Chapitre 4 : le devenir de la matière des êtres vivants après leur mort.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 4 : le devenir de la matière des êtres vivants après leur mort."

Transcription

1 Chapitre 4 : le devenir de la matière des êtres vivants après leur mort. Que deviennent les restes d organismes vivants après leur mort? I/ Les restes d organismes vivants se décomposent. Voir activité 1. Les organismes vivants, animaux comme végétaux, se décomposent progressivement après leur mort. Ils se transforment progressivement en sels minéraux, utilisables par les végétaux pour grandir. Ces sels minéraux peuvent aussi provenir de la décomposition des roches du sous-sol. Comment sont transformés les restes d organismes vivants? II/ Les restes d organismes vivants sont transformés par les décomposeurs du sol. Le sol est composé (voir activité 2) : - de matières minérales (sels minéraux, roches, eau, air, terre claire ), - de restes d organismes vivants (feuilles mortes, brindilles, morceaux d écorce, restes d épines, terre noire ), - ainsi que de nombreux organismes vivants (voir activité 3). Les organismes vivants du sol constituent un réseau alimentaire (voir activité 4). On appelle ces organismes vivants des décomposeurs car ils décomposent les restes d organismes vivants et les transforment en sels minéraux. DEFINITIONS : Réseau alimentaire = ensemble de relations alimentaires dans un milieu. (qui mange qui?). Décomposeurs = organismes vivants qui décomposent les restes d organismes vivants.

2 Schéma-bilan Comment classer les êtres vivants? III/ Les êtres vivants sont classés grâce à leurs attributs. Voir activités 5 et 6. La classification du vivant se présente sous forme de groupes emboîtés. Chaque groupe correspond à un attribut possédé par les espèces de ce groupe. On situe une espèce dans la classification du vivant grâce aux attributs qu elle possède.

3 Schéma-bilan : Schéma-bilan :

4

5 Activité 1 : une feuille morte, quelques mois après. 1. Décris les transformations subies par des feuilles d arbres depuis leur chute à l automne. Le vocabulaire de la feuille Capacités du socle commun travaillées : Le travail est réussi si : Rechercher, extraire et organiser l information utile. Présenter la démarche suivie, les résultats obtenus, communiquer à l aide d un langage adapté Tu as décris un maximum de transformations subies par les feuilles. Tu as utilisé le vocabulaire de la feuille Tu as construit des phrases correctes. Auto-évaluation : (remplir avec + ou -) Activité 1 : une feuille morte, quelques mois après. 1. Décris les transformations subies par des feuilles d arbres depuis leur chute à l automne. Le vocabulaire de la feuille Capacités du socle commun travaillées : Le travail est réussi si : Rechercher, extraire et organiser l information utile. Présenter la démarche suivie, les résultats obtenus, communiquer à l aide d un langage adapté Tu as décris un maximum de transformations subies par les feuilles. Tu as utilisé le vocabulaire de la feuille Tu as construit des phrases correctes. Auto-évaluation : (remplir avec + ou -) Activité 1 : une feuille morte, quelques mois après. 1. Décris les transformations subies par des feuilles d arbres depuis leur chute à l automne. Le vocabulaire de la feuille Capacités du socle commun travaillées : Le travail est réussi si : Rechercher, extraire et organiser l information utile. Présenter la démarche suivie, les résultats obtenus, communiquer à l aide d un langage adapté Tu as décris un maximum de transformations subies par les feuilles. Tu as utilisé le vocabulaire de la feuille Tu as construit des phrases correctes. Auto-évaluation : (remplir avec + ou -)

6 Activité 2 : identifier les composants d un sol. Les organismes vivants se décomposent sur le sol. Pour comprendre comment cela se produit, nous allons chercher à reconnaître les différents éléments qui constituent le sol. 1. Liste un maximum d éléments qui constituent le sol et classe-les en plusieurs grandes catégories. Activité 3 : observation des animaux du sol. 1. Observe à la loupe binoculaire les animaux du sol dont tu disposes. Trouve ensuite leur nom en t aidant de la clé de détermination ci-dessous. Enfin, choisis l animal de ton choix et réalise sur une feuille blanche un dessin d observation de celui-ci.

7

8 Activité 4 : l alimentation des animaux du sol. Les animaux du sol sont très nombreux. Nous avons pu en observer quelques-uns. Nous voulons vérifier que ces animaux peuvent bien décomposer les animaux et les végétaux morts. 1. Après avoir complété le réseau alimentaire des animaux du sol en t aidant du tableau, conclus. Réseau alimentaire des animaux du sol. Limace, carabe, larves. Feuilles fraîchement tombées sur le sol. Acariens, vers de terre, limaces. Feuilles mortes et débris en décomposition. Acariens, collemboles. Collemboles. Carabes, lithobies, araignées. Larves, iules. Feuilles mortes. Racines. Feuilles mortes et débris en décomposition. Tableau de la nourriture mangée par des animaux du sol.

9 Correction activité 4 : Réseau alimentaire des animaux du sol. Conclusion : Les êtres vivants du sol constituent un réseau alimentaire responsable de la décomposition des restes d organismes vivants animaux ou végétaux.

10 Activité 5 : les animaux appartiennent à des groupes. Il n est pas facile de connaître le nom de tous les animaux. En revanche, en observant bien l animal, il est possible de le désigner par le nom du groupe auquel il appartient : par exemple mammifère, insecte, araignée, mollusque, 1. Après avoir bien observé les images ci-dessous, regroupe les animaux faisant selon toi partie du même groupe, puis nomme ces groupes et indique leurs caractéristiques. 2. Pour classer ces êtres vivants, les scientifiques utilisent les attributs indiqués dans la première colonne du tableau ci-dessous. Met une croix dans les cases si les animaux possèdent ces attributs. Animal du sol Attribut Bouche Pattes articulées Une paire d antennes 3 paires de pattes 4 paires de pattes Nombreuses pattes Corps cylindrique annelé Gloméris Larve de coléoptère Collembole Ver de terre Perceoreille Pseudoscorpion Acarien Lithobie 3. Pour classer les animaux comme le font les scientifiques : découpe les 7 cadres distribués représentant les groupes, et place le nom des animaux dans les groupes auxquels ils appartiennent en n inscrivant qu une seule fois chaque animal. 4. En utilisant ta classification, indique quels attributs ont en commun les insectes et les chélicérates. 5. Le lithobie est-il plus proche du collembole ou du pseudo-scorpion? Justifie ta réponse.

11 Bouche = ANIMAUX Bouche = ANIMAUX

12 Corps cylindrique annelé = ANNELIDES 1 paire d antennes = ANTENNATES Nombreuses pattes = MYRIAPODES 3 paires de pattes = INSECTES 4 paires de pattes = CHELICERATES Pattes articulées = ARTHROPODES

13 Correction activité 5 : Attribut Animal du sol Perceoreille Gloméris Ver de terre Acarien Bouche X X X X X X X X Pattes articulées X X X X X X X Une paire d antennes X X X X X 3 paires de pattes X X X 4 paires de pattes X X Nombreuses pattes X X Corps cylindrique annelé X Lithobie 3. Bouche = ANIMAUX Pattes articulées = ARTHROPODES 1 paire d antennes = ANTENNATES 3 paires de pattes = INSECTES Nombreuses pattes = MYRIAPODES 4 paires de pattes = CHELICERATES Perce-oreille Larve de coléoptère Collembole Pseudoscorpion Pseudoscorpion Larve de coléoptère Collembole Gloméris Lithobie Acarien Corps cylindrique annelé = ANNELIDES Ver de terre 4. Les insectes et les chélicérates ont en commun des pattes articulées et une bouche. 5. Le lithobie est plus proche du collembole que du pseudo-scorpion car ils ont en commun, en plus de la bouche et des pattes articulées, une paire d antennes.

14 Activité 6 : classer d autres êtres vivants. Pour t aider à classer les espèces suivantes dans des groupes, un tableau des attributs a été réalisé. Attribut Espèce Brochet Chat sauvage Chimpanzé commun Guêpe commune Mouche bleue Pie bavarde Piéride du chou Pigeon biset Truite de mer Bouche X X X X X X X X X Squelette interne X X X X X X 4 membres X X X X Squelette externe, 6 pattes, 2 antennes X X X Plumes X X Poils, mamelles X X Nageoires à rayons X X 1. A l aide des documents distribués, classe les êtres vivants présentés ci-dessus.

15 2. A l aide de la classification réalisée, réponds aux questions ci-dessous : a. Nomme les groupes auxquels le chat appartient. b. Même question pour la truite de mer. c. Quels attributs ont en commun le groupe des oiseaux et le groupe des poissons à squelette osseux? d. La pie bavarde est-elle plus proche du chimpanzé commun ou de la truite de mer? 2. A l aide de la classification réalisée, réponds aux questions ci-dessous : a. Nomme les groupes auxquels le chat appartient. b. Même question pour la truite de mer. c. Quels attributs ont en commun le groupe des oiseaux et le groupe des poissons à squelette osseux? d. La pie bavarde est-elle plus proche du chimpanzé commun ou de la truite de mer? 2. A l aide de la classification réalisée, réponds aux questions ci-dessous : a. Nomme les groupes auxquels le chat appartient. b. Même question pour la truite de mer. c. Quels attributs ont en commun le groupe des oiseaux et le groupe des poissons à squelette osseux? d. La pie bavarde est-elle plus proche du chimpanzé commun ou de la truite de mer? 2. A l aide de la classification réalisée, réponds aux questions ci-dessous : a. Nomme les groupes auxquels le chat appartient. b. Même question pour la truite de mer. c. Quels attributs ont en commun le groupe des oiseaux et le groupe des poissons à squelette osseux? d. La pie bavarde est-elle plus proche du chimpanzé commun ou de la truite de mer? 2. A l aide de la classification réalisée, réponds aux questions ci-dessous : a. Nomme les groupes auxquels le chat appartient. b. Même question pour la truite de mer. c. Quels attributs ont en commun le groupe des oiseaux et le groupe des poissons à squelette osseux? d. La pie bavarde est-elle plus proche du chimpanzé commun ou de la truite de mer?

16 Bouche = ANIMAUX Bouche = ANIMAUX

17 Squelette interne = VERTEBRES Squelette externe, 2 antennes, 6 pattes = INSECTES 4 membres = TETRAPODES Poils, mamelles = MAMMIFERES Plumes = OISEAUX Nageoires à rayons = POISSONS A SQUELETTE OSSEUX

18 Correction activité 6 : 1. Bouche = ANIMAUX Squelette interne = VERTEBRES 4 membres = TETRAPODES Poils, mamelles = MAMMIFERES Plumes = OISEAUX Nageoires à rayons = POISSONS A SQUELETTE OSSEUX Chat sauvage Chimpanzé commun Pie bavarde Pigeon bizet Brochet Truite de mer Squelette externe, 2 antennes, 6 pattes = INSECTES Guêpe commune Mouche bleue Piéride du chou 2. a. Le chat appartient aux groupes des animaux, des vertébrés, des tétrapodes et des mammifères. b. La truite de mer appartient aux groupes des animaux, des vertébrés et des poissons à squelette osseux. c. Les oiseaux et les poissons à squelette osseux ont en commun la bouche et le squelette interne. d. La pie bavarde est plus proche du chimpanzé que de la truite de mer car en plus de la bouche et du squelette interne, ils possèdent en commun quatre membres.

>Si j ai réussi, je suis capable de

>Si j ai réussi, je suis capable de Fiche 10 Rechercher des informations sur Internet La plupart des informations disponibles sur Internet sont gratuites à la consultation. Elles sont présentées par des personnes ou des organisations qui

Plus en détail

2. Les auxiliaires de culture

2. Les auxiliaires de culture III- Maîtriser les ravageurs et les adventices 2. Les auxiliaires de culture Insectes Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs de culture par l utilisation de leurs

Plus en détail

Les insectes auxiliaires du jardin Maintenir la biodiversité dans le Grand Lyon

Les insectes auxiliaires du jardin Maintenir la biodiversité dans le Grand Lyon Les insectes auxiliaires du jardin Maintenir la biodiversité dans le Grand Lyon Le Syrphe ceinturé DÉFINITION Les ravageurs sont des organismes qui causent des dégâts aux plantes cultivées, aux stocks

Plus en détail

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE...

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... Éditions Mariko Francoeur Miguel Hortega IL Y A DES ANIMAUX? 1 Mon école est à Montréal, rue Berri. C est une belle école primaire toute faite de briques. En temps

Plus en détail

Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor

Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor MISE EN GARDE : Les recettes de pesticides «maison» présentées ci-dessous (destinées à un usage domestique) sont données à

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

TITRE DE L ACTIVITÉ : Vivre en groupe chez les animaux. DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline

TITRE DE L ACTIVITÉ : Vivre en groupe chez les animaux. DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline TITRE DE L ACTIVITÉ : Vivre en groupe chez les animaux DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline - Lecture de textes documentaires. - Les êtres vivants dans leur environnement. SÉANCE OU SÉQUENCE

Plus en détail

Calopteryx vierge Mâle et femelle ne se ressemblent pas. Le mâle du Calopteryx vierge a des ailes brun noir foncé veinées de bleu. Ce redoutable prédateur reste perché sur des plantes de la berge ou sur

Plus en détail

SOMMAIRE CYCLE 1. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions

SOMMAIRE CYCLE 1. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions CYCLE 1 SOMMAIRE Des jeux tout prêts Colorie les animaux Le pelage des animaux Mères et petits Les modes de locomotion Animaux mélangés Plumes, poils et écailles Ranger les familles par ordre de taille

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

16 insecticides naturels et sans risque

16 insecticides naturels et sans risque 16 insecticides naturels et sans risque Moustiques: essayez le géranium Pour repousser rapidement les moustiques, essayez l huile essentielle de géranium rosat. Extraite des feuilles de la plante, cette

Plus en détail

Surligne les phrases si elles sont justes :

Surligne les phrases si elles sont justes : 1) L escargot a besoin de chaleur. Entoure : L escargot est un : 2) Il sort de sa coquille quand l atmosphère est sèche. VERTEBRE - INVERTEBRE 3) Sans coquille, l escargot meurt. OISEAU REPTILE - MOLLUSQUE

Plus en détail

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.)

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Protection Biologique Intégrée Lutte phytosanitaire De la lutte «systématique» à la lutte raisonnée La lutte «systématique»

Plus en détail

Séquence 6. Mais ces espèces pour autant ne sont pas identiques et parfois d ailleurs ne se ressemblent pas vraiment.

Séquence 6. Mais ces espèces pour autant ne sont pas identiques et parfois d ailleurs ne se ressemblent pas vraiment. Sommaire Séquence 6 Nous avons vu dans les séances précédentes qu au cours des temps géologiques des espèces différentes se sont succédé, leur apparition et leur disparition étant le résultat de modifications

Plus en détail

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus Niveau CEl CE2 Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus INTRODUCTION: non un poisson. Le dauphin souffleur ou grand dauphin est un mammifère marin, et Comme tous les mammifères il suivantes

Plus en détail

Compréhension de lecture

Compréhension de lecture o Coche pour indiquer si les phrases sont es ou o Paul et Virginie sont assis sur des fauteuils très confortables. o Virginie a une robe à pois. o Paul boit un café fumant dans une tasse rouge. o Virginie

Plus en détail

Avant propos. Cherchez la p tite bête! Livret de visite

Avant propos. Cherchez la p tite bête! Livret de visite Avant propos L exposition produite par la Maison écocitoyenne, en partenariat avec des entomologistes passionnés de photographie et le Muséum d Histoire Naturelle de Bordeaux, offre un regard attractif

Plus en détail

Programmation découverte du monde (autre que mathématiques):

Programmation découverte du monde (autre que mathématiques): Programmation découverte du monde (autre que mathématiques): Période 2: Apprenons à toucher! Compétence MA01 : Reconnaître, nommer,décrire, comparer, ranger et classer des matières, des objets selon leur

Plus en détail

Auxiliaires au Jardin

Auxiliaires au Jardin Auxiliaires au Jardin Un grand nombre d'êtres vivants là aussi cohabitent et participent à l'équilibre naturel des milieux. Ils peuvent aussi nous indiquer leur état sanitaire. Et le plus intéressant,

Plus en détail

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE. Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne)

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE. Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne) FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne) LA TRAME VERTE ET BLEUE RECONSTITUER UN RÉSEAU DE CONTINUITÉS ÉCOLOGIQUES Permettre à la faune

Plus en détail

Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires.

Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires. Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires. Tous les êtres vivants ont besoin d énergie pour vivre,

Plus en détail

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE Au I er siècle après Jésus-Christ, la ville romaine d Arles (photo ci-dessous) est entourée de remparts. Elle comporte de grandes rues principales appelées Cardo et Decumanus.

Plus en détail

Haute-Normandie. Livret jeune public

Haute-Normandie. Livret jeune public Haute-Normandie Livret jeune public 1 RENDEZ-VOUS AUX JARDINS Du vendredi 0 mai au dimanche 1er juin a lieu la 1e édition «Renz vous aux jardins»! Cette gran fête t invite à visiter les plus beaux jardins

Plus en détail

Classer le vivant. Module de formation pour les professeurs des écoles

Classer le vivant. Module de formation pour les professeurs des écoles Classer le vivant Module de formation pour les professeurs des écoles L'objectif de cette formation est de permettre aux stagiaires de construire les connaissances et les méthodes permettant de classer

Plus en détail

La notion de croissance (végétale) en sixième et en première S.

La notion de croissance (végétale) en sixième et en première S. La notion de croissance (végétale) en sixième et en première S. Activité proposée : La notion de croissance est abordée en classe de 6 ème et elle est traitée en première S. Montrez sur cet exemple qu

Plus en détail

En rouge et noir. 4,50 juin 2011 - n 1326 M 01054-1326 BEL : 4,50 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80

En rouge et noir. 4,50 juin 2011 - n 1326 M 01054-1326 BEL : 4,50 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80 Zoom 4,50 juin 2011 - n 1326 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80 GR : 3,80 - ITA : 4,60 - LUX : 2,60 - MAROC : 25 dh - NL : 5 En rouge et noir M 01054-1326 BEL : 4,50

Plus en détail

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires Titre de l atelier : Les vers de terre Domaines d activité Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants Lecture de textes documentaires Motsclés Vers de terre Vie du sol Compétences

Plus en détail

CORRIGES Plan de la séance

CORRIGES Plan de la séance CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges Syntaxe 4. Corriges Vocabulaire 5. Corriges Conjugaison 6. Corriges Lecture d'élargissement 7. Corriges

Plus en détail

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 MON VISAGE A LA MANIERE DE JEAN DUBUFFET OBJECTIFS - utiliser son expérience sensorielle visuelle pour produire une œuvre picturale. - réaliser une œuvre s'inspirant

Plus en détail

Les idées. Albums pour aborder ce trait. Présco-1 er cycle (À partir de 5 ans) 1 er cycle et 2 e cycle. 2 e cycle Livres ouverts

Les idées. Albums pour aborder ce trait. Présco-1 er cycle (À partir de 5 ans) 1 er cycle et 2 e cycle. 2 e cycle Livres ouverts Les idées Lorsqu on parle de ce trait, «on parle de l idée principale ainsi que de toute l exploitation qui peut en être faite. L idée étant au cœur du texte, l élève doit prêter attention à la clarté,

Plus en détail

Passons aux épreuves pratiques : Après avoir défini le terme «Fossile», nous passons à leur observation à la loupe binoculaire.

Passons aux épreuves pratiques : Après avoir défini le terme «Fossile», nous passons à leur observation à la loupe binoculaire. Du Saucats au Lissandre : Une histoire d eau Projet mené par des cinquièmes du Collège Paul Emile Victor de Branne. Dès notre arrivée, nous découvrons un musée et tentons de définir le terme «Réserve»

Plus en détail

Demande d autorisation de faire du commerce d animaux

Demande d autorisation de faire du commerce d animaux Demande d autorisation de faire du commerce d animaux 1 Autorité et auteur de la demande 1.1 Adresse du service cantonal de la protection des animaux (adresse d envoi): 1.2 Nom et adresse de la personne

Plus en détail

ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer

ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer NIVEAU DISCIPLINE CAPACITÉ COMPÉTENCE MOTS CLÉS ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer 1. TITRE : TRIER

Plus en détail

Les insectes jardiniers

Les insectes jardiniers Les insectes jardiniers Vous avez dit jardin? Le jardin à la française se caractérise par la régularité et la symétrie. Domptée, la nature ne s y exprime plus, les végétaux acceptés ne sont là que pour

Plus en détail

Progression découverte du monde, autre que mathématiques, détails par période.

Progression découverte du monde, autre que mathématiques, détails par période. Progression 4 périodes, DECM PS Laurence 1/5 Progression découverte du monde, autre que mathématiques, Période 2: apprenons à toucher! détails par période. Compétence MA01: Reconnaître, nommer,décrire,

Plus en détail

INSECTES ET BETES DE L ETE

INSECTES ET BETES DE L ETE INSECTES ET BETES DE L ETE ABEILLE habitat : partout où l on trouve des fleurs Abeilles, guêpes et frelons sont les insectes les plus gênants l été. Ils piquent et injectent leur venin en quantité variable

Plus en détail

55 Combien d œufs peut pondre une femelle. Punaise se nourrissant d'œufs de doryphore. Combien d œufs peut pondre une femelle d insecte?

55 Combien d œufs peut pondre une femelle. Punaise se nourrissant d'œufs de doryphore. Combien d œufs peut pondre une femelle d insecte? Combien d œufs peut pondre une femelle d insecte? LA REPRODUCTION ET LA CROISSANCE DES INSECTES Punaise se nourrissant d'œufs de doryphore Le chorion des œufs d insectes apparaît la plupart du temps lisse,

Plus en détail

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes.

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. Bâtiments d élevage : Pourquoi? Aspects climatiques : Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. - le porc est sensible aux brusques changements du climat, - surexposition au soleil : déshydratation

Plus en détail

Les probabilités. Chapitre 18. Tester ses connaissances

Les probabilités. Chapitre 18. Tester ses connaissances Chapitre 18 Les probabilités OBJECTIFS DU CHAPITRE Calculer la probabilité d événements Tester ses connaissances 1. Expériences aléatoires Voici trois expériences : - Expérience (1) : on lance une pièce

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

Normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMPs)

Normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMPs) 105 Annexe 3 Normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMPs) On trouvera ci-après une description succincte des NIMP adoptées. Le texte intégral des NIMP peut être consulté sur le Site

Plus en détail

Granulés anti-limaces : pas sans risques!

Granulés anti-limaces : pas sans risques! Granulés anti-limaces : pas sans risques! Conseils pratiques pour une utilisation et un stockage corrects et sans danger pour vos animaux domestiques Comment utiliser et stocker sans danger les granulés

Plus en détail

un très vieux parent!

un très vieux parent! Le parcours des objets,... de la fouille au musée! Dessin : Sonia Souvenir CEDARC Tous les objets présentés dans le musée ont été découverts lors de fouilles archéologiques. Ils ont été dégagés de la terre,

Plus en détail

MONTELIMAR ENERGIE POSITIVE

MONTELIMAR ENERGIE POSITIVE STRATEGIE DEVELOPPEMENT DURABLE 2014/2020 document interne MONTELIMAR ENERGIE POSITIVE p.1/11 BIODIVERSITE & ENERGIE 2 ATOUTS FORTS POUR REPONDRE AUX ATTENTES DES MONTILIENS EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Je découvre le diagramme de Venn

Je découvre le diagramme de Venn Activité 8 Je découvre le diagramme de Venn Au cours de cette activité, l élève découvre le diagramme de Venn et se familiarise avec lui. Pistes d observation L élève : reconnaît les éléments du diagramme

Plus en détail

Contre les Insectes en Général

Contre les Insectes en Général les Insectes en Général Nettoyant, désodorisant Le Bicarbonate De Soude a bien des vertus! Derrière sa poudre blanche, fine et sans odeur se cache un puissant insecticide biodégradable et non toxique pour

Plus en détail

Quand le jardin grouille de vie...2

Quand le jardin grouille de vie...2 Sommaire Quand le jardin grouille de vie.................................2 Vous avez dit auxiliaires?.....................................4 Les assistants du jardinier.........................................

Plus en détail

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu (TP multiposte : groupes de 4 élèves qui se répartissent sur les 4 postes une fois chaque poste travaillé, un bilan sera établi

Plus en détail

Les principaux auxiliaires naturels

Les principaux auxiliaires naturels Observation et suivi des bioagresseurs au jardin 28 Dans ce chapitre sont présentés les principaux auxiliaires naturels, c est-à-dire présents naturellement dans les jardins. Il est important de savoir

Plus en détail

EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés...

EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés... Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés... 2 Contenus... 3 niveaux, disciplines, compétences... 3 notions... 4 Vocabulaire... 4 découpage du film... 5 Suggestions

Plus en détail

Nourrir les oiseaux en hiver

Nourrir les oiseaux en hiver les oiseaux en hiv Nourrir les oiseaux en hiver Sommaire : Pourquoi les nourrir...page 1 Comment les nourrir...page1 Quels ravitaillement pour quel oiseaux?...page2 Recette «pain de graisse»...page 3 Les

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

La grenouille vit à côté d'un petit coin d'eau, par exemple : mare, étang, lac, ruisseau. Les têtards

La grenouille vit à côté d'un petit coin d'eau, par exemple : mare, étang, lac, ruisseau. Les têtards Carte d'identité : Description Que mange-t-elle? Taille La grenouille mesure entre 4 et 5 cm. La grenouille avale ses proies. La grenouille a la peau nue. Elle possède quatre pattes. La grenouille nage

Plus en détail

Autour d un élevage de fourmis

Autour d un élevage de fourmis Autour d un élevage de fourmis Séances pour le programme «Handi Sciences» Introduction Exploiter un élevage de fourmis en classe - Cette séquence a pour but d aider les enseignants qui auraient mis en

Plus en détail

Sept singes aveugles trouvent un dinosaure dans la forêt. Mardi, le deuxième singe touche la queue du dinosaure.

Sept singes aveugles trouvent un dinosaure dans la forêt. Mardi, le deuxième singe touche la queue du dinosaure. 7 singes dans le noir Sept singes aveugles trouvent un dinosaure dans la forêt. Lundi, le premier singe touche les dents du dinosaure. Il dit : " C'est une étoile" Mardi, le deuxième singe touche la queue

Plus en détail

Guide de configuration d'une classe

Guide de configuration d'une classe Guide de configuration d'une clae Viion ME Guide de configuration d'une clae Contenu 1. Introduction...2 2. Ajouter de cour...4 3. Ajouter de reource à une leçon...5 4. Meilleure pratique...7 4.1. Organier

Plus en détail

«Les auxiliaires des cultures

«Les auxiliaires des cultures «Les auxiliaires des cultures arboriculture, maraîchage, grandes cultures» Auteur : GIRAUD A. - CHAMBRE D AGRICULTURE DE L ARDECHE Date de parution : Octobre 2012 Ce document est la propriété exclusive

Plus en détail

Pourquoi les pandas ont-ils une fourrure?

Pourquoi les pandas ont-ils une fourrure? Pourquoi les pandas ont-ils une fourrure? Il y a très longtemps de cela, le panda n avait pas de fourrure. Le panda était gros et ne mangeait que du bambou. Il était ami avec l ours qui avait beaucoup

Plus en détail

Dictée : le son [ a ]

Dictée : le son [ a ] Français Dictée : le son [ a ] son 1 1- Les mots et les fiches élèves. 1. un ami 2. une carapace 3. un lapin 4. mardi 5. samedi 6. nager 7. la classe 8. un cartable 9. avec 2- La dictée du jeudi. Samedi,

Plus en détail

Les géants africains. éléphant

Les géants africains. éléphant A table! Les animaux ne mangent pas tous la même chose. Certains, comme les antilopes, sont strictement herbivores (ils ne mangent que de l herbe ou des feuilles). D'autres sont carnivores (le tigre par

Plus en détail

Organiser, plannifier

Organiser, plannifier Dossier HABITAT - Organiser, plannifier Organiser, plannifier 010-011 Les métiers et l organisation Situation de départ : Les travaux de la maison vont commencer, qui doit intervenir en premier, comment

Plus en détail

Les principaux thèmes liés à cette cause sont :

Les principaux thèmes liés à cette cause sont : S engager pour l environnement Les hommes sont dépendants de leur environnement : c est leur lieu de vie. C est pourquoi lutter contre la pollution et le gaspillage est important. La défense de l environnement,

Plus en détail

Les petites betes de la classe...

Les petites betes de la classe... Les petites betes Ou comment faire pour connaltre et clcsser les petites betes de 10 cour et les respecter Seance 1 Recherche des petites betes, observation, langage Releve des betes de la cour : - Observation

Plus en détail

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef Il n'y a rien de plus beau qu'une clef (tant qu'on ne sait pas ce qu'elle ouvre) Spectacle de contes, à partir de 12 ans. Durée 1h Synopsis Deux conteuses Une panne de voiture Un petit village vendéen

Plus en détail

Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs

Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs A LES INSECTES UTILES : LES POLLINISATEURS Ce sont essentiellement les insectes de l ordre des Hyménoptères

Plus en détail

Allergies par piqûres et morsures d arthropodes hématophages

Allergies par piqûres et morsures d arthropodes hématophages Allergies par piqûres et morsures d arthropodes hématophages Une superproduction coproduite par MM. les Dr : E. BEAUDOUIN : Service d Allergologie, CH Jean Monet, Épinal ; UF d Allergologie CH, Remiremont

Plus en détail

GRAPHISME AU QUOTIDIEN. Cathy Le Moal Claudie Méjean

GRAPHISME AU QUOTIDIEN. Cathy Le Moal Claudie Méjean GRAPHISME AU QUOTIDIEN Cathy Le Moal Claudie Méjean Mercredi 27 novembre 2013 Menu du jour Les attentes institutionnelles Geste graphique, geste plastique La genèse du geste L espace de la classe Une démarche

Plus en détail

LES POILS ET LES CHEVEUX SONT-ILS PAREILS?

LES POILS ET LES CHEVEUX SONT-ILS PAREILS? ACTIVITÉ 3 LES POILS ET LES CHEVEUX SONT-ILS PAREILS? OBJECTIFS DE CONTENU ET D EXPÉRIMENTATION Cette activité permet aux élèves d explorer les différents aspects des poils et des cheveux. ASSUREZ-VOUS

Plus en détail

Les sols, terreau fertile pour l EDD Fiche activité 3 Que contient un sol?

Les sols, terreau fertile pour l EDD Fiche activité 3 Que contient un sol? Les sols, terreau fertile pour l EDD Fiche activité 3 Que contient un sol? Introduction La vie végétale et animale, telle que nous la connaissons, n'existerait pas sans la terre fertile qui forme à la

Plus en détail

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise.

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Adoptez une position confortable, soit assise, soit couchée. Sentez votre corps se détendre à mesure qu une

Plus en détail

Formation et évolution des organes sensoriels chez les insectes

Formation et évolution des organes sensoriels chez les insectes Formation et évolution des organes sensoriels chez les insectes Conférences Neuro-Évo-Dévo Masters SCN et GCDE - Université Paris Sud Virginie Orgogozo Bat. A, 5e étage, Paris 6 Virginie.orgogozo@snv.jussieu.fr

Plus en détail

Unité 1. Au jour le jour

Unité 1. Au jour le jour Unité 1 Au jour le jour PARTIE 1 A Le français pratique Activité 1 Les parties du corps Identifiez les parties du corps puis faites correspondre les expressions 1 4 a Je mange b Je cours 2 5 c Je joue

Plus en détail

Activités Bureau des Guides

Activités Bureau des Guides Activités Bureau des Guides au départ du CENTRE DE DEPAYSEMENT ET DE PLEIN AIR DE MARBEHAN 1 Table des Matières Introduction I. Faune II. Habitats III. Wildcraft & Orientation IV. Coin des Artistes V.

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

Kit Nature Cévennes Ecotourisme

Kit Nature Cévennes Ecotourisme annexe 6 les auxilaires du jardinier 1 / 6 LES INSECTES les syrphes : prédateurs et pollinisateurs le Syrphe des arbustes Eristalis arbustum Sa larve rampe sur les feuilles en quête de pucerons, elle consomme

Plus en détail

Bienvenue sur la planète des insectes!

Bienvenue sur la planète des insectes! Bienvenue sur la planète des insectes! Les Entomonautes c/o Youssef Guennoun 49 bis rue du Borrégo 75020 Paris entomonautes(at)gmail.com Des milliards de petites bêtes Les insectes constituent 75 % de

Plus en détail

De la tablette d'argile à la tablette tactile

De la tablette d'argile à la tablette tactile FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES De la tablette d'argile à la tablette tactile Histoire des outils de communication ^}jfuséoljus Colorie ce messager 2 Colorie l'alphabet des animaux 3 Relie les numéros En

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Classe verte à Hollenfels

Classe verte à Hollenfels Classe verte à Hollenfels Du lundi 10 mai au mercredi 12 mai 2010 C.E.1 de Madame Lanneluc SOMMAIRE 1. Personnel d encadrement 2. Transport 3. Hébergement 4. Projet pédagogique 5. Budget 6. Annexes : -

Plus en détail

La reconnaissez- vous?

La reconnaissez- vous? La reconnaissez- vous? Qu est ce qu une puce? C est un insecte piqueur sans ailes de couleur brune mesurant quelques millimètres et ayant la capacité de sauter 30 fois sa longueur. L espèce Cténocephalidès

Plus en détail

Végétaux Exemples d individus

Végétaux Exemples d individus Végétaux Formation Biologie 2011 2012 Végétaux Exemples d individus Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu Végétaux Règne > Etymologie «Végetaux»

Plus en détail

Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte

Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte Daniel Cormier, Ph. D. Institut de recherche et de développement d en agroenvironnement inc.. (IRDA), Québec, Canada Pourquoi

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Le Guide du Lombricompostage

Le Guide du Lombricompostage Le Guide du Lombricompostage Simple, Complet, Pratique Table des matières Introduction... 2 Précautions d'usage... 2 Bien placer mon lombricomposteur... 2 A. Température... 2 B. Humidité... 2 C. Aération...

Plus en détail

Mythe : Le chien est un omnivore. C'est faux!!

Mythe : Le chien est un omnivore. C'est faux!! Mythe : Le chien est un omnivore C'est faux!! Les chiens sont des carnivores et non des omnivores. La théorie selon laquelle les chiens sont omnivores reste à être prouvée, alors que le fait que les chiens

Plus en détail

FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE

FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE REFERENTIEL DE CAPACITE DE L OPERATEUR EN RESTAURATION COMMERCIALE (annexe II de l arrêté du 5 octobre 2011) Conseils d utilisation: Vous pouvez suivre la

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES 1) Principaux ravageurs du chou: ALTISE DES CRUCIFERES (Phyllotreta) Altise des navets (à gauche) altise des choux (à droite) Adulte prêt à décoller Dégâts sur

Plus en détail

Mots à apprendre et dictées hebdomadaires

Mots à apprendre et dictées hebdomadaires Semaine 6 Semaine 5 Semaine 4 Semaine 3 Semaine 2 Semaine 1 CE2 et dictées hebdomadaires Période 1 - conduire - chiffon - nom - monter - pont - nombreux - montrer - bonbon - entendre - vivant - autant

Plus en détail

Cycle résumé. http://le-stylo-de-vero.eklablog.com

Cycle résumé. http://le-stylo-de-vero.eklablog.com Le Ver de farine est un insecte holométabole de l'ordre des Coléoptères (insectes à carapace dure) et de la famille des Ténébrionidés, d'où son nom de genre : Tenebrio. Ici, l'espèce étudiée est le molitor,

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

Fiche 2 Voici un tableau donnant les mesures du rythme cardiaque de trois personnes avant et après une activité sportive (footing ).

Fiche 2 Voici un tableau donnant les mesures du rythme cardiaque de trois personnes avant et après une activité sportive (footing ). Fiche 1 Exercice 1 : Dans un élevage de punaises, on trouve des individus de formes différentes (des œufs, des jeunes et des adultes) que l on a représentés ici dans le désordre. Numérote de 1 à 4 les

Plus en détail

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE SUJET DE CONCOURS COMMUN AUX CENTRES DE GESTION : CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE DE 1ERE CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ENVIRONNEMENT, HYGIENE» Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014

Plus en détail

Techniques d accueil clients

Techniques d accueil clients Techniques d accueil clients L accueil est une des phases capitales lors d un entretien de vente. On se rend tout à fait compte qu un mauvais accueil du client va automatiquement engendrer un état d esprit

Plus en détail

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture Le journal des CE1 et CE2 Vendredi 13 mars 2003 Une nouvelle maîtresse Après les vacances de février (c est à dire depuis le lundi 24 février 2003), nous avons eu une nouvelle maîtresse qui s appelle Aurélie.

Plus en détail

biocides : définitions d et frontières res réglementaires

biocides : définitions d et frontières res réglementaires Les produits Conférence «Biocides» MEDDTL - ANSES 10/04/2012 biocides : définitions d et frontières res réglementaires Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances

Plus en détail

Tétranyques à deux points: stratégies de contrôle

Tétranyques à deux points: stratégies de contrôle Tétranyques à deux points: stratégies de contrôle Par Jean-Paul Soucy, agr. Les acariens nuisibles en serre Tétranyque à deux points Tétranyque de Lewis Acariens des bulbes Mite du cyclamen/tarsonème du

Plus en détail

EDUMOBILE APPRENTISSAGE MOBILE ET USAGES PÉDAGOGIQUES DES TABLETTES

EDUMOBILE APPRENTISSAGE MOBILE ET USAGES PÉDAGOGIQUES DES TABLETTES Lire un extrait de livre L'enseignant propose la lecture du livre "Poil de Carotte" de Jules Renard. Le livre a été téléchargé gratuitement sur l'ibookstore et peut être lu grâce à l'application ibooks

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail