COMMISSION BANCAIRE, FINANCIERE ET DES ASSURANCES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMISSION BANCAIRE, FINANCIERE ET DES ASSURANCES"

Transcription

1 La liste des indices de référence du mois de janvier 2010 est composée comme suit : Indice A (certif. de trésorerie 12 mois) : 0,774 0,3863 0,1929 0,0643 Indice B (obligations linéaires 2 ans) : 1,359 0,6772 0,3380 0,1126 Indice C (obligations linéaires 3 ans) : 1,887 0,9391 0,4684 0,1559 Indice D (obligations linéaires 4 ans) : 2,302 1,1445 0,5706 0,1898 Indice E (obligations linéaires 5 ans) : 2,625 1,3040 0,6499 0,2162 Indice F (obligations linéaires 6 ans) : 2,911 1,4451 0,7199 0,2394 Indice G (obligations linéaires 7 ans) : 3,173 1,5741 0,7840 0,2606 Indice H (obligations linéaires 8 ans) : 3,402 1,6868 0,8399 0,2792 Indice I (obligations linéaires 9 ans) : 3,600 1,7841 0,8881 0,2952 Indice J (obligations linéaires 10 ans) : 3,764 1,8646 0,9280 0,3084

2 relative au crédit hypothécaire - Avis. La liste des indices de référence du mois de février 2010 est composée comme suit : Indice A (certif. de trésorerie 12 mois) : 0,695 0,3469 0,1733 0,0577 Indice B (obligations linéaires 2 ans) : 1,306 0,6509 0,3249 0,1082 Indice C (obligations linéaires 3 ans) : 1,851 0,9213 0,4596 0,1530 Indice D (obligations linéaires 4 ans) : 2,278 1,1326 0,5647 0,1879 Indice E (obligations linéaires 5 ans) : 2,606 1,2946 0,6452 0,2146 Indice F (obligations linéaires 6 ans) : 2,880 1,4298 0,7124 0,2369 Indice G (obligations linéaires 7 ans) : 3,123 1,5495 0,7718 0,2566 Indice H (obligations linéaires 8 ans) : 3,340 1,6563 0,8247 0,2742 Indice I (obligations linéaires 9 ans) : 3,535 1,7521 0,8723 0,2899 Indice J (obligations linéaires 10 ans) : 3,698 1,8322 0,9119 0,3031

3 La liste des indices de référence du mois de mars 2010 est composée comme suit : Indice A (certif. de trésorerie 12 mois) : 0,601 0,3000 0,1499 0,0499 Indice B (obligations linéaires 2 ans) : 1,140 0,5684 0,2838 0,0945 Indice C (obligations linéaires 3 ans) : 1,649 0,8211 0,4097 0,1364 Indice D (obligations linéaires 4 ans) : 2,099 1,0440 0,5207 0,1733 Indice E (obligations linéaires 5 ans) : 2,482 1,2334 0,6148 0,2045 Indice F (obligations linéaires 6 ans) : 2,795 1,3879 0,6915 0,2300 Indice G (obligations linéaires 7 ans) : 3,052 1,5145 0,7544 0,2508 Indice H (obligations linéaires 8 ans) : 3,272 1,6228 0,8082 0,2687 Indice I (obligations linéaires 9 ans) : 3,460 1,7153 0,8540 0,2839 Indice J (obligations linéaires 10 ans) : 3,616 1,7919 0,8920 0,2965

4 La liste des indices de référence du mois d'avril 2010 est composée comme suit : Indice A (certif. de trésorerie 12 mois) : 0,638 0,3185 0,1591 0,0530 Indice B (obligations linéaires 2 ans) : 1,078 0,5376 0,2684 0,0894 Indice C (obligations linéaires 3 ans) : 1,531 0,7626 0,3806 0,1267 Indice D (obligations linéaires 4 ans) : 1,992 0,9911 0,4943 0,1645 Indice E (obligations linéaires 5 ans) : 2,407 1,1963 0,5964 0,1984 Indice F (obligations linéaires 6 ans) : 2,727 1,3543 0,6749 0,2245 Indice G (obligations linéaires 7 ans) : 2,974 1,4761 0,7353 0,2445 Indice H (obligations linéaires 8 ans) : 3,187 1,5810 0,7874 0,2618 Indice I (obligations linéaires 9 ans) : 3,370 1,6710 0,8321 0,2766 Indice J (obligations linéaires 10 ans) : 3,526 1,7477 0,8701 0,2892

5 La liste des indices de référence du mois de mai 2010 est composée comme suit : Indice A (certif. de trésorerie 12 mois) : 0,618 0,3085 0,1541 0,0514 Indice B (obligations linéaires 2 ans) : 1,049 0,5231 0,2612 0,0870 Indice C (obligations linéaires 3 ans) : 1,500 0,7472 0,3729 0,1241 Indice D (obligations linéaires 4 ans) : 1,970 0,9802 0,4889 0,1627 Indice E (obligations linéaires 5 ans) : 2,391 1,1884 0,5925 0,1971 Indice F (obligations linéaires 6 ans) : 2,707 1,3445 0,6700 0,2228 Indice G (obligations linéaires 7 ans) : 2,946 1,4623 0,7285 0,2422 Indice H (obligations linéaires 8 ans) : 3,150 1,5628 0,7784 0,2588 Indice I (obligations linéaires 9 ans) : 3,319 1,6460 0,8196 0,2725 Indice J (obligations linéaires 10 ans) : 3,463 1,7168 0,8547 0,2841

6 La liste des indices de référence du mois de juin 2010 est composée comme suit : Indice A (certif. de trésorerie 12 mois) : 0,567 0,2831 0,1414 0,0471 Indice B (obligations linéaires 2 ans) : 0,943 0,4704 0,2349 0,0782 Indice C (obligations linéaires 3 ans) : 1,361 0,6782 0,3385 0,1127 Indice D (obligations linéaires 4 ans) : 1,817 0,9044 0,4512 0,1502 Indice E (obligations linéaires 5 ans) : 2,234 1,1108 0,5539 0,1843 Indice F (obligations linéaires 6 ans) : 2,547 1,2655 0,6308 0,2098 Indice G (obligations linéaires 7 ans) : 2,784 1,3824 0,6888 0,2291 Indice H (obligations linéaires 8 ans) : 2,976 1,4771 0,7358 0,2447 Indice I (obligations linéaires 9 ans) : 3,133 1,5544 0,7742 0,2574 Indice J (obligations linéaires 10 ans) : 3,263 1,6184 0,8060 0,2679

7 La liste des indices de référence du mois de juillet 2010 est composée comme suit : Indice A (certif. de trésorerie 12 mois) : 0,678 0,3384 0,1691 0,0563 Indice B (obligations linéaires 2 ans) : 1,038 0,5177 0,2585 0,0861 Indice C (obligations linéaires 3 ans) : 1,456 0,7254 0,3620 0,1205 Indice D (obligations linéaires 4 ans) : 1,935 0,9629 0,4803 0,1598 Indice E (obligations linéaires 5 ans) : 2,370 1,1781 0,5873 0,1954 Indice F (obligations linéaires 6 ans) : 2,691 1,3366 0,6661 0,2215 Indice G (obligations linéaires 7 ans) : 2,930 1,4544 0,7246 0,2409 Indice H (obligations linéaires 8 ans) : 3,117 1,5465 0,7703 0,2561 Indice I (obligations linéaires 9 ans) : 3,263 1,6184 0,8060 0,2679 Indice J (obligations linéaires 10 ans) : 3,382 1,6769 0,8350 0,2776

8 La liste des indices de référence du mois d'août 2010 est composée comme suit : Indice A (certif. de trésorerie 12 mois) : 0,718 0,3584 0,1790 0,0596 Indice B (obligations linéaires 2 ans) : 1,019 0,5082 0,2538 0,0845 Indice C (obligations linéaires 3 ans) : 1,400 0,6976 0,3482 0,1159 Indice D (obligations linéaires 4 ans) : 1,855 0,9232 0,4606 0,1533 Indice E (obligations linéaires 5 ans) : 2,264 1,1257 0,5613 0,1867 Indice F (obligations linéaires 6 ans) : 2,558 1,2709 0,6335 0,2107 Indice G (obligations linéaires 7 ans) : 2,780 1,3805 0,6879 0,2288 Indice H (obligations linéaires 8 ans) : 2,962 1,4702 0,7324 0,2435 Indice I (obligations linéaires 9 ans) : 3,115 1,5456 0,7698 0,2559 Indice J (obligations linéaires 10 ans) : 3,241 1,6076 0,8006 0,2662

9 La liste des indices de référence du mois de septembre2010 est composée comme suit : Indice A (certif. de trésorerie 12 mois) : 0,654 0,3265 0,1631 0,0543 Indice B (obligations linéaires 2 ans) : 0,856 0,4271 0,2133 0,0711 Indice C (obligations linéaires 3 ans) : 1,167 0,5818 0,2905 0,0967 Indice D (obligations linéaires 4 ans) : 1,583 0,7884 0,3934 0,1310 Indice E (obligations linéaires 5 ans) : 1,969 0,9797 0,4887 0,1626 Indice F (obligations linéaires 6 ans) : 2,253 1,1202 0,5586 0,1858 Indice G (obligations linéaires 7 ans) : 2,477 1,2309 0,6136 0,2041 Indice H (obligations linéaires 8 ans) : 2,661 1,3218 0,6587 0,2191 Indice I (obligations linéaires 9 ans) : 2,813 1,3967 0,6960 0,2314 Indice J (obligations linéaires 10 ans) : 2,937 1,4579 0,7263 0,2415

10 La liste des indices de référence du mois d'octobre 2010 est composée comme suit : Indice A (certif. de trésorerie 12 mois) : 0,842 0,4201 0,2098 0,0699 Indice B (obligations linéaires 2 ans) : 1,172 0,5843 0,2917 0,0971 Indice C (obligations linéaires 3 ans) : 1,528 0,7611 0,3798 0,1265 Indice D (obligations linéaires 4 ans) : 1,914 0,9525 0,4751 0,1581 Indice E (obligations linéaires 5 ans) : 2,259 1,1232 0,5600 0,1863 Indice F (obligations linéaires 6 ans) : 2,514 1,2492 0,6227 0,2071 Indice G (obligations linéaires 7 ans) : 2,710 1,3459 0,6707 0,2231 Indice H (obligations linéaires 8 ans) : 2,886 1,4327 0,7138 0,2374 Indice I (obligations linéaires 9 ans) : 3,045 1,5111 0,7527 0,2503 Indice J (obligations linéaires 10 ans) : 3,180 1,5776 0,7857 0,2612

11 La liste des indices de référence du mois de novembre 2010 est composée comme suit : Indice A (certif. de trésorerie 12 mois) : 1,015 0,5062 0,2528 0,0842 Indice B (obligations linéaires 2 ans) : 1,318 0,6568 0,3279 0,1092 Indice C (obligations linéaires 3 ans) : 1,652 0,8226 0,4105 0,1366 Indice D (obligations linéaires 4 ans) : 2,023 1,0064 0,5020 0,1670 Indice E (obligations linéaires 5 ans) : 2,357 1,1716 0,5841 0,1943 Indice F (obligations linéaires 6 ans) : 2,600 1,2917 0,6438 0,2141 Indice G (obligations linéaires 7 ans) : 2,789 1,3849 0,6901 0,2295 Indice H (obligations linéaires 8 ans) : 2,970 1,4741 0,7344 0,2442 Indice I (obligations linéaires 9 ans) : 3,136 1,5559 0,7749 0,2577 Indice J (obligations linéaires 10 ans) : 3,279 1,6263 0,8099 0,2692

Banque Nationale du Canada Prix quotidien de l'action ordinaire à la fermeture des marchés (ajusté*)

Banque Nationale du Canada Prix quotidien de l'action ordinaire à la fermeture des marchés (ajusté*) Pour l'année 2015 1 2 45.02 $ 2 48.40 $ 1 45.90 $ 1 48.90 $ 1 48.69 $ 1 3 1 42.29 $ 1 43.16 $ 2 43.18 $ 2 50.05 $ 3 46.82 $ 3 47.75 $ 2 46.06 $ 4 49.12 $ 2 49.07 $ 2 46.69 $ 4 45.81 $ 2 42.12 $ 2 40.89

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 5 DU STPGV POINTS DE CONTACT

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 5 DU STPGV POINTS DE CONTACT ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 5 DU STPGV STPGV Règle 5, décembre 1998: révisée octobre 2000 et le 30 juillet 2001, le 6 octobre 2003, le 23 février 2006, le 14 août 2006, le 4 décembre 2006

Plus en détail

CERTIFICAT DE SITUATION RELATIVE AUX COTISATIONS

CERTIFICAT DE SITUATION RELATIVE AUX COTISATIONS GOUVERNEMENT ESPAGNOL MINISTERE DU TRAVAIL ET DE L IMMIGRATION TRESORERIE GENERALE DE LA SECURITE SOCIALE DIRECTION PROVINCIALE DE : Administration de la Sécurité Sociale N : CERTIFICAT DE SITUATION RELATIVE

Plus en détail

CENTRE DE MERCREDI VAC SPORT. Les dossiers sont à déposer en mairie du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00.

CENTRE DE MERCREDI VAC SPORT. Les dossiers sont à déposer en mairie du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00. VILLE DE TINQUEUX ANNEE SCOLAIRE 2012/2013 DROIT A L IMAGE Je soussigné(e) Madame, Monsieur..autorise la prise de photographie de mon (mes) enfant(s) et la diffusion de ces photographies dans le cadre

Plus en détail

COTISATIONS OBLIGATOIRES DES COLLECTIVITES AU CENTRE DE GESTION

COTISATIONS OBLIGATOIRES DES COLLECTIVITES AU CENTRE DE GESTION Exemplaire à envoyer à la Trésorerie Cotisation du 1 er trimestre 2015 Exemplaire à conserver Cotisation du 1 er trimestre 2015 Exemplaire à envoyer au CDG 30 Cotisation du 1 er trimestre 2015 Date MONTANT

Plus en détail

Les avis de la Chambre des Métiers. Taux d'intérêt des instruments de la SNCI

Les avis de la Chambre des Métiers. Taux d'intérêt des instruments de la SNCI Les avis de la Chambre des Métiers Taux d'intérêt des instruments de la SNCI CdM/06/03/14 14-9 Projet de règlement grand-ducal modifiant le règlement grand-ducal du 18 janvier 2005 fixant les conditions

Plus en détail

COTISATIONS OBLIGATOIRES DES COLLECTIVITES AU CENTRE DE GESTION

COTISATIONS OBLIGATOIRES DES COLLECTIVITES AU CENTRE DE GESTION Exemplaire à envoyer à la Trésorerie COTISATIONS OBLIGATOIRES DES COLLECTIVITES AU CENTRE DE GESTION (Article 22 de la loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée) Cotisation pour l exercice 2015 TOTAL A MANDATER

Plus en détail

Service juridique. CO 949 annexe 7/157. Concerne: Taux de conversion des monnaies. Madame, Monsieur,

Service juridique. CO 949 annexe 7/157. Concerne: Taux de conversion des monnaies. Madame, Monsieur, Rue de Trèves 70 B-1000 Bruxelles Service juridique CO 949 annexe 7/157 Expéditeur ONAFTS Rue de Trèves 70 B-1000 Bruxelles date 19.12.2012 III/12/CO/DIM notre réf. votre réf. contact Marthe Didier attaché

Plus en détail

PCC - Les encaissements au comptant LES ENCAISSEMENTS

PCC - Les encaissements au comptant LES ENCAISSEMENTS LES ENCAISSEMENTS 1- Les encaissements en espèces a) Les ventes au comptant Pour les ventes de faible valeur encaissées au comptant, les entreprises sont autorisées à comptabiliser en une seule écriture

Plus en détail

ACTUALISATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2003 DU DOCUMENT DE REFERENCE 2002 DEPOSE LE 30 AVRIL 2003 AUPRES DE LA COMMISSION DES OPERATIONS DE BOURSE

ACTUALISATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2003 DU DOCUMENT DE REFERENCE 2002 DEPOSE LE 30 AVRIL 2003 AUPRES DE LA COMMISSION DES OPERATIONS DE BOURSE ACTUALISATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2003 DU DOCUMENT DE REFERENCE 2002 DEPOSE LE 30 AVRIL 2003 AUPRES DE LA COMMISSION DES OPERATIONS DE BOURSE SOUS LE N D.03-0574 1 - ATTESTATION DU RESPONSABLE DE L

Plus en détail

Planification financière

Planification financière Planification financière Orientation Monsieur Lindenbluth est le propriétaire d un magasin spécialisé dans la vente de jouets et de trains miniatures. Votre fiduciaire a reçu le mandat de le conseiller

Plus en détail

ARCHIVES NATIONALES. Versement 19900617

ARCHIVES NATIONALES. Versement 19900617 Versement 19900617 MINISTERE : EQUIPEMENT, LOGEMENT, TRANPORTS ET MER DIRECTION : AFFAIRES ECONOMIQUES ET INTERNATIONALES SOUS-DIRECTION : ACTIONS ECONOMIQUES SOCIALES ET REGLEMENTAIRES Sommaire Art 1-149

Plus en détail

Fiche n 10 Traitement comptable du changement de méthode comptable Suppression de la méthode de l amortissement progressif

Fiche n 10 Traitement comptable du changement de méthode comptable Suppression de la méthode de l amortissement progressif DGOS / DGFiP Bureau PF1 / CL1B Version Septembre 2013 Fiche n 10 Traitement comptable du changement de méthode comptable Suppression de la méthode de l amortissement progressif I. Objet de la fiche Dans

Plus en détail

CREDIT FONCIER J FONDS COMMUN DE PLACEMENT

CREDIT FONCIER J FONDS COMMUN DE PLACEMENT FORTIS INVESTMENT MANAGEMENT FRANCE CREDIT FONCIER J FONDS COMMUN DE PLACEMENT «LE DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE NE FAIT PAS L OBJET D UNE CERTIFICATION PAR LE COMMISSAIRE AUX COMPTES DE L OPCVM DOCUMENT

Plus en détail

L état des flux de trésorerie

L état des flux de trésorerie CHAPITRE 2 L état des flux de trésorerie 9 RECUEIL DE SOLUTIONS POUR ÉTUDIANTS CHAPITRE 2 LIBRAIRIE LACOSTE INC. chap. 2, n o 1 CHIFFRIER DE L ÉTAT DES FLUX DE TRÉSORERIE pour l exercice terminé le 31

Plus en détail

Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations

Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations Comptabilité générale IG 3 Cours et TD : Marie Musard Année 2007-2008 Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations Cours et exercices Note : Ce chapitre étudie la dépréciation des immobilisations corporelles

Plus en détail

Ateliers culturels / sportifs (janvier - février 2017) Ateliers Jean Macé, Pic d'etienne. Ateliers Libération. Ateliers Roujeon.

Ateliers culturels / sportifs (janvier - février 2017) Ateliers Jean Macé, Pic d'etienne. Ateliers Libération. Ateliers Roujeon. Ateliers culturels / sportifs (janvier - février 2017) Ateliers Jean Macé, Pic d'etienne Ateliers Libération Ateliers Montcalm Les mercredis de janvier et février 2017 Les mercredis de janvier et février

Plus en détail

Calculs Financiers. Notes personnelles. Les intérêts simples. Notions de base. Notions de base. Applications. Notions de base

Calculs Financiers. Notes personnelles. Les intérêts simples. Notions de base. Notions de base. Applications. Notions de base Les intérêts simples Principe Taux d intérêt Durée Formule de calcul Placements sur livrets Escomptes Sur factures De traites Agios Sur encaissements bancaires 1 Principe : Un capital produit des intérêts

Plus en détail

SESSION 2010 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ

SESSION 2010 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ 1010009 DCG SESSION 2010 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

ÉDITION SPÉCIALE NOUVEAUX BARÈMES

ÉDITION SPÉCIALE NOUVEAUX BARÈMES COM INFO REGROUPEMENT DE CREDITS Document non contractuel, à usage strictement professionnel. Réservé aux partenaires de GE Money Bank. MAI 213 ÉDITION SPÉCIALE NOUVEAUX BARÈMES Découvrez nos nouveaux

Plus en détail

Taxe scolaire Questions fréquentes

Taxe scolaire Questions fréquentes Taxe scolaire Questions fréquentes HORAIRE : FERMETURE DES BUREAUX DU 15 JUILLET AU 2 AOUT 2013 INCLUSIVEMENT MESSAGE : Étant donné le fort volume de messages que cette période entraine, le retour des

Plus en détail

Mesures face aux taux d intérêt négatifs

Mesures face aux taux d intérêt négatifs Mesures face aux taux d intérêt négatifs Manifestation UBCS 2016 destinée aux médias 8 janvier 2016, Zurich Martin M. Bardenhewer, Zürcher Kantonalbank, Directeur de la trésorerie Motivation de la BNS

Plus en détail

Emprunts et financements

Emprunts et financements @2m Version du 12/04/2010 fiche guide pour axim 05.0-A Emprunts et financements Plan Les éléments du passif au BO (bilan d ouverture) Les emprunts en cours et prévus Les emprunts court terme, OCC, créances

Plus en détail

Session 2012 BTS AG. Étude de cas. Corrigé EURO SIGNALÉTIQUE

Session 2012 BTS AG. Étude de cas. Corrigé EURO SIGNALÉTIQUE Session 2012 BTS AG Étude de cas Corrigé EURO SIGNALÉTIQUE BARÈME INDICATIF Dossier 1 : 25 points Dossier 2 : 58 points Dossier 3 : 57 points BTS AG 2012 Étude de cas Eurosignalétique Page 1 sur 6 DOSSIER

Plus en détail

N Téléphone: n téléphone portable : Adresse électronique :...@...

N Téléphone: n téléphone portable : Adresse électronique :...@... Greffe du Tribunal de Commerce de SAINT NAZAIRE BP 274 44616 SAINT NAZAIRE CEDEX gtc.saint.nazaire@wanadoo.fr REDRESSEMENT JUDICIAIRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE

Plus en détail

Demande de certificat Formulaire d attestation personnelle Instructions et formulaire

Demande de certificat Formulaire d attestation personnelle Instructions et formulaire Demande de certificat Formulaire d attestation personnelle Instructions et formulaire Instructions au Titulaire 1. Imprimer ce Document après avoir soumis votre Demande de Certificat Premium. 2. Imprimer

Plus en détail

RECUEIL SPECIAL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PRÉFECTURE 13 JANVIER 2010

RECUEIL SPECIAL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PRÉFECTURE 13 JANVIER 2010 RECUEIL SPECIAL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PRÉFECTURE 13 JANVIER 2010 Le contenu du recueil peut être consulté, conformément au sommaire, à l accueil de la préfecture site Saint-Aubin, ainsi que sur

Plus en détail

L a gamme financière en Belgique

L a gamme financière en Belgique L a gamme financière en Belgique L approche analytique ou de la trésorerie Des outils pour la gestion efficace de vos risques financiers. Tout entrepreneur prend des risques : - accorder des délais de

Plus en détail

MARCHÉ PRESTATIONS N P 01-2013

MARCHÉ PRESTATIONS N P 01-2013 MARCHÉ PRESTATIONS N P 01-2013 PLACEMENT ET GESTION D UN PROGRAMME D ASSURANCES ACTE D ENGAGEMENT LOT 3 FLOTTE AUTOMOBILE DATE ET HEURE LIMITES DE REMISE DES OFFRES : MERCREDI 27 NOVEMBRE 2013 A 12H00

Plus en détail

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS 13 DOSSIER 2 L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS SARL LAURIQUE Ravalement de façades 19 place de Gavarnie 65110 CAUTERETS Cette entreprise termine son exercice comptable tous

Plus en détail

1. Objet et champ d application de l avis

1. Objet et champ d application de l avis Avis n 2012 04 du 3 juillet 2012 sur la comptabilisation des dettes financières et des instruments dérivés des entités à comptabilité publique relevant du code général des collectivités territoriales,

Plus en détail

E X E R C I C E S P6C11 Le choix de financement

E X E R C I C E S P6C11 Le choix de financement E X E R C I C E S P6C11 Le choix de financement Exercice 1 : VAN de financement - simple La société INVESTRO envisage d acquérir une nouvelle machine au prix de 25 000. Elle utilise un taux d actualisation

Plus en détail

Actifs et passifs non courants

Actifs et passifs non courants Corrigé Application Exercice 1 : Coût d'entrée en patrimoine de la machine de production : - Valeur en douane H TVA 18% 180.000 D - Droit de douane 20.000 D - Transit H TVA 18% (690-100) / 1,18 = 500 D

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Rapport financier semestriel premier semestre 2011 CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE À CAPITAL ET PERSONNEL VARIABLES au capital actuel de 70 658 206,25 euros

Plus en détail

Entreprise BOTTIN TRAVAIL À FAIRE. 1 Saisir sur ordinateur les données fournies par le document 2 sur feuille excel ouvrir le document PARAME.XLS.

Entreprise BOTTIN TRAVAIL À FAIRE. 1 Saisir sur ordinateur les données fournies par le document 2 sur feuille excel ouvrir le document PARAME.XLS. ANALYSE COMPTABLE ET FIINANCIIERE Outil mis en œuvre : Tableur Intérêts pédagogiques découvrir les divers indicateurs caractéristiques de la situation financière et de l exploitation, faire des comparaisons

Plus en détail

NOTE D APPLICATION METHODOLOGIE POUR L'EVALUATION LOGICIELLE D'AUTOMATES. Paris, le 30 juillet 2015 N 3127/ANSSI/SDE/PSS/CCN

NOTE D APPLICATION METHODOLOGIE POUR L'EVALUATION LOGICIELLE D'AUTOMATES. Paris, le 30 juillet 2015 N 3127/ANSSI/SDE/PSS/CCN P R E M I E R M I N I S T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 30 juillet 2015 N 3127/ANSSI/SDE/PSS/CCN

Plus en détail

MODÈLE D'APPLICATION GESTION DE LA TRÉSORERIE

MODÈLE D'APPLICATION GESTION DE LA TRÉSORERIE GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTIE 2 CAS PRATIQUES PARTIE 3 MODÈLE D APPLICATION Bibliographie Annexes PAGE VII Notions théoriques 1 INTRODUCTION... 1 1.1 Qu est-ce que la gestion de trésorerie?...

Plus en détail

DIOCÈSE DE STRASBOURG Année : ÉTAT ANNUEL DES COMPTES ( A adresser à l archevêché en 2 ex dès adoption des comptes et avant le 31 mars)

DIOCÈSE DE STRASBOURG Année : ÉTAT ANNUEL DES COMPTES ( A adresser à l archevêché en 2 ex dès adoption des comptes et avant le 31 mars) DIOCÈSE DE STRASBOURG Année : ÉTAT ANNUEL DES COMPTES ( A adresser à l archevêché en 2 ex dès adoption des comptes et avant le 31 mars) FABRIQUE D ÉGLISE DE :... Code postal _ _ _ _ _ STATUT : Fabrique

Plus en détail

Juillet 2014 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires

Juillet 2014 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires Juillet 2014 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires Table des matières Préambule... 2 1. Champ d application... 3 2. Exigences minimales... 3 2.1 Fonds propres...

Plus en détail

Conseils pour l exploitation des relevés de Comptes reçus en télétransmission par les protocoles ediweb ou ebics

Conseils pour l exploitation des relevés de Comptes reçus en télétransmission par les protocoles ediweb ou ebics Conseils pour l exploitation des relevés de Comptes reçus en télétransmission par les protocoles ediweb ou ebics Les relevés de comptes transmis via ces protocoles respectent la norme CFONB (Comité français

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION Classe de terminale technologique hôtellerie L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 1/3 l amortissement linéaire OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN

Plus en détail

DEMANDE DE CAUTION «AGENTS IMMOBILIERS ET ADMINISTRATEURS DE BIENS» IDENTIFICATION. Nom ou raison sociale : Représentée par : Siège social :

DEMANDE DE CAUTION «AGENTS IMMOBILIERS ET ADMINISTRATEURS DE BIENS» IDENTIFICATION. Nom ou raison sociale : Représentée par : Siège social : OVALIE ASSURANCES DEMANDE DE CAUTION «AGENTS IMMOBILIERS ET ADMINISTRATEURS DE BIENS» IDENTIFICATION Nom ou raison sociale : Représentée par : Siège social : Téléphone : Télécopie : e-mail : Forme Juridique

Plus en détail

L'opération donne naissance à un avantage de toute nature pour le travailleur (ou dirigeant) qui en bénéficie.

L'opération donne naissance à un avantage de toute nature pour le travailleur (ou dirigeant) qui en bénéficie. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L octroi d un prêt sans intérêt ou à intérêt réduit Un employeur

Plus en détail

LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT. son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques

LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT. son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques 1 PRÉSENTATION DE LA CRH La CRH est un établissement

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

Les investissements des

Les investissements des Les investissements des fonds de sécurité sociale COMMENT LIRE UN RAPPORT ACTUARIEL Cours de formation CIF/CSI-Afrique Lomé,, Togo 5-9 juillet 2010 PRINCIPE LES FONDS DE SECURITE SOCIALE SONT DES FONDS

Plus en détail

Importante activité locative 14 mai 2013

Importante activité locative 14 mai 2013 Importante activité locative 14 mai 2013 Des performances opérationnelles solides Maintien d un taux d occupation supérieur à 95% Progression des loyers de 1% à périmètre constant Une activité locative

Plus en détail

Dirigeant de société (gérant, Pdt)* Auto-entrepreneur EIRL. * barrer les mentions utiles

Dirigeant de société (gérant, Pdt)* Auto-entrepreneur EIRL. * barrer les mentions utiles Demande d'verture de redressement judiciaire liquidation judiciaire (avec rétablissement professionnel) (R.631-1 du code de commerce) Le chef d'entreprise ci-après désigné : * NOMS ET PRENOMS: - Nom et

Plus en détail

Décrire les normes et le cheminement des activités relatives à la carte d achats de l Université de Montréal.

Décrire les normes et le cheminement des activités relatives à la carte d achats de l Université de Montréal. Formule(s) à utiliser Demande d adhésion Déclaration des responsabilités et obligations de l employé POUR RENSEIGNEMENTS, COMMUNIQUER AVEC Le responsable de la section des mouvements de trésorerie et contrôle

Plus en détail

Programme d investissement - voirie 2015

Programme d investissement - voirie 2015 DEPARTEMENT DU GERS COMMUNE DE CERAN ACTE D ENGAGEMENT MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Programme d investissement - voirie 2015 Marché fractionné à bons de commandes Ordonnateur : Monsieur le maire, François

Plus en détail

Programme de Comptabilité Financière Première Année (Semestre 1)

Programme de Comptabilité Financière Première Année (Semestre 1) Classes Préparatoires en Sciences Economiques, Commerciales et Sciences de Gestion Programme de Comptabilité Financière Première Année (Semestre 1) Introduction générale : *Historique et intérêt de la

Plus en détail

DOSSIER DE 2014/2015

DOSSIER DE 2014/2015 DOSSIER DE Candidature 2014/2015 CADRE RESERVE A L ADMINISTRATION Lettre de motivation CV Photo Enveloppes Baccalauréat Bac +... Fiche de pointage Date de réception 1 Nom, prénom :...............................................................

Plus en détail

«Je tiens tout d abord à adresser mes plus sincères remerciements à Monsieur Jacques Terrasse, directeur régional Rhône-Alpes Sud (Dexia Crédit

«Je tiens tout d abord à adresser mes plus sincères remerciements à Monsieur Jacques Terrasse, directeur régional Rhône-Alpes Sud (Dexia Crédit «Je tiens tout d abord à adresser mes plus sincères remerciements à Monsieur Jacques Terrasse, directeur régional Rhône-Alpes Sud (Dexia Crédit Local), pour sa disponibilité, ses conseils et son aide tout

Plus en détail

Le budget de trésorerie

Le budget de trésorerie Le budget de trésorerie Dans la première section, nous verrons les principes généraux de construction d'un budget de trésorerie. Dans la deuxième, nous appliquerons ces principes à un cas particulier et

Plus en détail

PLANNING BTS CI1 ALTERNANCE 2010 / 2011

PLANNING BTS CI1 ALTERNANCE 2010 / 2011 Prof référente: Mme Omiecinski Effectif : 3 étudiants Cours septembre 2010 Jeudi 16 Vendredi 17 Cours octobre 2010 Lundi 18 Mardi 19 PLANNING BTS CI1 ALTERNANCE 2010 / 2011 ATELIER RECHERCHE STAGE PRESENTATION

Plus en détail

http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/calendrier?espid=2&pageid=prof_cal_gene&sfid= 210

http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/calendrier?espid=2&pageid=prof_cal_gene&sfid= 210 http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/calendrier?espid=2&pageid=prof_cal_gene&sfid= 210 1 Vos échéances en 2014 13 janvier Entreprises soumises à la TVA Date limite de dépôt de la DEB (déclaration

Plus en détail

États financiers de La Fondation du Grand Montréal. 31 décembre 2014

États financiers de La Fondation du Grand Montréal. 31 décembre 2014 États financiers de La Fondation du Grand Montréal Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats et de l évolution des soldes de fonds... 3 État de la situation financière... 4 État des flux

Plus en détail

Aucune personne n'assiste à la séance. 1. ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR. 1.1 Adoption de l'ordre du jour 3. DÉPÔT DE DOCUMENTS

Aucune personne n'assiste à la séance. 1. ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR. 1.1 Adoption de l'ordre du jour 3. DÉPÔT DE DOCUMENTS Séance ordinaire du Conseil municipal du 13 mai 2014 à 18 h 30 1 Procès-verbal de la séance ordinaire du Conseil municipal de la Ville de Marieville tenue le mardi 13 mai 2014 à 18 h 30, à la salle des

Plus en détail

Exemple de sujet d examen

Exemple de sujet d examen Exemple de sujet d examen Durée : 3 heures Table financière et calculatrice scientifique autorisées Les étudiants ont à répondre aux exercices joints Notation : EX 1 (3 pts.) ; EX 2 (5 pts.) EX 3 (6 pts.)

Plus en détail

CRÉDIT D'IMPÔT RECHERCHE ET JEUNES DOCTEURS

CRÉDIT D'IMPÔT RECHERCHE ET JEUNES DOCTEURS CRÉDIT D'IMPÔT RECHERCHE ET JEUNES DOCTEURS La réforme 28 est particulièrement incitative à l embauche de jeunes docteurs. Deux des nouvelles dispositions de la réforme 28 du crédit d impôt recherche (CIR)

Plus en détail

Août 2015. Bonjour. Bienvenue à l'édition du mois d'août de mon bulletin mensuel!

Août 2015. Bonjour. Bienvenue à l'édition du mois d'août de mon bulletin mensuel! Août 2015 Nicole Drummond Mortgage Broker/Courtier Hypothécaire Dominion Lending Centres The Mortgage Source License # M08000524 FSCO # 10145 Independently Owned & Operated. Téléphone: 613-232-0023 x 225

Plus en détail

PRESIDENT DE LA FIEPPEC juillet 2006 à janvier 2012

PRESIDENT DE LA FIEPPEC juillet 2006 à janvier 2012 PRESIDENT DE LA juillet 2006 à janvier 2012 Fédération Internationale de l Enseignement Professionnel de la Parfumerie et de l Esthétique-Cosmétique 1 - Certifications de l Education Nationale : les diplômes

Plus en détail

Fiche d`inscription flexible pour le mois d`octobre 2013

Fiche d`inscription flexible pour le mois d`octobre 2013 , rue de l église, L-0 Bettborn Téléphone : GSM : - E-Mail : classe.bettborn@ecole.lu Fiche d`inscription flexible pour le mois d`octobre Classe -: Cycle II. Inscription flexible pour le mois d`octobre

Plus en détail

Centrale des crédits aux particuliers

Centrale des crédits aux particuliers Bruxelles, 23 octobre 2013 Camille DÜMM Rôle et intérêt de la CCP La CCP est-elle le remède miracle? NON La CCP peut-elle empêcher les défauts de paiement? NON La CCP peut-elle faire disparaître le surendettement?

Plus en détail

Le budget de trésorerie

Le budget de trésorerie Chapitre 23 Le budget de trésorerie Introduction L objectif de ce chapitre est, dans un premier temps, de permettre aux élèves d établir un budget de trésorerie. Pour cela, ils doivent bien en comprendre

Plus en détail

Préfecture de l Isère Grenoble 21 Février 2013

Préfecture de l Isère Grenoble 21 Février 2013 Préfecture de l Isère Grenoble 21 Février 2013 La Banque Publique d Investissement BPI Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr La Banque Publique d Investissement

Plus en détail

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) II Les annexes 1, 2 et 4 sont remplacées par les versions ci-jointes.

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) II Les annexes 1, 2 et 4 sont remplacées par les versions ci-jointes. Ordonnance sur le système suisse d accréditation et la désignation de laboratoires d essais et d organismes d évaluation de la conformité, d enregistrement et d homologation (Ordonnance sur l accréditation

Plus en détail

ISOLATION DE COMBLES OU DE TOITURES

ISOLATION DE COMBLES OU DE TOITURES ISOLATION DE COMBLES OU DE TOITURES Critères d éligibilité & pièces justificatives Sommaire Travaux avec date d engagement en 2014 page 2 I. Qu est ce que la date d engagement? page 2 II. Quels sont les

Plus en détail

Conseil spécialisé céréales du 14 décembre 2011 POINT 5 Avis du Conseil sur la décision du Directeur Général de FranceAgriMer relative au financement

Conseil spécialisé céréales du 14 décembre 2011 POINT 5 Avis du Conseil sur la décision du Directeur Général de FranceAgriMer relative au financement Conseil spécialisé céréales du 14 décembre 2011 POINT 5 Avis du Conseil sur la décision du Directeur Général de FranceAgriMer relative au financement des céréales avec aval de FranceAgriMer sur la campagne

Plus en détail

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Ligne directrice Objet : (entreprises d assurance-vie) Catégorie : Comptabilité N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Introduction La présente ligne directrice énonce les

Plus en détail

Supplément d'information sur les activités d'assurance prêt hypothécaire

Supplément d'information sur les activités d'assurance prêt hypothécaire SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT Supplément d'information sur les activités d'assurance prêt hypothécaire PREMIER TRIMESTRE 31 mars 2014 Afin de compléter ses états financiers consolidés

Plus en détail

TARIFS D UTILISATION DES RESEAUX PUBLICS DE TRANSPORT ET DE DISTRIBUTION DE L ELECTRICITE

TARIFS D UTILISATION DES RESEAUX PUBLICS DE TRANSPORT ET DE DISTRIBUTION DE L ELECTRICITE PAGE 2 : TARIFICATION APPLICABLE AUX CONSOMMATEURS RACCORDES EN DOMAINES DE TENSION HTA OU HTB PAGE 6 : AU-DESSUS DE 36 kva PAGE 7 : JUSQU'A 36 kva Page 1/7 TARIFICATION APPLICABLE AUX CONSOMMATEURS RACCORDES

Plus en détail

Fichier des Ecritures Comptables (FEC)

Fichier des Ecritures Comptables (FEC) Fichier des Ecritures Comptables (FEC) 2 S O M M A I R E PAGES Présentation générale 3 Modalités 5 Normes techniques 8 Recommandations 13 3 Présentation générale 4 Jusqu à présent, la remise à l administration

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT A PARTIE RESERVEE A L ADMINISTRATION

ACTE D ENGAGEMENT A PARTIE RESERVEE A L ADMINISTRATION ACTE D ENGAGEMENT A PARTIE RESERVEE A L ADMINISTRATION Appel d offres ouvert sur offre de prix n 11/2013/MFPMA. Du : 24/10/2013 Objet du marché : La mise en place, d une solution clé en main-bilingue (Arabe/Français)-de

Plus en détail

DEUXIÈME TRIMESTRE 30 juin 2014

DEUXIÈME TRIMESTRE 30 juin 2014 SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT Supplément d information sur les activités d assurance prêt hypothécaire DEUXIÈME TRIMESTRE 30 juin 2014 Afin de compléter ses états financiers consolidés

Plus en détail

Harmonisation du trafic des paiements en Suisse L offre du Credit Suisse reste diversifiée et axée sur la clientèle

Harmonisation du trafic des paiements en Suisse L offre du Credit Suisse reste diversifiée et axée sur la clientèle Harmonisation du trafic des paiements en Suisse L offre du Credit Suisse reste diversifiée et axée sur la clientèle Pourquoi la Suisse harmonise-t-elle le trafic des paiements conformément à la norme ISO

Plus en détail

LA CRRH-UEMOA AU 30 AOUT 2013. Lomé le 07 septembre 2013 1

LA CRRH-UEMOA AU 30 AOUT 2013. Lomé le 07 septembre 2013 1 LA CRRH-UEMOA AU 30 AOUT 2013 Lomé le 07 septembre 2013 1 Plan I. La CRRH-UEMOA : activités opérationnelles II. Cadre institutionnel et organisation III. Règles d intervention : Critères d éligibilité

Plus en détail

ARAPL GUIDE DE SAISIE EN LIGNE DE LA TVA

ARAPL GUIDE DE SAISIE EN LIGNE DE LA TVA ARAPL GUIDE DE SAISIE EN LIGNE DE LA TVA 1 DECLARER EN LIGNE LA TVA DANS VOTRE EXTRANET ARAPL Cet espace vous permet : De saisir en ligne la déclaration de TVA et de procéder à sa dématérialisation vers

Plus en détail

UNE VISION APOCALYPTIQUE DE LA SUBMERSION MARINE OU LA REVISION DU PLAN DE PREVENTION DES RISQUES LITTORAUX DE L ILE DE RE SELON L ETAT

UNE VISION APOCALYPTIQUE DE LA SUBMERSION MARINE OU LA REVISION DU PLAN DE PREVENTION DES RISQUES LITTORAUX DE L ILE DE RE SELON L ETAT COMMUNE DE RIVEDX-PLAGE un aléa de référence à court terme : «Xynthia + 20cm» un aléa à horizon 2100 : «Xynthia + 60cm» Que leur état est considéré comme moyen ou dégradé Qu elles sont subgées de plus

Plus en détail

Assistant de Comptabilité et d Administration ASCA

Assistant de Comptabilité et d Administration ASCA CNED UPPCTSC Assistant de Comptabilité et d Administration ASCA Titre de niveau IV, codes NSF 314t, 324t Enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles par l arrêté du 7 août 2008,

Plus en détail

Enjeux et perspectives pour la professionnalisation Baccalauréat professionnel GESTION-ADMINISTRATION. Paris, 5 avril 2012

Enjeux et perspectives pour la professionnalisation Baccalauréat professionnel GESTION-ADMINISTRATION. Paris, 5 avril 2012 Enjeux et perspectives pour la professionnalisation Baccalauréat professionnel GESTION-ADMINISTRATION Paris, 5 avril 2012 Avant-Propos Le calendrier Le constat Le cahier des charges? 2 Le cahier des charges

Plus en détail

9 Le passif à long terme

9 Le passif à long terme 9 Le passif à long terme Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments qui composent le passif à long terme 1 Les emprunts obligataires

Plus en détail

B-V / RAPPROCHEMENT BANCAIRE ET GESTION DE LA TRESORERIE

B-V / RAPPROCHEMENT BANCAIRE ET GESTION DE LA TRESORERIE SOMMAIRE A/ MISE EN ROUTE A-I/ INSTALLATION DU PROGRAMME A-II/ LANCEMENT B / FONCTIONNEMENT B-I/ PLAN COMPTABLE a) Les comptes b) Les journaux B-II/ BROUILLARD DE SAISIE a) Création du batch b) Consultation

Plus en détail

Dioxyde de soufre - SO 2 Normes Réglementation française et européenne

Dioxyde de soufre - SO 2 Normes Réglementation française et européenne Dioxyde de soufre - SO 2 Normes Réglementation française et européenne Transposition de la Directive 1999/30/CE du 22 avril 1999 modifiant le décret n 98-360 du 06 mai 1998 Arrêté du 17 août 1998 Objectifs

Plus en détail

- 1 - Calendrier 2016 des Formations Réalisation d études thermiques réglementaires

- 1 - Calendrier 2016 des Formations Réalisation d études thermiques réglementaires - 1 - Calendrier 2016 des Formations thermiques réglementaires 01/02/2016 au 25/03/2016 thermiques Titre I 3s 01/02/2015 au 05/02/2015 ODI-DPE DPE NIV I (en option) 15/02/2016 AU 19/02/2016 DU BATIMENT

Plus en détail

Les écritures comptables des crédits revolving

Les écritures comptables des crédits revolving FT 2008-02 Outils, s et instruments financiers FT 2008-02 Les écritures comptables des crédits revolving Rédigée en collaboration avec la Direction générale des Finances publiques Service des collectivités

Plus en détail

Les aides à l Agriculture Biologique en Picardie. PAC 2015 : déclaration de surface au 09 Juin 2015

Les aides à l Agriculture Biologique en Picardie. PAC 2015 : déclaration de surface au 09 Juin 2015 à l Agriculture Biologique en Picardie Origine Aide Montant Conditions Démarches CAB CONVERSION à l Agriculture Biologique (2 ème pilier) Montants MAXIMUM possible : Maraîchage, arboriculture 1 : 900 /ha/an

Plus en détail

Le regard du Banquier sur le dossier de financement

Le regard du Banquier sur le dossier de financement Le regard du Banquier sur le dossier de financement Laurent Fabry Crédit Mutuel Méditerranéen Directeur du Centre d Affaires Entreprise de Villeneuve-lès-Avignon Plan de la conférence Résultats des financements

Plus en détail

COMPTABILITE BANCAIRE Conforme au système comptable des entreprises (1997) 2 e année licence fondamentale en Gestion

COMPTABILITE BANCAIRE Conforme au système comptable des entreprises (1997) 2 e année licence fondamentale en Gestion 1 UNIVERSITE DE TUNIS Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales de Tunis ESSEC Cours de COMPTABILITE BANCAIRE Conforme au système comptable des entreprises (1997) 2 e année licence fondamentale

Plus en détail

Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel

Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel 1 La démarche budgétaire La démarche budgétaire repose sur trois phases : l analyse, l action puis le contrôle. 11

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN DELIBERATION N CR-07/05.023 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Programme Régional à l'innovation (PRI) - Faisabilité Commerciale et Technologique des projets d'entreprises LE CONSEIL REGIONAL

Plus en détail

008322/EU XXIII.GP Eingelangt am 22/02/07

008322/EU XXIII.GP Eingelangt am 22/02/07 COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES 008322/EU XXIII.GP Eingelangt am 22/02/07 Bruxelles, le 22.2.2007 COM(2007)80 final 2004/0048 (COD) AVIS DE LA COMMISSION conformément à l'article 251, paragraphe

Plus en détail

Direction Générale des Services du Trésor 12/03/2012 2

Direction Générale des Services du Trésor 12/03/2012 2 Direction Générale des Services du Trésor 12/03/2012 2 SÉMINAIRE DE FORMATION SUR LA COMPTABILITÉ AUXILIAIRE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX, DES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES, DES ADMINISTRATIONS

Plus en détail

Questions et réponses relatives aux extraits au format A4 dans PC banking

Questions et réponses relatives aux extraits au format A4 dans PC banking Questions et réponses relatives aux extraits au format A4 dans PC banking Je choisis désormais de recevoir mes extraits au nouveau format A4 dans PC banking. Que se passe-t-il maintenant? Vous changez

Plus en détail

Énoncé des objectifs et principes de placement, des attentes en matière de rendement et des procédures de gestion des risques pour le portefeuille de

Énoncé des objectifs et principes de placement, des attentes en matière de rendement et des procédures de gestion des risques pour le portefeuille de Énoncé des objectifs et principes de placement, des attentes en matière de rendement et des procédures de gestion des risques pour le portefeuille de liquidités affectées aux prestations du régime de pensions

Plus en détail

Banque Populaire Bail Matériel est une marque commerciale de Natixis Lease dédiée à l ensemble des clients de la Banque de Savoie.

Banque Populaire Bail Matériel est une marque commerciale de Natixis Lease dédiée à l ensemble des clients de la Banque de Savoie. Crédit Bail Mobilier Financez vos investissements sans déséquilibrer votre budget grâce au crédit-bail mobilier Bail Matériel. EN BREF Le crédit-bail mobilier Bail Matériel est destiné à louer un équipement

Plus en détail

MINERGIE-ECO Quand la santé passe par la qualité de la construction

MINERGIE-ECO Quand la santé passe par la qualité de la construction Un article rédactionnel de Fribourg, le 04 août 2010 Un standard MINERGIE pour des constructions saines et écologiques MINERGIE-ECO Quand la santé passe par la qualité de la construction Construire une

Plus en détail

Opérations financières à intérêts simples

Opérations financières à intérêts simples 9 Opérations financières à intérêts simples cχ Activité 1 Placement à la banque Intérêts simples Baptiste a en sa possession 15 000. En prévision de l acquisition d une voiture, il place cette somme pendant

Plus en détail

Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts

Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts RELEVÉ DES MODIFICATIONS hypothécaires en souffrance Numéro de la modification Date d établissement du rapport Numéro

Plus en détail

PLAN DE LEÇON TITRE : Connaître vos flux de trésorerie. Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage

PLAN DE LEÇON TITRE : Connaître vos flux de trésorerie. Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage 70 minutes Résultats d apprentissage de la littératie financière À la fin de la leçon, les élèves pourront : connaître leurs besoins et leurs désirs, les comprendre et les distinguer; établir un budget.

Plus en détail