Section 5 - La gestion du temps de travail pour le personnel au forfait jours. Sommaire

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Section 5 - La gestion du temps de travail pour le personnel au forfait jours. Sommaire"

Transcription

1 Section 5 - La gestion du temps de travail pour le personnel au forfait jours Sommaire Article 1 Le personnel concerné...98 Article 2 La répartition de la durée du travail...98 Article 2.1 La durée du travail Article 2.2 Les trois modèles de forfait jour Article 2.3 Les modalités du suivi des jours travaillés Article 2.4 Entrée et sortie en cours de période Article 3 Les jours supplémentaires en fin d année Article 4 Le travail du week-end et jour férié Article 4.1 Le travail du samedi Article 4.2 Le travail du dimanche Article 4.3 Le travail d un jour férié Article 5 Le travail de soirée (forfait 3) Article 6 Le travail de nuit (forfait 3) Article 7 Les congés payés Article 7.1 Le principe Article 7.2 Les délais de pose Article 7.3 Les situations exceptionnelles de reports de congés payés Article 7.4 Le décompte Article 7.5 Le décompte des droits à congés payés sur la période de référence en cas d absence maladie, accident de trajet, congés non rémunérés Article 7.6 Les congés de fractionnement Article 8 Les jours de repos forfaitaire (JRF) Article 8.1 L acquisition Article 8.2 La prise des JRF Article 9 Les congés exceptionnels Article 10 - La formation Article 11 L absence maladie, l accident de travail, la maternité et les congés exceptionnels108 Article 12 Les heures de grève Article 13 Le changement de régime de travail Article 14 Les astreintes Article 14.1 La définition de l astreinte et de l intervention Article 14.2 Les personnels concernés Article 14.3 Les types d astreintes Article 14.4 Les compensations des astreintes Article 14.5 Les temps d intervention Article 14.6 Le délai de prévenance Article 14.7 Le contrôle des astreintes Article 15 Le compteur de récupération (JRec) /124

2 Section 5 - La gestion du temps de travail pour le personnel au forfait jours Article 1 Le personnel concerné L activité de certaines catégories de personnels dont la durée du travail est difficile à prédéterminer du fait de la nature de leurs fonctions, des responsabilités exercées et de l autonomie dans l organisation de leur emploi du temps ne peut pas faire l objet d un décompte du temps de travail en heures. En conséquence, le temps de travail de ces personnels est décompté en jours. Trois modèles de forfait sont applicables : 1 / les cadres qui disposent d une autonomie dans l organisation de leur emploi du temps et dont la nature des fonctions ne les conduit pas à suivre l horaire collectif applicable au sein de l Etablissement et notamment les directeurs, directeurs adjoints, les délégués, les chefs de département et adjoints, les chargés de missions assimilés à des niveaux de direction (classe 9 à la date d entrée en vigueur de l accord collectif, ou équivalent). Deux modèles de forfait sont institués. 2 / les personnels dont la durée du temps de travail ne peut être prédéterminée et qui disposent d une réelle autonomie dans l organisation de leur emploi du temps pour l exercice des responsabilités qui leurs sont confiées et notamment pour les activités d exploitation, de manifestation du CCV, pour les activités des relations extérieures (presse, TV, radios, maisons de production), l encadrement (les chefs de service et adjoints) des activités de sécurité, de sûreté et d exploitation des espaces commerciaux. Article 2 La répartition de la durée du travail Ce dispositif d aménagement du temps de travail nécessite la conclusion d une convention individuelle de forfait écrite prévue au contrat de travail pour le personnel de droit privé ou par décision administrative pour le personnel fonctionnaire. A l occasion de l entretien annuel individuel, en application des dispositions applicables au personnel ayant conclu une convention de forfait en jours sur l année, les sujets relatifs à la charge de travail du salarié, la rémunération, l organisation du travail dans l Etablissement, l articulation entre l activité professionnelle et la vie personnelle et familiale du personnel devra être traitée. Dans des circonstances exceptionnelles, à la demande de la hiérarchie et avec accord de l intéressé, un dépassement éventuel du nombre de jours prévus au forfait intervient. Les jours travaillés en sus doivent faire l objet d une récupération au plus tard dans les 3 premiers mois de l année suivante. Article 2.1 La durée du travail Le travail est normalement organisé sur 5 jours avec deux jours repos hebdomadaires du lundi au vendredi ou du mardi au samedi en fonction de la nature de l activité dont relève le salarié. 98/124

3 Il est précisé que les dispositions relatives au repos quotidien de 11h00 minimum consécutives, à la durée du repos hebdomadaire de 35 heures et à l impossibilité de travailler plus de 6 jours par semaine, sont applicables aux personnels concernés. Article 2.2 Les trois modèles de forfait jour La période de référence couvre l année civile. Forfait modèle jours Le travail est normalement organisé sur 5 jours avec 2 jours repos hebdomadaires. Le nombre de repos forfaitaire (JRF) est égal à 13 jours duquel il faut déduire la journée de solidarité soit 12 jours. Forfait modèle jours Le travail est normalement organisé sur 4 jours avec 3 jours de repos hebdomadaires. Les personnels disposent de 10 jours de repos forfaitaire (JRF) duquel il faut déduire la journée de solidarité soit 9 jours. L intéressé perçoit une rémunération mensuelle correspondant à 80% de la rémunération d un temps plein. Forfait modèle jours Le travail est normalement organisé sur 5 jours avec 2 jours repos hebdomadaires. Les personnels disposent de 18 jours de repos forfaitaire (JRF) duquel il faut déduire la journée de solidarité soit 17 jours. Pour chaque modèle de forfait, le nombre de jours travaillés s entend pour un personnel présent toute l année et ayant un droit à congés complet. Pour les personnels ne bénéficiant pas d un droit à congés complet, le nombre de jours de travail est proraté du temps de présence sur l année civile et du nombre de jours de congés auxquels le personnel ne peut prétendre. Les jours de travail doivent être effectués tout au long de l année civile. Article 2.3 Les modalités du suivi des jours travaillés Il est mis en place un système d enregistrement, outil de décompte des jours de travail. Le personnel est tenu de respecter l usage du système d enregistrement soit 2 enregistrements quotidiens (arrivée et sortie) et dispose du suivi individualisé du décompte de ses jours travaillés. Article 2.4 Entrée et sortie en cours de période Lorsqu une personne entre ou sort en cours d année, le salarié doit effectuer un nombre de jours proratés en tenant compte également du nombre de jours de congés payés acquis et non pris sur la période et des JRF acquis et non pris sur l année. 99/124

4 En partant du principe que les jours de congés inscrits dans le tableau ci-dessous sont pris, les nombres de jours de travail à réaliser sont les suivants (si les congés payés ou les JRF ne sont pas pris, il faut les ajouter au nombre de jours à réaliser). Forfait modèle jours Entrée le Nombre de jours Congés payés (acquis : 2,5*12 mois) JRF Nombre de jours à réaliser (prise CP + JRF 1 er janvier er février er mars er avril er mai er juin er juillet er août er septembre er octobre er novembre er décembre Forfait modèle jours Entrée le Nombre de Congés payés JRF Nombre de jours jours à réaliser 1 er janvier er février er mars er avril er mai er juin er juillet er août er septembre er octobre er novembre er décembre /124

5 Forfait modèle jours Entrée le Nombre de jours Congés payés JRF Nombre de jours à réaliser 1 er janvier er février er mars er avril er mai er juin er juillet er août er septembre er octobre er novembre er décembre Article 3 Les jours supplémentaires en fin d année Dans des circonstances exceptionnelles et à la demande de la hiérarchie, et avec accord de l intéressé, un dépassement éventuel du nombre de jours prévus au forfait intervient, les jours travaillés en sus doivent faire l objet d une récupération au plus tard dans les 3 premiers mois de l année suivante. Ces jours supplémentaires sont crédités dans un compteur jour de récupération (JRec). Le dépassement du nombre de jours prévus au forfait n est constaté que si le salarié a posé ses 30 jours de congés payés sur l année civile ainsi que les JRF qu il a acquis. Dans le cas où le nombre de jours attendus n est pas atteint, une retenue sur paie sera effectuée à hauteur du nombre de jours non réalisés. Article 4 Le travail du week-end et jour férié Compte tenu de l activité de l Etablissement, en application des dispositions de l article L et R du Code du travail, il est dérogé de droit au repos dominical pour le personnel concerné par les activités en lien avec le public. Dans ce cas, le dimanche travaillé fait l objet d une compensation spécifique. Article 4.1 Le travail du samedi Le personnel dont le temps de travail est aménagé en jours selon les forfaits de modèle 1, 2 et 3 peut être amené à travailler le samedi. Cette journée est considérée comme un jour de travail effectif sans traitement particulier. 101/124

6 Article 4.2 Le travail du dimanche Le personnel dont le temps de travail est aménagé en jours selon les forfaits de modèle 1 et 2 peut être amené à travailler le dimanche. Le travail du dimanche donne lieu à une indemnité forfaitaire brute de 50 euros. Le personnel dont le temps de travail est aménagé en jours selon le forfait de modèle 3 peut être amené à travailler un dimanche, dans la limite de 15 dimanches par an sans pouvoir excéder 2 dimanches consécutifs. Cette journée est considérée comme du temps de travail effectif. Le travail du dimanche donne lieu à une majoration de salaire de 25% des heures effectuées. Article 4.3 Le travail d un jour férié Le personnel dont le temps de travail est aménagé en jours selon les forfaits de modèle 1 et 2 peut être amené à travailler un jour férié. Cette journée est considérée comme un jour de travail effectif sans traitement particulier. Le personnel dont le temps de travail est aménagé en jours selon les forfaits de modèle 3 peut être amené à travailler un jour férié. Cette journée est considérée comme un jour de travail effectif et fait l objet d un paiement majoré de 50%. Article 5 Le travail de soirée (forfait 3) Le travail de soirée occasionnel concerne exclusivement les activités en lien direct avec la préparation et la réalisation d évènements commerciaux ou promotionnels : - accueil d invités ; - sécurité des biens et des personnes ; - exploitation technique des espaces (les espaces d exposition, d accueil et de spectacle de l établissement) ; - exploitation des tournages TV ; - médiation ou animation d expositions ou conférences ; - exploitation à caractère commercial du Centre des Congrès. Ce travail est exceptionnel et soumis à l acception du personnel et concerne les personnels dont le temps de travail est aménagé en jours selon les forfaits de modèle 3. Les personnels concernés bénéficient d une majoration de salaire de 25% du taux de base de l indice plancher de leur classe, des heures de travail effectif réalisées dans ce cadre à partir de 19h00. Article 6 Le travail de nuit (forfait 3) Pour les personnels relevant du dispositif d aménagement du temps de travail au forfait modèle 3, toutes les heures effectuées, sur la base d une déclaration individuelle visée par la hiérarchie, entre 21h00 et 6h00 sont majorées à 100% en salaire. Cette majoration se cumule avec la majoration pour heures de soirée. Le personnel concerné dont la prise de service est antérieure à 18h00 le jour même voit la valorisation de son temps de repas comme du temps de travail effectif. 102/124

7 Article 7 Les congés payés En application des dispositions légales, tout personnel en contrat à durée indéterminée ou déterminée a droit à des congés payés dès lors qu il a effectué 10 jours de travail effectif. En application des dispositions légales, la période de référence des congés payés s entend du 1er juin au 31 mai de l année n+1. Article 7.1 Le principe Les congés payés sont décomptés du lundi au vendredi, du 1 er jour d absence au jour de reprise exclu. Exemple : un salarié souhaite s absenter du jeudi (inclus) au mercredi (inclus) de la semaine suivante. 5 jours sont décomptés. Il ne peut être pris plus de 25 jours ouvrés de congés en une seule fois sauf autorisation exceptionnelle et report autorisé (cf. article 7.4). Le nombre de jours de congés payés pris dans la période légale (1 er mai au 31 octobre) est au minimum de 2 semaines consécutives (10 jours) et au maximum de 25 jours. Conformément au Code du travail, les congés payés peuvent être pris dès l ouverture des droits. Les congés payés se prennent par journée entière. L intégralité des congés payés doit être soldés au 31 mai de l année n+1 et ne sont pas reportés d une année sur l autre. Les personnels relevant du dispositif d aménagement du temps de travail au forfait bénéficient de 2 jours de pont par année civile, fixés chaque année par l employeur. Article 7.2 Les délais de pose Toute demande de congés payés devra être transmise à la hiérarchie par le salarié, au moyen d un formulaire adéquat, dans l intérêt de l organisation du service et du salarié : - 5 jours avant la date du début des congés demandés pour des congés d une durée de 1 à 3 jours, - 10 jours avant la date de début des congés demandés pour des congés de moins d une semaine, - 5 semaines avant la date de début des congés demandés pour des congés d une durée d une semaine ou plus. La hiérarchie dispose d un délai de 5 jours ouvrés maximum pour examiner la demande de congés de moins d une semaine (4 à 5 jours) et de 10 jours ouvrés pour les congés d une durée d une semaine ou plus. Ces délais ne doivent pas empêcher d accorder des congés payés dans des délais plus courts si l organisation de l unité de travail le permet. 103/124

8 Pour les demandes de congés payés d une durée de 1 à 3 jours, le délai de pose est de 5 jours. Si la demande de congés est refusée, le refus doit être motivé par écrit. Si les délais de pose mentionnés ci-dessus ne sont pas respectés, le refus n a pas à être motivé. A défaut de réponse de la hiérarchie, le congé est réputé accepté. Article 7.3 Les situations exceptionnelles de reports de congés payés Les congés payés ne sont pas reportables au-delà du 31 mai de l année de référence et doivent impérativement être soldés avant cette date, sans quoi ils sont en principe perdus. Le salarié et la hiérarchie doivent veiller à la prise régulière de congés au cours de la période de référence. Des cas exceptionnels de congés sont tolérés : - congé maternité ou adoption en cours de période ; - congé individuel formation en cours de période ; - maladie, accident de travail, de trajet, maladie professionnelle ; - en cas de souhait d un salarié originaire des DOM TOM ou d un pays hors zone européenne de cumuler le solde de leurs congés sur 2 années ; - en cas de souhait d un salarié souhaitant prendre un congé pour création d'entreprise ou un congé sabbatique, la possibilité est ouverte de reporter sur 6 années maximum le congé qui lui est dû au-delà de 24 jours ouvrables ; - en cas de départ à la retraite qu un salarié a fait valoir dans l année (recommandation). Pour ces cas précités, le report n est pas automatique. Le personnel doit adresser à son supérieur hiérarchique une demande écrite de report en précisant le motif et la période de prise du solde des congés payés. La prise des congés reportés ne dispense pas le salarié de prendre 10 jours de congés payés sur la période de prise des congés payés (1 er mai au 31 octobre). Article 7.4 Le décompte Une semaine de congés payés décompte 5 jours. Les congés payés peuvent être accolés aux jours de repos forfaitaires (JRF), aux congés exceptionnels, aux JRec. Les jours de congés situés dans une période d arrêt de travail en cours ne sont pas décomptés comme des jours de congés. Un arrêt de travail survenant lors d une période de congés n interrompt pas une période de congés en cours. Lorsqu un arrêt de travail survient le premier jour des congés payés : - s il prend fin avant le terme des congés payés, le salarié peut demander le report de ses congés, - s il prend fin après le terme des congés payés, le salarié a droit au report de ses congés payés à une date ultérieure. 104/124

9 Article 7.5 Le décompte des droits à congés payés sur la période de référence en cas d absence maladie, accident de trajet, congés non rémunérés Le droit à congés est réduit en fonction du nombre de jours d absences pour maladie, accident de trajet et congés non rémunérés. Jours d absences calendaires Réduction du nombre de congés payés De 354 à /124

10 Article 7.6 Les congés de fractionnement Les dispositions légales et réglementaires en vigueur s appliquent pour les personnels de droit privé. Lorsque le congé est fractionné, la fraction d'au moins 10 jours ouvrés, soit deux semaines, est attribuée pendant la période du 1 er mai au 31 octobre de chaque année. Les jours restant dus peuvent être accordés en une ou plusieurs fois en dehors de cette période. Il est attribué 2 jours de congés supplémentaires lorsque le nombre de jours de congés pris en dehors de cette période est au moins égal à 6 et un seul lorsque ce nombre est compris entre 3 et 5 jours. Ces jours sont déduits du nombre total de jours à travailler. Les jours de fractionnement se calculent sur la base d un droit à congés plein. Article 8 Les jours de repos forfaitaire (JRF) Article 8.1 L acquisition L acquisition de JRF s opère au fur et à mesure du travail effectif sur l année civile étant précisé que la journée de solidarité s impute sur ce nombre de JRF: - pour les dispositifs d aménagement forfaits modèle 1 : 1 jour / 4 semaines ; - pour les dispositifs d aménagement forfaits modèle 2 : 1 jour / 5 semaines ; - pour les dispositifs d aménagement forfaits modèle 3 : 1,5 jours / mois. Toute entrée en cours d année permet donc une acquisition au prorata du temps de présence. Les absences non assimilées à du temps de travail effectif ne donnent pas lieu à l acquisition de JRF sauf le congé de maternité. Impact de la journée de solidarité (-1 JTR) Le JRF acquis à la fin décembre sera décompté au titre de la journée de solidarité. Il ne sera donc pas pris sur la période suivante. Impact des absences Les absences non assimilées à du temps de travail effectif ne donnent pas lieu à l acquisition de JRF à l exception du congé maternité. Toute absence (maladie, congés non rémunérés, accident de travail, trajet, maladie professionnelle, congé individuel de formation, ) donne lieu à une réduction proportionnelle du nombre de jours JRF sur la base du décompte ci-dessous. 106/124

11 Forfait jours Forfait jours Forfait jours Jours d absences calendaires Réduction du nombre de JRF (207 jours) Jours d absences calendaires 107/124 Réduction du nombre de JRF (166 jours) Jours d absences calendaires Réduction du nombre de JRF (202 jours) Article 8.2 La prise des JRF Pour une question de bonne organisation de l activité des services et dans le souci de respecter un rythme de travail tenant compte des rythmes physiologiques, la prise de JRF doit être régulièrement échelonnée à l initiative du personnel avec autorisation de la hiérarchie. Les JRF peuvent être: - adossés aux congés payés, ainsi qu aux jours de récupération (JRec) ; - pris isolément ou consécutivement dans la limite de 4 jours ; - pris par journée entière. Les JRF doivent être pris avant le 31 décembre de l année de référence sans report possible et peuvent être cumulés dans le Compte Epargne Temps (CET) dans la limite de 10 jours par an. En cas de sortie en cours de période, les JRF acquis et non pris sont payés dans le solde de tout compte. Article 9 Les congés exceptionnels Les congés rémunérés peuvent être accordés aux salariés pour événement familiaux (cf. accord collectif - annexe 1). Article 10 - La formation Une journée de formation est valorisée comme une journée de travail.

12 Article 11 L absence maladie, l accident de travail, la maternité et les congés exceptionnels Ces absences sont valorisées à hauteur d un jour dans la limite d un décompte maximum de 5 jours d absence par semaine. Article 12 Les heures de grève Bien que le décompte du temps de travail dans ce dispositif d aménagement s effectue exclusivement en jours, en cas de grève les retenues de rémunération sont effectuées en fonction du temps réel en calculant un taux horaire salaire mensuel / durée mensuelle de paye. Article 13 Le changement de régime de travail Le salarié peut être amené à travailler temporairement ou définitivement sur un poste avec un régime de travail différent de celui de son poste d origine. Les différents compteurs du régime de travail antérieur sont transférés dans les compteurs du nouveau régime de travail. Les modalités de changement de poste sont indiquées dans le chapitre I du Titre VIII. Article 14 Les astreintes Article 14.1 La définition de l astreinte et de l intervention Une période d astreinte est une période pendant laquelle le personnel, sans être à la disposition permanente et immédiate de l Etablissement, a l obligation de demeurer à son domicile ou à proximité afin d être en mesure d intervenir pour effectuer un travail au service de l Etablissement. Seule la durée d intervention et le temps de déplacement sont considérés comme du temps de travail effectif. La période d astreinte, hormis le temps d intervention, est prise en compte pour le calcul de la durée minimale de repos quotidien de 11h00 consécutives et de 35h00 consécutives pour le repos hebdomadaire. Article 14.2 Les personnels concernés Les directeurs, directeurs adjoints et responsables de délégation ainsi que les responsables d entité de sécurité bénéficiant d une convention de forfait peuvent être concernés par les dispositifs d astreintes. Le dispositif d astreinte pour tout salarié ou fonctionnaire doit être prévu par contrat de travail ou décision administrative. Article 14.3 Les types d astreintes Deux types d astreintes sont distingués : - l astreinte de sécurité et de sûreté ; - l astreinte d exploitation et technique. 108/124

13 Les astreintes de sécurité et sûreté Cette astreinte permet de mobiliser un membre de l encadrement en charge de la sécurité qui prend et fait appliquer, en lien avec les personnes en charge de l exploitation du jour, toutes les décisions opérationnelles et/ou conservatoires qu il estime nécessaire pour garantir la sécurité des biens et des personnes. Ces astreintes se déroulent du lundi 8h00 au lundi suivant 8h00 ou le lendemain si le lundi est un jour férié. Les astreintes d exploitation et techniques Cette astreinte permet de mobiliser un membre de l encadrement qui intervient notamment dans l analyse stratégique des situations d exception en lien avec les personnes en charge de l exploitation du jour. Ces astreintes se déroulent du vendredi 17h au lundi 8h (ou le lendemain si le lundi est un jour férié). Article 14.4 Les compensations des astreintes Pour les astreintes de sécurité, les indemnités forfaitaires brutes suivantes sont établies : - 15 par nuit (7 nuits par semaine) ; - 20 pour le samedi (journée) ; - 40 pour le dimanche ou jour férié (journée) ; pour un week-end comprenant le samedi et le dimanche ainsi qu un jour férié accolé le vendredi ou le lundi (nuits comprises). Pour les astreintes de sécurité des 1 er janvier (0 à 24h00), 1 er mai (0 à 24h00) et 25 décembre (0 à 24h00), une indemnité forfaitaire de 150 bruts est attribuée. Pour les astreintes d exploitation, chaque période d astreinte ouvre doit à une indemnité forfaitaire de 90 bruts. Article 14.5 Les temps d intervention Les temps d intervention, y compris les temps de déplacement, sont décomptés comme du temps de travail effectif. Le temps d intervention est forfaitairement rémunéré à hauteur de 100 brut le jour et 200 brut la nuit. Article 14.6 Le délai de prévenance La programmation individuelle des périodes d astreinte doit être portée à la connaissance de chaque personnel concerné. Cette information doit être faite au moins 5 semaines à l avance, sauf circonstances exceptionnelles et accord de l intéressé. 109/124

14 Article 14.7 Le contrôle des astreintes Pour chaque personnel concerné, un document indiquant le nombre d astreintes et d interventions est remis à terme échu à la DRH, visé par la personne habilitée (exploitation ou sécurité) en charge de l organisation et de la planification des astreintes. Pour toute intervention jour/nuit, un compte rendu d intervention doit être transmis à la DRH. Article 15 Le compteur de récupération (JRec) Acquisition Les jours de repos de récupération (JRec) s acquièrent au titre du dépassement du nombre de jours prévus au forfait. Prise La demande de prise de JRec doit être communiquée par le salarié dans l intérêt de l organisation du service et du salarié: - au moins 5 jours avant la date de début du repos pour les absences de moins d une semaine, - 5 semaines avant la date de début du repos pour les absences d une durée d une semaine ou plus. Le salarié comme la hiérarchie doivent veiller à la prise de ces JRec. Ils doivent être pris dans les 3 mois qui suivent le terme de l année civile. Le JRec peut être pris par journée. Le JRec peut être adossé aux congés payés, aux JRF et aux congés exceptionnels. Les JRec ne peuvent être pris avant leur acquisition et ne peuvent servir à régulariser une absence à postériori. De manière très exceptionnelle une dérogation pourra être tolérée. En cas de sortie des effectifs, les heures de JRec acquis et non pris sont payés dans le solde de tout compte. 110/124

ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI

ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI PREAMBULE Pour répondre à la continuité du service que l entreprise doit assurer à ses clients, certaines activités pour certains rôles ou fonctions, recourent à

Plus en détail

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel En tant que salarié à part entière, l assistant maternel a droit aux congés payés et aux jours fériés dans le respect de la législation en

Plus en détail

COMPTE EPARGNE-TEMPS. En application du décret n 2002-634 du 29 avril 2002 portant création du CET dans la fonction publique de l Etat 1/11

COMPTE EPARGNE-TEMPS. En application du décret n 2002-634 du 29 avril 2002 portant création du CET dans la fonction publique de l Etat 1/11 COMPTE EPARGNE-TEMPS En application du décret n 2002-634 du 29 avril 2002 portant création du CET dans la fonction publique de l Etat 1/11 PRESENTATION GENERALE DU DISPOSITIF SOMMAIRE I. CADRE GENERAL

Plus en détail

Section 1. Modalités d ouverture et d alimentation du compte épargnetemps

Section 1. Modalités d ouverture et d alimentation du compte épargnetemps section temps de travail LES CONGES ET TITRE I : LES TITULAIRES DEUXIEME PARTIE : LES CONGES ET CHAPITRE 2 : LE COMPTE EPARGNE-TEMPS (CET) Dernière mise à jour : Avril 2012 TEXTES APPLICABLES - Décret

Plus en détail

L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA POLICE NATIONALE

L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA POLICE NATIONALE L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA POLICE NATIONALE Instruction n INT/C/02/00190C du 18.10.2002 Arrêté du 9 mars 2009 portant règlement général d emploi de la police nationale La multitude des missions

Plus en détail

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT. Paris, le 18 janvier 2012

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT. Paris, le 18 janvier 2012 MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT Paris, le 18 janvier 2012 Le ministre de la fonction publique La ministre du budget, des comptes publics

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX Arrêté du 21 décembre 2012 relatif à l agrément de certains accords de travail applicables dans les établissements et services du secteur social et

Plus en détail

LES CONGES DU PRATICIEN HOSPITALIER FICHES PRATIQUES

LES CONGES DU PRATICIEN HOSPITALIER FICHES PRATIQUES LES CONGES DU PRATICIEN HOSPITALIER FICHES PRATIQUES 1 SOMMAIRE RTT / CET p. 4 et 5 LES CONGES FORMATION p. 6 LES CONGES MATERNITE ET PATERNITE p. 7 et 8 LE CONGE PARENTAL p. 9 et 10 LES AUTORISATIONS

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES PREAMBULE Les organisations signataires veulent par le présent accord, préciser la situation des

Plus en détail

La Journée de solidarité

La Journée de solidarité La Journée de solidarité En vue d assurer le financement des actions en faveur de l autonomie des personnes âgées ou handicapées, la loi du 30 juin 2004 a mis en place une journée de solidarité : les salariés

Plus en détail

ACCORD DU 24 JUIN 2010

ACCORD DU 24 JUIN 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel MODERNISATION DU MARCHÉ DU TRAVAIL (Portage salarial) ACCORD DU 24 JUIN 2010 RELATIF AU PORTAGE

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3257 Convention collective nationale IDCC : 1601. BOURSE (3 e édition. Juin 2004) ACCORD DU 8 JUILLET 2005

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

Objet : Question-Réponse relatif à la mise en œuvre de la journée de solidarité. Le Ministre de l emploi, du travail et de la cohésion sociale

Objet : Question-Réponse relatif à la mise en œuvre de la journée de solidarité. Le Ministre de l emploi, du travail et de la cohésion sociale Ministère de l emploi, du travail et de la cohésion sociale Le Ministre de l emploi, du travail et de la cohésion sociale Direction des relations du travail Sous-direction de la négociation collective

Plus en détail

Accord relatif à l activité de portage salarial

Accord relatif à l activité de portage salarial Accord relatif à l activité de portage salarial Préambule Le présent accord a pour finalité d organiser l activité de portage salarial. Les personnes portées sont titulaires d un contrat de travail conclu

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNES :

ENTRE LES SOUSSIGNES : AVENANT A L ACCORD SUR L AMENAGEMENT, L ORGANISATION ET REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL ENTRE LES SOUSSIGNES : La société DHL EXPRESS, Stéphane CORTHIER dûment mandaté aux fins des présentes D une part,

Plus en détail

Instruction relative au compte épargne-temps des agents de droit public de Pôle emploi

Instruction relative au compte épargne-temps des agents de droit public de Pôle emploi Date : 19 avril 2011 Note de la direction générale : Directeur général Médiateur Direction du cabinet Direction de la communication et relations institutionnelles Direction de l audit interne DGA clients,

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS A LA CDC

ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS A LA CDC ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS A LA CDC Entre : - La Caisse des dépôts et consignations (CDC), sise 56 rue de Lille 75007 PARIS représentée par Pierre DUCRET, agissant en qualité de secrétaire

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS

PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Le présent protocole d accord crée un Compte Epargne Temps au sein de SGS et en définit les règles de fonctionnement et de gestion. Ce dispositif s

Plus en détail

PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS

PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS C.C.A.S PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS Vu : - le décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au c ompte-épargne temps dans la Fonction Publique Territoriale, modifié par le décret n 2010-531 du 20

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR Consultation du Comité Technique Paritaire : 7 décembre 2010 Délibération du Conseil municipal : 17 décembre 2010 2 I. Bénéficiaires du compte épargne temps Les

Plus en détail

DUREE DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE PRINCIPE DE L ANNUALISATION

DUREE DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE PRINCIPE DE L ANNUALISATION Circulaire n 2014-6 du 02 juillet 2014 Maison des Communes - 4 rue Marie Laurencin 03400 YZEURE Téléphone 04 70 48 21 00 Télécopie 04 70 44 85 61 DUREE DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

Plus en détail

Le coin des conventions

Le coin des conventions ACCORD DE LA BRANCHE SANITAIRE, SOCIALE ET MÉDICO-SOCIALE À BUT NON LUCRATIF Mise en œuvre de la création d emplois par l aménagement et la réduction du temps de travail Accord de branche signé le 1er

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE

CONVENTION DE PORTAGE S.A.R.L. au capital de 9 000 - SIRET : 505 565 568 00018 RCS Toulouse Siège social : 9 les hauts de Cante 31380 Montastruc la Conseillère code NAF : 741G Tél. : 0971 333 814 Fax : 05 34 26 19 34 Courriel

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

Journée de solidarité

Journée de solidarité Pégase 3 Journée de solidarité Dernière révision le 21/03/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...4 Mention sur le bulletin...4 Salariés concernés...4 Particularité des

Plus en détail

Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT

Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT La réglementation relative au temps de travail s applique à tous les agents des collectivités territoriales et de leurs établissements

Plus en détail

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS DÉCRET N 2004-878 DU 26 AOÛT 2004 MODIFIE CIRCULAIRE DU 31 MAI 2010 SUR LA REFORME DU CET DANS LA FONCTION PUBLIQUE DECRET 2010-531 DU 21 MAI 2010 Le compte épargne temps (CET)

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Heures supplémentaires Présentation et évolutions des allégements Tepa La loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat a créé au 1er octobre 2007, une exonération d impôt

Plus en détail

Accord cadre d'aménagement et réduction du temps de travail dans l'établissement Français du Sang

Accord cadre d'aménagement et réduction du temps de travail dans l'établissement Français du Sang Accord cadre d'aménagement et réduction du temps de travail dans l'établissement Français du Sang EFS/DRH Page 1 sur 25 Accord ARTT- Sommaire Plan détaillé de l accord ARTT TITRE 1 PRÉAMBULE... 5 1-1 Principes

Plus en détail

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE ÉTUDES INTERCULTURELLES DE LANGUES APPLIQUÉES Licence Pro Rédacteur Technique Master 2 Pro Industrie de la Langue et Traduction Spécialisée Master 2 Pro de Conception Documentation Multilingue et Multimédia

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-103

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-103 PARIS, le 09/07/2003 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DES ORIENTATIONS DU RECOUVREMENT DIROR LETTRE CIRCULAIRE N 2003-103 OBJET : Mise en oeuvre de la nouvelle réglementation relative à l'évaluation des

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS Entre la Direction Générale de la société Herakles, représentée par Philippe BOULAN, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines, D une part, Et les organisations

Plus en détail

Accord relatif à l activité de portage salarial

Accord relatif à l activité de portage salarial Accord relatif à l activité de portage salarial Préambule Le présent accord a pour finalité d organiser l activité du portage salarial et s applique aux personnes titulaires d un contrat de travail en

Plus en détail

FICHE OBLIGATIONS LEGALES

FICHE OBLIGATIONS LEGALES FICHE OBLIGATIONS LEGALES L article 99 de la loi n 2010-1330 du 9 novembre 2 010 portant réforme des retraites a instauré, à compter du 1 er janvier 2012, pour les entreprises dont l effectif est au moins

Plus en détail

- 29 - TABLEAU COMPARATIF

- 29 - TABLEAU COMPARATIF - 29 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi portant modernisation du marché du travail Article 1 er I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : 1 Le premier alinéa est ainsi rédigé : «Le

Plus en détail

1 - LE COMPTE EPARGNE-TEMPS... 2

1 - LE COMPTE EPARGNE-TEMPS... 2 Fiche d information Page 1 sur 12 OBJET Le présent document a pour objet de vous présenter les grands principes du compte épargne-temps (CET) mis en place au sein de notre ministère depuis 2003. Il aborde

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

DEPART EN RETRAITE DU LCL : QUE FAUT-IL SAVOIR?

DEPART EN RETRAITE DU LCL : QUE FAUT-IL SAVOIR? DEPART EN RETRAITE DU LCL : QUE FAUT-IL SAVOIR? Le départ de l entreprise est obligatoirement le dernier jour d un mois. La date de retraite se situe obligatoirement le 1 er jour du mois, en général, le

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION

LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION 1 SOMMAIRE LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION I. Les conditions d exercice de la formation A. Qui peut bénéficier d actions de formation?... p 3 B. Pour quels motifs

Plus en détail

- Les établissements publics à caractère industriel et commercial

- Les établissements publics à caractère industriel et commercial Dois-je organiser des élections? Quelles entreprises Délégué du personnel - Les employeurs de droit privé Comité d entreprise Délégation unique du personnel - Les établissements publics à caractère industriel

Plus en détail

Convention d entreprise n 80 relative à l évolution des métiers et des organisations de travail de la filière péage

Convention d entreprise n 80 relative à l évolution des métiers et des organisations de travail de la filière péage Convention d entreprise n 80 relative à l évolution des métiers et des organisations de travail de la filière péage Entre la Société Autoroutes du Sud de la France, représentée par M. Erik Leleu, Directeur

Plus en détail

III. Le temps de travail :

III. Le temps de travail : III. Le temps de travail : III.1. L Organisation, l Aménagement et la Réduction du Temps de Travail (OARTT). Un accord national (l OARTT «national») est négocié entre la Direction Générale et les Organisations

Plus en détail

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE NOTE D INFORMATION MARS 2008 Mise à jour JUIN 2009 (Annule et remplace la précédente) LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE»

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE» GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier MISSION FORMATION CONTINUE ET APPRENTISSAGE «POLE ALTERNANCE» LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

SOMMAIRE. RH-28 édit. 01.2011

SOMMAIRE. RH-28 édit. 01.2011 COMPTE ÉPARGNE TEMPS (CET) Applicable à partir du 1 er Janvier 2009 SOMMAIRE DISPOSITIONS COMMUNES A quoi sert un CET? Qui peut alimenter un CET? Qu est-ce que le CET? Comment alimenter son CET, Quelle

Plus en détail

JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE

JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE SOCIAL N 33 SOCIAL N 18 En ligne sur le site www.fntp.fr / le 22 février 2005 ISSN 1769-4000 JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE Les conditions de mise en place de la journée de solidarité

Plus en détail

REGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS

REGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS Comité Technique Paritaire Réunion du 28 septembre 2010 Annexe 1 REGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS Règles d ouverture, de fonctionnement, de gestion et de fermeture du Compte Epargne-Temps (art 10 du décret

Plus en détail

Social. Précisions ministérielles. Avantages en nature et frais professionnels

Social. Précisions ministérielles. Avantages en nature et frais professionnels Avantages en nature et frais professionnels Précisions ministérielles L administration vient de diffuser une troisième série de questions/réponses. S agissant des avantages en nature, elle revient notamment

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle.

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle. AVENANT N 1 A L ACCORD DE BRANCHE DU 1 er AVRIL 1999 L arrêté du 4 juillet 2007 relatif à l'agrément de certains accords de travail applicables dans les établissements du secteur social et médico-social

Plus en détail

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés.

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés. ACCORD NATIONAL DU 3 MARS 2006 PORTANT AVENANT A L ACCORD NATIONAL DU 28 JUILLET 1998 MODIFIE SUR L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA METALLURGIE, A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

La rémunération de l apprenti :

La rémunération de l apprenti : F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

ACCORD DE BRANCHE SUR L AMENAGEMENT LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL ET LA CREATION D'EMPLOI

ACCORD DE BRANCHE SUR L AMENAGEMENT LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL ET LA CREATION D'EMPLOI ETABLISSEMENTS CATHOLIQUES D ENSEIGNEMENT AGRICOLE RELEVANT DE L ARTICLE L.813-8 DU CODE RURAL ACCORD DE BRANCHE SUR L AMENAGEMENT LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL ET LA CREATION D'EMPLOI Le présent accord

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 Montreuil, le 16/10/2008 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 OBJET : Loi n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du

Plus en détail

Annexe I Préconisation pour le travail sur écran

Annexe I Préconisation pour le travail sur écran ANNEXES I Annexe I Préconisation pour le travail sur écran Aucun texte réglementaire ne régit précisément les temps de pause par rapport au travail sur écran ; toutefois, conformément au Décret du 14 mai

Plus en détail

Note : les parties surlignées en jaune relèvent du champ de décision de la collectivité qui devra définir certaines modalités.

Note : les parties surlignées en jaune relèvent du champ de décision de la collectivité qui devra définir certaines modalités. Note : les parties surlignées en jaune relèvent du champ de décision de la qui devra définir certaines modalités. REGLEMENT DE FORMATION DU CENTRE DE GESTION DE L ALLIER Le règlement de formation définit

Plus en détail

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS (7BB) ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS Entre les parties L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIALE UES du GROUPE MALAKOFF représentée par Monsieur Stéphane ROSTAND Directeur des Ressources Humaines Et Les représentants

Plus en détail

MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES

MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES Ce modèle a une fonction d information La Convention Collective Nationale des assistants maternels du particulier

Plus en détail

ACCORD SUR LE COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD SUR LE COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD SUR LE COMPTE EPARGNE TEMPS ARTICLE 1 - OBJET Le Compte Epargne Temps permet au salarié, à son initiative, d accumuler des droits à congés rémunérés ou de bénéficier d une rémunération, immédiate

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU 28 FÉVRIER 2014 RELATIF AU TEMPS

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

AVENANT N 3 À L ACCORD SUR L AMÉNAGEMENT ET LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DU 29 JUIN 1999

AVENANT N 3 À L ACCORD SUR L AMÉNAGEMENT ET LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DU 29 JUIN 1999 AVENANT N 3 À L ACCORD SUR L AMÉNAGEMENT ET LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DU 29 JUIN 1999 ooo Après quatre ans d application de l Accord sur l Aménagement et la Réduction du Temps de Travail, les partenaires

Plus en détail

Les assistants maternels. employès par des particuliers

Les assistants maternels. employès par des particuliers Les assistants maternels employès par des particuliers Sommaire Références 1 - OBLIGATIONS GÉNÉRALES 2 2 - LE CONTRAT DE TRAVAIL 3 et 4 3 - PÉRIODE D ESSAI 4 4 - DURÉE DE L ACCUEIL 5 5 - RÉMUNÉRATION

Plus en détail

LE CHAMP D APPLICATION

LE CHAMP D APPLICATION LES TEXTES Loi n 2001-420 du 15 mai 2001 relative aux nouvelles régulations économiques (art. 54 et 55) Décret n 2002-231 du 21 février 2002 modifiant le décret du 7 mars 2001 portant code des marchés

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE Entre : L Université Jean Moulin Lyon 3, Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, Représentée par son Président,Monsieur Jacques

Plus en détail

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social TEXTE SOUMIS A LA DELIBERATION DU CONSEIL DES MINISTRES ORDONNANCE relative au portage salarial

Plus en détail

Le versement transport (VT)

Le versement transport (VT) Le versement transport (VT) Textes de référence : Articles L2333-64 et L2531-2 du code général des collectivités territoriales Lettre circulaire Acoss n 2006-116 du 9 novembre 2006 Lettre circulaire Acoss

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé Vos contacts Pour tous renseignements ou questions relatives : aux cotisations : contacter votre caisse de MSA, pour toute autre question : contacter l ANIPS au 09 69 32 34 27 (numéro non surtaxé). de

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

Le service civique. réseau Uniopss-Uriopss / Site Guide de l employeur / Zoom sur / juin 2010 1

Le service civique. réseau Uniopss-Uriopss / Site Guide de l employeur / Zoom sur / juin 2010 1 Sans disparaître complètement, le volontariat associatif, introduit par la loi du 23 mai 2006, reçoit une nouvelle configuration et réapparaît dans la loi du 10 mars 2010 sous la dénomination de «service

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières (RH4) Personne

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE

CONVENTION DE PORTAGE S.A.R.L. au capital de 7 700 - SIRET : 409 016 961 00032 409 016 961 RCS Châteauroux - Code NAF : 741 G A ssistance et Conseil Administratif - Formation Siège social : 68 rue J.J. Rousseau - 36200 ARGENTON

Plus en détail

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié :

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité NOR : MTSX0805954L/Bleue-1 PROJET DE LOI portant modernisation du marché du travail ------ Article 1

Plus en détail

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE Mise à jour : 02/03/15 1 CONDITIONS GENERALES POUR ETRE APPRENTI p. 2 2 - ENREGISTREMENT DU CONTRAT p. 2 3 DEFINITION DU CONTRAT D APPRENTISSAGE p. 5 4 - EXECUTION

Plus en détail

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Compte épargne temps 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 9 mars 2010 Mise à jour du 1 er juin 2010 Références

Plus en détail

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche Convention relative à l organisation de stages d application en milieu professionnel. Élèves de 4 ème âgés de moins 15 ans Élèves de 3 ème âgés de plus 15 ans (Convention type approuvée par la cellule

Plus en détail

ACCORD DU 18 JUIN 2010 PRÉAMBULE

ACCORD DU 18 JUIN 2010 PRÉAMBULE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3367 Convention collective nationale IDCC : 2847. PÔLE EMPLOI ACCORD DU 18 JUIN 2010 RELATIF AU TRANSFERT

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA DELIBERATION

ANNEXE N 1 A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-999 ANNEXE N 1 A LA DELIBERATION @BCL@6C0B642B 02/11/10 12:11:00 4 ANNEXE N o 1 : DEFINITION DES CARACTERISTIQUES D EMPLOIS MOTIF DU RECRUTEMENT NATURE DES FONCTIONS

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

STATUT LE TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

STATUT LE TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE STATUT LE TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Fiche statut 7 novembre 2013 Références: - Directive européenne n 93-104/CE du 23 novembre 1993 - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant

Plus en détail

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation?

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? LES STAGIAIRES 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? La loi relative à l enseignement supérieur a défini enfin ce qu est un stage en milieu professionnel: il s agit d une «période

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LA FORMATION PROFESSIONNELLE éférences : - oi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, - oi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale,

Plus en détail

Principaux textes de référence :

Principaux textes de référence : Principaux textes de référence : Loi n 2006396 du 31 mars 2006 pour l égalité des chances (article 9 et 10). Décret n 2006757 du 29 juin 2006 portant application de l art.10 de la loi n 2006396 du 31 mars

Plus en détail

Annexe VIII - Version du 06/05/2014 Annexe VIII au règlement général annexé à la convention du 2014 relative à l'indemnisation du chômage Ouvriers et techniciens de l'édition d'enregistrement sonore, de

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

Annexe ANNEXE I - Employés Convention collective nationale du 14 janvier 2000

Annexe ANNEXE I - Employés Convention collective nationale du 14 janvier 2000 Le 19 mars 2015 Annexe ANNEXE I - Employés Convention collective nationale du 14 janvier 2000 Classification et définition des emplois Article 1er Modifié par Classifications - art. 1er (VNE) Les niveaux

Plus en détail

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 LE COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) Textes de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3328 Convention collective nationale IDCC : 2511. SPORT AVENANT N 87 DU 15 MAI 2014 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

Le Personnel de Maison

Le Personnel de Maison Le Personnel de Maison ( Le guide de l employeur Tout ce qu il faut savoir pour l embauche de personnel de maison MISE À JOUR AVRIL 2013 3 bis, rue Mahabou. 97600 Mamoudzou / Tél. : 02 69 61 16 57 LES

Plus en détail

ACCORD RELATIF À L'ACTIVITE DE "PORTAGE DE PRESSE" AU SEIN DE MEDIAPOST CENTRE OUEST

ACCORD RELATIF À L'ACTIVITE DE PORTAGE DE PRESSE AU SEIN DE MEDIAPOST CENTRE OUEST ACCORD RELATIF À L'ACTIVITE DE "PORTAGE DE PRESSE" AU SEIN DE MEDIAPOST CENTRE OUEST Entre les soussignés Les Syndicats C.G.T. et F.O. D'une part, et La Société MEDIAPOST Centre Ouest, représentée par

Plus en détail

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 12 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- TIVE DE TRAVAIL N 12 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3018 Convention collective nationale IDCC : 1486. BUREAUX D ÉTUDES TECHNIQUES, CABINETS D INGÉNIEURS-CONSEILS

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès

Plus en détail

I - Le contrat d apprentissage II - Les droits et devoirs apprenti/entreprise, III Le rôle du CFA et de l Université IV - La taxe d apprentissage

I - Le contrat d apprentissage II - Les droits et devoirs apprenti/entreprise, III Le rôle du CFA et de l Université IV - La taxe d apprentissage I - Le contrat d apprentissage II - Les droits et devoirs apprenti/entreprise, III Le rôle du CFA et de l Université IV - La taxe d apprentissage Mise à jour : Avril 2009 SOMMAIRE I - Le contrat d apprentissage

Plus en détail

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT L'OCTROI

Plus en détail