et observations Natalie Rinfret, Ph.D. & Lilly Lemay, Ph.D. Séminaire sur la gestion et le transfert des connaissances Partenariat ENAP - CEFRIO

Plus en détail

Augmenter vos ventes par le marketing numérique. une initiative de

Augmenter vos ventes par le marketing numérique. une initiative de Augmenter vos ventes par le marketing numérique une initiative de plan de la présentation Pourquoi être présent sur le numérique? 2. Les outils en marketing numérique 3. Comment utiliser les outils? 4.

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

exposé n1: La démarche marketing Notion de stratégie et stratégie marketing

exposé n1: La démarche marketing Notion de stratégie et stratégie marketing exposé n1: La démarche marketing Notion de stratégie et stratégie marketing Introduction plan I. La démarche marketing 1. Marketing d études 2. Marketing stratégique 3. Marketing opérationnel II. La notion

Plus en détail

Nom du/de la participant(e)

Nom du/de la participant(e) Publicité Nom du/de la participant(e) Connaissances/ certaine grande d une d une du d une certaine d une grande du (concepts, s du du du tout à fait idées, opinions, remarquables information) Réflexion

Plus en détail

SÉQUENCE N 3 SEGMENTATION ET CIBLAGE

SÉQUENCE N 3 SEGMENTATION ET CIBLAGE SÉQUENCE N 3 SEGMENTATION ET CIBLAGE 1- DEFINITIONS La segmentation est une méthode de découpage du marché (ou d'individus) en sous-ensembles appelés segments (ou groupes de consommateurs) distincts et

Plus en détail

Projets et Formations

Projets et Formations Management pour cadres de santé et dirigeants Projets et Formations Spécialiste Santé Projets & Formations Propose des formations concrètes, parfaitement adaptées au contexte de l institution et en adéquation

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

Cycle Maîtrise. Niveau 1 2 3

Cycle Maîtrise. Niveau 1 2 3 Personnel d encadrement ayant déjà une première expérience du management d équipe ou jeune technicien choisi par l entreprise sur son potentiel de futur agent de maîtrise. Correspond à l encadrement de

Plus en détail