- Salaires nets tous secteurs confondus

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- Salaires nets tous secteurs confondus"

Transcription

1 N 675 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous. Les résultats sont relatifs au mois mai 2013 et sont issus l exploitation 1025 entreprises ayant répondu et représentant toutes les activités (toutes les sections * hormis l agriculture & l administration) et les secteurs juridiques suivants: entreprises publiques nationales; entreprises privées nationales 20 salariés et plus. Le but cette enquête est d évaluer le niveau s s nets mensuels versés au personnel permanent et non permanent ainsi que la structure du brut ( et primes inmnités) par secteur d activité et selon les trois niveaux qualification s salariés (cadres - agent maitrise personnel d exécution) pour les secteurs juridiques: public national et privé national. - Salaires nets tous secteurs confondus Le mensuel net moyen en 2013 a été globalement DA, il est DA dans le public contre DA dans le privé. Le net moyen est composé du brut diminué s différentes retenues (impôt sur le revenu global (IRG), sécurité sociale et retraite). Par secteur d activité, les s mensuels nets moyens sont plus élevés dans les industries extractives (production et services d hydrocarbures, mines-carrières) et les activités financières (banques & assurances) avec respectivement DA et DA, soit 2.6 et 1,5 fois plus que le net moyen global (tableau n 1). Ceci s explique par le fait que les entreprises faisant partie ces secteurs emploient beaucoup diplômés et qu ils aient plus facilité que d autres pour payer leur personnel (un système rémunération spécifique). * Nomenclature s sections : d après la nomenclature algérienne s activités (NAA) actuellement en vigueur. Directeur la publication : Mounir Khaled BERRAH Ce numéro est élaboré par la Direction Technique chargée s statistiques sociales et s revenus ISSN Prix = 40 DA septembre 2014 Site Web : ONS 8 & 10 Rue s Moussebiline - Alger - : : Courriel:

2 A l inverse, dans les secteurs la "construction", "l immobilier et services aux entreprises " le moyen est le plus faible avec respectivement DA et DA, soit 78 et 81 du net moyen global (tableau n 1). Cela est dû essentiellement à l importance l effectif du personnel d exécution. Plus ce rnier est élevé, plus le moyen dans le secteur aura tendance à baisser, et inversement moins l effectif du personnel d exécution est important, plus le moyen dans le secteur sera plus élevé : c est le cas la construction (secteur qui ne nécessite pas haute qualification). Tab 1: SALAIRES NETS MOYENS MENSUELS ET RAPPORTS A LA MOYENNE PAR QUALIFICATION EN SECTEUR PUBLIC & PRIVE NATIONAL Qualifications Cadre Agent Maîtrise Agent d Exécution En DA Ensemble Rapport 1 Rapport Rapport Rapport Industries extractives Industries Manufacturières Prod.Dist.elect.gaz.eau Construction Commerce et Réparation Hôtels et Restaurants Transports & Communications Activités Financières Immobilier,serv.entreprises Santé* Services collect.soc.pers Ensemble Rapport 1 = rapport à la moyenne globale la qualification. Par qualification, globalement, on enregistre un net moyen DA pour les Cadres contre DA pour le Personnel maîtrise et DA pour un salarié d exécution. Ainsi, on estime qu un cadre gagne en moyenne 1,9 fois le net moyen global (presque le double) alors que le personnel d exécution n en perçoit que 74 (tableau n 2). On remarque que le moyen s cadres est important dans les industries extractives et l activité financière avec respectivement DA et DA. Par contre pour les secteurs "construction", et " services collectifs sociaux personnel ", les cadres ne perçoivent que DA et DA (tableau n 1). * Il s agit structures santé du secteur privé (services marchands), celles du secteur public étant s services non marchands fournis à la collectivité (classées avec l administration) et ne font pas partie du champ d enquête. 2

3 Pour la section "immobilier et services fournis aux entreprises " on constate qu un cadre gagne en moyenne le double du net moyen la section (tableau n 2). Qualifications Tab 2 : SALAIRES NETS MOYENS MENSUELS ET RAPPORTS A LA MOYENNE PAR SECTION EN SECTEUR PUBLIC & PRIVE NATIONAL Cadre Agent Maîtrise Agent d Exécution En DA Ensemble Rapport 2 Rapport Rapport Rapport Industries extractives Industries Manufacturières Prod.Dist.elect.gaz.eau Construction Commerce et Réparation Hôtels et Restaurants Transports et Communications Activités Financières Immobilier,serv.entreprises Santé Services collect.soc.pers* Ensemble Rapport 2 = rapport à la moyenne globale la section. 2 - Salaires nets dans le secteur public Les entreprises du secteur public affichent s s moyens plus élevés par rapport au secteur privé national. Ce net moyen mensuel est DA dans le secteur public (tableaux n 3 et 4), alors qu il n est que DA dans le secteur privé national (tableaux n 5 et 6), soit une différence DA. Ce niveau relativement élevé du dans le public est dû en partie à l existence certaines entreprises publiques importantes en termes d effectifs avec un système rémunération avantageux. C est l une s causes disparité importante s s. C est notamment le cas s entreprises dans les industries extractives (secteur s hydrocarbures et services pétroliers), les transports et communications et les activités financières. * Il s agit s services marchands fournis à la collectivité et aux personnes: activités récréatives, culturelles et sportives (Théâtres, complexes sportifs, parcs d attraction,...) et services personnels (location véhicules, blanchisserie, ) 3

4 Les s nets moyens globaux les plus élevés sont affichés dans les sections telle que les industries extractives et l activité financière avec notamment DA et DA, alors qu il est relativement bas dans les secteurs " la construction" et " hôtels et restaurants " avec respectivement DA et DA (tableaux n 3 et 4). Tab 3 : SALAIRES NETS MOYEN MENSUELS ET RAPPORTS A LA MOYENNE PAR QUALIFICATION EN SECTEUR PUBLIC NATIONAL En DA Qualifications Agent Agent Cadre Maîtrise d Exécution Ensemble Rapport 1 Rapport Rapport Rapport Industries extractives Industries Manufacturières Prod.Dist.elect.gaz.eau Construction Commerce et Réparation Hôtels et Restaurants Transports & Communicat Activités Financières Immobilier,serv.entreprises Services collect.soc.pers Ensemble Rapport 1 = rapport à la moyenne globale la qualification. De même, la disparité salariale entre les différentes qualifications reste relativement forte. Ainsi, un cadre dans le secteur public perçoit un net moyen DA soit 1,5 fois le net global, contre DA pour les agents maîtrise et DA pour le personnel d exécution, soit pour ce rnier 69 seulement du net moyen global (tableau n 4). Tab 4 : SALAIRES NETS MOYENS MENSUELS ET RAPPORTS A LA MOYENNE PAR SECTION EN SECTEUR PUBLIC NATIONAL - En DA Qualifications Agent Agent Cadre Maîtrise d Exécution Ensemble Rapport 2 Rapport Rapport Rapport Industries extractives Industries Manufacturières Prod.Dist.elect.gaz.eau Construction Commerce et Réparation Hôtels et Restaurants Transports & Communications Activités Financières Immobilier,serv.entreprises Services collect.soc.pers Ensemble Rapport 2 = rapport à la moyenne globale la section. 4

5 Par activité, cette dispersion salariale est plus prononcée pour les sections " hôtelsrestaurants" et "construction". Ainsi, un cadre gagne en moyenne 1,7 fois le net moyen la section contre 0,8 fois seulement ce pour le personnel d exécution chacune s activités (tableau n 4). 3 - Salaires nets dans le secteur privé national Le net DA. moyen mensuel l ensemble s salariés du secteur privé est Les secteurs les mieux rémunérateurs dans le secteur privé sont le secteur financier et celui la santé; les s mensuels nets moyens dans ces ux secteurs sont respectivement DA et DA, soit le double et 1,3 fois le net moyen global dans le privé national. Par contre, les salariés s industries extractives (mines & carrières) et l immobilier et services aux entreprises sont les moins payés, avec respectivement s s mensuels moyens DA et DA, soit 81 et 87 seulement du mensuel net moyen global dans le privé (tableau n 5). Tab 5 : SALAIRES NETS MOYENS MENSUELS ET RAPPORTS A LA MOYENNE PAR QUALIFICATION EN SECTEUR PRIVE NATIONAL - EN DA Qualifications Agent Agent Cadre Maîtrise d Exécution Ensemble Rapport1 Rapport Rapport Rapport Industries extractives Industries Manufacturières Construction Commerce et Réparation Hôtels et Restaurants Transports & Communications Activités Financières Immobilier,serv.entreprises Santé Ensemble Rapport 1 = rapport à la moyenne globale la qualification. 5

6 Par qualification, les s moyens sont plus dispersés dans le secteur privé. Ainsi, un cadre perçoit un DA, soit 2 fois le net moyen global, les maîtrises DA soit 1,06 et un agent d exécution ne touche que DA, soit 83 (tableau n 6). Tab 6 : SALAIRES NETS MOYENS MENSUELS ET RAPPORTS A LA MOYENNE PAR SECTION EN SECTEUR PRIVE NATIONAL en DA Agent Agent Qualifications Cadre Ensemble Maîtrise d Exécution Rapport2 Rapport Rapport Rapport Industries extractives Industries Manufacturières Construction Commerce et Réparation Hôtels et Restaurants Transports & Communications Activités Financières Immobilier,serv.entreprises Santé Ensemble Rapport 2 = rapport à la moyenne globale la section. 4 - Structure du brut Globalement, pour les ux secteurs public et privé, le représente en moyenne 62 et les primes et inmnités 38 la rémunération brute totale (tableau n 11 en annexe).. On observe une décomposition s s faisant apparaitre un et primes intiques pour les sections suivantes : construction, transports et communication et activités financières (annexe page n 13). Le reste la principale composante, il est représenté par les proportions suivantes : 64, 59 et 62 pour respectivement les cadres, le personnel maîtrise et d exécution. Le représente 50 du brut dans le secteur public. Pour certaines sections, la part du est plus importante telle que l activité financière et les industries extractives, soit 58 et 55. Dans le secteur privé, le représente 67 du brut. La part du est plus importante dans les sections hôtels et restaurants et l activité s finances avec respectivement 88 et 84. 6

7 5 Evolution s s nets Globalement, les s nets moyens mensuels en 2013 ont les mêmes tendances disparité que celles 2012 (tableau n 7). En 2013, le moyen mensuel net tous secteurs juridiques confondus a évolué (+13.7) en DA par rapport à 2012 (tableau n 7). Tab 7 : SALAIRES NETS MOYENS MENSUELS ET EVOLUTION PAR SECTION ET QUALIFICATION - SECTEUR PUBLIC & PRIVE NATIONAL - ( ) Qualifications en DA cadre Agent maitrise Agent d'exécution Ensemble Industries extractives Industries Manufacturières 5- Prod.Dist, elect,gaz, Eau Construction Commerce et réparation Hôtels et restaurants Transports et communication Activité Financière Immobilier, serv.entreprises Santé Services, collect,soc.pers Ensemble Les hausses sont plus fortes dans les secteurs suivants : (+18,9) dans " services, collectifs, sociaux personnels", (+18.5) dans " la construction " et (+18.1) dans " production, distribution d électricité, gaz et d eau ". L augmentation du mensuel dans le secteur " Industries Manufacturières " et (+8.4). Par qualification, cette hausse est (+14.4) pour le personnel d exécution, (+14) pour les cadres et (+12.2) pour les agents maîtrise (tableau n 7). 7

8 Qualifications Tab 8: SALAIRES NETS MOYENS MENSUELS ET EVOLUTION PAR SECTION ET QUALIFICATION - SECTEUR PUBLIC - ( ) en DA Cadre Agent maitrise Agent d'exécution Ensemble Industries extractives Industries Manufacturières 5- Prod.Dist, elect,gaz, Eau Construction Commerce et réparation Hôtels et restaurants Transports et communication Activité Financière Immobilier, serv.entreprises Santé Services, collect,soc.pers Ensemble Par secteur juridique, l évolution globale s s entre 2012 et 2013 est (+13.9) dans le secteur privé et (+13.4) dans le secteur public (tableaux n 8 et 9). 8

9 Tab 9 : SALAIRES NETS MOYENS MENSUELS ET EVOLUTION PAR SECTION ET QUALIFICATION - SECTEUR PRIVE - ( ) Qualifications en DA Cadre Agent maitrise Agent d'exécution Ensemble Industries extractives Industries Manufacturières Prod.Dist, elect,gaz, Eau Construction Commerce et réparation Hôtels et restaurants Transports et communication Activité Financière Immobilier, serv.entreprises Santé Services, collect,soc.pers Ensemble Par qualification, les s dans le secteur public suivent la même tendance d évolution que dans l ensemble. Elle est (+15) pour le personnel d exécution et (+14.8) pour les cadres dans le secteur privé. Par section, l évolution indique une faible augmentation s s dans " Industries Manufacturières " avec 3.1 dans le prive et pour " hôtels et restaurants " avec 4.2 dans le secteur public. (tableaux n 8 et 9). Par secteur juridique, l augmentation est plus marquée dans la " construction " avec (+24.1) dans le secteur public et (+17.3) dans le secteur privé. N.B : les activités s services collectifs sociaux et personnels et la production et distribution d électricité, gaz et eau et ne sont pas prises en compte dans le secteur juridique privé 9

10 CONCLUSION En 2013, le niveau s s nets mensuels (hors Agriculture et hors Administration) en Algérie se situe à environ DA. Il est DA dans le public et DA dans le privé national. Tous secteurs juridiques confondus, le reste la principale composante avec 61.6 la rémunération brute totale. Les résultats l enquête 2013 confirment que les activités pétrolières (production et services d hydrocarbures) et financières (banques & assurances) meurent les secteurs qui payent le mieux avec respectivement s niveaux s relativement élevés avec DA et DA. A l inverse, les secteurs " la construction ", " l immobilier et services aux entreprises " se distinguent avec s s inférieurs à la moyenne, soit respectivement DA et DA. Les écarts s selon la qualification et les secteurs d activité sont dans certains cas assez élevés. En effet, le s agents maîtrise dans les activités liées aux hydrocarbures, (où le personnel est très qualifié) est DA contre DA dans le secteur " la construction". La qualification du salarié, le secteur juridique, la taille l entreprise ainsi que les spécificités rémunération sectorielles s entreprises certains secteurs sont les éléments les plus discriminants du niveau s s. Le niveau moyen s s dépend selon le secteur d activité, soit l importance la proportion s cadres (Industries extractives et activités financières), soit la prédominance du personnel d exécution (Construction). Globalement, l évolution du net mensuel est l ordre 13.7 en 2013 par rapport à C est une évolution à mettre en relation avec les augmentations salariales intervenues en 2012 mais qui n ont été effectives qu en 2013 à l instar certaines entreprises importantes appartenant au secteur s services collectifs sociaux personnels. Les évolutions s s par secteur d activité sont plus importantes pour les services collectifs sociaux personnels (18.9), construction (+18.5) et production, distribution d électricité gaz et d eau (+18). 10

11 NOTE METHODOLOGIQUE SUR L ENQUETE L enquête nationale sur les s relatifs au mois Mai 2013 est réalisée par l ONS, par voie postale auprès d un échantillon d entreprises publiques et privées nationales figurant dans le répertoire s entreprises l ONS. C est une enquête qui touche l ensemble s activités à caractère économique (hors administration et hors agriculture). Le champ d enquête est constitué l exploitation 1025 entreprises ayant répondu (toutes sections confondues) : entreprises publiques nationales; entreprises privées nationales 20 salariés et plus. L objectif cette enquête est déterminer le niveau s s nets par qualification, activité (section) et secteurs juridiques, ainsi que la structure du brut ( et primes inmnités). Le suivi du taux réponse se fait par activité et secteur juridique. Pour les activités (sections) dont le taux réponse est jugé faible, s démarches (lettres rappel, contacts téléphoniques et déplacements) sont entreprises pour une meilleure représentativité dans les secteurs concernés. Les résultats l enquête sont présentés par qualification, secteur d activité (sections) et secteur juridique. Les structures s effectifs pour la pondération s s moyens par activités (sections) et secteurs juridiques ont été estimées à partir s rémunérations s salariés (données la comptabilité nationale) divisées par les s bruts correspondants tirés l enquête sur les s (Mai 2009). 11

12 Annexe TABLEAUX 2012 /

13 Tab 11: STRUCTURE DU SALAIRE BRUT PAR SECTION ET QUALIFICATION EN SECTEUR PUBLIC & PRIVE NATIONAL - Cadre Agent Maîtrise Agent d Exécution Ensemble primes & primes & primes & primes & inmnités brut inmnités brut inmnités brut inmnités Industries extractives Industries Manufacturières Prod.Dist.elect.gaz.eau Construction Commerce et Réparation Hôtels et Restaurants Transports et Communications Activités Financières Immobilier,serv.entreprises Santé Services collect.soc.pers Total brut 13

14 Tab 12 : STRUCTURE DU SALAIRE BRUT PAR SECTION ET QUALIFICATION EN SECTEUR PUBLIC NATIONAL - Section Cadre Agent Maîtrise Agent d Exécution Ensemble primes & primes & primes & primes & inmnités brut inmnités brut inmnités brut inmnités Industries extractives Industries Manufacturières Prod.Dist.elect.gaz.eau Construction Commerce et Réparation Hôtels et Restaurants Transports et Communications Activités Financières Immobilier,serv.entreprises Services collect.soc.pers Total brut Tab 13 : STRUCTURE DU SALAIRE BRUT PAR SECTION ET QUALIFICATION EN SECTEUR PRIVE NATIONAL - Cadre Agent Maîtrise Agent d Exécution Ensemble primes & primes & primes & primes & inmnités brut inmnités brut inmnités brut inmnités Industries extractives Industries Manufacturières Construction Commerce et Réparation Hôtels et Restaurants Transports et Communications Activités Financières Immobilier,serv.entreprises Santé Total brut 14

15 Tab 14: STRUCTURE DU SALAIRE BRUT PAR SECTION ET QUALIFICATION EN SECTEUR PUBLIC & PRIVE NATIONAL - Cadre Agent Maîtrise Agent d Exécution Ensemble primes & primes & primes & primes & inmnités brut inmnités brut inmnités brut inmnités Industries extractives Industries Manufacturières Prod.Dist.elect.gaz.eau Construction Commerce et Réparation Hôtels et Restaurants Transports et Communications Activités Financières Immobilier,serv.entreprises Santé Services collect.soc.pers Total brut 15

16 Tab 15: STRUCTURE DU SALAIRE BRUT PAR SECTION ET QUALIFICATION EN SECTEUR PUBLIC NATIONAL - Cadre Agent Maîtrise Agent d Exécution Ensemble primes & primes & primes & primes & inmnités brut inmnités brut inmnités brut inmnités Industries extractives Industries Manufacturières Prod.Dist.elect.gaz.eau Construction Commerce et Réparation Hôtels et Restaurants Transports et Communications Activités Financières Immobilier,serv.entreprises Services collect.soc.pers Total brut Tab 16 : STRUCTURE DU SALAIRE BRUT PAR SECTION ET QUALIFICATION EN SECTEUR PRIVE NATIONAL - Cadre Agent Maîtrise Agent d Exécution Ensemble primes & primes & primes & primes & inmnités brut inmnités brut inmnités brut inmnités Industries extractives Industries Manufacturières Construction Commerce et Réparation Hôtels et Restaurants Transports et Communications Activités Financières Immobilier,serv.entreprises Santé Total brut 16

Le salaire net moyen en 2012 a été de DA, il était de l ordre de DA dans le secteur public et d environ DA dans le secteur privé.

Le salaire net moyen en 2012 a été de DA, il était de l ordre de DA dans le secteur public et d environ DA dans le secteur privé. N 643 Résultats de l enquête annuelle sur les s auprès des entreprises - Mai 2012 - L enquête annuelle sur les s auprès des entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés

Plus en détail

1- Salaires nets tous secteurs juridiques confondus

1- Salaires nets tous secteurs juridiques confondus N 708 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2014 - Les résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises présentés ci-ssous sont relatifs au mois mai 2014. C est une

Plus en détail

Collections Statistiques N 189 Série S : Statistiques Sociales

Collections Statistiques N 189 Série S : Statistiques Sociales Collections Statistiques N 189 Série S : Statistiques Sociales Revenus salariaux et caractéristiques individuelles -Enquête sur les dépenses de consommation et le niveau de vie des ménages 2011 - - Par

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

ELEMENTS DE REFKLEXION SUR L EVOLUTION DES SALAIRES ET DU POUVOIRS D4ACHAT EN ALGERIE

ELEMENTS DE REFKLEXION SUR L EVOLUTION DES SALAIRES ET DU POUVOIRS D4ACHAT EN ALGERIE ELEMENTS DE REFKLEXION SUR L EVOLUTION DES SALAIRES ET DU POUVOIRS D4ACHAT EN ALGERIE Juin 2013 Evolution des salaires en Algérie de 2000 à 2011 1 Cette analyse a pour objet de présenter quelques éléments

Plus en détail

Les Tableaux Economiques d Ensemble 2012 à 2015

Les Tableaux Economiques d Ensemble 2012 à 2015 N 769 Les Tableaux Economiques d Ensemble 2012 à 2015 Nous mettons à la disposition des divers utilisateurs une nouvelle série de Tableaux Economiques d Ensemble (TEE) pour les années 2012 à 2015. La série

Plus en détail

Les comptes nationaux trimestriels -1 er trimestre 2016-

Les comptes nationaux trimestriels -1 er trimestre 2016- N 747 Les comptes nationaux trimestriels -1 er trimestre 2016- Cette publication est consacrée à la présentation du Produit Intérieur Brut trimestriel et des valeurs ajoutées sectorielles. Les Comptes

Plus en détail

La présente publication est consacrée aux Tableaux des Entrées Sorties (TES) de la période

La présente publication est consacrée aux Tableaux des Entrées Sorties (TES) de la période N 727 LES TABLEAUX DES ENTREES SORTIES 2000 à 2014 La présente publication est consacrée aux Tableaux des Entrées Sorties (TES) de la période 2000-2014. Ces tableaux sont construits dans l optique du Système

Plus en détail

Jeanne-Marie Daussin, division Salaires et revenus d activité, Camille Parent, division Synthèses conjoncturelles, Insee

Jeanne-Marie Daussin, division Salaires et revenus d activité, Camille Parent, division Synthèses conjoncturelles, Insee 1 sur 6 27/03/2017 08:50 Institut national de la statistique et des études économiques Jeanne-Marie Daussin, division Salaires et revenus d activité, Camille Parent, division Synthèses conjoncturelles,

Plus en détail

Focus sur les salaires

Focus sur les salaires Focus sur les salaires L Insee dresse chaque année en collaboration avec la DARES un panorama complet de l emploi et des salaires. L édition 2012 a été publiée le 22 février. Décryptage des évolutions

Plus en détail

N Novembre 2015

N Novembre 2015 N 9 215 Novembre 215 (1) Le choix de localisation du siège social d une entreprise multinationale (siège mondial ou siège «Europe») repose sur de nombreux critères. Certains peuvent être très spécifiques

Plus en détail

évolution Pratiques de formation des entreprises en bref

évolution Pratiques de formation des entreprises en bref évolution Pratiques de formation des entreprises en bref 7 11 évolution Pratiques de formation des entreprises en bref 7 11 De 7 à 11 En 11 Le soutien financier de l État en matière de Formation Professionnelle

Plus en détail

L'EMPLOI TOURISTIQUE A BRUXELLES : UN BREF DIAGNOSTIC. J.-M. DECROLY L. GILOT LIToTeS IGEAT- ULB

L'EMPLOI TOURISTIQUE A BRUXELLES : UN BREF DIAGNOSTIC. J.-M. DECROLY L. GILOT LIToTeS IGEAT- ULB L'EMPLOI TOURISTIQUE A BRUXELLES : UN BREF DIAGNOSTIC J.-M. DECROLY L. GILOT LIToTeS IGEAT- ULB INTRODUCTION Synthèse des travaux : Observatoire bruxellois du Marché du Travail et des Qualifications (Actiris)

Plus en détail

Chapitre 25: COMPTABILITE NATIONALE

Chapitre 25: COMPTABILITE NATIONALE Chapitre 25: COMPTABILITE NATIONALE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES...401 II. LISTE DES TABLEAUX...401 III. PRESENTATION...402 IV. METHODOLOGIE...402 V. SOURCES DE DOCUMENTATION...403 Chapitre 25: Comptabilité

Plus en détail

Evolution globale. VARIATION DE L INDICE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE PAR SECTEUR D ACTIVITE : (Secteur public national) Base 100 en 1989

Evolution globale. VARIATION DE L INDICE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE PAR SECTEUR D ACTIVITE : (Secteur public national) Base 100 en 1989 INDICE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE - au 4 ème trimestre * - N 771 Evolution globale La production industrielle du secteur Public observe une hausse de 0,8% au quatrième trimestre par rapport à la même

Plus en détail

Les Comptes Régionaux Du Grand Casablanca

Les Comptes Régionaux Du Grand Casablanca ا ا ROYAUME DU MAROC Les Comptes Régionaux Du Grand Casablanca PRODUIT INTERIEUR BRUT ET DEPENSES DE CONSOMMATION FINALE DES MENAGES 2010 DIRECTION RÉGIONALE DU GRAND CASABLANCA Avril 2013 SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

Chapitre 25: COMPTABILITE NATIONALE

Chapitre 25: COMPTABILITE NATIONALE Chapitre 25: COMPTABILITE NATIONALE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 429 II. LISTE DES TABLEAUX... 429 III. PRESENTATION... 430 IV. METHODOLOGIE... 430 V. SOURCES DE DOCUMENTATION... 430 Chapitre 25:

Plus en détail

N 751 Les comptes économiques en volume de 2000 à 2015

N 751 Les comptes économiques en volume de 2000 à 2015 N 751 Les comptes économiques en volume de 2000 à 2015 La présente publication est consacrée aux comptes économiques en volume de la période 2000 à 2015. Cette publication porte sur le partage volume-prix

Plus en détail

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2016-20 septembre 2016 Les composantes de la rémunération des cadres Les salaires des cadres en poste Les salaires proposés dans les offres d emploi Les fiches salaires par

Plus en détail

Fiches sectorielles. Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers

Fiches sectorielles. Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers Fiches sectorielles Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers Avertissement Les résultats et analyses présentés dans la vue d ensemble, dans les fiches sectorielles et dans la plupart

Plus en détail

Collections Statistiques N 197/2016 Série E : Statistiques Economiques N 85

Collections Statistiques N 197/2016 Série E : Statistiques Economiques N 85 Collections Statistiques N 197/2016 Série E : Statistiques Economiques N 85 RETROSPECTIVE DES COMPTES ECONOMIQUES DE 1963 A 2014 - Par - La Direction Technique Chargée de la Comptabilité Nationale Alger,

Plus en détail

Rapport mondial sur les salaires. Les inégalités salariales au travail

Rapport mondial sur les salaires. Les inégalités salariales au travail 1 Rapport mondial sur les salaires Les inégalités salariales au travail 2 Rapport mondial sur les salaires 2016/17 Partie I EVOLUTION DES SALAIRES LES GRANDES TENDANCES Trois parties Partie II LES INEGALITES

Plus en détail

Les comptes économiques en volume de 2000 à 2014

Les comptes économiques en volume de 2000 à 2014 N 710 Les comptes économiques en volume de 2000 à 2014 La présente publication est consacrée aux comptes économiques en volume de la période 2000 2014. Cette publication porte sur le partage volume prix

Plus en détail

Le champ de l analyse

Le champ de l analyse Le champ de l analyse Les secteurs d activités analysés Les cahiers et fiches sectorielles sont déclinés pour les cinq grands secteurs d activités que sont : l industrie, la construction, le commerce,

Plus en détail

INFORMATIONS STATISTIQUES

INFORMATIONS STATISTIQUES 03 VIE ACTIVE, EMPLOI ET RÉMUNÉRATION DU TRAVAIL En 2010, le salaire mensuel brut médian versé par les entreprises privées dans le canton de Genève est de 6 775 francs pour 40 heures de travail par semaine.

Plus en détail

Fiches sectorielles. Commerce

Fiches sectorielles. Commerce Fiches sectorielles Avertissement Les résultats et analyses présentés dans la vue d ensemble, dans les fiches sectorielles et dans la plupart des fiches thématiques sont, sauf mention contraire, définis

Plus en détail

Collections Statistiques N 170/2012 Série S : Statistiques Sociales

Collections Statistiques N 170/2012 Série S : Statistiques Sociales Collections Statistiques N 170/2012 Série S : Statistiques Sociales ENQUETE EMPLOI AUPRES DES MENAGES 2010 - Par - La Direction technique chargée des statistiques de la Population et de l Emploi 1 Office

Plus en détail

Vers l égalité réelle entre les hommes et les femmes. Focus sur les inégalités salariales Jean-françois RENUCCI Conseiller pour les affaires sociales

Vers l égalité réelle entre les hommes et les femmes. Focus sur les inégalités salariales Jean-françois RENUCCI Conseiller pour les affaires sociales Vers l égalité réelle entre les hommes et les femmes Focus sur les inégalités salariales Jean-françois RENUCCI Conseiller pour les affaires sociales La place des femmes sur le marché du travail La place

Plus en détail

La différence de salaire entre hommes et femmes

La différence de salaire entre hommes et femmes ENS Lettres & Sciences Humaines Concours Sciences économiques et sociales EPREUVE ORALE DE SOCIOLOGIE SESSION 2009 jury : Pierre Mercklé / Marie Vogel dossier n 8 La différence de salaire entre hommes

Plus en détail

Fiche 12. Quel est le montant du salaire versé?

Fiche 12. Quel est le montant du salaire versé? Fiche 12 Quel est le montant du salaire versé? Votre salaire, calculé en pourcentage du Smic, varie en fonction de votre âge et de votre situation. Des avantages en nature peuvent être déduits de votre

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 28 juillet 2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 28 juillet 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 28 juillet 2016 Les salaires belges sous la loupe Combien gagne le Belge? Quels secteurs paient le mieux et quelles professions offrent les salaires les plus élevés?

Plus en détail

Les salaires en France

Les salaires en France Les salaires en France Philippe Bouyoux DGTPE 8 janvier 2008 1 Les évolution du revenu disponible des ménages sont largement déterminées par celles des revenus d activité source : INSEE, comptes nationaux

Plus en détail

STATISTIQUES FISCALES DES SOCIÉTÉS ANNÉE D IMPOSITION

STATISTIQUES FISCALES DES SOCIÉTÉS ANNÉE D IMPOSITION STATISTIQUES FISCALES DES SOCIÉTÉS ANNÉE D IMPOSITION 2008 Statistiques fiscales des sociétés ANNÉE D IMPOSITION 2008 Ce document est imprimé sur du papier entièrement recyclé, fabriqué au Québec, contenant

Plus en détail

CHAPITRE - III - SALAIRES

CHAPITRE - III - SALAIRES CHAPITRE - III - SALAIRES CHAPTER - III - WAGES 37 Tableau 1.1: Evolution des salaires horaires moyens selon les niveaux de qualification - Tous secteurs juridiques - 1966 à 1976 - Table 1.1: Evolution

Plus en détail

Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier

Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier En 2012, le salaire net en équivalents temps plein (ETP) dans le secteur hospitalier s élève à 26 300 euros d après les déclarations

Plus en détail

Ce chapitre décrit les revenus salariaux du transport routier de fret élargi sous deux angles :

Ce chapitre décrit les revenus salariaux du transport routier de fret élargi sous deux angles : Ce chapitre décrit les revenus salariaux du transport routier de fret sous deux angles : Organisation du chapitre - l évolution des différents indicateurs de salaire, selon une approche «coût horaire du

Plus en détail

LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES Les collectivités locales en chiffres LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES CHAPITRE 3 Présentation - Définitions 32 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la Nation

Plus en détail

de la population des PME dans l Union l

de la population des PME dans l Union l Définition et dénombrement d statistique de la population des PME dans l Union l européenne enne Anja Sölter Institut de recherche économique sur les PME et l artisanatl Verena Mertins Université de Göttingen

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux Institut des comptes nationaux Comptes nationaux Tableaux des ressources et des emplois 2013 Contenu de la publication Les tableaux des ressources et des emplois annuels sont élaborés selon les dé initions

Plus en détail

A temps plein, les femmes gagnent 20 % de moins que les hommes. Tous temps de travail confondus, l écart est de 27 %...

A temps plein, les femmes gagnent 20 % de moins que les hommes. Tous temps de travail confondus, l écart est de 27 %... Observatoire des inégalités http://www.inegalites.fr/spip.php?article972 Les inégalités de salaires hommes-femmes : état des lieux jeudi, 22 décembre 2011 A temps plein, les femmes gagnent 20 % de moins

Plus en détail

Rapport de Quelle est l importance de l écart salarial?

Rapport de Quelle est l importance de l écart salarial? Rapport de Quelle est l importance de l écart salarial? 1. Pour 2012, l écart salarial basé sur les salaires horaires bruts des travailleurs à temps plein et à temps partiel tous secteurs confondus s élève

Plus en détail

En 2002, les établissements de. Les rémunérations des salariés de l économie sociale et solidaire en Bretagne. Économie

En 2002, les établissements de. Les rémunérations des salariés de l économie sociale et solidaire en Bretagne. Économie Les rémunérations des salariés de l économie sociale et solidaire en Bretagne Les salariés de l économie sociale et solidaire perçoivent des rémunérations horaires à peine plus élevées que la moyenne des

Plus en détail

Les salaires des cotisants à l Agirc-Arrco en 2014

Les salaires des cotisants à l Agirc-Arrco en 2014 N 02 / Septembre 2016 Lorraine Felder-Zentz, Malika Krouri, Stanislas Bourbon - Direction technique En 2014, le salaire brut mensuel moyen des salariés du secteur privé en équivalent temps plein (EQTP)

Plus en détail

Institut national de la statistique et des études économiques. Pierre Pora, division Salaires et revenus d activité, Insee

Institut national de la statistique et des études économiques. Pierre Pora, division Salaires et revenus d activité, Insee 1 sur 10 20/01/2017 09:49 Institut national de la statistique et des études économiques Pierre Pora, division Salaires et revenus d activité, Insee En 2014, le revenu salarial annuel, somme de tous les

Plus en détail

Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP

Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP n o 7 juin 2012 1 Sommaire 1. Synthèse générale.3 2. Typologie des contrats et des organismes...5

Plus en détail

- Après une légère hausse de 0,1% observée au troisième trimestre, les industries chimiques affichent une stagnation au quatrième.

- Après une légère hausse de 0,1% observée au troisième trimestre, les industries chimiques affichent une stagnation au quatrième. N 692 LES PRIX A LA PRODUCTION INDUSTRIELLE* - au 4 ème trimestre 2014-1) Evolution globale Les prix à la production industrielle hors hydrocarbures, du secteur public national, enregistrent une croissance

Plus en détail

Fiches sectorielles. Commerce

Fiches sectorielles. Commerce Fiches sectorielles 8.1 Chiffres clés du commerce En 214, le commerce rassemble 82 entreprises, qui réalisent un chiffre d affaires (CA) de 1 393 milliards d euros et dégagent une valeur ajoutée (VA) de

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Cet ouvrage a pour ambition d analyser conjointement les domaines de l emploi et des salaires. Un effort particulier est fait sur la complétude et la mise en cohérence des différentes sources.

Plus en détail

SOMMAIRE STRUCTURE DU TISSU ECONOMIQUE STRUCTURE DE L EMPLOI

SOMMAIRE STRUCTURE DU TISSU ECONOMIQUE STRUCTURE DE L EMPLOI Données DADS 2012 SOMMAIRE STRUCTURE DU TISSU ECONOMIQUE INDICATEUR 1 : Répartition des établissements par effectif page 7 INDICATEUR 2 : Répartition des établissements par secteur d activité page 8 INDICATEUR

Plus en détail

Brèves économiques de la CEI

Brèves économiques de la CEI Brèves économiques de la CEI Moscou, le 15 septembre 2017 DG Trésor Russie Activité. Selon les estimations de Rosstat, la croissance économique a été davantage diversifiée au deuxième trimestre 2017 :

Plus en détail

Indicateur n 13 : Évolution des dépenses et des effectifs de personnel des établissements de santé

Indicateur n 13 : Évolution des dépenses et des effectifs de personnel des établissements de santé Indicateur n 13 : Évolution des dépenses et des effectifs de personnel des établissements de santé Sous-indicateur n 13-1 : Évolution des dépenses de personnel 140 Évolution des dépenses de personnel des

Plus en détail

L évolution du montant des pensions de droit direct entre les générations

L évolution du montant des pensions de droit direct entre les générations L évolution du montant des pensions de droit direct entre les générations La pension moyenne de droit direct des retraités augmente de 30 % entre les générations 1926 et 1946, les personnes récemment retraitées

Plus en détail

Taux de retour à l enquête

Taux de retour à l enquête 6 14/15 LE DEVENIR DES DOCTEURS DE L UFC PROMOTION 11 enquête Au cours de l année 11, 154 doctorant-e-s de l UFC ont soutenu leur thèse et ont obtenu le titre de docteur. En décembre 14, ces docteurs ont

Plus en détail

COMPTES NATIONAUX SOMMAIRE

COMPTES NATIONAUX SOMMAIRE Avril 2010 SOMMAIRE 1 - Aspects méthodologiques... 2 2 - Résultats comparatifs des principaux indicateurs économiques : selon les deux années de base 1980 et 1998... 12 3 -... 18 3.1 - Décomposition du

Plus en détail

MADAGASCAR. ETVA Rapport de synthèse Octobre Principaux résultats de l ETVA

MADAGASCAR. ETVA Rapport de synthèse Octobre Principaux résultats de l ETVA MADAGASCAR ETVA Rapport de synthèse Octobre 2015 Dans le cadre du projet «Work4Youth», l Institut National de la Statistique (INSTAT) de Madagascar a entrepris deux enquêtes sur la transition des jeunes

Plus en détail

La différence entre les femmes et les hommes dans l accès à l emploi. «Enquête sur les masters»

La différence entre les femmes et les hommes dans l accès à l emploi. «Enquête sur les masters» La différence entre les et les hommes dans l accès à l emploi «Enquête sur les masters» M A S T E R P a g e 2 Avant propos Pour cette étude, nous avons utilisé l enquête d insertion «Master» de la promotion

Plus en détail

3.2. Activités économiques Entreprises / établissements et artisans en activité

3.2. Activités économiques Entreprises / établissements et artisans en activité 53 3.2. Activités économiques Entreprises / établissements et artisans en activité Eléments de méthodologie Fichier consulaire de la Chambre de Commerce et d Industrie de Morlaix et répertoire des métiers

Plus en détail

Manon Brézault - Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle Septembre 2014

Manon Brézault - Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle Septembre 2014 Manon Brézault - Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle Septembre 2014 Insertion professionnelle et poursuites d études des diplômés de Master 2 de l Institut d Administration des

Plus en détail

FORMABREF. Analyse de la contribution de l État à la formation en entreprise pour 2013 COFINANCEMENT PUBLIC DÉCEMBRE 2015

FORMABREF. Analyse de la contribution de l État à la formation en entreprise pour 2013 COFINANCEMENT PUBLIC DÉCEMBRE 2015 FORMABREF COFINANCEMENT PUBLIC DÉCEMBRE 2015 Analyse de la contribution de l État à la formation en entreprise pour 2013 La présente publication porte sur le cofinancement public en matière de FPC alloué

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN DIRECTION DE LA COMPTABILITE NATIONALE

ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN DIRECTION DE LA COMPTABILITE NATIONALE ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN DIRECTION DE LA COMPTABILITE NATIONALE Introduction 3 I Cadre conceptuel du compte satellite du tourisme.. 4 1.1- Présentation générale.. 4 1.2- Architecture

Plus en détail

Les salaires effectifs et minimaux augmentent respectivement de 0,8% et 0,7%

Les salaires effectifs et minimaux augmentent respectivement de 0,8% et 0,7% Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Version corrigée (20.02.2016): graphiques remplacés Communiqué de presse Embargo : 12.11.2015, 9:15 3 Travail et rémunération

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux Institut des comptes nationaux Comptes nationaux Tableaux des ressources et des emplois 2010 Contenu de la publication Les tableaux des ressources et des emplois annuels sont élaborés selon les définitions

Plus en détail

Une information courte, pertinente, transmise en priorité

Une information courte, pertinente, transmise en priorité CSL Préface Une information courte, pertinente, transmise en priorité Le CSL flash renforce l éventail des newsletters que la Chambre des salariés consacre aux thèmes juridiques, socioéconomiques, liés

Plus en détail

5.3 Salaire minimum - Coût du travail

5.3 Salaire minimum - Coût du travail 5.3 Salaire minimum - Coût du travail Au 1 er janvier 2016, le montant mensuel brut du salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) est de 1 466,6 euros pour 151,67 heures de travail, soit une

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Cet ouvrage a pour ambition d analyser conjointement les domaines de l emploi et des salaires. Un effort particulier est fait sur la complétude et la mise en cohérence des différentes sources.

Plus en détail

En 2015, un salarié non-cadre dans les Pays-de-la- Loire gagne euros en moyenne

En 2015, un salarié non-cadre dans les Pays-de-la- Loire gagne euros en moyenne Communiqué de presse 7 ème édition du baromètre Randstad des salaires non-cadres En 2015, un salarié non-cadre dans les Pays-de-la- Loire gagne 1.558 euros en moyenne Nantes, le 14 octobre 2015 Au premier

Plus en détail

42 ème Enquête d opinion sur la conjoncture

42 ème Enquête d opinion sur la conjoncture 42 ème Enquête d opinion sur la conjoncture Situation des entreprises de Seine-Saint-Denis Enquête réalisée par Médiamétrie Du 4 au 22 septembre 2017 Sommaire Présentation de l enquête 2 Analyse Globale

Plus en détail

LE CONGÉ PATERNITÉ : PROFILS DES PÈRES BÉNÉFICIAIRES EN 2002

LE CONGÉ PATERNITÉ : PROFILS DES PÈRES BÉNÉFICIAIRES EN 2002 Ministère des Affaires Sociales, du Travail et de la Solidarité Ministère de la Santé, de la Famille et des Personnes Handicapées LE CONGÉ PATERNITÉ : PROFILS DES PÈRES BÉNÉFICIAIRES EN 2002 Le congé paternité

Plus en détail

Enquête Nationale sur les Dépenses de Consommation et le Niveau de Vie des Ménages 2011

Enquête Nationale sur les Dépenses de Consommation et le Niveau de Vie des Ménages 2011 N 716 Enquête Nationale sur les Dépenses de Consommation et le Niveau de Vie des Ménages 2011 DEPENSES DE SANTE ET D HYGIENE CORPORELLE L enquête décennale sur les dépenses de consommation et le niveau

Plus en détail

INDICE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE Troisième trimestre 2015

INDICE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE Troisième trimestre 2015 REPUBLIQUE DU TCHAD ------------------ PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------ PRIMATURE ------------------ MINISTERE DU PLAN ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ------------------ SECRETARIAT GENERAL

Plus en détail

Fiches. Revenus et coûts du travail

Fiches. Revenus et coûts du travail Fiches Revenus et coûts du travail Avertissement Les données chiffrées sont parfois arrondies, en général au plus près de leurs valeurs réelles. Le résultat arrondi d une combinaison de chiffres (qui fait

Plus en détail

Le travail à temps partiel (fiche 10 Les jeunes et les seniors à temps partiel dans les entreprises)

Le travail à temps partiel (fiche 10 Les jeunes et les seniors à temps partiel dans les entreprises) CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 13 février 2014 à 9 h30 «Emploi des seniors et trajectoires de fin de carrière» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Le travail

Plus en détail

Tissu Economique de la Haute- Marne

Tissu Economique de la Haute- Marne Tissu Economique de la Haute- Marne Situation 2014 Document réalisé en septembre 2015 à partir des données du fichier consulaire de la CCI. Contact : CCI - Observatoire économique 9, rue de la Maladière

Plus en détail

FormastaT Pratiques de formation des entreprises en bref

FormastaT Pratiques de formation des entreprises en bref FormastaT 2011 Pratiques de formation des entreprises en bref FormastaT 2011 Pratiques de formation des entreprises en bref Population de référence 2009 En 2009 1 032 entreprises sollicitent l aide en

Plus en détail

LES ARGUMENTAIRES. FRAnce / AllemAGne. évolutions comparées

LES ARGUMENTAIRES. FRAnce / AllemAGne. évolutions comparées évolutions comparées 1 Le «couple franco-allemand» joue un rôle clé dans le contexte européen. Avec l existence de la monnaie commune, les comparaisons entre les deux pays sont au cœur des débats. Alors

Plus en détail

Titre de la présentation

Titre de la présentation Enquête sur les situations professionnelles et les aspirations de postulants sur le marché du travail Algérien Titre de la présentation Portrait d une génération Alger 2011 Avertissement Cette étude descriptive

Plus en détail

A partir du bulletin de salaire ci-dessous :

A partir du bulletin de salaire ci-dessous : APPLICATION n 6 Charges et produits d exploitation A partir du bulletin de salaire ci-dessous : 1- Retrouver les éléments suivants nécessaires à l enregistrement des charges de personnel pour ce salarié

Plus en détail

2.7. L emploi Emploi salarié

2.7. L emploi Emploi salarié 2.7. L emploi 2.7.1. Emploi salarié Les différentes entreprises actives sur la commune de Bouillon offre un total de 1.332 emplois, ce qui implique que pratiquement 43 % de la population en âge de travailler

Plus en détail

4 - Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises

4 - Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises 4 - Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises En 2004, le taux de salaire horaire ouvrier augmente de 3 %. En, le salaire annuel net moyen par année-travail s éleve à 20 988 dans

Plus en détail

Zones d animation. Grand Rouen

Zones d animation. Grand Rouen Portrait de territoire Zones d animation Chiffres clés du territoire Poids 456 751 habitants 207 600 emplois totaux 139 568 emplois salariés marchands 13,7% 16% 17,3% Évolution +0,8% +1,8% -3,2% Normandie

Plus en détail

LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES CHAPITRE 3 Présentation - Définitions 32 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la Nation 34 3-2 Les comptes des administrations

Plus en détail

Haut Cantal Dordogne 141. Source : Acoss - Urssaf. Commerce 23,8% Hébergement et restauration 8,4%

Haut Cantal Dordogne 141. Source : Acoss - Urssaf. Commerce 23,8% Hébergement et restauration 8,4% Conjonct UR Synthèse Les établissements du secteur privé au estre Note de conjoncture semestrielle de l Urssaf Avril 2013 n 10 La masse salariale versée par les établissements privés de la région, mesurée

Plus en détail

Zones d animation. Caen - Falaise

Zones d animation. Caen - Falaise Portrait de territoire Zones d animation Caen - Falaise Chiffres clés du territoire Poids 421 225 habitants 180 405 emplois totaux 116 998 emplois salariés marchands 12,7% 13,9% 14,5% Évolution +2,4% +1%

Plus en détail

decembre 2014 N 101 La structure des rémunérations dans Le secteur privé en 2012 En 2012, dans les entreprises de 10 salariés

decembre 2014 N 101 La structure des rémunérations dans Le secteur privé en 2012 En 2012, dans les entreprises de 10 salariés Dares Analyses decembre 2014 N 101 publication direction de l'animation recherche, des études et des statistiques La structure des s dans le secteur privé en 2012 Recul significatif part variable pendant

Plus en détail

N 739 Les comptes nationaux trimestriels - 4ème trimestre 2015- chainés.

N 739 Les comptes nationaux trimestriels - 4ème trimestre 2015- chainés. N 739 Les comptes nationaux trimestriels - 4 ème trimestre 2015- Cette publication est consacrée à la présentation du Produit Intérieur Brut trimestriel et des valeurs ajoutées sectorielles. Les Comptes

Plus en détail

ORPEA observatoire régional parcours étudiants aquitains

ORPEA observatoire régional parcours étudiants aquitains ORPEA observatoire régional parcours étudiants aquitains des Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés 2010 de Master professionnel Fiches «chiffres-clés» par mention & Répertoire des métiers

Plus en détail

FORMABREF. Analyse de la contribution de l État à la formation en entreprise pour 2014 COFINANCEMENT PUBLIC DÉCEMBRE 2016

FORMABREF. Analyse de la contribution de l État à la formation en entreprise pour 2014 COFINANCEMENT PUBLIC DÉCEMBRE 2016 FORMABREF COFINANCEMENT PUBLIC DÉCEMBRE 2016 Analyse de la contribution de l État à la formation en entreprise pour 2014 La présente publication porte sur le cofinancement public en matière de FPC alloué

Plus en détail

La rémunération et le Smic

La rémunération et le Smic C HAPITRE 1 La rémunération et le Smic Distinguer les différentes formes de la rémunération Pour rémunérer les salariés, il existe plusieurs modes de rémunération qui sont fonction soit de la catégorie

Plus en détail

La croissance des taux de salaire négociés au Québec en 2016

La croissance des taux de salaire négociés au Québec en 2016 La croissance des taux de salaire négociés au Québec en 2016 Résultats pour le premier semestre Secrétariat du travail Mars 2017 La croissance des taux de salaire négociés au Québec en 2016 Résultats pour

Plus en détail

ETUDE DES DEBOURSES HORAIRES DE MAIN D'OEUVRE

ETUDE DES DEBOURSES HORAIRES DE MAIN D'OEUVRE ETUDE DES DEBOURSES HORAIRES DE MAIN D'OEUVRE TERMINOLOGIE: D.H. = Montant global déboursé sur une période donnée Nombre d heures productives correspondantes D.H. par catégorie Ex. : DH d OE, d OP, de

Plus en détail

Zone d animation. Caen - Falaise

Zone d animation. Caen - Falaise Portrait de territoire Zone d animation Plan d intervention Les chiffres clés du territoire Les besoins du territoire Caractéristiques des emplois Dynamique des emplois Besoins des employeurs Les ressources

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Les résultats et analyses présentés dans la vue d ensemble, dans les fiches sectorielles et dans la plupart des fiches thématiques sont, sauf mention contraire, définis sur la base d unités

Plus en détail

d assurance vie au titre de

d assurance vie au titre de Enquête sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2011 et 2012 n 14 juillet 2013 1 SOMMAIRE 1. TYPOLOGIE DES CONTRATS ET DES ORGANISMES... 6 1.1 Prépondérance

Plus en détail

FormastaT Pratiques de formation des entreprises en bref

FormastaT Pratiques de formation des entreprises en bref FormastaT 2010 Pratiques de formation des entreprises en bref FormastaT 2010 Pratiques de formation des entreprises en bref Population de référence 2008 741 demandes de cofinancement en matière de Formation

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de production et logistique intégrée

Licence professionnelle Gestion de production et logistique intégrée IUP Management et Gestion des Entreprises Licence professionnelle Gestion de production et logistique intégrée 9/ Lieu de formation : Clermont Ferrand Objectifs de cette licence professionnelle Former

Plus en détail

4 Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises

4 Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises 4 Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises MTETM Le Bilan social annuel du TRM janvier 2007 41 4A Le pouvoir d achat et les taux horaires conventionnels des ouvriers du transport

Plus en détail

Statistiques. des sociétés

Statistiques. des sociétés Statistiques fiscales des sociétés ANNÉE D IMPOSITION 2004 Statistiques fiscales des sociétés ANNÉE D IMPOSITION 2004 Ce document est imprimé sur du papier entièrement recyclé, fabriqué au Québec, contenant

Plus en détail

Master Marketing, Management et développement de projets

Master Marketing, Management et développement de projets Promotion / Site : ClermontFerrand Master Marketing, Management et développement de projets Objectif de ce master : Le Master Marketing, Management et Développement de Projet entend répondre aux besoins

Plus en détail

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 183 II. LISTE DES TABLEAUX... 183 III. PRÉSENTATION... 184 IV. MÉTHODOLOGIE... 184 V. SOURCES DE DOCUMENTATION...

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 23 décembre 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 23 décembre 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 23 décembre 2014 Les salaires belges sous la loupe Combien gagne le Belge? Quelles sont les professions rémunératrices et dans quels secteurs les salaires sont-ils relativement

Plus en détail