MISE AU POINT SUR LA ROUGEOLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MISE AU POINT SUR LA ROUGEOLE"

Transcription

1 Direction Veille/Sécurité Sanitaire et Environnementale Département Veille et Alertes MISE AU POINT SUR LA ROUGEOLE La rougeole est surveillée par le réseau Sentinelles (Inserm U707) depuis 1985 et est redevenue une maladie à déclaration obligatoire (DO) depuis 2005 Du fait de la progression inquiétante de l épidémie de rougeole, la France a de nouveau choisi la vaccination contre la rougeole comme priorité 2011 : 600 cas de rougeole déclarés à l InVS en 2008, 1500 en 2009, plus de cas en 2010, plus de 3400 cas notifiés sur les deux premiers mois de l année Cette épidémie est la conséquence d un niveau insuffisant de couverture vaccinale : 82% des personnes ayant eu la rougeole en 2010 n étaient pas vaccinées et 13% n avaient reçu qu une dose de vaccin. Depuis septembre 2010, près de 500 ca s de rougeole ont été déclarés à l'ars Cette infection ne touche pas que les enfants : elle atteint aujourd hui les bébés (moins de 1 an) et les jeunes adultes (en 2010, plus de la moitié des malades avait plus de 14 ans). Cette maladie, considérée encore à tort comme bénigne, peut avoir des conséquences graves : pneumonies et encéphalites (avec handicap irréversible), pouvant conduire des hospitalisations (un cas sur 3 en 2010), voire des décès. Diagnostic et conduite à tenir Infection virale hautement contagieuse due à un paramyxovirus. - Période d'incubation : jours. - Phase d invasion : 2-4 jours (fièvre, catarrhe oculo-respiratoire, asthénie, signe de Koplick) - Délai moyen d apparition de l éruption après exposition : 14 jours (de 7 à 18 j). - Éruption pendant 5-6 jours. - Contagiosité : 5 jours avant et 5 jours après l'éruption. Transmission aérienne ou par contact direct avec des sécrétions rhino-pharyngées infectées ; souvent intra familiale ou intra collectivités (crèches, écoles). J-5 J5 Évoqué devant les signes cliniques suivants: fièvre, éruption maculo-papuleuse (légèrement en relief, de 1 à plusieurs millimètres) débutant derrière les oreilles et sur la face et s étendant vers le tronc et les extrémités en 3j, toux, coryza, conjonctivite, signe de Koplick (points bleutés sur la muqueuse buccale en regard de la 1ère molaire) Les formes compliquées sont plus fréquentes chez les moins de 1 an (pneumopathies; convulsions) et les plus de 20 ans (encéphalites aiguës). Confirmation biologique

2 Dans la situation épidémique actuelle, la présomption clinique et épidémiologique est suffisante pour retenir un cas. Aussi, la confirmation biologique doit être réalisée dans des situations précises (cf. instruction du 29 avril 2011 ci jointe en copie) et non plus de façon systématique. Pour rappel, la confirmation biologique peut se faire soit par : - Sérologie avec résultat en 3j (tube sec); technique la plus simple si on dispose d'un LABM En l'absence de vaccination dans les 2 mois précédents: - présence d'igm spécifiques dans le sérum ou la salive dans les 3 à 28 jours après l éruption - séroconversion ou élévation de 4 fois au moins du titre des IgG sériques entre la phase aiguë (les 7j après l éruption) et la phase de convalescence (10 à 20j après le 1er prélèvement) - par prélèvement salivaire (recherche d'arn viral par PCR) à faire entre 3 et 28 jours après l éruption grâce aux kits envoyés par voie postale par l'ars de Franche Comté sur simple demande. Les analyses sont gratuites pour le patient. Le prélèvement est envoyé au CNR par voie postale normale à température ambiante dans la boite de transport et l'enveloppe prévues à cet effet. La fiche de renseignements doit être complétée et accompagné le prélèvement. Les coordonnées du médecin prescripteur doivent être fournies afin que le résultat lui soit communiqué dans les 3 jours par le CNR. - Culture positive sur des prélèvements sanguin, rhino-pharyngé, salivaire ou urinaire dans les 5-7 jours suivants l éruption. Origine possible de la maladie par l'interrogatoire du patient : Recherche par l interrogatoire si le malade a côtoyé un cas de rougeole dans les 7 à 18 jours avant le début de l éruption (notion d un contage). Eviction de la collectivité du malade pendant toute la période de contagiosité, Recherche d autres cas malades dans l entourage familial direct Identification des sujets contacts dans l entourage familial direct Vérification du statut vaccinal et vaccination, si nécessaire, des sujets contacts proches dans l entourage familial Éventuelles recommandations de vaccination postexposition (cf ci-dessous) Pour le statut vaccinal, seuls le carnet de santé/ vaccination le documente. En son absence/absence d ATCD notés de rougeole la personne est considérée comme non immunisée Notification d'un cas : contacter l'ars par téléphone puis remplir la fiche de DO et la faxer Critères de notification

3 - cas clinique : fièvre 38,5 associée à une éruption maculo-papuleuse et au moins un des signes suivants : toux ou coryza ou conjonctivite ou signe de Koplick - cas confirmé : biologiquement ou épidémiologiquement (Contact dans les 7 à 18 jours avant le début de l'éruption avec un cas confirmé.) Conduite à tenir autour d'un cas et de cas groupés : actions de l'ars Mesures contenues dans la circulaire de novembre 2009 de la DGS : Sont considérés comme cas groupés : - au moins 3 cas de rougeole, avec ou sans lien épidémiologique parmi lesquels un cas au moins a été confirmé biologiquement ; - dans une même zone géographique ; - sur une période de temps limitée. Contact avec médecin : coordonnées malade (s); transmission des mesures prises par médecin Contact avec malade : identification des sujets contact 5 jours avant éruption (entourage extra familial, collectivités) pour information, vérification du statut vaccinal et recommandation de vaccination postexposition en fonction des collectivités: en collaboration avec santé scolaire et SUMPS, PMI, médecin crèche, EOH des CH,... Recommandations vaccination/ administration Ig polyvalentes post exposition L administration d une dose de vaccin réalisée dans les 72 h qui suivent le contact avec un cas peut éviter la survenue de la maladie dans 90% des cas. Elle reste préconisée même si ce délai est dépassé : 6-8 mois : 1 dose de V monovalent (puis vaccination selon calendrier vaccinal) 9-11 mois : 1 dose de V trivalent (2ème dose entre mois) plus 1 an et nés après 1980 : mise à jour du calendrier vaccinal pour atteindre deux doses de vaccin trivalent 1 dose de vaccin trivalent quand nés avant 1980 Professionnels de santé; personnel travaillant en crèche/ halte-garderie et assistante maternelle : mise à jour du calendrier vaccinal pour atteindre 2 doses quand nés>1980; une dose quand nés avant 1980 (si il n'y pas notion d'épidémie sinon 2 doses) Vaccin monovalent = vaccin anti-rougeoleux (Rouvax ) Vaccin trivalent = Vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole (Priorix, ROR Vax ) Les IG polyvalentes sont recommandées après exposition à un cas confirmé pour : - La femme enceinte non vaccinée et sans antécédents de rougeole. - Le sujet immunodéprimé, quel que soit son statut vaccinal et ses antécédents avérés de rougeole. - Les enfants de moins de 6 mois dont la mère présente une rougeole. - Les enfants de moins de 6 mois dont la mère n a pas d antécédent de rougeole et n a pas été vaccinée (dans le doute une sérologie maternelle IgG peut être demandée en urgence). - Les enfants âgés de 6 à 11 mois non vaccinés en post-exposition dans les 72 h après contact, quel que soit le statut vaccinal de la mère ou ses antécédents de rougeole. L intérêt de l administration d une seule injection d immunoglobulines (IG) polyvalentes après exposition à un cas confirmé est évalué au cas par cas en liaison avec un service hospitalier (pédiatrie ou infectiologie). Pour être efficaces les IG doivent être administrées dans les 6 jours qui suivent le contage. Leur administration se fait par voie intraveineuse et nécessite une courte hospitalisation. On considère que la protection conférée par les IG est d environ un mois. Après avoir reçu des IG pour une exposition à la rougeole, une vaccination avec le vaccin trivalent est recommandée aux âges prévus par le calendrier vaccinal. Un délai d au moins 3 mois après l administration des IG sera respecté.

4

5

6

ALERTE ROUGEOLE 2018

ALERTE ROUGEOLE 2018 Réunion régionale 05/04/2018 Dr V Ronin ALERTE ROUGEOLE 2018 Généralités sur la rougeole Mesures de contrôle Recommandations vaccinales Actions menées et supports Rappels 2 Maladie à déclaration obligatoire

Plus en détail

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ @MinSoliSante Suis-je protégé contre la rougeole? La rougeole est une des maladies infectieuses les plus contagieuses Un malade peut contaminer jusqu à 20 personnes

Plus en détail

Fiche 1 : Diagnostic clinique et biologique de la rougeole p. 4. Fiche 2 : Vaccination contre la rougeole - Rappel du calendrier vaccinal p.

Fiche 1 : Diagnostic clinique et biologique de la rougeole p. 4. Fiche 2 : Vaccination contre la rougeole - Rappel du calendrier vaccinal p. Annexe 1 : Cinq fiches Fiche 1 : Diagnostic clinique et biologique de la rougeole p. 4 Fiche 2 : Vaccination contre la rougeole - Rappel du calendrier vaccinal p. 6 Fiche 3 : Signalement et notification

Plus en détail

Une épidémie de Rougeoles à Reims : du communautaire au nosocomial.

Une épidémie de Rougeoles à Reims : du communautaire au nosocomial. 13ème journée régionale de formation 25 novembre 2008 Une épidémie de Rougeoles à Reims : du communautaire au nosocomial. F. Bureau-Chalot 1, N. Oud 1, N. Lévêque 2, V. Brodard 2, O.Bajolet 1, C. de Champs

Plus en détail

Paul, 16 ans ½, vu aux urgences le 23 mars pour : Fièvre 38,5-39 C depuis 5 jours (18 mars) Conjonctivite Eruption maculo-papuleuse généralisée ayant

Paul, 16 ans ½, vu aux urgences le 23 mars pour : Fièvre 38,5-39 C depuis 5 jours (18 mars) Conjonctivite Eruption maculo-papuleuse généralisée ayant Paul, 16 ans ½, vu aux urgences le 23 mars pour : Fièvre 38,5-39 C depuis 5 jours (18 mars) Conjonctivite Eruption maculo-papuleuse généralisée ayant débuté au visage il y a 48h (21 mars) Asthénie +++

Plus en détail

La rougeole en France en 2009 Exemples d épidémies nosocomiales

La rougeole en France en 2009 Exemples d épidémies nosocomiales La rougeole en France en 2009 Exemples d épidémies nosocomiales C Meffre 1, I Parent 2, S Alsibaï 1, F Sillam 3 1 InVS Cire Est, 2 InVS St Maurice, 3 InVS Cire Sud 8 octobre 2009 Introduction Infection

Plus en détail

Rougeole Situation épidémiologique en Rhône-Alpes

Rougeole Situation épidémiologique en Rhône-Alpes Rougeole Situation épidémiologique en Rhône-Alpes JRVS Lyon 23 juin 2011 Geneviève DENNETIERE Contagiosité et sévérité de la rougeole Un des virus les plus transmissibles et les plus contagieux de l ensemble

Plus en détail

LA ROUGEOLE SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE MARS 2018

LA ROUGEOLE SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE MARS 2018 LA ROUGEOLE SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE MARS 2018 Réunion régionale obligation vaccinale et situation rougeole 05/04/2018 Santé Publique France CIRE Auvergne-Rhône-Alpes SITUATION DE LA ROUGEOLE DANS LE

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UN CAS DE ROUGEOLE

CONDUITE A TENIR DEVANT UN CAS DE ROUGEOLE SAINT- ANTOINE CONDUITE A TENIR DEVANT UN CAS DE ROUGEOLE Référence : CAT/SOINS/RISQUES/01-2011 Page 1/9 Version : 1 REDACTION TABLEAU DE VALIDATION NOM DATE VISA Dr F. Barbut, Dr Bignebat, Dr Ch. Caron,

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Solidarités

Ministère de la Santé et des Solidarités Direction générale de la santé Sous-direction des pathologies et de la santé Bureau des maladies infectieuses et de la politique vaccinale Ministère de la Santé et des Solidarités Personne chargée du dossier

Plus en détail

Journées d Actualités Thérapeutiques Le 3 Décembre 2012

Journées d Actualités Thérapeutiques Le 3 Décembre 2012 Journées d Actualités Thérapeutiques Le 3 Décembre 2012 Dr Charlotte BIRON Infectiologue Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Responsable du Centre de Vaccinations Polyvalentes du CHU de Nantes

Plus en détail

Surveillance épidémiologique de la rougeole en France

Surveillance épidémiologique de la rougeole en France Surveillance épidémiologique de la rougeole en France Rencontres de Santé publique France, 30 mai 2018 Denise Antona, Fatima Aït Belghiti, DMI Cette intervention est faite en tant que personnel de Santé

Plus en détail

Rougeole Point épidémiologique Conduite à tenir en pratique

Rougeole Point épidémiologique Conduite à tenir en pratique Rougeole Point épidémiologique Conduite à tenir en pratique 7 ème journée prévention du risque infectieux en EHPAD 18/10/2018 Dr Maeva Lefebvre Maladies Infectieuses et Tropicales Centre de Prévention

Plus en détail

Ministère de la santé et des sports

Ministère de la santé et des sports Ministère de la santé et des sports Direction générale de la santé Sous-direction Prévention des risques infectieux Bureau Risques infectieux et politique vaccinale Personne chargée du dossier : Dr Dominique

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Direction générale de la santé Sous-direction prévention des risques

Plus en détail

Épidémie de rougeole dans la région Paca

Épidémie de rougeole dans la région Paca Incidence pour 100 000 habitants Épidémie de rougeole dans la région Paca Une épidémie de rougeole sévit en France depuis début 2008 et la circulation du virus s est intensifiée en début d année 2010.

Plus en détail

Conduite à tenir autour d un cas de rougeole dans une collectivité

Conduite à tenir autour d un cas de rougeole dans une collectivité Conduite à tenir autour d un cas de rougeole dans une collectivité SEV 2010 Dr Eric Schwartzentruber Responsable du pôle santé publique SCHS/Ville de Montpellier Mesures à prendre (par le médecin en charge

Plus en détail

Rougeole au CHU Dijon Retour d expérience. 3 ème journée Bourgogne-Franche-Comté des EOH et présidents de CLIN Dr ASTRUC SEHH CHU Dijon / CPIAS BFC

Rougeole au CHU Dijon Retour d expérience. 3 ème journée Bourgogne-Franche-Comté des EOH et présidents de CLIN Dr ASTRUC SEHH CHU Dijon / CPIAS BFC Rougeole au CHU Dijon Retour d expérience 3 ème journée Bourgogne-Franche-Comté des EOH et présidents de CLIN Dr ASTRUC SEHH CHU Dijon / CPIAS BFC 1. LA ROUGEOLE EN BREF - Incubation 10 à 12j: - 1. Prodromes

Plus en détail

M.-A. DOMMERGUES, Service de pédiatrie, Centre hospitalier de Versailles

M.-A. DOMMERGUES, Service de pédiatrie, Centre hospitalier de Versailles Publié le 20/07/2017 Indications des vaccinations en post-exposition M.-A. DOMMERGUES, Service de pédiatrie, Centre hospitalier de Versailles Le guide du Haut Conseil de santé publique pour l immunisation

Plus en détail

Situation actuelle de la rougeole en Europe et en France

Situation actuelle de la rougeole en Europe et en France Situation actuelle de la rougeole en Europe et en France Franck Sillam 1, Caroline Six 2, Isabelle Parent du Châtelet 3 1 Epidémiologiste PROFET Cellule interrégionale d épidémiologie Sud, 2 Epidémiologiste

Plus en détail

CAS SECONDAIRE DE ROUGEOLE CHEZ UN PROFESSIONNEL DE SANTÉ VACCINÉ AVEC UN ANTÉCÉDENT DE LYMPHOME HODGKINIEN

CAS SECONDAIRE DE ROUGEOLE CHEZ UN PROFESSIONNEL DE SANTÉ VACCINÉ AVEC UN ANTÉCÉDENT DE LYMPHOME HODGKINIEN CAS SECONDAIRE DE ROUGEOLE CHEZ UN PROFESSIONNEL DE SANTÉ VACCINÉ AVEC UN ANTÉCÉDENT DE LYMPHOME HODGKINIEN MN. Billard, MSc 1, JR. Ndong, PhD 1, F. Durandin MD 2, V. Morange, MD 3, E. Morvan, MSc 1 1.

Plus en détail

ROUGEOLE : DÉCLARATION OBLIGATOIRE ET NOUVELLES MESURES VACCINALES

ROUGEOLE : DÉCLARATION OBLIGATOIRE ET NOUVELLES MESURES VACCINALES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Rougeole : déclaration obligatoire et nouvelles mesures vaccinales p. 197 Institut de veille sanitaire n 41-42/2005 25 octobre 2005 ROUGEOLE : DÉCLARATION OBLIGATOIRE ET NOUVELLES

Plus en détail

Données de déclaration obligatoire de la rougeole

Données de déclaration obligatoire de la rougeole Données de déclaration obligatoire de la rougeole Bilan de situation jusqu au mai * L interruption de la circulation endémique de la rougeole en est un des objectifs de l Organisation mondiale de la santé

Plus en détail

UNE ÉRUPTION MORBILLIFORME

UNE ÉRUPTION MORBILLIFORME UNE ÉRUPTION MORBILLIFORME Société de Franche Comté de Médecine: le 16/12/10 C. Laresche, Dr A.S. Dupond Faucher Jeune fille de 16 ans Pas d ATCD mis à part une allergie au paracétamol HDLM: Hyperthermie

Plus en détail

Carte d identité du virus

Carte d identité du virus CCoonndduui iit tee àà teenni t iir r Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Epidémiologie Carte d identité du virus Morbillivirus, virus à ARN enveloppé, de

Plus en détail

Cas de rougeole en établissement de santé. Quelle vaccination? Elisabeth Bouvet HAS

Cas de rougeole en établissement de santé. Quelle vaccination? Elisabeth Bouvet HAS Cas de rougeole en établissement de santé Quelle vaccination? Elisabeth Bouvet HAS Liens d intérêt Pas de lien d intérêt financier Présidente du comité technique des vaccinations Cas clinique Mme X, 25

Plus en détail

Aspects cliniques et vaccination. Véronique Joly et Odile Launay, SMIT, Hôpital Bichat, CIC de vaccinologie Cochin Pasteur, Hôpital Cochin

Aspects cliniques et vaccination. Véronique Joly et Odile Launay, SMIT, Hôpital Bichat, CIC de vaccinologie Cochin Pasteur, Hôpital Cochin Epidémie de rougeole: Aspects cliniques et vaccination Véronique Joly et Odile Launay, SMIT, Hôpital Bichat, CIC de vaccinologie Cochin Pasteur, Hôpital Cochin Rougeole au 21 ème siècle Il y a > 20 ans:

Plus en détail

NOTE AUX PROFESSIONNELS DE SANTE

NOTE AUX PROFESSIONNELS DE SANTE Direction de la veille et de la sécurité sanitaire Affaire suivie par : Dr Frédéric Munoz / Francine Do Monte Tél : 02 62 93 94 15 Saint-Denis, le 1 er février 2019 NOTE AUX PROFESSIONNELS DE SANTE DEBUT

Plus en détail

Risque épidémique hospitalier des maladies respiratoires à prévention vaccinale

Risque épidémique hospitalier des maladies respiratoires à prévention vaccinale Risque épidémique hospitalier des maladies respiratoires à prévention vaccinale Journée d information pour les représentants des usagers 22 novembre 2018 Agnès Gaudichon Grippe saisonnière Généralités

Plus en détail

Epidémie de rougeole avec transmission nosocomiale Provence-Alpes-Côte d Azur et Principauté de Monaco, mars - mai 2008

Epidémie de rougeole avec transmission nosocomiale Provence-Alpes-Côte d Azur et Principauté de Monaco, mars - mai 2008 Epidémie de rougeole avec transmission nosocomiale Provence-Alpes-Côte d Azur et Principauté de Monaco, mars - mai 2008 Franck Sillam Epidémiologiste PROFET Cellule interrégionale d épidémiologie Sud 9

Plus en détail

CONDUITE À TENIR AUTOUR D UN CAS DE VARICELLE

CONDUITE À TENIR AUTOUR D UN CAS DE VARICELLE SF2H - juin 2017 CONDUITE À TENIR AUTOUR D UN CAS DE VARICELLE Dominique Abiteboul, Marie-Cécile Bayeux-Dunglas Atelier GERES, SF2H Cas de varicelle à l hôpital La cadre du service vous signale qu un enfant

Plus en détail

Numéro thématique : Rougeole

Numéro thématique : Rougeole CELLULE DE L INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE EN RÉGIONS HAUTE ET BASSE NORMANDIE Bulletin de veille sanitaire N 1 / Septembre 2010 Numéro thématique : Rougeole Page 1 Editorial Page 2 Point de situation épidémiologique

Plus en détail

Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé

Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Fiche CAT Epidémiologie Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Carte d identité du virus Morbillivirus, virus à ARN enveloppé, de la famille des Paramyxoviridae.

Plus en détail

VII/ VACCINATION ET CONTACT

VII/ VACCINATION ET CONTACT 17 novembre 2010 DCEM III VII/ VACCINATION ET CONTACT Docteur Nicolas HOGU Docteur Sébastien PILLET DERMG Université de Nice Sophia Antipolis Coqueluche Varicelle Diphtérie HBV HAV Méningocoque Rougeole

Plus en détail

Rougeole - Varicelle

Rougeole - Varicelle Rougeole - Varicelle Journée des correspondants en hygiène hospitalière 15 novembre 2018 Dr A.Tchaplyguine - Dr I. Martin UGRI CHU Inter-établissement en hygiène Loire Sud ROUGEOLE QU EST CE QUE LA ROUGEOLE?

Plus en détail

Bulletin de veille sanitaire Numéro 2 / Mai 2010

Bulletin de veille sanitaire Numéro 2 / Mai 2010 CELLULE DE L INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE EN RÉGION AUVERGNE Bulletin de veille sanitaire Numéro 2 / Mai 2 Epidémie de rougeole en Auvergne, année 29 Page 1 Editorial Page 2 Méthodes Page 2 Résultats Page

Plus en détail

Rougeole. Dynamique de l épidémie en France, e journée régionale de veille sanitaire (JRVS) Aquitaine Artigues-près-Bordeaux, 8/12/11

Rougeole. Dynamique de l épidémie en France, e journée régionale de veille sanitaire (JRVS) Aquitaine Artigues-près-Bordeaux, 8/12/11 2 e journée régionale de veille sanitaire (JRVS) Aquitaine Artigues-près-Bordeaux, 8/12/11 Rougeole Dynamique de l épidémie en France, 2008-2011 Denise Antona InVS, Saint-Maurice, France Faisabilité de

Plus en détail

Situation épidémiologique des cas de rougeole en Indre-et-Loire: printemps-été 2009

Situation épidémiologique des cas de rougeole en Indre-et-Loire: printemps-été 2009 Cellule interrégionale d'épidémiologie Centre Situation épidémiologique des cas de rougeole en Indre-et-Loire: printemps-été 2009 Sandra AYMERIC 24 septembre 2009 Description de l épisode Début de l épidémie:

Plus en détail

Carte d identité du virus

Carte d identité du virus FFi icchhee Prraat tiqquuee Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Epidémiologie Carte d identité du virus Morbillivirus, virus à ARN enveloppé, de la famille

Plus en détail

MORBILLIVIRUS Virus de la ROUGEOLE

MORBILLIVIRUS Virus de la ROUGEOLE MORBILLIVIRUS Virus de la ROUGEOLE MORBILLIVIRUS... 1 Virus de la ROUGEOLE... 1 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE... 2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE

Plus en détail

ROUGEOLE. Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a atteint près de personnes en France.

ROUGEOLE. Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a atteint près de personnes en France. ROUGEOLE Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a atteint près de 24 000 personnes en France. Zones à risque, cas de rougeole pour 100 000 habitants OMS, 2011 50 10-50 5-10 1-5 < 1 Pas

Plus en détail

Le virus de la rougeole

Le virus de la rougeole FFi icchhee Prraat tiqquuee / vveerrssi ioonn loonngguuee l Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Le virus de la rougeole Morbillivirus, virus à ARN enveloppé,

Plus en détail

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ SANTÉ. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ SANTÉ. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène SANTÉ Santé publique Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ _ Direction générale de la santé _ Sous-direction de la santé

Plus en détail

MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE Direction générale de la santé Sous-direction de la santé des populations et de la prévention des maladies chroniques Personne chargée du dossier Dr Sylvie Floreani

Plus en détail

L épidémie de Rougeole La situation en Bretagne Intérêts et limites du signalement

L épidémie de Rougeole La situation en Bretagne Intérêts et limites du signalement L épidémie de Rougeole La situation en Bretagne Intérêts et limites du signalement Journée régionale de veille sanitaire 15 novembre 2011 - RENNES Dr Dominique LE GOFF - ARS Bretagne XX/XX/XX Le contexte

Plus en détail

Epidémie de rougeole en France

Epidémie de rougeole en France Epidémie de rougeole en France Bilan de situation des cas survenus jusqu au 31 mars 2010* L interruption de la circulation endémique de la rougeole en 2010 est un des objectifs de l Organisation mondiale

Plus en détail

Le Conseil général participe à la Semaine

Le Conseil général participe à la Semaine J e u d i 2 1 a v r i l 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général participe à la Semaine européenne de la vaccination par Solange BERLIER, vice-président du Conseil général chargée de la Protection

Plus en détail

Gestion des alertes pour rougeole dans un Centre Hospitalier Universitaire

Gestion des alertes pour rougeole dans un Centre Hospitalier Universitaire Gestion des alertes pour rougeole dans un Centre Hospitalier Universitaire H Marini, V Merle, MP Tavolacci, C Brifault, AM Coulon, I Jozefacki, C Lebaron, V Nardin, T Petel, P Czernichow Département d'épidémiologie

Plus en détail

Rougeole Expérience de l hôpital Trousseau (AP-HP)

Rougeole Expérience de l hôpital Trousseau (AP-HP) Rougeole Expérience de l hôpital Trousseau (AP-HP) Pr Mathie LORROT, Dr Béatrice SALAUZE Equipe Opérationnelle d Infectiologie Equipe Opérationnelle d Hygiène Hôpital Armand Trousseau Virus de la rougeole

Plus en détail

Gestion d une épidémie de rougeole

Gestion d une épidémie de rougeole Gestion d une épidémie de rougeole Expérience du CHU de Bordeaux 14 ème journée de rencontre des correspondants en hygiène de Nouvelle-Aquitaine Contexte de la rougeole Extraits Tuto Rougeole CPIAS-NA

Plus en détail

BULLETIN DE RÉTRO-INFORMATION signalements reçus en IDF 48% concernent les MDO * 3% 4% 4% 12% 14% 15% 48%

BULLETIN DE RÉTRO-INFORMATION signalements reçus en IDF 48% concernent les MDO * 3% 4% 4% 12% 14% 15% 48% BULLETIN DE RÉTRO-INFORMATION 207- CHIFFRES CLÉS 2288 signalements reçus en IDF 48% concernent les MDO * entre le 0/0/207 et le 3/03/207 Typologie des signalements réceptionnés au point focal régional

Plus en détail

Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé

Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Fiche CAT Epidémiologie Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole en établissement de santé Carte d identité du virus Morbillivirus, virus à ARN enveloppé, de la famille des Paramyxoviridae.

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à l actualisation des recommandations vaccinales contre la rougeole pour les adultes 11 février 2011 Le (HCSP) a reçu le 4 février 2011 une saisine du Directeur général de la santé relative

Plus en détail

Cas clinique. F.A. Dauchy, H. Dutronc, A. Merlet, M. Dupon. Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin CHU de Bordeaux

Cas clinique. F.A. Dauchy, H. Dutronc, A. Merlet, M. Dupon. Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin CHU de Bordeaux Cas clinique F.A. Dauchy, H. Dutronc, A. Merlet, M. Dupon Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin CHU de Bordeaux Déclaration de conflits d intérêts de 2009 à 2011 Frédéric-Antoine

Plus en détail

Veille sanitaire n 62 : Rougeole

Veille sanitaire n 62 : Rougeole Veille sanitaire n 62 : Rougeole Page 1 / Date d application : GEN-COM1-ENR00-68 Version : 1.0 2018-05-03 Bonjour, En raison d une actualité critique sur la rougeole et profitant de la semaine européenne

Plus en détail

RICAI 18 DÉCEMBRE 2017 PARIS. Julia DINA, Astrid VABRET, Christelle VAULOUP-FELLOUS

RICAI 18 DÉCEMBRE 2017 PARIS. Julia DINA, Astrid VABRET, Christelle VAULOUP-FELLOUS RICAI 18 DÉCEMBRE 2017 PARIS Julia DINA, Astrid VABRET, Christelle VAULOUP-FELLOUS 1 LABORATOIRE COORDINATEUR ex. CNR Virus de la Rougeole et paramyxoviridae respiratoires Laboratoire de Virologie CHU

Plus en détail

Être vacciné pour se protéger et protéger

Être vacciné pour se protéger et protéger Être vacciné pour se protéger et protéger Dr EMILIA FRENTIU Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy 26.06.2014 Cadre général Les vaccinations dans le milieu du travail sont régies par 2 réglementations

Plus en détail

Coqueluche. Aide mémoire et Conduite à tenir en milieu scolaire. Dr PAUGAM SMFE Rectorat CVS élargie 21/01/2010

Coqueluche. Aide mémoire et Conduite à tenir en milieu scolaire. Dr PAUGAM SMFE Rectorat CVS élargie 21/01/2010 Coqueluche Aide mémoire et Conduite à tenir en milieu scolaire Haut conseil de la santé publique Rapport relatif à la conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de coqueluche (5 septembre 2008) Aide mémoire

Plus en détail

Rougeole P Chavanet Infectiologie Dijon Beaune 2019

Rougeole P Chavanet Infectiologie Dijon Beaune 2019 Rougeole 2019 P Chavanet Infectiologie Dijon Beaune 2019 Rougeole Exclusivement humaine Pas de traitement Un vaccin éradicable Intensité des signes cliniques rougeole 40 C grognon Conjonctivite Toux ++

Plus en détail

Epidémie de Rougeole en France : d une maladie de l Enfant à celle de l Adulte Jeune

Epidémie de Rougeole en France : d une maladie de l Enfant à celle de l Adulte Jeune 1 Maladies Infectieuses, 2 Laboratoire de Virologie, 3 Santé Publique, 4 CIRE-InVS, 5 Médecine du Travail, 6 Dermatologie, 7 Pédiatrie, Centre Hospitalier Universitaire, Clermont Ferrand, 8 National Laboratoire

Plus en détail

La rougeole est de retour, protégeons nous, vaccinons nous! Dossier de presse

La rougeole est de retour, protégeons nous, vaccinons nous! Dossier de presse La rougeole est de retour, protégeons nous, vaccinons nous! Dossier de presse Dossier établi à partir des données InVS au 5 octobre 2011 A actualiser pour toute utilisation postérieure à cette date La

Plus en détail

INTERET DE LA VACCINATION ANTI ROUGEOLEUSE A PROPOS D UNE OBSERVATION

INTERET DE LA VACCINATION ANTI ROUGEOLEUSE A PROPOS D UNE OBSERVATION INTERET DE LA VACCINATION ANTI ROUGEOLEUSE A PROPOS D UNE OBSERVATION Mémoire d AFS de Médecine Interne Présentée par : M r RAVELOSON Freddie H.R. Président : Professeur Olivier AUMAITRE Juges : Professeur

Plus en détail

Immunisation post exposition

Immunisation post exposition Immunisation post exposition Thomas Hanslik Service de médecine interne, Hôpital Ambroise Paré UFR Médicale Paris Île-de-France Ouest Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines Réseau Sentinelles,

Plus en détail

Epidémiologie et Prévention des maladies transmissibles : méthodes de surveillance. Item n 75

Epidémiologie et Prévention des maladies transmissibles : méthodes de surveillance. Item n 75 Epidémiologie et Prévention des maladies transmissibles : méthodes de surveillance Item n 75 Objectifs - préciser les bases de l épidémiologie des maladies transmissibles et les mesures de prévention -

Plus en détail

Investigation d une épidémie de rougeole en région Provence-Alpes-Côte d Azur et dans la Principauté de Monaco

Investigation d une épidémie de rougeole en région Provence-Alpes-Côte d Azur et dans la Principauté de Monaco Maladies infectieuses Investigation d une épidémie de rougeole en région Provence-Alpes-Côte d Azur et dans la Principauté de Monaco Mars-mai 2008 Dass de Monaco Ddass des Alpes-Maritimes Drass Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

RUBEOLE ET GROSSESSE

RUBEOLE ET GROSSESSE RUBEOLE ET GROSSESSE diminution de l incidence grâce à la vaccination En 2006: moins de 20 cas séroconversions /an pdt la grossesse 0 cas de rubéole malformative en 2006 en France (vaccination /IMG des

Plus en détail

Epidémiologie de la rougeole en France et en Europe

Epidémiologie de la rougeole en France et en Europe Epidémiologie de la rougeole en France et en Europe 27 ème Journée du GERES, Bichat, Paris, 15/03/2019 Denise Antona, Direction des maladies infectieuses Santé publique France Agent pathogène Le virus

Plus en détail

Maladies contagieuses transmissibles à l hôpital et en EHPAD

Maladies contagieuses transmissibles à l hôpital et en EHPAD Maladies contagieuses transmissibles à l hôpital et en EHPAD Epidémiologie et conduite à tenir autour d un cas Dr JAFFUEL Sylvain Définitions Maladies infectieuses à transmission directe inter-humaine

Plus en détail

Maladies d enfance chez l adulte prévenues par la vaccination

Maladies d enfance chez l adulte prévenues par la vaccination oc è s 3 s gs è 39l Maladies d enfance chez l adulte: quels sont les problèmes et pourquoi vacciner? Dr L. Senn, SMPH, CHUV Maladies d enfance chez l adulte prévenues par la vaccination Rougeole Oreillons

Plus en détail

Epidémie de rougeole en France

Epidémie de rougeole en France Epidémie de rougeole en France Données de déclaration obligatoire en 2010 et données provisoires pour début 2011 L interruption de la circulation endémique de la rougeole est un des objectifs de l OMS

Plus en détail

La rougeole en maternité

La rougeole en maternité La rougeole en maternité Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Hôpital Femme Mère Enfant Bron Président du Comité technique des vaccinations Réseau Mater Sud Est- Lyon 18 novembre 2010 L épidémie

Plus en détail

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours VACCINATIONS Amboise, le 10 septembre 2012 Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours Historique Première vaccination humaine avec un virus atténué : contre la rage en juillet 1885

Plus en détail

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ SANTÉ. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ SANTÉ. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène SANTÉ Santé publique Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ _ Direction générale de la santé _ Sous-direction de la santé

Plus en détail

PROTOCOLE D'INTERVENTION LA RUBÉOLE

PROTOCOLE D'INTERVENTION LA RUBÉOLE PROTOCOLE D'INTERVENTION LA RUBÉOLE Février 1998 RÉDIGÉ PAR : Lina Perron Direction de la santé publique, de la planification et de l'évaluation Régie régionale de la santé et des services sociaux de la

Plus en détail

MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE Direction générale de la santé Sous-direction de la santé des populations et de la prévention des maladies chroniques Personne chargée du dossier Dr Sylvie Floreani

Plus en détail

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle RRH 2012 Dr DELHOMME Agent responsable : Virus Varicelle Zona (ou Varicelle Zoster Virus) Virus à ADN de la Famille Herpesviridae Réservoir

Plus en détail

La Rougeole est de retour en France

La Rougeole est de retour en France La Rougeole est de retour en France Serge TABET Tutoré par Michel SEVE, Université de Grenoble Juillet 2012 Table des matières Introduction 5 I - Quelques questions sur la rougeole 7 3 Introduction Serge

Plus en détail

CONDUITE À TENIR AUTOUR D UN CAS DE COQUELUCHE

CONDUITE À TENIR AUTOUR D UN CAS DE COQUELUCHE CONDUITE À TENIR AUTOUR D UN CAS DE COQUELUCHE Dominique Abiteboul, Marie-Cécile Bayeux-Dunglas Atelier GERES-INRS, SF2H Un cas suspect Le 15/12/16, une interne en Maternité signale une toux isolée et

Plus en détail

Une priorité, la rougeole. Dossier de presse

Une priorité, la rougeole. Dossier de presse Semaine européenne de la vaccination en Midi-Pyrénées Une priorité, la rougeole Dossier de presse Du 26 avril au 2 mai 2011, la région Midi-Pyrénées participera pour la quatrième année à la semaine européenne

Plus en détail

Rougeoles et Coqueluches nosocomiales

Rougeoles et Coqueluches nosocomiales Rougeoles et Coqueluches nosocomiales JR Zahar, MD, PhD Micobiologie Hygiène Hospitalière GHU Necker Enfants Malades, Université Paris Descartes Journées Nationales d Infectiologie, 15 Juin 2012, Tours

Plus en détail

Recommandations pratiques et procédures de prise en charge et de contrôle de la rougeole dans le canton de Genève

Recommandations pratiques et procédures de prise en charge et de contrôle de la rougeole dans le canton de Genève REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé Direction générale de la santé Service du médecin cantonal Protocole d intervention Recommandations pratiques

Plus en détail

LA ROUGEOLE : il y a urgence!

LA ROUGEOLE : il y a urgence! LETTRE N 33 MAI 2018 LA ROUGEOLE : il y a urgence! Message DGS-URGENT - Près de 2 000 cas de rougeole ont été déclarés dans 78 départements depuis novembre 2017, avec un doublement du nombre de cas au

Plus en détail

La rougeole en Midi-Pyrénées

La rougeole en Midi-Pyrénées CIRE IDI-PYRÉNÉES Bulletin de veille sanitaire Numéro 5 / Rougeole La rougeole en idi-pyrénées Sommaire : Page 1 : Editorial Page 2: Introduction Page 2 : L épidémie de rougeole en France et en idi Pyrénées

Plus en détail

Actualités vaccinations. Pr Thierry May 20 Novembre 2010

Actualités vaccinations. Pr Thierry May 20 Novembre 2010 2010 Actualités vaccinations Pr Thierry May 20 Novembre 2010 Les nouvelles recommandations Méningocoque C Infections invasives à Pneumocoques Rougeole Hépatite B Grippes Autres Méningocoques Les cas d

Plus en détail

ROUGEOLE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES

ROUGEOLE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES ROUGEOLE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La rougeole est une infection virale aiguë très contagieuse causée par le virus du même nom, de la famille des paramyxovirus. Les éclosions ont lieu surtout

Plus en détail

Mononucleose infectieuse

Mononucleose infectieuse Mononucleose infectieuse Source de contamination Durée de la Population particulièrement Populations présentant un risque de gravité Mesures à prendre dans la Virus Epstein-Barr L'homme malade!la salive

Plus en détail

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2 Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2 Information du 25.09.2015 Catherine Lazor-Blanchet Giorgio Zanetti Service de Médecine Préventive Hospitalière Pourquoi un plan

Plus en détail

David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes

David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes 1 Plan 1. Epidémiologie 2. Les virus grippaux 3. Clinique 4. Diagnostic 5. Traitement 6. Risques de pandémie 2 1- Epidémiologie Infection

Plus en détail

Maladies à déclaration obligatoire, région Limousin Maladies à prévention vaccinale

Maladies à déclaration obligatoire, région Limousin Maladies à prévention vaccinale CELLULE DE L INVS EN RÉGIONS LIMOUSIN POITOU-CHARENTES Bulletin de veille sanitaire N 19-Lim / juin 213 Maladies à déclaration obligatoire, région Limousin Maladies à prévention vaccinale - 211 Sommaire

Plus en détail

Situation épidémiologique de la rougeole dans les Pays de la Loire - avril 2011 Pascaline Loury, Noémie Fortin - Cire des Pays de la Loire

Situation épidémiologique de la rougeole dans les Pays de la Loire - avril 2011 Pascaline Loury, Noémie Fortin - Cire des Pays de la Loire CIRE DES PAYS DE LA LOIRE Bulletin de veille sanitaire N 7 / mai 211 Situation épidémiologique de la rougeole dans les Pays de la Loire - avril 211 Pascaline Loury, Noémie Fortin - Cire des Pays de la

Plus en détail

Prévention du risque infectieux Place de la vaccination. COREVIH Haute Normandie

Prévention du risque infectieux Place de la vaccination. COREVIH Haute Normandie Prévention du risque infectieux Place de la vaccination COREVIH Haute Normandie Transmission croisée hépatite B Belgique 2002: Femme de 83 ans en EHPAD hépatite B fulminante Enquête épidémiologique portant

Plus en détail

Bulletin de veille sanitaire N 25-PC / Décembre Editorial POITOU-CHARENTES. Page 1 Editorial

Bulletin de veille sanitaire N 25-PC / Décembre Editorial POITOU-CHARENTES. Page 1 Editorial POITOU-CHARENTES En partenariat avec : Bulletin de veille sanitaire N 25-PC / Décembre 2013 Point sur les maladies à prévention vaccinale en Poitou-Charentes - Bilan des maladies à déclaration obligatoire

Plus en détail

Vaccinations professionnelles

Vaccinations professionnelles Vaccinations professionnelles Daniel Lévy-Bruhl Institut de Veille sanitaire Journées du Réseau AES Sud-Est Lyon 15/12/09 Merci à Dominique Abiteboul Situation actuelle vaccination BCG Décret du 17 juillet

Plus en détail

Être vacciné pour se. Dr Sandrine HENARD Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy

Être vacciné pour se. Dr Sandrine HENARD Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy 2012 Être vacciné pour se protéger et protéger Dr Sandrine HENARD Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy Cadre généralg Les vaccinations dans le milieu du travail sont régies par 2 réglementations

Plus en détail

Epidémie de rougeole chez les adultes, aux urgences du CHU de Nantes :

Epidémie de rougeole chez les adultes, aux urgences du CHU de Nantes : UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE Année 2013 N 121 THESE Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE DES de médecine générale Par Cécile NIOCHE Née le 28 novembre 1983 à Nantes Présentée et soutenue

Plus en détail

Rougeole, le retour. Journée régionale des rencontres de santé publique en Pays de la Loire vendredi 29 juin 2018

Rougeole, le retour. Journée régionale des rencontres de santé publique en Pays de la Loire vendredi 29 juin 2018 Rougeole, le retour Journée régionale des rencontres de santé publique en Pays de la Loire vendredi 29 juin 2018 - Hélène LEPOIVRE, Cellule de veille et alerte - Pascaline LOURY, CIRE Le retour d une épidémie

Plus en détail

«l'épidémie de rougeole explose,

«l'épidémie de rougeole explose, Ministère chargé de la Santé Direction générale de la Santé «l'épidémie de rougeole explose, entraînant une augmentation des hospitalisations et des formes sévères» Conférence de presse Mercredi 23 Mars

Plus en détail

Rougeole et périnatalité. Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1

Rougeole et périnatalité. Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Rougeole et périnatalité Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 CEPIAS- Journée de prévention du risque infectieux chez le nouveau né- Lyon 18 Octobre 2018 Conflits d intérêt Ancien président (2007-2016)

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECLARATION DE SIGNES EVOCATEURS DE GRIPPE DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE

CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECLARATION DE SIGNES EVOCATEURS DE GRIPPE DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECLARATION DE SIGNES EVOCATEURS DE GRIPPE DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE Responsabilité de chacun et sensibilisation de tous 1 - Tous les professionnels travaillant au contact

Plus en détail

Couverture vaccinale et impact épidémiologique en France

Couverture vaccinale et impact épidémiologique en France Couverture vaccinale et impact épidémiologique en France Daniel Lévy-Bruhl, Santé publique France Regards croisés franco-québécois sur «l hésitation à la vaccination» 07/12/2017 2 COUVERTURE VACCINALE

Plus en détail