INSPECTION D UN BÂTIMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INSPECTION D UN BÂTIMENT"

Transcription

1 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS

2 OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame Bouchard les informations nécessaires à une meilleure connaissance de l état du bâtiment décrit plus loin, tel que constaté au moment de l inspection. Cette inspection de bâtiment est une inspection visuelle et attentive, qui n est cependant pas techniquement exhaustive. Cette inspection consiste à faire une examen visuel de l état physique des systèmes et des composantes installés et facilement accessibles.

3 - Adresse: 1, Chemin Premier, Québec - Âge du bâtiment: +/- 1 an - Type de bâtiment: maison à étages, maison en rangée - Garage: attaché au bâtiment, mur mitoyen avec l habitation voisine. - Fondation béton coulé - Fenêtres: PVC à manivelle ou coulissantes, verre scellé - Revêtement: Maçonnerie et clin fibrociment horizontal - Toiture: bardeaux asphalte - Armoires de cuisine: mélamine - Date de l inspection: 6 avril h00 DESCRIPTION DU BÂTIMENT

4 Section 1 STRUCTURE

5 Les portes d entrée sont en acier et les fenêtres sont en PVC. Il est important d entretenir les joints de scellant au pourtour des portes et fenêtres pour éviter les dommages reliés à l infiltration de l eau eau. Il est recommandé de faire une inspection annuelle et remplacer les joints défectueux par un scellant thermoplastique extérieur à base de caoutchouc ou autre polymère. Il est recommandé d effectuer cette opération au printemps lorsque la température extérieure est entre 10 et 20 degrés Celsius. PORTES ET FENÊTRES

6 Il a été noté que les chantepleures de brique étaient partiellement obstruées par le coulis. Les chantepleures permettent à l eau de s échapper en cas d infiltration derrière la brique. Des chantepleures bouchées pourraient rediriger l eau vers l ossature du bâtiment et causer des dommages. Il est recommandé d enlever toute trace de coulis au bas des chantepleures afin de leur permettre d évacuer efficacement l eau. REVÊTEMENT DE BRIQUE

7 Les allèges de fenêtres sont fabriquées de plusieurs pièces de maçonnerie jointes avec du coulis-ciment. Il a été noté à plusieurs endroits que le coulis était craqué ou décollé. Un coulis craqué ou décollé pourrait permettre à l eau de s infiltrer et causer des dommages à la structure. Il est recommandé de remplacer les joints de coulis-ciment par un coulis flexible thermoplastique extérieur à base de caoutchouc ou autre polymère. L application d un agent de scellement pour la maçonnerie est aussi recommandé pour éviter l absorption de l eau par les allèges de fenêtres. Consulter un entrepreneur maçon pour faire effectuer les réparations correctement. ALLÈGES DE FENÊTRES

8 Il a été constaté à plus d un endroit que le coulis-ciment de la brique s était décollé/fissuré. Ce dommage aurait pu être causé par l infiltration de l eau par l allège de fenêtre suivie d une période de gel. Si l eau continue de s infiltrer elle pourrait causer d avantage de dommages à la maçonnerie et à la structure. Il est conseillé de consulter un entrepreneur en maçonnerie pour corriger le problème efficacement. ALLÈGES DE FENÊTRES (SUITE)

9 Il a été noté que le coulis-ciment entre la brique et l allège de plusieurs fenêtres s était décollé. Un coulis craqué ou décollé pourrait permettre à l eau de s infiltrer et causer des dommages à la structure. Il est recommandé de remplacer les joints de coulis-ciment par un coulis flexible thermoplastique extérieur à base de caoutchouc ou autre polymère. Consulter un entrepreneur maçon pour faire effectuer les réparations correctement. ALLÈGES DE FENÊTRES (SUITE)

10 Il a été noté qu un joint vertical de brique au-dessus de la porte d entrée n avait pas été rempli de coulis. Un manque de coulis pourrait affaiblir la brique et faciliter l infiltration de l eau ou des insectes et causer des dommages. Il est recommandé de remplir le joint de coulis-ciment. Consulter un entrepreneur maçon pour faire effectuer les réparations correctement. BRIQUE

11 Il a été observé à plusieurs endroits qu aucun joint d étanchéité n avait été utilisé quand une pièce de mécanique passe au travers du revêtement extérieur (trappes de ventilation, trappe de sécheuse, prises électriques etc.). L eau pourrait s infiltrer et causer des dommages à la structure. Il est conseillé d appliquer un scellant thermoplastique extérieur à base de caoutchouc ou autre polymère au haut et sur les côtés de toute pièce qui traverse le revêtement extérieur. Ne pas mettre de scellant au bas des pièces pour permettre à l eau de ressortir, le cas échéant. OUVERTURES DANS LE REVÊTEMENT EXTÉRIEUR

12 Section 2 EXTÉRIEUR

13 Il a été noté qu au moins une descente de gouttière semble se déverser dans le drain de fondation. L eau de pluie qui se déverse dans le drain de fondation vient le surcharger et diminuer son efficacité. Des débris provenant de la toiture pourraient être entrainés dans le drain de fondation et le boucher. Il est recommandé de déconnecter la descente de la gouttière du drain de fondation et de la prolonger pour éloigner l eau de pluie du mur de fondation. Il est important de reboucher le tuyau qui descend au drain de fondation pour éviter que des débris ne puissent boucher le drain. GOUTTIÈRES CONNECTÉES AU DRAIN DE FONDATION

14 Une ou plusieurs margelles sont installées aux fenêtres du sous-sol. Il est important de s assurer que l ouverture du drain au fond de chacune d elle ne soit pas obstrué. Un drain obstrué pourrait avoir de la difficulté à évacuer l eau. Les infiltrations d eau pourraient causer des dommages à la structure et aux éléments de finition intérieurs. MARGELLES

15 Il a été observé que la galerie de bois traité reposait d un côté sur la maison et de l autre côté sur le sol (non protégé du gel). Le mouvement du sol qui gèle et dégèle peut faire bouger la galerie et occasionner de fortes charges aux points d ancrage sur la maison. Les ancrages pourraient être arrachés ou le revêtement extérieur (brique) pourrait être endommagé. Il est recommandé que les appuis de la galerie soient à l abri du gel (pieux vissés, sonotubes) pour éviter tout mouvement. Consulter un entrepreneur pour corriger la situation. STABILITÉ DE LA GALERIE DE BOIS

16 Section 3 TOITURE

17 Le revêtement de la toiture est en bardeaux d asphalte. L inspection visuelle n a permis de détecter aucun défaut apparent. Il est recommandé d effectuer une inspection visuelle attentive sur la toiture à chaque année. De cette façon, toute anomalie ou bris pourra être corrigé avant qu il y ait infiltration et dégradation de la structure. Au même moment, il est suggéré d inspecter les gouttières et de les nettoyer au besoin. TOITURE

18 Section 4 PLOMBERIE

19 Par les deux puits des clapets antiretour (sanitaire et pluvial) il a été observé que la nappe phréatique se situait tout juste sous le niveau inférieur de la semelle de la fondation. Il est suggéré de vérifier le niveau de la nappe phréatique annuellement en période de fonte des neiges. Un niveau à la hausse d une année à l autre pourrait indiquer une obstruction des drains de fondation. Il serait alors approprié de consulter un expert pour vérifier l état des drains de fondation avec une caméra. PLOMBERIE

20 Section 5 ÉLECTRICITÉ

21 Aucune anomalie n a été détectée sur l installation électrique. Aucun point chaud n a été identifié sur le panneau de distribution. ÉLECTRICITÉ

22 Section 6 CHAUFFAGE

23 Le chauffage de la maison est assuré par des plinthes électriques et des thermostats programmables sont installés à plusieurs endroits. Le chauffage d appoint est assuré par un foyer au propane. Il est recommandé de faire inspecter l appareil au propane régulièrement par un expert. Il est recommandé d avoir un détecteur de monoxyde de carbone et un détecteur de propane dans la maison. CHAUFFAGE

24 Section 7 CLIMATISATION/POMPE CHALEUR

25 Une unité de climatisation de type pompe à chaleur murale est installée. Il est recommandé de nettoyer les filtres et les ailettes des radiateurs à chaque année avant la mise en fonction. CLIMATISATION

26 Section 8 INTÉRIEUR

27 La peinture, les planchers, les armoires de cuisine et vanités de salles de bain semblent être à l état neuf. Aucun signe d usure n a été constaté. Il est suggéré d appliquer un scellant hydrofuge sur le plancher du garage pour éviter que le sel laissé par les véhicules n endommage sa surface. FINITION

28 Section 9 ISOLATION

29 L isolation à la toiture est de type en vrac et l épaisseur semble suffisante. La ventilation semble adéquate et suffisante. Aucun signe d infiltration d eau ou de moisissures. ENTRETOIT

30 La solive de rive est isolée avec un isolant giclé au polyuréthane. Il apparait qu une ouverture permet le passage de l air. L infiltration de l air pourrait causer de la condensation et des dommages causés par l eau, sans compter la perte énergétique qui y est associée. Il est recommandé de boucher toute ouverture dans l isolant de la solive de rive avec de la mousse de polyuréthane. SOLIVE DE RIVE

31 La solive de rive est isolée avec un isolant giclé au polyuréthane. Il apparait qu une ouverture permet le passage de l air au pourtour du tuyau d évacuation de l aspirateur central. L infiltration de l air pourrait causer de la condensation et des dommages causés par l eau, sans compter la perte énergétique qui y est associée. Il est recommandé de boucher toute ouverture dans l isolant de la solive de rive avec de la mousse de polyuréthane et de boucher le tuyau s il n est pas utilisé pour éviter les mouvements de l air. SOLIVE DE RIVE

32 Section 10 VENTILATION

33 L isolant du conduit d apport d air frais de l échangeur d air ne se rend pas jusqu à la solive de rive. Prolonger l isolant pour éviter la condensation et les dommages causés par l eau. Il est recommandé de nettoyer les filtres et conduits de l échangeur d air aux intervalles recommandés par le fabricant de l appareil pour assurer la performance et la qualité de l air. ÉCHANGEUR D AIR

34 Section 11 SÉCURITÉ DES PERSONNES

35 Les mesures suivantes sont recommandés pour assurer la santé et la sécurité des occupants: -Vérifier le fonctionnement des détecteurs de fumée, de monoxyde de carbone et de propane deux fois par année -Munir la maison d un extincteur d incendie -Toujours ouvrir la porte du garage avant de faire démarrer la voiture et ne pas la laisser en marche dans le garage -Toujours enlever la glace des escaliers extérieurs RECOMMANDATIONS

36 FIN DU DOCUMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay les

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Ville de Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a été effectuée pour le compte

Plus en détail

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété Inspections régionales Inc. http://www.inspectionsregionales.com/ courriel: info@inspectionsregionales.com Téléphone : 819-893-3460 (Gatineau) Téléphone : 514-312-8240 (Montréal) Télécopieur : 1-855-587-8858

Plus en détail

InfoMaison No.19 11 POINTS À VÉRIFIER AVANT L INSPECTION EN BÂTIMENT

InfoMaison No.19 11 POINTS À VÉRIFIER AVANT L INSPECTION EN BÂTIMENT InfoMaison No.19 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

DEVIS MAISONS SEMI-DÉTACHÉS

DEVIS MAISONS SEMI-DÉTACHÉS DEVIS MAISONS SEMI-DÉTACHÉS EXTÉRIEUR Fondation béton armé Murs de charpente 2 x 6 au 16 Revêtement extérieur tel que plan. Façade en maçonnerie à 50, aluminium pour le reste Toiture en aspenite OSB 15/32

Plus en détail

LISTE D INSPECTION PRÉRÉCEPTION

LISTE D INSPECTION PRÉRÉCEPTION Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

LA GOÉLETTE SPÉCIFICATIONS DES FINIS INCLUS EXTÉRIEUR Garage simple avec clef, porte standard en acier isolée, 11 X 20 6 Entrée de garage en asphalte et trottoir en béton Aménagement paysagé complet Fini

Plus en détail

HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION

HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION Nous avons sélectionnés avec minutie nous ouvriers & collaborateurs pour formés une équipe compétente pour la réalisation de votre maison

Plus en détail

DEVIS DE CONSTRUCTION BUREAU DES VENTES //819 565.1212 HABITATIONSPLUS.COM

DEVIS DE CONSTRUCTION BUREAU DES VENTES //819 565.1212 HABITATIONSPLUS.COM DEVIS DE CONSTRUCTION BUREAU DES VENTES //819 565.1212 HABITATIONSPLUS.COM 1. TERRAIN 1. Permis de construction. 2. Certificat d implantation et certificat de localisation. 3. Emplacement de la cour et

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 6730-6736, boul. Pie IX Montréal, QC Préparé pour : Mme. Cliente Satisfaite Date de l inspection : vendredi, 3 septembre, 2010 Inspecté par : Robert Zbikowski,

Plus en détail

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content 1 Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content Adresse Téléphone RAPPORT Inspection 742, Rue l heureux 418-777-7777 Québec, Qc XXX XXX dddthhtthermographiqu Thermographe Caméra Distance

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

DESCRIPTION SOMMAIRE

DESCRIPTION SOMMAIRE DESCRIPTION SOMMAIRE Le bâtiment à vocations commerciale et résidentielle visité en date du 30 décembre 2009 comprend une première section construite en 1972 et une deuxième construite en 1989. SECTION

Plus en détail

LISTE D INSPECTION PRÉRÉCEPTION

LISTE D INSPECTION PRÉRÉCEPTION Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 2950-2954, rue Duhaime Le Plateau Mont-Royal (Montréal), QC Préparé pour : M. Jacques Normand Date de l inspection : jeudi 22 novembre, 2012 Inspecté

Plus en détail

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010 Repentigny, le 31 août 2010 Monsieur François Dussault, propriétaire 76 rue Vinet Repentigny, Qc. J6A 1K9 Objet : Infiltration dans la salle de bains au 76 Vinet Monsieur Dussault, C est avec plaisir que

Plus en détail

ESTIMATION DÉTAILLÉE D'UNE MAISON NOVOCLIMAT DATE : 25 AOÛT 2005

ESTIMATION DÉTAILLÉE D'UNE MAISON NOVOCLIMAT DATE : 25 AOÛT 2005 ESTIMATION DÉTAILLÉE D'UNE DATE : 25 AOÛT 2005 MURS EXT. FABRIQUÉS EN CHANTIER 1 2 DIV. 1 (EXIGENCES GÉNÉRALES) 3 PERMIS DE CONSTRUCTION 350,00 $ 350,00 $ 350,00 $ 350,00 $ 350,00 $ 350,00 $ 4 IMPLANTATION,

Plus en détail

Devis Standard. Entré charretière 20 x 40 et selon modèle (pierre 0-3/4) + ponceau 30 pour entré si besoin selon terrain.

Devis Standard. Entré charretière 20 x 40 et selon modèle (pierre 0-3/4) + ponceau 30 pour entré si besoin selon terrain. Projet: Nom client: Nom client: Représentant: Devis Standard Terrain (selon disponibilité appartenant à l entrepreneur) Excavation, remblaiement et nivelage brut terrain (max 5000pieds carré) Test sol

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 3900, rue Richard Montréal, QC Préparé pour : Mme Cliente Satisfaite Date de l inspection : jeudi, 4 sept, 2010 Inspecté par : Robert Zbikowski, I.A.B.

Plus en détail

Les Terrasses Saint-Thomas

Les Terrasses Saint-Thomas Les Terrasses Saint-Thomas SIX CONDOMINIUMS 5 ET DEMI 1010 pc Les Terrasses Saint-Thomas est un magnifique projet d ensemble résidentiel homogène, composé de condominium et de logements de quatre et cinq

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 2130, King Edward Beaconsfield, QC Préparé pour : M. Client Satisfait Date de l inspection : jeudi, 9 septembre, 2010 Inspecté par : Robert Zbikowski,

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SITUÉE AU L Assomption, QC REQUÉRANT M. Youssef Alaoui Inspecteur en bâtiment 4018 de la Duchesse Laval (QC) H7C 2S2 Tel. 514-999-1630 info@inspectionmontreal.ca

Plus en détail

Les problématiques concernant les bâtiments

Les problématiques concernant les bâtiments Bonnes pratiques FICHE PL-5 Évacuation des eaux pluviales Solutions acceptables et mesures différentes pour les bâtiments existants à toit plat Cette fiche Bonnes pratiques complète le guide produit sur

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 5441, des Érables Laval, QC Préparé pour : Mme Christine De Longpré et M. Jacques Chagnon Date de l inspection : dimanche 20 janvier 2013 Inspecté par

Plus en détail

Les inspections Jean-Michel Jean-Michel Chénier CP : 2753 Succ. Buckingham Gatineau, Québec J8L 2X1 819-918-9994. www.inspectionsjm.

Les inspections Jean-Michel Jean-Michel Chénier CP : 2753 Succ. Buckingham Gatineau, Québec J8L 2X1 819-918-9994. www.inspectionsjm. Les inspections Jean-Michel Jean-Michel Chénier CP : 2753 Succ. Buckingham Gatineau, Québec J8L 2X1 819-918-9994 www.inspectionsjm.ca Table des matières SOMMAIRE... 4 PROPRIÉTÉ INSPECTÉE... 4 DESCRIPTION

Plus en détail

Service des eaux et des déchets. avez-vous fait tout ce que vous pouvez?

Service des eaux et des déchets. avez-vous fait tout ce que vous pouvez? Service des eaux et des déchets Empêchez l inondation de votre sous-sol avez-vous fait tout ce que vous pouvez? Peu importe où vous vivez à Winnipeg, votre sous-sol risque d être inondé. Les grosses averses

Plus en détail

Règlement numéro 257. Concernant la protection des bâtiments contre les dégâts d eau

Règlement numéro 257. Concernant la protection des bâtiments contre les dégâts d eau Règlement numéro 257 Concernant la protection des bâtiments contre les dégâts d eau Attendu les pouvoirs conférés à la Municipalité notamment par les articles 19 et 21 de la Loi sur les compétences municipales

Plus en détail

Terrassement- Fondations - Egouttage

Terrassement- Fondations - Egouttage Terrassement- Fondations - Egouttage «Le terrassement débute et ne dure que quelques jours. Viennent ensuite les fondations, puis le réseau d égouttage. On peut remarquer la qualité du travail d égouttage

Plus en détail

La plomberie 3. La toiture..4. La structure extérieure.. 5. La fondation.6. L électricité...7. Le chauffage, la ventilation et l air climatisé.

La plomberie 3. La toiture..4. La structure extérieure.. 5. La fondation.6. L électricité...7. Le chauffage, la ventilation et l air climatisé. 1 TABLE DES MATIÈRES La plomberie 3 La toiture..4 La structure extérieure.. 5 La fondation.6 L électricité...7 Le chauffage, la ventilation et l air climatisé. 8 Le drainage et le paysagement...9 Conclusion...10

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

30-Jan-13 MAISONS DE VILLE GARCIA

30-Jan-13 MAISONS DE VILLE GARCIA 30-Jan-13 MAISONS DE VILLE GARCIA FRAIS GÉNÉRAUX Permis de construction Enregistrement de la garantie des maisons neuves Qualité Habitation Certificat de localisation Constitution de l'acte de copropriété

Plus en détail

Date: Adresse d'expertise: Nom du client: C.P. 227, Mansonville, Québec, J0E 1X0 (819) 580-0471

Date: Adresse d'expertise: Nom du client: C.P. 227, Mansonville, Québec, J0E 1X0 (819) 580-0471 C.P. 227, Mansonville, Québec, J0E 1X0 (819) 580-0471 No d expertise: Inspecteur: Date: Adresse d'expertise: Nom du client: Page 2 INFORMATION GÉNÉRALE Nous tentons de donner au client un aperçu approfondi,

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SITUÉE AU Montréal REQUÉRANTE Mme. Alaoui Youssef Inspecteur en bâtiment 4018 de la Duchesse Laval (QC) H7C 2S2 Tel. 514-999-1630 info@inspectionmontreal.ca www.inspectionmontreal.ca

Plus en détail

C est quoi la formule ZEN?

C est quoi la formule ZEN? C est quoi la formule ZEN? La formule Zen ne fait pas de compromis sur la qualité. Cette solution exclusive vous permet d entrer dans une maison totalement finie, seul le choix de la décoration vous appartient

Plus en détail

Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar. Vous avez des problèmes de ventilation? détient la solution!

Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar. Vous avez des problèmes de ventilation? détient la solution! Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar Ventilation inc. est le plus important manufacturier d équipements destinés au traitement de la qualité de l air dans le domaine résidentiel

Plus en détail

C est quoi la formule ZEN?

C est quoi la formule ZEN? C est quoi la formule ZEN? La formule Zen ne fait pas de compromis sur la qualité. Cette solution exclusive vous permet d entrer dans une maison totalement finie, seul le choix de la décoration vous appartient

Plus en détail

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT L'inspecteur agit comme généraliste et il doit aviser le client de consulter un spécialiste en structure, fondation, électricité, plomberie, etc, et ce, si un

Plus en détail

Problèmes de condensation et d humidité des produits de fenêtrage

Problèmes de condensation et d humidité des produits de fenêtrage Problèmes de condensation et d humidité des produits de fenêtrage Qu est-ce que la condensation? Techniques de prévention Résistance à la condensation Ombrage Rideaux et stores Bouches de chaleur et appareils

Plus en détail

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Plafonds cathédrale (si intégrés) Greniers / Plafonds plats Murs extérieurs Murs intérieurs Sous les planchers Murs

Plus en détail

Sinistres causés par l eau

Sinistres causés par l eau Sinistres causés par l eau Activités de formation continue accréditées par la ChAD 4 Chapitres - 4 UFC http://reseauexperts.ca/ PRÉSENTÉ PAR : Frédéric Charest, ing. http://expertises.ca/ fci@expertises.ca

Plus en détail

9017-8914 Québec inc. RBQ 8004-4001-07

9017-8914 Québec inc. RBQ 8004-4001-07 Contrat # 2012-708 Unité C (centre droit) : lot # 4 955 816 Prix : 195 000 $ (taxes incluses) 1519 pi 2 + sous-sol Terrain : 7,21 m x 40,00 m = 288,40 m 2 Nom du/des clients : # Téléphone : Adresse actuelle

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES GUIDE D INSTALLATION La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES Possède une résistance thermique élevée Réduit la circulation d air à travers les murs Évite la formation d

Plus en détail

Qualité des environnements intérieurs. 5. Extraction localisée. 5.1 Extraction localisée de base Condition préalable

Qualité des environnements intérieurs. 5. Extraction localisée. 5.1 Extraction localisée de base Condition préalable Nombre minimal de point requis = 6; 1. Évacuation des gaz de combustion 1.1 Mesures de base pour évacuer les gaz de combustion Condition préalable Il n y a aucun appareil de combustion qui n est pas raccordé;

Plus en détail

Principales règles de l art de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie

Principales règles de l art de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie Bonne pratiques de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie Principales règles de l art de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie Plan de l intervention 1. Installation

Plus en détail

Bienvenue à. Ce village de l entre Sambre et Meuse, à mi distance entre Namur et Dinant, fait partie. Namur.

Bienvenue à. Ce village de l entre Sambre et Meuse, à mi distance entre Namur et Dinant, fait partie. Namur. Espaces de vie à Bienvenue à N A T U R E G É N É R E U S E E T T R È S V A L L O N N É E Ce village de l entre Sambre et Meuse, à mi distance entre Namur et Dinant, fait partie de l entité de Profondeville,

Plus en détail

Le 26 septembre 2013 INSPECTION PRÉACHAT. Objet : Référence : Madame, Monsieur,

Le 26 septembre 2013 INSPECTION PRÉACHAT. Objet : Référence : Madame, Monsieur, Le 26 septembre 2013 Sujet : Objet : Référence : INSPECTION PRÉACHAT Madame, Monsieur, À la suite du mandat que vous nous avez confié, nous nous sommes rendus à l immeuble cité en titre, le 24 septembre

Plus en détail

DEMONSTRATION CONCRETE ET SANS APPEL

DEMONSTRATION CONCRETE ET SANS APPEL COMMENT ECONOMISER DE L ENERGIE, RETROUVER LE CONFORT ET REDUIRE LA FACTURE DE TRAVAU D AMELIORATION DE PERFORMANCES ENERGETIQUE Un investissement divisé par 4 Pour 100 % de satisfaction Le conseil en

Plus en détail

Rapport d évaluation du programme Novoclimat volet unifamilial, période 2004-2007

Rapport d évaluation du programme Novoclimat volet unifamilial, période 2004-2007 Rapport d évaluation du programme Novoclimat volet unifamilial, période 2004-2007 ANNEXE 1 Hydro-Québec Distribution Direction de l efficacité énergétique Numéro de référence : 32778-07004C Date : Février

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉRÉCEPTION

RAPPORT D'INSPECTION PRÉRÉCEPTION RAPPORT D'INSPECTION PRÉRÉCEPTION PROPRIÉTÉ SITUÉE AU La Plaine (Terrebonne) (QC) REQUÉRANTS Mme. ALAOUI Youssef Inspecteur en bâtiment 4018 de la Duchesse Laval (QC) H7C 2S2 Tel. 514-999-1630 info@inspectionmontreal.ca

Plus en détail

A.- MÉTHODOLOGIE ET OBSERVATIONS

A.- MÉTHODOLOGIE ET OBSERVATIONS Granby, le 29 avril 2013 Monsieur Jean François D Amour Municipalité de Sutton 11 rue Principale Sud Sutton (Québec) JOE 2KO Objet : Analyse de la qualité d air 2ième étage, Hôtel de Ville 11 rue Principale,

Plus en détail

condos avec Ascenseurs & stationnement intérieur 1 432 pieds carrés de pur bonheur Villas du Parc CONDOMINIUMS

condos avec Ascenseurs & stationnement intérieur 1 432 pieds carrés de pur bonheur Villas du Parc CONDOMINIUMS Villas du Parc CONDOMINIUMS condos avec Ascenseurs & stationnement intérieur 1 432 pieds carrés de pur bonheur BUREAU DES VENTES 484 rue de l Atlantique Mont-Saint-Hilaire 450-467-3555 groupebbc.com modèle

Plus en détail

DEVIS DE CONSTRUCTION

DEVIS DE CONSTRUCTION Bureau des ventes: 5547 Rue Montpetit Sherbrooke CP: J1N-2S1 PQ Tél: (819) 359-8837 Courriel: info@maisongagnon.ca Site internet: www.maisongagnon.ca POUR PROJET DE MAISONS DE VILLES DE LA RUE GALT OUEST

Plus en détail

Entretien Série 50 ATTENTION. Code de surchauffe

Entretien Série 50 ATTENTION. Code de surchauffe 29-10-2013 ATTENTION Avant de réinitialiser votre carte électronique qui affiche un code d erreur. Code de surchauffe Faire l entretien du poêle COMPLET tel que décrit dans ce manuel. Vérifier les tuyaux

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES DE L IMMEUBLE

CARACTÉRISTIQUES DE L IMMEUBLE CARACTÉRISTIQUES DE L IMMEUBLE Bien pensé - Intérieur spacieux à aire ouverte - Garde-robe de type «walk-in» - Chambre de lavage avec rangement - Grande fenestration afin de maximiser la luminosité - Design

Plus en détail

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011 Règlement numéro 346 LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT Avril 2011 VOS RESPONSABILITÉS LIÉES AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT DE VOTRE IMMEUBLE Protection

Plus en détail

Pathologies des FONDATIONS

Pathologies des FONDATIONS Pathologies des FONDATIONS Module #2: Résistance structurale Excavation par Michel F. Coallier (2006) 1 Exigences de résistance r structurale: : (CNB 95-9.4) La partie 9 du CNB ne spécifie pas des exigences

Plus en détail

Guide des coûts d améliorations et de rénovations d une maison

Guide des coûts d améliorations et de rénovations d une maison POMPES DE REFROIDISSEMENT ET DE CHALEUR Installer un plancher en bois franc : Remplacer un siège de toilette...100-00 $ Installer des portes coulissantes en verre : Installer un bidet...450 $+ 3/8 po d

Plus en détail

Devis général : Candiac

Devis général : Candiac Polydôme Construction 1366 Andy, St-Hubert, QC, J4T 1H2 (450) 443-0481 e-mail : info@polydomeconstruction.com Venez visiter notre site Web! : http://www.polydomeconstruction.com Devis général : Candiac

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

LA PRÉVENTION DE LA PROLIFÉRATION DES MOISISSURES DANS LES BÂTIMENTS

LA PRÉVENTION DE LA PROLIFÉRATION DES MOISISSURES DANS LES BÂTIMENTS LA PRÉVENTION DE LA PROLIFÉRATION DES MOISISSURES DANS LES BÂTIMENTS Les moisissures dans les bâtiments Qu est-ce que la moisissure? Les moisissures dans l environnement Champignons microscopiques à croissance

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

salle de conférence bureau du maire

salle de conférence bureau du maire 84 Toilette et douche 6x10 Salle 48x36 toilette et douche 6x10 36 po. f Cuisine r. 14X14 voute 16X10 salle de conférence 16X14 l.v la. la. 14x14 bureau du maire 6x6 10x6 Toilette Concierge Rangement tables

Plus en détail

La Réserve de Remplacement

La Réserve de Remplacement La Réserve de Remplacement Guide d utilisation mai 2006 Services familiaux et communautaires Habitation et soutien du revenu Province du Nouveau Brunswick La réserve de remplacement GUIDE D UTILISATION

Plus en détail

LES CLAPETS ANTIRETOUR,

LES CLAPETS ANTIRETOUR, facebook.com/rdp.pat ville.montreal. qc.ca/rdp-pat LES CLAPETS ANTIRETOUR, L ÉQUIPEMENT DE RELEVAGE AUTOMATIQUE ET LES GOUTTIÈRES DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE ET DES ÉTUDES TECHNIQUES COMPTOIR DES PERMIS

Plus en détail

4) TERRASSES Ossature béton coulé sur place. L acrotère revêtu de pierres naturelles et de briques, similaires aux façades.

4) TERRASSES Ossature béton coulé sur place. L acrotère revêtu de pierres naturelles et de briques, similaires aux façades. GROS-OEUVRE FERME 1) FONDATIONS Fondation sur semelles en béton armé Dalles, voiles mitoyens et murs extérieurs des sous-sols en béton armé (jusqu à hauteur du rez-de-chaussée) Aux étages, dalles en béton

Plus en détail

Rapport de Diagnostic Technique de l état physique. «La Maison du contrôleur»

Rapport de Diagnostic Technique de l état physique. «La Maison du contrôleur» Référence dossier : Z0907035-OG Rapport de Diagnostic Technique de l état physique «La Maison du contrôleur» Maître d ouvrage Voies Navigables de France Direction Interrégionale de VNF Sud Ouest 2 Port

Plus en détail

Le point en recherche et développement La moisissure dans les sous-sols aménagés

Le point en recherche et développement La moisissure dans les sous-sols aménagés Le point en recherche et développement La moisissure dans les sous-sols aménagés 96-203 Série technique Introduction La recherche a établi une corrélation entre la santé humaine et la présence de moisissure

Plus en détail

Côté 7ème. Côté 7ème

Côté 7ème. Côté 7ème Côté 7ème Marseille 7ème - 9/11/13 rue Joël Recher Notice descriptive - Bureaux 1 / 5 28/08/2013 Sommaire : 1. Le Bâtiment 1.1. Gros œuvre 1.2. Façades 1.3. Couverture 2. Les aménagements extérieurs 2.1.

Plus en détail

Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs

Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs 7.1 Isolant soufflé 7.2 Rénovation de l intérieur 7.3 Rénovation de l extérieur 7.4 Endroits divers : garages attenants et autres espaces 7.5 Ajouts et nouvelles

Plus en détail

Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils.

Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils. BIEN VIVRE CHEZ SOI Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils. LES RÉPARATIONS LOCATIVES Conformément à la loi N 89-462 du 6 juillet

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION COMPLET DES REVÊTEMENTS WAKEHAM

GUIDE D INSTALLATION COMPLET DES REVÊTEMENTS WAKEHAM Félicitations d avoir choisi le déclin de cèdre de l est WAKEHAM. Le cèdre blanc de l est est l un des meilleurs choix pour son pouvoir d isolation, sa résistance à la moisissure et sa durabilité incontestée.

Plus en détail

Bergeron. Thermographie. MG inc. G0N 1X0

Bergeron. Thermographie. MG inc. G0N 1X0 Bâtimentt évalué : 283, route Marie-Victorin, Saint-Nicolas Préparé par : Renaud Bergeron Rapport d'inspection Thermographie Infrarouge Experts Constructions MG inc. M. Mario Groleau, 104, rue de la Rivière,

Plus en détail

LISTE DES DESORDRES CÔTÉS - B

LISTE DES DESORDRES CÔTÉS - B LISTE DES DESORDRES CÔTÉS - B Voies Navigables de France - Maison éclusière de Bernès N 46 (8072.M.0029) Equipements communs au site Gestion des Eaux Usées / Eaux de vannes Traitement des eaux usées ancien

Plus en détail

Rapport d inspection de bâtiment

Rapport d inspection de bâtiment Préparé à l attention de: Nom des clients Coordonnées Téléphone Rapport d inspection de bâtiment Bâtiment inspecté : Adresse Dossier : Date : PAR DENIS ST AUBIN ST-AUBIN & ASSOCIÉS INSPECTEURS EN BÂTIMENTS

Plus en détail

Non Superficie habitable Superficie au sol Dimensions du terrain. Nbre pièces 12 Nbre chambres 4+1 Nbre salles de bains + salles d'eau 2+0

Non Superficie habitable Superficie au sol Dimensions du terrain. Nbre pièces 12 Nbre chambres 4+1 Nbre salles de bains + salles d'eau 2+0 Louise Roy, FRI, tier immobilier agréé LOUISE ROY Agence immobilière 1770, labelle #4 longueuil (QC) J4J 3K5 http://www.louiseroy.com 450-677-9089 / 514-993-5919 Télécopieur : 450-677-9010 courtier@louiseroy.com

Plus en détail

9.0. Électricité et plomberie

9.0. Électricité et plomberie 9.0 Électricité et plomberie 9.1 Installation électrique En général, on installe les branchements électriques dans les cavités des murs à ossature en bois. Toutefois, ce n est pas le cas pour les murs

Plus en détail

Diagnostic du logement

Diagnostic du logement Diagnostic du logement Mise à jour novembre 2014 Fiche réalisée par Héliose Les 5 clés de la basse consommation ❶ Isolation de l enveloppe ❺ Energies renouvelables ❷ Ventilation et étanchéité à l air ❹

Plus en détail

SYSTÈME HOMEGA DESCRIPTION

SYSTÈME HOMEGA DESCRIPTION DESCRIPTION Panneau isolant moulé avec fourrures de bois intégrées 4 pi x 8 pi 3 fourrures de bois intégrées aux 16 po centre à centre Chevauché de 1 1/2 po aux 4 côtés PRODUIT BREVETÉ UNIQUE SUR LE MARCHÉ

Plus en détail

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures?

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Les moisissures se reconnaissent par des taches souvent noires. Les cernes et les gondolements indiquent la présence

Plus en détail

Entretien et Réparations dans votre logement

Entretien et Réparations dans votre logement Ce document est important pour vous. Conservez-le soigneusement. Extérieurs Entretien et Réparations dans votre logement Ce document reprend l ensemble des équipements de votre logement et vous indique,

Plus en détail

Inspection effectuée par : Jocelyn Ouellet Insp.jouellet inc. Téléphone: 819-213-4109. Exemple. Jocelyn Ouellet Inspecteur en bâtiment

Inspection effectuée par : Jocelyn Ouellet Insp.jouellet inc. Téléphone: 819-213-4109. Exemple. Jocelyn Ouellet Inspecteur en bâtiment Inspection effectuée par : InspectionsRégionales.com Téléphone: 819-893-3460 Télécopieur: 819-893-3470 Courriel: info@inspectionsregionales.com http://www.inspectionsregionales.com/ Jocelyn Ouellet Insp.jouellet

Plus en détail

Guide technique relatif aux travaux d assemblage et de finition d une maison usinée

Guide technique relatif aux travaux d assemblage et de finition d une maison usinée Guide technique relatif aux travaux d assemblage et de finition d une maison usinée Comment atteindre les exigences techniques maximales du concept Novoclimat Table des matières 1. Introduction..............................................................................................

Plus en détail

Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC

Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC Partie 10 Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC Section 10.1. Objet et définitions 10.1.1. Généralités 10.1.1.1. Objet 1) L objet de la présente

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENERALES

CARACTERISTIQUES GENERALES CARACTERISTIQUES GENERALES Structure en béton armé Balcons architecturaux avec garde-corps en acier peint et vitrage trempé clair Fenestration : Fenêtre en aluminium avec volet ouvrant vers l intérieur

Plus en détail

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES FONDATIONS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Déterminez la nature des fondations : matériaux utilisés (béton, blocs de béton, pierres) ;

Plus en détail

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol Prévenir les dégâts d eau au sous-sol Des milliers de réclamations enregistrées chaque année en assurance habitation. Des dommages parfois sérieux, d autres fois moins, mais toujours désolants et, la plupart

Plus en détail

NORMES D AMÉNAGEMENT ET DE SÉCURITÉ DES LIEUX DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES

NORMES D AMÉNAGEMENT ET DE SÉCURITÉ DES LIEUX DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES NORMES D AMÉNAGEMENT ET DE SÉCURITÉ DES LIEUX DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES Septembre 2002 PRÉAMBULE L aménagement et l environnement des lieux physiques d une ressource intermédiaire doivent assurer la

Plus en détail

Basé sur les codes et les normes!

Basé sur les codes et les normes! Questions Sondage / Quiz METTEZ au DÉFI vos CONNAISSANCES Basé sur les codes et les normes! Question Sondage basé sur le CNB 2005 Des appareils de détection d incendie comme pour les systèmes de gicleurs

Plus en détail

CONSTRUCTION RI-MAR DEVIS DES ÉLÉMENTS INCLUS MAISON URBAINE EXTÉRIEUR

CONSTRUCTION RI-MAR DEVIS DES ÉLÉMENTS INCLUS MAISON URBAINE EXTÉRIEUR EXTÉRIEUR Brique et pierre façade Cannexel côtés et arrière (étage) Balcon privé 9'x10' Rampes extérieur en aluminium noir vitrée verre clair en façade Rampes extérieur en aluminium noir avec barreaux

Plus en détail

Guide à l intention des sinistrés de la Montérégie

Guide à l intention des sinistrés de la Montérégie Guide à l intention des sinistrés de la Montérégie Juin 2011 Mise en garde 3 1) Évaluation de la situation 3 2) Stratégie de retrait de l eau 4 a) Eau souillée 4 b) Eau contaminée 4 c) Vide sanitaire 4

Plus en détail

Guide d installation. Simplement le meilleur du bois

Guide d installation. Simplement le meilleur du bois Guide d installation Simplement le meilleur du bois Notes importantes Il est important de lire, comprendre et respecter la procédure d installation pour valider la garantie du manufacturier. Gardez le

Plus en détail

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau Tout connaître sur l assurance et les dommages causés par l eau Les dommages causés par l eau : première cause de réclamation en assurance habitation Les dommages causés par l eau représentent environ

Plus en détail

30, Rue Poulin, Weedon

30, Rue Poulin, Weedon 30, Rue Poulin, Weedon 174 900 $ MLS / ID #28097285 Informations supplémentaires - Coût d'électricité minimal: ± 800$/année + mazout ± 400$/année. - Seule la portion arrière de la couverture a été remplacée

Plus en détail

Le tableau suivant présente les frais d évaluation énergétique à payer par le participant selon le type d habitation.

Le tableau suivant présente les frais d évaluation énergétique à payer par le participant selon le type d habitation. CADRE NORMATIF VOLET AMÉLIORATION DE L ANNEXE 1 - AIDE FINANCIÈRE INDIRECTE Le Programme permet au participant d obtenir des services d évaluation énergétique de son habitation à des tarifs inférieurs

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

DESCRIPTIF DES TRAVAUX DESCRIPTIF DES TRAVAUX MAISON BASSE ENERGIE 27-02-2012 I. Gros-oeuvre fermé I.1. Gros-oeuvre Terrassement, fondations, maçonnerie, plancher et seuils Citerne eau de pluie de 6000 litres I.2. Ossature Ossature

Plus en détail

Qu est-ce que l humidité?

Qu est-ce que l humidité? L HUMIDITÉ...utile mais parfois nuisible Qu est-ce que l humidité? L humidité peut être relative ou absolue L humidité relative : Rapport de la pression effective de la vapeur d eau à la pression maximale.

Plus en détail

Nous avons le produit sur mesure pour vous

Nous avons le produit sur mesure pour vous Nous avons le produit sur mesure pour vous 12 24 36 1 www.condor.pro Un confort écologique et sans entretien Chez Optimum nous garantissons un produit haute gamme et fiable. Nous sommes fiers de présenter

Plus en détail

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT ASSOCIATION DES THERMOGRAPHES EN INSPECTION DE BÂTIMENT 84 RUE DES ROSIERS, ST-APOLLINAIRE, QC G0S 2E0 TÉLÉPHONE : 1-888-931-0221 NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT L'inspecteur agit comme généraliste

Plus en détail