Programme du soir. 150 Yacht Club de Genève mardi 8 février Sommeil et course au large. Processus S et C 11/01/11.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme du soir. 150 Yacht Club de Genève mardi 8 février Sommeil et course au large. Processus S et C 11/01/11."

Transcription

1 150 Yacht Club de Genève mardi 8 février 2011 Sommeil et course au large Dr. Philippe Kehrer Médecin directeur Centre de médecine du sommeil et de l éveil Genève Le sommeil sa structure Programme du soir son rythme Stress et sommeil Environnement et sommeil Activité physique et sommeil La privation de sommeil répercussions cérébrales répercussions physiques Gérer le sommeil en course au large Processus S et C 1

2 Résultante processus S et C Stress et sommeil Augmentation temps d endormissement Diminution du sommeil lent profond Augmentation des éveils au cours du sommeil Éveil précoce Aucun bénéfice Environnement et sommeil Environnement et sommeil Température : - zone de confort thermique dans pièce (16-25 C) - thermo-neutralité si nu ou niche thermique = 31 C plus la T est > ou < plus le sommeil est altéré si froid : aug. éveil, aug. mouvements, frissons si chaud : dim. sommeil profond et REM Bruit : modification de l EEG (fragmentation du sommeil) activation du système nerveux autonome augmentation fréquence cardiaque augmentation fréquence respiratoire modification de l humeur, fatigue, dimi. performance, aug. hormones de stress 2

3 Activité physique et sommeil Privation de sommeil Sport d endurance adapté : augmentation du temps de sommeil diminution latence d endormissement diminution des éveils au cours du sommeil Sport très intense, proche du coucher : augmentation latence d endormissement augmentation des éveils au cours du sommeil augmentation de la T corporelle Fonctions cérébrales : et encore: concentration décodage, logique, perspicacité calcul mémorisation immédiate attention sélective augmentation temps de réflexe diminution du champ visuel délires hallucinations désorientation 3

4 et enfin : troubles de l humeur (sentiment bien-être) agressivité irritabilité perte intérêt pour entourage et évènements micro-sommeil, ENDORMISSEMENT! Physique et performance : diminution fréquence cardiaque à l effort diminution débit cardiaque à l effort perturbation de la «fabrication» du sucre altération des enzymes liés à la contraction musculaire Baisse des performances physiques. Résumé intermédiaire - les conditions extrêmes sont toutes défavorables quant à l obtention d un bon sommeil. - un mauvais sommeil est défavorable quant à l obtention d une bonne course. DONC! Il faut gérer son sommeil en course en mer connaissance «fonctionnement» du sommeil connaissance de soi-même sommeil poly-phasique relaxation sommeil flash 4

5 Connaissance de soi-même L expérience aide beaucoup Le sommeil poly-phasique dans la nature En situation hostile girafe et gazelle dorment de manière poly-phasique. Nous ne sommes pas tous égaux! Ils sont fous ces marins! Dans les conditions d un zoo, sommeil monophasique. Le sommeil poly-phasique chez l humain Le sommeil poly-phasique (1) Principes : fragmenter le sommeil essayer de maintenir 2/3 du TST un bloc de 2-3 h, vers 2-4h du matin des blocs de minutes toutes les 2h attention aux longs sommeils car inertie. 5

6 Le sommeil poly-phasique (2) nécessite : Le sommeil poly-phasique (3) nécessite : Connaître ses portes vers le sommeil et les utiliser Exercice de relaxation pour permettre l endormissement rapide (lever l anxiété et le stress) agender les périodes de sommeil Pour ne pas dormir trop longtemps prévoir une alarme Se mettre en déficit de sommeil (avant la course?) Comptabiliser ses heures de sommeil (utilisation actigraphe) Sommeil poly-phasique (4) Sommeil poly-phasique (5) Inconvénients : durée totale du sommeil raccourcie inertie du sommeil tout le monde n y arrive pas parfois les conditions de course ne le permettent pas 6

7 Sommeil flash périodes de sommeil de quelques minutes à appliquer si le sommeil poly-phasique n est pas réalisable nécessite forte privation de sommeil être attentif aux portes vers le sommeil moins efficace que sommeil poly-phasique Conclusions Les courses au large mettent le sommeil à rude épreuve. Le déficit de sommeil et ses conséquences sont chroniques et dangereux. La connaissance des mécanismes gérant le sommeil et son application permet une meilleure gestion de cette problématique. Conclusions Le sommeil poly-phasique est la technique de gestion du sommeil la plus utilisée actuellement. Ses limitations principales sont la persistance d un déficit de sommeil et le fait qu elle ne peut être utilisée par tout le monde ni dans toutes les circonstances. 7

LE SOMMEIL. 1/3 de notre vie...

LE SOMMEIL. 1/3 de notre vie... LE SOMMEIL 1/3 de notre vie... Siège Social et Administratif : ANNECY SANTE AU TRAVAIL 12 quai de la Tournette 74000 ANNECY - Tél : 04 50 45 13 56 - Fax : 04 50 45 91 09 Site web : www.ast74.fr e-mail

Plus en détail

Le sommeil, un art de vivre

Le sommeil, un art de vivre Le sommeil, un art de vivre Qu est ce qu un bon sommeil? Un bon sommeil doit être réparateur et préparer à une bonne journée, en pleine forme et détendu. Un endormissement naturel 30 minutes après le coucher,

Plus en détail

RYTHMES BIOLOGIQUES. Définir la notion de rythme biologique. Rythmes sociaux. Réunions repas. Rythmes professionnels

RYTHMES BIOLOGIQUES. Définir la notion de rythme biologique. Rythmes sociaux. Réunions repas. Rythmes professionnels B1 RYTHMES BIOLOGIQUES Activité 1 Définir la notion de rythme biologique 1- Surligner la définition de rythme biologique. Les différents rythmes humains Ce sont des phénomènes biologiques naturels qui

Plus en détail

Sommeil et l'âge : physiologie et pathologie

Sommeil et l'âge : physiologie et pathologie Sommeil et l'âge : physiologie et pathologie Dr Katerina Espa Cervena Laboratoire du sommeil Contenu Aperçue général: structure et régulation du sommeil Sommeil et l âge : physiologie (structure et régulation

Plus en détail

MODULE 1 SANTE ET EQUILIBRE DE VIE

MODULE 1 SANTE ET EQUILIBRE DE VIE 1.1 MAITRISER SON EQUILIBRE DE VIE 1.1.1 ADOPTER UN RYTHME BIOLOGIQUE COHERENT Définition biorythmes ou rythmes biologiques : C est une suite de variations du fonctionnement de l organisme, régulières

Plus en détail

Sommeil et Parkinson

Sommeil et Parkinson Sommeil et Parkinson Jean-François Gagnon Professeur Département de psychologie Université du Québec à Montréal Chercheur Centre d Études Avancées en Médecine du Sommeil Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal

Plus en détail

Les Insomnies de l adulte. Dr MF Mateo Champion CHITS Toulon 12/12/06

Les Insomnies de l adulte. Dr MF Mateo Champion CHITS Toulon 12/12/06 Les Insomnies de l adulte Dr MF Mateo Champion CHITS Toulon 12/12/06 Epidémiologie 20 à 40 % de la population adulte souffre d insomnie au moins une fois dans sa vie 10 à 15% souffrent d insomnie chronique

Plus en détail

Comprendre et répondre au mieux aux pleurs des bébés

Comprendre et répondre au mieux aux pleurs des bébés Comprendre et répondre au mieux aux pleurs des bébés Les bébés sont dotés dès la naissance d incroyables capacités. Ils utilisent toutes sortes de signes pour montrer leurs accords et leurs désaccords.

Plus en détail

Le sommeil. des seniors

Le sommeil. des seniors Le sommeil des seniors 1 Le sommeil évolue avec l âge... Outre son vieillissement naturel, il est susceptible d être modifié par de multiples facteurs : maladies, médicaments, modifications du rythme de

Plus en détail

Insomnie la clinique

Insomnie la clinique Insomnie la clinique FMC de Châteauroux Par le Dr Maryse TUILLAS (CHRU de Limoges) La Gourmandine Villedieu-sur-Indre 13 octobre 2011 DEFINITION Avant tout subjective Sommeil perçu comme: Difficile à obtenir

Plus en détail

Fibromyalgie 4 13 septembre 2007 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007

Fibromyalgie 4 13 septembre 2007 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007 Fibromyalgie 4 13 septembre 2007 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007 12/09/2007 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone 1 www.douleurpaca.ap-hm.fr fnaff.free.fr

Plus en détail

Connaître son sommeil

Connaître son sommeil Connaître son sommeil Le sommeil occupe le tiers de notre vie à 60 ans, on a dormi 20 ans, dont 5 ans de rêves! Dormir n est pas une perte de temps Le sommeil est un état physiologique périodique de l

Plus en détail

Dormir mal ce n est pas normal!

Dormir mal ce n est pas normal! Dormir mal ce n est pas normal! Commune d Ecublens, 2017 Anouck Luini Macchi, responsable du programme santé en entreprise, Formation suivie auprès de la société française de recherche et de médecine du

Plus en détail

SOMMEIL GUIDE DU RÔLE, CONSEILS & SOLUTIONS PRÉVENTION SANTÉ

SOMMEIL GUIDE DU RÔLE, CONSEILS & SOLUTIONS PRÉVENTION SANTÉ GUIDE DU SOMMEIL RÔLE, CONSEILS & SOLUTIONS SIÈGE SOCIAL ET ADMINISTRATIF : 12, quai de la Tournette CS 90417-74013 ANNECY CEDEX Tél: 04 50 45 13 56 - Fax: 04 50 45 74 40 LE SOMMEIL occupe près d un tiers

Plus en détail

Dans quelle mesure la relaxation peut-elle

Dans quelle mesure la relaxation peut-elle Dans quelle mesure la relaxation peut-elle elle contribuer à la gestion du stress après un AVC ou d autres lésions cérébrales? Dr.phil. Michèle PISANI Psychologue diplômée, spéc. Neuropsychologie clinique,

Plus en détail

Marquez des points, dormez bien! Découvrez toutes les solutions pour retrouver un bon sommeil. score + 7 800 pts. reunica-interim.

Marquez des points, dormez bien! Découvrez toutes les solutions pour retrouver un bon sommeil. score + 7 800 pts. reunica-interim. Marquez des points, dormez bien! Découvrez toutes les solutions pour retrouver un bon sommeil. score + 7 800 pts reunica-interim.com Regles du jeu Vous avez traversé toutes les épreuves de la journée avec

Plus en détail

Dr Héloïse ASSI-KACOU

Dr Héloïse ASSI-KACOU 1 ère table ronde : le sommeil Dr Héloïse ASSI-KACOU Médecin de prévention CDG 973 «Médecine de prévention et troubles du sommeil» Sommaire Rappel du rôle du médecin de prévention Les troubles du sommeil

Plus en détail

Les accidents. Niveau 2

Les accidents. Niveau 2 Les accidents Niveau 2 Acquis Pré-requis Variation de la pression avec la profondeur Loi de Boyle-Mariotte Composition de l air Conséquences de la compression de l air Pression hydrostatique m 10000 5000

Plus en détail

Le sommeil de l enfant. Coach la Vie - Nathalie Favre

Le sommeil de l enfant. Coach la Vie - Nathalie Favre Le sommeil de l enfant Le sommeil de l enfant Le sommeil La fatigue Les ressources Questionnaire de «SOMNOL-ENFANCE»! pour le dépistage de la somnolence excessive chez l'enfant (Dr G Pérémarty, 2008).

Plus en détail

Le Froid. L homme est homéotherme : Il doit maintenir sa *température centrale autour de 37 C. Formation N CoDep 50

Le Froid. L homme est homéotherme : Il doit maintenir sa *température centrale autour de 37 C. Formation N CoDep 50 Le Froid L homme est homéotherme : Il doit maintenir sa *température centrale autour de 37 C. Formation N4 2010 CoDep 50 * Cerveau, Organes du thorax et Abdomen Causes et mécanismes Neutralité thermique

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Un bon sommeil est essentiel pour mener une vie saine et équilibrée. Un trouble dans le cycle du sommeil peut perturber le rythme d une vie et devenir rapidement ingérable,

Plus en détail

Le sommeil. Fascicule n o 329

Le sommeil. Fascicule n o 329 Le sommeil Fascicule n o 329 Ce n est pas sans raison que ce cours sur le sommeil suit celui sur le repos. C est que le sommeil est une importante forme de repos. Il contribue à la récupération générale,

Plus en détail

Le sommeil, j en rêve!

Le sommeil, j en rêve! Le sommeil, j en rêve! Cette brochure vise à vous informer sur les troubles du sommeil en contexte de cancer. Elle vous donne certains conseils afin d améliorer la qualité du sommeil. Cette dernière est

Plus en détail

Troubles du sommeil En avez-vous assez des nuits blanches?

Troubles du sommeil En avez-vous assez des nuits blanches? Troubles du sommeil En avez-vous assez des nuits blanches? Charles M. Morin, Ph.D. Chaire de recherche du Canada sur les troubles du sommeil Professeur et Directeur, Centre d étude des troubles du sommeil

Plus en détail

Sommeil aux soins critiques Sommeil aux soins critiques Objectifs: Document préparé par Marie-Pier Lehoux, CSI Danielle Renaud, IMD Automne 2010

Sommeil aux soins critiques Sommeil aux soins critiques Objectifs: Document préparé par Marie-Pier Lehoux, CSI Danielle Renaud, IMD Automne 2010 1 2 Sommeil aux soins critiques Document préparé par Marie-Pier Lehoux, CSI Danielle Renaud, IMD Automne 2010 Sommeil aux soins critiques Objectifs: Se familiariser avec la physiologie du sommeil Connaître

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DU SOMMEIL. IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY

PHYSIOLOGIE DU SOMMEIL. IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY PHYSIOLOGIE DU SOMMEIL IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY PLAN Cycles du sommeil Polysomnographie Horloge interne Fonctions du sommeil Troubles du sommeil Introduction Sommeil : État physiologique temporaire

Plus en détail

Privation de sommeil et performances

Privation de sommeil et performances Privation de sommeil et performances Professeur Damien DAVENNE Université STAPS de Caen, INSERM ERI27 Dans la continuité de l exposé précédent, je vais évoquer les conséquences d une privation de sommeil.

Plus en détail

Importance du sommeil

Importance du sommeil Le sommeil Importance du sommeil 1/3 de la vie Tous les vertébrés Souris privées de sommeil meurent Santé : Système immunitaire Humeur Performances physiques Performances cognitives Maturation du cerveau

Plus en détail

BESOIN DE DORMIR ET SE REPOSER SATISFACTION DU BESOIN

BESOIN DE DORMIR ET SE REPOSER SATISFACTION DU BESOIN BESOIN DE DORMIR ET SE REPOSER SATISFACTION DU BESOIN Définition : Dormir et se reposer est une nécessité pour tout être humain de prendre du sommeil et du repos dans de bonnes conditions, en quantité

Plus en détail

POURQUOI S INTERESSER AU SOMMEIL?

POURQUOI S INTERESSER AU SOMMEIL? QUIZZ SOMMEIL POURQUOI S INTERESSER AU SOMMEIL? Près de 70% des Français se plaignent de leur sommeil. La France est la première consommatrice de somnifères en Europe. La somnolence au volant est responsable

Plus en détail

SOMMEIL ET MÉDECINE GÉNÉRALE

SOMMEIL ET MÉDECINE GÉNÉRALE SOMMEIL ET MÉDECINE GÉNÉRALE «Malgré les immenses progrès réalisés dans la compréhension des mécanismes du sommeil, il reste, aujourd hui encore, à s interroger sur le véritable daltonisme des sensations

Plus en détail

lyondellbasell.com Dormez-Vous Assez?

lyondellbasell.com Dormez-Vous Assez? Dormez-Vous Assez? Nous connaissons tous les bienfaits d une bonne nuit de sommeil Le sommeil est l'une des activités les plus importantes à respecter pour prendre soin de notre corps. Il permet à notre

Plus en détail

L ima ge rie inc. Document adopté par le conseil d administration le 12 janvier 2011

L ima ge rie inc. Document adopté par le conseil d administration le 12 janvier 2011 L ima ge rie inc. Document adopté par le conseil d administration le 12 janvier 2011 POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE Table des matières 1. Présentation...1 2. Objectifs...1 3. L importance de la

Plus en détail

Sommeil-Insomnie: Guide

Sommeil-Insomnie: Guide Sommeil-Insomnie: Guide Docteur Isabelle CIBOIS-HONNORAT Adresse du site : www.docvadis.fr/dr.ciboishonnorat Ne pas dormir, c'est épuisant. les médicaments ne sont la plupart du temps pas une bonne solution;

Plus en détail

Sommeil et Sport D R F A N N Y V O I S I N

Sommeil et Sport D R F A N N Y V O I S I N Sommeil et Sport D R F A N N Y V O I S I N Concarneau, 23 avril 2016 SOMMEIL Un tiers de notre vie Indispensable à la vie Notre vie est gouvernée par le cycle veille/sommeil Etat comportemental réversible

Plus en détail

Index de Qualité du Sommeil de Pittsburgh (PSQI)

Index de Qualité du Sommeil de Pittsburgh (PSQI) Index de Qualité du Sommeil de Pittsburgh (PSQI) Test effectué le :..././ (Jour/mois/année) Les questions suivantes ont trait à vos habitudes de sommeil pendant le dernier mois seulement. Vos réponses

Plus en détail

INSOMNIES: PRISE EN CHARGE PAR LE MEDECIN GENERALISTE. Béatrix Bonnamour

INSOMNIES: PRISE EN CHARGE PAR LE MEDECIN GENERALISTE. Béatrix Bonnamour INSOMNIES: PRISE EN CHARGE PAR LE MEDECIN GENERALISTE Béatrix Bonnamour PLAN I. Préambule II. Définir et caractériser l'insomnie III. Approche diagnostic pas le médecin généraliste IV. Recours au spécialiste

Plus en détail

L endormissement, phase 0

L endormissement, phase 0 N ous sommes tous affectés par la fatigue : on a besoin de sommeil pour vivre. Mais vous êtes vous déjà demandé pourquoi avions-nous besoin de sommeil? Comment fonctionne ce système qui nous force à dormir

Plus en détail

Sommeil et respiration. X. Drouot Service de Physiologie respiratoire & Service de Neurophysiologie (Pr Paquereau) Centre du Sommeil CHU de Poitiers

Sommeil et respiration. X. Drouot Service de Physiologie respiratoire & Service de Neurophysiologie (Pr Paquereau) Centre du Sommeil CHU de Poitiers Sommeil et respiration X. Drouot Service de Physiologie respiratoire & Service de Neurophysiologie (Pr Paquereau) Centre du Sommeil CHU de Poitiers Les grandes fonctions physiologiques durant le sommeil

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA REUNION du 10/01/2014

SYNTHÈSE DE LA REUNION du 10/01/2014 SYNTHÈSE DE LA REUNION du 10/01/2014 Thème du jour : «Sophrologie et sommeil chez les personnes âgées» Présenté par Mireille BARREAU et Clémence PEIX LAVALLEE. Sophrologues formées à l Académie de Sophrologie

Plus en détail

LES ADOLESCENTS ET LE SOMMEIL

LES ADOLESCENTS ET LE SOMMEIL Tu en as assez d être toujours fatigué(e)? Tu as de la difficulté à rester éveillé(e) en classe? Tu trouves difficile de sortir du lit pour te rendre à l école le matin? Tu as absolument besoin d une sieste

Plus en détail

Un bon sommeil, un allié des saines habitudes de vie 1

Un bon sommeil, un allié des saines habitudes de vie 1 Un bon sommeil, un allié des saines habitudes de vie 1 Plan de présentation 2 Le sommeil Les rythmes Les besoins de sommeil Les méthodes d investigation Stades de sommeil Fonctions du sommeil Objectifs

Plus en détail

Les rythmes de vie, les écrans et la qualité du sommeil à l'adolescence

Les rythmes de vie, les écrans et la qualité du sommeil à l'adolescence Les rythmes de vie, les écrans et la qualité du sommeil à l'adolescence Christine Cannard Dr en Psychologie, Ingénieur de recherche INSERM Laboratoire de Psychologie et NeuroCognition (CNRS UMR 5105) Structure

Plus en détail

Les Sportifs et l Alcool

Les Sportifs et l Alcool Les Sportifs et l Alcool A.X. Bigard Professeur agrégé du Val-de-Grâce, Agence française de lutte contre le dopage, Paris Président Société Française de Médecine de l Exercice et du Sport (SFMES) Les relations

Plus en détail

Ai-je un problème de sommeil? Bien dormi? Vous avez un vrai problème de sommeil si, au moins trois fois par semaine, vous :

Ai-je un problème de sommeil? Bien dormi? Vous avez un vrai problème de sommeil si, au moins trois fois par semaine, vous : Bien dormi? Ai-je un problème de sommeil? Pour une partie non négligeable de la population, bien dormir et se réveiller parfaitement reposé est un rêve inaccessible. Selon les estimations, un Belge sur

Plus en détail

Travail de nuit et travail posté

Travail de nuit et travail posté Référence Référence : : Version : Date : Travail de nuit et travail posté DOSSIER Sommaire : I. Introduction II. Qu entend-on par travail de nuit et travail posté? III. IV. Rythmes biologiques Effets sur

Plus en détail

CHALEUR ET EXERCICE PHYSIQUE : PRESERVER SON CHEVAL DE LA DESHYDRATATION IMPORTANCE DE L EAU ET DES ELECTROLYTES

CHALEUR ET EXERCICE PHYSIQUE : PRESERVER SON CHEVAL DE LA DESHYDRATATION IMPORTANCE DE L EAU ET DES ELECTROLYTES CHALEUR ET EXERCICE PHYSIQUE : PRESERVER SON CHEVAL DE LA DESHYDRATATION IMPORTANCE DE L EAU ET DES ELECTROLYTES EXERCICE PHYSIQUE ET PRODUCTION DE CHALEUR Le muscle est une machine capable de convertir

Plus en détail

Quel est votre besoin de sommeil?

Quel est votre besoin de sommeil? Quel est votre besoin de sommeil? Dormez-vous assez? l Selon vous, quel est votre temps de sommeil vous permettant d être reposé? l Au quotidien, combien de temps dormez vous les nuits de semaine? l Les

Plus en détail

LE SOMMEIL. La journée on est actif (on travaille, on sort, on fait des activités ), et la nuit,

LE SOMMEIL. La journée on est actif (on travaille, on sort, on fait des activités ), et la nuit, LE SOMMEIL Pourquoi a-t-on besoin de dormir?. Pour se reposer, pour recharger nos batteries. Le sommeil est indispensable à la vie. Si on ne dormait pas on finirait par s épuiser. Pourquoi dort-on la nuit?

Plus en détail

Comprendre et traiter l insomnie chronique

Comprendre et traiter l insomnie chronique Comprendre et traiter l insomnie chronique Diagnostic différentiel des insomnies Chroniques jeudi 25 septembre 2008 Lausanne Organisé par le Centre de médecine du sommeil et de l éveil Genolier et Genève

Plus en détail

Le Froid. Cours Niveau 4 Février 2012

Le Froid. Cours Niveau 4 Février 2012 Le Froid Cours Niveau 4 Février 2012 Plan I. Objectif II. Introduction III. Mécanismes de perte de chaleur IV. Mécanismes de défense V. Cas particulier VI. Comportement du guide de palanquée I. Objectif

Plus en détail

LE SOMMEIL SES PERTURBATIONS

LE SOMMEIL SES PERTURBATIONS FATIGUE AU REVEIL MIGRAINE MATINALE SOMMEIL NON REPARATEUR LE SOMMEIL SES PERTURBATIONS SOMNOLENCE DIURNE DERESSION TROUBLE DE L HUMEUR TROUBLE DE LA CONCENTRATION TROUBLE DE LA MEMOIRE CENTRE DU SOMMEIL

Plus en détail

> Étape 4 : Valider des hypothèses Des observations complémentaires sont menées pour confirmer ou infirmer l hypothèse.

> Étape 4 : Valider des hypothèses Des observations complémentaires sont menées pour confirmer ou infirmer l hypothèse. 11 - APPROCHE PAR LE TRAVAIL Dans l entreprise, un problème lié à la charge mentale au travail est détectable par l observation de plusieurs indicateurs : absentéisme, plaintes des opérateurs, maladies

Plus en détail

Sommeil et vigilance physiologie et exploration

Sommeil et vigilance physiologie et exploration 1 Chapitre 1 Sommeil et vigilance physiologie et exploration Dr. Francis MARTIN Unité des pathologies du sommeil Centre Hospitalier 8 avenue Henri Adnot BP 50029 F 60321 COMPIEGNE CEDEX - France f.martin@ch-compiegne.fr

Plus en détail

Le sommeil naturel. Apprendre à dormir. Roger Castell. Neauphle le Château Avril 2015

Le sommeil naturel. Apprendre à dormir. Roger Castell. Neauphle le Château Avril 2015 Le sommeil naturel Apprendre à dormir Roger Castell Neauphle le Château Avril 2015 1 Sommaire 1 Mécanismes et fonctions 2 Perturbations et perturbateurs du sommeil 3 Conditions qui favorisent 4 Procédés

Plus en détail

L épilepsie, le sommeil et mes études

L épilepsie, le sommeil et mes études L épilepsie, le sommeil et mes études Steve Gibbs, neurologue Centre d études avancées en médecine du sommeil Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal Université de Montréal Dimanche le 4 juin 2017 Le sommeil

Plus en détail

A Les effets sur l organisme

A Les effets sur l organisme A Les effets sur l organisme a Les effets immédiats de l alcool Les indications ci-dessous à propos des effets de l alcool s appliquent aux adultes. Mais chez les jeunes, on doit s attendre à des altérations

Plus en détail

>PREVENTION DE LA PENIBILITE

>PREVENTION DE LA PENIBILITE >PREVENTION DE LA PENIBILITE DIAGNOSTIC ET PRÉVENTION DES FACTEURS LIES AUX HORAIRES ATYPIQUES Diapositives issues des présentations des Pr SIX, professeur émérite d ergonomie de l université de Lille

Plus en détail

1.1. Toxicité et seuil de tolérance

1.1. Toxicité et seuil de tolérance La narcose 1. Mécanismes La narcose est l effet toxique occasionné par une PP N2 trop élevée dans l organisme. Elle affecte les capacités de raisonnement et de concentration et provoque des troubles du

Plus en détail

Vieillissement : définitions

Vieillissement : définitions Vieillissement Vieillissement : définitions Le vieillissement : -l ensemble des processus physiologiques et psychologiques qui modifient la structure et les fonctions de l organisme à partir de l âge mûr.

Plus en détail

Régulations circadienne et homéostasique du sommeil

Régulations circadienne et homéostasique du sommeil Régulations circadienne et homéostasique du sommeil DIU Veille-Sommeil Novembre 2005 Processus de régulation 3 processus: - circadienne (processus C) - homéostasie (accumulation d une dette de sommeil)

Plus en détail

Récupération surcompensation et surentrainement

Récupération surcompensation et surentrainement Récupération surcompensation et surentrainement La récupération: c'est l'ensemble des processus permettant au sportif de retrouver ses moyens physique. Facteurs influençant la durée de la récupération

Plus en détail

AMENAGEMENT DU TEMPS SCOLAIRE PRISE EN COMPTE DES RYTHMES BIOLOGIQUES DE L ENFANT G. GIRON

AMENAGEMENT DU TEMPS SCOLAIRE PRISE EN COMPTE DES RYTHMES BIOLOGIQUES DE L ENFANT G. GIRON AMENAGEMENT DU TEMPS SCOLAIRE et PRISE EN COMPTE DES RYTHMES BIOLOGIQUES DE L ENFANT G. GIRON Première partie : Sens et enjeux Qu appelle-t-on «rythmes chronobiologiques»? Ce sont les rythmes qui mettent

Plus en détail

LE SYSTEME NERVEUX ET LA COMMANDE DU MOUVEMENT :

LE SYSTEME NERVEUX ET LA COMMANDE DU MOUVEMENT : LE SYSTEME NERVEUX ET LA COMMANDE DU MOUVEMENT : INTRODUCTION : Pour effectuer un mouvement, divers organes fonctionnent ensemble dont des muscles qui se contractent. Comment le système nerveux assure-t-il

Plus en détail

Insomnies? Eléments pour le diagnostic et le traitement

Insomnies? Eléments pour le diagnostic et le traitement Insomnie ou Insomnies? Eléments pour le diagnostic et le traitement Définition (s) de l insomnie Objective (SRP) : diminution de la durée habituelle du sommeil et/ou atteinte de la qualité de celui-ci

Plus en détail

Pourquoi ce cours? Prérogatives du plongeur P2 PA 20 et PE 40 = profondeur

Pourquoi ce cours? Prérogatives du plongeur P2 PA 20 et PE 40 = profondeur Pourquoi ce cours? Prérogatives du plongeur P2 PA 20 et PE 40 = profondeur 3 risques principaux : accidents de désaturation : déjà vus! narcose et hyperoxie (Nitrox) panne d air (on consomme beaucoup plus)

Plus en détail

Module 1.1. : Maîtriser son équilibre de vie.

Module 1.1. : Maîtriser son équilibre de vie. Noter le titre de la séquence au tableau. Faire un rappel de l approche systémique de la séance précédente pour expliquer l objectif général de la séquence 2. Objectif général de la séquence : être capable

Plus en détail

Bien dormir pour réussir

Bien dormir pour réussir Bien dormir pour réussir Prépa St Louis 1er février 2012 Dr Olympe VERON Centre du Sommeil et de La Vigilance Hôtel-Dieu Faculté Paris Descartes www.je-dors-trop.fr 1 Plan I- Le Sommeil II- Horloge Biologique

Plus en détail

Dre Geneviève Moss, psychiatre, Premier épisode

Dre Geneviève Moss, psychiatre, Premier épisode Dre Geneviève Moss, psychiatre, Premier épisode -Les années 1850: séparation des 2 -La neurologie s occupe des lésions du système nerveux. -La psychiatrie s intéresse aux dérèglements du comportement (absence

Plus en détail

Habiletés mentales de base

Habiletés mentales de base Habiletés mentales de base Les cinq compétences de base du PNCE Transmission de valeurs Résolution de problème Interaction Leadership Pensée critique Résultats d apprentissage Aider les athlètes à se

Plus en détail

BESOIN FONDAMENTAL DORMIR, SE REPOSER

BESOIN FONDAMENTAL DORMIR, SE REPOSER PROMOTION AIDE-SOIGNANTE Année 2014-2015 Module 1 : Accompagnement de la personne dans les gestes de la vie quotidienne BESOIN FONDAMENTAL DORMIR, SE REPOSER Définition : Dormir et se reposer est une nécessité

Plus en détail

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil?

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Lorsque vous êtes atteint de SAHOS (syndrome d apnées hypopnées obstructives du sommeil), votre sommeil est caractérisé par des pauses respiratoires répétées

Plus en détail

ADAPTATIONS CARDIOVASCULAIRES SPORT ET CHALEUR

ADAPTATIONS CARDIOVASCULAIRES SPORT ET CHALEUR ADAPTATIONS CARDIOVASCULAIRES SPORT ET CHALEUR Dr B. Melin Mise à jour 1 er novembre 2010 INSTITUT DE RECHERCHE BIOMEDICALE DES ARMEES IRBA - Brétigny s/ Orge Activité physique et chaleur Contraintes liées

Plus en détail

Docteur, j ai mal à mon sommeil!

Docteur, j ai mal à mon sommeil! Docteur, J ai mal à mon sommeil PR PATRICK LEMOINE - DR MARC BECK 1 Fréquemment, en consultation (et souvent en fin de consultation) : Docteur, je dors mal, pouvez-vous me rajouter quelque chose pour dormir?

Plus en détail

Le Sommeil. Introduction : Nous passons le tiers de notre vie à dormir, soit vingt cinq ans, ou encore deux cent vingt mille heures.

Le Sommeil. Introduction : Nous passons le tiers de notre vie à dormir, soit vingt cinq ans, ou encore deux cent vingt mille heures. Le Sommeil Introduction : Nous passons le tiers de notre vie à dormir, soit vingt cinq ans, ou encore deux cent vingt mille heures. Mais ne faut-il pas savoir perdre du temps afin d en gagner? Dormir est

Plus en détail

Les systèmes de récupération. Jessie Muzic Master 2 Entraînement, Management et Ingénierie du Sport Stagiaire Compressport

Les systèmes de récupération. Jessie Muzic Master 2 Entraînement, Management et Ingénierie du Sport Stagiaire Compressport Les systèmes de récupération Jessie Muzic Master 2 Entraînement, Management et Ingénierie du Sport Stagiaire Compressport Introduction Principe de l entraînement physique Effets d un exercice physique

Plus en détail

La science et l entraînement de karaté D R W. D E X T E R S H I M 8 E D A N I K D J U I N

La science et l entraînement de karaté D R W. D E X T E R S H I M 8 E D A N I K D J U I N La science et l entraînement de karaté D R W. D E X T E R S H I M 8 E D A N I K D J U I N 2 0 1 2 Apprentissage d une nouvelle aptitude Trois stades de l apprentissage d une nouvelle aptitude : 1. Stade

Plus en détail

Les conseils d entraînements à utiliser pour construire sa séance de course en durée

Les conseils d entraînements à utiliser pour construire sa séance de course en durée Les conseils d entraînements à utiliser pour construire sa séance de course en durée 1) Alterner des séances de qualité à allure rouge, noire ou orange et des sorties longues à allure verte. L idéal dans

Plus en détail

Troubles du sommeil de l adulte Q43. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire

Troubles du sommeil de l adulte Q43. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire Troubles du sommeil de l adulte Q43 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Sommeil normal, stades du sommeil Examen d un trouble du sommeil Dyssomnies

Plus en détail

Fatigue & Somnolence. Dr Virginie BAYON - Pr Damien LEGER - Mme Caroline ROME. Centre de Référence Hypersomnies Rares Hôtel-Dieu de Paris

Fatigue & Somnolence. Dr Virginie BAYON - Pr Damien LEGER - Mme Caroline ROME. Centre de Référence Hypersomnies Rares Hôtel-Dieu de Paris Fatigue & Somnolence Dr Virginie BAYON - Pr Damien LEGER - Mme Caroline ROME Centre de Référence Hypersomnies Rares Hôtel-Dieu de Paris 8 èmes Ateliers de la Narcolepsie et de l Hypersomnie - Samedi janvier

Plus en détail

Des rythmes scolaires à l aménagement des rythmes de vie de l enfant:

Des rythmes scolaires à l aménagement des rythmes de vie de l enfant: Des rythmes scolaires à l aménagement des rythmes de vie de l enfant: Comment comprendre la journée de l enfant à Chavigny, articuler au mieux tous les différents temps de vie, pour lui offrir un environnement

Plus en détail

Maladie d Alzheimerd communiquer avec les malades: enjeux et techniques. Dr Eric KILEDJIAN

Maladie d Alzheimerd communiquer avec les malades: enjeux et techniques. Dr Eric KILEDJIAN Maladie d Alzheimerd communiquer avec les malades: enjeux et techniques Dr Eric KILEDJIAN La maladie d Alzheimer (et les autres démences) est une maladie de la communication Elle sollicite émotionnellement

Plus en détail

PHYSIOLOGIE ET BIOLOGIE DU SPORT

PHYSIOLOGIE ET BIOLOGIE DU SPORT PHYSIOLOGIE ET BIOLOGIE DU SPORT Introduction : L organisme face à l effort physique Lorsqu on passe d un état de repos relatif ( dépense énergétique faible ) à un état d exercice plus intense ( dépense

Plus en détail

SOMMEIL ET MEMOIRE. Agnès Nadjar 1

SOMMEIL ET MEMOIRE. Agnès Nadjar 1 SOMMEIL ET MEMOIRE Agnès Nadjar agnes.nadjar@u-bordeaux2.fr 1 Le Sommeil Le sommeil est défini comme: Un état réccurent, naturel de repos pour l esprit et le corps, Une perte de conscience du monde extérieur

Plus en détail

VERGNE Morgan EXERCICE ET STRESS PHYSIQUE

VERGNE Morgan EXERCICE ET STRESS PHYSIQUE EXERCICE ET STRESS PHYSIQUE Généralités Homme : T C normale = 37 C Variation au cours de la journée Centre thermorégulateur se situe dans l hypothalamus, Rôle : analyse en permanence de la température

Plus en détail

Les plus : Plus de temps pour bricoler, s occuper des enfants Plus d'avantages financiers Plus d'autonomie dans l organisation de mon travail

Les plus : Plus de temps pour bricoler, s occuper des enfants Plus d'avantages financiers Plus d'autonomie dans l organisation de mon travail Le travail en horaires décalés + - Les plus : Plus de temps pour bricoler, s occuper des enfants Plus d'avantages financiers Plus d'autonomie dans l organisation de mon travail Les moins : Moins de vie

Plus en détail

COMPLICATIONS DU SAOS DE L ENFANT. Dr PALLANCA MONTPELLIER 24/09/10

COMPLICATIONS DU SAOS DE L ENFANT. Dr PALLANCA MONTPELLIER 24/09/10 COMPLICATIONS DU SAOS DE L ENFANT Dr PALLANCA MONTPELLIER 24/09/10 Répercussions des apnées obstructives du sommeil Augmentation ou persistance de l effort respiratoire Réduction ou arret des flux respiratoires

Plus en détail

Les conditions environnementales. M1 EOPS : U.E. Facteurs influençant la performance sportive (P Mucci)

Les conditions environnementales. M1 EOPS : U.E. Facteurs influençant la performance sportive (P Mucci) Les conditions environnementales La thermorégulation et ses limites à l exercice physique M1 EOPS : U.E. Facteurs influençant la performance sportive (P Mucci) I Les mécanismes Facteurs de l équilibre

Plus en détail

Evaluation de santé des travailleurs postés. Le travail posté

Evaluation de santé des travailleurs postés. Le travail posté Evaluation de santé des travailleurs postés Dépistage des troubles du sommeil Conseils ENVIRONNEMENT PHYSIQUE Au poste de travail et chez soi. Lumière, bruit, température, humidité. FACTEURS NUTRITIONNELS

Plus en détail

Surmenage Sportif et Burn Out : AMDTS. Intérêt de la surveillance de la fréquence cardiaque AMDTS. Dr. Richard AMORETTI CHU PITIE SALPETRIERE PARIS

Surmenage Sportif et Burn Out : AMDTS. Intérêt de la surveillance de la fréquence cardiaque AMDTS. Dr. Richard AMORETTI CHU PITIE SALPETRIERE PARIS Surmenage Sportif et Burn Out : Intérêt de la surveillance de la fréquence cardiaque Dr. Richard AMORETTI CHU PITIE SALPETRIERE PARIS Surmenage Sportif Le «dépassement» est une diminution de la capacité

Plus en détail

Troubles érectiles et sommeil. Philippe Derambure Unité veille sommeil Service de Neurophysiologie Clinique

Troubles érectiles et sommeil. Philippe Derambure Unité veille sommeil Service de Neurophysiologie Clinique Troubles érectiles et sommeil Philippe Derambure Unité veille sommeil Service de Neurophysiologie Clinique Les érections nocturnes Mise en évidence en 1940 (Halverson et al.) 1965: érections nocturnes

Plus en détail

APF délégation de Paris page 1/5 FATIGUE ET SEP

APF délégation de Paris page 1/5 FATIGUE ET SEP APF délégation de Paris page 1/5 FATIGUE ET SEP Notes prises par APF Ecoute Infos au cours de la conférence du 4 juin 2009 à la Délégation de Paris de l APF 13 Place de Rungis 75013 Paris Tél : 01 53 80

Plus en détail

Sommeil d or. Spheria Val de France, sur mesure. la mutuelle. www.prevention-sante.com. www.prevention-sante.com

Sommeil d or. Spheria Val de France, sur mesure. la mutuelle. www.prevention-sante.com. www.prevention-sante.com Le sommeil Guide Prévention MUTUELLE SPHERIA VAL DE FRANCE Service Prévention Tél. : 02 38 78 74 00 e-mail : prevention@svf.fr Pour en savoir plus sur les actions menées par le service prévention, rendez-vous

Plus en détail

FAITES LE PLEIN D ÉNERGIE!

FAITES LE PLEIN D ÉNERGIE! FAITES LE PLEIN D ÉNERGIE! OBSERVATIONS NOTÉES CHEZ LES UTILISATEURS DE TOTAL REBOOT BASÉES SUR DES TESTS PHYSIQUES ET BIOCHIMIQUES RÉCUPÉRATION PHYSIQUE ACCÉLÉRÉE DOULEURS MUSCULAIRES ATTÉNUÉES ENDURANCE

Plus en détail

Fibromyalgie 2 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007

Fibromyalgie 2 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007 Fibromyalgie 2 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007 27/06/2007 Centre Douleur Chronique Timone 1 www.douleurpaca.ap-hm.fr fnaff.free.fr 27/06/2007 Centre Douleur Chronique

Plus en détail

Les démences 4 TYPES DE DÉMENCES

Les démences 4 TYPES DE DÉMENCES Les démences 4 TYPES DE DÉMENCES Démences dégénératives 60% des démences Dégénérescence neuronale située au niveau du cortex cérébral Démences corticales (type Alzheimer, démence frontale de Pick) Démences

Plus en détail

Aurélie Collado EVOLUTION DES ÉTATS D HUMEUR CHEZ DES COUREURS D ULTRA-TRAIL ET DE RAIDS AVENTURE MISE À JOUR LE 11 /07/2010

Aurélie Collado EVOLUTION DES ÉTATS D HUMEUR CHEZ DES COUREURS D ULTRA-TRAIL ET DE RAIDS AVENTURE MISE À JOUR LE 11 /07/2010 Aurélie Collado EVOLUTION DES ÉTATS D HUMEUR CHEZ DES COUREURS D ULTRA-TRAIL ET DE RAIDS AVENTURE MISE À JOUR LE 11 /07/2010 TRAILS Trail : course disputée sur sentiers et sur chemins balisés, la plupart

Plus en détail

PLONGEE SENIORS la place du moniteur et du DP. Dr Christian CALABUIG Médecin HB et plongée Médecin Fédéral MF2

PLONGEE SENIORS la place du moniteur et du DP. Dr Christian CALABUIG Médecin HB et plongée Médecin Fédéral MF2 PLONGEE SENIORS la place du moniteur et du DP Dr Christian CALABUIG Médecin HB et plongée Médecin Fédéral MF2 Définition du sénior INTRODUCTION A partir de 50 ans administrativement 60 ans Les types de

Plus en détail

Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit sans autorisation.

Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit sans autorisation. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Clermont- Ferrand pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit,

Plus en détail

Ambiance sonore Poste Harpo cage. Risque pour la santé

Ambiance sonore Poste Harpo cage. Risque pour la santé Ambiance sonore Poste Harpo cage Risque pour la santé? Fond sonore permanent et pénible 8h consécutives Mesure d un son On mesure le niveau sonore d un son à l aide d un sonomètre. Pour prendre en compte

Plus en détail