TABLEAU A.1 ASPECT IRM TRES EVOCATEUR D UNE TUMEUR GLIALE DE GRADE I CONTEXTE DE NEUROFIBROMATOSE? SUBEPENDYMOME SURVEILLANCE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLEAU A.1 ASPECT IRM TRES EVOCATEUR D UNE TUMEUR GLIALE DE GRADE I CONTEXTE DE NEUROFIBROMATOSE? SUBEPENDYMOME SURVEILLANCE"

Transcription

1 TABLEAU A.1 ASPECT IRM TRES EVOCATEUR D UNE TUMEUR GLIALE DE GRADE I CONTEXTE DE NEUROFIBROMATOSE? OU TRAITEMENT HISTOLOGIE? DES SUBEPENDYMOMES - EXAMEN CLINIQUE ANNUEL - IRM CEREBRALE POST-OPERATOIRE PUIS ANNUELLE D7 D8 D9 Annexes NF1 ENFANT-NF1 ADULTE-NF1 SUBEPENDYMOME ASTROCYTOME PILOCYTIQUE CF. TABLEAU A.2 Version 7 validée le 15 janvier

2 TABLEAU A.2 ASTROCYTOME PILOCYTIQUE (HORS GLIOME DES VOIES OPTIQUES) LOCALISATION ACCESSIBLE? EVOLUTIVITE? PACKER DES ASTROCYTOMES PILOCYTIQUES - APRES EXERESE COMPLETE : EXAMEN CLINIQUE ANNUEL + IRM CEREBRALE POST-OPERATOIRE - APRES EXERESE INCOMPLETE : EXAMEN CLINIQUE ANNUEL + IRM CEREBRALE POST-OPERATOIRE PUIS ANNUELLE - EN L ABSENCE DE : EXAMEN CLINIQUE ANNUEL + IRM CEREBRALE ANNUELLE Version 7 validée le 15 janvier

3 TABLEAU A.3 GLIOME DES VOIES OPTIQUES D7 D9 Annexes NF1 ADULTE-NF1 RECHERCHE D UNE NEUROFIBROMATOSE SYMPTOMATIQUE ET EVOLUTIF? LOCALISATION CHIASMATIQUE OU BILATERALE? EXERESE COMPLETE? RADIOTHERAPIE et/ou CHIMIOTHERAPIE (PACKER ou Velbé ou TMZ) DES GLIOMES DES VOIES OPTIQUES - OPERES: EXAMEN NEUROLOGIQUE + OPHTALMOLOGIQUE + ENDOCRINIEN + IRM CEREBRALE TRIMESTRIELS PENDANT 6 MOIS PUIS BIANNUEL PENDANT 1 AN PUIS ANNUEL JUSQU A LA PUBERTE PUIS CLINIQUE ANNUEL - OPERES : EXAMEN CLINIQUE ANNUEL + IRM CEREBRALE POST-OPERATOIRE PUIS ANNUELLE Version 7 validée le 15 janvier

4 TABLEAU A.4 ASPECT IRM TRES EVOCATEUR D UNE TUMEUR GLIALE DE GRADE II HISTOLOGIE? ASTROCYTOME DE GRADE II OLIGODENDROGLIOME DE GRADE II CF. TABLEAU A.5 CF. TABLEAU O.1 Version 7 validée le 15 janvier

5 TABLEAU A.5 Annexe T7 CT-TMZ ASTROCYTOME DE GRADE II OPERE FACTEUR(S) DE MAUVAIS PRONOSTIC? RADIOTHERAPIE [50,4 Gy] ou CHIMIOTHERAPIE (TMZ) FACTEURS DE MAUVAIS PRONOSTIC - AGE > 40 ANS, - KARNOFSKY < 70% - EPILEPSIE INCONTROLABLE, - HYPERTENSION INTRA-CRANIENNE, - DEFICIT FONCTIONNEL - VOLUME IMPORTANT, EFFET DE MASSE, EVOLUTION RAPIDE - LOCALISATION EN ZONE FONCTIONNELLE ET/OU PROFONDE PRISE DE CONTRASTE SUR L IRM DES ASTROCYTOMES DE GRADE II - EXAMEN CLINIQUE BIANNUEL - IRM CEREBRALE POST-OPERATOIRE PUIS BIANNUELLE PENDANT 1 AN PUIS ANNUELLE Version 7 validée le 15 janvier

6 TABLEAU A.6 ASTROCYTOME DE GRADE II RECIDIVANT POSSIBLE? PRISE DE CONTRASTE NODULAIRE A L IRM? HISTOLOGIE? CF. TABLEAU A.7 BAS GRADE HAUT GRADE CF. TABLEAU A.7 CF. TABLEAU A.8 CF. TABLEAU A.8 Version 7 validée le 15 janvier

7 TABLEAU A.7 ASTROCYTOME RECIDIVANT DE BAS GRADE OU SANS PRISE DE CONTRASTE NODULAIRE A L IRM Annexe T7 CT-TMZ RADIOTHERAPIE ANTERIEURE? EXERESE COMPLETE? CHIMIOTHERAPIE (TMZ) CHIMIOTHERAPIE (TMZ) ou RADIOTHERAPIE [50,4 Gy] DES ASTROCYTOMES RECIDIVANTS DE BAS GRADE - EXAMEN CLINIQUE BIANNUEL - IRM CEREBRALE POST-OPERATOIRE PUIS BIANNUELLE Version 7 validée le 15 janvier

8 TABLEAU A.8 ASTROCYTOME RECIDIVANT DE HAUT GRADE OU AVEC PRISE DE CONTRASTE NODULAIRE A L IRM RADIOTHERAPIE ANTERIEURE? T7 Annexe TMZ CHIMIOTHERAPIE (TMZ) TMZ ANTERIEUR? INTERVALLE LIBRE > 12 MOIS? CF. TABLEAU A. 10 RADIOCHIMIOTHERAPIE CONCOMITANTE [60 Gy] ET ADJUVANTE AVEC TMZ RADIOTHERAPIE et TMZ concomitant (sans adjuvant) Version 7 validée le 15 janvier

9 TABLEAU A.9 ASPECT IRM TRES EVOCATEUR D UNE TUMEUR GLIALE DE HAUT GRADE PATIENT OPERABLE? même biopsie RCP HISTOLOGIE? CF. TABLEAUX A.10 OU O.4 RADIOTHERAPIE ou CHIMIOTHERAPIE TMZ ou TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE FACTEURS D OPERABILITE - AGE PHYSIOLOGIQUE COMPATIBLE - ABSENCE DE PATHOLOGIES MULTIPLES - BON COEFFICIENT DE PERFORMANCE Version 7 validée le 15 janvier

10 TABLEAU A.10 GLIOBLASTOME/ASTROCYTOME ANAPLASIQUE OPERE Annexes T5 RT-HTGRADE D10 RPA HISTOLOGIE ET RPA? GLIOBLASTOME RPA III OU IV OU TGNM OU ASTROCYTOME ANAPLASIQUE GLIOBLASTOME > 70 ans ET RPA V STATUT MGMT DISPONIBLE? CF. TABLEAU A.11 PROMOTEUR METHYLE? RADIOTHERAPIE [60 Gy] ou RT accélérée si +70 ans CHIMIOTHERAPIE (TMZ) si + 70ans, surtout si IK < 70% ou RT+CT concomitante et adjuvante, surtout si IK > 70% Version 7 validée le 15 janvier

11 TABLEAU A.11 GLIOBLASTOME RPA III OU IV/ ASTROCYTOME ANAPLASIQUE OPERE T7 T9 D10 Annexes CT-TMZ RTCT-TMZ RPA RADIOCHIMIOTHERAPIE CONCOMITANTE [60 Gy] AVEC TMZ ET ADJUVANTE TMZ : 6 CYCLES REPONSE COMPLETE? PROGRESSION? DES GLIOBLASTOMES/ASTROCYTOMES ANAPLASIQUES - EXAMEN CLINIQUE TRIMESTRIEL - IRM CEREBRALE POST-OPERATOIRE PUIS TRIMESTRIELLE TMZ (12 CYCLES AU TOTAL) CF. TABLEAU A.12 Version 7 validée le 15 janvier

12 TABLEAU A.12 GLIOBLASTOME/ASTROCYTOME ANAPLASIQUE RECIDIVANT OPERABILITE? Annexes T1 CT-CCNU T2 CT-BCNU T3 CT-FOTE T7 CT-TMZ RCP TRAITEMENT ANTERIEUR PAR TMZ? TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE ou TRAITEMENT SPECIFIQUE (CHIMIOTHERAPIE, AVASTIN, THERAPIES CIBLEES, RE-IRRADIATION +/- Cyberknife) TARGET INTERVALLE LIBRE > 6 MOIS? TMZ et RESIDU TUMORAL TMZ AVASTIN +/- CAMPTO NITROSOUREE THERAPIES CIBLEES EN FONCTION NGS & IHC FACTEURS D OPERABILITE - AGE PHYSIOLOGIQUE COMPATIBLE - ABSENCE DE PATHOLOGIES MULTIPLES - BON COEFFICIENT DE PERFORMANCE - COMPLETE POSSIBLE - INTERVALLE LIBRE > 9 MOIS DES GLIOBLASTOMES/ASTROCYTOMES ANAPLASIQUES RECIDIVANTS - EXAMEN CLINIQUE TRIMESTRIEL - IRM CEREBRALE POST-OPERATOIRE PUIS TRIMESTRIELLE Version 7 validée le 15 janvier

13 TABLEAU A.13 XANTHOASTROCYTOME PLEOMORPHE Annexe T5 RT-HTGRADE ANAPLASIE? RADIOTHERAPIE [60 Gy] DES XANTHOASTROCYTOMES PLEOMORPHES - EXAMEN CLINIQUE ANNUEL - IRM POST-OPERATOIRE PUIS ANNUELLE Version 7 validée le 15 janvier

14 TABLEAU A.14 XANTHOASTROCYTOME PLEOMORPHE RECIDIVANT OPERABILITE? ATCD de RADIOTHERAPIE [60 Gy] Pas de ré-irradiation possible MUTATION BRAF? V600 E RADIOTHERAPIE [60 Gy] INHIBITEUR DE BRAF muté CHIMIOTHERAPIE (TMZ) Version 7 validée le 15 janvier

GLIOBLASTOME DU SUJET AGE

GLIOBLASTOME DU SUJET AGE GLIOBLASTOME DU SUJET AGE DR FOTSO, DR TESTA, DR MANET, DR GENGUENE, DR VASSAL, DR DUTHEL, DR HATEM, DR BENHAMOUDA, DR NJEE BUGHA, DR NUTI NEUROCHIRURGIE CHU SAINT ETIENNE introduction Malgré des progrès

Plus en détail

Société. Bretonne THESAURUS DE LA SOCIETE DE NEUROONCOLOGIE BRETONNE SNOB. Dernière mise à jour du 13 juin 2014

Société. Bretonne THESAURUS DE LA SOCIETE DE NEUROONCOLOGIE BRETONNE SNOB. Dernière mise à jour du 13 juin 2014 Neuro- Société de Oncologie Bretonne THESAURUS DE LA SOCIETE DE NEUROONCOLOGIE BRETONNE SNOB 1 ère réunion le 08 juillet 2005 Dernière mise à jour du 13 juin 2014 Contact : e.vauleon@rennes.unicancer.fr

Plus en détail

Actualités en Neuro-Oncologie

Actualités en Neuro-Oncologie Actualités en Neuro-Oncologie Elodie Vauléon Vendredi 10 mars 2017 UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer GLIOBLASTOME Essai de radiothérapie accélérée et chimiothérapie concomitante et

Plus en détail

TUMEUR CÉRÉBRALE (MÉTASTASE CÉRÉBRALE ET GLIOBLASTOME) DU SUJET ÂGÉ: TRAITEMENT OU ABSTENTION?

TUMEUR CÉRÉBRALE (MÉTASTASE CÉRÉBRALE ET GLIOBLASTOME) DU SUJET ÂGÉ: TRAITEMENT OU ABSTENTION? Rédigé par le Docteur Nathalie Marques (Lyon) TUMEUR CÉRÉBRALE (MÉTASTASE CÉRÉBRALE ET GLIOBLASTOME) DU SUJET ÂGÉ: TRAITEMENT OU ABSTENTION? D après les communications orales de Ph. Métellus (Marseille)

Plus en détail

Société. Bretonne THESAURUS DE LA SOCIETE DE NEUROONCOLOGIE BRETONNE SNOB. Dernière mise à jour du 15 janvier 2016

Société. Bretonne THESAURUS DE LA SOCIETE DE NEUROONCOLOGIE BRETONNE SNOB. Dernière mise à jour du 15 janvier 2016 Neuro- Société de Oncologie Bretonne THESAURUS DE LA SOCIETE DE NEUROONCOLOGIE BRETONNE SNOB 1 ère réunion le 08 juillet 2005 Dernière mise à jour du 15 janvier 2016 Contact : e.vauleon@rennes.unicancer.fr

Plus en détail

r rentiels Oncolor Neuro - Oncologie 2010 K. HASSANI Groupe qualité 16/11/2010

r rentiels Oncolor Neuro - Oncologie 2010 K. HASSANI Groupe qualité 16/11/2010 Mise à jour référentiels r rentiels Oncolor Neuro - Oncologie 2010 K. HASSANI Groupe qualité 16/11/2010 Groupe NENO Association loi 1901 : Nord Est Neuro Oncologie Collaborations inter-centres (NE + Amiens)

Plus en détail

Radiothérapie des tumeurs cérébrales après 75 ans. Jean-Jacques MAZERON

Radiothérapie des tumeurs cérébrales après 75 ans. Jean-Jacques MAZERON Radiothérapie des tumeurs cérébrales après 75 ans Jean-Jacques MAZERON Service de radiothérapie oncologique Groupe Hospitalier Pitie-Salpêtrière, Paris Les irradiations les plus fréquentes 1. Les irradiations

Plus en détail

RTC 3D GLIOMES MALINS

RTC 3D GLIOMES MALINS RTC 3D GLIOMES MALINS INOPERABLE Principes généraux Classification des gliomes malins OMS 2007 Grading d histopronostic de gravité croissante: I à IV selon Densité cellulaire Atypies cytonucléaires Activité

Plus en détail

REFERENTIEL REGIONAL DE PRISE EN CHARGE DES GLIOMES INTRA-CRANIENS DE L ADULTE

REFERENTIEL REGIONAL DE PRISE EN CHARGE DES GLIOMES INTRA-CRANIENS DE L ADULTE REFERENTIEL REGIONAL DE PRISE EN CHARGE DES GLIOMES INTRA-CRANIENS DE L ADULTE Validé le 1 er février 2010 Modifié le 1 er avril 2010 Réseau Onco-Poitou-Charentes 2 rue de la Milétrie René Le Blaye BP

Plus en détail

TEP au 18 FET dans l évaluation de la réponse au traitement de tumeur cérébrale de haut grade par chimiothérapie intra-artérielle

TEP au 18 FET dans l évaluation de la réponse au traitement de tumeur cérébrale de haut grade par chimiothérapie intra-artérielle TEP au 18 FET dans l évaluation de la réponse au traitement de tumeur cérébrale de haut grade par chimiothérapie intra-artérielle Sylvain Caron R3 Médecine Nucléaire JSIM 8 octobre 2010 Introduction Tumeurs

Plus en détail

Indications rares du traitement radiochirurgical par Gamma

Indications rares du traitement radiochirurgical par Gamma Gamma Knife article 8, page 1 Indications rares du traitement radiochirurgical par Gamma Knife N. Massager, D. Devriendt Centre de Radiochirurgie par Gamma Knife, U.L.B. - Hôpital Erasme Résumé A côté

Plus en détail

Tumeurs intracrâniennes

Tumeurs intracrâniennes Tumeurs intracrâniennes Diagnostic Type histologique Traitement Pr E. Jouanneau, Module 10, U.F.R. Lyon SUD Objectifs : Savoir évoquer le diagnostic Savoir prescrire les examens amenant au diagnostic Avoir

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES TUMEURS CÉRÉBRALES

PRISE EN CHARGE DES TUMEURS CÉRÉBRALES PRISE EN CHARGE DES TUMEURS CÉRÉBRALES Dr Clotilde VERLUT ÉPIDÉMIOLOGIE Tumeurs rares Incidence augmente avec l âge Incidence augmente depuis une trentaine d année Facteurs favorisants Prédisposition familiale

Plus en détail

Glioblastome du sujet âgé: Hypofractionnement et c est tout? Delphine Antoni

Glioblastome du sujet âgé: Hypofractionnement et c est tout? Delphine Antoni Glioblastome du sujet âgé: Hypofractionnement et c est tout? Delphine Antoni Epidémiologie Gliomes: 70% des tumeurs cérébrales de l adulte Glioblastome (GBM): 50% des gliomes - Age médian au diagnostic:

Plus en détail

Pour la prise en charge des tumeurs oligodendrogliales de haut-grade. guide d information à l usage des patients et de leur entourage

Pour la prise en charge des tumeurs oligodendrogliales de haut-grade. guide d information à l usage des patients et de leur entourage Pour la prise en charge des tumeurs oligodendrogliales de haut-grade guide d information à l usage des patients et de leur entourage Les tumeurs cérébrales Le cerveau Le cerveau est un organe majeur situé

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules - avril 2009 - Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) Tout nouveau patient ayant un cancer bronchique

Plus en détail

Tumeurs Intracrâniennes

Tumeurs Intracrâniennes Tumeurs Intracrâniennes Certificat Neurologie-Neurochirurgie Prof. Assoc.Gérard ABADJIAN Classification des Tumeurs du SNC (OMS mod.) Tumeurs Gliales Tumeurs Glio-neuronal Tumeurs Embryonnaires Tumeurs

Plus en détail

Session thématique Imagerie de perfusion. Dr Julien Savatovsky Fondation Rothschild, Service d Imagerie IRM Paris 13

Session thématique Imagerie de perfusion. Dr Julien Savatovsky Fondation Rothschild, Service d Imagerie IRM Paris 13 Session thématique Imagerie de perfusion Dr Julien Savatovsky Fondation Rothschild, Service d Imagerie IRM Paris 13 Conflit d intérêt : aucun en rapport avec le cours Remerciements : L équipe de manipulateurs

Plus en détail

Gliomes du tronc cérébral

Gliomes du tronc cérébral Gliomes du tronc cérébral Elodie Vauléon DIUNO Rennes, le 06/02/2015 Gliomes du tronc cérébral 1/ épidémiologie 2/ clinique 3/ diagnostic histologique 4/ imagerie 5/ classification IRM et prise en charge

Plus en détail

NEURO-ONCOLOGIE PARTIE GLIOMES

NEURO-ONCOLOGIE PARTIE GLIOMES REFERENTIEL REGIONAL 2009 NEURO-ONCOLOGIE PARTIE GLIOMES STRATEGIES DE DIAGNOSTIC, DE TRAITEMENT ET DE SURVEILLANCE Dernière validation le 20 novembre 2008 Contributeurs : Ce texte est largement basé sur

Plus en détail

TRAITEMENT DE SECONDE LIGNE DES GLIOBLASTOMES QUE PROPOSER EN 2009

TRAITEMENT DE SECONDE LIGNE DES GLIOBLASTOMES QUE PROPOSER EN 2009 TRAITEMENT DE SECONDE LIGNE DES GLIOBLASTOMES QUE PROPOSER EN 2009 Dr BENOUAICH-AMIEL Alexandra Neuro-Oncologue CHU Toulouse INTRODUCTION Bénéfice médiocre des chimiothérapies de seconde lignes: Taux de

Plus en détail

GLIOMES DU TRONC CEREBRAL DE L ADULTE ASPECTS CHIRURGICAUX

GLIOMES DU TRONC CEREBRAL DE L ADULTE ASPECTS CHIRURGICAUX GLIOMES DU TRONC CEREBRAL DE L ADULTE ASPECTS CHIRURGICAUX «where therapies change surgical perceptions have to change» «les astrocytomes pilocytiques sont fréquents. Ils doivent être reconnus et enlevés

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 31 mai 2006 TEMODAL 5 mg, gélule 1 flacon(s) en verre brun de 5 gélules avec fermeture de sécurité enfant polypropylène : CIP : 561 345-7 TEMODAL 20 mg, gélule 1 flacon(s)

Plus en détail

RADIOTHERAPIE CEREBRALE ET TROUBLES COGNITIFS

RADIOTHERAPIE CEREBRALE ET TROUBLES COGNITIFS RADIOTHERAPIE CEREBRALE ET TROUBLES COGNITIFS Dr François DUBOIS (CHU de Lille) NEUROTOXICITE DE LA RADIOTHERAPIE CEREBRALE Initialement décrite chez l enfant traité pour leucémie aigue ou tumeurs cérébrales

Plus en détail

ANOMALIES GENETIQUES DES GLIOMES DIFFUS DU TRONC CEREBRAL

ANOMALIES GENETIQUES DES GLIOMES DIFFUS DU TRONC CEREBRAL ANOMALIES GENETIQUES DES GLIOMES DIFFUS DU TRONC CEREBRAL Pr Audrey ROUSSEAU Département de Pathologie Cellulaire et Tissulaire CHU ANGERS aurousseau@chu-angers.fr angers.fr RAPPELS HISTOLOGIQUES LE SYSTÈME

Plus en détail

TEP et tumeurs cérébralesc

TEP et tumeurs cérébralesc TEP et tumeurs cérébralesc N. Gault, A.Chirila, F.Gutman, K.Kerrou, D.Grahek, F.Montravers, V. DeBeco, JN Talbot Service de Médecine Nucléaire - Hôpital Tenon QCM 1) biodistribution: de quel traceur s

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

Cancer du pancréas. Cancer fréquent et grave: décès/an UE Facteurs favorisants: tabac ++ Pronostic catastrophique: Comment améliorer cela???

Cancer du pancréas. Cancer fréquent et grave: décès/an UE Facteurs favorisants: tabac ++ Pronostic catastrophique: Comment améliorer cela??? Cancer du pancréas Cancer fréquent et grave: 40 000 décès/an UE Facteurs favorisants: tabac ++ Pronostic catastrophique: Survie à 5 ans: < 5 % voire < 1 % Diagnostic tardif et génie évolutif particulier

Plus en détail

2 Gliomes de haut grade

2 Gliomes de haut grade 2 Gliomes de haut grade Etudes rétrospectives de cohortes populationnelles n Les résultats présentés à l ASCO concernent des études rétrospectives de cohortes. On ne dispose pas de résultats d études de

Plus en détail

ANNEXE D.1 : CLASSIFICATION HISTOLOGIQUE OMS DES TUMEURS DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

ANNEXE D.1 : CLASSIFICATION HISTOLOGIQUE OMS DES TUMEURS DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL ANNEXE D.1 : CLASSIFICATION HISTOLOGIQUE OMS DES TUMEURS DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL Tumeurs du tissu neuroépithélial : Tumeurs astrocytaires : Astrocytome, Astrocytome anaplasique,, Astrocytome pilocytique,

Plus en détail

Actualités dans la prise en charge des gliomes de l adulte

Actualités dans la prise en charge des gliomes de l adulte Actualités dans la prise en charge des gliomes de l adulte François Ducray Neuro-oncologie, Hôpital Neurologique Lyon Equipe Neuro-oncologie et Neuro-inflammation Inserm U1028 CNRS UMR5292 Plan Classification

Plus en détail

Service de Neuropathologie Laboratoire R. ESCOUROLLE Hôpital de La Salpêtrière K. MOKHTARI

Service de Neuropathologie Laboratoire R. ESCOUROLLE Hôpital de La Salpêtrière K. MOKHTARI Gliomes de haut grade de malignité: difficultés diagnostiques pour le neuropathologiste Service de Neuropathologie Laboratoire R. ESCOUROLLE Hôpital de La Salpêtrière K. MOKHTARI Les gliomes de haut grade

Plus en détail

De la classification histologique à la classification moléculaire des tumeurs gliales

De la classification histologique à la classification moléculaire des tumeurs gliales De la classification histologique à la classification moléculaire des tumeurs gliales François Ducray Neuro-oncologie, Hospices Civils de Lyon Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon Université Lyon

Plus en détail

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures)

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures) Référentiel en Oncologie Digestive Réseau ONCO LR (mise à jour : 2007) Cancer du côlon non métastatique Stade I pt1-t2-n0 Stade II pt3-t4-n0 Stade III pt-n1-n2 Bon pronostic Mauvais pronostic Occlusion,

Plus en détail

GLIOMES DE BAS GRADE TRAITEMENTS NON CHIRURGICAUX. François DUBOIS Neuro-oncologue (CHU de Lille) DIU 2009

GLIOMES DE BAS GRADE TRAITEMENTS NON CHIRURGICAUX. François DUBOIS Neuro-oncologue (CHU de Lille) DIU 2009 GLIOMES DE BAS GRADE TRAITEMENTS NON CHIRURGICAUX François DUBOIS Neuro-oncologue (CHU de Lille) DIU 2009 GLIOMES DE GRADE II Astrocytome Oligodendrogliome oligoastrocytome GLIOMES DE GRADE II Tumeurs

Plus en détail

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES H.Nassi CHU d Oran INTRODUCTION Les sarcomes constituent un groupe large et complexe de tumeurs rares d origine mésenchymateuse. L incidence de

Plus en détail

Gliomes du tronc cérébral chez l adulte

Gliomes du tronc cérébral chez l adulte chez l adulte DIU de Neuro-Oncologie 2010-2012 Paris, 7 Avril 2011 Dr German Reyes Fédération de Neurologie Mazarin, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris Définition Tumeurs localisées dans le mésencéphale,

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle Introduction Le traitement du cancer rectal pose le problème de la récidive loco-régionale Son taux est

Plus en détail

LE CANCER DU COL UTERIN

LE CANCER DU COL UTERIN LE CANCER DU COL UTERIN Tout cancer infiltrant du col utérin diagnostiqué doit passer en RCP pré-thérapeutique. 1. BILAN INITIAL Examen gynécologique et examen clinique général A partir du stade IB le

Plus en détail

Du profil moléculaire à la thérapeutique: l exemple des gliomes

Du profil moléculaire à la thérapeutique: l exemple des gliomes Du profil moléculaire à la thérapeutique: l exemple des gliomes François Ducray Neuro-oncologie, Hôpital Neurologique Lyon Equipe Neuro-oncologie et Neuro-inflammation Inserm U1028 CNRS UMR5292 Les gliomes

Plus en détail

Gliomes de bas grade de l adulte : un diagnostic pas si facile! JM.Kamsu ;A.Benouach-Amiel; H.Dumas; I.Catalaa; C.Cognard; F.

Gliomes de bas grade de l adulte : un diagnostic pas si facile! JM.Kamsu ;A.Benouach-Amiel; H.Dumas; I.Catalaa; C.Cognard; F. Gliomes de bas grade de l adulte : un diagnostic pas si facile! JM.Kamsu ;A.Benouach-Amiel; H.Dumas; I.Catalaa; C.Cognard; F.Bonneville Introduction En France, les gliomes sont les tumeurs primitives du

Plus en détail

Chimiothérapie des tumeurs cérébrales chez. le sujet âgé. Florence LAIGLE-DONADEY Service de Neurologie Mazarin Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris

Chimiothérapie des tumeurs cérébrales chez. le sujet âgé. Florence LAIGLE-DONADEY Service de Neurologie Mazarin Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris Chimiothérapie des tumeurs cérébrales chez Savinien Petit le sujet âgé Florence LAIGLE-DONADEY Service de Neurologie Mazarin Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris Tumeurs cérébrales Types histologiques Primaires:

Plus en détail

Parcours des tumeurs intracrâniennes de l enfant

Parcours des tumeurs intracrâniennes de l enfant Parcours des tumeurs intracrâniennes de l enfant Laurent RIFFAUD Neurochirurgie Epidémiologie 25 cas nouveaux par million d enfants Pic entre 4 et 8 ans Nourrisson = 10% Garçon = fille Tumeurs solides

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 2, ASCO, ESMO et NCCN, serviront de cadre général aux recommandations

Plus en détail

Bases anatomopathologiques et moléculaires des gliomes de haut grade de l adulte. P. Varlet. Hôpital Sainte Anne, Paris

Bases anatomopathologiques et moléculaires des gliomes de haut grade de l adulte. P. Varlet. Hôpital Sainte Anne, Paris Bases anatomopathologiques et moléculaires des gliomes de haut grade de l adulte P. Varlet. Hôpital Sainte Anne, Paris Les cellules gliales ASTROCYTE microglie NG2 oligodendrocyte Classification des gliomes

Plus en détail

Audrey ROUSSEAU MCU-PH Département de Pathologie Cellulaire et Tissulaire CHU ANGERS aurousseau@chu-angers.fr

Audrey ROUSSEAU MCU-PH Département de Pathologie Cellulaire et Tissulaire CHU ANGERS aurousseau@chu-angers.fr Audrey ROUSSEAU MCU-PH Département de Pathologie Cellulaire et Tissulaire CHU ANGERS aurousseau@chu-angers.fr LES GLIOMES DIFFUS Infiltration diffuse parenchyme cérébral Résection chirurgicale complète

Plus en détail

Gliome malin du sujet âgé. Florence Laigle-Donadey Service de Neuro-oncologie du Pr Delattre Hôpital de la Salpêtrière

Gliome malin du sujet âgé. Florence Laigle-Donadey Service de Neuro-oncologie du Pr Delattre Hôpital de la Salpêtrière Gliome malin du sujet âgé Florence Laigle-Donadey Service de Neuro-oncologie du Pr Delattre Hôpital de la Salpêtrière Gliomes sujets âgés Incidence En augmentation dans les pays industrialisés (Greig,

Plus en détail

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm)

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Distinguer les formes accessibles à un traitement à visée curative, potentiellement curative, définitivement palliative Connaître

Plus en détail

EPIDÉMIOLOGIE. MISE AU POINT SUR LES TUMEURS CÉRÉBRALES: Les Règles de l art en 2005

EPIDÉMIOLOGIE. MISE AU POINT SUR LES TUMEURS CÉRÉBRALES: Les Règles de l art en 2005 MISE AU POINT SUR LES TUMEURS CÉRÉBRALES: Les Règles de l art en 2005 Robert Moumdjian MD Service de neurochirurgie CHUM- Hôpital Notre-Dame et clinique de neurooncologie EPIDÉMIOLOGIE American Cancer

Plus en détail

MISE AU POINT SUR LES TUMEURS CÉRÉBRALES: Les Règles de l art en 2008

MISE AU POINT SUR LES TUMEURS CÉRÉBRALES: Les Règles de l art en 2008 MISE AU POINT SUR LES TUMEURS CÉRÉBRALES: Les Règles de l art en 2008 Robert Moumdjian MD Service de neurochirurgie CHUM- Hôpital Notre-Dame et clinique de neurooncologie EPIDÉMIOLOGIE American Cancer

Plus en détail

Radiothérapie des tumeurs cérébrales après 75 ans. Jean-Jacques MAZERON

Radiothérapie des tumeurs cérébrales après 75 ans. Jean-Jacques MAZERON Radiothérapie des tumeurs cérébrales après 75 ans Jean-Jacques MAZERON Service de radiothérapie oncologique Groupe Hospitalier Pitie-Salpêtrière, Paris Les radiothérapies classiques Les irradiations de

Plus en détail

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP Informations générales sur le patient Consentement : OUI NON Identifiant patient INSC visible :................. NOM D USAGE :.............................. NOM DE NAISSANCE :.................................

Plus en détail

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Regimbeau JM Service de chirurgie digestive et Oncologique CHU Amiens Nord, université de Picardie Amiens

Plus en détail

Le diagnostic histologique des gliomes canins. Que peut nous apprendre la médecine humaine?

Le diagnostic histologique des gliomes canins. Que peut nous apprendre la médecine humaine? Neurologie des carnivores domestiques Le diagnostic histologique des gliomes canins. Que peut nous apprendre la médecine humaine? Académie Vétérinaire de France, 21 avril 2011 Dr Marie-Anne COLLE Prérequis

Plus en détail

Cancer primitif du système nerveux central de l adulte

Cancer primitif du système nerveux central de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE ALD 30 - Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique Cancer primitif du système nerveux central de l adulte Novembre 2010 Ce document a été

Plus en détail

Les choses ne sont jamais ce qu elles paraissent... Christian Dimitriu

Les choses ne sont jamais ce qu elles paraissent... Christian Dimitriu Les choses ne sont jamais ce qu elles paraissent... Christian Dimitriu cas 1 patiente de 39 ans, femme au foyer origine africaine depuis 3 semaines une hémiparésie droite d aggravation progressive au moment

Plus en détail

1 ère édition Journée de Recherche NENO

1 ère édition Journée de Recherche NENO 1 ère édition Journée de Recherche NENO 9 JUIN 2017 - REIMS Association Nord-Est Neuro-Oncologie AVEC LE SOUTIEN INSTITUTIONNEL DE PARTENAIRES DE L EVENEMENT Eviter l irradiation ancéphalique totale pour

Plus en détail

Présentation clinique des tumeurs cérébrales. Dr. Jean-Sébastien Guillamo Département de Neurologie CHU Caen

Présentation clinique des tumeurs cérébrales. Dr. Jean-Sébastien Guillamo Département de Neurologie CHU Caen Présentation clinique des tumeurs cérébrales Dr. Jean-Sébastien Guillamo Département de Neurologie CHU Caen Variabilité clinique: facteurs influençant la présentation - localisation -taille - rapidité

Plus en détail

Réseau de Ca ancérologie de Midi-Pyrénées

Réseau de Ca ancérologie de Midi-Pyrénées Réseau de Ca ancérologie de Midi-Pyrénées Sarcome des tissus mous de l adulte Dr. Richard Aziza Radiologue Institut Claudius Regaud, Toulouse Dr. Christine Chevreau Oncologue Institut Claudius Regaud,

Plus en détail

Exploration et caractérisation d une tumeur cérébrale de l enfant

Exploration et caractérisation d une tumeur cérébrale de l enfant Exploration et caractérisation d une tumeur cérébrale de l enfant N Boddaert, D Grévent, F Brunelle, P Varlet, S Puget, J Grill, M Zerah, C Sainte-Rose Necker Enfants Malades Plan Tumeurs de fosse postérieure:

Plus en détail

Place de la radiothérapie en oncogériatrie Dr Wiazzane Nadia Radiothérapeute, ICO Nantes

Place de la radiothérapie en oncogériatrie Dr Wiazzane Nadia Radiothérapeute, ICO Nantes Place de la radiothérapie en oncogériatrie Dr Wiazzane Nadia Radiothérapeute, ICO Nantes Contexte Vieillissement de la population Concerné par le cancer Progrès de l anesthésie et de la chirurgie Attitude

Plus en détail

Tumeurs cérébrales et handicap : modalités de prises de décisions thérapeutiques. Christelle Dufour, Jacques Grill

Tumeurs cérébrales et handicap : modalités de prises de décisions thérapeutiques. Christelle Dufour, Jacques Grill Tumeurs cérébrales et handicap : modalités de prises de décisions thérapeutiques Christelle Dufour, Jacques Grill Généralités 2ème cause de cancer (23 %) 1ère cause de tumeurs solides: 430 nouveaux cas

Plus en détail

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR.

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Chapitre 9 Cancers du cavum Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Généralités Classification OMS basées sur le degré de différenciation

Plus en détail

Cas clinique D. DEBIEUVRE / S. TOUAZI / JP. GURY. Collège de pathologie Respiratoire d'alsace - Jungholtz Mars 2010

Cas clinique D. DEBIEUVRE / S. TOUAZI / JP. GURY. Collège de pathologie Respiratoire d'alsace - Jungholtz Mars 2010 Cas clinique D. DEBIEUVRE / S. TOUAZI / JP. GURY d'alsace - Jungholtz 1 Mme PB Brigitte, née le 14/06/1964 Secrétaire (fonction publique), PS=0 Atcd : néant. Hyperanxieuse et angoissée Tabac: 0 Vue le

Plus en détail

DEMOGRAPHIE IDENTIFICATION DU CENTRE INVESTIGATEUR

DEMOGRAPHIE IDENTIFICATION DU CENTRE INVESTIGATEUR Initiales du patient : - Inclusion Code : Page 1 DEMOGRAPHIE Sexe : 1 Masculin 2 Féminin Date de naissance : - - 19 IDENTIFICATION DU CENTRE INVESTIGATEUR Etablissement : Investigateur : CRITERES D INCLUSION

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 janvier 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 janvier 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 04 janvier 2006 GLIADEL 7,7 mg, implant 8 sachets-doses aluminium de 1 implant (CIP 561 907-5) Laboratoire LINK PHARMACEUTICALS EUROPE LTD carmustine Liste I Médicament

Plus en détail

Dr Amara Korba Constantine 04/10/2016 Maitre assistant Neurochirurgie. Tumeurs cérébrales

Dr Amara Korba Constantine 04/10/2016 Maitre assistant Neurochirurgie. Tumeurs cérébrales Tumeurs cérébrales Objectifs : Diagnostiquer une tumeur intracrânienne. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. INTRODUCTION Les tumeurs cérébrales sont fréquentes : les

Plus en détail

Chimiothérapie des tumeurs cérébrales chez le sujet âgé

Chimiothérapie des tumeurs cérébrales chez le sujet âgé Savinien Petit Chimiothérapie des tumeurs cérébrales chez le sujet âgé Florence LAIGLE-DONADEY Service de Neurologie Mazarin Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris Tumeurs cérébrales Types histologiques Primaires:

Plus en détail

Diagnostic des tumeurs cérébrales en TEP. Marc Bertaux (AHU) APRAMEN-SOFRA 2016

Diagnostic des tumeurs cérébrales en TEP. Marc Bertaux (AHU) APRAMEN-SOFRA 2016 Diagnostic des tumeurs cérébrales en TEP Marc Bertaux (AHU) APRAMEN-SOFRA 2016 La Neuro-onco en TEP c est dur parce que.. Le FDG marche moins bien en raison de signal de fond cérébral élevé. Le radiotraceur

Plus en détail

CF. TABLEAU MIII CF. TABLEAU MII SUSPICION DE MELANOME IMIREDUC EXERESE DIAGNOSTIQUE EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE CLASSIFICATION

CF. TABLEAU MIII CF. TABLEAU MII SUSPICION DE MELANOME IMIREDUC EXERESE DIAGNOSTIQUE EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE CLASSIFICATION TABLEAU MI SUSPICION DE MELANOME A EXERESE DIAGNOSTIQUE IMIREDUC B EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE C CLASSIFICATION ATTEINTE GANGLIONNAIRE CLINIQUE? CF. TABLEAU MII CF. TABLEAU MIII TABLEAU MII 265 septembre

Plus en détail

Foire aux questions : la prise en charge diagnostique des sarcomes des tissus mous

Foire aux questions : la prise en charge diagnostique des sarcomes des tissus mous Foire aux questions : la prise en charge diagnostique des sarcomes des tissus mous Les sarcomes cutanés Quelle est la proportion malin/bénin? Quelle est la conduite à tenir face à une tumeur superficielle?

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Dernières recommandations sur la prise en charge des cancers du sein

Dernières recommandations sur la prise en charge des cancers du sein Infiltrant multifocal Dernières Dr Perrine CAPMAS Infiltrant multifocal Toutes les décisions sont prises lors de réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) réunissant: Chirurgien Radiothérapeute

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des gliomes intracrâniens infiltrants de l adulte et de l enfant

Recommandations régionales Prise en charge des gliomes intracrâniens infiltrants de l adulte et de l enfant Recommandations régionales Prise en charge des gliomes intracrâniens infiltrants de l adulte et de l enfant - juillet 2010 - Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) En dehors des cas d urgence,

Plus en détail

CHIRURGIE STEREOTAXIQUE

CHIRURGIE STEREOTAXIQUE CHIRURGIE STEREOTAXIQUE Indications,Apport diagnostic,complications,limites DIU de neuro-oncologie 2006-2008 Seminaire caen 8 9 fevrier 2007 CHIRURGIE STEREOTAXIQUE CHIRURGIE FONCTIONNELLE: Parkinson et

Plus en détail

Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011

Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011 Deux grands types de cancers cutanés Les plus fréquents (origine kératinocytaire) : Les cancers épithéliaux = CARCINOMES Des recommandations Mélanome SOR 2005 Carcinome basocellulaire ANAES 2004 Mélanome

Plus en détail

LE CANCER DE L ENDOMETRE SOMMAIRE

LE CANCER DE L ENDOMETRE SOMMAIRE LE CANCER DE L ENDOMETRE SOMMAIRE 1. BILAN INITIAL... 2 2. METHODES THERAPEUTIQUES... 2 2.1. CHIRURGIE...2 2.2. HISTOLOGIE...3 2.3. CHIMIOTHERAPIE...3 2.3. RADIOTHERAPIE...3 2.4. HORMONOTHERAPIE...3 3.

Plus en détail

Facteurs pronostiques et traitement des métastases cérébrales

Facteurs pronostiques et traitement des métastases cérébrales Facteurs pronostiques et traitement des métastases cérébrales Avi ASSOULINE Réunion du CORP 22/05/2008 Introduction Fréquent : 20-40% des patients cancéreux Plus fréquentes des tumeurs cérébrales Incidence

Plus en détail

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Dr Servagi Vernat Stéphanie, Radiothérapeute CHRU Besançon 20 mars 2015 Pas

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DE CONTACT

RADIOTHÉRAPIE DE CONTACT RADIOTHÉRAPIE DE CONTACT RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE OCTOBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX Tél. : 01 55 93 70 00

Plus en détail

Neurofibromatose de type 1. Jean-Sébastien Guillamo CHU de Caen

Neurofibromatose de type 1. Jean-Sébastien Guillamo CHU de Caen Neurofibromatose de type 1 Jean-Sébastien Guillamo CHU de Caen 1882: Friedrich Daniel Von Recklinghausen 1956: Crow: description précise de la NF1 1982: Ricardi : classification des neurofibromatoses en

Plus en détail

Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale. VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine

Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale. VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine Expérience du service Pr.S.Ghomari-Bezzar Dr.H.Aris Introduction : Le cancer

Plus en détail

Quelques recommandations pour la prise en charge au domicile de patients souffrant de tumeur cérébrale Avril 2012

Quelques recommandations pour la prise en charge au domicile de patients souffrant de tumeur cérébrale Avril 2012 Hôpital Pitié-Salpêtrière Service de Neurologie Mazarin - Pr JY DELATTRE Quelques recommandations pour la prise en charge au domicile de patients souffrant de tumeur cérébrale Avril 2012 Les tumeurs primitives

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE ET THERAPEUTIQUES CIBLEES POUR LES TUMEURS CEREBRALES

CHIMIOTHERAPIE ET THERAPEUTIQUES CIBLEES POUR LES TUMEURS CEREBRALES CHIMIOTHERAPIE ET THERAPEUTIQUES CIBLEES POUR LES TUMEURS CEREBRALES Pr B Chauffert Dpt d Oncologie Médicale CHU Amiens CAP HORNU 13 Octobre 2011 Chauffert.bruno@chu-amiens.fr Le traitement des TC repose

Plus en détail

Place de la radiochirurgie dans la prise en charge des métastases cérébrales

Place de la radiochirurgie dans la prise en charge des métastases cérébrales Place de la radiochirurgie dans la prise en charge des métastases cérébrales Dr Jean Sabatier CRRS Chu TOULOUSE Rangueil Radiochirurgie des Métastases Cérébrales Définition : technique d irradiation faisant

Plus en détail

Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante

Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante M.OUKKAL, K. BOUZID Service d Oncologie Médicale EHS CPMC Alger Symposium International de Cancérologie Digestive Alger

Plus en détail

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris Chimioradiothérapie des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris CLASSIFICATION FIGO 2009 I: Carcinome limité au col IA: Carcinomes micro-invasifs (diagnostic histologique

Plus en détail

L après cancer: le point de vue du pédiatre. Christelle Dufour Institut Gustave Roussy 15 octobre 2009

L après cancer: le point de vue du pédiatre. Christelle Dufour Institut Gustave Roussy 15 octobre 2009 L après cancer: le point de vue du pédiatre Christelle Dufour Institut Gustave Roussy 15 octobre 2009 30 ans après... 1940 1950 1960 1970 1980 Quelle espérance de vie? Quel état de santé? Importance de

Plus en détail

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES Donnou Céline Faoucher Marie 18/03/11 Anapath, Sarcomes, N. Rioux-Leclerc Diaporama bientôt disponible sur le réseau pédagogique! Bon courage à tous. TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES I - Tumeurs des tissus

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des sarcomes des tissus mous non métastatiques

Recommandations régionales Prise en charge des sarcomes des tissus mous non métastatiques Recommandations régionales Prise en charge des sarcomes des tissus mous non métastatiques - janvier 2006 - Diagnostic clinique Examen clinique (standard) : anamnèse examen de la région tumorale : localisation

Plus en détail

Cancer du rectum : traitement préopératoire

Cancer du rectum : traitement préopératoire SAHGEED Cancer du rectum : traitement préopératoire Cours Intensif de Cancérologie Digestive FFCD - SAHGEED 16 &17 Septembre 2016 Palais de la Culture MOUFDI Zakaria Pr. Nicolas Magné, MD, PhD nicolas.magne@icloire.fr

Plus en détail

Structure spatiale et modes de croissance tumorale des gliomes. Conséquences diagnostiques et corrélations avec l l imagerie.

Structure spatiale et modes de croissance tumorale des gliomes. Conséquences diagnostiques et corrélations avec l l imagerie. Structure spatiale et modes de croissance tumorale des gliomes. Conséquences diagnostiques et corrélations avec l l imagerie. P.Varlet. Hopital Sainte Anne et Inserm U752 Paris V. PLAN Structure spatiale

Plus en détail

La TEP et L IRM dans le suivi de la chimiothérapie néoadjuvante du cancer du sein et l indication opératoire

La TEP et L IRM dans le suivi de la chimiothérapie néoadjuvante du cancer du sein et l indication opératoire La TEP et L IRM dans le suivi de la chimiothérapie néoadjuvante du cancer du sein et l indication opératoire Protocole AOR 02072 P020907 Investigateur principal : Pr Jean-Noël TALBOT, Hôpital Tenon Etude

Plus en détail