I. Fiscalité des entreprises

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I. Fiscalité des entreprises"

Transcription

1 NOTE D INFORMATION 2013/24 du 28 novembre 2013 FISCAL : Projets : Loi de finances rectificative pour 2013 Adopté en Conseil des ministres le 13 novembre, le projet de loi de finances rectificative pour 2013 devrait être examiné par les députés à partir du 3 décembre. I. Fiscalité des entreprises A. Régimes d imposition 1) Pour les exercices clos à compter du 31 décembre 2015, les seuils d application des régimes micro-bic et micro-bnc seraient harmonisés pour tous les contribuables avec ceux concernant la franchise en base de TVA. L harmonisation des seuils seraient également réalisée en matière de BIC et de TVA pour l application du régime simplifié d imposition. La première actualisation triennale de ces seuils interviendrait le 1 er janvier 2017 (art. 12). 2) Le régime simplifié d imposition en matière de TVA serait modifié à compter du 1er janvier 2015 (art. 12, XI). Si le montant de TVA exigible au titre de l année précédente dépasse , les entreprises concernées relèveraient désormais du régime réel normal d imposition : elles devraient déposer une déclaration mensuelle de TVA et s acquitter de la taxe exigible en même temps. Ces nouvelles modalités de déclaration de la TVA ne remettraient toutefois pas en cause le bénéfice du régime simplifié en matière de bénéfices. Si, en revanche, le montant de la TVA exigible n excède pas , les entreprises concernées continueraient de bénéficier du régime simplifié en matière de TVA. A cet égard, ces entreprises resteraient tenues au dépôt d une déclaration annuelle mais s acquitteraient d acomptes non plus trimestriels, mais semestriels. Ces acomptes seraient versés en juillet et en décembre et seraient égaux respectivement de 55% et 40% de la taxe due au titre de l exercice précédent (hors TVA sur immobilisations). La modulation à la baisse des acomptes resterait possible sous réserve, comme actuellement, d en informer l administration. De même, la modulation à la hausse resterait possible. La dispense du versement d acomptes serait également maintenue lorsque le montant de la taxe annuelle exigible est inférieur à B. Liquidation de l impôt sur les sociétés Pour les entreprises qui arrêtent leurs comptes au 31 décembre, la date limite de paiement du solde de l impôt sur les sociétés et de dépôt du relevé de solde serait fixée au 15 mai au lieu du 15 avril. Page 1

2 Par ailleurs, lorsque les acomptes déjà versés sont supérieurs au montant de l impôt dû, la demande de remboursement de ces excédents serait conditionnée au dépôt de la déclaration de résultats. C. Souscription au capital de PME innovantes Les personnes morales assujetties à l impôt sur les sociétés pourraient amortir sur cinq ans les sommes versées au titre de la souscription directe ou indirecte au capital des PME innovantes. D. Dispositifs d allègements applicables dans certaines zones 1) Les exonérations d impôt sur les bénéfices applicables aux entreprises nouvelles, aux sociétés créées pour la reprise d entreprises industrielles en difficulté ainsi qu aux entreprises créées ou reprises dans les zones de revitalisation rurale seraient prorogées jusqu au 31 L exonération d impôt sur les bénéfices dans les zones de restructuration de défense serait reconduite pour les territoires concernés par les restructurations pour les années 2014 à ) Les modalités de prise en compte du bénéfice exonéré pour une entreprise exerçant une partie de son activité dans une zone de restructuration de la défense ou une zone franche urbaine seraient modifiées (art. 15, I-E). 3) La dérogation à l obligation de réintégration dans les résultats lors de la levée d option d achat d une partie des loyers versés au titre d un contrat de crédit-bail dont bénéficient les PME qui acquièrent des immeubles situés dans certaines zones du territoire serait prorogée jusqu au 31 4) L amortissement exceptionnel de 25% dont bénéficient les PME pour les immeubles à usage industriel ou commercial construits pour les besoins de l exploitation dans certaines zones du territoire ou les travaux de rénovation dans ces immeubles serait prorogé jusqu au 31 E. Reprise d entreprises par les salariés sous forme de Scop Les avantages fiscaux (IS, CET) dont bénéficient les Scop seraient étendus à celles issues de la transformation d une autre société qui ne satisfont pas à la condition de détention du capital par les associés coopérateurs (dits «Scop d amorçage»), durant une période transitoire de sept ans. F. Sociétés d investissements immobiliers cotées Le régime des sociétés d investissements immobiliers cotées serait aménagé dur plusieurs points (art. 18). Page 2

3 G. Mesures sectorielles 1) La majoration de 30% du taux d amortissement dégressif applicable aux entreprises de première transformation du bois serait rétablie pour les acquisitions ou fabrications de matériels entre le 13 novembre 2013 et le 31 décembre ) La provision des entreprises de presse serait reconduite d une année, soit jusqu au 31 décembre ) Le crédit d impôt maître restaurateur serait prorogé d une année et s appliquerait jusqu au 31 4) Le crédit d impôt pour création de jeux vidéo serait aménagé. Le délai d obtention de l agrément définitif serait porté de trente-six à soixante-douze mois pour les jeux dont le coût de développement est supérieur à dix millions d euros. Toutefois, seules seraient éligibles les dépenses engagées dans les trente-six mois précédant la date d obtention de l agrément définitif. H. Taxes assises sur les salaires et autres taxes 1) La taxe d apprentissage et ses contributions additionnelles seraient réformées. L article 27 du projet de loi prévoit de fusionner la taxe d apprentissage et la CDA (la CSA serait, en revanche, maintenue en tant que telle). Sur le plan formel, les articles 224 à 230 G du CGI relatifs à la taxe d apprentissage seraient transférés sous de nouveaux articles 1599 ter A à 1599 ter M du CGI. L article 1599 quinquies A relatif à la CDA serait supprimé. Le taux de cette taxe d apprentissage nouvelle formule serait fixé à 0,68%, ce qui correspond au taux de l actuelle taxe d apprentissage (0,50%) augmenté du taux de la CDA (0,18%). Dans le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et la Moselle, le taux serait de 0,44% (ce qui correspond là aussi à la somme des deux taux de la taxe d apprentissage actuelle et de la CDA). La charge fiscale des entreprises ne serait pas augmentée. 2) Le télérèglement de la taxe sur les salaires serait généralisé pour la taxe due sur les rémunérations versées à compter du 1er janvier ) La taxe générale sur les activités polluantes (TGAP), notamment la composante «déchets», ferait l objet d aménagements. 4) L assiette de la taxe sur les services de télévision inclurait les recettes de publicités diffusées sur les services de télévision de rattrapage. 5) Le champ de la taxe sur les ventes et les locations de vidéogrammes serait étendu aux entreprises établies à l étranger. 6) Il serait procédé à l harmonisation de la perception de certaines taxes, lesquelles seraient désormais liquidées sur les déclarations de TVA. Page 3

4 II. Fiscalité des particuliers 1) Le régime de l assurance-vie serait réformé à compter du 1er janvier 2014 : de nouveaux contrats diversifiés, investis en tout ou partie en parts ou actions, serait créés et le régime du prélèvement sur les capitaux décès serait aménagé, le taux de taxation applicable aux contrats plus importants étant notamment porté de 25% à 31,25%. 2) Le dispositif de réduction de l impôt sur le revenu applicable au titre des investissements forestiers serait prorogé jusqu au 31 décembre En outre, il ferait l objet de plusieurs aménagements. Notamment, les acquisitions de terrains boisés ou à boiser ne seraient prises en compte que si elles permettent l agrandissement d une unité de gestion et les dépenses travaux forestiers et les rémunérations versées pour la réalisation d un contrat de gestion ouvriraient droit, non plus à une réduction d impôt, mais à un crédit d impôt. 3) Les propriétaires de bois et forêts pourraient ouvrir un compte d investissement forestier et d assurance (Cifa), qui ouvrirait droit à une exonération partielle des droits de mutations à titre gratuit et d ISF. 4) Le régime d imposition des profits sur les instruments financiers à terme réalisés à compter du 1er janvier 2014 par des personnes physiques fiscalement domiciliées en France serait réformé. 5) Le champ d application de l exit tax serait modifié, les règles de calcul de l imposition seraient adaptées à la réforme du régime d imposition des plus-values mobilières, et le dispositif serait mis en conformité avec le droit communautaire. 6) La pratique administrative consistant à dispenser les contribuables de joindre à leur déclaration annuelle de revenus les justificatifs de certaines charges ouvrant droit à réduction ou crédit d impôt serait légalisée. 7) Les donations d immeubles seraient soumises à la formalité fusionnée à compter du 1er juillet III. Impôts locaux 1) Les exonérations d impôts locaux dans les pôles de compétitivité seraient supprimées. D autres régimes de faveur liés à certaines zones du territoire seraient prorogés. 2) Le dégrèvement de taxe foncière sur les logements sociaux faisant l objet d économies d énergies serait aménagé. 3) Une exonération facultative de CFE remplacerait l abattement forfaitaire sur la base d imposition des diffuseurs de presse. 4) Les modalités de la révision des valeurs locatives des locaux professionnels dont les résultats seront intégrés dans les bases d imposition de 2015 seraient aménagées sur différents points. Page 4

5 Notamment, les locaux à usage professionnel spécialement aménagés pour l exercice d une activité particulière seraient intégrés dans le champ de la révision. 5) Le mécanisme de convergence des bases de la cotisation minimum de CFE serait étendu aux EPCI faisant application du régime de fiscalité professionnelle unique ou de zone et n ayant pas délibéré sur la base minimum. 6) Les dates de délibération des collectivités territoriales pour l institution d exonération seraient harmonisées. IV. Recouvrement 1) Les contribuables ne pourraient plus payer leurs impôts en espèces au-delà de ) L administration pourrait, dans des conditions fixées par décret, notifier par voie électronique les avis à tiers détenteur destinés aux banques. 3) Le maintien de la de la gratuité des prélèvements opérés par l administration fiscale pour le paiement des impôts serait garanti. Page 5

FISCAL : projet de loi de finances pour 2014

FISCAL : projet de loi de finances pour 2014 NOTE D INFORMATION 2013/18 du 11 octobre 2013 FISCAL : projet de loi de finances pour 2014 I. Mesures fiscales A. Fiscalité des particuliers Un durcissement de l impôt sur le revenu principalement ciblé

Plus en détail

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010 La Contribution Economique Territoriale Réunion d information 29 mars 2010 Bref rappel historique Applicable depuis le 1 er janvier 1976, la taxe professionnelle est venue se substituer à la patente. Son

Plus en détail

PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale

PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale Direction des Affaires Fiscales 2 décembre 2011 PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale Déductibilité des charges financières Les charges

Plus en détail

Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale

Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale NEWSLETTER 1 er SEPTEMBRE 2017 Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale Introduction Le projet de loi de finances pour 2018 sera officiellement présenté en conseil des ministres le 27

Plus en détail

l imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux

l imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux La contribution économique territoriale et l imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux La contribution économique territoriale et La contribution économique territoriale (CET) se compose de

Plus en détail

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers SOMMAIRE Les impôts locaux Fiche 1 Les taxes foncières... 4 Fiche 2 La taxe d habitation... 6 Fiche 3 La cotisation foncière des entreprises... 8 Fiche 4 La cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises...

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010. FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances

NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010. FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010 FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances I Les chèques vacances A- Rappel des nouvelles règles 1) La loi du 22 juillet 2009 a supprimé la condition

Plus en détail

1 CFE, CVAE et IFER CONTRIBUTION ÉCONOMIQUE TERRITORIALE. Imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (IFER)

1 CFE, CVAE et IFER CONTRIBUTION ÉCONOMIQUE TERRITORIALE. Imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (IFER) 1 CFE, CVAE et IFER De la taxe professionnelle à la CET Réforme entrée en vigueur le 1 er janvier 2010... 1 Cotisation foncière des entreprises (CFE)... 2 Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises

Plus en détail

La Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE)

La Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) La Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) Publié le 22 octobre 2012 - Dernière mise à jour le 30 mai 2017 Principes et champ d application FICHE PRATIQUE La CVAE touche toutes les personnes

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La fiscalité sur les actes juridiques des entreprises 19 1 Généralités sur les actes 19 2 Le coût de l enregistrement 20 Chapitre 2 Les impôts

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE)

La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) Publié le 17 octobre 2012 - Dernière mise à jour le 17 août 2017 Principes et champ d application FICHE PRATIQUE Principes La CFE touche toutes les sociétés

Plus en détail

TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012

TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012 TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012 PROJET LOI DE FINANCES 2013 2 I. Fiscalité des entreprises Plafonnement de la déductibilité des intérêts d emprunt Modification du calcul de la quote-part de frais et charges

Plus en détail

La cotisation foncière des entreprises (CFE)

La cotisation foncière des entreprises (CFE) Les impôts directs avec vote de taux La cotisation foncière des entreprises (CFE) Référence Internet 1686.033 Saisissez la Référence Internet 1686.033 dans le moteur de recherche du site www.weka.fr pour

Plus en détail

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI DE FINANCES 2009 ET DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI DE FINANCES 2009 ET DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI DE FINANCES 2009 ET DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 DISPOSITIONS FISCALES CONCERNANT LES PARTICULIERS IR ISF PLUS-VALUES IMPOT SUR LE REVENU : CALCUL inchangé

Plus en détail

Réforme de la Taxe Professionnelle : Création de la Contribution Economique Territoriale (C.E.T.) Club Industrie 29 juin 2010

Réforme de la Taxe Professionnelle : Création de la Contribution Economique Territoriale (C.E.T.) Club Industrie 29 juin 2010 Réforme de la Taxe : Création de la Contribution Economique Territoriale (C.E.T.) Club Industrie 29 juin 2010 Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire 1 Rappel : La taxe professionnelle

Plus en détail

LETTRE FISCALE. Point de vue d experts JUILLET 2011

LETTRE FISCALE. Point de vue d experts JUILLET 2011 Point de vue d experts LETTRE FISCALE JUILLET 2011 Nous vous commentons la loi de finances rectificative pour 2011 réformant la fiscalité du patrimoine, définitivement adoptée le 6 juillet 2011. Nouveautés

Plus en détail

Présentation... 5 Introduction Partie 1 Impôt sur le revenu... 21

Présentation... 5 Introduction Partie 1 Impôt sur le revenu... 21 Sommaire Loi de finances pour 2017 et loi de finances rectificative pour 2016 Présentation... 5 Introduction... 15 Partie 1 Impôt sur le revenu... 21 Fiche 1 : Indexation du barème de l IR et revalorisation

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 27 JANVIER E-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 27 JANVIER E-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 27 JANVIER 2012 6 E-1-12 CONTRIBUTION ECONOMIQUE TERRITORIALE. COTISATION FONCIERE DES ENTREPRISES. DEGREVEMENT TEMPORAIRE (ARTICLE 21 DE LA LOI

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 10 MAI E-4-11

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 10 MAI E-4-11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 10 MAI 2011 6 E-4-11 CONTRIBUTION ECONOMIQUE TERRITORIALE. DEGREVEMENT TRANSITOIRE (ARTICLE 2 DE LA LOI DE FINANCES POUR 2010). (C.G.I., art. 1647

Plus en détail

Fiche technique particularités fiscales en Corse

Fiche technique particularités fiscales en Corse Fiche technique particularités fiscales en Corse Cette fiche de présentation et chacune des fiches techniques qui suivent ont été élaborées par la Direction des Services Fiscaux de Corse-du-sud pour être

Plus en détail

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Après une année 2011 marquée par des réformes importantes de la fiscalité du patrimoine, l adoption de la loi de finances2012 constitue un évènement essentiel

Plus en détail

Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de finances

Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de finances Manuel DCG 4, Droit fiscal Emmanuel Disle, Jacques Saraf Nathalie Gonthier-Besacier et Jean-Luc Rossignol Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de

Plus en détail

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) S ommaire Présentation 5 Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Thème 1 La TVA : principes, champ d application, territorialité 15 Exercice 1 Opérations imposables à la TVA 15 Exercice 2 Territorialité

Plus en détail

NEWSLETTER N 2 2 OCTOBRE Projet de loi de finances pour l année 2018

NEWSLETTER N 2 2 OCTOBRE Projet de loi de finances pour l année 2018 NEWSLETTER N 2 2 OCTOBRE 2017 Projet de loi de finances pour l année 2018 Le projet de loi de finances (PLF) pour 2018, officiellement présenté en conseil des ministres le 27 septembre dernier, prévoit

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale?

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? Le 8 octobre 2013 Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? 1. Fiscalité des entreprises Le Projet de Loi de Finances 2014 («PLF 2014»), présenté lors du Conseil des ministres du

Plus en détail

APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT

APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT Amendement permettant l'application des dispositions des deux derniers alinéas de l'article 99 du Règlement APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012

Plus en détail

UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures)

UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures - 12 ECTS 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) Le pouvoir de prélever l impôt est inscrit dans la Constitution. En pratique cependant, les impôts

Plus en détail

LA VEILLE FISCALE. Edito. PLFR 2013 N décembre 2013

LA VEILLE FISCALE. Edito. PLFR 2013 N décembre 2013 14, boulevard du Général Leclerc 92527 Neuilly-sur-Seine Tél. : 01 47 38 54 00 Fax : 01 47 38 54 99 www.fidal.fr LA VEILLE FISCALE Edito PLFR 2013 N 12 05 décembre 2013 Les dispositions du Projet de Loi

Plus en détail

Quelles sont les limites du régime AE?

Quelles sont les limites du régime AE? La création d auto-entreprise est en plein essor. Depuis l apparition de ce nouveau statut, vous êtes plus de 600 000 auto-entrepreneurs à vous être lancés. Un record qui s explique notamment par les nombreux

Plus en détail

Loi de Finances pour 2012

Loi de Finances pour 2012 1- Article 6-II-A-1 : Exonérations suivies de l imposition temporaire au taux réduit - Entreprises installées en zones franches d exportation - Imposition temporaire au taux réduit de 17,5% La loi était

Plus en détail

Comment calculer la contribution économique territoriale?

Comment calculer la contribution économique territoriale? www.limousinentreprise.fr / Comment calculer la contribution économique territoriale? Chambre de commerce et d'industrie de Paris - inforeg Date de mise à jour : 09/04/2014 La Cotisation foncière des entreprises

Plus en détail

2eme Loi de finances rectificative pour 2014

2eme Loi de finances rectificative pour 2014 Note d information du mois de Janvier 2105 Nous vous adressons tous nos vœux de santé, bonheur et prosperité 2eme Loi de finances rectificative pour 2014 Les allègements fiscaux en fonction des différentes

Plus en détail

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) S ommaire Présentation 5 Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Thème 1 La TVA : principes, champ d application, territorialité 15 Exercice 1 Opérations imposables à la TVA 15 Exercice 2 Territorialité

Plus en détail

La détermination de l'impôt sur les sociétés

La détermination de l'impôt sur les sociétés La détermination de l'impôt sur les sociétés Publié le 30 octobre 2012 - Dernière mise à jour le 26 février 2017 Le résultat imposable FICHE PRATIQUE L assiette de l IS est le résultat fiscal. Pour l obtenir,

Plus en détail

De la Taxe Professionnelle À la Contribution Économique Territoriale de la T.P. à la C.E.T.

De la Taxe Professionnelle À la Contribution Économique Territoriale de la T.P. à la C.E.T. La Suppression de la Taxe Professionnelle De la Taxe Professionnelle À la Contribution Économique Territoriale de la T.P. à la C.E.T. - 1 - La Suppression de la Taxe Professionnelle LA CHAMBRE DE MÉTIERS

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus BO 5 l-2-12, instruction du 03/08/2012 NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre 2012 IR : Contribution sur les hauts revenus En résumé: - La contribution est due par les célibataires, veufs, séparés

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2006

LOI DE FINANCES POUR 2006 SYNHORCAT JANVIER 2006 LOI DE FINANCES POUR 2006 (Loi n 2005-1719 du 30 décembre 2005 parue au JO du 31/12/2005) 1. IMPOT SUR LE REVENU (Règles générales) Barème d imposition pour 2005 (article 2, I) Pour

Plus en détail

Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU)

Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) Le projet de loi de finances pour 2018 prévoit une refonte de la fiscalité des revenus du capital mobilier et des plus-values mobilières qui consiste à les assujettir

Plus en détail

Mesures fiscales du pacte de responsabilité et de solidarité

Mesures fiscales du pacte de responsabilité et de solidarité Mesures fiscales du pacte de responsabilité et de solidarité 1 Réduction exceptionnelle d IR en faveur des ménages modestes... 2 2 Allègement de la C3S... 3 3 Prorogation d un an de la contribution exceptionnelle

Plus en détail

La réforme de la taxe professionnelle : état des lieux pour le secteur photovoltaïque après adoption de la loi de finances 2010

La réforme de la taxe professionnelle : état des lieux pour le secteur photovoltaïque après adoption de la loi de finances 2010 La réforme de la taxe professionnelle : état des lieux pour le secteur photovoltaïque après adoption de la loi de finances 2010 La taxe professionnelle aujourd hui La TP est due chaque année par toute

Plus en détail

S O C I E T E F I D U C I A I R E D U M A R O C 71, RUE ALLAL BEN ABDELLAH RESUME DES PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES

S O C I E T E F I D U C I A I R E D U M A R O C 71, RUE ALLAL BEN ABDELLAH RESUME DES PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES S O C I E T E F I D U C I A I R E D U M A R O C 71, RUE ALLAL BEN ABDELLAH CASABLANCA RESUME DES PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES INTRODUITES DANS PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 I. Mesures spécifiques

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 15 JANVIER 2016 N 1/2016 NUMÉRO SPÉCIAL LOIS DE FINANCES LOIS DE FINANCES INTRODUCTION La loi de finances pour 2016 et la loi de finances rectificative pour 2015 ont été publiées

Plus en détail

BSPI INFOS. La Loi de finances 2016 BSPI FINANCE. Ses principales dispositions

BSPI INFOS. La Loi de finances 2016 BSPI FINANCE. Ses principales dispositions Janvier 2016 BSPI INFOS B.S.P.I FIN AN CE La Loi de finances 2016 Ses principales dispositions 30, avenue François Lascour 84130 Le Pontet : 04 90 32 35 41 : 06 20 64 42 71 laurentstanek@bspifinance.com

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 14 décembre 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 14 décembre 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 14 décembre 2015 Adopté Rédiger ainsi cet article : PLFR POUR 2015 - (N 3344) AMENDEMENT présenté par Mme Rabault, rapporteure générale ---------- ARTICLE 21 N o CF51 «I. Le code général

Plus en détail

RÉFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE

RÉFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE N 12 FISCAL n 5 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 22 janvier 2010 ISSN 1769-4000 RÉFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE L essentiel : La loi de finances pour 2010 supprime la taxe professionnelle

Plus en détail

Loi de Finances 2013

Loi de Finances 2013 Loi de Finances 2013 Introduction : LDF 2013, la rétrospective 2 Dispositions censurées par le Conseil Constitutionnel La taxe de 75 % sur les très haut revenus d activité est censurée Les prélèvements

Plus en détail

G / PV I PV Immo / Modalités imposit

G / PV I PV Immo / Modalités imposit G / PV I PV Immo / Modalités imposit Instruction du 19 février 2004 BOI 8 M-2-04 PLUS-VALUES IMMOBILIERES. CONTRIBUABLES NON DOMICILIES EN FRANCE. NOUVEAU REGIME DE DESIGNATION DE REPRESENTANT ACCREDITE.

Plus en détail

Les exonérations fiscales

Les exonérations fiscales Conditions générales applicables exonérations aux fiscales... Les exonérations fiscales Le dispositif Zone Franche Urbaine (ZFU) concerne les entreprises...artisanales, commerciales, industrielles, de

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2017

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2017 PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2017 PÔLE JURIDIQUE ET FISCAL www.afic.asso.fr PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2017 1. Récapitulatif des mesures fiscales A. Mesures fiscales concernant les entreprises B.

Plus en détail

UE 4 : Droit fiscal. Le régime du réel simplifié. Détermination du solde. Crédit de TVA

UE 4 : Droit fiscal. Le régime du réel simplifié. Détermination du solde. Crédit de TVA UE 4 : Droit fiscal Le régime du réel simplifié Changement depuis le 1er janvier 2015 : La TVA est payée par 2 acomptes semestriels (contre 4 acomptes trimestriels auparavant) calculés à partir de la TVA

Plus en détail

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI?

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? INVESTMENT MANAGEMENT QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? Les dispositions suivantes résument les conséquences fiscales applicables aux associés de sociétés civiles de placement immobilier SCPI et ne sont

Plus en détail

UE 4 - DROIT FISCAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures)

UE 4 - DROIT FISCAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures 12 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) Le pouvoir de prélever l impôt est inscrit dans

Plus en détail

Sommaire 1. CODE DES IMPÔTS DIRECTS ET TAXES ASSIMILÉES...11

Sommaire 1. CODE DES IMPÔTS DIRECTS ET TAXES ASSIMILÉES...11 Sommaire 1. CODE DES IMPÔTS DIRECTS ET TAXES ASSIMILÉES...11 Livre 1 - Impôts perçus au profit de l État...11 Titre 1 - Impôt sur le revenu global...11 Section 1 - Dispositions générales...11 Section 2

Plus en détail

Réunion HEC Patrimoine 9 mars 2009

Réunion HEC Patrimoine 9 mars 2009 Groupement HEC Patrimoine ACTUALITE FISCALE 2009 12, rue Lalo 75116 PARIS Tél.: 01 47 20 45 75 Fax: 01 47 20 45 39 c.scheer@scheer-avocats.com (direct) cabinet@scheer-avocats.com SOMMAIRE 1. Les nouvelles

Plus en détail

FICHE VERSION

FICHE VERSION FICHE VERSION 7.0.9.5 MARS 2014 MISE A JOUR FISCALE MILLESIME 2014 Liasses fiscales... 2 Liasses 2014 disponibles en version 7.0.9.5... 2 Basculement de millésime... 2 Calendrier EDI-TDFC... 2 Edition

Plus en détail

Sommaire CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS...13 LIVRE 1 - IMPÔTS DIRECTS D ÉTAT...13

Sommaire CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS...13 LIVRE 1 - IMPÔTS DIRECTS D ÉTAT...13 Sommaire CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS...13 LIVRE 1 - IMPÔTS DIRECTS D ÉTAT...13 Chapitre 1 - Impôt sur le revenu des personnes physiques...13 Section 1 - Dispositions générales...13 I. Personnes imposables...13

Plus en détail

F O C U S. Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans le projet de loi de finances 2013.

F O C U S. Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans le projet de loi de finances 2013. JURIDIQUE F O C U S INFORMATIONS LEGISLATIVES Imposition des plus-values des particuliers sur les transmissions OCTOBRE 2012 Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans

Plus en détail

3. Plus-values de cession de valeurs mobilières. 7. Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE)

3. Plus-values de cession de valeurs mobilières. 7. Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE) Janvier 2013 1 1. Impôt sur le revenu 2. Imposition des dividendes 3. Plus-values de cession de valeurs mobilières 4. Plus-values immobilières 5. Cession d usufruit temporaire 6. Impôt de Solidarité sur

Plus en détail

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES OPTIONS SUR TITRES - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS PLANS QUALIFIES

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES OPTIONS SUR TITRES - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS PLANS QUALIFIES REGIME FISCAL ET SOCIAL DES OPTIONS SUR TITRES - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS PLANS QUALIFIES Le régime exposé ci-après est applicable aux seules options sur titres attribuées, par des sociétés françaises,

Plus en détail

Cas pratique de synthèse LONG

Cas pratique de synthèse LONG Cas pratique de synthèse LONG I. L impôt sur le revenu M. LONG Jean est chef d entreprise. Il détenait en début d année 60% d une SARL assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège social est situé

Plus en détail

cerfa ANNÉE 2010 N 2048-IMM-SD

cerfa ANNÉE 2010 N 2048-IMM-SD cerfa N 12359*08 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2010 N 2048-IMM-SD @internet-dgfip DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS D IMMEUBLES OU DE IMMOBILIERS TAXE FORFAITAIRE SUR LA CESSION

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances rectificative pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014

Les principales dispositions de la loi de finances rectificative pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014 Les principales dispositions de la loi de finances rectificative pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014 Désignation du dispositif Dispositif antérieur Nouveau dispositif Taxe sur les

Plus en détail

Service Ingénierie Patrimoniale et Support Juridique 15/03/2012 FLASH. Loi de Finances rectificative pour 2012

Service Ingénierie Patrimoniale et Support Juridique 15/03/2012 FLASH. Loi de Finances rectificative pour 2012 FLASH Loi de Finances rectificative pour 2012 La Loi de finances rectificative pour 2012 a été adoptée le 29 février 2012 et promulguée le 15 mars 2012 au Journal Officiel. En résumé, l'assurance vie est

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012 N 28 FISCAL n 5 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 05 février 2013 ISSN 1769-4000 LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012 L essentiel La présente information commente

Plus en détail

Effets de seuils d effectifs

Effets de seuils d effectifs 2016 : les nouvelles mesures sociales pour les entreprises Sources : Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 04/01/2016 Dernière mise à jour de la fiche : 04/01/2016

Plus en détail

Les zones de revitalisation rurale (ZRR)

Les zones de revitalisation rurale (ZRR) Loi relative au développement des territoires ruraux Les zones de revitalisation rurale (ZRR) Les zones de revitalisation rurale (ZRR) visent à aider le développement de territoires ruraux à partir de

Plus en détail

Plus-value liée à la vente de titres de sociétés

Plus-value liée à la vente de titres de sociétés Impôts : ce qui change pour vous en 2014 Sources : Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 08/01/2014 Dernière mise à jour de la fiche : 08/01/2014 Loi de Finances

Plus en détail

La TF sur les propriétés bâties profite aux communes, intercommunalités, et départements.

La TF sur les propriétés bâties profite aux communes, intercommunalités, et départements. La taxe foncière Publié le 30 octobre 2012 - Dernière mise à jour le 26 février 2017 FICHE PRATIQUE La taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) Bénéficiaires La TF sur les propriétés bâties profite

Plus en détail

Petit déjeuner de l entreprise REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE. 29 Novembre 2011

Petit déjeuner de l entreprise REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE. 29 Novembre 2011 Petit déjeuner de l entreprise REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE 29 Novembre 2011 Réforme de la taxe professionnelle Présentation de la réforme Contenu de la réforme issue de la Loi de finances pour 2010

Plus en détail

PLFSS 2013 Les députés adoptent définitivement le budget de la sécurité sociale pour 2013

PLFSS 2013 Les députés adoptent définitivement le budget de la sécurité sociale pour 2013 Diane Patrimoine PLFSS 2013 Les députés adoptent définitivement le budget de la sécurité sociale pour 2013 Lors de sa réunion du lundi 3 décembre 2012, la Commission des affaires sociales a adopté, en

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 JUIN E-6-11

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 JUIN E-6-11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 JUIN 2011 6 E-6-11 CONTRIBUTION ECONOMIQUE TERRITORIALE. PLAFONNEMENT EN FONCTION DE LA VALEUR AJOUTEE. (C.G.I., art. 1647 B sexies ) NOR : ECE

Plus en détail

La réforme de la taxe professionnelle

La réforme de la taxe professionnelle La réforme de la taxe professionnelle Les objectifs de la réforme Conformément à l engagement pris par le Président de la République le 5 février 2009, la loi de finances pour 2010 supprime la taxe professionnelle

Plus en détail

VOLET 1 LE REMPLACEMENT DE LA TAXE PROFESSIONNELLE PAR LA CONTRIBUTION ÉCONOMIQUE TERRITORIALE (CET)

VOLET 1 LE REMPLACEMENT DE LA TAXE PROFESSIONNELLE PAR LA CONTRIBUTION ÉCONOMIQUE TERRITORIALE (CET) Département Finances 16 novembre 2009 LES PROPOSITIONS DE LA COMMISSION DES FINANCES DU SÉNAT, ISSUES DE SA RÉUNION DU 12 NOVEMBRE 2009, RELATIVES À LA RÉFORME DE LA RÉFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

TERRITOIRES ENTREPRENEURS

TERRITOIRES ENTREPRENEURS TERRITOIRES ENTREPRENEURS Les conditions et les modalités d application du dispositif d exonération d impôt sur les bénéfices en ZFU varient selon la date de création ou l implantation de l entreprise

Plus en détail

Revenus de la location et détention immobilière. Click to edit Master subtitle style

Revenus de la location et détention immobilière. Click to edit Master subtitle style Revenus de la location et détention immobilière Click to edit Master subtitle style Point de cours: Revenus fonciers Les revenus fonciers sont les revenus que le contribuable tire de la location nue d

Plus en détail

Les aides de minimis en 20 questions

Les aides de minimis en 20 questions Les aides de minimis en 20 questions 1. Qu est ce qu une aide de minimis? Les aides aux entreprises qui sont octroyées au moyen de ressources publiques et menacent de fausser la concurrence sont en principe

Plus en détail

Prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu : qu'est-ce qui est prévu?

Prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu : qu'est-ce qui est prévu? Prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu : qu'est-ce qui est prévu? Publié le 07 avril 2017 Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Le prélèvement à la source de

Plus en détail

Projet de Loi de Finances 2018 : Synthèse des principales dispositions.

Projet de Loi de Finances 2018 : Synthèse des principales dispositions. Projet de Loi de Finances 2018 : Synthèse des principales dispositions. Le Gouvernement a présenté, ce mercredi 27 septembre 2017, le projet de Loi de Finances pour l année 2018. Nous attirons votre attention

Plus en détail

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 Table des matières LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT CHAPITRE I : LA NOTION D IMPÔT... 13 SECTION 1 : LA DÉFINITION JURIDIQUE DE L'IMPÔT...

Plus en détail

JOCK Philippe Expert-comptable FRIQUE Marcel-André Chef de mission. Optimiser mes avantages fiscaux liés à mes investissements

JOCK Philippe Expert-comptable FRIQUE Marcel-André Chef de mission. Optimiser mes avantages fiscaux liés à mes investissements JOCK Philippe Expert-comptable FRIQUE Marcel-André Chef de mission Optimiser mes avantages fiscaux liés à mes investissements Optimiser mes avantages fiscaux liés à mes investissements ACTIVITE DE LOCATION

Plus en détail

LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS

LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS LE DISPOSITIF SCELLIER, C EST : Une réduction d impôt de 13 % à 32% du prix de revient de l investissement, pour les acquisitions en 2011. Une

Plus en détail

En ce qui concerne l impôt sur le revenu

En ce qui concerne l impôt sur le revenu Les nouveautés fiscales applicables aux particuliers pour 2015 Sources : Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 06/01/2015 Dernière mise à jour de la fiche

Plus en détail

Réduction d ISF et souscription au capital de PME

Réduction d ISF et souscription au capital de PME Réduction d ISF et souscription au capital de PME Les contribuables qui souscrivent au capital d une PME soit directement, soit par l intermédiaire d un holding ou de fonds (FIP ou FCPI), peuvent bénéficier

Plus en détail

Bureau CL1C Trésorerie, Moyens de paiement, Activités bancaires LA TAXE DE SEJOUR

Bureau CL1C Trésorerie, Moyens de paiement, Activités bancaires LA TAXE DE SEJOUR LA TAXE DE SEJOUR I Champ d application A Collectivités habilitées à instituer la taxe de séjour ou la taxe de séjour forfaitaire La taxe de séjour et/ou la taxe de séjour forfaitaire peuvent être instituées

Plus en détail

Taxe sur les salaires

Taxe sur les salaires Taxe sur les salaires Publié le 22 janvier 2013 - Dernière mise à jour le 27 février 2017 Redevables FICHE PRATIQUE Son redevables de la taxe sur les salaires, les employeurs établis en France, non soumis

Plus en détail

Cas pratique : Famille CHAUDANSON

Cas pratique : Famille CHAUDANSON Cas pratique : Famille CHAUDANSON M. CHAUDANSON Philippe est chef d entreprise individuelle implantée à Teyran (Hérault). Marié, M. CHAUDANSON est père de trois enfants : Eric, dix-sept ans ; Marie, treize

Plus en détail

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / /

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / / cerfa N 12359*12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2014 N 2048-IMM-SD @internet-dgfip Formulaire à utiliser pour les cessions d immeubles ou de droits immobiliers autres que des terrains

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2016-2017 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2016-2017 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2015-2016 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2015-2016 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 8/2006

NOTE COMMUNE N 8/2006 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales NOTE COMMUNE N 8/2006 O B J E T : Commentaire des dispositions de l article 49 de la loi n 2005-106

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 11 mars 2013

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 11 mars 2013 Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 11 mars 2013 Les étapes de la création du crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Pacte national pour la croissance,

Plus en détail

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 UNE NOUVELLE EXONERATION DES PLUS-VALUES DE CESSION DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 Une nouvelle exonération visant à assurer le renouvellement et la modernisation de la flotte, a été introduite

Plus en détail

IMPÔT SUR LE REVENU. Actualisation du barème

IMPÔT SUR LE REVENU. Actualisation du barème IMPÔT SUR LE REVENU Actualisation du barème La loi revalorise les tranches du barème de 2,9 % afin de tenir compte de la hausse des prix hors tabac. Les taux d imposition ne sont en revanche pas modifiés.

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE)

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) L objet du CICE et le suivi de son utilisation Le CICE a pour objet le financement de l amélioration de la compétitivité des entreprises

Plus en détail

La déclaration et le paiement de la TVA

La déclaration et le paiement de la TVA La déclaration et le paiement de la TVA Publié le 29 octobre 2012 - Dernière mise à jour le 13 février 2017 Les règles générales de déclaration de TVA FICHE PRATIQUE Déclaration et règlement de la TVA

Plus en détail

TAXE SUR LES VÉHICULES DE SOCIÉTÉS

TAXE SUR LES VÉHICULES DE SOCIÉTÉS N 126 - FISCAL N 19 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 octobre 2006 ISSN : 1769-4000 TAXE SUR LES VÉHICULES DE SOCIÉTÉS La loi de finances pour 2006 a aménagé sur plusieurs points la taxe

Plus en détail

Le projet de la seconde loi de finances rectificative pour 2012 a été déposé à l Assemblée nationale le 4 juillet 2012.

Le projet de la seconde loi de finances rectificative pour 2012 a été déposé à l Assemblée nationale le 4 juillet 2012. Le projet de la seconde loi de finances rectificative pour 2012 a été déposé à l Assemblée nationale le 4 juillet 2012. Ce texte comporte notamment : - l abrogation de la TVA dite «sociale», - l instauration

Plus en détail

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Note d information du mois de Janvier 2013 BONNE ANNEE 2013 ET BONNE PROSPERITE! En ce début d année, l actualité est riche en modifications qui impactent lourdement aussi bien la fiscalité que le social.

Plus en détail