SERVICE NEPHROLOGIE HEMODIALYSE AUTODIALYSE (AURAL)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SERVICE NEPHROLOGIE HEMODIALYSE AUTODIALYSE (AURAL)"

Transcription

1 JOURNEE DIALIN MARDI 11 OCTOBRE 2016 COMPARAISON BRANCHEMENT DEBRANCHEMENT FAV et KT CH. EURE ET LOIR Izaline CALDEIRA - Barbara DELORME - Jessy GOUDRON - Gilles LUREAU CENTRE HOSPITALIER D ARDECHE NORD SERVICE NEPHROLOGIE HEMODIALYSE AUTODIALYSE (AURAL) DIALYSE PERITONEALE 1

2 PRESENTATION DU SERVICE Le service de néphrologie dialyse est le seul service hospitalier public du département. Il dispose d une équipe pluridisciplinaire et de moyens techniques nécessaires à la prise en charge globale l des maladies rénales. Il accompagne les patients de la consultation à la prise en charge en dialyse que ce soit à domicile ou sur le site. Les différents secteurs de soins proposés : - unité de dialyse médicalisée : 8 patients, une infirmière pour 4 patients et pas d'aide-soignante - unité d hémodialyse en centre lourd :12 patients, une IDE pour 4 patients et une aide soignante pour 8 patients Les techniques utilisées: - hémodiafiltration online essentiellement - hémodialyse conventionnelle. COHORTE DE PATIENTS ET REPARTITION KT / FAV Notre site compte 89 patients 56 PATIENTS EN CENTRE LOURD dont 26 porteurs de cathéters 33 PATIENTS EN UDM dont 2 porteurs de cathéters Au total : 61 ont une FAV et 28 un KT 2

3 PROTOCOLES ET ABORDS VASCULAIRES L utilisation des abords vasculaires est réalisé selon des protocoles établis dans le service par l équipe opérationnelle d hygiène, l équipe médicale, le cadre et infirmières du service. Les protocoles sont consultables sur le serveur partagé du CH : Dégradation du RSIA entre 2009 et EPP Révision des protocoles branchement et débranchement cathéter et fistule entre 2012 et 2016 L ASSOCIATION DES INSUFFISANTS RÉNAUX DE BEAUCE ET PERCHE Elle accompagne les patients insuffisants rénaux de la consultation au traitement de suppléance. C est 4 centres répartis sur l Eure et Loir Morancez : 48 patients (UDM et auto Dial) Vernouillet: 12 patients (auto dial) Nogent-le Rotrou 28 patients (UDM et auto Dial) Châteaudun 28 patients(udm et auto Dial) Soit une capacité d accueil de 116 patients 3

4 PROTOCOLES ET ABORDS VASCULAIRES Les principes d utilisation des abords vasculaires sont protocolés. Chaque protocole est accessible via intranet à l ensemble du personnel et des étudiants. Une évaluation des pratiques professionnelles est effectuée chaque année. LA RÉPARTITION DES ABORDS À L 5 cathéters 107 fistules natives 1 fistule prothèse 3 fistules button-hole 4

5 LES PROTOCOLES DE L Concernant les fistules artério-veineuses Premières ponctions FAV Préparation cutanée FAV juste avant branchement Préparation cutanée de la FAV en 4 temps Pansement de la FAV Concernant les cathéters Branchement débranchement cathéters Reperméabilisation du cathéter Fiche de bon usage actosolv Concernant le button-hole Technique du button-hole COMPARATIF BRANCHEMENT-DÉBRANCHEMENT Ces comparatifs ont été établi au regard des différents protocoles rédigés dans chaque établissement. L utilisation de la Solution Hydro Alcoolique n a pas été comparée car elle se retrouve de façon cohérente dans chaque protocole. 5

6 COMPARATIF BRANCHEMENT FAV Traçabilité du matériel sur les feuilles de dialyse Saisie des numéros de lot des différents matériels utilisés dans le logiciel. Le matériel préparé est identique Set de branchement, aiguilles, anticoagulant sont disposés sur l adaptable du patient. Entrée des différents paramètres de dialyse dans le générateur. l IDE met lunette, masque, coiffe et sarrau L adaptable est décontaminé avant d y déposer le set de branchement. La détersion est effectuée en 5 temps par l IDE sans gant stérile. Utilisation de la povidone iodée scrub et de la povidone iodée alcoolique. Entrée des différents paramètres de dialyse dans le générateur après validation dans le logiciel. L IDE met lunette, masque. L adaptable a été décontaminé à la fin de la séance précédente. Le patient réalise lui-même s il en est capable les 3 premiers temps de la détersion. L IDE utilise un gant stérile pour la désinfection de la FAV. Utilisation du Giberscrub chlorexidine 4% et de la chlorexidine alcoolique 0.5%. COMPARATIF BRANCHEMENT FAV La ponction est effectuée avec des gants stériles. Garrot stérile dans le set Garrot non stérile à disposition. Les lignes du générateur sont désinfectées avec une compresse imprégnée d antiseptique alcoolique. Le branchement est effectué en 2 temps avec connexion de la ligne veineuse lors de la détection du sang. Injection de l anticoagulant après le branchement le site d injection est décontaminé. La glycémie capillaire est effectuée par prélèvement de sang avec une seringue de 2 ml. Le champs est retiré. Le branchement est effectué à blanc sauf pour les nikkiso. Injection de l anticoagulant sur ligne blanche le site d injection est décontaminé. La glycémie capillaire est effectuée par prélèvement d une goutte de sang à l extrémité de la tubulure d une aiguille ou en prenant la goutte de sang qui se dépose sur les bouchons. Le champs reste sous le bras du patient, il est changé si présence de sang. Contrôle des paramètres par l IDE. 6

7 COMPARATIF DÉBRANCHEMENT FAV L IDE relève les paramètres de dialyse. L adaptable est décontaminé juste avant L adaptable a été décontaminé après la le débranchement. collation. Le matériel préparé pour le débranchement est identique: set, pansement hémostatique si besoin, pinces si besoin. La restitution se fait circuit fermé. La ligne artériel est déconnectée de l aiguille et raccordée à la ligne safe-line du générateur. Retrait des lignes après restitution et Retrait des lignes après hémostase. avant hémostase. Le retrait des aiguilles ill se fait sans gants Le retrait des aiguilles ill se fait avec des stériles. La compression par le patient gants stériles, la compression par le est faite avec une compresse stérile,s il patient aussi. comprime sans compresse stérile le gant sera stérile. Friction avec SHA pour le patient avant d enfiler le gant pour l hémostase et après retrait des gants. Pas d utilisation de SHA par les patients. COMPARATIF BRANCHEMENT CATHÉTER Programme le générateur Prépare l adaptable avec le matériel. Masque pour le patient en systématique Charlotte et masque pour le patient en charlotte si cheveux long. systématique. L adaptable est décontaminé avant d y déposé le set de branchement. L adaptable a été décontaminé à la fin de la séance précédente. L IDE s habille avec l aide de l AS puis prépare son adaptable. Pansement protécath ou pansement occlusif Utilise de la povidone iodée scrub et de la povidone iodée alcoolique. L aide retire le pansement occlusif Et l ide positionne le champ stérile Pansement transparents stériles quotidien Utilise du Giberscrub chlorexidine 4% et de la chlorexidine alcoolique 0.5%. p q q Le pansement de protection est en général ôté par l A.S. Décontamination des branches du cathéter en 5 temps Procède à la réfection du pansement d émergence en 4 temps. Positionne le champ stérile qui restera en place toute la dialyse. 7

8 COMPARATIF BRANCHEMENT CATHÉTER Ôte les bouchons, si présence de sang Ôte les bouchons, nettoyage à nettoyage à l EPPI. chlorexidine alcoolique 0.5%. Aspire l héparine avec une seringue de 2ml et les rince à l EPPI avec seringue de 10ml. Purge les branches avec une seringue de 10ml. Procède à la connexion des lignes de manière aseptique avec l AS qui démarre la pompe. Retire le champ et le pansement de l émergence. Réalise le nettoyage d émergence. En 5 temps et réalise pst occlusif pdt la séance Injecte l HBPM lorsque la dialyse est démarrée Contrôle des paramètres par l IDE. Injecte l HBPM avant le démarrage de la pompe à sang. COMPARATIF DÉBRANCHEMENT CATHÉTER L IDE relève les paramètres de la séance. L adaptable est décontaminé é juste avant L adaptable a été décontaminé é après la le débranchement. collation. Masque pour le patient en systématique charlotte si cheveux long. Charlotte et masque pour le patient en systématique. L IDE s habille avec l aide de l AS puis prépare son adaptable. Restitution en circuit fermé. Restitution en circuit ouvert. Rinçage des branches avec 10cc d EPPI. Rinçage des branches avec 10cc de sérum physiologique i à 0.9%. Injecter l anticoagulant sur 10. Utilisation d héparine. Ferme les clans du cathéter. Utilisation d héparine ou taurine, si besoin fibrinolytique. Ne ferme pas les clans du cathéter. Réalise un pansement occlusif. 8

9 CONCLUSION Notre travail a permis de mettre en évidence quelques q différences entre les branchements et débranchement, que ce soit FAV et cathéters, entre nos deux centres. Celles-ci ne sont pas très importantes. Au cours de la réalisation de ce travail, nous avons du faire une relecture de nos différents protocoles ce qui nous à permis de mettre en évidence des différences entre l écrit et la pratique, parfois justifiés. Nous en sommes venu à la conclusion qu une révision périodique des protocoles était nécessaire afin qu ils restent adaptés et cohérents. 9

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV)

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV) Visite de risque infectieux en hémodialyse Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV) s possibles 1. Absence de bijou chez l opérateur et l aide (si présente) 2. Ongles courts

Plus en détail

[Dénomination du service émetteur]

[Dénomination du service émetteur] diffusion] application] OBJET : - Prise en charge optimisée de la voie d abord pour hémodialyse. - Prévention des complications infectieuses du cathéter de dialyse. PERSONNELS CONCERNES : - Personnel infirmier

Plus en détail

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC)

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC) Visite de risque infectieux en hémodialyse Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC) s possibles 1. Absence de bijou chez l opérateur et l aide 2. Ongles courts et sans vernis

Plus en détail

Hémodialyse chronique - Accès vasculaire sur cathéter BRANCHEMENT SUR CATHÉTER

Hémodialyse chronique - Accès vasculaire sur cathéter BRANCHEMENT SUR CATHÉTER Fiche Technique MATÉRIEL Matériel de protection BRANCHEMENT SUR CATHÉTER Masque de soins et lunettes de protection ou masque à visière Masque de soins pour le patient Gants à usage unique stériles Gants

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

HEMODIALYSE: Comment communiquer avec les patients pour améliorer la maitrise du risque infectieux. J.R.H mai

HEMODIALYSE: Comment communiquer avec les patients pour améliorer la maitrise du risque infectieux. J.R.H mai HEMODIALYSE: Comment communiquer avec les patients pour améliorer la maitrise du risque infectieux Dr Bernadette LAURENT Praticien Hygiéniste Céline CHARTON Responsable IDE Dialyse HPM Sylvie LALLEMENT

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - de Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 7 Document réalisé par l ARLIN- Normandie, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

3. DOCUMENTS DE REFERENCE :

3. DOCUMENTS DE REFERENCE : 1. OBJET : La présente instruction décrit le pansement et la manipulation de la chambre à cathéter implantable. 2. DOMAINE D APPLICATION : La présente instruction s applique au niveau du Service d Hématologie.

Plus en détail

PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VEINEUSE

PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VEINEUSE PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VOIE VEINEUSE PÉRIPHÉRIQUERIQUE Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Préparation du matériel Pose d une d voie veineuse périphp riphériquerique Retrait

Plus en détail

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : Ref. Service : Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Version : 0 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de pages : 5 1. OBJET Cette procédure à pour

Plus en détail

REFECTION DU PANSEMENT DU PICC LINE

REFECTION DU PANSEMENT DU PICC LINE REFECTION DU PANSEMENT DU PICC LINE Les différentes étapes! RAPPEL : Tout pansement souillé ou non occlusif doit être changé sans délai LE MATERIEL NECESSAIRE! Habillage : Avant tout soin : Friction Hydro-alcoolique

Plus en détail

Prise d accès veineux périphérique

Prise d accès veineux périphérique Prise d accès veineux périphérique définition Acte consistant à introduire dans une veine, un cathéter court de façon aseptique permettant l injection continue ou discontinue de thérapeutiques (médicaments,

Plus en détail

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Évaluation des Pratiques Professionnelles Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Equipe Opérationnelle d Hygiène Service Qualité & Gestion des Risques Clinique La Casamance Aubagne Présentation

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PICC LINE

MISE EN PLACE DU PICC LINE MISE EN PLACE DU PICC LINE Retour d expérience CH La Rochelle Introduction à l hôpital début 2011 par un radiologue formé au CHU de Bordeaux avec du matériel COOK. Lors du COMEDIMS du 15 mars 2011 ; il

Plus en détail

REALISATION D UN PRELEVEMENT D HEMOCULTURES CHEZ UNE PERSONNE SOIGNEE À DOMICILE

REALISATION D UN PRELEVEMENT D HEMOCULTURES CHEZ UNE PERSONNE SOIGNEE À DOMICILE 1- OBJET L objet de ce protocole est de permettre le prélèvement de sang en vue de la recherche de germes en évitant une contamination extrinsèque. 2- DOCUMENTS DE REFERENCE Décret n 2004-802 du 29 juillet

Plus en détail

Les Hémocultures. -De la prescription au Laboratoire. D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice

Les Hémocultures. -De la prescription au Laboratoire. D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice Les Hémocultures -De la prescription au Laboratoire D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice CONSTAT Fréquence et importance de la réalisation d hémocultures

Plus en détail

Désobstruction d un site veineux implantable

Désobstruction d un site veineux implantable Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 6 Désobstruction d un site veineux implantable 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

Les cathéters veineux profonds

Les cathéters veineux profonds Les cathéters veineux profonds DIFFÉRENTS TYPES DE CATHÉTERS VEINEUX CENTRAUX Les cathéters veineux longs > 80 mm, radio-opaques Simple lumière (2 longueurs : 20 et 30 cm, 2 tailles : 1,7 et 2 mm de diamètre

Plus en détail

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires En établissement de santé En HAD Fréquence d exposition Prévalence

Plus en détail

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE I OBJET et DOMAINE D APPLICATION Prévenir les infections liées aux cathéters veineux périphériques courts. Le mode opératoire concerne

Plus en détail

Indication. Fiche technique. Préparation du patient POSE DE CATHETER. SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7

Indication. Fiche technique. Préparation du patient POSE DE CATHETER. SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7 SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7 I Indication C est un fin tuyau en silicone ou PVC introduit dans le système veineux profond. Sa longueur est d environ 30cm chez l adulte mais seuls 10 à 15 cm

Plus en détail

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable)

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable) Fiche n 1 : Avant la pose de CCI Audit organisationnel : 1 fiche par établissement «poseur» Répondre à l'ensemble des questions ci-dessous 1-1 Une Check-list Voie Veineuse Centrale est mise en place dans

Plus en détail

Analyse de risques en Hémodialyse: vers une amélioration des pratiques, des soignants et des patients. SF2H Lille 2012

Analyse de risques en Hémodialyse: vers une amélioration des pratiques, des soignants et des patients. SF2H Lille 2012 Analyse de risques en Hémodialyse: H vers une amélioration des pratiques, des soignants et des patients 2012 L hémodialyse France: 31000 insuffisance rénale terminale 28000 dialysés (2/3) Nord Pas de Calais:

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE DEFINITION SOINS INFIRMIERS PERMETTANT D ASSURER LA POSE ET L ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE DANS DES CONDITIONS D HYGIENE ET D ASEPSIE OPTIMALES

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE VERSION N 1 Page 1/7 Date de validation : 20/03/2007 I. Définition Soins infirmiers techniques permettant d assurer la pose et l entretien

Plus en détail

SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS PORTEUR DE CHAMBRE IMPLANTABLE

SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS PORTEUR DE CHAMBRE IMPLANTABLE SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS PORTEUR DE CHAMBRE IMPLANTABLE 1-DEFINITION La chambre à cathéter implantable (C.C.I), ou chambre implantable pour perfusion (C.I.P), ou Porth a Cat (PAC), est un dispositif

Plus en détail

Préparation de FRESENIUS 5008 HF pour une séance d épuration extra-rénale

Préparation de FRESENIUS 5008 HF pour une séance d épuration extra-rénale de protocoles 21/07/2008 Page 1/10 Rédaction :IDE CHABLE JB. Vérification : IDE C.DONAT MAGNIN / S.MARMILLOUD Approbation : Dr DOREZ D. 1 BUT Cette procédure a pour but d assurer le bon fonctionnement

Plus en détail

Le cathéter artériel

Le cathéter artériel Le cathéter artériel Définition Le KTA permet le monitorage de la pression artérielle sanglante en continu de manière invasive. C est l introduction par voie transcutanée d un cathéter dans une artère

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES SUR CHAMBRE IMPLANTABLE

LES BONNES PRATIQUES SUR CHAMBRE IMPLANTABLE LES BONNES PRATIQUES SUR CHAMBRE IMPLANTABLE MÉMO E-UNIVERSITÉ HOMEPERF 2012 HYGIÈNE DES MAINS LES «INCONTOURNABLES» DE L HYGIÈNE DES MAINS > Manches courtes ou relevées > Mains et poignets sans bijoux

Plus en détail

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Dr Stéphanie EDOUARD Praticien Hygiéniste - EOH Corinne LECLERC IDE coordinatrice Oncologie Centre Hospitalier de DIEPPE Jeudi 27 Avril 2017 XVeme

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 5 Document réalisé par l ARLIN- de Normandie,, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

BONNES PRATIQUES D UNE CHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE. Alwine SOLLIER IDE OHR - CHB

BONNES PRATIQUES D UNE CHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE. Alwine SOLLIER IDE OHR - CHB 1 BONNES PRATIQUES D UNE CHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE 06 avril 2017 AFSOS 2017 Alwine SOLLIER IDE OHR - CHB Présentation 2 Rappel sur la cci Surveillance de la CCI au retour de bloc La perfusion sur

Plus en détail

nouveaux abords pas sans risque

nouveaux abords pas sans risque PICCLINE et MIDLINE Cathéters veineux à insertion périphérique nouveaux abords pas sans risque «Journée d Echanges» Instituts de formation aux carrières de santé 21 Novembre 2014 Anne Blancard / IDE Hygiène

Plus en détail

PR SPI 05 Page 1 sur 7. Cette procédure décrit les principales recommandations d utilisation et de gestion des cathéters veineux

PR SPI 05 Page 1 sur 7. Cette procédure décrit les principales recommandations d utilisation et de gestion des cathéters veineux PR SPI 05 Page 1 sur 7 Indice de révision 01 Gestion des cathéters veineux Date d application : 18 février 2013 Objet de la procédure Cette procédure décrit les principales recommandations d utilisation

Plus en détail

AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE

AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE Unité de Gestion du Risque Infectieux ( UGRI) Jeudi

Plus en détail

POSE et RETRAIT D AIGUILLE SUR CHAMBRE À CATHETER IMPLANTABLE EN PÉDIATRIE

POSE et RETRAIT D AIGUILLE SUR CHAMBRE À CATHETER IMPLANTABLE EN PÉDIATRIE Journée OncoCentre du 13 octobre 2009 POSE et RETRAIT D AIGUILLE SUR CHAMBRE À CATHETER IMPLANTABLE EN PÉDIATRIE Par l équipe paramédicale du département de pédiatrie CHR Orléans OBJECTIFS DU SOIN Réaliser

Plus en détail

CATHETER ARTERIEL. Classeur protocoles. Ce document décrit la procédure de mise en place et surveillance du cathéter artériel, ainsi que son ablation.

CATHETER ARTERIEL. Classeur protocoles. Ce document décrit la procédure de mise en place et surveillance du cathéter artériel, ainsi que son ablation. 31/10/2007 Page 1/8 Rédaction : F. Maniglier - S.Marmilloud (IDE) Vérification : JB Chable (IDE) Approbation : Dr C. Santre 1 BUT Ce document décrit la procédure de mise en place et surveillance du cathéter

Plus en détail

Protocole de prélèvement des hémocultures en prélèvement unique (chez l'adulte)

Protocole de prélèvement des hémocultures en prélèvement unique (chez l'adulte) 1. Objet : Ce mode opératoire décrit la réalisation des hémocultures, examens permettant de faire le diagnostic des bactériémies et fongémies. Le prélèvement unique consiste à prélever en même temps 4

Plus en détail

Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre Septembre 2013 Nadine BRIQUET - Virginie PLESSIS - IDES 1

Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre Septembre 2013 Nadine BRIQUET - Virginie PLESSIS - IDES 1 Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre 2013 1 Présentation de l hôpital universitaire Paul BROUSSE 737 lits, dont : 135 lits pôle MFADU 15 lits de Réanimation 14 lits Soins intensifs

Plus en détail

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008 Page : 1 MISE A JOUR N version : OBJET DE LA REVISION ET NATURE DES MODIFICATIONS Annule et remplace le protocole préparation et pose de perfusion section pose sous cutanée OBJET Décrire la technique de

Plus en détail

3. DOCUMENTS DE REFERENCE :

3. DOCUMENTS DE REFERENCE : 1. OBJET : Ce protocole décrit les étapes relatives à la réalisation d hémoculture dans les conditions maximales d asepsie et le respect des précautions standards. La réalisation dans des conditions aseptiques

Plus en détail

ReSOP. Accès Veineux. Voies Périphériques Voies Centrales

ReSOP. Accès Veineux. Voies Périphériques Voies Centrales ReSOP Accès Veineux Voies Périphériques Voies Centrales Voies Veineuses Périphériques Utilisées Au début de la maladie En cas de traitement bref, comportant des chimiothérapies non agressives pour les

Plus en détail

Voies Veineuses Centrales et Procédures. Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy

Voies Veineuses Centrales et Procédures. Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy Voies Veineuses Centrales et Procédures Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy Présentation du service 14 lits de réanimation médicale adulte 750 patients/an Durée moyenne de séjour : 6.5 jours

Plus en détail

Préparation de FRESENIUS 5008 HF pour une séance d épuration extra-rénale

Préparation de FRESENIUS 5008 HF pour une séance d épuration extra-rénale Pratiques Frésénius 5008 12/05/2009 1/14 Vérification : IDE C.DONAT MAGNIN, S.MARMILLOUD 1 - Objet Cette procédure a pour but d assurer le bon fonctionnement d une séance d épuration extrarénale par une

Plus en détail

Fiche pratique Chambre à Cathéter Implantable (CCI)

Fiche pratique Chambre à Cathéter Implantable (CCI) Indications La chambre à cathéter implantable (CCI) est un abord veineux central de longue durée (supérieur à 3 mois) utilisé le plus souvent pour : - la chimiothérapie anticancéreuse, - la nutrition parentérale,

Plus en détail

RISQUES SPECIFIQUES A L HEMODIALYSE

RISQUES SPECIFIQUES A L HEMODIALYSE RISQUES SPECIFIQUES A L HEMODIALYSE 1 2 RISQUES LIES A L UTILISATION DE L ABORD VASCULAIRE Fistule Artério-Veineuse (FAV) Aiguilles creuses de gros calibre RISQUES LIES AU CIRCUIT EXTRA CORPOREL Projection

Plus en détail

VOIES VEINEUSES CENTRALES

VOIES VEINEUSES CENTRALES VOIES VEINEUSES CENTRALES C.H.R.A Date de diffusion : 01/01/1996 Version : 01 PROTOCOLE DE POSE ET DE GESTION DES VOIES VEINEUSES CENTRALES Rédigé par : Equipe soignante réanimation, Unité d hygiène Vérifié

Plus en détail

Démarche régionale d amélioration de la qualité des soins en auto-dialyse (UAD)

Démarche régionale d amélioration de la qualité des soins en auto-dialyse (UAD) Démarche régionale d amélioration de la qualité des soins en auto-dialyse (UAD) Audit observance Hygiène des mains en UAD E Seringe, F Boulot, N Godefroy (Arlin idf) Congrès Lille 2016 XVèmes rencontres

Plus en détail

RIPHH Nord. Décembre 2012 Lyon. Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière - CCLIN Sud-Est

RIPHH Nord. Décembre 2012 Lyon. Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière - CCLIN Sud-Est Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins RIPHH Nord Décembre 2012 Lyon Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière

Plus en détail

PRISE EN CHARGE SOIGNANTE ET SUIVI D'UN PATIENT PORTEUR DE PICC LINE

PRISE EN CHARGE SOIGNANTE ET SUIVI D'UN PATIENT PORTEUR DE PICC LINE PRISE EN CHARGE SOIGNANTE ET SUIVI D'UN PATIENT PORTEUR DE PICC LINE Equipe soignante de chirurgie vasculaire de NANTES: Pascale FRIOU (I.D.E) Dorothée OLLIVIER (I.D.E) Stéphanie STANISLAWIAK (A.S) Le

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES EN HÉMODIALYSE

LES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES EN HÉMODIALYSE LES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES EN HÉMODIALYSE Centre Hospitalier de SAINT MALO R.Ménard, K.Soulard, L.Dussolliet Berthod, S.Masselin Équipe d Hémodialyse JL.Toupin PPH Congrès PPH 3 avril 2016 Présentation

Plus en détail

Les facteurs de risque d ILC

Les facteurs de risque d ILC Facteurs de risque Les facteurs de risque d ILC Le matériel utilisé Adhérence des micro organismes > pour les cathéters en PVC La densité de la flore cutanée au site d insertion Le nombre de manipulations

Plus en détail

Hygiène des mains, l affaire de tous: soignants - soignés

Hygiène des mains, l affaire de tous: soignants - soignés Hygiène des mains, l affaire de tous: soignants - soignés Journée annuelle de prévention des infections associées aux soins Paris Vendredi 30 juin 2017 1 Association pour le Développement de l Hémodialyse

Plus en détail

Hôpital Intercommunal Soultz-Issenheim. Protocole Pose et entretien d un cathéter veineux périphérique SERVICES DESTINATAIRES

Hôpital Intercommunal Soultz-Issenheim. Protocole Pose et entretien d un cathéter veineux périphérique SERVICES DESTINATAIRES Hôpital Intercommunal Soultz-Issenheim N S PT.S.040.1 Protocole Pose et entretien d un cathéter veineux périphérique SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

CATHETER VEINEUX CENTRAL Objectif. Techniques et méthodes I - INDICATIONS ET MATERIEL

CATHETER VEINEUX CENTRAL Objectif. Techniques et méthodes I - INDICATIONS ET MATERIEL CATHETER VEINEUX CENTRAL 8.04 Objectif La mise en œuvre de techniques de soins rigoureuses, écrites et respectées par tous, peut permettre de réduire considérablement la fréquence des infections de cathéters

Plus en détail

Mise en place d essais de dispositifs médicaux

Mise en place d essais de dispositifs médicaux Mise en place d essais de dispositifs médicaux Marie-France RAMIER IDE hygiéniste Centre Hospitalier AVIGNON RIPHH Centre Hospitalier ARLES 13 avril 2012 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nombre de lits

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL

MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL SMUR de Saint Germain en Laye 27 décembre 2001 Définition Le cathétérisme artériel permet la mesure et la surveillance en continue de la pression artérielle du patient.

Plus en détail

VHC et HEMODIALYSE. Audit des pratiques en hémodialyse. Guide de l'enquêteur. Enquête C.CLIN InVS SFD phase 2

VHC et HEMODIALYSE. Audit des pratiques en hémodialyse. Guide de l'enquêteur. Enquête C.CLIN InVS SFD phase 2 VHC et HEMODIALYSE Audit des pratiques en hémodialyse Guide de l'enquêteur Enquête C.CLIN InVS SFD phase 2 coordonnée par le C.CLIN Sud-Est Dr A. Savey, Pr J. Fabry VHC et HEMODIALSE Enquête phase 2 Audit

Plus en détail

COMPLICATIONS LIEES AU KT. Laëtitia AUGENDRE Tableaux hémodialyse Promotion DU Date d intervention : novembre 2010

COMPLICATIONS LIEES AU KT. Laëtitia AUGENDRE Tableaux hémodialyse Promotion DU Date d intervention : novembre 2010 COMPLICATIONS LIEES AU KT Laëtitia AUGENDRE Tableaux hémodialyse Promotion DU 2010-2011 Date d intervention : novembre 2010 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction,

Plus en détail

Objectifs. Définition. rentiel. Garantir le confort et la sécurits

Objectifs. Définition. rentiel. Garantir le confort et la sécurits Objectifs Gestion des voies veineuses centrales Guénaelle Chilou Hélène Sérandour Garantir le confort et la sécurits curité du patient Connaître les bonnes pratiques Échanger autour des problématiques

Plus en détail

INJECTION INTRAVEINEUSE

INJECTION INTRAVEINEUSE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE INJECTION INTRAVEINEUSE FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition Introduction dans un vaisseau sanguin d une substance médicamenteuse fluide au moyen d'une

Plus en détail

Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte à l hôpital Bichat 26/09/2014

Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte à l hôpital Bichat 26/09/2014 Comment mener un audit CVC hors réanimation Contexte national Sarah Jolivet (interne) Gisèle Bendjelloul (infirmière hygiéniste) UHLIN 26/04/2011 Enquête nationale de prévalence 2006 : 4.6% des patients

Plus en détail

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 12 Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central 1- principe de soin 2- Objectif Acte thérapeutique qui consiste

Plus en détail

Echanges plasmatique avec multifiltrate

Echanges plasmatique avec multifiltrate de protocoles 22/04/2010 Page 1/9 Rédaction : MF Barbier Vérification : JB CHABLE Approbation : Dr D. DOREZ 1 But Ce document décrit les différentes étapes d application des Echanges Plasmatiques. 2 Domaine

Plus en détail

PICC LINE une évaluation des pratiques. EOHH CHU de Dijon

PICC LINE une évaluation des pratiques. EOHH CHU de Dijon PICC LINE une évaluation des pratiques EOHH CHU de Dijon Problématiques Justification de l audit/évaluation : Suite à un signalement interne par le responsable médical d un service, de plusieurs infections

Plus en détail

UTILISATION DE LACHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE CCI OU PORTH-A CATH (PAC)

UTILISATION DE LACHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE CCI OU PORTH-A CATH (PAC) UTILISATION DE LACHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE CCI OU PORTH-A CATH (PAC) Mme SEHAB.A,Zouani.S, Kebib A, Djaafri.M, Touhami.H Service Hématologie CHU Oran Journée infirmiers 25/04/2014 UTILISATION DE LACHAMBRE

Plus en détail

SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE

SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE PLAN I) Rappels d anatomie physiologie II) IRC: Définition Traitement: hémodialyse, dérivation péritonéale, greffe III) Hémodialyse Définition Principes Législation IV)

Plus en détail

IFSI SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE

IFSI SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE IFSI SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE 1. INTRODUCTION (VISUALISATION DU DVD) 2. RAPPEL DES FONCTIONS DU REIN 3. LES PRINCIPES DE L HEMODIALYSE 3.1 Définition L hémodialyse est l épuration du sang par un

Plus en détail

La fibrinolyse. de la. fistule artério-veineuse

La fibrinolyse. de la. fistule artério-veineuse La fibrinolyse de la fistule artério-veineuse RHMS BAUDOUR Belgique www.dialyserhms.be Mme Trinidad Casas Ocana Docteur Frédéric Debelle Docteur Michel Dhaene La fibrinolyse de la fistule artério-veineuse

Plus en détail

Compétence 4 UE 4.4. S2

Compétence 4 UE 4.4. S2 Compétence 4 UE 4.4. S2 HEMOCULTURE SITUATION: Vous êtes en stage en pneumologie, vous prenez en charge Mme H, 75ans entrée pour pneumopathie. Vous prenez sa température, elle a 39 5, la patiente vous

Plus en détail

Évaluation des pratiques de perfusion sous-cutanée ou hypodermoclyse au centre hospitalier de Niort en Florence BOUVIN, Infirmière EOH Niort 1

Évaluation des pratiques de perfusion sous-cutanée ou hypodermoclyse au centre hospitalier de Niort en Florence BOUVIN, Infirmière EOH Niort 1 Évaluation des pratiques de perfusion sous-cutanée ou hypodermoclyse au centre hospitalier de Niort en 2014 Florence BOUVIN, Infirmière EOH Niort 1 Présentation du CH de Niort Département des Deux-Sèvres

Plus en détail

1. LES PRECAUTIONS STANDARD LES MESURES DE PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX LORS DES SOINS. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN

1. LES PRECAUTIONS STANDARD LES MESURES DE PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX LORS DES SOINS. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN LES MESURES DE PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX LORS DES SOINS C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN 1. LES PRECAUTIONS STANDARD 2. MESURES D HYGIENE APPLIQUEES AUX DIFFERENTES PHASES DE LA SEANCE

Plus en détail

Prise en charge des CVC en réanimation adulte

Prise en charge des CVC en réanimation adulte Prise en charge des CVC en réanimation adulte De l audit des ressources à l auto-évaluation des pratiques de soin au sein du réseau REACAT Réseau REACAT 2000-01 M. Aggoune, F Paule, S Maugat, C Joly et

Plus en détail

Module de Réa-Urgence Soin infirmier : les Gaz du sang 13/02/2013 1

Module de Réa-Urgence Soin infirmier : les Gaz du sang 13/02/2013 1 Module de Réa-Urgence Soin infirmier : les Gaz du sang 13/02/2013 1 PLAN 1.Définition 2.Aspect législatif 3.Gaz du sang par ponction: rôle IDE 3.1.Préparation matériel / personne 3.2.Réalisation du soin

Plus en détail

Les injections parentérales (1) Le prélèvement veineux (2)

Les injections parentérales (1) Le prélèvement veineux (2) Les injections parentérales (1) Le prélèvement veineux (2) UE 4.4S2 thérapeutique et contribution au diagnostic médical Irène BURNET Cadre de Santé (1) Nicole FINANCE Etudiante Cadre de Santé (IFCS Besançon)

Plus en détail

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : les soins Ref. Service : Version : 1 1. OBJET Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE Nombre de pages : 5 Cette procédure

Plus en détail

Indications du PICC. Autres utilisations PICC-LINE PICC-LINE

Indications du PICC. Autres utilisations PICC-LINE PICC-LINE PICC-LINE Cathéter central inséré par voie périphérique PICC-LINE Cathéter veineux central inséré par voie périphérique B Grisi C Haond REPH RA 13/10/2011 Avantages / VVC classique + de confort? - d infection

Plus en détail

SUIVI DU PROTOCOLE PANSEMENT EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES DANS UN SERVICE DE REANIMATION

SUIVI DU PROTOCOLE PANSEMENT EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES DANS UN SERVICE DE REANIMATION SUIVI DU PROTOCOLE PANSEMENT EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES DANS UN SERVICE DE REANIMATION Hélène LEFORT Cadre infirmier Service de Réanimation Médicale Hôpitaux de Brabois CHRU NANCY 18ème

Plus en détail

Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016

Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016 Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016 Réunion du réseau des Professionnels de Santé du Secteur des Soins de Ville, HAD, SSIAD, IDE Libéraux de Midi-Pyrénées ARLIN Midi-Pyrénées 9 juin 2016

Plus en détail

Juin Stage d initiation aux soins infirmiers. Fiche de stage. Prénom:. Date et lieu de naissance: Nationalité: CNE:...

Juin Stage d initiation aux soins infirmiers. Fiche de stage. Prénom:. Date et lieu de naissance: Nationalité: CNE:... Juin 2013 Stage d initiation aux soins infirmiers Fiche de stage Photo Prénom:. Nom: Date et lieu de naissance: Nationalité: CNE:... Période du stage: Du / / 13 au / / 13 Lieu du stage : Ville :... Province:..

Plus en détail

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Grille d entretien «Cadre de santé»

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Grille d entretien «Cadre de santé» s possibles 1. En tant que cadre de santé depuis combien de temps travaillez-vous dans cette unité? 2. Avez-vous eu une formation spécifique en hémodialyse? 3. Combien avez-vous de postes de dialyse dans

Plus en détail

STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE

STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE Dr MS. HADDAD (Service d Hygiène Hospitalière) Dr S. HIDOURI (Service de Chirurgie Pédiatrique) EPS Monastir INTRODUCTION INTRODUCTION

Plus en détail

Cours Pose de voie veineuse périphérique

Cours Pose de voie veineuse périphérique Cours Pose de voie veineuse périphérique (attention: ceci n'est pas un protocole de soin!) I- DEFINITION La pose d une voie veineuse périphérique consiste en l'introduction d'un cathéter dans une veine

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de séroconversion VHC chez des patients insuffisants rénaux chroniques en hémodialyse

Conduite à tenir en cas de séroconversion VHC chez des patients insuffisants rénaux chroniques en hémodialyse C.CLIN Sud-Est septembre 2002 Conduite à tenir en cas de séroconversion VHC chez des patients insuffisants rénaux chroniques en hémodialyse I. Contexte épidémiologique La littérature comporte de nombreux

Plus en détail

GENERALITES SUR LES PRELEVEMENTS SANGUINS PAR PONCTION VEINEUSE PLAN

GENERALITES SUR LES PRELEVEMENTS SANGUINS PAR PONCTION VEINEUSE PLAN D.Colomar/A.Giordano/ IFSI du CHU de NICE GENERALITES SUR LES PRELEVEMENTS SANGUINS PAR PONCTION VEINEUSE PLAN INTRODUCTION DEFINITION LEGISLATION INDICATIONS CONTRE INDICATIONS MATERIEL Systèmes de prélèvements

Plus en détail

LES CHAMBRES A CATHETERS IMPLANTABLES(CCI)

LES CHAMBRES A CATHETERS IMPLANTABLES(CCI) LES CHAMBRES A CATHETERS IMPLANTABLES(CCI) OU CATHETER IMPLANTABLE POUR PERFUSION ( CIP ) UE 4.4 Semestre 5 OBJECTIFS : Citer anatomiquement les sites d implantation Expliquer les risques liés aux dispositifs

Plus en détail

Entretien des Dispositifs Intra Veineux de Longue Durée en ONCOLOGIE

Entretien des Dispositifs Intra Veineux de Longue Durée en ONCOLOGIE Entretien des Dispositifs Intra Veineux de Longue Durée en ONCOLOGIE Journée scientifique du CCLIN EST DIJON, le 14 mars 2013 Centre de lutte contre le cancer de Lorraine Vandœuvre-lès-Nancy i.raclot@nancy.unicancer.fr

Plus en détail

Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI)

Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI) EOHI : Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI) - Mmes S. Nottebaert, Dr Caroline LAURANS, médecin hygiéniste, pour l Équipe Opérationnelle d Hygiène et d Infectiologie

Plus en détail

REDACTION VERIFICATION APPROBATION. C. BOUCHET-EHRET C. BOUCHET-EHRET Sophie GEAY. Responsable qualité Pour la cellule Hygiène

REDACTION VERIFICATION APPROBATION. C. BOUCHET-EHRET C. BOUCHET-EHRET Sophie GEAY. Responsable qualité Pour la cellule Hygiène 1- OBJET : Décrire l ensemble des recommandations et pratiques d hygiène à respecter pour : - assurer la qualité des soins dispensés - améliorer la sécurité des patients et des soignants - diminuer le

Plus en détail

«Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané»

«Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané» «Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané» Journée annuelle du réseau AES CCLIN Sud-est 17 Janvier 2013 V Montigny IDE Hygiéniste Centre hospitalier de Belley Centre Hospitalier

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS

PRELEVEMENTS SANGUINS CHBM REFERENCE : DS.10/02 DATE : 05/2012 PAGE : 1/2 PRELEVEMENTS SANGUINS 1 - Objet 2 - Responsables d application 3 - Domaines d application 4 - Références spécifiques SOMMAIRE DIFFUSION Tous les services

Plus en détail

«Audit CVP» Cathéters veineux périphériques. Formation des auditeurs et des relais

«Audit CVP» Cathéters veineux périphériques. Formation des auditeurs et des relais «Audit CVP» Cathéters veineux périphériques Formation des auditeurs et des relais Objectifs et référentiels utilisés 1. Mesurer l application des bonnes pratiques 2. Sensibiliser le personnel aux recommandations

Plus en détail

Aspiration trachéale et soins de trachéotomie

Aspiration trachéale et soins de trachéotomie Source: Internet Aspiration trachéale et soins de trachéotomie D après exposé de M. Coppin, Ph. Halloin, F. Porzycki Infirmiers en chef AM. Chevalier, V. Schamroth Infirmières en Hygiène Hospitalière 2013

Plus en détail

ADMINISTRATION D UNE INJECTION SOUS- CUTANEE

ADMINISTRATION D UNE INJECTION SOUS- CUTANEE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE ADMINISTRATION D UNE INJECTION SOUS- CUTANEE FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition But Indication Contre-indications Introduction d une substance médicamenteuse

Plus en détail

L abord vasculaire en EHPAD

L abord vasculaire en EHPAD L abord vasculaire en EHPAD 3éme journée de formation et d information Prévention du risque infectieux en EHPAD Mardi 10 mai 2011 ARLIN Nord Pas-de-Calais Denis Thillard ARLIN Haute Normandie Différents

Plus en détail