Résultats des 2 tours

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résultats des 2 tours"

Transcription

1 Résultats des 2 tours Dr BIRGÉ, Président du GLAM Mlle VORKAUFER Stéphanie

2 Audit prospectif en 2 tours proposé par le GLAM 2300 Médecins généralistes lorrains Février 2010 à Septembre 2011 En partenariat avec Antibiolor

3

4 Objectifs définis par le GLAM avant l exploitation de l audit Cystite aigue simple (CAS) Cystite Compliquée (CC) Pyélonéphrite aigue (PNA) Prostatite Cystite aigue gravidique (CAG) BU 95% 95% 95% 95% 95% ECBU <5% 100% 100% 100% 100% IMAGERIE 0% 0% 100% 100% 0% Assemblée générale du réseau Antibiolor le 24 février

5 66 grilles reçues 14 grilles non correctement remplies (âge, diagnostic ou durée d antibiothérapie manquants), 33 grilles avec moins de 15 patients inclus Nbre de médecins sollicités Médecins ayant répondu Patients inclus Meurthe et Moselle (3 %) 306 Moselle (3 %) 444 Meuse (1,7 %) 40 Vosges (1,6 %) 79 5

6 869 patients inclus 90 % de femmes et 10 % d hommes 60 % des patients ont entre 20 et 60 ans Répartition des différents diagnostics d'infection urinaire 4% 6% 1% 11% 5% 3% 2% 68% CAS CCF CR PNAS PNAC CCH PROSTATITE CAG 6

7 % de BU réalisée % ECBU prescrit % de BU réalisée par diagnostic CAS CCF PNAS PRO % ECBU réalisé par diagnostic CAS CCF PNAS PRO quel que soit le diagnostic une infection urinaire sur deux bénéficie d une BU. 85 % des infections urinaires en dehors de la CAS ont un ECBU 37 % des CAS ont un ECBU 25 % des ECBU prescrits sont prescrits à tort et 19 % des patients qui auraient dus bénéficier d un ECBU n en ont pas eu

8 Imagerie dans l infection urinaire 45 % des pyélonéphrites ont une imagerie. 2 PNAS ont eu un scanner et une échographie, 1 pyélonéphrite a eu un ASP et une échographie, le reste des pyélonéphrites seulement une échographie. 70 % des prostatites ont une échographie. 8 CAS ont une imagerie (non indiquée).

9 Antibiothérapie dans la CAS Antibiothérapie dans la CCF 2% 2% 2% FOSFOMYCINE- TROMETAMOL NITROFURANTOINE 7% NITROFURANTOINE 29% FLUOROQUINOLONES 30% CEFIXIME 52% bactrim 37% FLUOROQUINOLONES 13% C3G Autres (Amoxicilline/ Amox-Ac Clav/ pas d'atb) 52 % des CAS sont traitées par fosfomycine-trometamol, et 29 % par fluoroquinolones dont la moitié par norfloxacine 37 % des CCF sont traitées par des fluoroquinolones, dont 65 % par norfloxacine. Et seulement 26 % par la nitrofurantoine et 30% par cefixime 26% Autres ( fosfo/ amox/ cotrimoxazole/ ceftriaxone/ levofloxacine)

10 Antibiothérapie dans la PNAS FLUOROQUINOLONES 24% CEFTRIAXONE 1% 3% 9% 63% ceftriaxone/ ofloxacine association avec fluoroquinolones (oflo-ac clav/ciflo-ac clav/levo-amox) autres (cefixime/ cotrimoxazole/nitrofurantoine/amoxicillin e/amox ac-clav) 63 % des PNAS sont traitées par des fluoroquinolones, dont 35 % par Ofloxacine, 31% par ciprofloxacine et 24% par norfloxacine ( AMM ms pas recommandée) et seulement 9 % par de la ceftriaxone

11 IU de l homme Antibiothérapie dans la CCH fluoroquinolones Antibiothérapie dans la prostatite 0% 21% ceftriaxone 7% 13% FLUOROQUINOLONES CEFTRIAXONE 79% autres (Nitrofurantoine/ Amoxicilline/ Fosfomycine/ Cefixime) 7% 73% ceftriaxone/ ofloxacine autres (nitrofurantoine/ cefixime/ amox-ac clav/ amox-pyostacine) CCH comme prostatites sont traitées en majorité par fluoroquinolones La CCH est traitée pour 1/3 par ciprofloxacine, 1/3 ofloxacine et 1/3 norflocacine 55% des prostatites sont traitées par ofloxacine et 36% par ciprofloxacine.

12 IU de la femme enceinte La moitié des CAG sont traitées par un antiobitique de premier choix ( moitié par cefixime, moitié par nitrodurantoine) 4 CAG reçoivent un traitement autre, sans qu un commentaire ne puisse Justifier de l adaptation à l ECBU. Deux PNAG ont été recueillies, une traitée par CEFIXIME (traitement de première intention) et une par CIPROFLOXACINE contre-indiquée chez la femme enceinte.

13 -rappel des définitions : Infection urinaire SIMPLE : femme sans comorbidité. Infection urinaire COMPLIQUÉE : homme, diabète, immunodépression, malformation de l appareil urinaire Infection urinaire et FIÈVRE : pyélonéphrite (douleurs lombaires) ou prostatite. - Devant tous signes fonctionnels urinaires, faire une BANDELETTE URINAIRE. BU 33 euros/100 BU 10G soit 0.33 la bandelette, péremption 18 mois. La BU s utilise dans l infection urinaire, mais aussi dans de nombreuses autres situations (fièvre isolée, suspicion de colique néphrétique ) Facile d utilisation, et rapide. - ECBU, OUI mais pas dans la cystite aigüe simple. 13

14 - L antibiothérapie : CAS (cystite aigüe simple) : c est Simple et Facile : un Sachet de Fosfomycine. Alternative, Nitrofurantoine 100mg* 3 pendant 5 jours. CCF cystite compliquée de la femme : Nitrofurantoine 7 jours ou fluoroquinolone, cefixime pendant 5 jours. Pyélonéphrite/ prostatite : C3G (Cefotaxime, Ceftriaxone) ou fluoroquinolones (Cipro, Lévo, Ofloxacine), en tenant compte de la prescription antérieure de fluoroquinolones. La durée du traitement est variable en moyenne 14 jours de traitement. Mais peut être divisée par 2 pour les fluoroquinilones prescrits dans la PNAS. La durée de l antibiotique c est 1, 7, 14 jours pour CAS, CC, PNAS/prostatite. 14

15 26 grilles reçues soit 39% 8 grilles avec moins de 15 patients Nbre de médecins sollicités Médecins ayant répondu Patients inclus Meurthe et Moselle (50 %) 147 Moselle (36 %) 161 Meuse 3 1(33 %) 15 Vosges 6 1 (17 %) 15

16 338 patients inclus 91% de femmes, 9% d hommes. 62% ont entre 20 et 60 ans. Répartition des différents diagnostics d'infection urinaire 8% 8% 3% 2% 4% 1% 6% 68% CAS CCF CR PNAS PNAC CCH PROSTATITE CAG

17 % BU réalisée % ECBU préscrit 100% Pourcentage de BU réalisée par diagnostic 100% Pourcentage d'ecbu préscrit par diagnostic 80% 80% 60% 60% 40% 40% 20% 20% 0% CAS CCF CR PNAS PRO 0% CAS CCF CR PNAS PRO 68% des IU tout diagnostic confondu ont une BU réalisée. 72% des CAS, et des prostatites et en moyenne 52% des CCF, CR, PNAS ont une BU réalisée pour le diagnostic. 87% des IU en dehors de la CAS ont un ECBU prescrit. 22% des CAS ont un ECBU prescrit. Par conséquent 36% des ECBU prescrits sont prescrits à tort

18 Imagerie dans l infection urinaire En moyenne, la moitié des CCF, CR, PNAS ont une imagerie prescrite. 75% de l imagerie prescrite est une échographie 75% des prostatites ont une imagerie. Pour 3 d entre elles l imagerie n est pas précisée, le reste réalise une échographie. 100% des PNAC ont une imagerie, 2 une échographie, une 1echo+ASP, et une 1 scanner

19 Antibiothérapie dans CAS Antibiothérapie dans la CCF 1% 2% FOSFOMYCINE- TROMETAMOL NITROFURANTOINE 10% NITROFURANTOINE 17% CEFIXIME 14% FLUOROQUINOLONES 21% 46% FLUOROQUINOLONES 73% C3G Autres (Amoxicilline/ Amox-Ac Clav/ pas d'atb) 16% Autres ( fosfo/ amox/ cotrimoxazole/ ceftriaxone/ levofloxacine) 73% des CAS sont traitées par FOSFOMYCINE, et seulement 10% par fluoroquinolones avec une prédominance de NORFLOXACINE à 78%. 46% des CCF sont traitées par NITROFURANTOINE et 21% par fluoroquinolones dont 60% par NORFLOXACINE et 40% par CIPROFLOXACINE.

20 Antibiothérapie dans la PNAS 20% FLUOROQUINOLONES CEFTRIAXONE 15% 65% autres (Nitrofurantoine/ Amoxicilline/ Fosfomycine/ Cefixime) 65% des PNAS ont une fluoroquinolone de prescrite, avec une répartition équitable entre CIPROFLOXACINE, OFLOXACINE et NORFLOXACINE. Seulement 3 PNAS ont un traitement par ceftriaxone, pour 2, le traitement sera réévalué en fonction de l antibiogramme.

21 IU de l homme Respectivement 11 prostatites et 13 CCH ont été incluses au 2d tour. Sur les 11 prostatites, 8 reçoivent un traitement par fluoroquinolones avec pour moitié de la CIPROFLOXACINE et l autre moitié de l OFLOXACINE. Et 2 seulement ont un traitement par CEFTRIAXONE dont un sera réévalué après résultat de l ECBU. Concernant la CCH, 10 sont traitées par fluoroquinolones, 50% par CIPROFLOXACINE, 20% par OFLOXACINE ET LEVOFLOXACINE et une seule par NORFLOXACINE. Les autres reçoivent un traitement par SULFAMETHOXAZOLE-TRIMETHOPRIME.

22 IU de la femme enceinte Seulement 8 CAG ont été incluses au 2d tour et aucune PNAG Sur les 8, 4 sont traitées par NOTROFURANTOINE, 2 par CEFIXIME et 2 par un traitement non recommandé en première intention (AMOXICILLINE et FOSFOMYCINE)

23 Les résultats sont traités sur les 26 médecins ayant répondus aux 2 tours 350 patient ont été inclus au premier tour, 338 au 2d tour BU réalisée ECBU prescrit 1 er tour 56% 44% 13% 2d tour 68% 42% 15% S NS NS Imagerie prescrite Au 1 er tour 5 médecins font 100% de BU tout diagnostic confondu, 6 au 2d tour dont les 5 du 1 er tour. 2 médecins font 0% de BU au premier tour, idem au 2 ème tour, ces 2 médecins sont les mêmes.

24 % de médecins 50% 45% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% % de BU réalisée dans la CAS ertour 2d tour Il existe une différence significative entre les 2 tours pour la réalisation d une BU dans la CAS (58% vs 71%) Sur les 4 médecins effectuant 100% de BU au 1 er tour 3 font 100% au 2 ème tour. Le 5 ème médecin a inclus une CAS automédiquée et une CAS découverte sur ECBU avant acte cystoscopique Il existe une différence significative concernant la prescription d ECBU dans la CAS, avec une moindre prescription au 2d tour. 4 médecins seulement font 0 ECBU dans la CAS au 1 er et 2d tour 1 médecin prescrit un ECBU à toutes CAS au 1 er comme au 2d tour. 50% 45% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% % ECBU prescrit dans la cas

25 Il n existe pas de différence dans la réalisation d une BU devant une PNAS. la moitié des médecins ayant inclus une PNAS réalise 100% de BU, et respectivement 42% au 1 er tour et 35% au 2d tour ne réalisent pas de BU. Il n existe pas de différence significative dans la prescription d un ECBU devant une PNAS. 75% au 1 er tour et 80% au 2d tour prescrivent 100% d ECBU devant une PNAS.

26 Respectivement 62% au 1 er tour et 78% au 2d tour réalise 100% de BU. 2 médecins au 1 er et 2 au 2d tour ne réalise pas d ECBU, mais un ECBU face à une prostatite. Ces médecins sont différents entre les 2 tours. Concernant la prescription d un ECBU, 1 médecins au 1 er et 1 au 2d tour ne prescrivent pas d ECBU mais réalise une BU; Ce médecins et différents entre les 2 tours. 62% au 1 er tour et 89% au 2d tour réalisent un ECBU face à chaque prostatite.

27 % de médecins Il existe une différence significative sur l exactitude du diagnostic. 80% 70% Exactitude diagnostic 81% au premier tour contre 93% de diagnostic juste au second tour, tout diagnostic confondu. 60% 50% 40% 30% 20% er tour 2d tour 10% % Nous pouvons voir une amélioration sur la justesse du diagnostic. 13 médecins sur 26 ont 100% de leur diagnostic exacte au second tour. Parmi eux 4 médecins avaient 100% au 1 er tour, le 5èmè a fait une erreur.

28 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Répartition des médecins en fonction du pourcentage de molecules adaptées er tour 2d tour Il existe une différence significative concernant la molécule prescrite. 77% au 2d tour contre 43% au 1 er tour ont plus de 90% des molécules prescrites adaptées au diagnostic. Répartition des médecins en fonction de la justesse de la posologie 65% au 2d tour contre 27% au 1 er tour ont plus de 90% des posologies exacte. La différence est significative. 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% % 10% 30% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%

29 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Répartition des médecins en fonction du pourcentage de durée adéquate % 10% 30% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 65% au 2d tour contre 23% au 1 er tour ont une durée adéquate dans 80% des cas. La différence est significative. La durée est surtout bien adaptée dans la prostatite avec 100% des durées adéquates pour les prostatites incluses au 2d tour. La durée a surtout été adaptée dans le traitement par fluoroquinolones.

Résultats du 1 er tour Le 29 novembre 2010

Résultats du 1 er tour Le 29 novembre 2010 Résultats du 1 er tour Le 29 novembre 2010 Dr BIRGÉ, Président du GLAM Mlle VORKAUFER, Thésarde 1 Un audit du GLAM Réalisé en partenariat avec le réseau Antibiolor Adressé aux 2300 médecins généralistes

Plus en détail

Déclaration de conflits d intérêts : Tatiana Galpérine

Déclaration de conflits d intérêts : Tatiana Galpérine Mise en perspective : Recommandations AFSSAPS pour le Traitement des Infections Urinaires Communautaires et données des réseaux de l Onerba Dr Tatiana GALPERINE Hôpital Tenon Service des Maladies Infectieuses

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE RBP IU adulte JRI Nancy 18 octobre 2008 Choix antibiotiques : principes généraux Critères de choix des schémas

Plus en détail

3.78. Famille pharmacologique Dérivé de l' acide fosfonique

3.78. Famille pharmacologique Dérivé de l' acide fosfonique MOLECULES RECOMMANDEES POUR LE DES INFECTIONS URINAIRES DE L' ADULTE (normo-rénal et normo-hépatique, en dehors de la femme enceinte) AFSSAPS 2008 En fond grisé les molécules du livret thérapeutique CH

Plus en détail

CONTEXTE. 2. L'évolution de l écologie bactérienne et de la résistances aux antibiotiques (EBLSE++)

CONTEXTE. 2. L'évolution de l écologie bactérienne et de la résistances aux antibiotiques (EBLSE++) OBJECTIFS Connaître la nouvelle terminologie et les nouvelles stratégies thérapeutiques. Modifier sa pratique dans la gestion des infections urinaires. CONTEXTE 1. La recommandation SPILF de juin 2008

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE T. GALPERINE, F. CARON, M. ETIENNE, A. MERENS, C. FLATEAU Groupe de travail 1 Texte court, Argumentaire et

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE Diapositives réalisées par le comité des référentiels de la SPILF à partir des Recommandations publiées en

Plus en détail

Antibiothérapie de la cystite simple :

Antibiothérapie de la cystite simple : Antibiothérapie de la cystite simple : Traitement de 1ère intention = fosfomycine-trométamol en dose unique (très peu de résistance, bons coefficients d'éradication clinique et microbiologique, bonne tolérance,

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE : CYSTITE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE : CYSTITE Référentiels/Arbres décisionnels DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE : CYSTITE 1. Diagnostic de cystite ASSOCIATION DE 3 SIGNES Brûlures et

Plus en détail

PLACE DES QUINOLONES DANS LES IU BASSES

PLACE DES QUINOLONES DANS LES IU BASSES PLACE DES QUINOLONES DANS LES IU BASSES JL GRAVERON OMEDIT CENTRE 22 SEPTEMBRE 2016 Antibiothérapie cystite aiguë simple (SPILF 2014) Traitement probabiliste avec SFU + BU 1ᵉ intention: FOSFOMYCINE trométanol

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 janvier 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 janvier 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 5 janvier 2011 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée 5 ans à compter du 21/11/2005 (JO du 31 janvier 2008) LOGIFLOX 400 mg, comprimé pelliculé sécable

Plus en détail

La concertation au cas par cas : Quel dialogue clinico-microbiologique avant de décider?

La concertation au cas par cas : Quel dialogue clinico-microbiologique avant de décider? Réunion régionale des référents en antibiothérapie des établissements de santé de Normandie La concertation au cas par cas : Quel dialogue clinico-microbiologique avant de décider? à propos d'un dossier

Plus en détail

Tableau 2. Traitement initial des infections urinaires de l enfant. Pyélonéphrites et. infections urinaires fébriles du nourrisson et jeune enfant

Tableau 2. Traitement initial des infections urinaires de l enfant. Pyélonéphrites et. infections urinaires fébriles du nourrisson et jeune enfant Tableau 2. Traitement initial des infections urinaires de l enfant. Pyélonéphrites et infections urinaires fébriles du nourrisson et jeune enfant (jusqu au résultat de l antibiogramme, 2 à 3 jours en moyenne,

Plus en détail

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée»

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Ce document s appui sur les recommandations de la société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) : «Diagnostic et antibiothérapie

Plus en détail

Infections urinaires

Infections urinaires Infections urinaires Journée régionale d échanges des référents en antibiothérapie des établissements de santé David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Actualisation 2014 des recommandations

Plus en détail

Traitements des infections urinaires

Traitements des infections urinaires Pierre Renaudin Laboratoire de Pharmacie Clinique Année 2016-2017 Traitements des infections urinaires Généralités Recommandations Critères de choix thérapeutiques Optimisation thérapeutique Définition

Plus en détail

Les leçons de l EPP : restreindre la durée des antibiothérapies

Les leçons de l EPP : restreindre la durée des antibiothérapies 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie des établissements de santé de Haute-Normandie Les leçons de l EPP : restreindre la durée des antibiothérapies «comment couper les fourchettes?»

Plus en détail

Actualisation infections urinaires

Actualisation infections urinaires Actualisation infections urinaires Dr Blandine Cattier, biologiste, référent ATB, CHIC Amboise & Château-Renault 21/10/2014 1 34 pages 21/10/2014 2 21/10/2014 3 21/10/2014 4 Ce qui est nouveau : Terminologie

Plus en détail

Diagnostic et Antibiothérapie des infections urinaires communautaires de l'adulte

Diagnostic et Antibiothérapie des infections urinaires communautaires de l'adulte Diagnostic et Antibiothérapie des infections urinaires communautaires de l'adulte Dr Elisabeth ASLANGUL MCU Thérapeutique Université Diderot Paris VII Proportion d' E. coli résistant aux Aminopenicillines

Plus en détail

Recommandation sur la prise en charge des IU chez les personnes âgées en institution. Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes

Recommandation sur la prise en charge des IU chez les personnes âgées en institution. Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes Recommandation sur la prise en charge des IU chez les personnes âgées en institution Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes QCM 1 : L interprétation du résultat d un ECBU doit prendre en compte : 1. La

Plus en détail

FOURNIER ANNA INTERNE 5ÉME SEMESTRE DES MÉDECINE INTERNE DESC INFECTIOLOGIE

FOURNIER ANNA INTERNE 5ÉME SEMESTRE DES MÉDECINE INTERNE DESC INFECTIOLOGIE FOURNIER ANNA INTERNE 5ÉME SEMESTRE DES MÉDECINE INTERNE DESC INFECTIOLOGIE OBJECTIFS Considérer l augmentation des résistances et limiter le risque écologique : E.coli FQ-R 10% E.coli C3G-R 5% Limiter

Plus en détail

Soirée infectiologie Infection urinaire 10 mars Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses

Soirée infectiologie Infection urinaire 10 mars Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses oirée infectiologie Infection urinaire 10 mars 2016 Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses Cas clinique Mme P, 64 ans, diabétique consulte car elle doit être opérée pour pose d'une PTH. Elle est apyrétique

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS URINAIRES EN VILLE. EMERY malo a partir des recommandations de bonne pratique AFSSAPS 2008.

PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS URINAIRES EN VILLE. EMERY malo a partir des recommandations de bonne pratique AFSSAPS 2008. PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS URINAIRES EN VILLE EMERY malo a partir des recommandations de bonne pratique AFSSAPS 2008. Infections urinaires hautes et basses n'existent plus. On parle d'infection urinaire

Plus en détail

Recommandations de bonne pratique DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE :

Recommandations de bonne pratique DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE : Recommandations de bonne pratique DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE : - cystite aiguë simple - cystite compliquée - cystite récidivante -

Plus en détail

Infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte : Recommandations 2014 de la SPILF

Infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte : Recommandations 2014 de la SPILF Infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte : Recommandations 2014 de la SPILF G Martin-Blondel, P Delobel, B Marchou, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU de Toulouse

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES. Marc Paccalin Gériatrie, Poitiers

INFECTIONS URINAIRES. Marc Paccalin Gériatrie, Poitiers INFECTIONS URINAIRES Marc Paccalin Gériatrie, Poitiers CC #1 Vous êtes appelé(e) auprès de Mme B. 81 ans en raison d une chute. Elle est résidente de l EHPAD depuis son veuvage, 3 ans auparavant. Elle

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES

INFECTIONS URINAIRES RÉFÉRENTIEL : Page 1/12 INFECTIONS URINAIRES SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE 2014 DE LA SOCIÉTÉ DE PATHOLOGIE INFECTIEUSE DE LANGUE FRANÇAISE (SPILF) ET DU CNGOF (DÉCEMBRE 2015). (TEXTE COMPLET TÉLÉCHARGEABLE

Plus en détail

Infections urinaires. Pr André Cabié

Infections urinaires. Pr André Cabié Infections urinaires Pr André Cabié Infections urinaires Agents causals Espèces bactériennes en cause Espèces Cystite simple Autres formes Escherichia coli 70-85% 85-90% Staphylococcus saprophyticus 5-10%

Plus en détail

Actualités en infectiologie. Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016

Actualités en infectiologie. Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016 Actualités en infectiologie Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016 Plan Consommation d antibiotiques Résistance bactérienne Infections urinaires Mise

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 8 février 2017

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 8 février 2017 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 8 février 2017 Date d examen par la Commission : 30 novembre 2016 L avis de la commission de la Transparence adopté le 30 novembre 2016 a fait l objet d une audition

Plus en détail

Etude VITALE La carte Vitale permet-elle de prédire l'antibiorésistance?

Etude VITALE La carte Vitale permet-elle de prédire l'antibiorésistance? Etude VITALE La carte Vitale permet-elle de prédire l'antibiorésistance? Etude pilote en vue de guider les schémas antibiotiques probabilistes des infections urinaires communautaires Programme de Recherche

Plus en détail

prostatite aiguë, infections urinaires de la femme enceinte

prostatite aiguë, infections urinaires de la femme enceinte Principaux messages La place de chaque antibiotique repose non seulement sur les critères d efficacité et de toxicité mais aussi sur l analyse du risque écologique, afin de limiter l émergence de résistances

Plus en détail

Une histoire d infection urinaire. Docteur Nathalie BRONET ARMEDA 15/02/2011

Une histoire d infection urinaire. Docteur Nathalie BRONET ARMEDA 15/02/2011 Une histoire d infection urinaire Docteur Nathalie BRONET ARMEDA 15/02/2011 -Femme 20 ans -Consulte aux Urgences pour AEG -Antécédents : 0 -Traitement en cours : Paracétamol / CO -HDM : elle a fait 3 semaines

Plus en détail

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr)

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr) Fiche SYNDROME AEMIP 2016 Infections urinaires (IU) communautaires chez l adulte Auteurs : MJ Butel, A. Doléans-Jordheim, A. Le Monnier et M. Pestel Caron Circonstances diagnostiques (sémiologie) Arbre

Plus en détail

L'antibiogramme "ciblé" selon les nouvelles recommandations du CA-SFM : un masque pour ouvrir les yeux des cliniciens

L'antibiogramme ciblé selon les nouvelles recommandations du CA-SFM : un masque pour ouvrir les yeux des cliniciens L'antibiogramme "ciblé" selon les nouvelles recommandations du CA-SFM : un masque pour ouvrir les yeux des cliniciens Journée régionale des référents en antibiothérapie de Normandie 6 juillet 2017 Dr Marie

Plus en détail

CAS CLINIQUE N 4 Infection urinaire du sujet âgé

CAS CLINIQUE N 4 Infection urinaire du sujet âgé CAS CLINIQUE N 4 Infection urinaire du sujet âgé 30 juin 2015 DES UE Pharmacie Clinique Cécile LEBAUDY Présentation du patient (1) Mr B, 88 ans, 1m70, 85 kg Vit seul à domicile Autonome Pas de troubles

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES - Bonnes pratiques antibiotiques

INFECTIONS URINAIRES - Bonnes pratiques antibiotiques INFECTIONS URINAIRES - Bonnes pratiques antibiotiques Dr Loïc Epelboin Service Maladies Infectieuses et tropicales GH Pitié-Salpêtrière Journée de formation médicale continue Tiaret, Algérie - 24 mai 2013

Plus en détail

Quoi de neuf docteur?

Quoi de neuf docteur? Infection urinaire SPILF 2014 Quoi de neuf docteur? Contexte (1,2) prévalence des résistances R coli 10 % FQ (< 3 % cystites) 5 % céphalosporines (BLSE majoritaire) W ANSM ATB critiques - Impact sur le

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES

INFECTIONS URINAIRES INFECTIONS URINAIRES Terminologie IU simples Cystite ou PNA aiguë simple IU à risque de complication Cystite aigue ou PNA à risque de complication Prostatite IU graves: PNA et prostatites associées soit

Plus en détail

Dr. Matthieu Bernier Laboratoire Biopole Saint-Exupery, Toulouse. Dr.M.Bernier, laboratoire Biopole, Toulouse, France

Dr. Matthieu Bernier Laboratoire Biopole Saint-Exupery, Toulouse. Dr.M.Bernier, laboratoire Biopole, Toulouse, France Antibiogramme ciblé dans les infections urinaires à Escherichia coli pour l'accompagnement des prescripteurs en pratique de ville : le rôle du microbiologiste, erreurs à ne pas faire et utilisation des

Plus en détail

Dossier clinique n 3n. Pr M. Dupon

Dossier clinique n 3n. Pr M. Dupon Dossier clinique n 3n Un homme de 67 ans se présente aux urgences un samedi après-midi car il a une aggravation de difficultés urinaires (dysurie et nycturie) avec des mictions fréquentes toutes les 2

Plus en détail

Cas Clinique. Infection urinaire compliquée sur Polykystose rénale. Martin Clermont 09/01/2015

Cas Clinique. Infection urinaire compliquée sur Polykystose rénale. Martin Clermont 09/01/2015 Cas Clinique Infection urinaire compliquée sur Polykystose rénale Martin Clermont 09/01/2015 Présentation du cas Patiente de 79 ans. Suivie depuis 50 ans pour une polykystose rénale autosomique dominante.

Plus en détail

Epidémiologie bactérienne des cys4tes non compliquées en Lorraine

Epidémiologie bactérienne des cys4tes non compliquées en Lorraine Epidémiologie bactérienne des cys4tes non compliquées en Lorraine Comes JF, Doco- Lecompte T, Birgé J, Lozniewski A et le réseau An4biolor JRI 8 octobre 2011 Conflits d intérêts Invita4ons aux congrès

Plus en détail

EPP REGIONALE BON USAGE DES. Dr Elise FIAUX, Dr Anaïs BRETEAU 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie - 23 juin

EPP REGIONALE BON USAGE DES. Dr Elise FIAUX, Dr Anaïs BRETEAU 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie - 23 juin EPP REGIONALE BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES Dr Elise FIAUX, Dr Anaïs BRETEAU 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie - 23 juin 2016 - 2 PLAN 1. CONTEXTE 2. OBJECTIFS 3. METHODOLOGIE 4. RESULTATS

Plus en détail

Nouvelles recommandations diagnostiques et thérapeutiques des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte

Nouvelles recommandations diagnostiques et thérapeutiques des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte Nouvelles recommandations diagnostiques et thérapeutiques des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte Comité de pilotage des recommandations SPILF/AFU 2014 Patrick Coloby Membre du

Plus en détail

Présentation e-learning Infections urinaires. Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne

Présentation e-learning Infections urinaires. Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne Présentation e-learning Infections urinaires Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne Objectifs du module de e-learning Optimiser la prise en charge des infections urinaires

Plus en détail

Docteurs Elise FIAUX / Emmanuel PIEDNOIR / Pascal THIBON Journée régionale EHPAD -sécurisation du circuit du médicament

Docteurs Elise FIAUX / Emmanuel PIEDNOIR / Pascal THIBON Journée régionale EHPAD -sécurisation du circuit du médicament Docteurs Elise FIAUX / Emmanuel PIEDNOIR / Pascal THIBON Journée régionale EHPAD -sécurisation du circuit du médicament Plan NormAntibio : présentation Pourquoi un CRCA? Situation actuelle concernant l

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis 26 novembre 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis 26 novembre 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 26 novembre 2008 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l'arrêté du

Plus en détail

06/10/2014 QUE FAIRE DEVANT DES URINES DÉMARCHE EST-CE UNE INFECTION URINAIRE? TROUBLES?

06/10/2014 QUE FAIRE DEVANT DES URINES DÉMARCHE EST-CE UNE INFECTION URINAIRE? TROUBLES? QUE FAIRE DEVANT DES URINES TROUBLES? JL Schmit octobre 2014 DÉMARCHE Est-ce une infection urinaire? Si oui dois-je traiter? Si oui comment? EST-CE UNE INFECTION URINAIRE? Autre cause d urines troubles:

Plus en détail

Actualités en antibiothérapie

Actualités en antibiothérapie Actualités en antibiothérapie 17 décembre 2015 Anissa Bouaziz Infectiologie Service de Médecine A CH Lucien Hussel, VIENNE Programme Problématiques actuelles : Alerte sur l antibiorésistance Les antibiotiques

Plus en détail

Infections urinaires communautaires.

Infections urinaires communautaires. EPU- Infectiologie. 2014 Infections urinaires communautaires. Recommandations SPILF 2014 Dr Th Levent. Référent antibiotique-centre hospitalier de Sambre Avesnois. Ce qui est nouveau Ce qui est nouveau

Plus en détail

TEST DE LECTURE SUR LES INFECTIONS URINAIRES REPONSES AUX QUESTIONS ET EXPLICATIONS DES REPONSES

TEST DE LECTURE SUR LES INFECTIONS URINAIRES REPONSES AUX QUESTIONS ET EXPLICATIONS DES REPONSES TEST DE LECTURE SUR LES INFECTIONS URINAIRES REPONSES AUX QUESTIONS ET EXPLICATIONS DES REPONSES 1) Une infection urinaire n est pas considérée comme simple chez : a. Le diabétique b. L immunodéprimé c.

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE DES PYELONEPHRITES. L ADULTE Recommandations Tunisiennes. M. CHAKROUN Sfax, 17 Octobre 2008

ANTIBIOTHERAPIE DES PYELONEPHRITES. L ADULTE Recommandations Tunisiennes. M. CHAKROUN Sfax, 17 Octobre 2008 ANTIBIOTHERAPIE DES PYELONEPHRITES AIGUES D ORIGINE D COMMUNAUTAIRE DE L ADULTE Recommandations Tunisiennes M. CHAKROUN Sfax, 17 Octobre 2008 INTRODUCTION La pyélonéphrite aigue (PNA) est une infection

Plus en détail

Infections urinaires quelques aspects thérapeutiques. P Chavanet Infectiologie, Dijon Octobre 2015

Infections urinaires quelques aspects thérapeutiques. P Chavanet Infectiologie, Dijon Octobre 2015 Infections urinaires quelques aspects thérapeutiques P Chavanet Infectiologie, Dijon Octobre 2015 E Coli «ville» Bruyère F 2013, infections urinaires fébriles «ville» E Coli «ville» Bruyère F 2013, infections

Plus en détail

Focus Infections urinaires communautaires.

Focus Infections urinaires communautaires. EPU- Infectiologie. 14/06/2016 Focus Infections urinaires communautaires. (Hors Infection chez l enfant, la femme enceinte et les IAS) http://www.infectiologie.com/userfiles/file/spilf/recos/infections-urinaires-spilf.pdf

Plus en détail

Importance de la méthodologie. 5 mn (10 à 15 dias) de présentation! et 5 mn de discussion

Importance de la méthodologie. 5 mn (10 à 15 dias) de présentation! et 5 mn de discussion Importance de la méthodologie 5 mn (10 à 15 dias) de présentation! et 5 mn de discussion PRESCRITION DES QUINOLONES SYSTEMIQUES ET ANTI-PNEUMOCOCCIQUES Évaluation des Pratiques Professionnelles 2006 /

Plus en détail

LA LETTRE D ACTUALITÉS

LA LETTRE D ACTUALITÉS LA LETTRE D ACTUALITÉS N 143 - Septembre 2014 SOMMAIRE 1) Les infections respiratoires hautes 2) Les infections urinaires 3) Documentation 4) Quizz 4-1 Quizz de septembre 2014 4-2 Réponses au quizz de

Plus en détail

Infections urinaires associées aux soins

Infections urinaires associées aux soins Infections urinaires associées aux soins XIVe journée régionale de prévention des infections associées aux soins 21 avril 2016 Docteur Elise Fiaux NormAntibio Service des Maladies Infectieuses, CHU Rouen

Plus en détail

Prévalence et bon usage de l antibioth. antibiothérapie : Résultats Nord Pas de Calais de l enquête SPILF-ONERBA SPA2

Prévalence et bon usage de l antibioth. antibiothérapie : Résultats Nord Pas de Calais de l enquête SPILF-ONERBA SPA2 Journée ALIAS 29 mars 2011 Spa 2 Prévalence et bon usage de l antibioth antibiothérapie : Résultats Nord Pas de Calais de l enquête SPILF-ONERBA SPA2 S. Alfandari Infectiologie/Hygiène CHRU Lille/CH Tourcoing

Plus en détail

EVALUATION PROSPECTIVE

EVALUATION PROSPECTIVE EVALUATION PROSPECTIVE DES PRESCRIPTIONS D ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES AIGUËS EN EHPAD Diplôme Universitaire d hygiène hospitalière et de lutte contre les infections associées aux soins -

Plus en détail

L EXAMEN CYTOBACTERIOLOGIQUE DES URINES EN MEDECINE DE VILLE CHEZ L ADULTE.

L EXAMEN CYTOBACTERIOLOGIQUE DES URINES EN MEDECINE DE VILLE CHEZ L ADULTE. InVitro L EXAMEN CYTOBACTERIOLOGIQUE DES URINES EN MEDECINE DE VILLE CHEZ L ADULTE. Les infections urinaires communautaires représentent le second site d'infection bactérienne après l'arbre bronchique.

Plus en détail

LE REFERENT EN ANTIBIOTHERAPIE

LE REFERENT EN ANTIBIOTHERAPIE JOURNEE DES REFERENTS ATB - 12/01/2017 - ANGERS 1 LE REFERENT EN ANTIBIOTHERAPIE RETOUR D EXPERIENCE Dr Armelle RABJEAU JOURNEE DES REFERENTS ATB - 12/01/2017 - ANGERS 2 Présentation Profession : Pharmacien

Plus en détail

Université de Poitiers Faculté de Médecine et Pharmacie. THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE (décret du 16 janvier 2004)

Université de Poitiers Faculté de Médecine et Pharmacie. THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE (décret du 16 janvier 2004) Université de Poitiers Faculté de Médecine et Pharmacie ANNEE 2013 Thèse n THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE (décret du 16 janvier 2004) Présentée et soutenue publiquement Le Lundi 23

Plus en détail

Infections en urologie : des recommandations actualisées

Infections en urologie : des recommandations actualisées Infections en urologie : des recommandations actualisées La prise en charge des patients atteints d infection urinaire bactérienne, bien que fréquente, n en reste pas moins délicate. Les deux sociétés

Plus en détail

Infections urinaires. JEDI 22 novembre 2014 Dr S DAVAL CH Saint-Jean-de-Maurienne

Infections urinaires. JEDI 22 novembre 2014 Dr S DAVAL CH Saint-Jean-de-Maurienne Infections urinaires JEDI 22 novembre 2014 Dr S DAVAL CH Saint-Jean-de-Maurienne Melle M 24 ans, aucun antécédent ou traitement vous consulte pour des brûlures mictionnelles, pollakiurie et hématurie macroscopique

Plus en détail

Item n 93 : Infections urinaire de l enfant et de l adulte

Item n 93 : Infections urinaire de l enfant et de l adulte Épidémiologie Item n 93 : Infections urinaire de l enfant et de l adulte Facteurs de risque : Malformations des voies urinaires Immunodépression : diabète Transplantation rénale Stase urinaire et corps

Plus en détail

Infections urinaires de l adulte

Infections urinaires de l adulte Infections urinaires de l adulte Pr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes UE6-Boutoille-2016 1 Actualisation 2014 des recommandations sur les infections urinaires communautaires

Plus en détail

Infections urinaires actualités. Jeudi 17 novembre 2016

Infections urinaires actualités. Jeudi 17 novembre 2016 Infections urinaires actualités Jeudi 17 novembre 2016 Le Havre Introduction Diagnostic souvent difficile et porté à tord Buts de la prise en charge : Identifier, traiter l infection éviter la récidive

Plus en détail

Prise en charge des infections urinaires en ville : les nouvelles recommandations

Prise en charge des infections urinaires en ville : les nouvelles recommandations Prise en charge des infections urinaires en ville : les nouvelles recommandations Terminologie (1) On distingue : Infections urinaires simples = sans FdR de complication : Cystites aiguës simples, Pyélonéphrites

Plus en détail

Outils d aide à la prescription

Outils d aide à la prescription Discussion : Mesures concernant tous les médecins mises en place dans d autres pays 1 N Mesures Oui non Outils d aide à la prescription 1 Distribuer gratuitement aux MG des bandelettes urinaires 2 Proposer

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Dr Wissem HACHFI. Sce de Médecine Interne et Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse

CAS CLINIQUE. Dr Wissem HACHFI. Sce de Médecine Interne et Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse CAS CLINIQUE Dr Wissem HACHFI Sce de Médecine Interne et Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse Cas clinique - Patient de 70 ans, - Antécédents:. Diabète de type II sous ISL. Prothèse mécanique

Plus en détail

Consommation ATB en 2010

Consommation ATB en 2010 Recommandations de bonnes pratiques en antibiothérapie en EHPAD S. Alfandari CH Tourcoing Mai 2013 Consommation ATB en 2010 Source: ANSM 11/12 Surconsommation des > 65 ans Source: CPAM NPC Des grosses

Plus en détail

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy Principes generaux de l antibiotherapie Prof RANDRIA Mamy Introduction Antibiotiques: substances d origine biologique ou synthétique capables d inhiber la croissance des bactéries Médicaments d usage courant

Plus en détail

Les infections urinaires. Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr

Les infections urinaires. Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr Les infections urinaires Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr Plan du cours Généralités Principales étiologies Notions de sémiologie Diagnostic bactériologique

Plus en détail

THÈSE pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE

THÈSE pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE UNIVERSITÉ DE NANTES UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES ANNÉE 2014 N THÈSE pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE par Elsa NICOLAS ----------------------------------------------------

Plus en détail

Dossiers de conférences de consensus

Dossiers de conférences de consensus Dossier N 1 Une jeune femme de 17 ans est amenée aux urgences de votre hôpital par le SAMU pour malaises associés à des vomissements et des douleurs abdominales. La famille de cette patiente vous informe

Plus en détail

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF 2015 INTRODUCTION L infection urinaire (IU) peut avoir des conséquences

Plus en détail

Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS

Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant les pyélonéphrites aiguës : A - Elles peuvent mettre en jeu le pronostic vital

Plus en détail

Infections Urinaires de l Enfant

Infections Urinaires de l Enfant Elaboration de Bonne Pratique Clinique Infections Urinaires de l Enfant Robert Cohen Coordonateur du Groupe d Expert sur les Infections urinaires de l enfant Particularités des IU de l enfant Fréquence

Plus en détail

Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte à l ère de la multi-résistance

Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte à l ère de la multi-résistance Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte à l ère de la multi-résistance 43ème Colloque national des Biologistes des Hôpitaux 5 au 7 novembre 2014 Marseille

Plus en détail

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE Dr X.LEGROS Maternité CHU Pointe à Pitre Février 2013 INTRODUCTION Fréquence et gravité Options thérapeutiques restreintes du fait tératogénicité de certains antibiotiques

Plus en détail

Le bon usage des fluoroquinolones : confrontations cliniciens bactériologistes autour de cas cliniques L infection urinaire

Le bon usage des fluoroquinolones : confrontations cliniciens bactériologistes autour de cas cliniques L infection urinaire Journée régionale, Jeudi 9 Juin 8 : Antibiotiques et résistance: est-il trop tard? L exemple des fluoroquinolones. Le bon usage des fluoroquinolones : confrontations cliniciens bactériologistes autour

Plus en détail

Journée Régionale d Infectiologie Nancy 11 octobre 2014

Journée Régionale d Infectiologie Nancy 11 octobre 2014 Journée Régionale d Infectiologie Nancy 11 octobre 2014 1 J.Birgé S.Hénard Antibiolor Les recommandations Infections Urinaires Communautaires de la SPILF* (adultes, hors femmes enceintes) 31/5/2014 1.

Plus en détail

Les nouvelles recommanda/ons du traitement des infec/ons urinaires de l adulte

Les nouvelles recommanda/ons du traitement des infec/ons urinaires de l adulte Les nouvelles recommanda/ons du traitement des infec/ons urinaires de l adulte D. Boutoille Maladies Infec3euses et Tropicales CHU de Nantes 1 Pourquoi une actualisa/on? Précédentes recommanda3ons datant

Plus en détail

I- Objectifs : II- Epidémiologie : III- Physiopathologie :

I- Objectifs : II- Epidémiologie : III- Physiopathologie : Infections urinaires Dr Benzouid I- Objectifs : - Diagnostiquer et traiter une cystite a igue - Connaitre la conduite à tenir face à une cystite récidivante - Diagnostiquer et traiter une pyélonéphrite

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE François CARON - Tatiana GALPERINE Conflits d intérêt : néant RBP IU adulte JNI 5 juin 2008 Choix antibiotiques

Plus en détail

Les infections urinaires en EHPAD:

Les infections urinaires en EHPAD: Les infections urinaires en EHPAD: Règles de bon usage des ATB Dernières recommandations Cas cliniques Prof. Pierre Tattevin Maladies Infectieuses et Réanimation Médicale, Hôpital Pontchaillou, CHU Rennes

Plus en détail

Le Laboratoire de Recherche «Résistance aux Antibiotiques» & La Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse

Le Laboratoire de Recherche «Résistance aux Antibiotiques» & La Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse Le Laboratoire de Recherche «Résistance aux Antibiotiques» & La Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse PRISE EN CHARGE DE LA PYELONEPHRITE AIGUE DE L'ADULTE Recommandations thérapeutiques Coordinateurs

Plus en détail

Selon les recommandations de 2014

Selon les recommandations de 2014 2016-2017 Selon les recommandations de 2014 I- L arbre urinaire rein uretères + urètre Vessie Prostate Canal prostatique Méat II- Définitions IU = Multiplication de micro-organismes dans l urine vésicale

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS (janvier 2015)

DOSSIER DU MOIS (janvier 2015) DOSSIER DU MOIS (janvier 2015) La cystite aiguë simple chez la femme On estime que 40 à 50 % des femmes ont au moins une infection urinaire au cours de leur existence. Il s agit le plus souvent de cystite

Plus en détail

Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014

Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014 Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014 Utilisation antibiotique = Résistance DANS et HORS Etablissements de soins BMR Innovation pharmaceutique Impasse thérapeutique

Plus en détail

1 er Workshop Franco-Tunisien Tunis /11/2016. Amel Letaief CHU Farhat Hahed Sousse

1 er Workshop Franco-Tunisien Tunis /11/2016. Amel Letaief CHU Farhat Hahed Sousse 1 er Workshop Franco-Tunisien Tunis 11-12 /11/2016 Amel Letaief CHU Farhat Hahed Sousse Champ exact Antibiothérapie Infections Urinaires Communautaires Adulte Exclues IU associées aux soins Infections

Plus en détail

Infection urinaire chez l enfant. Sylvie Nathanson Service de Pédiatrie Centre Hospitalier de Versailles

Infection urinaire chez l enfant. Sylvie Nathanson Service de Pédiatrie Centre Hospitalier de Versailles Infection urinaire chez l enfant Sylvie Nathanson Service de Pédiatrie Centre Hospitalier de Versailles XXème journée de Microbiologie Clinique du COL.BVH 19 juin 2015 ACNBH XX ème Journée du COL.BVH Les

Plus en détail

Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte

Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte Dr Myrta VESANES, CH du MARIN RÉSEAU DES HYGIÉNISTES, PRÉSIDENTS DE CLIN ET CGRAS 17 MARS 2016 ARLIN MARTINIQUE

Plus en détail

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH ACNBH XX ème Journée du COL.BVH Les infections urinaires Paris 19 juin 2015 ODPC N 1495 DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH Dr Tatiana GALPERINE Exerçant

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE CHEZ L ADULTE ET LE SUJET AGE

ANTIBIOTHERAPIE CHEZ L ADULTE ET LE SUJET AGE ANTIBIOTHERAPIE CHEZ L ADULTE ET LE SUJET AGE R. Abdelmalek Le 19/03/2010 INTRODUCTION Antibiothérapie: changer pronostic des infections Prescriptions abusives: antipyrétiques!!! Manque de formation en

Plus en détail

Infections urinaires communautaires: faire du neuf avec du vieux Recommandations SPILF 2014

Infections urinaires communautaires: faire du neuf avec du vieux Recommandations SPILF 2014 Infections urinaires communautaires: faire du neuf avec du vieux Recommandations SPILF 2014 Pr Didier Neau Hôpital Pellegrin Arrêt de commercialisation de 31 molécules, 10 nouvelles molécules Recommandations

Plus en détail

Infection urinaire du sujet âgé à BMR. Barbara KULI Laurent BELLEC

Infection urinaire du sujet âgé à BMR. Barbara KULI Laurent BELLEC Infection urinaire du sujet âgé à BMR Barbara KULI Laurent BELLEC À Saint-Gilles les Bains, le 24/11/2012 Mme P. 82 ans ATCD: HTA, DID, arthrose genoux bilatérale, démence évoluée Mode de vie: vit chez

Plus en détail

Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant

Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant Christine Pietrement 28 mai 2009 Particularités des infections urinaires de l enfant Grande fréquence : < 3mois + fièvre : IU 13% filles, IU 19% garçon

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES RECIDIVANTES CHEZ LA FEMME. Lydie Porte SMIT

INFECTIONS URINAIRES RECIDIVANTES CHEZ LA FEMME. Lydie Porte SMIT INFECTIONS URINAIRES RECIDIVANTES CHEZ LA FEMME Lydie Porte SMIT FACTEUR DE RISQUE GENETIQUE? Scoles D. J Urol, 2010, Aug: Ø 1261 femmes, 18 à 49 ans Ø Prévalence r UTI plus élevée quand antécédent familiaux

Plus en détail