Observations infirmières et incontinence fécale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Observations infirmières et incontinence fécale"

Transcription

1 Observations infirmières et incontinence fécale Novembre 2012 Françoise FIEVET Infirmière Stomathérapeute CHU Brugmann

2 Incontinence Fécale: selles uniquement Anale: gaz + selles

3 La continence nécessite

4 Organe réservoir : Trajet colique déshydratation selles Stockage côlon gauche et sigmoïde

5 Organe compliant : Le rectum peut stocker des selles prêtes à être expulsées Normalement vide, il se laisse remplir jusqu à un moment socialement propice à l exonération

6 Sensibilité spécifique du rectum Analyse la distension rectale comme étant un besoin Reconnaît et différencie les gaz des matières fécales solides et liquides = discrimination rectale du contenu

7 Charnière recto-sigmoïdienne : Sépare 2 segments digestifs ayant une motricité différente S oppose à la progression des matières

8 Muscles et sphincters : Sphincters internes et externes + muscles releveurs de l anus maintiennent une angulation qui garantit la continence

9 Système nerveux : Capable de transmettre les messages entre : le sigmoïde le rectum le centre de contrôle via la moelle épinière

10 Cerveau : Capable de : Interpréter les messages Autoriser ou non défécation

11 Système loco-moteur : Pour se déplacer vers les toilettes

12 Sanitaires adaptés : Photo: F. Fievet

13 Sanitaires adaptés :

14 Aux soins intensifs Mobilisation pas toujours aisée Déféquer sur une panne = difficile Pas ou très peu d intimité Élimination incomplète si position non adéquate

15 Selles Fin du côlon = Ponte sigmoïdienne Mise sous tension du rectum Rectum Besoin fugace ressenti

16 Ponte sigmoïdienne Relâchement sphincter interne + Contraction sphincter externe Continence

17 Possibilité d attendre Nécessité de pouvoir contracter le sphincter externe (volontaire) pendant 20 secondes consécutives Ensuite le rectum va adapter sa capacité de contenance

18 Si défécation non autorisée Muscle pubo rectal reste contracté Rectum Angle ano rectal reste fermé Adaptation du rectum au volume Renforcement des sphincters

19 Si défécation autorisée Muscle pubo rectal se relâche Rectum Angle ano rectal s ouvre Préparation à la défécation

20 Redressement rectum Mise dans l axe canal anal Raccourcissement canal anal Réflexe ano colique vidange côlon gauche Passage selles dans canal anal

21 Position idéale pour (bien) déféquer

22 Incontinence = toujours sujet tabou «Souffrance muette»

23 L incontinence N est pas une maladie Conséquence de Impact négatif sur la vie Source de gêne, inconfort, honte Irritations, odeurs Crainte de la mise en institution Isolement social et familial

24 Entrave aux activités Professionnelles Sportives Relationnelles Sociales Sexuelles

25 Tout le monde est concerné 10 femmes pour 7 hommes passé obstétrical ménopause (périnée descendant) traumas médullaires chirurgie anale autres (démence, médicaments, abus laxatifs, )

26 Surcharge de travail Changements vêtements, sous-vêtements, literie Changements protections Lessives, repassages Soins hygiène corporelle Prévention / soins escarres

27 Coût Achats des protections Coûts dérivés produits lessiviels eau électricité temps de soins

28 Incontinence : nombreuses causes Plusieurs formes Fausse incontinence sur fausses diarrhées

29 Fausse diarrhée sur fécalome Phénomène non rare Conséquences peuvent être dramatiques Assez connu des soignants? Fécalome = conséquence grave de la constipation

30 Constipation chronique: définition Rareté des selles 2 x ou moins par semaine Difficulté d évacuation = dyschésie

31

32 Constipation chronique Poussées intenses chroniques : étirements et lésions fibres nerveuses

33 Utilisation chronique laxatifs Diminution tonus intestinal Diarrhée Perte de K+ Perte Na+ et H 2 O Augmentation sécrétion aldostérone

34 Constipation chronique Rectum se laisse remplir +++ Sensation de remplissage diminue Signal de besoin envoyé de + en + plus tardivement Volume à évacuer de + en + important

35 Constipation chronique Evolution spontanée défavorable

36 Constipation chronique Impaction fécale Accumulation de matières fécales molles dans le rectum avec absence d évacuation depuis plusieurs jours Expulsion spontanée quasi impossible

37 Constipation chronique Impaction fécale Fécalome Forme la plus sévère d impaction fécale. Selles forment une masse compacte et dure de localisation variable, souvent recto sigmoïdienne

38 Constipation chronique Impaction fécale Fécalome Sub-occlusion

39 Fécalome Souffrance muqueuse intestinale comprimée/ selles dures Sécrétion H 2 O Diarrhée trompeuse

40 Fécalome Stase selles Pullulation microbienne Lyse superficielle fécalome Selles liquides

41 Dans les 2 cas Diarrhées avec / sans incontinence Anti diarrhéique Aggravation du problème

42 Constipation chronique Impaction fécale Fécalome Sub-occlusion Occlusion

43 Fécalome Souffrance pariétale colique par ischémie sur compression Perforation

44 Fécalome canin sur ingestion d os

45 Pour éviter d en arriver là Surveiller transit des patients Observer qualité des selles Vérifier action des laxatifs donnés Alimentation variée + hydratation Nutrition entérale + fibres Mobilisation

46 Soins infirmiers Hygiène locale Protection cutanée

47 Produits protecteurs Lotion Crème Émulsion huile-en-eau Pommade Vaseline ou lanoline à la place de l eau. Pâte Pommade + poudre qui absorbe pommade.

48 Utilisation de crèmes protectrices Crèmes grasses Bouchage des pores voile isolant du change

49 Change absorbant Voile protecteur isole la peau de la zone contenant le produit super absorbant Orifices laissent passer l urine vers cette zone Photos: F. Fievet

50 Change absorbant Change absorbant non adapté dès que effluents de consistance > à H 2 O Non adapté aux selles, mêmes diarrhéiques

51 Photo: F. Fievet

52 Voile bouché Patient non protégé Contact peau du siège avec selles liquides Contact (prolongé) avec selles compactes Risque de lésions cutanées.

53 Soins infirmiers Hygiène locale Protection cutanée Absorption selles diarrhéiques ou liquides

54 Flore bactérienne Aspect gras cutané Éléments naturellement protecteurs

55 Traitement des lésions cutanées Eau claire Spray Cavilon ou équivalent On peut arriver à guérison totale

56 Irritation siège sur fistule vésicale J 14 Photo: F.Fievet

57 Alternative au film polyuréthane Fécule maïs Soins à chaque change avec eau claire Photo: F.Fievet

58 Sonde Flexi Seal Photo: F.Fievet

59 Merci pour votre attention Photos et schémas: source Google

DHOS n 1530 Mise à jour : Janvier 2005 - Réf 286 - Photos Coloplast

DHOS n 1530 Mise à jour : Janvier 2005 - Réf 286 - Photos Coloplast Peristeen Obtal Tampon obturateur anal Deux tailles disponibles Tampons (boîte de 20) Intégralement remboursé** * diamètre ouvert Réf ø 37 mm* 1450 ø 45 mm* 1451 0543 Laboratoires Coloplast 6, rue de Rome

Plus en détail

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Constipation H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Un peu de physiologie Fonction défécatoire Physiologie ano-rectale Appareil recto-anal au repos: Rectum vide Continence assurée par: -sphincter

Plus en détail

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux!

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Définitions! Diagnostic! Score! Explorations! Traitements.! !Lʼappareil sphinctérien! Sphincter interne : continence basale!

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

LA CONSTIPATION DE L ENFANT

LA CONSTIPATION DE L ENFANT LA CONSTIPATION DE L ENFANT Dr Nabil CHAOUI POURQUOI CETTE PRÉSENTATION La constipation est courante mais mal appréciée Elle n est pas toujours reconnue, Pas toujours bien gérée, Fait souvent l objet d

Plus en détail

(SEP) Sclérose en plaques

(SEP) Sclérose en plaques La sclérose en plaques est une maladie neurologique connue depuis le siècle dernier. Les troubles vésico-sphinctériens ont été très longtemps sousestimés et malheureusement pris en considération en phase

Plus en détail

24 heures avec une gastrostomie

24 heures avec une gastrostomie 24 heures avec une gastrostomie 6 ème Congrès Dysphagie Octobre 2013 Françoise FIEVET Infirmière Stomathérapeute Indications de la gastrostomie bien plus nombreuses que le thème d aujourd hui Patients

Plus en détail

Fissures anales. Définition et épidémiologie. Causes, facteurs favorisant. Signes et symptômes. Diagnostic.

Fissures anales. Définition et épidémiologie. Causes, facteurs favorisant. Signes et symptômes. Diagnostic. Fissures anales. Définition et épidémiologie. «Ulcération allongée et superficielle généralement très douloureuse siégeant dans les plis radiés de l anus.» 1 La fissure survient le plus souvent chez les

Plus en détail

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Motricité intestinale Sensibilité digestive Anatomie du périnée Physiologie de la défécation Sémiologie des troubles du transit

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fissure anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

Dr BOGGIO Les fonctions du système digestif 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015

Dr BOGGIO Les fonctions du système digestif 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 1 Dr BOGGIO Les fonctions du système digestif 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 10 Les processus digestifs Ingestion : introduction de nourriture dans

Plus en détail

19/06/2014. LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE

19/06/2014. LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2014 1 L incontinence fréquente, de grave conséquence chez le sujet âgé. L incontinence

Plus en détail

Prise en charge infirmière. Sylvie METAYER Coordonnateur Paramédical Vendredi 3 Février 2012

Prise en charge infirmière. Sylvie METAYER Coordonnateur Paramédical Vendredi 3 Février 2012 Prise en charge infirmière d un patient stomisé Sylvie METAYER Coordonnateur Paramédical Vendredi 3 Février 2012 Rappels théoriques: définitions, types Stomie: abouchement d un organe creux à la peau Objectifs:

Plus en détail

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE?

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? www.urofrance.org Des solutions existent Parlez-en à votre médecin traitant ou à votre urologue LJCom L INCONTINENCE UNE VESSIE HYPERACTIVE

Plus en détail

Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique

Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique CNGOF 2013 : «PROLAPSUS» Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique Dr Pauline Roumeguère Service de gastroentérologie CHU de Bordeaux Hôpital St André Service de proctologie Clinique

Plus en détail

Le cancer colorectal et son dépistage

Le cancer colorectal et son dépistage Qu est-ce-que c est? Le cancer colorectal est une tumeur maligne de la muqueuse du côlon ou du rectum. Le côlon et le rectum constituent la dernière partie du tube digestif. La majorité des cancers colorectaux

Plus en détail

Quand l intestin perd les nerfs

Quand l intestin perd les nerfs Quand l intestin perd les nerfs L intestin neurogène du blessé médullaire Valentine Bregy-Tornay Dipl. Infirmière Pflegefachfrau clinicienne HF le 26 mars 2015 1 Plan 1. Introduction 2. Rappels 3. Physiopathologie

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE Incontinence urinaire du sujet âgé Particularités épidémiologiques Pathologie féminine 1 femme sur 5 après 65 ans 1 femme sur 4 après 85 ans 1 / 2 à 2 / 3 en institution

Plus en détail

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES Le Mai Tu, MD, M.Sc., urologue Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Université de Sherbrooke Octobre

Plus en détail

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Incontinence Anale : Définition Absence de continence anale Continence anale Emission de

Plus en détail

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

Atonie = absence ou forte diminution du tonus

Atonie = absence ou forte diminution du tonus Atonie = absence ou forte diminution du tonus Elle est la conséquence d une paralysie de la fonction motrice du tractus gastro-intestinal avec dilatation organique, stase des et reflux et se manifeste

Plus en détail

L élimination vésicale chez le blessé médullaire

L élimination vésicale chez le blessé médullaire L élimination vésicale chez le blessé médullaire 1 Financé par: ANABELLE DULUDE,INFIRMIÈRE FIONA STEPHENSON, INFIRMIÈRE HAITI, MAI 2011 Supporté par: Plan Processus normal de l élimination vésicale Conséquences

Plus en détail

Activgard. Contrelle

Activgard. Contrelle Activgard Contrelle Contrelle Contrelle Activgard est une nouvelle approche de l incontinence urinaire d effort chez la femme. La cause principale de ce type d incontinence est la faiblesse du plancher

Plus en détail

Il peut être très difficile de composer avec la constipation.

Il peut être très difficile de composer avec la constipation. Il peut être très difficile de composer avec la constipation. Qu est-ce que la constipation? La nourriture que nous mangeons traverse l appareil digestif afin d alimenter notre organisme, notre esprit

Plus en détail

L OCCLUSION INTESTINALE EN SOINS-PALIATIFS. Renée Dugas MD. Soins-palliatifs, CHUM, Hôpital Notre-Dame

L OCCLUSION INTESTINALE EN SOINS-PALIATIFS. Renée Dugas MD. Soins-palliatifs, CHUM, Hôpital Notre-Dame L OCCLUSION INTESTINALE EN SOINS-PALIATIFS Renée Dugas MD. Soins-palliatifs, CHUM, Hôpital Notre-Dame CONSTIPATION OU OCCLUSION Constipation: c est le passage de selles dures et rares, un effort est requis

Plus en détail

Sémiologie digestive. Dr ABED

Sémiologie digestive. Dr ABED Sémiologie digestive Dr ABED Troubles du transit Transit normal La durée normal : variable, durée moyenne 24 heures Nombre : Les selles normales sont émises 1 à 2 fois par jours Aspect : homogène et moulée

Plus en détail

DIGESTIF Troubles du transit. Troubles du transit

DIGESTIF Troubles du transit. Troubles du transit 17/02/2014 HARIGNORDOQUY Margot L2 Digestif Pr. JC. Grimaud Relecteur 6 6 pages Troubles du transit Plan A. La constipation II. Interrogatoire III. Examen clinique et para clinique B. La diarrhée II. L'interrogatoire

Plus en détail

Drainage des sutures digestives

Drainage des sutures digestives Drainage des sutures digestives Pourquoi? Comment? Le risque: la fistule! Conséquences: abcès, péritonite, sepsis, décès En cas de réintervention: pas de sutures stomies - Sutures et anastomoses: cicatrisation

Plus en détail

Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide

Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient

Plus en détail

Préparation intestinale en chirurgie colique chez le grand enfant

Préparation intestinale en chirurgie colique chez le grand enfant Préparation intestinale en chirurgie colique chez le grand enfant 1. Rappel : anatomie et physiologie du côlon Le côlon fait suite à l intestin grêle et se termine au niveau du rectum. Il forme un cadre,

Plus en détail

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP Magali Plante Directrice des services et de l action sociale Société canadienne

Plus en détail

Soins infirmiers aux paraplégiques et aux tétraplégiques

Soins infirmiers aux paraplégiques et aux tétraplégiques Soins infirmiers aux paraplégiques et aux tétraplégiques Mme HOARAU CS - Garches Fabienne HOARAU 1 Équipe pluridisciplinaire Équipe médicale Infirmiers, aides soignants et agents Kinésithérapeutes, ergothérapeutes

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre :La rééduca)on périnéale Auteur : Gilberte Robain Cofemer 2008

Plus en détail

Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011

Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011 Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011 Buccal Œsophage Estomac Intestin grêle Colon Portion ano-rectale Mais aussi, nous observons des atteintes: Musculaires, rénales, pancréatico-biliaire,

Plus en détail

M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Luxembourg Décembre 2011

M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Luxembourg Décembre 2011 La proctologie en pratique quotidienne M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Luxembourg Décembre 2011 Matériel de proctologie Les oreilles, les yeux et les doigts Source de lumière froide Anuscopes, proctoscope,

Plus en détail

Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen

Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen L'enfant est il constipé? selle une fois par mois : non selle

Plus en détail

Les Laxatifs Dr Florian Lemaitre AHU Service de Pharmacologie Pr Bellissant CHU Rennes Université Rennes 1

Les Laxatifs Dr Florian Lemaitre AHU Service de Pharmacologie Pr Bellissant CHU Rennes Université Rennes 1 Les Laxatifs Dr Florian Lemaitre AHU Service de Pharmacologie Pr Bellissant CHU Rennes Université Rennes 1 Définitions Constipation Symptôme recouvrant plusieurs manifestations d étiologies différentes

Plus en détail

LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF

LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF 17.10.08 Dr Frant Gérontologie LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF I)La bouche et l'oropharynx A)Les dents B)Les glandes salivaires C)La langue D)Les troubles de la déglutition II)L'oesophage III)L'estomac

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Stomies digestives COURDE MARTINE 01/03/2007

Stomies digestives COURDE MARTINE 01/03/2007 Stomies digestives COURDE MARTINE 01/03/2007 sommaire Introduction : Problématique de la stomie Rôle infirmier Différents types de stomies Indications et complications Vie du stomisé conclusion Problématique

Plus en détail

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant. Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette

Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant. Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette Vous avez des douleurs durant les relations sexuelles 1. LES PROBLÈMES DE VESSIE:

Plus en détail

Gestion de la fonction de la vessie et des intestins (continence)

Gestion de la fonction de la vessie et des intestins (continence) PARTIE 10 Gestion de la fonction de la vessie et des intestins (continence) Aperçu de la partie Cette partie porte sur : la fonction normale de la vessie; l AVC et la perte de maîtrise de la vessie (incontinence);

Plus en détail

DU D ACCOMPAGNEMENT ET DE SOINS PALLIATIFS BORDEAUX 2010 COPIE NO

DU D ACCOMPAGNEMENT ET DE SOINS PALLIATIFS BORDEAUX 2010 COPIE NO ISPED Institut de Santé Publique, d'epidémiologie et de Développement Diplôme Universitaire de Soins Palliatifs Examen écrit Bordeaux Année Universitaire 2009-2010 Le 20 mai 2010 DU D ACCOMPAGNEMENT ET

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

Pratiques Réconfortants

Pratiques Réconfortants Produits de soins cutanés professionnels Cavilon MC 3M MC Pratiques Réconfortants Dignes de confiance Nettoie et revitalise en tout confort Nettoyant pour la peau sans rinçage Cavilon MC 3M MC (Ancien

Plus en détail

SEP & Troubles urinaires et intestinaux. Mieux connaître. la SEP. Coordonné par le Dr Maria Carmelita Scheiber Nogueira, neurologue et urologue (Lyon)

SEP & Troubles urinaires et intestinaux. Mieux connaître. la SEP. Coordonné par le Dr Maria Carmelita Scheiber Nogueira, neurologue et urologue (Lyon) SEP & Troubles urinaires et intestinaux Coordonné par le Dr Maria Carmelita Scheiber Nogueira, neurologue et urologue (Lyon) Mieux connaître la SEP PATIENT Biogen Idec est une société de biotechnologies,

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fistule anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

IFAS 11 décembre 2014 15 janvier 2015. M. BLOT Ergothérapeute. CHU de NIMES

IFAS 11 décembre 2014 15 janvier 2015. M. BLOT Ergothérapeute. CHU de NIMES IFAS 11 décembre 2014 15 janvier 2015 M. BLOT Ergothérapeute CHU de NIMES Introduction Définition de l hémiplégie Causes Evolution Conséquences Description Prise en charge du patient en fonction de l activité

Plus en détail

Les soins urologiques et intestinaux: un enjeu central de la réadaptation et de l intégration sociale

Les soins urologiques et intestinaux: un enjeu central de la réadaptation et de l intégration sociale Colloque Lésions médullaires 2010 Les soins urologiques et intestinaux: un enjeu central de la réadaptation et de l intégration sociale Julie Genest, infirmière clinicienne, Myélopathie Francine Roy, infirmière

Plus en détail

K-SAIDANI. Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009

K-SAIDANI. Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009 K-SAIDANI Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009 Constipation : Plainte fréquente au cours de la grossesse et dans la période puerpérale; Elle peut survenir «de novo», aggraver

Plus en détail

La gastrostomie endoscopique percutanée

La gastrostomie endoscopique percutanée La gastrostomie endoscopique percutanée Définition: Gastros: estomac Stomie: ouverture à la peau Percutanée: on traverse la peau Endoscopique: on va voir à l intérieur de l estomac avec un endoscope technique

Plus en détail

La déshydratation. Eau est indispensable à la vie, est le principal constituant de notre organisme

La déshydratation. Eau est indispensable à la vie, est le principal constituant de notre organisme La déshydratation 1. définition Perte excessive de la teneur en eau de l organisme Déficit du volume liquidien par déséquilibre du bilan hydrosodé 2. mécanismes et causes a. mécanisme Eau est indispensable

Plus en détail

Juillet 2005 P529 (12/05) Printed at The Ottawa Hospital

Juillet 2005 P529 (12/05) Printed at The Ottawa Hospital Soin de la vulve Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez consulter votre

Plus en détail

LA CONSTIPATION de la personne âgée

LA CONSTIPATION de la personne âgée DIU «Soignants en Gérontologie» LA CONSTIPATION de la personne âgée 22/11/2012 Dr Nadine Murat-Charrouf CHU Rennes PLAN Sources : Revue de gériatrie (tome 32 n 5, 2007, tome 30 n 7, 2005; tome 29 n 6,7,8,

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

TROUBLES DU CONTROLE SPHINCTERIEN

TROUBLES DU CONTROLE SPHINCTERIEN TROUBLES DU CONTROLE SPHINCTERIEN A) L'énurésie 1. Définition Une miction répétée, involontaire, diurne ou nocturne, chez les enfants âgés de plus de 5 ans, normal dans son déroulement physiologique. Elle

Plus en détail

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE 23 CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE Recommandations à suivre après la chirurgie Pour vous, pour la vie Vous venez de subir une cure de hernie. Cette brochure contient les principales réponses aux

Plus en détail

QCM. Quelles sont les affirmations exactes sur le SII?

QCM. Quelles sont les affirmations exactes sur le SII? QCM Quelles sont les affirmations exactes sur le SII? - Prédominance féminine - C est une pathologie psychiatrique - C est une pathologie psycho-somatique - Son étiologie n est jamais retrouvée - 10 à

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 30 mars 2005 MOVICOL ENFANT, poudre pour solution buvable en sachet-dose de 6,9 g (Boîtes de 20) Laboratoire NORGINE PHARMA macrogol Date de l'amm

Plus en détail

Caroline GILBERT Infirmière. Le 19 Novembre 2008

Caroline GILBERT Infirmière. Le 19 Novembre 2008 Caroline GILBERT Infirmière Le 19 Novembre 2008 C Gilbert - le 19 Novembre 2008 C Gilbert - le 19 Novembre 2008 DEFINITION C Gilbert - le 19 Novembre 2008 Un malade grabataire est incapable de façon temporaire

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une hémorroïdectomie par l équipe chirurgicale des docteurs

Plus en détail

Comment apparaît l incontinence urinaire?

Comment apparaît l incontinence urinaire? Comment apparaît l incontinence urinaire? Les pertes involontaires d urine sont liées à un mauvais fonctionnement de la vessie et des muscles du plancher pelvien. Ce chapitre décrit en détail leur fonctionnement.

Plus en détail

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF.

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF. LA DIGESTION Les aliments ingérés ne peuvent être utilisés tels quels par l organisme. Ils doivent être simplifiés par l appareil digestif en nutriments assimilables, et ce au cours de la digestion. Digestion

Plus en détail

Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées

Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées 31 èmes journées nationales d étude et de perfectionnement de l UNAIBODE V. BLONDEY IBODE S. CUENOT IBODE P. MATHIEU Chirurgien

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE Cette fiche d information, a été réalisée l Association Française d

Plus en détail

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D.

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Introduction Incidence : 0,5 à 3 % Importance de la reconnaissance et d un traitement

Plus en détail

Constipation du nourrisson

Constipation du nourrisson Constipation du nourrisson Olivier Mouterde CHU de Rouen, Université de Sherbrooke merci à Jean-Pierre Chouraqui, Marc Bellaïche, Georges Thiebault, Gilles Pierre Le problème de la définition une selle

Plus en détail

INFORMATION POUR LES PATIENTS 05/09 INFORMATIONS SUR LES TRAITEMENTS DU CANCER DU RECTUM

INFORMATION POUR LES PATIENTS 05/09 INFORMATIONS SUR LES TRAITEMENTS DU CANCER DU RECTUM INFORMATIONS SUR LES TRAITEMENTS DU CANCER DU RECTUM Madame, Monsieur, Vous allez recevoir une chimioradiothérapie préopératoire pour cancer du rectum. Votre traitement a été adapté en fonction de votre

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

BIEN-ÊTRE ET AUTONOMIE

BIEN-ÊTRE ET AUTONOMIE Appelez-nous au 01 48 59 11 59 BIEN-ÊTRE ET AUTONOMIE COUCHES Coupeur / broyeur incontinence oreiller pilulier poche Poire à lavement Sac vomitoire URINAUX verre BIEN-ÊTRE ET AUTONOMIE - Confort à domicile

Plus en détail

Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques. JOURNEES DES HGE LILLE avril 2015

Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques. JOURNEES DES HGE LILLE avril 2015 Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques 1 JOURNEES DES HGE LILLE avril 2015 Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques PLAN: 2 A- Généralités -Définition -Epidémiologie

Plus en détail

Mictions poussées, étude de cas

Mictions poussées, étude de cas Mictions poussées, étude de cas «Est-ce que vous poussez pour uriner?» A cette question, très peu de patientes répondent oui sans hésiter. Par contre si on demande : «est- ce que vous poussez pour uriner,

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Incontinence anale. F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux)

Incontinence anale. F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux) Incontinence anale F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux) Tirés à part : F. Zerbib Service de gastroentérologie, Hôpital Saint André, 1, rue J. Burguet, 33075 Bordeaux Cedex. Introduction Le sujet a déjà

Plus en détail

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive ROLE DE LA SAGE FEMME DANS LA PREVENTION, LE DIAGNOSTIC ET ORIENTATION DES FISTULES Présenté par Mme Atchoumi Annie Hortense Sage-femme DU épidémiologie-bordeaux CHU de Yaoundé Introduction Définition

Plus en détail

Boire, manger, éliminer en situation de soins palliatifs

Boire, manger, éliminer en situation de soins palliatifs Boire, manger, éliminer en situation de soins palliatifs Anne Vacanti-Robert, médecin Marie-Pierre Putallaz, infirmière Pôle de compétence de soins palliatifs Hôpital de Martigny Février 2011 Plan du cours

Plus en détail

Constipation de l enfant. Dr THOMASSIN Journée DES 28/01/2011

Constipation de l enfant. Dr THOMASSIN Journée DES 28/01/2011 Constipation de l enfant Dr THOMASSIN Journée DES 28/01/2011 Généralités Problème fréquent chez le NRS et l enfant (5 à 10%) ¼ des consultations en gastro-entérologie pédiatrique Fréquence normale des

Plus en détail

PROTECTION DU PLANCHER

PROTECTION DU PLANCHER «MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR» PROTECTION DU PLANCHER PELVIEN ET DU DOS PREVENTION DES INCONTINENCES URINAIRES CHEZ LES JEUNES FEMMES ET DES HERNIES INGUINALES CHEZ LES GARCONS. L analyse des statistiques

Plus en détail

Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU

Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU SymbioVag INFORMATIONS IMPORTANTES SUR SymbioVag Nous sommes heureux de l intérêt que vous portez à SymbioVag, notre nouvel ovule vaginal probiotique.

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

Infestation par Dipylidium caninum,

Infestation par Dipylidium caninum, Fiche technique n 24 Infestation par Dipylidium caninum, le téniasis félin à Dipylidium Parmi tous les vers qui peuvent infester le chat, Dipylidium caninum est un parasite fréquemment rencontré dans le

Plus en détail

EXAMENS RADIOLOGIQUES

EXAMENS RADIOLOGIQUES Fixe : Uro.Nephro EXAMENS RADIOLOGIQUES La cystographie : o Examen permettant de visualiser la vessie au moyen d injection d un produit radio opaque soit : Par voie basse : cystographie rétrograde Par

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant :

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant : Information aux patients SOINS DE LA PEAU PENDANT LA RADIOTHÉRAPIE EXTERNE Oncologie Vitalité Zone : 1B 4 5 6 Établissement : Centre d oncologie Dr-Léon-Richard Dans ce document, vous trouverez de l information

Plus en détail

Sémiologie digestive pédiatrique. jean-pierre.hugot@rdb.aphp.fr

Sémiologie digestive pédiatrique. jean-pierre.hugot@rdb.aphp.fr Sémiologie digestive pédiatrique jean-pierre.hugot@rdb.aphp.fr Troubles du transit intestinal Analyse du transit Selles de consistance normale Moulées Molles (sein, hydrolysats de protéines) Marron si

Plus en détail

Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants

Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants Angélique SWIERZEWSKI (Aide soignante) Stéphanie TAGLANG,

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen Incontinence urinaire du sujet âgé 1. Epidémiologie 2. Modifications physiologiques associées à l âge altérant

Plus en détail

Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte

Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte Groupe de veille documentaire Nambotin P, Boussageon R, Jamet S, Mas Jl, Oriol JM, Senez B FORGENI 18 sept 2008 «Recommandations pour

Plus en détail

CANCER COLORECTAL DÉPISTAGE PAR TEST IMMUNOLOGIQUE ET AUTRES MODALITÉS

CANCER COLORECTAL DÉPISTAGE PAR TEST IMMUNOLOGIQUE ET AUTRES MODALITÉS CANCER COLORECTAL DÉPISTAGE PAR TEST IMMUNOLOGIQUE ET AUTRES MODALITÉS Avec près de 42000 nouveaux cas et 17500 décès en 2013, le cancer colorectal est le 3 e cancer le plus fréquent en termes d incidence

Plus en détail

Situation clinique Objectifs Interventions

Situation clinique Objectifs Interventions PLAN DE SOINS PRÉVENTION DE PLAIES DE PRESSION Page 1 de 2 Situation clinique Objectifs Interventions Tous les usagers à mobilité réduite admis à l Hôtel-Dieu de Lévis dans une unité de soins Les usagers

Plus en détail

L INCONTINENCE ANALE

L INCONTINENCE ANALE L INCONTINENCE ANALE Une publication de L Association d Aide aux Personnes Incontinentes Ouvrage collectif Octobre 2006 Association loi 1901 Siège social : AAPI 5 avenue du Maréchal Juin 92100 Boulogne

Plus en détail

NOUVEAU! Soins cutanés médicaux

NOUVEAU! Soins cutanés médicaux Protéger la peau, c est standard. La secourir, c est HARTMANN. NOUVEAU! Soins cutanés médicaux L originalité de la gamme Menalind professional pour soins cutanés. Les scientifiques et le personnel soignant

Plus en détail

UNE QUESTION DE SANTÉ POUR LES FEMMES : VIVRE AVEC L INCONTINENCE

UNE QUESTION DE SANTÉ POUR LES FEMMES : VIVRE AVEC L INCONTINENCE UNE QUESTION DE SANTÉ POUR LES FEMMES : VIVRE AVEC L INCONTINENCE Briser le silence et viser la continence Une question de santé pour les femmes Document présenté par Fraser Health Authority Marcia Carr,

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Incontinence et périnée Le périnée à chaque âge de la vie Fuites urinaires et sexualité. Conseils, prévention, rééducation. Incontinence et périnée

Incontinence et périnée Le périnée à chaque âge de la vie Fuites urinaires et sexualité. Conseils, prévention, rééducation. Incontinence et périnée Brochure Inco et pe?rinee2010_v3.qxp:150x210 9/09/10 9:43 Page 1 SCA HYGIENE PRODUCTS S.A.S. au capital de 83 390 129 - RCS Bobigny 509 395 109 - Ref.97555 / Capital Image - 2010 Incontinence et périnée

Plus en détail

Soins de la peau TENA : Les peaux fragiles sont entre de bonnes mains!

Soins de la peau TENA : Les peaux fragiles sont entre de bonnes mains! Soins de la peau : Les peaux fragiles sont entre de bonnes mains! Brochure presentation gamme H et S.indd 1 23/03/10 19:15:05 La gamme Hygiène & Soins La gamme Hygiène & Soins en un clin d oeil La nouvelle

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE. Partie 2 version courte

SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE. Partie 2 version courte SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 2 version courte Mazoyer A. Formation continue des équipes ouverte aux professionnels ambulatoires Janvier 2013 EHPAD Boucard - 79 340

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PATIENTS CANCER DU RECTUM CHIRURGIE DU RECTUM Dr Lionel Charbit

INFORMATIONS AUX PATIENTS CANCER DU RECTUM CHIRURGIE DU RECTUM Dr Lionel Charbit 31, AVENUE DE L ABBAYE 91330 YERRES 01 69 48 48 13 INFORMATIONS AUX PATIENTS CANCER DU RECTUM CHIRURGIE DU RECTUM Dr Lionel Charbit Madame, Monsieur, Cette brochure est destinée à répondre à la plupart

Plus en détail