L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle"

Transcription

1 L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle S appuyant sur une étude récente 1 réalisée par l économiste Pierre Bélanger, expert-conseil en habitation et développement socio-urbain, l Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec (APCHQ) constate une érosion importante de l abordabilité et de l accessibilité de la propriété. Les données disponibles démontrent clairement que les frais liés au développement, aux services publics et aux infrastructures augmentent à un rythme inquiétant, et qu ils constituent la principale cause de la hausse du prix des habitations neuves. À l inverse, les coûts de construction représentent une portion décroissante du prix de vente d une habitation neuve. Il est aussi inquiétant de constater que les habitations les plus abordables sont les plus durement frappées par ces hausses. La hausse des prix peut atteindre 24 % On observe qu entre 2006 et 2012, les prix de vente des maisons unifamiliales et des appartements en copropriété ont subi des hausses variant de 19 % à 24 %. Par exemple, une maison de pieds carrés 2 située en périphérie des couronnes nord et sud de Montréal a vu son prix de vente passer de dollars en 2006 à dollars en 2012; une hausse de dollars (24 %). Une maison de pieds carrés située dans la couronne urbaine montréalaise a vu son prix de vente passer de dollars à dollars; une hausse de dollars (20 %). Finalement, un appartement en copropriété de pieds carrés situé en banlieue a vu son prix passer de dollars à dollars; une hausse de dollars (19 %). Des terrains, des frais, des permis plus coûteux et des infrastructures et services publics plus onéreux expliquent 59 % des hausses de prix Les données indiquent que les hausses de prix observées entre 2006 et 2012 sont principalement attribuables à la hausse du prix des terrains et des frais de développement et charges diverses, incluant le coût des infrastructures, des services municipaux, des utilités publiques ainsi que les frais d inspection, le coût des permis et les autres charges. Ces augmentations de coûts expliquent jusqu à 59 % des hausses de prix observées. Concrètement, des dollars additionnels déboursés en 2012 comparativement à 2006 pour une maison de 1200 pieds carrés, dollars sont attribuables à l augmentation du prix des terrains et surtout à une multitude de frais, permis et redevances diverses. Ce fardeau accru représente 59 % de la hausse de prix. 1 BÉLANGER, Pierre, économiste. «Évolution des coûts, note technique», août 2013, Montréal, disponible au 2 Les prix incluent les taxes de vente sans tenir compte des rabais et des remboursements des gouvernements fédéral et provincial. L Annexe 1 contient la description des propriétés visées par cette étude. 1

2 Reprenons l exemple de la maison de pieds carrés : des dollars additionnels déboursés en 2012 comparativement à 2006, dollars sont attribuables à l augmentation du prix des terrains et des frais et redevances, ce qui représente 50 % de la hausse du prix. Finalement, pour l appartement en copropriété, des dollars additionnels déboursés en 2012 comparativement à 2006, dollars sont attribuables à des frais et redevances, soit plus de 58 %. Des coûts de construction qui représentent une proportion qui va en décroissant L examen des composantes du prix d une habitation neuve révèle que les coûts de construction constituent la composante qui a le moins augmenté entre 2006 et 2012 (entre 7 % et 8,4 % selon le type de maison), accaparant ainsi une plus faible portion du prix de vente. Les coûts de construction d une maison de pieds carrés en 2006 représentaient 50,3 % du prix total ( dollars sur un prix de dollars). En 2012, ces coûts représentaient 44,0 % du prix ( dollars sur un prix moyen de dollars). Alors que le prix total de la maison a augmenté de 24 %, les coûts de construction ont pour leur part progressé de 8,4 % entre 2006 et 2012, d où une diminution de la part relative des coûts de construction dans le prix de vente. Les coûts de construction d une maison de pieds carrés en 2006 représentaient 50,8 % du prix total ( dollars sur un prix de dollars). En 2012, ces coûts représentaient 45,3 % du prix ( dollars sur un prix de dollars). Alors que le prix total de la maison a augmenté de 20 %, les coûts de construction ont pour leur part progressé de 7,0 % entre 2006 et 2012, ce qui explique encore une fois la diminution de la part relative des coûts de construction dans le prix de vente. Les coûts de construction d un appartement en copropriété de pieds carrés en 2006 représentaient 57,6 % du prix total ( dollars sur un prix de dollars). En 2012, ces coûts représentaient 52,4 % du prix ( dollars sur un prix de dollars). Alors que le prix total de l appartement a augmenté de 19 %, les coûts de construction ont pour leur part progressé de 8,0 % entre 2006 et 2012, ce qui a contribué à réduire la part relative des coûts de construction dans le prix de vente. Conclusion Depuis quelques années, les interventions de l État se multiplient dans le secteur de l habitation. Réformes et nouvelles politiques se succèdent, chacune tentant de répondre à un enjeu spécifique sans toutefois tenir compte de l impact global de ces décisions sur l accessibilité et l abordabilité de l habitation. De telles hausses de prix, et en particulier les augmentations des frais de développement et des charges diverses, incluant les infrastructures, services municipaux, utilités publiques, frais d inspection, permis et autres charges, démontrent clairement que les interventions gouvernementales en matière d aménagement du territoire et d urbanisme, et en ce qui concerne l environnement, ne tiennent pas compte de leurs impacts sur le secteur de l habitation. 2

3 3

4 Maison de pieds carrés Variation Composantes du prix de vente taux d augmentation Contribution l augmentation (1) à Achat de terrain brut ,4% $ 13,1% $ + 72,7% 29 % Frais de développement et charges liées au terrain ,4% $ 23,8% $ + 31,8% 30 % Coûts de construction ,3% $ 44,0% $ + 8,4% 18 % Frais de vente, publicité et profit ,7% $ 9,9% $ + 26,4% 11 % Taxes de vente ,1% $ 9,1% $ + 39,3% 13 % Prix de vente % $ 100% $ 24,0% 100 % Source : Pierre Bélanger, économiste, Calculs : APCHQ Note : (1) La contribution à l augmentation est calculée comme suit : Montant d augmentation d une composante du prix de vente divisée par l augmentation du prix de vente. Par exemple, la contribution à l augmentation du prix de vente de l achat du terrain brut pour une maison de pieds carrés est : $ / $ = 29 % Maison de pieds carrés Variation taux d augmentation Contribution l augmentation à Achat de terrain brut $ 10,7 % $ 13,4 % $ + 50,5 % 27 % Frais de développement et charges liées au terrain $ 18,5 % $ 19,2 % $ + 24,4 % 23 % Coûts de construction $ 50,8 % $ 45,3 % $ + 7,0 % 18 % Frais de vente, publicité et profit $ 9,6 % $ 9,8 % $ + 22,3 % 11 % Taxes de vente $ 10,4 % $ 12,3 % $ + 42,1 % 22 % Prix de vente $ 100 % $ 100 % $ + 20,0 % 100 % Source : Pierre Bélanger, économiste, Calculs : APCHQ Note : (1) La contribution à l augmentation est calculée comme suit : Montant d augmentation d une composante du prix de vente divisée par l augmentation du prix de vente. Par exemple, la contribution à l augmentation du prix de vente de l achat du terrain brut pour une maison de pieds carrés est : $ / $ = 27 % 4

5 Appartement en copropriété de pieds carrés Variation taux d augmentation Contribution l augmentation à Achat de terrain brut $ 8,1 % $ 11,8 % $ 73,6 % 32 % Frais de développement et charges liées au terrain $ 15,8 % $ 17,4 % $ 31,2 % 26 % Coûts de construction $ 57,6 % $ 52,4 % $ 8,0 % 25 % Frais de vente, publicité et profit $ 10,5 % $ 10,8 % $ 22,9 % 13 % Taxes de vente $ 8,1 % $ 7,5 % $ 9,7 % 4 % Prix de vente $ 100 % $ 100 % $ 18,7 % 100 % Source : Pierre Bélanger, économiste, Calculs : APCHQ Note : (1) La contribution à l augmentation est calculée comme suit : Montant d augmentation d une composante du prix de vente divisée par l augmentation du prix de vente. Par exemple, la contribution à l augmentation du prix de vente de l achat du terrain brut pour un appartement de 1000 pieds carrés est : $ / $ = 32 % 5

6 Annexe 1 Extrait du document : «Évolution des coûts, note technique» 3 Description des habitations résidentielles 1. Maison unifamiliale de pi 2, isolée ou jumelée, «à prix abordable», construite dans la deuxième couronne. Les secteurs sis dans la périphérie des villes de Laval et de Longueuil en font largement partie. Mirabel, les MRC Deux-Montagnes, Rousillon (Centre et Ouest), Vallée du Richelieu et L Assomption, de même que les agglomérations satellites de Saint-Jérôme, Saint- Jean-sur-Richelieu et Valleyfield, sont des exemples concrets de zones où des unifamiliales à un prix moyen accessible peuvent être mises en marché pour les premiers acheteurs. 2. Maison unifamiliale de pi 2, individuelle sauf exception, «à prix supérieur», érigée dans un environnement plus central où l on retrouve un milieu de vie offrant des avantages au-dessus de la moyenne. Les quartiers lavalois ayant une plus grande maturité urbaine, les secteurs Longueuil, Boucherville et Brossard de l agglomération de Longueuil, ainsi que des municipalités comme Candiac, Repentigny, Boisbriand ou Blainville, sont des exemples de tels milieux de vie. Les arrondissements montréalais sis aux extrémités est (RDP et PAT) et ouest (Pierrefonds) de l île de Montréal, tout comme nombre de municipalités du West-Island, s inscrivent également dans la liste des secteurs de référence potentiels. 3. Appartements en copropriété faisant partie d une petite structure multifamiliale (6 unités dans le cas type retenu) qui se transige «à un prix moyen sous la barre des $ (en valeur de 2013)». Un tel produit se retrouve à l heure actuelle dans plusieurs municipalités de la banlieue montréalaise plus ou moins éloignée du cœur de l île. Les MRC Deux-Montagnes, Mirabel, L Assomption et Vaudreuil-Soulanges, de même que les secteurs de Saint-Jérôme, Saint-Jeansur-Richelieu ou Valleyfield, accueillent également de tels projets. Dans une certaine mesure, les prix recensés à l intérieur de diverses structures plus denses sises sur l île de Montréal, à Laval et à Longueuil sont du même ordre. Toutefois, les superficies de ces habitations ont moins de pi 2 bruts; elles sont de 700 à 800 pi 2 (ou moins) dans plusieurs cas. Ces trois types d habitations représentent une très large proportion de la nouvelle production unifamiliale et globale jusqu à un certain point. La construction d unifamiliales au centre de l île de Montréal est en effet marginale dans la région métropolitaine. Les copropriétés dans des tours d appartements (avec ascenseurs, de quatre étages ou plus) représentent, quant à elles, un produit distinct, qui vise une clientèle particulière. 3 Auteur : Pierre Bélanger, économiste, août 2013, Montréal, disponible au 6

7 Composantes du prix de vente Coût total d acquisition du terrain brut. Ce coût ne tient pas compte du terrain réservé aux rues, parcs, espaces verts ni de tout autre investissement foncier. Les valeurs contenues dans les tableaux font référence à des cas types que nous avons été en mesure de répertorier sur le terrain (d après quelques centaines de transactions MLS) et de valider avec quelques développeurs, promoteurs-constructeurs ou entrepreneurs. Dans ce dernier cas, des vérifications ont été effectuées à l aide de données plus ou moins récentes. Frais de développement et charges liées au terrain. Ces coûts incluent les frais de mise en valeur du projet (honoraires professionnels divers pour les approbations de développement, frais de préparation du site, etc.), du financement intérimaire pour la période de réalisation du projet de lotissement et du coût des infrastructures. Dans ce dernier cas, les services municipaux (aqueduc, égouts pluvial et sanitaire, pavage de rue et bordures, éclairage), les utilités publiques (Bell, Hydro, câble ), les frais d aménagement des parcs (incluant sentiers, pistes cyclables ) et les autres participations (boîtes postales, signalisation routière, bassins de rétention, stations de pompage ) ont été pris en compte. Le coût du financement intérimaire pour le délai de réalisation des infrastructures y est aussi inclus. De plus, cette catégorie inclut les frais additionnels que le promoteur de terrains doit payer (administration et charge fiscale pour terrains desservis), plus son profit qui tient compte des contingences (aléas plus ou moins contrôlables du développement de terrains). Coût de construction du bâtiment. Ce montant prend en compte les coûts de construction au pied carré (moyenne) et de la superficie type retenue, plus les frais applicables (permis de construction, d inspection et d occupation). Les frais d aménagement paysager du terrain (unifamiliale) ou des espaces communs (copropriétés), ainsi que les frais de maintien du terrain (superficie nette) que le constructeur doit payer (taxes et financement intérimaire), font aussi partie intégrante du montant total considéré. Les frais de vente, publicité et profits. Les déboursés que l entrepreneur doit effectuer pour vendre son projet (promotion, publicité et relations publiques; bureau des ventes, unités modèles ) et la commission pour la vente de la propriété (agent immobilier ou vendeur maison) sont inclus dans lesdits frais. Les profits, avec contingences, sont également pris en compte. Taxes de vente. Y sont incluses la taxe de vente du Québec (TVQ) et la taxe sur les produits et services (TPS), avec les ristournes applicables. Les changements qui ont eu cours depuis le milieu de la décennie 2000 et la situation courante (de 2013) ont été prises en compte. Pour 2015, les paramètres actuels ont été maintenus tels quels Source : Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec (APCHQ) 7

ÉVOLUTIONS DES COÛTS, NOTE TECHNIQUE

ÉVOLUTIONS DES COÛTS, NOTE TECHNIQUE ÉVOLUTIONS DES COÛTS, NOTE TECHNIQUE Les tableaux et graphes qui suivent réfèrent à l évolution récente (2006 à 2012) et à une projection de la situation qui devrait prendre place en 2015 vis-à-vis l évolution

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 371 RÈGLEMENT AFIN DE PERMETTRE LA RÉALISATION D ENTENTE AVEC UN PROMOTEUR

RÈGLEMENT NUMÉRO 371 RÈGLEMENT AFIN DE PERMETTRE LA RÉALISATION D ENTENTE AVEC UN PROMOTEUR PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE VAL-MORIN MRC DES LAURENTIDES RÈGLEMENT NUMÉRO 371 RÈGLEMENT AFIN DE PERMETTRE LA RÉALISATION D ENTENTE AVEC UN PROMOTEUR ATTENDU QUE la municipalité désire se prévaloir

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal Veille stratégique métropolitaine DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal par Jean-François Marchand, urbaniste

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 1 : Règlement sur les stationnements et la mobilité urbaine PRÉSENTATION Présenté par Madame Marie-Ève Dostie, membre du comité exécutif,

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8655, RUE DE GROSBOIS MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX RÉVISÉ : 975 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8655, RUE DE GROSBOIS MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX RÉVISÉ : 975 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE Caractéristiques 8655, RUE DE GROSBOIS MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX RÉVISÉ : 975 000 $ Le Mouvement Desjardins désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé au 8655,

Plus en détail

LE CONSEIL DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CLOTILDE-DE-HORTON DÉCRÈTE CE QUI SUIT

LE CONSEIL DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CLOTILDE-DE-HORTON DÉCRÈTE CE QUI SUIT Règlement numéro 98 Décrétant des travaux de réfection des conduites d aqueduc, d égout domestique et de réfection complète de la chaussée et des trottoirs sur plusieurs rues de la municipalité et autorisant

Plus en détail

Acquisition d une propriété

Acquisition d une propriété Direction de l habitation Acquisition d une propriété AIDE FINANCIÈRE Mars 2015 Vous rêvez d une propriété à Montréal? Grâce à ses nombreux avantages, le programme municipal d aide à l acquisition d une

Plus en détail

Le marché de l habitation régional

Le marché de l habitation régional Le marché de l habitation régional Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Service économique et affaires publiques Le marché de l habitation Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Les secteurs de la Mauricie,

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques Le Mouvement Desjardins désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé au 201

Plus en détail

Présentation du budget 2015

Présentation du budget 2015 Présentation du budget 2015 À la croisée des chemins Présentation publique Lundi 15 décembre 2014 Par le Service des finances Mission Enjeux financiers fondamentaux Balises budgétaires du Conseil Les grandes

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 17, RANG STE-ANNE STE-PERPÉTUE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 259 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 17, RANG STE-ANNE STE-PERPÉTUE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 259 000 $ Caractéristiques à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 17, RANG STE-ANNE STE-PERPÉTUE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 259 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de Nicolet désire vous informer de la mise en marché de l immeuble

Plus en détail

BUDGET 2013. Contenu

BUDGET 2013. Contenu Budget 2013 Contenu Pages Budget 2013 Faits saillants 3 Sommaire par activité 4 Revenus 5 Dépenses par fonction 6 Dépenses par objet 7 Nouveau rôle d évaluation 2013-2014-2015 Définition 8 Augmentation

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins d Anjou-Tétreaultville désire vous informer de la mise en marché

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION. Projet d acquisition des terrains et édifices des bureaux d affaires de la Montérégie, de l Est de Montréal et des Laurentides

DEMANDE D AUTORISATION. Projet d acquisition des terrains et édifices des bureaux d affaires de la Montérégie, de l Est de Montréal et des Laurentides DEMANDE D AUTORISATION Projet d acquisition des terrains et édifices des bureaux d affaires de la Montérégie, de l Est de Montréal et des Laurentides Février 00 Page de TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION.

Plus en détail

IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 3810, BOULEVARD SAINTE-ROSE PRIX DEMANDÉ : 725 000 $ Caractéristiques LAVAL (QUÉBEC)

IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 3810, BOULEVARD SAINTE-ROSE PRIX DEMANDÉ : 725 000 $ Caractéristiques LAVAL (QUÉBEC) IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 3810, BOULEVARD SAINTE-ROSE LAVAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 725 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de l Ouest de Laval désire vous informer de la mise en marché de l

Plus en détail

Candiac, ouverte sur l avenir BUDGET 2016

Candiac, ouverte sur l avenir BUDGET 2016 Candiac, ouverte sur l avenir BUDGET 2016 Faits saillants 2015 BUDGET 2016 Faits saillants 2015 Adoption de la Politique de la famille et des aînés Refonte du site Web Implantation du logiciel pour paiement

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière F Variation de la valeur foncière et des transactions PRIVÉ Rôle d évaluation foncière Variation entre 2007 et 2011 2 Différence avec le prix de vente 3 Transactions 2000-2010 Vente de copropriétés et

Plus en détail

Budget 2016 Municipalité de Lac-Beauport

Budget 2016 Municipalité de Lac-Beauport Municipalité de Lac-Beauport Présenté à la salle du conseil de la municipalité de Lac-Beauport Lundi 14 décembre 2015 Municipalité de Lac-Beauport 2015 2016 Variation % 12 179 215 $ 12 455 800 $ +276 585

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de Gatineau désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU. R È G L E M E N T N o 0 9 7 3

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU. R È G L E M E N T N o 0 9 7 3 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU R È G L E M E N T N o 0 9 7 3 Règlement décrétant un programme de revitalisation d un secteur central de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu en favorisant

Plus en détail

ANNEXE QC-177. Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet

ANNEXE QC-177. Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet ANNEXE QC-177 Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet EXTENSION DE LA MINE AURIFÈRE CANADIAN MALARTIC ET DÉVIATION DE LA ROUTE 117 À L ENTRÉE EST DE LA VILLE DE MALARTIC PROCESSUS

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 975, RUE SAINTE-THÉRÈSE DRUMMONDVILLE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 399 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 975, RUE SAINTE-THÉRÈSE DRUMMONDVILLE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 399 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 975, RUE SAINTE-THÉRÈSE DRUMMONDVILLE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 399 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de Drummondville désire vous informer de la mise en marché de

Plus en détail

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Plan de fidélisation des familles 2014-2017 Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Montréalaises, Montréalais, Notre ville est riche de près de 300 000 familles sur son territoire,

Plus en détail

à vendre 2525, RUE BAILLARGEON TROIS RIVIÈRES (QUÉBEC) IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE

à vendre 2525, RUE BAILLARGEON TROIS RIVIÈRES (QUÉBEC) IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 2525, RUE BAILLARGEON TROIS RIVIÈRES (QUÉBEC) Prix demandé : 450 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins des Trois Rivières a le plaisir d offrir sur le marché l immeuble

Plus en détail

Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion du territoire

Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion du territoire Le Parlement Jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 57 E LÉGISLATURE Projet de loi n 4 Loi sur l étalement urbain Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion

Plus en détail

Dans le présent règlement, à moins que le contexte n indique un sens différent, les mots et expressions suivants signifient :

Dans le présent règlement, à moins que le contexte n indique un sens différent, les mots et expressions suivants signifient : RÈGLEMENT NUMÉRO 1156-12 Règlement concernant l imposition des taux de taxation, compensations et tarifs pour l exercice financier 2013 ATTENDU que le Conseil de la Ville de Marieville a adopté, le 11

Plus en détail

à vendre Caractéristiques

à vendre Caractéristiques UNITÉ DE COPROPRIÉTÉ DIVISE COMMERCIALE À VENDRE CENTRE COMMERCIAL PLACE DE LA COOPÉRATION 1455, AVENUE DU ROCHER, LOCAL 139 NORMANDIN (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 192 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins

Plus en détail

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Introduction Un milieu de vie inclusif et sain Rosemont La Petite-Patrie est reconnu comme un milieu de vie complet

Plus en détail

Article 1. Préambule. Article 2. Terminologie PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ LE VAL SAINT-FRANÇOIS MUNICIPALITÉ DE STOKE

Article 1. Préambule. Article 2. Terminologie PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ LE VAL SAINT-FRANÇOIS MUNICIPALITÉ DE STOKE PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ LE VAL SAINT-FRANÇOIS MUNICIPALITÉ DE STOKE RÈGLEMENT NUMÉRO 502 RÈGLEMENT PORTANT SUR LES ENTENTES RELATIVES À DES TRAVAUX MUNICIPAUX CONSIDÉRANT QUE

Plus en détail

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du. province de Québec

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du. province de Québec Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec May 12, 2009 Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise

Plus en détail

Direction de l évaluation Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Boucherville

Direction de l évaluation Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Boucherville Direction de l évaluation Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Boucherville 2013-2014 - 2015 Plan de présentation 1. Données générales 2. Statistiques de l agglomération 3. Ville de

Plus en détail

Budget 2015 Municipalité de Lac-Beauport

Budget 2015 Municipalité de Lac-Beauport Municipalité de Lac-Beauport Présenté à la salle du conseil de la municipalité de Lac-Beauport Lundi 15 décembre 2015 Municipalité de Lac-Beauport 2014 2015 Variation % 11 816 585 $ 12 179 215 $ +362 630

Plus en détail

3641-3653, chemin de Chambly, Longueuil Bâtiment commercial à usage multiples à vendre

3641-3653, chemin de Chambly, Longueuil Bâtiment commercial à usage multiples à vendre Bâtiment commercial à usage multiples à vendre Détails de la propriété Superficie de l immeuble 30 107 pi 2 (9 176,6 m 2 ) Superficie locative brute 29 040 pi 2 (8 851,4 m 2 ) Superficie du terrain 57

Plus en détail

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe Le marché résidentiel haut de gamme est en pleine effervescence au Québec Depuis la seconde moitié de 2014, on assiste à un regain de vigueur sur le marché résidentiel haut de gamme, les résultats observés

Plus en détail

L offre résidentielle montréalaise et les programmes d aide financière

L offre résidentielle montréalaise et les programmes d aide financière L offre résidentielle montréalaise et les programmes d aide financière Montréal c est Des milieux de vie diversifiés avec : Des produits neufs et existants pour une famille ou une personne seule; Des typologies

Plus en détail

RÈGLEMENT NO 1200-2012-T.M.

RÈGLEMENT NO 1200-2012-T.M. VILLE DE SAINTE-ADÈLE PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE BERTRAND RÈGLEMENT NO 1200-2012-T.M. A une séance ordinaire du Conseil municipal, tenue publiquement le 17 décembre 2012 à 20h dans la salle du Conseil

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL. Forum sur l état des infrastructures

LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL. Forum sur l état des infrastructures LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL Forum sur l état des infrastructures Le transport collectif : Une responsabilité partagée Des responsabilités assumées par trois paliers : Palier

Plus en détail

DÉCRET DE POPULATION 2014 La croissance de la population de la région métropolitaine de Montréal se poursuit

DÉCRET DE POPULATION 2014 La croissance de la population de la région métropolitaine de Montréal se poursuit Veille stratégique métropolitaine DÉCRET DE POPULATION 2014 La croissance de la population de la région métropolitaine de Montréal se poursuit Jean-François Marchand, urbaniste Conseiller expert Le 31

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE

PLAN D AFFAIRES DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE ACTUALISATION DU CONCEPT DE PARC RÉCRÉOTOURISTIQUE À PERCÉ Rapport d étape préliminaire DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE Présenté à la Société de développement économique de Percé Février 2012 580,

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 1167-14

RÈGLEMENT NUMÉRO 1167-14 RÈGLEMENT NUMÉRO 1167-14 Règlement concernant l imposition des taux de taxation, compensations et tarifs pour l exercice financier 2015 ATTENDU que le Conseil de la Ville de Marieville a adopté, le 16

Plus en détail

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Secteur sud du quartier Sainte-Hélène-de-Breakeyville Soirée de consultation du 4 février 2009 Direction Environnement & infrastructures Ville

Plus en détail

REGLEMENT NUMÉRO 113

REGLEMENT NUMÉRO 113 VILLE DE SAINT-CÉSAIRE MRC DE ROUVILLE PROVINCE DE QUÉBEC REGLEMENT NUMÉRO 113 RÈGLEMENT DÉCRÉTANT UN PROGRAMME DE CRÉDIT DE TAXES FONCIÈRES DANS LE BUT DE PROMOUVOIR LA CONSTRUCTION RÉSIDENTIELLE DANS

Plus en détail

à vendre Caractéristiques

à vendre Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE PAR DEMANDE DE DÉPÔT D OFFRES 745, RUE ROY EST MONTRÉAL (QUÉBEC) DATE LIMITE POUR LE DÉPÔT DES OFFRES : JEUDI, LE 27 MARS 2014 À 15H00 Caractéristiques La Mouvement Desjardins

Plus en détail

la Commission d examen sur la fiscalité québécoise pour accroître l efficacité, l équité et la compétitivité du régime fiscal

la Commission d examen sur la fiscalité québécoise pour accroître l efficacité, l équité et la compétitivité du régime fiscal Mémoire présenté à la Commission d examen sur la fiscalité québécoise pour accroître l efficacité, l équité et la compétitivité du régime fiscal par l Association des professionnels de la construction

Plus en détail

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations;

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations; RÈGLEMENT NUMÉRO 252 INTITULÉ «RÈGLEMENT ÉTABLISSANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION FAVORISANT LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES HABITATIONS DANS CERTAINS SECTEURS DE LA VILLE» CONSIDÉRANT QUE la Ville désire

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

VILLE DE WATERLOO RÈGLEMENT SUR LE PROGRAMME DE SUBVENTION RELATIF À L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ANTIREFOULEMENT RÉSIDENTIELS

VILLE DE WATERLOO RÈGLEMENT SUR LE PROGRAMME DE SUBVENTION RELATIF À L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ANTIREFOULEMENT RÉSIDENTIELS VILLE DE WATERLOO RÈGLEMENT # 15-888 RÈGLEMENT SUR LE PROGRAMME DE SUBVENTION RELATIF À L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ANTIREFOULEMENT RÉSIDENTIELS Avis de motion donné le 18 août 2015 Adopté le 8 septembre

Plus en détail

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1 Préparé par : Samuel Gemme Inspecteur des bâtiments Le 11 janvier 2005 2005 Permis de construction et de rénovation i TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 Analyse des permis pour les constructions neuves...

Plus en détail

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC. Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC. Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant Décembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif du programme 3 2. État audité des

Plus en détail

RÈGLEMENT #405 RÈGLEMENT SUR LES ENTENTES RELATIVES À L EXÉCUTION DE TRAVAUX MUNICIPAUX PAR DES PROMOTEURS

RÈGLEMENT #405 RÈGLEMENT SUR LES ENTENTES RELATIVES À L EXÉCUTION DE TRAVAUX MUNICIPAUX PAR DES PROMOTEURS RÈGLEMENT #405 RÈGLEMENT SUR LES ENTENTES RELATIVES À L EXÉCUTION DE TRAVAUX MUNICIPAUX PAR DES PROMOTEURS CONSIDÉRANT que la Municipalité du Village de Tring-Jonction désire se prévaloir notamment des

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTREAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTREAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTREAL XXVIII e ÉDITION Règlement no. 2015-01 : Règlement sur les stationnements et la mobilité urbaine PRÉSENTATION Présenté par Madame Marie-Eve Dostie, membre du comité exécutif,

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8 310, RUE DÉSORMEAUX BÉCANCOUR(QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 219 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8 310, RUE DÉSORMEAUX BÉCANCOUR(QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 219 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8 310, RUE DÉSORMEAUX BÉCANCOUR(QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 219 000 $ Caractéristiques La Mouvement Desjardins désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé au 8

Plus en détail

29, Rue Gince, Waterloo

29, Rue Gince, Waterloo 29, Rue Gince, Waterloo 155 000 $ MLS / ID #12388537 Informations supplémentaires Description Maison de plain-pied jumelé construction 2015 dans développement résidentiel Carré Urbain. A aire ouverte salon,

Plus en détail

Direction de l évaluation foncière. Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal

Direction de l évaluation foncière. Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal Direction de l évaluation foncière Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal Présentation 1. Compétence en matière d évaluation 2. Contenu et entrée en vigueur des rôles 3.

Plus en détail

Admissibilité. Renseignements sur le notaire/l avocat. Renseignements de base. Renseignements sur la propriété

Admissibilité. Renseignements sur le notaire/l avocat. Renseignements de base. Renseignements sur la propriété Police d assurance-achat TitrePLUS MD Formulaire de demande pour le Québec Veuillez remplir le formulaire et l envoyer par télécopie à notre représentant d assurances : HUB International Québec Limitée

Plus en détail

Soirée d'information sur le secteur du bois de l'équerre

Soirée d'information sur le secteur du bois de l'équerre consultations citoyennes Soirée d'information sur le secteur du bois de l'équerre 2 novembre 2015 19 h à 21 h / école l'équinoxe La Ville de Laval a le plaisir de vous présenter les grandes lignes d un

Plus en détail

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau 1971 ST-LOUIS, GATINEAU (QUÉBEC) J8T 4H6 R.B.Q 2592 3533-93 Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau Lots 3 966 254 et 2 957 115 MISE

Plus en détail

Développement commercial Projet Beauce-Cadieux

Développement commercial Projet Beauce-Cadieux Description du projet Zone commerciale d une superficie de 69 906 mètres carrés (752 461 pieds carrés) à développer, à l axe du chemin de la Beauce et du boulevard Cadieux Lancement d un appel d intérêt

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS CHAPITRE I DÉFINITIONS

RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS CHAPITRE I DÉFINITIONS RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : CHAPITRE I DÉFINITIONS 1. Aux fins d application de ce règlement, les

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012 Région métropolitaine de Trois-Rivières Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Quatrième hausse trimestrielle consécutive des ventes résidentielles Taux d intérêt et marché de l emploi

Plus en détail

Document promotionnel

Document promotionnel Document promotionnel 330 rue Notre-Dame Ouest, Trois-Pistoles Jean-Francois Levesque, Courtier immobilier Courtage immobilier commercial Cell. : 418 730-3442 Site web : www.gothaimmobilier.com Courriel

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE POUR LES PROJETS CONTRIBUANT À LA MISE EN PLACE DE LA TRAME VERTE ET BLEUE SUR LE TERRITOIRE MÉTROPOLITAIN

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE POUR LES PROJETS CONTRIBUANT À LA MISE EN PLACE DE LA TRAME VERTE ET BLEUE SUR LE TERRITOIRE MÉTROPOLITAIN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE POUR LES PROJETS CONTRIBUANT À LA MISE EN PLACE DE LA TRAME VERTE ET BLEUE SUR LE TERRITOIRE MÉTROPOLITAIN Crédits photo : Louis-Étienne Doré CMM FONDS DE DÉVELOPPEMENT MÉTROPOLITAIN

Plus en détail

PRÉSENTATION DU BUDGET 2016. www.ville.farnham.qc.ca

PRÉSENTATION DU BUDGET 2016. www.ville.farnham.qc.ca PRÉSENTATION DU BUDGET 2016 En résumé 2015 2016 Variation % Activités de financement Revenus de fonctionnement 13 062 700 $ 13 447 200 $ 2,94% Dépenses de fonctionnement 11 055 000 $ 11 174 900 $ 1,08%

Plus en détail

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Mémoire Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Déposé par le Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier à l Office de consultation publique de Montréal 12 MARS 2014 Groupe

Plus en détail

Marché locatif de la RMR de Montréal

Marché locatif de la RMR de Montréal Marché locatif de la RMR de Montréal RÉSULTATS DE L ENQUÊTE D OCTOBRE 2014 David L Heureux Analyste principal de marché 19 janvier 2015 Marché de l habitation : notre savoir à votre service Au programme

Plus en détail

3232, rue Bélanger Est Montréal, Québec

3232, rue Bélanger Est Montréal, Québec 3232, rue Bélanger Est Montréal, Québec Un immeuble de bureaux de cinq étages et de 50 325 pieds carrés à vendre ou à louer sur la rue Bélanger Est dans l arrondissement montréalais de Rosemont La- Petite-Patrie.

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL STATISTIQUE CANADA 15 FÉVRIER 2002 1 MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL

Plus en détail

CONSEIL DE LA VILLE ORDRE DU JOUR

CONSEIL DE LA VILLE ORDRE DU JOUR CONSEIL DE LA VILLE ORDRE DU JOUR Ordre du jour de la séance ordinaire du conseil de la Ville de Longueuil devant avoir lieu le 17 mars 2015 à compter de 19 h, dans la salle du conseil de l hôtel de ville

Plus en détail

Ville de Lachute. Présentation du budget 2013

Ville de Lachute. Présentation du budget 2013 Ville de Lachute Présentation du budget 2013 Plan de la présentation 1. Budget d investissement 2. Budget de fonctionnement 3. Rôle triennal d évaluation 4. Taxation et tarification 5. Simulation d un

Plus en détail

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement Le 3 juin 2009 Présentation d un mémoire à la MRC de La Jacques-Cartier à l occasion de la consultation sur le projet de règlement 01-P-2009 visant à modifier le schéma d aménagement révisé numéro 02-2004

Plus en détail

SAINTE-JUSTINE POUR LA VIE!

SAINTE-JUSTINE POUR LA VIE! SAINTE-JUSTINE POUR LA VIE! PROGRAMME DE REVITALISATION DOMICILIAIRE UNE AIDE FINANCIÈRE POUVANT ATTEINDRE 9 500$ EST OFFERTE POUR LA CONSTRUCTION DE VOTRE RÉSIDENCE EN QUOI CONSISTE CE NOUVEAU PROGRAMME?

Plus en détail

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones;

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; CHAPITRE XI : STATIONNEMENT HORS-RUE 101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; 2 o s appliquent à toute nouvelle construction

Plus en détail

Nom du projet immobilier :

Nom du projet immobilier : CONTRAT PRÉLIMINAIRE COPROPRIÉTÉ DIVISE RÉSIDENTIELLE contrat préliminaire N0 : 7171, RUE JEAN-TALON EST, BUREAU 200 MONTRÉAL (QUÉBEC) H1M 3N2 TÉLÉPHONE : 514 657-2333 NUMÉRO SANS FRAIS : 1 855 657-2333

Plus en détail

Rapport financier de la Municipalité de Chelsea 2014-2018 Questions et réponses

Rapport financier de la Municipalité de Chelsea 2014-2018 Questions et réponses Rapport financier de la Municipalité de Chelsea 2014-2018 Questions et réponses Mise en contexte Q1 : Quel est l objectif de ce rapport? R : L objectif principal de ce rapport est de fournir à la municipalité

Plus en détail

Stratégie de développement et de gestion des établissements d hébergement touristique du Vieux-Québec

Stratégie de développement et de gestion des établissements d hébergement touristique du Vieux-Québec Stratégie de développement et de gestion des établissements d hébergement touristique du Vieux-Québec Division de la Gestion du territoire - Juillet 2008 Plan de la présentation Mise en contexte Portrait

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

Le secrétaire-trésorier et directeur général, M. Michel Dufort, est aussi présent. VÉRIFICATION DU QUORUM

Le secrétaire-trésorier et directeur général, M. Michel Dufort, est aussi présent. VÉRIFICATION DU QUORUM MRC DE D AUTRAY MUNICIPALITÉ DE LANORAIE PROCÈS-VERBAL de la séance extraordinaire des membres du conseil de la municipalité de Lanoraie tenue au 57, rue Laroche, lundi le 20 janvier 2014 à 20 h, à laquelle

Plus en détail

Ville de Trois-Rivières

Ville de Trois-Rivières Ville de Trois-Rivières Compilation administrative en vigueur depuis le 21 mai 2014 Règlement établissant un programme de revitalisation de certains secteurs (2007, chapitre 162) CHAPITRE I DÉFINITIONS

Plus en détail

FRAIS D UTILISATION. À moins d indication contraire, tous les montants incluent la TPS et la TVQ 1 Mai 2014 FRAIS NON RÉSIDENT / NON PROPRIÉTAIRE

FRAIS D UTILISATION. À moins d indication contraire, tous les montants incluent la TPS et la TVQ 1 Mai 2014 FRAIS NON RÉSIDENT / NON PROPRIÉTAIRE ADMINISTRATION GÉNÉRALE Célébration de mariage ou d union civile (si un officier a été nommé par le Conseil) $/chaque $305.85 à l Hôtel de Ville $407.30 ailleurs dans la Ville $305.85 à l Hôtel de Ville

Plus en détail

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux.

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux. R È G L E M E N T S U R L E S P L A NS D I M P L A N T A T I O N E T D I N T É G R A T I O N N O 1 0 0 7-10 Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs Réalisé

Plus en détail

Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé

Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé 21 mai 2015 2 741 habitants* Secteur 8 Secteur Du Boisé CONTEXTE 7 % de la population bouchervilloise* Densité de population de 17,7 hab./ha* Densité

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LE PROGRAMME DE SUBVENTION RELATIF À L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ANTIREFOULEMENT RÉSIDENTIELS

RÈGLEMENT SUR LE PROGRAMME DE SUBVENTION RELATIF À L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ANTIREFOULEMENT RÉSIDENTIELS VILLE DE QUÉBEC Conseil de la Ville RÈGLEMENT R.V.Q. 2269 RÈGLEMENT SUR LE PROGRAMME DE SUBVENTION RELATIF À L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ANTIREFOULEMENT RÉSIDENTIELS Avis de motion donné le Adopté le

Plus en détail

Madame Manon Girardin, secrétaire-trésorière adjointe est également présente.

Madame Manon Girardin, secrétaire-trésorière adjointe est également présente. PROCÈS-VERBAL DE LA SESSION EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VILLAGE DE SAINTE-MADELEINE TENUE LE 20 DÉCEMBRE DE L AN DEUX MILLE ONZE, À 18 :30 HEURES, À LA SALLE DU POSTE INCENDIE Étaient présents

Plus en détail

Stratégie de développement résidentiel, commercial et industriel

Stratégie de développement résidentiel, commercial et industriel Stratégie de développement résidentiel, commercial et industriel Les conditions à la réussite 7 mai 2015 Il y a un an 2 Depuis un an 3 Stratégie de développement résidentiel, commercial et industriel 4

Plus en détail

L encadrement réglementaire des projets de développement résidentiel au Québec

L encadrement réglementaire des projets de développement résidentiel au Québec L encadrement réglementaire des projets de développement résidentiel au Québec Contributions pour fins de parc Ce document est paginé en vue d une impression recto verso. L encadrement réglementaire des

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-02 POUR L'INSTAURATION D'UN PROGRAMME DE RÉNOVATION QUÉBEC VISANT LA BONIFICATION D'UN PROJET ACCÈSLOGIS QUÉBEC

RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-02 POUR L'INSTAURATION D'UN PROGRAMME DE RÉNOVATION QUÉBEC VISANT LA BONIFICATION D'UN PROJET ACCÈSLOGIS QUÉBEC PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MATANE MUNICIPALITÉ DE BAIE-DES-SABLES RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-02 POUR L'INSTAURATION D'UN PROGRAMME DE RÉNOVATION QUÉBEC VISANT LA BONIFICATION D'UN PROJET ACCÈSLOGIS QUÉBEC CONSIDÉRANT

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Non émises Frais communs. Non émis. Non émises. Nbre pièces 8 Nbre chambres 2+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0

Non émises Frais communs. Non émis. Non émises. Nbre pièces 8 Nbre chambres 2+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0 Sandra Lessard, Courtier immobilier CAPITAL RLH INC. Agence immobilière 500, de la Montagne #806 Montréal (QC) H3C 4T6 http://www.capitalrlh.com 514-322-2146 / 514-607-3214 Télécopieur : 514-322-2146 sandra.lessard@capitalrlh.com

Plus en détail

Note. DESTINATAIRE : M. Alain Cardinal Secrétaire général Office de consultation publique de Montréal

Note. DESTINATAIRE : M. Alain Cardinal Secrétaire général Office de consultation publique de Montréal Note DESTINATAIRE : M. Alain Cardinal Secrétaire général Office de consultation publique de Montréal EXPÉDITEUR : Pierre Bélec Cadre responsable du Chantier sur la démocratie et secrétaire du Sommet de

Plus en détail

REGLEMENT DU PROGRAMME POUR LES PARCS D ACTIVITES REGROUPANT LES COMMUNES AUTOUR DE LA QUALITE (PARCQ)

REGLEMENT DU PROGRAMME POUR LES PARCS D ACTIVITES REGROUPANT LES COMMUNES AUTOUR DE LA QUALITE (PARCQ) REGLEMENT DU PROGRAMME POUR LES PARCS D ACTIVITES REGROUPANT LES COMMUNES AUTOUR DE LA QUALITE (PARCQ) Article 1er - Objectif du programme PARCQ Le présent règlement a pour but de préciser les modalités

Plus en détail

00 Table des matières (Page 1) TABLE DES MATIÈRES

00 Table des matières (Page 1) TABLE DES MATIÈRES 00 Table des matières (Page 1) TABLE DES MATIÈRES 1000 GESTION ADMINISTRATIVE 2000 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 3000 GESTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES 4000 GESTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES ET IMMOBILIÈRES

Plus en détail

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec et l agglomération de Montréal

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec et l agglomération de Montréal Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec et l agglomération de Montréal vente et l achat de propriétés par l entremise du système

Plus en détail

À VENDRE 1307, AVENUE VAN HORNE OUTREMONT (QUÉBEC) Marchés des Capitaux :: PRIVATE CAPITAL GROUP

À VENDRE 1307, AVENUE VAN HORNE OUTREMONT (QUÉBEC) Marchés des Capitaux :: PRIVATE CAPITAL GROUP Marchés des Capitaux :: PRIVATE CAPITAL GROUP À VENDRE 1307, AVENUE VAN HORNE OUTREMONT (QUÉBEC) Mark Sinnett Premier vice-président 514.849.6441 mark.sinnett@cbre.com Christine Slevan Représentante 514.849.3687

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET. Règlement n 263-2014

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET. Règlement n 263-2014 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET Règlement n 263-2014 Règlement établissant un programme de revitalisation pour les secteurs commercial, institutionnel religieux et pour la conversion de bâtiments de

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 129-2014

RÈGLEMENT NUMÉRO 129-2014 PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. VAUDREUIL-SOULANGES. MUNICIPALITÉ DE SAINT-POLYCARPE RÈGLEMENT NUMÉRO 129-2014 RÈGLEMENT NUMÉRO 129-2014 ÉTABLISSANT LES TAUX DE LA TAXE FONCIÈRE GÉNÉRALE ET DES SERVICES MUNICIPAUX

Plus en détail

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 DREAL Champagne- Ardenne Juin 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES Le logement en chiffres La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 En 2012, 2 191 permis ont été délivrés en Champagne-Ardenne

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2012-107

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2012-107 CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT VS-R-2012-107 DE LA VILLE DE SAGUENAY AYANT POUR OBJET D ADOPTER UN PROGRAMME DE COMPENSATION EN ZONE DE CONTRAINTES (24103-05-001) AVERTISSEMENT Le présent document

Plus en détail