La pollution atmosphérique cours de toxicologie Dr M.H.BELMAHI

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La pollution atmosphérique cours de toxicologie Dr M.H.BELMAHI"

Transcription

1 La pollution atmosphérique cours de toxicologie Dr M.H.BELMAHI Plan: I. Généralités II. Définition III. Polluants atmosphérique IV. Cycle de la pollution V. Effet de la pollution 1. Effets sur l environnement 2. Effets sur l homme VI. conclusion I. Généralités rganisation des écosystèmes : Composition approximative de l atmosphère terrestre : Gaz Particules solide ou liquide Particules inertes Particules vivantes Vapeurs d eau + 1 à 3% II. définition «Il y a pollution de l air lorsque la présence d une substance étrangère ou une variation importante de la proportion de ses constituants est susceptible de provoquer un effet nuisible, compte tenu des connaissances scientifiques du moment». Réf: Conseil de l Europe (rapport du14septembre 1967) Polluant = agent physique, chimique ou biologique altéragène : - provoque gêne / nuisance milieu donné - modification taux et/ou critères de répartition d une substance naturelle propre à un milieu dans la biosphère. 1

2 III. Les polluants atmosphériques GAZ polluants particules 1. 3 troposphérique 2. Nox : N ;N2 ;N2, HN3 ;HN2. 3. C, C2. 4. (S2) et dérivés (S3 ; H2S4) 5. CV * Les hydrocarbures légers (aliphatiques, saturés ou non ; cyclique aromatiques légers ou polycycliques). particules - la diversité de l état physique et granulométrique. - La diversité de leur composition chimique. - Leur dynamique d évolution. PM10 PM2.5 *les aldéhydes et les cétones (formaldéhyde, acroléine, acétone). *les alcools ; hydrocarbures chlorés, mercaptans.. III. Cycle de la pollution 1. émission naturelle Sources de la pollution KBr, NaCl C C2 S2 CH4; C2,H,H2S; NH3, N2 Facteurs d influence Anthropiques!!!! -Densité des sources S2 Particules HAP métaux S2 Nx particules HCl C /C2 NX CV - Véhicule à moteur: *vitesse: C+++ à faible vitesse *type de carburant :C+++pour l essence, l essence rejette moins de polluants que le diesel conventionnel et surtout les particules en suspension Nx +++essence diesel GPL 2

3 2. Dispersion et transformation Gradient thermique Gradient thermique Dispersion verticale Atmosphère neutre ou instable + dispersion vents Dispersion horizontale Bonne dispersion Turbulence mécanique Atmosphère stable ou très stable Inversion thermique Mauvaise dispersion concentration des polluants Turbulence mécanique = topographie du site 3. élimination effets de vallée effets de littoral 1. réactions chimiques (photooxydation radicalaire; photodissociation). 2. entraînement par les précipitations: dépôts humides/ dépôts secs. 3. capture par les végétaux, absorption dissolution dans les lacs, les océans. jours nuit cocity[1].swf Condition d une bonne dilution : -vitesse du vent élevée (bon transport horizontal) -hauteur de mélange élevée (large volume d air de dilution) -instabilité de l air (bonne diffusion verticale) -précipitations Condition d une faible dilution : -vitesse du vent faible -hauteur de mélange basse -forte stabilité de l air (condition d inversion) -absence de précipitations. V. effet de la pollution 3

4 1. Effets sur les écosystèmes : risques varient selon: - la concentration ; - durée exposition ; - association (notion de synergie); - conditions météorologiques ; - prédisposition des sujets. effet acidification Pollution photochimique Augmentation d effet de serre Appauvrissement en couche d ozone Pluies acides Pluie H + = précipitation rendue H + / présence acides forts. Sensibilité région ou écosystème / dépôts H + dépend de sa capacité à neutraliser excès H +. Qu est-ce qui a changé? les concentrations des gaz à effet de serre ont augmenté depuis 100 ans: - 136% pour le dioxyde de carbone C2-200% pour le méthane CH4-120% pour l oxyde nitreux N2 - Les autres n existaient pas.cfc Principaux agents responsables : S 2 + N x Réchauffement climatique Pollution photochimique = smog oxydant Pollution photochimique = mélange complexe de polluants formés chimiquement dans l air: 1. sous effet rayonnement solaire; 2. à partir de composés précurseurs: N x, CV. 3. Vent faible +inversion thermique principal polluant photochimique = 3. 4

5 * Effets 3 troposphérique : ralentissement de croissance au niveau de différentes parties de la plante ; mort prématurée des végétaux ; CV + N N2 ZNECREATIN[1].swf D où provient N 2 dans l atmosphère? N 2 2 N N. +. N N 2 +. N + 2 ENERGIE: D où provient l atome? orages, combustion rupture fixation de la 2 liaison sur 2 dative formation photon exigé de 3! Transformation de N 2 en HN 3. N N + 3 ozone kj 3 + H H radical hydroxyle. H +. N 2 HN 3 acide nitrique hν hν Au La cours 3 e réaction de la (formation première de réaction HN3) supprime il y a formation N2 et arrête d ozone le cycle 3 catalytique et régénération producteur de d ozone N. N 2 HN H 3 N H H pluie H acide H HH N cycle catalytique responsable de la formation du le radical. H nettoie l atmosphère des smog oxydes photochimique d azote et bloque la formation de l ozone 3. N ½ 2 nous verrons plus tard une méthode pour fournir cet oxygène Transformation de S 2 en H 2 S 4 Structure de S2 : S. H + S S 3 + H 2 H 2 S 4 acide sulfurique S H radical hydroxyperoxyle Schéma:. H de l acide nitrique éliminé avec la pluie acide de l acide sulfurique éliminé avec la Spluie acide H S H2 pluie acide 2 H S3 Le radical hydroxyle. H nettoie l atmosphère de N2 en produisant Le radical hydroxyle. H nettoie l atmosphère de S2 en produisant radical hyxdroxyle.h = détergent de l atmosphère H2S4 Comment se forme l 3 dans l atmosphère? zone stratosphérique (altitude : km) 2 + hν λ < 242 nm D où provient l atome? hν : rayonnement solaire UV-visible zone troposphérique (altitude : 0-20 km) N 2 + hν N + λ < 420 nm 5

6 Comment s accumule l 3 dans la troposphère? En l absence de CV Comment s accumule l 3 dans la troposphère? En présence de CV xydation de CV CV oxydé 2 33 N 2 N N 2 N N hhν ν Vitesses des réactions de ce cycle BILAN NUL = ni formation ni destruction d 3 hhν ν BILAN = accumulation d 3 Conséquences : *Incidence (-) / activité photosynthétique végétaux + rendement plantes ( orge + avoine) ; * Dommages écosystèmes marins: phytoplancton= base chaîne alimentaire, À terme : populations poissons. * processus chimiques dans les basses couches de l'atmosphère qui + la production de l 3 troposphérique. 2. Effets sur l homme : 2.1 Effets sur la santé 2.2 Impacts économiques Effets sur la santé Effets directs * Asthme et autres maladies respiratoires : irritations laryngée, allergies, bronchiolite, capacité ventilatoire, emphysème, fibrose (amiante + silice) Crises cardiaques, accidents cérébro-vasculaires et autres maladies cardiaques Effets dus à l augmentation de l exposition aux rayons ultraviolets Cancer de la peau Cataractes Perturbations de la fonction immunitaire 6

7 Lutte contre pollution implique mise en œuvre plans d action : VI. CNCLUSIN -Sommet de la terre à Rio de Janeiro. -Protocole de Kyoto : est entré en vigueur en 02/05. - Surveillance de la qualité d air Indice Qualificatif S2 N2 3 PS 1 Très bon Très bon Bon Bon Moyen Médiocre Médiocre Mauvais Mauvais Calcul de l indice global de la qualité d air Très mauvais >= 500 >= 400 >= 240 >= 125 Des solutions!!! Gaz naturel en remplacement du charbon et du pétrole L énergie éolienne véhicules plus légers moteurs plus efficaces Utilisation du vélo 7

Cycle de la pollution atmosphérique

Cycle de la pollution atmosphérique Introduction à la pollution atmosphérique : II - 1 Cycle de la pollution atmosphérique 2. DISPERSION ET TRANSPORT stratosphère 3. ÉLIMINATION réaction pluie 1. ÉMISSION dépôt Introduction à la pollution

Plus en détail

Composition de l'atmosphère

Composition de l'atmosphère Composition de l'atmosphère Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 4ème) I. Introduction Les constituants majeurs de l atmosphère sont l azote (~ 78 %) et l oxygène (~ 21 % par rapport à l air

Plus en détail

DE MESURES TEMPORAIRES

DE MESURES TEMPORAIRES CAMPAGNE DE MESURES TEMPORAIRES Du 18 septembre au 12 octobre 2001 MONT VENTOUX Date de publication : novembre 2003 Référence dossier : DR/YCM/RA/03.11/02 Surveillance de la qualité de l air de l Est des

Plus en détail

Le cycle de l azote. N atomique : 7 M atomique : Principaux isotopes stables : 14 N, 98,89%; 15 N : 0,37% 78% de la masse de l atmosphère

Le cycle de l azote. N atomique : 7 M atomique : Principaux isotopes stables : 14 N, 98,89%; 15 N : 0,37% 78% de la masse de l atmosphère Le cycle de l azote N atomique : 7 M atomique : 14.007 Principaux isotopes stables : 14 N, 98,89%; 15 N : 0,37% 78% de la masse de l atmosphère Elément indispensable à la vie (acides aminés, protéines..)

Plus en détail

LA DEPOLLUTION CO 2. HC NO x

LA DEPOLLUTION CO 2. HC NO x LA DEPOLLUTION HC CO 2 CO NO x CO CO 2 HC NO x COMPOSITION DES GAZ D ECHAPPEMENT Le démarrage à froid, la recherche de la puissance font que la combustion n est jamais parfaite. Les gaz d échappement contiennent

Plus en détail

L Oramip surveille les polluants atmosphériques réglementés

L Oramip surveille les polluants atmosphériques réglementés L Oramip surveille les polluants atmosphériques réglementés dioxyde d azote particules en suspension ozone dioxyde de soufre monoxyde de carbone métaux toxiques COV et HAP autres polluants : ammoniac,

Plus en détail

La qualité de l air dans une ville en relation avec les conditions atmosphériques.

La qualité de l air dans une ville en relation avec les conditions atmosphériques. Maeva (2 nd 1) La qualité de l air dans une ville en relation avec les conditions atmosphériques. Comment la qualité de l air et les conditions atmosphériques sont-elles liées? I) La pollution atmosphérique.

Plus en détail

Qualité de l Air en Montpelliérain. Comité de suivi du PPA Mai 2013

Qualité de l Air en Montpelliérain. Comité de suivi du PPA Mai 2013 Qualité de l Air en Montpelliérain Comité de suivi du PPA Mai 2013 Surveillance qualité de l air dispositifs de mesure (permanent et temporaire), 3 «outils» complémentaires : modélisation / prévision (à

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Christian Seigneur Cerea Qu est ce que la pollution atmosphérique? Changement climatique Diminution de la couche d ozone Impacts

Plus en détail

C0V COV. Les composés organiques volatils POLLUANT ATMOSPHÉRIQUE SURVEILLÉ EN NOUVELLE-CALÉDONIE : ORIGINES, IMPACTS ET SURVEILLANCE

C0V COV. Les composés organiques volatils POLLUANT ATMOSPHÉRIQUE SURVEILLÉ EN NOUVELLE-CALÉDONIE : ORIGINES, IMPACTS ET SURVEILLANCE C0V Les composés organiques volatils POLLUANT ATMOSPHÉRIQUE SURVEILLÉ EN NOUVELLE-CALÉDONIE : ORIGINES, IMPACTS ET SURVEILLANCE Mesurer - Surveiller - Informer Origines Les Composés Organiques Volatils

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air au niveau de la rue de Venise à Reims en 2010

Evaluation de la qualité de l air au niveau de la rue de Venise à Reims en 2010 ATMO Champagne-Ardenne dispose de 4 stations fixes de fond dans l agglomération rémoise, mesurant en continu les polluants réglementés en air ambiant, et permettant le suivi de l exposition moyenne de

Plus en détail

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère).

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère). Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE L ATMOSPHÈRE L air est un mélange homogène. Ce mélange est constitué de 78% de diazote (N 2 ), 21% de dioxygène (O 2 ) et les autres gaz 1% (Argon, Dioxyde

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air au niveau du Boulevard Paul Doumer en 2012

Evaluation de la qualité de l air au niveau du Boulevard Paul Doumer en 2012 1/6 ATMO Champagne-Ardenne dispose de 3 stations fixes de fond dans l agglomération rémoise, mesurant en continu les polluants réglementés en air ambiant, et permettant le suivi de l exposition moyenne

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Christian Seigneur Cerea Qu est ce que la pollution atmosphérique? Changement climatique Diminution de la couche d ozone Impacts

Plus en détail

Tableau 1.1 Composition de l atmosphère au niveau du sol (d après Junge, 1963; Andrews et al., 1966; rapport IPCC 2001).

Tableau 1.1 Composition de l atmosphère au niveau du sol (d après Junge, 1963; Andrews et al., 1966; rapport IPCC 2001). 1 L ATMOSPHERE 1.1 CONSTITUTION DE L ATMOSPHERE L enveloppe gazeuse de la terre, environnement dans lequel la vie subsiste, correspond à la sphère la plus dynamique et instable de cette planète. Ce milieu

Plus en détail

Synthèse et tendance de la qualité de l air sur Toulon

Synthèse et tendance de la qualité de l air sur Toulon Synthèse et tendance de la qualité de l air sur Toulon Cartes expositions à fines échelles sur Toulon. La pollution de l air est tracée notamment grâce à 3 polluants indicateurs des enjeux de la région

Plus en détail

Océan : Pompe biologique

Océan : Pompe biologique Océan : Pompe biologique Juin-Juillet-Aout L ensemble de la biosphè biosphère terrestre Décembre-Janvier-Février Septembre-Octobre-Novembre Mars-April-Mai Production primaire océanique (4 saisons) (Phytoplancton,

Plus en détail

Surveillance de la qualité de l air, place Arson et quartier du port de Nice

Surveillance de la qualité de l air, place Arson et quartier du port de Nice Surveillance de la qualité de l air, place Arson et quartier du port de Nice Station de mesure Arson à Nice : La station de mesure sur la place Arson est une station qualifiée «d urbaine», c est-à-dire

Plus en détail

ATMO Poitou-Charentes La surveillance de la qualité de l air

ATMO Poitou-Charentes La surveillance de la qualité de l air Qu est-ce que l atmosphère? L atmosphère est la couche d air qui entoure le globe terrestre Elle est composée de plusieurs couches distinctes qui diffèrent ATMO Poitou-Charentes La surveillance de la qualité

Plus en détail

OZONE FORMATION ET TAUX DANS L AIR Juillet

OZONE FORMATION ET TAUX DANS L AIR Juillet OZONE FORMATION ET TAUX DANS L AIR 2014 Juillet Résumé l ozone a une origine naturelle ou humaine l ozone est stratosphérique ou troposphérique l ozone troposphérique se forme plutôt loin des sources de

Plus en détail

Cassis. Campagne de mesures temporaire. Du 4 au 27 août 1999

Cassis. Campagne de mesures temporaire. Du 4 au 27 août 1999 Campagne de mesures temporaire Du 4 au 27 août 1999 Date de publication : juillet 2000 Référence dossier : PGR/YCM/RA/08.99/06 AIRMARAIX pour la surveillance de l air sur l Est des Bouches-du-Rhône, du

Plus en détail

Marseille - Montredon

Marseille - Montredon Campagne de mesures temporaire Marseille - Montredon Du 21 octobre au 17 décembre 1999 Date de publication : novembre 2000 Référence dossier : PGR/YCM/RA/10-1299/09 AIRMARAIX pour la surveillance de l

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Christian Seigneur Cerea Objectif du cours Formation de base en pollution atmosphérique (processus physiques et chimiques, représentation

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Christian Seigneur Cerea Qu est ce que la pollution atmosphérique? Changement climatique Diminution de la couche d ozone Impacts

Plus en détail

DE MESURES TEMPORAIRES

DE MESURES TEMPORAIRES CAMPAGNE DE MESURES TEMPORAIRES Du 15 janvier au 28 février 2001 TOULON EST Date de publication : juillet 2002 Référence dossier : DR/YCM/Toulon Est Surveillance de la qualité de l air de l Est des Bouches-du-Rhône,

Plus en détail

Des autobus scolaires en santé : feuillet d information de la commission scolaire

Des autobus scolaires en santé : feuillet d information de la commission scolaire Des autobus scolaires en santé : feuillet d information de la commission scolaire Les autobus scolaires et la pollution atmosphérique Les autobus scolaires sont des véhicules très sécuritaires. Cependant,

Plus en détail

MARSEILLE SAINTE MARTHE

MARSEILLE SAINTE MARTHE CAMPAGNE DE MESURES TEMPORAIRES Du 13 novembre au 13 décembre 2000 MARSEILLE SAINTE MARTHE Date de publication : mai 2001 Référence dossier : PGR/YCM/RA/00.00/00 Surveillance de la qualité de l air de

Plus en détail

1 / LES PRINCIPALES SOURCES DE POLLUTION. Pour les moteurs thermiques différentes sources de rejets de polluants sont possibles.

1 / LES PRINCIPALES SOURCES DE POLLUTION. Pour les moteurs thermiques différentes sources de rejets de polluants sont possibles. 1 / LES PRINCIPALES SOURCES DE POLLUTION. Pour les moteurs thermiques différentes sources de rejets de polluants sont possibles. Les vapeurs d'essence qui s'évaporent du réservoir sont emprisonnées dans

Plus en détail

Peut-on chauffer au bois sans polluer?

Peut-on chauffer au bois sans polluer? Peut-on chauffer au bois sans polluer? Conférence de presse 31 mars 2009 jeudi 9 juillet 2009 Foyers Feu vert 1 of 29 Les émissions de polluants Type d appareil Émissions g/kg Foyer ouvert 17,3 Poêle conventionnel

Plus en détail

RAPPORT D ETUDES CABRIES RD9 DU 23 MARS AU 5 MAI 2006 AIRMARAIX

RAPPORT D ETUDES CABRIES RD9 DU 23 MARS AU 5 MAI 2006 AIRMARAIX AIRMARAIX RAPPORT D ETUDES CABRIES RD9 DU 23 MARS AU 5 MAI 2006 Surveillance de la qualité de l air de l Est des Bouches-du-Rhône, du Var et du Vaucluse 67, avenue du Prado, 13286 Marseille Cedex 06 Tel

Plus en détail

MECANISMES DE DESTRUCTION DE LA COUCHE D OZONE

MECANISMES DE DESTRUCTION DE LA COUCHE D OZONE MECANISMES DE DESTRUCTION DE LA COUCHE D OZONE I. Organisation de l atmosphère L atmosphère terrestre est subdivisée en plusieurs couches dont le passage de l une à l autre est caractérisé par une inversion

Plus en détail

Comparaison de la FDES Ouatéco avec les FDES Laine de verre et FDES Laine de roche

Comparaison de la FDES Ouatéco avec les FDES Laine de verre et FDES Laine de roche Comparaison de la FDES Ouatéco avec les FDES Laine de verre et FDES Laine de roche Ouateco dépollue l environnement en produisant ses ouates de cellulose Ouateco et Nature. Notre FDES, réalisée par le

Plus en détail

Astro-club ORION 2015/10/12. L atmosphère terrestre et celles des autres planètes

Astro-club ORION 2015/10/12. L atmosphère terrestre et celles des autres planètes Astro-club ORION 2015/10/12 L atmosphère terrestre et celles des autres planètes Atmosphères planétaires dans le système solaire La peau d un melon est plus épaisse par rapport au melon que notre atmosphère

Plus en détail

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE SOMMAIRE 1 Qu est-ce que l effet de serre? 2 Qu est-ce que les gaz à effet de serre? Quels sont-ils? Quels sont leurs effets? 3 Quel

Plus en détail

Parten air. PPA aire urbaine de Montpellier Comité de suivi du PPA. 1 er juillet 2015

Parten air. PPA aire urbaine de Montpellier Comité de suivi du PPA. 1 er juillet 2015 Parten air PPA aire urbaine de Montpellier Comité de suivi du PPA 1 er juillet 2015 Surveillance qualité de l air dispositifs de mesure (permanent et temporaire), 3 «outils» complémentaires : modélisation

Plus en détail

IDE D E E S 3 ce n en u éq S E j n e j ux u env n ir i on o n n e n ment n aux I i n t i ia i tio i n o n à la l QEB

IDE D E E S 3 ce n en u éq S E j n e j ux u env n ir i on o n n e n ment n aux I i n t i ia i tio i n o n à la l QEB IDEES Séquence n 3 DEVELOPPEMENT DURABLE Enjeux environnementaux Initiation à la QEB BATIMENT Des enjeux environnementaux dont la maîtrise et / ou la qualité sont nécessaires à la vie et au développement

Plus en détail

Qualité de l Air en Montpelliérain. Comité de suivi du PPA Février 2012

Qualité de l Air en Montpelliérain. Comité de suivi du PPA Février 2012 Qualité de l Air en Montpelliérain Comité de suivi du PPA Février 2012 Surveillance qualité de l air dispositifs de mesure (permanent et temporaire), 3 «outils» complémentaires : modélisation / prévision

Plus en détail

Des autobus scolaires en santé pour les opérateurs d autobus scolaires

Des autobus scolaires en santé pour les opérateurs d autobus scolaires Des autobus scolaires en santé pour les opérateurs d autobus scolaires Les autobus scolaires et la pollution atmosphérique Les autobus scolaires sont des véhicules très sécuritaires. Cependant, la majorité

Plus en détail

6 mai Comparaison de la FDES Ouatéco avec les FDES Laine de verre et FDES Laine de roche

6 mai Comparaison de la FDES Ouatéco avec les FDES Laine de verre et FDES Laine de roche Comparaison de la FDES Ouatéco avec les FDES Laine de verre et FDES Laine de roche Détails sur les différents indicateurs Contribution à l effet de serre : l effet de serre correspond à l augmentation

Plus en détail

Toulon : synthèse et tendance de la qualité de l air 2016

Toulon : synthèse et tendance de la qualité de l air 2016 Toulon : synthèse et tendance de la qualité de l air 216 Enjeux de qualité de l Air sur Toulon : cartes synthétiques à fine échelle La pollution de l air est tracée notamment grâce à 3 polluants indicateurs

Plus en détail

MARSEILLE HOPITAL NORD

MARSEILLE HOPITAL NORD CAMPAGNE DE MESURES TEMPORAIRES Du 06 avril au 16 mai 2002 MARSEILLE HOPITAL NORD Date de publication : décembre 2003 Référence dossier : PGR/YCM/RA/03.12/01 Surveillance de la qualité de l air de l Est

Plus en détail

LES NOTIONS DE LA COMBUSTION

LES NOTIONS DE LA COMBUSTION Page 1 / 8 La combustion est une réaction chimique qui a lieu lors de la combinaison entre l oxygène (comburant) et une matière combustible (carburant). Cette réaction produit essentiellement un grand

Plus en détail

Carpentras. Campagne de mesures temporaire. Du 13 avril au 30 mai 2000

Carpentras. Campagne de mesures temporaire. Du 13 avril au 30 mai 2000 Campagne de mesures temporaire Carpentras Du 13 avril au 30 mai 2000 Date de publication : novembre 2001 Référence dossier : PGR/YCM/RA/01.11/01 AIRMARAIX pour la surveillance de l air de l Est des Bouches-du-Rhône,

Plus en détail

GUIDE D ESTIMATION DE LA CONCENTRATION DE DIOXYDE D AZOTE (NO 2 ) DANS L AIR AMBIANT LORS DE L APPLICATION DES MODÈLES DE DISPERSION ATMOSPHÉRIQUE

GUIDE D ESTIMATION DE LA CONCENTRATION DE DIOXYDE D AZOTE (NO 2 ) DANS L AIR AMBIANT LORS DE L APPLICATION DES MODÈLES DE DISPERSION ATMOSPHÉRIQUE GUIDE D ESTIMATION DE LA CONCENTRATION DE DIOXYDE D AZOTE (NO 2 ) DANS L AIR AMBIANT LORS DE L APPLICATION DES MODÈLES DE DISPERSION ATMOSPHÉRIQUE Août 2008 ÉQUIPE DE PRODUCTION Auteur : Mise en page :

Plus en détail

Approche du complexe atmosphérique Outils méthodologiques, métrologiques

Approche du complexe atmosphérique Outils méthodologiques, métrologiques Cours Nadine Bernard L3 BE DPCM Approche du complexe atmosphérique Outils méthodologiques, métrologiques Introduction : - Polluant primaire : émis directement par une source - Polluant secondaire : issu

Plus en détail

DE MESURES TEMPORAIRES

DE MESURES TEMPORAIRES CAMPAGNE DE MESURES TEMPORAIRES Du 3 mai au 31 mai 2002 VALREAS Date de publication : novembre 2003 Référence dossier : DR/YCM/RA/03.11/01 Surveillance de la qualité de l air de l Est des Bouches-du-Rhône,

Plus en détail

Introduction aux cycles biogéochimiques : un point de vue atmosphérique

Introduction aux cycles biogéochimiques : un point de vue atmosphérique : un point de vue atmosphérique Laboratoire des Sciences du Climat et de l! environnement Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines 1 Le système climatique Source : IPCC, 2007 2 Eléments chimiques

Plus en détail

Les émissions d origine industrielle

Les émissions d origine industrielle Les émissions d origine industrielle Pour chacun des principaux polluants : caractéristiques physico-chimiques effets sur l homme et l environnement principales activités industrielles émettrices part

Plus en détail

N0 x. Les oxydes d azote POLLUANT ATMOSPHÉRIQUE SURVEILLÉ EN NOUVELLE-CALÉDONIE : ORIGINES, IMPACTS ET SURVEILLANCE. Mesurer - Surveiller - Informer

N0 x. Les oxydes d azote POLLUANT ATMOSPHÉRIQUE SURVEILLÉ EN NOUVELLE-CALÉDONIE : ORIGINES, IMPACTS ET SURVEILLANCE. Mesurer - Surveiller - Informer N0 x Les oxydes d azote POLLUANT ATMOSPHÉRIQUE SURVEILLÉ EN NOUVELLE-CALÉDONIE : ORIGINES, IMPACTS ET SURVEILLANCE Mesurer - Surveiller - Informer Origines Il existe de nombreux oxydes d azote, cependant

Plus en détail

L air que nous respirons

L air que nous respirons L air que nous respirons L atmosphère terrestre vue depuis la station spatiale internationale (ISS) Jean Cassanet TIA, 11 décembre 2013 Atmosphère : «couche gazeuse constituant l enveloppe externe des

Plus en détail

L EFFET DE SERRE II. DEFINITION ET PRINCIPE GENERALE

L EFFET DE SERRE II. DEFINITION ET PRINCIPE GENERALE L EFFET DE SERRE I. INTRODUCTION L effet de serre est un phénomène naturel, il a un impact important sur les conditions de vie sur Terre. Le réchauffement global actuellement observé est seulement une

Plus en détail

L ozone. Laurent Borrel (ENM/RP), Yann Esnault (SaE)

L ozone. Laurent Borrel (ENM/RP), Yann Esnault (SaE) L ozone Laurent Borrel (ENM/RP), Yann Esnault (SaE) L ozone, molécule bénéfique ou nocive? Depuis les années 1990, les scientifiques soulignent la fragilité de la couche d ozone et son importance pour

Plus en détail

6 ème workshop Nord-Européen sur le traitement des COV

6 ème workshop Nord-Européen sur le traitement des COV 6 ème workshop Nord-Européen sur le traitement des COV Les émissions atmosphériques de COV: origine, effets et législation applicable en Wallonie 23 juin 2017 Qu est-ce que l AwAC? Agence wallonne de l

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDES S IGNES DU 8 JUILLET AU 25 AOÛT 2005 AIRMARAIX

RAPPORT D ÉTUDES S IGNES DU 8 JUILLET AU 25 AOÛT 2005 AIRMARAIX AIRMARAIX RAPPORT D ÉTUDES S IGNES DU 8 JUILLET AU 25 AOÛT 2005 Surveillance de la qualité de l air de l Est des Bouches-du-Rhône, du Var et du Vaucluse 67, avenue du Prado, 13286 Marseille Cedex 06 Tel

Plus en détail

Développement durable Les principaux indicateurs d impacts environnementaux

Développement durable Les principaux indicateurs d impacts environnementaux Développement durable Les principaux indicateurs d impacts environnementaux 1 Prélèvements Rejets (pollutions) Impacts environnementaux Classification des principaux types (CML 2000) Impacts Localisation

Plus en détail

Les COV non solvants et les pollutions olfactives

Les COV non solvants et les pollutions olfactives Les COV non solvants et les pollutions olfactives Céline Puente-Lelièvre ADEME Direction Production et Energies Durables Service Entreprises et Eco Technologies 1. COV non solvants Les COV non solvants

Plus en détail

Communauté d Agglomération Toulon Provence Méditerranée : synthèse et tendance de la qualité de l air 2016

Communauté d Agglomération Toulon Provence Méditerranée : synthèse et tendance de la qualité de l air 2016 Communauté d Agglomération Toulon Provence Méditerranée : synthèse et tendance de la qualité de l air 2016 Enjeux de qualité de l Air pour TPM : cartes synthétiques à fine échelle La pollution de l air

Plus en détail

Les impacts des transports sur l environnement

Les impacts des transports sur l environnement Laboratoire Transports et Environnement Les impacts des transports sur l environnement Robert JOUMARD Directeur de recherche 1. Les pollutions de l air 2. Les différents impacts 3. Environnement et développement

Plus en détail

Qualité de l air et changements climatiques

Qualité de l air et changements climatiques Qualité de l air et changements climatiques Synergies et antagonismes entre les stratégies de gestion des deux problématiques Auteur : Agnès Hulin, Responsable du service études et modélisation, Atmo Nouvelle

Plus en détail

La pollution de l air, faut s en faire!

La pollution de l air, faut s en faire! La pollution de l air, faut s en faire! Sortie Introduction Sources de la pollution de l air Quelques chiffres sur la pollution de l air Lexique Effets de la pollution de l air Quiz Que peut-on faire pour

Plus en détail

POLLUANTS DEPASSANT LES NORMES DE QUALITE DE L AIR DE FAÇON RECURRENTE

POLLUANTS DEPASSANT LES NORMES DE QUALITE DE L AIR DE FAÇON RECURRENTE POLLUANTS DEPASSANT LES NORMES DE QUALITE DE L AIR DE FAÇON RECURRENTE Particules PM10 et PM2.5 Les particules sont constituées d un mélange de différents composés chimiques et de différentes tailles.

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère... Couches de l atmosphère essentiellement définies par le profil vertical de température Le volcan Pinatubo Eruption le 12 Juin 1991

Plus en détail

Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques

Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques Situation: Tu es à la plage, installé sur une serviette de bain et tu décides d aller te baigner. Résultat? En marchant sur le sable, celui-ci brûle

Plus en détail

L Air et Moi : Module 1. L importance de l air

L Air et Moi : Module 1. L importance de l air L Air et Moi : Module 1 L importance de l air A1 Qu est-ce que l air? A2 Quels sont les besoins essentiels à la vie? rbmdfa- A3 Quels sont les besoins essentiels à la vie? RESPIRER BOIRE MANGER Et d autres

Plus en détail

GAZ A EFFET DE SERRE

GAZ A EFFET DE SERRE GAZ A EFFET DE SERRE Problématique : Un réchauffement de 1 à 5 C d'ici 2100 1. Introduction. En quoi consiste le gaz à effet de serre? Les gaz à effet de serre sont transparents à certaines longueurs d'onde

Plus en détail

PLAN CLIMAT AIR ENERGIE TERRITORIAL - GRAND LAC AGGLOMERATION DIAGNOSTIC - AIR

PLAN CLIMAT AIR ENERGIE TERRITORIAL - GRAND LAC AGGLOMERATION DIAGNOSTIC - AIR PLAN CLIMAT AIR ENERGIE TERRITORIAL - GRAND LAC AGGLOMERATION DIAGNOSTIC - AIR B&L évolution Alexandra WATIER Charles Adrien LOUIS contact@bl-evolution.com 01 86 95 48 90 Janvier 2018 Table des matières

Plus en détail

Étude de la qualité de l air

Étude de la qualité de l air ASSOCIATION RÉGIONALE DE SURVEILLANCE DE LA QUALITÉ DE L AIR Étude de la qualité de l air - par tubes passifs- Commune du marigot août - octobre 2013 Parution : Janvier 2014 Rédacteur : K. Ramassamy Ref

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Chimie stratosphérique

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Chimie stratosphérique Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Chimie stratosphérique Christian Seigneur Cerea Effets visuels du transfert radiatif dans l atmosphère Diffusion par des particules grossières

Plus en détail

Protocole du 30 novembre 1999

Protocole du 30 novembre 1999 Protocole du 30 novembre 1999 à la Convention de 1979 sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance, relatif à la réduction de l acidification, de l eutrophisation et de l ozone troposphérique

Plus en détail

I L ozone. Mesurer - Surveiller - Informer

I L ozone. Mesurer - Surveiller - Informer 03 I L ozone Polluant atmosphérique surveillé en nouvelle-calédonie : origines, impacts et surveillance Mesurer - Surveiller - Informer Origines Il n existe pas de bon ou de mauvais ozone. Il y a l ozone

Plus en détail

L Air et Moi : Module 3. Les conséquences de la pollution de l air

L Air et Moi : Module 3. Les conséquences de la pollution de l air L Air et Moi : Module 3 Les conséquences de la pollution de l air C1 Effets de la pollution de l air sur l homme C2 Quelles sont les conséquences de la pollution de l air sur l homme? La pollution de l

Plus en détail

Polluants dépassant les normes de qualité de l air de façon récurrente. Particules PM10 et PM2.5

Polluants dépassant les normes de qualité de l air de façon récurrente. Particules PM10 et PM2.5 Polluants dépassant les normes de qualité de l air de façon récurrente Particules PM10 et PM2.5 Les particules sont constituées d un mélange de différents composés chimiques et de différentes tailles.

Plus en détail

Var : synthèse et tendance de la qualité de l air 2016

Var : synthèse et tendance de la qualité de l air 2016 Var : synthèse et tendance de la qualité de l air 2016 Enjeux de qualité de l Air pour le Var : cartes synthétiques à fine échelle La pollution de l air est tracée à l aide de 3 polluants indicateurs des

Plus en détail

ENVIRONNEMENT ET QUALITÉ DE L AIR

ENVIRONNEMENT ET QUALITÉ DE L AIR ENVIRONNEMENT ET QUALITÉ DE L AIR INTERIEUR ET EXTERIEUR UE 1.2 S2 Santé Publique et Economie de la santé Promotion BOTTARD Groupe 2/6 SOMMAIRE Introduction I. Généralités II. Rôle du citoyen III. Responsabilité

Plus en détail

Marseille - Sylvabelle

Marseille - Sylvabelle Campagne de mesures temporaire Marseille - Sylvabelle Du 13 décembre 1999 au 13 janvier 2 Date de publication : juillet 2 Référence dossier : PGR/YCM/RA/1./8 AIRMARAIX pour la surveillance de l air sur

Plus en détail

Chapitre 1 Composition de l air

Chapitre 1 Composition de l air Chapitre 1 Composition de l air OBJECTIFS Savoir que l air est un mélange de gaz Connaître les proportions des différents gaz de l air Savoir que le dioxygène est un gaz indispensable à la vie Distinction

Plus en détail

Distribution des polluants, échelles de la pollution atmosphérique

Distribution des polluants, échelles de la pollution atmosphérique Distribution des polluants, échelles de la pollution atmosphérique Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Le mélange des polluants dans l atmosphère La concentration d un constituant

Plus en détail

L air constitue le premier des éléments essentiels à la vie. «On peut choisir ce que l on mange, ce que l on boit, mais pas ce que l on respire.

L air constitue le premier des éléments essentiels à la vie. «On peut choisir ce que l on mange, ce que l on boit, mais pas ce que l on respire. 1 Découvrir l air L air constitue le premier des éléments essentiels à la vie. «On peut choisir ce que l on mange, ce que l on boit, mais pas ce que l on respire.» Quelle est la composition de l air pur?

Plus en détail

Mesures d ozone sur la commune de TENDE Juillet-août 2003

Mesures d ozone sur la commune de TENDE Juillet-août 2003 Campagne de mesure de la qualité de l air Mesures d ozone sur la commune de TENDE Juillet-août 2003 Association agréée pour la surveillance de la qualité de l air des Alpes-Maritimes, des Hautes-Alpes

Plus en détail

Hyères-les-Palmiers : synthèse et tendance de la qualité de l air 2016

Hyères-les-Palmiers : synthèse et tendance de la qualité de l air 2016 Hyères-les-Palmiers : synthèse et tendance de la qualité de l air 2016 Enjeux de qualité de l Air sur Hyères-les-Palmiers La pollution de l air est tracée notamment grâce à 3 polluants indicateurs des

Plus en détail

Septèmes-les-Vallons

Septèmes-les-Vallons Campagne de mesures temporaire Septèmes-les-Vallons Du 29 juillet au 30 septembre 1999 et du 27 janvier au 14 mars 2000 Date de publication : novembre 2000 Référence dossier : PGR/YCM/RA/0799-0300/10 AIRMARAIX

Plus en détail

Écotoxicologie. Analytical Toxicology - Écotoxicologie 1

Écotoxicologie. Analytical Toxicology - Écotoxicologie 1 Depuis la fin du XIX siècle, l humanité est entrée dans ce qu il est convenu d appeler l ère chimique caractérisée par l augmentation croissante de l emploi de produits chimiques dans les domaines les

Plus en détail

Milieux et Habitats. 1. Le rayonnement solaire 2. Les gaz 3. L eau. Mardi 23 septembre 2014 Module Écologie des écosystèmes - T.

Milieux et Habitats. 1. Le rayonnement solaire 2. Les gaz 3. L eau. Mardi 23 septembre 2014 Module Écologie des écosystèmes - T. Milieux et Habitats 1. Le rayonnement solaire 2. Les gaz 3. L eau Mardi 23 septembre 2014 Module Écologie des écosystèmes - T. Koffel 1 La lumière et la biosphère Mardi 23 septembre 2014 Module Écologie

Plus en détail

Mathias FAURE. Classe de 6 ème D. Pollution Aéronautique

Mathias FAURE. Classe de 6 ème D. Pollution Aéronautique Mathias FAURE Classe de 6 ème D Pollution Aéronautique 1 Sommaire Introduction page 2 1. Les causes de la pollution page 3 2. Les conséquences directes page 4 (sur le milieu) 3. Les conséquences indirectes

Plus en détail

Modèle de réponses. 1- a) 1- L électronégativité 2- hydrogénées 3- Moseley

Modèle de réponses. 1- a) 1- L électronégativité 2- hydrogénées 3- Moseley Sciences 2 ème préparatoire Modèle de réponses Modèle 1 Première question : 1- a) 1- L électronégativité 2- hydrogénées 3- Moseley 4-3 300 1- b) 1) Brisure de la liaison covalente double entre les deux

Plus en détail

QUALITÉ de l AIR. Suivi de la qualité de l air à Mende BILAN TRIMESTRIEL. Septembre, octobre et novembre Votre observatoire régional de la

QUALITÉ de l AIR. Suivi de la qualité de l air à Mende BILAN TRIMESTRIEL. Septembre, octobre et novembre Votre observatoire régional de la Votre observatoire régional de la QUALITÉ de l AIR BILAN TRIMESTRIEL Septembre, octobre et novembre 18 Suivi de la qualité de l air à Mende contact@atmo-occitanie.org www.atmo-occitanie.org Suivi de la

Plus en détail

POLLUANTS DÉPASSANT LES NORMES DE QUALITÉ DE L AIR DE FAÇON RÉCURRENTE

POLLUANTS DÉPASSANT LES NORMES DE QUALITÉ DE L AIR DE FAÇON RÉCURRENTE POLLUANTS DÉPASSANT LES NORMES DE QUALITÉ DE L AIR DE FAÇON RÉCURRENTE Particules PM10 et PM2.5 Les particules sont constituées d un mélange de différents composés chimiques et de différentes tailles.

Plus en détail

NOVEMBRE 2012 À JANVIER

NOVEMBRE 2012 À JANVIER ASSOCIATION RÉGIONALE DE SURVEILLANCE DE LA QUALITÉ DE L AIR ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR PAR TUBES PASSIFS au Vauclin NOVEMBRE 2012 À JANVIER 2013 Parution : Février 2013 Rédacteur : K. Ramassamy Ref

Plus en détail

Impact de la Journée Sans Voiture à Limoges sur la qualité de l air

Impact de la Journée Sans Voiture à Limoges sur la qualité de l air Impact de la Journée Sans Voiture à Limoges sur la qualité de l air Campagne de mesure Rédigé par : Céline Bouvet Validé par : Agnès Hulin, Rémi Feuillade Version du 03/10/2017 Atmo Nouvelle-Aquitaine

Plus en détail

IMPACTS DES POLLUANTS

IMPACTS DES POLLUANTS IMPACTS DES POLLUANTS 2014 Juillet Résumé Les polluants de l air extérieur et/ou de l air intérieur ont des effets sur : la santé l environnement le climat (certains polluants de l air extérieur) Les polluants

Plus en détail

Diagnostic de la qualité de l air sur la commune de L Haÿ-les-Roses (94)

Diagnostic de la qualité de l air sur la commune de L Haÿ-les-Roses (94) Diagnostic de la qualité de l air sur la commune de L Haÿ-les-Roses (94) -2017- AIRPARIF - Surveillance de la Qualité de l'air en Île-de-France 7 rue Crillon 75004 PARIS - Téléphone 01.44.59.47.64 - Site

Plus en détail

L air et les pollutions de l air

L air et les pollutions de l air Matière 1/9 Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013, «Réussir les sciences expérimentales et la technologie» Dunod, Paris 2012, et recherches internet à partir de Google La Terre

Plus en détail

Webinaire Pollution de l'air liée au transport

Webinaire Pollution de l'air liée au transport Webinaire Pollution de l'air liée au transport Yao LIU 1 Impact: Visibilité Santé Climat Particules en suspension solides ou liquides Gaz à effet de serre tendent à réchauffer la planète Aérosols tendent

Plus en détail

évaluation de la qualité de l air

évaluation de la qualité de l air ASSOCIATION RÉGIONALE DE SURVEILLANCE DE LA QUALITÉ DE L AIR évaluation de la qualité de l air - mesures du dioxyde d azote par tubes passifs - Morne-rouge de mars à mai 2015 Parution : juillet 2015 Rédacteur

Plus en détail

La pollution de l air

La pollution de l air La pollution de l air 15 000 litres d air chaque jour dans mes poumons Des questions? L Air un enjeu de santé 15 000 litres d air transitent chaque jour dans nos poumons, Un chiffre colossal pour une fonction

Plus en détail

LES BILANS ATMOSPHÉRIQUES À QUOI ÇÀ SERT?

LES BILANS ATMOSPHÉRIQUES À QUOI ÇÀ SERT? 28 novembre 2006 LES BILANS ATMOSPHÉRIQUES À QUOI ÇÀ SERT? Comité de liaison de l industrie et de la Communauté Yves Bourassa, ing., Chef de section, Contrôle des rejets industriels PLAN DE PRÉSENTATION

Plus en détail

Caractérisation des aérosols atmosphériques: aspects qualitatifs, quantitatifs et évaluation des risques environnement et santé

Caractérisation des aérosols atmosphériques: aspects qualitatifs, quantitatifs et évaluation des risques environnement et santé Caractérisation des aérosols atmosphériques: aspects qualitatifs, quantitatifs et évaluation des risques environnement et santé Prof. Dr. Sc. Jacques KUMMER Ecole de Santé Publique - IGEAT ULB Structure

Plus en détail

Les tendances de la pollution atmosphérique. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2 nd )

Les tendances de la pollution atmosphérique. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2 nd ) Les tendances de la pollution atmosphérique + Complément Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2 nd ) I. Composés du soufres et de l azote D une manière générale, dans les pays les plus industrialisés,

Plus en détail