Chantier rue Huberti à Schaerbeek évolution chhronologique 22/02/2011 > 15/11/2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chantier rue Huberti à Schaerbeek évolution chhronologique 22/02/2011 > 15/11/2011"

Transcription

1 (1) : façade à rue avant transformation (22/02) (2) : façade côté jardin avant transformation (22/02) Page 1 sur 113

2 (3) : démolition du carrelage sur stabilisé (22/02) (4) : à gauche, tranchée pour le «faux puits canadien» ; profondeur = 1,25 m longueur = 10 m (13/03) Page 2 sur 113

3 (5) : passage du «faux puits canadien» sous la fondation, vers le jardin (15/03) (6) : remblai en sable avant pose de l isolation sous dalle (20/03) Page 3 sur 113

4 (7) : retours d isolation en polystyrène au droit du pilastre (21/03) (8) : retours d isolation en polystyrène au droit du mur de refend (21/03) Page 4 sur 113

5 (9) : retours d isolation en polystyrène au droit du mur de refend (21/03) Page 5 sur 113

6 (10) : coupure thermique au pied de la façade de l annexe (21/03) (11) : pose des plaques de mousse résolique Kingspan Kooltherm 2x 10 cm (21/03) Page 6 sur 113

7 (12) : armature de la dalle de sol (22/03) (13) : lissage de la dalle béton ; épaisseur : 15 cm (23/03) Page 7 sur 113

8 (14) : retour de l isolation le long des mitoyens ; panneau Kingspan (23/03) (15) : étançonnage du plancher du rez et découpe des têtes de gîtes (04/04) Page 8 sur 113

9 (16) : préparation de la poutre recomposée ou poutre à caissons isolés (04/04) ; voir aussi photo 22 Page 9 sur 113

10 (17) : mise en place de la poutre recomposée du haut rez (04/04) (18) : mise en place de la poutre recomposée du haut rez (04/04) Page 10 sur 113

11 (19) : mise en place de la poutre recomposée du haut rez (04/04) Page 11 sur 113

12 (20) : accrochage du plancher du 1 er sur la poutre recomposée et placement des premiers supports verticaux en FJI 240 mm (05/04) Page 12 sur 113

13 (21) : resserrage de la structure bois contre le mitoyen au moyen d isolation souple en fibre de bois Pavaflex (07/04) Page 13 sur 113

14 (22) : préparation de la poutre recomposée au 2è étage (07/04) Les poutres recomposées sont constituéesd une lisse inférieure, d une lisse supérieure et d entretoises verticales en bois massif. Les caissons sont isolés au moyen de fibre de bois (Pavaflex) et les caissons sont refermés au moyen de deux panneaux OSB 18 mm. Les poutres recomposées assurent la rigidité de l ossature bois pour la reprise des planchers. Page 14 sur 113

15 (23) : étançonnage du plancher du 2è et découpe des têtes de gîtes (07/04) Page 15 sur 113

16 (24) : toiture de l annexe en poutres FJI 360 mm (07/04) (25) : ossature du porche d entrée avec montants FJI 240 mm (07/04) Page 16 sur 113

17 (26) : contreventement de l ossature de la façade au moyen de panneaux OSB 18mm (18/04) Page 17 sur 113

18 (27) : ossature de la façade à rue au 1er (18/04) Page 18 sur 113

19 (28) : contreventement de l ossature de la façade à rue au 1er (18/04) Page 19 sur 113

20 (29) : ossature de la façade jardin en FJI 240 mm (27/04) Page 20 sur 113

21 (30) : démontage de la charpente existante (27/04) Page 21 sur 113

22 (31) : pose de la nouvelle charpente en poutres FJI 400 mm (27/04) Page 22 sur 113

23 (32) : façade 2è côté jardin : remplacement du mur en maçonnerie existant (instable) par une ossature en bois massif 180 mm, en doublage de l ossature FJI 240 mm (27/04) Page 23 sur 113

24 (33) : murs pignons mitoyens au droit de la toiture avant ragréage (27/04) Page 24 sur 113

25 (34) : double ossature de la façade côté jardin au 2è étage (27/04) Page 25 sur 113

26 (35) : pose de la charpente côté rue (03/05) (36) : pose de la charpente côté rue - lucarne (05/05) Page 26 sur 113

27 (37) : pose de la charpente côté rue - lucarne (05/05) Page 27 sur 113

28 (38) : continuité de l isolation au sommet des mitoyens (10 cm de Pavaflex) et chevronnage en porte-à-faux pour couvrir les 16 cm de fibre de bois + enduit qui seront fixés sur les murs pignons (11/05) Page 28 sur 113

29 (39) : sous-toiture en Celit 4D (11/05) Page 29 sur 113

30 (40) : repose des tuiles existantes (13/05) Page 30 sur 113

31 (41) : ossature bois 80 mm contre mitoyen au rez côté rue (14/05) (42) : pose des panneaux solaires thermiques (21/05) Page 31 sur 113

32 (43) : étrésillonnement de la charpente (22/05) Page 32 sur 113

33 (44) : livraison des châssis Optiwin Zwoa2holz avec bois extérieur en hêtre rétifié, labellisé PEFC (23/05) Page 33 sur 113

34 (45) : isolation du plafond de cave : pose d un panneau de 6 cm de fibre de bois Pavatherm et retours d isolation en panneaux de liège extrudé 5 cm (24/05) (46) : isolation du plafond de cave : pose d un panneau de 6 cm de fibre de bois Pavatherm et retours d isolation en panneaux de liège extrudé 5 cm (24/05) Page 34 sur 113

35 (47) : pose de la membrane freine-vapeur sur l ossature contre mitoyen, parfaitement continue du rez à la toiture (25/05) (48) : pose de la membrane freine-vapeur sur l ossature contre mitoyen, parfaitement continue du rez à la toiture (25/05) Page 35 sur 113

36 (49) : pose du châssis de la chambre du 1 er côté jardin, avec cadre OSB pour faciliter les raccords d étanchéité à l air (25/05) Page 36 sur 113

37 (50) : pose du châssis de la chambre du 1 er côté rue, avec cadre OSB pour faciliter les raccords d étanchéité à l air (25/05) Page 37 sur 113

38 (51) : resserrage entre cadre OSB du châssis et ossature bois au moyen de fibre de bois Pavaflex (25/05) (52) : pose du châssis et de son cadre OSB dans l ossature bois (25/05) Page 38 sur 113

39 (53) : alignement du dormant du châssis avec le jour de la baie existante, avant pose du retour d isolant sur le dormant (25/05) Page 39 sur 113

40 (54) : alignement du dormant du châssis avec le jour de la baie existante, avant pose du retour d isolant sur le dormant (25/05) Page 40 sur 113

41 (55) : Celit 4D en façade arrière (25/05) Page 41 sur 113

42 (56) : Celit 4D en façade arrière (25/05) Page 42 sur 113

43 (57) : isolation des caissons biaisés au droit des baies du 2è côté jardin (27/05) Page 43 sur 113

44 (58) : isolation des caissons de lucarne avec de la fibre de bois Pavaflex (27/05) (59) : assemblage du châssis de la lucarne (27/05) Page 44 sur 113

45 (60) : pose du cordon de colle d étanchéité à l air (27/05) (61) : cadre OSB collé et vissé au dormant du châssis (27/05) Page 45 sur 113

46 (62) : châssis de lucarne posé (27/05) Page 46 sur 113

47 (63) : châssis de lucarne posé (27/05) Page 47 sur 113

48 (64) : lambourdes et fibre de bois 50 mm sur la dalle béton dans la zone de l escalier (31/05) (65) : limon en retrait du mur pour assurer la continuité de l isolation à poser contre le mitoyen et sous l escalier (31/05) Page 48 sur 113

49 (66) : ossature bois 150 mm sous escalier (01/06) (67) : lisse inférieure de la cloison sous escalier et dalle béton (31/05) Page 49 sur 113

50 (68) : pose des gaines de ventilation dans la gaine technique au rez (05/06) Page 50 sur 113

51 (69) : pose des gaines de ventilation dans la gaine technique au 1 er (05/06) Page 51 sur 113

52 (70) : pose des gaines de ventilation dans la gaine technique au 2è (05/06) Page 52 sur 113

53 (71) : 1 er jour d insufflation de cellulose (07/06) Page 53 sur 113

54 (72) : pose des membranes freine-vapeur (11/06) (73) : pose du lattage (11/06) Page 54 sur 113

55 (74) : arrivée du mur-rideau préfabriqué en atelier (13/06) Les profilés du mur-rideau sont les Lara - Gutmann et le châssis ouvrant est le Mira Therm 68 mm - Gutmann. C est la société Fabribois qui importe les profilés d Allemagne, a réalisé la structure en bois lamellé collé (section 6 x 24 cm), et réalise la pose. Page 55 sur 113

56 (75) : évidemment, ça ne passe pas par la porte (13/06) (76) : on y est presque (13/06) Page 56 sur 113

57 (77) : manœuvre réussie! (13/06) (78) : pose de la structure en bois lamellé-collé (13/06) Page 57 sur 113

58 (79) : pose du triple vitrage (13/06) Page 58 sur 113

59 (80) : pose du triple vitrage (13/06) Page 59 sur 113

60 (81) : isolation au moyen de bandes de mousse résolique Recticel, avant la pose des capots alu (13/06) (82) : vue depuis l intérieur avec la membrane périphérique pour l étanchéité à l air (13/06) Page 60 sur 113

61 (83) : les capots alu sont posés (13/06) (84) : zoom sur la partie ouvrante (13/06) Page 61 sur 113

62 (85) : livraison des big bags d argile (15/06) (86) : cet argile sera utilisé pour la couche de fond des enduits muraux (15/06) Page 62 sur 113

63 (87) : préparation du caisson pour l isolation sous escalier (15/06) (88) : panneaux 2x6 cm de fibre de bois fixés sous la dalle béton (15/06) Page 63 sur 113

64 (89) : l isolation en fibre de bois emballe complètement les poutrelles métalliques au droit de l interruption de la dalle béton cf détail au pied de la porte d entrée dans la coupe BB (15/06) (90) : installation du chauffe-eau solaire en cave (17/06) Page 64 sur 113

65 (91) : détail d étanchéité à l air au droit d une poutrelle acier dans le mitoyen, dans la cage d escalier au rez (24/06) (92) : détail d étanchéité à l air au droit d une poutrelle acier dans le mitoyen, dans la cage d escalier au rez (24/06) Page 65 sur 113

66 (93) : détail d étanchéité à l air au droit d une poutrelle acier dans le mitoyen, dans la cage d escalier au rez (24/06) Page 66 sur 113

67 (94) : vue insolite de la façade bois de la façade à rue, une fois le plancher du 1 er côté rue enlevé (25/06) Page 67 sur 113

68 (95) : volume du porche d entrée, vu depuis le 1 er, sans plancher (25/06) Page 68 sur 113

69 (96) : vue de la façade côté rue depuis l intérieur, en vue plongeante depuis le 2è étage, sans les planchers (25/06) Page 69 sur 113

70 (97) : autre vue plongeante intérieure depuis le 2è étage (26/06) (98) : autre vue, en contre-plongée, depuis le rez vers la lucarne(26/06) Page 70 sur 113

71 (99) : placement du plancher au 1 er côté rue (26/06) (100) : placement du plancher au 1 er côté rue (26/06) Page 71 sur 113

72 (101) : mise en œuvre des enduits à l argile (02/07) Page 72 sur 113

73 (102) : pose du bardage en façade arrière (07/07) (103) : pose du bardage en façade arrière (07/07) Page 73 sur 113

74 (104) : pose de panneaux en fibre de bois 60 mm Pavatherm contre mitoyen (rez côté rue), avec réserve en partie supérieure pour pouvoir insuffler la cellulose dans les caissons de l ossature 80 mm (07/07) (105) : pose du bardage en façade arrière (09/07) Page 74 sur 113

75 (106) : 1 er test d infiltrométrie avant de poursuivre les parachèvements (23/07) (107) : recherche des fuites (23/07) Le résultat, du premier coup et avant insufflation de cellulose dans tous les caissons, est de 0,51 vol/h! (le résultat final sera de 0,41 vol/h, comme quoi c est possible aussi en rénovation!) Page 75 sur 113

76 (108) : pose des panneaux en fibre de bois contre les mitoyens au 2è (28/07) (109) : pose des panneaux en fibre de bois contre les mitoyens au 2è (28/07) Page 76 sur 113

77 (110) : 2è jour d insufflation de la cellulose de papier (31/07) Page 77 sur 113

78 (111) : 2è jour d insufflation de la cellulose de papier (31/07) Page 78 sur 113

79 (112) : 2è jour d insufflation de la cellulose de papier (31/07) Page 79 sur 113

80 (113) : prélèvement d une carotte pour vérifier la densité de la matière (31/07) (114) : châssis au 1 er étage côté rue, avant pose des retours d isolation et seuil alu (11/08) Page 80 sur 113

81 (115) : châssis au 1 er étage côté rue, avant pose des retours d isolation et seuil alu (11/08) Page 81 sur 113

82 (116) : châssis au rez côté rue, avant pose des retours d isolation et seuil alu (11/08) Page 82 sur 113

83 (117) : cloison wc au rez (15/08) Page 83 sur 113

84 (118) : pose des panneaux en fibre de bois sur la façade bois intérieure, rez côté rue (15/08) Page 84 sur 113

85 (119) : percements dans le plancher du rez côté rue avant insufflation de cellulose de papier (27/08) Page 85 sur 113

86 (120) : pose de la porte de cave (27/08) Page 86 sur 113

87 (121) : la porte de cave isolée au moyen de 10 cm de fibre de bois et dispose d un joint périphérique continu pour assurer l étanchéité à l air (27/08) Page 87 sur 113

88 (122) : porte de cave posée (27/08) Page 88 sur 113

89 (123) : châssis rez côté rue : pose du retour d isolant en fibre de bois et première passe d enduit à la chaux (29/08) Page 89 sur 113

90 (124) : châssis 1er côté rue : pose du retour d isolant en fibre de bois et première passe d enduit à la chaux. La 2è passe sera alignée avec le dormant (29/08) Page 90 sur 113

91 (125) : châssis 1er côté rue : pose du retour d isolant en fibre de bois avant enduisage (29/08) Page 91 sur 113

92 (126) : pose du mobilier de cuisine (03/09) Page 92 sur 113

93 (127) : pose de la porte d entrée Optiwin Frostkorken (03/09) Page 93 sur 113

94 (128) : batterie de chauffe 1,5 kw à placer sur la conduite d air pulsé (17/09) Page 94 sur 113

95 (129) : résistance de la batterie de chauffe 1,5 kw (17/09) Page 95 sur 113

96 (130) : toiture verte intensive ; 20 cm de substrat (20/09) (131) : la botaniste Anne Muzard en plein travail (22/09) Page 96 sur 113

97 (132) : pose du chanvre au rez (02/10) Page 97 sur 113

98 (133) : pose du chanvre au rez (02/10) Page 98 sur 113

99 (134) : retour d isolation en liège sur le dormant des châssis côté jardin, avant pose du bardage (07/10) Page 99 sur 113

100 (135) : façade arrière avec l enduit à la chaux au rez et le bardage en Thermowood aux étages. On distingue à gauche et à droite au 2è étage, les pignons isolés au moyen de 16 cm de fibre de bois et finis par un enduit à la chaux (07/10) Page 100 sur 113

101 (136) : façade côté jardin (20/10) Page 101 sur 113

102 (137) : toiture verte en cours de finalisation (21/10) Page 102 sur 113

103 (138) : préparation de la lucarne avant la pose du bardage (21/10) Page 103 sur 113

104 (139) : groupe VMC avant raccordement et chauffe-eau solaire (24/10) (140) : pose des bouches de ventilation en attendant la pose des plafonds suspendus, reportée pour manque de budget (29/10) Page 104 sur 113

105 (141) : groupe de ventilation double flux Brink Renovent Large (400m3) avec récupération de chaleur et by-pass automatique (29/10) Page 105 sur 113

106 (142) : état du chantier rez - séjour (29/10) (143) : état du chantier rez - bureau (29/10) Page 106 sur 113

107 (144) : état du chantier 1 er - chambre 2 (29/10) (145) : état du chantier 1 er - chambre 1 (29/10) Page 107 sur 113

108 (146) : carrelage du porche d entrée reposé (30/10) Page 108 sur 113

109 (147) : seuil alu du châssis rez côté rue (15/11) Page 109 sur 113

110 (148) : façade à rue (15/11) Page 110 sur 113

111 (149) : retours de baies en attente de la pose des stores extérieurs avant la deuxième passe d enduit à la chaux (15/11) (150) : retour d isolation en partie supérieure du châssis (15/11) Page 111 sur 113

112 (151) : retour d isolation en partie supérieure du châssis, et réserve pour la pose du caisson de store extérieur (15/11) Page 112 sur 113

113 (152) : vue du rez de chaussée côté rue (15/11) Page 113 sur 113

Toiture en pente existante (30 et 35 ) Toiture plate neuve. Toiture plate existante. ext. ext. int. ext. int. int. T-EXI T-BOI-PLA-340

Toiture en pente existante (30 et 35 ) Toiture plate neuve. Toiture plate existante. ext. ext. int. ext. int. int. T-EXI T-BOI-PLA-340 Toiture en pente existante (30 et 3 ) T-EXI-30-347 Toiture plate neuve T-BOI-PLA-340 Bat Avant : T14 Valeur U= 0.13 W / m².k Bat Avant : T13 Bat Arrière : T7 et T16 Valeur U= 0.13 W / m².k Tuiles Lattage

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.8 Les revêtements 12.8.1 Les revêtements de sol 12.8.2 Les revêtements de mur 12.8.3 Les revêtements de plafond 12.8.4 Les revêtements

Plus en détail

LOT 2 : TRANSFORMATION BASSE ENERGIE BÂTIMENT C Gros Oeuvre et parachèvements Sanitaires Electricité HVAC. Cahier spécial des charges AABB 10110

LOT 2 : TRANSFORMATION BASSE ENERGIE BÂTIMENT C Gros Oeuvre et parachèvements Sanitaires Electricité HVAC. Cahier spécial des charges AABB 10110 LOT 2 : TRANSFORMATION BASSE ENERGIE BÂTIMENT C Gros Oeuvre et parachèvements Sanitaires Electricité HVAC Cahier spécial des charges AABB 10110 1 01 GROS-OEUVRE 2 01.00 REMARQUE PREALABLE 3 01.01 CLAUSES

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air fortement le bilan énergétique d une maison 3 8 Assurer la qualité de l isolation thermique et de l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air 2 L

Plus en détail

ECLATE ISOMETRIQUE D'UN PANNEAU

ECLATE ISOMETRIQUE D'UN PANNEAU Dossier technique ECLATE ISOMETRIQUE D'UN PANNEAU Vis connexion bois-écarteur-béton Ecarteur à béton Structure béton armé autoplaçant coulée sur chantier Isolant face extérieure du béton de structure Carrelet

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE. Ce document est remis dans sa totalité en fin d épreuve.

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE. Ce document est remis dans sa totalité en fin d épreuve. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE DOSSIER TECHNIQUE Contenu du dossier Page de garde... DT 1 Façades et pignons Surfaces habitables... DT 2 Plan de masse - Descriptif...

Plus en détail

Maison passive non certifiée. Arras 2012

Maison passive non certifiée. Arras 2012 Maison passive non certifiée Arras 2012 C est dans les faubourgs d Arras qu il faut trouver cette petite pépite : une maison individuelle passive masquée côté rue par une rangée de garages bardés de bois.

Plus en détail

Construction d une maison individuelle passive à Hochfelden

Construction d une maison individuelle passive à Hochfelden RETOUR D EXPÉRIENCES Construction d une maison individuelle passive à Hochfelden DURANT LES TRAVAUX Crédit photo : Agence KMO Crédit photo : Agence KMO À Réception du projet Acteurs du projet Maître d

Plus en détail

Rénovation de l école Henri Wallon à Montreuil-sous-Bois

Rénovation de l école Henri Wallon à Montreuil-sous-Bois Rénovation de l école Henri Wallon à Montreuil-sous-Bois 1, rue Henri Wallon 93100, MONTREUIL-SOUS-BOIS Présentation En septembre 2007, la Ville de Montreuil organisait un appel à candidature pour la rénovation

Plus en détail

RÉPERTOIRE DES DESSINS D ATELIER, FICHES TECHNIQUES ET ECHANTILLONS À jour le : 13 décembre 2016

RÉPERTOIRE DES DESSINS D ATELIER, FICHES TECHNIQUES ET ECHANTILLONS À jour le : 13 décembre 2016 de DIVISION 01 EXIGENCES GÉNÉRALES 1.1 x Plan d organisation du chantier 01 52 00 1.2 x Méthode de travail Démolition amiante 02 41 17 1.3 x Bordereau déchets La Régie 02 41 17 1.4 x Bordereau déchets

Plus en détail

CONSTRUIRE. Poteau poutre p.41. Ossature à panneaux p.42. Liaisons avec la structure. Jonction avec la toiture p.51. p.43.

CONSTRUIRE. Poteau poutre p.41. Ossature à panneaux p.42. Liaisons avec la structure. Jonction avec la toiture p.51. p.43. CONSTRUIRE Poteau poutre p.41 Liaisons avec la structure p.43 Jonction avec la toiture p.51 Capillarité p.43 Ouvertures -avec pré-cadres p.44 - sans pré-cadres p.47 Fondations p.42 Seuils p.50 Ossature

Plus en détail

Version modulaire de type «économique» Basse consommation d énergie. Notice descriptive

Version modulaire de type «économique» Basse consommation d énergie. Notice descriptive Proposition pour une maison à ossature en bois De 100 m2 SHOB Cahier de charge NON définitif Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux Ou mise en œuvre de techniques innovantes Version

Plus en détail

la Halle Pajol à Paris : un bâtiment pilote et manifeste en termes de développement durable Françoise-Hélène Jourda, architecte

la Halle Pajol à Paris : un bâtiment pilote et manifeste en termes de développement durable Françoise-Hélène Jourda, architecte la Halle Pajol à Paris : un bâtiment pilote et manifeste en termes de développement durable Françoise-Hélène Jourda, architecte Jourda Architectes Paris HALLE PAJOL Anciennes messageries de la ville de

Plus en détail

x

x HABITAT BOIS ILLUSTRATION NON CONTRACTUELLE 14 14 ILLUSTRATIONS NON CONTRACTUELLES 20 20 6.96 6.444 0.4 x 0.5 3.14 3.00 2.624 3 x 2.15 ILLUSTRATION NON CONTRACTUELLE 20 20 6.96 6.444 3.14 3.00 2.624 1

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

VENTE EN ETAT FUTUR D'ACHEVEMENT

VENTE EN ETAT FUTUR D'ACHEVEMENT E S E M B L E D E VETE E ETAT FUTUR D'ACHEVEMET 242/5898 ESEMBLE DE 7 MAISOS U I FA M I L I A L E S Situé à la rue Cents, à Luxembourg, ce projet comporte sept maisons unifamiliales en bande de deux types.

Plus en détail

La prévention des accidents du travail face au défit des nouvelles constructions

La prévention des accidents du travail face au défit des nouvelles constructions La prévention des accidents du travail face au défit des nouvelles constructions Les nouveaux produits Nouvelles techniques de mise en œuvre Conception et entretien La prévention des accidents du travail

Plus en détail

Cluster EKWATION - REHAFUTUR 2 lot 2. Maison 2 rue Marivaux à Liévin Façade briques. Maison 22 rue Jean Moulin à Liévin Parpaing + enduit

Cluster EKWATION - REHAFUTUR 2 lot 2. Maison 2 rue Marivaux à Liévin Façade briques. Maison 22 rue Jean Moulin à Liévin Parpaing + enduit Cluster EKWATION - REHAFUTUR 2 lot 2 Une étanchéité à l air sans membrane murale pour la rénovation d un logement locatif (Objectif : un usage perren dans le temps car plus de risque de percement de membrane)

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

F.E.S.T. AE-AI-TH/PE-01

F.E.S.T. AE-AI-TH/PE-01 F.E.S.T. AE-AI-TH/PE-0 Fiche d exemples de solutions techniques aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubriques AE-AI-TH/PE Acoustique e & e, Thermique Hiver et Performance Energétique

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

LES MATINALES DU CLT

LES MATINALES DU CLT Extension et restructuration du lycée des métiers du bâtiment et de l énergétique Brule Architectes associes mandataire / Le Bruit des Cailloux Architecte Paysagiste / EGIS Bâtiment Centre Ouest BE TCE

Plus en détail

Ossature et plancher bois DCE

Ossature et plancher bois DCE tuile fortement galbée liteau BM 60/40 latte BM 30/40 film pare pluie isolation fibres de bois haute densité 80 mm de contreventement DWD 16 mm isolation fibre de bois 120 mm montant BM 4/120 fourrure

Plus en détail

Thématique l QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE 02 CHOIX DES MATÉRIAUX DURABLES 02-1 CARACTÉRISTIQUES DURABLES DES MATÉRIAUX UTILISÉS

Thématique l QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE 02 CHOIX DES MATÉRIAUX DURABLES 02-1 CARACTÉRISTIQUES DURABLES DES MATÉRIAUX UTILISÉS 02 CHOIX DES MATÉRIAUX DURABLES 02-1 CARACTÉRISTIQUES DURABLES DES MATÉRIAUX UTILISÉS 02-1-1 Aperçu des matériaux utilisés Bâtiment existant (BE) Le bâtiment existant a été construit dans les années 60.

Plus en détail

Fondations superficielles. Dallages Conception, calcul et exécution. Travaux de cuvelage. Cloisons en maçonnerie de petits éléments

Fondations superficielles. Dallages Conception, calcul et exécution. Travaux de cuvelage. Cloisons en maçonnerie de petits éléments Liste des DTU Documents techniques unifiés DTU 13 - Fondations DTU 13.11 DTU 13.12 DTU 13.2 DTU 13.3 DTU 14 - Cuvelage DTU 14.1 DTU 20 - Maçonnerie DTU 20.1 Fondations superficielles Règles pour le calcul

Plus en détail

ECOQUARTIER DE LA CARTOUCHERIE ILOT 1.5 A

ECOQUARTIER DE LA CARTOUCHERIE ILOT 1.5 A ECOQUARTIER DE LA CARTOUCHERIE ILOT 1.5 A 101, AVENUE DE GRANDE BRETAGNE 31 300 TOULOUSE NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE BATIMENT D E et F CARACTERISTIQUES GENERALES LABEL : Opération certifiée Habitat et

Plus en détail

Matériaux durables : critères par catégorie 1

Matériaux durables : critères par catégorie 1 Matériaux durables : critères par catégorie 1 1. Maçonneries porteuses... 2 2. Ossature bois et charpente... 2 3. Cloisons et faux plafond... 2 4. Isolation thermique et acoustique... 2 5. Étanchéité à

Plus en détail

STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE STEICO construction

STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE STEICO construction STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE Solution de plancher avec matériaux à base de bois Isolants à base de fibre de bois Performance thermique et confort d utilisation Simple à mettre

Plus en détail

L isolation en rénovation: dernières nouveautés

L isolation en rénovation: dernières nouveautés L isolation en rénovation: dernières nouveautés Bruxelles Environnement L importance de traiter le bâtiment dans sa globalité André BAIVIER ISOPROC INNOVISO Plan de l exposé Introduction Rappel de quelques

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

2011 AGRANDISSEMENT D'UNE HABITATION et AMENAGEMENT D'UN GITE VAL MARAVEL

2011 AGRANDISSEMENT D'UNE HABITATION et AMENAGEMENT D'UN GITE VAL MARAVEL 2011 AGRANDISSEMENT D'UNE HABITATION et AMENAGEMENT D'UN GITE 26310 VAL MARAVEL Chantier en cours Maître d'ouvrage privé Avant projet Chantier en cours Complète 185 000 H.T (extension) / 53 000 H.T (gîte)

Plus en détail

Le calepinage en contreplaqué de pin maritime a permis de respecter le budget sans sacrifier l esthétique. Un parement en contreplaqué

Le calepinage en contreplaqué de pin maritime a permis de respecter le budget sans sacrifier l esthétique. Un parement en contreplaqué Le calepinage en contreplaqué de pin maritime a permis de respecter le budget sans sacrifier l esthétique. Un parement en contreplaqué Texte : Gwenola Doaré - photos : Atelier 970 Cette maison en ossature

Plus en détail

REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris

REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris 75014 Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris 1. Présentation de la résidence : 1 - Note de présentation VF L opération se situe

Plus en détail

Détails de construction pour façades ventilées

Détails de construction pour façades ventilées Détails de construction pour façades ventilées Produits et services du groupe swisspor 8 6 7 8 9 0 0 6 7 8 9 0 8 6 7 8 9 0 Façade ventilée Détails de construction swisspor Façades ventilées avec resp.

Plus en détail

UNITÉ D ADDICTOLOGIE EN SURÉLÉVATION

UNITÉ D ADDICTOLOGIE EN SURÉLÉVATION LES RETOURS D EXPÉRIENCE UNITÉ D ADDICTOLOGIE EN SURÉLÉVATION SITUATION GÉOGRAPHIQUE : BRIANÇON (05) MAÎTRE D OUVRAGE : FONDATION EDITH SELTZER PROGRAMME : SURÉLÉVATION D UN CENTRE MÉDICAL TYPOLOGIE :

Plus en détail

CATALOGUE Maisons madriers contrecollés. Eric BAUDSON:

CATALOGUE Maisons madriers contrecollés. Eric BAUDSON: CATALOGUE 2016 Maisons madriers contrecollés Eric BAUDSON: 0495.447.304 @ info@eri-renove.be COMPOSITION DU KIT CHALET KIT BOIS MASSIF CONTRECOLLE CHALET Choix des épaisseurs de madriers pour ces modèles

Plus en détail

1.238 A+G+M. Sens plancher couvrant. Cornière métalique Drain périphérique pente 2cm/m CAVE. Sens plancher couvrant.

1.238 A+G+M. Sens plancher couvrant. Cornière métalique Drain périphérique pente 2cm/m CAVE. Sens plancher couvrant. 1.238 BB' Trop plein Filtre Citerne 10000L Ajutage à 2/3 de la hauteur CV / Micro-station 4EH 1.310 475 279 145 50 171 80 50 79 80 50 Drain périphérique pente 2cm/m 35 413 20 347 20 373 30 35 490 20 30

Plus en détail

AtElIER FERREt ARchItEctuRES IMMEuBlE M DOSSIER DE PRESSE

AtElIER FERREt ARchItEctuRES IMMEuBlE M DOSSIER DE PRESSE Atelier FERRET architectures IMMEUBLE M DOSSIER DE PRESSE 3/23 IMMEUBLE M Un immeuble bourgeois bordelais caractéristique du 18 è siècle À l état initial, cet appartement se constituait de deux plateaux

Plus en détail

SALLE DE LOISIRS. Carnet de détails DCE SAINTE GEMMES SUR LOIRE

SALLE DE LOISIRS. Carnet de détails DCE SAINTE GEMMES SUR LOIRE Carnet de détails SALLE DE LOISIRS SAINTE GEMMES SUR LOIRE Détails Cloisons Mobile + Boite acoustique D9 D1 Plafonds D2 Profil voirie Hors Lot D3 Structure métal D4 Développé structure métal D4b 1 D5 2

Plus en détail

- lors d une construction neuve. - lors d une rénovation d habitation récente employant des matériaux et systèmes constructifs conventionnels

- lors d une construction neuve. - lors d une rénovation d habitation récente employant des matériaux et systèmes constructifs conventionnels isoler sa maison pourquoi? quand? comment et où? - améliorer le confort intérieur - faire des économies d énergies - respecter la réglementation déperditions toiture 25 à 30 % sol 7 à 15 % murs 15 à 25

Plus en détail

ELEMENTS DE CORRECTION

ELEMENTS DE CORRECTION PARTIE A : ANALYSE DE DOSSIER BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR ÉTUDES ET ÉCONOMIE DE LA CONSTRUCTION Session 2014 EPREUVE E 5 ETUDE DES CONSTRUCTIONS SOUS-EPREUVE U 5.2 DEFINITION DES OUVRAGES CONSTRUCTION

Plus en détail

ETUDE MULTICRITERES POUR LA REHABILITATION ENERGETIQUE DE BATIMENTS ANCIENS

ETUDE MULTICRITERES POUR LA REHABILITATION ENERGETIQUE DE BATIMENTS ANCIENS ETUDE MULTICRITERES POUR LA REHABILITATION ENERGETIQUE DE BATIMENTS ANCIENS PAYS DU BASSIN DE BRIEY (54) ANNEXE 3 : Chiffrage détaillé des actions unitaires Maison bi-familiale des années 1950 CC du Pays

Plus en détail

EXTÉRIEUR Garage double avec porte standard en acier isolée avec vitrage, 20 X 23 Entrée de garage et trottoir en gravier Fini extérieur type bois teint en usine et maçonnerie (selon palette de choix)

Plus en détail

TRAVAUX EN COURS OCTOBRE 2012

TRAVAUX EN COURS OCTOBRE 2012 TRAVAUX EN COURS OCTOBRE 2012 RUE JACQUES PREVERT Bâtiment B de l Association Jacques Prévert Travaux du lot électricité+pose des hublots avant arrière Entreprise SOVEC En attendant le passage du CONSUL

Plus en détail

Lot N 08 DOUBLAGES CLOISONS FAUX PLAFOND

Lot N 08 DOUBLAGES CLOISONS FAUX PLAFOND Lot N 08 DOUBLAGES CLOISONS FAUX PLAFOND Réglementation et documents de référence DTU 25.41 et 25.42. y compris amendement A1 de février 2003. Décret du 5 avril 1988 modifiant les articles R. 111.6 et

Plus en détail

Cahier des charges 3.15.4 - Dossier 1693 RENOVATION 2 IMMEUBLES RUE DU MERIDIEN (GAMP) - ENTREPRISE GENERALE

Cahier des charges 3.15.4 - Dossier 1693 RENOVATION 2 IMMEUBLES RUE DU MERIDIEN (GAMP) - ENTREPRISE GENERALE POSTES SOUMIS AU CONTRÔLE TECHNIQUE Poste Article Référence Description 1 BATIMENT A 1.3 PARTIE 3 : BATIMENT A - TRAVAUX DE TOITURE 1.3.3 TOITURES À VERSANTS / COUVERTURE DE TOITURE 1.3.3.1 TUILES - TERRE

Plus en détail

A partir d un projet issu des milieux professionnels, cette épreuve consiste à vérifier vos connaissances dans les divers domaines du bâtiment.

A partir d un projet issu des milieux professionnels, cette épreuve consiste à vérifier vos connaissances dans les divers domaines du bâtiment. CONCOURS pour le recrutement de PROFESSEURS TECHNIQUES de la protection judiciaire de la jeunesse - 2002 - Concours Externe et Interne Mercredi 20 février 2002 Epreuve n 3 Spécialité Génie civil : construction

Plus en détail

B IS FÉVRIER MARS HORS-SÉRIE N 6

B IS FÉVRIER MARS HORS-SÉRIE N 6 HORS-SÉRIE éco maison B IS FÉVRIER MARS 2012 - HORS-SÉRIE N 6 & énergies renouvelables MAISON BBC EN CORSE MAISON POSITIVE EN KIT GÎTES PASSIFS... TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR CONSTRUIRE EN 2012 TOUT

Plus en détail

DPGF LOT 20 GROS OEUVRE

DPGF LOT 20 GROS OEUVRE INSTALLATION DE CHANTIER Amenée du matériel, installation ens. 1,00 Etat des lieux ens. 1,00 Bungalow sanitaires U 1,00 Bungalow vestiaire U 1,00 Bungalow salle de réunion U 1,00 Branchement eau U 1,00

Plus en détail

PROJET DE REAGENCEMENT D UNE HABITATION

PROJET DE REAGENCEMENT D UNE HABITATION PROJET DE REAGENCEMENT D UNE HABITATION COMMUNE DE TOURCOING MR Farid H. TIM DESIGN &DECO 1 PROJET DE REAGENCEMENT D UNE HABITATION NOTICE DESCRIPTIVE ET ESTIMATIVE TIM DESIGN &DECO 2 PREAMBULE La présente

Plus en détail

OU EST L AMIANTE? DIRECCTE RHONE ALPES mars 2013

OU EST L AMIANTE? DIRECCTE RHONE ALPES mars 2013 OU EST L AMIANTE? DIRECCTE RHONE ALPES mars 2013 L AMIANTE UN PRODUIT MIRACLE Une roche naturel, jadis fortement utilisée pour ses qualités techniques : grande résistance au feu pas de conduction électrique

Plus en détail

Isolation thermique et étanchéité à l air des constructions

Isolation thermique et étanchéité à l air des constructions Isolation thermique et étanchéité à l air des constructions L. Lassoie CSTC Isolation thermique Etanchéité à l air 1 Contenu 1. Isolation thermique et étanchéité à l air (murs à coulisse, ETICS et ossatures

Plus en détail

Guide de pose : BLOKIWOOD

Guide de pose : BLOKIWOOD Guide de pose : BLOKIWOO Lc Lvr lisse chainage Lc p p Bm Bm p Bm g g g lisse basse OM INNOV SS 777 voie Galilée - lpespace 73800 STE HELENE U L Tél : 04 58 14 03 19 Mail : info@blokiwood.fr Web : www.blokiwood.fr

Plus en détail

Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs

Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs 12h00 12h20 Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs Benoît Michaux Centre Scientifique et Technique de

Plus en détail

Lot Placo. Article Désignation U Quantités P.U. P.T. IMPLANTATION

Lot Placo. Article Désignation U Quantités P.U. P.T. IMPLANTATION IMPLANTATION L'implantation de tous les ouvrages décrits ci-après incombe à l'entrepreneur du présent lot, matérialisé par des traits de cordeau sur planchers, pour ce qui concerne les cloisons (et sur

Plus en détail

construction d une maison individuelle à Draveil

construction d une maison individuelle à Draveil construction d une maison individuelle à Draveil études préliminaires mai 2013 avec un budget réduit,des contraintes de PLU fortes, imaginer une maison hors d eau, hors d air... proposition 01 : maison

Plus en détail

ISOLATION INSUFFLÉE EN FIBRE DE BOIS A DAOULAS

ISOLATION INSUFFLÉE EN FIBRE DE BOIS A DAOULAS Communiqué de presse, le 23 juillet 2013 ISOLATION INSUFFLÉE EN FIBRE DE BOIS A DAOULAS Les professionnels de la société Qualiconfort ont réalisé l'isolation d'une maison bioclimatique ossature bois située

Plus en détail

Réhabilitation, Rénovation, ITE Ecole de musique de Gérardmer

Réhabilitation, Rénovation, ITE Ecole de musique de Gérardmer 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Ecole de musique de Gérardmer F. Lausecker 1 Réhabilitation, Rénovation, ITE Ecole de musique de Gérardmer François Lausecker Agence Lausecker architectes

Plus en détail

MÉTRÉ CIMETIÈRE - RÉNOVATION DE LA CONCIERGERIE - MARCHÉ N /A//2017.E077.01/BAT.OL-BH

MÉTRÉ CIMETIÈRE - RÉNOVATION DE LA CONCIERGERIE - MARCHÉ N /A//2017.E077.01/BAT.OL-BH MÉTRÉ CIMETIÈRE - RÉNOVATION DE LA CONCIERGERIE - MARCHÉ N 2017.177/A//2017.E077.01/BAT.OL-BH N Description Type Unité QP PU HTVA Total HTVA 1 Généralités 1.1 Installation de chantier Q ff 1,00 1.2 Coordination

Plus en détail

13 es Olympiades de la formation professionnelle et technique Au Centre de foires de Québec JOUR 1 DESSIN DE BÂTIMENT MÉTIER 52

13 es Olympiades de la formation professionnelle et technique Au Centre de foires de Québec JOUR 1 DESSIN DE BÂTIMENT MÉTIER 52 13 es Olympiades de la formation professionnelle et technique Au Centre de foires de Québec JOUR 1 DESSIN DE BÂTIMENT MÉTIER 52 CAHIER DU CANDIDAT DE LA CANDIDATE ÉPREUVE DU 8 MAI 2014 DIRECTIVES ET RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

GALANTE HOUSE. Gardena House. Gardena House - Arch. Giuseppe Galante DEC 2009

GALANTE HOUSE. Gardena House. Gardena House - Arch. Giuseppe Galante DEC 2009 GALANTE HOUSE Gardena House - Arch. Giuseppe Galante DEC 2009 Gardena House SOMMAIRE 1. LA MAISON - LE CONCEPT - PLAN RDC pag 3 2. LA MAISON - PLAN ETAGE - SURFACES pag 4 3. LES FACADES pag 5 4. LES MURS

Plus en détail

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Design et Performance véranda «classic») En complément du plan fourni

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Design et Performance véranda «classic») En complément du plan fourni Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Design et Performance véranda «classic») En complément du plan fourni A suivre pour assurer une pose esthétique et de qualité Ce document

Plus en détail

Construction d'un bâtiment tertiaire neuf au standard BBC avec une démarche orientée bâtiment passif

Construction d'un bâtiment tertiaire neuf au standard BBC avec une démarche orientée bâtiment passif > Architecte / Bureau d'études Appel à projets bâtiments économes en énergie Cette fiche a été réalisée dans le cadre du deuxième appel à projets «bâtiments économes en énergie» lancé début 2009 par l

Plus en détail

IMPRESSION. DONNÉE Moselle REPORTAGE

IMPRESSION. DONNÉE Moselle REPORTAGE REPORTAGE IMPRESSION DONNÉE Moselle La maison a été construite dans un quartier résidentiel, à moins d une dizaine de kilomètres de la frontière franco-luxembourgeoise. Elle présente une magnifique hauteur

Plus en détail

MAISON CRAHAY-LORIAUX RUE AUGUSTE DONNAY A LIEGE

MAISON CRAHAY-LORIAUX RUE AUGUSTE DONNAY A LIEGE MAISON CRAHAY-LORIAUX RUE AUGUSTE DONNAY A LIEGE ACIERS (VOIR DETAILS ANNEXES) // d a : Eléments structurels pour mise en communication des pièces du rez. b : Panneaux coulissants en acier Cor-Ten masquant

Plus en détail

SWISS KRONO BOARD - UN LARGE CHOIX D OSB

SWISS KRONO BOARD - UN LARGE CHOIX D OSB - UN LARGE CHOIX D OSB Les OSB sont des panneaux ou dalles constitués de lamelles de bois orientées, utilisés majoritairement dans la construction de maisons individuelles, immeubles à ossature bois ou

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z Bruxelles Environnement Rénovation du siège de l European Foundation House Stratégies de conception Marc-Antoine NOBELS MATRIciel Introduction Situation

Plus en détail

SOLUTION FAÇADE ISOLATION DE LA FAÇADE D UN MUR EN BRIQUE FAÇADES À ENDUIT OU FAÇADES RIDEAU

SOLUTION FAÇADE ISOLATION DE LA FAÇADE D UN MUR EN BRIQUE FAÇADES À ENDUIT OU FAÇADES RIDEAU SOLUTION FAÇADE ISOLATION DE LA FAÇADE D UN MUR EN BRIQUE FAÇADES À ENDUIT OU FAÇADES RIDEAU LES TRAVAUX D ISOLATION DANS LA PRATIQUE En fonction de l épaisseur de l isolant, pour réaliser les vides, on

Plus en détail

PPE LES AKENES Riddes

PPE LES AKENES Riddes PPE LES AKENES - 1908 Riddes DESCRIPTIF TECHNIQUE IMMEUBLE 1 DESCRIPTIF EXTERIEUR 1.1 MURS PORTEURS En béton armé et maçonnerie selon indications de l'ingénieur. 1.2 GALANDAGES INTER. Galandages de séparation

Plus en détail

DämmRaum Sol: la poutre avec la base sol

DämmRaum Sol: la poutre avec la base sol DämmRaum Sol: la poutre avec la base sol Mise à niveau du sol création d espace isolé pose du sol La base sol est une petite révolution dans le bâtiment. Notre système de base sol se met en lieu et place

Plus en détail

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique Séminaire Bâtiment Durable : Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique 11/12/2015 Bruxelles Environnement la tour Brunfaut: le défi d'une rénovation très lourde est relevé! Renaud

Plus en détail

EXEMPLE

EXEMPLE CONSTRCTION D'N RESTARANT - 97400 SAINT DENIS GROS - OEVRE 02.2 02.2.1 02.2.1.1 TRAVAX PREPARATOIRES Installation de chantier Installation et aménagement du chantier. 02.2.1.1 1 Installation de chantier

Plus en détail

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB 1. Introduction 3. Exercices 4. Règles de base 5. Encodage 6. Cas particuliers 7. Conclusion Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB 0 Définition du noeud constructif 1 1 2 formes de noeuds

Plus en détail

Rapport action tuffeau. CAHIER n 15

Rapport action tuffeau. CAHIER n 15 Rapport action tuffeau Réhabilitation énergétique des bâtiments en tuffeau Etat de l art et retours d expérience CAHIER n 15 Longère Varennes Figure 1-1 : Façade Sud Date de visite : 26 mai 2011 1 Description

Plus en détail

NORMES DE CONSTRUCTION

NORMES DE CONSTRUCTION NORMES DE CONSTRUCTION Plus encore que dans tout autre domaine, le respect des normes est primordial en construction. En cas de litige, les textes officiels sont également primordiaux pour les experts

Plus en détail

DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS

DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS 06 DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS LOT T2 06-Isolation-Cloisons.xls / Page 1 de 7 A- ENDUIT PROJETE METRE PROPOSE A- ENDUIT PLATRE TRADITIONNEL Sans Objet A- RACCORD D'ENDUIT lot 01 B- DOUBLAGE PAROIS

Plus en détail

SOMMAIRE. Chapitre 8 : Combles perdus Isolation en sous-face de plancher à l aide de produits en rouleaux ou panneaux...53

SOMMAIRE. Chapitre 8 : Combles perdus Isolation en sous-face de plancher à l aide de produits en rouleaux ou panneaux...53 5 SOMMAIRE ISOLATION DES COMBLES AMÉNAGÉS ET DES COMBLES PERDUS.....................................9 Chapitre 1 : Domaine d application...........................11 Chapitre 2 : Les produits isolants.............................13

Plus en détail

CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DE LA CREUSE Rue Marcel Brunet - 23000 GUERET AMENAGEMENT D'UN POLE TELEPHONIQUE C.A.F.

CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DE LA CREUSE Rue Marcel Brunet - 23000 GUERET AMENAGEMENT D'UN POLE TELEPHONIQUE C.A.F. CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DE LA CREUSE AMENAGEMENT D'UN POLE TELEPHONIQUE C.A.F. DE LA CREUSE DEVIS QUANTITATIF LOT N 1 DEMOLITION Architecte : Cécile RIPP-MASSENDARI 7bis, boulevard Emile Zola -

Plus en détail

BROCHURE DE VENTE E N S E M B L E D E 4 M A I S O N S U N I F A M I L I A L E S RENSEIGNEMENTS: / A-D, Rue Syr à Grevenmacher

BROCHURE DE VENTE E N S E M B L E D E 4 M A I S O N S U N I F A M I L I A L E S RENSEIGNEMENTS: / A-D, Rue Syr à Grevenmacher BROCHURE DE VENTE ENSEMBLE DE 4 MAISONS U N I FA M I L I A L E S SITUATION DESCRIPTIF ROMAIN architectes 16, Av. Gaston Diderich SCHMIZ & urbanistes L-1420 Luxembourg Situé à Grevenmacher, le long du ruisseau

Plus en détail

QUESTIONNAIRE CLIENTS

QUESTIONNAIRE CLIENTS QUESTIONNAIRE CLIENTS PROJET CONSTRUCTION NEUVE EXTENSION / SURÉLÉVATION EXTENSIONS avec déclaration de travaux (20 à 40m²) N de PC en cours.................................................. MONSIEUR/MADAME

Plus en détail

Maison ossature bois. en panneaux de bois massif lamellé contrecollé.

Maison ossature bois. en panneaux de bois massif lamellé contrecollé. Maison ossature bois en panneaux de bois massif lamellé contrecollé rapidité isolation confort efficacité performance www.lamaisonideale.eu 7 bonnes raisons de construire votre maison en bois 1. Isolation

Plus en détail

Cahier des charges des démolitions préalables au chantier

Cahier des charges des démolitions préalables au chantier Cahier des charges des démolitions préalables au chantier Localisation du chantier : Rue de la Pépinière, 34-1000 Bruxelles Maître de l ouvrage : Fondation Roi Baudouin Rue Brederode, 21-23 1000 Bruxelles

Plus en détail

Exécution des ouvrages

Exécution des ouvrages Valorisation des solutions bois pour la réhabilitation des bâtiments Exécution des ouvrages 23/06/2017 SOMMAIRE A. Chape sur plancher bois...3 1. Solidité... 3 2. Rigidité... 3 3. Maîtrise des transferts

Plus en détail

Construction. Catalogue de détails. isoler mieux, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables

Construction. Catalogue de détails. isoler mieux, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Catalogue de détails Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Construction CONTENU Détails de raccords Maison très basse consommation Systèmes bois massif Support maçonné

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 4 LOGEMENTS HLM

CONSTRUCTION DE 4 LOGEMENTS HLM CONSTRUCTION DE 4 LOGEMENTS HLM labélisés habitat et environnement Bâtiment Basse Consommation à Quettreville-sur-Sienne. SA hlm Coutances-Granville 2008-2009 Maîtrise d ouvrage : SA HLM Coutances-Granville.

Plus en détail

Rue des Aires CHANAC TRANCHE 1 1 TRAVAUX SUR LOCAL ASCENSEUR D.P.G.F. RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE LA MAISON DE RETRAITE DES AIRES

Rue des Aires CHANAC TRANCHE 1 1 TRAVAUX SUR LOCAL ASCENSEUR D.P.G.F. RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE LA MAISON DE RETRAITE DES AIRES RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE LA MAISON DE RETRAITE DES AIRES EHPAD Maître de l'ouvrage "Maison des Aires" Rue des Aires 48230 CHANAC DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE D.P.G.F. LOT N 3 CHARPENTE

Plus en détail

Residence Albertina Fully

Residence Albertina Fully Sur parcelle no 5551, au lieu-dit «L Insarce» à Fully DESCRIPTIF DE LA CONSTRUCTION Fondations + dalles :- semelle de fondation en béton armé - radier et dalle en béton, selon calcul ingénieur - isolation

Plus en détail

ARNAGE LA CHAUVINIERE

ARNAGE LA CHAUVINIERE ARNAGE LA CHAUVINIERE DESCRIPTIF TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION PREAMBULE : Les constructions répondront aux Normes Thermiques RT 2012. Fondations : Réalisées en Béton avec armatures selon rapport Étude

Plus en détail

Surélévations et extensions en bois

Surélévations et extensions en bois Organisé par la guidance technologique éco construction et développement durable de la Région de Bruxelles Capitale subsidiée par l Institut Bruxellois pour la Recherche et l Innovation (InnovIRIS) Surélévations

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES MENTION COMPLEMENTAIRE TECHNICIEN EN ENERGIES RENOUVELABLES EPREUVE E1 PREPARATION D UNE INTERVENTION SESSION 2017 DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES «CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE, LOTISSEMENT GAUMET»

Plus en détail

Introduction aux technologies de construction & à l architecture

Introduction aux technologies de construction & à l architecture Introduction aux technologies de construction & à l architecture Suzel Balez (& Vincent Rigassi) MOBAT 2007-2008 1 Systèmes constructifs: Principes & objectif Un bâtiment est un produit généralement unique

Plus en détail

Des bois de structure, bardages, solutions d isolation pour valoriser tous les habitats

Des bois de structure, bardages, solutions d isolation pour valoriser tous les habitats Des bois de structure, bardages, solutions d isolation pour valoriser tous les habitats La construction en bois participe de façon très active au développement durable et à la préservation de l environnement.

Plus en détail

ENAC - FACULTE DE L'ENVIRONNEMENT NATUREL, ARCHITECTURAL ET CONSTRUIT ECOLE D'ARCHITECTURE ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE ELEMENTS CONSTRUCTIFS ET MATERIAUX I et II : CONSTRUCTION EXAMEN PROPEDEUTIQUE

Plus en détail

Mairie d'iwuy 35, rue Foch IWUY DCE DPGF

Mairie d'iwuy 35, rue Foch IWUY DCE DPGF Mairie d'iwuy 35, rue Foch 59141 IWUY Réhabilitation et extension de la Mairie d'iwuy. DCE DPGF Lot 01 GO - Carrelage MAITRE D OUVRAGE : Mairie d'iwuy 35 rue Foch 59141 Iwuy tél. : 03 37 90 31 Fax : 03

Plus en détail

Description détaillée

Description détaillée KNAUF PÉRIBOARD Isolation des soubassements Isolation des murs de soubassement Isolation des par l'extérieur des murs de soubassement Panneau composite constitué d un isolant en polystyrène expansé Knauf

Plus en détail

PRODUITS D ETANCHEITE POUR L ENVELOPPE DU BATIMENT

PRODUITS D ETANCHEITE POUR L ENVELOPPE DU BATIMENT ISOLANTS NATURELS (INTERIEUR & EXTERIEUR) Fibres de bois rigide Laine de bois souple Bois & chanvre Chanvre Lin & chanvre Ouate de cellulose Coton Liège Laine de mouton PRODUITS D ETANCHEITE POUR L ENVELOPPE

Plus en détail

S A T E B. S à r l. Maison ossature bois normes Minergie-Passive valeur U Devis

S A T E B. S à r l. Maison ossature bois normes Minergie-Passive valeur U Devis S A T E B S à r l Container-habitation Rue des Etreys 22-3979 Grône / VS Tél. 027 458 20 13 Fax 027 458 50 20 Grône, le 08.01.2013 Devis Maison ossature bois normes Minergie-Passive valeur U 0.12 Surface

Plus en détail

Le Hameau des Sources

Le Hameau des Sources Le Hameau des Sources Le Hameau des Sources - Notice descriptive - Page 1/7 29/07/2016 SITUATION du PROJET Ce projet se situe proche du centre de Morzine, au lieu-dit «La Mernaz» et au cœur du domaine

Plus en détail