E02 - Évaluation et prévention de la maladie thromboembolique veineuse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E02 - Évaluation et prévention de la maladie thromboembolique veineuse"

Transcription

1 E02 E02 Évaluation et prévention de la maladie thromboembolique veineuse. I n t r o d u c t i o n L évaluation du risque thromboembolique veineux doit être systématique pour tout patient, hospitalisé ou à domicile, médical ou chirurgical. Elle doit aboutir à la décision de mettre en route, ou non, une prophylaxie de la maladie veineuse thromboembolique, en tenant compte aussi du risque hémorragique. Le clinicien doit alors répondre à plusieurs questions : quels moyens utiliser? pour quelle durée? Si les facteurs de risque veineux thromboemboliques transitoires (situation à laquelle est confronté le patient, cf T ) et permanents (propres au patient, cf T2) sont actuellement relativement bien identifiés, leur association pour classer le patient en fonction du degré de risque reste difficile, voire empirique. T Facteurs étiologiques de la maladie thromboembolique veineuse a Facteurs transitoires (situations à risque) Chirurgie : Orthopédie Arthroscopie du genou Abdominale lourde Neurochirurgie Traumatologie : Fractures, contusions, entorses Obstétrique: Immobilisation : Grossesse Accouchement Césarienne Postpartum Avortement Alitement Paralysie Immobilisation plâtrée Voyages

2 E02 2 T2 Facteurs étiologiques de la maladie thromboembolique veineuse b Facteurs permanents (liés au sujet) Age : risqué progressivement croissant Thrombophilies constitutionnelles : Déficits en antithrombine, protéine C et protéine S Mutation Leiden du facteur V Mutation 2020 du gène de la prothrombine Élévation facteur VIII coagulant Hyperhomocystéinémie Antécédent familial de MTE Thrombophilies acquises : Syndrome des antiphospholipides Syndrome néphrotique Antécédent personnel de MTE Cancers et leucémies, syndromes myéloprolifératifs, dysglobulinémies Maladies inflammatoires : Infections chroniques Entéropathies inflammatoires Behçet Lupus Buerger Médicaments : Œstroprogestatifs Syndrome d hyperstimulation ovarienne Traitement hormonal substitutif de la ménopause Nolvadex Chimiothérapies Maladies cardiovasculaires : Infarctus du myocarde Insuffisance cardiaque Cœur pulmonaire chronique Artériopathie décompensée Moignon d amputation Insuffisance veineuse chronique Compression veineuse: Syndrome de Cockett Syndrome du soléaire Obésité (IMC > 30)

3 E02 3 T3 Risque thromboembolique veineux chez les patients chirurgicaux sans prophylaxie Niveau de risque TVP distales TVP EP proximales cliniques EP fatales Faible risque Chirurgie mineure et patients < 40 ans sans autre FR Risque modéré Chirurgie mineure avec autre FR Chirurgie nonmajeure et patients de 4060 ans sans autre FR Chirurgie majeure et patients < 40 ans sans autre FR Risque élevé Chirurgie nonmajeure et patients de plus de 60 ans ou avec autre FR Risque très élevé Chirurgie majeure et patients > 40 ans avec antécédents de MTEV. Cancer ou thrombophilie biologique. Prothèse totale de hanche ou du genou. Fracture de hanche, traumatisme majeur, traumatisme médulaire 2% 0,4% 0,2% 0,002 % 0 à 20% 2 à 4% à 2% 0, à 0,4% 20 à 40 % 4 à 8% 2 à 4% 0,4 à % 40 à 80 % 0 à 20 % 4 à 0 % 0,2 à 5% T4 TVP observées dans les séries contrôles des études de prophylaxie chez des patients médicaux Patients hospitalisés pour TVP observées (phlébographie) Intervalle de confiance 95 % Infarctus du myocarde 24 % 8 à 30% Accident vasculaire cérébral constitué 55 % 49 à 60% Autres situations médicales aiguës 6 % 3 à 9 % 2. P r é v e n t i o n e n m é d e c i n e L étude MEDENOX en 999 a permis de préciser les situations à risque. L enoxaparine (Lovenox 40 mg une fois par jour), a obtenu l AMM pour prévenir la MTE dans l insuffisance cardiaque congestive, l insuffisance respiratoire aiguë et dans des

4 E02 4 pathologies aiguës infectieuses, rhumatismales ou inflammatoires digestives associées à un facteur de risque intrinsèque. Il s agissait d une population à risque modéré. Les facteurs intrinsèques pris en compte dans MEDENOX comprenaient l âge (> 75 ans), un cancer, un antécédent thromboembolique veineux, l obésité, les varices, un traitement hormonal (en dehors des traitements substitutifs de la ménopause), l insuffisance cardiaque ou respiratoire chronique. 3. P r é v e n t i o n e n m i l i e u c h i r u r g i c a l C est le milieu où les études sont les plus nombreuses et les recommandations les mieux codifiées en fonction du type d intervention (cf chap E04, T4 et T5). T5 Schéma d administration en chirurgie à risque thromboembolique modéré Posologie/24 h Clivarine 432 UI antixa Fragmine 2500 UI antixa Fraxiparine 2850 UI antixa Innohep 2500 UI antixa* * Lovenox si le patient est à risque 2000 élevé: UI antixa 3500 Délai entre injection préopératoire et chirurgie 2 à 4 h Nombre d injections/24 h T6 Schéma d administration en chirurgie à risque thromboembolique élevé Posologie/24 h Délai entre injection Nombre d injections/ h Clivarine UI antixa Fragmine UI antixa (demidose) ou Fraxiparine 38 UI antixa/kg puis 57 UI/kg à J4 Innohep UI antixa Lovenox UI antixa 4 h (demidose) ou

5 E M o y e n s p h y s i q u e s d e p r é v e n t i o n Les moyens physiques, non pharmacologiques, sont représentés par la compression pneumatique intermittente, les bas de contention dits "antithromboses", la mobilisation passive et active dès que possible (mobilisation et déambulation précoces) ainsi que la kinésithérapie respiratoire. Ils sont les seuls moyens utilisables en cas de risque hémorragique important. Alors que leur efficacité est largement démontrée, il est regrettable qu'ils ne soient pas plus souvent appliqués soit comme seul moyen prophylactique en cas de risque faible, soit en complément des antithrombotiques en cas de risque modéré ou fort. La contention élastique correctement utilisée est démontrée non seulement efficace mais également réductrice de coût. Il est aussi démontré que la réduction du risque thromboembolique est plus importante avec l'association contention et traitement antithrombotique qu'avec la seule prophylaxie antithrombotique. 5. Q u e s t i o n s n o n r é s o l u e s La durée de la prophylaxie: elle doit bien entendu couvrir la période d hospitalisation ou d immobilisation mais il est recommandé, tout au moins en postchirurgical lourd, de maintenir la prophylaxie six semaines. La question reste entière pour les patients médicaux. Les autres moyens : les AVK peuvent être utilisés dans la prévention au long cours (chambre implantable chez le cancéreux) voire en chirurgie orthopédique. L aspirine ne peut actuellement être préconisée.

6 E S u r v e i l l a n c e Tout traitement héparinique nécessite une surveillance des plaquettes au moins deux fois par semaine. Les recommandations récentes de l Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé n autorisent plus l utilisation des HBPM en traitement préventif dans l insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min calculée par la formule de Cockcroft) et mettent en garde sur le risque hémorragique inhérent à certaines situations (sujet âgé, insuffisant rénal, traitement prolongé audelà de 0 jours, nonrespect des modalités thérapeutiques conseillées).

THROMBOPROPHYLAXIE EN MILIEU CHIRURGICAL EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL DE SETTAT / MAROC. Belaid ELFAKIRI SEANCE JEUNES MEDECINS VASCULAIRES JIFA 2016

THROMBOPROPHYLAXIE EN MILIEU CHIRURGICAL EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL DE SETTAT / MAROC. Belaid ELFAKIRI SEANCE JEUNES MEDECINS VASCULAIRES JIFA 2016 THROMBOPROPHYLAXIE EN MILIEU CHIRURGICAL EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL DE SETTAT / MAROC Belaid ELFAKIRI SEANCE JEUNES MEDECINS VASCULAIRES JIFA 2016 MALADIE THROMBO EMBOLIQUE VEINEUSE : CONSTAT DE SANTÉ PUBLIQUE

Plus en détail

THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES

THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES P. Edelman Club de Périfoetologie - 38, rue Beaujon 75008 Paris Extrait des Recommandations : Textes long et

Plus en détail

Maladie veineuse thrombo-embolique : Quelle durée d anticoagulation? Dr Loig Varron Soirée Médicale 21 Novembre 2013

Maladie veineuse thrombo-embolique : Quelle durée d anticoagulation? Dr Loig Varron Soirée Médicale 21 Novembre 2013 Maladie veineuse thrombo-embolique : Quelle durée d anticoagulation? Dr Loig Varron Soirée Médicale 21 Novembre 2013 Introduction Incidence annuelle des thromboses veineuses : 1/1000 Embolie pulmonaire

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 29 septembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 29 septembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 29 septembre 2004 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par avis de renouvellement du 1 juin 2000

Plus en détail

Prévention de la thrombose Traitement de la thrombose. Simplement Clexane

Prévention de la thrombose Traitement de la thrombose. Simplement Clexane Prévention de la thrombose Traitement de la thrombose Simplement Clexane Prévention de la thrombose veineuse profonde Patient à risque élevé 1x/jour Chirurgie orthopédique majeure 1, 2 au moins 5 semaines

Plus en détail

Les HBPM. Gestion pendant la grossesse. D. Chassard Hôtel Dieu Lyon

Les HBPM. Gestion pendant la grossesse. D. Chassard Hôtel Dieu Lyon Les HBPM Gestion pendant la grossesse D. Chassard Hôtel Dieu Lyon Modifications coagulation Augmentation Filtration Rénale Augmentation Volume Plasmatique Augmentation poids Gène retour veineux Normalisation

Plus en détail

B08 - CAT devant une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs

B08 - CAT devant une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs B08-1 B08 - CAT devant une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs 1. I n t r o d u c t i o n La thrombose veineuse profonde (TVP) des membres inférieurs est indissociable de sa complication

Plus en détail

Point sur les HBPM et rappel des règles d utilisation des HBPM Message destiné aux professionnels de santé

Point sur les HBPM et rappel des règles d utilisation des HBPM Message destiné aux professionnels de santé 23 avril 2008 Point sur les HBPM et rappel des règles d utilisation des HBPM Message destiné aux professionnels de santé Rappel du contexte Des effets indésirables graves (notamment de nature allergique)

Plus en détail

Inspiré de VTE, Thrombophilia, Antithrombotic Therapy, and Pregnancy. CHEST 2012.

Inspiré de VTE, Thrombophilia, Antithrombotic Therapy, and Pregnancy. CHEST 2012. GROUPE HOSPITALIER PITIE SALPETRIERE Service de gynécologie Obstétrique Professeur DOMMERGUES Auteurs : Jacky NIZARD (GO) Danièle VAUTHIER-BROUZES (GO) Annick ANKRI (Hémostase) Isabelle MARTIN-TOUTAIN

Plus en détail

Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie-Obstétrique EHS El.Bouni - Annaba.

Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie-Obstétrique EHS El.Bouni - Annaba. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie-Obstétrique EHS El.Bouni - Annaba. Définitions une prédisposition accrue à développer des thromboses. * Héréditaire (due à une baisse des inhibiteurs de la coagulation

Plus en détail

Maladies thromboemboliques dans un service de Médecine Interne A HAMADENE, ET COLL A BERRAH CHU BAB EL OUED

Maladies thromboemboliques dans un service de Médecine Interne A HAMADENE, ET COLL A BERRAH CHU BAB EL OUED Maladies thromboemboliques dans un service de Médecine Interne A HAMADENE, ET COLL A BERRAH CHU BAB EL OUED Introduction Les accidents thromboemboliques peuvent émailler l évolution de nombreuses affections

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 24 avril 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 24 avril 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANCAISE AVIS DE LA COMMISSION 24 avril 2002 Examen du dossier des spécialités inscrites pour un durée de cinq ans par avis de renouvellement à compter du 28 octobre

Plus en détail

INTRODUCTION - HISTORIQUE

INTRODUCTION - HISTORIQUE Dr Nairouz Ghannouchi Jaafoura, Pr Fethi Bahri Service de médecine interne et maladies infectieuses CHU Hached (Sousse) Conférence présentée à la 7 ème journée de médecine d urgence du centre, 10 mars

Plus en détail

PREVENTION THROMBOEMBOLIQUE APRES CESARIENNE RISQUE CESARIENNE TRAITEMENT PROPHYLACTIQUE

PREVENTION THROMBOEMBOLIQUE APRES CESARIENNE RISQUE CESARIENNE TRAITEMENT PROPHYLACTIQUE PREVENTION THROMBOEMBOLIQUE APRES CESARIENNE RISQUE CESARIENNE TRAITEMENT PROPHYLACTIQUE MINEUR MINEUR Césarienne sans facteur de risque ou 1 facteur mineur Age >35 ans ; Obésité (IMC > 30 ou poids > 80kg)

Plus en détail

Héparine Bas Poids Moléculaire (HBPM)

Héparine Bas Poids Moléculaire (HBPM) Page 1 sur 5 Décembre 2011 VERSION N 02 I. DÉFINITION Modalités de prescription, de préparation et d administration d un traitement anticoagulant par HEPARINE BAS POIDS MOLECULAIRE (HBPM) II. OBJECTIFS

Plus en détail

Traitement an*coagulant en chirurgie gynécologique. J.- C. Mangin Tours - 21 juin 2012

Traitement an*coagulant en chirurgie gynécologique. J.- C. Mangin Tours - 21 juin 2012 Traitement an*coagulant en chirurgie gynécologique J.- C. Mangin Tours - 21 juin 2012 3 situa*ons cliniques Préven*on de la MTEV en chirurgie gynécologique Prise en charge péri- opératoire des pa*entes

Plus en détail

Prophylaxie de la maladie thrombo-embolique veineuse pendant la grossesse

Prophylaxie de la maladie thrombo-embolique veineuse pendant la grossesse Prophylaxie de la maladie thrombo-embolique veineuse pendant la grossesse Un des objectifs du «Thrombosis Guidelines Group of the BSTH (Belgian Society on Thrombosis and Haemostasis) and the BWGA (Belgian

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 07 février Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans

AVIS DE LA COMMISSION. 07 février Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 07 février 2001 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois

Plus en détail

Compression médicale et femme enceinte

Compression médicale et femme enceinte Compression médicale et femme enceinte SYMPOSIUM SIGVARIS RISQUE VEINEUX THROMBO-EMBOLIQUE PENDANT LA GROSSESSE ET LE POST- PARTUM EPIDEMIOLOGIE ANALYSE DU RISQUE Dr Michèle CAZAUBON Angéiologue Secrétaire

Plus en détail

MALADIE THROMBOEMBOLIQUE VEINEUSE PÉRI OPÉRATOIRE. Al saint-pol CCA anesthésie orthopédie Octobre 2013

MALADIE THROMBOEMBOLIQUE VEINEUSE PÉRI OPÉRATOIRE. Al saint-pol CCA anesthésie orthopédie Octobre 2013 MALADIE THROMBOEMBOLIQUE VEINEUSE PÉRI OPÉRATOIRE Al saint-pol CCA anesthésie orthopédie Octobre 2013 FACTEURS DE RISQUE Facteurs de risque Mécanisme de formation d une thrombose veineuse profonde La

Plus en détail

Recommandations formalisées d experts. Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire. Actualisation 2011

Recommandations formalisées d experts. Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire. Actualisation 2011 Recommandations formalisées d experts Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire Actualisation 2011 NOM DE LA PRESENTATION 1 Facteurs de risque de MTEV Les recommandations concernant

Plus en détail

Utilisation des héparines de bas poids moléculaire dans des situations cliniques controversées

Utilisation des héparines de bas poids moléculaire dans des situations cliniques controversées CURRICULUM Forum Med Suisse N o 45 5 novembre 2003 1074 Utilisation des héparines de bas poids moléculaire dans des situations cliniques controversées Actualisation et extension de prises de position d

Plus en détail

Fiche mémo Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire

Fiche mémo Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire Fiche mémo Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire Juillet 2013 Cette fiche mémo fait partie d un ensemble de fiches mémo concernant la et complète plusieurs documents sur ce thème produits

Plus en détail

THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE TVP - PHLEBITE (1)

THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE TVP - PHLEBITE (1) THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE TVP - PHLEBITE (1) Occlusion d une veine par un caillot sanguin Localisation préférentielle : les membres inférieurs Souvent asymptomatique THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE FACTEURS

Plus en détail

Le risque de thrombose. Quelle démarche peut on proposer face à une TVP?

Le risque de thrombose. Quelle démarche peut on proposer face à une TVP? Le risque de thrombose Quelle démarche peut on proposer face à une TVP? Plan Le bilan étiologique Les situations à risque Le suivi d une TV P. 2 brèves TV P. proximales 50 % des embolies pulmonaires 10

Plus en détail

en tableaux pour le médecin pressé Jacqueline CONARD Service d Hématologie Biologique

en tableaux pour le médecin pressé Jacqueline CONARD Service d Hématologie Biologique La recherche de thrombophilie en tableaux pour le médecin pressé Jacqueline CONARD Service d Hématologie Biologique Hôtel-Dieu, Paris Définition de thrombophilie Prédisposition aux thromboses veineuses

Plus en détail

Maladie thromboembolique veineuse

Maladie thromboembolique veineuse PARCOURS DE SOINS Dossier coordonné par Brigitte Némirovsky DR Conseillère scientifique Pr Alessandra Bura-Rivière Hôpital Rangueil CHU de Toulouse Maladie thromboembolique veineuse Gérer l urgence et

Plus en détail

ACE. Association des Cardiologues de l'est

ACE. Association des Cardiologues de l'est ACE Association des Cardiologues de l'est Etude de cas cliniques Vote interactif Cas clinique n 5 Questions Comment détecter les anticorps antiphospholipides? Quand retenir le diagnostic de syndrome antiphospholipides?

Plus en détail

L aspirine ASPEGIC, KARDEGIC, SOLUPSAN.

L aspirine ASPEGIC, KARDEGIC, SOLUPSAN. ANTIAGREGANTS PLAQUETTAIRES Les médicaments antiagrégants plaquettaires sont une famille hétérogène de médicaments utilisés pour empêcher la formation pathologique de thrombus au niveau de défauts des

Plus en détail

Déficit en antithrombine et prévention des thromboses veineuses pendant la 1ere grossesse chez 80 femmes.

Déficit en antithrombine et prévention des thromboses veineuses pendant la 1ere grossesse chez 80 femmes. Déficit en antithrombine et prévention des thromboses veineuses pendant la 1ere grossesse chez 80 femmes. N. Benmiloud-Tandjaoui, MH Horellou, J Conard, C Flaujac, J Lepercq, M Alhenc-Gelas, G Plu-Bureau.

Plus en détail

Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques

Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques Dr Lotfi Boudali 27/11/2013 Chef pôle produits cardiovasculaire, thrombose, métabolisme et obésité Direction des médicaments en cardiologie,

Plus en détail

Maladie thromboembolique veineuse MTEV. Sémiologie Cas cliniques

Maladie thromboembolique veineuse MTEV. Sémiologie Cas cliniques Maladie thromboembolique veineuse MTEV Sémiologie Cas cliniques Cas cliniques MTEV 1 Cas clinique 1 Une homme de 55 ans se plaint d'une dyspnée apparue sans raison depuis 48 heures. Il a été opéré d'une

Plus en détail

GROSSESSE ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ( MTEV)

GROSSESSE ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ( MTEV) Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay http : //www.nat78.com GROSSESSE ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ( MTEV)

Plus en détail

Embolie pulmonaire et Grossesse M. COLLET

Embolie pulmonaire et Grossesse M. COLLET Embolie pulmonaire et Grossesse M. COLLET Embolie pulmonaire et grossesse 1ère cause de mortalité maternelle USA / GB, 4ème cause en France Grossesse : facteur de risque de MVTE (x2 x6) Risque absolu :

Plus en détail

Item 175 : Prescription et surveillance d'un traitement antithrombotique

Item 175 : Prescription et surveillance d'un traitement antithrombotique Item 175 : Prescription et surveillance d'un traitement antithrombotique Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Héparines... 3 I.1 Pharmacocinétique et mode d administration...4 I.2

Plus en détail

THROMBOSE VEINEUSE ET GROSSESSE. Dr D.COLLET PHAR

THROMBOSE VEINEUSE ET GROSSESSE. Dr D.COLLET PHAR THROMBOSE VEINEUSE ET GROSSESSE Dr D.COLLET PHAR LA MALADIE THROMBOEMBOLIQUE 0,5 % à 3% des grossesses. Si ATCD, 1cas sur 71 La femme enceinte thrombose 6 fois plus que la femme non enceinte. L embolie

Plus en détail

Bénéfice d un TRT préventif ATC ( HBPM ou Fondaparinux) clairement démontré; les 3 princi pales études: réduit de 50% sous TRT actif,

Bénéfice d un TRT préventif ATC ( HBPM ou Fondaparinux) clairement démontré; les 3 princi pales études: réduit de 50% sous TRT actif, Pour qui, pourquoi et comment l instaurer linstaurer Introduction 70% des MTEV: Patients médicaux Hospitalisés ou non 60 à 70% des ETEV se manifestent au domicile du patient 2/3 des ETEV extra hospitaliers:

Plus en détail

THROMBOPROPHYLAXIE PERIOPERATOIRE

THROMBOPROPHYLAXIE PERIOPERATOIRE THROMBOPROPHYLAXIE PERIOPERATOIRE Dr. Zuzana Vichova, Dr. B.Delannoy Pr. Jean-Jacques Lehot ARRES-ASSPRO Cycle 2015-2016 (Pas de conflits d intérêts) 2 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris T: 01 55 07 15

Plus en détail

Cas clinique. Dr D. Boutarene Dr M.Baba Ahmed

Cas clinique. Dr D. Boutarene Dr M.Baba Ahmed Cas clinique Dr D. Boutarene Dr M.Baba Ahmed Melle Sam. Eve, 29 ans, sans antécédent particulier, sportive de haut niveau est victime d un accident sportif du genou gauche. Une méniscectomie sous arthroscopie

Plus en détail

THROMBOPROPHYLAXIE PERIOPERATOIRE

THROMBOPROPHYLAXIE PERIOPERATOIRE THROMBOPROPHYLAXIE PERIOPERATOIRE Dr. Zuzana Vichova, Dr. B.Delannoy Pr. Jean-Jacques Lehot ARRES-ASSPRO Cycle 2015-2016 (Pas de conflits d intérêts) 2 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris T: 01 55 07 15

Plus en détail

Cas clinique. J. Beuchard Pharmacien PHCS 31/01/2012

Cas clinique. J. Beuchard Pharmacien PHCS 31/01/2012 Cas clinique J. Beuchard Pharmacien PHCS 31/01/2012 Patient : Mr R.. (85 ans ; 76 kg) est hospitalisé à l hôpital de S. en gastro-entérologie le 1/12/2011 Ordonnance d hospitalisation : Renitec 5 mg 1cp

Plus en détail

Prophylaxie. pendant la grossesse. de la maladie thrombo-embolique veineuse. Thrombosis Guidelines Group. Update 2009

Prophylaxie. pendant la grossesse. de la maladie thrombo-embolique veineuse. Thrombosis Guidelines Group. Update 2009 Prophylaxie de la maladie thrombo-embolique veineuse pendant la grossesse Recommandations du Thrombosis Guidelines Group of the Belgian Society on Thrombosis and Haemostasis and the Belgian Working Group

Plus en détail

N 135C Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient

N 135C Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient N 135C Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient Bases du traitement Héparinothérapie Héparines de bas poids moléculaires (HBPM) Elles ont une efficacité au moins aussi bonne

Plus en détail

Prévention du risque thrombo-embolique pendant la grossesse et le post-partum : Place de la sage-femme. Rigouzzo A Hôpital Trousseau - Paris

Prévention du risque thrombo-embolique pendant la grossesse et le post-partum : Place de la sage-femme. Rigouzzo A Hôpital Trousseau - Paris Prévention du risque thrombo-embolique pendant la grossesse et le post-partum : Place de la sage-femme Rigouzzo A Hôpital Trousseau - Paris Introduction La sage-femme est autorisée à pratiquer l ensemble

Plus en détail

N 135 Thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire

N 135 Thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire N 135 Thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire Introduction La thrombose veineuse profonde (TVP) des membres inférieurs est indissociable de sa complication immédiate qu'est l'embolie pulmonaire

Plus en détail

Anticoagulants et grossesse

Anticoagulants et grossesse Anticoagulants et grossesse JMVF 11 mai 2012 Emmanuelle de Raucourt Laboratoire d hématologie_hopital Beaujon-HUPVS Modifications de l hémostase et grossesse Hypercoagulabilité Augmentation des taux de

Plus en détail

E04a - Héparines de bas poids moléculaire

E04a - Héparines de bas poids moléculaire E04a - 1 E04a - Héparines de bas poids moléculaire Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) sont un mélange inhomogène de chaînes polysaccharidiques obtenues par fractionnement chimique ou enzymatique

Plus en détail

Maladie veineuse thrombo embolique

Maladie veineuse thrombo embolique Maladie veineuse thrombo embolique Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire, HôpitalSt André, CHU Bordeaux L iconographie est en partie tirée des ouvrages du Collège des Enseignants de Médecine

Plus en détail

ACCIDENTS liés à la GESTION PERI-OPERATOIRE des TRAITEMENTS ANTICOAGULANTS Docteur Christian SICOT

ACCIDENTS liés à la GESTION PERI-OPERATOIRE des TRAITEMENTS ANTICOAGULANTS Docteur Christian SICOT ACCIDENTS liés à la GESTION PERI-OPERATOIRE des TRAITEMENTS ANTICOAGULANTS Docteur Christian SICOT GESTION PERI-OPERATOIRE et (2002 20) DECLARATIONS d'accidents : 39 DECES : (28 %) 2 GESTION PERI-OPERATOIRE

Plus en détail

Sources : Lien

Sources : Lien REOS MTEV FEMME ENEINTE Sources : Guidelines on the management of cardiovascular diseases during pregnancy - The Task Force on the Management of ardiovascular Diseases during Pregnancy of the European

Plus en détail

Risque thrombo-embolique chez l'obèse

Risque thrombo-embolique chez l'obèse Risque thrombo-embolique chez l'obèse Pierre Albaladejo Charles Marc SAMAMA pierre.albaladejo@hmn.aphp.fr Loi de santé publique du 09 août 2004 Recommandations pour la Pratique Clinique (RPC) Prévention

Plus en détail

Et le Groupe de travail de la FFESSM: Eric BERGMANN, Marc DRAPEAU, Martial De HARO, Yves GRUEL

Et le Groupe de travail de la FFESSM: Eric BERGMANN, Marc DRAPEAU, Martial De HARO, Yves GRUEL TROUBLES de la CRASE SANGUINE et PLONGEE: Actualisation Jean-François SCHVED Centre Régional de Traitement des Hémophiles (CRTH) Languedoc Roussillon CHU Montpellier Et le Groupe de travail de la FFESSM:

Plus en détail

Thrombose veineuse : diagnostic et traitement

Thrombose veineuse : diagnostic et traitement 25-190-A-10 Thrombose veineuse : diagnostic et traitement D. Delsart, G. Girard, N. Moulin, K. Rivron-Guillot, H. Décousus La thrombose veineuse profonde est une maladie fréquente dont la gravité est liée

Plus en détail

Les thromboses veineuses des membres inférieurs

Les thromboses veineuses des membres inférieurs Les thromboses veineuses des membres inférieurs Dr E. MICHEL RECH Dr E. MICHEL RECH Laboratoire d explorations cardio-vasculaires Définitions Thrombose veineuse (plutôt que phlébite): c est la présence

Plus en détail

Thrombophilie et Grossesse. Pr L Camoin-Jau Laboratoire d Hématologie UMR-S 608 CHU Conception- UFR de Pharmacie APHM Marseille

Thrombophilie et Grossesse. Pr L Camoin-Jau Laboratoire d Hématologie UMR-S 608 CHU Conception- UFR de Pharmacie APHM Marseille Thrombophilie et Grossesse Pr L Camoin-Jau Laboratoire d Hématologie UMR-S 608 CHU Conception- UFR de Pharmacie APHM Marseille La thrombophilie : définitions - THROMBOPHILIE CLINIQUE : tendance accrue

Plus en détail

Les Référentiels de la STAAR

Les Référentiels de la STAAR SOCIÉTÉ TUNISIENNE D'ANESTHÉSIE, D'ANALGÉSIE ET DE RÉANIMATION Les Référentiels de la STAAR La Prophylaxie de la Maladie Thrombo-embolique Postopératoire Mai 2006 Les référentiels de la STAAR LA PROPHYLAXIE

Plus en détail

HROMBOPHILIE ET GROSSESSE

HROMBOPHILIE ET GROSSESSE HROMBOPHILIE ET GROSSESSE uel bilan et pour qui? uel traitement préventif, pour qui et quand? Olivier Pourrat 17 Mars 2011 PIDEMIOLOGIE hez les femmes de moins de 40 ans, 50% des MTEV survienn u cours

Plus en détail

Thrombose et cancer ELALAMY I., M.CAZAUBON,C DANIEL,V.ARFI, FA.ALLAERT. 64es Journées Internationales Francophones d Angéiologie

Thrombose et cancer ELALAMY I., M.CAZAUBON,C DANIEL,V.ARFI, FA.ALLAERT. 64es Journées Internationales Francophones d Angéiologie Thrombose et cancer ELALAMY I., M.CAZAUBON,C DANIEL,V.ARFI, FA.ALLAERT 64es Journées Internationales Francophones d Angéiologie Thrombose veineuse et cancer Rappel épidémiologique Etude «pilote» SFA Particularités

Plus en détail

Actilyse dans l infarctus aigu du myocarde

Actilyse dans l infarctus aigu du myocarde 1/5 1 ) OBJECTIF(S) : modalités d utilisation de l'actilyse dans l infarctus aigu. 2 ) DOMAINE D APPLICATION : Fédération inter hospitalière de cardiologie Réseau CardioRance 3 ) LES PERSONNELS CONCERNES

Plus en détail

ETUDE DES PRESCRIPTIONS DES HEPARINES A BAS POIDS MOLECULAIRE (HBPM) POUR LA PREVENTION DU RISQUE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUX

ETUDE DES PRESCRIPTIONS DES HEPARINES A BAS POIDS MOLECULAIRE (HBPM) POUR LA PREVENTION DU RISQUE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUX Caisse nationale REGIME AMPI - SERVICE MEDICAL ETUDE DES PRESCRIPTIONS DES HEPARINES A BAS POIDS MOLECULAIRE (HBPM) POUR LA PREVENTION DU RISQUE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUX Rapport d étude ACTION GDR XX.98.11.01.008

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG UNIVERSITE LILLE 2 DROIT ET SANTE FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG Année : 2016 THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Etude descriptive des signes cliniques de la thrombose veineuse profonde

Plus en détail

Maladie thromboembolique veineuse en post-partum. Pierre-Yves Dewandre, Anne-Sophie Ducloy-Bouthors, Dan Benhamou, Frédéric J.

Maladie thromboembolique veineuse en post-partum. Pierre-Yves Dewandre, Anne-Sophie Ducloy-Bouthors, Dan Benhamou, Frédéric J. QFP Maladie thromboembolique veineuse en post-partum Pierre-Yves Dewandre, Anne-Sophie Ducloy-Bouthors, Dan Benhamou, Frédéric J. Mercier Question 1. Sur quels critères peut-on évaluer le risque thrombotique

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 10 mars 2010 ARIXTRA 1,5 mg/0,3 ml, solution injectable en seringue pré-remplie - Boîte de 2 (CIP : 363 500-6) - Boîte de 7 (CIP : 363 501-2) - Boîte de 10 (CIP : 564

Plus en détail

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS 1. INDICATEURS DU TABLEAU DE BORD DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Le ministère de la santé met à disposition un tableau de bord

Plus en détail

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie digestive chez le coronarien

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie digestive chez le coronarien SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie digestive chez le coronarien Environ 13 % des

Plus en détail

SYNTHÈSE DES ATELIERS

SYNTHÈSE DES ATELIERS Rédigé par le Docteur Tristan CUDENNEC (Boulogne Billancourt) SYNTHÈSE DES ATELIERS Myélodysplasies (P.Chaibi, G.Albrand) Transfusion, hémovigilance (I.Devie, M.Cartier, P.Chevalet) Syndromes myéloprolifératifs

Plus en détail

EMBOLIE PULMONAIRE (EP)

EMBOLIE PULMONAIRE (EP) EMBOLIE PULMONAIRE (EP) Dr Thanh CAO - HUU = OBSTRUCTION D UNE ou PLUSIEURS BRANCHES DE L ARTERE PULMONAIRE PAR UN OU DES THROMBUS pouvant aboutir à l INFARCTUS PULMONAIRE = AFFECTION UBIQUITAIRE dont

Plus en détail

C Fleury, H Desmurs Clavel, L Rugeri, MC Vergnes, B Arnutti, P Miranda Amaranto, MC Trzeciak, J Ninet, Y Dargaud CH Lyon, Valence, Roanne

C Fleury, H Desmurs Clavel, L Rugeri, MC Vergnes, B Arnutti, P Miranda Amaranto, MC Trzeciak, J Ninet, Y Dargaud CH Lyon, Valence, Roanne Prise en charge individuelle du risque thromboembolique veineux chez la femme enceinte, à l aide d un score : étude prospective sur 10 ans, à propos de 542 grossesses. C Fleury, H Desmurs Clavel, L Rugeri,

Plus en détail

THROMBOPROPHYLAXIE PERIOPERATOIRE

THROMBOPROPHYLAXIE PERIOPERATOIRE THROMBOPROPHYLAXIE PERIOPERATOIRE Dr. Zuzana Vichova, Dr. B.Delannoy Pr. Jean-Jacques Lehot ARRES-ASSPRO Cycle 2015-2016 (Pas de conflits d intérêts) 2 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris T: 01 55 07 15

Plus en détail

Thromboses veineuses superficielles

Thromboses veineuses superficielles Thromboses veineuses superficielles Thromboses veineuses superficielles Phlébothrombose? Thrombophlébite? Paraphlébite? Périphlébite? On doit parler de THROMBOSE VEINEUSE SUPERFICIELLE Thromboses Veineuses

Plus en détail

Thrombophilie constitutionnelle (I)

Thrombophilie constitutionnelle (I) Thrombophilie constitutionnelle (I) Mutation du facteur V Leiden = résistance à la protéine C activée La thrombophilie est un trouble caractérisé par une coagulabilité accrue du sang, tendant à favoriser

Plus en détail

Sujets traduits : Anticoagulant injectables page 1 Pharmacologie et utilisation des AVK page 4

Sujets traduits : Anticoagulant injectables page 1 Pharmacologie et utilisation des AVK page 4 Sujets traduits : Anticoagulant injectables page 1 Pharmacologie et utilisation des AVK page 2 Pharmacologie et utilisation des AVK page 4 Traitement et prévention de la thrombopénie induite à l héparine

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux

Les nouveaux anticoagulants oraux Les nouveaux anticoagulants oraux Dr Adnan El Jabali, Cardiolgue,CH Bagnols-sur-Cèze Il existe actuellement 3 molécules : - (Pradaxa), inhibiteur direct du facteur IIa (ou de la thrombine). - (Xarelto),

Plus en détail

P R E V E N T I O N T H R O M B O - E M B O L I Q U E EN G Y N É C O L O G I E - O B S T E T R I Q U E : P O U R Q U I? C O M M E N T?

P R E V E N T I O N T H R O M B O - E M B O L I Q U E EN G Y N É C O L O G I E - O B S T E T R I Q U E : P O U R Q U I? C O M M E N T? P R E V E N T I O N T H R O M B O - E M B O L I Q U E EN G Y N É C O L O G I E - O B S T E T R I Q U E : P O U R Q U I? C O M M E N T? V I N C E N T V I L L E F R A N Q U E C. H. S I M O N E V E I L E

Plus en détail

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MCO

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MCO INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS (IPAQSS) - SEJOURS 2013 Qualité du dossier patient Tenue du Dossier Patient 77/100 B Tenue du Dossier Patient : Cet indicateur

Plus en détail

GOUTTE CE QU IL FAUT FAIRE ET NE PAS FAIRE

GOUTTE CE QU IL FAUT FAIRE ET NE PAS FAIRE GOUTTE CE QU IL FAUT FAIRE ET NE PAS FAIRE Dr Haja RAKOTOVAO Rhumatologue Cabinet Médical de Rhumatologie Village des Jeux Ankorondrano Tél: 020 24 203 52 032 04 273 07 033 14 645 89 LA GOUTTE Maladie

Plus en détail

3. LES HEPARINES. 3.a. la pharmacologie. Obtention des héparines et poids moléculaire. PLAN

3. LES HEPARINES. 3.a. la pharmacologie. Obtention des héparines et poids moléculaire. PLAN PLAN On verra successivement La pharmacologie des héparines L'utilisation des héparines Une autoévaluation 3.a. la pharmacologie. 3. LES HEPARINES Obtention des héparines et poids moléculaire. En fonction

Plus en détail

ANTICOAGULATION ET MRC D AGUILERA CH VICHY

ANTICOAGULATION ET MRC D AGUILERA CH VICHY ANTICOAGULATION ET MRC D AGUILERA CH VICHY 1 STADES DE LA MRC 1: DFG Nl, néphropathie, protéinurie 2: DFG 60 à 89 ml/mn/1,73 m² 3: DFG 30 à 59 ml/mn/1,73 m² 4: DFG 15 à 29 ml/mn/1,73 m² 5: DFG < 15 ml/mn/1,73

Plus en détail

Gestion périopératoire des AVK

Gestion périopératoire des AVK Gestion périopératoire des AVK Jacqueline Conard Service d Hématologie Biologique Avec la collaboration de Marc Samama Service d Anesthésie-Réanimation Hôtel-Dieu, Paris Taux d hospitalisation pour effet

Plus en détail

MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE DU SUJET JEUNE: QUEL BILAN? Pr Ag GUERMAZI Sami Laboratoire d Hématologie Hôpital Charles Nicolle, Tunis

MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE DU SUJET JEUNE: QUEL BILAN? Pr Ag GUERMAZI Sami Laboratoire d Hématologie Hôpital Charles Nicolle, Tunis MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE DU SUJET JEUNE: QUEL BILAN? Pr Ag GUERMAZI Sami Laboratoire d Hématologie Hôpital Charles Nicolle, Tunis Qu est ce que la thrombophilie? Anomalie(s) biologique(s) thromboses TV

Plus en détail

Qu est-ce qu une phlébite?

Qu est-ce qu une phlébite? Je m'informe sur la phlébite Une phlébite est la conséquence d un caillot de sang dans une veine. Elle est accompagnée d une inflammation locale. La phlébite est également appelée thrombose veineuse ou

Plus en détail

Facteurs de risque, diagnostic et traitement de la thrombose veineuse pendant la grossesse

Facteurs de risque, diagnostic et traitement de la thrombose veineuse pendant la grossesse Facteurs de risque, diagnostic et traitement de la thrombose veineuse pendant la grossesse J.C. WAUTRECHT Département de Pathologie Vasculaire, Hôpital ERASME Université Libre de Bruxelles JIFA, Paris,

Plus en détail

MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE. Mai 2016 Hà Nội Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale

MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE. Mai 2016 Hà Nội Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE Mai 2016 Hà Nội Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale Définitions OMS 1996 Ménopause : arrêt définitif des menstruations Aménorrhée persistante 12 mois faisant suite

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une intervention endoscopique urologique chez le coronarien

Plus en détail

Filtres caves inférieurs Où en est-on?

Filtres caves inférieurs Où en est-on? Filtres caves inférieurs Où en est-on? ISPAHAN 8-10 avril 2015 Filtres caves inférieurs : où en est-on? 1. CONTEXTE 2. GUIDELINES 3. MATERIEL ET MODALITE DE POSE 4. EVIDENCE BASED 5. CONCLUSIONS Filtres

Plus en détail

INDICATIONS ET MANIEMENT DES ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE

INDICATIONS ET MANIEMENT DES ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE INDICATIONS ET MANIEMENT DES ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE E. PAUTAS Unité Gériatrique Aiguë Hôpital Charles Foix - AP-HP LES HEPARINES... ET SURTOUT LES HBPM Incidence de la MTEV et âge 40-60 50-59

Plus en détail

Les anticoagulants. Rappels : DEFINITIONS

Les anticoagulants. Rappels : DEFINITIONS Les anticoagulants Dr Foudad Rappels : DEFINITIONS Hémostase primaire Clou plaquettaire 3 étapes Coagulation Caillot de fibrino-cruorique Fibrinolyse Dissolution du caillot Catégories des anticoagulants

Plus en détail

Prescription Des Héparines de Bas Poids Moléculaire (HBPM) en milieu médical

Prescription Des Héparines de Bas Poids Moléculaire (HBPM) en milieu médical Prescription Des Héparines de Bas Poids Moléculaire (HBPM) en milieu médical Elaborées à la demande de La Direction Générale de la Santé vec la coordination de L ssociation Tunisienne de Réanimation (TR)

Plus en détail

Thrombophilie. Bernard GOICHOT. Service de Médecine Interne et Nutrition Hôpital de Hautepierre Strasbourg

Thrombophilie. Bernard GOICHOT. Service de Médecine Interne et Nutrition Hôpital de Hautepierre Strasbourg Thrombophilie Bernard GOICHOT Service de Médecine Interne et Nutrition Hôpital de Hautepierre Strasbourg Plan Qu est ce que la thrombophilie? Intérêt et limites des «bilans de thrombophilie» Thrombophilie

Plus en détail

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MEDECINE CHIRURGIE OBSTETRIQUE (MCO)

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MEDECINE CHIRURGIE OBSTETRIQUE (MCO) INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS (IPAQSS) ANNEE DE REFERENCE 2013 Thèmes Tenue du dossier patient : Cet indicateur évalue la qualité du dossier du Tenue du dossier

Plus en détail

Maladie thrombo-embolique et grossesse. Géraldine SLEHOFER-LHERIAU 2ème année DESC Réanimation Médicale Nice - Juin 2013

Maladie thrombo-embolique et grossesse. Géraldine SLEHOFER-LHERIAU 2ème année DESC Réanimation Médicale Nice - Juin 2013 Maladie thrombo-embolique et grossesse Géraldine SLEHOFER-LHERIAU 2ème année DESC Réanimation Médicale Nice - Juin 2013 Épidémiologie Incidence de MTEV (TVP + EP) : 0,76 à 1,72 / 1000 grossesses 3ème cause

Plus en détail

MTEV / TVP Stratégie Diagnostique et Thérapeutique en 2011. Jean-Pierre Laroche. Médecine Vasculaire CHU de Montpellier

MTEV / TVP Stratégie Diagnostique et Thérapeutique en 2011. Jean-Pierre Laroche. Médecine Vasculaire CHU de Montpellier MTEV / TVP Stratégie Diagnostique et Thérapeutique en 2011 Jean-Pierre Laroche Médecine Vasculaire CHU de Montpellier Algorithme gestion TVP TVP en Ville? MV : PC. Ttt ECHO DOPPLER + - Doute

Plus en détail

CHU/ APHM HOPITAL LA TIMONE ENFANTS (APHM)

CHU/ APHM HOPITAL LA TIMONE ENFANTS (APHM) SECTEUR(S) : Médecine Chirurgie Obstétrique () Source : BilanLin Lutte contre les infections nosocomiales Année 2013 Hygiène des mains Indicateur de consommation de produits hydro alcooliques (ICSHA.2)

Plus en détail

Thrombophilie et grossesse. congrès de L APPAC. Biarritz, juin 2012

Thrombophilie et grossesse. congrès de L APPAC. Biarritz, juin 2012 Thrombophilie et grossesse congrès de L APPAC Biarritz, juin 2012 Dr Anne- Sophie Korganow Service d Immunologie Clinique et Médecine Interne Centre na=onal de référence des maladies auto- immunes rares

Plus en détail

Cancer et Thrombose: les liaisons dangereuses

Cancer et Thrombose: les liaisons dangereuses Cancer et Thrombose: les liaisons dangereuses PE MORANGE CHU TIMONE INSERM UMR 1062 MARSEILLE Le cancer est un FDR établi de TV X 4.1 Heit, Arch Int Med 2000 Délai diagnostic du cancer et TV Blom, JAMA

Plus en détail

COURS DE CARDIOLOGIE

COURS DE CARDIOLOGIE COURS DE CARDIOLOGIE Docteur Eric DRAI ericdrai@yahoo.fr Maladie thrombo embolique veineuse Thrombose veineuse profonde (Phlébite) Formation d un caillot (thrombus) dans le réseau veineux profond des membres

Plus en détail

Prise en charge d un patient traité par dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente

Prise en charge d un patient traité par dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente Prise en charge d un patient traité par dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente Gilles Pernod et Pierre Albaladejo, pour le Mise en garde

Plus en détail

Affections Respiratoires & Maladies Allergiques

Affections Respiratoires & Maladies Allergiques EPU95-Montmorency Affections Respiratoires & Maladies Allergiques Mise à jour du 11 Mai 2007 EMBOLIE PULMONAIRE DEMARCHE DIAGNOSTIQUE & TRAITEMENT Dr Girard Philippe Pneumologue à l Institut Mutualiste

Plus en détail

LES AVK CHEZ LA PERSONNE AGEE. Armelle GENTRIC 14 mars2008

LES AVK CHEZ LA PERSONNE AGEE. Armelle GENTRIC 14 mars2008 LES AVK CHEZ LA PERSONNE AGEE Armelle GENTRIC 14 mars2008 Antivitamines K - AVK Indications MVTE (au moins 6 mois) AC/FA (souvent à vie) Fluindione (Préviscan) : 72 % (½ vie : 31 heures) (comprimés quadrisécables

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et lors d une intervention endoscopique urologique chez le coronarien Dix à 15 % des

Plus en détail