INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES. Dr. Kada TOUATI SEL des cordeliers

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES. Dr. Kada TOUATI SEL des cordeliers"

Transcription

1 INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES Dr. Kada TOUATI SEL des cordeliers

2 PLAN TERMINOLOGIE DIAGNOSTIC Prélèvement BU ECBU TRAITEMENT

3 TERMINOLOGIE Modification de la terminologie: Recommandations 2008 Recommandations 2014 IU simple IU compliquée Prostatite IU simple: IU simple IU chez des patients sans facteur de risque (FR) de complications IU à risque de complication: IU à risque de complication ou avec FDR de complication IU masculine IU chez des patients ayant au moins 1 Facteur de risque rendant l infection plus grave et le TT plus complexe

4 TERMINOLOGIE Facteur de Risque de complication Toute anomalie organique ou fonctionnelle de l arbre urinaire (résidu vésical, reflux, lithiase, tumeur, acte récent..) Sexe masculin ( fréquence des anomalies anatomiques et fonctionnelle) Grossesse Immunodépression grave (transplantation, chimiothérapie, cirrhose) diabète Insuffisance rénale sévère (clairance < 30 ml/min) Sujet âgé : patient > 65 ans avec 3 critères de fragilité (critères de Fried) ou patient > 75 ans

5 perte de poids involontaire au cours de la dernière année vitesse de marche lente faible endurance faiblesse/fatigue activité physique réduite TERMINOLOGIE Sujet > 65 ans et 3 critères de fragilité = Critères de Fried Au-delà de 75 ans, très rares sont les sujets sans FR de complications

6 TERMINOLOGIE Cystites récidivantes: 4 épisodes pendant 12 mois consécutifs La colonisation urinaire = bactériurie asymptomatique correspond à une situation de portage: présence de microorganismes sans manifestations cliniques associées. Pas de seuil de bactériurie sauf chez la femme enceinte (seuil 10 5 UFC/ml) La leucocyturie n intervient pas dans la définition 2 indications pour le dépistage et le TT des colonisations urinaires Grossesse à partir du 5ème mois Avant une procédure urologique programmée

7 Sur urines fraîchement émises, 2 ième jet, récipient propre sec non stérile Interprétation: Diagnostic de l infection urinaire Bandelette urinaire BU positive = leucocytes + ou nitrites + BU négative = leucocytes - et nitrites Chez Faux la femme positif: et enfant > 3 mois (voire 1 mois) = haute valeur prédictive négative Flore VPN vaginale, >95% trichomonas Très faible probabilité d IU, rechercher en priorité non un fermentant, autre diagnostic Chez l homme = haute valeur prédictive positive VPP>85% Faux négatif: glucose, C+, BGN levure, ATB Très forte probabilité d IU à confirmer par ECBU, n exclut pas le diagnostic d IU masculine

8 Diagnostic de l infection urinaire Bandelette urinaire Indications La BU seule est recommandée dans la cystite aiguë simple. Dans toutes les autres situations, elle ne sert que comme aide au diagnostic

9 Diagnostic de l infection urinaire Examen cytobactériologique des urines (ECBU) Indications Toute suspicion d IU, sauf cystites simples Dépistage de colonisation relevant d une ATB (F enceinte, intervention urologique) Suppression de l'ecbu de contrôle en cas d'évolution clinique favorable dans les PNA et les IU masculines

10 Prélèvement Étape critique pour la qualité de l examen Éviter la contamination de l urine par la flore commensale de voisinage qui colonise l urètre et la région péri anale. Éviter la multiplication des contaminants dans l urine après le prelvt Sujet adulte coopératif et enfant avec miction volontaire recueil dit «à la volée» ou «milieu de jet» Après lavage hygiénique des mains et toilette soigneuse de la région urétrale ou vulvaire à l aide de savon ou de lingettes Rinçage et l application d un antiseptique Après une stase de 4h après la miction précédente Eliminer le 1er jet (20 ml) Recueil en milieu de jet (évite les contaminations) sans toucher les bords du récipient Fermeture du flacon, hygiène des mains Identifier le flacon, transport au LBM avec heure de prélèvement REMIC 2015

11 Prélèvement Étape critique pour la qualité de l examen Sujet adulte non coopératif ou incontinent Sondage aller/retour chez la F uniquement (si recueil de la miction impossible) Recueil après une toilette soigneuse Collecteur pénien ou cathétérisme sus pubien chez l H Patient sondé à demeure Ne pas prélever dans le sac collecteur ni rompre le système clos Prélevé par ponction après désinfection du site spécifique Après changement de sonde (après la pose d une nouvelle sonde) Embouts de sonde = aucun intérêt Avant toute antibiothérapie REMIC 2015

12 Prélèvement Étape critique pour la qualité de l examen Nourrisson et jeune enfant Milieu de jet lors de la miction volontaire ou «spontané» Cathétérisme avec sonde souple pré lubrifiée de petit calibre: technique fiable, plus facile chez F que G Collecteur d urine (si possible posé au LBM) après désinfection soigneuse du méat urinaire, du périnée ou du gland et prépuce, max 30 minutes. Transvaser dans un pot stérile ponction sus pubienne Avant toute antibiothérapie REMIC 2015

13 Prélèvement Étape critique pour la qualité de l examen Circonstances particulières Recueil des urines du premier jet: Suspicion d infection urétrale ou prostatique Recherche de mycoplasme urogénitaux ou de chlamydia trachomatis ou Neisseria gonorrheae Recueil de la totalité des urines (de la nuit) Recherche des mycobactéries ou shistosomes (3 jours de suite) Prélèvement par Cathétérisme urétéral (urine du rein droit et gauche séparément) REMIC 2015

14 Conservation et transport Étape critique pour la qualité de l examen Ensemencement après recueil sur récipient stérile dans un délai de : Max 2h à température ambiante Max 24h à entre 2-8 C Max 48H tubes boratés Température ambiante REMIC 2015

15 Interprétation de l ECBU

16 I Groupe Bactérie Seuil significatif Réalisation ATB E-Coli Staphylocoque saprophytiques Salmonella spp HORS SONDAGE 10 3 UFC/ml II III IV Entérobactéries autres que E-coli Pseudomonas aeruginosa Enterococcus spp(si monomicrobien) Staphylococcus aureus Corynébactérium urealyticum et seminale Haemophilus spp Streptocoque de groupe B Aerococcus urinae SCN (autre que Staphylocoque saprophytiques) Enterococcus spp + un autre germe S.maltophilia, B.cepacia Autres pseudomonas Oligella urethralis Lactobacillus spp Streptocoque alpha hémolytique Gardnerella vaginalis Autres bacilles corynéformes (à l exception de C. urealyticum et C.seminale) 10 3 : Homme 10 4 : Femme 10 5 Lorsd un contrôlesur un 2 ème échantillon ou cas particulier (voir biologiste)

17 Patient sondé et cas particulier Sondage Seuil de significativité Pour groupe Urines ensemencées Sonde à demeure Sondage aller/retour I, II, III 10 μl Pyélostomie Urétérostomie Cystoscopie I, II, III, VI Ponction suspubienne 100 μl Dans tous les cas, le seuil ne peut être opposé à un tableau clinique évident.

18 HORS SONDAGE Leucocyte < 10 4 / Ml (10/mm 3 ) Numération bactérienne Culture négative ou bactérie < 10 3 UFC/ml 2 germes 3 germes contamination En l absence de signes cliniques: absence d infection urinaire ou de colonisation. Seuil NON significatif: ID Bactériurie non significative pour ce type de germe En l absence de signes cliniques, contamination probable du prélèvement. ECBU à refaire. Si StreptoBchez la enceinte : En l absence de signes cliniques, colonisation probable Seuil significatif: ID+ATB Bactériurie sans leucocyturie En l absence de signes cliniques: colonisation probable. En présence de signes cliniques: -IU débutante ou patient neutropénique -Si patient immunocompétent : refaire un ECBU pour confirmation d infection urinaire débutante

19 HORS SONDAGE Leucocyte 10 4 / Ml (10/mm 3 ) Numération bactérienne Culture négative ou bactérie < 10 3 UFC/ml Présence d une leucocyturie sans bactériurie: En présence de signes cliniques: -inflammation sans bactériurie -Trt ATB en cours -micro-organisme à culture lente -Etiologie non infectieuse En l absence de signes cliniques: Absence d infection urinaire ou de colonisation Si lactobacille à l ED: Présence d une flore vaginale associée. En présence de signes cliniques. ECBU à refaire Seuil NON significatif: ID Bactériurie non significative pour ce type de germe Colonisation ou contamination probable du prélèvement. En présence de signes cliniques ECBU à refaire. Si StreptoBchez la enceinte : En l absence de signes cliniques, colonisation probable 2 germes 3 germes Seuil significatif: ID+ATB contamination Bactériurie et leucocyturie significative: En présence de signes cliniques: infection urinaire En l absence de signes cliniques: colonisation probable.

20 SONDE A DEMEURE Numération bactérienne Culture négative ou bactérie < 10 3 UFC/ml 3 germes Absence d infection urinaire. ID (ATB seulement sur demande et signes cliniques) En l absence de signes cliniques, colonisation probable 2 germes contamination ID+ATB En présence de signes cliniques: infection urinaire En l absence de signes cliniques: colonisation probable. SONDAGE ALLER/RETOUR Culture négative ou bactérie < 10 3 UFC/ml Numération bactérienne Absence d infection urinaire. ID+ATB En présence de signes cliniques: infection urinaire En l absence de signes cliniques: colonisation probable.

21 SONDE A DEMEURE Numération bactérienne Culture négative ou bactérie < 10 3 UFC/ml 3 germes Absence d infection urinaire. ID (ATB seulement sur demande et signes cliniques) En l absence de signes cliniques, colonisation probable 2 germes contamination ID+ATB En présence de signes cliniques: infection urinaire En l absence de signes cliniques: colonisation probable. SONDAGE ALLER/RETOUR Culture négative ou bactérie < 10 3 UFC/ml Numération bactérienne Absence d infection urinaire. ID+ATB En présence de signes cliniques: infection urinaire En l absence de signes cliniques: colonisation probable.

22 Uropathogènes émergents Responsable d IU chez personnes âgées (+septicémie) Nombre de cas publiés faibles: Méconnaissance de germe? Difficulté d isolement Difficulté d identification

23 TRAITEMENT

24

25 Confirmation du traitement différé avec adaptation à l antibiogramme. Place du pivmecillinam sur documentation Place des furanes en 1er en probabiliste.

26 Merci de votre attention

L analyse bactériologique des urines : ECBU

L analyse bactériologique des urines : ECBU L analyse bactériologique des urines : ECBU Danielle CLAVE, Maryse ARCHAMBAUD Bactériologie-Hygiène Institut Fédératif de Biologie CHU-Toulouse ECBU Urines normalement stériles Signes cliniques : dysurie,

Plus en détail

L infection urinaire associée au soin Le point de vue du bactériologiste Olivier Barraud

L infection urinaire associée au soin Le point de vue du bactériologiste Olivier Barraud L infection urinaire associée au soin Le point de vue du bactériologiste Olivier Barraud MCU-PH UMR Inserm 1092 Faculté de Médecine Université de Limoges Laboratoire de Bactériologie-Virologie-Hygiène

Plus en détail

Infections urinaires. Pr André Cabié

Infections urinaires. Pr André Cabié Infections urinaires Pr André Cabié Infections urinaires Agents causals Espèces bactériennes en cause Espèces Cystite simple Autres formes Escherichia coli 70-85% 85-90% Staphylococcus saprophyticus 5-10%

Plus en détail

Infections urinaires en EHPAD Nouvelles recommandations. Hanitra ANDRIANASOLO Gériatre au Centre Emma Ventura CHU de Martinique

Infections urinaires en EHPAD Nouvelles recommandations. Hanitra ANDRIANASOLO Gériatre au Centre Emma Ventura CHU de Martinique Infections urinaires en EHPAD Nouvelles recommandations Hanitra ANDRIANASOLO Gériatre au Centre Emma Ventura CHU de Martinique Infections urinaires en EHPAD - Fréquentes : 24% PRIAM (2005) 29% HALT (2010)

Plus en détail

Examen cytobactériologique des urines (E.C.B.U.)

Examen cytobactériologique des urines (E.C.B.U.) Faculté de Médecine de Constantine Cous de microbiologie Sce de Microbiologie Pr Laouar Hocine Examen cytobactériologique des urines (E.C.B.U.) PLAN I. Introduction II. Physiopathologie 1. Voies de contaminations

Plus en détail

OUTILS DIAGNOSTIQUES DES INFECTIONS URINAIRES : BANDELETTES URINAIRES ET ECBU

OUTILS DIAGNOSTIQUES DES INFECTIONS URINAIRES : BANDELETTES URINAIRES ET ECBU OUTILS DIAGNOSTIQUES DES INFECTIONS URINAIRES : BANDELETTES URINAIRES ET ECBU BANDELETTES URINAIRES (BU) Le prélèvement d urine doit être réalisé, comme pour l ECBU, à partir du 2 ème jet urinaire. (toilette

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES. Elisabeth HODILLE Assistante Hospitalo-universitaire Laboratoire de Bactériologie Lyon Sud

INFECTIONS URINAIRES. Elisabeth HODILLE Assistante Hospitalo-universitaire Laboratoire de Bactériologie Lyon Sud INFECTIONS URINAIRES Elisabeth HODILLE Assistante Hospitalo-universitaire Laboratoire de Bactériologie Lyon Sud 14 septembre 2016 Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Objectifs du cours Connaître

Plus en détail

1. Recueil des urines chez l adulte

1. Recueil des urines chez l adulte Page : 1/5 1. Recueil des urines chez l adulte Le milieu de jet, représentatif de l urine vésicale, doit être recueilli de façon à éviter sa contamination par la flore commensale de l urètre et, chez la

Plus en détail

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée»

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Ce document s appui sur les recommandations de la société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) : «Diagnostic et antibiothérapie

Plus en détail

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Rappel sur la clinique de l infection urinaire et des prostatites et place de la biologie dans le diagnostic de ces infections Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Epidémiologie Infections

Plus en détail

Prélèvements bactériologiques

Prélèvements bactériologiques Prélèvements bactériologiques Diagnostique direct : on recherche la bactérie responsable de l infection. Le prélèvement peut se faire soit au niveau du foyer infectieux soit à distance. Importance de :

Plus en détail

Messages clés dans les infections urinaires SPILF Pr Séverine Ansart Service des Maladies Infectieuses CHRU de Brest

Messages clés dans les infections urinaires SPILF Pr Séverine Ansart Service des Maladies Infectieuses CHRU de Brest Messages clés dans les infections urinaires SPILF 2014 Pr Séverine Ansart Service des Maladies Infectieuses CHRU de Brest LES PROBLEMES D AUJOURD HUI LES BLSE! BEH, INVS LES PROBLEMES D AUJOURD HUI: BEH,

Plus en détail

L EXAMEN CYTOBACTERIOLOGIQUE DES URINES EN MEDECINE DE VILLE CHEZ L ADULTE.

L EXAMEN CYTOBACTERIOLOGIQUE DES URINES EN MEDECINE DE VILLE CHEZ L ADULTE. InVitro L EXAMEN CYTOBACTERIOLOGIQUE DES URINES EN MEDECINE DE VILLE CHEZ L ADULTE. Les infections urinaires communautaires représentent le second site d'infection bactérienne après l'arbre bronchique.

Plus en détail

CONTEXTE. 2. L'évolution de l écologie bactérienne et de la résistances aux antibiotiques (EBLSE++)

CONTEXTE. 2. L'évolution de l écologie bactérienne et de la résistances aux antibiotiques (EBLSE++) OBJECTIFS Connaître la nouvelle terminologie et les nouvelles stratégies thérapeutiques. Modifier sa pratique dans la gestion des infections urinaires. CONTEXTE 1. La recommandation SPILF de juin 2008

Plus en détail

Signes cliniques des infections urinaires

Signes cliniques des infections urinaires Signes cliniques des infections urinaires Renaud DEFEBVRE Aucun conflit d intérêt Signes cliniques classiques Dans les livres et chez les patients jeunes. : Signes de cystite : dysurie, brulures mictionnelles,

Plus en détail

A. SOTTO & JP. LAVIGNE (Mise ligne 07/04/09 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

A. SOTTO & JP. LAVIGNE (Mise ligne 07/04/09 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Physiopathologie des Infections urinaires Albert Sotto Jean Philippe Lavigne mars 2009 Terminologie Épidémiologie Écologie Physiopathologie Diagnostic Plan Principaux syndromes Terminologie Infection urinaire

Plus en détail

06/10/2014 QUE FAIRE DEVANT DES URINES DÉMARCHE EST-CE UNE INFECTION URINAIRE? TROUBLES?

06/10/2014 QUE FAIRE DEVANT DES URINES DÉMARCHE EST-CE UNE INFECTION URINAIRE? TROUBLES? QUE FAIRE DEVANT DES URINES TROUBLES? JL Schmit octobre 2014 DÉMARCHE Est-ce une infection urinaire? Si oui dois-je traiter? Si oui comment? EST-CE UNE INFECTION URINAIRE? Autre cause d urines troubles:

Plus en détail

Infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte : Recommandations 2014 de la SPILF

Infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte : Recommandations 2014 de la SPILF Infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte : Recommandations 2014 de la SPILF G Martin-Blondel, P Delobel, B Marchou, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU de Toulouse

Plus en détail

29/11/2016. Réunion COH - 24 novembre

29/11/2016. Réunion COH - 24 novembre Conférence de consensus sur les infections urinaires nosocomiales SPILF AFU, novembre 2002 Définition des IN, mai 2007 Surveiller et prévenir les infections associées aux soins, SFHH, septembre 2010, références

Plus en détail

Historique des recommandations. Nouveautés? Physiopathologie. SPILF ANDEM 1995

Historique des recommandations. Nouveautés? Physiopathologie. SPILF ANDEM 1995 Historique des recommandations Infections urinaires communautaires Nouvelles recommandations Vers moins de fluoroquinolones? Karine Faure Unité des Maladies Infectieuses Service de Gestion du Risque Infectieux

Plus en détail

Diagnostic et traitement de l infection urinaire chez l enfant

Diagnostic et traitement de l infection urinaire chez l enfant Veille sanitaire N 52- Diagnostic et traitement de l'infection urinaire chez l'enfant Page 1 / 7 SELARL BIOSAGA Date d application : GEN-COM1-ENR007-58 Version : 1. 0 2017-02-11 Bonjour, Un seul sujet

Plus en détail

Les infections urinaires IFSI 2015

Les infections urinaires IFSI 2015 Les infections urinaires IFSI 2015 Généralités Infections très fréquentes++ Communautaires Nosocomiales Les infections urinaires recouvrent un ensemble de situations très variables allant de -> la bactériurie

Plus en détail

Outil d aide au diagnostic d une infection urinaire chez le sujet âgé

Outil d aide au diagnostic d une infection urinaire chez le sujet âgé Outil d aide au diagnostic d une infection urinaire chez le sujet âgé Groupe de travail EHPAD des départements 27 et 76 Stéphanie ALLAIS, Sandrine ANNEREL, Marie Pierre BASTARD, Véronique BELLET, Caroline

Plus en détail

Infections urinaires : relecture des nouvelles recommandations. Dr Pierre Bigot Service d Urologie 19 janvier 2017

Infections urinaires : relecture des nouvelles recommandations. Dr Pierre Bigot Service d Urologie 19 janvier 2017 Infections urinaires : relecture des nouvelles recommandations Dr Pierre Bigot Service d Urologie 19 janvier 2017 Terminologie Infections urinaires simples Infections urinaires à risque de complication

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE Diapositives réalisées par le comité des référentiels de la SPILF à partir des Recommandations publiées en

Plus en détail

Recommandation sur la prise en charge des IU chez les personnes âgées en institution. Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes

Recommandation sur la prise en charge des IU chez les personnes âgées en institution. Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes Recommandation sur la prise en charge des IU chez les personnes âgées en institution Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes QCM 1 : L interprétation du résultat d un ECBU doit prendre en compte : 1. La

Plus en détail

Quand réaliser un ECBU pour une personne âgée : les résultats de l enquête. Pertinence de la réalisation des ECBU

Quand réaliser un ECBU pour une personne âgée : les résultats de l enquête. Pertinence de la réalisation des ECBU Quand réaliser un ECBU pour une personne âgée : les résultats de l enquête. Pertinence de la réalisation des ECBU Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes Un ECBU Pourquoi? Comment? Pour qui? Où? Quand?

Plus en détail

Les infections urinaires. Dr Karine RISSO CCA Infectiologie

Les infections urinaires. Dr Karine RISSO CCA Infectiologie + Les infections urinaires Dr Karine RISSO CCA Infectiologie + Epidémiologie Très fréquentes : second site dinfections communautaires. Plus fréquent chez la femme avec deux pics : au début de l activité

Plus en détail

Bon usage et qualité des examens complémentaires

Bon usage et qualité des examens complémentaires Bon usage et qualité des examens complémentaires Les prélèvements microbiologiques et les biomarqueurs Gérard Carret carret@sante.univ-lyon1.fr Cerner le besoin DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE Cerner le besoin Origine

Plus en détail

INFECTION URINAIRE DESC

INFECTION URINAIRE DESC INFECTION URINAIRE DESC 2015 Introduction une des infections bactériennes les plus fréquentes en pédiatrie 2 situations selon le siège de l infection cystite (infection urinaire basse) pyélonéphrite aiguë

Plus en détail

Soirée infectiologie Infection urinaire 10 mars Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses

Soirée infectiologie Infection urinaire 10 mars Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses oirée infectiologie Infection urinaire 10 mars 2016 Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses Cas clinique Mme P, 64 ans, diabétique consulte car elle doit être opérée pour pose d'une PTH. Elle est apyrétique

Plus en détail

Ecologie et Microbiologie urinaire : Critères microbiologiques d'une infection urinaire RIPPH, 12 Avril 2016

Ecologie et Microbiologie urinaire : Critères microbiologiques d'une infection urinaire RIPPH, 12 Avril 2016 Ecologie et Microbiologie urinaire : Critères microbiologiques d'une infection urinaire RIPPH, 12 Avril 2016 Alix PANTEL, Jean-Philippe LAVIGNE Laboratoire de Microbiologie CHRU Nîmes Physiopathologie

Plus en détail

Infections génitales. 24 septembre 2009

Infections génitales. 24 septembre 2009 Infections génitales Infections génitales chez l homme symptomatiques Bas appareil : urétrite Haut appareil prostatite, orchiépididymite Infections / agents Signes cliniques : Urétrite (IST) forme aigue

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE RBP IU adulte JRI Nancy 18 octobre 2008 Choix antibiotiques : principes généraux Critères de choix des schémas

Plus en détail

1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION

1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION 1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Ce document décrit les différentes étapes à suivre pour réaliser les prélèvements urinaires. Il s applique aux prélèvements urinaires réalisés par le patient lui-même

Plus en détail

Diagnostic et Antibiothérapie des infections urinaires communautaires de l'adulte

Diagnostic et Antibiothérapie des infections urinaires communautaires de l'adulte Diagnostic et Antibiothérapie des infections urinaires communautaires de l'adulte Dr Elisabeth ASLANGUL MCU Thérapeutique Université Diderot Paris VII Proportion d' E. coli résistant aux Aminopenicillines

Plus en détail

Les pathologies infectieuses les plus courantes en Médecine d Urgence. COPACAMU 2016 Dr Contenti Julie

Les pathologies infectieuses les plus courantes en Médecine d Urgence. COPACAMU 2016 Dr Contenti Julie Les pathologies infectieuses les plus courantes en Médecine d Urgence COPACAMU 2016 Dr Contenti Julie Pneumonie 2 Pneumonie Aiguë Communautaire Def: si survient en milieu extrahospitalier ou dans les 48

Plus en détail

Selon les recommandations de 2014

Selon les recommandations de 2014 2016-2017 Selon les recommandations de 2014 I- L arbre urinaire rein uretères + urètre Vessie Prostate Canal prostatique Méat II- Définitions IU = Multiplication de micro-organismes dans l urine vésicale

Plus en détail

Infections en urologie : des recommandations actualisées

Infections en urologie : des recommandations actualisées Infections en urologie : des recommandations actualisées La prise en charge des patients atteints d infection urinaire bactérienne, bien que fréquente, n en reste pas moins délicate. Les deux sociétés

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE T. GALPERINE, F. CARON, M. ETIENNE, A. MERENS, C. FLATEAU Groupe de travail 1 Texte court, Argumentaire et

Plus en détail

Infections urinaires actualités. Jeudi 17 novembre 2016

Infections urinaires actualités. Jeudi 17 novembre 2016 Infections urinaires actualités Jeudi 17 novembre 2016 Le Havre Introduction Diagnostic souvent difficile et porté à tord Buts de la prise en charge : Identifier, traiter l infection éviter la récidive

Plus en détail

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr)

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr) Fiche SYNDROME AEMIP 2016 Infections urinaires (IU) communautaires chez l adulte Auteurs : MJ Butel, A. Doléans-Jordheim, A. Le Monnier et M. Pestel Caron Circonstances diagnostiques (sémiologie) Arbre

Plus en détail

NOUVEAUTÉS DANS LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS URINAIRES

NOUVEAUTÉS DANS LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS URINAIRES XXVIème congrès de la Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse Hôtel Saphir Palace, Hammamet 21-22 avril 2016 NOUVEAUTÉS DANS LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS URINAIRES Pr Ag Wafa Jouaihia Achour Service

Plus en détail

Infections urinaires nosocomiales

Infections urinaires nosocomiales Infections urinaires nosocomiales Consensus SPILF - AFU Nov. 2002 J-P STAHL La définition L arbre urinaire est stérile (sauf urètre distal) Colonisation = présence de micro-organisme(s) sans manifestation

Plus en détail

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF 2015 INTRODUCTION L infection urinaire (IU) peut avoir des conséquences

Plus en détail

Résultats enquête pertinence ECBU en EHPAD

Résultats enquête pertinence ECBU en EHPAD Résultats enquête pertinence ECBU en EHPAD G R O U P E D E T R AVA I L R É G I O N A L Stéphanie ALLAIS, Sandrine ANNEREL, Marie-Pierre BASTARD, Véronique BELLET, Caroline CYVOCT, Laurence GUET, Sandrine

Plus en détail

Infections urinaires associées aux soins

Infections urinaires associées aux soins Infections urinaires associées aux soins XIVe journée régionale de prévention des infections associées aux soins 21 avril 2016 Docteur Elise Fiaux NormAntibio Service des Maladies Infectieuses, CHU Rouen

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS (janvier 2015)

DOSSIER DU MOIS (janvier 2015) DOSSIER DU MOIS (janvier 2015) La cystite aiguë simple chez la femme On estime que 40 à 50 % des femmes ont au moins une infection urinaire au cours de leur existence. Il s agit le plus souvent de cystite

Plus en détail

Infections urinaires associées aux soins : microbiologie, épidémiologie et prévention

Infections urinaires associées aux soins : microbiologie, épidémiologie et prévention Infections urinaires associées aux soins : microbiologie, épidémiologie et prévention E. Piednoir, Praticien Hospitalier CH Avranches-Granville Journées Régionales Hygiène 11 Octobre 2016 Les facteurs

Plus en détail

Actualités en infectiologie. Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016

Actualités en infectiologie. Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016 Actualités en infectiologie Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016 Plan Consommation d antibiotiques Résistance bactérienne Infections urinaires Mise

Plus en détail

INFECTION URINAIRE. J. Moscovici (Toulouse)

INFECTION URINAIRE. J. Moscovici (Toulouse) INFECTION URINAIRE J. Moscovici (Toulouse) DESC 19/9/2012 Introduction une des infections bactériennes les plus fréquentes en pédiatrie définition : présence de quantités significatives de bactéries dans

Plus en détail

Infections Urinaires Quoi de neuf?

Infections Urinaires Quoi de neuf? Infections Urinaires Quoi de neuf? 6 ème journée régionale Hygiène et prévention du risque infectieux en établissement médico-sociaux Laurence Guet De nouvelles recommandations SPILF 2014 1. Recommandations

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE : CYSTITE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE : CYSTITE Référentiels/Arbres décisionnels DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE : CYSTITE 1. Diagnostic de cystite ASSOCIATION DE 3 SIGNES Brûlures et

Plus en détail

Infections urinaires (IU) liées aux soins

Infections urinaires (IU) liées aux soins Infections urinaires (IU) liées aux soins «Contrôle des urines» OMEDIT 18 juin 2015 Manuel ETIENNE Maladies infectieuses, GRAM (EA2656) CHU Rouen Aucun www.infectiologie.com Rubrique : «docs» consensus

Plus en détail

Recommandations 2015 de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte

Recommandations 2015 de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte Recommandations 2015 de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte Diapositives réalisées par le groupe de travail et revues

Plus en détail

Journée des correspondants en hygiène 24/11/2016

Journée des correspondants en hygiène 24/11/2016 Service Laboratoire Légitimité de la pratique d un ECBU de contrôle Quand faut il ne pas en faire? Comment et pourquoi en faire moins? Journée des correspondants en hygiène 24/11/2016 Dominique Descamps

Plus en détail

Nouvelles recommandations diagnostiques et thérapeutiques des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte

Nouvelles recommandations diagnostiques et thérapeutiques des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte Nouvelles recommandations diagnostiques et thérapeutiques des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte Comité de pilotage des recommandations SPILF/AFU 2014 Patrick Coloby Membre du

Plus en détail

MARDI 17 OCTOBRE 2015 H MARINI FORMATION COCLINNOR PRÉVENTION DES INFECTIONS URINAIRES ASSOCIÉES AUX SOINS

MARDI 17 OCTOBRE 2015 H MARINI FORMATION COCLINNOR PRÉVENTION DES INFECTIONS URINAIRES ASSOCIÉES AUX SOINS Révision des recommandations de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte MARDI 17 OCTOBRE 2015 H MARINI FORMATION COCLINNOR

Plus en détail

Les bandelettes urinaires: quelle place

Les bandelettes urinaires: quelle place La bandelette urinaire est une méthode d'analyse biologique instantanée des urines. Dépistage et/ou surveillance biologique des urines : ph Leucocytes Acétones Glucose Nitrites Protéines Sang Elle a une

Plus en détail

PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUES URINAIRES

PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUES URINAIRES Page 1 sur 9 I OBJET : Ce document décrit les différentes étapes à suivre pour réaliser les prélèvements bactériologiques urinaires au sein de l établissement. Il s applique à tous les types de prélèvements

Plus en détail

Infections urinaires et transplantation rénale MF Mamzer Bruneel Service de transplantation rénale, Hôpital Necker

Infections urinaires et transplantation rénale MF Mamzer Bruneel Service de transplantation rénale, Hôpital Necker Infections urinaires et transplantation rénale MF Mamzer Bruneel Service de transplantation rénale, Hôpital Necker Introduction Amélioration des résultats de la transplantation Extension des indications,

Plus en détail

.SOTTO, JP.LAVIGNE. (Mise ligne 03/11/09 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

.SOTTO, JP.LAVIGNE. (Mise ligne 03/11/09 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Infections urinaires de l adulte Épidémiologie, physiopathologie, histoire i naturelle ECN 93 Albert Sotto Jean Philippe Lavigne octobre 2009 Terminologie Épidémiologie Écologie Physiopathologie Diagnostic

Plus en détail

RÉSULTATS ENQUÊTE PERTINENCE ECBU EN EHPAD

RÉSULTATS ENQUÊTE PERTINENCE ECBU EN EHPAD RÉSULTATS ENQUÊTE PERTINENCE ECBU EN EHPAD Groupe de travail régional Stéphanie ALLAIS, Sandrine ANNEREL, Marie-Pierre BASTARD, Véronique BELLET, Caroline CYVOCT, Laurence GUET, Sandrine HEGO, Jocelyn

Plus en détail

INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE?

INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE? INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE? Journée régionale sur l infection du pied diabétique 1er juin 2007 Anne Vachée Fédération de biologie CH de Roubaix

Plus en détail

Infections Urinaires en réanimation (IU)

Infections Urinaires en réanimation (IU) Infections Urinaires en réanimation (IU) Introduction Les infections urinaires Fréquentes : la plus fréquente des IN à l hôpital ¼ des IN en réanimation Graves parfois : pyélonéphrites, prostatites, bactériémies

Plus en détail

Facteurs d échec au cours des pyélonéphrites aiguës communautaires de l adulte

Facteurs d échec au cours des pyélonéphrites aiguës communautaires de l adulte Facteurs d échec au cours des pyélonéphrites aiguës communautaires de l adulte A. Toumi, C. Loussaïef, F. Ben Romdhane, N. Bouzouaïa, M. Chakroun Service des Maladies Infectieuses, EPS F. Bourguiba, Monastir,

Plus en détail

Diagnostic bactériologique des infections urinaires en 2016

Diagnostic bactériologique des infections urinaires en 2016 Journée de formation Les actualités diagnostiques des infections urinaires Hôtel Golden Tulip El Mechtel Tunis 25 Novembre 2016 Diagnostic bactériologique des infections urinaires en 2016 AHU. Adam BEN

Plus en détail

Infections urinaires nosocomiales. Epidémiologie. Rappels anatomiques. Infections sur sonde U

Infections urinaires nosocomiales. Epidémiologie. Rappels anatomiques. Infections sur sonde U Infections urinaires nosocomiales Dr Laurent HOCQUELOUX CHR d Orléans La Source "... le début de l'utilisation courante des sondes urinaires est parfois suivi d'une fièvre rémittente qui se termine souvent

Plus en détail

Infections urinaires

Infections urinaires Infections urinaires Journée régionale d échanges des référents en antibiothérapie des établissements de santé David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Actualisation 2014 des recommandations

Plus en détail

Les prélèvements microbiologiques : interprétations

Les prélèvements microbiologiques : interprétations Les prélèvements microbiologiques : interprétations Dr O. Bellon C.H.P.A Brignoles Marseille Octobre Prélèvements le biologiste s occupe : De vérifier la qualité des prélèvements. l ensemencement, Mise

Plus en détail

Syndrome méningé fébrile : Hémocultures et analyse bactériologique du LCR

Syndrome méningé fébrile : Hémocultures et analyse bactériologique du LCR Syndrome méningé fébrile : Hémocultures et analyse bactériologique du LCR Dr Frédérique Gouriet Fédération de bactériologie virologie et hygiène hospitalière JNI le 5 juin 2008 Réalisation des hémocultures

Plus en détail

Infections urinaires bactériennes

Infections urinaires bactériennes 1 Infections urinaires bactériennes 1) DEFINITION Colonisation et infection de l'appareil urinaire contaminé par voie ascendante par des germes digestifs (flore périnéale) On distingue : - Bactériurie

Plus en détail

Ecologie bactérienne et critères Infections Urinaires

Ecologie bactérienne et critères Infections Urinaires Ecologie bactérienne et critères Infections Urinaires Programme des journées de formations médicales continue- Tiaret 24-25 Mai 2013 Dr Kara Biologiste Praticien hygiéniste- CH Marc Jacquet 77000 Melun

Plus en détail

l infection urinaire en pédiatrie Dr Kabouya SPO Adrar décembre2015

l infection urinaire en pédiatrie Dr Kabouya SPO Adrar décembre2015 l infection urinaire en pédiatrie Dr Kabouya SPO Adrar décembre2015 Quelques chiffres sur l IU DC exceptionnel ENFANTS < 7ans Hospitalisation 40% Séquelles 5% Filles (8-10%) Garçons(1-2%) Récidives 10

Plus en détail

MODULE INFECTIOLOGIE ET HYGIENE HOSPITALIERE

MODULE INFECTIOLOGIE ET HYGIENE HOSPITALIERE DU Infirmier(e) Hygiéniste MODULE INFECTIOLOGIE ET HYGIENE HOSPITALIERE SESSION DE JUIN 2010 Durée de l épreuve : 2 heures strictes. La totalité de l épreuve est notée sur 60 points. Les documents sont

Plus en détail

Intérêt : Préconisations pour le prélèvement : Ce recueil permet l analyse de certains paramètres de biochimie urinaire.

Intérêt : Préconisations pour le prélèvement : Ce recueil permet l analyse de certains paramètres de biochimie urinaire. Ce recueil permet l analyse de certains paramètres de biochimie urinaire. Au lever : Vider la totalité de la vessie dans les toilettes. Noter sur le flacon : nom, prénom, date et heure de départ de recueil

Plus en détail

Le bon usage des antibiotiques dans le traitement des infections bactériennes de la personne âgée en institution» Les enjeux

Le bon usage des antibiotiques dans le traitement des infections bactériennes de la personne âgée en institution» Les enjeux Le bon usage des antibiotiques dans le traitement des infections bactériennes de la personne âgée en institution» Les enjeux Bien soigner les personnes âgées!! Donc AB efficace Dans un contexte général

Plus en détail

FOURNIER ANNA INTERNE 5ÉME SEMESTRE DES MÉDECINE INTERNE DESC INFECTIOLOGIE

FOURNIER ANNA INTERNE 5ÉME SEMESTRE DES MÉDECINE INTERNE DESC INFECTIOLOGIE FOURNIER ANNA INTERNE 5ÉME SEMESTRE DES MÉDECINE INTERNE DESC INFECTIOLOGIE OBJECTIFS Considérer l augmentation des résistances et limiter le risque écologique : E.coli FQ-R 10% E.coli C3G-R 5% Limiter

Plus en détail

L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013

L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013 L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013 Epidémiologie Prévalence +++ chez la femme : au début de la vie sexuelle

Plus en détail

Incidence et facteurs de risque des infections urinaires nosocomiales chez les transplantés rénaux

Incidence et facteurs de risque des infections urinaires nosocomiales chez les transplantés rénaux Incidence et facteurs de risque des infections urinaires nosocomiales chez les transplantés rénaux P.CHAIZE, D.GRAU, L.CABANIOLS, R.THURET, C.GARRIGUE, G.MOURAD, Free Powerpoint A.LOTTHE, Templates S.PARER

Plus en détail

Item n 93 : Infections urinaire de l enfant et de l adulte

Item n 93 : Infections urinaire de l enfant et de l adulte Épidémiologie Item n 93 : Infections urinaire de l enfant et de l adulte Facteurs de risque : Malformations des voies urinaires Immunodépression : diabète Transplantation rénale Stase urinaire et corps

Plus en détail

Terminologie. Terminologie INFECTIONS URINAIRES. Résistance de l E.coli. Bactéries en cause 28/02/2013. Interprétation de l ECBU

Terminologie. Terminologie INFECTIONS URINAIRES. Résistance de l E.coli. Bactéries en cause 28/02/2013. Interprétation de l ECBU INFECTIONS URINAIRES Afsspas, Juin 2008(adulte) Afssaps, fevr 2007(enfant) Afssaps 2002 (nosocomial) E. Frentiu 12.06.2012 IRR Terminologie IU simples ou non compliquées Cystite aiguë simple PNA simple

Plus en détail

Infections à BGN. 2/ Autres BGN : pseudomonas (bacille pyocyannique), acinetobacter.

Infections à BGN. 2/ Autres BGN : pseudomonas (bacille pyocyannique), acinetobacter. Introduction Infections à BGN Infections très fréquentes. Communautaires / associées aux soins. La porte d entrée: urinaire / digestive Gravité sepsis sévère. La première cause de choc septique Résistance

Plus en détail

Recommandations 2015 de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte

Recommandations 2015 de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte Recommandations 2015 de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte D après les diapositives réalisées par le groupe de travail

Plus en détail

Actualisation infections urinaires

Actualisation infections urinaires Actualisation infections urinaires Dr Blandine Cattier, biologiste, référent ATB, CHIC Amboise & Château-Renault 21/10/2014 1 34 pages 21/10/2014 2 21/10/2014 3 21/10/2014 4 Ce qui est nouveau : Terminologie

Plus en détail

Infection urinaire chez l enfant. Sylvie Nathanson Service de Pédiatrie Centre Hospitalier de Versailles

Infection urinaire chez l enfant. Sylvie Nathanson Service de Pédiatrie Centre Hospitalier de Versailles Infection urinaire chez l enfant Sylvie Nathanson Service de Pédiatrie Centre Hospitalier de Versailles XXème journée de Microbiologie Clinique du COL.BVH 19 juin 2015 ACNBH XX ème Journée du COL.BVH Les

Plus en détail

Actualités sur les recommandations de bonne pratique: Infections urinaires associées aux soins

Actualités sur les recommandations de bonne pratique: Infections urinaires associées aux soins Actualités sur les recommandations de bonne pratique: Infections urinaires associées aux soins XXIII ème JRPI Delphine Poitrenaud - CH Béthune RECOMMANDATIONS nnn Réactualisation Conférence de consensus

Plus en détail

Examen Cytobactériologique des urines

Examen Cytobactériologique des urines Indexation : PRE AS IN 001 Page 1 sur 9 Rédaction : MORISSE MATTHIEU Date : 04/10/2011 Vérification : LEBERT FRANCOISE Date : 18/10/2011 Approbation : CLEMENT PATRICE Date : 18/10/2011 Examen Cytobactériologique

Plus en détail

Traitements des infections urinaires

Traitements des infections urinaires Pierre Renaudin Laboratoire de Pharmacie Clinique Année 2016-2017 Traitements des infections urinaires Généralités Recommandations Critères de choix thérapeutiques Optimisation thérapeutique Définition

Plus en détail

Dr Laurent HOCQUELOUX CHR d Orléans La Source

Dr Laurent HOCQUELOUX CHR d Orléans La Source Infections urinaires nosocomiales Dr Laurent HOCQUELOUX CHR d Orléans La Source "... le début de l'utilisation courante des sondes urinaires est parfois suivi d'une fièvre rémittente qui se termine souvent

Plus en détail

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation UNIBIO BIOMED34 FORMULAIRE Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes 1-R1FOR14 Version 5. 0 Applicable au : 2016-01-07 Date de vérification Validation Approbation 2015-12-31 GARROS

Plus en détail

Les infections urinaires

Les infections urinaires Les infections urinaires Dr S. CHADAPAUD CH de Hyères Schémas de l'arbre urinaire L'arbre urinaire féminin L'arbre urinaire masculin 1 1 à 2 % des motifs de consultations d un généraliste Variation selon

Plus en détail

La concertation au cas par cas : Quel dialogue clinico-microbiologique avant de décider?

La concertation au cas par cas : Quel dialogue clinico-microbiologique avant de décider? Réunion régionale des référents en antibiothérapie des établissements de santé de Normandie La concertation au cas par cas : Quel dialogue clinico-microbiologique avant de décider? à propos d'un dossier

Plus en détail

PROTOCOLE. Plainte pour une suspicion d infection urinaire (cystite) REQUÊTE PRIMAIRE AOÛT Avec le soutien du laboratoire

PROTOCOLE. Plainte pour une suspicion d infection urinaire (cystite) REQUÊTE PRIMAIRE AOÛT Avec le soutien du laboratoire Plainte pour une suspicion d infection urinaire (cystite) REQUÊTE PRIMAIRE AOÛT 2011 PROTOCOLE Avec le soutien du laboratoire Préambule Champ d application de la recommandation Cette recommandation s applique

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES

INFECTIONS URINAIRES RÉFÉRENTIEL : Page 1/12 INFECTIONS URINAIRES SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE 2014 DE LA SOCIÉTÉ DE PATHOLOGIE INFECTIEUSE DE LANGUE FRANÇAISE (SPILF) ET DU CNGOF (DÉCEMBRE 2015). (TEXTE COMPLET TÉLÉCHARGEABLE

Plus en détail

Dossier clinique n n 1. Pr M. Dupon

Dossier clinique n n 1. Pr M. Dupon Dossier clinique n n 1 Une jeune femme de 21 ans, sans autre antécédent particulier, consulte pour des brûlures mictionnelles apparues 48 heures auparavant. Elle décrit d par ailleurs une pollakiurie.

Plus en détail

C.CLIN-Ouest Bretagne

C.CLIN-Ouest Bretagne C.CLIN-Ouest Bretagne Basse-Normandie Centre Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales (Inter région Ouest) Pays de la Loire St Pierre et Miquelon Résultats de la surveillance

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre INFECTIONS URINAIRES Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre Anatomie des voies urinaires Infections urinaires : épidémiologie Infections très fréquentes 2 e site d infection bactérienne communautaire

Plus en détail