Elle s exprime par divers comportements comme frapper, donner des coups de pied, faire trébucher, pincer, pousser ou endommager des biens.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Elle s exprime par divers comportements comme frapper, donner des coups de pied, faire trébucher, pincer, pousser ou endommager des biens."

Transcription

1 Formesd intimidation Ilexistequatreformescommunesd intimidation.ilestimportantdereconnaîtrele typed intimidationquesubitvotreenfantpourmieuxcomprendrecequ ilvitetsavoir cequevouspouvezfairepourl aider. Intimidationphysique Elles exprimepardiverscomportementscommefrapper,donnerdescoupsdepied, fairetrébucher,pincer,pousserouendommagerdesbiens. Intimidationverbale Ellesetraduitpardessurnoms,desinsultes,desmoqueries,del intimidation,des remarqueshomophobesouracistes,oudelaviolenceverbale. Intimidationsocialeetémotionnelle Elleestégalementappelée«intimidationrelationnelle»etregroupetousles comportementsvisantàsalirlaréputationd unenfantouàl humilierparlapropagation demensongesouderumeurs,pardesgrimaces,pardemauvaisesplaisanteriespour l humilieroul embarrasser,pardesmimiquesméchantespourl imiter,pardes manœuvrespourl isoler,etc. Saviez vousquelesfillesontdavantagetendanceàs adonneràl intimidationsociale,et ce,dèsleurplusjeuneâge?cetteformed intimidationestlaplusdifficileàrepérer,car ellepeutêtremenéeàl insudesenfants.elleestégalementlaplusdouloureuse;les enfantsquisontfréquemmentvictimesd intimidationsocialesesententrejetés, déprimés,soumis,etnepeuventtrouveraucunesolutionàleurproblème. Cyberintimidation Ellesemanifesteparladiffusiondemoqueriesetparl humiliationdanslesmédias sociaux(facebook,twitter,etc.),surdessiteswebcruelsciblantcertainsjeunes,dans lecadredejeuxenligneenvisantcertainsjoueurs,parlebiaisduclavardageavecune intimidationverbaleoupsychologiqueàl aidedelamessagerieinstantanéeoudela messagerietexte,ouencoreparl affichagedephotosd autresjeunessurdessitesweb proposantdesnotations. Saviez vousquelacyberintimidation,laplusrécentedesquatreformesd intimidation, évolueconstammentaurythmedesnouvellestechnologiesetdesmédiassociaux?par TypesofBullying[French]

2 ailleurs,lacyberintimidationn apasdefrontières,carelletouchelesenfants24heures sur24,7jourssur7,oùqu ilssoient,jusquedansleurchambre. Signesquiindiquentquevotreenfantestvictimed intimidation Lesenfantsetlesadolescentsquisontvictimesdegestesd intimidationvoientsouvent leurcomportementouleurhumeurchanger: ilsneveulentplusalleràl écoleouparticiperàdesactivitésparascolaires; ilssontanxieux,craintifsetontdesréactionsexcessives; ilsontunefaibleestimed eux mêmesetsedévalorisentoudisentdumalde leursanciensamis; ilsseplaignentsouventdedouleursd estomac,demauxdetêteetd autres symptômesphysiquessansvéritablecause; ilssontmoinsmotivésparlesétudes,leursrésultatsscolairessontenbaisseet ilsconnaissentdesdifficultésd apprentissage; ilsontdesblessures,desecchymoses;leursvêtementssontdéchirésetleurs effetspersonnelssontendommagés; ilssonttristesetirritables; ilssouffrentdetroublesdusommeil,ilsontdescauchemars,ilsmouillentleurlit; ilspleurentsouvent; ilsmenacentdeseblesseroudeblesserlesautres; deschangementsapparaissentdansleurviesociale(parexemple,pluspersonne nelesappelleounelesinvite). Signesquirévèlentquevotreenfantpratiquel intimidation Certainssignessontrévélateursdel abusdepouvoirexercédemanièreagressivepar lesenfantsetadolescentsquiintimidentleurspairs: ilsmontrentpeud empathiepourlessentimentsdesautres; ilssontagressifsavecleursfrèresetsœurs,leursparents,leursprofesseurs,leurs amisetleursanimaux; ilssontautoritairesetmanipulateurspourarriveràleursfins; ilsrentrentàlamaisonavecdesobjetsoudel argentdontl origineest inexpliquée; ilsgardentdessecretsàproposdeleurseffetspersonnels,leursactivitésou leursdéplacements; ilssontrapidementfrustrésetencolère; ilspensentquel agressivitéestunefaçonacceptablederésoudrelesconflits; ilssontagressifsphysiquementouverbalementenverslesautres; ilsparticipentàdesbagarresetaccusentlesautresdelesavoirprovoquées; TypesofBullying[French]

3 ilsressententlebesoindedominerlesautres; deuxoutroisdeleursamissontégalementagressifs; ilsfréquententdesenfantsplusjeunesqu eux; ilsonttendanceàinterpréterrapidementdesaccidentsoudesévènements neutrescommedesacteshostilesdélibérés. Sivotreenfantestvictimed intimidation Sivouspensezquevotreenfantestvictimed intimidationàl écoleoudansla communauté,vousdeveztraiterlasituationdefaçonadéquateetprudente.voici quelquesconseilspouramorcerladiscussionavecvotreenfant. Choisissezlebonmomentpourposerdesquestionsàvotreenfantausujetde l intimidation.pourquoipaspendantletrajetderetourdel école?ouencore lorsd unepromenadeaprèslerepasdumidi?votreenfantsesentiraplusà l aisepourseconfiersivousdiscutezàunendroitoùiln estpasobligédevous regarderdanslesyeux. Laissezvotreenfants exprimer. Écoutezvotreenfantsanslejuger.Incitez leàdécrirel intimidationleplus précisémentpossibleetnotezsurpapiercequ ilvousdit. Àl aidedequestionsouvertes,amenezvotreenfantàparlerdesajournéeouà vousracontercequisepasseàl école. Parexemple:«Quelaétélemeilleurmomentdetajournée?»ou «Quelaétélepiremomentdetajournée?» Rassurez leenluidisantquecequ ilressentestnormal. Reformulezlesproprestermesdevotreenfantàproposdesessentimentsetde sonétatd esprit.celal aideraàsesentircomprisetilseraplusenclinàaccepter votreaide. N entamezpasladiscussionsivousn avezpassuffisammentdetempsousivous savezquevousserezinterrompu. Passezenrevuelesdifférentesfaçonsdontvotreenfantpourraitréagirà l intimidation.encouragez leàs éloignerdel intimidateurouàl ignorer. Encouragezvotreenfantàsignalerl acted intimidation.sil intimidationalieuà l école,aidez leàtrouverquelqu unavecquiilpourraenparler. Sivotreenfantcommetdesactesd intimidation Sivouspensezousionvousaditquevotreenfantintimided autresenfants,vousdevez prendrelasituationausérieuxetl aborderdemanièrecalme,avecunespritouvert. Vousdevezluifairecomprendreclairementquelesactesd intimidationdoivent cesserimmédiatement. TypesofBullying[French]

4 Demandezàvotreenfantquisontsesamisetcequ ilsfontlorsqu ilssont ensemble. Essayezdesavoirs ilyaunproblèmeàl écoleouàlamaisonquilepousseàagir delasorte. Posezdesquestionsouvertesdontlaréponsenepeutserésumeràunouiouà unnon. Lorsdeladiscussion,reformulezlesproprestermesdevotreenfantpourlui faireprendreconsciencedesesactions. Adoptezdesmesuresdisciplinairesadaptéesàsesactionsetdiscutezdes manièrespositivesdontilpeutregagnersesprivilèges. Écoutez leattentivementetposez luidesquestionsausujetdelasituation. Essayezdetrouverlesraisonsetlesmotivationspossiblesquil ontmenéàavoir cecomportement. Plusieursraisonsontpuconduirevotreenfantàposerdesgestesd intimidationetilest importantdecernercesraisonspourtrouverlameilleuresolution.voiciquelques unes desraisonsquipeuventconduirevotreenfantàselivreràdesactesd intimidation: parentsséparés,divorcésouremariés; difficultésàs adapteràunenouvellesituationfamiliale,commeunnouveau frèreouunenouvellesœur,àunenouvellecommunauté,audécèsd unmembre delafamilleouàceluid unanimal; lesparentstravaillenttardetl enfantpassebeaucoupdetempsseul; influenced émissionstélévisées,defilms,demusiqueoudejeuxvidéoviolents; l enfantpensegagnerenpopularitéparuncomportementagressif; ilreproduituncomportementviolentouagressifdontilestrégulièrement témoin; iln arrivepasàcomprendrecequeressententlesautres; ilmanquedeconfianceenluiouestvictimed intimidation. Entantqueparent,vousdevezreprésenterunmodèlepositifpourvosenfants. Consultezlasection«Settingagoodexample»(Donnerlebonexemple)decesitepour liredesconseilspratiquesàcesujet. Agircontrel intimidation Aprèsavoirdiscutéavecvotreenfant,vousdevezdéciderdelafaçond intervenir. L interventionestabsolumentnécessaire. TypesofBullying[French]

5 Stratégiesàmettreenplaceavecvotreenfant Faitesparticipervotreenfant,aussisouventquepossible,àlarésolutionduproblème. Donnez luidesconseilssurlafaçond agiravecl intimidateuroudegérerleconflitdans unespritpluspositif,etdesignalerl intimidation.vouspouvezégalementutiliserles stratégiesdécritesci dessous. Mettezenplaceunjeuderôlespourmontreràvotreenfantlesdifférentes façonspositivesd agirfaceàl intimidationetauconflit.donnez luidesconseils etdestrucspoursesortird unesituationd intimidationoupourrésoudrele conflitdefaçonpacifique. Parexemple,imaginezunscénariodanslequelvousjouezlerôlede l intimidateurquisemoquedevotreenfantdanslacourd école.demandez lui devousregarderdanslesyeuxetdevousdirefermementd arrêter,puis éloignez vous. Favorisezdesoccasionspourquevotreenfantsefassedenouveauxamis. Aidezvotreenfantàsignalerl acted intimidationàl aidedel outilde signalementenligneouauprèsd unadultedel écoleenquiilaconfiance. Incitezvotreenfantàseteniràl écartdel intimidateurpendantquel école mènel enquêteettrouveunesolutionauproblème. Expliquezàvotreenfantladifférenceentrelaconfianceensoietl agression. Assurez vousqu ilcomprendqu ilestbondesedéfendre,maisqu ilnedoitpas êtreviolent. Recherchezunprogrammedementoratquipourraitaidervotreenfantàétablir descontactshumainspositifsetàdécouvrirdenouveauxcentresd intérêt. Inscrivezvotreenfantàdesactivitésàl écoleouendehorsdel écolecommele sport,lamusique,lethéâtreetlesartsgraphiques. Commentenfairepartàl école Ilestimportantdefaireparticiperl écoleàvotredémarcherelativeàl intimidation.un professeurouundirecteurd écoleapporterauneautreperspectiveetpourravousaider àoffrirdusoutienàvotreenfant.touteslesécolesdelacolombie Britanniqueontdes codesdeconduiteetdespolitiquespourluttercontrel intimidationetles comportementsinappropriés.votreenfantetvouspouvezprofiterdusoutien qu offrentbonnombrederessourcesscolairesetcommunautaires. Amorcerladiscussionpeuts avérerdifficile.voiciquelquesélémentsàconsidérer. Précisezlanaturedel intimidationquesubitvotreenfant(utilisezcetteliste commeaide mémoire)etdiscutez enouvertementavecluipourmieux comprendrecequiestarrivéetidentifierlespersonnesconcernées.notezles faitsetlesréactionsdevotreenfant. TypesofBullying[French]

6 Renseignez voussurlespolitiques,lesprocéduresetlesprocessushiérarchiques devotredistrictscolairepoursavoircequiestleplusadaptéaucasdevotre enfant.demandezunecopieducodedeconduitedel écoledevotreenfant;ce documentestsouventdisponiblesurlesitewebdudistrictscolaire. Prenezrendez vousavecleprofesseur,ledirecteurdel écoleouleconseiller scolairedevotreenfantpourl informerdel incident.utilisezvosnotespour orienterladiscussion.renseignez voussurlespolitiquesenplacepourtraiterle problèmedel intimidationetlesautrescomportementsinappropriés. Demandez leurdansqueldélaietdequellefaçonleproblèmeseraréglé.voici quelquesquestionspertinentesàposer: o Commentpouvons noustravaillerensemblepourquemonenfantnesoit plusvictimed intimidation? o Commentallez vousprocéderpourenquêtersurl acted intimidation? o Quellesmesuresdisciplinairesjugez vousappropriéesàcettesituation? o Quepuis jeespérerenmatièredesuivietderésolutionduproblème? o Quellespolitiquesavez vousmisesenplacepouraiderlesenfants commelemienetdécouragerlescomportementsviolentset l intimidation? Autorisezl écoleàmenerl enquêteausujetdel incidentetàavertirlesparents desélèvesconcernés,sicelan apasdéjàétéfait.sinécessaire,l écoleprendra desmesuresdisciplinairesappropriéesetproposeraunpland interventionpour aiderlesenfantsoulesjeunesconcernés. Lesparentsdoiventresterattentifsetvérifierrégulièrementsilasituation s améliore.entantqueparent,vouspouvezvousattendreàcequel école prennedesmesuresetvousoffredusoutien.demandezàêtretenuaucourant desprogrèsaccomplisetdesmesuresprisesetàparticiperauxdiscussions concernantlesoutienapportéàvotreenfant. Sivouspensezquevotreenfantestendanger,signalezsasituationàlapoliceet àl école.encolombie Britannique,denombreusesécolestravaillentdeconcert aveclapoliceetdesorganismesauservicedelajeunessepourprévenir l intimidation. Silaréponsedel écolenevoussatisfaitpas,vouspouvezfaireappeldela décisiondevantleconseilscolaire.sivotreproblèmen esttoujourspasrésolu, contactezlesuperintendentofachievement. TypesofBullying[French]

Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation.

Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation. Chaque Matin... Chaque heure de MIDI... Chaque AprÈs-midi... Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation. Apprenez comment vous pouvez faire cesser l intimidation. Les communautés et les écoles

Plus en détail

The Crash Course Auto évaluation

The Crash Course Auto évaluation TheCrashCourse Auto évaluation Copyright2008ChrisMartenson.com.Allrightsreserved. Page1 Situationfinancière/économique Besoinsactuelsetfuturs Combiendépensez vouschaquemoisouchaqueannée? Commentvosdépenseschangerontàl'avenir?

Plus en détail

Le guide du son USB «bit à bit» pour audiophiles. Guide de l USB audio. USB audio résumé

Le guide du son USB «bit à bit» pour audiophiles. Guide de l USB audio. USB audio résumé LeguidedusonUSB«bit à bit»pouraudiophiles Guidedel USBaudio Sachantquelaplupartdesaudiophilesnesontpasdesexpertseninformatiqueetqu ilsn auront pasaccèsauxplates formesd essaisophistiquéesetcoûteusesquenousutilisonspourmettreau

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

L INTIMIDATION ET L ÉCOLE : OUTIL D ÉVALUATION ET DE RÉFLEXION

L INTIMIDATION ET L ÉCOLE : OUTIL D ÉVALUATION ET DE RÉFLEXION L INTIMIDATION ET L ÉCOLE : OUTIL D ÉVALUATION ET DE RÉFLEXION Indiquez dans quelle mesure chaque énoncé correspond aux comportements affichés en général dans votre école. 1 = Pas du tout d accord 2 =

Plus en détail

www.psioplanet.com! Manuel!du!PSiO. PSiO.version.1.1.

www.psioplanet.com! Manuel!du!PSiO. PSiO.version.1.1. wwwpsioplanetcom! Manuel!du!PSiO PSiOversion11 IMPORTANT) )PSIO)ne)convient)pas)aux)personnes)photo)sensibles)et/ou)épileptiques)PSYCHOMED)et) LINK)Health)&)Communication)ne)font)pas,)implicitement)ou)directement,)référence)avec)PSIO)et)ses)

Plus en détail

L ordinateur et votre enfant

L ordinateur et votre enfant L ordinateur et votre enfant Nous nous trouvons présentement dans une ère où les appareils électroniques font partie intégrante de la vie des enfants. Cela a mené beaucoup d effets positifs au plan des

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Avril 2009. École secondaire de la Rivière-des-Français. Muskies Supers Partenaires (MSP)

RAPPORT FINAL. Avril 2009. École secondaire de la Rivière-des-Français. Muskies Supers Partenaires (MSP) La corporation des services en éducation de l Ontario Projet de prévention de l intimidation et de la violence RAPPORT FINAL Avril 2009 École secondaire de la Rivière-des-Français Muskies Supers Partenaires

Plus en détail

Voici des exemples de cyberintimidation :

Voici des exemples de cyberintimidation : LEXIQUE COMMUN DÉFINITIONS Cette section est créée dans le but de disposer d un vocabulaire commun à l ensemble des personnes touchées par le plan de prévention et d intervention pour contrer l intimidation

Plus en détail

En cas de conflits, l élève utilise la démarche de la résolution de conflit

En cas de conflits, l élève utilise la démarche de la résolution de conflit TABLE DES MATIÈRES Respect de soi... 1 Respect de l autre... 1 Respect de l environnement... 1 Niveaux de responsabilités...2 Fonctionnement en salle de classe...2 Fonctionnement général de l école...2

Plus en détail

J apprends à m affirmer. Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation

J apprends à m affirmer. Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation J apprends à m affirmer Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation Conférence pour les parents Formation pour le personnel enseignant et les éducatrices

Plus en détail

Guide à l intention des parents. Ensemble pour prévenir et traiter

Guide à l intention des parents. Ensemble pour prévenir et traiter Guide à l intention des parents Ensemble pour prévenir et traiter Les résultats de recherches démontrent que de 10 à 15 % des élèves fréquentant nos écoles québécoises sont susceptibles d être impliqués

Plus en détail

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence Justice alternative Lac-Saint-Jean Printemps 2013 OBJECTIFS Démystifier la problématique violence. Promouvoir les solutions pacifiques en matière de résolution de

Plus en détail

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile Conseils Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile www.douglas.qc.ca Le retour Le retour Votre proche a eu des gestes ou des propos agressifs. Vous êtes inquiet pour lui et

Plus en détail

L accès aux droits sociaux fondamentaux

L accès aux droits sociaux fondamentaux FédérationdesCentresdeServiceSocialBicommunautaires FederatievandeBicommunautaireCentravoorMaatschappelijkWerk FCSSB FBCMW L accèsauxdroitssociauxfondamentaux Regardsdestravailleurssociauxdeterrain (issusdescap,descasgetdescssw)

Plus en détail

PLAN DE LUTTE. Protocole d intervention sur l intimidation et la violence Disons NON à l intimidation

PLAN DE LUTTE. Protocole d intervention sur l intimidation et la violence Disons NON à l intimidation PLAN DE LUTTE Protocole d intervention sur l intimidation et la violence Disons NON à l intimidation École Saint-Claude Novembre 2012 Plan de lutte contre l intimidation et la violence à l école DATE D

Plus en détail

Rapport de stage IFMSA

Rapport de stage IFMSA Bonneaule26decembre2011 Marine RapportdestageIFMSA JesuisactuellementétudianteenDCEM3àlafacultédemédecineParis12. j aiparticipéauprogrammedeséchangesinternationauxifmsadurantl été2011, avecuneautreétudiantealiceviarnaud.

Plus en détail

EVOLUER. Un coaching efficaceaide vosemployésà. Sommaire. CMP Une Approche Sysco Unique Accepter.Réussir.Récapituler

EVOLUER. Un coaching efficaceaide vosemployésà. Sommaire. CMP Une Approche Sysco Unique Accepter.Réussir.Récapituler CMP Une Approche Sysco Unique Accepter.Réussir.Récapituler Un coaching efficaceaide vosemployésà EVOLUER Module 2 : REUSSIR Coaching GROW Sommaire Aperçu de Réussir CMP Objectif du Coaching Modèle de GROW

Plus en détail

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 -

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 - Guide d intervention sur l intimidation destiné aux intervenants - 1 - Rédaction Linda Laliberté : Mélanie Blais : Michèle Gariépy : Joanie Charrette : Espace Bois-Francs InterVal Pacte Bois-Francs organisme

Plus en détail

Le trait. d union. De et avec Guillaume Kerbusch Denys Desmecht Mis en scène par Valentin Demarcin A.S.B.L. Trou de Ver

Le trait. d union. De et avec Guillaume Kerbusch Denys Desmecht Mis en scène par Valentin Demarcin A.S.B.L. Trou de Ver Le trait d union De et avec Guillaume Kerbusch Denys Desmecht Mis en scène par Valentin Demarcin A.S.B.L. Trou de Ver Avril 2014 Dossier pédagogique Simon a 15 ans, une mère, un père, une pote et un I

Plus en détail

Le coaching : tout le monde en parle, mais qu est ce que c est au juste?

Le coaching : tout le monde en parle, mais qu est ce que c est au juste? Lecoaching:toutlemondeenparle, maisqu est cequec estaujuste? ParMarie ÈveMarchand,Ph.D.etHélèneMorais,MBA,Coachsprofessionnellesaccréditées parlafédérationinternationaledescoachs Articleparudanslarevue«LePoint»,vol5,no2,été2009www.lepointsanté.com

Plus en détail

Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale

Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale François Lepage travailleur social, Option, Montréal Annie Simard travailleuse sociale, Option, Montréal OP+ION «Une alternative

Plus en détail

Préparé pour le Secrétariat des partenariats de lutte contre l itinérance de RHDSC

Préparé pour le Secrétariat des partenariats de lutte contre l itinérance de RHDSC Fairedebonnesaffaires enfaisantunbongeste: Analysederentabilisationdela participation dusecteurprivé àlaluttecontrel itinérance Préparé pour le Secrétariat des partenariats de lutte contre l itinérance

Plus en détail

Guidedeconfigurationetd installation demacosx10.5leopard

Guidedeconfigurationetd installation demacosx10.5leopard Guidedeconfigurationetd installation demacosx10.5leopard SiMacOSX10.3ouultérieurestinstallésurvotreordinateur:ilsuffitdemettreàniveau votresystèmed exploitationversleopard.consultezlasection«miseàniveaude

Plus en détail

Conseil canadien de la magistrature Voies de fait et autres infractions contre la personne n entraînant pas la mort

Conseil canadien de la magistrature Voies de fait et autres infractions contre la personne n entraînant pas la mort Conseil canadien de la magistrature Voies de fait et autres infractions contre la personne n entraînant pas la mort Table des matières Infraction 244...3 Décharge d une arme à feu avec intention (Art.

Plus en détail

Internet et les jeunes : le temps, les relations et l autonomie.

Internet et les jeunes : le temps, les relations et l autonomie. Internet et les jeunes : le temps, les relations et l autonomie. 2ième colloque régional sur les dépendances en Outaouais: «la dépendance et ses multiples facettes» Jeudi 4 novembre 2010 Jean-Fran François

Plus en détail

Manuel utilisateur APH2100/2200 LABO-MODERNE

Manuel utilisateur APH2100/2200 LABO-MODERNE Manuel utilisateur APH2100/2200 37 rue Dombasle - 75015 PARIS 37 rue Dombasle - 75015 PARIS 37 rue Dombasle - 75015 PARIS 37 rue Dombasle - 75015 PARIS 37 rue Dombasle - 75015 PARIS 37 rue Dombasle -

Plus en détail

«Est-ce que mon enfant est à risques?» Sécurité sur la rue

«Est-ce que mon enfant est à risques?» Sécurité sur la rue «Est-ce que mon enfant est à risques?» Sécurité sur la rue 1. Est-ce que votre enfant sait ce qu est un inconnu? 2. Est-ce que votre enfant connaît la différence entre un bon et un mauvais inconnu? 3.

Plus en détail

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale Consultez-nous Traiter votre plainte par la résolution locale 2 Table des matières Qu est-ce que le Bureau du directeur indépendant de l examen de la police?...3 Qu est-ce que la résolution locale?...

Plus en détail

Sommeil en sécurité Les enjeux

Sommeil en sécurité Les enjeux Sommeil en sécurité Les enjeux Aurore Côté md Hôpital de Montréal pour enfants Centre universitaire de santé McGill Objectifs Saisir l origine des recommandations émises par les autorités de la santé.

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

HA2000 RTC Transmetteur téléphonique

HA2000 RTC Transmetteur téléphonique HA2000 RTC Transmetteur téléphonique Manuel d installation & d utilisation SOMMAIRE I. GENERALITES...2 1) CONTENU DU KIT...2 2) IDENTIFICATION...2 3) ALIMENTATION...3 4) CONNEXION A LA LIGNE TELEPHONIQUE...4

Plus en détail

Diriger une école maternelle

Diriger une école maternelle Diriger une école maternelle E.HAYOT IEN Toul Mai 2012 D après les travaux de l IEN maternelle 83 DIRIGER? Etre le chef? Prendre des décisions? Avoir du pouvoir? Juger? Contrôler? Commander? Animer? Coordonner?

Plus en détail

La cyberintimidation en Suisse : Résultats de l étude neteen

La cyberintimidation en Suisse : Résultats de l étude neteen La cyberintimidation en Suisse : Résultats de l étude neteen lic. phil. Fabio Sticca Jacobs Center for Productive Youth Development Forum national pour la protection de la jeunesse face aux médias, Fribourg,

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

Guide de l utilisateur

Guide de l utilisateur Votre contact: pedago@edumedia-sciences.com Guide de l utilisateur Votre établissement vient de s abonner à edumedia. Ce document est là pour vous aider dans la prise en main des ressources du site www.edumedia-sciences.com

Plus en détail

LE DROIT À L AVOCAT POUR LES DEMANDEURS D ASILE

LE DROIT À L AVOCAT POUR LES DEMANDEURS D ASILE LE DROIT À L AVOCAT POUR LES DEMANDEURS D ASILE Vous avez une audience devant la CISR (Commission de l'immigration et du statut de réfugié) pour faire entendre votre demande d asile/demande de refuge,

Plus en détail

EN TOUT TEMPS ET EN TOUS LIEUX, EN GESTES COMME EN PAROLES, JE RESPECTE TOUTES LES PERSONNES DE L ÉCOLE, ADULTES ET ENFANTS

EN TOUT TEMPS ET EN TOUS LIEUX, EN GESTES COMME EN PAROLES, JE RESPECTE TOUTES LES PERSONNES DE L ÉCOLE, ADULTES ET ENFANTS EN TOUT TEMPS ET EN TOUS LIEUX, EN GESTES COMME EN PAROLES, JE RESPECTE TOUTES LES PERSONNES DE L ÉCOLE, ADULTES ET ENFANTS ÉCOLE DU MOULIN Bonjour à toi, Tu sais, sans doute, que pour vivre ensemble dans

Plus en détail

Plan de lutte visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école. École Sainte-Rosalie 2012-2013

Plan de lutte visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école. École Sainte-Rosalie 2012-2013 Plan de lutte visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école École Sainte-Rosalie 2012-2013 Le plan d action pour prévenir et traiter la violence à l école : ça vaut le coup d

Plus en détail

Le Domicile Collectif FTVS ( Foyer de Transition à la Vie Sociale)

Le Domicile Collectif FTVS ( Foyer de Transition à la Vie Sociale) Le Domicile Collectif FTVS ( Foyer de Transition à la Vie Sociale) Son histoire 1972 Situé à Villefranche-sur-Saône, le FTVS était un service de transition professionnelle vers le milieu ordinaire. 1993

Plus en détail

Bénévole du secteur de la justice

Bénévole du secteur de la justice Audience simulée de la Commission Bénévole du secteur de la justice Cette trousse comprend les documents suivants : PAGE Objectifs du procès simulé Ligne de temps pour l audience simulée Renseignements

Plus en détail

Le Business-Plan 2.0. Les nouveaux modèles pour lancer son projet : le lean start-up. (ou l entrepreneuriat agile)

Le Business-Plan 2.0. Les nouveaux modèles pour lancer son projet : le lean start-up. (ou l entrepreneuriat agile) Le Business-Plan 2.0 Les nouveaux modèles pour lancer son projet : le lean start-up (ou l entrepreneuriat agile) Présentation 3 experts-comptables : Laurent Benoudiz Christophe Milhem Gilbert Metoudi Un

Plus en détail

Dossier complémentaire pour l analyse de cas

Dossier complémentaire pour l analyse de cas Niveaux d analyse Les facteurs à prendre en compte : L institution Les valeurs de l Institution sont éloignées/proches des valeurs de l étudiant L enseignant pense qu il est possible de faire évoluer les

Plus en détail

Un milieu de travail sans harcèlement psychologique. C est l affaire de tous!

Un milieu de travail sans harcèlement psychologique. C est l affaire de tous! Un milieu de travail sans harcèlement psychologique. C est l affaire de tous! Qu est-ce que le harcèlement psychologique au travail? Le harcèlement est une conduite vexatoire qui se manifeste par des comportements,

Plus en détail

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation d un outil Web de prévention

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation d un outil Web de prévention Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation d un outil Web de prévention Conférencière : Nathalie Jauvin, Ph. D., chercheure de l équipe de Recherche sur les interrelations personnelles,

Plus en détail

L INDIEN QUI NE SAVAIT PAS COURIR. Une grille de mots

L INDIEN QUI NE SAVAIT PAS COURIR. Une grille de mots L INDIEN QUI NE SAVAIT PAS COURIR Une grille de mots En lisant l introduction du livre, complète les mots croisés. 1 Prénom de l enfant handicapé de cette histoire. 2 Autre nom donné aux Indiens appelés

Plus en détail

Les clés de la réussite d un site e-commerce

Les clés de la réussite d un site e-commerce Les clés de la réussite d un site e-commerce David Méndez Responsable Commercial & Marketing www.cobweb.ch E: dmendez@cobweb.ch T: 022 880 00 93 les petits déjeuners des start-up, 5 octobre 2007 cobweb

Plus en détail

Recommandation professionnelle

Recommandation professionnelle Recommandation professionnelle La sécurité dans les milieux d apprentissage : une responsabilité partagée Le conseil de l Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario a approuvé la présente recommandation

Plus en détail

cybersécurité Comment puis-je assurer la sécurité de mes enfants en ligne? Un guide pour les parents bellaliant.net/cybersécurité

cybersécurité Comment puis-je assurer la sécurité de mes enfants en ligne? Un guide pour les parents bellaliant.net/cybersécurité cybersécurité Comment puis-je assurer la sécurité de mes enfants en ligne? Un guide pour les parents bellaliant.net/cybersécurité Pour les jeunes, Internet est un excellent merveilleux d apprentissage,

Plus en détail

Parrainer un nouveau membre Tâches

Parrainer un nouveau membre Tâches Parrainer un nouveau membre Tâches Le district 61 croit à l approche du mentorat basé sur une personne expérimentée (le mentor) qui travaille avec une personne moins expérimentée (le mentoré) comme des

Plus en détail

Guide à l usage des chapitres de l ISOC VERSION PRÉLIMINAIRE 23 mars 2011

Guide à l usage des chapitres de l ISOC VERSION PRÉLIMINAIRE 23 mars 2011 Guideàl usagedeschapitresdel ISOC VERSIONPRÉLIMINAIRE 23mars2011 Leguideopérationnelsuivantaétéconçupourfournirauxdirigeantsdechapitredessuggestionsetdes outilsqu'ilspourrontutiliserpourfaireprospérerleurchapitretoutenfaisantprogresserlamissionde

Plus en détail

Crise du leadership ou crise de la relève : Enjeux, défis et opportunités

Crise du leadership ou crise de la relève : Enjeux, défis et opportunités Crise du leadership ou crise de la relève : Enjeux, défis et opportunités Alain Gosselin, Ph.D., CRHA Professeur titulaire de GRH Directeur associé Enjeux Crise du leadership Crise de la relève La crise

Plus en détail

Violence en milieu scolaire: quelques outils de soutien à l intervention

Violence en milieu scolaire: quelques outils de soutien à l intervention Deuxième conférence mondiale sur la violence à l école Recherches, pratiques exemplaires et formation des maîtres Centre des Congrès de Québec Mai, 2003 Violence en milieu scolaire: quelques outils de

Plus en détail

PLAN DE LUTTE CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE (Protocole d intervention pour les parents)

PLAN DE LUTTE CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE (Protocole d intervention pour les parents) PLAN DE LUTTE CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE (Protocole d intervention pour les parents) Décembre 2012 ça vaut le c up d agir ensemble!!! Introduction Document élaboré par Manon Saumure,

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL ENTRE L ASSISTANT MATERNEL ET LES PARENTS

LIVRET D ACCUEIL ENTRE L ASSISTANT MATERNEL ET LES PARENTS LIVRET D ACCUEIL ENTRE L ASSISTANT MATERNEL ET LES PARENTS L'accueil d'un enfant par un assistant maternel n'est jamais un événement banal. Il implique de nombreux changements et peut avoir des incidences

Plus en détail

FICHE ACTION N 7 [2009-2010]

FICHE ACTION N 7 [2009-2010] FICHE ACTION N 7 [2009-2010] Intitulé: conseil d élèves Niveau(x) ou cycle(s): tous Nombre d enseignants concernés : 3 la directrice, parents élus, représentant de l IEN, représentant de la mairie Nombre

Plus en détail

LES FACTEURS DE RÉUSSITE À LA BASE DE NOS OBJECTIFS

LES FACTEURS DE RÉUSSITE À LA BASE DE NOS OBJECTIFS PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012 ÉCOLES PREISSAC / STE-GERTRUDE NOS ORIENTATIONS : 1. Amener l au sommet de sa réussite éducative. 2. Amener l à devenir un citoyen autonome et responsable. 3. Améliorer la qualité

Plus en détail

Catalogue des formations courtes Vente -Gestion

Catalogue des formations courtes Vente -Gestion CFPH Lyon Ecully 69130 ECULLY Mail : Tél : Catalogue des formations courtes Vente -Gestion 2012 Sommaire VENTE -GESTION ASSURER LA FONCTION DE TUTEUR GERER LE CHANTIER www.lyon-dardilly-ecully.fr Stages

Plus en détail

Nouveaux médias. Guide pour les écoles obligatoires. Utilisation des téléphones mobiles Le cyber-harcèlement

Nouveaux médias. Guide pour les écoles obligatoires. Utilisation des téléphones mobiles Le cyber-harcèlement Nouveaux médias Guide pour les écoles obligatoires Utilisation des téléphones mobiles Le cyber-harcèlement 1 Police cantonale bernoise Etat-major/Prévention Groupe nouveaux médias Case postale 7571, 3001

Plus en détail

Le plan. Mots clefs. Isoler Reproduire Associer

Le plan. Mots clefs. Isoler Reproduire Associer Le plan Définition Les plans sont les différentes parties de l'espace d'un tableau, d une image ou d'une représentation bidimensionnelle. Ils permettent de donner l'impression d'éloignement. Le premier

Plus en détail

1 Mise en garde contre Abbâs Abou Layth

1 Mise en garde contre Abbâs Abou Layth 1 Mise en garde contre Abbâs Abou Layth 1 P a g e 2 Mise en garde contre Abbâs Abou Layth Toutes les louanges reviennent à Allah; nous Le louons et demandons Son aide et nous cherchons refuge en Lui contre

Plus en détail

Idées et propositions de cours «Cyber-Mobbing»

Idées et propositions de cours «Cyber-Mobbing» Page 1 NetLa Matériel pédagogique 7 Idées et propositions de cours «Cyber-Mobbing» Informations sur le cours...page 2 Complément d informations pour l enseignant...page 3 Préparation...Page 5 Introduction

Plus en détail

Comparaison de textes...2 Comparez les textes suivants...2 Ce qu'il fallait observer...4. Pour conclure...5 A retenir...5

Comparaison de textes...2 Comparez les textes suivants...2 Ce qu'il fallait observer...4. Pour conclure...5 A retenir...5 Auteur : Département EEO Les fonctions du développement argumentatif Pourquoi développer un argument-porteur? CUEEP/USTL Comparaison de textes...2 Comparez les textes suivants...2 Ce qu'il fallait observer...4

Plus en détail

Le travail de groupe : vers un nouveau devenir.

Le travail de groupe : vers un nouveau devenir. Letravaildegroupe: versunnouveaudevenir. MarieRivoire, professeurd anglaisdansl AcadémiedeGrenoble, formatriceauseindurex(réseaudeformateurs) chargéedemissiond Aideàl Inspection. Depuis longtemps déjà,

Plus en détail

"Allô Parents Marseille" Parents d adolescents, Des professionnels à votre écoute.

Allô Parents Marseille Parents d adolescents, Des professionnels à votre écoute. "Allô Parents Marseille" Parents d adolescents, Des professionnels à votre écoute. QuickTime et un décompresseur TIFF (non compressé) sont requis pour visionner cette image. " Mieux faire connaître ce

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE FERME-NEUVE POLITIQUE PORTANT SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE EN MILIEU DE TRAVAIL

MUNICIPALITÉ DE FERME-NEUVE POLITIQUE PORTANT SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE EN MILIEU DE TRAVAIL MUNICIPALITÉ DE FERME-NEUVE POLITIQUE PORTANT SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE EN MILIEU DE TRAVAIL Juillet 2009 TABLE DES MATIÈRES PAGE 1. Énoncé politique... 3 2. But... 3 3. Définition... 3 4. Champs

Plus en détail

APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION RÉS. : CA-486-5905 20-09-2005 EN VIGUEUR : 20-09-2005

APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION RÉS. : CA-486-5905 20-09-2005 EN VIGUEUR : 20-09-2005 TITRE : POLITIQUE CONTRE LE HARCÈLEMENT CODE : APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION RÉS. : CA-486-5905 20-09-2005 EN VIGUEUR : 20-09-2005 MODIFICATIONS : Note : Le texte que vous consultez est une codification

Plus en détail

Guide pour les jeunes

Guide pour les jeunes Guide pour les jeunes Le Comité sénatorial permanent des droits de la personne This report is also available in English Comité sénatorial permanent des droits de la personne CANADA LA CYBERINTIMIDATION,

Plus en détail

Guide pratique. Maligne ma ligne! Tous les Services Malins sous la main!

Guide pratique. Maligne ma ligne! Tous les Services Malins sous la main! Guide pratique Maligne ma ligne! Tous les Services Malins sous la main! Services gratuits Rappel automatique des numéros composés Ring Back... 5 Vous savez qui a essayé de vous joindre n 1919... 5 Vous

Plus en détail

Le sevrage tabagique

Le sevrage tabagique Lesevragetabagique M arrêter,j ypense,maisilmefaudradel aide! Voussongezàarrêterdefumer,etnousvousenfélicitonscarc estunepremièreétapeimportante quevousavezsûrementmisdutempsàfranchir!mais,voushésitezencore.

Plus en détail

Interaction. Partie B : Présentation des stratégies d interaction. Planification (optionnelle) QUOI POURQUOI QUAND. Gestion COMMENT.

Interaction. Partie B : Présentation des stratégies d interaction. Planification (optionnelle) QUOI POURQUOI QUAND. Gestion COMMENT. Partie B : Présentation des stratégies d interaction Planification (optionnelle) QUOI Gestion Interaction Évaluation POURQUOI QUAND COMMENT Mise en situation Modelage 83 Introduction L interaction est

Plus en détail

Comment obtenir de l aide ou soutenir une ou un collègue qui a besoin d aide

Comment obtenir de l aide ou soutenir une ou un collègue qui a besoin d aide CONSEIL DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL DE L'ONTARIO (CSSTO) SÉRIE SUR LA PRÉVENTION DE LA VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL La violence familiale ne cesse pas quand on met les pieds au travail :

Plus en détail

CYBERINTIMIDATION DROIT DES JEUNES: ASPECTS LÉGAUX

CYBERINTIMIDATION DROIT DES JEUNES: ASPECTS LÉGAUX CYBERINTIMIDATION DROIT DES JEUNES: ASPECTS LÉGAUX Plan de la présentation 1. Définir la cyberintimidation 2. La liberté d expression 3. La Loi sur les écoles tolérantes en Ontario 4. L approche de la

Plus en détail

L hypothèse la plus économique pour une RR3 de 1969 à Nancy

L hypothèse la plus économique pour une RR3 de 1969 à Nancy L hypothèse la plus économique pour une RR3 de 1969 à Nancy article et dessins de Raoul Robé «Quand l impossible est éliminé, ce qui reste, même improbable est la vérité» Sherlock Holmes Cette rencontre

Plus en détail

La démarche commerciale de vente se concrétise dans la relation avec les prospects ou les clients. Une bonne maîtrise de l entretien de vente est

La démarche commerciale de vente se concrétise dans la relation avec les prospects ou les clients. Une bonne maîtrise de l entretien de vente est La démarche commerciale de vente se concrétise dans la relation avec les prospects ou les clients. Une bonne maîtrise de l entretien de vente est indispensable pour assurer le succès. A EVITER Saluer de

Plus en détail

L apprenant au cœur de la formation

L apprenant au cœur de la formation L apprenant au cœur de la formation Le Centre des Niveaux de compétence linguistique canadiens Notre mission: Promouvoir l excellence dans l enseignement et l apprentissage du français langue seconde.

Plus en détail

PROCÉDURES POUR UNE VIE SCOLAIRE SAINE ET HARMONIEUSE

PROCÉDURES POUR UNE VIE SCOLAIRE SAINE ET HARMONIEUSE SYSTÈME DISCIPLINAIRE DE L ÉCOLE RÈGLES DE VIE DE L ÉCOLE : RESPECT ET SÉCURITÉ Approuvées le 25 mars 2013 (CE 12/13 28) Les manquements à ces règles seront considérés comme majeurs. Ils seront consignés

Plus en détail

3 ème!étape!:!construire!le!questionnaire!sur!google!drive.! Pour!construire!le!sondage,!il!faut!alors!aller!dans!le!«!Drive!»!:!

3 ème!étape!:!construire!le!questionnaire!sur!google!drive.! Pour!construire!le!sondage,!il!faut!alors!aller!dans!le!«!Drive!»!:! CommentorganiseruneenquêtesociologiqueenSES? 1 ère %étape%:%travail%de%réflexion%sur%les%questions%à%poser%lors%de%l enquête.% Exemple:Enquêtesurlasocialisationdifférentielleselonlesexe.Leprofesseurinterrogelesélèvessurles

Plus en détail

,).% 0/7%2 0!)2).' %84 5 1 2 3 4 6 7 8 9 10 11-12 18 19 13-14 20-21 15-16 17 22!! J...!! 23!!!! 24

,).% 0/7%2 0!)2).' %84 5 1 2 3 4 6 7 8 9 10 11-12 18 19 13-14 20-21 15-16 17 22!! J...!! 23!!!! 24 Care Plus 5 1 2 3 4 6 7 8 9 10 18 19 20 21 11 12 13 14 15 16 22 17 23 24 J... 1 Touche de déclaration de la télécommande sans fil 2 Prise pour bouton d alarme externe 3 Touche Bis 4 Touche R (services

Plus en détail

Le but n'est pas de poser un jugement sur les réponses fournies et celles ci ne seront pas utilisées pour fins d'évaluation du rendement.

Le but n'est pas de poser un jugement sur les réponses fournies et celles ci ne seront pas utilisées pour fins d'évaluation du rendement. En vertu de son plan stratégique, plus précisément l'axe de performance, le Conseil désir mettre en oeuvre un programme de développement professionnel continu pour le personnel cadre, le personnel de soutien

Plus en détail

Tableau des projets acceptés Année scolaire 2014-2015

Tableau des projets acceptés Année scolaire 2014-2015 Nom de l école Titre du projet Description du projet Nombre d élèves impliqués Montant demandé Montant accordé CQPEL Sentiment d'appartenance Aménagement d un local par les élèves pour la création de leurs

Plus en détail

PROJET 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA CHARTE 1 PAGE DE COUVERTURE PLAQUETTE 1 FICHE INTÉRIEURE

PROJET 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA CHARTE 1 PAGE DE COUVERTURE PLAQUETTE 1 FICHE INTÉRIEURE PROJET 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA CHARTE 1 PAGE DE COUVERTURE PLAQUETTE 1 FICHE INTÉRIEURE IMAGE GÉNÉRALE DU GROUPE image carré dans le choix de la police de caractère, avec un peu d arrondi pour la

Plus en détail

Installation Switch. Etapes : -Webmanage : interface graphique via navigateur internet. -telnet : dans le menu «run setup»

Installation Switch. Etapes : -Webmanage : interface graphique via navigateur internet. -telnet : dans le menu «run setup» Installation Switch Etapes : 1. CONNEXION AU SWITCH VIA LE PORT APPROPRIE (CONSOLE SI TELNET) 2. LE MENU DU SWITCH 3. CONFIGURATION DU SWITCH : -Webmanage : interface graphique via navigateur internet

Plus en détail

brochure_violence:mise en page 1 5/10/09 15:25 Page 1 C o n s e i l g é n é r a l d e s j e u n e s

brochure_violence:mise en page 1 5/10/09 15:25 Page 1 C o n s e i l g é n é r a l d e s j e u n e s brochure_violence:mise en page 1 5/10/09 15:25 Page 1 C o n s e i l g é n é r a l d e s j e u n e s brochure_violence:mise en page 1 5/10/09 15:25 Page 2 Sommaire Qu est-ce que la violence?... 4 Pourquoi

Plus en détail

Que pouvez-vous faire pour que quelqu un ait une meilleure image de lui ou d elle-même? Qu est-ce qu un bon ami?

Que pouvez-vous faire pour que quelqu un ait une meilleure image de lui ou d elle-même? Qu est-ce qu un bon ami? Que pouvez-vous faire pour que quelqu un ait une meilleure image de lui ou d elle-même? Passer du temps avec cette personne Présenter la personne à vos amis Lui dire que vous l aimez bien Qu est-ce qu

Plus en détail

Recrutement des chefs de travaux Session 2013. Académie de Lille. Rapport de jury présenté par Myriam MASERAK - DAFPIC

Recrutement des chefs de travaux Session 2013. Académie de Lille. Rapport de jury présenté par Myriam MASERAK - DAFPIC Recrutement des chefs de travaux Session 2013 Académie de Lille Rapport de jury présenté par Myriam MASERAK - DAFPIC AVANT PROPOS La session 2013 de recrutement des chefs de travaux s est déroulée conformément

Plus en détail

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels Conférencier : Richard Boyer, Ph. D., chercheur au Centre de

Plus en détail

Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux

Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux 1 Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux 2 LE PRÉSIDENT Le président d assemblée, tout comme le vice-président et le secrétaire, est élu par l ensemble de l assemblée, avec des pouvoirs et

Plus en détail

Formation savoir-vivre : La communication par la Gestuelle et le comportement

Formation savoir-vivre : La communication par la Gestuelle et le comportement Formation savoir-vivre : La communication par la Gestuelle et le comportement Caroline BALY Les intervenants Diplômée d une formation de styliste : sa spécialisation dans la création de lingerie l'a rendue

Plus en détail

RAPPEL : Compétences sociales et civiques à l école maternelle : DEVENIR ÉLÈVE

RAPPEL : Compétences sociales et civiques à l école maternelle : DEVENIR ÉLÈVE SYNTHESE ANIMATION ELEVES en DIFFICULTES à l école maternelle RECENSEMENT d AIDES POSSIBLES dans le domaine du devenir élève Difficulté ciblée : ne pas avoir confiance en soi, ne pas oser se lancer et

Plus en détail

«Jeux et Enjeux du grand Paris métropolitain» Métrokawa du 25 mai 2013 au Carrefour des Associations Parisiennes Restitution des Ateliers

«Jeux et Enjeux du grand Paris métropolitain» Métrokawa du 25 mai 2013 au Carrefour des Associations Parisiennes Restitution des Ateliers «JeuxetEnjeuxdugrandParismétropolitain» Métrokawadu25mai2013auCarrefourdesAssociationsParisiennes RestitutiondesAteliers L associationmétropop!apourobjetdefairebougerlesreprésentationsentre villescentresetvillespériphériques.

Plus en détail

Contents Caractéristiques des fiches...2 Équivalence entre fiche pédiatrique et adulte [et vice versa]...2 Fiches PTME...2 Section de planning

Contents Caractéristiques des fiches...2 Équivalence entre fiche pédiatrique et adulte [et vice versa]...2 Fiches PTME...2 Section de planning Contents Caractéristiquesdesfiches...2 Équivalenceentrefichepédiatriqueetadulte[etviceversa]...2 FichesPTME...2 Sectiondeplanningfamilialajoutéeauxfichesdesuivi...2 Réparationdeboguesdanslesfiches...3

Plus en détail

Atelier 5. Le Vélo en Ville: sport ou moyen de transport?

Atelier 5. Le Vélo en Ville: sport ou moyen de transport? Atelier 5 Le Vélo en Ville: sport ou moyen de transport? Atelier 5 Lucas Girardet Fondateur de velopass et Président de PRO VELO Lausanne Le vélo: sport ou moyen de transport? Lucas Girardet Sport City

Plus en détail

Informationsdedernièreminute àproposd AppleQmaster2

Informationsdedernièreminute àproposd AppleQmaster2 Informationsdedernièreminute àproposd AppleQmaster2 Cedocumentfournitdesinformationsmisesàjouràproposd AppleQmaster2 ettraitedessujetssuivants: Â InformationsdedernièreminuteconcernantAppleQmaster2.3.1(p.2)

Plus en détail

MINISTERE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE. La sécurité. dans. les établissements scolaires

MINISTERE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE. La sécurité. dans. les établissements scolaires MINISTERE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE La sécurité dans les établissements scolaires L établissement scolaire est le lieu de LA transmission des savoirs et de l apprentissage

Plus en détail

PROCEDURE D INSCRIPTION EN LIGNE POUR LES CANDIDATS AUX OFFRES DE METIERS DU PEJEDEC

PROCEDURE D INSCRIPTION EN LIGNE POUR LES CANDIDATS AUX OFFRES DE METIERS DU PEJEDEC PROCEDURE D INSCRIPTION EN LIGNE POUR LES CANDIDATS AUX OFFRES DE METIERS DU PEJEDEC La procédure ci-dessous décrit les différentes étapes pour une inscription en ligne sur le site web du PEJEDEC afin

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

Guide du chiot Alimentation

Guide du chiot Alimentation Guide du chiot Alimentation Dans un premier temps, nous vous conseillons de nourrir votre petit loup avec les mêmes croquettes pour chiot qu'il mangeait chez son éleveur. Toutefois, si vous estimez que

Plus en détail

L engagement. dire ce que l on fait, et faire ce que l on dit

L engagement. dire ce que l on fait, et faire ce que l on dit Présentation Nos valeurs Organisation Chiffres clés L engagement dire ce que l on fait, et faire ce que l on dit erat volutpat.ugiat n L écoute entendre ne veut pas dire écouter parce que l écoute est

Plus en détail

INTERVIEW D ALAIN AREZKI

INTERVIEW D ALAIN AREZKI INTERVIEW D ALAIN AREZKI - Chargé de mission (liaison avec le mouvement associatif) au cabinet de JJ ANGLADE, maire de Vitrolles lorsque François Frenay est directeur de cabinet de??? à - Administrateur

Plus en détail