Vaccination contre le Tétanos, êtes-vous à jour? Quelles sont les causes et les conséquenes du Tétanos? TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vaccination contre le Tétanos, êtes-vous à jour? Quelles sont les causes et les conséquenes du Tétanos? TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT"

Transcription

1 Vaccination contre le Tétanos, êtes-vous à jour? Quelles sont les causes et les conséquenes du Tétanos? TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT

2 Généralités Le tétanos est une maladie infectieuse aiguë très grave, causée par la bactérie Clostridium tetani présente dans le sol et les déjections animales sous forme de spores très résistantes. La contamination survient lorsque les spores de Clostridium tetani pénètrent dans l organisme par une plaie cutanéomuqueuse même minime (porte d entrée). Les spores germent alors au sein des tissus nécrotiques et produisent une neurotoxine très puissante, responsable de la maladie. Une fois introduite dans la plaie, la toxine se diffuse le long des nerfs pour atteindre le système nerveux central. Elle se fixe alors dans la moelle épinière et dans le tronc cérébral, entraînant un blocage nerveux, responsable de contractures musculaires non contrôlées et de spasmes musculaires. Le tétanos est rarement mortel en Europe car il est prévenu par la vaccination. La maladie ne touche que les gens non ou incorrectement vaccinés. En France, 36 cas de tétanos ont été déclarés entre 2008 et 2011, avec une mortalité de 31%. Parmi ces 36 cas, 86% étaient âgés de plus de 70 ans, et 75% étaient des femmes. Symptômes La période d incubation s écoule entre le moment d inoculation, et l apparition des premières contractures musculaires. Sa durée varie de 3 à 15 jours en moyenne. Le premier signe qui apparaît est un trismus, c est-à-dire une contracture involontaire, permanente et parfois douloureuse des muscles masticateurs. Ces contractures entrainent un blocage de la mâchoire, interdisant l alimentation solide puis liquide. La contracture s étend ensuite: Au pharynx, causant des difficultés de déglutition À la face, donnant au visage un aspect caractéristique appelé «rire sardonique» Au cou, avec l apparition d une raideur de nuque, avec hyperextension Au ventre, réalisant un «ventre de bois» Aux membres Les contractures deviennent généralisées puis permanentes. En l absence de traitement, on peut aboutir à l opisthotonos, un signe classique d une atteinte par le tétanos. L opisthotonos est une

3 contracture généralisée provoquant un ventre dur, des membres supérieurs fixés en flexion, et des membres inférieurs en extension. Après l aggravation des premiers jours succède une phase de stabilisation de 3 à 4 semaines, puis une phase de récupération et de rééducation. Le tétanos est une maladie très grave, avec un taux de mortalité de 20 à 30% environ. Les décès peuvent être dus au spasme laryngé, au spasme des muscles respiratoires, à une hémorragie digestive, à un arrêt cardiaque. Personnes concernées par le tétanos : Toute personne non ou incorrectement vaccinée. Toute personne risquant de présenter une effraction Toute personne victime de morsures d animal. Les portes d entrée sont variables. Nous pouvons citer les plaies récentes, le plus souvent minime (par exemple dans le cadre de travaux de jardinage), ou chroniques (ulcères, escarres ), ou après injection (tétanos des toxicomanes ).

4 Comment faire le diagnostic? La seule prévention possible du tétanos demeure la vaccination antitétanique conduite selon le calendrier établi par les autorités de santé. Les carnets de vaccination ne sont pas toujours disponibles, ou sont incomplets. L interrogatoire d une personne sur ses vaccinations est souvent peu précis. Un test immunologique rapide de détection des anticorps antitétaniques permet d avoir un regard objectif sur le statut vaccinal d un individu. Lorsque le test est positif, cela indique que vous êtes correctement protégé contre le tétanos. Mais cette immunité n est pas défi nitive, le test doit être régulièrement effectué. S il est négatif, vous devez consulter votre médecin traitant, pour discuter avec lui de l opportunité d une vaccination. La réalisation de ce test ne doit pas retarder une vaccination si elle est prévue au calendrier vaccinal, ou si elle est prescrite par votre médecin. La réalisation de ce test ne doit pas retarder non plus une consultation auprès d un service hospitalier d urgences en cas de plaie cutanéomuqueuse souillée ou en cas de doute sur le statut vaccinal.

5 Traitement Il existe deux types de traitement : Préventif La vaccination antitétanique bien conduite est le seul moyen de prévention effi cace de la maladie et est très bien tolérée. Curatif On traite initialement la plaie par des soins locaux. Puis le patient peut recevoir aussi : Des antibiotiques, pour inhiber la prolifération des bactéries. Des immunoglobulines spécifi ques qui neutralisent les toxines tétaniques. Une vaccination antitétanique, car la maladie ne confère pas d immunité (le patient atteint de tétanos ne produit pas d anticorps). Si la maladie est avérée et quelle que soit la gravité de la maladie, il nécessite une hospitalisation en réanimation ou en service de soins intensifs, avec un contrôle constant. Le patient est souvent isolé pour éviter tous stimuli risquant de déclencher une crise. Dans le cadre de la réanimation, il peut recevoir aussi d autres traitements liés aux troubles qu il présente : Ventilation artifi cielle et sédation. Alimentation par sonde naso-gastrique. Traitement anticoagulant. Médicaments pour lutter contre les spasmes.

6 Alere SAS 21 rue Albert Calmette Bâtiment B Jouy-en-Josas, France alere.com 2015 Alere. Tous droits réservés. Le logo Alere et Alere sont des marques commerciales du groupe Alere E-01 04/15 14/10 ALERE PHA GP 004 TAPEZ ICI POUR REVENIR À LA PREMIÈRE PAGE

Le Tétanos de l adulte en milieu de travail

Le Tétanos de l adulte en milieu de travail 2 ème rencontre médicale Organiser une Compagne de Vaccination en Milieu de Travail Le Tétanos de l adulte en milieu de travail Ch. HADJ SASSI, H. BEN MANSOUR, K. HAJAIJ ISST Tunis, mercredi 15 avril 2015

Plus en détail

Piqué par une tique, que faire? Piqûres de tiques : causes et conséquences de la maladie de Lyme TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT

Piqué par une tique, que faire? Piqûres de tiques : causes et conséquences de la maladie de Lyme TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT Piqué par une tique, que faire? Piqûres de tiques : causes et conséquences de la maladie de Lyme TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT Généralités sur la pathologie La maladie de Lyme, ou borréliose, est une

Plus en détail

Guide des vaccinations Édition Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations

Guide des vaccinations Édition Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations Guide des vaccinations Édition 2006 Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations 267 La vaccination contre le tétanos Le tétanos est une infection aiguë due aux exotoxines produites

Plus en détail

Pourquoi manque-t-on facilement de fer, élément essentiel à la vie?

Pourquoi manque-t-on facilement de fer, élément essentiel à la vie? Pourquoi manque-t-on facilement de fer, élément essentiel à la vie? Quelles sont les causes et les conséquences de la carence en fer? TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT Généralités sur la pathologie Le fer

Plus en détail

Maux d estomac? Et si vous étiez infecté par la bactérie Helicobacter pylori?

Maux d estomac? Et si vous étiez infecté par la bactérie Helicobacter pylori? Maux d estomac? Et si vous étiez infecté par la bactérie Helicobacter pylori? Comment savoir si vous êtes atteint d une infection à Helicobacter pylori? TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT Généralités sur la

Plus en détail

Anthony Karabanow, MD

Anthony Karabanow, MD Anthony Karabanow, MD L'épidémiologie Environ 1 million de cas par an dans le monde entier 200,ooo à 300,000 décès par an Le tétanos néonatal a été ciblé pour élimination par l'oms dans '95 Le tétanos

Plus en détail

Guide des vaccinations Édition 2008. Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations

Guide des vaccinations Édition 2008. Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations Guide des vaccinations Édition 2008 Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations 335 La vaccination contre le tétanos Le tétanos est une toxi-infection aiguë grave, non contagieuse,

Plus en détail

Vaccination contre le tétanos

Vaccination contre le tétanos 230 Vaccination contre le tétanos Le tétanos est une toxi-infection aiguë grave, non contagieuse, souvent mortelle, due à une neurotoxine extrêmement puissante produite par un bacille anaérobie à Gram

Plus en détail

Dr BELKADI maladies infectieuses «Tétanos» I- INTRODUCTION : II- EPIDEMIOLOGIE III) physiopathologie (Le germe et sa toxine) spasticité

Dr BELKADI maladies infectieuses «Tétanos» I- INTRODUCTION : II- EPIDEMIOLOGIE  III) physiopathologie (Le germe et sa toxine) spasticité 1 Dr BELKADI maladies infectieuses «Tétanos» I- INTRODUCTION : 1. TOXI-INFECTION GRAVE. 2. BACILLE TELLURTQUE «CLOSTRIDUIM TETANI ou BACILLE DE NICOLAIRE» 3. MORTALITE +++/MALGRE LES PROGRES DE REANIMATION

Plus en détail

VACCIN CONTRE LA DIPHTÉRIE ET LE TÉTANOS

VACCIN CONTRE LA DIPHTÉRIE ET LE TÉTANOS VACCIN CONTRE LA DIPHTÉRIE ET LE TÉTANOS COMPOSITION Un seul vaccin inactivé combiné contre la diphtérie et le tétanos est actuellement distribué au Canada : le vaccin d 2 T 5 (Td Adsorbées de Sanofi Pasteur).

Plus en détail

Mise à jour du calendrier vaccinal chez un sujet âgé à l occasion d une visite aux urgences pour plaie tétanigène

Mise à jour du calendrier vaccinal chez un sujet âgé à l occasion d une visite aux urgences pour plaie tétanigène Mise à jour du calendrier vaccinal chez un sujet âgé à l occasion d une visite aux urgences pour plaie tétanigène Madame Angèle Martin est âgée de 78 ans. Elle est française. Elle consulte aux urgences

Plus en détail

guide la vaccination du cheval

guide la vaccination du cheval guide de la vaccination du cheval Pourquoi faut-il vacciner votre cheval? page 3 la grippe équine page 5 la rhinopneumonie équine page 7 le tétanos chez le cheval page 9 la rage équine page 11 Pourquoi

Plus en détail

prévention vaccinations La vaccination peut vous sauver la vie.

prévention vaccinations La vaccination peut vous sauver la vie. PS70252 Depliant vaccination 15/06/07 12:11 Page 1 en savoir plus BEH Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire www.invs.sante.fr Institut Pasteur www.pasteur.fr www.plateforme-sante.fr prévention vaccinations

Plus en détail

Vaccin Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite

Vaccin Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite Vaccin Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite EPIDEMIOLOGIE (1) La diphtérie, le tétanos et la poliomyélite sont des maladies très graves, parfois mortelles, véritables fléaux naguère avant la mise en place des

Plus en détail

LE TETANOS Indication du Tétanos Quick Stick aux urgences

LE TETANOS Indication du Tétanos Quick Stick aux urgences LE TETANOS Indication du Tétanos Quick Stick aux urgences Les rendez-vous de l Urgence Jeudi 29 novembre 2007 Dr C. HOMMEL Centre de vaccinations internationales de Strasbourg Centre antirabique 1 INTRODUCTION

Plus en détail

LES VACCINS DU CHIEN

LES VACCINS DU CHIEN LES VACCINS DU CHIEN Quelles sont les maladies qui peuvent le toucher? Comment se transmettent-elles? Comment les reconnaître? Qui est le plus touché? Quels moyens de prévention permettent de le protéger?

Plus en détail

LES RISQUES BIOLOGIQUES EN MILIEU PROFESSIONNEL

LES RISQUES BIOLOGIQUES EN MILIEU PROFESSIONNEL LES RISQUES BIOLOGIQUES EN MILIEU PROFESSIONNEL I/ GENERALITES : Les risques biologiques sont liés à l exposition à des agents biologiques en milieu de travail. Les agents biologiques sont présents dans

Plus en détail

Polyradiculonévrite aiguë

Polyradiculonévrite aiguë Polyradiculonévrite aiguë Intérêt affection fréquente Urgence médicale trouble de la déglutition trouble respiratoire trouble cardiaque Bonne PEC évolution favorable reconnaître la PRNA Affection du système

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

BROCHURE ÉDUCATIVE POUR LES PATIENTS

BROCHURE ÉDUCATIVE POUR LES PATIENTS Les autorités belges de santé publique ont assorti la mise sur le marché du médicament BOCOUTURE de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

La vaccination. 5-6 mois. Oui si CSI Oui. Non Non Oui

La vaccination. 5-6 mois. Oui si CSI Oui. Non Non Oui La vaccination La vaccination permet de prévenir les maladies infectieuses chez nos animaux. Le principe repose sur l'activation d'une réponse immunitaire par l'administration d'antigène vivant/mort ou

Plus en détail

LA RHINOPNEUMONIE. Dr HAMON Muriel Clinique équine de Méheudin

LA RHINOPNEUMONIE. Dr HAMON Muriel Clinique équine de Méheudin LA RHINOPNEUMONIE Dr HAMON Muriel Clinique équine de Méheudin mhamon@cvem.fr LES HERPESVIRUS Famille de virus provoquant des maladies chez l homme et l animal (varicelle et zona, mononucléose, IBR, Maladie

Plus en détail

Botulisme Pr,Seguni. 2eme rot 2017

Botulisme Pr,Seguni. 2eme rot 2017 Botulisme Pr,Seguni. 2eme rot 2017 1- Introduction : Le botulisme est une toxi infection plus qu une infection due a une bacille grame positive + anaérobique stricte appellée clostridium Botulinum, qui

Plus en détail

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE :

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : INTRODUCTION : Quelles sont les différentes sortes de micro-organismes présents dans notre environnement? (Activité 1) Observation microscopique de différents microbes

Plus en détail

Tétanos. Introduction

Tétanos. Introduction 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module d Infectiologie Introduction Tétanos Le tétanos est une urgence médicale. Toxi-infection grave Due à un germe tellurique Clostridium tetani. Maladie

Plus en détail

J ai un syndrome de Guillain-Barré, qu estce

J ai un syndrome de Guillain-Barré, qu estce J ai une polyradiculonévrite ou syndrome de Guillain- Barré Le syndrome de Guillain-Barré peut entraîner une paralysie transitoire plus ou moins grave. Dans la majorité des cas, les patients récupèrent

Plus en détail

Tétanos. Tétanos maternel et néonatal TMN

Tétanos. Tétanos maternel et néonatal TMN Tétanos Tétanos maternel et néonatal TMN CIM-10 A34 et CIM-9 771.3 ; CIM-10 A33 Tétanos Tétanos maternel CCDM19: M.P. Joyce CCDM18: J. Vandelaer 1. Identification Une maladie aigüe induite par une exotoxine

Plus en détail

Université Constantine 3 Faculté De Médecine Service de médecine du travail LES RISQUES BIOLOGIQUES EN MILIEU PROFESSIONNEL

Université Constantine 3 Faculté De Médecine Service de médecine du travail LES RISQUES BIOLOGIQUES EN MILIEU PROFESSIONNEL Université Constantine 3 Faculté De Médecine Service de médecine du travail LES RISQUES BIOLOGIQUES EN MILIEU PROFESSIONNEL Polycopié destiné aux étudiants de 6 ième année de médecine PLAN DU COURS : -

Plus en détail

Les douleurs de la SEP

Les douleurs de la SEP Janvier 2012 Les douleurs de la SEP Le Professeur Bruno Brochet a eut la gentillesse de mettre à jour nos connaissances sur la douleur dans la sclérose en plaques et nous l en remercions (APF Ecoute Infos).

Plus en détail

Je m informe sur la grippe

Je m informe sur la grippe Je m informe sur la grippe Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Adresse du site : www.docvadis.fr/malinf.sat.paris Validé par le Comité Scientifique Infectiologie La grippe est une maladie infectieuse

Plus en détail

Argumentaire visant une amélioration de la couverture vaccinale des professionnels de santé et de l ensemble des acteurs au contact des malades

Argumentaire visant une amélioration de la couverture vaccinale des professionnels de santé et de l ensemble des acteurs au contact des malades Argumentaire visant une amélioration de la couverture vaccinale des professionnels de santé et de l ensemble des acteurs au contact des malades Je suis personnel de santé, est-ce que j expose les patients

Plus en détail

UE 4. Perception, système nerveux, revêtement cutané

UE 4. Perception, système nerveux, revêtement cutané UE 4 Perception, système nerveux, revêtement cutané Item n 95 Polyradiculonévrite aiguë inflammatoire (syndrome de guillain barré) diagnostiquer un syndrome de Guillain Barré identifier les situations

Plus en détail

Fiche Info Santé au travail LA LEPTOSPIROSE. MAJ Juin 2017 N 02

Fiche Info Santé au travail LA LEPTOSPIROSE. MAJ Juin 2017 N 02 Fiche Info Santé au travail N 02 LA LEPTOSPIROSE La leptospirose est une maladie due à une bactérie dont il existe plus de 200 sérotypes différents. Le sérotype «icterohaemorrhagia» (30% des cas) à l origine

Plus en détail

TÉTANOS. Protégez-vous contre les risques biologiques

TÉTANOS. Protégez-vous contre les risques biologiques TÉTANOS Protégez-vous contre les risques biologiques LE TÉTANOS Le tétanos est une maladie sévère causée par un bacille qui libère dans l organisme une substance toxique (toxine). Celle-ci attaque le système

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT: LA MORSURE DE SERPENT

CONDUITE A TENIR DEVANT: LA MORSURE DE SERPENT CONDUITE A TENIR DEVANT: LA MORSURE DE SERPENT Cours de secourisme UFR-STRM Pr Tetchi Yavo UFR-SM Abidjan Email: tetchiyavo@yahoo.fr 1 PLAN Introduction Différentes espèces de serpents Composition des

Plus en détail

Dermatomyosite Juvénile

Dermatomyosite Juvénile www.printo.it/pediatric-rheumatology/lu_fr/intro Dermatomyosite Juvénile Version de 2016 1. QU'EST CE QUE LA DERMATOMYOSITE JUVÉNILE? 1.1 Quelle est cette maladie? La dermatomyosite juvénile (DMJ) est

Plus en détail

AU CŒUR DE LA FORET ÉTERNELLE DES ENFANTS

AU CŒUR DE LA FORET ÉTERNELLE DES ENFANTS AU CŒUR DE LA FORET ÉTERNELLE DES ENFANTS Préparé pour: Expédition MONTEVERDE AU CŒUR DE LA FORET ÉTERNELLE DES ENFANTS Préparé par: Poncet Jean-Baptiste, Infirmier DE. Le projet : Notre pratique de la

Plus en détail

Les escarres : généralités - prévention

Les escarres : généralités - prévention Les escarres : généralités - prévention Plan : - Texte officiel Rôle propre - Lien avec U E 3.1 S1. Lien avec U E 4.1- S1 - Définition - Physiopathologie : différents facteurs.pression.cisaillement.macération.infection.déficit

Plus en détail

j'ai travaillé et coopérer dans un groupe pour réaliser une carte commune. D2

j'ai travaillé et coopérer dans un groupe pour réaliser une carte commune. D2 Activité 1: Extraire, organiser les informations des documents et du matériel disponibles afin de réaliser une carte mentale expliquant l'apparition et le développement de maladies chez l'homme. Domaine

Plus en détail

Cas clinique : prévention de la rage après morsure animale. Dr A TOUMI Service des Maladies Infectieuses EPS F Bourguiba Monastir

Cas clinique : prévention de la rage après morsure animale. Dr A TOUMI Service des Maladies Infectieuses EPS F Bourguiba Monastir Cas clinique : prévention de la rage après morsure animale Dr A TOUMI Service des Maladies Infectieuses EPS F Bourguiba Monastir Un homme de 45 ans, berger, vient consulter 1 heure après avoir été mordu

Plus en détail

Contre quelles maladies nos

Contre quelles maladies nos Fiche technique n 7 Contre quelles maladies nos chiens sont-ils vaccinés? La vaccination est une des armes les plus efficaces dans la lutte contre certaines maladies infectieuses. En matière de médecine

Plus en détail

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours VACCINATIONS Amboise, le 10 septembre 2012 Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours Historique Première vaccination humaine avec un virus atténué : contre la rage en juillet 1885

Plus en détail

Les risques biologiques au travail AGIR POUR PRÉVENIR TÉTANOS

Les risques biologiques au travail AGIR POUR PRÉVENIR TÉTANOS Les risques biologiques au travail AGIR POUR PRÉVENIR TÉTANOS FORMULAIRE D AUTORISATION Ce dépliant contient un formulaire d autorisation de vaccination. IMPORTANT Vous devez absolument nous indiquer si

Plus en détail

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L

Plus en détail

Les principales maladies du chien 1

Les principales maladies du chien 1 Les principales maladies du chien 1 Maladie de Carré C Contact nez-à-nez avec d autres chiens infectés! Virus de grande taille de la famille du virus de la rougeole Période d incubation jusqu à 3 semaines

Plus en détail

Atelier Douleurs de la personne amputée. Trame éducation thérapeutique

Atelier Douleurs de la personne amputée. Trame éducation thérapeutique Atelier Douleurs de la personne amputée Trame éducation thérapeutique La douleur après amputation est un symptôme très fréquent peut être de plusieurs origines peut se manifester dans plusieurs localisations

Plus en détail

Le risque infectieux

Le risque infectieux Le risque infectieux I- Définitions Risque : probabilité de survenue d un événement indésirable causant un préjudice au patient, au soignant, au visiteur. Contamination : processus entraînant la présence

Plus en détail

Clinique du Musicien et de la Performance Musicale - PARIS

Clinique du Musicien et de la Performance Musicale - PARIS Clinique du Musicien et de la Performance Musicale - PARIS LA DYSTONIE DE FONCTION DU MUSICIEN DYSTONIE FOCALE, MULTIFOCALE DYSTONIE SPECIFIQUE À LA TÂCHE DYSTONIE PRIMAIRE, SECONDAIRE OBJECTIFS Diffuser

Plus en détail

La Sérothérapie. CANTINOL Marika GAMESS Livia GETA Kathryn FREDERIC Célia NIJEANT Jessica VALEY Anais Marie VALLERAY Pauline WILLIAM Wivina

La Sérothérapie. CANTINOL Marika GAMESS Livia GETA Kathryn FREDERIC Célia NIJEANT Jessica VALEY Anais Marie VALLERAY Pauline WILLIAM Wivina La Sérothérapie CANTINOL Marika GAMESS Livia GETA Kathryn FREDERIC Célia NIJEANT Jessica VALEY Anais Marie VALLERAY Pauline WILLIAM Wivina PLAN 1. Définition 2. Différents types de sérum 3. Indications

Plus en détail

«Forgotten but not gone» N Engl J Med 1995 surtout en Afrique

«Forgotten but not gone» N Engl J Med 1995 surtout en Afrique Le Tétanos «Forgotten but not gone» N Engl J Med 1995 surtout en Afrique Jihene Ayachi Mohamed Boussarsar Réanimation médicale, Sousse Collège Maladies infectieuses, Sousse, février 2013 Cas clinique Mr

Plus en détail

Fiche d information (grand public)

Fiche d information (grand public) Fiche d information (grand public) Définitions Qu est-ce qu un antibiotique? Les antibiotiques, également appelés médicaments antimicrobiens, sont des médicaments capables d'inhiber la croissance des bactéries

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

Risque d infection associée aux soins et prévention chez le patient gériatrique

Risque d infection associée aux soins et prévention chez le patient gériatrique Risque d infection associée aux soins et prévention chez le patient gériatrique Dr M-C LAURAIN Praticien Hospitalier 17 juin 2016 I -Données démographiques Il y a de plus en plus de personnes âgées Année

Plus en détail

Un point sur la vaccination

Un point sur la vaccination Journée d actualisation des assistants de prévention 2014 Un point sur la vaccination Dr Isabela LORENTE Mme Tatiana Bourcier 17, 26 et 30 sept 2014 Vrai / Faux Quand je me vaccine, je protège les autres.

Plus en détail

Fiche Info Santé au travail LA LEPTOSPIROSE. Octobre 2011 N 02. Pôle Santé au travail

Fiche Info Santé au travail LA LEPTOSPIROSE. Octobre 2011 N 02. Pôle Santé au travail Fiche Info Santé au travail N 02 LA LEPTOSPIROSE La leptospirose est une maladie due à une bactérie dont il existe plus de 200 sérotypes différents. Pour la population générale, la leptospirose est associée

Plus en détail

Fiche n 2 UE9 : Manifestations de l interaction homme- agent infectieux. Syndrôme infectieux. B- Physiopathologie

Fiche n 2 UE9 : Manifestations de l interaction homme- agent infectieux. Syndrôme infectieux. B- Physiopathologie Fiche n 2 UE9 : Manifestations de l interaction homme- agent infectieux I- Maladie infectieuse- Définition A- Définitions Maladie : Altération de la santé. Syndrôme infectieux Santé : Etat de bien-être

Plus en détail

Les réactions immunitaires

Les réactions immunitaires Les réactions immunitaires 1. Réaction à l élément étranger Voici deux analyses sanguines réalisées chez la même personne ayant eu une infection, la première avant l infection, la seconde pendant. Type

Plus en détail

MORSURE DE SERPENT. Dr F.VALLI - SAMU 06 - CHU de Nice Mars

MORSURE DE SERPENT. Dr F.VALLI - SAMU 06 - CHU de Nice Mars MORSURE DE SERPENT Mars 2012 1 Points Essentiels Environ 500 espèces de serpents venimeux dans le monde Dans nos régions : vipères le plus souvent (vipère aspic) V. Aspic : serpent de 50 à 70 cm de long,

Plus en détail

Pneumopathie d inhalation DR MEHANNAOUI

Pneumopathie d inhalation DR MEHANNAOUI Pneumopathie d inhalation DR MEHANNAOUI Définition - Se sont des pneumopathie développées après une fausse route. Elles se définissent par l apparition d un foyer radiologique et/ou clinique chez des patients

Plus en détail

www.pediatric-rheumathology.printo.it DERMATOMYOSITE JUVENILE Qu est la dermatomyosite juvénile? La dermatomyosite juvénile (DMJ) est une maladie auto-immune. Ce terme signifie qu une réaction anormale

Plus en détail

Tunisie : Journée mondiale contre la rage

Tunisie : Journée mondiale contre la rage Tunisie : Journée mondiale contre la rage A l occasion de la journée mondiale contre la rage, le ministère de la santé organise, demain dimanche, au parc du Belvédère et à l avenue Habib Bourguiba à Tunis,

Plus en détail

HÉPATITE B. Protégez-vous contre les risques biologiques

HÉPATITE B. Protégez-vous contre les risques biologiques HÉPATITE B Protégez-vous contre les risques biologiques L HÉPATITE B L hépatite B est une infection du foie causée par un virus. C est une maladie sérieuse qui peut être mortelle dans 1 % des cas. Le virus

Plus en détail

Module 11 - Edition Item 202 page 1 Copyright CMIT. ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR)

Module 11 - Edition Item 202 page 1 Copyright CMIT. ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR) Module 11 - Edition 2008 - Item 202 page 1 ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR) OBJECTIFS TERMINAUX I. Décrire la prise en charge immédiate d une personne victime

Plus en détail

Les maladies contagieuses

Les maladies contagieuses Les maladies contagieuses LA SANTÉ LES MALADIES CONTAGIEUSES Les maladies contagieuses sont causées par des microbes: virus, bactéries, parasites ou champignons. La vaccination est le meilleur moyen de

Plus en détail

LES PLAIES. Tout autre type de plaie non identifiée comme grave relève d une plaie simple.

LES PLAIES. Tout autre type de plaie non identifiée comme grave relève d une plaie simple. FICHE TECHNIQUE N 09 1 Etre capable d adapter des gestes et techniques professionnels en intervention en rapport avec la nature des risques rencontrés. En intervention, le policier doit être capable d

Plus en détail

Infection par Bordetella bronchiseptica,

Infection par Bordetella bronchiseptica, Fiche technique n 21 Infection par Bordetella bronchiseptica, la bordetellose féline Bordetella bronchiseptica est l agent responsable de la bordetellose féline. Il est fréquemment rencontré en collectivité.

Plus en détail

La Rage. Dr.K. Charaoui Service des maladies infectieuses CHU de Constantine 2eme rotation Introduction : Epidemiologie :

La Rage. Dr.K. Charaoui Service des maladies infectieuses CHU de Constantine 2eme rotation Introduction : Epidemiologie : La Rage Dr.K. Charaoui Service des maladies infectieuses CHU de Constantine 2eme rotation 2017 Introduction : Zoonose des animaux à sang chaud. Problème de santé publique. Accidentellement humaine. Transmise

Plus en détail

La crise tonico-clonique généralisée ou «grand mal»

La crise tonico-clonique généralisée ou «grand mal» L EPILEPSIE DEFINITION : Affection neurologique se manifestant par des crises. Elle est l expression d un fonctionnement anormal, aigu et transitoire de l activité électrique du cerveau. Ces crises sont

Plus en détail

DEFINITION LA CURARISATION RESIDUELLE DIAGNOSTIC. La CR reste trop fréquente

DEFINITION LA CURARISATION RESIDUELLE DIAGNOSTIC. La CR reste trop fréquente DEFINITION LA CURARISATION RESIDUELLE Elle est définie comme un rapport T4/T1 au train de quatre sur l adducteur du pouce inférieur à 0,9 lors du réveil de l anesthésie. C est un événement potentiellement

Plus en détail

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION Les infections. I : MECANISME DES S Les infections sont les compagnes constantes et parfois fatales de notre vie ;leur importance vient du fait qu elles sont fréquentes, parfois graves ou épidémiques avec

Plus en détail

Je teste mes connaissances sur la vaccination

Je teste mes connaissances sur la vaccination Je teste mes connaissances sur la vaccination CENTRE POLYVALENT DE SANTE UNIVERSITAIRE Adresse du site : www.docvadis.fr/cpsu Validé par le Comité Scientifique Médecine générale La vaccination est une

Plus en détail

Corrigé du bac 2015 : SVT obligatoire Série S Polynésie remplacement

Corrigé du bac 2015 : SVT obligatoire Série S Polynésie remplacement Corrigé du bac 2015 : SVT obligatoire Série S Polynésie remplacement BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 Session de remplacement SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient

Plus en détail

RISQUES BIOLOGIQUES. Ë Les microbes sont des micro-organismes vivants tels que les bactéries,

RISQUES BIOLOGIQUES. Ë Les microbes sont des micro-organismes vivants tels que les bactéries, RISQUES BIOLOGIQUES Ë Les microbes sont des micro-organismes vivants tels que les bactéries, les virus, les champignons microscopiques, les parasites et les prions. Ë Ils sont présents chez tous les êtres

Plus en détail

Prévention et traitement de la diarrhée des veaux

Prévention et traitement de la diarrhée des veaux Prévention et traitement de la diarrhée des veaux Les 5 étapes du succès Les 5 étapes du succès Dans l élevage des veaux, la diarrhée des nouveau-nés est un problème largement répandu. Aux soins constants

Plus en détail

Incidence des maladies

Incidence des maladies Incidence des maladies Les vaccins ont contribué à la réduction spectaculaire du nombre de personnes malades et de décès provoqués par ces microbes ou virus. L effort vaccinal doit être maintenu afin d

Plus en détail

Varicelle et grossesse. Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010

Varicelle et grossesse. Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010 Varicelle et grossesse Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010 Epidémiologie, physiopathologie Maladie infectieuse fréquente et le plus souvent bénigne 90% de la population de plus de

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous les informations concernant les principales maladies, leurs zones à risque ainsi que les vaccinations adéquates.

Vous trouverez ci-dessous les informations concernant les principales maladies, leurs zones à risque ainsi que les vaccinations adéquates. Vaccinations Vous trouverez ci-dessous les informations concernant les principales maladies, leurs zones à risque ainsi que les vaccinations adéquates. Diphtérie Tétanos Polio Fièvre jaune Hépatite A Fièvre

Plus en détail

HÉPATITE A. Protégez-vous contre les risques biologiques

HÉPATITE A. Protégez-vous contre les risques biologiques HÉPATITE A Protégez-vous contre les risques biologiques L HÉPATITE A L hépatite A est une infection du foie causée par un virus. Il s agit d une maladie sérieuse qui peut nécessiter une hospitalisation.

Plus en détail

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 FACULTÉ DE MÉDECINE Année 2011 N : THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE PAR MOREAU-AELION Pauline Née à Paris le 28 mai 1982 Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

JORF n 0187 du 13 août Texte n 5

JORF n 0187 du 13 août Texte n 5 JORF n 0187 du 13 août 2013 Texte n 5 ARRETE Arrêté du 2 août 2013 fixant les conditions d immunisation des personnes mentionnées à l article L. 3111-4 du code de la santé publique NOR: AFSP1320695A La

Plus en détail

En voyage : je me méfie d'un animal pouvant être enragé

En voyage : je me méfie d'un animal pouvant être enragé En voyage : je me méfie d'un animal pouvant être enragé SMIT Hôpital Delafontaine Adresse du site : www.docvadis.fr/smit-hopital-delafontaine Validé par le Comité Scientifique Médecine des voyages La rage

Plus en détail

Les Bienfaits du RIRE

Les Bienfaits du RIRE Les Bienfaits du RIRE Le Rire oxygène davantage l organisme L expiration est nettement augmentée : l air résiduel stagnant dans les poumons est bien mieux vidé, Les bronches s ouvrent par relâchement de

Plus en détail

Exemple des 4 groupes de microbes

Exemple des 4 groupes de microbes Chapitre 2 Risque infectieux et protection de l organisme : l immunité humaine Système immunitaire = ensemble des cellules et des organes qui assurent la protection de l organisme contre les microbes.

Plus en détail

Qu est-ce que l allergie alimentaire?

Qu est-ce que l allergie alimentaire? Qu'est ce qu'une allergie alimentaire? Le site du Docteur Michel MAILHOL Adresse du site : www.docvadis.fr/michel-mailhol Validé par le Comité Scientifique Pneumologie Les réactions allergiques déclenchées

Plus en détail

Gestion des infections respiratoires aigües basses en collectivité de personnes âgées. Dr Frédérique VILLER Dr Sophie ALSIBAÏ CIRE Est

Gestion des infections respiratoires aigües basses en collectivité de personnes âgées. Dr Frédérique VILLER Dr Sophie ALSIBAÏ CIRE Est Gestion des infections respiratoires aigües basses en collectivité de personnes âgées Dr Frédérique VILLER Dr Sophie ALSIBAÏ CIRE Est Ses objectifs : Le signalement Détecter et signaler pour agir et prévenir

Plus en détail

Je m'informe sur la fibrillation auriculaire

Je m'informe sur la fibrillation auriculaire Je m'informe sur la fibrillation auriculaire Cabinet Médical du Golf Adresse du site : www.docvadis.fr/medecindugolf Validé par le Comité Scientifique Cardiologie Des battements du cœur, rapides et irréguliers,

Plus en détail

Cas clinique n 1. Prélèvements d eau hôpital, réseau d eau de ce service : - 6 mois = 0. Au moment de l épisode : 50 cfu/ml.

Cas clinique n 1. Prélèvements d eau hôpital, réseau d eau de ce service : - 6 mois = 0. Au moment de l épisode : 50 cfu/ml. Cas clinique n 1 Malade de 78 ans, porteuse d une LLC, sans traitement. Assez bon état général. Hospitalisée pour bilan. Prend des douches quotidiennement. Pneumopathie sévère liée à Legionella pneumophyla

Plus en détail

BOPTEZ POUR LA. VACCINATION Vaccination contre la méningococcie causée par les souches de Neisseria meningitidis du groupe B (MenB) avec BEXSERO.

BOPTEZ POUR LA. VACCINATION Vaccination contre la méningococcie causée par les souches de Neisseria meningitidis du groupe B (MenB) avec BEXSERO. BOPTEZ POUR LA VACCINATION Vaccination contre la méningococcie causée par les souches de Neisseria meningitidis du groupe B (MenB) avec BEXSERO. BEXSERO vaccin à constituants multiples contre le méningocoque

Plus en détail

Chapitre 5 : les défenses de l organisme

Chapitre 5 : les défenses de l organisme Chapitre 5 : les défenses de l organisme Comment notre organisme se défend-il contre les contaminations ou les infections par les micro-organismes? I/ Plusieurs acteurs luttent contre les microbes. Voir

Plus en détail

En savoir plus Anticoagulants et personne âgée

En savoir plus Anticoagulants et personne âgée En savoir plus Anticoagulants et personne âgée Il existe plusieurs particularités chez le patient âgé concernant les médicaments anticoagulants et la prise en charge de la maladie thrombo-embolique veineuse

Plus en détail

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse:

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse: Partie C: protection de l organisme Cours téléchargeable en ligne à l adresse: http://marina.miori.free.fr Introduction Dans notre environnement, vit une multitude de microbes (ou microorganismes) invisibles

Plus en détail

Tendances du diabète et différences selon le sexe. Résumé de la surveillance du diabète au Manitoba

Tendances du diabète et différences selon le sexe. Résumé de la surveillance du diabète au Manitoba Tendances du diabète et différences selon le sexe Résumé de la surveillance du diabète au Manitoba Mai 2009 Tendances du diabète et différences selon le sexe au Manitoba Méthodes utilisées Ce rapport repose

Plus en détail

INFORMATION POUR LE PATIENT

INFORMATION POUR LE PATIENT Les autorités belges de santé publique ont assorti la mise sur le marché du médicament Azzalure de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Vaccination pratique

Vaccination pratique WHO/EPI/TRAM/98.01 ORIGINAL: ANGLAIS DISTR.: GENERALE Vaccination pratique Module 1 : Les maladies cibles du PEV DEPARTEMENT VACCINS ET PRODUITS BIOLOGIQUES Organisation mondiale de la Santé Genève 1999

Plus en détail

Guide pour l investigation épidémiologique. Maladie du Charbon

Guide pour l investigation épidémiologique. Maladie du Charbon Guide pour l investigation épidémiologique Maladie du Charbon 1. Mémento 1.1. Généralités Le charbon («anthrax» en anglais, à ne pas confondre avec le terme français anthrax qui désigne une infection à

Plus en détail

INTRODUCTION A LA TOXICOLOGIE INDUSTRIELLE

INTRODUCTION A LA TOXICOLOGIE INDUSTRIELLE INTRODUCTION A LA TOXICOLOGIE INDUSTRIELLE Pr. M.HADDAD. Médecin chef Dr M.L.KHALDI. Maitre assistant I. Définition et but de la toxicologie II. Principes généraux A. Formes d intoxication 1. Intoxication

Plus en détail