Thèse de Médecine Générale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Thèse de Médecine Générale"

Transcription

1 Thèse de Médecine Générale Avec la création du DES en 2004, la Médecine Générale, devenue une spécialité, a l'obligation, au même titre que les autres spécialités médicales de développer une recherche disciplinaire. Les travaux de thèse sont un élément important de cette recherche. Les internes de Médecine Générale sont donc, comme leurs condisciples des autres spécialités, invités à soutenir une «thèse de Médecine Générale» dirigée ou encadrée par des enseignants généralistes. Si l interne de Médecine Générale choisit de soutenir une thèse dans un autre champ disciplinaire, il devra, pour valider son DES de Médecine Générale, rédiger un «mémoire de Médecine Générale» selon les mêmes caractéristiques générales que les thèses en Médecine Générale, mais portant sur une question plus restreinte avec un champ de recherche moins large. Le texte qui suit, a pour objectif de clarifier ce qu'est une thèse en Médecine Générale et d'en définir les caractéristiques, les modalités de soutenance et la composition des jurys. Caractéristiques d une thèse de Médecine Générale : 1. Une thèse de Médecine Générale se définit d abord par son champ disciplinaire, sous-champ du système de santé. Sa définition est à chercher du côté de Bourdieu (1992) définissant un champ comme un système structuré des pratiques des acteurs de ce champ, par des conditions sociales et

2 économiques de leur mise en œuvre, par la position des acteurs dans le système, après avoir identifié ses caractéristiques efficientes, les règles et valeurs de leurs pratiques. S agissant de la Médecine Générale, le champ est celui de la complexité. Il se définit par un espace, le territoire de proximité (le quartier, la campagne, la famille), la position de premier recours des pratiques dans le système de relation qu est le système de soin et la continuité du suivi, développant des savoirs spécifiques plutôt intellectuels, organisationnels, voire «artistiques»(créatifs), nécessitant un plateau technique réduit, guidé enfin par une logique propre. 2. Une thèse de Médecine Générale s appuie sur une base de connaissances qui lui est propre et qui relève de l approche globale de la discipline. Le généraliste utilise à la fois des savoirs biomédicaux, mesurables, mais aussi des savoirs relatifs à ce que l on appelle le «sensible», le psychologique, l émotionnel, le relationnel, le représentationnel et enfin des savoirs procéduraux. La thèse a pour finalité la production de connaissances dans le champ de la complexité disciplinaire : la compréhension des phénomènes en profondeur (modèle compréhensif), complétant la recherche d explication causale (modèle positiviste), la production d information sur la nature du corpus (épistémologie) et la description des pratiques quotidiennes (EPP) Parmi les savoirs procéduraux dans le champ on peut identifier un large éventail de domaines : la stratégie diagnostique et thérapeutique l organisation des soins la coordination des soins l information sur les pratiques l évaluation des pratiques la communication

3 la pédagogie l éthique Le matériau de recherche pourra donc être mobilisé dans les différentes dimensions du premier recours et donner des thèses très variées comme par exemple : Les données peuvent être recueillies dans le champ hospitalier si elles peuvent éclairer des pratiques en Médecine Générale en amont (information sur le parcours de soin : entrée et sortie d établissements de soins) : 3. Les types d études utilisées dans la recherche: Tous les types d études peuvent se rencontrer lors d une thèse en Médecine Générale. Exemple : un inventaire par ordre de fréquence 1) études prospectives 2) études d observation 3) études descriptives 4) études de pratique 5) études d intervention 6) études transversales (Congrès Recherche Médecine Générale 2005)

4 On retiendra que l investigation du champ de la complexité devraient davantage orienter les généralistes vers des recherches-intervention et recherches-action bien adaptées à la discipline et trop peu représentées dans cet inventaire. 4. Les méthodes de recueil des données : Le recueil des données fait appel à des méthodes qui pourront être quantitatives et qualitatives, quelquefois combinant les deux dans un modèle intégrateur. Ce recueil pourra utiliser des méthodes quantitatives de type épidémiologique ou faire appel à des méthodes de recueil qualitatives. On peut en citer 3 pour ces dernières (M.Albert, S.Laberge ; Toronto 2004) : l observation : en privilégiant la description phénoménologique, centrée sur l expérience vécue. (ex : Représentations sur le surpoids des médecins et des patients Poggi, Montpellier 2007) l entretien individuel : directif, semi-directif, en profondeur (récits de vie, histoires de vie) la discussion ou entretien de groupe : les «focus groups» sont particulièrement adaptés s agissant par exemple du recueil de «représentations» exemple: "les adolescents, acteurs de leur santé" (Borras, Montpellier 2007) Quelquefois il pourra formaliser le modèle intégrateur quantitatif/qualitatif : Exemple de thèse : «Construire une échelle de mesure du sentiment d être prêt à exercer la médecine générale à partir d une étude qualitative». 3 focus groups (triangulation des données) ont permis d identifier les catégories qui vont constituer les items d une échelle de mesure du «sentiment d être prêt». (Isambert, Montpellier 2007 présentée au Congrès de Poitiers en 2006)

5 4. L analyse des données. Comme les méthodes de recueil de données, l analyse des données utilisera les méthodes d analyse quantitatives habituelles, mais aussi les méthodes d analyses qualitatives. Celles-ci vont surtout faire appel à des méthodes utilisées en science sociale et humaine qui analysent les contenus de la conscience (les sentiments, le vécu, les représentations) : le positivisme (de type épidémiologique, statistique, fréquentiel), la phénoménologie, le constructivisme, la grounded theory (Glaser et Strauss) Thèse et validation du D.E.S. de MG La thèse doit être présentée selon la fiche modèle mis en place par le D.U.M.G. (voir ci-joint), si le sujet n est pas considéré comme validant pour la médecine générale l étudiant sera prévenu et il lui sera nécessaire de proposer un mémoire à la commission de subdivision de l UFR Médecine de Marseille. Mémoire Il s agit d un travail personnel de recherche clinique ou fondamentale supervisé par un des enseignants de médecine générale (E.C.A., statutaires ).Ce mémoire peut porter sur un thème spécifique ou être constitué d un ensemble de travaux. Le sujet doit être préalablement approuvé par l enseignant coordonnateur. Modalités de la soutenance

6 Une présentation orale avec support power-point de 10 à 15 mn et réponses à quelques questions du jury, s il le juge opportun, est vivement conseillée.

7 Composition du jury de thèse La composition d'un jury de thèse de Médecine Générale est définie par l article 21 du décret n du 16 janvier Le nombre de membres de jury n'est pas limité, mais il est recommandé de ne pas dépasser 5 membres. Le jury de thèse de Médecine Générale doit comporter au moins 3 PU/PH. Une thèse de Médecine Générale doit avoir un médecin généraliste dans le jury, de préférence comme directeur de thèse. S il ne l est pas, il est souhaitable qu il ait participé à la réflexion, à la construction et à l esprit de la thèse, sous peine de se trouver en position «décalée» le jour de la soutenance. Par dérogation, le Doyen peut accepter qu'un Professeur de Médecine Générale Associé occupe au sein du jury la position d un «professeur titulaire» ou le remplace et donc que deux médecins généralistes siégent dans le jury au coté de 2 PU/PH. Des enseignants d'autres disciplines ou d'autres universités peuvent être invités par le Doctorant à siéger dans le jury. La portée Il est souhaitable que la thèse de Médecine Générale puisse être utile, d une part à la discipline en participant à son développement épistémologique nécessaire et en évolution constante, et surtout à la pratique du futur médecin. C est la raison pour laquelle le matériau est puisé dans des situations concrètes de Médecine Générale (indépendamment des autres circonstances évoquées).

8 Conclusion La soutenance d'une thèse en Médecine Générale est un moment capital pour le futur médecin généraliste car ce travail va lui permettre de développer un domaine spécifique de sa future pratique, et l'accroissement du nombre de thèse en Médecine Générale a un intérêt majeur pour les départements de Médecine Générale car elles contribuent à l enrichissement du corpus de connaissance au service de la recherche disciplinaire. Département de Médecine Générale Année Universitaire Faculté de Médecine de Marseille

Description du lieu de stage. Description de l encadrement assurant la continuité de la formation.

Description du lieu de stage. Description de l encadrement assurant la continuité de la formation. CAHIER DES CHARGES POUR LA PSYCHIATRIE GÉNÉRALE ADULTE EN VUE DE L AGRÉMENT DES UNITÉS FONCTIONNELLES ET DES SERVICES AU SEIN DES PÔLES DANS LES ÉTABLISSEMENTS UNIVERSITAIRES OU PÉRIPHÉRIQUES Selon l Arrêté

Plus en détail

MISE AU POINT REFORME DU 3 ème CYCLE DES ETUDES MEDICALES A disposition des internes en psychiatrie et de leurs représentants

MISE AU POINT REFORME DU 3 ème CYCLE DES ETUDES MEDICALES A disposition des internes en psychiatrie et de leurs représentants MISE AU POINT REFORME DU 3 ème CYCLE DES ETUDES MEDICALES A disposition des internes en psychiatrie et de leurs représentants Bénédicte BARBOTIN, Présidente AFFEP Audrey FONTAINE, Vice-présidente AFFEP

Plus en détail

La Thèse dans le DES de Médecine Générale. De l idée à la soutenance

La Thèse dans le DES de Médecine Générale. De l idée à la soutenance La Thèse dans le DES de Médecine Générale De l idée à la soutenance Thèse d exercice La thèse d exercice est obligatoire pour tout médecin. Elle est encadrée par un directeur, qui peut être de toute discipline.

Plus en détail

CYCLE DE DOCTORAT DE L ECOLE NATIONALE D ARCHITECTURE

CYCLE DE DOCTORAT DE L ECOLE NATIONALE D ARCHITECTURE Royaume du Maroc Ministère de l Urbanisme et l Aménagement du Territoire Ecole Nationale d Architecture CYCLE DE DOCTORAT DE L ECOLE NATIONALE D ARCHITECTURE Cahier des Normes Pédagogiques Nationales Juin

Plus en détail

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Cette fiche propose des exemples de questions qui sont adaptables et modifiables par chaque équipe dans sa démarche d auto-évaluation.

Plus en détail

Les Maisons de Santé Pluriprofessionnelles. universitaire

Les Maisons de Santé Pluriprofessionnelles. universitaire Les Maisons de Santé Pluriprofessionnelles à orientation universitaire Professeur Jean-Philippe Joseph Professeur Bernard Gay Journée de la Fédération Aquitaine des maisons et Pôles de Santé Samedi 7 février

Plus en détail

Master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la formation Mention second degré, 2 ème année

Master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la formation Mention second degré, 2 ème année Master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la formation Mention second degré, 2 ème année Note de cadrage pour les UE 3/UE 5 Mémoire de recherche à visées professionnelles La relation entre

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU DEROULEMENT ET LA REDACTION DES THESES

RECOMMANDATIONS DU DEROULEMENT ET LA REDACTION DES THESES FACULTE DE MEDECINE DE SFAX RECOMMANDATIONS DU DEROULEMENT ET LA REDACTION DES THESES I. DEMARCHE ADMINISTRATIVE 1. La demande d enregistrement La première demande d enregistrement de la thèse ne peut

Plus en détail

Référentiel des emplois-types MEN / MESR. Conseiller d orientation

Référentiel des emplois-types MEN / MESR. Conseiller d orientation Fiche RIME CORRIGEE CO PSY ave les propositions du SNES suite à la réunion à la DGRH le 14 Décembre :un certain nombre de propositions du SNES ont été acceptées ( en rouge gras) mais d autres refusées

Plus en détail

Eléments de cadrage de l offre de Formation MASTER Validé par la CFVU du 17 Novembre 2016, et le CA du 25 Novembre 2016

Eléments de cadrage de l offre de Formation MASTER Validé par la CFVU du 17 Novembre 2016, et le CA du 25 Novembre 2016 Cadrage de l offre de formation université de Poitiers Vague C - Rentrée 2018 MASTER Table des matières 1. Textes de références... 2 2. Lien Recherche / Master Indifférencié... 2 3. Le mémoire de recherche...

Plus en détail

CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU DIPLOME DE DOCTEUR EN MEDECINE. Version de la CNCES 26 mai Projet de CNPN Médecine mai

CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU DIPLOME DE DOCTEUR EN MEDECINE. Version de la CNCES 26 mai Projet de CNPN Médecine mai CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU DIPLOME DE DOCTEUR EN MEDECINE Version de la CNCES 26 mai 2015 Projet de CNPN Médecine mai 2015 1 I- NORMES RELATIVES AUX ETUDES MEDICALES DE DOCTEUR EN MEDECINE

Plus en détail

COLLEGE NATIONAL DES ENSEIGNANTS DE CARDIOLOGIE DIPLOME D ETUDES SPECIALISEES «CARDIOLOGIE ET MALADIES VASCULAIRES» REGLEMENT INTERNE REGIONAL

COLLEGE NATIONAL DES ENSEIGNANTS DE CARDIOLOGIE DIPLOME D ETUDES SPECIALISEES «CARDIOLOGIE ET MALADIES VASCULAIRES» REGLEMENT INTERNE REGIONAL COLLEGE NATIONAL DES ENSEIGNANTS DE CARDIOLOGIE DIPLOME D ETUDES SPECIALISEES «CARDIOLOGIE ET MALADIES VASCULAIRES» REGLEMENT INTERNE REGIONAL Ce règlement reprend l intégralité du texte du règlement national,

Plus en détail

Récit de Situation Complexe et Authentique : RSCA

Récit de Situation Complexe et Authentique : RSCA Récit de Situation Complexe et Authentique : RSCA Guide pour l interne Version 2009 Isabelle Vanoni 8 pages INTRODUCTION Voici un guide pratique élaboré à partir des questions des internes lors de rencontres

Plus en détail

Faculté de médecine de Besançon

Faculté de médecine de Besançon DOCTEUR Nom : Prénom : DES de Médecine Générale Faculté de médecine de Besançon Département de médecine générale Charte des maîtres de stage des universités en médecine générale ambulatoire Préambule L

Plus en détail

COLLEGE NATIONAL DES ENSEIGNANTS DE CARDIOLOGIE DIPLOME D ETUDES SPECIALISEES «CARDIOLOGIE ET MALADIES VASCULAIRES» REGLEMENT INTERNE NATIONAL

COLLEGE NATIONAL DES ENSEIGNANTS DE CARDIOLOGIE DIPLOME D ETUDES SPECIALISEES «CARDIOLOGIE ET MALADIES VASCULAIRES» REGLEMENT INTERNE NATIONAL COLLEGE NATIONAL DES ENSEIGNANTS DE CARDIOLOGIE DIPLOME D ETUDES SPECIALISEES «CARDIOLOGIE ET MALADIES VASCULAIRES» REGLEMENT INTERNE NATIONAL Le présent règlement est établi en conformité étroite avec

Plus en détail

PARTIE A - VOTRE PARCOURS PERSONNEL ET PROFESSIONNEL

PARTIE A - VOTRE PARCOURS PERSONNEL ET PROFESSIONNEL U.C.L. - Faculté de santé publique COMPLEMENT AU DOSSIER DE CANDIDATURE Au master en sciences de la santé publique ou à l année préparatoire Valorisation des acquis de l expérience (V.A.E.) Année académique

Plus en détail

La validation du DES en médecine générale à Tours

La validation du DES en médecine générale à Tours La validation du DES en médecine générale à Tours À l intention des internes et des enseignants de médecine générale DUMG TOURS 2015 Les textes nationaux pour l'obtention du DES de médecine générale Les

Plus en détail

Rè glèmènt intè rièur ED 567

Rè glèmènt intè rièur ED 567 Rè glèmènt intè rièur ED 567 1. PERIMETRE DE L ED 567 2 2. RECRUTEMENT DES DOCTORANTS 2 FINANCEMENT DES THESES 2 APPELS D OFFRES 3 ATTRIBUTION DES CONTRATS DOCTORAUX UNIVERSITE PARIS-SUD 3 AUTRES APPELS

Plus en détail

A remettre à la scolarité au minimum 3 mois avant la soutenance

A remettre à la scolarité au minimum 3 mois avant la soutenance Pièce n 1 PROPOSITION D UN SUJET DE THESE A remettre à la scolarité au minimum 3 mois Date de dépôt à la scolarité. Nom et Prénom de l étudiant(e) : Sujet de la thèse : Catégorie : cocher la catégorie

Plus en détail

UFR DES SCIENCES MEDICALES Faculté de Médecine Hyacinthe Bastaraud

UFR DES SCIENCES MEDICALES Faculté de Médecine Hyacinthe Bastaraud Scolarité 3 ème Cycle Tél. : 0590 48 30 18 / 0590 48 30 25 Fax : 0590 48 30 28 UFR DES SCIENCES MEDICALES Faculté de Médecine Hyacinthe Bastaraud L étudiant COMMENT REMPLIR LA FICHE D INSCRIPTION À LA

Plus en détail

REFORME DES ETUDES MEDICALES EN TUNISIE LA MEDECINE DE FAMILLE

REFORME DES ETUDES MEDICALES EN TUNISIE LA MEDECINE DE FAMILLE REFORME DES ETUDES MEDICALES EN TUNISIE LA MEDECINE DE FAMILLE Khaled ZEGHAL Faculté Médecine de Sfax Transition démographiques, socioéconomique MOTIFS Transition démographique et épidémiologique Urbanisation

Plus en détail

L année recherche pour les internes de médecine générale

L année recherche pour les internes de médecine générale Inter Syndicale Nationale Autonome Représentative Des Internes de Médecine Générale L année recherche pour les internes de médecine générale Validées en Conseil d Administration à Reims Janvier 2009 SOMMAIRE

Plus en détail

Série STL spécialité biotechnologies Épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité

Série STL spécialité biotechnologies Épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité Série STL spécialité biotechnologies Épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité Comme suite aux questions posées par certains enseignants et candidats, des informations complémentaires

Plus en détail

Point de la réforme du troisième cycle des études médicales pour le DES de Santé Publique

Point de la réforme du troisième cycle des études médicales pour le DES de Santé Publique Point de la réforme du troisième cycle des études médicales pour le DES de Santé Publique Pr Jacques Benichou CHU et Université de Rouen Président du CIMES Vice-Président du CNP-SP SANFI 2017 28 avril

Plus en détail

Livret de stage de MG en deuxième cycle

Livret de stage de MG en deuxième cycle Livret de stage de MG en deuxième cycle 1 - Présentation du DMG : http://dmg-montpellier-nimes.edu.umontpellier.fr 2 - La validation du stage en médecine générale de deuxième cycle dépend de 3 conditions

Plus en détail

ENSEIGNEMENT THEORIQUE ET PRATIQUE

ENSEIGNEMENT THEORIQUE ET PRATIQUE La formation : Résumé ENSEIGNEMENT THEORIQUE ET PRATIQUE - L enseignement théorique est dispensé sous forme de cours. Il - L enseignement dirigé comporte des ateliers avec des projections de film magnétoscopés

Plus en détail

Faculté de Psychologie et des Sciences de l Éducation. Soutenance de thèse

Faculté de Psychologie et des Sciences de l Éducation. Soutenance de thèse Faculté de Psychologie et des Sciences de l Éducation Soutenance de thèse Les représentations sociales des enseignants d histoire relatives à leur discipline et à son enseignement 22 décembre 2009 Mathieu

Plus en détail

LA REFORME DU TROISIEME CYCLE DES ETUDES DE MEDECINE

LA REFORME DU TROISIEME CYCLE DES ETUDES DE MEDECINE LA REFORME DU TROISIEME CYCLE DES ETUDES DE MEDECINE MAI 2017 DGESIP Principes Principes et objectifs Modernisation du système de formation Simplification du dispositif existant Acquisition progressive

Plus en détail

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES D ONCOLOGIE. 1. Organisation générale

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES D ONCOLOGIE. 1. Organisation générale 1.1. Objectifs généraux de la formation Former un médecin spécialiste en oncologie DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES D ONCOLOGIE 1. Organisation générale 1.2. Durée totale du DES 10 semestres dont au moins

Plus en détail

Recherche Qualitative

Recherche Qualitative Recherche Qualitative Définition: recherche utilisant des méthodes qualitatives pour le recueil de données et pour l analyse (vécu, expériences, représentations, attitudes, comportement, opinions, réactions,

Plus en détail

Education Thérapeutique en Psychiatrie : Représentations des soignants, des patients et des familles

Education Thérapeutique en Psychiatrie : Représentations des soignants, des patients et des familles Education Thérapeutique en Psychiatrie : Représentations des soignants, des patients et des familles Delphine VIARD PLAN INTRODUCTION METHODE RESULTATS Représentations des soignants Représentations des

Plus en détail

DE LA FORMATION AU TERRAIN ANESTHESISTE. William DAUGA POINTS ESSENTIELS

DE LA FORMATION AU TERRAIN ANESTHESISTE. William DAUGA POINTS ESSENTIELS Le Congrès Infirmiers. Infirmier(e)s anesthésistes diplômé(e)s d état 2016 Sfar. Tous droits réservés. DE LA FORMATION AU TERRAIN BILAN DE LA REINGENIERIE DU ANESTHESISTE DIPLÔME D ETAT D INFIRMIER William

Plus en détail

Mastère de Recherche. en Gestion des Organisations

Mastère de Recherche. en Gestion des Organisations Mastère de Recherche en Gestion des Organisations 1 Université : Sousse Etablissement : FSEG SOUSSE Domaine de formation : Economie et Gestion Mastère De Recherche GESTION DES ORGANISATIONS Mention Gestion

Plus en détail

CONTRAT DE TELEMEDECINE. Modalités de mise en oeuvre

CONTRAT DE TELEMEDECINE. Modalités de mise en oeuvre CONTRAT DE TELEMEDECINE Modalités de mise en oeuvre Version 1 Avril 2012 Sommaire 1. Elaborer le contrat avec l ARS...4 2. Identifier un coordonnateur qui négocie le contrat avec l ARS...4 3. Signer le

Plus en détail

Procédure de demande d autorisation à diriger des doctorants sans habilitation à diriger des recherches

Procédure de demande d autorisation à diriger des doctorants sans habilitation à diriger des recherches -1- Procédure de demande d autorisation à diriger des doctorants sans habilitation à diriger des recherches Procédure adoptée par le conseil académique de l Université Paris -Saclay en date du 20 septembre

Plus en détail

«Parcours de soins des enfants atteints. de troubles du langage et des apprentissages»

«Parcours de soins des enfants atteints. de troubles du langage et des apprentissages» Commission nationale de la naissance et de la santé de l enfant Mardi 18 juin 2013 Présentation des travaux concernant le «Parcours de soins des enfants atteints de troubles du langage et des apprentissages»

Plus en détail

Baccalauréat technologique STAV

Baccalauréat technologique STAV Baccalauréat technologique STAV Extrait de la note de service DGER/SDPOFE/N2013-2075 du 28 mai 2013 Épreuve technique E9 : Technologies Elle est affectée d un coefficient 8. Les deux enseignants évaluateurs

Plus en détail

MASTER 1 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE

MASTER 1 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE MASTER 1 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Psychologie : psychopathologie

Plus en détail

Diagnostic sur la QVT des soignants dans un centre hospitalier de l Ouest : principaux résultats & préconisations

Diagnostic sur la QVT des soignants dans un centre hospitalier de l Ouest : principaux résultats & préconisations Diagnostic sur la QVT des soignants dans un centre hospitalier de l Ouest : principaux résultats & préconisations Aziz Goumiri, étudiant en psychologie sociale, du travail et des organisations Université

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

Code de l Université habilitée à délivrer le Doctorat en Médecine : B

Code de l Université habilitée à délivrer le Doctorat en Médecine : B FACULTE DE MEDECINE D AMIENS UNIVERSITE DE PICARDIE JULES VERNE 3, rue des Louvels 80036 AMIENS CEDEX 1 Téléphone : 03.22.82.77.19 Télécopie : 03.22.82.77.60 Service des thèses : Mme LEMEE Téléphone :

Plus en détail

Formations. Rapport d'évaluation. Licence Psychologie. Université de Rouen. Campagne d évaluation (Vague B)

Formations. Rapport d'évaluation. Licence Psychologie. Université de Rouen. Campagne d évaluation (Vague B) Formations Rapport d'évaluation Licence Psychologie Université de Rouen Campagne d évaluation 2015-2016 (Vague B) Formations Pour le HCERES, 1 Michel Cosnard, président En vertu du décret n 2014-1365 du

Plus en détail

Compétences transversales et université : Repérage et évaluation

Compétences transversales et université : Repérage et évaluation Compétences transversales et université : Repérage et évaluation Denis Berthiaume, PhD Centre de soutien à l enseignement (CSE) Colloque Promosciences - Mars 2012 - Nantes Plan de la communication 1. En

Plus en détail

GUIDE de THESE DU CANDIDAT En vue du Diplôme d Etat de Docteur en Pharmacie (selon l arrêté du 8 avril 2013 du Régime des études)

GUIDE de THESE DU CANDIDAT En vue du Diplôme d Etat de Docteur en Pharmacie (selon l arrêté du 8 avril 2013 du Régime des études) GUIDE de THESE DU CANDIDAT En vue du Diplôme d Etat de Docteur en Pharmacie (selon l arrêté du 8 avril 2013 du Régime des études) 1. Règlement général Le Diplôme d Etat de Docteur en Pharmacie, nécessaire

Plus en détail

Diplôme d Études Spécialisées Chirurgie générale

Diplôme d Études Spécialisées Chirurgie générale Diplôme d Études Spécialisées Chirurgie générale Carte d identité de la formation Domaine : Sciences, Technologies, Santé Discipline : Médecine Public concerné : Formation initiale Niveau de sortie : DES

Plus en détail

Accueil et accompagnement des stagiaires postdoctoraux à l Université Laval

Accueil et accompagnement des stagiaires postdoctoraux à l Université Laval Accueil et accompagnement des stagiaires postdoctoraux à l Université Laval Atelier de l ADARUQ Québec, 14 avril 2015 Faculté des études supérieures et postdoctorales Koassi d Almeida Agent de recherche

Plus en détail

Grade master Diplôme de formation approfondie en sciences médicales

Grade master Diplôme de formation approfondie en sciences médicales Département d évaluation des formations Rapport d'évaluation Grade master Diplôme de formation approfondie en sciences médicales Université de Lorraine Campagne d évaluation 2016-2017 (Vague C) Rapport

Plus en détail

MASTER 2 MENTION MANAGEMENT PARCOURS RECHERCHE ET ETUDES EN MANAGEMENT

MASTER 2 MENTION MANAGEMENT PARCOURS RECHERCHE ET ETUDES EN MANAGEMENT MASTER 2 MENTION MANAGEMENT PARCOURS RECHERCHE ET ETUDES EN MANAGEMENT Rentrée 2016-2017 Responsables pédagogiques : Marie-Christine LICHTLE (Marie-Christine.Lichtle@umontpellier.fr) Véronique BESSIERE

Plus en détail

Recherche interventionnelle et méthodes mixtes L intérêt d aller au-delà de la simple juxtaposition des approches quantitatives et qualitatives

Recherche interventionnelle et méthodes mixtes L intérêt d aller au-delà de la simple juxtaposition des approches quantitatives et qualitatives Recherche interventionnelle et méthodes mixtes L intérêt d aller au-delà de la simple juxtaposition des approches quantitatives et qualitatives Marie-Renée Guével 1,2, Jeanine Pommier 1,2 Tours, Congrès

Plus en détail

Épistémologie Histoire des Sciences et des Techniques MASTER

Épistémologie Histoire des Sciences et des Techniques MASTER Épistémologie Histoire des Sciences et des Techniques MASTER Co-habilité par l Université Bordeaux Montaigne et l université de Bordeaux, le master mention «Information et Médiation Scientifique et Technique

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 20/07/2017 15:18 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 11230 Intitulé Titre ingénieur : Titre ingénieur Ingénieur diplômé

Plus en détail

DIU Pédagogie Médicale. Optimisation de l exploitation de la grille d évaluation des stages d étudiants hospitaliers. P Maison

DIU Pédagogie Médicale. Optimisation de l exploitation de la grille d évaluation des stages d étudiants hospitaliers. P Maison DIU Pédagogie Médicale Optimisation de l exploitation de la grille d évaluation des stages d étudiants hospitaliers P Maison Direction : Pr P Claudepierre, Dr M Pervel EvaluationStage_PMaison_080922 1

Plus en détail

MEMOIRE DE THESE. Pourquoi les femmes enceintes lombalgiques en fin de grossesse ont-elles recours à l ostéopathie?

MEMOIRE DE THESE. Pourquoi les femmes enceintes lombalgiques en fin de grossesse ont-elles recours à l ostéopathie? UNIVERSITE TOULOUSE III Paul SABATIER FACULTE DE MEDECINE ANNEE 2015 2015-TOU3-1036 MEMOIRE DE THESE Diana MANIKAM Pourquoi les femmes enceintes lombalgiques en fin de grossesse ont-elles recours à l ostéopathie?

Plus en détail

Certificat d Etudes Complémentaires Méthodologie de Recherche & Communication en Sciences de la Santé «Concevoir, Conduire, Communiquer»

Certificat d Etudes Complémentaires Méthodologie de Recherche & Communication en Sciences de la Santé «Concevoir, Conduire, Communiquer» Ministère de l enseignement supérieur & de la Recherche Scientifique ******************* Université de Sfax ******************** Faculté de Médecine de Sfax Certificat d Etudes Complémentaires Méthodologie

Plus en détail

M 2 MASTER RECHERCHE. Contrat pédagogique

M 2 MASTER RECHERCHE. Contrat pédagogique M 2 MASTER RECHERCHE Contrat pédagogique MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION «PHILOSOPHIE» (VET 1051, 1052, 1053, 1054, 1055) En demandant son admission en 2 e année de Master, l étudiant s engage

Plus en détail

MODALITES DE CONTRÔLE DES APTITUDES ET DES CONNAISSANCES Quatrième années d études

MODALITES DE CONTRÔLE DES APTITUDES ET DES CONNAISSANCES Quatrième années d études Année Universitaire 2015-2016 C E R T I F I C A T D E C A P A C I T E D O R T H O P H O N I E MODALITES DE CONTRÔLE DES APTITUDES ET DES CONNAISSANCES Quatrième années d études Vu la loi n 64699 du 10.07.1964,

Plus en détail

Règlement intérieur des thèses

Règlement intérieur des thèses Règlement intérieur des thèses 1- Chaque département doit proposer une liste de sujets à la fin de chaque année universitaire. Cette liste est affichée au service des affaires estudiantines. 2- Chaque

Plus en détail

Règlement intérieur du Département de Mécanique

Règlement intérieur du Département de Mécanique Règlement intérieur du Département de Mécanique (Approuvé par le Conseil de l UFR Sciences le 13 juin 2013) (Modifications validées par le Conseil de l UFR Sciences le 14 novembre 2014). Le règlement intérieur

Plus en détail

REGLEMENT D ETUDES DU DOCTORAT FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT DE LA

REGLEMENT D ETUDES DU DOCTORAT FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT DE LA REGLEMENT D ETUDES DU DOCTORAT DE LA FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT Par souci de lisibilité, l emploi du masculin comprend les femmes et les hommes dans l ensemble de ce document CONDITIONS GÉNÉRALES

Plus en détail

Enseignement supérieur de type court

Enseignement supérieur de type court MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 CONSEIL GENERAL DE L ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE Profil professionnel

Plus en détail

Votre sujet est-t-il en rapport avec la médecine générale? (critère indispensable) Justifiez le lien direct de votre sujet avec la médecine générale

Votre sujet est-t-il en rapport avec la médecine générale? (critère indispensable) Justifiez le lien direct de votre sujet avec la médecine générale FICHE DE PROJET DE THÈSE/DES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Cette fiche est inspirée de l initiative des généralistes enseignants de la faculté de médecine de Créteil Merci d enregistrer sous format.doc, sous le

Plus en détail

RéSOLUTION DE PROBLèMES EN MATHéMATIQUES

RéSOLUTION DE PROBLèMES EN MATHéMATIQUES RéSOLUTION DE PROBLèMES EN MATHéMATIQUES Alaeddine BEN RHOUMA - Ghislain ROYER Inspection Pédagogique Régionale de Mathématiques Académie de la Guyane 28 janvier 2016 RéSOLUTION DE PROBLèMES EN MATHéMATIQUES

Plus en détail

Présentation de l ELES

Présentation de l ELES Présentation de l ELES Historique La réflexion éthique a débuté au C.H.U. de Nancy dans les années 70 par la création d un Comité d Éthique constitué par un groupe de médecins hospitaliers et chercheurs

Plus en détail

MASTER 2 MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES

MASTER 2 MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES MASTER 2 MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Management général en double compétence Entrepreneuriat et innovation Objectifs Contenu Organisation pédagogique Responsable de la formation Pascale

Plus en détail

MODALITES DU MEMOIRE DES MEDECINE GENERALE. Mode d emploi à destination des internes

MODALITES DU MEMOIRE DES MEDECINE GENERALE. Mode d emploi à destination des internes MODALITES DU MEMOIRE DES MEDECINE GENERALE Mode d emploi à destination des internes Département de médecine générale Faculté de médecine Dijon En quoi doit consister le mémoire? Le mémoire est rédigé et

Plus en détail

Oncologie pédiat. La formation. Diplôme : Diplôme Inter-Universitaire (D. DIU Santé. L'enseignement comporte :

Oncologie pédiat. La formation. Diplôme : Diplôme Inter-Universitaire (D. DIU Santé. L'enseignement comporte : Diplôme Diplôme InterUniversitaire (D La formation L'enseignement comporte un enseignement théorique (118 heures), des enseignements dirigés (30 heures) comprenant des exposés préparés par les étudiants

Plus en détail

Validation du consensus sur l intuition (gut feelings) par les enseignants cliniciens ambulatoires.

Validation du consensus sur l intuition (gut feelings) par les enseignants cliniciens ambulatoires. Département de Médecine Générale de Brest Validation du consensus sur l intuition (gut feelings) par les enseignants cliniciens ambulatoires. Nolwenn Zanitti, Marie Barais, Pierre Barraine, Jean Yves Le

Plus en détail

MÉMOIRE DE RECHERCHE STAGE CHEZ LE PRATICIEN NIVEAU 1 MODE D EMPLOI

MÉMOIRE DE RECHERCHE STAGE CHEZ LE PRATICIEN NIVEAU 1 MODE D EMPLOI MÉMOIRE DE RECHERCHE STAGE CHEZ LE PRATICIEN NIVEAU 1 MODE D EMPLOI Objectifs du mémoire d initiation à la recherche Apprendre à se poser des questions en rapport avec sa vie professionnelle Acquérir un

Plus en détail

Doctorat en neurosciences des Universités de Genève et de Lausanne

Doctorat en neurosciences des Universités de Genève et de Lausanne Doctorat en neurosciences des Universités de Genève et de Lausanne ORGANISATION Art. G 27 Objet 1. En vertu de la convention cadre entre l'université de Genève et l'université de Lausanne du 28 mars 2000

Plus en détail

PLAN national AVC PLAN national TLM Projets pilotes

PLAN national AVC PLAN national TLM Projets pilotes PLAN national PLAN national TLM Projets pilotes 7 juillet 2011 Objectifs de la présentation Présentation du plan Contexte général du plan national et du plan national télémédecine Mettre en évidence l

Plus en détail

Validation des crédits relatifs aux activités de formation complémentaire durant une thèse de doctorat dans le système LMD

Validation des crédits relatifs aux activités de formation complémentaire durant une thèse de doctorat dans le système LMD Validation des crédits relatifs aux activités de formation complémentaire durant une thèse de doctorat dans le système LMD Conformément aux dispositions du Décret n 2013-47 du 4 janvier 2013, fixant le

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE

DIPLOME UNIVERSITAIRE 1 DIPLOME UNIVERSITAIRE REGLEMENT DES ETUDES ANNEE UNIVERSITAIRE : 2016-2017 DOMAINE : DEG DIPLOME : DIPLOME UNIVERSITAIRE DE CRIMINOLOGIE NIVEAU : Mention : Droit Parcours-type : Droit Régime/ Modalités

Plus en détail

Série ST2S Épreuve de projet technologique

Série ST2S Épreuve de projet technologique Série ST2S Épreuve de projet technologique Comme suite aux questions posées par certains enseignants et candidats, des informations complémentaires à la note de service n 2013-088 du 7-6-2013 sont apportées

Plus en détail

Licence Sciences et technologies de la santé

Licence Sciences et technologies de la santé Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences et technologies de la santé Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

«Cahier de l étudiant»

«Cahier de l étudiant» ] «Cahier de l étudiant» Stage de médecine générale Cabinet de médecine générale Secteur libéral 6 ème année de médecine Année universitaire : 2013-2014 Cher étudiant, Il est important de rappeler que

Plus en détail

CONTEXTE (1) Gestion des pathologies chroniques La gestion des pathologies chroniques La BPCO constitue un problème de santé exemplaire

CONTEXTE (1) Gestion des pathologies chroniques La gestion des pathologies chroniques La BPCO constitue un problème de santé exemplaire ETAT DES LIEUX DES PROBLEMES POSES PAR LES PATIENTS BPCO SUR LES TERRITOIRES DU VAL DE MARNE ET SEINE ET MARNE UN PROGRAMME PLURIDISCIPLINAIRE ET PLURIPROFESSIONNEL DE RECHERCHE ET D'ACTION Bronchopneumopathie

Plus en détail

Formation médicale continue (FMC) Évaluation des pratiques professionnelles (EPP)

Formation médicale continue (FMC) Évaluation des pratiques professionnelles (EPP) Formation médicale continue (FMC) Évaluation des pratiques professionnelles (EPP) Une double obligation pour tous les médecins libéraux, salariés et hospitaliers. Journées Dauphiné Savoies 23 Nov 2007

Plus en détail

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Master -

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Master - Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie - Master - Lausanne, Février 2011 Au cours de l année 2010, l Institut de Psychologie de la Faculté des sciences sociales et politiques

Plus en détail

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master. Diplôme d état de sage-femme

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master. Diplôme d état de sage-femme Formations Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Diplôme d état de sage-femme Université d Auvergne - UdA Campagne d évaluation 2015-2016 (Vague B) Formations

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA SURVEILLANCE ARTAGÉE DU CANCER DU SEIN

LES ENJEUX DE LA SURVEILLANCE ARTAGÉE DU CANCER DU SEIN LES ENJEUX DE LA SURVEILLANCE ARTAGÉE DU CANCER DU SEIN Regards croisés des médecins et des patientes de la région Rhône- Alpes. BARRACHIN Sigrid LABROSSE Hélène, FARSI Fadila, PREAU Marie Présentation

Plus en détail

Professeur e ordinaire

Professeur e ordinaire La Faculté de biologie et de médecine (FBM) de l Université de Lausanne et le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) mettent au concours le poste de Professeur e ordinaire Coordinateur de l enseignement

Plus en détail

UFR DES SCIENCES MEDICALES Faculté de Médecine Hyacinthe Bastaraud

UFR DES SCIENCES MEDICALES Faculté de Médecine Hyacinthe Bastaraud Scolarité 3 ème Cycle Tél. : 0590 48 30 18 / 0590 48 30 25 Fax : 0590 48 30 28 UFR DES SCIENCES MEDICALES Faculté de Médecine Hyacinthe Bastaraud COMMENT REMPLIR LA FICHE D INSCRIPTION À LA SOUTENANCE

Plus en détail

26/09/2016 DFGSM ORGANISATION DE L'ENSEIGNEMENT ET MODALITES DE CONTROLE DES APTITUDES ET DES CONNAISSANCES

26/09/2016 DFGSM ORGANISATION DE L'ENSEIGNEMENT ET MODALITES DE CONTROLE DES APTITUDES ET DES CONNAISSANCES 2/09/1 DFGSM-3 1-17 ANNEE UNIVERSITAIRE 1-17 3 EME ANNEE DU DIPLOME DE FORMATION GENERALE EN SCIENCES MEDICALES : DFGSM 3 ORGANISATION DE L'ENSEIGNEMENT ET MODALITES DE CONTROLE DES APTITUDES ET DES CONNAISSANCES

Plus en détail

Diplôme universitaire de musicothérapie

Diplôme universitaire de musicothérapie Diplôme universitaire de musicothérapie Le Diplôme est habilité par la Faculté de médecine et techniques médicales organisé par le Pôle Formation Continue Santé de l Université de Nantes en partenariat

Plus en détail

Alice Regnault et Adrien Renzo Soutenance de thèse de doctorat en médecine 24 juin 2014

Alice Regnault et Adrien Renzo Soutenance de thèse de doctorat en médecine 24 juin 2014 Alice Regnault et Adrien Renzo Soutenance de thèse de doctorat en médecine 24 juin 2014 INTRODUCTION Le Burn-Out Syndrome : Conceptualisé en 1981 par MASLACH et JACKSON Processus dynamique psycho-pathologique

Plus en détail

Animation pédagogique. Evaluation de la spécialité de Sciences de Gestion 7 mars 2014

Animation pédagogique. Evaluation de la spécialité de Sciences de Gestion 7 mars 2014 Animation pédagogique STMG Evaluation de la spécialité de Sciences de Gestion 7 mars 2014 1 Ordre du jour Rappels introductifs 1.Partie écrite de spécialité 2.Partie pratique de spécialité 3.Aspects organisationnels

Plus en détail

Licence professionnelle Hôtellerie et tourisme spécialité Droit et économie du tourisme

Licence professionnelle Hôtellerie et tourisme spécialité Droit et économie du tourisme Département d évaluation des formations Rapport d'évaluation Licence professionnelle Hôtellerie et tourisme spécialité Droit et économie du tourisme Aix-Marseille Université Campagne d évaluation 2016-2017

Plus en détail

Stage d'immersion 1BES Dossier destiné au responsable du lieu de stage

Stage d'immersion 1BES Dossier destiné au responsable du lieu de stage COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANCAISE Région de Bruxelles-Capitale INSTITUT Jean-Pierre LALLEMAND Enseignement de Promotion sociale Rue du Couvent, 2 à 1050 Bruxelles 02/513.60.93 Fax : 02/513.27.79 E-mail

Plus en détail

Grade master Diplôme de formation approfondie en sciences odontologiques

Grade master Diplôme de formation approfondie en sciences odontologiques Département d évaluation des formations Rapport d'évaluation Grade master Diplôme de formation approfondie en sciences odontologiques Aix-Marseille Université Campagne d évaluation 2016-2017 (Vague C)

Plus en détail

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master. Diplôme de formation approfondie en sciences médicales

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master. Diplôme de formation approfondie en sciences médicales Formations Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Diplôme de formation approfondie en sciences médicales Université de Caen Basse-Normandie - UCBN Campagne

Plus en détail

Convention de cotutelle internationale de thèse

Convention de cotutelle internationale de thèse Convention de cotutelle internationale de thèse ENTRES SOUSSIGNES : 1) Le (La) (L ) (nom de l Etablissement d enseignement Supérieur et de Recherche tunisien), relevant de l Université de Gabès, sis(e)

Plus en détail

Licence professionnelle Animation, gestion et organisation des activités physiques et sportives (AGOAPS)

Licence professionnelle Animation, gestion et organisation des activités physiques et sportives (AGOAPS) Département d évaluation des formations Rapport d'évaluation Licence professionnelle Animation, gestion et organisation des activités physiques et sportives (AGOAPS) Université de Lorraine Campagne d évaluation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 8 avril 2013 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie

Plus en détail

École secondaire Armand-Corbeil Une école multiprogramme POLITIQUE D ÉVALUATION ÉDUCATION INTERNATIONALE

École secondaire Armand-Corbeil Une école multiprogramme POLITIQUE D ÉVALUATION ÉDUCATION INTERNATIONALE École secondaire Armand-Corbeil Une école multiprogramme POLITIQUE D ÉVALUATION 2016-2017 ÉDUCATION INTERNATIONALE 1. PLANIFICATION DE L ÉVALUATION NORMES La planification annuelle de l évaluation est

Plus en détail

C E R T IFICAT DE CAPACITE D ORTHOPTIE

C E R T IFICAT DE CAPACITE D ORTHOPTIE Année Universitaire 2015-2016 C E R T IFICAT DE CAPACITE D ORTHOPTIE MODALITES DE CONTRÔLE DES APTITUDES ET DES CONNAISSANCES Vu l arrêté du 16 Décembre 1966 relatif au programme d enseignement et modalités

Plus en détail

LA FORMATION SPÉCIALISÉE EN MÉDECINE THERMALE CAPACITÉ, D.U., D.I.U. BESOINS ET ENjEUx

LA FORMATION SPÉCIALISÉE EN MÉDECINE THERMALE CAPACITÉ, D.U., D.I.U. BESOINS ET ENjEUx LA FORMATION SPÉCIALISÉE EN MÉDECINE THERMALE CAPACITÉ, D.U., D.I.U. BESOINS ET ENjEUx Pr Christian HERISSON* La Capacité d Hydrologie et de Climatologie Médicales La formation spécialisée en médecine

Plus en détail

LE ROLE DE L INFIRMIER DANS L EDUCATION DU PATIENT. Claudine ZAFFRAN JNI 10 Juin 2010

LE ROLE DE L INFIRMIER DANS L EDUCATION DU PATIENT. Claudine ZAFFRAN JNI 10 Juin 2010 LE ROLE DE L INFIRMIER DANS L EDUCATION DU PATIENT Claudine ZAFFRAN JNI 10 Juin 2010 En quoi l éducation thérapeutique peut être une question d actualité? Dans quelle mesure le rôle de l IDE dans cette

Plus en détail

Réunion de présentation des masters. Année universitaire UFR Médecine et Sciences de la santé UFR odontologie Ecole de Maïeutique

Réunion de présentation des masters. Année universitaire UFR Médecine et Sciences de la santé UFR odontologie Ecole de Maïeutique Réunion de présentation des masters Année universitaire 2014-2015 UFR Médecine et Sciences de la santé UFR odontologie Ecole de Maïeutique Pourquoi un master pour un médecin? Formation diplômante permettant

Plus en détail

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE FICHE DE POSTE : INFIRMIER EN EQUIPE D'APPUI DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS Famille : SOINS Métier : INFIRMIER EN SOINS GENERAUX Quotité du poste : Temps complet Rédacteur(s) : A.FEUILLATRE- MORNAY

Plus en détail

Cadre réglementaire spécifique aux bourses régionales de stage aux internes en Diplôme d Études Spécialisées (DES) de médecine générale

Cadre réglementaire spécifique aux bourses régionales de stage aux internes en Diplôme d Études Spécialisées (DES) de médecine générale Cadre réglementaire spécifique aux bourses régionales de stage aux internes en Diplôme d Études Spécialisées (DES) de médecine générale Préambule : La région Provence-Alpes-Côte d Azur propose une offre

Plus en détail