Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon"

Transcription

1 Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon Dr Adeline Scanvion Praticien Hospitalier au CHU de Nantes CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1

2 PASS loi du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions circulaire du 17 décembre 1998 relative à la mission de lutte contre l exclusion sociale des établissements de santé participant au service public hospitalier et à l accès aux soins des personnes les plus démunies CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 2

3 Missions générales PASS Création en novembre 1999 au CHU de Nantes Permettre une meilleure identification des situations de précarité Favoriser l accès aux droits Faciliter l accès aux médicaments Mettre en place une consultation médico-sociale à visée généraliste Participer à la construction et au développement du réseau entre professionnels de santé et professionnels du social Contribuer à informer et former les personnels aux problèmes de la précarité CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 3

4 Le dispositif PASS Consultation médico-sociale Jean Guillon (CJG) : Pivot du dispositif PASS CHU Faciliter l accès aux soins des personnes en situation de précarité Aider les usagers à lever les obstacles d accès aux soins Permettre l accès aux plateaux techniques et consultations spécialisées du CHU Faciliter le retour vers le système de droit commun Permanence sociale au Centre de soins dentaires (CSD) Permanence sociale aux Consultations de Pédiatrie Délivrance des médicaments au CHU pour les patients relevant du dispositif PASS CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 4

5 La Consultation Jean Guillon (CJG) CHU de Nantes Immeuble Le Tourville 1er étage 5 rue Professeur Yves Boquien Nantes cedex 1 Tél : CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 5

6 CJG : l organisation Accueil Du lundi au vendredi De 8h30 à 17h30 Primo-consultants Consultation médicale et sociale obligatoire Consultation sans rendez-vous, pour tous Consultation sur rendez-vous, le matin (patients connus du service) RV médicaux RV sociaux RV para-médicaux CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 6

7 Consultation Jean Guillon -Parcours du patient- CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 7

8 PASS : les réseaux médico-psycho-sociaux Gynéco-Obs UGOMPS Pédiatrie CSD «PASS dentaire» ELPP, CMP PASS PSY Urgences SAU CFPD, CLAT Services pôles Consultation Hospitalisation MDM SAMU Social AIDA GASPROM ASAMLA ACTA Rom Soleil Rom Secours cath. Restos du coeur Associations Médecins IDE Ass. Sociales Aide soignante Centres de soins Médecins libéraux Kiné, IDE, pharmaciens Travailleurs sociaux Secrétaire Interne Etudiants ARS Victimologie Pharmacie Ecoles Faculté Médecine CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 8

9 CJG : Population reçue (en 2009) Age moyen : 27.9 ans Public d origine étrangère : 84 % Public non francophone : 76 % Obstacles aux soins, identifiés chez les primo-consultants : Absence d assurance maladie complète : 80 % Difficultés à l avance des frais : 3 % Absence de médecin traitant (liée à la précarité du logement ou barrière de la langue) : 16 % CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 9

10 CJG : pathologies rencontrées Maladies infectieuses : 18 % Pathologies ORL bénignes : 64 % Hépatites, HIV, Parasitoses : 36 % Gynéco-Obstétrique : 11 % dont 56 % de grossesses Gastro-Entérologie : 8.5 % Rhumatologie : 7.5 % Cardiologie : 6 % Psychiatrie : 6 % dont 40 % stress posttraumatique Endocrinologie : 5.5 % dont 77 % de diabète Dermatologie : 5.5 % CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 10

11 CJG : analyse des pathologies Activité de médecine générale, spécificité de prise en charge de pathologies liées à la précarité et/ou à la migration Hépatites, VIH Parasitose (gale, helminthiaes, paludisme ) Diabète Tuberculose Lèpre Stress post-traumatique Intérêt du dépistage précoce avant même la prise en charge par une assurance maladie complète Dépistages (2009) 8.5 % des dépistés : Hép B chronique active (39/454) 2.9 % des dépistés : Hép C chronique active (13/450) 2.1 % des dépistés : VIH (10/460) Nécessité de maintenir cette démarche de Santé Publique CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 11

12 EVOLUTION EN 10 ANS Moyenne d âge 29 ans 27.9 ans origine Obstacles aux soins 53% français 47% étrangers Absence assurance maladie complète: 78% (38% n ont aucune cs) Problèmes financiers: 21% (mais aucune ressource: 58%) Logement: 12% Marginalité:7% 16 % français 84% étrangers Absence assurance maladie complète: 80% (72% n ont aucune cs) Problèmes financiers: 5.5% (mais aucune ressource: 83%) Logement: 62% Marginalité: 2% CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 12

13 Dispositif PASS Limites - perspectives CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 13

14 Limites du Dispositif PASS : populations non touchées Constat: - Peu de patients français - Peu de travailleurs pauvres Pourquoi?: - une méconnaissance de notre structure - Un système inadapté (délai de facturation - Stigmatisation : PASS= une consultation pour les étrangers Que faire? - Se faire connaître - Idéee «d aller vers» les populations: consultations délocalisées - Revoir le système de facturation MAIS: obstacles financiers CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 14

15 Limites du dispositifs PASS: localisation urbaine Pass de Nantes située en centre ville Accès difficile pour les populations rurales Inégalité d accès aux soins en fonction du lieu d habitation UNE REPONSE: PASS REFERENTE PAYS DE LOIRE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 15

16 Evolution du dispositif PASS vers un axe régional CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 16

17 Dispositif PASS : axe régional 21 PASS existent en PDL - Activité très variable - Fonctionnements différents 2011: Installation de la PASS référente Pays de Loire coordination des pass PDL Projet : Dynamisation des structures existantes Journées régionales (juin) Stages de comparaison Harmonisation des indicateurs Identification des problématiques en fonction de la localisation des PASS CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 17

18 Merci de votre attention CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 18

Collectif Santé Précarité Montpellier. Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM

Collectif Santé Précarité Montpellier. Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM Au menu de la rencontre : préparation du 17/10/10 - Etat des lieux : Alerte dégradation accès aux droits et aux soins

Plus en détail

A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE

A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE Chapitre 116 La Permanence d Accès aux Soins de Santé A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE 1. La loi d orientation du 29 juillet 1998 La loi d orientation du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Prévention du VIH et des hépatites dans les programmes de Médecins du Monde en France Société Française de Lutte contre le Sida 25-26 octobre 2012-Marseille NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A

Plus en détail

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Chapitre 117 Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Y. NICOL 1. Introduction Au moment où nous rédigeons ces lignes, la question de l accès aux soins des

Plus en détail

Présentation du DESC de Médecine d Urgence Années universitaires 2015-2017

Présentation du DESC de Médecine d Urgence Années universitaires 2015-2017 Juillet 2015 Présentation du DESC de Médecine d Urgence Années universitaires 2015-2017 Professeur Pierre CARLI Coordonnateur inter régional Paris Ile-de-France Faculté de Médecine Descartes SAMU de Paris,

Plus en détail

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015 Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015 Objectif AOI Accompagner une amélioration de la santé dentaire de populations démunies Pays en développement France AOI - France - Val de Marne Faciliter

Plus en détail

Accès aux soins dentaires d une population précaire. Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers

Accès aux soins dentaires d une population précaire. Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers Accès aux soins dentaires d une population précaire Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers Relais Georges Charbonnier à Poitiers RGC: Structure à facettes multiples, composée des CCAS: Centre Communal

Plus en détail

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins 29/03/2014 Le PB Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins Groupement des Professionnels de Santé du Pays Beaunois 19 route de Gigny 21200

Plus en détail

A partir de l expérience du CHRU de Strabourg «LA BOUSSOLE»

A partir de l expérience du CHRU de Strabourg «LA BOUSSOLE» Permanence d Accès aux Soins de Santé ( P.A.S.S) ) A partir de l expérience du CHRU de Strabourg «LA BOUSSOLE» LES ORIGINES la loi du 29/07/98 d orientation relative à la lutte contre les exclusions la

Plus en détail

COMMISSION AES (Hors accident du travail)

COMMISSION AES (Hors accident du travail) COMMISSION AES (Hors accident du travail) COMPTE RENDU REUNION DU 9 FEVRIER 2010 ANIMATEURS SECRETAIRE DE SEANCE : Fabrice GUYARD Audrey BLATIER I. FORMATION PERSONNES REPRESENTANT DE : PRESENTES : Audrey

Plus en détail

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne AOI - France - Val de Marne Faciliter l accès à la santé bucco-dentaire d un public précaire en renoncement aux soins Médiation entre les secteurs sociaux

Plus en détail

L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins

L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins 1 1 - objectifs L Aide médicale de l Etat (AME) permet l accès aux soins des personnes en situation irrégulière. 185 000

Plus en détail

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010 Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais : première étape vers une démarche territoriale de santé Mai 2010 Sommaire La méthodologie Les caractéristiques des acteurs interrogés Les problématiques pointées

Plus en détail

Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire

Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire Synthèse des échanges du CCRPA du 17 mai 2013, à NANTES Thème de la journée : la santé et l accès aux soins 31 participants

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

Précarité à Paris : caractéristiques de la population

Précarité à Paris : caractéristiques de la population Précarité à Paris : caractéristiques de la population 10 000 à 15 000 personnes à la rue à Paris* Hommes Femmes * Paris : 2 000 000 d habitants environ. Nord Est = secteur le plus peuplé, concentration

Plus en détail

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE INFORMATION aux PARTENAIRES SOCIAUX et MEDICO SOCIAUX CPMI PASS Miséricorde CAEN 12 Octobre 2011 ARS BN Dr Salaün Marie-Anne, médecin coordinateur Fanny Appia,interne en médecine

Plus en détail

ORGANISATION DES SOINS. Réseau Psychiatrie et Précarité à Paris. www.psycom.org

ORGANISATION DES SOINS. Réseau Psychiatrie et Précarité à Paris. www.psycom.org ORGANISATION DES SOINS Réseau Psychiatrie et Précarité à Paris www.psycom.org Réseau Psychiatrie et Précarité à Paris SOMMAIRE Missions p. 03 Organisation p. 05 Où s adresser? p. 07 Pour en savoir plus

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C Juillet 2015 VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous avez de faibles ressources et à ce

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

Plan Addictions, Organisation des soins et dispositif spécialisé

Plan Addictions, Organisation des soins et dispositif spécialisé Vers un plan National Alcool - Luxembourg - 2012 Plan Addictions, Organisation des soins et dispositif spécialisé Professeur Michel Reynaud Chef du Département de Psychiatrie et d Addictologie de l Hôpital

Plus en détail

22 novembre 2012. Dr Paule Herschkorn Barnu Directrice du réseau Solipam

22 novembre 2012. Dr Paule Herschkorn Barnu Directrice du réseau Solipam 22 novembre 2012 1. Epidémiologie 2. Problématiques 3. Le réseau SOLIPAM: 1. Objectifs et caractéristiques 2. Le projet réseau SOLIPAM 3. Le tableau de bord du réseau 4. Le programme de la journée Epidémiologie

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT 1 CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT Dr Bertrand ISAAC Pharmacien Praticien Hospitalier Centre Hospitalier Loire Vendée Océan

Plus en détail

débat carité : Constats»

débat carité : Constats» MUTUALITE FRANCAISE CÔTE-D OR YONNE Dr Nathalie Arnould Conférence débat «Santé Précarit carité : Constats» Samedi 18 octobre 2008 La Mutualité Française aise? Elle fédère la quasi-totalité des mutuelles

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N. Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.BOURBON N.ESTIENNE S.LUIGI M.ROBIN Le contexte au Centre Hospitalier de Martigues: Augmentation continue

Plus en détail

Les PASS : Un dispositif en évolution

Les PASS : Un dispositif en évolution Les PASS : Un dispositif en évolution en situation de précarité : une priorité portée par des dispositifs spécifiques La mise en place des PASS La mise en place d un financement spécifique par les IG L

Plus en détail

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction des Ressources humaines Veilleur de nuit G VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service : Maison des Enfants POSITIONNEMENT

Plus en détail

EQUIPE MOBILE PSYCHIATRIE ET PRECARITE

EQUIPE MOBILE PSYCHIATRIE ET PRECARITE EQUIPE MOBILE PSYCHIATRIE ET PRECARITE Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr Michot Cécile ( psychiatre CHU Nîmes ) Création d équipes mobiles spécialisées en psychiatrie (novembre

Plus en détail

Accès aux soins, CMU et AME. Intervention DU Santé / Précarité 6 janvier 2011

Accès aux soins, CMU et AME. Intervention DU Santé / Précarité 6 janvier 2011 Accès aux soins, CMU et AME Intervention DU Santé / Précarité 6 janvier 2011 1. L accès aux soins : Possibilité à chacun de se faire soigner comme il convient. La Constitution garantit le droit à la protection

Plus en détail

INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ

INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ Saint-Quentin-en-Yvelines Un réseau de compétences Service de la Communauté d agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines, l Institut de Promotion de la Santé a pour objectifs

Plus en détail

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Introduction Réorganisation profonde nécessaire de l offre de soins Organisation hospitalière

Plus en détail

Nutrition Bucco-dentaire Hygiène NBH. Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir. En partenariat avec :

Nutrition Bucco-dentaire Hygiène NBH. Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir. En partenariat avec : Hygiène NBH Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir & En partenariat avec : NBH Sommaire > Soins bucco-dentaires > Projet NBH > Missons du CSO > Bilan bucco-dentaire d entrée en EPHAD >

Plus en détail

LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES. ROME, 29 octobre 2008

LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES. ROME, 29 octobre 2008 LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES ROME, 29 octobre 2008 L errance : un phénomène né du chômage et de la précarité Le chômage, source de fragilisation 2% de la population active en 1965,

Plus en détail

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

Réflexions sur l organisation des soins

Réflexions sur l organisation des soins Réflexions sur l organisation des soins Rencontres inter-régionales de l ASIP lasip Dr Y Bourgueil Directeur de recherches h IRDES Responsable équipe PROSPERE Réflexions sur l organisation des soins L

Plus en détail

Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte

Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte Site des Joncherolles, 43 chemin des joncherolles - Bâtiment H2 Site Jacques Prévert, 129 boulevard Jean Mermoz L association Créa pôle et ses partenaires

Plus en détail

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé Rappel : contexte et objectif Mobilisation des élus de la ville du Creusot face au risque de désertification médicale Volonté d élaborer un projet de santé global, mobilisateur, à l échelle du bassin de

Plus en détail

«PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D HÔPITAL A SAINT LAURENT DU MARONI»

«PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D HÔPITAL A SAINT LAURENT DU MARONI» Présentation : Réunion de présentation aux élus de Guyane - 11 juin 2011 «PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D NOUVEL HÔPITAL A SAINT LAURENT DU M. F-L BERTHOU, Directeur MARONI»

Plus en détail

Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie. DDASS des Bouches-du-Rhône

Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie. DDASS des Bouches-du-Rhône Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie DDASS des Bouches-du-Rhône Modalités de l évaluation envoi aux équipes d un questionnaire d évaluation spécifique entretiens menés avec tout ou

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

SEMAINE DE LA VACCINATION 13 AU 18 AVRIL 2015

SEMAINE DE LA VACCINATION 13 AU 18 AVRIL 2015 FICHE 1 SEMAINE DE LA VACCINATION 13 AU 18 AVRIL 2015 A QUOI SERT LA SEMAINE DE LA VACCINATION? La Semaine de la Vaccination a été lancée par l Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2005. Elle est

Plus en détail

Devenir acteur de santé

Devenir acteur de santé de cadres de santé d ambulanciers d auxiliaires de puériculture école d infirmiers de bloc opératoire des aides-soignants école d infirmiers anesthésistes Les écoles et instituts de formation aux professions

Plus en détail

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Fiche action 3 Accompagnement des personnes en situation de précarité

Plus en détail

Nutrition Bucco-dentaire Hygiène NBH. Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir. En partenariat avec :

Nutrition Bucco-dentaire Hygiène NBH. Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir. En partenariat avec : Hygiène NBH Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir & En partenariat avec : NBH Sommaire > Soins bucco-dentaires > Projet NBH > Chirurgien-dentiste référent > Bilan bucco-dentaire d entrée

Plus en détail

ACCES AUX SOINS BUCCO-DENTAIRES DES POPULATIONS EN SITUATION DE PRECARITE : ETUDE SUR LA REGION BRESTOISE.

ACCES AUX SOINS BUCCO-DENTAIRES DES POPULATIONS EN SITUATION DE PRECARITE : ETUDE SUR LA REGION BRESTOISE. ACCES AUX SOINS BUCCO-DENTAIRES DES POPULATIONS EN SITUATION DE PRECARITE : ETUDE SUR LA REGION BRESTOISE. 10 PLAN Page Introduction 14 CHAPITRE 1. PRECARITE ET SANTE : ASPECT GENERAUX ET ODONTOLOGIQUES

Plus en détail

Equipe Mobile - MARSEILLE

Equipe Mobile - MARSEILLE Equipe Mobile - MARSEILLE 1. Contexte local Géographie Marseille est la deuxième commune de France, avec plus de 850 000 habitants. L équipe mobile décrit ci-dessous fait partie de l offre de L Assistance

Plus en détail

Le réseau régional de santé sexuelle des Pays de la Loire. Florence Rambaud-Greslier, directrice Bénédicte Bonnet, directrice médicale

Le réseau régional de santé sexuelle des Pays de la Loire. Florence Rambaud-Greslier, directrice Bénédicte Bonnet, directrice médicale Le réseau régional de santé sexuelle des Pays de la Loire Florence Rambaud-Greslier, directrice Bénédicte Bonnet, directrice médicale La préfiguration du RRSS Impulsion conjointe des acteurs des territoires,

Plus en détail

une collaboration fructueuse

une collaboration fructueuse Pharmaciens - Soins palliatifs une collaboration fructueuse Docteur Hervé MIGNOT Equipe d Appui Départementale en Soins Palliatifs de l Indre mai 2007 Le Réseau de Soins Palliatifs en Région Centre EADSP

Plus en détail

Dr Françoise NOTON-DURAND Colloque régional d orthophonie, 28 février 2014

Dr Françoise NOTON-DURAND Colloque régional d orthophonie, 28 février 2014 Présentation du Service de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent et du Centre de Référence des Troubles du Langage et des Apprentissages du CHU de Clermont-Ferrand Dr Françoise NOTON-DURAND Colloque

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

ACCES AUX SOINS ET A LA SANTE POUR TOUS

ACCES AUX SOINS ET A LA SANTE POUR TOUS ACCES AUX SOINS ET A LA SANTE POUR TOUS 1 Objectifs Déterminer 5 objectifs généraux (voire spécifiques) prioritaires sur la thématique : «Accès aux soins et à la santé pour tous» Base de la construction

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique 18/02/2015 Dossier de presse L hébergement d urgence en Loire-Atlantique M. Henri-Michel COMET, préfet de la région Pays de la Loire, préfet de Loire-Atlantique a rencontré le mercredi 18 février 2015

Plus en détail

ASSISTANCE MEDICALE - ASSURANCE VOYAGE RAPATRIEMENT SANITAIRE Diplôme Inter Universitaire, Faculté Médecine Pitié Salpêtrière - Bichat MEDECINE DES VOYAGES SANTE DES VOYAGEURS Dr Olivier CHA Lundi 26 novembre

Plus en détail

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS?

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1 I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? II. POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1. LES BESOINS SANITAIRES ET SOCIAUX IDENTIFIES 2. LA VOLONTE POLITIQUE POUR REDUIRE LES INEGALITES SOCIALES

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 «2012: État des lieux et perspectives de la coordination par

Plus en détail

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention Réduction du Risque Tabac des Publics Précaires: collaboration médico sociale au sein d une structure d accueil Ou comment

Plus en détail

Salle de consommation à moindre risque : un projet commun Gaia Paris et Médecins du Monde Gaia porteur opérationnel de cette expérimentation

Salle de consommation à moindre risque : un projet commun Gaia Paris et Médecins du Monde Gaia porteur opérationnel de cette expérimentation Salle de consommation à moindre risque : un projet commun Gaia Paris et Médecins du Monde Gaia porteur opérationnel de cette expérimentation Dr Thomas Dusouchet - Pharmacien coordinateur Céline Debaulieu

Plus en détail

SIGNATURE DE LA CONVENTION VILLE DE PERPIGNAN, MUTUALITE FRANÇAISE LANGUEDOC-ROUSSILLON, CLINIQUE MUTUALISTE CATALANE AGENCE REGIONALE DE SANTE

SIGNATURE DE LA CONVENTION VILLE DE PERPIGNAN, MUTUALITE FRANÇAISE LANGUEDOC-ROUSSILLON, CLINIQUE MUTUALISTE CATALANE AGENCE REGIONALE DE SANTE SIGNATURE DE LA CONVENTION VILLE DE PERPIGNAN, MUTUALITE FRANÇAISE LANGUEDOC-ROUSSILLON, CLINIQUE MUTUALISTE CATALANE AGENCE REGIONALE DE SANTE DOSSIER DE PRESSE Signature de la convention entre la Ville

Plus en détail

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Synthèse des réunions des conférences de territoire (Rouen-Elbeuf : 04 mars 2013, Dieppe : 05 mars 2013, Le Havre : 06 mars 2013, Evreux-Vernon : 08

Plus en détail

Bilan du Pacte Territoire-Santé 1 en région Centre-Val de Loire. Conférence de presse Faculté de médecine de Tours 16 décembre 2015

Bilan du Pacte Territoire-Santé 1 en région Centre-Val de Loire. Conférence de presse Faculté de médecine de Tours 16 décembre 2015 Bilan du Pacte Territoire-Santé 1 en région Centre-Val de Loire Conférence de presse Faculté de médecine de Tours 16 décembre 2015 1 Le Pacte Territoire-Santé Objectif : lutter contre les déserts médicaux

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

Soins dentaires pour les personnes autistes

Soins dentaires pour les personnes autistes Soins dentaires pour les personnes autistes Les conseils du Magazine Déclic http://www.magazine-declic.com/images/stories/actus/01-09/conseils-hygiene-dentaireautisme.pdf Région Alsace Réseau Handident

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mercredi 1 er juillet 2015. Saint-Brieuc : la maison médicale de garde s est installée à l hôpital

DOSSIER DE PRESSE Mercredi 1 er juillet 2015. Saint-Brieuc : la maison médicale de garde s est installée à l hôpital GaMAB Garde Médicale de l Agglomération Briochine. Association Départementale pour la Permanence des Soins dans le département des Côtes d Armor Association loi 1901 N Siret : 453 608 465 000 28 ADPS 22

Plus en détail

Dossier de presse. Septembre 2015

Dossier de presse. Septembre 2015 Septembre 2015 Contact presse Emilie BALAGUER Responsable communication Mob: 06 18 900 901 Tel: 04 13 427 018 e.balaguer@hopitaleuropeen.fr Hôpital Européen Marseille 6, rue Désirée Clary - 13331 Marseille

Plus en détail

Les permanences d accès aux soins de santé :

Les permanences d accès aux soins de santé : Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales de Midi-Pyrénées Les permanences d accès aux soins de santé : «Les PASS» en Midi-Pyrénées Mars 2003 Rapport réalisé dans le cadre de l évaluation

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Bibliothèque d Odontologie

Bibliothèque d Odontologie GUIDE DU LECTEUR 2 0 1 5 Bibliothèque d Odontologie Adresse, Accès, Horaires Faculté de Chirurgie dentaire - 1 er étage 2, Rue de Braga 63000 Clermont-Ferrand Tél. : 04 73 17 73 03 - Fax. : 04 73 17 73

Plus en détail

La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne

La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne Thomas Desplanches Sage-femme (Maïeuticien) Cellule d évaluation du réseau périnatal de Bourgogne C.H.U Dijon.

Plus en détail

Soins gratuits à Paris

Soins gratuits à Paris Extrait du Site Antenne Emploi Fagon Soins gratuits à Paris http://emploi.spf75.org/soins-gratuits-a-paris.html Soins gratuits à Paris - Aides Sociales - Santé - Date de mise en ligne : dimanche 26 juillet

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

Atelier Santé Ville Paris 18 ACCES AUX SOINS

Atelier Santé Ville Paris 18 ACCES AUX SOINS LES CONSULTATIONS GRATUITES LES CENTRES MEDICO-SOCIAUX. Il faut s assurer auprès de l assistante sociale qui suit l usager ou s adresser au COMEDE pour connaître sa situation. Si la personne ne peut se

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

rapport d activité 2010

rapport d activité 2010 rapport d activité 2010 Formation Orientation Santé Emploi Logement Mobilité 42/43 La Santé Dans le contexte d accompagnement global en Mission Locale, une prise en compte de tous les aspects de la vie

Plus en détail

vous accueille et vous informe Direction Pôle Pharmacie du CHU de Toulouse M me Brigitte Bellon, Pharmacien responsable du Pôle

vous accueille et vous informe Direction Pôle Pharmacie du CHU de Toulouse M me Brigitte Bellon, Pharmacien responsable du Pôle L équipe de la Pharmacie hospitalière vous accueille et vous informe Direction Pôle Pharmacie du CHU de Toulouse M me Brigitte Bellon, Pharmacien responsable du Pôle Délivrance médicaments M me Sylvie

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

URP/SCLS. Unidade de pesquisa em psicologia: subjetividade, cognição e lien social EA 2071 Dir. Pr. S. LESOURD

URP/SCLS. Unidade de pesquisa em psicologia: subjetividade, cognição e lien social EA 2071 Dir. Pr. S. LESOURD URP/SCLS Unidade de pesquisa em psicologia: subjetividade, cognição e lien social EA 2071 Dir. Pr. S. LESOURD Faculdade de Psicologia 12, rue Goethe 67000, Strasbourg France Claude SCHAUDER Professor Assistente

Plus en détail

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4 Code direction : DSQP Pôle émetteur : Appui à la Performance et Gestion du Risque Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire

Plus en détail

Urgences. médicales. avoir le bon réflexe

Urgences. médicales. avoir le bon réflexe Urgences médicales v 1) Le SAMU c est quoi? Urgences médicales, c+/; Z2 C est le Service d Aide Médicale Urgente doté d un numéro de téléphone unique (15) gratuit, joignable 24h sur 24 et tenu au secret

Plus en détail

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières Conférence de l IUFRS Université de Lausanne 18 décembre 2012 Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières C.Debout,, Inf, PhD Département des Sciences

Plus en détail

Q U E S T I O N N A I R E Destiné aux étudiants d échanges 2011 2012

Q U E S T I O N N A I R E Destiné aux étudiants d échanges 2011 2012 Q U E S T I O N N A I R E Destiné aux étudiants d échanges 2011 2012 à retourner complété au Département Mobilité Internationale courriel : christine.duval@unicaen.fr avant le 4 mai 2012 UNIVERSITE D ACCUEIL

Plus en détail

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 ZOOM ETUDE Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat avec des CHU (Centres

Plus en détail

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation)

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation) Secrétaire Médicale - MEDICO-SOCIALE Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) par arrêté publié au journal officiel de la République Française

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique PROTOCOLE Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte Les objectifs Les bénéficiaires Les étapes de la prise

Plus en détail

MARDI 03 JUIN 2014 10H30

MARDI 03 JUIN 2014 10H30 CONFéRENCE DE PRESSE MARDI 03 JUIN 2014 10H30 dépistage du cancer du col de l utérus à mayotte SOMMAIRE 1- présentation de l association Fonctionnement de l association Territoire d intervention Population

Plus en détail

«Soins aux Grands Vieillards» IFSI - 23.01.2009 Frédéric Martins-Condé (Praticien) Pôle Gériatrie-Gérontologie (UMG) CHU Clermont-Ferrand

«Soins aux Grands Vieillards» IFSI - 23.01.2009 Frédéric Martins-Condé (Praticien) Pôle Gériatrie-Gérontologie (UMG) CHU Clermont-Ferrand Unité Mobile de Gériatrie : Quel(s) rôle(s) en EHPAD? «Soins aux Grands Vieillards» IFSI - 23.01.2009 Frédéric Martins-Condé (Praticien) Pôle Gériatrie-Gérontologie (UMG) CHU Clermont-Ferrand UMG : Quelques

Plus en détail

DFASM 1 STAGE D ETE A L ETRANGER. Année 2015-2016

DFASM 1 STAGE D ETE A L ETRANGER. Année 2015-2016 DFASM 1 STAGE D ETE A L ETRANGER Année 2015-2016 1 Informations L autorisation d effectuer une partie du stage d été à l étranger est accordée par la faculté de Médecine, aux étudiants de DFASM1. La durée

Plus en détail

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page2

Plus en détail

Equipe Diogène Lille

Equipe Diogène Lille Equipe Diogène Lille 1. Contexte local Géographie Diogène est une équipe mobile créée initialement sur Lille et sa proche banlieue (450 000 habitants) pour pallier, de façon intersectorielle et mutualisée,

Plus en détail

LA PLANIFICATION FAMILIALE

LA PLANIFICATION FAMILIALE LA PLANIFICATION FAMILIALE Conseil général des Yvelines La mission Planification, une des missions de la PMI Les Centres de Planification et d' Éducation Familiale (CPEF) dépendent du Conseil Général 27

Plus en détail

Enquêtes réalisées auprès des chirurgiens dentistes et des personnes vivant avec le VIH

Enquêtes réalisées auprès des chirurgiens dentistes et des personnes vivant avec le VIH Enquêtes réalisées auprès des chirurgiens dentistes et des personnes vivant avec le VIH 1 2 VIH/SIDA La prise en charge dentaire en Haute-Normandie Le COREVIH Haute-Normandie, comité de COordination RÉgionale

Plus en détail

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE Chantal DELESTRE, infirmière de Santé au Travail Dr Stéphanie ROCHON EDOUARD, Praticien

Plus en détail

RETOUR SUR L ENQUÊTE NATIONALE SUR LES STRUCTURES DES URGENCES HOSPITALIÈRES DREES - 11 JUIN 2013

RETOUR SUR L ENQUÊTE NATIONALE SUR LES STRUCTURES DES URGENCES HOSPITALIÈRES DREES - 11 JUIN 2013 RETOUR SUR L ENQUÊTE NATIONALE SUR LES STRUCTURES DES URGENCES HOSPITALIÈRES DREES - 11 JUIN 2013 Sommaire Rappels sur l enquête et ses modalités Dépouillement données disponibles Résultats en Champagne-Ardenne

Plus en détail

Après une L3 de Psychologie Les métiers en lien avec la psychologie

Après une L3 de Psychologie Les métiers en lien avec la psychologie Après une L3 de Psychologie Les métiers en lien avec la psychologie Valérie KUBLER Service aux étudiants 10 février 2015 Le métier de psychologue Les métiers en lien avec la psychologie Le métier de Psychologue

Plus en détail