Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS)"

Transcription

1 1 / 5 Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 19/05/2016 La CSG est un prélèvement de nature fiscale mais dont l objet est social, il s est substitué, en partie, aux cotisations sociales. La CRDS, destinée à apurer les déficits de la sécurité sociale, présente de très grandes similitudes avec la CSG. La CSG et la CRDS s appliquent aux revenus d activité et de remplacement, aux revenus du capital financier et immobilier, ainsi qu à une fraction des sommes misées sur les jeux de la Française des jeux, au PMU et aux produits des casinos. I. CSG ET CRDS SUR LES REVENUS D ACTIVITE ET DE REMPLACEMENT II. CSG ET CRDS SUR LES REVENUS DU CAPITAL

2 2 / 5 I. CSG ET CRDS SUR LES REVENUS D ACTIVITE ET DE REMPLACEMENT A. Personnes assujetties Ce sont les personnes physiques à la fois fiscalement domiciliées en France et à la charge, à quelque titre que ce soit, d un régime obligatoire français d assurance maladie. Ainsi sont exonérés les travailleurs frontaliers travaillant à l étranger et assujettis au régime d assurance maladie de leur lieu de travail. B. Assiette La CSG et la CRDS ont quasiment la même assiette, celle-ci comprend l ensemble des revenus des personnes physiques, sous réserve d exonérations de portée limitée. Sont donc concernés les salaires et assimilés, revenus professionnels non-salariés et revenus de remplacement (pensions de retraites, allocations de chômage ). C. Calcul et recouvrement Le taux de la CSG sur les revenus d activités est de 7,5 %. Toutefois les pensions de retraite et d invalidité sont imposées au taux de 6,6 %. Les allocations chômage et indemnités journalières sont quant à elles soumises au taux réduit de 6,2 %, taux pouvant être ramené à 3,8 % dans certains cas. Le taux de la CRDS est de 0.5%. La CSG et la CRDS sur les revenus d activité et de remplacement sont recouvrées comme les cotisations de sécurité sociale. D. Déductibilité La CSG sur les revenus d activité et de remplacement est déductible de l impôt sur le revenu à hauteur de 5.1% (4.2% pour les pensions de retraite et d invalidité et allocation de préretraite, 3.8% pour les autres revenus de remplacement). La CRDS n est pas déductible au titre de l impôt sur le revenu. II. CSG ET CRDS SUR LES REVENUS DU CAPITAL Il convient de distinguer selon que les revenus soient issus du patrimoine (et assimilés) ou de produits de placement.

3 3 / 5 A. Caractères généraux Concernant les revenus du patrimoine et les produits de placement le taux de la CSG est de 8.2%. Pour la CRDS, le taux est de 0.5%. Auxquels s ajoutent un prélèvement social de 4,5%, une contribution additionnelle de 0.3% et prélèvement de solidarité au taux de 2 %. C est donc un taux global de 15,5% qui s applique aux revenus du capital. Au regard de l impôt sur le revenu, la CSG sur les revenus du patrimoine (autres que les plus-values taxées à un taux proportionnel) est déductible à hauteur de 5.1%, du revenu global imposable de l année de son paiement. La CRDS, le prélèvement social et ses contributions ne sont pas déductibles. B. CSG et CRDS sur les revenus du patrimoine et assimilés 1. Personnes et revenus assujettis Sont visées les personnes physiques fiscalement domiciliées en France, même si elles ne sont pas soumises à l impôt sur le revenu et les non résidents à raison de leurs revenus fonciers de source française. Les revenus assujettis sont les suivants : revenus fonciers ; rentes viagères constituées à titre onéreux ; revenus de capitaux mobiliers ; revenus de capitaux mobiliers non soumis au prélèvement libératoire ; plus-values professionnelles à long terme, plus-values de cessions de valeurs mobilières et de droits sociaux, profits réalisés sur les marchés à terme, sur les marchés d option négociables et sur des bons ; revenus entrant dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux, agricoles et non commerciaux, lorsqu ils n ont pas été assujettis à la CSG et à la CRDS au titre des revenus professionnels, gains provenant des options de souscription ou d achat d actions NB : sont aussi assujettis, dans les mêmes conditions que les revenus cités ci-dessus, les revenus d origine indéterminée taxés d office et tous les autres revenus dont l imposition est attribuée à la France par une convention internationale. 2. Calcul et paiement Les revenus en cause sont retenus pour leur montant net tel que pris en compte pour l établissement de l impôt sur le revenu. Cependant il n y a aucune déduction à opérer au titres des abattements concernant certains des revenus assujettis, ni aucune compensation entre les résultats des différentes catégories de revenus.

4 4 / 5 Les contributions sociales sur les revenus du patrimoine sont établies au vu de la déclaration d ensemble des revenus (n 2042) et recouvrées par voie de rôle. C. CSG et CRDS sur les revenus de produits de placement 1. Personnes et revenus assujettis Les produits de placement sont assujettis lorsqu ils sont perçus par des personnes physiques fiscalement domiciliées en France ainsi que par des personnes placées sous le régime de l'anonymat, faute de ne pouvoir identifier ni la nature de la personne, ni la localisation de son domicile. Les revenus soumis aux prélèvements sont : Les revenus de l épargne exonérés d impôt sur le revenu, c est à dire les intérêts et primes des comptes d épargne-logement ou des plans d épargne-logement, les produits attachés aux bons et contrat de capitalisation, les produits, rente viagère et prime d épargne des Plans d Epargne Populaire, les gains réalisés dans le cadre d un Plan d Epargne en Actions, les produits de l épargne salariale, les répartitions et distributions effectuées par les FCPR et SCR, etc. Les revenus mobiliers c est-à-dire les produits de placement à revenu fixe et des produits de bons ou contrats de capitalisation et d assurance-vie souscrits auprès d entreprises établies en France. Les plus-values immobilières et sur certains biens meubles des particuliers. En revanche, sont exonérés, notamment : Les intérêts des sommes inscrites sur le premier livret de caisse d épargne, sur le livret jeune ; La rémunération des sommes déposées sur le livret d épargne populaire ; Le produit des placements en valeurs mobilières effectués sur un Codevi ; Les intérêts des sommes inscrites sur un livret d épargne-entreprise ; Les lots et primes de remboursement. 2. Calcul et paiement Pour les produits de placement à revenu fixe soumis au prélèvement libératoire, les règles d assiette sont les mêmes qu en matière de prélèvement. Quant aux plus-values immobilières et sur certains biens meubles, l assiette des contributions est celle de la taxation à l impôt sur le revenu. LA CSG et la CRDS afférentes à ces revenus ne sont pas déductibles de l impôt sur le revenu.

5 5 / 5 Les contributions relatives aux produits de placements soumis au prélèvement libératoire ou exonérés d impôt sont précomptées par l établissement payeur et reversées directement à la recette des impôts. Les prélèvements sociaux relatifs aux plus-values immobilières et sur certains biens meubles sont recouvrés par la conservation des hypothèques ou la recette des impôts en même temps que l imposition sur le revenu.

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 5 I-5-05 N 209 du 26 DECEMBRE 2005 AUGMENTATION DU TAUX DE LA CONTRIBUTION SOCIALE GENERALISEE (CSG) SUR LES REVENUS DU PATRIMOINE ET SUR LES

Plus en détail

La CSG est un prélèvement de nature fiscale mais dont l objet est social, il s est substitué, en partie, aux cotisations sociales.

La CSG est un prélèvement de nature fiscale mais dont l objet est social, il s est substitué, en partie, aux cotisations sociales. CSG - CRDS 06/05/2015 La CSG est un prélèvement de nature fiscale mais dont l objet est social, il s est substitué, en partie, aux cotisations sociales. La CRDS, destinée à apurer les déficits de la sécurité

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La fiscalité sur les actes juridiques des entreprises 19 1 Généralités sur les actes 19 2 Le coût de l enregistrement 20 Chapitre 2 Les impôts

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

1 Au début de l alinéa, est ajoutée la mention : «I.-» 2 Il est ajouté un II ainsi rédigé :

1 Au début de l alinéa, est ajoutée la mention : «I.-» 2 Il est ajouté un II ainsi rédigé : JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 12959 1 Au début de l alinéa, est ajoutée la mention : «I.-» 2 Il est ajouté un II ainsi rédigé : «II.- A l appui du versement de l impôt sur lots et primes de

Plus en détail

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES OPTIONS SUR TITRES - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS PLANS QUALIFIES

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES OPTIONS SUR TITRES - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS PLANS QUALIFIES REGIME FISCAL ET SOCIAL DES OPTIONS SUR TITRES - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS PLANS QUALIFIES Le régime exposé ci-après est applicable aux seules options sur titres attribuées, par des sociétés françaises,

Plus en détail

CHAPITRE 3 DÉDUCTIBILITÉ PARTIELLE DE LA CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) SUR CERTAINS REVENUS DU PATRIMOINE [DB 5B23]

CHAPITRE 3 DÉDUCTIBILITÉ PARTIELLE DE LA CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) SUR CERTAINS REVENUS DU PATRIMOINE [DB 5B23] CHAPITRE 3 DÉDUCTIBILITÉ PARTIELLE DE LA CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) SUR CERTAINS REVENUS DU PATRIMOINE [DB 5B23] Références du document 5B23 Date du document 01/09/99 Annotations CHAPITRE 3

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/01/05 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 Objet : Commentaire des dispositions

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 23 JUILLET I-1-09

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 23 JUILLET I-1-09 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 23 JUILLET 2009 5 I-1-09 CONTRIBUTIONS ADDITIONNELLES AU PRELEVEMENT SOCIAL DE 2 % POUR LE FINANCEMENT DU REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA). COMMENTAIRES

Plus en détail

Déclaration d imputation d une créance fiscale née du droit à restitution des impositions directes

Déclaration d imputation d une créance fiscale née du droit à restitution des impositions directes Direction Générale des Finances Publiques 2041 DRBF (12-2010) 13834*03 Déclaration d imputation d une créance fiscale née du droit à restitution des impositions directes Le 9 de l article 1649-0 A du code

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 27/08/2003 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2003-141 OBJET : Diffusion de la déclaration des revenus professionnels et du rappel de déclaration

Plus en détail

LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU

LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU SYNTHÈSE D EXPERTS du 6 janvier 2017 LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU 1 Revenus concernés et forme du prélèvement À la source... 2 1.1 Une retenue à la source effectuée par le débiteur

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2016-2017 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2016-2017 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

Impôt sur le revenu 2012

Impôt sur le revenu 2012 Impôt sur le revenu 2012 1. Le principe Si vous avez plus de 18 vous devez déclarer tous les ans votre revenue si vous remplissez certaines conditions : Votre foyer fiscal est situé en France, ou votre

Plus en détail

BAREME DES PARTICIPATIONS FAMILIALES dans les équipements d'accueil de jeunes enfants Application : 1 er janvier 2017

BAREME DES PARTICIPATIONS FAMILIALES dans les équipements d'accueil de jeunes enfants Application : 1 er janvier 2017 ANNEXE 1 BAREME DES PARTICIPATIONS FAMILIALES dans les équipements d'accueil de jeunes enfants Application : 1 er janvier 2017 1 enfant 2 enfants 3 enfants 4 enfants Accueil collectif - taux d'effort horaire

Plus en détail

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES ATTRIBUTIONS GRATUITES D ACTIONS - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS - PLANS QUALIFIES

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES ATTRIBUTIONS GRATUITES D ACTIONS - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS - PLANS QUALIFIES REGIME FISCAL ET SOCIAL DES ATTRIBUTIONS GRATUITES D ACTIONS - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS - PLANS QUALIFIES Le régime exposé ci-après est applicable aux seules actions gratuites attribuées, par des sociétés

Plus en détail

G / PV I-PV Immo abattemt moda impo + III-PV meuble + IV-PV Prof + V PV mob et dts scx

G / PV I-PV Immo abattemt moda impo + III-PV meuble + IV-PV Prof + V PV mob et dts scx G / PV I-PV Immo abattemt moda impo + III-PV meuble + IV-PV Prof + V PV mob et dts scx Instruction du 23 juillet 2009 BOI 5 I-1-09 Contributions additionnelles au prélèvement social de 2 % pour le financement

Plus en détail

Le contentieux de Ruyter

Le contentieux de Ruyter RAPPORT (extrait) de Mme Eva SAS Octobre 2015 Députée Le contentieux de Ruyter a. L origine de l affaire...1 b. La solution de l arrêt du 26 février 2015...2 c. Les conséquences budgétaires...4 LES PRÉLÈVEMENTS

Plus en détail

PARTIE 1 LES PERSONNES PHYSIQUES ASSUJETTIES À L IMPÔT DES PERSONNES PHYSIQUES

PARTIE 1 LES PERSONNES PHYSIQUES ASSUJETTIES À L IMPÔT DES PERSONNES PHYSIQUES Abréviations utilisées VII PARTIE 1 LES PERSONNES PHYSIQUES ASSUJETTIES À L IMPÔT DES PERSONNES PHYSIQUES 1 I. Qui doit souscrire une déclaration? 3 1. Personne inscrite au registre national 3 2. Personne

Plus en détail

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Rémunération N 10 14 mars 2017 Références CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 Loi n 97-1239 du 29 décembre 1997 Décret n 82-1001 du 25 novembre 1982 Décret n 2005-31 du 15 janvier

Plus en détail

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI?

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? INVESTMENT MANAGEMENT QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? Les dispositions suivantes résument les conséquences fiscales applicables aux associés de sociétés civiles de placement immobilier SCPI et ne sont

Plus en détail

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 Table des matières LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT CHAPITRE I : LA NOTION D IMPÔT... 13 SECTION 1 : LA DÉFINITION JURIDIQUE DE L'IMPÔT...

Plus en détail

Estimation de votre impôt sur les revenus 2013

Estimation de votre impôt sur les revenus 2013 Estimation de votre impôt sur les revenus 213 Synthèse des données et résultats Données de votre simulation Nombre de parts 2 Revenus net catégoriels Traitements et salaires, pensions et rentes viagères

Plus en détail

Déclaration d imputation d une créance fiscale née du droit à restitution des impositions directes

Déclaration d imputation d une créance fiscale née du droit à restitution des impositions directes Direction Générale des Finances Publiques 2041 DRBF 13834*01 Déclaration d imputation d une créance fiscale née du droit à restitution des impositions directes L article 38 de la loi de finances pour 2009

Plus en détail

BSPI INFOS. Prélèvement à la source Projet de la Loi de Finances 2017 B.S.P.I

BSPI INFOS. Prélèvement à la source Projet de la Loi de Finances 2017 B.S.P.I Octobre 2016 BSPI INFOS B.S.P.I FIN AN CE Prélèvement à la source Projet de la Loi de Finances 2017 30, avenue François Lascour 84130 Le Pontet : 04 90 32 35 41 : 06 20 64 42 71 secretariat@bspifinance.com

Plus en détail

6-4 LES PRELEVEMENTS SUR LES REVENUS DE PATRIMOINE ET DE PLACEMENT

6-4 LES PRELEVEMENTS SUR LES REVENUS DE PATRIMOINE ET DE PLACEMENT 6-4 LES PRELEVEMENTS SUR LES REVENUS DE PATRIMOINE ET DE PLACEMENT Encadré 1 : Descriptif des prélèvements assis sur les revenus de patrimoine et placement Les prélèvements sociaux sur les revenus du capital,

Plus en détail

LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS

LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS 1 LA RETRAITE Objectif Permettre au bénéficiaire de préserver un niveau de vie pas trop décalé par rapport à la période d' activité Limites des régimes obligatoires

Plus en détail

La déclaration d ISF en 2016, mode d emploi

La déclaration d ISF en 2016, mode d emploi La déclaration d ISF en 2016, mode d emploi Par Jacqueline Maillat, le 18/4/2016 à 11h22 Ne comptez pas sur le fisc pour calculer automatiquement votre ISF comme il le fait pour les taxes foncières et

Plus en détail

Un revenu catégoriel : les traitements et salaires (cours)

Un revenu catégoriel : les traitements et salaires (cours) Un revenu catégoriel : les traitements et salaires (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - Définition des traitements et salaires... 4 Composition de la catégorie (art.

Plus en détail

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) S ommaire Présentation 5 Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Thème 1 La TVA : principes, champ d application, territorialité 15 Exercice 1 Opérations imposables à la TVA 15 Exercice 2 Territorialité

Plus en détail

Déclaration d imputation d une créance fiscale née du droit à restitution des impositions directes

Déclaration d imputation d une créance fiscale née du droit à restitution des impositions directes Direction Générale des Finances Publiques 2041 DRBF (01-2012) 13834*04 Déclaration d imputation d une créance fiscale née du droit à restitution des impositions directes Le 9 de l article 1649-0 A du code

Plus en détail

Le montant de la retraite, du brut au net

Le montant de la retraite, du brut au net https://www.lafinancepourtous.com/vie-professionnelle-et-retraite/retraite/preparer-son-depart-a-la-retraite/le Le montant de la retraite, du brut au net Le montant de la pension perçue à la retraite est

Plus en détail

Un prélèvement à la source pour les revenus salariaux

Un prélèvement à la source pour les revenus salariaux Prélèvement à la source : effectif en 2018! Sources : Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 06/01/2017 Dernière mise à jour de la fiche : 06/01/2017 Loi de

Plus en détail

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU [ Entreprise & administration ] La CSG et la CRDS sur les salaires A JOUR AU 1 er janvier 2009 La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sont

Plus en détail

TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012

TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012 TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012 PROJET LOI DE FINANCES 2013 2 I. Fiscalité des entreprises Plafonnement de la déductibilité des intérêts d emprunt Modification du calcul de la quote-part de frais et charges

Plus en détail

FORMATION ENVIRONNEMENT FISCAL DU PATRIMOINE

FORMATION ENVIRONNEMENT FISCAL DU PATRIMOINE Réf : 91 FORMATION ENVIRONNEMENT FISCAL DU PATRIMOINE Contenu Ce parcours de formation est principalement destiné aux professionnels de l immobilier, de la gestion de patrimoine, de la banque et de l assurance.

Plus en détail

Note commune N 19/ 2014

Note commune N 19/ 2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 19/ 2014 Objet : Commentaire des dispositions des articles 28 à

Plus en détail

PLFSS 2013 Les députés adoptent définitivement le budget de la sécurité sociale pour 2013

PLFSS 2013 Les députés adoptent définitivement le budget de la sécurité sociale pour 2013 Diane Patrimoine PLFSS 2013 Les députés adoptent définitivement le budget de la sécurité sociale pour 2013 Lors de sa réunion du lundi 3 décembre 2012, la Commission des affaires sociales a adopté, en

Plus en détail

Projet. de loi de finances pour Imposition des plus-values

Projet. de loi de finances pour Imposition des plus-values Projet de loi de finances pour 2001 Imposition des plus-values PLF 2001 Imposition des plus-values 3 Rapport sur l imposition des plus-values PLF 2001 Imposition des plus-values 5 Aux termes de l article

Plus en détail

ABATTEMENT DE LA CSG ET DE LA CRDS AU TITRE DES FRAIS PROFESSIONNELS

ABATTEMENT DE LA CSG ET DE LA CRDS AU TITRE DES FRAIS PROFESSIONNELS DSI CENTRALE CENTRE DE SOLUTIONS RH PPR - AJR Destinataires Tous services Contact NGUYEN CELINE Tél : 01 58 35 37 18 Fax : E-mail : Date de validité Du 01/01/2012 ABATTEMENT DE LA CSG ET DE LA CRDS AU

Plus en détail

Service Ingénierie Patrimoniale et Support Juridique 15/03/2012 FLASH. Loi de Finances rectificative pour 2012

Service Ingénierie Patrimoniale et Support Juridique 15/03/2012 FLASH. Loi de Finances rectificative pour 2012 FLASH Loi de Finances rectificative pour 2012 La Loi de finances rectificative pour 2012 a été adoptée le 29 février 2012 et promulguée le 15 mars 2012 au Journal Officiel. En résumé, l'assurance vie est

Plus en détail

I. Législation fiscale en vigueur jusqu au 31 décembre En ce qui concerne les modalités de calcul de l'impôt sur le revenu

I. Législation fiscale en vigueur jusqu au 31 décembre En ce qui concerne les modalités de calcul de l'impôt sur le revenu L article 14 de la loi n 2016-78 du 17 décembre 2016 portant loi de finances pour l année 2017 a prévu des dispositions visant l'allégement de la charge fiscale des personnes physiques à faible revenu

Plus en détail

Intéressement épargné ou versé

Intéressement épargné ou versé Pégase 3 Intéressement épargné ou versé Dernière révision le 24/02/2014 http://www.adpmicromegas.fr Suivi de la notice 05/02/2014 Création de la notice 24/02/2014 Insertion du paragraphe 1.2.2 concernant

Plus en détail

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU Au programme : 1. Champ d application 2. Les dividendes et revenus assimilés 3. Les produits des placements à revenu fixe 4. Les charges déductibles des revenus mobiliers

Plus en détail

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) S ommaire Présentation 5 Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Thème 1 La TVA : principes, champ d application, territorialité 15 Exercice 1 Opérations imposables à la TVA 15 Exercice 2 Territorialité

Plus en détail

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 4 Bis Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Agenda fiscal et social. Novembre 2011

Agenda fiscal et social. Novembre 2011 Agenda fiscal et social Novembre 2011 Samedi 5 novembre CSG, CRDS, versement de transport, Fnal et contribution solidarité-autonomie : versement à l'urssaf au titre des salaires versés entre le 11 et le

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.17 Du 11/01/17 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2017 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

Rapport de la mission d étude

Rapport de la mission d étude Rapport de la mission d étude sur les préretraites d' ANNEXE 7 : COMPARAISON DES FLUX FINANCIERS (REVENUS, RECETTES, COÛTS) GENERES PAR UN SENIOR SELON SON POSITIONNEMENT OU LE DISPOSITIF SOCIAL APPLIQUE

Plus en détail

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Rémunération N 10 14 mars 2017 Références CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 Loi n 97-1239 du 29 décembre 1997 Décret n 82-1001 du 25 novembre 1982 Décret n 2005-31 du 15 janvier

Plus en détail

Un revenu catégoriel : les revenus de capitaux mobiliers (cours)

Un revenu catégoriel : les revenus de capitaux mobiliers (cours) Un revenu catégoriel : les revenus de capitaux mobiliers (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Définition des RCM... 4 Les revenus imposables... 4 Classification des RCM...

Plus en détail

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Infos flash PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Le plafond de sécurité sociale applicable aux rémunérations versées du 1 er janvier au 31 décembre 2016 a été fixé par l arrêté du 17 décembre

Plus en détail

SERVICES AUX ENTREPRISES

SERVICES AUX ENTREPRISES SERVICES AUX ENTREPRISES FICHE PRATIQUE Accueil particuliersargentcontributions sociales (CSG, CRDS)CSG et CRDS sur les revenus d'activité et de remplacement Argent IMPÔTS, TAXES ET DOUANE Contributions

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale?

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? Le 8 octobre 2013 Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? 1. Fiscalité des entreprises Le Projet de Loi de Finances 2014 («PLF 2014»), présenté lors du Conseil des ministres du

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2017 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine, Départements et Régions d Outre-Mer BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS

Plus en détail

Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU)

Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) Le projet de loi de finances pour 2018 prévoit une refonte de la fiscalité des revenus du capital mobilier et des plus-values mobilières qui consiste à les assujettir

Plus en détail

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE Fiche Pratique LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE L ESSENTIEL La Loi reconnaît au Comité d Entre prise un rôle important pour toutes

Plus en détail

PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2013 ET CHARGES SOCIALES 2013 L essentiel

PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2013 ET CHARGES SOCIALES 2013 L essentiel N 6 SOCIAL n 1 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 janvier 2013 ISSN 1769-4000 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2013 ET CHARGES SOCIALES 2013 L essentiel Un arrêté du 12 décembre 2012,

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2016 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine, Départements et Régions d Outre-Mer BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS

Plus en détail

NICHES SOCIALES COUR DES COMPTES

NICHES SOCIALES COUR DES COMPTES Annexe n VI NICHES SOCIALES COUR DES COMPTES AVERTISSEMENT : Cette fiche n est que la reprise du document de la Cour des Comptes (sans «sélection ni tri» des différents postes). Financement : L assiette

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.16 Du 22/01/2016 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2016 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial.

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial. DIRECTION DE LA LÉGISLATION FISCALE SOUS-DIRECTION E - BUREAU E 2 TELEDOC 568 : C. Thébault : 89.223 : 89.690 N : 2006000771 FE 12/2006 PARIS, LE LA FISCALITE EN ALLEMAGNE I - L imposition des personnes

Plus en détail

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE FICHE PRATIQUE LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE L ESSENTIEL La Loi reconnaît au Comité d Entre prise un rôle important pour toutes

Plus en détail

IR - Base d'imposition - Charges déductibles du revenu brut global - Déductibilité partielle de la contribution sociale généralisée (CSG)

IR - Base d'imposition - Charges déductibles du revenu brut global - Déductibilité partielle de la contribution sociale généralisée (CSG) Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-BASE-20-20-20160613 DGFIP IR - Base d'imposition - Charges déductibles

Plus en détail

N 2013 / 014 4/06/2013

N 2013 / 014 4/06/2013 N 2013 / 014 4/06/2013 Origine : Direction de la Réglementation et des Affaires Juridiques Contact : Département Réglementation des prestations A : Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents comptables

Plus en détail

Prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu : qu'est-ce qui est prévu?

Prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu : qu'est-ce qui est prévu? Prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu : qu'est-ce qui est prévu? Publié le 07 avril 2017 Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Le prélèvement à la source de

Plus en détail

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Rémunération N 11 28 juin 2016 Références CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 Loi n 97-1239 du 29 décembre 1997 Décret n 82-1001 du 25 novembre 1982 Décret n 2005-31 du 15 janvier

Plus en détail

Le départ en retraite

Le départ en retraite Le départ en retraite Lois de financement de la Sécurité Sociale pour 2010, 2011 et 2012 Articles L1237-4 à L1237-10 du Code du travail Cette fiche traite du départ en retraite à l initiative du salarié

Plus en détail

Le Petit. Paie. Les pratiques clés en 21 fiches. Jean-Pierre Taïeb

Le Petit. Paie. Les pratiques clés en 21 fiches. Jean-Pierre Taïeb Le Petit 2015 Paie Les pratiques clés en 21 fiches Jean-Pierre Taïeb le Petit paie Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ACOSS : Agence centrale des organismes de Sécurité sociale AGFF : Association

Plus en détail

L article 370 du Code du travail au Maroc rend obligatoire la délivrance du bulletin de salaire ou bulletin de paie par l entreprise à ses salariés

L article 370 du Code du travail au Maroc rend obligatoire la délivrance du bulletin de salaire ou bulletin de paie par l entreprise à ses salariés Textes de loi sur la paie L article 370 du Code du travail au Maroc rend obligatoire la délivrance du bulletin de salaire ou bulletin de paie par l entreprise à ses salariés Article 375 : amende pour non-respect

Plus en détail

Statut social du dirigeant d entreprise

Statut social du dirigeant d entreprise Statut social du dirigeant d entreprise Vous envisagez de créer une entreprise, et vous vous interrogez sur le statut social du dirigeant. A travers ce guide, vous pourrez aborder cette question importante,

Plus en détail

MODULE > GESTION THÈME 7 > CALCUL ET LIQUIDATION DE L IMPÔT SUR LE REVENU

MODULE > GESTION THÈME 7 > CALCUL ET LIQUIDATION DE L IMPÔT SUR LE REVENU MODULE > GESTION THÈME 7 > CALCUL ET LIQUIDATION DE L IMPÔT SUR LE REVENU SOMMAIRE 1. Généralités 2. Revenu Global Imposable (RGI) 3. Calcul et liquidation de l IR 4. Obligations déclaratives 5. Sanctions

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2015-2016 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2015-2016 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

[ Entreprise & administration ] La CSG/CRDS. sur les revenus de remplacement A JOUR AU

[ Entreprise & administration ] La CSG/CRDS. sur les revenus de remplacement A JOUR AU [ Entreprise & administration ] La CSG/CRDS sur les revenus de remplacement A JOUR AU 1 er janvier 2009 L a contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale

Plus en détail

Le budget de la Sécurité sociale

Le budget de la Sécurité sociale Le budget de la Sécurité sociale Le montant des dépenses de la Sécurité sociale voté par le parlement était de 474 milliards d euros en 04. Comparé au budget de l État, ce montant de dépenses est de l

Plus en détail

Régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail à compter du 1 er janvier 2012

Régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail à compter du 1 er janvier 2012 DSI CENTRALE CENTRE DE SOLUTIONS RH PPR - AJR Contact NGUYEN CELINE Tél : 01 58 35 37 18 Fax : E-mail : Destinataires Tous services x C1 Interne C2 Restreint C3 Confidentiel C4 Secret Date de validité

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en banques et finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU et de l EARL Compléments

Plus en détail

Impôt d équilibrage budgétaire temporaire

Impôt d équilibrage budgétaire temporaire Circulaire du directeur des contributions IEBT 1 du 5 février 2015 IEBT 1 Objet : Impôt d équilibrage budgétaire temporaire L impôt d équilibrage budgétaire temporaire, dont le taux est fixé à 0,5 pour

Plus en détail

Le régime des cotisations

Le régime des cotisations Le régime des cotisations 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 25 janvier 2016 Sommaire La contribution sociale

Plus en détail

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 22 JANVIER Ce numéro spécial est dédié à la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) pour 2012.

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 22 JANVIER Ce numéro spécial est dédié à la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) pour 2012. Point de vue d experts LETTRE SOCIALE N 22 JANVIER 2012 Ce numéro spécial est dédié à la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) pour 2012. Nous vous commentons ses principales mesures : - La

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale EPARGNE ENTREPRISE DISPOSITIF LÉGAL La Fiscalité de l Épargne Salariale LE CADRE FISCAL ET SOCIAL POUR L ENTREPRISE A - Les versements dans les dispositifs Nature du versement Charges sociales et taxes

Plus en détail

Les revenus de capitaux mobiliers

Les revenus de capitaux mobiliers Les revenus de capitaux mobiliers Publié le 06 mai 2013 - Dernière mise à jour le 18 mai 2017 Champ d application FICHE PRATIQUE On peut distinguer 3 grandes catégories de RCM (revenus de capitaux mobiliers)

Plus en détail

CARREFOUR du PATRIMOINE

CARREFOUR du PATRIMOINE CARREFOUR du PATRIMOINE Section Propriétaires Ruraux Lundi 19 Juin 2017 Dernières Actualités Impôt sur la fortune immobilière Seraient exclus du patrimoine taxable de l'isf : les placements financiers

Plus en détail

LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE 1 LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE des O. P. A. Régime actuel : 1,24% Qui est concerné? En complément de leur régime de retraite complémentaire obligatoire par répartition, l ensemble

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n

LETTRE CIRCULAIRE n LETTRE CIRCULAIRE n 2014 0000030 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.010.13 Montreuil, le 31/07/2014 31/07/2014 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET SECURISATION

Plus en détail

circulaire du 27 avril 2006

circulaire du 27 avril 2006 267 année service téléphone document 2006 dorh/dpp 01 55 44 27 52 RH 50 01 55 44 27 53 permanent circulaire du 27 avril 2006 Diverses mesures d ordre social Modifications des tableaux des cotisations sociales

Plus en détail

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009 PRINCIPALES NOUVEAUTÉS REVENUS 2008 Déclarations de revenus Un seul exemplaire des déclarations 2042K, 2042SK et 2042C sera envoyé. De même, les montants des revenus de capitaux mobiliers du foyer seront

Plus en détail

Platinium Gestion. Présentation des réformes fiscales Le 27/09/2017

Platinium Gestion. Présentation des réformes fiscales Le 27/09/2017 Platinium Gestion Présentation des réformes fiscales Le 27/09/2017 Nous avons le plaisir de vous présenter une note d analyse réalisée «à chaud» à la suite de la publication (mercredi 27 septembre) du

Plus en détail

NEWSLETTER N 2 2 OCTOBRE Projet de loi de finances pour l année 2018

NEWSLETTER N 2 2 OCTOBRE Projet de loi de finances pour l année 2018 NEWSLETTER N 2 2 OCTOBRE 2017 Projet de loi de finances pour l année 2018 Le projet de loi de finances (PLF) pour 2018, officiellement présenté en conseil des ministres le 27 septembre dernier, prévoit

Plus en détail

Imposition en France des personnes physiques. 12/10/ Séminaire ONU de préparation à la retraite

Imposition en France des personnes physiques. 12/10/ Séminaire ONU de préparation à la retraite Imposition en France des personnes physiques 12/10/2016 - Séminaire ONU de préparation à la retraite SOMMAIRE 1) Notion de domicile fiscal et de «résident» en France 2) Principaux impôts français pour

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 6 DU 13 JANVIER 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 C-2-10 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2009 IMPOT SUR LE REVENU. PLUS-VALUES DE CESSION DE VALEURS MOBILIERES

Plus en détail

LION RETRAITE 83 NATURE DU CONTRAT

LION RETRAITE 83 NATURE DU CONTRAT LION RETRAITE 83 NATURE DU CONTRAT Contrat d'assurance collectif à cotisations définies souscrit par l'entreprise pour l'ensemble de ses salariés, ou une catégorie d entre eux, en vue de leur constituer

Plus en détail

Les passerelles temps PERCO

Les passerelles temps PERCO Les passerelles temps PERCO Vos salariés peuvent monétiser dans leur PERCO des jours de congés non pris ou stockés dans un CET, sans impact sur leur budgetetce,enexonérationd impôtsurle revenu et de certaines

Plus en détail

Nature du capital ou du revenu. Pension de retraite Part imposable I.R Avis d imposition

Nature du capital ou du revenu. Pension de retraite Part imposable I.R Avis d imposition ** PARTICIPATION DES PERSONNES PROTEGEES AU FINANCEMENT DE LEUR MESURE DE PROTECTION ** Selon Art. R 471-5 du CASF (décret N 2011-710 du 21/06/2011 relatif à et au versement de la participation des personnes

Plus en détail

Les impôts en France

Les impôts en France CHAPITRE 1 Les impôts en France Définition de l impôt En règle générale, les contribuables éprouvent un certain embarras lexical face aux impôts, contributions, droits, prélèvements, taxes Cette gêne est

Plus en détail

PEE PERCO. Objectif : Système d épargne collectif permettant aux salariés de se constituer une épargne avec l aide financière de l entreprise.

PEE PERCO. Objectif : Système d épargne collectif permettant aux salariés de se constituer une épargne avec l aide financière de l entreprise. PEE PERCO Le plan d épargne entreprise (PEE) et le plan d épargne pour la retraite collective (PERCO) offrent la possibilité aux salariés de se constituer un portefeuille de valeurs mobilières (celles

Plus en détail

LA RETRAITE DE REVERSION

LA RETRAITE DE REVERSION LA RETRAITE DE REVERSION 1 LE REGIME GENERAL DE LA SECURITE SOCIALE LES REGIMES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO LES CONTACTS ET SOURCES D INFORMATION 2 LE REGIME GENERAL DE LA SECURITE SOCIALE CONDITIONS D

Plus en détail

VOS QUESTIONS CONCERNANT VOTRE AVIS DE SITUATION DÉCLARATIVE À L IMPÔT SUR LE REVENU

VOS QUESTIONS CONCERNANT VOTRE AVIS DE SITUATION DÉCLARATIVE À L IMPÔT SUR LE REVENU AVIS DE SITUATION DÉCLARATIVE À L IMPÔT SUR LE REVENU ET PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX 2016 sur les revenus de 2015 SI VOTRE AVIS DE SITUATION DÉCLARATIVE INDIQUE QUE VOUS N AVEZ PAS D IMPÔT À PAYER Quelle est

Plus en détail