Après la stérilisation, les femelles n'ont plus de cycle sexuel et par conséquence n ont plus de chaleurs.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Après la stérilisation, les femelles n'ont plus de cycle sexuel et par conséquence n ont plus de chaleurs."

Transcription

1 Castration 1- Généralités 2- Stérilisation des chiennes 3- Castration des chiens 4- Castration des chats 5- Castration des lapins et des cobayes 1- Généralité s La castration consiste à enlever les glandes sexuelles (testicules chez les mâles, ovaires éventuellement avec l'utérus chez les femelles) par intervention chirurgicale, sous anesthésie générale. Après la stérilisation, les femelles n'ont plus de cycle sexuel et par conséquence n ont plus de chaleurs. En enlevant les testicules, le mâle ne produit plus de spermatozoïdes. En outre, la production de l hormone sexuel la testostérone baisse très largement. 2- Stérili sa tion des chiennes Généralités Chez les chiennes, la maturation sexuelle apparaît en général à l âge de 6-12 mois et elle est caractérisée par l'apparition des premières chaleurs. L'apparition de la maturité sexuelle dépend de l atteinte du poids du corps adulte. C est pourquoi, les femelles de petites races atteignent la maturité sexuelle plus tôt que les chiennes de grandes races. Les chiennes sont en chaleurs pendant un certain temps seulement au cours de l'année. L'intervalle entre deux chaleurs est de 6-7 mois, mais elle est variable selon les individus. Le reste du temps les chiennes se trouvent dans la phase pro-œstrus, c'est-à-dire que les ovaires se trouvent dans une phase de repos et que les ovules ne mûrissent pas. Les chaleurs durent environ trois semaines. Cette période est marquée par : Le gonflement de la vulve (lèvres vulvaires), les pertes vulvaires sanguines et l'attraction des mâles. Au cours de la deuxième semaine des chaleurs, la chienne est disponible pour l accouplement et par conséquent, le risque d'une grossesse indésirable est grand. Certaines chiennes montrent pendant les chaleurs des changements de caractère comme l'agressivité. Quan d faut-il stériliser? Quels son t les avantages et les ris ques? La stérilisation des chiennes en général, consiste premièrement à arrêter les effets secondaires désagréables des chaleurs (pertes de sang, attirance des mâles, problèmes de comportement pendant les chaleurs) et deuxièmement à éviter quelques maladies (cancers des mamelles, inflammation utérine). En principe, une stérilisation peut être effectuée à tout âge, il n'y a pas de règle générale concernant l âge idéal pour stériliser les chiennes. Le moment de la stérilisation doit être déterminé pour chaque chienne individuellement. Toutefois, il ne faut pas opérer pendant, peu de temps avant ou

2 après les chaleurs. Pendant les chaleurs, les animaux ont une plus grande tendance à l'hémorragie, ce qui augmente les risques de l'opération. Chaque période de chaleurs que la chienne traverse augmente le risque d'une inflammation ou d une suppuration utérine (pyomètre), d un cancer des mamelles (tumeur mammaire) et d une grossesse nerveuse. C est pourquoi, il convient d un point de vue médical d effectuer une stérilisation précoce avant les premières chaleurs. Les chiennes qui sont stérilisées avant les premières chaleurs sont parfois plus enjouée par rapport aux animaux stérilisés plus tard. C est pour cette raison, qu il ne faudrait stériliser les chiennes qui servent comme chiens guide d aveugles ou de protection qu après les premières chaleurs. Comme toute intervention médicale, la stérilisation peut entraîner des effets secondaires indésirables. L'effet secondaire le plus courant est l incontinence urinaire, elle apparaît plus souvent chez les grandes races que chez les petites. Chez la plupart des animaux concernés, l incontinence est traitée avec succès à l aide de médicaments. Après une stérilisation, on observe chez les animaux une meilleure consommation de nourriture avec une augmentation de poids. Une alimentation adaptée, assez de mouvement et la pesée régulière, peuvent éviter l'apparition de ces effets secondaires de la stérilisation. Après la stérilisation / la castration, le poil des chiens à poil long (spécialement les épagneuls, les teckels à poil long et les setters irlandais) peut pousser excessivement (poil de bébé). Après la stérilisation, on observe chez les chiennes à poil court, des zones sans poil sur les flancs. Dans de rares cas, les lèvres vulvaires peuvent s étirer après la stérilisation, particulièrement chez les animaux en surpoids, ce qui peut entraîner une formation de rides. Des inflammations (pydormie vulvaire) peuvent se former dans ces rides. Avan tages et inconvénients de la stérilisation en u n aperçu Disparition permanente des chaleurs Plus d harcèlement de la part des chiens pendant les chaleurs Grossesse nerveuse impossible Pas d inflammations utérines Une stérilisation avant les premières chaleurs démunie énormément le risque d un cancer de mamelles Stérilisation définitive Incontinence urinaire (incontinence) Changement du poil (poil de bébé, zones sans poil) Augmentation du poids Inflammations des lèvres vulvaires (pydormie vulvaire) Risque de l anesthésie A u tres alternatives de la stérilisation Les chaleurs peuvent être supprimées hormonalement. Pour cela, les hormones sont administrées au moyen d'une injection. L'effet est similaire à celui d'une pilule contraceptive. Afin de supprimer les chaleurs à long terme, l injection est à répéter tous les 5 mois. La suppression des chaleurs hormonalement, peut aussi entraîner des effets secondaires, telles que : l apparition des chaleurs, la décoloration du poil à l endroit de l injection, l augmentation du risque de cancer des mamelles, le risque élevé d'une inflammation utérine et le développement d'un diabète mellitus (diabète).

3 3- Cas tration des chiens La plupart des mâles sont castrés en raison de l'apparition de modèles de comportements indésirables. La castration peut aider lorsque le chien a des problèmes de comportement, comme par ex. s il erre à la recherche d une femelle, marque son territoire dans la maison ou saute sur ses congénères ou sur les gens. Les motifs de la castration des mâles peuvent également être d'ordre médical (par ex. tumeurs testiculaires, hypertrophie de la prostate). En cas de comportement agressif vis-à-vis des congénères ou des gens, une castration n apporte pas toujours l'effet désiré. Dans certains cas, une castration peut même augmenter l agressivité. Les comportements agressifs peuvent avoir différentes causes et peuvent survenir en rapport avec la peur, l'insécurité, défense de la nourriture, des jouets ou du territoire. Ces formes d'agressivité restent, généralement, même après une castration. Si la castration devait aider à réduire les comportements agressifs, alors une clarification préalable de la cause de ce comportement est fortement recommandée! Chez les mâles qui sont difficiles à éduquer, une castration peut avoir un effet positif. Veuillez toutefois noter que la castration ne peut jamais remplacer l'éducation! Quan d faut-il stériliser? Quels son t les avantages et les ris ques? En principe, une castration peut être effectuée à tout âge. Si les mâles sont castrés très tôt, leur modèle de comportement n est éventuellement pas encore mature. Les mâles castrés très tôt sont souvent harcelés par les mâles âgés, ce qui peut entraîner l'insécurité et l'agressivité. En revanche, l'influence du modèle de comportement chez les mâles âgés peut être limitée par la castration. Le moment de la castration doit être déterminé pour chaque chien individuellement. Toutefois, la base principale est : ne castrer les chiens qu après qu ils puissent pisser sur trois pattes. Avan tages et inconvénients de la castration en un aperçu Pas de tumeurs testiculaires Plus d errance à cause des chiennes en chaleurs Effet positif sur les différents troubles de comportement est possible Castration définitive Appétit augmenté - Augmentation du poids Diminution de la qualité du poil Risque de l anesthésie

4 4- Cas tration des chats Pour les chats qui ne sont pas destinés à l'élevage ciblé, nous vous conseillons la castration. En général, les chats sont sexuellement matures à l âge de 6 mois environ. La maturité sexuelle est caractérisée chez les chattes par l'apparition des premières chaleurs (miaulement, roulement sur terre, disponibilité à l accouplement). Les chats quant à eux, développent en ce temps le comportement de marquage (asperger les alentours d urine). Quan d faut-il stériliser/castrer? Quels sont les avantages et les ris ques? En principe, une castration peut être effectuée à tout âge. Les chats qui sortent et rentrent librement ne peuvent pas être contrôlés, et c'est pourquoi il convient de prévoir une stérilisation/castration à l'âge d'environ 6 mois, afin d éviter chez les chattes une grossesse indésirable et chez les chats l'errance et la formation du comportement de marquage dans la maison. Avan tages et inconvénients de la stérilisation/ la castration en un aperçu Stérilisation / castration définitive Pas de grossesse indésirable chez les Appétit augmenté - Augmentation du chattes, errance diminuée chez les chats poids Plus de comportement de marquage chez Risque de l anesthésie les chats Autres alternatives de la stérilisation des chattes Chez les chattes, les chaleurs peuvent être supprimées hormonalement à l'aide d'une pilule contraceptive. L administration régulière des comprimés est indispensable pour exclure toute grossesse indésirable. La suppression des chaleurs hormonalement, peut aussi entraîner des effets secondaires indésirables, les plus connues sont : augmentation de l'appétit, changements du comportement, grossissement des mamelles. Une utilisation à long terme peut entraîner des changements au niveau de l utérus, le cancer des mamelles, des troubles dus aux hormones (diabète mellitus, diminution de la fonction de la glande surrénale).

5 5- Cas tration des lapins e t de s cobayes Les lapins et les cobayes sont castrés afin d empêcher les confrontations entre les différents mâles, ce qui sert à assurer le maintien du groupe et y contrôler les naissances. Le risque de l anesthésie est plus élevé chez les rongeurs que chez les autres animaux domestiques (par ex. les chiens et les chats). Vu que l'intervention chirurgicale sur un mâle ne présente que peu de risques, seuls les lapins et les cobayes mâles sont castrés de façon routinière. Les femelles ne sont stérilisées, généralement, que pour des raisons médicales seulement. Les cobayes sont sexuellement matures à l âge de 2 mois environ et les lapins à l âge de 3 mois environ. Pour éviter une grossesse indésirable, il est recommandable de séparer les animaux selon le sexe jusqu à la castration des mâles. La castration peut être effectuée dès que les testicules soient descendus de l abdomen vers les bourses des testicules. Après la castration il faut garder les mâles séparés des femelles plusieurs semaines, car ils restent encore fertiles plusieurs semaines après la castration. Avan tages et inconvénients de la stérilisation/ la castration en un aperçu Cohabitation de plusieurs mâles est possible Contrôle des naissances Stérilisation / castration définitive Risque élevé de l anesthésie

Diabète sucré. du chien et du chat

Diabète sucré. du chien et du chat Diabète sucré du chien et du chat Diabète sucré du chien et du chat Le diabète sucré est une maladie bien connue chez l homme. Ce que l on ne sait pas toujours c est qu elle peut toucher également nos

Plus en détail

Le fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin.

Le fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin. Chapitre 3 : Le fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin. OC : A partir de la puberté, le fonctionnement des organes reproducteurs est cyclique chez la femme jusqu à la ménopause. A chaque cycle,

Plus en détail

Fiche Info-Patient VASECTOMIE CONTRACEPTIVE. Pourquoi cette intervention? Existe-t-il d autres possibilités? Préparation à l'intervention

Fiche Info-Patient VASECTOMIE CONTRACEPTIVE. Pourquoi cette intervention? Existe-t-il d autres possibilités? Préparation à l'intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 VASECTOMIE CONTRACEPTIVE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du

Plus en détail

Sujet 8: Choisir le moment de concevoir un enfant,effets contraceptifs et abortifs. La maîtrise de la reproduction

Sujet 8: Choisir le moment de concevoir un enfant,effets contraceptifs et abortifs. La maîtrise de la reproduction Sujet 8: Choisir le moment de concevoir un enfant,effets contraceptifs et abortifs La maîtrise de la reproduction Avoir un enfant? Tous les jeunes couples rêvent d avoir des enfants, mais ils peuvent contracter

Plus en détail

Santé. Les analyses sanguines et votre animal

Santé. Les analyses sanguines et votre animal Santé Les analyses sanguines et votre animal Les analyses de sang, c est important! Les analyses sanguines permettent fréquemment de détecter des maladies avant que votre chien ou votre chat ne montre

Plus en détail

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N C L I N I Q U E S A I N T - J E A N LIVRET D INFORMATION DES PATIENTES ENTRANT POUR UNE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) Clinique Saint-Jean Avenue Georges Bizet 83000 TOULON Tél : 0 826 00 44

Plus en détail

puberté, UN MONDE DE CHANGEMENTS! JOURNAL DE L ÉLÈVE Vers une meilleure connaissance de mon corps RENCONTRE 2

puberté, UN MONDE DE CHANGEMENTS! JOURNAL DE L ÉLÈVE Vers une meilleure connaissance de mon corps RENCONTRE 2 La puberté, UN MONDE DE CHANGEMENTS! RENCONTRE 2 Vers une meilleure connaissance de mon corps JOURNAL DE L ÉLÈVE Les organes génitaux internes et externes Les organes génitaux sont les organes du corps

Plus en détail

Assurances placements

Assurances placements Fiche de connaissance Assurances placements Les assurances placement sont des contrats que vous souscrivez avec une compagnie d assurances, et non avec une banque. Elles sont toutefois commercialisées

Plus en détail

La physiologie de la reproduction caprine

La physiologie de la reproduction caprine La physiologie de la reproduction caprine Une bonne compréhension des mécanismes de la physiologie de la reproduction est un préalable indispensable pour optimiser la gestion de la reproduction dans son

Plus en détail

T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire

T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire La prévention du bien-être, de la forme et santé de l âge mûr masculin Testostérone et andropause De plus en plus d exposés médicaux

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Il peut se présenter sous la forme d une tumeur localisée (circonscrite à la prostate) ou sous une forme évoluée, avec des métastases ganglionnaires et osseuses. La prostate est une

Plus en détail

LE FURET CARACTERISTIQUES ALIMENTATION

LE FURET CARACTERISTIQUES ALIMENTATION LE FURET Les furets sont des carnivores qui font partie de l ordre des mustélidés. Ils sont d excellents animaux de compagnie qui vous charmeront par leur sociabilité et leurs clowneries. On peut garder

Plus en détail

KCE Report 194 & 226 Cancer de la prostate localisé 1 1. ALGORITHME

KCE Report 194 & 226 Cancer de la prostate localisé 1 1. ALGORITHME KCE Report 194 & 226 Cancer de la prostate localisé 1 1. ALGORITHME 2 Cancer de la Prostate Localisé KCE Report 194 & 226 2. RECOMMANDATIONS Le rapport scientifique contenant plus d information de base

Plus en détail

Quatrième partie. Le jeune diabétique hors de son milieu familial

Quatrième partie. Le jeune diabétique hors de son milieu familial Quatrième partie Le jeune diabétique hors de son milieu familial Chapitre 51 1 À la garderie Caroline Boucher L entrée d un enfant diabétique à la garderie peut s avérer traumatisante pour certains parents.

Plus en détail

ENVIE D UN CHATON? Vous craquez pour une jolie frimousse ou une boule de poils? Tout ce que vous avez besoin de savoir avant d accueillir un chaton

ENVIE D UN CHATON? Vous craquez pour une jolie frimousse ou une boule de poils? Tout ce que vous avez besoin de savoir avant d accueillir un chaton ENVIE D UN CHATON? Vous craquez pour une jolie frimousse ou une boule de poils? Tout ce que vous avez besoin de savoir avant d accueillir un chaton Assurances, Législation, Equipement Comment Choisir?

Plus en détail

Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE

Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE La puberté est une période de transition entre l enfance et l âge adulte. Elle est caractérisée par un ensemble de transformations qui vont faire d un enfant

Plus en détail

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Partenaires pour la santé, partenaires pour la vie! «Il faut accompagner ta femme à l hôpital! Si tu le fais, c est bien pour la santé de vos enfants,

Plus en détail

Santé de la femme L insémination artificielle avec don de sperme Santé de la femme DÉPARTEMENT D'OBSTETRIQUE, GYNÉCOLOGIE ET RÉPRODUCTION Ref. 123 / 2009 Service de Médecine de la Reproduction Servicio

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1 Introduction Le diabète de type 1 et 2 concerne 3 millions de personnes en 2011 avec une prépondérance marquée pour le diabète de type 2. Véritable épidémie, cette maladie est un problème de santé publique,

Plus en détail

Le Grand Livre du Hamster

Le Grand Livre du Hamster Numéro 2 juin 2008 Le Grand Livre du Hamster Web-zine Spécial hamsters nains russe et campbell Comment les différencier Les nouvelles couleurs du hamster russe Le diabète www.noshamsters.be/livre Page

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

Process Daemon. Manuel de l utilisateur. Tous droits réservés 2008-2009 BrainBox Technology Inc. Process Daemon

Process Daemon. Manuel de l utilisateur. Tous droits réservés 2008-2009 BrainBox Technology Inc. Process Daemon Manuel de l utilisateur Table des matières 1.0 INTRODUCTION 3 2.0 EXEMPLES D APPLICATIONS 3 3.0 DESCRIPTION DU LOGICIEL 4 4.0 PREMIÈRE UTILISATION 11 5.0 QUESTIONS FRÉQUENTES 15 6.0 SYSTÈME REQUIS 17 Page

Plus en détail

LA CONTRACEPTION D URGENCE

LA CONTRACEPTION D URGENCE LA CONTRACEPTION D URGENCE Synthèse de la conférence donnée le 5 octobre 2005 à Orléans par : - Dominique ROULET, conseillère conjugale et assistante sociale auprès du Centre de Planification et d Education

Plus en détail

Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux

Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux 1 Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux 2 LE PRÉSIDENT Le président d assemblée, tout comme le vice-président et le secrétaire, est élu par l ensemble de l assemblée, avec des pouvoirs et

Plus en détail

Le Guide de l Epilation Définitive Totalement Naturelle Pour Elle & Lui

Le Guide de l Epilation Définitive Totalement Naturelle Pour Elle & Lui Le Guide de l Epilation Définitive Totalement Naturelle Pour Elle & Lui Cet ouvrage de référence a été écrit par : M-C Duchemin Une exclusivité des Editions Ebooks. Pour un usage privé exclusivement. Cet

Plus en détail

assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille

assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Un choix avantageux Les médicaments ont certaines choses en commun : ils visent à nous guérir ou à nous soulager

Plus en détail

Un anneau contraceptif chaque mois. Les aspects géniaux de NuvaRing! Pourquoi un contraceptif dans le vagin?

Un anneau contraceptif chaque mois. Les aspects géniaux de NuvaRing! Pourquoi un contraceptif dans le vagin? Franska Un anneau contraceptif chaque mois Le NuvaRing étonogestrel/éthinyloestradiol, est un anneau de plastique souple que vous insérez vousmême dans votre vagin et que vous conservez pendant trois semaines.

Plus en détail

La récolte et la transformation du cachemire

La récolte et la transformation du cachemire La récolte et la transformation du cachemire Pour obtenir un cachemire prêt à vendre et de qualité, il y a plusieurs étapes à franchir. Tout commence dans la chèvrerie! Il faut s assurer de loger les chèvres

Plus en détail

Direction des Affaires Sanitaires et Sociales de Nouvelle-calédonie. Dépliant Guide

Direction des Affaires Sanitaires et Sociales de Nouvelle-calédonie. Dépliant Guide Direction des Affaires Sanitaires et Sociales de Nouvelle-calédonie Dépliant Guide Pour qui? Toute femme que sa grossesse met en situation de détresse, avant le terme de 12 semaines, soit 3 mois de grossesse

Plus en détail

Éléments d information à intégrer dans les outils de communication sur le dépistage du cancer du sein. pour les femmes de 40 à 49 ans

Éléments d information à intégrer dans les outils de communication sur le dépistage du cancer du sein. pour les femmes de 40 à 49 ans Éléments d information à intégrer dans les outils de communication sur le dépistage du cancer du sein pour les femmes de 40 à 49 ans Informations générales sur le dépistage du cancer du sein Qu est-ce

Plus en détail

Responsabilité en matière de santé et d'environnement

Responsabilité en matière de santé et d'environnement Responsabilité en matière de santé et d'environnement Toutes les fiches se trouvent sur le site du collège Gernez Rieux (rubrique : matières et SVT) ou dans le dossier Public de la classe (sous-dossier

Plus en détail

Cancer de la thyroïde de type papillaire et vésiculaire : Le traitement par iode 131

Cancer de la thyroïde de type papillaire et vésiculaire : Le traitement par iode 131 INFORMATION DU PATIENT Le Centre Henri-Becquerel est le Centre de Lutte Contre le Cancer de Haute-Normandie, spécialisé dans le dépistage, le diagnostic, les soins en cancérologie, ainsi que dans la recherche

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme Thème 3: Féminin, masculin Chapitre 1: devenir un homme ou une femme L identité sexuelle ou identité de genre L identité sexuelle est le fait de se sentir totalement homme ou femme. Cette identité de genre

Plus en détail

L interruption volontaire de grossesse

L interruption volontaire de grossesse Huitième partie L interruption volontaire de grossesse Ce n est pas une méthode contraceptive. C est même, à mon sens, ce que toutes les méthodes contraceptives visent à éviter. Car la contraception n

Plus en détail

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Le diabète est une pathologie chronique, c'est-à-dire dont on ne guéri pas, qui se définit comme une hyperglycémie constante. Cela veut dire que le taux de sucre

Plus en détail

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Rappel : Distributivité simple Soient les nombres, et. On a : Factoriser, c est transformer une somme ou une différence de termes en

Plus en détail

Gestion des Arrêts de Travail

Gestion des Arrêts de Travail Gestion des Arrêts de Travail Date de création du document Novembre 2014 Date de relecture par l équipe Conception Novembre 2015 Date de dernière mise à jour 17/11/2015 Rédacteur(s) Equipe Support- Relation

Plus en détail

Travail avec soin et concentration

Travail avec soin et concentration Travail avec soin et concentration Supplément pour la préparation Centre pour le développement de tests et le diagnostic (CTD) Université de Fribourg, Suisse Ce supplément est un complément à la Test Info

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères.

Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères. Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères. Certains caractères sont communs à tous les individus de notre espèce et permettent de nous distinguer des

Plus en détail

Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER)

Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER) Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER) L hormonothérapie est un des 2 traitements systémiques des cancers du

Plus en détail

insémination artificielle pour les élevages cunicoles en Algérie

insémination artificielle pour les élevages cunicoles en Algérie Intérêt de l insl insémination artificielle pour les élevages cunicoles en Algérie François LEBAS Directeur de Recherches honoraire à l INRA Association Cuniculture - France Atelier de travail sur la création

Plus en détail

Plateforme régionale de préservation de la fertilité

Plateforme régionale de préservation de la fertilité Plateforme régionale de préservation de la fertilité Christine Denoual-Ziad Annie Benhaim denoualziad-c@chu-caen.fr benhaim-a@chu-caen.fr En 2008, 7641 nouveaux cas annuels sont diagnostiqués chez l homme

Plus en détail

RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT

RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT 1 sujet à traiter parmi ceux-là : - La maîtrise de la fécondité - Mode de vie et alimentation - Mode de vie et exposition au soleil - Des pratiques

Plus en détail

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE I] La production des spermatozoïdes Rappel : Les premiers signes du fonctionnement de l appareil génital masculin sont les premières émissions

Plus en détail

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique État au 02.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Actualisation avril 2011 Afin d aider les femmes et leur chirurgiens dans cette discussion, l Afssaps met à disposition un guide d aide

Plus en détail

Rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés ;Préparons l avenir avec nos aînés,

Rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés ;Préparons l avenir avec nos aînés, «Les constats du Protecteur du citoyen font écho à ceux du Vérificateur général, aux résultats de l étude de l Institut canadien d information sur la santé et aux opinions généralement admises par les

Plus en détail

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme?

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? TP2 Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 Activité 1 : diagnostic d un cas de stérilité

Plus en détail

Patient Diagnostics Tests Rapides Désir d Enfant

Patient Diagnostics Tests Rapides Désir d Enfant Enceinte ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides Désir d Enfant Les tests uniques en leur genre d aide à la planification familiale à utiliser chez soi Test d ovulation Test de grossesse précoce Test

Plus en détail

Vous et votre bébé. Hépatite B

Vous et votre bébé. Hépatite B Vous et votre bébé Hépatite B Si vous avez l'hépatite B et êtes enceinte, si vous souhaitez avoir un bébé, si vous venez d'avoir un bébé ou si vous avez des enfants plus âgés, ce prospectus est fait pour

Plus en détail

Le sevrage tabagique

Le sevrage tabagique Lesevragetabagique M arrêter,j ypense,maisilmefaudradel aide! Voussongezàarrêterdefumer,etnousvousenfélicitonscarc estunepremièreétapeimportante quevousavezsûrementmisdutempsàfranchir!mais,voushésitezencore.

Plus en détail

Voici ce qu est le zona

Voici ce qu est le zona Voici ce qu est le zona Le zona est plus courant que vous ne le croyez. Lisez ce qui suit pour savoir si vous présentez un risque de développer le zona. Qu est-ce que le zona? Le zona est une éruption

Plus en détail

DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline

DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline N 327 TITRE DE L ACTIVITÉ : Le futur bébé dans le ventre maternel DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline - Sciences expérimentales : le fonctionnement du corps humain - Maîtrise de la langue

Plus en détail

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES HÉPATITE A L HÉPATITE A L hépatite A est une infection du foie causée par un virus. Il s agit d une maladie sérieuse qui peut nécessiter une hospitalisation. Elle est plus grave chez les personnes plus

Plus en détail

Règlementation Thermique des Bâtiments Neufs

Règlementation Thermique des Bâtiments Neufs Fiche d application RT2005 : Bâtiments accolés Date Modification Version 15/10/2008 3 06/06/2012 Fiche pour RT2005 4 Préambule Cette fiche d application apporte des précisions sur la prise en compte des

Plus en détail

épileptique Vivre avec un animal

épileptique Vivre avec un animal e 100744 - DEPLIANT MAE - A13 - TVM est une marque déposée - Conception et réalisation graphiques : Vice Versa Clermont-Fd, 04 73 90 94 05 - Crédit photos : Fotolia Vivre avec un animal épileptique www.tvm.fr

Plus en détail

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant.

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. La contraception représente l ensemble des méthodes ayant pour but d empêcher une grossesse en cas de

Plus en détail

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV)

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV) La technique de la fécondation in vitro* est apparue il y a près de 30 ans. Seuls des cas très précis et limités peuvent bénéficier de ce traitement lourd, qui nécessite en particulier une courte hospitalisation

Plus en détail

Pathologies Pathologies de la Reproduction.

Pathologies Pathologies de la Reproduction. Pathologies de la Reproduction. Le but de cet article n est pas de donner un cours obstétrical mais d apporter quelques notions relatives à la reproduction chez la chienne. Règle à retenir. Oubliez le

Plus en détail

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL?

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Introduction Les bases de données NoSQL sont devenues un sujet très à la mode dans le milieu du développement web. Il n est pas rare de tomber sur

Plus en détail

Prévoyance Publication des nouvelles tables d Incapacité-Invalidité

Prévoyance Publication des nouvelles tables d Incapacité-Invalidité Avis technique n 2011-01 Version 1 Janvier 2011 Prévoyance Publication des nouvelles tables d Incapacité-Invalidité L augmentation de deux années de l âge de départ en retraite acté par la loi n 2010-1330

Plus en détail

Consultation sur le projet de «Ligne directrice sur la gestion des risques liés à la réassurance» Commentaires présentés à

Consultation sur le projet de «Ligne directrice sur la gestion des risques liés à la réassurance» Commentaires présentés à Consultation sur le projet de «Ligne directrice sur la gestion des risques liés à la réassurance» Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Le 30 octobre 2009 Consultation sur le projet

Plus en détail

Massage et cancer Partie 1

Massage et cancer Partie 1 http://blog.cliniquealtermed.com/massage et cancer partie 1/407 Massage et cancer Partie 1 Publié le 5 septembre 2011 par Johanne Roussy Au cours de ma pratique, j entends souvent de nombreux commentaires

Plus en détail

Méthodes de contraception naturelles

Méthodes de contraception naturelles Méthodes de contraception naturelles Il existe des méthodes de contraception naturelles et anciennes. Elles sont ni mécaniques, ni chimiques : Le coït interrompu Procédé le plus ancien qui consiste à un

Plus en détail

Guide d insuline basale.

Guide d insuline basale. Guide basale. Déterminez votre optimale. Ligne d'appel à votre service Nom:......... :... Si vous avez des questions, vous pouvez téléphoner 24h/24 et 7j/7 au numéro vert B-GLA 09 12 01 Bien vivre avec

Plus en détail

Chapitre 4 : devenir apte à se reproduire

Chapitre 4 : devenir apte à se reproduire Chapitre 4 : devenir apte à se reproduire Quelles transformations se produisent à la puberté? I/ A la puberté apparaissent les caractères sexuels secondaires et la capacité de se reproduire. Voir activité

Plus en détail

Vaccination contre le HPV Questions et réponses

Vaccination contre le HPV Questions et réponses Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Etat au 04.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses 1. Qu est-ce que le

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA CREATION D UN REGISTRE NATIONAL DES CREDITS AUX PARTICULIERS

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA CREATION D UN REGISTRE NATIONAL DES CREDITS AUX PARTICULIERS CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA CREATION D UN REGISTRE NATIONAL DES CREDITS AUX PARTICULIERS Consultation publique : veuillez adresser vos réponses avant le 27 février 2013 à l adresse électronique hcp@dgtresor.gouv.fr.

Plus en détail

Éléments d information à intégrer dans les outils de communication sur le dépistage du cancer du sein. pour les femmes de 50 à 59 ans

Éléments d information à intégrer dans les outils de communication sur le dépistage du cancer du sein. pour les femmes de 50 à 59 ans Éléments d information à intégrer dans les outils de communication sur le dépistage du cancer du sein pour les femmes de 50 à 59 ans Informations générales sur le dépistage du cancer du sein Qu est-ce

Plus en détail

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie -I -Unité et diversité des diabètes Mesures de la glycémie en continu chez un patient diabétique 1 Les critères de diagnostic du diabète 2 3 Conclusion

Plus en détail

Retard de Croissance Prépubertaire. et Retard Pubertaire Simple. Livret N 10

Retard de Croissance Prépubertaire. et Retard Pubertaire Simple. Livret N 10 Retard de Croissance Prépubertaire et Retard Pubertaire Simple Livret N 10 Guide d accompagnement du Patient Brochure : lecture moyenne 27/04/09 1 Retard de Croissance Prépubertaire et Retard Pubertaire

Plus en détail

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques».

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Cliquez sur «Suivant» pour continuer. 1 Cette formation vous permet de : comprendre

Plus en détail

4 e ALGORITHMIQUE. Année scolaire 2010 / 2011

4 e ALGORITHMIQUE. Année scolaire 2010 / 2011 ALGORITHMIQUE PASCAL CHAUVIN 4 e Année scolaire 2010 / 2011 Paternité Pas d utilisation commerciale Partage des conditions initiales à l identique Licence Creative Commons 2.0 France PASCAL CHAUVIN Collège

Plus en détail

Baisse du taux technique et du taux de conversion

Baisse du taux technique et du taux de conversion Baisse du taux technique et du taux de conversion Qu est-ce qu un taux de conversion? La caisse de pension tient un compte individuel pour chaque assuré. Chacun d entre eux se voit créditer les cotisations,

Plus en détail

nous pouvons calculer l intérêt obtenu par ce capital au bout d un an (n =1). 1an

nous pouvons calculer l intérêt obtenu par ce capital au bout d un an (n =1). 1an Chapitre IV : Les intérêts composés I. Généralités et définition Avec les intérêts composés, nous abordons les mathématiques financières de moyen et long terme. Pour gérer les comptes de moyen et long

Plus en détail

Une aide discrète en cas de faiblesse de la vessie.

Une aide discrète en cas de faiblesse de la vessie. Une aide discrète en cas de faiblesse de la vessie. sanello Victor-von-Bruns-Strasse 28 Case postale 634 CH-8212 Neuhausen Téléphone 0800 221 222 info@sanello.ch www.sanello.ch En partenariat avec: sanello,

Plus en détail

Infection par Tritrichomonas fœtus, la tritrichomonose féline

Infection par Tritrichomonas fœtus, la tritrichomonose féline Fiche technique n 22 Infection par Tritrichomonas fœtus, la tritrichomonose féline Tritrichomonas foetus est l agent responsable de la tritrichomonose, maladie difficile à maîtriser en élevage félin. Les

Plus en détail

QUELLE STRUCTURE JURIDIQUE CHOISIR?

QUELLE STRUCTURE JURIDIQUE CHOISIR? Dans une démarche de création d entreprise, vous devez réfléchir au statut juridique que vous allez donner à votre entreprise. En effet, il existe plusieurs statuts juridiques et il n est pas toujours

Plus en détail

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Est-ce que ça va faire mal? Pour que chaque soin se déroule au mieux Les traitements utiles pour éviter ou diminuer la douleur 72 73 75 De nombreux

Plus en détail

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre

Plus en détail

enceinte Femme CYTOMÉGALOVIRUS (CMV)

enceinte Femme CYTOMÉGALOVIRUS (CMV) Femme enceinte CYTOMÉGALOVIRUS (CMV) Presque la moitié des enfants en service de garde excrètent ce virus, surtout dans l urine et la salive, et ils peuvent le transmettre à leurs parents et aux autres

Plus en détail

Annuités. Administration Économique et Sociale. Mathématiques XA100M

Annuités. Administration Économique et Sociale. Mathématiques XA100M Annuités Administration Économique et Sociale Mathématiques XA100M En général, un prêt n est pas remboursé en une seule fois. Les remboursements sont étalés sur plusieurs périodes. De même, un capital

Plus en détail

Un système à base d ouvertures faibles

Un système à base d ouvertures faibles Un système à base d ouvertures faibles Fanfan 5 octobre 2008 1 Préliminaires 1.1 Ouvertures faibles, zones du répondant L ouvreur, en majeure, peut avoir un jeu de la valeur d une intervention : mettons

Plus en détail

Résidences étudiantes

Résidences étudiantes SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Résidences étudiantes Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Comment gérer les activités festives dans nos résidences? Comment gérer les nuisances autour? Quelles solutions

Plus en détail

Les Stages. Eléments de cadrage Dares

Les Stages. Eléments de cadrage Dares Les Stages Eléments de cadrage Dares Le stage : une définition Selon l article L. 612-8 du code de l éducation Depuis la loi du 22 juillet 2013 Le stage est une période temporaire de mise en situation

Plus en détail

CONSEILS D INSTALLATION

CONSEILS D INSTALLATION CONSEILS D INSTALLATION L installation des toilettes Ecodomeo nécessite la création d une pièce pour le compostage (local de compostage), adaptée à votre habitation. Il est important de prêter une attention

Plus en détail

Marque Premium dans l hygiène et le soin

Marque Premium dans l hygiène et le soin Marque deshedding Idéal pour prendre soin de vos animaux Marque Premium dans l hygiène et le soin Pendant plus d une décennie, Angie Porter, une professionnelle du toilettage pour animaux de compagnie,

Plus en détail

La sécurité alimentaire en Mauricie et au Centre-du-Québec, ESCC cycle 3.1 (2005)

La sécurité alimentaire en Mauricie et au Centre-du-Québec, ESCC cycle 3.1 (2005) La sécurité alimentaire en Mauricie et au Centre-du-, ESCC cycle 3.1 (2005) Avant-propos La sécurité alimentaire du ménage est un nouvel indicateur du cycle 3.1 de l'enquête sur la santé dans les collectivités

Plus en détail

Note au professeur. 1. Historique et contexte. 2. Processus du Jeu de Rôle

Note au professeur. 1. Historique et contexte. 2. Processus du Jeu de Rôle Note au professeur. 1. Historique et contexte Nous avons décidé de créer un Jeu de Rôle (JDR) comme un outil d éducation environnementale sur les zones humides. Nous croyons que l éducation environnementale

Plus en détail

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons?

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? La déperdition de chaleur se fait à travers les murs non isolés dû a un refroidissement interne des murs La limitation des flux de chaleur se fait grâce

Plus en détail

Leçons d échecs 8 ans et plus

Leçons d échecs 8 ans et plus Partenaire de la Fédération Française des Echecs Leçons d échecs ans et plus Leçon Le but du jeu Les échecs se jouent à deux sur un plateau carré de cases blanches (ou claires) et noires (ou foncées) qu

Plus en détail

PLAN DE TABLE. un exercice domestique. On a une table ronde autour de laquelle on doit disposer N couples. On s oblige à deux contraintes :

PLAN DE TABLE. un exercice domestique. On a une table ronde autour de laquelle on doit disposer N couples. On s oblige à deux contraintes : PLAN DE TABLE un exercice domestique POSITION DU PROBLÈME On a une table ronde autour de laquelle on doit disposer N couples. On s oblige à deux contraintes : 1) Alternance des hommes et des femmes. 2)

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE 1/ DEFINITION Capacité à produire la plus grande accélération pour se mouvoir, ou pour déplacer une charge. 2/ CALCUL DE LA PUISSANCE Tout d abord, la

Plus en détail

Questions pratiques 4: Transformer la variable dépendante

Questions pratiques 4: Transformer la variable dépendante Questions pratiques 4: Transformer la variable dépendante Jean-François Bickel Statistique II SPO8 Transformer une variable consiste en une opération arithmétique qui vise à construire une nouvelle variable

Plus en détail

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi.

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Politique budgétaire Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Nous continuons de supposer qu il s agit d une économie fermée mais

Plus en détail

Les Cartes et leur Valeur

Les Cartes et leur Valeur RÈGLES CANASTA Règle du Jeu de la Canasta Canasta est le nom d une combinaison de 7 cartes qui donne son nom à cette variante de Rami. Le but du Jeu: Le gagnant est le joueur qui est le premier à atteindre

Plus en détail

Mammographie de dépistage

Mammographie de dépistage Pour avoir plus d information sur le PQDCS : CENTRE DE COORDINATION DES SERVICES RÉGIONAUX DE MONTRÉAL Ligne d information : 514 528-2424 Mammographie de dépistage destinée aux femmes de 50-69 ans CONCERTATION-FEMME

Plus en détail