Clarifier les concepts liés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Clarifier les concepts liés"

Transcription

1 ABC de la CDP Clarifier les concepts liés h e n v i r o nn e m e n t l p o u r n i e s U a t i o n s N d e s pr o ro ec ce ak ssu s de Marr P r o g r a m m e Le P ion et mat om ns durables ion ct du co à la consommation et à la production durables Vers un Plan-Cadre Décennal de Programmes de Consommation et Production Durables

2 Copyright Programme des Nations Unies pour l environnement, 2012 A condition d en mentionner la source, la présente publication peut être reproduite intégralement ou en partie sous quelque forme que ce soit à des fins pédagogiques ou non lucratives sans autorisation spéciale du détenteur du copyright. Le Programme des Nations Unies pour l environnement souhaiterait recevoir un exemplaire de toute publication produite à partir des informations contenues dans le présent document. L usage de la présente publication pour la vente ou toute autre initiative commerciale quelle qu elle soit est interdite sans l autorisation préalable écrite du Programme des Nations Unies pour l environnement. Avertissement Les termes utilisés et la présentation du matériel contenu dans la présente publication ne sont en aucune façon l expression d une opinion quelconque par le Programme des Nations Unies pour l environnement à propos de la situation légale d un pays, d un territoire, d une ville ou de son administration ou de la délimitation de ses frontières ou de ses limites. De plus, les opinions exprimées ne représentent pas nécessairement la décision ou la politique officielle du Programme des Nations Unies pour l environnement, de même que la mention de marques ou de méthodes commerciales ne constitue une recommandation. Le PNUE promeut des pratiques respectueuses de l environnement, au niveau mondial mais aussi dans ses propres activités. Cette publication est imprimée sur du papier intégralement recyclé, au moyen d encres végétales et de procédés respectueux de l environnement. Notre politique de distribution vise à réduire l empreinte carbone du PNUE.

3 Le Processus de Marrakech Gestion déchets Gestion durable des ressources Modes de vie dirable Conception pour la durabilité Marketing durable Consommation et Production Durables Production propre et utilisation efficace des ressources Achats durables Etiquetage at certification écologiques Transport durable ABC de la CDP Clarifier Les Concepts Liés à la Consommation et à la Production Durables Vers un Plan-Cadre Décennal de Programmes de Consommation et Production Durables consommation et production durables

4 Remerciements Supervision et coordination Charles Arden-Clarke, Chef de l Unité Biens et Services, PNUE Adriana Zacarias Farah, Administratrice de Programme, PNUE Assistance technique Lowri Angharad Rees, Consultant, PNUE Maria Solis, Consultant, PNUE Edition Nicole Polsterer, Consultant, PNUE Shabani Ely Katembo, Consultant, PNUE Traduction JPD Systems Contributions Nous tenons à remercier les personnes et institutions suivantes pour leur contribution de qualité : Bjarne Pedersen (Consumers International), Pawel Kazmierczyk, Lars Mortensen, Almut Reichel (Agence européenne pour l environnement), Elizabeth Thomas-Raynaud (Global Footprint Network, Chambre de commerce internationale), Gunilla Blomquist, Andrea Innamorati, Ulf Jaeckel, Kaarin Taipale, Eveline Venanzoni, (coordinateurs des Groupes de Travail du Processus de Marrakech Process), Emmanuel Prinet (One Earth Initiative), Magdalena Olczak-Rancitelli (Organisation de coopération et de développement économiques, Unité Politique des consommateurs), Arnold Tukker (TNO), Michael Kuhndt (UNEP/Wuppertal Institute Collaborating Centre on SCP), Cheryl Hicks (World Business Council for Sustainable Development), Chantal Line Carpentier (Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies), et le Panel international des ressources. Nos remerciements s adressent aussi à nos collègues du Programme des Nations Unies pour l environnement : Amos Bien, Nis Christensen, Carlos Andres Enmanuel Ortiz, Kamala Ernest, Fatma Ben Fadhl, Arab Hoballah, Ruperto de Jesus, Jan Kappen, Cornis van der Lugt, Desta Mebratu, Solange Montillaud-Joyel, James Lomax, Donna McIntire, Fabienne Pierre, Liazzat Rabbiosi, Esther Reilink, Helena Rey, Luc Reuter, Janet Salem, Fulai Sheng, Ben Simmons, Soraya Smaoun, Guido Sonnemann, Steven Stone, Morgan Strecker, Niclas Svenningsen, Sonia Valdivia, James Vener, Geneviève Verbrugge, Farid Yaker. Nous souhaitons également remercier El Habib Benessahraoui (Organisation Internationale de la Francophonie) et JPD Systems pour leurs contributions précieuses à la traduction française de cette publication. Conception 100 Watt, France Mise en page et impression Steve Paveley Design

5 ABC de la CDP Clarifier les concepts liés à la consommation et à la production durables Avant-propos Depuis la Conférence des Nations Unies sur l environnement et le développement de Rio de Janeiro en 1992, la communauté internationale a reconnu que nos modes de consommation et de production non durables constituent la principale cause de la détérioration continue de l environnement de la planète. Lors du Sommet mondial sur le développement durable (SMDD) de 2002, le Plan de mise en œuvre de Johannesburg a été accepté, avec comme mot d ordre d «encourager et promouvoir l élaboration d un cadre décennal de programmes à l appui des initiatives régionales et nationales visant à accélérer le passage à des modes de consommation et de production durables et non polluants, à promouvoir le développement économique et social dans les limites de la capacité de charge des écosystèmes, en découplant la croissance économique de la dégradation environnementale». Des efforts significatifs ont été entrepris au cours des dernières décennies, et on peut constater un accroissement de la prise de conscience, de la coopération et de l action sur le terrain en faveur de la mise en place de politiques et d actions pour une consommation et une production durables (CPD). Cependant, sans des changements drastiques dans les politiques publiques, et dans la manière dont les biens et services sont produits et consommés par les entreprises et la société civile, le monde est appelé à faire face à des crises planétaires interconnectées. Une condition préalable essentielle pour relever les défis de la CPD est une compréhension commune des concepts, des outils, des mécanismes et des objectifs dont il est question. Des termes et des concepts tels que l évaluation du cycle de vie, l économie circulaire, le découplage, et les modes de vie durables sont souvent utilisés dans nos discussions et notre travail de promotion de la CPD. Il est donc essentiel de clarifier ces concepts et de communiquer plus efficacement notre vision pour un monde meilleur, afin d encourager plus de parties prenantes à développer et réaliser cette vision. La publication «ABC de la CPD» vise à clarifier les principaux termes et concepts relatifs à la consommation et à la production durables, ainsi que d autres termes associés au développement durable et à la Commission du développement durable (CDD). L objectif principal est de faciliter le dialogue et la coopération sur la CPD entre tous les interlocuteurs. Cet «ABC de la CPD» ne prétend pas présenter des définitions mondialement acceptées, mais plutôt, dans la plupart des cas, offrir des définitions fonctionnelles qui sont susceptibles d évoluer. La CPD a constitué l un des principaux domaines d intérêt des 18e et 19e sessions de la CDD, pendant lesquelles une proposition a été élaborée et examinée pour un Plan-Cadre Décennal de Programmes portant sur la Consommation et la Production Durables. Nous espérons que cet ABC de la CPD facilitera les discussions de la CDD et la préparation de la conférence de «Rio +20» ainsi que votre propre travail. Sylvie Lemmet Directeur Division de la technologie, de l industrie et de l économie du PNUE

6

7 ABC de la CDP Clarifier les concepts liés à la consommation et à la production durables Index Qu est-ce que la consommation et la production durables? Achats durables/achats verts Agenda Agriculture durable Allégations vertes/écologiques et Allégations écologiques trompeuses Amélioration continue (dans le cadre de la CPD) Analyse comparative Analyse des flux de matières (AFM) Approche fondée sur les fonctions Approche globale (de la CPD) Approche/perspective du cycle de vie Bâtiment écologique Bâtiments et construction durables (BCD) Biens Biens publics Bond en avant Capacité de charge des écosystèmes Centres nationaux pour une production plus propre (NCPC en anglais) Chaîne logistique durable/approvisionnement responsable Commerce équitable Commerce éthique Commission du développement durable (CDD) Conception pour la durabilité/ stratégie de conception Conférence des Nations Unies sur le développement durable 2012 (CNUDD) ou Rio Consommateur Consommation Consommation et production durables Consommation ostentatoire Construction énergétiquement efficace (bâtiments à consommation énergétique nette zéro) Croissance verte Déchets Déchets électroniques/e-déchets/déchets d équipements électriques et électroniques (DEEE).. 22 Découplage entre croissance économique et dégradation de l environnement

8 Dématérialisation Développement durable Développement urbain durable Distributeurs Du berceau au berceau Échange des droits d émissions Écoblanchiment Éco-conception Éco-efficacité Écologie industrielle Économie circulaire Économie durable Économie/société à faible intensité en carbone Éco-services Éducation à la consommation durable Éducation au développement durable Effet de rebond Efficacité énergétique Emplois verts/travail décent Empreinte carbone (EC) Empreinte écologique Empreinte hydrique Énergie non renouvelable Énergie renouvelable Équilibre entre les genres/intégration de la dimension du genre Équivalent CO Étiquetage et certification écologiques Évaluation des écosystèmes pour le Millénaire Évaluation du cycle de vie (ECV) Externalités Facteur 10/Facteur Fin de vie Frontières planétaires Gestion axée sur la demande Gestion du cycle de vie (GCV) Groupes de travail (Processus de Marrakech)

9 ABC de la CDP Clarifier les concepts liés à la consommation et à la production durables Groupes majeurs Halte à la croissance Indicateur de progrès réel (IPR) Indicateurs de développement durable Indicateurs de la CPD Indice de développement humain (IDH) Indice Planète vivante (IPV) Information du consommateur Initiative mondiale sur les rapports de performance (IMRP) Initiative pour une économie verte (IEV) Instruments économiques Internalisation des coûts environnementaux et sociaux Investissement éthique/investissement socialement responsable (ISR) Marketing vert ou marketing durable Mécanisme pour un développement propre (MDP) Meilleure technologie disponible Meilleures pratiques de gestion Modes de vie durables Norme de produits Notre avenir à tous Nouveau pacte vert mondial (NPVM) Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) Orientation du choix/influence du choix Pacte mondial des Nations Unies Panel international des ressources Partenariats pour le développement durable Plan de mise en œuvre de Johannesburg (PMOJ) Plan-Cadre Décennal de Programmes (10YFP) sur la CPD Politique intégrée des produits Préférences du consommateur Principe de précaution Principe du pollueur payeur (PPP) Processus de Marrakech Producteur Production Production plus propre

10 Produits Produits durables Programme national de CPD Protection des consommateurs Réduction/éradication de la pauvreté Réduire réutiliser recycler (3R) Réflexion sur le cycle de vie Réforme fiscale écologique Registre des rejets et transferts de polluants (PRTR) Renforcement des capacités Responsabilité commune mais différenciée Responsabilité élargie des producteurs Responsabilité sociale Responsabilité sociale et environnementale des entreprises (RSEE) Ressources Réunion d application régionale (RIM) Sensibilisation/Éducation à l environnement Services Simplicité volontaire Sommet mondial pour le développement durable Sous-produits Suffisance Système de gestion environnementale (SGE) Technologie à faible intensité en carbone Technologies respectueuses de l environnement Tourisme durable Transfert de technologie Transport/mobilité durable Triple bilan Utilisation efficace des ressources Villes durables

11 ABC de la CDP Clarifier les concepts liés à la consommation et à la production durables 11

12 Qu est-ce que la consommation et la production durables? À la Conférence des Nations Unies sur l environnement et le développement, organisée à Rio de Janeiro en 1992, la consommation et la production durables (CPD) ont été identifiées comme un thème majeur reliant les défis de l environnement et du développement. Le rapport final de la conférence, Agenda 21, déclare que la principale cause de la détérioration continue de l environnement mondial est le modèle de consommation et de production non durables. Le débat s est poursuivi en 1994 au Symposium d Oslo sur la consommation durable, qui a analysé le rôle des parties prenantes et déterminé ce qui est devenu une définition opérationnelle de la CPD. Définition opérationnelle de la CPD : «L utilisation des services et des produits connexes, qui répondent aux besoins de base et apportent une meilleure qualité de vie tout en minimisant l utilisation des ressources naturelles et des matières toxiques ainsi que les émissions de déchets et polluants au cours du cycle de vie du service ou du produit afin de ne pas compromettre les besoins des générations futures.» Ministère norvégien de l Environnement, Symposium d Oslo, 1994 Dix ans après la conférence de Rio, les dirigeants du monde ont signé le Plan de mise en œuvre de Johannesburg (PMOJ) lors du Sommet mondial sur le développement durable (SMDD). Le Chapitre 3 du plan était consacré à la «Modification des modes de consommation et de production non viables» et déclarait que «des changements fondamentaux dans la façon dont les sociétés produisent et consomment sont indispensables pour réaliser un développement durable à l échelle mondiale. Tous les pays devraient s efforcer de promouvoir des modes de consommation et de production durables [ ]». Il appelait également à l élaboration d un Plan-Cadre de Programmes (10 YFP 10-Year Framework of Programmes en anglais) pour accélérer le passage à des modes de consommation et de production durables propres à promouvoir le développement économique et social dans les limites de la capacité de charge des écosystèmes, en découplant la croissance économique et la dégradation de l environnement. Le Processus de Marrakech a répondu à cet appel du PMOJ en soutenant la mise en œuvre de programmes, projets et politiques de CPD, et en aidant à construire le 10 YFP. La consommation et la production durables consistent à promouvoir l efficience dans l utilisation des ressources et de l énergie, des infrastructures durables, et à permettre d accéder aux services de base, à des emplois verts et décents, et à une meilleure qualité de vie pour tous. La mise en œuvre de la CPD en tant qu approche intégrée aide à réaliser des programmes de développement globaux, à réduire de futurs coûts économiques, environnementaux et sociaux, à renforcer la compétitivité économique, et à réduire la pauvreté. Un des principaux objectifs de la CPD est de «découpler» la croissance économique et la dégradation environnementale en accroissant 12

13 ABC de la CDP Clarifier les concepts liés à la consommation et à la production durables l efficience de la consommation des ressources dans la production, la distribution et l utilisation des produits, afin de maintenir l intensité de toutes les fonctions de production et de consommation en termes d énergie, de matières et de pollution dans les limites de la capacité de charge des écosystèmes naturels. Pour augmenter la gestion durable des ressources et utiliser les ressources avec efficience pendant les phases tant de production que de consommation, la CPD requiert une réflexion axée sur le cycle de vie. Dans le cadre de celle-ci, les buts et les actions de CPD constituent de puissants leviers pour accélérer la transition vers une économie éco-efficiente et transformer les défis environnementaux et sociaux en opportunités pour l économie et l emploi, tout en découplant la croissance économique et la dégradation environnementale, et en empêchant un effet de rebond. La CPD vise «à faire plus et mieux avec moins» en accroissant les avancées nettes obtenues au niveau du bien-être par les activités économiques et en améliorant la qualité de vie, tout en réduisant l utilisation, la dégradation et la pollution des ressources tout au long du cycle de vie. Ce passage à la CPD implique différentes parties prenantes, notamment le monde des affaires, les consommateurs, les responsables politiques, les chercheurs, les scientifiques, les commerçants, les médias, et les organismes de coopération au développement. Il exige donc une approche et une coopération systémiques entre les acteurs actifs au sein des chaînes logistiques, depuis le producteur jusqu au consommateur final. La CPD peut contribuer à l éradication de la pauvreté et à l accomplissement des objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies. Pour les pays en voie de développement, la CPD offre des opportunités telles que la création de nouveaux marchés, d emplois verts et décents (par exemple les marchés de l alimentation biologique, du commerce équitable, du logement durable, du transport et du tourisme durables, de l énergie renouvelable) ainsi qu une gestion des ressources naturelles plus efficace et génératrice de bien-être. Elle constitue également une occasion de faire directement un bond vers des technologies faisant un usage plus efficient des ressources, plus respectueuses de l environnement, et plus concurrentielles. 13

14 Définitions Achats durables/achats verts Les achats durables renvoient au processus utilisé par les organisations pour répondre à leurs besoins de produits, services, travaux et prestations en obtenant un bon rapport coût/qualité tout au long de la vie de leurs acquisitions, en termes d avantages générés non seulement pour l organisation mais aussi pour la société et l économie, tout en minimisant les dommages à l environnement. Les achats durables visent à trouver un équilibre entre les trois piliers du développement durable économique, social et environnemental. Les facteurs économiques comprennent le coût des produits et des services tout au long de leur cycles de vie, c est-à-dire les coûts d acquisition, de maintenance, de gestion des opérations et de fin de vie (y compris l élimination des déchets) conformément à une bonne gestion financière. Les facteurs sociaux comprennent la justice sociale et l équité ; la sureté et la sécurité ; les droits de l homme et les conditions de l emploi. Les facteurs environnementaux comprennent les émissions atmosphériques, les rejets dans les sols et l eau, le changement climatique, la biodiversité, l utilisation des ressources naturelles et la rareté de l eau tout au long du cycle de vie des produits. 1 Les achats verts renvoient au processus utilisé par les organisations qui tiennent compte des facteurs environnementaux lors de l achat de produits, services, travaux et prestations de façon à optimiser les ressources sur tout le cycle de vie. 2 Agenda 21 Agriculture durable Plan d action complet, à appliquer au niveau mondial, national et local par des organisations du système des Nations Unies, des États et de grands groupes, dans chaque domaine où les êtres humains ont un impact sur l environnement. Il a été adopté par plus de 178 États lors de la Conférence des Nations Unies sur l environnement et le développement (CNUED) organisée à Rio de Janeiro, au Brésil, en juin L agriculture durable veille à satisfaire les besoins nutritionnels de base des générations présentes et futures, tout en offrant une série d avantages économiques, sociaux et environnementaux. Elle fournit un emploi durable, des revenus suffisants et des conditions de vie et de travail décentes à tous ceux qui sont engagés dans la production agricole. Elle maintient et, si possible, accroît la capacité de production 14

15 ABC de la CDP Clarifier les concepts liés à la consommation et à la production durables de la base des ressources naturelles dans son ensemble ainsi que la capacité régénératrice des ressources renouvelables, sans perturber le fonctionnement des cycles écologiques et les équilibres naturels de base, et sans détruire les caractéristiques socioculturelles des communautés rurales, ni polluer l environnement. 4 Allégations vertes/ écologiques et Allégations écologiques trompeuses Les allégations vertes/écologiques sont des affirmations faites par des entreprises au sujet des qualités ou des caractéristiques écologiquement bénéfiques de leurs produits. En plus des qualités écologiques, ces allégations intègrent souvent aussi la manière socialement responsable ou éthique dont les produits sont manufacturés et distribués. Elles peuvent renvoyer au processus de production, à l emballage ou à la distribution des produits, ainsi qu à leur utilisation, consommation ou élimination (par exemple, le recyclage, l exploitation forestière durable, la pêche durable, l agriculture biologique, l empreinte carbone). Ces allégations peuvent figurer sur le produit, son emballage, dans sa documentation ou le matériel publicitaire, ainsi que dans le matériel promotionnel et des points de vente. Elles peuvent prendre la forme d un texte, de symboles ou de graphiques, mais aussi être transmis à travers des médias numériques et électroniques tels que la télévision, la radio ou l internet. Les allégations écologiques trompeuses sont des informations erronées ou mensongères concernant les qualités et les caractéristiques écologiquement bénéfiques des biens et services, qui trompent les consommateurs et les amènent à prendre des décisions d achat qu ils n auraient pas prises autrement, entraînant ainsi une perte de bien-être économique. 5 Amélioration continue (dans le cadre de la CPD) Effort permanent systématique de recherche de petites améliorations à apporter à des processus ou des produits, avec pour objectif d accroître la qualité et de réduire les pertes, ainsi que de restreindre les empreintes et minimiser la charge environnementale et socioéconomique, tout en maximisant les valeurs économiques et sociales. L amélioration continue est l un des outils sous-tendant les philosophies de la gestion de la qualité totale et de la production moins polluante. À travers l étude et la révision régulière constante des processus, un meilleur produit peut entraîner des réductions de coûts. 6 Analyse comparative Processus utilisé par une entreprise ou une organisation pour comparer ses produits et méthodes à ceux de la meilleure entreprise ou organisation dans son domaine, afin d évaluer ses propres performances, ou celles d autres entreprises ou organisations du même type. 7 15

16 Analyse des flux de matières (AFM) Approche fondée sur les fonctions Pour fonctionner, l économie mondiale dépend du flux des matières extraites de la planète, transformées à travers des processus de production et de consommation afin de répondre aux besoins de l homme, puis restituées sous forme de déchets générés par les processus d extraction, de production et de consommation. Les matières les plus importantes extraites pour être utilisées sont la biomasse, les combustibles fossiles, les minerais, les minéraux industriels et les minéraux de construction. Ces flux de matières, aussi appelés taux métabolique, sont mesurés en tonnes par habitant ou par unité de PIB (tonnes/milliard de dollars EU de PIB). L analyse des flux de matières (AFM) est le cadre méthodologique ou comptable qui a émergé pour le calcul de ces flux de matières. L avantage de l AFM est qu elle permet de quantifier les flux de matières ressources, c est-à-dire les quantités totales extraites, les quantités totales utilisées et la quantité totale extraite et non utilisée. 8 Les besoins humains doivent être satisfaits par des biens et services visant des «fonctions» spécifiques telles que la nutrition, le logement ou la mobilité, et fournis à travers des systèmes de production et de consommation optimisés qui ne dépassent pas la capacité de charge de l écosystème. Cette approche décrit des nouveaux efforts déployés dans une «approche fondée sur les fonctions». L approche fondée sur les fonctions s appuie sur une réflexion sur le cycle de vie, et cherche à satisfaire les besoins et les fonctions d une manière différente, pas seulement à travers la consommation matérielle. 9 Approche globale (de la CPD) Approche/perspective du cycle de vie Bâtiment écologique Bâtiments et construction durables (BCD) La consommation et la production durables (CPD) est considérée comme une approche globale, dans la mesure où elle intègre les aspects économiques, sociaux et environnementaux (triple bilan), ainsi que l innovation technologique et comportementale, tout au long du cycle de vie. La CPD est interdisciplinaire et couvre toutes les ressources naturelles (par exemple, l énergie, l eau, l air, le sol et tous les polluants et émissions lâchés dans les écosystèmes) ainsi que tous les secteurs industriels et les domaines de consommation. 10 Intégration d une réflexion sur le cycle de vie dans les processus de prise de décision ou de développement. 11 Bâtiment prenant en compte les aspects écologiques. Il est conçu, aménagé et construit avec à des préoccupations d efficience énergétiques et d utilisation efficace de l eau, tout en minimisant les impacts négatif sur ses habitants et sur l environnement. 12 Concept faisant référence à la durabilité des bâtiments tout au long de leur cycle de vie, à savoir, leur conception, la production des matériaux, le transport, la construction, l utilisation et la maintenance, 16

17 ABC de la CDP Clarifier les concepts liés à la consommation et à la production durables la rénovation, la démolition et le recyclage. Ce concept cherche à optimiser les performances et à réduire les impacts négatifs liés à l utilisation des matériaux, de l énergie, de l eau et des terres, ainsi qu à la qualité de l air et au confort à l intérieur des habitations, à la production de déchets, eaux usées et émissions dans l atmosphère, notamment les gaz à effet de serre, les particules et autres polluants. Ce concept s applique aux bâtiments nouveaux et existants, quelle que soit leur localisation. 13 Biens Biens publics Denrée ou article physique matériel destiné à satisfaire certains besoins humains. Les biens sont des objets matériels comme le pain ou des livres, tandis que les services sont non matériels, comme la diffusion télévisuelle ou l enseignement. 14 Biens, services ou ressources mis à la disposition de tous, sans rivalité (la consommation de ce bien par un individu n empêche pas sa consommation par un autre) ni exclusion (personne ne peut être exclu de la consommation de ce bien). À titre d exemple, citons : la qualité de l air et le contrôle des épidémies. Si les deux conditions sont remplies, les biens publics sont dits purs. Si seule une condition est remplie, ils sont dits impurs : le principe d absence de rivalité n est plus satisfait lorsque la consommation arrive à saturation (exemple: les autoroutes urbaines aux heures de pointe) ; le principe d absence d exclusion peut être enfreint si on impose un droit d accès (exemple: les autoroutes à péage). 15 Bond en avant Terme utilisé pour décrire la possibilité pour les pays en développement de sauter les phases inefficientes, polluantes et finalement coûteuses du développement, en passant directement au niveau d un développement humain durable et d une meilleure qualité de vie. En d autres termes, le bond en avant est une possibilité d éviter les phases inefficientes et polluantes du développement que les pays industrialisés ont traversées. Le terme «bond en avant» décrit l évolution rapide d une société ou d une entreprise vers un niveau de développement plus élevé sans passage par les étapes intermédiaires observées dans d autres cas. Cette idée rejoint celle que les ressources économiques pour les technologies non durables, dépassées et polluantes peuvent être épargnées et investies directement dans un avenir durable. Le bond en avant écologique peut être une alternative au développement de rattrapage. Il offre des stratégies pour entrer directement dans la phase de durabilité sans passer par les modèles de production à haute intensité de ressources et de consommation des sociétés industrielles

18 Capacité de charge des écosystèmes Centres nationaux pour une production plus propre (NCPC en anglais) Chaîne logistique durable/ approvisionnement responsable Commerce équitable Capacité d un écosystème à héberger des organismes sains tout en maintenant sa productivité, son adaptabilité et sa capacité à se renouveler. La capacité de charge est un concept quantitatif : les principaux facteurs pour les populations humaines comprennent le nombre et la densité, l affluence et la technologie. Les éléments préoccupants sont les taux d épuisement des ressources renouvelables et non renouvelables, et l accumulation des déchets dangereux dans l environnement. 17 Institutions prestataires de services qui fournissent une production propre et économe en ressources (RECP) et des services connexes, dans le cadre du programme conjoint RECP de l ONUDI/du PNUE. Les domaines de services comprennent : la sensibilisation et la diffusion d informations ; la formation professionnelle ; l évaluation sur sites/assistance technique ; le conseil en matière de politiques et de transfert de technologies respectueuses de l environnement. Il existe également des centres infranationaux et régionaux. À l heure actuelle, il existe plus de 40 NCPC. 18 L approvisionnement responsable est un engagement volontaire des entreprises à prendre en compte les facteurs sociaux et environnementaux dans leurs transactions avec les fournisseurs. Cette stratégie est maintenant devenue partie intégrante d une gestion efficace de la chaîne logistique. Avec l extension des chaînes de production, les entreprises de toute taille et secteur consacrent plus d efforts à gérer les risques associés à la chaîne logistique et établissent des relations à long terme avec leurs fournisseurs. L amélioration des performances sociales et environnementales tout au long de la chaîne de production est devenue un élément majeur de ce processus. 19 Le concept de commerce équitable s applique aux opérations commerciales qui renforcent la position économique des petits producteurs et petits propriétaires fonciers afin qu ils ne soient pas marginalisés dans l économie mondiale. Il est essentiellement associé aux pays en développement et couvre deux aspects principaux : Assurer que les producteurs, y compris les salariés, reçoivent une part du bénéfice total à la mesure de leur contribution ; Améliorer les conditions sociales, en particulier celles des salariés qui évoluent dans les structures dépourvues de services sociaux et de représentation des travailleurs (syndicats par exemple). Ce concept vise le développement à long terme. La participation aux initiatives de commerce équitable est volontaire aussi bien pour les vendeurs que les consommateurs

19 ABC de la CDP Clarifier les concepts liés à la consommation et à la production durables Commerce éthique Commission du développement durable (CDD) Dans le commerce éthique, les commerçants au détail, les détenteurs et les fournisseurs de marques la responsabilité d améliorer les conditions de travail des personnes qui produisent ce qu ils vendent. Les entreprises qui pratiquent le commerce éthique adoptent un code de pratiques du travail qu elles s attendent à voir respecter par leurs fournisseurs. Ces codes concernent des questions telles que les salaires, les heures de travail, la santé et la sécurité, ainsi que le droit d adhérer à des syndicats. 21 La Commission du développement durable (CDD) des Nations Unies a été mise en place par l Assemblée générale des Nations Unies en décembre 1992 pour assurer un suivi efficace de la Conférence des Nations Unies sur l environnement et le développement (CNUED), également connue sous le nom de Sommet de la Terre. La Commission est chargée d examiner les progrès de la mise en œuvre de l Agenda 21 et de la Déclaration de Rio sur l environnement et le développement, ainsi que de fournir des orientations sur les politiques pour le suivi du Plan de mise en œuvre de Johannesburg (PMOJ) aux niveaux local, national, régional et international. Le PMOJ a réaffirmé que la CDD est le forum de haut niveau pour le développement durable au sein du système des Nations Unies. La CDD se réunit annuellement à New York, suivant des cycles de deux ans, dont chacun se concentre sur un ensemble de questions thématiques et intersectorielles spécifiques, décrites dans le nouveau programme de travail pluriannuel ( ) (E/CN.17/2003/6). 22 Conception pour la durabilité/ stratégie de conception Conférence des Nations Unies sur le développement durable 2012 (CNUDD) ou Rio +20 La conception pour la durabilité entraîne les approches d écoconception encore plus avant en introduisant la dimension sociale de la durabilité dans le processus de conception. Elle recouvre également la question plus large de la meilleure manière de satisfaire les besoins (fonctionnalité) tout en minimisant les impacts environnementaux et sociaux, au lieu de se concentrer sur l amélioration des produits existants. 23 Le 24 décembre 2009, l Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution décidant d organiser une conférence des Nations Unies sur le développement durable (CNUDD ou Rio +20) en 2012 à Rio de Janeiro. Vingt ans après le Sommet de la Terre de 1992 à Rio, la Conférence aura pour objectif central de susciter un engagement politique renouvelé en faveur du développement durable, d évaluer les progrès réalisés et les lacunes restant à combler dans la mise en œuvre des résultats des travaux des grands sommets pour le développement durable, et de relever les défis nouveaux et émergents. 19

20 Les différents thèmes de la conférence seront : l économie verte dans le cadre du développement durable et de la lutte contre la pauvreté, et le cadre institutionnel du développement durable. La conférence donnera lieu à un document politique ciblé. 24 Consommateur Consommation Consommation et production durables Consommation ostentatoire Construction énergétiquement efficace (bâtiments à consommation énergétique nette zéro) Croissance verte Acheteur quotidien de biens ou services dans le commerce de détail, ou utilisateur final dans la chaîne de distribution d un bien ou service. 25 Dépense effectuée pendant une période donnée pour des biens et services, dans le but de satisfaire des besoins ou souhaits, ou processus au cours duquel la substance d une chose est complètement détruite, et/ou incorporée ou transformée en autre chose. 26 Utilisation, tout au long de leur cycle de vie, des services et produits associés, satisfaisant les besoins élémentaires et améliorant la qualité de vie, tout en minimisant l utilisation des ressources naturelles et des matériaux toxiques ainsi que les émissions de déchets et de polluants, afin de ne pas mettre en péril les besoins des générations futures. 27 Dépenses somptuaires dans des biens et services acquis principalement dans le but d étaler ses revenus ou ses richesses et de maintenir un statut social. 28 L efficacité énergétique est au cœur de la construction durable. Le but est de construire des bâtiments à consommation énergétique nette zéro, où grâce au haut niveau d efficacité énergétique du bâtiment, la consommation primaire annuelle globale d énergie est égale ou inférieure à la production générée sur place par des sources d énergie renouvelable. 29 Progrès économique écologiquement durable qui encourage un développement à faible intensité en carbone et socialement inclusif. Il formule des points d entrée et des approches clairs et concis pour les politiques afin de réaliser des gains réels d éco-efficience et de les transférer vers un développement à faible intensité en carbone, en créant une synergie entre l action climatique et les objectifs de développement. En mars 2005, lors de la 5e Conférence ministérielle sur l environnement et le développement (CMED 2005) en Asie et dans le Pacifique, organisée à Séoul en République de Corée, 340 délégués, dont des représentants de 52 pays membres et membres associés de la Commission économique et sociale pour l Asie et le Pacifique (CESAP) ont approuvé la Croissance verte en tant que point de focalisation des politiques et stratégie visant à promouvoir 20

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP La Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20) a

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉDITION 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À propos du CETEQ 2. Politique de développement durable 3. Notre vision du développement durable 4. L intégration de la responsabilité

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015 ATTENTION : AVANT DE SIGNER LA LETTRE, MERCI DE BIEN VOULOIR LA LIRE JUSQU A LA FIN ET DE CLIQUER SUR LE LIEN ASSOCIE. FORUM D ACTION DES ENTREPRISES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL

Plus en détail

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires CONTENU 2 I- Une transition sûre et équitable? Les enjeux mondiaux du développement durable II- Le débat écologique et sa dimension sociale III- Les nuances de vert dans les emplois verts IV. Emplois verts

Plus en détail

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Distribution : Générale C/08-00/BACK/03 ORIGINAL : ANGLAIS Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Le Conseil de la Commission de coopération environnementale renouvelle aujourd

Plus en détail

Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de

Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de Transfert de technologie écologiquement rationnelle (TEST)

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

Déclaration du Capital naturel

Déclaration du Capital naturel Déclaration du Capital naturel Une déclaration du secteur financier démontrant notre engagement au sommet de Rio +20 pour tendre vers l intégration des considérations liées au capital naturel dans les

Plus en détail

Programme de développement durable 2013-2017

Programme de développement durable 2013-2017 Programme de développement durable 2013-2017 SOMMAIRE 1. Engagement de la direction de Helvetia Environnement en faveur du développement durable 2. Introduction et cadre de la démarche 3. Code de conduite

Plus en détail

La Consommation et la Production Durables en un clic

La Consommation et la Production Durables en un clic PORTAIL MONDIAL DE LA CPD Consommation et Production Durables www.start.scpclearinghouse.org La Consommation et la Production Durables en un clic Animé par Action Mondiale pour la Consommation et la Production

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale

Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale Le présent chapitre doit être lu en conjonction avec les Dispositions générales sur les pratiques de publicité et de communication

Plus en détail

Cadre institutionnel pour le développement durable

Cadre institutionnel pour le développement durable DOCUMENT DE POSITION DE L CADRE INSTITUTIONNEL POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Cadre institutionnel pour le développement durable Conférence des Nations Unies sur le développement durable Rio+20, Rio de

Plus en détail

L agenda 2030 de développement durable

L agenda 2030 de développement durable L agenda 2030 de développement durable L Agenda 2030 en bref Pourquoi des objectifs mondiaux de développement durable? Le monde est confronté à des défis majeurs, comme l extrême pauvreté, le changement

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE *

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * 2011 Adoptée par le conseil d administration le 11 juin 2007, dernières modifications en 2011. PRÉAMBULE Le Cégep de

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul 5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel Déclaration ministérielle d Istanbul Ministère des Affaires étrangères de Turquie Conseil mondial de l eau 22 mars 2009 Déclaration ministérielle d Istanbul

Plus en détail

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UN PROCESSUS NÉCESSAIRE rationnelle et efficace des ressources. Elle concerne les La transition écologique doit conduire à la mise en

Plus en détail

Politique d approvisionnement responsable du développement économique communautaire

Politique d approvisionnement responsable du développement économique communautaire Politique d approvisionnement responsable du développement économique communautaire Préambule Les différentes CDEC (Corporations de développement économique communautaire) ont pour mission le développement

Plus en détail

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social LE DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES PETITES ENTREPRISES ET LES ARTISANS. La notion de Développement Durable est une thématique à la mode. Elle est largement reprise dans les médias et devient une donnée

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III)

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) DIRECTIVES ET FORMAT POUR LA PRÉPARATION DE RAPPORTS NATIONAUX SUR SIX SUJETS PRINCIPAUX, TRENTE

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Economie du Développement Durable - Licence

Economie du Développement Durable - Licence Economie du Développement Durable - Licence - Définitions 1 1 Remi.Bazillier@univ-orleans.fr http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans Bibliographie: Qu est-ce que le développement durable? Brunel,

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne?

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Les récentes inondations au Pakistan illustrent les effets dévastateurs que les événements naturels peuvent avoir sur

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable Le concept de développement durable est aujourd hui incontournable

Plus en détail

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique 2 ORIENTATIONS DE L'OCDE POUR LES POLITIQUES CONCERNANT LE CONTENU NUMÉRIQUE Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique Le contenu numérique est devenu un élément de plus

Plus en détail

Session comptabilité de l environnement : Les coûts non payés liés aux émissions de gaz à effet de serre en France

Session comptabilité de l environnement : Les coûts non payés liés aux émissions de gaz à effet de serre en France XIV ème colloque de l Association de comptabilité nationale 6 8 juin 2012 Session comptabilité de l environnement : Les coûts non payés liés aux émissions de gaz à effet de serre en France Commissariat

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

HEC Montréal. Politique de développement durable. Présenté par la Direction du développement durable de HEC Montréal

HEC Montréal. Politique de développement durable. Présenté par la Direction du développement durable de HEC Montréal HEC Montréal Politique de développement durable Présenté par la Direction du développement durable de HEC Montréal Adoptée au Conseil pédagogique, le 27 mars 2013 1 HEC MONTRÉAL Politique de développement

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

Plan d action développement durable 2014-2016

Plan d action développement durable 2014-2016 Plan d action développement durable 2014-2016 Orientations 1. Informer, sensibiliser, éduquer, innover (information/éducatio n et formation / recherche et innovation). ORIENTATION PRIORITAIRE 1. Mieux

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Code déontologique du CII pour la profession infirmière

Code déontologique du CII pour la profession infirmière Code déontologique du CII pour la profession infirmière Tous droits réservés, y compris la traduction en d'autres langues. Il est interdit de polycopier ou de photocopier cette publication, de l'enregistrer

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée Pour que le secteur minier améliore sa contribution au développement généralisé, il doit être mieux intégré dans l

Plus en détail

Nos activités et nos rejets polluants deviennent problématiques, et génèrent des inquiétudes sur l avenir de l humanité et de son environnement.

Nos activités et nos rejets polluants deviennent problématiques, et génèrent des inquiétudes sur l avenir de l humanité et de son environnement. LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Constats et enjeux En un siècle, l impact de l homme sur la nature a bouleversé l environnement. Nos modes de production et de consommation sont en cause, ainsi que nos choix énergétiques.

Plus en détail

L air pur où il fait bon vivre!

L air pur où il fait bon vivre! L air pur où il fait bon vivre! Un partenariat empreint de confiance Conjointement avec deux sociétés partenaires installées en Allemagne et en Autriche, l entreprise fondée en 1978 fabrique des produits

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, 24 29 mars 2003

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, 24 29 mars 2003 ATConf/5-WP/107 1 26/3/03 CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION Montréal, 24 29 mars 2003 Point 2 : 2.5 : Examen des questions clés de réglementation dans le

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les responsables politiques cherchent à réduire les émissions de gaz à effet

Plus en détail

MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL

MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Plan d action de développement durable 2009-2013 MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Il me fait plaisir de présenter le plan d action de développement durable du Centre de la francophonie des Amériques

Plus en détail

SGS RENOVOTM UNE SOLUTION AUTOFINANCEE POUR LA GESTION DES DECHETS ELECTRONIQUES

SGS RENOVOTM UNE SOLUTION AUTOFINANCEE POUR LA GESTION DES DECHETS ELECTRONIQUES SGS RENOVOTM UNE SOLUTION AUTOFINANCEE POUR LA GESTION DES DECHETS ELECTRONIQUES NOUV ELLE APPROCHE À UN PROBLÈME TOXIQUE Un environnement plus écologique grâce à une solution effective en termes de coût

Plus en détail

Introduction au Code de la compensation CO2 - Mars 2008

Introduction au Code de la compensation CO2 - Mars 2008 25/03/2008 1 Introduction au Code de la compensation CO2 - Mars 2008 La compensation volontaire implique le financement de réductions d émissions de dioxyde de carbone équivalentes aux émissions qu un

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

CA2, Systèmes d assurance et durabilité

CA2, Systèmes d assurance et durabilité CA2, Systèmes d assurance et durabilité Présenté aux Producteurs laitiers du Canada Pau Spooner, Division des politiques des Systèmes d'assurance et de l alimentation Ottawa, le 5 février 2014 Objet Présenter

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Gestion des écosystèmes

Gestion des écosystèmes Gestion des écosystèmes Programme des Nations Unies pour l environnement Aperçu Le bien-être dépend de la santé des écosystèmes. Un écosystème peut se définir comme un ensemble dynamique constitué de plantes,

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

Pacte d Istanbul pour l Eau

Pacte d Istanbul pour l Eau Pacte d Istanbul pour l Eau Des autorités locales et régionales Réunis à Istanbul en mars 2009, nous Maires et autorités locales et régionales des différentes parties du monde adhérons au présent PACTE

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE NOUS, Chefs d État et de Gouvernement de l Union africaine, réunis à notre treizième session ordinaire à Syrte (Grande Jamahiriya arabe libyenne),

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE FINANCEMENT DE LA GESTION DURABLE DES ECOSYSTEMES FORESTIERS DU BASSIN DU CONGO

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE FINANCEMENT DE LA GESTION DURABLE DES ECOSYSTEMES FORESTIERS DU BASSIN DU CONGO BURUNDI - CAMEROUN - CONGO - REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - GABON GUINEE EQUATORIALE - REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO - RWANDA SAO-TOME & PRINCIPE - TCHAD CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE

Plus en détail

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Introduction Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE/OMC

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le Conseil d administration le 15 mai 2008 par sa résolution CA-265-2647, mise à jour le 15 novembre 2012 par la résolution CA-301-3112 1. PRÉAMBULE Alors

Plus en détail

Emplois verts Perspectives pour le développement durable. Moustapha Kamal Gueye gueye@ilo.org

Emplois verts Perspectives pour le développement durable. Moustapha Kamal Gueye gueye@ilo.org Emplois verts Perspectives pour le développement durable Moustapha Kamal Gueye gueye@ilo.org Vue d ensemble 1. Les risques des modèles de développement actuels pour le développement durable 2. Economie

Plus en détail

Recommandation n 195 sur la mise en valeur des ressources humaines, 2004

Recommandation n 195 sur la mise en valeur des ressources humaines, 2004 Recommandation n 195 sur la mise en valeur des ressources humaines, 2004 Annexe La Conférence générale de l Organisation internationale du Travail, convoquée à Genève par le Conseil d administration du

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Développement durable des ressouces naturelles et de l énergie Les Premières Nations font partie intégrante de l avenir des ressources naturelles

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC Depuis 2004, le gouvernement du Québec met en œuvre une démarche de développement durable structurée en vue,

Plus en détail

Portrait de la rémunération globale

Portrait de la rémunération globale CHAPITRE 1 Portrait de la rémunération globale pendant longtemps, on a surtout considéré les programmes de rémunération comme un mal nécessaire pour attirer des employés compétents et les fidéliser. Pour

Plus en détail

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Principes européens et code de conduite Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Une proposition du réseau IRENE Préambule Le réseau IRENE réunit des praticiens, experts, chercheurs,

Plus en détail

Fonds pour l environnement mondial. 20 avril 2000 PROGRAMME D OPÉRATIONS N 12 GESTION INTÉGRÉE DES ÉCOSYSTÈMES

Fonds pour l environnement mondial. 20 avril 2000 PROGRAMME D OPÉRATIONS N 12 GESTION INTÉGRÉE DES ÉCOSYSTÈMES Fonds pour l environnement mondial 20 avril 2000 PROGRAMME D OPÉRATIONS N 12 GESTION INTÉGRÉE DES ÉCOSYSTÈMES INTRODUCTION 1. Les systèmes écologiques ou écosystèmes sont responsables des fonctions de

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Aménagement du Territoire de l Environnement et du Tourisme CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE (C.N.T.P.P) Présentée

Plus en détail

DIRECTIVES VOLONTAIRES

DIRECTIVES VOLONTAIRES DIRECTIVES VOLONTAIRES à l appui de la concrétisation progressive du droit à une alimentation adéquate dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale Adoptées à la cent vingt-septième session du

Plus en détail

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 Hôtel Serena Kigali, Rwanda 30 octobre-2 novembre 2012 Promouvoir le développement inclusif et durable en Afrique dans une période d incertitude pour l économie mondiale

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

Commission pour le développement de la Science et de la Technologie Seizième session Genève, du 3 au 7 juin 2013

Commission pour le développement de la Science et de la Technologie Seizième session Genève, du 3 au 7 juin 2013 E/CN/16/2013/CRP.2 Distr: 30 mai 2013 Commission pour le développement de la Science et de la Technologie Seizième session Genève, du 3 au 7 juin 2013 Le secrétariat de la Commission pour le développement

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES SUR MOBILE AU MOYEN D UNE RÉGLEMENTATION CIBLÉE Organisé

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CES/GE.20/2012/13 Distr. générale 24 février 2012 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe

Plus en détail

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Traduction juridique du concept de réserve de biosphère en droit national Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Ce projet de modèle de loi a été

Plus en détail

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SESSION I : ÉLÉMENTS D UN SYSTÈME DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EFFICACE ET ÉQUILIBRÉ POUR FAVORISER L INNOVATION

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 28 Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques

Plus en détail

La Caraïbe insulaire face à l économie verte: présentation des orientations stratégiques

La Caraïbe insulaire face à l économie verte: présentation des orientations stratégiques La Caraïbe insulaire face à l économie verte: présentation des orientations stratégiques Loïza Rauzduel, Chargée de projet Caribbean Natural Resources Institute (CANARI) Conférence ICFC, Espace Régional

Plus en détail

2012 Environmental Performance Report 1. rapport 2012 sur la performance environnementale

2012 Environmental Performance Report 1. rapport 2012 sur la performance environnementale 2012 Environmental Performance Report 1 rapport 2012 sur la performance environnementale Rapport 2012 sur la performance environnementale 1 Le ciment et le béton joueront un rôle important pour relever

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Comité consultatif sur l application des droits

Comité consultatif sur l application des droits F WIPO/ACE/10/13 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER SEPTEMBRE 2015 Comité consultatif sur l application des droits Dixième session Genève, 23 25 novembre 2015 OUTILS PÉDAGOGIQUES POUR LA PROMOTION DU RESPECT

Plus en détail