Jacques Vaillant, Nicolas Pinsault, Régis Rousset, Lara Lachens, Nicolas Vuillerme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jacques Vaillant, Nicolas Pinsault, Régis Rousset, Lara Lachens, Nicolas Vuillerme"

Transcription

1 Rachis cervical, proprioception, équilibre Recherches et applications pratiques Jacques Vaillant, Nicolas Pinsault, Régis Rousset, Lara Lachens, Nicolas Vuillerme Il est désormais bien établi que la qualité du contrôle de la posture et de l équilibre est dépendante de multiples informations. Les afférences visuelles, vestibulaires et somesthésiques (proprioceptives et tégumentaires) y ont un rôle prépondérant. Parmi les origines des afférences somesthésiques, l importance de segments anatomiques comme le pied, la cheville, le genou ou la hanche est évoquée de longue date, celle du rachis cervical est plus récente. Parallèlement, le rachis cervical est potentiellement la cible de différentes techniques kinésithérapiques, pratiquées couramment en réponse à des symptomatologies diverses : tension et fatigue musculaires, douleurs cervicales Il a été montré que ces symptômes sont associés à des perturbations de l équilibre ou de la proprioception cervicale. Pourtant, l efficacité des techniques kinésithérapiques sur ces ont une action qui n est pas totalement élucidée. Résultats des recherches appliquées Parmi les techniques utilisées, on peut notamment définir les techniques visant à modifier les qualités musculaires (étirements) et, d autre part, les techniques à visée antalgique (massage). En regard, deux déficiences semblent caractériser une majorité de patients atteints de pathologies cervicales et notamment de cervicalgies : la fatigabilité musculaire et la douleur. A partir de ce constat, nous avons choisi d utiliser des techniques kinésithérapiques comme modèle expérimental afin d explorer deux thèmes : () mieux comprendre les mécanismes

2 physiologiques qui concourent au contrôle postural et () évaluer les effets de différents phénomènes ou techniques. Dans une première expérience, nous avons montré que les étirements trapèzes supérieurs amélioraient les performances posturales mesurées sur plate-forme de force (Figure ). Il apparaît donc que les étirements manuels musculaires ont un effet transitoire sur le contrôle postural qui disparaît deux minutes après l étirement. La brièveté de cet effet serait plutôt en faveur d une modification du contrôle postural par des mécanismes neurophysiologiques, la modification des propriétés mécaniques du muscle mécaniques étant a priori plus durable. Ces résultats vont dans le sens de travaux récents montrant que l étirement passif induit une diminution de l excitabilité du motoneurone. L étirement passif du complexe musculotendineux est largement utilisé en milieu sportif comme en rééducation. Il permet une diminution de la «raideur» musculaire par différents mécanismes. Un des mécanismes fondamentaux semble être une diminution de l excitabilité du motoneurone.

3 Expérience Etirements passifs des muscles cervicaux Fréquence médiane du CP en ML(Hz),5,5 A,5 ** *,5 Pré Post' Post' Post' Pre Post' Post' Post' Fréquence médiane du CP en AP (Hz) B Figure. Moyennes et écart-types de la fréquence médiane des déplacements du centre des pressions en médiolatéral (A) et antéro-postérieur (B) obtenues avant (Pré) et après (Post, Post et Post ) étirements passifs des muscles cervicaux (* P <,5; ** P <,; test T de Wilcoxon). Dans une seconde expérience, nous avons mis en évidence que le massage cervical améliorait les performances posturales mesurées sur plate forme de force, à la fois chez des sujets jeunes (âge moyen 8,8 ans) et chez des sujets âgés (âge moyen 7, ans) (Figures & ).

4 Expérience Massage des muscles cervicaux - Sujets jeunes Fréquence médiane du CP en ML(Hz),5,5 A Pré Post' Post' Post6' Fréquence médiane du CP en AP (Hz),5,5 B * * Pré Post' Post' Post6' Figure. Moyennes et écart-types de la fréquence médiane des déplacements du centre des pressions en médiolatéral (A) et antéro-postérieur (B) obtenues avant (Pré) et après (Post, Post et Post6 ) massage des muscles cervicaux (* P <,5; test T de Wilcoxon). Expérience Massage des muscles cervicaux - Sujets âgés Fréquence médiane du CP en ML(Hz),8,, A Pré Post' Post' Post6' Fréquence médiane du CP en AP (Hz),8,, B * * Pré Post' Post' Post6' Figure. Moyennes et écart-types de la fréquence médiane des déplacements du centre des pressions en médiolatéral (A) et antéro-postérieur (B) obtenues chez des personnes âgées avant (Pré) et après (Post, Post et Post6 ) massage des muscles cervicaux (* P <,5; test T de Wilcoxon).

5 Dans une troisième expérience, il a été mis en évidence l effet positif du massage (Figure ) vs placebo (effleurage Figure 5) sur les performances proprioceptives mesurées à l aide du test de repositionnement céphalique (TRC). Ainsi, si, s il n a pas pu être montré que les sujets étaient plus précis après un massage, il est observé une plus grande stabilité de leur performance proprioceptive dans le plan du mouvement. Expérience massage des muscles cervicaux performances proprioceptives Erreur absolue en x ( ) Erreur variable en x ( ) ** Figure : Moyennes et écart types de EABxB (figure a) et EVBxB(figure b) avant (blancs) et après (noirs) massage.

6 Expérience effleurage des muscles cervicaux performances proprioceptives Erreur absolue en x ( ) Erreur variable en x ( ) Figure 5 : Moyennes et écart types de EABx B(figure a) et EVBxB (figure b) avant (blancs) et après (noirs) placebo. Discussion et conclusions pratiques Nos travaux confirment que les afférences cervicales de nature musculaires et tégumentaires, jouent un rôle dans le contrôle de la posture (expérience & ). Il semble que ces changements posturaux observés soient le résultat de modifications de la proprioception cervicale permettant aux individus d apprécier la position de leur tête par rapport à leur tronc (Expérience ). Les effets sur le contrôle postural d étirements passifs des muscles cervicaux (Expérience ) et de massages du rachis cervical (Expérience ) et les effets sur la proprioception du massage (Expérience ) ont été montrés. Les effets positifs transitoires observés étayent des modifications de type neurosensoriel.

7 A l issue de ces travaux, quatre conséquences pratiques pour la prise en charge kinésithérapique peuvent être formulées. Deux portent sur des aspects d évaluation et deux sur des aspects thérapeutiques. Côté évaluation, ces travaux suggèrent l intérêt, à la fois d intégrer l évaluation du rachis cervical dans le bilan de la fonction posturale, et également, de réaliser un bilan postural chez les sujets souffrant de pathologies cervicales. Côté thérapeutique, ils suggèrent en écho la réalisation de techniques kinésithérapiques à visée cervicale chez les sujets déficients ou ayant besoin de développer leurs capacités d équilibre et la mise en œuvre de techniques destinées à développer les capacités d équilibre chez les sujets souffrant du rachis cervical.

Grands principes de Rééducation / Kinésithérapie Dr LOTITO G Pr BENSOUSSAN L, Pr VITON JM, Pr DELARQUE A

Grands principes de Rééducation / Kinésithérapie Dr LOTITO G Pr BENSOUSSAN L, Pr VITON JM, Pr DELARQUE A Grands principes de Rééducation / Kinésithérapie Dr LOTITO G Pr BENSOUSSAN L, Pr VITON JM, Pr DELARQUE A Pôle de Médecine Physique et de Réadaptation et Médecine et Traumatologie du Sport Acte médical

Plus en détail

la L fonction du pied

la L fonction du pied XIV CONGRES AMIK BORDEAUX 28 et 29 Septembre 2012 Les conférences PIED ET ÉQUILIBRE : LA FONCTIONDU PIED ; LE PIED CAUSATIF OU ADAPTATIF D UNE PATHOLOGIE. Benoît de Laporterie, Podologue PIED et EQUILIBRE.

Plus en détail

La kinésithérapie active en résistance progressive à l élastique est une technique

La kinésithérapie active en résistance progressive à l élastique est une technique Introduction La kinésithérapie active en résistance progressive à l élastique est une technique de rééducation simple, efficace et ludique. Elle ne nécessite aucune infrastructure particulière sinon un

Plus en détail

Posturologie clinique

Posturologie clinique Objectifs : Posturologie clinique Vous apporter un outil diagnostic complémentaire pour permettre une évaluation objective des troubles postuaux à partir de tests fiables, mesurés et quantifiés. Vos moyens

Plus en détail

Rééducation Périnéale : Prescription post-natale systématique? Dominique Barranger-Adam, sage-femme RSN Novembre 2014

Rééducation Périnéale : Prescription post-natale systématique? Dominique Barranger-Adam, sage-femme RSN Novembre 2014 Rééducation Périnéale : Prescription post-natale systématique? Dominique Barranger-Adam, sage-femme RSN Novembre 2014 L humain = Bipède, prototype expérimental. Un centre de gravité situé dans le petit

Plus en détail

PRISE EN CHARGE KINÉSITHÉRAPIQUE EN GÉRIATRIE Y V E S A N A N I M A S T E R E N K I N É S I T H É R A P I E E T R É A D A P TAT I O N

PRISE EN CHARGE KINÉSITHÉRAPIQUE EN GÉRIATRIE Y V E S A N A N I M A S T E R E N K I N É S I T H É R A P I E E T R É A D A P TAT I O N PRISE EN CHARGE KINÉSITHÉRAPIQUE EN GÉRIATRIE 1 EQUILIBRE DU PATIENT ÂGÉ ET PRÉVENTION DES CHUTES Y V E S A N A N I M A S T E R E N K I N É S I T H É R A P I E E T R É A D A P TAT I O N ÉQUILIBRE DU PATIENT

Plus en détail

Une illustration dans une activité de la CP5, la Musculation

Une illustration dans une activité de la CP5, la Musculation Une illustration dans une activité de la CP5, la Musculation COMPETENCES METHODOLOGIQUES ET SOCIALES AU COLLEGE COMPETENCES METHODOLOGIQUES ET SOCIALES AU LYCEE CMS1: Agir dans le respect de soi, des autres

Plus en détail

Peut-on perdre l équilibre en forçant sur sa voix?

Peut-on perdre l équilibre en forçant sur sa voix? Peut-on perdre l équilibre en forçant sur sa voix? 64 ème congrès de la Société Française de phoniatrie Paris-14 octobre2008 Mémoire présenté pour l obtention du Certificat de Capacité d orthophonie en

Plus en détail

A. Declemy (Interne de MPR) Dr Claire Anquetil, Dr Claire Palayer, Dr Marion Prats Dr Claire Jourdan, Pr Arnaud Dupeyron, Pr Isabelle Laffont

A. Declemy (Interne de MPR) Dr Claire Anquetil, Dr Claire Palayer, Dr Marion Prats Dr Claire Jourdan, Pr Arnaud Dupeyron, Pr Isabelle Laffont Prise en charge MPR & ITEMS TRANSVERSAUX Item 95 : Polyradiculonévrite Item 101 : Vertiges et troubles de l équilibre Item 102 : Sclérose en plaques - Item 104 : Maladie de Parkinson Item 125 : Arthrose

Plus en détail

IRBMS. Institut Régional de Biologie et de Médecine du Sport N ORD PAS- DE-CALAIS WWW. IRBMS. COM

IRBMS. Institut Régional de Biologie et de Médecine du Sport N ORD PAS- DE-CALAIS WWW. IRBMS. COM IRBMS Institut Régional de Biologie et de Médecine du Sport N ORD PAS- DE-CALAIS WWW. IRBMS. COM Titre : «PLACE ET INTERET DE LA PROPRIOCEPTION CHEZ LES SPORTIFS HYPERLAXES» Auteur(s) : Brigitte KOTWICA

Plus en détail

VIEILLISSEMENT.DE LA FONCTION D EQUILIBRATION PROCESSUS MULTISENSORIEL

VIEILLISSEMENT.DE LA FONCTION D EQUILIBRATION PROCESSUS MULTISENSORIEL 1 VIEILLISSEMENT.DE LA FONCTION D EQUILIBRATION PROCESSUS MULTISENSORIEL France Mourey Cadre de santé rééducateur, docteur es sciences. Centre Gériatrique de Champmaillot 2 rue Jules Violle BP 87 909 21079

Plus en détail

LE ROLE DE LA COORDINATION MUSCULAIRE DANS LA REEDUCATION DE LA COLONNE CERVICALE

LE ROLE DE LA COORDINATION MUSCULAIRE DANS LA REEDUCATION DE LA COLONNE CERVICALE LE ROLE DE LA COORDINATION MUSCULAIRE DANS LA REEDUCATION DE LA COLONNE CERVICALE Barbara Cagnie Nele Dickx Rehabilitation Sciences and Physiotherapy Ghent, Belgium EVIDENCE BASED PRACTICE Gross et al.

Plus en détail

Efficacité du programme OstéArt pro dans la prévention des TMS du membre supérieur. Thierry MARC et Marie-Claire MICHELON

Efficacité du programme OstéArt pro dans la prévention des TMS du membre supérieur. Thierry MARC et Marie-Claire MICHELON Efficacité du programme OstéArt pro dans la prévention des TMS du membre supérieur Thierry MARC et Marie-Claire MICHELON Qu est-ce qu un TMS? Affections péri-articulaires Douleur + gêne fonctionnelle Déséquilibre

Plus en détail

Sclérose en Plaques et Kinésithérapie aux stades de la marche et de la déambulation

Sclérose en Plaques et Kinésithérapie aux stades de la marche et de la déambulation Sclérose en Plaques et Kinésithérapie aux stades de la marche et de la déambulation Samedi 2 juin 2012 Réseau Rhône Alpes SEP Pierre Besson Centre Médical Germaine Revel CENTRE MEDICAL GERMAINE REVEL Marche

Plus en détail

Analyse du stabilogramme par Décomposition Modale Empirique

Analyse du stabilogramme par Décomposition Modale Empirique UNIVERSITE P A R I S X I I V A L d e M A R N E LERISS Univ ersité Paris Val-de-Mar ne LERISS bâtime nt P - ème étage 6 avenue du Général de Gaulle,94 Créteil cedex Équilibre & Aides aux Diagnostics Analyse

Plus en détail

La motricité. Plan du cours. 1. Vue d ensemble. 2. La voie finale de la motricité. 3. Les neurones des circuits locaux. 4. Les systèmes descendants

La motricité. Plan du cours. 1. Vue d ensemble. 2. La voie finale de la motricité. 3. Les neurones des circuits locaux. 4. Les systèmes descendants La motricité Plan du cours 1. Vue d ensemble 2. La voie finale de la motricité 3. Les neurones des circuits locaux 4. Les systèmes descendants 5. Le cervelet et les ganglions de la base 1. Vue d ensemble

Plus en détail

Formation professionnelle de toucher massage sensible : Un art d apprendre à prendre soin de l autre

Formation professionnelle de toucher massage sensible : Un art d apprendre à prendre soin de l autre Formation professionnelle de toucher massage sensible : Un art d apprendre à prendre soin de l autre L art de toucher et de masser répond dans notre société à un besoin croissant de mieux être, de récupérer

Plus en détail

TRAITEMENT DES SCOLIOSES PAR LA MEDECINE PHYSIQUE ET READAPTATION PAR DEA LUYEYE NZEKAMA SCHOLASTIQUE C. R. H. P/RD CONGO

TRAITEMENT DES SCOLIOSES PAR LA MEDECINE PHYSIQUE ET READAPTATION PAR DEA LUYEYE NZEKAMA SCHOLASTIQUE C. R. H. P/RD CONGO TRAITEMENT DES SCOLIOSES PAR LA MEDECINE PHYSIQUE ET READAPTATION PAR DEA LUYEYE NZEKAMA SCHOLASTIQUE C. R. H. P/RD CONGO PLAN DU TRAVAIL INTRODUCTION MATERIEL ET METHODES RESULTATS DISCUSSION CONCLUSION

Plus en détail

Choisir un thérapeute

Choisir un thérapeute Choisir un thérapeute Outils pour nous aider Nicolas Pinsault Il faut un bon thérapeute Il est bon parce qu on le dit Il est bon parce qu on le dit Validation subjective Il est bon parce qu on le dit

Plus en détail

Fibromyalgie 4 13 septembre 2007 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007

Fibromyalgie 4 13 septembre 2007 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007 Fibromyalgie 4 13 septembre 2007 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007 12/09/2007 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone 1 www.douleurpaca.ap-hm.fr fnaff.free.fr

Plus en détail

PROTOCOLES. R e v0 3. Rééduquez vos patients par stimulation sensori-motrice P R O P R I O C E P T I V E V I B R A T I O N T E C H N O L O G Y

PROTOCOLES. R e v0 3. Rééduquez vos patients par stimulation sensori-motrice P R O P R I O C E P T I V E V I B R A T I O N T E C H N O L O G Y L A TECHNOLOGIE EN MOUVEMENT PROTOCOLES R e v0 3 Rééduquez vos patients par stimulation sensori-motrice VIBRASENS VIBRASENS RÉÉDUCATION SENSORI-MOTRICE PAR VIBRATION PROTOCOLES DE TRAITEMENT 01 PROPRIOCEPTION

Plus en détail

Posture assise et siège

Posture assise et siège Posture assise et siège Informations pratiques Entreprise Information Sensibilisation 2 Missions du Service de santé au travail Eviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail

Plus en détail

1. La femme désincarnée

1. La femme désincarnée La proprioception Corinne Arni W 2008/3 - Mai 2008 1. La femme désincarnée Cas de Christina décrit par Oliver Sacks, dans son livre L homme qui prenait sa femme pour un chapeau. Christina est atteinte

Plus en détail

Prise en charge rééducative des scolioses idiopathiques. Dr Rachel Heyman Service de MPR enfant CHU de Rennes

Prise en charge rééducative des scolioses idiopathiques. Dr Rachel Heyman Service de MPR enfant CHU de Rennes Prise en charge rééducative des scolioses idiopathiques Dr Rachel Heyman Service de MPR enfant CHU de Rennes Plan - Quelle place pour la rééducation? - Quelle rééducation proposer? - Techniques et programmes

Plus en détail

La proprioception. Corinne Arni W 2010/3 - Mai 2010

La proprioception. Corinne Arni W 2010/3 - Mai 2010 La proprioception Corinne Arni W 2010/3 - Mai 2010 Intérêts de la proprioception Lors de toute mobilisation tissulaire, la fonction proprioceptive est concernée Définitions de la proprioception La proprioception

Plus en détail

Installation des Contractures Musculaires

Installation des Contractures Musculaires Installation des Contractures Musculaires MEDECINE & MUSIQUE Montpellier 10-11 Octobre 2003 G. Péninou Docteur en Biomécanique Laboratoire d analyse du mouvement EFOM Paris Définition La Contracture est

Plus en détail

Traitement de la spasticité focalisée des membres inférieurs par la toxine botulique A. notre expérience

Traitement de la spasticité focalisée des membres inférieurs par la toxine botulique A. notre expérience Traitement de la spasticité focalisée des membres inférieurs par la toxine botulique A. notre expérience 3eme congrès de médecine physique et de réadaptation TLEMCEN 22 et 23 Septembre 2012 M.Benmouffok,

Plus en détail

C'est un comparateur. Il représente 10% du poids du cerveau et contient + de 50% des neurones du cerveau.

C'est un comparateur. Il représente 10% du poids du cerveau et contient + de 50% des neurones du cerveau. Le Cervelet C'est un comparateur. Il représente 10% du poids du cerveau et contient + de 50% des neurones du cerveau. Situation Situation Situation Situation Organisation Organisation Sur un plan anatomique,

Plus en détail

LA RELATION ENTRE LA POSTURE ET LA SANTÉ

LA RELATION ENTRE LA POSTURE ET LA SANTÉ LA RELATION ENTRE LA POSTURE ET LA SANTÉ Roger Sperry, Ph.D. ( Prix Nobel de physiologie ou médecine 1981) a découvert que 90 % de l'activité du cerveau est utilisée pour équilibrer notre corps dans le

Plus en détail

LA KINEPODIE. Devenez spécialiste du pied et adaptez le meilleur traitement à vos patients.

LA KINEPODIE. Devenez spécialiste du pied et adaptez le meilleur traitement à vos patients. LA KINEPODIE Devenez spécialiste du pied et adaptez le meilleur traitement à vos patients. Le laboratoire Kinépod offre la possibilité aux kinésithérapeutes et aux ostéopathes de devenir spécialiste du

Plus en détail

FORMATION EN KINÉSITHÉRAPIE SPORTIVE

FORMATION EN KINÉSITHÉRAPIE SPORTIVE FORMATION EN KINÉSITHÉRAPIE SPORTIVE 2016-2017 OBJECTIFS ET PUBLIC VISÉ Pour une prise en charge adaptée aux structures spor3ves, libérales et centres de rééduca3on. 20 jours de formafon (soit 140 heures)

Plus en détail

sommaire mémoire dej-p Bernatets D.U de Posturologie (2001) INFLUENCE DE L ORTHOPRACTIE SUR LES MESURES STABILOMETRIQUES

sommaire mémoire dej-p Bernatets D.U de Posturologie (2001) INFLUENCE DE L ORTHOPRACTIE SUR LES MESURES STABILOMETRIQUES sommaire mémoire dej-p Bernatets D.U de Posturologie (2001) INFLUENCE DE L ORTHOPRACTIE SUR LES MESURES STABILOMETRIQUES I. But Le but de cette étude est de montrer par l intermédiaire d une plate-forme

Plus en détail

«STRAIN & COUNTERSTRAIN» JUMMOB 2015 Dr Ivan RADUSZYNSKI 24 janvier 2015 Faculté de Médecine de Bobigny

«STRAIN & COUNTERSTRAIN» JUMMOB 2015 Dr Ivan RADUSZYNSKI 24 janvier 2015 Faculté de Médecine de Bobigny «STRAIN & COUNTERSTRAIN» JUMMOB 2015 Dr Ivan RADUSZYNSKI 24 janvier 2015 Faculté de Médecine de Bobigny «strain & counterstrain» c est une méthode d ostéopathie fonctionnelle DEFINITIONS MOTS CLES mise

Plus en détail

Titre : Le K-Taping en podologie : une approche globale. Auteur(s) : Mr Franck-Jourdan FERRARI. Catégorie : Traumatologie du Sport

Titre : Le K-Taping en podologie : une approche globale. Auteur(s) : Mr Franck-Jourdan FERRARI. Catégorie : Traumatologie du Sport Titre : Le K-Taping en podologie : une approche globale Auteur(s) : Mr Franck-Jourdan FERRARI Catégorie : Traumatologie du Sport Date : Novembre 2012 17 ème Congrès IRBMS Le K-Taping en podologie: Une

Plus en détail

LE PIED DE LA PERSONNE AGEE Le point de vue du médecin physique. A Brunon-Martinez CHU Nîmes-Le Grau du Roi

LE PIED DE LA PERSONNE AGEE Le point de vue du médecin physique. A Brunon-Martinez CHU Nîmes-Le Grau du Roi LE PIED DE LA PERSONNE AGEE Le point de vue du médecin physique A Brunon-Martinez CHU Nîmes-Le Grau du Roi VIEILLISSEMENT DU PIED l Le pied connaît les mêmes phénomènes de vieillissement que le reste de

Plus en détail

Générateur de mouvements

Générateur de mouvements Générateur de mouvements www.satisform.com LE CENTRE SATISFORM PRINCIPE DU CENTRE Le Centre Satisform est composé du SATISFORM, du ZENDOS, du MOBIDOS, du DOABDO, du QUADRISCHIO, ainsi que de l OSTEOSEAT.

Plus en détail

DE LA FATIGUE AUX TROUBLES POSTURAUX

DE LA FATIGUE AUX TROUBLES POSTURAUX DE LA FATIGUE AUX TROUBLES POSTURAUX G. Péninou Docteur en Biomécanique Laboratoire d analyse du mouvement EFOM Boris Dolto - Paris Effort musculaire et fatigue En situation statique: Un travail musculaire

Plus en détail

CRFP Limousin Poitou-Charentes Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Limousin Poitou-Charentes

CRFP Limousin Poitou-Charentes Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Limousin Poitou-Charentes CRFP LIM&PC-Calendrier MK-CM/VZ-2017-01-18 Poitou-Charentes Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Limousin Poitou-Charentes Offre de formation destinée aux MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTES Libéraux

Plus en détail

[ 1 ] ASYMETRIE POSTURALE [ 2 ] INSTABILITE POSTURALE [ 3 ] DEFICIT DE CONTROLE MOTEUR [ 4 ] MOBILITE REDUITE [ 5 ] TROUBLES EN SITUATION YEUX FERMES

[ 1 ] ASYMETRIE POSTURALE [ 2 ] INSTABILITE POSTURALE [ 3 ] DEFICIT DE CONTROLE MOTEUR [ 4 ] MOBILITE REDUITE [ 5 ] TROUBLES EN SITUATION YEUX FERMES Remarque Ces protocoles et conseils d utilisation sont donnés à titre indicatif et ne remplacent pas l expertise du praticien médical dans la connaissance et l application des méthodes de rééducations

Plus en détail

Physiologie de la Posture et du Mouvement. Introduction et notions de base. Programme du stage I

Physiologie de la Posture et du Mouvement. Introduction et notions de base. Programme du stage I Physiologie de la Posture et du Mouvement Programme du stage I Introduction et notions de base 1 jour Historique du concept G.D.S. et parcours de son auteur Influences diverses : S Piret et M.M Béziers,

Plus en détail

Réentrainement à l effort. un autre point de vue

Réentrainement à l effort. un autre point de vue Réentrainement à l effort un autre point de vue Paul Fayada Chirurgien du rachis Polyclinique du Ternois, St Pol/Ternoise Rappel inhabituel Une physiologie particulière Population générale + médecin: méconnait

Plus en détail

LES ETIREMENTS QUAND? COMMENT? POURQUOI?

LES ETIREMENTS QUAND? COMMENT? POURQUOI? LES ETIREMENTS QUAND? COMMENT? POURQUOI? Définition : Un étirement, c est un allongement musculaire associé ou non à une contraction. Pourquoi? Rôle préventif : Ils préparent la musculature : échauffement

Plus en détail

EFFICACITE. Depuis Shealy (1967) : 124 études, Mais grande disparité :

EFFICACITE. Depuis Shealy (1967) : 124 études, Mais grande disparité : EFFICACITE Depuis Shealy (1967) : 124 études, Mais grande disparité : Etiologiques : Ostéoarticulaires (genoux rachis lombaire), neuropathiques, douleurs diffuses chroniques, Techniques : nombreuses avec

Plus en détail

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur le travail musculaire

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur le travail musculaire Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé Atelier sur le travail musculaire «Courir avec plaisir de la tête aux pieds..» Samedi 3 mars 2012 9h-14h Demi-journée scientifique Atelier travail

Plus en détail

Les déterminants mécaniques et neurophysiologiques de la performance en tir à l arc Incidences sur l entraînement

Les déterminants mécaniques et neurophysiologiques de la performance en tir à l arc Incidences sur l entraînement Les déterminants mécaniques et neurophysiologiques de la performance en tir à l arc Incidences sur l entraînement Michaut Anne 1,2, Couturier Antoine 1, Dellenbach Marc 2 1 Laboratoire de Biomécanique

Plus en détail

Douleurs antérieures du genou. Syndrome rotulien ou syndrome douloureux fémoro-patellaire

Douleurs antérieures du genou. Syndrome rotulien ou syndrome douloureux fémoro-patellaire Douleurs antérieures du genou Syndrome rotulien ou syndrome douloureux fémoro-patellaire Introduction Les douleurs antérieures du genou sont très fréquentes, en particulier chez les personnes jeunes et

Plus en détail

Pour une évaluation posturométrique après chirurgie du LCAE :

Pour une évaluation posturométrique après chirurgie du LCAE : Pour une évaluation posturométrique après chirurgie du LCAE : Les lésions du Ligament Croisé Antéro Externe (LCAE) sont de plus en plus nombreuses chez les sportifs pratiquant des sports de type pivot-contact

Plus en détail

J1 : H. Baldassari Principe des pratiques manipulatives MRP Le toucher L écoute manuelle TPD équin

J1 : H. Baldassari Principe des pratiques manipulatives MRP Le toucher L écoute manuelle TPD équin Dates ANNEE 1 Dates ANNEE 2 Dates ANNEE 3 Stage 1 Stage 1 Stage 1 25.9.17 J1 : H. Baldassari Présentation de la formation Définition de la physiothérapie et des pratiques manipulatives Présentation de

Plus en détail

Musculation. Formation ADEPS LBFA Educateur - Lancers

Musculation. Formation ADEPS LBFA Educateur - Lancers Musculation Formation ADEPS LBFA Educateur - Lancers Cette présentation a été réalisée pour le compte de la LBFA et de l ADEPS en 2015-2016 par : Marc Delforge Mise en page : Simon Berteau MS Educateur

Plus en détail

Elastiques et Rééducation

Elastiques et Rééducation Elastiques et Rééducation ( Kinésithérapie Scientifique Février 1997 ) José CURRALADAS ( MK ) Christiane GRATIAN ( MC MK ) Les techniques de musculation La remusculation après un traumatisme ou dans un

Plus en détail

Sarah Delanoë CR EPMM Sports pour Tous - Pays de la Loire SOUPLESSE ET ETIREMENTS

Sarah Delanoë CR EPMM Sports pour Tous - Pays de la Loire SOUPLESSE ET ETIREMENTS SOUPLESSE ET ETIREMENTS 1 La souplesse : «la souplesse est définie comme l aptitude particulière d un sujet à réaliser certains mouvements avec le maximum de facilité et d amplitude» Qualité physique agissant

Plus en détail

Fibromyalgie 2 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007

Fibromyalgie 2 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007 Fibromyalgie 2 Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007 27/06/2007 Centre Douleur Chronique Timone 1 www.douleurpaca.ap-hm.fr fnaff.free.fr 27/06/2007 Centre Douleur Chronique

Plus en détail

LA MALADIE DE PARKINSON

LA MALADIE DE PARKINSON LA MALADE DE PARKNSON L expérience de l ETP de la maladie de Parkinson Clinique de Provence Bourbonne Aubagne Loïc BANCLHON, Directeur Expérience ETP malafdie de Parkinson 11.03.12 Qu est ce que la maladie

Plus en détail

La marche du spastique

La marche du spastique 3 ème Congrès de la SAMER 22,23 Septembre 2012 La marche du spastique N.TAREB, B.HIDECHE, O.LIAZIDI, M.RACHEDI INTRODUCTION: La spasticité des membres inferieurs: * souvent gênante pour la marche. * constitue

Plus en détail

Récupérer après un objectif. Les techniques...

Récupérer après un objectif. Les techniques... Récupérer après un objectif Les techniques... Présentation Johan PELLETERET Profesionnel: Diplome d état de masseur kinésithérapeute 2009 Thérapie manuelle du sport 2011 Licence STAPS Entrainement Sportif

Plus en détail

Activité Clinique faire l état des lieux de la fonction motrice l évolution d interventions thérapeutiques l ensemble des effecteurs moteurs

Activité Clinique faire l état des lieux de la fonction motrice l évolution d interventions thérapeutiques l ensemble des effecteurs moteurs Activité Clinique Mouvenent et Handicap a pour objectif d offrir aux praticiens des outils et des compétences leur offrant l accès à des informations objectives et quantitatives sur les mouvements pathologiques

Plus en détail

7ème congrès de lutte contre la douleur ORAN Mars 2011

7ème congrès de lutte contre la douleur ORAN Mars 2011 7ème congrès de lutte contre la douleur ORAN 17-18 Mars 2011 APPROCHE THERAPEUTIQUE DE LA LOMBALGIE Djaroud Z 1, Terki K 2, Boumediene Zellat B 1, Benlebna F 1, Elabed F 1, Benguedih A 1 MPR 1 SEMEP 2

Plus en détail

Intérêts des stimulations proprioceptives fonctionnelles (FPS) en rééducation

Intérêts des stimulations proprioceptives fonctionnelles (FPS) en rééducation Intérêts des stimulations proprioceptives fonctionnelles (FPS) en rééducation Frederic ALBERT PhD (Marseille, France) CONGRÈS SFRE 2017 C I Professeur Jean-Pierre Roll Déterminant neurobiologique de la

Plus en détail

Analyse mécanique et prévention des douleurs lombaires chez le golfeur de compétition

Analyse mécanique et prévention des douleurs lombaires chez le golfeur de compétition Analyse mécanique et prévention des douleurs lombaires chez le golfeur de compétition Olivier Rouillon Médecin Fédéral National Médecin des équipes de France Fédération Française de Golf Incidence des

Plus en détail

TRAVAIL EXCENTRIQUE ET GAIN D AMPLITUDE

TRAVAIL EXCENTRIQUE ET GAIN D AMPLITUDE TRAVAIL EXCENTRIQUE ET GAIN D AMPLITUDE Bruno LEMARCHAND Congrès SRMKS/SMSOI 2 novembre 2013 CONTRACTION EXCENTRIQUE DEFINITION : Association contraction musculaire avec allongement du complexe musculo-tendineux

Plus en détail

effets de vibrations transmises aux mains-bras

effets de vibrations transmises aux mains-bras Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option 2 Ergonomie de l

Plus en détail

L instabilité rachidienne

L instabilité rachidienne L instabilité rachidienne Dr Pierre Coloma, neurochirurgien Dr Sébastien Le Pape, chirurgien orthopédiste + (In)stabilité : définitions Stabilité : capacité des vertèbres à rester cohésives lors des mouvements

Plus en détail

HISTOIRE D OS. Introduction. Introduction. LE DOS est la 1ère cause d invalidité chez les moins de 45 ans

HISTOIRE D OS. Introduction. Introduction. LE DOS est la 1ère cause d invalidité chez les moins de 45 ans HISTOIRE D OS Introduction Introduction LE DOS est la 1ère cause d invalidité chez les moins de 45 ans Le mal de dos représente 13% des accidents du travail chaque année 50% des enfants ont mal au dos

Plus en détail

Progression dans la rééducation motrice du nourrisson à l'enfant : illustrations à partir de vidéos

Progression dans la rééducation motrice du nourrisson à l'enfant : illustrations à partir de vidéos La rééducation de l'enfant handicapé : de la kinésithérapie aux activités sportives encadrées Progression dans la rééducation motrice du nourrisson à l'enfant : illustrations à partir de vidéos Françoise

Plus en détail

L O.A.A. en pratique courante T.M.A.

L O.A.A. en pratique courante T.M.A. L O.A.A en pratique courante T.M.A. LA COLONNE CERVICALE BRACHIALE A- Généralités Les lésions de la colonne cervicale brachiale sont, en fonction de la conformation ostéo-articulaire postérieure, en deuxième

Plus en détail

LEVEES DE TENSIONS MUSCULAIRES NIVEAU 2 FORMATION RESERVEE AUX MASSEURS KINESITHERAPEUTES

LEVEES DE TENSIONS MUSCULAIRES NIVEAU 2 FORMATION RESERVEE AUX MASSEURS KINESITHERAPEUTES LEVEES DE TENSIONS MUSCULAIRES NIVEAU 2 FORMATION RESERVEE AUX MASSEURS KINESITHERAPEUTES 615 Avenue de Montpellier 34970 LATTES Téléphone : 04 67 54 76 55 Web : www.ifcees.fr 1. CONTEXTE PHYSIOPATHOLOGIQUE

Plus en détail

Nicolas FABRE STAPS Tarbes. 1 CM Physio L2 2005

Nicolas FABRE STAPS Tarbes. 1 CM Physio L2 2005 LA SOUPLESSE Nicolas FABRE STAPS Tarbes 1 CM Physio L2 2005 LA SOUPLESSE 1. Les différentes formes de souplesse 1.1. La souplesse générale et la souplesse spécifique 1.2. Les souplesses statique et dynamique

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT & ÉVALUATION DES QUALITÉS DE FORCE. Sébastien MAITRE mai 2015

DÉVELOPPEMENT & ÉVALUATION DES QUALITÉS DE FORCE. Sébastien MAITRE mai 2015 DÉVELOPPEMENT & ÉVALUATION DES QUALITÉS DE FORCE Sébastien MAITRE mai 2015 www.preparation-physique.net I. INTÉRÊT DE LA PRATIQUE DE LA MUSCULATION La musculation est reconnue comme étant une méthode efficace

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION DE L ATELIER COMPETENCES À ACQUÉRIR DANS L UNITÉ (TUTEUR)

GRILLE D EVALUATION DE L ATELIER COMPETENCES À ACQUÉRIR DANS L UNITÉ (TUTEUR) GRILLE D EVALUATION DE L ATELIER COMPETENCES À ACQUÉRIR DANS L UNITÉ (TUTEUR) COMPETENCE : Réaliser l anamnèse ciblée chez un patient réel ou simulé présentant une plainte au niveau neurologique, suivant

Plus en détail

L étiologie rachidienne 26/10/13. Principes de prise en charge d une Douleur du Genou en Médecine Manuelle

L étiologie rachidienne 26/10/13. Principes de prise en charge d une Douleur du Genou en Médecine Manuelle Principes de prise en charge d une Douleur du Genou en Médecine Manuelle Une approche inévitablement globale qui repose sur un diagnostic précis Dominique Bonneau IFMM L algorithme diagnostique: L étiologie

Plus en détail

Evaluation d un programme d éducation thérapeutique pour autorééducation à domicile chez 30 patients lombalgiques chroniques

Evaluation d un programme d éducation thérapeutique pour autorééducation à domicile chez 30 patients lombalgiques chroniques Evaluation d un programme d éducation thérapeutique pour autorééducation à domicile chez 30 patients lombalgiques chroniques Introduction: La lombalgie commune est un problème majeur de santé publique

Plus en détail

CONTRÔLE DE L EQUILIBRE L MOUVEMENT : PATIENTS GONARTHROSIQUES AVANT ET APRES ARTHROPLASTIE TOTALE DE GENOU

CONTRÔLE DE L EQUILIBRE L MOUVEMENT : PATIENTS GONARTHROSIQUES AVANT ET APRES ARTHROPLASTIE TOTALE DE GENOU CONTRÔLE DE L EQUILIBRE L ET DU MOUVEMENT : PATIENTS GONARTHROSIQUES AVANT ET APRES ARTHROPLASTIE TOTALE DE GENOU Introduction Réalisation d une tâche motrice impliquant les membres inférieurs : - Système

Plus en détail

5. Habiletés motrices et vieillissement

5. Habiletés motrices et vieillissement PLAN DU COURS 5. Habiletés motrices et vieillissement 5.1. Equilibration posturale, locomotion et influences sensorielles Chutes et capacités d équilibration Maintien postural statique Equilibre dynamique

Plus en détail

La recherche du meilleur soin au meilleur

La recherche du meilleur soin au meilleur SPORT Renforcement musculaire, proprioception : Franck LAGNIAUX Kinésithérapeute Ostéopathe du sport PT, PhD Sciences Humaines Président de la SFMKS Membre de la SFTS Pierrefitte (93) La recherche du meilleur

Plus en détail

Pourquoi renforcer ses muscles abdominaux?

Pourquoi renforcer ses muscles abdominaux? Pourquoi renforcer ses muscles abdominaux? Anne Cécile Datcharry Septembre 2016 «Les abdo» sont souvent la plus grosse préoccupation des critères de beauté. Nous avons besoin d un ventre plat pour des

Plus en détail

CYCLISTES NAZAIRIENS, ÉTIREZ VOUS!

CYCLISTES NAZAIRIENS, ÉTIREZ VOUS! CYCLISTES NAZAIRIENS, ÉTIREZ VOUS! VENDREDI 7 OCTOBRE 2016 Patricia MARTIN, Kinésithérapeute Formatrice en prévention Physique AU MENU CE SOIR Les étirements : Définition Les étirements: Pourquoi? Les

Plus en détail

DU Sécurité Sociale 2015

DU Sécurité Sociale 2015 Les prescriptions de : Soins infirmiers Kinésithérapie Transports Orthophonie La prescription d actes infirmiers Deux cas : La prescriptions d actes médicaux infirmiers La prescription de séances de soins

Plus en détail

La personne âgée: vieillissement, désadaptation psychomotrice et prise en charge fonctionnelle

La personne âgée: vieillissement, désadaptation psychomotrice et prise en charge fonctionnelle La personne âgée: vieillissement, désadaptation psychomotrice et prise en charge fonctionnelle Les stratégies d'équilibration Stratégies de chevilles. Stratégie de hanches. Utilisation des membres supérieurs.

Plus en détail

LA REEDUCATION D UNE EPAULE DOULOUREUSE. Dr GHROUBI. S, Pr ELLEUCH. MH Service de médecine physique de SFAX CHU HABIB BOURGUIBA

LA REEDUCATION D UNE EPAULE DOULOUREUSE. Dr GHROUBI. S, Pr ELLEUCH. MH Service de médecine physique de SFAX CHU HABIB BOURGUIBA LA REEDUCATION D UNE EPAULE DOULOUREUSE Dr GHROUBI. S, Pr ELLEUCH. MH Service de médecine physique de SFAX CHU HABIB BOURGUIBA REEDUCATION D UNE EPAULE CONFLICTUELLE TRAITEMENT LE TRAITEMENT MEDICAL CONSERVATEUR

Plus en détail

FORMATEUR. AUDREY RENAUD Directrice des services conseil Kinésiologue consultante Paramédic IRDC, SRDC. Formateur

FORMATEUR. AUDREY RENAUD Directrice des services conseil Kinésiologue consultante Paramédic IRDC, SRDC. Formateur «Ergono-Bureau» FORMATEUR AUDREY RENAUD Directrice des services conseil Kinésiologue consultante Paramédic IRDC, SRDC Formateur 2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Plan de la présentation 3 POURQUOI L ERGONOMIE

Plus en détail

PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS

PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS Principes et stratégie de rééducation LAPRELLE Erick MONEDI Jean-Paul PELLET Jean-Louis Prise en charge multidisciplinaire Explication et motivation : Importance de

Plus en détail

Capsulite rétractile

Capsulite rétractile Capsulite rétractile Jacques VAILLANT (kinésithérapeute PT- PhD) Mis à jour 2013 Année universitaire 2015/2016 - Université Joseph Fourier (UJF) Grenoble I - Tous droits réservés Généralités Enraidissement

Plus en détail

«Au début était l action»

«Au début était l action» Le Système Moteur 1 «Au début était l action» Logique et Constitution du Système Nerveux La phylogenèse a incrémenté le système moteur depuis la périphérie jusqu au niveau central. 2 3 «Au début était

Plus en détail

DOCUMENT DEVELOPPEMENT DE LA SOUPLESSE A PARTIR DES TESTS PHYSIQUES FFE

DOCUMENT DEVELOPPEMENT DE LA SOUPLESSE A PARTIR DES TESTS PHYSIQUES FFE DOCUMENT DEVELOPPEMENT DE LA SOUPLESSE A PARTIR DES TESTS PHYSIQUES FFE 2013-2014 I. PRESENTATION DU DISPOSITIF D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES : A travers l analyse des batteries des tests physiques

Plus en détail

LE PLAQUAGE A L EDR. dans sa globalité. Et surtout COMMENT L ENTRAINER. Samedi 1 octobre 2016

LE PLAQUAGE A L EDR. dans sa globalité. Et surtout COMMENT L ENTRAINER. Samedi 1 octobre 2016 LE PLAQUAGE A L EDR dans sa globalité. Et surtout COMMENT L ENTRAINER Samedi 1 octobre 2016 Questionnement aux éducateurs Réflexion groupe 1 Q1: Comment percevez vous la chute d un joueur durant le jeu?:

Plus en détail

Manipulation et mobilisation en cas de cervicalgie

Manipulation et mobilisation en cas de cervicalgie 1 sur 6 22/03/2016 16:47 Des données probantes. Des décisions éclairées. Une meilleure santé. Manipulation et mobilisation en cas de cervicalgie Question traitée par la revue Cette mise à jour a évalué

Plus en détail

REVALIDATION PLURIDISCIPLINAIR E DU RACHIS. Dr N. Massart G. Lefebvre

REVALIDATION PLURIDISCIPLINAIR E DU RACHIS. Dr N. Massart G. Lefebvre REVALIDATION PLURIDISCIPLINAIR E DU RACHIS Dr N. Massart G. Lefebvre LOMBALGIE EN QUELQUES CHIFFRES 80 % 2,3 1/1 0 N 2 TRAITEMENT DE LA LOMBALGIE COMMUNE CHRONIQUE Traitement Qualité de l évidence Repos

Plus en détail

Guide Clinique* Rééducation fonctionnelle et Réathlétisation. CHRISTIAN WILMOT Kinésithérapeute & Préparateur Physique FREDERIC SZYMCZAK

Guide Clinique* Rééducation fonctionnelle et Réathlétisation. CHRISTIAN WILMOT Kinésithérapeute & Préparateur Physique FREDERIC SZYMCZAK Guide Clinique* Rééducation fonctionnelle et Réathlétisation CHRISTIAN WILMOT Kinésithérapeute & Préparateur Physique FREDERIC SZYMCZAK Kinésithérapeute & Préparateur Physique *document réalisé et droits

Plus en détail

Syllabus du cours de myothérapie heures Technique Rollin

Syllabus du cours de myothérapie heures Technique Rollin Syllabus du cours de myothérapie - 200 heures Technique Rollin Centre de traitement et de formation en Myothérapie 341, rue Racine, Granby, Qc. - 450-994-2911 www.techniquerollin.com Module Diaporama Vidéo

Plus en détail

BULLETIN Spécial FORMATIONS Août 2014

BULLETIN Spécial FORMATIONS Août 2014 BULLETIN Spécial FORMATIONS Août 2014 L agenda formations dans votre département Le Conseil départemental est en charge de la diffusion des pratiques professionnelles. C est à ce titre que nous vous adressons

Plus en détail

Ateliers bien-être Cochez les ateliers pour composer votre journée

Ateliers bien-être Cochez les ateliers pour composer votre journée Ateliers bien-être Cochez les ateliers pour composer votre journée Echauffements avant la prise de poste Echauffements anti-stress 15 minutes Atelier destiné aux salariés soumis à la manutention de charges.

Plus en détail

Programme détaillé Thérapie Manuelle Ostéopathique

Programme détaillé Thérapie Manuelle Ostéopathique Programme détaillé Thérapie Manuelle Ostéopathique 420 heures sur 2 ans Soit 210 heures/an 28 sessions (samedi-dimanche) 15 heures de formation par session ILIAQUE : Jour 1 : Présentation générale de la

Plus en détail

Biomécanique Introduction. Licence 2 STAPS

Biomécanique Introduction. Licence 2 STAPS Biomécanique Introduction Licence 2 STAPS Définition La biomécanique est l'exploration des propriétés mécaniques des organismes vivants ainsi que l'analyse des principes d'ingénierie faisant fonctionner

Plus en détail

Comportement moteur, système nerveux et APSA

Comportement moteur, système nerveux et APSA LCOM100 : Semestre 1 / Unité 1 / 10h CM / 2 ECTS Comportement moteur, système nerveux et APSA L. Bringoux & A. Guillaume 2. Relation SNC & motricité: Illustration au travers des APSA 2.2. Le tronc cérébral

Plus en détail