Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011"

Transcription

1 Deux grands types de cancers cutanés Les plus fréquents (origine kératinocytaire) : Les cancers épithéliaux = CARCINOMES Des recommandations Mélanome SOR 2005 Carcinome basocellulaire ANAES 2004 Mélanome Le plus redoutable (origine mélanocytaire) : Le MELANOME Carcinome épidermoïde INCA-HAS 2009 Carcinome de Merkel GCC SFD 2011 Mais aussi : Lymphomes cutanés, autres cancers + rares (t. conjonctives, neuroendocrines ) Répartition mondiale Incidence variable selon la latitude et le phototype 40/ en Australie 10/ en Europe Epidémiologie Tout âge (sujets jeunes aussi), l incidence n augmente pas avec l âge L incidence double tous les 10 ans dans les pays à population blanche prédominante La mortalité continue à augmenter France nv mélanome/an 4500 femmes 3500 hommes) 1600 DC/an Rôle de l environnement Expositions intermittentes et intenses, coups de soleil pendant l enfance ++ Prédisposition individuelle Phototype Nombre de naevus Mélanome familial (10%) : au moins 2 mélanomes sur 3 générations CDKN2A 70% des mélanomes surviennent de novo 1

2 Naevus congénitaux : risque transformation concernent ceux > 20 cm (donc exceptionnel) Les marqueurs de risque de mélanome sont donc : ATCD familiaux de mélanome ATCD personnel de mélanome (risque second mélanome 5-8%) Phototype Nombre élevé de naevus Syndrome du naevus atypique ATCD de coups de soleils, expositions solaires intenses Suspicion clinique Confirmation histologique Le dépistage : A B C D E A : Asymétrie B : Bords irréguliers C : Polychromie D : Diamètre > 6 mm E : Evolutivité Le vilain «petit» canard Dermatoscopie (dermoscopie) = une autre sémiologie Globules + points noirs de distribution anarchique Pseudopodes etc.. 2

3 Suspicion de mélanome Exérèse d emblée de l ensemble de la lésion L exérèse d emblée précise le type de mélanome et surtout son épaisseur Épaisseur en millimètres PRONOSTIC Plusieurs types anatomo-cliniques Mélanomes avec phase d extension horizontale initiale, secondairement verticale Mélanome superficiel extensif Mélanome de Dubreuilh Mélanome acral-lentigineux Mélanome à phase verticale d emblée sans phase d extension horizontale Mélanome nodulaire Mélanome de type SSM : superficial spread melanoma (extension superficielle) Mélanome de Dubreuilh 10% Visage +++ Sujets > 70 ans Phase horizontale intra-épidermique pendant plusieurs mois ou années Mélanome acro-lentigineux 2% 60-70% Jambe (femme) ++ Dos (Homme) ++ 3

4 Mélanome nodulaire 10-20% Mélanome des muqueuses RPC et SOR 2005 Prise en charge d un mélanome non métastatique 1ère étape : l exérèse initiale (ensemble de la lésion) => précise le diagnostic de Mélanome et son pronostic prévisible Breslow+++ mitoses? Ulcération? Ulcération++ Impact pronostique 2 ème étape En parallèle Reprise d exérèse Bilan d extension 4

5 2 ème étape (a) Reprise de l exérèse chirurgicale Marges adaptées au Breslow Pas de marge > 3 cm Epaisseur selon Breslow Mélanome in situ (ptis) 1 mm (pt1) 1,01-2 mm (pt2) 2,01-4mm (pt3) > 4 mm (pt4) Marges d exérèse recommandées 0,5 cm 1 cm 1-2 cm 2 cm 2-3 cm Cas particulier des mélanomes de Dubreuilh Pas une exérèse d emblée (biopsie(s)) Lecture tumorale souvent difficile Dommages actiniques Tumeur multifocale Invasion infraclinique +++ SOR 2005 : marges 1 cm mais difficile (taille, localisation) alternative = 0,5 cm «si contrôle strict des berges» => lequel? Gaudy-Marqueste C. et al. JAAD 2011 Cogrel O et al. Nouv Dermatol ème étape (b): Bilan d extension 0-1 mm 1-2 mm sans ulcération 1-2 mm avec ulcération 2-4 sans ulcération 2-4 avec ulcération 4 et + sans ulcération 4 et + avec ulcération Tte épaisseur, ggl microsc. Tte épaisseur, ggl macrosc Avec ou sans ulcération Après exérèse chirurgicale et bilan RCP Enregistrement Validation Car référentiel Annonce diagnostic et prise en charge 5

6 Suivi prolongé CLINIQUE mm sans ulcération 0-1 avec ulcération 1-2 mm sans ulcération 1-2 mm avec ulcération 2-4 sans ulcération 2-4 avec ulcération 4 et + sans ulcération 4 et + avec ulcération Tte épaisseur, ggl microsc. Tte épaisseur, ggl macrosc Avec ou sans ulcération Evolution métastatique Adapté au pronostic attendu défini par le stade Ganglionnaire Viscérale RCP : discussion du dossier ++ Surveillance Annonce modification prise en charge Evolution métastatique Atteinte ganglionnaire Curage ganglionnaire Le pronostic dépend : Du nombre de ganglion atteints De l existence d une rupture capsulaire Evolution métastatique Métastases à distance Très mauvais pronostic Si métastases multiples = 6-8 mois Métastases cutanées 6

7 Métastases viscérales Chimiothérapies Résultats décevants : taux de réponse autour de 10-20% Radiothérapie : indications limitées (métastases cérébrales, osseuses) Un mélanome, des mélanomes Vers un traitement à la carte Des avancées médicales majeures au stade métastatique Stratégie immunologique Anti-CTLA-4 Ipilumimab Inhibiteurs moléculaires Voie MAP-kinase Inhibiteur BRAF Vemurafenib Nouvelles thérapeutiques +++ Anti-PD1 Inhibiteurs MEK Inhibiteur-PI3 kinase Inhibiteurs c-kit Plateformes INCA pour recherche de mutations Prévenir vaut mieux que guérir Prévention primaire et secondaire Dépistage de masse? Surveillance des sujets à risque Comportements / soleil Programme de prévention des cancers Formation et Information ++ Journée annuelle d information et de dépistage gratuit des cancers de la peau Dépistage de mélanomes peu épais mais pas de diminution du nombre des tumeurs + épaisses Autosurveillance LE DEPISTAGE PRECOCE EST ESSENTIEL POUR LE PRONOSTIC 7

8 Mais ces critères ne résument pas tout Faux positifs Mais ces critères ne résument pas tout Faux négatifs 8

Les tumeurs cutanées. H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans

Les tumeurs cutanées. H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans Les tumeurs cutanées H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans I- Tumeurs bénignes 1) Tumeurs mélanocytaires= naevus 1) Rares à la naissance: naevus congénital (possibilité de transformation en mélanome)

Plus en détail

Tumeurs cutanées. Dr Le Duff

Tumeurs cutanées. Dr Le Duff Tumeurs cutanées Dr Le Duff Classification Tumeurs bénignes Tumeurs malignes MELANOME CARCINOMES: basocellulaire et épidermoïde Carcinôme neuro-endocrine (Merckel) Tumeurs annexielles Tumeurs tissus mous

Plus en détail

Mélanome. Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS

Mélanome. Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS Mélanome Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS 1. Quelques chiffres 10/100 000 habitants / an + 10% par an 1er cancer entre 15 et 35 chez l homme et entre 15 et 25 ans chez la femme Age moyen 47 ans (en

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

Grain de beauté? Mélanome? je veux en savoir plus

Grain de beauté? Mélanome? je veux en savoir plus Grain de beauté? Mélanome? je veux en savoir plus Le site du Docteur Philippe SENTIS Adresse du site : www.docvadis.fr/philippe-sentis Quelques notions de dermatologie sur les mélanomes. N'oubliez surtout

Plus en détail

Tumeurs cutanées bénignes et malignes 21/11/07

Tumeurs cutanées bénignes et malignes 21/11/07 Tumeurs cutanées bénignes et malignes 1 Motif fréquent de consultation : constatation d une tumeur cutanée Apparition récente? Connue depuis longtemps mais qui se modifie? Connue depuis longtemps mais

Plus en détail

LE MELANOME : OBJECTIFS

LE MELANOME : OBJECTIFS LE MELANOME : OBJECTIFS 1- Repérer les sujets à risque 2- Reconnaître une lésion suspecte nécessitant un avis dermatologique rapide LE MELANOME Tumeur MALIGNEavec une incidence en augmentation (x3 depuis

Plus en détail

Naevus et mélanomes. Dr François LE GALL

Naevus et mélanomes. Dr François LE GALL Naevus et mélanomes Dr François LE GALL Généralités Les mélanocytes Unité de mélanisation Naevus Prolifération bénigne aux dépens des mélanocytes Plusieurs sièges possibles Naevus dermique Aspect clinique:

Plus en détail

Zone A: 5 à 9. ZONE: A de 5 à 9

Zone A: 5 à 9. ZONE: A de 5 à 9 ZONE: A de 5 à 9 5 - CAT DEVANT UNE LESION SUSPECTE:Suspicion de mélanome Exérè se complète de la lésion suspecte Mélanome in situ? : Marge d exérèse: 0,5cm (+si mélanome sur Dubreuilh*) Breslow 1mm? Ulcération

Plus en détail

Actualisation de la revue. santé publique sur la «Détection. précoce du mélanome cutané»

Actualisation de la revue. santé publique sur la «Détection. précoce du mélanome cutané» Cette recommandation en santé publique est téléchargeable sur www.has-sante.fr et www.ecancer.fr RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Actualisation de la revue Haute Autorité de Santé de la Service documentation

Plus en détail

LES TUM EURS M ELA NIQUES

LES TUM EURS M ELA NIQUES LES TUM EURS M ELA NIQUES LES TUM EURS M ELANIQUES développées à partir des mélanocytes responsables de la synthèse de la mélanine qu ils distribuent aux kératinocytes de la couche germinative. sont dispersés

Plus en détail

Bulletin infirmier du Cancer. Volume 11, Numéro 1, 13-20, Janvier - Février - Mars 2011, Dossier

Bulletin infirmier du Cancer. Volume 11, Numéro 1, 13-20, Janvier - Février - Mars 2011, Dossier Le mélanome Bulletin infirmier du Cancer. Volume 11, Numéro 1, 13-20, Janvier - Février - Mars 2011, Dossier Auteur(s) : Christine Mateus, Institut Gustave Roussy, service de Dermatologie 114, rue Édouard

Plus en détail

CANCERS CUTANÉS CHEZ LE SUJET ÂGÉ

CANCERS CUTANÉS CHEZ LE SUJET ÂGÉ DU Oncogériatrie Session 2008/2009 UPCOG - Université de Nantes CANCERS CUTANÉS CHEZ LE SUJET ÂGÉ Dr Anabelle Brocard Epidémiologie (1) Tumeur maligne développée au dépens des cellules pigmentaires (mélanocytes)

Plus en détail

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Fréquence et épidémiologie... 3 3. Types histologiques...

Plus en détail

Naevus et Mélanomes. I. Généralités. II. Les naevi. A. Naevus dermique. B. Naevus jonctionnel. C. Naevus composé. III. Le mélanome A.

Naevus et Mélanomes. I. Généralités. II. Les naevi. A. Naevus dermique. B. Naevus jonctionnel. C. Naevus composé. III. Le mélanome A. Samuel FAYARD Arnaud DE CHATEAUBRIANT 02/04/12 Anapath, Naevus et Mélanomes, F. LeGall Le poly disponible sur le réseau pédagogique. Naevus et Mélanomes I. Généralités L assise basale de l épiderme est

Plus en détail

Mélanome : épidémiologie

Mélanome : épidémiologie Mélanome: épidémiologie, diagnostic, prise en charge Pr. François Aubin Service de Dermatologie Université de Franche Comté et CHRU, Besançon Mélanome : épidémiologie Son incidence double tous les 10 ans

Plus en détail

FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai Cas n 3. Christiane Bailly. Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot)

FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai Cas n 3. Christiane Bailly. Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot) FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai 2009 Cas n 3 Christiane Bailly Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot) Cas n 3 - Renseignements cliniques Femme de 66 ans Jambe Lésion acquise,

Plus en détail

Cancer le plus fréquent chez l adulte. Cancer cutané le plus frequent. Incidence croissante. Probleme de santé publique. non epi skincancer

Cancer le plus fréquent chez l adulte. Cancer cutané le plus frequent. Incidence croissante. Probleme de santé publique. non epi skincancer CARCINOMES CUTANES Cancer le plus fréquent chez l adulte Cancer cutané le plus frequent. Incidence croissante Probleme de santé publique non epi skincancer colon 5% SCC/BCC 29% lung 10% prostate 10% Breast

Plus en détail

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Service évaluation médico-économique et santé publique Octobre 2006 SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES État de la question Le mélanome

Plus en détail

BASES CLINIQUES, HISTOLOGIQUES, ET MOLECULAIRES DES MELANOMES

BASES CLINIQUES, HISTOLOGIQUES, ET MOLECULAIRES DES MELANOMES BASES CLINIQUES, HISTOLOGIQUES, ET MOLECULAIRES DES MELANOMES Epidémiologie Problème de santé pub : top 15 des cancers / Tous les âges, adulte jeune +++, rare chez l enfant 7000 nouveaux cas / an L incidence

Plus en détail

Définitions Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction est de

Définitions Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction est de Le Mélanome Définitions Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction est de produire un pigment : la mélanine. Naevus

Plus en détail

LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S)

LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S) LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S) «Atypies» de signification incertaine : dystrophiques Cancéreuses AUCUNS CRITERES HISTOLOGIQUES FORMELS ISOLEMENT : ASSOCIATION +++ CONFRONTATION ANATOMO-CLINIQUE

Plus en détail

Soleil et peau. UV, vieillissement & cancers cutanés. Syndicat National des Dermato-Vénérologues avec le soutien des Laboratoires La Roche-Posay

Soleil et peau. UV, vieillissement & cancers cutanés. Syndicat National des Dermato-Vénérologues avec le soutien des Laboratoires La Roche-Posay Soleil et peau UV, vieillissement & cancers cutanés L exposition solaire : définition Toutes les façons de recevoir les rayons du soleil sur sa peau. Pour les patients "s'exposer au soleil" : restrictif

Plus en détail

Mélanome cutané. Examen clinique exhaustif : revêtement cutané, cuir chevelu, organes génitaux externes, aires ganglionnaires...

Mélanome cutané. Examen clinique exhaustif : revêtement cutané, cuir chevelu, organes génitaux externes, aires ganglionnaires... Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE D UNE TUMEUR CUTANÉE DE LA FACE

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE D UNE TUMEUR CUTANÉE DE LA FACE PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE D UNE TUMEUR CUTANÉE DE LA FACE Aladdine ZAHID Chirurgie Plastique, Réparatrice et Esthétique Tanger-Tétouan INTRODUCTION Tumeurs (ou lésions) cutanées sont:

Plus en détail

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Anatomie pathologique - Définition Application aux cellules et tissus prélevés de diverses méthodes d analyse basées principalement sur

Plus en détail

LE CARCINOME CANALAIRE IN SITU (CCIS) DU SEIN ( = carcinome intra-canalaire) ( = carcinome intra-galactophorique)

LE CARCINOME CANALAIRE IN SITU (CCIS) DU SEIN ( = carcinome intra-canalaire) ( = carcinome intra-galactophorique) LE CARCINOME CANALAIRE IN SITU (CCIS) DU SEIN ( = carcinome intra-canalaire) ( = carcinome intra-galactophorique) Dr Loïc BOULANGER, Pr Denis VINATIER Service de chirurgie gynécologique et mammaire Hôpital

Plus en détail

Naevus et mélanomes. Généralités. I-Naevus. A-Naevus dermique

Naevus et mélanomes. Généralités. I-Naevus. A-Naevus dermique Yvann Orcha Hugo Leschallier de Lisle 23/11/12 UE Biopatho Pr Le Gall. Poly dispo sur le réseau, c'est celui de l'année dernier : «mélanome» Naevus et mélanomes Généralités Dans l épiderme, deux types

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS DIAGNOSTIC ET IDENTIFICATION DU TYPE DE CANCER L EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE (1,2) Le diagnostic de cancer repose sur un examen anatomopathologique : Étude macroscopique et microscopique du tissu tumoral,

Plus en détail

Opération télédermatologie

Opération télédermatologie Opération télédermatologie Dr Fesquet Edith et Dr Bernadac Gérard www.msa.fr Incidence des cancers de la peau Environ 80 000 nouveaux cas * de cancers cutanés sont diagnostiqués chaque année en France

Plus en détail

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

Reconnaître le Mélanome

Reconnaître le Mélanome Epidémiologie Reconnaître le Yannick Le Corre Service de dermatologie CHU Angers Tumeur fréquente, incidence toujours en augmentation Touche tous les âges (à( partir de la puberté) Parmi les cancers les

Plus en détail

Définition Tumeur des cellules germinales de type séminome Primitive de localisation non testiculaire (extra-gonadique) Localisation Par ordre de fréq

Définition Tumeur des cellules germinales de type séminome Primitive de localisation non testiculaire (extra-gonadique) Localisation Par ordre de fréq Séminome extra-gonadique (à propos d un cas) Henriot C., Palascak P., Sachova J., Chabod P., Khamlu A., Petitjean A., Bouchareb M., Nader N., Sauvain J.L., CHI Vesoul Définition Incidence et Etiologie

Plus en détail

Prise en charge des cancers du colon

Prise en charge des cancers du colon Prise en charge des cancers du colon Pr B. HEYD Service de Chirurgie Viscérale, Digestive et Cancérologique Unité de transplantation Hépatique CHU Besançon Cancers colo rectaux 34 000 nouveaux cas 65 %

Plus en détail

Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques

Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques Les cancers thoraciques sont multiples Grande variété de tumeurs (poumons primitifs, métastases, médiastin, sarcomes,

Plus en détail

CF. TABLEAU MIII CF. TABLEAU MII SUSPICION DE MELANOME IMIREDUC EXERESE DIAGNOSTIQUE EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE CLASSIFICATION

CF. TABLEAU MIII CF. TABLEAU MII SUSPICION DE MELANOME IMIREDUC EXERESE DIAGNOSTIQUE EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE CLASSIFICATION TABLEAU MI SUSPICION DE MELANOME A EXERESE DIAGNOSTIQUE IMIREDUC B EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE C CLASSIFICATION ATTEINTE GANGLIONNAIRE CLINIQUE? CF. TABLEAU MII CF. TABLEAU MIII TABLEAU MII 265 septembre

Plus en détail

Le cancer du sein : Anatomie

Le cancer du sein : Anatomie Le cancer du sein : Anatomie - Page 1 Cancer du sein : données épidémiologiques 2010 1er cancer chez les femmes en France* 52.500 nouveaux cas** ( 34 % de l ensemble des nouveaux cas chez la femme) 11.500

Plus en détail

CARCINOSARCOME DE L UTÉRUS À propos de 8 cas

CARCINOSARCOME DE L UTÉRUS À propos de 8 cas HÔPITAL NATIONAL DE GYNÉCOLOGIE - OBSTÉTRIQUE CARCINOSARCOME DE L UTÉRUS À propos de 8 cas Pr. VU Ba Quyet Dr PHAM Duy Duan Dr NGUYEN Ngoc Phuong INTRODUCTION Les carcinosarcomes (CS) utérins sont des

Plus en détail

Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER

Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Tumeurs cutanées Mélanome Carcinome basocellulaire

Plus en détail

Carcinome cutané. 1) Carcinomes et lésions précancéreuses cutanés. Principes généraux :

Carcinome cutané. 1) Carcinomes et lésions précancéreuses cutanés. Principes généraux : Carcinome cutané 1) Carcinomes et lésions précancéreuses cutanés Principes généraux : - intérêt d'un traitement efficace et bien adapté d'emblée, - récidives fréquentes par insuffisance du premier traitement,

Plus en détail

Une plateforme téléphonique, en composant le numéro vert (gratuit à partir d un poste fixe) sera également à disposition.

Une plateforme téléphonique, en composant le numéro vert (gratuit à partir d un poste fixe) sera également à disposition. ! COMMUNIQUE DE PRESSE Avril 2017 CANCERS DE LA PEAU LE SYNDICAT NATIONAL DES DERMATOS-VENEREOLOGUES ORGANISE UNE SEMAINE DE PREVENTION ET DE DEPISTAGE ACTIF AU CABINET DU DERMATOLOGUE DU 15 AU 19 MAI

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION INFIRMIERE EN ONCOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» Mercredi 25/01/2017 T. de Lapparent, Unité de Pathologie Mammaire, HNFC DÉFINITIONS Carcinome

Plus en détail

NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES

NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES Objectifs pédagogiques : Classifications OMS TNM Options thérapeutiques et indications Réseaux TENPATH et RENATEN Catherine Lombard-Bohas Service

Plus en détail

ITEM 149 : TUMEURS NOIRES BENIGNES : NAEVI.

ITEM 149 : TUMEURS NOIRES BENIGNES : NAEVI. ITEM 149 : TUMEURS NOIRES BENIGNES : NAEVI. FdR - Phototypes clairs - Ephélides (tâches de rousseur) - Génétique : Xeroderma pigmentosum - Exposition solaire Intense - Intermittente avec coups de soleil

Plus en détail

Carcinome neuroendocrine à grandes cellules

Carcinome neuroendocrine à grandes cellules Carcinome neuroendocrine à grandes cellules C. Clément-Duchêne Institut de Cancérologie de Lorraine Introduction Groupe hétérogène de tumeurs (histologie, immunohistochimie, moléculaire, pronostic et thérapeutique)

Plus en détail

Prise en charge des aires ganglionnaires dans les carcinomes cutanés cervico-faciaux

Prise en charge des aires ganglionnaires dans les carcinomes cutanés cervico-faciaux Prise en charge des aires ganglionnaires dans les carcinomes cutanés cervico-faciaux DU de chirurgie réparatrice des cancers cutanés de la face (Angers) Le drainage lymphatique de la face Calqué sur le

Plus en détail

Item Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : carcinomes cutanés

Item Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : carcinomes cutanés Item 149 - Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : carcinomes cutanés Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Epidémiologie...

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés - décembre 2009 - CARCINOMES BASOCELLULAIRES La chirurgie : traitement de référence et de 1 ère intention Classification clinique et histologique

Plus en détail

Quorum des RCP en région Centre (qualité des RCP) Mise à jour 6 juillet 2011

Quorum des RCP en région Centre (qualité des RCP) Mise à jour 6 juillet 2011 Quorum des RCP en région Centre (qualité des RCP) Mise à jour 6 juillet 2011 Le quorum des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) définit les spécialités médicales qui doivent être présentes

Plus en détail

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis : histologie de la paroi vésicale...3 2. Épidémiologie... 3 3. Types histologiques

Plus en détail

REFERENTIEL MELANOME

REFERENTIEL MELANOME REFERENTIEL MELANOME Tout dossier doit être présenté en RCP Si possible avant tout acte thérapeutique Conformément au plan cancer 2, tout patient doit pouvoir bénéficier d une proposition d un essai thérapeutique

Plus en détail

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES Donnou Céline Faoucher Marie 18/03/11 Anapath, Sarcomes, N. Rioux-Leclerc Diaporama bientôt disponible sur le réseau pédagogique! Bon courage à tous. TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES I - Tumeurs des tissus

Plus en détail

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique De l évaluation la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique Jean-Marc BEREDER, Nadia ARAB, Jean-François QUARANTA 1 CHOIX DE LA PATHOLOGIE Le cancer du colon est au premier rang s cancers

Plus en détail

Le cancer du canal anal. Dr Christine Casa

Le cancer du canal anal. Dr Christine Casa Le cancer du canal anal Dr Christine Casa Anatomie du canal anal Du rectum à la peau péri anale 3-4 cm long Proche en AV - Cz l homme : bulbe urétral, urètre, gl de Cowper - Cz la femme : face postérieure

Plus en détail

LE CANCER DU COL UTERIN

LE CANCER DU COL UTERIN LE CANCER DU COL UTERIN Tout cancer infiltrant du col utérin diagnostiqué doit passer en RCP pré-thérapeutique. 1. BILAN INITIAL Examen gynécologique et examen clinique général A partir du stade IB le

Plus en détail

Carcinome cutané. 1. Généralités. 2. Bilan diagnostique Examen clinique Examen paraclinique Diagnostic

Carcinome cutané. 1. Généralités. 2. Bilan diagnostique Examen clinique Examen paraclinique Diagnostic Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale. VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine

Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale. VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine Expérience du service Pr.S.Ghomari-Bezzar Dr.H.Aris Introduction : Le cancer

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules - avril 2009 - Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) Tout nouveau patient ayant un cancer bronchique

Plus en détail

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire Fiche tumeur épithéliale de l ovaire FIGO I II III IV IA IB IC IIA IIB IIC IIIA IIIB IIIC tumeur limitée aux ovaires tumeur limitée à un ovaire : capsule intacte, pas de tumeur à la surface de l ovaire,

Plus en détail

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Fiche tumeur gynécologique carcinome COL UTERIN types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Tis TNM Col Utérin FIGO In situ 0 T1 -T1a -T1a1 -T1a2 -T1b -T1b1 -T1b2 -T2 -T2a -T2b -T3 -T3a -T3b T4 N1

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

MELANOMES DESMOPLASTIQUES

MELANOMES DESMOPLASTIQUES MELANOMES DESMOPLASTIQUES Composés de cellules tumorales fusiformes associées à composante fibreuse d intensité et de composition variables Il existe des mélanomes à composante desmoplastique partielle

Plus en détail

UE Biopathologie, moléculaire, cellulaire et tissulaire

UE Biopathologie, moléculaire, cellulaire et tissulaire UE Biopathologie, moléculaire, cellulaire et tissulaire ED Imagerie Médecine Nucléaire Mars 2016 PLAN DE L ED 1. Scintigraphie Osseuse 2. TEP/TDM au 18 F-FDG 3. Cancer du sein 4. Lymphome 5. Cancer du

Plus en détail

Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques

Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques Examen National Classant Module transdisciplinaire 10 : Cancérologie, onco-hématologie Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques Mélanomes NOUVEAU P. SAIAG (Ambroise Paré, Boulogne Billancourt), J.-J.

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/6 : Quel(s) est (sont) le(s) facteur(s) de risque du cancer du rein? A - HTA B - Anémie C - Tabagisme D - Obésité E - HTAP (Réponse : ACD

Plus en détail

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES H.Nassi CHU d Oran INTRODUCTION Les sarcomes constituent un groupe large et complexe de tumeurs rares d origine mésenchymateuse. L incidence de

Plus en détail

Plan 11/10/ femme sur 8 est touchée 1 femme sur 25 en meurt LES CANCERS DU SEIN. Epidémiologie

Plan 11/10/ femme sur 8 est touchée 1 femme sur 25 en meurt LES CANCERS DU SEIN. Epidémiologie LES CANCERS DU SEIN Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Plan Epidémiologie Circonstances de découverte Diagnostic Traitements loco-régionaux Traitements systémiques 1 femme sur

Plus en détail

9/ Tumeurs gynécologiques

9/ Tumeurs gynécologiques SEMESTRE 5 UE 2.9.S5 Processus tumoraux I. Cancer de l'endomètre 9/ Tumeurs gynécologiques Endomètre: muqueuse qui tapisse la cavité utérine Epidémiologie Femmes ménopausées dans 80% des cas Pic de prévalence

Plus en détail

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC Octobre 2015 Dr Michel CHERUBIN Service de chirurgie viscérale CHBT 1 CANCER DE L ESTOMAC bases du traitement: épidémiologiques: 5 cancer le + fréquent incidence diminue

Plus en détail

DERMATOLOGIE - HOSPITALISATION ET HOPITAL DE JOUR Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL

DERMATOLOGIE - HOSPITALISATION ET HOPITAL DE JOUR Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL DERMATOLOGIE - HOSPITALISATION ET HOPITAL DE JOUR Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL Date : Nom du médecin qui annonce le diagnostic : Nom du médecin responsable du patient dans le service

Plus en détail

Mélanome malin Stade précoce. Guide à l intention des patients

Mélanome malin Stade précoce. Guide à l intention des patients Cette brochure à l intention des patients atteints de mélanome est conçue pour renseigner les patients et leurs soignants. Elle a été élaborée sous la direction du Dr Michael Smylie, professeur, Département

Plus en détail

Cancer du col et du corps utérin

Cancer du col et du corps utérin Cancer du col et du corps utérin Catherine Genestie Gustave Roussy Cancer du col Rappel anatomique Condylome et CIN Carcinome du col Facteurs histopronostiques Rappel anatomique Exocol Papillomavirus

Plus en détail

LES CANCERS DU SEIN. Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux

LES CANCERS DU SEIN. Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux LES CANCERS DU SEIN Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Epidémiologie Plan Circonstances de découverte Diagnostic Traitements loco-régionaux Traitements systémiques 1 femme sur

Plus en détail

Les tumeurs cutanées: les carcinomes

Les tumeurs cutanées: les carcinomes Les tumeurs cutanées: les carcinomes Le site du Docteur Marie Deprez Adresse du site : www.docvadis.fr/marie-deprez Les carcinomes sont les cancers de peau les plus fréquents. iils doivent être dépistés

Plus en détail

Cancer de la thyroïde

Cancer de la thyroïde 18 Cancer de la thyroïde Avec 3 711 nouveaux cas estimés en 2000 en France, le cancer de la thyroïde représente 1 % de l ensemble de nouveaux cas de cancers (Remontet et coll., 2003). L incidence du cancer

Plus en détail

Tumeurs endocrines digestives:

Tumeurs endocrines digestives: Tumeurs endocrines digestives: Aspects anatomo-pathologiques, classification OMS Apramen, 9 Janvier 2007, Paris Anne Couvelard, Anatomie Pathologique Hôpital Beaujon, Clichy Les tumeurs endocrines. problèmes

Plus en détail

Comprendre et interpréter les compte-rendus d'histologie et les immunomarquages

Comprendre et interpréter les compte-rendus d'histologie et les immunomarquages Comprendre et interpréter les compte-rendus d'histologie et les immunomarquages Paris, 8 décembre 2016 Ingrid Bemelmans, DMV, Dipl.ECVP 1 INTÉRÊT DE L ANALYSE HISTOLOGIQUE EN CANCÉROLOGIE Tumeur? Si oui,

Plus en détail

Facteurs de retard au diagnostic. du mélanome cutané

Facteurs de retard au diagnostic. du mélanome cutané Rapport d orientation sur les facteurs de retard au diagnostic du Mélanome cutané RAPPORT D ORIENTATION Facteurs de retard au diagnostic du mélanome cutané Juillet 2012 Version Finale Edition Ce rapport

Plus en détail

Dr PAULHAC Pascal Chirurgie urologique Pr CLAVERE Pierre Radiothérapeute (CHU de Limoges radiothérapie)

Dr PAULHAC Pascal Chirurgie urologique Pr CLAVERE Pierre Radiothérapeute (CHU de Limoges radiothérapie) REFERENTIEL DU CANCER DU TESTICULE Mise à jour du 13/03/2008 Médecin responsable : Dr PAULHAC Membres du groupe de travail : Pr COLOMBEAU Pierre Chirurgien urologue (CHU de Limoges urologie) Dr HASSAN

Plus en détail

Les naevi et tumeurs cutanées lesquels retirer?

Les naevi et tumeurs cutanées lesquels retirer? DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre 2009 - PARIS Les naevi et tumeurs cutanées lesquels retirer? Véronique Martinot Les naevus Les lésions naeviques Hyperplasie mélanocytaire circonscrite

Plus en détail

Métastases Pulmonaires

Métastases Pulmonaires Métastases Pulmonaires Diagnostic, et traitement «local» Philippe Girard, Stéphane Lenoir Institut Mutualiste Montsouris, Paris Métastases Pulmonaires 1. Présentation radio-clinique, diagnostic 2. Traitement

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases synchrones

Cancer du rectum avec métastases synchrones Cancer du rectum avec métastases synchrones Jean-Baptiste Bachet Philippe Rougier Fédération des Spécialités Digestives Hôpital Ambroise Paré, Boulogne, France Épidémiologie 36 000 cancer colorectaux /

Plus en détail

Critères organisationnels

Critères organisationnels Critères organisationnels de la Chirurgie des Lésions Mammaires Kevin KRAFT Journées DESC-SCVO Poitiers - Juin 2007 Motivations Épidémiologiques : priorité de Santé Publique Cancer du sein = 1er cancer

Plus en détail

Diagnotic différentiel

Diagnotic différentiel CEC Labial Lésion ulcérée plus ou moins infiltrante, saignotante persistante: biopsie+++ 90% de cancers de la lèvre Plus fréquent sur la lèvre inférieure H>F Après 60 ans 2 étiologies Chéliite actinique

Plus en détail

Peut-on ne pas faire de bilan d extension?

Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 12/06/2015 Avec le soutien de Pierre Kerbrat De Jean-Sebastien Fresnel 2 histoires en parallèle. Noemie, 38 ans Autopalpation Bilan

Plus en détail

Tumeur Testiculaire Version / 2005

Tumeur Testiculaire Version / 2005 Tumeur Testiculaire I Diagnostic et bilan αfp, β HCG, HCG, LDH. Scanner thoraco-abdomino-pelvien. Scanner cérébral : pronostic intermédiaire et mauvais pronostic et/ou signe clinique. Scintigraphie osseuse

Plus en détail

LES MASTOCYTOMES CANINS

LES MASTOCYTOMES CANINS CAHIER DE PATHOLOGIE N 2 LES MASTOCYTOMES CANINS Dr Sandra Jolly DVM, DScV, responsable du département de pathologie 1. Epidémiologie 2. Caractéristiques techniques 3. Diagnostic 4. Bilan d extension en

Plus en détail

Tumeurs mammaires Techniques chirurgicales

Tumeurs mammaires Techniques chirurgicales 26/03/14 Tumeurs mammaires Techniques chirurgicales Annick Hamaide Tumeurs mammaires - Chienne TR chirurgical: Traitement de choix! SAUF en cas de carcinome inflammatoire ou si métastase à distance! Traitement

Plus en détail

CANCER DU SEIN INFRACLINIQUE REVELE PAR DES METASTASES AXILLAIRES. Véronique VAINI- COWEN Polyclinique du Parc RAMBOT Aix- en- Provence

CANCER DU SEIN INFRACLINIQUE REVELE PAR DES METASTASES AXILLAIRES. Véronique VAINI- COWEN Polyclinique du Parc RAMBOT Aix- en- Provence CANCER DU SEIN INFRACLINIQUE REVELE PAR DES METASTASES AXILLAIRES Véronique VAINI- COWEN Polyclinique du Parc RAMBOT Aix- en- Provence DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL Toutes les adénopathies axillaires : Bénignes:

Plus en détail

Traitement endoscopique du carcinome épidermoïde superficiel et de la dysplasie de haut grade de l œsophage

Traitement endoscopique du carcinome épidermoïde superficiel et de la dysplasie de haut grade de l œsophage Traitement endoscopique du carcinome épidermoïde superficiel et de la dysplasie de haut grade de l œsophage J.M. Canard (1) (2), G. Rahmi (2), T. Manière (2), L. Palazzo (1), C. Cellier (2), R. Jian (2)

Plus en détail

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Thérapies ciblées 06 Octobre 2015 Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Contexte Incidence en augmentation Formes métastatiques: pronostic redoutable, médiane de survie

Plus en détail

TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES (GIST)

TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES (GIST) TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES (GIST) Thésaurus mise à jour Août 2008 Jean-Paul Lagasse Service d hépatogastroentérologie et oncologie digestive CHR ORLEANS Cas clinique n 1 Homme 31 ans Chef d

Plus en détail

Cancers de la cavité buccale

Cancers de la cavité buccale Chapitre 3 Cancers de la cavité buccale Généralités Les cancers de la cavité buccale représentent environ 30 % des cancers ORL (REF). Le type histologique le plus fréquent est le carcinome épidermoide

Plus en détail

Mélanome malin Stade précoce. Guide à l intention des patients

Mélanome malin Stade précoce. Guide à l intention des patients Cette brochure à l intention des patients atteints de mélanome est conçue pour renseigner les patients et leurs soignants. Elle a été élaborée sous la direction du Dr Michael Smylie, professeur, Département

Plus en détail