CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT"

Transcription

1 1 CAUSERIE-DEBAT Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire 18 avril 2015 Bingerville/Abidjan (Côte d Ivoire) Présentation N GUESSAN Kouamé André, Vice-Président Afrique du Réseau Projection

2 PLAN 1 Définition du Marketing de l assainissement 2 Echelle de l assainissement et cible du marketing social de l assainissement 3 Situation de l assainissement en Côte d Ivoire 4 Demande de l assainissement en milieu rural en Côte d Ivoire 5 Questions / Discussion

3 1. DEFINITION DU MAKETING DE L ASSAINISSEMENT Qu est ce que le marketing social? Le marketing social est un processus consistant à créer, promouvoir et procurer des avantages qu une population cible recherche en échange de l adoption d un comportement bénéfique à la société. Qu est ce que le marketing social de l assainissement? A dire vrai, il n y a pas de véritable consensus : 1. Développer l offre de l assainissement en renforçant les capacités du secteur privé local 2. «Vendre l assainissement» en utilisant des techniques de marketing commercial pour motiver les ménages à construire des toilettes 3. Le marketing de l assainissement est l utilisation des meilleures pratiques de marketing social et commercial en vue de modifier les comportements et de développer la demande et l offre de sanitaires améliorés, en particulier chez les pauvres.

4 STRATEGIE DU MARKETING DE L ASSAINISSEMENT

5 2. MODELE CONCEPTUEL POUR MODIFIER LES COMPORTEMENTS EN MATIERE D ASSAINISSEMENT ET PROGRESSER SUR L ECHELLE DE L ASSAINISSEMENT

6 3. CIBLE DU MARKETING DE L ASSAINISSEMENT (M.A.) POPULATION MONDIALE ASSAINISSEMENT AMÉLIORÉ 4, ASSAINISSEMENT NON AMÉLIORÉ 2, % Urbain 75 % Rural CIBLE DU M.S.

7 4. SITUATION DE L ASSAINISSEMENT EN COTE D IVOIRE TAUX D ASSAINISSEMENT EN MILIEU URBAIN TAUX D ASSAINISSEMENT EN MILIEU RURAL TAUX D ASSAINISSEMENT NATIONAL Défécation à l air libre Latrines non améliorées Latrines Partagées Latrines Améliorées Source: WHO/UNICEF JMP, 2013

8 5. DEMANDE DE L ASSAINISSEMENT EN MILIEU RURAL EN DE LA COTE D IVOIRE 4.1. Raisons de la DAL 4.2. Raisons de l utilisation des latrines

9 4.3. Coûts des latrines 4.4. Les matériaux les plus rencontrés - Ciment - Tôle - Bois - Conduite PVC - Cuvette WC

10 5. QUESTIONS / DISCUSSION 1. Incitations à la demande de l assainissement amélioré en milieu rural 2. Quel type de latrines en milieu rural (avoir une diversité d installations individuelles en fonction des bourses mais qui soient à la base améliorées) 3. Quelle main d œuvre pour la construction des latrines et quel renforcement de capacité (Artisans d assainissement avec des rayons d actions, Catalogues de modules de formation et de d ouvrages) 4. Quel marketing social / Communication sur l assainissement en milieu rural 5. Quel marketing commercial / Quelle politique d approvisionnement des matériaux (ciment, tôle, bois, conduite PVC, réceptacle (cuvette de WC)

11 MERCI

Qu est ce que le Marketing de l assainissement?

Qu est ce que le Marketing de l assainissement? Qu est ce que le Marketing de l assainissement? 1 Ce module porte sur la recherche formative. Les objectifs d apprentissage de ce module visent à : comprendre le cadre conceptuel du WSP pour les initiatives

Plus en détail

Guide d introduction au marketing de l assainissement

Guide d introduction au marketing de l assainissement Programme Eau et assainissement : Boîte à outils Guide d introduction au marketing de l assainissement Un cadre pour améliorer l assainissement rural à grande échelle Le Programme Eau et assainissement

Plus en détail

Marketing Mix: Promotion

Marketing Mix: Promotion Marketing Mix: Promotion 1 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le marketing mix déterminer les principes directeurs

Plus en détail

Zinder. Dogondoutchi. Niamey. 300 km. Nigéria

Zinder. Dogondoutchi. Niamey. 300 km. Nigéria FRANCE NIGER ÉCHANGES ENTRE ORSAY & DOGONDOUTCHI-NIGER Dogondoutchi Développement Durable : 20 ans de coopération COMITE DOUTCHI-ORSAY DOGONDOUTCHI, «La haute colline» Agadès Commune urbaine de 60 000

Plus en détail

QUELS FINANCEMENTS POUR LA FILIERE ASSAINISSEMENT?

QUELS FINANCEMENTS POUR LA FILIERE ASSAINISSEMENT? QUELS FINANCEMENTS POUR LA FILIERE ASSAINISSEMENT? Christian HOUDUS Eau Vive 5ièmes Assises de la coopération décentralisée et de la solidarité internationale Yvelines - Conseil général Marly-le-Roi 12

Plus en détail

Élaboration d une campagne de communication.

Élaboration d une campagne de communication. Élaboration d une campagne de communication. 1 Vu que la communication est un élément essentiel du marketing de l'assainissement, nous voulions consacrer un module entier à l'élaboration d'une campagne

Plus en détail

Echanges sur l I.E.C pour le Changement de Comportement en matière d Eau, Assainissement et Hygiène

Echanges sur l I.E.C pour le Changement de Comportement en matière d Eau, Assainissement et Hygiène Echanges sur l I.E.C pour le Changement de Comportement en matière d Eau, Assainissement et Hygiène Le Fonds d Appui pour l Assainissement (FAA) Vision : Madagascar, Un Pays modèle sans défécation à l

Plus en détail

Assistant Technico-Commercial

Assistant Technico-Commercial James Hardie Bâtiment SAS Assistant Technico-Commercial (Octobre 2013) A propos de James Hardie Depuis plus de 100 ans, James Hardie produit des solutions durables offrant une véritable alternative aux

Plus en détail

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali.

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Initiative conjointe CEDLAS - DNACPN Février 2011 1 Résumé... 3 Description de l étude... 3

Plus en détail

CAMARA Loukimane Directeur Général de la SICOGI

CAMARA Loukimane Directeur Général de la SICOGI Colloque SHELTER AFRIQUE à N DJAMENA (TCHAD) 10-13 Juin 2013 Thème : Stratégies de Production de logement pour le Grand Nombre: Expériences pratiques Confidentiel Confidentiel Communication : L Expérience

Plus en détail

Marketing Mix: Distribution

Marketing Mix: Distribution Marketing Mix: Distribution 1 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le Marketing mix déterminer les principes directeurs

Plus en détail

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Algérienne des Eaux en matière de formation ZAIER Hocine Sommaire

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LA MESURE DU TAUX D ACCES A L ASSAINISSEMENT AU MALI

COMMUNICATION SUR LA MESURE DU TAUX D ACCES A L ASSAINISSEMENT AU MALI COMMUNICATION SUR LA MESURE DU TAUX D ACCES A L ASSAINISSEMENT AU MALI Direction Nationale de l Assainissement et du Contrôle des Pollutions et des Nuisances Africasan 3, Kigali, le 20 juillet 2011 CONTEXTE

Plus en détail

ATELIER REGIONAL SUR ENSEA- ABIDJAN, 24-26 JUIN 2008 RAPPORT GENERAL

ATELIER REGIONAL SUR ENSEA- ABIDJAN, 24-26 JUIN 2008 RAPPORT GENERAL MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE --------------------------------------------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DE LA

Plus en détail

Fiche technique du projet gestion durable des eaux usées et excrétas de la municipalité d Abengourou

Fiche technique du projet gestion durable des eaux usées et excrétas de la municipalité d Abengourou Fiche technique du projet gestion durable des eaux usées et excrétas de la municipalité d Abengourou I. Informations générales sur le projet Intitulé du projet : RENFORCEMENT DE CAPACITE DE MAITRISE D

Plus en détail

Marketing Mix: Prix 1

Marketing Mix: Prix 1 Marketing Mix: Prix 1 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le «Marketing mix» déterminer les principes directeurs

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

PROJET AFRIQUE AGRI INDUSTRIE (2AI)

PROJET AFRIQUE AGRI INDUSTRIE (2AI) PROJET AFRIQUE AGRI INDUSTRIE (2AI) EXPOSÉ RÉSUMÉ DU PROJET Description du projet et de l activité Afrique Agri Industrie CI (2AI-CI) est une jeune PME qui a pour objet principal l exportation de noix

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG

LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG 5 ème rencontre Tuniso-Allemande sur les énergies renouvelables Tunis le 03 Juin 2009 LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG Rim BOUKHCHINA/DEP APPROCHE DE

Plus en détail

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement 2 1. Le Gret et les projets d eau et d assainissement 2. Le marketing, c est quoi? 3. Le marketing de l assainissement

Plus en détail

Aperçu Général. p. 2/15

Aperçu Général. p. 2/15 L Afrique tourne t-elle vers l Est? Le nouveau engagement de la Chine en Afrique et ces implications dans le cadre des perspectives du developpement de l Afrique Gerald Schmitt, Agence Allemande de Coopération

Plus en détail

Marketing Mix: Produit

Marketing Mix: Produit Marketing Mix: Produit 1 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le marketing mix déterminer les principes directeurs

Plus en détail

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program Présentation sur les Services Durables a l Echelle (Triple-S): une initiative d apprentissage pour l approvisionnement des services d eau potables permanent www.waterservicesthatlast.org July 2012, IRC

Plus en détail

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée Trading Update 3 ème trimestre 2008 Information règlementée Bruxelles - 3 Novembre 2008 A. Performance financière durant le 3 ème trimestre 2008 1. La performance opérationnelle des unités de cogénération

Plus en détail

L approche conceptuelle

L approche conceptuelle Cap Vert C o m m u n i c a t i o n 9.05.2000 Symposium International sur la Microfinance et la Promotion des Micro et Petites Entreprise Praia, 12 au 14 juin 2000 L approche conceptuelle 1. Introduction

Plus en détail

LIVRET DES LATRINES ET PRATIQUE D ASSAINISSEMENT

LIVRET DES LATRINES ET PRATIQUE D ASSAINISSEMENT REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana LIVRET DES LATRINES ET PRATIQUE D ASSAINISSEMENT VICE PRIMATURE CHARGEE DE LA SANTE PUBLIQUE 1 Introduction L accès à l eau potable et à l

Plus en détail

DOCUMENT DE PRESENTATION DE LA THEMATIQUE : EAU & ASSAINISSEMENT EN COTE D IVOIRE

DOCUMENT DE PRESENTATION DE LA THEMATIQUE : EAU & ASSAINISSEMENT EN COTE D IVOIRE DOCUMENT DE PRESENTATION DE LA THEMATIQUE : EAU & ASSAINISSEMENT EN COTE D IVOIRE 1 CONTEXTE Face aux effets des changements climatiques qui ont pour corollaires entre autres, l appauvrissement des sols,

Plus en détail

Maîtrise de l Energie dans le secteur des Bâtiments en Tunisie Proposition de NAMA

Maîtrise de l Energie dans le secteur des Bâtiments en Tunisie Proposition de NAMA Maîtrise de l Energie dans le secteur des Bâtiments en Tunisie Proposition de NAMA Rym SAHLI Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie rymsahli@anme.nat.tn 17 Décembre 2013 Plan de la présentation

Plus en détail

La solution Voûte Nubienne pour une économie verte en Afrique

La solution Voûte Nubienne pour une économie verte en Afrique La solution Voûte Nubienne pour une économie verte en Afrique «un Toit, un Métier, un Marché» pour le développement d une filière d habitat adapté en Afrique Cécilia RINAUDO, Directrice du Développement

Plus en détail

Contexte et justification :

Contexte et justification : TERMES DE REFERENCE Recrutement d un Bureau d études pour la réalisation d une étude de marché de la chaîne l approvisionnement des produits, services relatifs à l assainissement dans les villes de Mopti,

Plus en détail

LIVRET DES LATRINES ET PRATIQUE D ASSAINISSEMENT

LIVRET DES LATRINES ET PRATIQUE D ASSAINISSEMENT REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana - Tanindrazana - Fandrosoana LIVRET DES LATRINES ET PRATIQUE D ASSAINISSEMENT VICE PRIMATURE CHARGEE DE LA SANTE PUBLIQUE 1 Introduction L accès à l eau potable et à

Plus en détail

Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014

Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014 Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014 Mesures de suivi Envisager l aspect culturel dans le processus décisionnel et les projets municipaux. (Exemples : lorsqu on remplacera

Plus en détail

PROFESSIONALIZATION OF LITERACY AND BASIC EDUCATION BASIC MODULES FOR TEACHER TRAINING TRAIN. Module 1: Communication et marketing social

PROFESSIONALIZATION OF LITERACY AND BASIC EDUCATION BASIC MODULES FOR TEACHER TRAINING TRAIN. Module 1: Communication et marketing social PROFESSIONALIZATION OF LITERACY AND BASIC EDUCATION BASIC MODULES FOR TEACHER TRAINING TRAIN Module 1: Communication et marketing social Helen Murphy Waterford Institute of Technology (WIT) PROGRAMME DETAILLE

Plus en détail

OMD 7 - Assurer un environnement durable

OMD 7 - Assurer un environnement durable OMD 7 - Assurer un environnement durable Garantir à la population un environnement durable et sain constitue le socle du septième Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD). Cet objectif cible

Plus en détail

transports NOTICE DESCRIPTIVE - LOGEMENTS IMMEUBLE 25, RUE ESSLING 92400 - COURBEVOIE RÉNOVATION DE 21 APPARTEMENTS Dont 7 OCCUPÉS

transports NOTICE DESCRIPTIVE - LOGEMENTS IMMEUBLE 25, RUE ESSLING 92400 - COURBEVOIE RÉNOVATION DE 21 APPARTEMENTS Dont 7 OCCUPÉS transports NOTICE DESCRIPTIVE - LOGEMENTS IMMEUBLE 25, RUE ESSLING 92400 - COURBEVOIE RÉNOVATION DE 21 APPARTEMENTS Dont 7 OCCUPÉS 27 Novembre 2012 SOMMAIRE 1. - NOTE PRELIMINAIRE... 3 2. - CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition

Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition Note d Information 3 République Islamique de Mauritanie Cas d investissement sur la nutrition en Mauritanie Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition Produit par

Plus en détail

Direction de la Formation Réseau des Campus

Direction de la Formation Réseau des Campus Direction de la Formation Réseau des Campus La formation, élément de l ADN de VE Nos métiers : Intensifs en main d œuvre opérationnelle, non dé localisables La valeur ajoutée se fait sur notre capacité

Plus en détail

Rôle d une association de commerçants

Rôle d une association de commerçants Rôle d une association de commerçants Dynamiser le commerce L association de commerçants, relais naturel et partenaire privilégié - Le commerce est un acteur naturel du développement des villes. - Le commerce

Plus en détail

De l intérêt de l harmonisation de la fiscalité applicable aux valeurs mobilières dans les Etats membres de l UEMOA

De l intérêt de l harmonisation de la fiscalité applicable aux valeurs mobilières dans les Etats membres de l UEMOA De l intérêt de l harmonisation de la fiscalité applicable aux valeurs mobilières dans les Etats membres de l UEMOA L expérience des pays tels que la Tunisie et le Maroc, a démontré les effets positifs

Plus en détail

Le marketing de l assainissement GEMENA EQUATEUR - RDC

Le marketing de l assainissement GEMENA EQUATEUR - RDC Le marketing de l assainissement GEMENA EQUATEUR - RDC Ashley Meek WASH Consortium 9 decembre 2014 Qu est ce que le Marketing de l assainissement? Une approche basée sur le marché, répondant à la demande

Plus en détail

Economie et opportunités d affaires en Tanzanie

Economie et opportunités d affaires en Tanzanie Economie et opportunités d affaires en Tanzanie Présentation àla Chambre de Commerce et d Industrie de la Réunion 17 décembre 2014 Un positionnement stratégique Des disparités territoriales Des potentiels

Plus en détail

JMP. Agenda WASH pour l après-2015 : Introduction. Fondamentaux. Réduction des inégalités. Niveaux de service. Cadres autres que les ménages

JMP. Agenda WASH pour l après-2015 : Introduction. Fondamentaux. Réduction des inégalités. Niveaux de service. Cadres autres que les ménages Agenda WASH pour l après-2015 : Cibles et indicateurs JMP Photo : UNICEF. Femmes, quelquesunes avec de conteneurs d eau dans leurs têtes, croissent une route qui a été inondée par les eaux d une inondation

Plus en détail

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34 Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014 Service commerce Tel 04 75 75 70 34 L observatoire du commerce et de la consommation Objectifs : La connaissance de l offre commerciale

Plus en détail

Le Développement et la Perspective de la Réforme du Système de Santé en Chine

Le Développement et la Perspective de la Réforme du Système de Santé en Chine Le Développement et la Perspective de la Réforme du Système de Santé en Chine Ministre de la Santé de la République Populaire de Chine CHEN Zhu (Le 12 avril 2012) Contenu du rapport Cadre général de la

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE : OUTIL D ANALYSE & DE REPRESENTATION STATISTIQUE Présentation lors des portes ouvertes du 21-22-23 Octobre 2015 «MEILLEURES STATISTIQUES

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LES PHOTOGRAPHES FORMATIONS LONGUES : ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ

CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LES PHOTOGRAPHES FORMATIONS LONGUES : ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ Nom de la formation : Accompagnement personnalisé Durée : 132 heures sur 9 mois Acceptation sur dossier : Dossier photo, présentation d un projet et entretien préalable. L endurance, la motivation, le

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

Institut Cohérences. Conseil, Etudes, Interventions, Formation depuis 1977. Performance humaine globale et durable Management par la valeur

Institut Cohérences. Conseil, Etudes, Interventions, Formation depuis 1977. Performance humaine globale et durable Management par la valeur Institut Cohérences Conseil, Etudes, Interventions, Formation depuis 1977 Performance humaine globale et durable Management par la valeur LA MÉTHODE DES RÉFÉRENTIELS DE VALEURS PARTAGÉS M.R.V.P. GUIDE

Plus en détail

Réunion des analystes et conférence de presse Mars 2011

Réunion des analystes et conférence de presse Mars 2011 Réunion des analystes et conférence de presse Mars 2011 03/03/2011 1 Sommaire Année 2010: Efforts de développement tous azimuts Résultats et activité Décembre 2010 L action Attijari bank en bourse Rétrospective

Plus en détail

_DÉVELOPPEMENT D UNE COMMANDE

_DÉVELOPPEMENT D UNE COMMANDE _PROFIL TECHNIQUE Une équipe qualifiée et efficiente d experts se tient à l appui des designers, des architectes et des ingénieurs pour réaliser leurs idées créatives, en travaillant sur grande échelle

Plus en détail

Actions et formations

Actions et formations Catalogue 2013 Actions et formations en éducation pour la santé 1 l adessa, spécialiste de l éducation pour la santé dans l Ain depuis plus de 30 ans Association loi 1901 elle favorise l éducation pour

Plus en détail

Fiche technique sur le projet ATPC de EAA en Mauritanie

Fiche technique sur le projet ATPC de EAA en Mauritanie Fiche technique sur le projet ATPC de EAA en Mauritanie I. Informations générales sur le projet Intitulé du projet : Réalisation du volet Assainissement familial par l approche ATPC dans 100 localités

Plus en détail

FORMATION. IFOMAS offre CINQ (5) programmes de formations ouvertes à l emploi direct, à savoir :

FORMATION. IFOMAS offre CINQ (5) programmes de formations ouvertes à l emploi direct, à savoir : FORMATION IFOMAS offre CINQ (5) programmes de formations ouvertes à l emploi direct, à savoir : 1. Le programme de Formation des Cadres (Directeurs, Gestionnaires, Contrôleurs) des structures de Micro

Plus en détail

CATALOGUE 2014. Faire grandir les compétences

CATALOGUE 2014. Faire grandir les compétences CATALOGUE 2014 FORMATION Faire grandir les compétences TCO 205 Rue des MOLLIERES 69270 FONTAINES ST MARTIN SARL au capital de 23 000 RC LYON 388 279 929 TVA intracommunautaire FR 70 388 279 929 MODULES

Plus en détail

ETUDE DE CAS FACILITATION POUR LA MISE EN PLACE D UNE FAITIERE DE MARAICHAGE A VOCATION ECONOMIQUE DANS LA REGION DE KOLDA/SENEGAL

ETUDE DE CAS FACILITATION POUR LA MISE EN PLACE D UNE FAITIERE DE MARAICHAGE A VOCATION ECONOMIQUE DANS LA REGION DE KOLDA/SENEGAL Séminaire de partage "Nourrir les villes par une agriculture familiale durable" du samedi 7 au lundi 9 décembre 2013 à Dakar, Sénégal ETUDE DE CAS FACILITATION POUR LA MISE EN PLACE D UNE FAITIERE DE MARAICHAGE

Plus en détail

UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases

UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases LICENCE Sciences de Gestion LICENCE Management Technico-Commercial Objectifs du cours de Marketing Objectif vous initier aux concepts fondamentaux du Marketing

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² )

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 TERMES ANGLAIS APS (Advanced Planning and Scheduling

Plus en détail

Déterminants de la demande de soins dans un contexte de subvention à Pikine, Sénégal

Déterminants de la demande de soins dans un contexte de subvention à Pikine, Sénégal 9éme Congrès Internationale Francophone de la Société de Pathologie Exotique Dakar, le 12 13 et 14 novembre 2013 Déterminants de la demande de soins dans un contexte de subvention à Pikine, Sénégal Moussa

Plus en détail

République du Sénégal. Présentation PNEEB

République du Sénégal. Présentation PNEEB Programme National de réduction des émissions de gaz à effet de serre à travers l Efficacité Energétique dans le secteur du Bâtiment au Sénégal Novembre 2013 Plan Contexte et Justification du programme

Plus en détail

DBG-Solar & Finance. Votre partenaire en énergie photovoltaïque

DBG-Solar & Finance. Votre partenaire en énergie photovoltaïque DBG-Solar & Finance Votre partenaire en énergie photovoltaïque 1.0 ORGANISATION DBG-SOLAR & FINANCE 2015 Directeur Général Coordinateur projet Secrétaire Directeur Elec Directeur construction Directeur

Plus en détail

RECONDUCTION DE LA MESURE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT PRODUCTIF le suramortissement

RECONDUCTION DE LA MESURE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT PRODUCTIF le suramortissement RECONDUCTION DE LA MESURE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT PRODUCTIF le suramortissement avril 2016 Reconduction de la déduction exceptionnelle en faveur de l investissement Le Gouvernement a décidé de reconduire

Plus en détail

La parité hommes-femmes dans les transports urbains

La parité hommes-femmes dans les transports urbains La parité hommes-femmes dans les transports urbains Ligne de métro de Ho Chi Minh Atelier sur l intégration de la parité hommesfemmes dans les infrastructures Addis-Abeba 22-24 mars 2011 Shireen Lateef

Plus en détail

projet Initiative du Cajou Africain Février, 2013

projet Initiative du Cajou Africain Février, 2013 Note conceptuelle du Programme du Master Trainer pour la promotion des chaînes de valeur du cajou en Afrique de l Ouest Guide pour le Programme du Maître Formateur du L initiative du Cajou Africain (ica)

Plus en détail

République de Maurice

République de Maurice Cote du document: EB 2009/96/R.18 Point de l ordre du jour: 10 b) iii) Date: 25 mars 2009 Distribution: Publique Original: Anglais F République de Maurice Mémorandum du Président Programme de diversification

Plus en détail

«Formation des professionnels du secteur de l aménagement urbain, de la construction et du bâtiment aux défis de la transition énergétique»

«Formation des professionnels du secteur de l aménagement urbain, de la construction et du bâtiment aux défis de la transition énergétique» Initiative francophone pour la promotion des villes durables en Afrique «Formation des professionnels du secteur de l aménagement urbain, de la construction et du bâtiment aux défis de la transition énergétique»

Plus en détail

Description de l action

Description de l action Description de l action Quels sont les objectifs de l action? Améliorer les conditions sanitaires des populations sinistrées tout en favorisant la dynamique de retour vers les quartiers d origine. Quel

Plus en détail

Guide d introduction au marketing de l assainissement

Guide d introduction au marketing de l assainissement Programme Eau et assainissement : Boîte à outils Guide d introduction au marketing de l assainissement Élaborer une stratégie marketing Le Programme Eau et assainissement est un partenariat multidonateur

Plus en détail

EXPERIENCE DU MONTAGE DE L EMPRUNT OBLIGATAIRE: L EXEMPLE DE LA CÔTE D IVOIRE

EXPERIENCE DU MONTAGE DE L EMPRUNT OBLIGATAIRE: L EXEMPLE DE LA CÔTE D IVOIRE EXPERIENCE DU MONTAGE DE L EMPRUNT OBLIGATAIRE: L EXEMPLE DE LA CÔTE D IVOIRE COSUMAF 18/19 Fév 08 Présenté par: Pascal DJEREKE Directeur Général BNI FINANCES 1 Tél: (+225) 20 20 99 02 Fax: (+225) 20 20

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES --------- CABINET REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ------------ Union-Discipline- Travail TRIBUNE DU GEPCI ------- THÈME : QUELLE RELANCE ECONOMIQUE APRES L ATTEINTE

Plus en détail

Présentation d une approche d une microfinance à base communautaire. CLASSE-B Project UMUTARA Juillet 2005 1

Présentation d une approche d une microfinance à base communautaire. CLASSE-B Project UMUTARA Juillet 2005 1 Présentation d une approche d une microfinance à base communautaire CLASSE-B Project UMUTARA Juillet 2005 1 A. Background information Definition des concepts La Micro finance La microfinance est un mécanisme

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation à l intégration

Plus en détail

TABLEAU À POCHES SUIVI ET GESTION

TABLEAU À POCHES SUIVI ET GESTION FICHE ANIMATION OBJECTIF > Entretien, gestion et suivi TABLEAU À POCHES SUIVI ET GESTION Définir les responsabilités concernant chacune des tâches de gestion et d entretien du système construit. Relever

Plus en détail

Evaluation multi-sectorielle rapide Sous-préfecture de Djémah Juin et Juillet/Août 2011

Evaluation multi-sectorielle rapide Sous-préfecture de Djémah Juin et Juillet/Août 2011 Evaluation multi-sectorielle rapide Sous-préfecture de Djémah Juin et Juillet/Août 2011 Localisation géographique Profil démographique Population de la sous-préfecture : 2919 (BCR 2003 avec projections)

Plus en détail

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU DISPOSITIF DE CONTRÔLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES COMME CADRE DE L INTEGRITE Expérience de l ONEE-Branche Eau DAO 1 Mostafa ETTOURKI Direction Audit et Organisation

Plus en détail

budget formation en faisant progresser vos collaborateurs. Former, c est investir de vo t r e entreprise. www. fci-formation.eu

budget formation en faisant progresser vos collaborateurs. Former, c est investir de vo t r e entreprise. www. fci-formation.eu Valoriser vo t r e budget formation en faisant progresser vos collaborateurs. Former, c est investir pour l avenir de vo t r e entreprise. www. fci-formation.eu FORMATIONS MANAGEMENT Organiser et animer

Plus en détail

Expériences Mondiales en Amélioration de l Assainissement et Hygiène Qu est ce qui marche et où?

Expériences Mondiales en Amélioration de l Assainissement et Hygiène Qu est ce qui marche et où? Expériences Mondiales en Amélioration de l Assainissement et Hygiène Qu est ce qui marche et où? 1. L Eau, l Assainissement et l Hygiène (WASH) dans les Ecoles à travers le monde Investir dans l assainissement

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA PROTECTION SOCIALE (MEPS) ET DES ENTREPRISES PRIVEES

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA PROTECTION SOCIALE (MEPS) ET DES ENTREPRISES PRIVEES MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA PROTECTION SOCIALE ------------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discipline-Travail ----------- CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA PROTECTION

Plus en détail

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 F. PIETRE-CAMBACEDES 11/11/2013 Centre de Recherche et Innovation Gaz et Energies Nouvelles DIRECTION

Plus en détail

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique. Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route»

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique. Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route» Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route» La démarche mercatique - «une feuille de route» Modifier, ajuster mes axes

Plus en détail

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 36 98 21; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavs_mail@yaho.fr; iavs.refer.ne http:// iavs.6mablog.com Agreement n 2001-1080/MESSR/AG/SG/DGESRS Rapport

Plus en détail

Dakar, 5-8 Juin 2012 -------- 1960-2012 ETAT DE CÔTE D IVOIRE SODECI L exemple d un partenariat public-privé réussi. EBAH Basile Directeur Général

Dakar, 5-8 Juin 2012 -------- 1960-2012 ETAT DE CÔTE D IVOIRE SODECI L exemple d un partenariat public-privé réussi. EBAH Basile Directeur Général Dakar, 5-8 Juin 2012 -------- 1960-2012 ETAT DE CÔTE D IVOIRE SODECI L exemple d un partenariat public-privé réussi EBAH Basile Directeur Général 1 Plan 1. Evolution du PPP de 1960 à 2012 2. Les Résultats

Plus en détail

Bilan: Les tendances régionales en matière de planification familiale

Bilan: Les tendances régionales en matière de planification familiale Bilan: Les tendances régionales en matière de planification familiale Dr Seipati Mothebesoane-Anoh Conseillère en Santé maternelle OMS/Équipe Inter-Pays/Afrique de l Ouest Conférence Population, Développement

Plus en détail

business assistance un service pour saisir les meilleures opportunités du marché Nous accompagnons votre développement...

business assistance un service pour saisir les meilleures opportunités du marché Nous accompagnons votre développement... business assistance un service pour saisir les meilleures opportunités du marché Nous accompagnons votre développement... Chers adhérents, Dans la dynamique d améliorer votre compétitivité et participer

Plus en détail

FORMATION EN GESTION D EVENEMENT CULTUREL

FORMATION EN GESTION D EVENEMENT CULTUREL Brazzaville du 1 au 4 Août 2014 FORMATION EN GESTION D EVENEMENT CULTUREL Luc Mayitoukou Luc Yatchokeu Contenu : Luc Mayitoukou / Zhu Culture 2014 Gérer la créativité Savoir faire Originalité ORGANISER

Plus en détail

Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante

Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante Animé par : Fabienne CARBONI Catherine POLLET Il y a bien 3 sujets-clés : 1. L étude de marché 2. La construction de son offre 3. La cohérence

Plus en détail

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET Introduction A l instar de tous les pays qui ont adhéré à

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES IX e JOURNÉES D ÉTUDES INGÉNIERIE DES DISPOSITIFS DE FORMATION A L INTERNATIONAL «ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES»

Plus en détail

La révolution commerciale B2B. Maison des Centraliens 18 mai 2015

La révolution commerciale B2B. Maison des Centraliens 18 mai 2015 La révolution commerciale B2B Maison des Centraliens 18 mai 2015 Hello Sciences Po 1994 - ESSEC 1998 Banques d affaires puis startups et consulting Sommaire 1. Les origines de la révolution 2. Une nouvelle

Plus en détail

L application de la Psu : premiers éléments de bilan. Comité partenarial petite enfance, Le 25 septembre 2015

L application de la Psu : premiers éléments de bilan. Comité partenarial petite enfance, Le 25 septembre 2015 L application de la Psu : premiers éléments de bilan Comité partenarial petite enfance, Le 25 septembre 2015 1. Réaliser un premier constat après un an de mise en œuvre des ajustements de la Psu Un meilleur

Plus en détail

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire GNIGBOGNIMA Siriki N CHO Pâcome Chargés d études à la Direction Générale de l Energie Dakar, 18-21 octobre

Plus en détail

Cohabiter en milieu rural Journée nationale des projets du Programme «periurban» du 18 juin 2013 Perles des discussions au World Café!

Cohabiter en milieu rural Journée nationale des projets du Programme «periurban» du 18 juin 2013 Perles des discussions au World Café! Cohabiter en milieu rural Journée nationale des projets du Programme «periurban» du 18 juin 2013 des discussions au World Café! Secrétariat CFM Quellenweg 6, 3003 Berne-Wabern Tel. +41 31 325 91 16 ekm@ekm.admin.ch

Plus en détail

POSITION DU CRID : L ACCÈS À L EAU POTABLE ET À L ASSAINISSEMENT. Sommaire. n LISTE DES ORGANISATIONS SIGNATAIRES... 2

POSITION DU CRID : L ACCÈS À L EAU POTABLE ET À L ASSAINISSEMENT. Sommaire. n LISTE DES ORGANISATIONS SIGNATAIRES... 2 POSITION DU CRID : L ACCÈS À L EAU POTABLE ET À L ASSAINISSEMENT Sommaire n LISTE DES ORGANISATIONS SIGNATAIRES....................... 2 n POURQUOI LE CRID PREND-IL POSITION SUR L ACCÈS À L EAU POTABLE

Plus en détail

Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau?

Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau? Petit Déjeuner de Presse : Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau? Jeudi 30 Juin 2011 Fontainebleau Tourisme 4, rue Royale 77300 Fontainebleau Tél : 01 60 74 99 99 /06 73 54 03 99 remi.dourthe@fontainebleau-tourisme.com

Plus en détail

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles Témoignage utilisateur Groupe HG Automobiles www.hgauto.fr Equipé du DMS Sage icar, V12Web, pilote Module financement Kevin Ginisty Directeur Groupe Novembre 2012 En bref Le Groupe HG Automobiles distribue

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Canadian Solar Industries Association

Canadian Solar Industries Association Comparution devant le Comité sénatorial permanent de l énergie, de l environnement et des ressources naturelles Le jeudi 29 septembre 2011 Témoins Patrick Bateman, Conseiller, politiques et recherche,

Plus en détail