F6 - L état de santé des bénéficiaires de l Aide médicale de l Etat en contact avec le dispositif de soins

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "F6 - L état de santé des bénéficiaires de l Aide médicale de l Etat en contact avec le dispositif de soins"

Transcription

1 Congrès national des Observatoires régionaux de la santé Les inégalités de santé Marseille, octobre 2008 F6 - L état de santé des bénéficiaires de l Aide médicale de l Etat en contact avec le dispositif de soins B.Boisguerin, B. Haury Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques (Drees), Paris, France RESUME Introduction. Le nombre de bénéficiaires de l Aide médicale de l Etat (AME) s élevait à personnes au 31 décembre Les jeunes adultes âgés de 20 à 39 ans constituent 70 % de cette population, fortement concentrée en Ile de France. Les conditions d existence, l état de santé et les modalités de recours aux soins de cette population sont mal connus. C est pourquoi la Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques (Drees) a réalisé une enquête sur des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins, afin de disposer d éléments de connaissance sur la santé de cette population en lien avec ses caractéristiques sociodémographiques. Matériel et méthodes. L enquête sur les bénéficiaires de l AME, en contact avec le dispositif de soins a été effectuée au premier trimestre 2007 dans trois départements d Ile de France : Paris, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. La collecte s est déroulée sur deux semaines dans chacune des structures enquêtées : services de consultations externes et d hospitalisation, centres conventionnés assurance maladie, centres de soins associatifs et durant un mois auprès des médecins généralistes libéraux. Résultats. Les bénéficiaires de l AME sont nombreux à déclarer un état de santé mauvais ou très mauvais. Le renoncement aux soins pour raisons financières dans les douze derniers mois est élevé et concerne essentiellement des soins de premier recours : médecin, médicaments et examens médicaux. En consultation, les maladies des voies aériennes ou de la sphère ORL, les troubles du système digestif et les pathologies ostéo-articulaires rassemblent plus de 45 % des diagnostics posés chez les hommes. La répartition des motifs de consultation et d hospitalisation est très différente chez les femmes. En effet le suivi de grossesse et l accouchement simple ou compliqué sont à l origine de trois recours sur dix à la consultation et de sept sur dix à l hospitalisation. Un besoin de soins urgent est relevé pour un patient sur six en consultation et un patient sur deux en hospitalisation. Discussion et conclusion. Malgré les biais d enquête, les résultats révèlent un renoncement aux soins important et un état de santé perçu dégradé à mettre en relation avec les conditions matérielles de vie. Le besoin de soins urgent est indiqué pour une part importante de patients, en consultation et plus encore en hospitalisation. Cette part élevée est à rapprocher du renoncement fréquent à des soins de premiers recours et des obstacles que doivent surmonter les bénéficiaires de l AME pour accéder aux soins. Mots-clés : Etat de Santé, Recours aux Soins, Etrangers en Situation Irrégulière Keywords: State of Health, Using Medical Care, Illegally Foreigners

2 1. INTRODUCTION/OBJECTIF Depuis 2000, l aide médicale de l état, (AME) est destinée à permettre, sous conditions de ressources, l accès aux soins des personnes en situation irrégulière, résidant en France depuis plus de trois mois. Si le nombre de bénéficiaires ( au 31 décembre 2006), leur sexe et âge, ainsi que leur consommation médicale sont connus, on ne sait rien en revanche de leurs conditions d existence, de leur état de santé et des modalités de leur recours aux soins. C est pourquoi la DREES a réalisé une enquête dans des structures de soins, afin de disposer d éléments de connaissance sur la santé de cette population en lien avec ses caractéristiques sociodémographiques. Trois dimensions de la santé ont été appréhendées : la perception de l état de santé, le recours aux soins et l état de santé diagnostiqué par un médecin. 2. MATERIEL /METHODE L enquête sur les bénéficiaires de l AME, en contact avec le dispositif de soins a été effectuée au premier trimestre 2007 dans trois départements d Ile de France : Paris, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne qui concentrent 60 % des bénéficiaires métropolitains. La collecte s est déroulée sur deux semaines dans chacune des structures enquêtées : services de consultations externes et d hospitalisation, centres conventionnés assurance maladie, centres de soins associatifs, et durant un mois auprès des médecins généralistes libéraux. Dans les structures de soins l enquête comportait deux volets un questionnaire posé à la personne par un enquêteur et concernant ses caractéristiques sociodémographiques, son état de santé, son recours aux soins ; un questionnaire concernant la consultation ou l hospitalisation, transmis par la personne enquêtée elle-même au médecin et rempli par lui. Pour les patients consultant un médecin généraliste libéral, le médecin remplissait également la partie du questionnaire concernant le patient à partir des informations qu il connaissait. En raison du protocole utilisé, qui introduit des biais de sélection, cette enquête n est pas représentative de l ensemble des bénéficiaires de l AME. Elle concerne des bénéficiaires ou des bénéficiaires potentiels : ayant recours aux soins dans une zone géographique particulière, qui rassemble cependant plus de la moitié des bénéficiaires de l AME en contact avec des structures ou de médecins libéraux ayant un minimum d activité auprès des bénéficiaires de l AME et ayant accepté de participer à l enquête dans des services désignés par le personnel en raison de leur fréquentation élevée par des bénéficiaires de l AME, notamment dans les établissements de santé Sur questionnaires patients, seuls 900 comportent un questionnaire rempli par le médecin. Tableau 1 Bilan de collecte Nombre de questionnaires Nombre Patients médecins Médecins de bénéficiaires avec un structures participant de l AME diagnostic codé selon l ICPC II* Hôpitaux Consultations externes Hospitalisation Centres conventionnés assurance maladie Centres de soins associatifs Médecins libéraux généralistes Ensemble * International classification of primary care (Classification internationale de soins primaires), version II 2

3 3. RESULTATS Les bénéficiaires de l AME sont nombreux à déclarer un état de santé mauvais ou très mauvais. L état de santé perçu des personnes interrogées 1 est mesuré par les trois questions du mini module européen utilisé dans de nombreuses enquêtes. Elles concernent l état de santé perçu, la morbidité chronique ressentie et la limitation d activité à cause d un problème de santé.(tableau 2). Les résultats présentés concernent une population composée à 70 % de jeunes adultes âgés de 20 à 39 ans. En population générale, 8,8 % des personnes déclarent un état de santé moyen, mauvais ou très mauvais dans la tranche d âge ans, 26,4 % dans la tranche d âge ans 2..L état de santé perçu des personnes enquêtées est nettement moins bon que celui de la population générale dans des tranches d âge voisines, cette différence pouvant être en partie expliquée par la situation de recours aux soins des bénéficiaires de l AME. Mais cette différence est sans doute également liée aux conditions d existence (logement, travail) des bénéficiaires de l AME et aux effets néfastes de la migration. Tableau 2 : Etat de santé perçu Homme AME Femme AME Etat de santé mauvais ou très mauvais Une ou plusieurs maladies chroniques Limité depuis au moins 6 mois Données standardisées sur l'âge Champ : bénéficiaires de l'ame, consultant dans un service de consultation externe, un centre conventionné assurance maladie, un centre de soins associatifs, hors médecin généraliste libéral et personnes hospitalisées. Pour les femmes bénéficiaires potentielles, l'effectif est trop réduit pour standardiser sur l'âge Source : Enquête DREES bénéficiaires et bénéficiaires potentiels de l'ame en contact avec une structure de soins, % des hommes et 43 % des femmes bénéficiaires déclarent se sentir très ou plutôt seuls 3.. La déclaration d un sentiment d isolement varie selon le mode de vie : il passe ainsi de 23 % pour les hommes vivant en couple avec enfant à 66 % pour ceux qui vivent seuls, de 26 % à 52 % pour les femmes. Les personnes ayant des enfants qui habitent en France, sont moins nombreuses à déclarer ce sentiment d isolement (31 %des femmes et 41 % des hommes) et au contraire plus nombreuses à se sentir très seules ou plutôt seules quand elles ont des enfants qui habitent dans leur pays d origine (54 % des femmes et 63 % des hommes). Le renoncement aux soins dans les douze derniers mois est élevé. Il concerne 41 % des hommes et 21 % des femmes interrogées 3 Ce renoncement est principalement du à des raisons financières et/ou au fait que les personnes ont d autres priorités, comme le logement ou l alimentation. Il concerne alors 34 % des hommes, 18 % des femmes bénéficiaires de l AME 4, Sont ensuite citées, la méconnaissance du système de soins (les personnes ne savaient pas à qui s adresser) et la peur des contrôles de police. Le renoncement pour raison financière dans les douze derniers mois concerne essentiellement des soins de premier recours : médecin, médicaments et examens médicaux, alors qu en population générale, les renoncements pour raisons financières concernent majoritairement les soins dentaires et l optique, les médicaments représentant à peine 5% du renoncement total 2 (tableau 3). 1 Ces résultats ne concernent pas les personnes consultant un médecin généraliste libéral, ni les personnes hospitalisées. 2 Allonier C., Dourgnon P., Rochereau T., 2008, «Enquête sur la santé et la protection sociale 2006», Rapport n 1 701, IRDES, avril. 3 Ces résultats ne concernent pas les personnes consultant un médecin généraliste libéral 4 Le renoncement aux soins pour raisons financières dans les douze derniers mois pour les bénéficiaires de l AME intervient probablement en grande partie dans la période précédant l accès à l AME, qui est accordée pour un an. 3

4 Tableau 3 aux soins pour raisons financières dans les douze derniers mois Population Population population générale générale avec générale sans CMU une couverture bénéficiaires couverture complémentaire AME complémentaire privée H F H F H F H F total consultation médecin médicaments examen médical données standardisées sur l'âge Champ : bénéficiaires de l'ame, consultant dans un service de consultation externe, un centre conventionné assurance maladie, un centre de soins associatifs ou hospitalisés (hors patients ayant consulté un médecin généraliste libéral) Sources : Enquête DREES bénéficiaires et bénéficiaires potentiels de l'ame en contact avec une structure de soins, 2007; IRDES SPS2006 En consultation sept personnes sur dix sont connues de la structure de soin, ce taux varie de cinq sur dix dans les centres de soins associatifs à huit sur dix chez les médecins généralistes libéraux. A l issue de la consultation, une nouvelle consultation dans la même structure est prévue pour six patients sur dix. En hospitalisation, six patients sur dix sont déjà connus du service, cinq ont été suivis en consultation externe à l hôpital pour ce problème de santé et une nouvelle consultation est prévue pour sept sur dix. 4

5 Tableau 4 : Avis médical, prescriptions et orientation des patients suivis en consultation et hospitalisés Patients suivis en Patients consultation H F ame ame hospitalisés H ame F ame Patients connus de la structure/ du service Suivi antérieur à l'hospitalisation Consultation externe Médecine de ville Aucun non réponse Pour lesquels le médecin a indiqué un besoin de soins urgent (*) Accouchements 48 Hors accouchements Ayant un autre problème de santé que celui ayant motivé la consultation/l'hospitalisation Pour lesquels le médecin a indiqué retard dans l accès aux soins Prescriptions Examens complémentaires Dont examens biologiques Médicaments Orientation à l'issue de la consultation/hospitalisation Nouvelle consultation dans cette structure Nouvelle consultation à l'hôpital Nouvelle consultation dans une autre structure hospitalisation 4 3 Orientation vers une autre structure Aucune orientation 4 14 Non réponse 7 9 (*) hors patients ayant consulté un médecin généraliste libéral Champ : bénéficiaires de l'ame, consultant dans un service de consultation externe, un centre conventionné assurance maladie, un centre de soins associatifs, médecin généraliste libéral ou hospitalisés Sources : Enquête DREES bénéficiaires et bénéficiaires potentiels de l'ame en contact avec une structure de soins, 2007; En consultation, les maladies des voies aériennes ou de la sphère ORL, les troubles du système digestif et les pathologies ostéo-articulaires rassemblent plus de 45% des diagnostics posés chez les hommes (graphique 1) Les maladies infectieuses graves (hépatites virales, infection au VIH, tuberculose) représentent 7 % des diagnostics. La répartition des motifs de consultation et d hospitalisation est très différente chez les femmes bénéficiaires. En effet le suivi de grossesse et l accouchement simple ou compliqué sont à l origine de trois recours sur dix à la consultation et de sept sur dix à l hospitalisation. 5

6 Graphique 1 Répartition des patients en fonction du diagnostic ayant motivé la consultation/l'hospitalisation Respiratoire F ame hospit Digestif Ostéo Dermato F ame consult Mal inf graves Psy-depression Gross/acc simple H AME consult Gross/acc compl Gynéco 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Autres Près de la moitié des consultations médicales donnent lieu à la prescription d examens complémentaires, les deux tiers à une prescription de médicaments La prescription d examens complémentaires concerne près d un patient sur deux en consultation (tableau 4). Ce taux est proche de celui observé dans les services de consultation externe pour des patients de tranches d âge voisines 5 Il s agit d examens biologiques pour un patient sur trois, et d imagerie médicale pour un sur cinq. Des médicaments sont prescrits à deux tiers des patients, soit une proportion plus élevée que les % de patients de consultations externes âgés de 15 à 44ans 5. Un besoin de soins urgent est relevé pour un patient sur six en consultation et un patient sur deux en hospitalisation. En consultation, les médecins 3 estiment que 15 % des patients bénéficiaires avaient un besoin de soins urgent. Par ailleurs ils indiquent un retard dans l accès aux soins pour 5 % des bénéficiaires. En hospitalisation le besoin de soin urgent est relevé pour un patient sur deux. Près de la moitié concerne des accouchements simples ou compliqués. Le retard dans l accès aux soins est signalé pour 10 % des patients. Il concerne essentiellement les hommes. 4. DISCUSSION/CONCLUSION En raison du protocole d enquête, les résultats ne peuvent renseigner que sur une population en situation de recours aux soins. Compte tenu cependant de la vocation même du dispositif qui est de permettre l accès aux soins de personnes étrangères en situation irrégulière, on peut supposer que le recours à l AME est utilisé en cas seulement de besoin de soins ressenti. Malgré les biais d enquête, les résultats révèlent un renoncement aux soins important, et un état de santé perçu dégradé à mettre en relation avec les conditions matérielles de vie. Un besoin de soins urgent est indiqué pour une part importante de patients, en consultation et plus encore en hospitalisation. Cette part élevée est à rapprocher du renoncement fréquent à des soins de premiers recours et des obstacles que doivent surmonter les bénéficiaires de l AME pour accéder aux soins. 5 Pour les tranches d âge ans, et ans, ce taux se situe entre 40 et 50 %»Tellier S. 2002,», «Qui sont les patients des consultations externes hospitalières Études et Résultats, Drees n 197, avril. 6

Les bénéficiaires de l AME en contact avec le système de soins

Les bénéficiaires de l AME en contact avec le système de soins études résultats et N 645 juillet 2008 Les bénéficiaires de l AME en contact avec le système de soins L enquête effectuée au premier trimestre 2007 en Île-de-France fournit des éléments de connaissance

Plus en détail

L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins

L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins 1 1 - objectifs L Aide médicale de l Etat (AME) permet l accès aux soins des personnes en situation irrégulière. 185 000

Plus en détail

Quelles caractéristiques sociales et quel recours aux soins pour les bénéficiaires de la CMUC en 2006?

Quelles caractéristiques sociales et quel recours aux soins pour les bénéficiaires de la CMUC en 2006? études résultats et N 675 janvier 29 Quelles caractéristiques sociales et quel recours aux soins pour les bénéficiaires de la en 26? Fin 27, 4,3 millions de personnes bénéficient de la couverture maladie

Plus en détail

D2 - Migration, santé et recours aux soins à Mayotte en 2007 : enseignements d une enquête représentative en population générale

D2 - Migration, santé et recours aux soins à Mayotte en 2007 : enseignements d une enquête représentative en population générale Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé Marseille, 16-17 octobre 2008 D2 - Migration, santé et recours aux soins à Mayotte en 2007 : enseignements d une

Plus en détail

Chapitre 5- Le test de dépistage du VIH/sida

Chapitre 5- Le test de dépistage du VIH/sida Chapitre 5- Le test de dépistage du VIH/sida Ce chapitre présente l évolution de la déclaration du recours au test de dépistage du VIH au cours de la vie et des douze derniers mois, des caractéristiques

Plus en détail

Santé et système de soins en France : quel impact sur la qualité des soins et sur les inégalités sociales de santé depuis 2000?

Santé et système de soins en France : quel impact sur la qualité des soins et sur les inégalités sociales de santé depuis 2000? Santé et système de soins en France : quel impact sur la qualité des soins et sur les inégalités sociales de santé depuis 2000? CALASS 2013, XXIVème congrès, 29-30-31 août 2013, RENNES Laure Com-Ruelle

Plus en détail

Etat de santé et renoncement aux soins des bénéficiaires du RSA

Etat de santé et renoncement aux soins des bénéficiaires du RSA Etat de santé et renoncement aux soins des bénéficiaires du RSA Muriel MOISY (DREES- Bureau «Etat de santé de la population») Séminaire sur «Les conditions de vie des bénéficiaires de minima sociaux vues

Plus en détail

L Alcoologie en Médecine Générale et en milieu hospitalier de proximité. F. PAILLE Nancy

L Alcoologie en Médecine Générale et en milieu hospitalier de proximité. F. PAILLE Nancy L Alcoologie en Médecine Générale et en milieu hospitalier de proximité F. PAILLE Nancy Risque d usage nocif et de dépendance = Interactions : Produit (P) x Individu (I) x Environnement (E) P = facteurs

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PVVIH

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PVVIH ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PVVIH FORMATION DE LA S.F.L.S. Françoise SIOCHE (Maladies Infectieuses CHU site sud) Les formations Formation de base (démarche pédagogique) Acquérir et développer des connaissances

Plus en détail

La clientèle du dispositif de soins sectorisé de psychiatrie Premiers résultats d une enquête nationale

La clientèle du dispositif de soins sectorisé de psychiatrie Premiers résultats d une enquête nationale La clientèle du dispositif de soins sectorisé de psychiatrie Premiers résultats d une enquête nationale LP lus de 750 000 personnes adultes La réalisation, en 1993, d une enquête nationale sur la population

Plus en détail

En deux ans, le parcours de soins coordonnés par le médecin traitant s est installé dans les mœurs

En deux ans, le parcours de soins coordonnés par le médecin traitant s est installé dans les mœurs Point mensuel du 23 janvier 2007 En deux ans, le parcours de soins coordonnés par le médecin traitant s est installé dans les mœurs Le parcours de soins coordonnés par le médecin traitant a été instauré

Plus en détail

UNE TYPOLOGIE DES RECOURS URGENTS OU NON PROGRAMMÉS À LA MÉDECINE DE VILLE. La définition des séances urgentes, étudiées

UNE TYPOLOGIE DES RECOURS URGENTS OU NON PROGRAMMÉS À LA MÉDECINE DE VILLE. La définition des séances urgentes, étudiées UNE TYPOLOGIE DES RECOURS URGENTS OU NON PROGRAMMÉS À LA MÉDECINE DE VILLE Marie GOUYON Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités DREES En 2004,

Plus en détail

Environ 10,6 millions de personnes résidant en

Environ 10,6 millions de personnes résidant en L évolution des motifs de recours à l hospitalisation de court séjour entre 1993 et 2010 en France métropolitaine Environ 10,6 millions de personnes résidant en France métropolitaine, soit une personne

Plus en détail

Actualités OFS. Etat de santé, renoncement aux soins et pauvreté. 14 Santé Neuchâtel, juillet 2013

Actualités OFS. Etat de santé, renoncement aux soins et pauvreté. 14 Santé Neuchâtel, juillet 2013 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Actualités OFS 14 Santé Neuchâtel, juillet 2013 Etat de santé, renoncement aux soins et pauvreté Enquête sur les revenus et les

Plus en détail

Dr Ahmed Abdelmoneim et Mustapha Azelmat

Dr Ahmed Abdelmoneim et Mustapha Azelmat ÉTAT DE SANTÉ DES FEMMES ET MORBIDITÉ 12 REPRODUCTIVE Dr Ahmed Abdelmoneim et Mustapha Azelmat Au cours de l EPSF, par le biais de certaines questions, on a cherché à évaluer l état de santé des femmes

Plus en détail

Analyser les disparités de prise en charge en psychiatrie : forces et faiblesses du système d information

Analyser les disparités de prise en charge en psychiatrie : forces et faiblesses du système d information www.irdes.fr Analyser les disparités de prise en charge en psychiatrie : forces et faiblesses du système d information Magali Coldefy Mission d information sur la santé mentale et l avenir de la psychiatrie

Plus en détail

Haut Comité de la santé publique. La santé en France 2002

Haut Comité de la santé publique. La santé en France 2002 Haut Comité de la santé publique La santé en France 2002 1 Haut Comité de la santé publique Le rapport sur la santé en France en 2002 2 Les données de résultats : le bilan de santé des quatre classes d

Plus en détail

D3 - Absence de suivi gynécologique régulier en région parisienne : un cumul d inégalités individuelles et territoriales?

D3 - Absence de suivi gynécologique régulier en région parisienne : un cumul d inégalités individuelles et territoriales? Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé Marseille, 16-17 octobre 2008 D3 - Absence de suivi gynécologique régulier en région parisienne : un cumul d inégalités

Plus en détail

Motifs de consultation durant l enquête. Dr F. Benachenhou

Motifs de consultation durant l enquête. Dr F. Benachenhou Motifs de consultation durant l enquête Dr F. Benachenhou Introduction Ce travail, effectué dans le cadre de l étude P.U.R.M.A, a eu lieu fin automne 26 / début hiver 27. Il porte sur les motifs de consultation

Plus en détail

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Le recours à l hospitalisation de court séjour par la population du régime agricole en 2012

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Le recours à l hospitalisation de court séjour par la population du régime agricole en 2012 Synthèses Octobre 2014 L Observatoire Economique et Social Le recours à l hospitalisation de court séjour par la population du régime agricole en 2012 Au régime agricole, les séjours hospitaliers de courte

Plus en détail

La prise en charge des enfants en médecine générale : une typologie des consultations et visites

La prise en charge des enfants en médecine générale : une typologie des consultations et visites études résultats et N 588 août 2007 La prise en charge des enfants en médecine générale : une typologie des consultations et visites Les enfants de moins de 16 ans sont pris en charge pour les soins primaires

Plus en détail

Les effets de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) sur le recours aux soins

Les effets de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) sur le recours aux soins Les effets de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) sur le recours aux soins Noémie JESS Drees Sous-direction observation de la santé et de l assurance maladie «Précarité, renoncement

Plus en détail

ORS. Ile-de-France. Observatoire régional de santé d'ile-de-france. Les recours urgents ou non programmés en médecine générale en Ile-de-France

ORS. Ile-de-France. Observatoire régional de santé d'ile-de-france. Les recours urgents ou non programmés en médecine générale en Ile-de-France ORS Ile-de-France Observatoire régional de santé d'ile-de-france Les recours urgents ou non programmés en médecine générale en Ile-de-France Corinne Praznoczy-Pépin, chargée d études à l ORS d Ile-de-France.

Plus en détail

Provence - Alpes - Côte d Azur

Provence - Alpes - Côte d Azur Provence - Alpes - Côte d Azur 1. Décès par suicide en 2012 En 2012, 715 décès par suicide de personnes résidant en Provence - Alpes - Côte d Azur (Paca) ont été rapportés au CépiDc. Ces décès concernent

Plus en détail

Chap 2- Accès aux soins en France

Chap 2- Accès aux soins en France Chap 2- Accès aux soins en France 1- Accès aux soins et accessibilité : Définitions Accès : «présence ou à l'absence d'obstacles matériels ou économiques auxquels les populations peuvent se heurter pour

Plus en détail

Enquête sur les discriminations à l encontre des personnes vivant avec le VIH

Enquête sur les discriminations à l encontre des personnes vivant avec le VIH Enquête sur les discriminations à l encontre des personnes vivant avec le VIH - 2009 - Mathilde Coudray - Chargée d études Elisabete de Carvalho - Responsable Observatoire Sida Info Service Présentation

Plus en détail

1. Hospitalisation en population générale 1.1. File active de patients diabétiques

1. Hospitalisation en population générale 1.1. File active de patients diabétiques Version 2/12/213 DIABÈTE EN DRÔME-ARDÈCHE Les données exploitées dans ce chapitre sont issues des données PMSI MCO (médecine, chirurgie, obstétrique) de 24 à 21. Le PMSI, Programme de Médicalisation des

Plus en détail

Cancers du foie. des voies biliaires. Lorraine. Fascicule régional

Cancers du foie. des voies biliaires. Lorraine. Fascicule régional Cancers du foie et des voies biliaires Fascicule régional 2 Sommaire p. 3 Chapitre 1 : Mortalité p. 4 Par cancer du foie et des voies biliaires p. 7 Par hépatocarcinome p. 10 Chapitre 2 : Affection de

Plus en détail

Santé et accès aux soins

Santé et accès aux soins Santé et accès L accès n La couverture principale Bénéficiaires de la cmu de base Moyennes annuelles, données cnam-ts Bénéficiaires (France entière) Progression annuelle en % 2015 2 522 841 + 6,7 % 2014

Plus en détail

h e a l t h a n d a g e i n g s u r v e y Observatoire jalma de l accès aux soins

h e a l t h a n d a g e i n g s u r v e y Observatoire jalma de l accès aux soins j a l m a h e a l t h a n d a g e i n g s u r v e y Observatoire jalma de l accès aux soins 2014 jalma Mise en page et réalisation : L Atelier Blanc jalma en bref jalma est aujourd hui le numéro 1 du conseil

Plus en détail

Enquête sur la prise en charge des toxicomanes par les médecins généralistes

Enquête sur la prise en charge des toxicomanes par les médecins généralistes Pour toute impression ou sauvegarde, ouvrir la version Word de cette page. Type de source : Statistiques et enquêtes sanitaires et sociales Type de substance considéré : Drogues illicites Population concernée

Plus en détail

L accès aux soins des bénéficiaires de la CMU Résultats d une enquête réalisée en novembre 2000

L accès aux soins des bénéficiaires de la CMU Résultats d une enquête réalisée en novembre 2000 L enquête effectuée en novembre 2000 auprès des bénéficiaires de la CMU confirme qu ils constituent une population jeune, plutôt féminine, composée en majorité de chômeurs issus des milieux ouvriers et

Plus en détail

Maladie d Alzheimer, sa prévalence et les soins délivrés aux malades

Maladie d Alzheimer, sa prévalence et les soins délivrés aux malades Point d information 23 octobre 2008 Maladie d Alzheimer, sa prévalence et les soins délivrés aux malades En 2007, à l initiative du Président de la République un «Plan Alzheimer» a été conçu pour fédérer

Plus en détail

Les bénéficiaires de la CMU-C déclarent plus de pathologies que le reste de la population

Les bénéficiaires de la CMU-C déclarent plus de pathologies que le reste de la population N 793 mars 2012 Les bénéficiaires de la CMU-C déclarent plus de pathologies que le reste de la population Résultats des enquêtes ESPS 2006-2008 Les bénéficiaires de la CMU-C, plus jeunes et plus souvent

Plus en détail

Les motivations de départ à la retraite : principaux résultats de la 2 nde vague d enquête

Les motivations de départ à la retraite : principaux résultats de la 2 nde vague d enquête Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l'économie et des finances Les motivations de départ à la retraite : principaux résultats de la 2 nde vague d enquête Présentation de la Direction

Plus en détail

Perception et attentes des patients sur la santé à domicile

Perception et attentes des patients sur la santé à domicile Perception et attentes des patients sur la santé à domicile 25 novembre 2015 Rapport 15 place de la République 75003 Paris Le contexte et les objectifs de l étude La Fédération des PSAD (prestataires de

Plus en détail

Crainte et expérience réelle du jugement dans l accès au soin

Crainte et expérience réelle du jugement dans l accès au soin Crainte et expérience réelle du jugement dans l accès au soin E t u d e r é a l i s é e p a r p o u r Septembre 2017 UO654 Contacts BVA Bérengère GALL, Directrice de clientèle Julien VIVANT, Chargé d études

Plus en détail

VALLÉE DE SEINE : ENQUÊTE AUPRÈS DES MÉDECINS

VALLÉE DE SEINE : ENQUÊTE AUPRÈS DES MÉDECINS VALLÉE DE SEINE : ENQUÊTE AUPRÈS DES MÉDECINS COMITÉ DE PILOTAGE ETUDE DE ZONE, MANTES LA JOLIE, 23 JUIN 2016 CÉLINE LEGOUT, CELLULE INTERRÉGIONALE D ÉPIDÉMIOLOGIE (CIRE) ILE-DE-FRANCE NATHALIE MALLET,

Plus en détail

DE LA DEPRESSION A LA CULTURE : DU COTE DE CHEZ NOUS

DE LA DEPRESSION A LA CULTURE : DU COTE DE CHEZ NOUS DE LA DEPRESSION A LA CULTURE : DU COTE DE CHEZ NOUS BENMESSAOUD D, BELAÏD A, KACHA F EHS PSYCHIATRIE CHERAGA - ALGER ALGERIE 2ème CONGRES FRANCO ALGERIEN DE PSYCHIATRIE ALGER, 12 13 MAI 2005 DEPRESSION

Plus en détail

Quelles sont les perceptions alcool et les pratiques RPIB des médecins généralistes AVANT la formation?

Quelles sont les perceptions alcool et les pratiques RPIB des médecins généralistes AVANT la formation? Quelles sont les perceptions alcool et les pratiques RPIB des médecins généralistes AVANT la formation? Méthodologie Connaissances «alcool» avant la formation Connaissance des seuils et situations à risque

Plus en détail

Flux EHPAD Hôpital. C.HEIN et T.VOISIN 20 Juin 2008

Flux EHPAD Hôpital. C.HEIN et T.VOISIN 20 Juin 2008 Flux EHPAD Hôpital C.HEIN et T.VOISIN 20 Juin 2008 Lieu de vie Population polypathologique Prévalence de la démence, prise en charge de la dépendance Implication/Pression de la famille Faible taux en personnel

Plus en détail

Pratique de la vaccination par le BCG intradermique en médecine libérale

Pratique de la vaccination par le BCG intradermique en médecine libérale Pratique de la vaccination par le BCG intradermique en médecine libérale Enquête auprès de médecins généralistes et pédiatres de l'agglomération de Caen ALMON Chloé, 26 juin 2013 La tuberculose 8,8 millions

Plus en détail

Perception et attentes des patients sur la santé à domicile

Perception et attentes des patients sur la santé à domicile Perception et attentes des patients sur la santé à domicile 25 novembre 2015 Rapport 15 place de la République 75003 Paris Le contexte et les objectifs de l étude La Fédération des PSAD (prestataires de

Plus en détail

L ASTHME A L ÎLE DE LA RÉUNION

L ASTHME A L ÎLE DE LA RÉUNION L ASTHME A L ÎLE DE LA RÉUNION JRSP OI, 24-26 novembre 2016 CIRE OI, Jean-Louis SOLET CONTEXTE Selon l Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 235 millions de personnes souffrent actuellement d asthme

Plus en détail

... Les personnes hébergées en CHRS d Ile-de-France Profils et trajectoires. Synthèse de l enquête FNARS IDF/DRASSIF/MIPES

... Les personnes hébergées en CHRS d Ile-de-France Profils et trajectoires. Synthèse de l enquête FNARS IDF/DRASSIF/MIPES Les personnes hébergées en CHRS d Ile-de-France Profils et trajectoires Synthèse de l enquête FNARS IDF/DRASSIF/MIPES Dans la continuité des enquêtes menées en 1998, 1999 et, l opération une nuit donnée

Plus en détail

Association Girondine pour les Urgences Médicales. Prise en charge des bénéficiaires de la CMU! Introduction!

Association Girondine pour les Urgences Médicales. Prise en charge des bénéficiaires de la CMU! Introduction! Association Girondine pour les Urgences Médicales Association loi 1901, Membre de SOS Médecins France Prise en charge des bénéficiaires de la CMU Association SOS Médecins Bordeaux - novembre 2013 Introduction

Plus en détail

PRÉVALENCE DES PRESCRIPTIONS DE SÉROLOGIES DE

PRÉVALENCE DES PRESCRIPTIONS DE SÉROLOGIES DE PRÉVALENCE DES PRESCRIPTIONS DE SÉROLOGIES DE L HÉPATITE B ET DE VACCINS CONTRE L HÉPATITE B EN MÉDECINE GÉNÉRALE : UNE ÉTUDE À PARTIR DE L EGB DU SNIIRAM Dorothée Vallois - Thèse de doctorat en médecine

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE SANTÉ PAYS DIOIS PREMIERS RÉSULTATS QUANTITATIFS

DIAGNOSTIC DE SANTÉ PAYS DIOIS PREMIERS RÉSULTATS QUANTITATIFS DIAGNOSTIC DE SANTÉ PAYS DIOIS PREMIERS RÉSULTATS QUANTITATIFS Diagnostic de Santé Pays Diois - Janvier 2015 1 Objectifs d un diagnostic de santé Un outil de planification s inscrivant dans une démarche

Plus en détail

Dépister les séropositifs qui s ignorent et empêcher de nouvelles contaminations

Dépister les séropositifs qui s ignorent et empêcher de nouvelles contaminations Dépister les séropositifs qui s ignorent et empêcher de nouvelles contaminations Evaluation de la faisabilité et de l intérêt de Test d orientation et de Diagnostic (TROD) pour l infection à VIH et VHC

Plus en détail

Migrations et Soins en Guyane

Migrations et Soins en Guyane Migrations et Soins en Guyane Anne Jolivet, Emmanuelle Cadot, Estelle Carde, Sophie Florence, Sophie Lesieur, Jacques Lebas, Pierre Chauvin Restitution AFD Cayenne, 15 mars 2010 Introduction : Axe de recherche

Plus en détail

"Volet contraception et sexualité"

Volet contraception et sexualité Dossier de Presse "Volet contraception et sexualité" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Principaux résultats Enquête VICAN2. Formations IDE des dispositifs d annonce Savoie, 11 décembre 2015

Principaux résultats Enquête VICAN2. Formations IDE des dispositifs d annonce Savoie, 11 décembre 2015 Principaux résultats Enquête VICAN2 Formations IDE des dispositifs d annonce Savoie, 11 décembre 2015 Contexte de l enquête Augmentation de l incidence du cancer et diminution de la mortalité croissance

Plus en détail

Taux d hospitalisation en soins physiques de courte durée pour certaines maladies chroniques

Taux d hospitalisation en soins physiques de courte durée pour certaines maladies chroniques Taux d hospitalisation en soins physiques de courte durée pour certaines maladies chroniques (N de ligne du PCS : 203, 205, 222, 247, 481) Définition Rapport du nombre d hospitalisations en soins physiques

Plus en détail

Les bénéficiaires des dispositifs d accès aux droits et aux soins en Haute-Garonne

Les bénéficiaires des dispositifs d accès aux droits et aux soins en Haute-Garonne Les bénéficiaires des dispositifs d accès aux droits et aux soins en Haute-Garonne Données 2012 E D I T O L'accompagnement des assurés précaires dans l'accès aux droits et aux soins et la promotion des

Plus en détail

Épidémiologie de la la tuberculose en Bretagne

Épidémiologie de la la tuberculose en Bretagne Épidémiologie de la la tuberculose en Bretagne Bilan 2000-2007 de la déclaration obligatoire Dr Bertrand Gagnière / Cire Ouest Contexte Levée de l obligation vaccinale en 2007 Mise en place d un programme

Plus en détail

Répartition de la population de Guadeloupe selon le sexe et l'âge au 1 er janvier ,5 59,5

Répartition de la population de Guadeloupe selon le sexe et l'âge au 1 er janvier ,5 59,5 Quelques indicateurs démographiques Répartition de la population de Guadeloupe selon le sexe et l'âge au 1 er janvier 2005 population (en millliers) Hommes Femmes 80 70 60 50 40 30 20 10 0 72 70 59,5 66

Plus en détail

Les Interruptions Volontaires de Grossesse à La Réunion

Les Interruptions Volontaires de Grossesse à La Réunion Les Interruptions Volontaires de Grossesse à La Réunion Evolution récente et comparaison avec la France métropolitaine Le nombre d IVG et la part des IVG d les naissances est stable depuis 2000 En 2002,

Plus en détail

N 41 Florence GARRY Le s a c c i d e n t s d e l a v i e co u ra n t e e n Fra n ce e n Les accidents de la vie courante

N 41 Florence GARRY Le s a c c i d e n t s d e l a v i e co u ra n t e e n Fra n ce e n Les accidents de la vie courante DIRECTION DES STATISTIQUES ET DES ÉTUDES N 41 Florence GARRY Les accidents de la vie courante en France en 2002 Les données de l enquête Santé et Protection sociale (SPS) 2002 de l Irdes (ex-credes) sur

Plus en détail

RESEAU PERINAT GUYANE

RESEAU PERINAT GUYANE Page 1 sur 6 PROCEDURE OPERATIONNELLE RESEAU PERINAT GUYANE PROCÉDURE N Domaine d application : Parcours attentionné d ouverture et de maintien des droits à la prise en charge des soins pour les femmes

Plus en détail

Comportements des Français face au déremboursement total de classes thérapeutiques Synthèse de l enquête CNGPO - Crédoc Juin 2006

Comportements des Français face au déremboursement total de classes thérapeutiques Synthèse de l enquête CNGPO - Crédoc Juin 2006 Comportements des Français face au déremboursement total de classes thérapeutiques Synthèse de l enquête CNGPO - Crédoc Juin 2006 Contact : Valérie Carlon Tél : 06 12 21 08 30 e-mail : valerie.carlon@wanadoo.fr

Plus en détail

Rapport Rapport. Analyse des bulletins statistiques d interruption de grossesse de La Réunion, année 2009

Rapport Rapport. Analyse des bulletins statistiques d interruption de grossesse de La Réunion, année 2009 Rapport Rapport Analyse des bulletins statistiques d interruption de grossesse de La Réunion, année 2009 Juin 2010 Sommaire Glossaire 3 Introduction 4 Objectifs 6 Matériel et méthodes 7 Résultats 1/ Technique

Plus en détail

GUIDE DE L'INFIRMIERE D'ACCUEIL ET D'ORIENTATION CONSULTATION DE MEDECINE GENERALE LIBERALE

GUIDE DE L'INFIRMIERE D'ACCUEIL ET D'ORIENTATION CONSULTATION DE MEDECINE GENERALE LIBERALE 1 GUIDE DE L'INFIRMIERE D'ACCUEIL ET D'ORIENTATION CONSULTATION DE MEDECINE GENERALE LIBERALE PATIENTS SE PRESENTANT SPONTANEMENT AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES Relève à priori de la consultation de

Plus en détail

Le médecin traitant. Le partenaire privilégié de votre santé

Le médecin traitant. Le partenaire privilégié de votre santé Le Le partenaire privilégié de votre santé Édition 2016 LE MÉDECIN TRAITANT LE PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE VOTRE SANTÉ Tous les assurés ou bénéficiaires d une couverture maladie de 16 ans et plus sont invités

Plus en détail

Connaissances, perceptions, attitudes et comportements vis-à-vis de l hépatite B et sa prévention.

Connaissances, perceptions, attitudes et comportements vis-à-vis de l hépatite B et sa prévention. Connaissances, perceptions, attitudes et comportements vis-à-vis de l hépatite B et sa prévention. Etude qualitative auprès des personnes vivant en France, 2008. Nicolas VIGNIER & Christine JESTIN 2 Contexte

Plus en détail

Caractéristiques des répondants

Caractéristiques des répondants SONDAGE SUR LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTE SEXUELLE AU SALON INTERNATIONAL GAY ET LESBIEN SIDA INFO SERVICE 2007 En novembre 2007 s est tenu au Carrousel du Louvre un Salon International Gay et Lesbien

Plus en détail

Les femmes et le VIH

Les femmes et le VIH Les femmes et le VIH Situation épidémiologique Unité VIH/Sida IST-VHC Département des Maladies Infectieuses Institut de veille sanitaire INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE La vulnérabilité des femmes biologique

Plus en détail

Etude prospective épidémiologique de la prise en charge des cas de Chikungunya en médecine générale en Martinique.

Etude prospective épidémiologique de la prise en charge des cas de Chikungunya en médecine générale en Martinique. Etude prospective épidémiologique de la prise en charge des cas de Chikungunya en médecine générale en Martinique. Edith MOTA, Alizée ALAIN, François RIGAUD SOUTENANCE de THESE Le 29 septembre 2016 Rappels:

Plus en détail

Déclaration d intérêts. 0 Les auteurs déclarent n avoir aucun conflit d intérêt en rapport avec le thème abordé

Déclaration d intérêts. 0 Les auteurs déclarent n avoir aucun conflit d intérêt en rapport avec le thème abordé Déclaration d intérêts 0 Les auteurs déclarent n avoir aucun conflit d intérêt en rapport avec le thème abordé Hôpital général Trois secteurs de psychiatrie adulte 250 000 habitants Consultations spécialisées

Plus en détail

Analyse des réponses au questionnaire des «Assises des associations» de la ville de Champigny- sur- Marne

Analyse des réponses au questionnaire des «Assises des associations» de la ville de Champigny- sur- Marne Analyse des réponses au questionnaire des «Assises des associations» de la ville de Champigny- sur- Marne Octobre 2015 1 Rappel relatif à la démarche : Avec plus de 400 associations, Champigny est une

Plus en détail

PORTRAIT DES ENFANTS DE 0 A 5 ANS ET DE LEURS FAMILLES AU CLSC DE BORDEAUX-CARTIERVILLE

PORTRAIT DES ENFANTS DE 0 A 5 ANS ET DE LEURS FAMILLES AU CLSC DE BORDEAUX-CARTIERVILLE COMITÉ PETITE ENFANCE-FAMILLE DE BORDEAUX-CARTIERVILLE COMITÉ PETITE ENFANCE DU COMITÉ DES ORGANISMES SOCIAUX DE SAINT-LAURENT PORTRAIT DES ENFANTS DE 0 A 5 ANS ET DE LEURS FAMILLES AU CLSC DE BORDEAUX-CARTIERVILLE

Plus en détail

CSST BUS METHADONE

CSST BUS METHADONE CSST BUS METHADONE 1998-2008 Caractéristiques sociodémographiques, consommations et prises de risques chez les usagers de drogues inclus au programme du bus méthadone entre 1999 et 2005 L objectif de cette

Plus en détail

Approche multi-méthodes de la santé des travailleurs saisonniers de Charente-Maritime en 2009

Approche multi-méthodes de la santé des travailleurs saisonniers de Charente-Maritime en 2009 Congrès des ORS, Approche multi-méthodes de la santé des travailleurs saisonniers de Charente-Maritime en 2009 C. Chubilleau a, S. Robin a, V. Bounaud a, F. Martinet b, M. Poletto c, L. Bruimaud d, S.

Plus en détail

Assistance Publique -Hôpitaux de Paris Hôpital Avicenne C H U de BOBIGNY RAPPORT. ENQUETE SUR LA DOULEUR à l hôpital Avicenne

Assistance Publique -Hôpitaux de Paris Hôpital Avicenne C H U de BOBIGNY RAPPORT. ENQUETE SUR LA DOULEUR à l hôpital Avicenne Assistance Publique -Hôpitaux de Paris Hôpital Avicenne C H U de BOBIGNY RAPPORT ENQUETE SUR LA DOULEUR à l hôpital Avicenne Comité de Lutte Contre la Douleur (CLUD) MF Couilliot***, Jimmy Razafimamonjy***,

Plus en détail

VIH et hépatites Profil des consultants Année 2001

VIH et hépatites Profil des consultants Année 2001 CENTRE DE DÉPISTAGE ANONYME ET GRATUIT DE BÉZIERS VIH et hépatites Profil des consultants Année 2001 Novembre 2002 Observatoire régional de la santé du Languedoc-Roussillon Hôpital Saint-Eloi - 80 avenue

Plus en détail

Depuis plusieurs années, les services d accueil. Les recours urgents ou non programmés en médecine générale Premiers résultats.

Depuis plusieurs années, les services d accueil. Les recours urgents ou non programmés en médecine générale Premiers résultats. Ministère de l Emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la Santé et des Solidarités Selon l enquête menée par la Drees en octobre 2004 auprès de 1 400 médecins de ville, les recours urgents

Plus en détail

Enquête auprès des infirmiers libéraux : «coordination sanitaire et sociale»

Enquête auprès des infirmiers libéraux : «coordination sanitaire et sociale» Enquête auprès des infirmiers libéraux : «coordination sanitaire et sociale» Comment participer à l enquête? Cette enquête se déroule entre le 17 septembre et le 13 octobre 2001 inclus. Les renseignements

Plus en détail

Suicides & tentatives de suicide en Midi-Pyrénées

Suicides & tentatives de suicide en Midi-Pyrénées Observatoire Régional de la Santé Midi- Faculté de Médecine 37 allées Jules Guesde 373 Toulouse cedex.61.3.11.46 www.orsmip.org Suicides & tentatives de suicide en Midi- Février 12 La santé observée VEILLE

Plus en détail

Baromètre annuel Associations et notaires : Médecins du Monde

Baromètre annuel Associations et notaires : Médecins du Monde Baromètre annuel Associations et notaires : Médecins du Monde Résultats d étude Juillet 2015 Méthodologie d enquête et structure d échantillon L enquête a été auto administrée (papier) lors du Congrès

Plus en détail

Ministère des solidarités, de la santé et de la famille

Ministère des solidarités, de la santé et de la famille Ministère de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale Ministère délégué à l'intégration, à l'égalité des chances et à la lutte contre l'exclusion Ministère des solidarités, de la santé et de la famille

Plus en détail

Opportunités manquées de dépistage du VIH chez des patients nouvellement diagnostiqués en France

Opportunités manquées de dépistage du VIH chez des patients nouvellement diagnostiqués en France Opportunités manquées de dépistage du VIH chez des patients nouvellement diagnostiqués en France Etude ANRS - Opportunités Karen Champenois*, Anthony Cousien, Lise Cuzin, Stéphane Le Vu, Sylvie Deuffic-Burban,

Plus en détail

Cancers du foie. des voies biliaires. Bretagne. Fascicule régional

Cancers du foie. des voies biliaires. Bretagne. Fascicule régional Cancers du foie et des voies biliaires Fascicule régional 2 Sommaire p. 3 Chapitre 1 : Mortalité p. 4 Par cancer du foie et des voies biliaires p. 7 Par hépatocarcinome p. 10 Chapitre 2 : Incidence des

Plus en détail

1.1. Nombre et taux de décès par suicide selon le département de résidence

1.1. Nombre et taux de décès par suicide selon le département de résidence Corse 1. Décès par suicide en 212 En 212, 34 décès par suicide de personnes résidant en Corse ont été rapportés au CépiDc. Ces décès concernent 25 hommes et 9 femmes, soit un sex-ratio de 2,8 hommes pour

Plus en détail

Cinq ensembles de données sont mis à disposition, correspondant chacun à un segment du questionnaire patient de l enquête nationale :

Cinq ensembles de données sont mis à disposition, correspondant chacun à un segment du questionnaire patient de l enquête nationale : Guide de prise en main de l outil de restitution des données de l enquête auprès des patients s étant présentés le 11 juin 2013 dans l un des 736 points d accueil des urgences des établissements de santé

Plus en détail

BPCO, Asthme Epidémiologie. Claire Fuhrman, Marie-Christine Delmas Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire

BPCO, Asthme Epidémiologie. Claire Fuhrman, Marie-Christine Delmas Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire BPCO, Asthme Epidémiologie Claire Fuhrman, Marie-Christine Delmas Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire BPCO BPCO = maladie qui peut être évitée et traitée prévention primaire

Plus en détail

Surveillance épidémiologique de la bronchiolite du nourrisson en France

Surveillance épidémiologique de la bronchiolite du nourrisson en France Surveillance épidémiologique de la bronchiolite du nourrisson en France Pascal Chaud, Institut de Veille Sanitaire en région Nord 9 ème journée des Réseaux Bronchiolite 1 er juin 2012 - Lille Epidémiologie

Plus en détail

L alimentation: déterminant des inégalités de santé?

L alimentation: déterminant des inégalités de santé? L alimentation: déterminant des inégalités de santé? SFSP Tours 2015 NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU Les programmes MdM Médecins du Monde : 33 villes 71 programmes» 20 centres d accueil,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE juin 2015

DOSSIER DE PRESSE juin 2015 DOSSIER DE PRESSE juin 2015 Contacts presse > Christophe Barrières : 04 13 55 82 85 / 06 16 19 29 27 > Coordinatrice semaine Flash test Chrystel Hamadouche-Ferretti 06 26 61 46 84 1 DOSSIER DE PRESSE SEMAINE

Plus en détail

Dépistage du VIH : Enquête auprès des médecins généralistes du secteur de Morlaix

Dépistage du VIH : Enquête auprès des médecins généralistes du secteur de Morlaix Dépistage du VIH : Enquête auprès des médecins généralistes du secteur de Morlaix Jean-Charles DUTHE Le 11 décembre 2012 Contexte et Objectifs de l enquête France : 50000 30 000 personnes ignorent leur

Plus en détail

13 ème Journée régionale du Réseau Périnatal Lorrain. 1 er avril 2016 Réseau Naître en Alsace

13 ème Journée régionale du Réseau Périnatal Lorrain. 1 er avril 2016 Réseau Naître en Alsace 13 ème Journée régionale du Réseau Périnatal Lorrain 1 er avril 2016 Réseau Naître en Alsace Historique En 2000, création d «un réseau de compétences de proximité pour une prise en charge plus rapide et

Plus en détail

Epidémiologie VIH/IST/VHB/VHC chez les étrangers en situation précaire

Epidémiologie VIH/IST/VHB/VHC chez les étrangers en situation précaire Epidémiologie VIH/IST/VHB/VHC chez les étrangers en situation précaire 2 JOURNÉE RÉGIONALE PRÉVENTION VIH VHB VHC IST COREVIH NORD PAS DE CALAIS 18 novembre 2014 NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE

Plus en détail

Approche de l accès aux soins des bénéficiaires des «Restos du Coeur» :

Approche de l accès aux soins des bénéficiaires des «Restos du Coeur» : Samedi 24 janvier 2015. Approche de l accès aux soins des bénéficiaires des «Restos du Coeur» : étude qualitative menée dans quatre centres de la métropole lilloise Thibault Puszkarek Les «Restos du Coeur»

Plus en détail

Suicides et tentatives de suicide

Suicides et tentatives de suicide Suicides et tentatives de suicide Définition La problématique du suicide peut être illustrée par différents indicateurs. Nous en retenons deux dans cette fiche. L indicateur de mortalité renseigne sur

Plus en détail

Le baromètre des droits des malades

Le baromètre des droits des malades Le baromètre des droits des malades Département Opinion Anne-Laure Gallay Directrice d études anne-laure.gallay@lh2.fr Tél : 01 55 33 20 90 Frédéric Pennel Chargé d études frederic.pennel@lh2.fr Tél :

Plus en détail

Quoi, pourquoi, comment et qui rémunérer pour une action d éducation thérapeutique en activité libérale?

Quoi, pourquoi, comment et qui rémunérer pour une action d éducation thérapeutique en activité libérale? Quoi, pourquoi, comment et qui rémunérer pour une action d éducation thérapeutique en activité libérale? Yann Bourgueil IRDES Journée IPCEM 10 novembre 2006 Plan L importance des maladies chroniques et

Plus en détail

Comité d'organisation des états généraux de la douleur

Comité d'organisation des états généraux de la douleur Comité d'organisation des états généraux de la douleur Enquête auprès des professionnels de santé libéraux sur la prise en charge de la douleur Présentation synthétique des résultats SANESCO-COEGD Enquête

Plus en détail

CONTEXTE (1) Gestion des pathologies chroniques La gestion des pathologies chroniques La BPCO constitue un problème de santé exemplaire

CONTEXTE (1) Gestion des pathologies chroniques La gestion des pathologies chroniques La BPCO constitue un problème de santé exemplaire ETAT DES LIEUX DES PROBLEMES POSES PAR LES PATIENTS BPCO SUR LES TERRITOIRES DU VAL DE MARNE ET SEINE ET MARNE UN PROGRAMME PLURIDISCIPLINAIRE ET PLURIPROFESSIONNEL DE RECHERCHE ET D'ACTION Bronchopneumopathie

Plus en détail

Répartition géographique des participants

Répartition géographique des participants Réponse : environ 3,5% Cher participant à GrippeNet.fr, Pour cette nouvelle lettre d information, nous vous proposons un petit aperçu des analyses qui ont été effectuées cet été grâce aux questionnaires

Plus en détail

Maladies à prévention vaccinale : données épidémiologiques et couvertures vaccinales

Maladies à prévention vaccinale : données épidémiologiques et couvertures vaccinales Maladies à prévention vaccinale : données épidémiologiques et couvertures vaccinales T. EL MRINI ARS Alsace 1 ère Journée d infectiologie et de vaccinologie d Alsace 18 avril 2014 Introduction L abord

Plus en détail

SANTÉ DE LA REPRODUCTION

SANTÉ DE LA REPRODUCTION SANTÉ DE LA REPRODUCTION 8 Mamadou Dian BAH Au cours de l EDSG-III, des informations sur la santé des mères ont été collectées. Ces informations concernent les soins pré et postnatals, les conditions d

Plus en détail