Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque"

Transcription

1 Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque

2 !! Unités d hospitalisations! Service de chirurgie digestive! Unité de soins continue!! Equipe médicale! Chirurgiens digestif (2)! Anesthésistes (7)!! Evaluation de la résécabilité de la lésion!! Evaluation du risque opératoire!! Analyse du bénéfice-risque de l intervention!! Adéquation des moyens du CH Manosque/risque opératoire

3 !! Onco-gériatre!! Patient > 80 ans!! Patient entre 70 et 80 ans dans certains cas!! Equipe paramédicale!! Infirmières, ASH, AS!! Stomathérapeutes!! Diététiciennes!! Psychologue!! Kinésithérapeutes

4 Organisation de la prise en charge des patients en provenance du CH de Digne les bains!! Deux modes d admission!! Transfert direct dans le service de chirurgie!! Intervention en urgence ou différée!! Patients à programmer!! Consultations groupées!! Chirurgien!! Anesthésiste!! Diététicienne (Evaluation de l état nutritionnel, immunothérapie)!! Examens radiologiques si nécessaires

5 !! Déroulement du séjour en chirurgie!! Période préopératoire!! Admission la veille ou 48h avant!! Préparation à l intervention avec si nécessaire!! Préparation colique!! Transfusions sanguines!! Repérage de la zone de stomie!! Consultation de pré-anesthésie!! Consultation de chirurgie

6 !! Déroulement du séjour!! Période post-opératoire!! Retour dans le service de chirurgie!! Patient jeune!! Pas de facteur de gravité (comorbidités, dénutrition majeure, )!! Pas de difficulté opératoire particulière!! Hospitalisation en unité de surveillance continue!! Décidée avant l intervention ou en cours de celle-ci!! Si suites opératoire simples => retour dans le service de chirurgie!! Si suites compliquées => transfert en réanimation

7 !! Sortie!! Retour à domicile!! Patient jeune ou bien valide,!! suites simples,!! entourage +++!! Convalescence!! Souvent patient âgé, seul, dépendant!! Suites compliquées

8 !! Prise en charge après l hospitalisation!! Résultats anatomopathologiques de la pièce opératoire!! RCP (Réunion de Concertation Pluridisciplinaire)! Traitement complémentaire (chimiothérapie)! Surveillance!! Durée de surveillance ( 5 ans )!! Métastases hépatiques et/ou pulmonaires!! Récidives locales!! Moyens de surveillance!! Examens radiologiques!! Marqueurs tumoraux!! Endoscopie de contrôle

9 !! Prise en charge après l hospitalisation!! Consultation d annonce médicale! Information des résultats anatomopathologiques! Information de la décision de la RCP!! Si décision d une chimiothérapie =>!! CS de l Oncologue!! Mise en place d un PTK!! Si surveillance => Remise du PPS par le chirurgien!! Patients du CH Digne => Surveillance conjointe!! Consultation d annonce infirmière!! Suivi de stomathérapie!! CS postopératoire

10 RESULTATS DE LA CHIRUGIE DES CANCERS DIGESTIFS AU CH MANOSQUE >

11 Colon droit Colon gauche Rectum Estomac Autres

12 !! Répartition par âges (120 patients) Age Nombre %!! < > ,5 % 7,5 % 16 % 31% 26 % 10 % Répartition par sexe!! Homme => 54%!! Femme => 46%

13 !! Contexte de prise en charge (Analyse de 56 dossiers de 2011)! Interventions programmées => 42!! Délai d intervention moyen : 3 semaines!! Min = 4 jours!! Max = 2 mois! Interventions en urgence => 12 ( 21%)!! 7 occlusions (3 stomies premières, 2 endoprothèses, 2 résection-anastomoses d emblée)!! 2 hémorragies!! Un cas de péritonite par perforation tumorale

14 !! Durée moyenne de séjour : 16 jours!! Min : 8 jours!! Max : 35 jours!! Mortalité!! Un décès (Patient opéré en urgence pour péritonite par perforation tumorale)!! Morbidité!! Globale : 27%!! 2 lâchages de suture ayant nécessité une ré-intervention!! Une occlusion sur iléostomie de protection => fermeture de l iléostomie en cours d hospitalisation,!! Une défaillance multi viscérales => Transfert en Réanimation sur Marseille!! Infections pulmonaires et/ou urinaires, Abcès de parois, hémorragie post-op,..

15 MORTALITE ET MORBIDITE DE LA CHIRURGIE COLORECTALE!! cas opérés en France entre 2006 et 2008!! Homme : 55%!! Age moyen : 70 ± 12 ans!! Mortalité opératoire : 4% ( chirurgie élective < 1,6% )!! Facteurs influençant cette mortalité!! Age > 70 ans (le risque augmente de façon linéaire avec l âge à partir de 50 ans)!! Urgence (mortalité de 11,2%)!! Comorbidités!! Exérèse rectale!! Laparoscopie ( Diminue la mortalité et la morbidité )

16 !! Morbidité globale > 35 %!! Taux de fistules anastomotiques : 8 %!! Durée moyenne de séjour!! 13,5 jours si cœlioscopie!! 18 jours si laparotomie

Prise en charge des cancers du colon

Prise en charge des cancers du colon Prise en charge des cancers du colon Pr B. HEYD Service de Chirurgie Viscérale, Digestive et Cancérologique Unité de transplantation Hépatique CHU Besançon Cancers colo rectaux 34 000 nouveaux cas 65 %

Plus en détail

Gestion du péri opératoire en onco gériatrie. Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique

Gestion du péri opératoire en onco gériatrie. Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique Gestion du péri opératoire en onco gériatrie Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique Plan Série Rétrospective du service Techniques chirurgicales

Plus en détail

Clinique Chirurgicale A CHU Mustapha

Clinique Chirurgicale A CHU Mustapha MORBIDITÉ MORTALITÉ DE LA CHIRURGIE COLO-RECTALE A.CHETOUANE, A.ANOU, O.BENHADID, A.DJITLI, Y.BENMEDDOUR, A.OURABAH, Z.IMESSAOUDENE Clinique Chirurgicale A CHU Mustapha MATÉRIEL D ÉTUDE Il s agit d une

Plus en détail

D UN PARCOURS DE SOINS A UN PARCOURS PATIENT DANS LE CADRE DU CANCER DU COLON

D UN PARCOURS DE SOINS A UN PARCOURS PATIENT DANS LE CADRE DU CANCER DU COLON D UN PARCOURS DE SOINS A UN PARCOURS PATIENT DANS LE CADRE DU CANCER DU COLON Carinne BALMONT, Cadre de Santé en Chirurgie HGE et Sylvie MARTY, Cadre Supérieur de Santé du Centre de Coordination en Cancérologie

Plus en détail

LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION

LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION XXVIIIemes Journées Nationales D Hépatolo-gastroentérologie Et d Endoscopie Digestive LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION K. Boukrouh, N.Baazizi, A,Chenibet,H.Boumahdi,N.Sididriss. D.Ouaret, K.Hail, A.Tertag,L.

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale. chez le sujet âgé.

Prise en charge chirurgicale. chez le sujet âgé. Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs chez le sujet âgé. Dr Damien ANDRIEU Service de chirurgie digestive CHU Purpan Réunion Régionale d Oncogériatrie 16 mai 2013 Définition «chirurgicale»

Plus en détail

Alain Valverde. Clinique de chirurgie viscérale. Centre Hospitalier Victor Dupouy- Argenteuil

Alain Valverde. Clinique de chirurgie viscérale. Centre Hospitalier Victor Dupouy- Argenteuil Facteurs de risque de fistule et de mortalité de la chirurgie colique Alain Valverde Clinique de chirurgie viscérale Centre Hospitalier Victor Dupouy- Argenteuil Quels sont les risques de la sigmoïdectomie

Plus en détail

INFOS PATIENTS. Chirurgie du péritoine & CHIP

INFOS PATIENTS. Chirurgie du péritoine & CHIP INFOS PATIENTS Chirurgie du péritoine & CHIP Gustave Roussy Un centre très spécialisé pour la CHIP Gustave Roussy a commencé à développer les techniques de CHIP dès 1993. Depuis lors, nous sommes devenus

Plus en détail

Réinterventions Non Programmées en chirurgie colorectale

Réinterventions Non Programmées en chirurgie colorectale N de centre : N de patient : Patient : Sexe M F Âge : Réintervention programmée Décès postopératoire Analyse de la (des) Réintervention(s) Non Programmée(s) (RNP) 1/ Facteurs liés au patient : a/ Facteurs

Plus en détail

Casclinique cancer colorectal

Casclinique cancer colorectal Casclinique cancer colorectal IFSI, CHU Dijon, 28 septembre 2016 M.Boulin Pharmacie Dr Gagnaire-Champiot- HGE cancérologue digestif D.Burignat IDE coordination cancéro HGE C. BARROT Stomathérapie CHU Dijon

Plus en détail

DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis

DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis DEFINITION a 2 DEFINITION a 3 DEFINITION a 4 Prise en charge de la

Plus en détail

Diverticulite sigmoïdienne

Diverticulite sigmoïdienne Diverticulite sigmoïdienne Place de la chirurgie Frédéric BRETAGNOL Service de Chirurgie Colorectale Pôle des Maladies de l Appareil Digestif (PMAD) - Hôpital Beaujon Université Paris 7 - Clichy Diverticulite

Plus en détail

Chirurgie & pathologie hépato-biliaire Accueil en un jour

Chirurgie & pathologie hépato-biliaire Accueil en un jour Chirurgie & pathologie hépato-biliaire Accueil en un jour BIENVENUE Madame, Monsieur Afin de vous faire bénéficier d un accueil personnalisé, de limiter vos déplacements à l Institut, d évaluer votre

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS

TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS DR. Mathieu BECK RESEAU ONCOLOR INTRODUCTION FREQUENCE Les plus fréquents (frq. cumulée) PRONOSTIC Très variable d un cancer à l autre Exemples: c. colorectaux

Plus en détail

Place de la chirurgie palliative dans les sarcomatoses de tissus mous. Charles Honoré Chirurgien Gustave Roussy Cancer Campus

Place de la chirurgie palliative dans les sarcomatoses de tissus mous. Charles Honoré Chirurgien Gustave Roussy Cancer Campus Place de la chirurgie palliative dans les sarcomatoses de tissus mous Charles Honoré Chirurgien Gustave Roussy Cancer Campus Sarcomes des tissus mous 2016 Faible bénéfice de survie en cas de chirurgie

Plus en détail

STOMIES DIGESTIVES PRESENTATION INDICATIONS COMPLICATIONS

STOMIES DIGESTIVES PRESENTATION INDICATIONS COMPLICATIONS STOMIES DIGESTIVES PRESENTATION INDICATIONS COMPLICATIONS Jean-Pierre BAIL (CHU de Brest) PRESENTATION EPIDEMIOLOGIE AGE MOYEN : 65 ans. CANCER 60% des cas COLOSTOMIES : 75%; ILEOSTOMIES :17% TEMPORAIRES

Plus en détail

Chirurgie & pathologie pancréatique Accueil en un jour

Chirurgie & pathologie pancréatique Accueil en un jour Chirurgie & pathologie pancréatique Accueil en un jour BIENVENUE Madame, Monsieur Afin de vous faire bénéficier d un accueil personnalisé, de limiter vos déplacements à l Institut, d évaluer votre état

Plus en détail

Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones du cancer colorectal

Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones du cancer colorectal Mesure 19 soins et vie des malades Mars 2011 recommandations professionnelles Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations

Plus en détail

CANCER COLO RECTAL : cancers du colon et du rectum chirurgie 1

CANCER COLO RECTAL : cancers du colon et du rectum chirurgie 1 CANCER COLO RECTAL : cancers du colon et du rectum chirurgie Avec plus de 42000 nouveaux cas par an, le cancer colo rectal est un des plus fréquents en France (le 3 e plus fréquent tout sexe confondus).

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE François BOUCULAT, Clermont-Ferrand Réunion d enseignement Inter Région Sud Ouest 19/10/06 Définitions Diverticule: hernie de la muqueuse et de

Plus en détail

Chirurgie & pathologie péritonéale Accueil en un jour

Chirurgie & pathologie péritonéale Accueil en un jour Chirurgie & pathologie péritonéale Accueil en un jour BIENVENUE Madame, Monsieur Afin de vous faire bénéficier d un accueil personnalisé, de limiter vos déplacements à l Institut, d évaluer votre état

Plus en détail

PERTINENCE DES JOURNÉES D HOSPITALISATION EN CHIRURGIE TRAUMATOLOGIQUE

PERTINENCE DES JOURNÉES D HOSPITALISATION EN CHIRURGIE TRAUMATOLOGIQUE PERTINENCE DES JOURNÉES D HOSPITALISATION EN CHIRURGIE TRAUMATOLOGIQUE EPP CH SUD-GIRONDE Dr Patricia Carey - Sonia Labouyerie - DIM PERTINENCE DES JOURNÉES D HOSPITALISATION EN CHIRURGIE TRAUMATOLOGIQUE

Plus en détail

Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal

Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal Dr Frédéric Meaux Jeudi 12 Avril 2012 Clinique Ambroise Paré Beuvry Rappel épidémiologique : En France, le cancer colo-rectal: 36.000 nouveaux

Plus en détail

Cancer colo-rectal de la prévention au traitement. E Vaillant (Lille)

Cancer colo-rectal de la prévention au traitement. E Vaillant (Lille) Cancer colo-rectal de la prévention au traitement E Vaillant (Lille) plan La cancérologie digestive en pratique La formation nécessaire En pratique Quelle configuration idéale La prévention du cancer colo-rectal

Plus en détail

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Dr Philippe KOSYDAR- chirurgie Digestive SEL des Drs BRIEZ et KOSYDAR Polyclinique du Bois Oncomel Introduction Foie

Plus en détail

Cancer colorectal. Pr Ortega Deballon Service de Chirurgie Digestive et Cancérologique CHU Bocage Central

Cancer colorectal. Pr Ortega Deballon Service de Chirurgie Digestive et Cancérologique CHU Bocage Central Cancer colorectal Pr Ortega Deballon Service de Chirurgie Digestive et Cancérologique CHU Bocage Central PLAN 1. Cancer 2. Colorectal 3. Epidémiologie 4. Causes et développement 5. Dépistage 6. Manifestations

Plus en détail

Les sigmoïdites diverticulaires: faut-il encore opérer?

Les sigmoïdites diverticulaires: faut-il encore opérer? Les sigmoïdites diverticulaires: faut-il encore opérer? C. BRIGAND, E. TRIKI, B. ROMAIN, N. CHILINTSEVA, JB. DELHORME, S. ROHR Strasbourg Hautepierre CHU Hautepierre Strasbourg Doit-on opérer une diverticulose

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Chirurgie des métastases hépatiques des cancers colorectaux Pr Belkouchi - Pr Chihab - Pr Zentar - Pr Benkabbou 1. Introduction La présence

Plus en détail

Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive

Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive Marie-Elodie Chicher Coordinatrice 3C GH Pitié Salpêtrière Charles Foix (Paris) 16 février 2016 Séminaire ANFH EHESP Infirmière

Plus en détail

INFORMATION SUR LES INTERVENTION DU COLON

INFORMATION SUR LES INTERVENTION DU COLON INFORMATION SUR LES INTERVENTION DU COLON Objectifs de ce document : Vous expliquer l intervention Vous informer sur les risques de cette chirurgie Répondre aux principales questions que vous pouvez vous

Plus en détail

Spécificité d e de la la c hirurgie chirurgie du sujet âgé Dr T. Wagner

Spécificité d e de la la c hirurgie chirurgie du sujet âgé Dr T. Wagner Spécificité de la chirurgie du sujet âgé Dr T. Wagner Chirurgie colorectale du sujet âgé Faut-il opérer? Espérance de vie Risque de la chirurgie Balance bénéfice risque Quel type de chirurgie réaliser?

Plus en détail

Fiche d information sur la LA CHIRURGIE du COLON GAUCHE

Fiche d information sur la LA CHIRURGIE du COLON GAUCHE Fiche d information sur la LA CHIRURGIE du COLON GAUCHE 1 ) Qu est-ce que le COLON GAUCHE? : L intestin est divisé en 2 parties : - L intestin grêle (ou petit intestin) dont la partie terminale se nomme

Plus en détail

Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques?

Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques? Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 3/04/2015 Introduction Fréquence élevée : 1 patiente sur

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases synchrones

Cancer du rectum avec métastases synchrones Cancer du rectum avec métastases synchrones Jean-Baptiste Bachet Philippe Rougier Fédération des Spécialités Digestives Hôpital Ambroise Paré, Boulogne, France Épidémiologie 36 000 cancer colorectaux /

Plus en détail

POSE, ABLATION OU CHANGEMENT

POSE, ABLATION OU CHANGEMENT POSE, ABLATION OU CHANGEMENT D UNE ENDOPROTHESE DU COLON, PAR COLOSCOPIE Classement CCAM : 07.03.06 - Code : Non codé FEVRIER 2006 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France

Plus en détail

Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine

Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine Résultats de l étude 17 mars 2006 version finale 1 Introduction Un des objectifs du RCA est de contribuer à l amélioration de la qualité des soins,

Plus en détail

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique De l évaluation la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique Jean-Marc BEREDER, Nadia ARAB, Jean-François QUARANTA 1 CHOIX DE LA PATHOLOGIE Le cancer du colon est au premier rang s cancers

Plus en détail

Occlusions intestinales. F. Labbé IFSI octobre 2015

Occlusions intestinales. F. Labbé IFSI octobre 2015 Occlusions intestinales F. Labbé IFSI octobre 2015 Introduction Rappels anatomiques Rappels physiologiques Quelques chiffres Définitions Rôle de l IDE aux urgences Rôle de l IDE dans le service Rôle de

Plus en détail

Quelles métastases hépatiques des cancers colorectaux sont résécables?

Quelles métastases hépatiques des cancers colorectaux sont résécables? Symposium International de Cancérologie Digestive SAHGE-FFCD 12 Décembre 2010 Quelles métastases hépatiques des cancers colorectaux sont résécables? K. Bentabak, A. Graba Service de Chirurgie Oncologique

Plus en détail

Chirurgie du sujet âgé, quelles particularités?

Chirurgie du sujet âgé, quelles particularités? Chirurgie du sujet âgé, quelles particularités? Dr Guillaume Le Roux Chirurgien Digestif & HBP UCOG, 16 mars 2017 - Pontivy Population en France 2017 67 millions Sources INSEE et CNOM Population en France

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE. A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon

PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE. A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon INTRODUCTION 4 % des cancers de la femme 4000 nouveaux cas/an

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION 2014 ASSOCIATION HOPE (Hopital Partenariat Europe) CHU Sylvanus Olympio, Lomé 6 janvier-18 janvier 2014

RAPPORT DE MISSION 2014 ASSOCIATION HOPE (Hopital Partenariat Europe) CHU Sylvanus Olympio, Lomé 6 janvier-18 janvier 2014 RAPPORT DE MISSION 2014 ASSOCIATION HOPE (Hopital Partenariat Europe) CHU Sylvanus Olympio, Lomé 6 janvier-18 janvier 2014 La mission s est déroulée du 6 au 18 janvier 2014 à Lomé. Il s agit d une troisième

Plus en détail

Indications de la Chirurgie dans la Maladie de Crohn (hors LAP).

Indications de la Chirurgie dans la Maladie de Crohn (hors LAP). Indications de la Chirurgie dans la Maladie de Crohn (hors LAP). Yves Panis Service de Chirurgie Colorectale (PMAD) Hôpital Beaujon, APHP et Paris VII. FMC-HGE, JFHOD, Paris, 2011 Conflits d intérêts Norgine

Plus en détail

Fiche d information sur la LA CHIRURGIE du COLON DROIT

Fiche d information sur la LA CHIRURGIE du COLON DROIT Fiche d information sur la LA CHIRURGIE du COLON DROIT 1 ) Qu est-ce que le colon droit? : L intestin est divisé en 2 parties: - L intestin grêle (ou petit intestin) dont la partie terminale se nomme l

Plus en détail

DRAINAGE BILIAIRE PRÉ-OPÉRATOIRE

DRAINAGE BILIAIRE PRÉ-OPÉRATOIRE DRAINAGE BILIAIRE PRÉ-OPÉRATOIRE Pas d évidence scientifique en faveur d un drainage pré-opératoire (Méta-analyses discordantes 2013-2015), décision multi-disciplinaire, nécessité étude prospective (Y

Plus en détail

Traitement chirurgical d un adénocarcinome du colon

Traitement chirurgical d un adénocarcinome du colon Traitement chirurgical d un adénocarcinome du colon Diane Goéré Département Chirurgie Viscérale diane.goere@gustaveroussy.fr Critères d opérabilité et de résécablité Opérablité : liée au patient : consultation

Plus en détail

1. GENERALITES SUR LA SURVEILLANCE D UN PATIENT AYANT SUBI UNE INTERVENTION CHIRURGICALE. Quel est le but des drainages?

1. GENERALITES SUR LA SURVEILLANCE D UN PATIENT AYANT SUBI UNE INTERVENTION CHIRURGICALE. Quel est le but des drainages? SOINS INFIRMIERS EN CHIRURGIE DIGESTIVE 1 1. GENERALITES SUR LA SURVEILLANCE D UN PATIENT AYANT SUBI UNE INTERVENTION CHIRURGICALE 1. Préparation de la chambre avant le retour du bloc du patient 2. Accueil

Plus en détail

RESULTATS DU TRAITEMENT CHIRURGICAL DU CANCER DU COLON

RESULTATS DU TRAITEMENT CHIRURGICAL DU CANCER DU COLON RESULTATS DU TRAITEMENT CHIRURGICAL DU CANCER DU COLON S. BENAMR, E. MOHAMMADINE, R. NIAMANE, A. ABBASSI, A. ESSADEL, RÉSUMÉ Les auteurs rapportent une série de 127 cancers coliques opérés entre 1975 et1994.

Plus en détail

Chirurgie & pathologie rectale Accueil en un jour

Chirurgie & pathologie rectale Accueil en un jour Chirurgie & pathologie rectale Accueil en un jour BIENVENUE Madame, Monsieur Afin de vous faire bénéficier d un accueil personnalisé, de limiter vos déplacements à l Institut, d évaluer votre état général

Plus en détail

La douleur post-opératoire : «Le point de vue du chirurgien»

La douleur post-opératoire : «Le point de vue du chirurgien» La douleur post-opératoire : «Le point de vue du chirurgien» N Carrère Service de Chirurgie Générale et Digestive CHU Toulouse - Purpan Douleur post-opératoire (DPO) Prévisible / transitoire / contrôlable

Plus en détail

Morbi-mortalité des formes chirurgicales de la maladie de Crohn

Morbi-mortalité des formes chirurgicales de la maladie de Crohn Société Algérienne d Hépato-gastroenterologie et d Endoscopie Digestive (SAHGEED ) 28e Congrès National Alger Hôtel El Aourassi 15,16, et 17 Décembre 2016 Morbi-mortalité des formes chirurgicales de la

Plus en détail

Cancer du colon: Quoi de neuf en 2016? Dr Amine Bouayed Centre Hospitalier de Salon de Provence

Cancer du colon: Quoi de neuf en 2016? Dr Amine Bouayed Centre Hospitalier de Salon de Provence Cancer du colon: Quoi de neuf en 2016? Dr Amine Bouayed Centre Hospitalier de Salon de Provence INCIDENCE Un problème de santé publique! 3ème cancer chez l homme, 2ème cancer chez la femme. Incidence annuelle

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE du COLON GAUCHE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE du COLON GAUCHE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE du COLON GAUCHE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? VOUS ALLEZ ETRE OPERE(E) A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE D UNE CHIRURGIE DU COLON GAUCHE, A TYPE DE COLECTOMIE GAUCHE PAR L EQUIPE CHIRURGICALE

Plus en détail

Comment amener le sujet âgé à la chirurgie hépatique?

Comment amener le sujet âgé à la chirurgie hépatique? Comment amener le sujet âgé à la chirurgie hépatique? Dr Louis Marie DOURTHE Clinique St Anne Pôle de Cancérologie privé Strasbourgeois MAO 19 MARS 2015 Un peu d épidémio.. 1. Vieillissement de la population

Plus en détail

Diverticulite aiguë: Quelles indications? Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin

Diverticulite aiguë: Quelles indications? Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin Diverticulite aiguë: Quelles indications? Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin Conférence de consensus de décembre 2006 Mise à jour Incidence de

Plus en détail

Cancer du côlon gauche en occlusion. Docteur Mahaut Leconte

Cancer du côlon gauche en occlusion. Docteur Mahaut Leconte Cancer du côlon gauche en occlusion Docteur Mahaut Leconte Incidence 70 % des occlusions coliques sont tumorales 15 % des cancers coliques sont révélés par une occlusion (1 sur 4 après 80 ans) 10% Siège

Plus en détail

DISCLAIMER AVERTISSEMENT

DISCLAIMER AVERTISSEMENT DISCLAIMER AVERTISSEMENT The draft versions of the documents available on the web-site of the INC are provided for consultation purposes only, and should in no way be assumed to represent the official

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE du COLON DROIT A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE du COLON DROIT A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE du COLON DROIT A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? VOUS ALLEZ ETRE OPERE(E) A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE D UNE CHIRURGIE DU COLON DROIT, A TYPE DE COLECTOMIE DROITE PAR L EQUIPE CHIRURGICALE

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre

Cliquez pour modifier le style du titre Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Cliquez pour modifier le style du titre PROJET D EVALUATION DE LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS COLORECTAUX EN AQUITAINE ET MIDI-PYRENEES (EVACCOR):

Plus en détail

Cancer : je connais le rôle des membres de l'équipe médicale qui est à mes côtés

Cancer : je connais le rôle des membres de l'équipe médicale qui est à mes côtés Cancer : je connais le rôle des membres de l'équipe médicale qui est à mes côtés Le site du Docteur François ARTUS Adresse du site : www.docvadis.fr/francois-artus Validé par le Comité Scientifique Oncologie

Plus en détail

Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale

Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale Cours intensif FFCD Prodige Orléans Octobre 2008 Dr Benchellal Service de Chirurgie Digestive CHU Tours Épidémiologie des MHCCR

Plus en détail

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN CHIRURGIE VISCERALE ET DIGESTIVE

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN CHIRURGIE VISCERALE ET DIGESTIVE REFERETIEL D AUT-EVALUATI DES PRATIQUES E CHIRURGIE VISCERALE ET DIGESTIVE Audit clinique : Prise en charge chirurgicale de la tumeur primitive (cancer du rectum) ovembre 2010 1 I/ PRMTEUR La Fédération

Plus en détail

LES CANCERS DIGESTIFS

LES CANCERS DIGESTIFS LES CANCERS DIGESTIFS Les cancers digestifs n ont souvent pas de symptômes. Ils peuvent toucher tous les organes : œsophage, estomac, foie, pancréas, rectum, colon Cancer colorectal C est une transformation

Plus en détail

Cancer de l'ovaire : je

Cancer de l'ovaire : je Cancer de l'ovaire : je comprends la place de la chirurgie La chirurgie a un rôle important dans le traitement du cancer de l ovaire. Elle permet le diagnostic de la tumeur et de son extension éventuelle.

Plus en détail

Prise en charge endoscopique des cancers coliques en occlusion. Dr Ben Soussan E CHU Rouen Clinique de l Alma (Paris)

Prise en charge endoscopique des cancers coliques en occlusion. Dr Ben Soussan E CHU Rouen Clinique de l Alma (Paris) Prise en charge endoscopique des cancers coliques en occlusion Dr Ben Soussan E CHU Rouen Clinique de l Alma (Paris) introduction occlusion colique tumorale = pathologie grave 40% de métastases viscérales

Plus en détail

COLECTOMIES PAR CŒLIOSCOPIE OU PAR LAPAROTOMIE

COLECTOMIES PAR CŒLIOSCOPIE OU PAR LAPAROTOMIE COLECTOMIES PAR CŒLIOSCOPIE OU PAR LAPAROTOMIE AVEC PRÉPARATION PAR CŒLIOSCOPIE Codes CCAM : HHFA008, HHFA023, HHFA010, HHFA002, HHFA005, HHFA004, HHFA029, HHFA028 AVRIL 2007 Service évaluation des actes

Plus en détail

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Regimbeau JM Service de chirurgie digestive et Oncologique CHU Amiens Nord, université de Picardie Amiens

Plus en détail

Imagerie des coloproctectomies totales avec anastomose iléoanale

Imagerie des coloproctectomies totales avec anastomose iléoanale Imagerie des coloproctectomies totales avec anastomose iléoanale MD. Crema, D. Richarme, L. Azizi, C. Hoeffel, JM. Tubiana, L. Arrivé Hôpital Saint-Antoine, Paris Introduction La coloproctectomie est indiquée

Plus en détail

UNITE BARIATRIQUE CENTRE HOSPITALIER de SAINT BRIEUC DOSSIER PATIENT

UNITE BARIATRIQUE CENTRE HOSPITALIER de SAINT BRIEUC DOSSIER PATIENT UNITE BARIATRIQUE CENTRE HOSPITALIER de SAINT BRIEUC DOSSIER PATIENT Ce document est destiné à vous informer sur le déroulement de votre bilan pré chirurgical, de votre hospitalisation ainsi que des suites

Plus en détail

Constipation sévère: quand opérer?

Constipation sévère: quand opérer? Constipation sévère: quand opérer? Panis Yves Service de Chirurgie Colorectale Pôle des Maladies de L Appareil Digestif (PMAD) Séminaire DES de Gastro, Colombes, 2007 ! Introduction: La est un des symptômes

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DES SERVICES D UROLOGIE

LIVRET D ACCUEIL DES SERVICES D UROLOGIE LIVRET D ACCUEIL DES SERVICES D UROLOGIE PRESENTATION DU POLE VISCERAL Organigramme Me VERMANDEL Cadre supérieur se santé Mme Gueydon Cadre de santé D Urologie 1 et 2 Mme Seban Cadre de santé de Gastro

Plus en détail

Quels sont vraiment nos résultats? Antoine Thicoïpé Bordeaux

Quels sont vraiment nos résultats? Antoine Thicoïpé Bordeaux Quels sont vraiment nos résultats? Antoine Thicoïpé Bordeaux Patient âgé et cancer Problématique fréquente et à venir.. Augmentation de l espérance de vie 85 ans : 6 ans en moyenne Cancer : 2 e cause de

Plus en détail

Selon l OMS : 234 millions d interventions chirurgicales chaque année dans le monde (1/25 hab vivants)

Selon l OMS : 234 millions d interventions chirurgicales chaque année dans le monde (1/25 hab vivants) Selon l OMS : 234 millions d interventions chirurgicales chaque année dans le monde (1/25 hab vivants) Pays industrialisés: complications sérieuses (3 16%) et incapacités permanentes ou décès (0.4 à 0.8%)

Plus en détail

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM - 1/6- Lundi 02/04/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM I/ INTRODUCTION : En France le cancer colorectal est le premier des cancers

Plus en détail

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE 1 4 M A R S 2 0 1 7 CHU P O N T C H A I L L O U EXPÉRIMENTATION EN COURS Dans le cadre du deuxième plan cancer, première phase d expérimentation du dispositif

Plus en détail

ANAP HAS- AFCA. Pr. Corinne VONS - Conseil Scientifique AFCA

ANAP HAS- AFCA. Pr. Corinne VONS - Conseil Scientifique AFCA ANAP HAS- AFCA Colloque chirurgie i ambulatoire Retour d expérience: Considérer la chirurgie ambulatoire et non l hospitalisation complète comme la norme pour beaucoup d interventions Pr. Corinne VONS

Plus en détail

Cher(e) Collègue, Cher(e) Ami(e),

Cher(e) Collègue, Cher(e) Ami(e), Sous la présidence du : Pr CH. MEYER Organisation : Association Française de Chirurgie Président de l AFC : Pr J.-P. ARNAUD Vice-Président : Pr G. MANTION Secrétaire Général de l AFC : Pr J.-R. DELPERO

Plus en détail

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT Ce document contient des informations générales au sujet de l intervention qui est programmée chez vous. Discutez des informations fournies avec votre

Plus en détail

La maladie diverticulaire compliquée Prise en charge en 2013

La maladie diverticulaire compliquée Prise en charge en 2013 La maladie diverticulaire compliquée Prise en charge en 2013 Philippe Wind Service de Chirurgie Digestive Hôpital Avicenne Groupe Hospitalier Paris-Seine-Saint-Denis Université Paris XIII De quelles données

Plus en détail

COLECTOMIES PAR CŒLIOSCOPIE OU PAR LAPAROTOMIE

COLECTOMIES PAR CŒLIOSCOPIE OU PAR LAPAROTOMIE COLECTOMIES PAR CŒLIOSCOPIE OU PAR LAPAROTOMIE AVEC PRÉPARATION PAR CŒLIOSCOPIE Codes CCAM : HHFA008, HHFA023, HHFA010, HHFA002, HHFA005, HHFA004, HHFA029, HHFA028 AVRIL 2007 Service évaluation des actes

Plus en détail

APPENDICITES AIGUËS EN AMBULATOIRE. EST-CE POSSIBLE? COMMENT SÉLECTIONNER LES PATIENTS?

APPENDICITES AIGUËS EN AMBULATOIRE. EST-CE POSSIBLE? COMMENT SÉLECTIONNER LES PATIENTS? APPENDICITES AIGUËS EN AMBULATOIRE. EST-CE POSSIBLE? COMMENT SÉLECTIONNER LES PATIENTS? T. HOR, E. TIRET, M. BEAUSSIER, J. LEFEVRE Service de Chirurgie Générale et Digestive Hôpital Saint-Antoine Université

Plus en détail

2- La chirurgie bariatrique: - est contre-indiquée chez l adolescent - est discutable après 60 ans V - est envisagée après échec du traitement médical

2- La chirurgie bariatrique: - est contre-indiquée chez l adolescent - est discutable après 60 ans V - est envisagée après échec du traitement médical 1- Concernant l'obésité - le surpoids est défini par un IMC supérieur à 25 V - l'obésité morbide est définie par un IMC supérieur à 40 V - la super obésité est définie par un IMC supérieur à 60 - la fréquence

Plus en détail

Traitement actuel des métastases hépatiques des cancers colo-rectaux

Traitement actuel des métastases hépatiques des cancers colo-rectaux Traitement actuel des métastases hépatiques des cancers colo-rectaux 40-70% KC colo-r. Méta Foie seul: 50%. Christian GOUILLAT Lyon France Exérèse chirurgicale. mortalité PO < 5%. survie à 5 ans: m=35%

Plus en détail

SEMINAIRES IRIS. Mémoire de fin de formation Titre Professionnel Particulier en Soins d Urgence Année Docteur Pierre YOUATOU TOWO

SEMINAIRES IRIS. Mémoire de fin de formation Titre Professionnel Particulier en Soins d Urgence Année Docteur Pierre YOUATOU TOWO Mémoire de fin de formation Titre Professionnel Particulier en Soins d Urgence Année 2009-2010 Docteur Pierre YOUATOU TOWO Promoteur: Professeur Pierre MOLS Université Libre de Bruxelles Faculté de Médecine

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement

Informations de l'unité d'enseignement Année Académique 2016-2017 (Version définitive du : 13 Septembre 2016 ) Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Parnasse-ISEI Spécialisation en oncologie Cancers digestifs O4200 Cycle

Plus en détail

Les complications non infectieuses de l endoscopie: les perforations digestives

Les complications non infectieuses de l endoscopie: les perforations digestives Les complications non infectieuses de l endoscopie: les perforations digestives K. Vahedi Département Médico-Chirurgical de Pathologie Digestive Hôpital Lariboisière, Paris Séminaire DES Ile de France

Plus en détail

XXVIII journée d anesthésie-réanimation de Picardie

XXVIII journée d anesthésie-réanimation de Picardie XXVIII journée d anesthésie-réanimation de Picardie Quelles chirurgies pour l ambulatoire? Pr. Corinne VONS - AFCA Chirurgie digestive et métabolique Médecin coordinateur de l UCAA Hôpital Jean Verdier

Plus en détail

Que savoir sur la chirurgie de L ESTOMAC - GASTRECTOMIE TOTALE - A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

Que savoir sur la chirurgie de L ESTOMAC - GASTRECTOMIE TOTALE - A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Que savoir sur la chirurgie de L ESTOMAC - GASTRECTOMIE TOTALE - A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? VOUS ALLEZ ETRE OPERE(E) A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE D UNE CHIRURGIE DE L ESTOMAC Intervention appelée «GASTRECTOMIE

Plus en détail

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE 10 MARS 2017 CHU Pontchaillou - RENNES Expérimentation en cours Dans le cadre du deuxième plan cancer, première phase d expérimentation du dispositif des infirmiers

Plus en détail

26/05/2010. Critères d agrément spécifique. Seuil d activité minimale. Mesures transversales de qualité

26/05/2010. Critères d agrément spécifique. Seuil d activité minimale. Mesures transversales de qualité valuation des RCP de la carcinologie digestive du CHU et de la carcinologie gynécologique des Cliniques de la Haute-Vienne De Juillet à Décembre 29 Décret n 27-388 du 21 mars 27 relatif aux conditions

Plus en détail