Le nivellement direct ou géométrique Le nivellement indirect.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le nivellement direct ou géométrique Le nivellement indirect."

Transcription

1 INTRODUCTION Pour représenter le terrain qui est un volume en trois dimensions sur le plan surface plane à deux dimensions, on est amené à faire deux représentations distinctes. Parmi les ures prises sur le terrain, il faudra donc distinguer : Celles qui fournissent les projections horizontales des détails du sol et qui constituent la planimétrie. Celles qui permettent de définir les côtes et courbes de niveau et qui font l'objet de l'altimétrie ou nivellement. C est un Procédé permettant d'obtenir la différence de niveau entre deux points. Si nous connaissons l'altitude (L'altitude d'un point noté Z ou H est la distance en mètres entre ce point, et une surface de niveau zéro) d'un point, nous pouvons calculer successivement l'altitude de tous les autres points observés selon deux méthodes distinctes, à savoir : Le nivellement direct ou géométrique Le nivellement indirect. NIVELLEMENT GENERAL DE LA TUNISIE (N.G.T) Toutes les altitudes du réseau tunisien sont rapportées au niveau moyen de la mer à la Goulette, déduits des relevés quotidiens du médimaréimétrie installé dans ce port en Tous les repères sont fourniers par L O.T.C. PRINCIPE DU NIVELLELENT GEOMETRIQUE Le nivellement géométrique consiste à déterminer la dénivelée entre deux points à l aide d un niveau (définissant un plan de visée horizontal) et une mire (échelle vertical) placée successivement sur les deux points. La lunette (niveau) permet de lire sur une mire la distance verticale entre le point occupé par celle-ci et le plan de visée. Page 1

2 Soient L A et L B les lectures effectuées sur deux points A et B ayant pour altitudes respectivement H A et H B on a : REMARQUES 1- Les niveaux automatiques La tendance actuelle de construction des niveaux se développe dans le sens d'une création de niveaux automatiques. Ces niveaux, après le seul réglage d'une nivelle sphérique, donnent automatiquement un plan de visée horizontale. Le nombre de ces appareils va croissant chaque année avec le développement des techniques mécaniques, optiques et électroniques. Page 2

3 2- MIRE DE NIVELLEMENT ORDINAIRE MIRE DE NIVELLEMENT généralement en bois ou métal (pliante), de 3 ou 4 mètres, munie d'un TALON DE MIRE. On effectue une LECTURE ESTIMÉE au millimètre, au moyen du TRAIT NIVELEUR du niveau. 3- MISE EN STATION D UN NIVEAU La mise en station d un niveau consiste a rendre horizontal l axe optique de l instrument pour y arriver on opère selon l ordre suivant : Installer le trépied (plateau le plus horizontal possible) Fixer l appareil sur trépied Centrer la nivelle sphérique Régler l oculaire de l objectif Centrer la nivelle sphérique l objectif Régler l oculaire de Page 3

4 CHAPITRE 1: NIVELLEMENT ENT GEOMETRIQUE 4- LECTURE SUR MIRE La mire e st une échelle linéaire linéai qui doit être tenue verticalement (elle comporte une nivelle sphérique) sur le point intervenant dans la dénivelée à urer. La précision de sa graduation et de son maintien ntien en position verticale influent fortement sur la précision de la dénivelée urée. Le réticule d un niveau est généralement constitué de quatre fils : le fil stadimétrique supérieur, le fil stadimétrique inférieur, le fil niveleur et le fil vertical 5- Portée du Niveaux Grâce râce à la lunette, le mm peut être perçu à une cinquantaine de mètres (cette capacité du niveau s'appelle une portée). La nivelée (somme des 2 portées relatives à une même station) peut donc être de 100m au maximum. Je vous vois venir et pose la question à votre place: et si les points A et B sont séparés de 200 m? de 1 km? de 180km.? Page 4

5 PROCEDES DU NIVELLEMENT GEOMETRIQUE. NIVELLEMENT PAR CHEMINEMENT Lorsque A et B sont éloignés, on ne peut opérer en une seul fois. Il faut donc effectuer plusieurs stations déterminant entre A et B un ou plusieurs points intermédiaires appelés aussi points de passages. L'important, ici, est l'altitude de B. Les points P, Q, R, servent de relais. Comment calculer l'altitude de B? Il faut donc établir un lien entre l'altitude du point de départ Aet celle de B 1- Cheminement aller-retour Lorsque l on cherche à déterminer l altitude d un point extrémité B à partir de celle connue d un repère A, on effectue généralement cheminement aller-retour de A vers A en passant par B. Ce ci permet de calculer l altitude de B et de vérifier la validité des ures en retrouvant l altitude de A. 2- Cheminement rattaché aux deux extrémités CHEMINEMENT DE NIVELLEMENT rattaché à un point A d'altitude connue, dite ALTITUDE DE DÉPART et fermant sur un autre point B d'altitude connue, dite ALTITUDE DE FERMETURE. Page 5

6 3- Cheminement fermé Lorsqu un cheminement constitue un e boucle retournant à son point de départ A, on l appelle cheminement fermé. 4- Les étapes de calcul. Dans tous les cas, le principe de calcul est le suivant : La mire étant sur le point origine «0», l opérateur stationne le niveau en «S1» dont il détermine l éloignement en comptant le nombre de pas séparant 0 de S1, de manière à ne pas dépasser la portée maximale. L opérateur fait une lecture arrière, c est-à-dire dans le sens de parcours choisi, sur le point «0», notée Lar(0) le porte-mire se déplace pour venir sur le premier point intermédiaire «1» le plus stable possible (pierre, socle métallique appelé «crapaud», piquet etc.) et dont il détermine l éloignement en comptant lui-même le nombre de pas séparant «0» de «S1» afin de Page 6

7 pouvoir reproduire ce nombre de pas de «S1» à «1» toujours stationné en «S1», l opérateur lit sur la mire la lecture avant sur «1» notée Lav(1). L opérateur se déplace pour choisir une station «S2» et ainsi de suite. Les étapes de calcul sont les suivantes : Calcul des dénivelées urées H ij : H ij LiAR i n 1 j n vérification du calcul de l étapes 1 : Hij i n 1 LiAR - i 0 j 1 j n L j 1 j AV Calcul de la fermeture altimetrique du cheminement : i n 1 j n H H ij 0n i 0 avec j 1 H 0n HF H D Hn H 0 donnée f H 0 n - H 0 n i 0 - LjAV Compensation : On procéde à la compensation des erreurs dûes aux ures sur terrain lorsque la fermeture f du cheminement est inferieure à une tolérance de fermeture Tf qui dépenant de la longeure du cheminement et de precision du niveau utilisé. Le Calcul des corrections Cij est selon l une des trois variantes suivantes : Selon le nombre des dénivelées : Cij = C = Selon la valeur des dénivelées : Cij = f ou n est le nombre des nivelées. n f. H ij i n 1 j n H. ij i 0 j 1 Selon la longeur des nivelées : Cij = f.dijh i n 1 j n où Dijh est la distance horizontale D h ij i 0 j 1 i n 1 j n Vérifier que : C ij - f si nom ajuster. i 0 j 1 Page 7

8 Calcul des dénivelées compensées H ijcomp H ij Cij i n 1 j n vérification du calcul de l étapes 6 : H i 0 comp ij Hn - H0. j 1 Calcul de altitude des différents points H j H i H ijcomp. 5- L IMPRIME DE NIVELLEMENT PAR CHEMINEMENT LAR 0 = Dép LAR 0 LAR LAV n-1 LAR - 1 C01 LAV LAR - LAV 1 LAR - LAV n n = Fin LAV S1 S2 S1 - S2 C12 - H01 H12 Hj HDép + C01 Observations S1 - S2 = S3 - S4 f = (S3 - S4) - (HF - HD) S5 = - + C12 n Cn-1n S3 S4 S5 S6 S7 f S6 - S7 = HF - HD n-1 n-1 Vérification LAV LAR Cij n-1 LAV Points Comp H H LAR - LAV S3 S4 - f Hn-1n + Cn-1n S6 S7 HFin HF - HD NIVELLEMENT PAR RAYONNEMENT 1- Définition À partir d une seule station, On détermine les altitudes des différents points par rapport à un repère connu. Il est souvent nécessaire d'y fixer un point de référence (sur le chantier) dont il déterminera l'altitude. Il est donc souvent obligé de se rattacher à un point connu. Ce rattachement se faire par cheminement ('oubliera pas d'effectuer le contrôle : aller-retour ou Il faut continuer le cheminement, au delà du chantier, vers un autre point d'altitude connue). Page 8

9 Il devra de ce point R, maintenant connu en altitude, déterminer tous ceux nécessaires dans son chantier. Bien sûr, vous pouvez appliquer la technique que vous connaissez, c'est à dire développer un cheminement fermé R A B C D E F R. Mais si le chantier n'est pas trop vaste, le géomètre peut s'organiser pour viser les points A, B, C, D, E, F et R sans déplacer son niveau. Comment déduire l'altitude des points A, B, C, D, E et F connaissant celle de R et les lectures sur mire effectuées par rayonnement? 2- Les étapes de calcul. Calcul des dénivelées urées H Ri Calcul de l altitude des différent points : Hi = HR + H Vérification du calcul : Hi = n.hr + H : H Ri LR Ri - Li Ri. Où R Calcul de l altitude du plan de visée : HPV = HR + L. Calcul de l altitude des différent points : Hi = HPV L. Vérification du calcul : n.hpv = Hi + L. i i Il est fortement recommandé d'effectuer les ures à l'aide d'un niveau parfaitement régler de sa collimation verticale (Vu fin de ce chapitre) car en rayonnement, il est impossible de procéder par visées d'égale longueur. 3- L imprimé de nivellement par rayonnement Page 9

10 Ou NIVELLEMENT SIMULTANE D UN CHEMINEMENT ET DE RAYONNEMENT. 1- Principe. C est un procédé utilisant simultanément le nivellement par rayonnement et par cheminement. Il permet de déterminer en même temps les altitudes d un certain nombre de points de passage et celles d autre points rayonnés appelés points intermédiaires. (Ou points de détail) Page 10

11 HR1 = 12,240 m et HR2 = 11,972m 2- LES ETAPES DE CALCUL 1. On calcul les altitudes des différents points de passage ( 1,2,3) en appliquant la méthode de calcul du Cheminement rattaché aux deux extrémités. 2. Calcul de l altitude des différent points de détail ( A1, A2, B1, B2, C1 et C2, ) on utilisant le principe de calcul du Nivellement par rayonnement. 3- L imprimé de nivellement simultané d un cheminement et de rayonnement. Ou Page 11

12 ERREURS ET FAUTES. ERREURS PARASITES Calage : oubli de caler la nivelle, bulle amenée entre deux traits de la fiole non symétrique, compensateur bloqué. Lecture, en particulier confusion du trait niveleur avec un trait stadimétrique. Transcription dans le carnet. ERREURS SYSTEMATIQUES Erreur d'étalonnage de la mire : les mires de nivellement ordinaire ne sont pas soumises aux tolérances des ures matérialisées de longueur. Défaut de verticalité de la mire : éliminé avec une nivelle sphérique réglée Collimation : c'est-à-dire inclinaison de l'axe optique par rapport à l'horizontale quand la bulle est calée ou le compensateur en équilibre. L'erreur de collimation est éliminée par l'égalité des portées (fig1) aussi bien que par les visées réciproques (fig2). Page 12

13 CHAPITRE 1: NIVELLEMENT ENT GEOMETRIQUE Si LA et LB sont les lectures entachées par l'erreur de collimation, LA et LB les lectures fictives sans collimation correspondant à une ligne de visée horizontale, il vient : LA LB = (LA + e ) - (LB + e) = LA LB = Z AB = H AB Sous réserve que les portées soient sensiblement tes mê aux deux stations : ( L A1 LB1 ) ( L A 2 LB 2 ) ( L' A1 e' ) ( L' B1 e' ) ( L' A2 e) ( L' B 2 e) Z AB H AB 2 2 Vérification et réglage de la collimation Si le topographe n'a pas la possibilité d'utiliser un collimateur dans un atelier spécialisé, il aligne, sur un terrain plat, quatre points tels que S1A = AB = BS2 = D = 20 m (fig). Vérification de la collimation Page 13

14 Stationner S1, caler, lire LA1 et LB1, puis stationner S2, lire LA2 et LB2. Sans erreur de collimation les lignes de visée horizontales donneraient les lectures L A2 et L B2 ; la collimation générant une dénivelée e à la distance D, les segments : LA1, LB1 et L A2, L B2 sont parallèles. L A2 - LA1 = LB2 LB1 L A2 = (LB2 LB1) + LA1 l erreur de collimation e à la distance D vaut donc : e L A2 L' A 2 d'ou 2 e (LA2 L A 1 ) (L B 2 LB 1 ). 2 Exemple : LA1 = 1,451 m, LA2 = 1,669 m, LB1 = 1,326 m et LB2 = 1,540 m e = 2 mm à 20 m ERREURS ACCIDENTELLES Parallaxe ; l'image intermédiaire donnée par l'ensemble objectif mise au point de la lunette n'est pas exactement dans le plan du réticule. L'opérateur voit le trait niveleur «monter ou descendre» le long des graduations de la mire quand il bouge la tête de haut en bas derrière l'oculaire ; la parallaxe doit être éliminée en soignant la mise au point. Calage de la bulle ou du compensateur Estime du millimètre Flamboiement, mouvements verticaux de l'air chauffé par le soleil au-dessus de certains revêtements comme le bitume par exemple (éviter les visées proches du sol). TRAVEAUX DIRGE Exercice N 1 On a réalisé les ures suivantes de nivellement Déterminer les altitudes des points B et C sachant que : A à pour altitudes : HA = 100,294 m Exercice N 2 On a réalisé les ures suivantes de nivellement Page 14

15 points AR L AV L RN1 1,432 A 1,876 1, ,653 1, ,678 1, ,987 1, ,543 1, ,987 1, ,987 1, ,873 1, ,569 1,528 RN2 Déterminer les altitudes de tous les points après compensations du cheminement selon la valeur des dénivelées tout en sachant que : Les repères RN1 et RN2 ont pour altitudes : HRN1 = 156,796 m et HRN2 = 159,531 m. La tolérance de fermeture du cheminement Tfch = 2,7 lecture 2 N Avec : N : le nombre de dénivelées lecture = 1mm : l écart type sur chaque lecture sur mire. 1,453 Exercice N 3 Un topographe a été chargé du nivellement d un ensemble de points 1, 2, 3, et 4 en fonction d un repère R d altitude HR = m 1- Rédigé le carnet de nivellement 2- Calculer les altitudes de tous les points (A, B, C, D, E et F) Exercice N 4 On a réalisé les ures suivantes de nivellement Page 15

16 1. 2. Rédiger l imprimé de nivellement relatif au circuit ci-dessus Déterminer les altitudes des différents points en faisant la compensation du cheminement selon la valeur des dénivelées tout en sachant que : o Les repères RN1 et RN2 ont pour altitudes : HRN1 = 342,995 m et HRN2 = 342,288 m. o La tolérance de fermeture du cheminement Tfch = 2,7 lecture 2 N H Avec N H : le nombre de dénivelées lecture = 1mm : l écart type sur chaque lecture. Exercice N 5 On a réalisé les ures suivantes de nivellement Page 16

17 1- Rédiger l imprimé de nivellement relatif au circuit ci-dessus 2- Déterminer les altitudes des différents points en faisant la compensation du cheminement selon la valeur des dénivelées tout en sachant que le repère M a pour altitude : HM = 142,995 m Page 17

Le niveau de chantier. Installation du matériel Les réglages Les lectures Enregistrements et reports

Le niveau de chantier. Installation du matériel Les réglages Les lectures Enregistrements et reports Le niveau de chantier Installation du matériel Les réglages Les lectures Enregistrements et reports Mise en station Vue en plan (vue de dessus, en projection) Visées => 2 points Donc 2 opérateurs : - pour

Plus en détail

TP de Nivellement. Introduction. Le nivellement direct. Appareillage

TP de Nivellement. Introduction. Le nivellement direct. Appareillage TP de Nivellement Introduction Le nivellement a pour objectif de déterminer la différence altimétrique entre deux points. L'objectif de ce TP est de réaliser le nivellement d'un réseau de points disposés

Plus en détail

La mesure d'un angle vertical

La mesure d'un angle vertical La mesure d'un angle vertical 1. Le cercle vertical Les appareils actuels sont munis d'un cercle vertical gradué de 0 à 400 gr dont la chiffraison croît dans le sens des aiguilles d'une montre. La particularité

Plus en détail

Le rayonnement avec le niveau de chantier

Le rayonnement avec le niveau de chantier Le rayonnement avec le niveau de chantier Rappels : installation-mesures-calculs-vérifications Présentation des relevés Analyse des relevés Réalisation du plan Rappels Installation Placer la station à

Plus en détail

ELEMENTS DE TOPOGRAPHIE NIVELLEMENT Jean Pierre BRICQUET

ELEMENTS DE TOPOGRAPHIE NIVELLEMENT Jean Pierre BRICQUET Institut de Recherche pour le Développement Autorité du Bassin du Niger Unité Observatoires Hydrologiques et Ingénierie ELEMENTS DE TOPOGRAPHIE NIVELLEMENT Jean Pierre BRICQUET Introduction Le nivellement

Plus en détail

Etude d un prisme. p1 et 2 pour information 1. Description :

Etude d un prisme. p1 et 2 pour information 1. Description : TP5 p et pour information. Description : Etude d un prisme PTSI Un spectrogoniomètre est, comme son nom l'indique, à la fois un spectromètre et un goniomètre ( en!!!). L'appareil comprend un plateau de

Plus en détail

TOPOGRAPHIE. Relevé. 1. Introduction

TOPOGRAPHIE. Relevé. 1. Introduction TOPOGRAPHIE 1 Avant de concevoir un projet, il est nécessaire de connaître le site dans lequel il s inscrit et d en faire un relevé précis. Ce chapitre traite des techniques de relevé (étude de l existant)

Plus en détail

AP23 - FORMULES de topographie - JLV octobre 2013 mise à jour avril 2016

AP23 - FORMULES de topographie - JLV octobre 2013 mise à jour avril 2016 AP23 - FORMULES de topographie - JLV octobre 2013 mise à jour avril 2016 Plutôt que de les connaître par cœur, pour la plupart, il faudrait savoir les retrouver. Comprendre une formule est essentiel. Les

Plus en détail

Chapitre IV: Mesures angulaires.

Chapitre IV: Mesures angulaires. Chapitre IV: Mesures angulaires. 1. Mesure des angles horizontaux Les angles horizontaux (azimutaux) peuvent être mesurés en deux manières différentes: 1- Observés et dessinées directement sur une feuille

Plus en détail

Rapport des TP de Topographie

Rapport des TP de Topographie 2013 Rapport des TP de Topographie Ansumoudine - Solange - Quentin- Mariama Université De Cergy Pontoise 09/01/2013 TP n 1 : Nivellement direct 1 1. But du TP L objectif de ce TP est de déterminer l altitude

Plus en détail

CHAPITRE 1 TOPOMÉTRIE: RELEVÉ DE TERRAIN AVEC UN NIVEAU OBJECTIFS 2 INTRODUCTION 2 EXEMPLE RÉSOLU 10 EXERCICES À RÉSOUDRE 11

CHAPITRE 1 TOPOMÉTRIE: RELEVÉ DE TERRAIN AVEC UN NIVEAU OBJECTIFS 2 INTRODUCTION 2 EXEMPLE RÉSOLU 10 EXERCICES À RÉSOUDRE 11 Chapitre 1 Topométrie: relevé de terrain avec un niveau 1/1 CHAPITRE 1 TOPOMÉTRIE: RELEVÉ DE TERRAIN AVEC UN NIVEAU OBJECTIFS 2 INTRODUCTION 2 1.1 DÉFINITIONS 3 1.2 STADIMÉTRIE 4 EXEMPLE RÉSOLU 10 EXERCICES

Plus en détail

Chapitre IV (Partie A): Instruments de mesures.

Chapitre IV (Partie A): Instruments de mesures. Chapitre IV (Partie A): Instruments de mesures. 1. Généralités Les différents mesures sure le terrain exigent l'emploi d'un certain nombre d'instruments qui peuvent être classés en deux catégories: 1-

Plus en détail

Manuel d instruction. Niveaus automatique Modèle nº , ,

Manuel d instruction. Niveaus automatique Modèle nº , , 4579H-French_Manuals 4/6/11 8:25 AM Page 1 Niveaus automatique Modèle nº 40-6926, 40-6960, 40-6962 Manuel d instruction Merci d avoir choisi ce niveau laser à nivellement automatique. Nous vous suggérons

Plus en détail

Manuel d instruction

Manuel d instruction 1316H-French 8/14/08 11:32 AM Page 1 Niveau automatique 26X Modèle nº 40-6926 Manuel d instruction Merci d avoir choisi ce niveau laser à nivellement automatique 26X. Nous vous suggérons de lire attentivement

Plus en détail

Niveau de chantier à visée optique

Niveau de chantier à visée optique Niveau de chantier à visée optique Vis de réglage de la netteté d image Plaque de base Objectif Limbe ou molette pour le cercle horizontal Dispositif de visée grossière Oculaire & vis de réglage de netteté

Plus en détail

Physique et chimie, Chapitre 0

Physique et chimie, Chapitre 0 , Chapitre 0 MESURES ET INCERTITUDES Terminale S I MESURES ET ERREURS DE MESURES 1) Mesure d une grandeur physique Une grandeur est utilisée en science pour caractériser un objet ou un événement. La mesure

Plus en détail

Instructions. relatives au nivellement géométrique. Avril Ministère des Ressources naturelles et de la Faune

Instructions. relatives au nivellement géométrique. Avril Ministère des Ressources naturelles et de la Faune Instructions relatives au nivellement géométrique Avril 2012 Ministère des Ressources naturelles et de la Faune Réalisation Ministère des Ressources naturelles et de la Faune Direction de la référence

Plus en détail

PARALLAXE REF :

PARALLAXE REF : OPTIQUE PARALLAXE REF : 202 020 I PRINCIPE - DESCRIPTION Ce dispositif permet des mesures de distances par la méthode de la parallaxe. Le système de visée est très simple, et son fonctionnement repose

Plus en détail

NOTIONS ÉLEMENTAIRES DE TOPOGRAPHIE

NOTIONS ÉLEMENTAIRES DE TOPOGRAPHIE NOTIONS ÉLEMENTAIRES DE TOPOGRAPHIE La topographie consiste notamment à définir des points en coordonnées rectangulaires X, Y, Z (plan) à partir de coordonnées polaires (angles horizontaux, verticaux et

Plus en détail

Examen Topographie et EGDT

Examen Topographie et EGDT Année universitaire 2014-2015 Examen Topographie et EGDT 2eme session I- Topographie Le sujet de topographie est constitué de deux parties indépendantes. 1. Partie 1 : Altimétrie (5 points), A : Dénivelée

Plus en détail

3 IEME TOPO. Procédés topos. (planimétrie et altimétrie) AIT AABDELLAH Abdeljalil I A V H A S S A N 2

3 IEME TOPO. Procédés topos. (planimétrie et altimétrie) AIT AABDELLAH Abdeljalil I A V H A S S A N 2 3 IEME TOPO Procédés topos (planimétrie et altimétrie) AIT AABDELLAH Abdeljalil 2011 I A V H A S S A N 2 Procédées topographiques : toute méthodes qui permet de déterminer la position d un point inconnu

Plus en détail

TP O1 : SPECTROSCOPIE A PRISME

TP O1 : SPECTROSCOPIE A PRISME TP O : SPECTROSCOPIE A PRISME Capacités exigibles : Mesurer une longueur à l aide d un oculaire à vis micrométrique. Utiliser des vis micrométriques et un réticule pour tirer parti de la précision affichée

Plus en détail

Faites ce que vous voulez. Ce laser vous suivra.

Faites ce que vous voulez. Ce laser vous suivra. Complètement poussiéreux et sale? Simplement le laver : il est propre. Extrêmement robuste Le kit STABILA pour l intérieur et l extérieur : laser rotatif LAR 250 avec Récepteur REC 300 Digital. Faites

Plus en détail

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS ECOLE SUPERIEURE DES GEOMETRES ET TOPOGRAPHES. Concours d'entrée TS et TS' Session 2014

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS ECOLE SUPERIEURE DES GEOMETRES ET TOPOGRAPHES. Concours d'entrée TS et TS' Session 2014 Ministère de l'éducation Nationale, de l Enseignement Supérieur et de la Recherche CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS ECOLE SUPERIEURE DES GEOMETRES ET TOPOGRAPHES Concours d'entrée TS et TS' Session

Plus en détail

MESURE DE L ANGLE ET DE L'INDICE D'UN PRISME

MESURE DE L ANGLE ET DE L'INDICE D'UN PRISME MESURE DE L ANGLE ET DE L'INDICE D'UN PRISME Durée : 3H. Ce T.P. comporte 5 pages. 1. LISTE DU MATERIEL Goniomètre (voir page 3) Prisme protégé par 2 plaques de plexiglass - Lampe à vapeur de mercure -

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE 11 SECTEUR : SPECIALITE : TECHNICIEN DESSINATEUR DE BATIMENT

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE 11 SECTEUR : SPECIALITE : TECHNICIEN DESSINATEUR DE BATIMENT OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE 11 IMPLANTATION

Plus en détail

Approfondissement. Optique. Instruments.

Approfondissement. Optique. Instruments. Approfondissement. Optique. Instruments. Sommaire : A) loupe, B) lunette astronomique, C) microscope, D) rétroprojecteur, E) télescope. A) La loupe Calculer la position et la taille de l image donnée par

Plus en détail

GEOMETRIE. Tableaux et quadrillages. Reproduire une figure. Droites perpendiculaires. Droites parallèles. Les quadrilatères

GEOMETRIE. Tableaux et quadrillages. Reproduire une figure. Droites perpendiculaires. Droites parallèles. Les quadrilatères GEOMETRIE GEOM. 1 Le vocabulaire GEOM. 2 Des instruments pour tracer, mesurer, vérifier GEOM. 3 Tableaux et quadrillages GEOM. 4 Reproduire une figure GEOM. 5 Les angles GEOM. 6 Droites perpendiculaires

Plus en détail

ÉTUDE DU MICROSCOPE. T.P-cours de Physique n Présentation et utilisation du microscope. 2- Étude théorique d un microscope.

ÉTUDE DU MICROSCOPE. T.P-cours de Physique n Présentation et utilisation du microscope. 2- Étude théorique d un microscope. TP-cours de Physique n 2 ÉTUDE DU MICROSCOPE -Présentation et utilisation du microscope Un microscope comprend trois systèmes optiques : Le condenseur et le miroir concave qui permettent déclairer lobjet

Plus en détail

Introduction. 1 P a g e

Introduction. 1 P a g e Introduction Ce rapport est le support écrit du stage de topographie réalisé à l ESIB, au campus des Sciences et Technologies, afin d accomplir et de pratiquer les indications théoriques acquises pendant

Plus en détail

AME 6602 Acquisition des données spatiales

AME 6602 Acquisition des données spatiales AME 6602 Acquisition des données spatiales Notes No. 3: Les instruments de mesure des points dans l espace et les stratégies de relevé Table des Matières: 1. Fixer les références horizontales et verticales

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. de la STATION BEM MULLER

NOTICE D UTILISATION. de la STATION BEM MULLER NOTICE D UTILISATION de la STATION BEM MULLER Lycée Maréchal Leclerc de Hauteclocque 45140 St Jean de la Ruelle - STI - Productique Systèmes Motorisés S O M M A I R E A ) PREPARATION 1. MATERIELS... 2.

Plus en détail

TP CARTOGRAPHIE DE LA CARTE TOPOGRAPHIQUE A LA CARTE GEOLOGIQUE TP 2. Objectif du TP 2 : Savoir construire un profil topographique

TP CARTOGRAPHIE DE LA CARTE TOPOGRAPHIQUE A LA CARTE GEOLOGIQUE TP 2. Objectif du TP 2 : Savoir construire un profil topographique TP CARTOGRAPHIE DE LA CARTE TOPOGRAPHIQUE A LA CARTE GEOLOGIQUE TP 2 Objectif du TP 2 : Savoir construire un profil topographique Besoins : papier millimétré, critérium, règle graduée, rapporteur, calculatrice

Plus en détail

Introduction. 1 P a g e

Introduction. 1 P a g e Introduction Ce rapport est le support écrit du stage de topographie réalisé à l ESIB, au campus des Sciences et Technologies, afin d accomplir et de pratiquer les indications théoriques acquises pendant

Plus en détail

Théorème de Pythagore

Théorème de Pythagore Théorème de Pythagore A) Vocabulaire. Définition : Dans un triangle rectangle l hypoténuse est le côté opposé à l angle droit. Exemple : Si ABC est un triangle rectangle en A alors le côté [BC] est sont

Plus en détail

LA LUNETTE ASTRONOMIQUE

LA LUNETTE ASTRONOMIQUE 1 T.P-cours de Physique n 4 : LA LUNETTE ASTRONOMIQUE 1- Utilité et description de la lunette astronomique. Partie A : Produire des images et observer Une lunette astronomique est constituée d'un objectif

Plus en détail

Mesure des altitudes DÉPARTEMENT POSITIONNEMENT TERRESTRE SPATIAL

Mesure des altitudes DÉPARTEMENT POSITIONNEMENT TERRESTRE SPATIAL Mesure des altitudes DÉPARTEMENT POSITIONNEMENT TERRESTRE ET SPATIAL 14 décembre 2010 Table des matières I - Définitions 5 A. Altitudes...5 1. Altitudes...5 B. Nivellement...6 1. 2. 3. 4. Principes...6

Plus en détail

L HELIOCHRONOMETRE TU.

L HELIOCHRONOMETRE TU. L HELIOCHRONOMETRE Avant de vous parler de mon héliochronomètre, je vous propose un bref rappel sur la mesure du temps. L'heure indiquée par nos montres et nos horloges est un temps moyen annuel (TML),

Plus en détail

TP N 3 : LE MICROSCOPE

TP N 3 : LE MICROSCOPE TP N 3 : LE MICROSCOPE I PRESENTATION DU MICROSCOPE : 1/ Description : Un microscope comprend 3 systèmes optiques : L'objectif, placé devant l'objet, est constitué de plusieurs lentilles assimilables à

Plus en détail

COMMENT SE SERVIR DE LA LUNETTE TELESCOPIQUE

COMMENT SE SERVIR DE LA LUNETTE TELESCOPIQUE A B E G D C F H J I LEGENDE POUR LA LUNETTE TELESCOPIQUE A B C D E Coupe d oculaire courante Jonc de verrouillage Anneau de zoom Coupe d oculaire pour mise au point rapide Elévation F G H I J Dérivation

Plus en détail

TS Nom :... Coéquipier :... Enseignement de spécialité MICROSCOPE

TS Nom :... Coéquipier :... Enseignement de spécialité MICROSCOPE TS Nom :... Coéquipier :... Enseignement de spécialité MICROSCOPE But Étude du modèle d un microscope sur le banc d optique et du grossissement standard du microscope. Le principe du microscope est d'observer

Plus en détail

TP: Goniomètre à prisme

TP: Goniomètre à prisme TP: Goniomètre à prisme 1. But du TP: Le but de cette manipulation est de montrer que l indice du verre est une fonction de la longueur d onde de la lumière incidente. On vérifiera la formule de Cauchy

Plus en détail

Le prisme est un milieu transparent d indice n, délimité par deux dioptres plans non parallèles. La section principale est triangulaire.

Le prisme est un milieu transparent d indice n, délimité par deux dioptres plans non parallèles. La section principale est triangulaire. T.P. cours 05 Prisme Goniomètre I. Le prisme Le prisme est un milieu transparent d indice n, délimité par deux dioptres plans non parallèles. La section principale est triangulaire. arête i face d entrée

Plus en détail

Reporter un APLOMB Reporter une MESURE technologie. Equipement du bâtiment. technologie

Reporter un APLOMB Reporter une MESURE technologie. Equipement du bâtiment. technologie Reporter un APLOMB Reporter une MESURE technologie. Equipement du bâtiment. technologie avec un fil à plomb avec un fil à plomb et sans échelle avec une règle et un niveau avec une règle spéciale ayant

Plus en détail

7. LA DÉTERMINATION DE LA TAILLE DE CERTAINS OBJETS MICROSCOPIQUES AVEC LE MICROMÈTRE OCULAIRE

7. LA DÉTERMINATION DE LA TAILLE DE CERTAINS OBJETS MICROSCOPIQUES AVEC LE MICROMÈTRE OCULAIRE 7. LA DÉTERMINATION DE LA TAILLE DE CERTAINS OBJETS MICROSCOPIQUES AVEC LE MICROMÈTRE OCULAIRE CONSIDÉRATIONS THÉORIQUES La microscopie optique se réfère à l inspection microscopique des échantillons trop

Plus en détail

Manuel d instructions

Manuel d instructions 2594H-French 8/6/09 11:05 AM Page 1 Niveau de bâtisseur 22X Modèle nº 40-6900 Manuel d instructions Nous vous félicitions d avoir fait l acquisition de ce niveau de bâtisseur 22X. Nous vous suggérons de

Plus en détail

Topographie : mesure de la Tour Eiffel

Topographie : mesure de la Tour Eiffel Topographie : mesure de la Tour Eiffel ) Objectif : L objectif de ce TP était de mesurer la hauteur de la Tour Eiffel, ainsi que le niveau NGF du haut de l antenne de la tour. B) Mise en situation : Compte

Plus en détail

REGIMES DE NEUTRE TN ET IT

REGIMES DE NEUTRE TN ET IT REGIMES DE NEUTRE TN ET IT OBJECTIFS DU COURS Connaître le principe de protection des personnes en régime TN et IT. Savoir calculer des courants de défauts et des tensions de contacts en régime TN et IT.

Plus en détail

TP N 3 : LE MICROSCOPE

TP N 3 : LE MICROSCOPE TP N 3 : LE MICROSCOPE I PRESENTATION DU MICROSCOPE : / Description : Un microscope comprend 3 systèmes optiques : L'objectif, placé devant l'objet, est constitué de plusieurs lentilles assimilables à

Plus en détail

S - TP4 - Goniomètre. Signaux physiques

S - TP4 - Goniomètre. Signaux physiques Signaux physiques TP n o 4 : Goniomètre 1 Goniomètre à prisme : Présentation 1.1 Description globale. De façon générale : un goniomètre sert à mesurer des angles et un spectroscope sert à mesurer des longueur

Plus en détail

Vocabulaire de base de la géométrie

Vocabulaire de base de la géométrie Géom 1 Vocabulaire de base de la géométrie Un point En géométrie, un point est représenté par une petite croix. On lui donne le nom d une lettre en majuscule, qu on écrit juste à côté. X A Un segment C

Plus en détail

Spectroscope à prisme TP 6. I- Présentation et alignement. I.1 Principe du spectroscope à fente

Spectroscope à prisme TP 6. I- Présentation et alignement. I.1 Principe du spectroscope à fente TP 6 Spectroscope à prisme Objectifs : Régler tous les éléments d'un goniomètre : réglage de la lunette autocollimatrice et du collimateur, Mesurer des angles à l'aide du goniomètre, Réaliser des mesures

Plus en détail

TD 6 Lentilles minces dans l approximation de Gauss

TD 6 Lentilles minces dans l approximation de Gauss Signaux physiques Partie 2 : Optique géométrique 1TPC TD 6 Lentilles minces dans l approximation de Gauss Question de cours Exercice 1 Le cours d abord : Compléter le texte suivant (capacité :.. ) Une

Plus en détail

Séance de travaux pratiques de physique n 3

Séance de travaux pratiques de physique n 3 Séance de travaux pratiques de physique n 3 Objectifs Mise en évidence de l énergie cinétique de rotation d une bille d acier En effectuant des mesures de vitesse de translation d une bille qui roule sans

Plus en détail

1 De l atome aux galaxies

1 De l atome aux galaxies 1 De l atome aux galaxies 1. LES OBJETS DE L UNIVERS On peut classer les objets dans l Univers en distinguant 3 niveaux : - le niveau microscopique - l échelle humaine - le niveau cosmique. 1.1. Les longueurs

Plus en détail

Laser LAX 50. Mode d emploi

Laser LAX 50. Mode d emploi Laser LAX 50 fr Mode d emploi B1 B2 B3 2. 3. 3. 1. 2. 1. C1 C2 C3 2. 1. 2,75 m 3. 2. 1. A 3 5 14 2 1 6 4 7 9 15 8 10 12 11 13 D1 D2 2m 1 mm D3 E1 2m E2 E3 X= 5m E4 F1 1,5 mm 1,5 mm F2 F3 s > 5m > 16 2

Plus en détail

Chapitre 8 : Les nombres relatifs.

Chapitre 8 : Les nombres relatifs. Chapitre 8 : Les nombres relatifs. I Notion de nombre relatif. 1 Utilisation des nombres relatifs. Les nombres relatifs permettent de donner une réponse à toutes les soustractions de nombres décimaux.

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES. SUJET N 6r

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES. SUJET N 6r TP N 6r - Session septembre 2000 Page /5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 6r Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur

Plus en détail

MESURE DE L ANGLE ET DE L'INDICE D'UN PRISME

MESURE DE L ANGLE ET DE L'INDICE D'UN PRISME MESURE DE L ANGLE ET DE L'INDICE D'UN PRISME Durée : 3H. Ce T.P. comporte 5 pages. 1. LISTE DU MATERIEL Goniomètre (voir page 4) Prisme - Lampe à vapeur de mercure - Logiciel Excel. Liens : http://www.zeiss.fr/c1568e800594cd/contents-frame/a50aebffea8ff7b3c1569db005fdf54

Plus en détail

1. Description. L'objectif et l'oculaire sont fixés aux deux extrémités d'un tube T de longueur invariable; leur distance est d'environ 18 cm.

1. Description. L'objectif et l'oculaire sont fixés aux deux extrémités d'un tube T de longueur invariable; leur distance est d'environ 18 cm. Quand la loupe est insuffisante pour la perception de petits détails (diamètre inférieur à 6 µm) on utilise un appareil plus coûteux, mais plus puissant : le microscope.. Description Le microscope est

Plus en détail

TopoRail. Courte présentation du programme. Logiciel de calcul et de gestion des tracés ferroviaires. Équipe de développement

TopoRail. Courte présentation du programme. Logiciel de calcul et de gestion des tracés ferroviaires. Équipe de développement TopoRail Logiciel de calcul et de gestion des tracés ferroviaires Courte présentation du programme Équipe de développement Jean-Jacques Stuby 90% Lausanne depuis 1989 Ruedi Beda 10% Zürich 2004-2014 Daniel

Plus en détail

I REGLES D'ELABORATION DES COTES

I REGLES D'ELABORATION DES COTES COURS CONSTRUCTION MECANIQUE Bac Pro MEI COTATION DIMENSIONNELLE Cotes, tolérances chiffrées, tolérances ISO, ajustements CENTRE D INTERET : LA SPECIFICATION FONCTIONNELLE COMPETENCES : Décrire les positions

Plus en détail

GEOMETRIE. A. Les familles de polygones GEO 8. LES QUADRILATERES

GEOMETRIE. A. Les familles de polygones GEO 8. LES QUADRILATERES GEOMETRIE GEO 1. LES INSTRUMENTS DU DESSIN A. La règle B. L équerre C. Le compas D. Le calque E. Le quadrillage F. Le gabarit GEO 2. POINTS, LIGNES, DROITES ET SEGMENTS A. Le point B. La droite C. LE SEGMENT

Plus en détail

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... GÉOMÉTRIE

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... GÉOMÉTRIE SOMMIRE... SOMMIRE... SOMMIRE... SOMMIRE... SOMMIRE... SOMMIRE... GÉOMÉTRIE GEOM 0 Points, lignes, droites et segments GEOM 1 Tableaux et quadrillages GEOM 2 Reproduire une figure GEOM 3 ercle et compas

Plus en détail

Eléments de l'appareil

Eléments de l'appareil A 1 2 6 4 5b 5a 10 8 7 9 F Mode d'emploi Le laser rotatif LAR-200 de STABILA est un outil de nivellement horizontal et de prise d'aplomb facile à manier. Appareil étanche (IP65). Il est autonivelant dans

Plus en détail

Topographie : exercices d applications 2 ème bachelier

Topographie : exercices d applications 2 ème bachelier Topographie : exercices d applications 2 ème bachelier Groupe : Hupkens Thomas Pena Alexandre Hubin Mathias Freymann Arnaud 1. Rechercher : la distance, le gisement, le gisement inverse 1. point A : la

Plus en détail

Révisions de seconde. L'univers. Réflexion et réfraction de la lumière. Les lois de la réfraction

Révisions de seconde. L'univers. Réflexion et réfraction de la lumière. Les lois de la réfraction Révisions de seconde L'univers Réflexion et réfraction de la lumière Les lois de la réfraction Qu'est-ce que la réfraction? Lorsque la lumière passe d'un milieu transparent à un autre elle subit une déviation.

Plus en détail

Article 1 : I. Spécification et classes de précision : Article 2 :

Article 1 : I. Spécification et classes de précision : Article 2 : Interprétation de l'arrêté du 16 septembre 2003 portant sur les classes de précision applicables aux catégories de travaux topographiques réalisés par l'etat, les collectivités locales et leurs établissements

Plus en détail

1 Étude du prisme à l aide d un goniomètre

1 Étude du prisme à l aide d un goniomètre Responsable : J.Roussel Objectif : Ce TP d optique géométrique aborde l étude du prisme à l aide d un instrument permettant de mesurer des angles avec une grande précision : le goniomètre. Ce TP sera l

Plus en détail

Pendule élastique 00803

Pendule élastique 00803 Pendule élastique 00803 NOTICE Retrouvez l ensemble de nos gammes sur : www.pierron.fr DIDACTIK DACTIK CS 80609 57206 SARREGUEMINES Cedex France Tél. : 03 87 95 14 77 Fax : 03 87 98 45 91 E-mail : education-france@pierron.fr

Plus en détail

Topographie. Fiche préparation Le nivellement

Topographie. Fiche préparation Le nivellement Tpgraphie Séquence N 4 Séance N 1 Fiche préparatin Le nivellement Secnde TBORGO CONTEXTE PROFESSIONNEL : Empli cncerné : Technicien du Bâtiment Grs Oeuvre Activité RAP : Tâche 9 : Implantatin et/u tracer

Plus en détail

Utiliser des instruments de mesure leur qualités, leurs usages Etre précis dans les tracés, les mesures et les Effectuer des conversions

Utiliser des instruments de mesure leur qualités, leurs usages Etre précis dans les tracés, les mesures et les Effectuer des conversions De l école maternelle Du CE1 Du CM2 L enfant est capable de : Reconnaître, nommer, décrire, comparer, ranger Utiliser les unités usuelles de mesures Utiliser les unités usuelles de mesures et classer et

Plus en détail

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... GÉOMÉTRIE. Points, lignes, droites et segments Tableaux et quadrillages

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... GÉOMÉTRIE. Points, lignes, droites et segments Tableaux et quadrillages SOMMIRE... SOMMIRE... SOMMIRE... SOMMIRE... SOMMIRE... SOMMIRE... GÉOMÉTRIE GÉOM 0 GÉOM 1 GÉOM 2 GÉOM 3 GÉOM 4 GÉOM 5 GÉOM 6 GÉOM 7 GÉOM 8 GÉOM 9 GÉOM 10 GÉOM 11 GÉOM 12 GÉOM 13 Points, lignes, droites

Plus en détail

Ex n 1 Lentilles convergentes et divergentes Déterminer par le calcul et graphiquement la position de d image et le grandissement.

Ex n 1 Lentilles convergentes et divergentes Déterminer par le calcul et graphiquement la position de d image et le grandissement. T.D. n 08 Les lentilles minces Ex n 1 Lentilles convergentes et divergentes Déterminer par le calcul et graphiquement la position de d image et le grandissement. f cm 10 10 10-10 -10-10 OA cm -30-5 5-5

Plus en détail

Partie construction mécanique

Partie construction mécanique BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 VMX Appareil de radiographie mobile Durée conseillée 1h30 Lecture du sujet Partie 1 Partie 2 Partie 3 : 10mn

Plus en détail

32X AUTOMATIC LEVEL SL SI BUL /241 AL32 FATMAX

32X AUTOMATIC LEVEL SL SI BUL /241 AL32 FATMAX KITL32 32X UTOMTIC LEVEL 32X UTOMTIC LEVEL SL SI UL 1-77-238/241 L32 FTMX 5 6 7 Fig. 1 3 2 1 8 9 11 12 13 10 4 Fig. 2 C C L32 FTMX 17 CRCTÉRISTIQUES (Fig. 1) 1 Plaque de base 2 Cercle horizontal 3 Marquage

Plus en détail

Il existe d autres types de tolérances géométriques : planéité, cylindricité, parallélisme, coaxialité, etc.

Il existe d autres types de tolérances géométriques : planéité, cylindricité, parallélisme, coaxialité, etc. CHAPITRE III : III.1 Notions de Tolérances Une pièce ne peut jamais être réalisée avec une forme et des dimensions rigoureusement exactes. Mais pour qu elle remplisse sa fonction dans un mécanisme, il

Plus en détail

Construction géométrique : les outils dont on dispose

Construction géométrique : les outils dont on dispose Construction géométrique : les outils dont on dispose I. La règle La règle a deux utilisations principales : Mesurer une distance Tracer des droites II. L équerre L équerre à deux utilisations principales

Plus en détail

1 Étude du prisme à l aide d un goniomètre

1 Étude du prisme à l aide d un goniomètre 1 Étude du prisme à l aide d un goniomètre Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP d optique géométrique aborde l étude du prisme à l aide d un instrument permettant de mesurer des angles avec une grande

Plus en détail

Optique. Mesure des spectres de raies de gaz rares et de vapeurs métalliques avec un spectromètre à réseau. LEYBOLD Fiches d expériences de physique

Optique. Mesure des spectres de raies de gaz rares et de vapeurs métalliques avec un spectromètre à réseau. LEYBOLD Fiches d expériences de physique Optique Spectromètre Spectromètre à réseau LEYBOLD Fiches d expériences de physique Mesure des spectres de raies de gaz rares et de vapeurs métalliques avec un spectromètre à réseau Objectifs expérimentaux

Plus en détail

Mise en station d'une EQ6 à visée polaire

Mise en station d'une EQ6 à visée polaire Mise en station d'une EQ6 à visée polaire Préalable L'axe du réticule doit être centré. Cela signifie que si l'on centre un objet sur la croix centrale, l'objet reste centré sur la croix lorsque l'on tourne

Plus en détail

Les instruments d optique. I. Introduction II. La loupe III. Le microscope IV. Lunette astronomique V. Le télescope

Les instruments d optique. I. Introduction II. La loupe III. Le microscope IV. Lunette astronomique V. Le télescope Les instruments d optique I. Introduction II. La loupe III. Le microscope IV. Lunette astronomique V. Le télescope I. Introduction. Utilisation de miroirs (plans, sphériques), des lentilles (convergentes

Plus en détail

Choisir ou utiliser le matériel adapté pour mener une observation, effectuer une mesure, réaliser une expérience ou une production

Choisir ou utiliser le matériel adapté pour mener une observation, effectuer une mesure, réaliser une expérience ou une production 1- Produire un objet technique. Je suis un protocole de fabrication, des règles de sécurité et j'utilise des machines pour fabriquer un objet. Exemple: je veux fabriquer une voiture solaire. Je vais utiliser

Plus en détail

1. OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION

1. OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION Transports INSTRUCTION TECHNIQUE A 1/8 SOMMAIRE 1. OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION... 1 2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES... 2 3. DEFINITIONS... 2 4. SPECIFICATIONS RELATIVES A L ARCHITECTURE PRODUIT...

Plus en détail

MATHEMATIQUES Grandeurs et mesures. LA TAILLE DES ELEVES 2 séances: Comparer des longueurs (comparaison directe)

MATHEMATIQUES Grandeurs et mesures. LA TAILLE DES ELEVES 2 séances: Comparer des longueurs (comparaison directe) MATHEMATIQUES Grandeurs et mesures GS/CP LA TAILLE DES ELEVES 2 séances: Comparer des longueurs (comparaison directe) OBJECTIFS COMPETENCES - Faire prendre conscience de certaines caractéristiques concernant

Plus en détail

Le CLINOMÈTRE de poche SUUNTO est solide, ce qui. permet de l utiliser pour tout type de travail. Grâce à sa. permet une lecture facile et rapide.

Le CLINOMÈTRE de poche SUUNTO est solide, ce qui. permet de l utiliser pour tout type de travail. Grâce à sa. permet une lecture facile et rapide. CLINOMÈTRE À LECTURE OPTIQUE Le CLINOMÈTRE de poche SUUNTO est solide, ce qui permet de l utiliser pour tout type de travail. Grâce à sa lentille exempte de parallaxe intégrée au design, il permet une

Plus en détail

Expliquer comment le relief est représenté sur une carte topographique. Connaître la notion d échelle, de courbes de niveau et de

Expliquer comment le relief est représenté sur une carte topographique. Connaître la notion d échelle, de courbes de niveau et de 1. Objectifs : Objectifs de savoir: Expliquer comment le relief est représenté sur une carte topographique. relief. Connaître la notion d échelle, de courbes de niveau et de Connaître la signification

Plus en détail

www.nikkostirling.com FR Bague de verrouillage Objectif Réglage de parallaxe Tube de la lunette Capuchon de tourelle Réglage vertical Réglage latéral Réglage du zoom Illumination Oculaire Bague de mise

Plus en détail

Prisme Prism le 29/07/2007

Prisme Prism le 29/07/2007 Prisme Prism le 29/07/2007 Définition : Un prisme est un verre dont les deux surfaces sont inclinées, l une par rapport à l autre. La partie la plus mince au bord du prisme (S), s appelle le «sommet» et

Plus en détail

TP CARTOGRAPHIE 5 x 1,5 heures + 1 heure d évaluation

TP CARTOGRAPHIE 5 x 1,5 heures + 1 heure d évaluation TP CARTOGRAPHIE 5 x 1,5 heures + 1 heure d évaluation DE LA CARTE TOPOGRAPHIQUE A LA CARTE GEOLOGIQUE Objectifs : 1. Lecture des cartes topographiques en général 2. Compréhension des rapports entre la

Plus en détail

GEOMETRIE. Points, lignes, droites et segments Tableaux et quadrillages Reproduire une figure Cercle et compas Construire une figure géométrique

GEOMETRIE. Points, lignes, droites et segments Tableaux et quadrillages Reproduire une figure Cercle et compas Construire une figure géométrique SOMMIRE... SOMMIRE... SOMMIRE... SOMMIRE... SOMMIRE... SOMMIRE... GEOMETRIE GEOM 0 GEOM 1 GEOM 2 GEOM 3 GEOM 4 GEOM 5 GEOM 6 GEOM 7 GEOM 8 GEOM 9 GEOM 10 GEOM 11 GEOM 12 GEOM 13 Points, lignes, droites

Plus en détail

Manuel du réticule 1-6 x 24 AR-BDC MOA

Manuel du réticule 1-6 x 24 AR-BDC MOA Manuel du réticule 1-6 x 24 AR-BDC MOA Le réticule Vortex AR-BDC Le réticule exclusif Vortex favorise le tir rapide à des distances de 20 à 600 verges avec les charges les plus populaires de calibre 0,223

Plus en détail

SERIE 3 / ENERGIE POTENTIELLE ET MECANIQUE ANNEE :

SERIE 3 / ENERGIE POTENTIELLE ET MECANIQUE ANNEE : SERIE 3 : ENERGIES POTENTIELLE ET MECANIQUE Remarque : Dans cette série, il est possible de résoudre certains exercices avec le théorème de l énergie cinétique, seulement il est clair que le but est de

Plus en détail

U Connaitre la signification d un chiffre dans un nombre. U Savoir écrire un nombre en chiffres. U Savoir écrire un nombre en lettres.

U Connaitre la signification d un chiffre dans un nombre. U Savoir écrire un nombre en chiffres. U Savoir écrire un nombre en lettres. Période 1 : du / au / N1 : Savoir nommer et écrire les nombres jusqu au milliard N2 : Comparer, ranger et encadrer les nombres -> milliard Ecrire, comparer et utiliser les. Ecrire, comparer et utiliser

Plus en détail

Optique. Mesure des spectres de raies de gaz rares et de vapeurs métalliques avec un spectromètre à prisme. LEYBOLD Fiches d expériences de physique

Optique. Mesure des spectres de raies de gaz rares et de vapeurs métalliques avec un spectromètre à prisme. LEYBOLD Fiches d expériences de physique Optique Spectromètre Spectromètre à prisme LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.7.1.1 Mesure des spectres de raies de gaz rares et de vapeurs métalliques avec un spectromètre à prisme Objectifs

Plus en détail

DESSIN TECHNIQUE TCPI Doc : élève

DESSIN TECHNIQUE TCPI Doc : élève TCPI Doc : élève 1- D UN POINT A SUR UN PLAN (P) : Soit un point A de l espace et un plan (P). On trouve dans les projections suivantes : - Le point a est la projection orthogonale de A sur le plan (P)

Plus en détail

ENSM Le Havre - A. Charbonnel Le sextant - V2.0 10/11 LE SEXTANT

ENSM Le Havre - A. Charbonnel Le sextant - V2.0 10/11 LE SEXTANT LE SEXTANT 1- Régler le sextant 2- Mesurer la hauteur d'un astre 3- Déterminer une hauteur vraie - 1 - REGLER LE SEXTANT 1- Régler le sextant 2- Mesurer la hauteur d'un astre 3- Déterminer une hauteur

Plus en détail

Théorème de Pythagore

Théorème de Pythagore Théorème de Pythagore A) Vocabulaire. Définition : Dans un triangle rectangle l hypoténuse est le côté opposé à l angle droit. Exemple : Si ABC est un triangle rectangle en A alors le côté [BC] est sont

Plus en détail

Lasermètre Hilti PD-C Guide rapide

Lasermètre Hilti PD-C Guide rapide Lasermètre Hilti PD-C Guide rapide Données techniques - Mémoire interne 2.0 GO (pour environ 3 000 mesures, y compris l'image cible) - Résolution de la caméra de visée 5.0 mégapixels - Batterie : bloc

Plus en détail

54 questions sur la navigation

54 questions sur la navigation 54 questions sur la navigation Question 1 : Vous entendez: "le vent est du 040". Cela signifie que: a- la couche d'inversion du vent est au niveau de vol 40 (FL40) b- l'angle entre le Nord et la direction

Plus en détail