ROCHES ET GEOCHIME. I : L univers. 1- Le problème de distance. Des unités appropriées à des distances impressionnantes :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ROCHES ET GEOCHIME. I : L univers. 1- Le problème de distance. Des unités appropriées à des distances impressionnantes :"

Transcription

1 ROCHES ET GEOCHIME I : L univers 1- Le problème de distance Des unités appropriées à des distances impressionnantes : Unité astronomique : 1 u.a = distance Terre-Soleil = ^6 Km Année lumière : 1 a.l = ^9 de Km Parsec : 1 parsec = a.l 2- Le problème du temps Les distances au sein de l univers créent les décalages temporels. La lumière et les images qu elle porte circule qu à Km/s FAMEUX PARADOXE : «Regarder loin c est regarder tôt» La voûte céleste que l on observe la nuit est une image d un passé multiple dont les limites estimées sont de plus de 15.10^9 années. Exemple : L image du soleil met 8 minutes à nous parvenir. 3- Quelques chiffres UN seul Univers ~20.10^18 étoiles => Soleil ~100.10^9 galaxies => Voie lactée Amas galactiques => Amas local (~20 galaxies) Super-amas (plusieurs milliers de galaxies) Température moyenne de 270 C CARACTERISTIQUE DE LA VOIE LACTEE : Diamètre de la galaxie : a.l 200 milliards d étoiles Masse de la galaxie : 10^18 de masse solaire Longueur de la barre centrale : a.l Distance du soleil au centre : a/l Epaisseur de la galaxie au niveau du soleil : 2000 a.l Vitesse du soleil : 220 Km/s Période de rotation du soleil : 225 millions d années

2 4- Un univers en expansion? Loi de Hubble (1929) : Les galaxies s éloignent les unes des autres et ceci d autant plus rapidement qu elles sont éloignées. Effet Doppler-Fizeau : Observation d un décalage spectral vers le rouge des longueurs d onde de la lumière la plus élevée. Question : Expansion en continue d Univers spatialement infini et ouvert? Expansion suivie de contraction et Univers spatialement fini et fermé (BIG RUNCH)? Modèles cosmologiques théoriques d un univers homogène, isotrope, mais non stationnaire. 5- Un Univers âgé 3 approches pour dater : Mouvements des galaxies (loi de Hubble) = milliards d années Formation stellaire (brillance des étoiles) = milliards d années Radio-éléments = 15 milliards d années. II : La théorie du BIG BANG 1- principes Expliquer un univers actuel homogène, isotrope et en expansion. Nécessité de l existence d un point espace temps où les galaxies, en expansion, ne faisaient qu un dans un passé lointain. 2 POSTULATS Un univers «jeune» chaud et dense Un univers «actuel» froid et dilaté

3 2- Définition UNIVERS ORIGINEL = Corps noir, opaque, isolé thermodynamiquement. BIG BANG = - Evènement initial brutal générant un milieu très dense et très chaud, suivi d une diminution de température et d une augmentation de volume. - Création de matière évoluant dans l espace et le temps. 3- Preuves L expansion des galaxies et leur éloignement respectif Existence de bruit de fond cosmique de l événement brutal initial = le rayonnement fossile => longueur d onde très courte à 7.35 cm 4- Chronologie du BIG BANG 10^-43 seconde Rayon de l univers < 50^50 cm et T = 10^32 C Rayon de l univers = quelque cm. 10^-35 seconde Début de l inflation Super expansion 10^-6 seconde L univers à la taille de notre système solaire Arrêt de l inflation. 1 seconde T = 10^9 C Début de la nucléosynthèse 10^6 années L univers est transparent La matière libère des radiations 10^9 années Formation des protogalaxies 3.10^9 années Détection des quasars et des radiogalaxies 8.10^9 années Les galaxies et la voie lactée sont formées 13.10^9 années Formation du système solaire 5- Nucléosynthèse et évolution dans l univers La nucléosynthèse correspond à la synthèse des éléments chimiques (de leurs noyaux) au cours de l évolution de l Univers à partir du BIG BANG. L évolution de l Univers c est déroulé en 4 étapes : Phase cosmique Phase stellaire Phase interstellaire Phase planétaire

4 LA PHASE COSMIQUE : - De 0 à 1 seconde Protons (+1) et neutrons (0) sont issus de la combinaison des quarks. Présence de 5 familles de particules indépendantes très agitées : Protons Neutrons Electrons Photons Neutrinos Pas de noyaux formés, les photons les détruisent. - A partir d une seconde jusqu à 10^6 années Formation abondante de noyaux d Hélium et d Hydrogène. 1 proton => 1 noyau d H 1 noyau d H + 1 neutron => 1 noyau de Deutérium 1 noyau de D + 1 noyau de D => 1 noyau d He Période de création nucléaire appelée nucléosynthèse primordiale à base de fusion nucléaire. - A partir de 10^6 années Par capture électronique, formation abondante des atomes d hydrogènes et d héliums. Augmentation du nombre d hydrogène et d hélium, diminution d électrons. Création d un «fluide homogène» de matière. Sans entrave, la lumière peut circuler dan l univers. L univers devient transparent. Domaine des forces électromagnétiques PHASE STELLAIRE - Le rôle des forces de gravités Agrégations gravitationnelles et condensations de matières pour donner naissance aux protogalaxies. ETOILES = Zones où se condense la matière originelle par gravité et où la température est très élevée. = Réacteur à fusion nucléaire où est transformée la matière.

5 - Les étoiles Les étoiles sont classées en fonction de leur température de surface et leur luminosité. Une étoile née, croît et meurt. Au cours de leur existence, les étoiles vont évoluer dans ces domaines de température et de luminosité. Au cœur des étoiles où T = 15.10^6 C, la nucléosynthèse peut reprendre. Les étoiles de la branche principale fonctionnent en transformant les noyaux d hydrogène en noyaux d hélium. Les étoiles où l hydrogène devient rare se contractent. => Géantes et Supergéantes rouges où l hélium est transformé en carbone et en oxygène dans les enveloppes profondes. Les étoiles où l hélium devient rare se contractent. => Le carbone et l oxygène deviennent alors des combustibles stellaires qui sont transformés en de nouveaux éléments. Puis la fusion du néon, de l oxygène et du Silicium permet la formation des éléments métalliques et d éléments plus lourds. - Les étoiles : deux fins possibles Enième contraction stellaire rapide avec très forte augmentation de température au cœur des étoiles. Explosion d étoile mature et libération des éléments lourds formés dans le vide interstellaire. Evolution plus calme. Libération non brutale des produits de la nucléosynthèse des couches stellaires externes. LA PHASE INTERSTELLAIRE Les poussières interstellaires Elles remplissent l espace interstellaire et correspondent aux restes de supernova et de nébuleuses planétaires portées à quelques C. Nées de la formation d atomes légers ou lourds puis de molécules par capture électronique. Rôle indispensable de l hydrogène dans la formation de nombreuses molécules.

6 LA PHASE PLANETAIRE Les planètes Milieu dense et protecteur, à température modérée. Structures liées gravitationnellement à une étoile et qui apporte, par son rayonnement, une partie de l énergie nécessaire à une température correcte ; Conditions nécessaires à l évolution moléculaires. III : Système solaire et la Terre 1- La structure du système solaire Une étoile de la branche principale => Soleil. 4 planètes Telluriques à enveloppe solides. 4 planètes gazeuses à enveloppe gazeuses Astéroïdes entre Jupiter et Mars (loi de Bode) 2- Origine du système solaire Soleil et planète cogénétiques nés à partir d un même nuage de matière interstellaire, il y a environ 4.6Ga. ACCRETION PROGRESSIVE (1) Nébuleuse protosolaire (2) Planétésimaux Condensation des gaz et des poussières en corps volumineux. (3) Formation des planètes. Il y a un rapport d abondance de différents atomes et isotopes dans la matière interstellaire, le soleil et les planètes. 3- Les produits de condensation Ils se forment en fonction de la température régnant dans la nébuleuse protosolaire (voir dossier) 4- Les météorites du système solaire (1) Les Chondrites (80-85%) Riches en chondres. Présence d une matrice cristallisée en Fe, Ni et S. (2) Les achondrites - Achondrites basaltiques - Achondrites pauvres en Ca de Fe

7 - Achondrites à alliage Fe-Ni sidérites) Les chondrites = météorites indifférenciées «Péridotites ferreuses riches en Fe et Ca» Composition chimique de la couronne solaire et de la matière interstellaire Age de la condensation de la nébuleuse protosolaire Les achondrites = météorites différenciées Composition chimique différente de la couronne solaire et de la matière interstellaire. 5- La naissance de la terre FORMATION DE LA TERRE : durée de 200 Ma 4.6 Ga : Condensation de la nébuleuse protosolaire Ga : Création de nombreux planétésimaux (météorites et planétoïdes), accrétion et différentiation de la Terre bombardée par les météorites Ga : Différenciation de la Lune 2 modèles d accrétions pour expliquer la formation de la Terre ACCRETION HETEROGENE : Accrétions successives d enveloppes de matière interstellaire de composés chimiques variés. Différenciation synchrone à l accrétion. Planète froide ACCRETION HOMOGENE Accrétion successive de matière interstellaire de même composition chimique. Différenciation tardive des enveloppes terrestres internes. Dégazage pour former l atmosphère terrestre primitive. Planète chaude

Histoire et structure de notre Univers

Histoire et structure de notre Univers Histoire et structure de notre Univers Rappels historiques En 1922, Alexandre Friedmann imagine que l Univers a été dans le passé plus petit, plus chaud et plus dense. En 1927, George Lemaître imagine

Plus en détail

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL Première partie : La Terre, ses composants, son évolution I - La Terre dans le système solaire Hubert Bril, Université de Limoges 1 AVERTISSEMENT Ceci est une introduction à

Plus en détail

Quelques mots sur l évolution stellaire et la matière dans

Quelques mots sur l évolution stellaire et la matière dans Quelques mots sur l évolution stellaire et la matière dans l Univers Loïc Villain LUTH, Paris-Meudon Observatory, France University of Alicante, Spain Loïc Villain (LUTH/DFA) November 2005 1 / 1 1 Sur

Plus en détail

» : quatre conférences

» : quatre conférences Cycle «Des planètes et des étoiles» : quatre conférences 1 Le système solaire - description 2 Formation du système solaire 3 Vie et mort des étoiles 4 La vie ailleurs http://cern.ch/soso/conferences 1

Plus en détail

Les objets étranges de l Univers

Les objets étranges de l Univers Quelques ordres de grandeur Les objets étranges de l Univers Par David Trudelle B. Sc. Le rayon de la Terre: 6300 km La masse du Soleil: 1,99 x 10 30 kg ou 1 990 000 000 000 000 000 000 000 000 000 kg

Plus en détail

Les objets astronomiques et leur observation

Les objets astronomiques et leur observation Les objets astronomiques et leur observation Option M1 Master Sciences, option Physique 20h cours + 8h TD S. Derrière B. Vollmer R. Ibata L astronomie L astronomie est essentiellement une science d observation

Plus en détail

Les premiers âges du Système Solaire. Francis Albarède Ecole Normale Supérieure de Lyon

Les premiers âges du Système Solaire. Francis Albarède Ecole Normale Supérieure de Lyon Les premiers âges du Système Solaire Francis Albarède Ecole Normale Supérieure de Lyon Et pourtant, ma chère, je n ai eu que sept jours pour faire tout ce travail! Une planète du Système Solaire interne:

Plus en détail

La Terre dans lʼunivers! La place du système solaire dans notre Galaxie! le système solaire! le système solaire! le système solaire!

La Terre dans lʼunivers! La place du système solaire dans notre Galaxie! le système solaire! le système solaire! le système solaire! La Terre dans lʼunivers La place du système solaire dans notre Galaxie 4. Le système solaire 4.1. Constitution du système solaire 4.1.1. Le Soleil 4.1.2. Les planètes tellurique 4.1.3. Les planètes géantes

Plus en détail

les éléments chimiques! les raies spectrales Josef Fraunhofer

les éléments chimiques! les raies spectrales Josef Fraunhofer les éléments chimiques évolution stellaire - le cycle de la matière La Terre dans l'univers 1 2 La Terre dans l'univers evolution Nucléosynthèse stellaire stellaire les raies spectrales - 1814 Josef Fraunhofer

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES Le ciel et la terre L'UNIVERS ET LE SYSTEME SOLAIRE. A. l Univers. 1. Unités spécifiques de longueurs

SCIENCES PHYSIQUES Le ciel et la terre L'UNIVERS ET LE SYSTEME SOLAIRE. A. l Univers. 1. Unités spécifiques de longueurs SCIENCES PHYSIQUES Le ciel et la terre L'UNIVERS ET LE SYSTEME SOLAIRE A. l Univers 1. Unités spécifiques de longueurs - Unité astronomique : 150 millions de km (distance moyenne Terre/Soleil) - Année

Plus en détail

Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers

Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers L astronomie L astronomie est essentiellement une science d observation Toute l information sur l univers provient de la lumière qui arrive jusqu

Plus en détail

Exobiologie. Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M.

Exobiologie. Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M. Exobiologie Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M. sebastien.rodriguez@cea.fr Origines des éléments chimiques. Une chimie universelle Atome et lumière Naissance de l Univers - Big-Bang et nucléosynthèse

Plus en détail

Structure de l univers

Structure de l univers Structure de l univers Vous êtes ici Systèmes planétaires - un exemple : le Système Solaire Planètes telluriques Planètes géantes Comètes Ceinture de Kuiper (63 satellites) (50 satellites) (27 satellites)

Plus en détail

Le Big-Bang, l hydrogène et l hélium

Le Big-Bang, l hydrogène et l hélium L ORIGINE DES ELEMENTS CHIMIQUES Tout ce qui nous entoure est constitué d atomes. Dans la nature, il existe 90 sortes d atomes chimiquement différents. On les appelle les éléments. Le Big-Bang, l hydrogène

Plus en détail

DS n o 4 TS Du Big-Bang aux éléments chimiques

DS n o 4 TS Du Big-Bang aux éléments chimiques DS n o 4 TS1 211 Du Big-Bang aux éléments chimiques Tous les extraits encadrés sont tirés de «L Univers des étoiles» de L. Bottinelli et J. L. Berthier. 1. Remontons l écoulement du temps jusqu à l instant

Plus en détail

Hubble dévoile une région colorée et turbulente de naissance d'étoiles pour sa ème orbite

Hubble dévoile une région colorée et turbulente de naissance d'étoiles pour sa ème orbite Hubble dévoile une région colorée et turbulente de naissance d'étoiles pour sa 100.000ème orbite Le pilier de la nebuleuse de Carine en lumière visible Le pilier et le jets de la nebuleuse de Carine en

Plus en détail

STRUCTURE DU COSMOS I - INTRODUCTION. Chapitre I. 1. Quelques définitions

STRUCTURE DU COSMOS I - INTRODUCTION. Chapitre I. 1. Quelques définitions I - INTRODUCTION 1. Quelques définitions Chapitre I STRUCTURE DU COSMOS -L Univers est l ensemble de tout ce qui existe. On l'appelle également le Cosmos ou l'espace lorsqu'on parle du milieu extraterrestre.

Plus en détail

Le Big-Bang et les constituants élémentaires de la matière

Le Big-Bang et les constituants élémentaires de la matière Le Big-Bang et les constituants élémentaires de la matière L Hypothèse du Big-Bang Les acteurs La chronologie Peut-on remonter jusqu au Big-Bang? L Hypothèse du Big-Bang o L espace-temps : * Nous vivons

Plus en détail

FORMATION DES ÉLÉMENTS CHIMIQUES DANS L'UNIVERS VIE ET MORT DES ÉTOILES

FORMATION DES ÉLÉMENTS CHIMIQUES DANS L'UNIVERS VIE ET MORT DES ÉTOILES NUCLÉOSYNTHÈSE FORMATION DES ÉLÉMENTS CHIMIQUES DANS L'UNIVERS VIE ET MORT DES ÉTOILES Gérard SCACCHI ALS 8/12/2011 1 ATOME REPRÉSENTATION SYMBOLIQUE DU NOYAU nombre de neutrons = A - Z nombre de nucléons

Plus en détail

Thème 1 : Onde et matière

Thème 1 : Onde et matière Thème 1 : Onde et matière Chapitre 1 : Ondes et particules, support d information Activité 1 : Atmosphère et rayonnement dans l univers p16 1) a) La grandeur portée en ordonnée représente la proportion

Plus en détail

Sc9.4.2 carnet 2013 complété.notebook. October 15, 2013

Sc9.4.2 carnet 2013 complété.notebook. October 15, 2013 1 2 3 4 La couronne (3 000 000 o C) la chromosphère (de 6000 à 20 000 o C) La photosphère (environ 6 000 o C) Le coeur (15 000 000 o C) une tache solaire (3 500 o C.) une protubérance une éruption La couronne

Plus en détail

Aucune information nous parvient du fonctionnement interne des étoiles a part celle provenant de l heliosismologie et des neutrinos

Aucune information nous parvient du fonctionnement interne des étoiles a part celle provenant de l heliosismologie et des neutrinos Les étoiles L immense majorité de l information qui nous vient de l univers est sous forme électromagnétique. Les étoiles, de ce point de vue sont les briques essentielles de l observation cosmique. Les

Plus en détail

La formation des structures de l Univers du Big Bang aux planètes

La formation des structures de l Univers du Big Bang aux planètes La formation des structures de l Univers du Big Bang aux planètes! Michel Tagger, LPC2E/OSUC de l Astronomie à l Astrophysique Galilée : Le Soleil est de feu, la Lune est pierreuse de l Astronomie à

Plus en détail

Module 1. L univers et son évolution. L univers

Module 1. L univers et son évolution. L univers Module 1 L univers et son évolution L univers Si immense (échelle)( et si âgé Sur Terre = distance en km et 100 ans (vie humaine) Question : quelle est la place de l humain l et son origine dans l Univers?

Plus en détail

Les premiers témoins: les météorites. Quelques mots sur. les sources des météorites dans le système solaire

Les premiers témoins: les météorites. Quelques mots sur. les sources des météorites dans le système solaire Les premiers témoins: les météorites Quelques mots sur les sources des météorites dans le système solaire Objectif du cours: l origine de la matière Ou Comment se forment les éléments chimiques dans l

Plus en détail

Vie et mort des étoiles

Vie et mort des étoiles Vie et mort des étoiles Formation et caractéristiques Les étoiles naissent dans des gigantesques nuages de gaz et de poussières : les nébuleuses. Pendant des millions d'années, ces nébuleuses vont s'effondrer

Plus en détail

III. Naissance et évolution de l Univers

III. Naissance et évolution de l Univers Dr CHABOU Moulley Charaf Université Ferhat Abbas, Sétif Département des Sciences de la Terre LMD -Sciences de la Terre et de l Univers- Géosciences - Module Terre et Univers. 1 ère année Semestre 1- III.

Plus en détail

Terminale S Contrôle n 3 de sciences physiques 20/11/2008. EXERCICE n 1 : «Du Big Bang aux éléments chimiques» ( 12 pts)

Terminale S Contrôle n 3 de sciences physiques 20/11/2008. EXERCICE n 1 : «Du Big Bang aux éléments chimiques» ( 12 pts) Terminale S Contrôle n 3 de sciences physiques 0/11/008 EXERCICE n 1 : «Du Big Bang aux éléments chimiques» ( 1 pts) calculatrice autorisée Tous les extraits encadrés sont tirés de «L Univers des étoiles»

Plus en détail

HISTOIRE D UNIVERS QUIZ DU BIG BANG AU GRAIN DE SABLE ANS. 1. Que peut-on trouver dans le Système solaire? Entoure les bonnes réponses :

HISTOIRE D UNIVERS QUIZ DU BIG BANG AU GRAIN DE SABLE ANS. 1. Que peut-on trouver dans le Système solaire? Entoure les bonnes réponses : HISTOIRE D UNIVERS 11-12 ANS QUIZ DU BIG BANG AU GRAIN DE SABLE NIVEAU 1 - SALLE SYStème solaire 1. Que peut-on trouver dans le Système solaire? Entoure les bonnes réponses : une étoile la Terre des galaxies

Plus en détail

Extrait de cours - SVT - Sixième

Extrait de cours - SVT - Sixième Enseignement à distance 76-78 rue Saint-Lazare 75009 Paris COURS EXERCICES DEVOIRS 1 e r T R I M E S T R E Classe de 6 ème S-V-T Ce cours a été rédigé par : Madame Natacha Cigna, professeur de Sciences

Plus en détail

Cours 2. Formation des éléments chimiques

Cours 2. Formation des éléments chimiques Dr Chabou Moulley Charaf Université Ferhat Abbas, Sétif Institut d'architecture et des Sciences de la Terre Département des Sciences de la Terre Année universitaire 05-0 LMD -Sciences de la Terre et de

Plus en détail

Crédibilité du Big Bang La recherche des «fossiles cosmologiques» Aout 2014

Crédibilité du Big Bang La recherche des «fossiles cosmologiques» Aout 2014 Crédibilité du Big Bang La recherche des «fossiles cosmologiques» Aout 2014 Question no 1 Quelles sont les preuves de la valeur de la théorie du Big Bang? Le meilleur choix? Question no2. Jusqu à quelle

Plus en détail

Cosmologie. L étude de l univers - structure, taille, caractéristiques

Cosmologie. L étude de l univers - structure, taille, caractéristiques Cosmologie L étude de l univers - structure, taille, caractéristiques Cosmologie moderne Moderne - Isaac Newton Gravité - une façon de décrire l univers basée sur la physique Vue de Newton sur l univers

Plus en détail

L eau dans l Univers : du Big-bang à votre verre. Stage- Observatoire

L eau dans l Univers : du Big-bang à votre verre. Stage- Observatoire L eau dans l Univers : du Big-bang à votre verre Histoire d eau et de poussière François Sibille Académie des Sciences, Belles-lettres et Arts de Lyon Association Séléné Stage- Observatoire 16 mars 2016

Plus en détail

Science 9 Astronomie Système solaire et galaxie Questions 1. Qu est-ce que ça prend pour générer de la gravité? 2. Pourquoi l atmosphère reste-t-elle

Science 9 Astronomie Système solaire et galaxie Questions 1. Qu est-ce que ça prend pour générer de la gravité? 2. Pourquoi l atmosphère reste-t-elle Science 9 Astronomie Système solaire et galaxie Questions 1. Qu est-ce que ça prend pour générer de la gravité? 2. Pourquoi l atmosphère reste-t-elle sur la Terre et ne s envole pas dans l espace? 3. Pourquoi

Plus en détail

Les étoiles. Naissance, vie et mort

Les étoiles. Naissance, vie et mort Les étoiles Naissance, vie et mort Naissance : Les Piliers de la création On pensait qu il fallait une collision de galaxies pour avoir formation d étoiles, mais on sait maintenant que ce n est pas la

Plus en détail

Diamètre des objets du système solaire en fonction de leur masse volumique

Diamètre des objets du système solaire en fonction de leur masse volumique DIAMÈTRE (KM) Thème 2 : La dans l Univers, la vie et l évolution du vivant : une planète habitée Chapitre 1 : La, une planète habitée Quelles sont les caractéristiques de la permettant le développement

Plus en détail

Le charme discret des neutrinos Découverte du neutron. Wolfgang Pauli. Le neutrino est détecté en 1956 (réacteurs nucléaires)

Le charme discret des neutrinos Découverte du neutron. Wolfgang Pauli. Le neutrino est détecté en 1956 (réacteurs nucléaires) Le charme discret des neutrinos Hubert Reeves 1932 Découverte du neutron. Durée de vie : vingt minutes Se désintègre en un proton (+) Et un électron (-) Mais.. Problème! Wolfgang Pauli Invente une nouvelle

Plus en détail

Sciences9M1Ch

Sciences9M1Ch Sciences 9 Notes 1 Chapitre 12: l exploration spatiale et l étude des étoiles, des nébuleuses et des galaxies hors de notre système solaire. Section 12. 1 : Les origines de l Univers L étude de l espace

Plus en détail

Examen final de Sciences 9 Un guide de révision Unité 1 : L espace

Examen final de Sciences 9 Un guide de révision Unité 1 : L espace Examen final de Sciences 9 Un guide de révision Unité 1 : L espace Donne des exemples des constellations et des astérismes: Ursa Major, la Grande Ourse (y compris le grand Chariot) Ursa Minor, la Petite

Plus en détail

THÈME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L ÉVOLUTION DU VIVANT : UNE PLANÈTE HABITÉE.

THÈME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L ÉVOLUTION DU VIVANT : UNE PLANÈTE HABITÉE. 1 THÈME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L ÉVOLUTION DU VIVANT : UNE PLANÈTE HABITÉE. CHAPITRE 1 : Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? Problème : Quelles sont les conditions

Plus en détail

Naissance, vie, et mort des étoiles. Comme nous tous, comme l Univers lui-même, les étoiles ont une histoire. Elles naissent, vivent et meurent

Naissance, vie, et mort des étoiles. Comme nous tous, comme l Univers lui-même, les étoiles ont une histoire. Elles naissent, vivent et meurent Document ANAP Serge Rochain Naissance, vie, et mort des étoiles Comme nous tous, comme l Univers lui-même, les étoiles ont une histoire. Elles naissent, vivent et meurent Les galaxies, berceaux des étoiles

Plus en détail

Selon la théorie du Big Bang, l univers serait apparu il a 13,7 GA : Tout sur l univers :

Selon la théorie du Big Bang, l univers serait apparu il a 13,7 GA : Tout sur l univers : La planète Terre : une planète habitable et habitée. Dans ce chapitre, nous allons essayer de comprendre - En quoi la Terre apparaît comme une planète originale dans le système solaire, et a permis l apparition

Plus en détail

THÈME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L ÉVOLUTION DU VIVANT : UNE PLANÈTE HABITÉE. CHAPITRE 1 : A la recherche de la

THÈME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L ÉVOLUTION DU VIVANT : UNE PLANÈTE HABITÉE. CHAPITRE 1 : A la recherche de la 1 THÈME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L ÉVOLUTION DU VIVANT : UNE PLANÈTE HABITÉE. CHAPITRE 1 : A la recherche de la vie 2 Actuellement on note la présence de vie que sur Terre. Y- a-t-il de la

Plus en détail

De quoi et fait notre. Univers? E.Gangler. Emmanuel Gangler De quoi est fait notre univers?

De quoi et fait notre. Univers? E.Gangler. Emmanuel Gangler De quoi est fait notre univers? De quoi et fait notre Univers? E.Gangler Emmanuel Gangler De quoi est fait notre univers? Pour les anciens : Terre : 4 éléments Ciel Feu / Eau Planètes Terre / Air Sphère des fixes Emmanuel Gangler De

Plus en détail

Evolution des étoiles... qu'il faut. Isabelle VAUGLIN Observatoire de Lyon

Evolution des étoiles... qu'il faut. Isabelle VAUGLIN Observatoire de Lyon Evolution des étoiles... le temps qu'il faut Isabelle VAUGLIN Observatoire de Lyon Formation des étoiles: Naissance dans une pouponnière QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image.

Plus en détail

La conquête ou l'exploration spatiale : Création d un observatoire astronomique et l enseignement des sciences de l espace à la FAST

La conquête ou l'exploration spatiale : Création d un observatoire astronomique et l enseignement des sciences de l espace à la FAST La conquête ou l'exploration spatiale : Création d un observatoire astronomique et l enseignement des sciences de l espace à la FAST Ansoumane Cissé dit Karamoko(1) et Abdrahamane Ba(2) (1) Chercheur auprès

Plus en détail

Reconna tre et classer les différents objets du système solaire

Reconna tre et classer les différents objets du système solaire 1 Reconna tre et classer les différents objets du système solaire 1 Quand on ne sait pas! Le système solaire est constitué des objets suivants qu il faut savoir identifier : étoiles, planètes gazeuses,

Plus en détail

LICENCE DE GEOGRAPHIE. Formation du système solaire. Université de Paris 8 octobre 2009

LICENCE DE GEOGRAPHIE. Formation du système solaire. Université de Paris 8 octobre 2009 LICENCE DE GEOGRAPHIE Formation du système solaire Eric Gilli Université de Paris 8 octobre 2009 1 Le système solaire Organisation de notre Système Solaire Les planètes telluriques Mercure Vénus Terre

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Les phénomènes astronomiques

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Les phénomènes astronomiques Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Les phénomènes astronomiques Nom: Prénom: Groupe: Date: Les unités de mesure Parce que l'univers est très vaste, il nous faut des unité de mesure

Plus en détail

Evolution stellaire Diagramme HR. Cours M1, Les objets de l'univers et leur observation

Evolution stellaire Diagramme HR. Cours M1, Les objets de l'univers et leur observation Evolution stellaire Diagramme HR Formation stellaire Nuages Moléculaires Géants Fonction de masse initiale IMF : on forme plus d'étoile de faible masse Initial Mass function: φ(m)dm Evolution stellaire

Plus en détail

Attention. Ne pas confondre. entropie. anthropique

Attention. Ne pas confondre. entropie. anthropique Attention Ne pas confondre entropie Et anthropique Tendance naturelle. Lorsqu elles sont laissées à elle mêmes, les choses ont tendance à se détériorer.. Ordre -> désordre Organisation -> désorganisation

Plus en détail

On utilise quatre types d'informations pour décrire une étoile :

On utilise quatre types d'informations pour décrire une étoile : Les Étoiles On utilise quatre types d'informations pour décrire une étoile : sa luminosité ou sa brillance sa couleur, sa température ou son type spectral son degré d'évolution ou classe de luminosité

Plus en détail

Introduction à la Cosmologie

Introduction à la Cosmologie Introduction à la Cosmologie Les principes et fondements La loi de Hubble Les modèles d'univers L'histoire thermique de l'univers La formation et l'évolution des structures Le décalage spectral La propagation

Plus en détail

PARTIE I : OBSERVER. Chapitre 1

PARTIE I : OBSERVER. Chapitre 1 PARTIE I : OBSERVER Extraire et exploiter des informations sur l absorption de rayonnements par l atmosphère terrestre et ses conséquences sur l observation des sources de rayonnements dans l Univers.

Plus en détail

Sc9.4.2 : Le système solaire et plus loin!

Sc9.4.2 : Le système solaire et plus loin! Sciences 9 e année Nom classe Sc9.4.2 : Le système solaire et plus loin! Plan du carnet et guide d étude 1. Le soleil (p.390-394, 397) a. L importance du soleil à la vie sur la Terre. b. Les réactions

Plus en détail

L'un des objectifs de nombreux astrophysiciens est la mise en évidence des trous noirs. En effet, ces derniers sont invisibles, car ils retiennent la

L'un des objectifs de nombreux astrophysiciens est la mise en évidence des trous noirs. En effet, ces derniers sont invisibles, car ils retiennent la Un trou noir est une région de l'espace dotée d'un champ gravitationnel si fort qu'aucun corps ni aucun rayonnement ne peut s'en échapper.cette région à une limite sphérique appelée horizon, ou surface

Plus en détail

La nucléosynthèse primordiale

La nucléosynthèse primordiale La nucléosynthèse primordiale Survol L univers se refroidit Quand le rayonnement domine T(t) ~ 1 MeV / t Les énergies de liaison des noyaux sont de l ordre du MeV Donc aucun noyau ne peut survivre au cours

Plus en détail

Les ETOILES. Vie, moeurs et mort des étoiles.

Les ETOILES. Vie, moeurs et mort des étoiles. Les ETOILES Vie, moeurs et mort des étoiles. Présentation : Dans le ciel, comment différencier «étoile» et «planète» Une étoile, qu est-ce que c est? Les différentes classes d étoiles. Naissance d une

Plus en détail

Une première présentation de l Univers. Thème : Univers

Une première présentation de l Univers. Thème : Univers Une première présentation de l Univers Thème : Univers Objectifs Savoir que le remplissage de l espace par la matière est essentiellement lacunaire, aussi bien au niveau de l atome qu à l échelle cosmique

Plus en détail

Quelle forme a l'univers?

Quelle forme a l'univers? Diapo 1 Quelle forme a l'univers? Cédric Mulet-Marquis, ENS Lyon UPL 09-10 Diapo 2 Structure de l'univers à grande échelle Galaxies regroupées en amas. Taille : qqs millions d'a-l Et en super-amas. Taille

Plus en détail

I. Les sources de rayonnement

I. Les sources de rayonnement CHAPITRE N 1 PARTIE A RAYONNEMENTS DANS L UNIVERS TS I. Les sources de rayonnement 1. Qu est ce qu un rayonnement? En physique un rayonnement désigne la propagation d énergie émise par une source Dans

Plus en détail

Voici un petit résumé de notre réunion du 12 avril 2016 :

Voici un petit résumé de notre réunion du 12 avril 2016 : Voici un petit résumé de notre réunion du 12 avril 2016 : 1- Notre président Gilles Patenaude a ouvert la réunion : Gilles souhaite la bienvenue à Catherine, une nouvelle recrue Un document est distribué

Plus en détail

Les planètes du système solaire: structure et dynamique. Chrystèle Sanloup

Les planètes du système solaire: structure et dynamique. Chrystèle Sanloup Les planètes du système solaire: structure et dynamique Chrystèle Sanloup Xena Structure interne des planètes Expérience de Cavendish Stratification de la Terre 1798 M r m r f m M r f = mmg 2 r M G g

Plus en détail

IV. Naissance et évolution des étoiles

IV. Naissance et évolution des étoiles Dr CHABOU Moulley Charaf Université Ferhat Abbas, Sétif Département des Sciences de la Terre LMD -Sciences de la Terre et de l Univers- Géosciences - Module Terre et Univers. 1 ère année Semestre 1- IV.

Plus en détail

La transformation créatrice

La transformation créatrice La transformation créatrice L évolution est transformation créatrice ; transformation de l ancien, création du nouveau dans un cosmos qui est fondamentalement et premièrement vivant. Pierre Teilhard de

Plus en détail

L Hydrogène. Du Big Bang à nos jours. Pour toutes questions n hésitez à me contacter directement

L Hydrogène. Du Big Bang à nos jours. Pour toutes questions n hésitez à me contacter directement L Hydrogène simon.nicolas@poledesetoiles.fr Du Big Bang à nos jours Pour toutes questions n hésitez à me contacter directement 1 Plan La naissance de l Hydrogène De l Hydrogène aux atomes lourds Et en

Plus en détail

TROUS NOIRS ET AUTRES ASTRES ETRANGES. Astro. Découverte

TROUS NOIRS ET AUTRES ASTRES ETRANGES. Astro. Découverte ET AUTRES ASTRES ETRANGES Astro 1 Les astres denses issus de la mort des étoiles en fin de vie, une étoile explose ou éjecte progressivement une partie de sa matière mais il reste une sorte de noyau: très

Plus en détail

1CHAPITRE 1 TABLE DES MATIÈRES. Les premiers pas de l astronomie

1CHAPITRE 1 TABLE DES MATIÈRES. Les premiers pas de l astronomie TABLE DES MATIÈRES 1CHAPITRE 1 Les premiers pas de l astronomie 1.1 Les mégalithes préhistoriques.................... 3 1.2 Les Mésopotamiens............................... 3 1.3 Les Égyptiens....................................

Plus en détail

Nouvel élan de la cosmologie. Joëlle Pire 1

Nouvel élan de la cosmologie. Joëlle Pire 1 Nouvel élan de la cosmologie Joëlle Pire 1 Naissance de la cosmologie L archéologie cosmique Début du XX ème siècle Einstein : théorie de la gravitation Univers = objet physique Univers est immuable Espace

Plus en détail

du solaire? Jacques Reisse Université Libre de Bruxelles Royale de Belgique

du solaire? Jacques Reisse Université Libre de Bruxelles Royale de Belgique D où viennent les métaux du système solaire? Jacques Reisse Université Libre de Bruxelles Académie Royale de Belgique jreisse@ulb.ac.be Abondance des éléments dans le Système Solaire (% en masse) H 87

Plus en détail

LEPLANÉTARIUM EXPOSITION PERMANENTE HISTOIRED UNIVERS. DUBIGBANGAUGRAINDESABLE Cahierd activitésàpartirde13ans.

LEPLANÉTARIUM EXPOSITION PERMANENTE HISTOIRED UNIVERS. DUBIGBANGAUGRAINDESABLE Cahierd activitésàpartirde13ans. LEPLANÉTARIUM EXPOSITION PERMANENTE HISTOIRED UNIVERS DUBIGBANGAUGRAINDESABLE Cahierd activitésàpartirde13ans www.planetariumvv.com HISTOIRE D UNIVERS DU BIG BANG AU GRAIN DE SABLE Réponses Pour chaque

Plus en détail

La Naissance de la Matière

La Naissance de la Matière La Naissance de la Matière Conçue par les particules élémentaires Département de Physique, Université de Genève, le 3 mai 2005 John Ellis L univers jusqu à aujourd hui temps espace La loi d expansion de

Plus en détail

Le Soleil notre étoile Rudiments de physique stellaire

Le Soleil notre étoile Rudiments de physique stellaire Le Soleil notre étoile Rudiments de physique stellaire Roland Lehoucq CEA Saclay, Service d astrophysique Région de formation d étoiles LH95 du LMC (ESA/Hubble) Qu est-ce qu une étoile? Une grosse sphère

Plus en détail

PLANETE TERRE. Leçon N 3: LE SYSTEME SOLAIRE

PLANETE TERRE. Leçon N 3: LE SYSTEME SOLAIRE PLANETE TERRE Leçon N 3: LE SYSTEME SOLAIRE 1 LA FORMATION DES ETOILES Du nuage interstellaire au Proto-Soleil, décrivez les processus mis en jeu dans les 4 stades. Donnez leur durée. température ( K)

Plus en détail

5. Planète ayant le 3e plus grand nombre de satellites (lunes):

5. Planète ayant le 3e plus grand nombre de satellites (lunes): SNC1D Épreuve UNITÉ 4 NOM: PARTIE A (40) Indiquer la lettre correspondant à la bonne réponse sur la carte SCANTRON 1. Planète qui est la 4e plus grande en diamètre: a) Uranus b) Jupiter c) Saturne d) Neptune

Plus en détail

Chapitre 1. La Terre dans l Universl. 1-2 La composition chimique du système solaire

Chapitre 1. La Terre dans l Universl. 1-2 La composition chimique du système solaire Chapitre 1 La Terre dans l Universl 1-2 La composition chimique du système solaire Il n y aura pas cours le jeudi 12 octobre (la semaine prochaine) Le tableau de Mendeleiev Classer les éléments selon leur

Plus en détail

L observation du ciel dans différentes longueurs d onde

L observation du ciel dans différentes longueurs d onde L observation du ciel dans différentes longueurs d onde Le spectre électromagnétique Visible En IR En X L astronomie γ Rayonnement qui transporte le plus d énergie < 1 Å Observé depuis l espace Sources

Plus en détail

Problèmes pour la notation scientifique

Problèmes pour la notation scientifique Notation scientifique 1 9e Problèmes pour la notation scientifique 1. Certains nombres sont si grands ou si petits, qu il est difficile de les lire ou de les écrire. C est, par exemple, le cas des dimensions

Plus en détail

Activité 2: représentation du Soleil et de ses planètes, en respectant une échelle...

Activité 2: représentation du Soleil et de ses planètes, en respectant une échelle... Cité Scolaire du Maréchal Lannes Place Brossolte 32 700 LECTOURE - Club Astronomie des élèves de 5 ème Activité 2: représentation du Soleil de ses planètes, en respectant une échelle... Planète ou étoile

Plus en détail

Chapitre 4 : Rayonnements et particules

Chapitre 4 : Rayonnements et particules 1. Définitions Chapitre 4 : Rayonnements et particules Un rayonnement (ou radiation) est l émission ou la transmission d'énergie transportée par une onde électromagnétique (ou OEM) ou une particule (proton,

Plus en détail

Je pense savoir faire. Connaître la valeur de la vitesse de la lumière dans le vide (ou dans l air).

Je pense savoir faire. Connaître la valeur de la vitesse de la lumière dans le vide (ou dans l air). Thème : UNIVERS Chapitre 1 : La structure lacunaire de l Univers Cours livre p 110 à 112 Objectifs : En bleu : spécifiques au chapitre Mobiliser et organiser ses connaissances Connaître la valeur de la

Plus en détail

Le Big Bang : Loïc Villain. Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Département de Physique, Université de Tours

Le Big Bang : Loïc Villain. Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Département de Physique, Université de Tours Le Big Bang : mythes et réalités Loïc Villain Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Département de Physique, Université de Tours loic@lmpt.univ-tours.fr 25 Novembre 2015 Loïc Villain (LMPT)

Plus en détail

3. Spectres et types spectraux des étoiles. 3.1 Les spectres d étoiles

3. Spectres et types spectraux des étoiles. 3.1 Les spectres d étoiles 3. Spectres et types spectraux des étoiles 3.1 Les spectres d étoiles L apparence des spectres émis par les étoiles est complexe dans leur composition. Les spectres d étoiles ont une base vraiment intense

Plus en détail

SDO SOLAR DYNAMICS OBSERVATORY. Pour comprendre les variations solaires Et leurs impacts sur la Terre

SDO SOLAR DYNAMICS OBSERVATORY. Pour comprendre les variations solaires Et leurs impacts sur la Terre SDO SOLAR DYNAMICS OBSERVATORY Pour comprendre les variations solaires Et leurs impacts sur la Terre Le Soleil notre étoile Photo prise par Jean Guimond le 8 août 2015 À elle seule, la masse du Soleil

Plus en détail

3. De l Expansion de l Univers au Big-bang

3. De l Expansion de l Univers au Big-bang 3. De l Expansion de l Univers au Big-bang 3.1. L expansion de l Univers Qui plus est, un univers en évolution, qui a donc un passé et un avenir différents du présent et un univers en expansion dont l'espacetemps

Plus en détail

Vie et mœurs des étoiles Jeudi 7 août

Vie et mœurs des étoiles Jeudi 7 août Vie et mœurs des étoiles Jeudi 7 août Fascinantes et indispensables usines à atomes, les étoiles livrent peu leurs secrets aux astrophysiciens. Après avoir longtemps imaginé que leur colossale énergie

Plus en détail

L énergie noire. Sébastien Renaux-Petel. Institut d Astrophysique de Paris. CNRS. IHP - 29 octobre 2015 pour l association Science Ouverte

L énergie noire. Sébastien Renaux-Petel. Institut d Astrophysique de Paris. CNRS. IHP - 29 octobre 2015 pour l association Science Ouverte L énergie noire Sébastien Renaux-Petel Institut d Astrophysique de Paris. CNRS IHP - 29 octobre 2015 pour l association Science Ouverte Energie noire = nom donné à un phénomène mal compris : le fait que

Plus en détail

HISTOIRE D UNIVERS DU BIG BANG AU GRAIN DE SABLE. Vous êtes ici! Complétez votre grande adresse cosmique :

HISTOIRE D UNIVERS DU BIG BANG AU GRAIN DE SABLE. Vous êtes ici! Complétez votre grande adresse cosmique : Ca hi e rd a c t i v i t é s www. pl a ne t a r i umv v. c o m HISTOIRE D UNIVERS DU BIG BANG AU GRAIN DE SABLE Pour chaque question, une pastille grise vous indique dans quelle zone (ex. : A2) de l exposition

Plus en détail

Les étoiles Formation et caractéristiques

Les étoiles Formation et caractéristiques Les étoiles Formation et caractéristiques Les étoiles naissent dans des gigantesques nuages de gaz et de poussières : les nébuleuses. Pendant des millions d'années, ces nébuleuses vont s'effondrer sous

Plus en détail

Des télescopes terrestres aux satellites

Des télescopes terrestres aux satellites Des télescopes terrestres aux satellites L astronomie du visible Le télescope de 6 m russe Nacelle d observation de ce télescope derrière le miroir secondaire Le 3.9 m australien Le Mont Palomar : 5 m

Plus en détail

Exobiologie. Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M.

Exobiologie. Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M. Exobiologie Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M. sebastien.rodriguez@cea.fr La vie sur Terre : un modèle à comprendre La Terre originelle Sommaire Formation des océans et de l atmosphère terrestre

Plus en détail

1- Qu est ce que le système solaire?

1- Qu est ce que le système solaire? Le système solaire Le sommaire 1 - Qu est ce que le système solaire 2 Comment est-t-il né? : le Big Bang 3 Le soleil 4 Les planètes internes : Mercure, Venus, Terre et Mars 5 Les planètes externes : Jupiter,

Plus en détail

Résumé du 3 ème cours

Résumé du 3 ème cours Résumé du 3 ème cours Etoiles : masses gazeuses sphériques, équilibre hydrostatique différents types de pression : gaz parfait, pression du rayonnement, pression de dégénérescence Contraction sous l effet

Plus en détail

PLANÈTE TERRE. I Introduction II L Univers III Les étoiles IV Les planètes

PLANÈTE TERRE. I Introduction II L Univers III Les étoiles IV Les planètes PLANÈTE TERRE A.Palacios H. Reboul Groupe de Recherche en Astronomie et Astrophysique du Languedoc Université Montpellier II (bât 13) palacios@graal.univ-montp2.fr PLANÈTE TERRE I Introduction II L Univers

Plus en détail

Les objets astronomiques et leur observation radio

Les objets astronomiques et leur observation radio Les objets astronomiques et leur observation radio Corps noir Rappel: les mécanismes d émission radio Émission thermique -> électrons chauds Émission synchrotron -> électrons relativistes et champ magnétique

Plus en détail

Le rayonnement (2) Applications astrophysiques du rayonnement du corps noir Notions de spectroscopie L'atome d'hydrogène L'effet Doppler

Le rayonnement (2) Applications astrophysiques du rayonnement du corps noir Notions de spectroscopie L'atome d'hydrogène L'effet Doppler Le rayonnement (2) Applications astrophysiques du rayonnement du corps noir Notions de spectroscopie L'atome d'hydrogène L'effet Doppler 1 Le rayonnement de corps noir Rappels : Propriétés essentielles

Plus en détail

Applications. Étude d'un système binaire. HD58713A : type spectral A0V ; magnitude V=8.69 HD58713B : type spectral K0IV ; magnitude V=11.

Applications. Étude d'un système binaire. HD58713A : type spectral A0V ; magnitude V=8.69 HD58713B : type spectral K0IV ; magnitude V=11. Applications Étude d'un système binaire HD58713A : type spectral A0V ; magnitude V=8.69 HD58713B : type spectral K0IV ; magnitude V=11.04 ième 2 partie : les galaxies La Voie Lactée Démocrite (400 av JC)

Plus en détail

Le système solaire Le disque d'accrétion

Le système solaire Le disque d'accrétion Le système solaire Le disque d'accrétion Lorsqu une quantité de matière est suffisante dans le nuage primitif, un disque d accrétion se forme autour de l étoile naissante. La décomposition des forces agissant

Plus en détail