SDRA: les critères de Berlin. N de Prost Réanimation Médicale Hôpital Henri Mondor, Créteil

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SDRA: les critères de Berlin. N de Prost Réanimation Médicale Hôpital Henri Mondor, Créteil"

Transcription

1 SDRA: les critères de Berlin N de Prost Réanimation Médicale Hôpital Henri Mondor, Créteil

2 SDRA: critères de Berlin Historique Qu est-ce que le SDRA? Définition actuelle Critères de Berlin Objectifs et définition Intérêt apport clinique

3 SDRA: critères de Berlin Historique Qu est-ce que le SDRA? Définition actuelle Critères de Berlin Objectifs et définition Intérêt apport clinique

4 Historique VM Barotraumatisme : James Leroy d Etiolles ( ) mis en garde contre l utilisation de trop grands volumes et le risque de pneumothorax : «l insufflation brutale de trop grands volumes provoque l éclat du poumon l air passe dans le sang» Invention du spirophore par Eugène de Woillez ( ) Poumon d acier: Los Angeles (1948), Europe (1952) Ventilation en pression positive: Pulmotor (Dräger) puis Engström 150 en 1954 Chopin, Réanimation 2007

5 Nash et al, N Engl J Med 1967

6 Murray, Californian Med 1970

7 Description initiale Lancet 1967: 12 patients: SDRA de causes pulmonaires et extra-pulmonaires PEEP : 3/5 survivants ZEEP: 2/7 survivants Concepts initiaux 1972: oxygéner et normaliser la PaCO 2 (V T de 12 à 15 ml/kg) 1975: Suter: PEEP optimale = le meilleur transport associée à la meilleure Crs Pontoppidan et al. N Engl J Med 1972 Suter et al. N Engl J Med 1975

8 SDRA: critères de Berlin Historique Qu est-ce que le SDRA? Définition actuelle Critères de Berlin Objectifs et définition Intérêt apport clinique

9 La forme la plus grave d œdème pulmonaire lésionnel Trouble de perméabilité de la barrière alvéolocapillaire Infiltrat par des cellules mononucléées Réaction inflammatoire pulmonaire Atteinte microvasculaire Inactivation du surfactant Dysfonction des mécanismes de résorption de l œdème alvéolaire Agression mécanique Agression alvéolaire Agression endothéliale Ware & Matthay NEJM 2000

10 Avec une signature anatomo-pathologique Dommage alvéolaire diffus: Membranes hyalines Œdème pulmonaire Hémorragie alvéolaire Infiltrats inflammatoires à PNN Épaississement barrière alvéolo-capillaire Matthay, Ann Rev Pathol 2011

11 Une maladie évolutive Phase aiguë (inflammatoire, «acute DAD») <7j: œdème interstitiel et alvéolaire, hémorragie intraalvéolaire, infiltration PNNs, membranes hyalines Phase subaiguë («organizing DAD»7 14j: réparation alvéolaire, prolifération des pneumocytes II Parfois infiltration fibroblastique interstitielle et dépôt de collagéne Phase chronique (fibroproliférative) > 14j: Réparation alvéolaire Fibrose ALVEOLE INTERSTITIUM Alterations of the gas exchange apparatus in adult respiratory insufficiency associated with septicemia Bachofen and Weibel Am Rev Resp Dis 1977

12 Des altérations physiologiques Diminution de la compliance du systême respiratoire Hypoxémie sévère Shunt intra-pulmonaire Augmentation de l espace mort Aggravées/générées par le recours à la ventilation mécanique Dreyfuss et al. AJRCCM 1998

13 Une maladie diffuse du poumon? Gattinoni, Intensive Care Med 2005

14 Principales étiologies Pulmonaires Pneumopathie d inhalation Pneumopathies infectieuses Noyade Inhalation de toxiques Contusions pulmonaires Extra-Pulmonaires Sepsis Traumatismes sévères avec choc Pancréatite aiguë SDRA neurogéniques Overdose Transfusions massives CEC AJRCCM 1994;149:

15 NON SDRA SDRA Roupie et al. Intensive Care Med 1999

16 Hypercapnie permissive Hickling, 1990 Tremblay, Intensive Care Med 2006

17 SDRA: critères de Berlin Historique Qu est-ce que le SDRA? Définition Critères de Berlin Objectifs et définition Intérêt apport clinique

18 Pourquoi une définition Acceptation du diagnostic histologique (DAD) mais absence de gold standard clinique Maladie hétérogène Données épidémiologiques imprécises dans les années 80-90: mortalité rapportée de 10 à 90%... Nécessité d une définition commune pour réaliser des études cliniques internationales

19 Critères diagnostiques Délai Oxygénation RX thorax PAOP ALI Survenue brutale PaO 2 /FiO mmhg (quel que soit le niveau de PEEP) Infiltrats bilatéraux 18 mmhg Pas d IVG SDRA Survenue brutale PaO 2 /FiO mmhg (quel que soit le niveau de PEEP) Infiltrats bilatéraux 18 mmhg Pas d IVG AJRCCM 1994;149:

20 ARDSNet, NEJM 2000 Réduction du V T

21 PEEP: EXPRESS 767 adultes randomisés dans 2 bras: Distension minimale vs recrutement alvéolaire maximal Mercat et al, JAMA 2008

22 Limitations de la définition AECC Beaucoup d études négatives: dilution de vrais SDRAs (DAD+) parmi patients ayant une autre maladie? Fluctuations du rapport PaO 2 /FiO 2 en fonction: Du niveau de PEP De la FiO 2 Problème de timing: «acute»? Critère de PAPO?

23 La FiO2: Entraine une dénitrogénation Dont les conséquences sont d autant + importantes que la SvO2 est basse Mais améliore la PaO2 quand l hypoxémie est liée à une hétérogénéité des V A /Q

24 La définition AECC est-t elle pertinente d un point de vue clinique pour repérer les patients atteints de SDRA?

25 Recherche de DAD chez 382 patients autopsiés: ARDS (AECC): 33% DAD: 29% Critères cliniques sans DAD (n=43): Pneumonie: n=32 HIA: n=4 OAP: n=3 EP: n=3 Fibrose post chimio: n=1 Esteban, Ann Intern Med 2004

26 Ferguson, Crit Care Med 2005

27 SDRA: critères de Berlin Historique Qu est-ce que le SDRA? Définition Critères de Berlin Objectifs et définition Intérêt apport clinique

28 Objectifs Améliorer la validité de la définition Définir un groupe de SDRA grave (tri des patients, recherche clinique) Evaluer la validité des nouveaux critères: vérifier que la nouvelle définition permet de mieux prédire la mortalité dans une cohorte de 4000 patients

29

30 Objectif: proposer 3 catégories de SDRA valides, fiables, de manière faisable cliniquement SDRA Mineur Modéré Sévère Début Aigu: 1 semaine après situation à risque ou apparition/aggravation de signes respiratoires PaO 2 /FiO avec PEP/CPAP avec PEP avec PEP 10 Radio thorax Mécanisme de l œdème Opacités parenchymateuses bilatérales non entièrement expliquées par épanchement pleuraux, nodules, masses ou atélectasie 3 quadrants Détresse respi non entièrement expliquée par insuffisance cardiaque ou remplissage vasculaire (évaluation objective si absence de facteur de risque) Altérations physiologiques - - (VE x PaCO 2 /40) >10L/min ou Crs<40 ml/cm H 2 O ESICM 2011

31 Facteurs de risques The ARDS Definition Task Force, JAMA 2012

32 Définition Les 3 variables «ancillaires» (RP, compliance et VM) n apportaient rien à la définition The ARDS Definition Task Force, JAMA 2012

33 SDRA: critères de Berlin Historique Qu est-ce que le SDRA? Définition Critères de Berlin Objectifs et définition Intérêt apport clinique

34 Intérêt: meilleure prédiction de l évolution clinique The ARDS Definition Task Force, JAMA 2012

35 Recommandations

36 Compatible avec un SDRA Case-vignettes

37 Épanchement pleural droit + atélectasie LIG

38 Épanchement pleural bilatéral +/- atélectasies

39 Difficile!

40 Facile!

41 Chez l obèse?

42 Meilleure Se et moins bonne Sp que pour définition AECC AJRCCM 2013

43 Thille, AJRCCM 2013

44 Conclusion Le SDRA est un syndrome hétérogène dont la mortalité varie de 25 à 50% La définition AECC a permis la réalisation d études cliniques qui ont amélioré le pronostic (e.g., réduction VT, PEEP) La définition de Berlin Propose des critères diagnostiques plus précis (RP, timing), Prédit mieux la mortalité Permet d isoler un sous-groupe de patients graves (P/F<100) qui peuvent probablement bénéficier de mesures thérapeutiques spécifiques (DV, curares, ECMO?)

13-14 Novembre Le SDRA aujourd hui. Romain HERNU Service de Réanimation médicale Groupement Hospitalier Édouard Herriot CHU de Lyon

13-14 Novembre Le SDRA aujourd hui. Romain HERNU Service de Réanimation médicale Groupement Hospitalier Édouard Herriot CHU de Lyon 13-14 Novembre 2014 Le SDRA aujourd hui Romain HERNU Service de Réanimation médicale Groupement Hospitalier Édouard Herriot CHU de Lyon Plan 1. Diagnostic 2. Définitions 3. Physiopathologie 4. Evolution-Pronostic

Plus en détail

Syndrome de détresse respiratoire aiguë

Syndrome de détresse respiratoire aiguë Syndrome de détresse respiratoire aiguë I Physiopathologie Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) est un syndrome se manifestant comme une détresse respiratoire aiguë, conséquence d une lésion

Plus en détail

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux Comment ventiler un SDRA en 2009 Dr Balick-weber CHU Bordeaux Définition du SDRA Définition du SDRA 1. Début aigu. 2. Opacités pulmonaires bilatérales à la RP. 3. Absence d'insuffisance cardiaque, d hypervolémie

Plus en détail

Le NO dans l ARDS. Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013

Le NO dans l ARDS. Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013 Le NO dans l ARDS Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013 Plan 1. Introduction 2. ARDS (Acute respiratory distress syndrome) Définition traitement 3. Le

Plus en détail

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA M. Gainnier P. Michelet Réanimation Médicale Réanimation des Urgences (Pôle RUSH) Hôpital Ste Marguerite Marseille Objectif de la VM

Plus en détail

SDRA pour l interniste. Martin Albert M.D. FRCPC Interniste-Intensiviste Professeur agrégé de clinique UdeM Chercheur régulier CRHSCM Mai 2014

SDRA pour l interniste. Martin Albert M.D. FRCPC Interniste-Intensiviste Professeur agrégé de clinique UdeM Chercheur régulier CRHSCM Mai 2014 SDRA pour l interniste Martin Albert M.D. FRCPC Interniste-Intensiviste Professeur agrégé de clinique UdeM Chercheur régulier CRHSCM Mai 2014 Conflit d intérêt Heureusement pour vous mais malheureusement

Plus en détail

RESTRICTION HYDRIQUE DANS LE SDRA. BERENGUER Daniel DESC Réanimation 2007

RESTRICTION HYDRIQUE DANS LE SDRA. BERENGUER Daniel DESC Réanimation 2007 RESTRICTION HYDRIQUE DANS LE SDRA BERENGUER Daniel DESC Réanimation 2007 Hyperperméabilité paroi alvéolo-capillaire Fuite plasmatique vers interstitium et alvéoles Œdème pulmonaire lésionnel Altération

Plus en détail

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Ventilation idéale : Contexte Maintien d une pression trans-pulmonaire suffisante pour l oxygénation Minimiser le collapsus alvéolaire Lutter

Plus en détail

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat Physiologie des échanges gazeux A. Mercat Déterminants de l hypoxémie Le shunt Effet PvO2 Relation shunt-débit Effets de la PEEP PaCO2 espace mort Evaluation de l hypoxémie Déterminants de l hypoxémie

Plus en détail

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI Pierre Michelet Réanimation des Urgences Objectifs Pédagogiques Ventilation «protectrice» Arguments en faveur de lésions induites par la ventilation

Plus en détail

Maladies respiratoires aiguës rencontrées en réanimation : IRC décompensée, AAG, SDRA

Maladies respiratoires aiguës rencontrées en réanimation : IRC décompensée, AAG, SDRA Maladies respiratoires aiguës rencontrées en réanimation : IRC décompensée, AAG, SDRA Dr B. LEBAS CCU-AH, Réanimation Médicale Hautepierre Pôle Urgences, Réanimations Médicales, CAP Plan DRA / IRA Admission

Plus en détail

COMPLICATIONS RESPIRATOIRES DU TRAUMATISME THORACIQUE:

COMPLICATIONS RESPIRATOIRES DU TRAUMATISME THORACIQUE: COMPLICATIONS RESPIRATOIRES DU TRAUMATISME THORACIQUE: épidémiologie, physiopathologie et pronostic. HOAREAU Stéphanie (DESC MU 1) Majorité des traumatismes thoraciques Accident de la voie publique Chute

Plus en détail

Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA)

Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA) Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA) Module respiratoire DESC de réanimation médicale mars 2007 T.SAGHI (Bordeaux) introduction -Physiopathologie + morphologie + quantitatif

Plus en détail

INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE

INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE Et SYNDROME DE DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE Dr Thanh CAO - HUU 08/08/2016 Empruntés de : Sémiologie Médicale, Loïc GUILLEVIN, Ed. Lavoisier (Médecine Sciences Publications);

Plus en détail

Insuffisance respiratoire Les points clés. Pr Charles-Hugo MARQUETTE

Insuffisance respiratoire Les points clés. Pr Charles-Hugo MARQUETTE Insuffisance respiratoire Les points clés Pr Charles-Hugo MARQUETTE L insuffisance respiratoire incapacité de l appareil respiratoire à assurer l hématose le seuil de 70 mmhg de PaO 2 (9.3 kpa), mesurée

Plus en détail

Ventilation non conventionnelle: De l OHF à la ventilation liquide

Ventilation non conventionnelle: De l OHF à la ventilation liquide Ventilation non conventionnelle: De l OHF à la ventilation liquide Table ronde: Détresses respiratoires aiguës Dr Rambaud CCA réanimation pédiatrique et néonatale Hôpital Armand-Trousseau Cet intervenant

Plus en détail

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA La controverse Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA ou Pourquoi il ne faut pas faire de manœuvres de recrutement dans le SDRA DESC de Réanimation médicale Bordeaux 18 mars 2009 Frédéric

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Réanimation Médicale Groupe Hospitalier Pellegrin (Bordeaux) Quelle place pour la ventilation non invasive dans le SDRA? Il s agit

Plus en détail

FICHE DE RECUEIL COMPLEMENTAIRE D UNE SUSPICION D OEDEME PULMONAIRE APRES LE DEBUT D UNE TRANSFUSION

FICHE DE RECUEIL COMPLEMENTAIRE D UNE SUSPICION D OEDEME PULMONAIRE APRES LE DEBUT D UNE TRANSFUSION FICHE DE RECUEIL COMPLEMETAIRE D UE SUSPICIO D OEDEME PULMOAIRE APRES LE DEBUT D UE TRASFUSIO 1. Atteinte respiratoire Signes d atteinte respiratoire apparus ou aggravés après la transfusion: Si oui, dyspnée,

Plus en détail

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION ALOPH VALERIE (Bordeaux ) DESC REANIMATION TOULOUSE INTRODUCTION SYNDROME DE DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE ( SDRA) d éd étiologies

Plus en détail

Les Syndromes radiologiques. Syndrome alvéolaire Syndrome bronchique Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal

Les Syndromes radiologiques. Syndrome alvéolaire Syndrome bronchique Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal Les Syndromes radiologiques Syndrome alvéolaire Syndrome bronchique Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal Syndrome alvéolaire Architecture pulmonaire: l unité morphologique est

Plus en détail

SYNDROME DE DÉTRESSE RESPIRATOIRE AIGUË (SDRA)

SYNDROME DE DÉTRESSE RESPIRATOIRE AIGUË (SDRA) 1 SYNDROME DE DÉTRESSE RESPIRATOIRE AIGUË (SDRA) 25-03-2015 Dr. Bun Soeun, DES ARMU, Réanimation, Hôpital Calmette SDRA 2 Pathologie fréquente et grave en Réa Objectifs :. décrire les principaux mécanismes

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 De la physiologie à la sémiologie clinique... 5 D. Robert, M. Cour

Table des matières. Chapitre 1 De la physiologie à la sémiologie clinique... 5 D. Robert, M. Cour Table des matières Introduction... 1 Chapitre 1 De la physiologie à la sémiologie clinique... 5 D. Robert, M. Cour Ventilation... 5 Types d IRA et mécanismes physiopathologiques... 9 Traduction clinique

Plus en détail

Œdème Aigu du Poumon (OAP) Dr:N.Mosbah Réa Med

Œdème Aigu du Poumon (OAP) Dr:N.Mosbah Réa Med Œdème Aigu du Poumon (OAP) Dr:N.Mosbah Réa Med Définition 1 -L'OAP est un syndrome asphyxique secondaire à la présence de quantité anormalement élevée de liquide dans le secteur extravascualire pulmonaire

Plus en détail

Insuffisance respiratoire

Insuffisance respiratoire Insuffisance respiratoire La respiration est indispensable à la vie. Les cellules de notre organisme consomment de l'oxygène (O2) et rejettent du dioxyde de carbone (CO2), communément appelé gaz carbonique.

Plus en détail

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N DESC REANIMATION Décembre 2014 Etudiant: JAFFAL Karim Tuteur: Pr D. MATHIEU IMPACT EN PATHOLOGIE RESPIRATOIRE IMPACT EN PATHOLOGIE CARDIAQUE PRECHARGE DEPENDANCE

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Dr Guillaume Carteaux Réanimation médicale, Groupe de recherche CARMAS Hôpitaux universitaires Henri Mondor guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr Objectifs Comprendre les

Plus en détail

Le rôle de l imagerie médicale dans la détresse respiratoire

Le rôle de l imagerie médicale dans la détresse respiratoire Le rôle de l imagerie médicale dans la détresse respiratoire Journée SIAMU du 29.09.2017 Dr Yorick Lismonde Service d imagerie médicale Introduction Urgence / hospitalisation Rôle dans l orientation diagnostique

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE. Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière

VENTILATION ARTIFICIELLE. Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière VENTILATION ARTIFICIELLE Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière VENTILATION ARTIFICIELLE HISTORIQUE OBJECTIFS - INDICATIONS MOYENS COMPLICATIONS MONITORAGE VENTILATION

Plus en détail

Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste

Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste Marie Pierre Bonnet Service d Anesthésie Réanimation, Hôpital Cochin, Maternité

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 La ventilation non invasive Technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser de dispositif intratrachéal Ventilation en

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique en néonatologie

Principes de la ventilation mécanique en néonatologie Principes de la ventilation mécanique en néonatologie Pr. K. MENIF - Pr. M.DOUAGI Service de réanimation pédiatrique polyvalente - Hôpital d enfants de Tunis Service de néonatologie-hôpital militaire de

Plus en détail

Œdème aigu du poumon. Faculté de médecine de Mostaganem Dr F.BOUFAS

Œdème aigu du poumon. Faculté de médecine de Mostaganem Dr F.BOUFAS Œdème aigu du poumon Faculté de médecine de Mostaganem Dr F.BOUFAS OAP Accumulation d eau dans les espaces extra-vasculaires du poumon (espace interstitiel, alvéoles). Inondation brutale Dyspnée, hypoxie

Plus en détail

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III.

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III. Table des matières CHAPITRE 1. ALLERGIES ET HYPERSENSIBILITÉS CHEZ L ENFANT 13 ET L ADULTE : ASPECTS ÉPIDÉMIOLOGIQUES, DIAGNOSTIQUES ET PRINCIPES DE TRAITEMENT I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

post-opératoireopératoire

post-opératoireopératoire Utilisation de la VNI en post-opératoireopératoire Claude-charles Balick-Weber Réanimation médicale CHU BORDEAUX D après Daprès la SRLF Indication i de VNI en POST-OPÉRATOIRE OPÉRATOIRE : En post-opératoire

Plus en détail

Ventilation artificielle

Ventilation artificielle Ventilation artificielle généralités Objectifs et principes Objectifs : Energétique : prise en charge de tout ou partie du travail respiratoire. Conséquences : amélioration de l'hématose malgré une détérioration

Plus en détail

Les bases de la ventilation mécanique

Les bases de la ventilation mécanique Les bases de la ventilation mécanique JM Constantin, M.D. Ph.D. GRED CNRS 6293 INSERM U1103 Département de Médecine Périopératoire Responsable des Réanimations CHU Clermont-Ferrand ventilation mécanique

Plus en détail

Epidémiologie ICA. ICA fréquente et grave. OAP fréquent et grave : 7% intra-hospitalier, 30-40% à 1 an

Epidémiologie ICA. ICA fréquente et grave. OAP fréquent et grave : 7% intra-hospitalier, 30-40% à 1 an Epidémiologie ICA ICA fréquente et grave mortalité 12-30%, ré-hospitalisations fréquentes la plus importante des dyspnées aiguës aux urgences ICA beaucoup plus grave que le SCA OAP fréquent et grave :

Plus en détail

Nouvelles modalités de l oxygénothérapie: Intérêt du haut débit

Nouvelles modalités de l oxygénothérapie: Intérêt du haut débit Nouvelles modalités de l oxygénothérapie: Intérêt du haut débit Jean-Damien RICARD Assistance Publique Hôpitaux de Paris, Hôpital Louis Mourier, Service de Réanimation Médicale, Colombes INSERM U722, Université

Plus en détail

SDRA - Aspects pratiques

SDRA - Aspects pratiques Journées Lilloises d Anesthésie-Réanimation 2014 SDRA - Aspects pratiques Eric Kipnis Réanimation Chirurgicale, Pôle d'anesthésie-réanimation, CHRU de Lille Groupe de Recherche Translationelle Relation

Plus en détail

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon Frédéric ric Vargas Service de Réanimation R Bordeaux La VNI au cours de l OAPl cardiogénique débute avec.un aspirateur 1936 1936 The «pulmonary plus pressure

Plus en détail

SDRA Définition-Physiopathologie. Dr BLEL Youssef AHU Réanimation Médicale

SDRA Définition-Physiopathologie. Dr BLEL Youssef AHU Réanimation Médicale SDRA Définition-Physiopathologie Dr BLEL Youssef AHU Réanimation Médicale Introduction Description initiale en 1967 par Ashbaugh Tableau clinique caractérisé par une lésion de la barrière alvéolo-capillaire:

Plus en détail

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017 Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations Critères prédictifs Session thématique Infirmiers et Kinésithérapeutes Réanimation 2017 Matthieu REFFIENNA Kinésithérapeute

Plus en détail

Condensation pulmonaire.

Condensation pulmonaire. Condensation pulmonaire. Pas de conflit d intérêt. Pr F. Remérand Pôle Anesthésie-Réanimation SAMU C.H.R.U. de Tours f.remerand@chu-tours.fr 04 décembre 2015 Échographie pleuro pulmonaire en réanimation

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Dr Lennart Magnusson, PD & MER Médecin associé Service d Anesthésiologie CHUV-BH-10.303 CH - 1011 Lausanne Tél : +41-21 - 314.20.06 Tél. secrét. : +41-21 -314.20.07

Plus en détail

HYPEROXIE EN REANIMATION DESC REANIMATION MEDICALE 15 ET 16 MARS PHILIPPE MARTY

HYPEROXIE EN REANIMATION DESC REANIMATION MEDICALE 15 ET 16 MARS PHILIPPE MARTY HYPEROXIE EN REANIMATION DESC REANIMATION MEDICALE 15 ET 16 MARS PHILIPPE MARTY PLAN 1.Rationnel 2.Mécanismes physiopathologiques 3.Hyperoxie en pratique clinique 4.Dénitrogénation 5.Voies de recherche

Plus en détail

Drainage des épanchements pleuraux transsudatiques. Cédric Palobart DESC réanimation médicale 16 mars 2007 Toulouse

Drainage des épanchements pleuraux transsudatiques. Cédric Palobart DESC réanimation médicale 16 mars 2007 Toulouse Drainage des épanchements pleuraux transsudatiques Cédric Palobart DESC réanimation médicale 16 mars 2007 Toulouse Rappels Physiologie Plèvre pariétale = clé de voûte Production de 0,15 ml/kg/h Réabsorption

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE. généralités

VENTILATION ARTIFICIELLE. généralités VENTILATION ARTIFICIELLE généralités OBJECTIFS ET PRINCIPES Objectifs : Energétique : prise en charge de tout ou partie du travail respiratoire. Conséquences : amélioration de l'hématose malgré une détérioration

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE

VENTILATION NON INVASIVE VENTILATION NON INVASIVE INDICATIONS DE LA VNI Envisageable chez un patient en IRA capable de comprendre et de collaborer : Fatigué mais non épuisé, Signes de détresse notamment FR > 25/minute, respiration

Plus en détail

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Insuffisance Respiratoire Chronique UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Plan L insuffisance respiratoire chronique : qu est ce que c est? Quelques rappels de physiologie

Plus en détail

Gaz du sang : interprétation des analyses

Gaz du sang : interprétation des analyses Gaz du sang : interprétation des analyses Conditions d interprétation Pour évaluer correctement une anomalie des gaz du sang, il faut connaître : 1. Gazométrie artérielle : ph, PaO 2, PaCO 2. HCO 3-, BE

Plus en détail

Quelques concepts de physiopathologie lors l insuffisance respiratoire aiguë. Définition

Quelques concepts de physiopathologie lors l insuffisance respiratoire aiguë. Définition Quelques concepts de physiopathologie lors l insuffisance respiratoire aiguë Dr H.Rozé Réanimation MHL Unité Thoracique Définition Incapacité du poumon à assurer une oxygénation satisfaisante et/ou de

Plus en détail

Dr Vincent JAHANDIEZ Carole VACHOD, IDE. Service de Réanimation Médicale Hôpital Edouard Herriot, Lyon

Dr Vincent JAHANDIEZ Carole VACHOD, IDE. Service de Réanimation Médicale Hôpital Edouard Herriot, Lyon Dr Vincent JAHANDIEZ Carole VACHOD, IDE Service de Réanimation Médicale Hôpital Edouard Herriot, Lyon Modifica(ons anatomiques Compliance : capacité du poumon à se laisser distendre î compliance thoracique

Plus en détail

Gaz du sang et Diffusion: principes généraux et techniques pour la réalisation pratique et l interprétation

Gaz du sang et Diffusion: principes généraux et techniques pour la réalisation pratique et l interprétation Gaz du sang et Diffusion: principes généraux et techniques pour la réalisation pratique et l interprétation Poste d Assistant Hospitalo-Universitaire (~CCA) disponible au 01/11/2012 http://www.docvadis.fr/dyspnee/

Plus en détail

Intérêt de la biopsie pulmonaire chirurgicale en réanimation. DESC Réanimation médicale 2009 Mathilde ROL (Toulouse)

Intérêt de la biopsie pulmonaire chirurgicale en réanimation. DESC Réanimation médicale 2009 Mathilde ROL (Toulouse) Intérêt de la biopsie pulmonaire chirurgicale en réanimation DESC Réanimation médicale 2009 Mathilde ROL (Toulouse) Technique : en théorie 2 possibilités chirurgicales : Thoracotomie Thoracoscopie 2 localisations

Plus en détail

Nourrisson de 6 mois, détresse respiratoire et oxygénodépendance

Nourrisson de 6 mois, détresse respiratoire et oxygénodépendance Nourrisson de 6 mois, détresse respiratoire et oxygénodépendance P. Padoin, ML. Dalphin, S. Beaussant, P. Manzoni, M. Lenoir Société de Médecine de Franche-Comté Nourrisson de 6 mois Naissance à 40 SA,

Plus en détail

""deep sulcus sign " obs.: Yves Ranchoup Groupe radiologique du Mail Grenoble"

deep sulcus sign  obs.: Yves Ranchoup Groupe radiologique du Mail Grenoble homme de 41 ans, fumeur, présente un pneumothorax total de la grande cavité droite noter le caractère compressif de pneumothorax qui se traduit par le refoulement du médiastin vers la gauche, l'augmentation

Plus en détail

Pierre DAMAS Service de Soins Intensifs Généraux C.H.U. - Liège. P. Damas, C.H.U.-Liège, 2 ème journée NSIH, 12/02/03

Pierre DAMAS Service de Soins Intensifs Généraux C.H.U. - Liège. P. Damas, C.H.U.-Liège, 2 ème journée NSIH, 12/02/03 Pierre DAMAS Service de Soins Intensifs Généraux C.H.U. - Liège Représente plus de 50 % des infections traitées aux soins intensifs Risque: altération du contrôle du carrefour aérodigestif manipulation

Plus en détail

SYNDROME DE DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE ( SDRA) (Acute Respiratory Distress Syndrom ARDS) Dr P. Corcelle

SYNDROME DE DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE ( SDRA) (Acute Respiratory Distress Syndrom ARDS) Dr P. Corcelle SYNDROME DE DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE ( SDRA) (Acute Respiratory Distress Syndrom ARDS) Dr P. Corcelle DEFINITIONS Evoqué dès le 1 ère guerre mondiale puis durant la 2 ème, dans les suites de grands

Plus en détail

Œdème aigu du poumon (OAP) à fraction d éjection ventriculaire gauche (FEVG) conservée

Œdème aigu du poumon (OAP) à fraction d éjection ventriculaire gauche (FEVG) conservée Séminaire interrégional DESC MU 2016 Limoges, 17 18 Mars 2016 Œdème aigu du poumon (OAP) à fraction d éjection ventriculaire gauche (FEVG) conservée P Vignon Réanimation Polyvalente CIC-P 0801 CHU Limoges

Plus en détail

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT Notions de base de ventilation assistée Dr Jean Papadopoulos Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT La Louvière L ENFANT N EST PAS UN ADULTE EN MINIATURE Différences : Anatomiques Physiologiques

Plus en détail

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation Jean-Pierre LAABAN Hôtel-Dieu, Paris Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Syndrome obésité-hypoventilation (SOH) Défini par l existence d une

Plus en détail

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND Dr M. SEBBANE LA VNI C EST QUOI? Assistance ventilatoire sous forme de pression positive

Plus en détail

Le TRALI syndrome : à propos de 3 cas.

Le TRALI syndrome : à propos de 3 cas. Le TRALI syndrome : à propos de 3 cas. M. Bitam et coll. Hématologie, CHU Batna XI ème Congrès National d Hématologie 24-26 Avril 2014, Alger. Définition TRALI: acronyme>transfusion Related Acute Lung

Plus en détail

Mécanique respiratoire et influence de l anesthésie. D re France Loisel Anesthésiologiste-intensiviste Hôpital de l Enfant-Jésus

Mécanique respiratoire et influence de l anesthésie. D re France Loisel Anesthésiologiste-intensiviste Hôpital de l Enfant-Jésus Mécanique respiratoire et influence de l anesthésie D re France Loisel Anesthésiologiste-intensiviste Hôpital de l Enfant-Jésus Plan Mécanique respiratoire Distribution normale de la perfusion et de la

Plus en détail

Question 1 (QROC) Question 2 (QROC) Question 3 (QRU)

Question 1 (QROC) Question 2 (QROC) Question 3 (QRU) De garde dans le service de pneumologie vous recevez un appel du médecin de famille d une patiente, âgée de 60 ans, obèse, hypertendue, suivie par le service pour une BPCO, qui sollicite votre avis face

Plus en détail

Optimisation des greffons pulmonaires en réanimation.

Optimisation des greffons pulmonaires en réanimation. Optimisation des greffons pulmonaires en réanimation. Pouvons nous mieux faire? JMPG Nice 15 Oct 2015 Jacques Durand-Gasselin Un donneur en EME sur 5 est prélevé du poumon 100,0% 90,0% 80,0% 70,0% 60,0%

Plus en détail

15-16 Novembre OAP cardiogénique. Romain HERNU Service de Réanimation médicale Hôpital Édouard Herriot CHU de Lyon

15-16 Novembre OAP cardiogénique. Romain HERNU Service de Réanimation médicale Hôpital Édouard Herriot CHU de Lyon 15-16 Novembre 2012 OAP cardiogénique Romain HERNU Service de Réanimation médicale Hôpital Édouard Herriot CHU de Lyon Plan 1. Généralités 2. Physiopathologie 3. Étiologies 4. Diagnostic 5. Traitement

Plus en détail

Interactions Cardio-respiratoires

Interactions Cardio-respiratoires Interactions Cardio-respiratoires Dr. Marc Lilot Frédéric Gougain Hôpital Louis Pradel Hospices Civils de Lyon Plethysmography Waveform Airway Pressure Arterial Pressure Remerciements: Dr Bertrand Delannoy

Plus en détail

Ventilation mécanique

Ventilation mécanique Ventilation mécanique en médecine d urgence Modes ventilatoires Indications / Contre-indications Paramètres de surveillance Christelle PALIN, IDE Dr ANDRE, PH et Dr TAKUN, PH Service d Accueil des Urgences,

Plus en détail

Mécanismes lésionnels et conséquences

Mécanismes lésionnels et conséquences TRAUMATISMES DU THORAX Question ECN n 329 Dr Raphaël BONNACORSI Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique Hôpital de la Pitié Salpétrière - Paris Introduction et principes Les traumatismes du

Plus en détail

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES P. Beuret Réanimation polyvalente Lyon 02/06 LESIONS RESPONSABLES D IRA Fractures costales Volet costal Pneumo/hémothorax Contusion pulmonaire Douleur Mouvement paradoxal

Plus en détail

LEPTOSPIROSE A propos d un cas. G. Lhéritier DESC Réanimation médicale Limoges, le 16 sept 2009

LEPTOSPIROSE A propos d un cas. G. Lhéritier DESC Réanimation médicale Limoges, le 16 sept 2009 LEPTOSPIROSE A propos d un cas G. Lhéritier DESC Réanimation médicale Limoges, le 16 sept 2009 Histoire Clinique Patiente âgée de 30 ans Consommation régulière de cannabis et d ecstasy Pancréatite aiguë

Plus en détail

CPAP en pré-hospitalier et aux urgences. 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires

CPAP en pré-hospitalier et aux urgences. 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires CPAP en pré-hospitalier et aux urgences 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires Ventilation Non Invasive (VNI) Définition Ventilation sans intubation trachéale. Par l intermédiaire d un masque

Plus en détail

Syndrome de Détresse D Respiratoire Aiguë

Syndrome de Détresse D Respiratoire Aiguë Syndrome de Détresse D Respiratoire Aiguë Sommaire 1 DéfinitionsD 2 Étiologies 3 Causes de mortalité et morbidité dans le SDRA 4 Le Cœur C dans le SDRA 5 Le Poumon dans le SDRA 6 Stratégies thérapeutiques

Plus en détail

INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES

INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES Définition de l insuffisance respiratoire Incapacité du poumon à assurer une Hématose normale Ceci conduit à une hypoxie, avec comme traduction une dyspnée initialement

Plus en détail

Pathologies interstitielles Etudes anatomopathologiques

Pathologies interstitielles Etudes anatomopathologiques Pathologies interstitielles Etudes anatomopathologiques Aurore Coulomb Service d anatomie et cytologie pathologiques Centre de Référence des Maladies Respiratoires Rares Trousseau 12 mars 2009 Pathologie

Plus en détail

Troubles de l Hématose Faillite fonction respiratoire aboutit à défaut d oxygénation du sang +/- défaut d épuration du gaz carbonique:

Troubles de l Hématose Faillite fonction respiratoire aboutit à défaut d oxygénation du sang +/- défaut d épuration du gaz carbonique: Physiopathologie 3 e année Pr A. Benmati Concentration fractionnaire d un gaz - Énergie cinétique ensemble molécules ds Atm Pression Barométrique (PB) - PB varie en sens inverse de l altitude - Au niveau

Plus en détail

INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES

INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES Définition de l insuffisance respiratoire Incapacité du poumon à assurer une Hématose normale Ceci conduit à une hypoxie, avec comme traduction une dyspnée initialement

Plus en détail

Diagnostic d un d. cas de TRALI. 3 ème Journée Régionale d Hémovigilance Besançon, le 30 mars 2007

Diagnostic d un d. cas de TRALI. 3 ème Journée Régionale d Hémovigilance Besançon, le 30 mars 2007 3 ème Journée Régionale d Hémovigilance Besançon, le 30 mars 2007 Diagnostic d un d cas de TRALI Drs B. Barrucand et F. Bartholin Service de Réanimation Chirurgicale CHU Besançon Antécédents Monsieur S.,

Plus en détail

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA L IRA est un syndrome lié à l impossibilité pour le système ventilatoire de maintenir des échanges gazeux à un niveau compatible avec la survie autonome de l organisme,

Plus en détail

Traduction anatomo-pathologique : - pathologies pulmonaires inflammatoires aigües ou chroniques interstitielles. - pathologie tumorale

Traduction anatomo-pathologique : - pathologies pulmonaires inflammatoires aigües ou chroniques interstitielles. - pathologie tumorale Traduction anatomo-pathologique : - pathologies pulmonaires inflammatoires aigües ou chroniques interstitielles - pathologie tumorale B. Vergier et H. Bégueret Service de Pathologie CHU Bordeaux Pathologies

Plus en détail

P. Ray biomarqueurs.eu SRLF Séminaire Urgences Vitales

P. Ray biomarqueurs.eu SRLF Séminaire Urgences Vitales Dyspnée aiguë du sujet âgé Cœur ou poumon P. Ray patrick.ray@psl.aphp.fr biomarqueurs.eu SRLF Séminaire Urgences Vitales U CONFLITS D INTERET OBJECTIFS Epidémiologie des dyspnées aiguës des sujets âgés

Plus en détail

MECANIQUE RESPIRATOIRE AU COURS DU SDRA:

MECANIQUE RESPIRATOIRE AU COURS DU SDRA: MECANIQUE RESPIRATOIRE AU COURS DU SDRA: Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation ALMS: Medical

Plus en détail

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives B. Séguy - D.E.S.C Réanimation Médicale- Juin 2008 Introduction : Historiquement épidémies de

Plus en détail

Retentissement pulmonaire de l obésité

Retentissement pulmonaire de l obésité Retentissement pulmonaire de l obésité Dr Laure Belmont Service de Pneumologie Centre hospitalier d Argenteuil 16eme journée des formations de associations du val d Oise 08 février 2015 Poumons et obésité?

Plus en détail

LA VENTILATION PER- OPÉRATOIRE

LA VENTILATION PER- OPÉRATOIRE LA VENTILATION PER- OPÉRATOIRE M. C. C A R D A. C A M B O N I E D R J. D U F O U R J O U R N É E R É G I O N A L E P O I T E V I N E D E F O R M A T I O N I A D E S A M E D I 2 4 J A N V I E R 2 0 1 5

Plus en détail

Particularités respiratoires des sportifs

Particularités respiratoires des sportifs Particularités respiratoires des sportifs Patrick Mucci, Pr Ph D Université de Lille 2 EA 7369 Unité de Recherche Pluridisciplinaire Sport, Santé, Société 1 Débit ventilatoire et sportifs d endurance Réponse

Plus en détail

PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE. Dr Wojciech Trzepizur

PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE. Dr Wojciech Trzepizur PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE Dr Wojciech Trzepizur 4 étapes Ventilation : mécanismes permettant le renouvellement de l air dans les alvéoles pulmonaires Etape alvéolaire : diffusion des gaz au travers de

Plus en détail