La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril Direction générale de l offre de soins - DGOS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS"

Transcription

1 La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, DGOS. Le 03 avril 2014

2 Session Santé Numérique : quelle est la place de la France en Europe? Etat des lieux et comparatifs La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sous-directeur, Direction du pilotage de la performance des acteurs de l'offre de soins, DGOS

3 La Stratégie Nationale de Santé Dans la perspective de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de santé (SNS), le Gouvernement souhaite tirer parti des perspectives offertes par le numérique en termes d organisation des soins, d information des patients et de collaboration entre professionnels, mais également de lutte contre les inégalités de santé. En particulier, l objectif du Gouvernement est de moderniser l offre de soins au sein des établissements de santé, mais aussi en dehors de l hôpital, en généralisant l usage d outils numériques par les acteurs de l offre de soins et en permettant un accès facilité des usagers aux services de notre système de santé. Deux programmes emblématiques, inscrits dans la feuille de route gouvernementale sur le numérique présentée le 28 février 2013 par le gouvernement, soutiennent la mise en œuvre de la SNS. Il s agit de : «Hôpital numérique» qui a pour ambition d amener l ensemble des établissements de santé à un socle de maturité de leur système d information permettant le partage et l échange d informations au sein des établissements et l amélioration significative de la qualité, la sécurité des soins, et la performance dans des domaines fonctionnels prioritaires autour de la production de soins. «Territoire de Soins Numérique», un des engagements du pacte de confiance, qui a pour objectif de développer des projets innovants visant le partage et l échange d informations à l échelle du territoire, associant l ensemble des acteurs de la chaîne de soins et les patients pour garantir une prise en charge coordonnée des patients dans une logique de parcours. D autres programmes tels que ceux dédiés à la Télémédecine, permettent notamment de renforcer la coordination et la coopération des professionnels dans le cadre du parcours de santé.

4 Le programme Hôpital Numérique (1/2) Afin d accompagner la modernisation des systèmes d information hospitaliers (SIH), la direction générale de l offre de soins (DGOS) a lancé fin novembre 2011 le programme Hôpital numérique, plan stratégique de développement et de modernisation des SIH pour la période , bénéficiant d une enveloppe de 400 M. Ce programme a pour ambition de : Coordonner l ensemble des acteurs (établissements de santé, ARS, administration centrale, industriels) autour d une feuille de route commune pour les SIH ; Amener l ensemble des établissements de santé français (publics, privés et ESPIC) à un palier de maturité de leur système d information suffisant pour améliorer significativement la qualité, la sécurité des soins et la performance dans des domaines fonctionnels prioritaires autour de la production de soins sur un socle assurant la sécurité des données et caractérisé par : Trois pré-requis indispensables pour assurer une prise en charge du patient en toute sécurité ; Cinq domaines fonctionnels prioritaires pour lesquels le programme définit des exigences d usage du SI. Soutenir les projets innovants Pré-requis P1. Identités, mouvements P2. Fiabilité, disponibilité P3. Confidentialité Domaines fonctionnels prioritaires D1. Résultats d imagerie, de biologie et d anatomopathologie D2. DPII (Dossier patient informatisé et interopérable) et communication extérieure D3. Prescription électronique alimentant le plan de soins D4. Programmation des ressources et agenda du patient D5. Pilotage médico-économique Le guide des indicateurs présente sous forme de fiches, l ensemble des indicateurs qui servent à mesurer l atteinte de cette cible par l établissement en précisant leur définition, leurs modalités de calcul et de restitution

5 Le programme Hôpital Numérique (2/2) Afin d amener l ensemble des établissements de santé à atteindre le palier de maturité minimum, le programme Hôpital numérique propose d agir simultanément sur quatre axes stratégiques et autant de chantiers transverses : Axe 1 : Gouvernance Axe 2 : Compétences Axe 3 : Offre Axe 4 : Financement Combler les manques de gouvernance SI et favoriser l implication dans les SI des professionnels de santé et cadres dirigeants Renforcer les compétences relatives aux SIH Stimuler et structurer l offre de solutions Financer un socle de priorités, subordonné à l atteinte de cibles d usage Une intégration des indicateurs Hôpital Numérique dans la certification des établissements de santé menée par la HAS dès 2013 Une déclinaison du programme dans les CPOM conclus avec les établissements de santé en 2013 La constitution et la mise à disposition d un référentiel national de compétences SI des métiers des établissements de santé (Oct. 2013) Evolution du répertoire des métiers de la FPH (juin 2014) Publication d un guide pratique en 2013 pour accompagner les établissements dans leur démarche de mutualisation et d externalisation du SIH Mise en œuvre d un dispositif d homologation / labellisation des solutions informatiques hospitalières (2014 / 2015) Un dispositif de soutien financier opérationnel depuis le 2 nd semestre 2013: En 2013: près de 10 M délégués pour 39 établissements de santé En mars 2014 : près de 5 M délégués pour 31 établissements de santé Pilotage du programme Chantiers transverses Communication autour du programme Evaluation de la création de valeur par l usage des SI de production de soins en termes de qualité / sécurité des soins et d amélioration des prises en charge Accompagnement des établissements de santé à l atteinte des indicateurs Hôpital Numérique (pré-requis et cibles d usage sur les domaines fonctionnels prioritaires.

6 Le programme «Territoire de soins numérique» (1/2) Le programme «Territoire de soins numérique» soutenu financièrement dans le cadre du programme d investissement d Avenir (PIA) vise à favoriser l émergence de «territoires d excellence» pilotes en matière d usage du numérique, au service de l amélioration et de la modernisation du système de soins. Dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de santé (SNS), il doit contribuer à : Organiser notre système de santé pour assurer à chaque usager la bonne prise en charge, par le bon professionnel, dans la bonne structure, au bon moment ; Reconnaitre que l ensemble des acteurs de santé partage sur un territoire donné la responsabilité de l état de santé de la population ; Appeler au sein des territoires, les structures et professionnels (y compris libéraux) à coopérer concrètement et efficacement pour garantir la meilleur organisation des parcours de soins et assurer la qualité de la prise en charge des patients, de positionner dorénavant l hôpital comme un contributeur à la santé d un territoire. Complémentaire au programme Hôpital Numérique, ce programme a pour ambition de promouvoir à l échelle de quelques territoires, le développement de projets innovants et globaux : Poursuivant un objectif général d amélioration de l état de santé de la population du territoire via le soutien aux logiques de parcours et de prises en charge coordonnées des patients ; Associant l ensemble des acteurs de la chaîne de soins et les patients au service d une offre de soins cohérente et coordonnée à l échelle d un territoire ; Reposant opérationnellement sur : Des démarches innovantes permettant une optimisation de l organisation des soins, du processus de prise en charge des patients, de l utilisation des ressources et de la sécurisation du circuit du patient dans et hors l hôpital ; Une coordination forte et une transversalité entre les acteurs impliqués dans le parcours du patient, de l amont à l aval ; Des SI modernes, innovants, collaboratifs, évolutifs, ouverts à l ensemble des acteurs de la chaîne de soins et proposant des services nouveaux aux professionnels de santé et aux patients. Le programme TSN reposera sur un nombre restreint de territoires pilotes (entre 3 et 5) pour une enveloppe globale de 80 M. Les projets sont portés par les Agences régionales de Santé (ARS). 6

7 Le programme «Territoire de soins numérique» (2/2) Au sein d un «bassin de santé» recouvrant une population de l ordre de personnes environ, chaque projet associe impérativement, un panel large d acteurs de l offre de santé du bassin concerné, couvrant de façon complète le parcours de santé du patient (premier recours, recours spécialisé, établissements de santé, secteur médico-social) : Plusieurs établissements de santé de nature (établissements publics, établissements privés à but non lucratif, établissements privés à but lucratif), de taille et d activité (MCO, SSR, HAD, plateaux techniques, USLD, ) variées. Nota : les ES impliqués dans un projet doivent impérativement s inscrire dans une trajectoire avancée vis-à-vis des indicateurs du programme «Hôpital numérique»; Des professionnels de santé libéraux ou salariés en ville, en exercice individuel ou regroupé en interaction régulière avec les autres acteurs parties prenantes au projet ; Des établissements médico-sociaux en interaction régulière avec les autres acteurs parties prenantes au projet (EHPAD, FAM, MAS, ); Le cas échéant : Des structures de coordination (CLIC, MAIA, ), des acteurs de la sphère sociale, dès lors que leurs missions les amènent à intervenir sur le parcours de santé et des financeurs, dès lors que cela permet d expérimenter des systèmes de financement innovants. Les projets recherchés doivent s inscrire dans une logique multi-pathologies / multi-parcours et répondre aux 3 axes suivants: Axe métier Les projets proposés doivent permettre de soutenir des prises en charge innovantes et optimisées au service des grandes priorités de santé publique énoncées dans la SNS & mobilisant tous les acteurs autour de prise en charge globale Axe fonctionnel Les projets proposés mobilisent les outils et les technologies numériques pour mettre à disposition des acteurs impliqués un ensemble de services innovants pouvant porter sur l organisation et la performance de l offre de soins, l amélioration / la fluidification des prises en charge, les services rendus aux professionnels de santé et l information et l éducation du patient (liste non exhaustive) Axe technique Les projets proposés doivent chercher à tirer profit des nombreuses applications potentielles du numérique dans le domaine de la santé, intégrer une dimension «Recherche & Développement» affirmée afin de favoriser l émergence des outils de demain & encourager une plus grande intégration des solutions et services existants et prolonger leur développement, afin d enrichir / démultiplier le bouquet de services. 7

8 Stratégie Nationale de Télémédecine «La télémédecine est une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l'information et de la communication. Elle met en rapport, entre eux ou avec un patient, un ou plusieurs professionnels de santé, parmi lesquels figure nécessairement un professionnel médical et, le cas échéant, d'autres professionnels apportant leurs soins au patient. Elle permet d'établir un diagnostic, d'assurer, pour un patient à risque, un suivi à visée préventive ou un suivi post-thérapeutique, de requérir un avis spécialisé, de préparer une décision thérapeutique, de prescrire des produits, de prescrire ou de réaliser des prestations ou des actes, ou d'effectuer une surveillance de l'état des patients.» Article L du Code de la Santé Publique Réalisations Cadre réglementaire Gouvernance Outils Recensements Projets pilotes Définition des actes de télémédecine et des conditions de mise en œuvre - Loi HPST -Décret 19 octobre 2010 Mise en place d un comité de pilotage et d une équipe-projet nationale - Définition de 5 priorités nationales Production d outils pour les ARS et porteurs de projets - Guides contrats conventions et PRT - Recommandations techniques et juridiques Recensement annuel en 2011 et projets dont 113 opérationnels en projets dont 161 opérationnels en Une forte prédominance du secteur hospitalier Sélection et accompagnement de 8 projets pilotes - Identification des freins au déploiement de la télémédecine - Production de livrables sur l organisation, les SI, les coûts. Stratégie nationale de Santé Bilan du déploiement de la télémédecine Centrer l organisation du système de santé sur le parcours de la personne Lutte contre les déserts médicaux en améliorant l accès aux soins Améliorer les conditions d exercice des professionnels de santé Absence de dispositif de rémunération adapté pour les professionnels libéraux Les projets de télémédecine sont très hospitalo-centrés (53% exclusivement hospitaliers) Développer la télémédecine hors de l hôpital avec les expérimentations prévues à l article 36 de la LFSS 2014

9 Expérimentations article 36 LFSS 2014 Principales dispositions A compter du 1 er janvier 2014, des expérimentations portant sur le déploiement de la télémédecine peuvent être menées pour une durée de 4 ans, dans des régions pilotes Ces expérimentations portent sur la réalisation d actes de télémédecine pour des patients pris en charge, d une part, en médecine de ville et, d autre part, en ESMS Les conditions de mise en œuvre de ces expérimentations par les ARS sont définies dans un cahier des charges arrêté par les ministres chargés de la santé et de la sécurité sociale Les dépenses qui résultent de la mise en œuvre des expérimentations sont prises en charge par le FIR (crédits fléchés). Au terme de ces expérimentations, une évaluation est réalisée par la Haute Autorité de santé, en vue d une généralisation (1er rapport attendu pour le 30/09/2016) Périmètre de l expérimentation A partir des projets présentés dans les candidatures des ARS, choix d un nombre limité de pathologies/spécialités parmi : Secteur ambulatoire Secteur médico-social - Affections cardiovasculaires - Diabète Télésurveillance - Affections respiratoires - Insuffisance rénale - Affections cardiovasculaires - Diabète Télésurveillance - Affections respiratoires - Insuffisance rénale - Psychiatrie - Cancérologie - Dermatologie Téléexpertise - Cardiologie - Néphrologie - Gériatrie Téléexpertise - Toutes les spécialités Téléconsultation - Toutes les spécialités

10 L évolution des SIH en France : quelques chiffres 2014 (1/2) Afin de suivre l évolution des systèmes d information de l ensemble des établissements de santé, la direction générale de l offre de soins (DGOS), qui pilote le programme Hôpital numérique, a mis en place de nombreux dispositifs : Il doit être renseigné par tous les établissements de santé. 400 questions environ permettent de donner un panorama du SIH de chaque établissement : des données techniques sur l infrastructure du SIH, les logiciels (et leurs éditeurs) utilisés pour les grandes fonctions d un SIH, l état de l informatisation des différentes activités de l établissement, les indicateurs du programme hôpital numérique. L observatoire des systèmes d informations de santé (osis) Au 15 mars 2014, 62% des établissements de santé (publics, privés, Espic..) ont répondu (2 056 sur référencés dans l observatoire). Pour les établissements MCO ayant renseigné l observatoire (1340), Les premiers résultats font apparaître une évolution significative de l informatisation du processus de soins: L informatisation du dossier patient est achevée ou en cours dans plus de 75% des établissements L informatisation de la prescription du médicament est achevée dans 53 % des établissements et l informatisation du plan de soins est achevée dans 42% des établissements Au-delà, L informatisation des fonctions supports telles que la fonction RH est également contrastée : les activités de la DRH sont bien informatisées, pour la gestion du temps de travail et des plannings (hors personnel médical). Cependant, l informatisation de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) est un chantier encore à conduire. L observatoire du Référencement des Editeurs de Logiciels et des Intégrateurs du Monde de la Santé (RELIMS) Les industriels du secteur renseignent et actualisent dans cet observatoire des informations concernant leurs sociétés et les logiciels qu ils développent (avec l objectif pour la DGOS de disposer d une cartographie des offreurs du marché). Au 15 mars 2014, le secteur industriel présente une forte diversité : On dénombre près de 260 sociétés avec un effectif médian de 15 personnes. 700 logiciels sont déclarés. Les logiciels de MCO sont plutôt des logiciels «de niche» couvrant peu de fonctions (5 en médiane). Chaque année, publication de l Atlas des SIH (prochaine publication lors de HIT 2014 ) Rendez vous sur

11 L évolution des SIH en France : quelques chiffres 2014 (2/2) Au-delà du suivi du panorama du SIH en France, la DGOS suit également l usage du SIH, en s appuyant sur les indicateurs et cibles d usage du programme Hôpital Numérique. Environ 1500 établissements de santé ont renseigné ces données. Ces indicateurs permettent de compléter l état de l information du processus de soins en évaluant, au-delà du déploiement, l usage effectif des SIH. D après l osis, L informatisation du dossier patient est achevée ou en cours dans plus de 75% des établissements. Pour l informatisation de la prescription du médicament qui est achevée dans 53 % des établissements l indicateur cible d usage (D.3.1), 50 % de taux de séjour disposant de prescriptions de médicaments informatisées, est atteint par 74% des établissements; De même, l indicateur cible d usage (D.3.5) de 50% des séjours disposant d un plan de soins informatisé alimenté par l ensemble des prescription, est atteint par plus de 50% des établissements ayant répondu, bien que l informatisation du plan de soins soit achevée dans 42% des établissements. 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Répartition des établissements de santé en fonction de leur niveau d'atteinte de trois cibles d'usage Hôpital Numérique 45,17% 2,82% 1,74% 2,55% 47,72% 74% 2% 3% 2% 19% D2.3 D.3.1 D.3.5 Part des établissements ayant atteint moins de 25% de la cible 55% 3% 1% 2% 38% Part des établissements ayant atteint entre 25% et 49% de la cible Part des établissements ayant atteint entre 50% et 74% de la cible Part des établissements ayant atteint entre 75% et 99% de la cible Part des établissements ayant atteint 100% de la cible

AVANT-PROPOS. Dans cet objectif, le présent rapport d activité est organisé comme suit : Programme Hôpital numérique Rapport d activité 2013

AVANT-PROPOS. Dans cet objectif, le présent rapport d activité est organisé comme suit : Programme Hôpital numérique Rapport d activité 2013 AVANT-PROPOS Lancé fin novembre 2011 avec la publication du guide des indicateurs des pré-requis et des domaines fonctionnels prioritaires, le programme Hôpital numérique, plan stratégique de développement

Plus en détail

Franck Jolivaldt. Programme Hôpital Numérique Axe 3 «stimuler et structurer l offre de solutions» RELIMS. Novembre 2012

Franck Jolivaldt. Programme Hôpital Numérique Axe 3 «stimuler et structurer l offre de solutions» RELIMS. Novembre 2012 Programme Hôpital Numérique Axe 3 «stimuler et structurer l offre de solutions» RELIMS Novembre 2012 Franck Jolivaldt DGOS / MSIOS Présentation du programme Hôpital numérique La Direction Générale de l

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique RIR 2 octobre 2014 CONTEXTE Programme Hôpital Numérique Vers un système d information hospitalier cohérent et performant Améliorer

Plus en détail

ISO 27002 // Référentiels de la santé

ISO 27002 // Référentiels de la santé ISO 27002 // Référentiels de la santé Vue des établissements de santé Club 27001 27/03/2015 Nicole Genotelle Version 1.0 Sommaire Contexte Thématiques 27002 // référentiels de santé Exemples de mise en

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé

Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé Télémédecine: Point sur les travaux relatifs aux expérimentations (Art.36 LFSS 2014) Jeudi 2 octobre 2014 SOMMAIRE 1. Enjeux et constats 2. Les expérimentations

Plus en détail

Laetitia Messner. Programme hôpital numérique une feuille de route à cinq ans pour les SIH. RIR ASIP 19 juin 2012

Laetitia Messner. Programme hôpital numérique une feuille de route à cinq ans pour les SIH. RIR ASIP 19 juin 2012 Programme hôpital numérique une feuille de route à cinq ans pour les SIH RIR ASIP 19 juin Laetitia Messner DGOS / MSIOS Présentation du programme Hôpital numérique La Direction Générale de l Offre de Soins

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

La télémédecine en action

La télémédecine en action La télémédecine en action Recommandations pour la mise en œuvre d un projet de télémédecine Déploiement technique : Urbanisation et infrastructure ANAP Jeudi 10 mai 2012 Bruno Grossin ASIP Santé Recommandations

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne Dossier de presse Saint-Brieuc, le 21 juillet 2014 Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne La communauté de santé de Bretagne se mobilise pour la télémédecine, au service des

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer la coordination entre les professionnels et les structures de soins ambulatoires hospitaliers et médicosociaux

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Télémédecine Imagerie Organisation des soins

Télémédecine Imagerie Organisation des soins Télémédecine Imagerie Organisation des soins Alain PUIDUPIN -Coordonnateur Vincent HAZEBROUCQ - Expert Jean-Marc PHILIPPE Expert Jeannot SCHMIDT Rapporteur Frédéric BERTHIER Animateur Michel AUSSEDAT -

Plus en détail

Cahier des charges Objet :

Cahier des charges Objet : Cahier des charges Objet : Expérimentation de nouveaux modes d organisation des soins destinés à optimiser les parcours de soins des personnes âgées en risque de perte d autonomie en prévenant leur hospitalisation

Plus en détail

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Positionnement des acteurs ARS pilotage stratégique Stratégie de santé régionale

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Direction générale de l offre de soins

Direction générale de l offre de soins Direction générale l offre soins RELIMS Référencement s éditeurs logiciels et s intégrateurs du mon la santé Rapport sur les données contenues dans RELIMS au 12 décembre 2012 Sommaire 1. Introduction...

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» Qui prévoit cette nouvelle expérimentation? Cette expérimentation figure à l article 70 de

Plus en détail

Appel à projets «Territoire de soins numérique»

Appel à projets «Territoire de soins numérique» Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à projets «Territoire de soins numérique» Cahier des charges Appel à projets à l attention des Agences Régionales de Santé (ARS) 2013

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie La e-santé en Picardie Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie 04 octobre 2012 Definitions de la télésanté OMS : La télé santé c est le management et le support à la santé au niveau National

Plus en détail

GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon

GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon Rappel: Priorités du schéma directeur des Si en région LR: a) Faciliter l orientation du patient dans le système de

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

Stratégie de la CNAMTS sur la Télémédecine Collège des Economistes de la Santé 30/04/14

Stratégie de la CNAMTS sur la Télémédecine Collège des Economistes de la Santé 30/04/14 Stratégie de la CNAMTS sur la Télémédecine Collège des Economistes de la Santé 30/04/14 Couverture STRATEGIE DE LA CNAMTS SUR LA TELEMEDECINE 2 La télémédecine est un sujet stratégique pour la CNAMTS,

Plus en détail

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4 Code direction : DSQP Pôle émetteur : Appui à la Performance et Gestion du Risque Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire

Plus en détail

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Bertrice LOULIERE, coordonnateur OMEDIT ARS Aquitaine Journée Qualité et Sécurité des Soins dans les établissements de santé 30 septembre 2011

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

La Télémédecine, un défi sociétal et économique

La Télémédecine, un défi sociétal et économique La Télémédecine, un défi sociétal et économique La télémédecine est un défi. Un défi face aux coûts croissants des consultations médicales, à la problématique des déserts médicaux, à la nécessité enfin

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 La Bourgogne, territoire de soins numérique La Bourgogne fait partie des 5 régions lauréates de Territoire de Soins Numérique (TSN). La région va recevoir un soutien

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Télémédecine Contexte: National: loi, décret (définition de 5 actes,

Plus en détail

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON?

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? «PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? Le décret télémédecine du 19 octobre 2010 fixe déjà certaines modalités de mise en

Plus en détail

Un cadre juridique nouveau (HPST).

Un cadre juridique nouveau (HPST). Télémédecine Journée régionale des systèmes d information de santé 12 janvier 2012 Dominique PIERRE, chargé de mission SI et référent Télémédecine ARS du Centre 12 Janvier 2012 2 Un cadre juridique nouveau

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME SYNTHESE DES PROPOSITIONS D ACTIONS DU GROUPE 2 Version 2 intégrant propositions du COPIL du 30/01/2014 (actions 10 à 15) «FACILITER LA MISE EN ŒUVRE DU PARCOURS DE

Plus en détail

Réunion des DAJ Janvier 2011. Présentation du décret de télémédecine Ce qu il faut retenir

Réunion des DAJ Janvier 2011. Présentation du décret de télémédecine Ce qu il faut retenir REUNION DES DAJ Brigitte de LARD Juriste, Consultante Centre de droit JuriSanté Réunion des DAJ Janvier 2011 Présentation du décret de télémédecine Ce qu il faut retenir Définition de la télémédecine La

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES pour sensibiliser les directions Cible : les directions des ES les établissements de taille moyenne,

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Département Système d Information en Santé et Télémédecine Direction de l Efficience de l Offre 5 mai 2015 1 les enjeux régionaux Enjeux régionaux

Plus en détail

HÔPITAL NUMÉRIQUE PROGRAMME SI DE L ANAP EN LIEN AVEC HN

HÔPITAL NUMÉRIQUE PROGRAMME SI DE L ANAP EN LIEN AVEC HN HÔPITAL NUMÉRIQUE PROGRAMME SI DE L ANAP EN LIEN AVEC HN Journée Hôpital 2012, 20 septembre 2012 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Position et enjeux

Plus en détail

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 2 SOMMAIRE LA E-PRESCRIPTION 1 2 3 Présentation de l Agence esanté Luxembourg La

Plus en détail

Télésanté Aquitaine Version : 1.0 18/02/2011. TéléSanté Aquitaine. Cahier des Clauses Techniques Particulières CTTP

Télésanté Aquitaine Version : 1.0 18/02/2011. TéléSanté Aquitaine. Cahier des Clauses Techniques Particulières CTTP Télésanté Aquitaine Version : 1.0 18/02/2011 TéléSanté Aquitaine Formalisation d'une PSSI et d'une Charte de sécurité informatique Cahier des Clauses Techniques Particulières CTTP Marché passé selon une

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012 Appel à projets régional Télémédecine Edition 2012 RÈGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : 14 septembre 2012 EXPOSÉ DES MOTIFS Dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat de projets Etat Région

Plus en détail

Dossier de presse. Développement de la télémédecine

Dossier de presse. Développement de la télémédecine Dossier de presse Développement de la télémédecine Signature officielle de la convention de partenariat entre le Centre Hospitalier de Béziers et le Pays Haut Languedoc et Vignobles Sommaire Sommaire...

Plus en détail

Espace Numérique Régional de Santé. Son contenu & ses enjeux

Espace Numérique Régional de Santé. Son contenu & ses enjeux Espace Numérique Régional de Santé Son contenu & ses enjeux Eléments de contexte Institut Paoli Calmettes - 10 Juin 2010 Présentation de Jean-Yves Robin, directeur général de l'asip Santé du 19/01/2010

Plus en détail

La mutualisation des fonctions supports

La mutualisation des fonctions supports La mutualisation des fonctions supports Rappel des objectifs des expérimentations de mutualisation Expérimenter un traitement mutualisé de l assistance technique à la gestion du SNV2, des achats, de la

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille Direction du réseau Paris, le 21 février 2014 Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille INC du 13 mars 2014 1 1. Contexte Les Prm ont été créés en 2002 et trouvent leur fondement dans

Plus en détail

QUELS DANGERS POUR LES

QUELS DANGERS POUR LES RÉUNION D INFORMATION SUR LA LOI DE SANTÉ : QUELS DANGERS POUR LES MÉDECINS LIBÉRAUX? Mercredi 17 décembre 2014 Titre I : Renforcer la prévention et la promotion de la santé Chapitre I Art. 2 à 5 : Soutenir

Plus en détail

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé Des outils d échanges entre PS o Objectifs: o Permettre des échanges sécurisés entre les professionnels de santé

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes. Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes. Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) 1 ère étape : Identifier un besoin d améliorer la continuité des

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Du partage de l information aux outils de médecine à distance : quelles pratiques recouvre le terme d e santé? Synthèse de l intervention de l ASIP Santé

Plus en détail

Dominique Desmay, Directeur GCS Esanté Poitou-Charentes Cosialis Consulting COOPÉRATION ET MUTUALISATION EN SÉCURITÉ

Dominique Desmay, Directeur GCS Esanté Poitou-Charentes Cosialis Consulting COOPÉRATION ET MUTUALISATION EN SÉCURITÉ Dominique Desmay, Directeur GCS Esanté Poitou-Charentes Cosialis Consulting COOPÉRATION ET MUTUALISATION EN SÉCURITÉ Contexte en Poitou-Charentes Volonté de coopérer ARH puis ARS Poitou-Charentes Collège

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP)

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP) DOSSIER DE PRESSE Dossier Médical Personnel (DMP) 2 Sommaire Le Dossier Médical Personnel en Auvergne..5 Le DMP au service de la coordination des soins.6 Le DMP socle de la continuité des soins 7 Le DMP

Plus en détail

Note relative à la partie SIH de l annexe 5 du CPOM ARS- Etablissement

Note relative à la partie SIH de l annexe 5 du CPOM ARS- Etablissement Direction de la stratégie Pôle Projets Transversaux et Systèmes d Information de Santé (PTSIS) Affaire suivie par: Marie-Pierre Baudon Tèl: 05 57 01 44 22 Courriel: marie-pierre.baudon@ars.sante.fr Date:

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC ARS-DOS-AO-005 AGENCE REGIONALE DE SANTE DE CHAMPAGNE ARDENNE

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC ARS-DOS-AO-005 AGENCE REGIONALE DE SANTE DE CHAMPAGNE ARDENNE Contexte L Agence Régionale de Santé de Champagne Ardenne finance 8 réseaux de santé dans la région, à savoir : Arduinn âge, Gérontis, Régéma, Récap, RéGéCA, Oncocha, Addica Carédiab et le réseau Périnatal.

Plus en détail

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées 10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées Une part de plus en plus importante de l activité hospitalière concerne la prise en charge des personnes âgées La patientèle âgée concentre une

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur.

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur. Annexe : extrait du programme fonctionnel 1- Périmètre 1.1. Contexte du projet L Agence régionale de santé d Ile de France L Agence Régionale de Santé (ARS) est la clef de voûte de la nouvelle organisation

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE Ministère du travail, de l emploi et de la santé Paris, le 24 janvier 2011 SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE - Mercredi

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Mai 2015 Date limite de réponse : 20 juin 2015 Cahier des charges Pour accompagner les

Plus en détail

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé»

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Evolution prospective des métiers et recommandations en matière de ressources humaines Version du 17 janvier BPI 37, rue du Rocher 75008 Paris France Tel:

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe Un éclairage pour un déploiement national Journée Télémédecine ASIP Santé 3 mai 2012 Pascale MARTIN - ANAP Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif

La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif Les objectifs assignés au SDSI A. Parcours de Santé/Social et coordination Recueillir et partager

Plus en détail

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS :

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : QUELS NOUVEAUX DÉFIS, QUELLES NOUVELLES OPPORTUNITÉS POUR LES ACTEURS DE SANTÉ? :: CERTIFICAT 7 modules de mars à décembre 2015 :: Public visé Professionnel médical et

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE janvier 2014 Décembre 2015 NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé propose aux acteurs de l acccompagnement des structures une série

Plus en détail

Soutien aux projets de Télémédecine et de Télésanté

Soutien aux projets de Télémédecine et de Télésanté Pôle Culture, Sport, Santé, Associations - Secteur Santé Soutien aux projets de Télémédecine et de Télésanté Réseaux de santé Groupements de Coopération Sanitaire Etablissements publics de santé Etablissements

Plus en détail

Gestion du risque (GDR)

Gestion du risque (GDR) Région Centre Gestion du risque (GDR) Contexte et enjeux Septembre 2011 La GDR, c est quoi? Cette notion peut être définie comme l ensemble des actions mises en œuvre pour améliorer l efficience du système

Plus en détail

Actions relatives aux ressources humaines

Actions relatives aux ressources humaines Actions relatives aux ressources humaines Bilan et perspectives 4 juin 2014 -1- La Gestion Prévisionnelle des Emplois / Métiers et des Compétences GPEC / GPMC 1 ère étape du projet régional de GPEC / GPMC

Plus en détail