Question 3 : Quel examen demandez-vous en première intention pour faire le diagnostic? Puis quel bilan demandez-vous?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Question 3 : Quel examen demandez-vous en première intention pour faire le diagnostic? Puis quel bilan demandez-vous?"

Transcription

1 ORL 1

2 Données cliniques du patient : Monsieur L. âgé de 50 ans menuisier depuis 28 ans, vous est adressé par son ophtalmo. Il avait consulté en raison d'une diplopie intermittente. Il vous l'adresse à son tour en raison d'une exophtalmie et d'une obstruction nasale droite. On trouve parmi ses antécédents un D.N.I.D traité par Diamicron, une hypertension artérielle traitée par Loxen, et une hyperuricémie traitée par Zyloric. Monsieur L. est venu avec son scanner du massif facial. Question 1 : Détaillez votre examen clinique Question 2 : A quel diagnostic pensez-vous? Question 3 : Quel examen demandez-vous en première intention pour faire le diagnostic? Puis quel bilan demandez-vous?

3 Données cliniques du patient : Monsieur L. âgé de 50 ans menuisier depuis 28 ans, vous est adressé par son ophtalmo. Il avait consulté en raison d'une diplopie intermittente. Il vous l'adresse à son tour en raison d'une exophtalmie et d'une obstruction nasale droite. On trouve parmi ses antécédents un D.N.I.D traité par Diamicron, une hypertension artérielle traitée par Loxen, et une hyperuricémie traitée par Zyloric. Monsieur L. est venu avec son scanner du massif facial. Question 1 : Détaillez votre examen clinique Examen Neuro de toutes les paires crâniennes - Examen ORL, y compris massif facial, thyroïde et toutes les aires ganglionnaires. Examen général. Question 2 : A quel diagnostic pensez-vous? Adénocarcinome (maladie professionnelle) Question 3 : Quel examen demandez-vous en première intention pour faire le diagnostic? Puis quel bilan demandez-vous? Nasofibroscopie - Biopsie - Examen anatomopathologique Bilan Extension locale, régionale, générale + bilan opérabilité TDM ou IRM du massif facial et encéphale TDM thoraco-abdomino-pelvienne Bilan biologique (y compris urémie et créatininémie si demande de TDM) Bilan pré-op (cf cours)

4 Imagerie 1 : TDM réalisé avec injection d iode

5 Imagerie 2 : IRM Gadolinium Question 4 : Quels sont les signes radiologiques qui peuvent étayer votre diagnostic? T2 Question 5 : Quelle prise en charge pensez-vous faire?

6 Imagerie 2 : IRM Gadolinium Question 4 : Quels sont les signes radiologiques qui peuvent étayer votre diagnostic? Masse tissulaire très volumineuse étendue à la fosse nasale, l ethmoïde, le sinus maxillaire, le sinus sphénoïdal et l orbite à droite. Présence de lyses osseuses étayant le diagnostic de malignité Question 5 : Quelle prise en charge pensez-vous faire? Arrêt de travail (puis à distance reclassement professionnel) Déclaration de maladie professionnelle Information du patient sur la gravité du pronostic spontané de la pathologie et les moyens thérapeutiques à mettre en œuvre avec leurs bénéfices et leurs risques: faire une résection chirurgicale la plus complète possible, complément chimiothérapie et radiothérapie éventuel T2

7 ORL 2

8 Données du patient : Patient de 52 ans vietnamien non fumeur présentant une otalgie droite depuis 1 an avec la sensation d oreille bouchée depuis 8 mois. Malgré un traitement médical adapté, la gène persiste et un examen ORL montre un tympan droit rétracté et opaque. Question 1 : Quelles sont vos hypothèses diagnostiques? Question 2 : Quelles explorations complémentaires réalisez-vous?

9 Données du patient : Patient de 52 ans vietnamien non fumeur présentant une otalgie droite depuis 1 an avec la sensation d oreille bouchée depuis 8 mois. Malgré un traitement médical adapté, la gène persiste et un examen ORL montre un tympan droit rétracté et opaque. Question 1 : Quelles sont vos hypothèses diagnostiques? N 1 : Processus Tumoral : Carcinome Naso Pharyngien, Cholestéatome secondaire N 2 : Processus Infectieux Chronique (mais pas d écoulement) Question 2 : Quelles explorations complémentaires réalisez-vous? Naso-fibroscopie avec biopsies éventuelles TDM et mieux une IRM du pharynx et des oreilles Audiogramme

10 Vous disposez d une IRM du cavum. Question 3 : Quel est votre diagnostic? Gado T1 T2

11 Vous disposez d une IRM du cavum. Question 3 : Quel est votre diagnostic? Tissu infiltrant la muqueuse et la sousmuqueuse naso-pharyngienne (cavum), prédominant à droite, avec extension vers l espace carotidien (ou rétrostylien) droit Mastoïdite droite par obstruction de la trompe d Eustache Carcinome naso-pharyngien Gado T1 T2

12 ORL 3

13 Données du patient : Un patient de 45 ans présente un épisode de vertige brutal. Cet évènement a eu lieu alors que l audition de ce patient a motivé quelques jours auparavant un audiogramme montrant une surdité de perception gauche. Les PEA révèlent une atteinte rétro-cochléaire. Question 1 : Quelles sont les causes des vertiges? Question 2 : Quelles sont les causes des vertiges associés à une surdité de transmission? Quelles sont les causes des vertiges associés à une surdité de perception? Question 3 : Quel examen d imagerie demandez-vous? Libellez votre demande.

14 Données du patient : Un patient de 45 ans présente un épisode de vertige brutal. Cet évènement a eu lieu alors que l audition de ce patient a motivé quelques jours auparavant un audiogramme montrant une surdité de perception gauche. Les PEA révèlent une atteinte rétro-cochléaire. Question 1 : Quelles sont les causes des vertiges? Cf Cours ORL Question 2 : Quelles sont les causes des vertiges associés à une surdité de transmission? Quelles sont les causes des vertiges associés à une surdité de perception? Cf cours ORL Question 3 : Quel examen d imagerie demandez-vous? Libellez votre demande. Une IRM encéphale et conduits auditifs internes Le 30 février 2012, Mr X, 45 ans IRM Encéphale et CAI Vertige brutal d apparition récente plus surdité de perception gauche. Contexte : 0 Hypothèse principale : tumeur de l angle ponto-cérébelleux Délai souhaité : rapide < à une semaine Dr Y

15 Voici un examen IRM de ce patient. Les coupes passent par la fosse postérieure. Question 4 : Confirmez-vous l hypothèse principale?

16 Voici un examen IRM de ce patient. Les coupes passent par la fosse postérieure. Question 4 : Confirmez-vous l hypothèse principale? Oui Masse du conduit auditif interne gauche avec prise de contraste Aspect en faveur d un neurinome du VIII

17 Vous disposez d une TDM de la fosse postérieure en coupes osseuses. Question 5 : Que voyez-vous? Question 6 : Quel traitement peut-il être envisagé?

18 Vous disposez d une TDM de la fosse postérieure en coupes osseuses. Question 5 : Que voyez-vous? Un aspect élargi du CAI gauche par rapport au droit Question 6 : Quel traitement peut-il être envisagé? Une exérèse chirurgicale

19 ORL 4

20 Données cliniques du patient : Mr J., patient de 57 ans, maçon, consulte pour une dysphagie s'aggravant depuis deux semaines, dans un contexte d'altération de l'état général évoluant depuis deux mois. L'examen clinique retrouve une tuméfaction cervicale jugulo-carotidienne gauche, fixée de 6,5cm. Il se plaint d'une douleur cervicale G et d une dysphonie. La cavité buccale est saine. La nasofibroscopie est difficile (œdème +++) et révèle une fixation de l'hémilarynx gauche. Dans ses antécédents, on note un ulcère gastrique et une neuropathie périphérique, une appendicite opérée en 84. Il consomme 2 l de vin rouge par jour et fume 1 paquet par jour depuis 28 ans. Son traitement : Dafalgan 6 gélules par jour ; Stilnox 1 comprimé au coucher; Azantac 1 comprimé par jour. Question 1 : Quelle est votre hypothèse diagnostique? Quelle exploration demandez-vous en première intention? Question 2 : Le patient vous amène un scanner cervico-facial demandé il y a quinze jours par son médecin traitant. Indiquer par des flèches les zones anormales. Confirme t-il votre diagnostic?

21 Données cliniques du patient : Mr J., patient de 57 ans, maçon, consulte pour une dysphagie s'aggravant depuis deux semaines, dans un contexte d'altération de l'état général évoluant depuis deux mois. L'examen clinique retrouve une tuméfaction cervicale jugulo-carotidienne gauche, fixée de 6,5cm. Il se plaint d'une douleur cervicale G et d une dysphonie. La cavité buccale est saine. La nasofibroscopie est difficile (œdème +++) et révèle une fixation de l'hémilarynx gauche. Dans ses antécédents, on note un ulcère gastrique et une neuropathie périphérique, une appendicite opérée en 84. Il consomme 2 l de vin rouge par jour et fume 1 paquet par jour depuis 28 ans. Son traitement : Dafalgan 6 gélules par jour ; Stilnox 1 comprimé au coucher; Azantac 1 comprimé par jour. Question 1 : Quelle est votre hypothèse diagnostique? Quelle exploration demandez-vous en première intention? Une tumeur maligne pharyngo-laryngée (consommation alcoolo-tabagique) Fibroscopie sous anesthésie générale avec biopsies Question 2 : Le patient vous amène un scanner cervico-facial demandé il y a quinze jours par son médecin traitant. Indiquer par des flèches les zones anormales. Confirme t-il votre diagnostic? Flèches voir sur les images Oui. Il s agit d une masse développée autour de la lumière oro- (base de langue) et hypo-pharyngée et notamment au niveau de l épiglotte. Il existe des adénopathies (flèches courtes) multiples.

22 Imagerie 1 : scanner avec injection de produit de contraste (coupes axiales) Question 3 : Bilan complémentaire? Question 4 : Quelle prise en charge et quelle attitude thérapeutique préconisez-vous?

23 Imagerie 1 : scanner avec injection de produit de contraste (coupes axiales) Question 3 : Bilan complémentaire? Bilan d extension générale (dont TDM thoraco-abdomino-pelvienne) Bilan d opérabilité : biologique, pulmonaire, cardiaque, Question 4 : Quelle prise en charge et quelle attitude thérapeutique préconisez-vous? Arrêt de travail Traitement symptomatique: antalgiques et conseils alimentaires (favoriser la renutrition) Arrêt des facteurs de risque Information du patient sur la gravité du pronostic spontané de la pathologie et les moyens thérapeutiques à mettre en œuvre avec leurs bénéfices et leurs risques: faire une résection chirurgicale la plus complète possible, complément chimiothérapie et radiothérapie

24 Imagerie 2 : images obtenues chez un patient ayant un K du sinus piriforme

25 Aidez-vous des schémas d anatomie ci-dessous

26 ORL 5

27 Données du patient : Un patient de 67 ans présente un hémispasme facial gauche depuis 2 ans. L hémispasme a été traité pendant 6 mois par toxine botulinique mais la PF secondaire à ce traitement devient gênante pour le patient. Question 1 : Quelle est la cause la plus fréquente des hémispasmes faciaux? Question 2 : Etant donné l échec du traitement botulinique qu envisagez-vous? Question 3 : Quel examen d imagerie demandez-vous?

28 Données du patient : Un patient de 67 ans présente un hémispasme facial gauche depuis 2 ans. L hémispasme a été traité pendant 6 mois par toxine botulinique mais la PF secondaire à ce traitement devient gênante pour le patient. Question 1 : Quelle est la cause la plus fréquente des hémispasmes faciaux? Une boucle vasculaire venant au contact de l émergence du nerf facial (VII) à sa sortie du tronc cérébral Question 2 : Etant donné l échec du traitement botulinique qu envisagez-vous? Une éventuelle décompression chirurgicale si l hypothèse boucle vasculaire est confirmée Question 3 : Quel examen d imagerie demandez-vous? Une IRM de l encéphale et des paquets acoustico-faciaux (conduits auditifs internes)

29 Voici un examen IRM de ce patient. Les coupes passent par la fosse postérieure. Question 5 : Confirmez-vous l hypothèse? T2 T1 gado AngioIRM Tronc Basilaire

30 Voici un examen IRM de ce patient. Les coupes passent par la fosse postérieure. Question 5 : Confirmez-vous l hypothèse? Oui Le tronc basilaire fait une boucle à proximité du paquet acoustico-facial gauche et une artère cérébelleuse moyenne vient au contact de l émergence du VII T2 T1 gado AngioIRM Tronc Basilaire

Question 3 : Quel examen demandez-vous en première intention pour faire le diagnostic? Puis quel bilan demandez-vous?

Question 3 : Quel examen demandez-vous en première intention pour faire le diagnostic? Puis quel bilan demandez-vous? ORL 1 Données cliniques du patient : Monsieur L. âgé de 50 ans menuisier depuis 28 ans, vous est adressé par son ophtalmo. Il avait consulté en raison d'une diplopie intermittente. Il vous l'adresse à

Plus en détail

120 Imagerie des sinus

120 Imagerie des sinus Fig. 5-9 Adénocarcinome de l éthmoïde Coupes TDM axiale (A) et coronale (B), IRM séquences axiale T1 (C), T2 axiale (D) et coronale (F), T1 FatSat injectées axiale (E) et coronale (G) : masse de signal

Plus en détail

IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle

IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle Pour le Collège des Enseignants de Radiologie de France (CERF) : Relecture

Plus en détail

L EXAMEN CLINIQUE ET L EXPLORATION NASO-SINUSIENNE. Dr.LAROUM

L EXAMEN CLINIQUE ET L EXPLORATION NASO-SINUSIENNE. Dr.LAROUM L EXAMEN CLINIQUE ET L EXPLORATION NASO-SINUSIENNE Dr.LAROUM L anatomie radiologie et endoscopie Naso sinusienne Les fosses nasales sont 2 cavités situées au milieu du massif facial sup et séparés par

Plus en détail

L EXAMEN CLINIQUE ET L EXPLORATION NASO-SINUSIENNE. Dr.Boussalia

L EXAMEN CLINIQUE ET L EXPLORATION NASO-SINUSIENNE. Dr.Boussalia L EXAMEN CLINIQUE ET L EXPLORATION NASO-SINUSIENNE Dr.Boussalia L anatomie radiologie et endoscopie Naso sinusienne Les fosses nasales sont 2 cavités situées au milieu du massif facial sup et séparés par

Plus en détail

Cas clinique ORL n 1

Cas clinique ORL n 1 Cas clinique ORL n 1 Vous êtes médecin remplaçant dans un cabinet de médecine générale. Une femme de 40 ans vient vous voir en consultation pour une sensation de surdité de l oreille gauche d apparition

Plus en détail

Cancérologie ORL. Dr Olivier de Crouy-Chanel

Cancérologie ORL. Dr Olivier de Crouy-Chanel Cancérologie ORL 2014 Dr Olivier de Crouy-Chanel Cancers en ORL Cancer des VADS Cancer des sinus Cancer de la thyroïde Cancer des glandes salivaires Plan: cancer des VADS Anatomie Epidémiologie Bilan Traitement

Plus en détail

3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL

3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL 3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL POITIERS 16 novembre 2016 CAS CLINIQUE n 1 Cancer de l hypopharynx localement avancé : un changement de paradigme? Florence ROUSSEAU-COSTE (Poitiers) CAS CLINIQUE

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/6 : Quel(s) est (sont) le(s) facteur(s) de risque du cancer du rein? A - HTA B - Anémie C - Tabagisme D - Obésité E - HTAP (Réponse : ACD

Plus en détail

Cancers des sinus et des fosses nasales nasopharynx inclus

Cancers des sinus et des fosses nasales nasopharynx inclus Cancers des sinus et des fosses nasales nasopharynx inclus Interne : Clémence Basse / Tuteur : Pr. Dubray Faculté de Rouen 1 2 1 CANCERS DES SINUS ET DES FOSSES NASALES Epidemiologie rare < 300 cas par

Plus en détail

Anatomie : exposer un schéma d'anatomie portant sur le sujet suivant :

Anatomie : exposer un schéma d'anatomie portant sur le sujet suivant : ASTICO : Association des Internes et Chefs de clinique d'orl de Tours - Items de l'évaluation FORMATIV

Plus en détail

Corrélations radio-cliniques en otologie et otoneurologie

Corrélations radio-cliniques en otologie et otoneurologie Corrélations radio-cliniques en otologie et otoneurologie D. Ayache *, M. Williams Association Franco-Israélienne d ORL et de Chirurgie cervico-faciale (AFIDOC) *Unité d Otologie Otoneurologie, Fondation

Plus en détail

Imagerie des carcinomes adénoïdes kystiques (à propos de 8 cas)

Imagerie des carcinomes adénoïdes kystiques (à propos de 8 cas) Imagerie des carcinomes adénoïdes kystiques (à propos de 8 cas) NEJHY. W, GHARBI. A, MOUSSALI. N, EL BENNA. N, ABDELOUAFI. A Service de Radiologie 20 Août, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Introduction

Plus en détail

Coupe des organes vestibulaires avec ses aspects ultramicroscopiques

Coupe des organes vestibulaires avec ses aspects ultramicroscopiques ASTICO : Association des Internes et Chefs de clinique d'orl de Tours - Items de l'évaluation TERMINAL Anatomie : exposer un schéma d'anatomie portant sur le sujet suivant. 1. Coupe coronale et axiale

Plus en détail

Préservation. laryngée. Incontournables en Cancérologie Aix les Bains. 6 Octobre Avancées dans la prise en charge des cancers des VADS :

Préservation. laryngée. Incontournables en Cancérologie Aix les Bains. 6 Octobre Avancées dans la prise en charge des cancers des VADS : Avancées dans la prise en charge des cancers des VADS : Préservation Incontournables 2015 laryngée en Cancérologie Aix les Bains 6 Octobre 2015 Dr Julien Pavillet Oncologie Médicale Monsieur F., âgé de

Plus en détail

M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service de Radiologie CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc

M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service de Radiologie CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc APPORT DU SCANNER SPIRALE DANS LE BILAN D EXTENSION LOCOREGIONAL DU CANCER DU LARYNX A PROPOS DE 93 CAS M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service

Plus en détail

Connaissances V. ORL

Connaissances V. ORL Connaissances V. ORL 87 Adénocarcinome de l ethmoïde Item 154. Tumeurs des os primitives et secondaires. Item Fig. 87.1. IRM coupe coronale séquence T1 avec injection et suppression de graisse. 1 : tumeur

Plus en détail

HEMISPASME FACIAL ET CONFLIT NEUROVASCULAIRE : APPORT DE L IRM A PROPOS DE 3 CAS

HEMISPASME FACIAL ET CONFLIT NEUROVASCULAIRE : APPORT DE L IRM A PROPOS DE 3 CAS HEMISPASME FACIAL ET CONFLIT NEUROVASCULAIRE : APPORT DE L IRM A PROPOS DE 3 CAS N..MAMA, I. HAMDI, I. BELLARA, L. BEN CHERIFA, H..AMARA, D. BAKIR, CH. KRAIEM Service d imagerie médicale. CHU Farhat Hached.

Plus en détail

Cancers des cavités nasosinusiennes

Cancers des cavités nasosinusiennes Cancers des cavités nasosinusiennes Généralités : On doit distinguer 4 sites anatomiques pouvant être le siège de tumeurs des cavités nasosinusiennes : le sinus ethmoïdal, le sinus maxillaire, la plaque

Plus en détail

Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS

Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS Dr Damien Le Pennec Problématique du délai Contenu de la première consultation : Anticipation des prises en charge Prise en charge diagnostique

Plus en détail

«des boules et des glandes»

«des boules et des glandes» «des boules et des glandes» Xavier Poullias, C. Dechaud, E. Gontier, G. Bonardel, H. Foehrenbach Service de Médecine Nucléaire du Val-de-Grâce, Paris HDM : Patient de 58 ans alcoolo-tabagique Ecoulement

Plus en détail

Enseignement d ORL. (pôle enseignement 4 Morvan) Septembre Mai 2018

Enseignement d ORL. (pôle enseignement 4 Morvan) Septembre Mai 2018 Enseignement d ORL (pôle enseignement 4 Morvan) Septembre 2017 - Mai 2018 1 Les cours auront lieu sous forme d APP. Les items enseignés sont les suivants : Enseignement d ORL (pôle 4 Morvan) N 44. Suivi

Plus en détail

TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques

TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques E. OUHAYOUN* - J. GIRON** - J. BERJAUD*** *Service de Médecine Nucléaire - P r J.P. Esquerré **Service de radiologie - Pr J.J. Railhac ***Service de Chirurgie

Plus en détail

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx Bilan initial d un patient présentant un cancer de l hypopharynx - Examen clinique ORL : laryngoscopie indirecte, fibroscopie avec étude de la mobilité pharyngolaryngée ++, palpation

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR L IRM DU CAVUM

GUIDE PRATIQUE POUR L IRM DU CAVUM GUIDE PRATIQUE POUR L IRM DU CAVUM N AIDI, R BENNACEUR, F ABIDI, F BEN AMARA, R HAMZA, H RAJHI, N MNIF Service d Imagerie Médicale EPS Charles Nicolle. Tunis TUNISIE OBJECTIFS La maîtrise de la radio anatomie

Plus en détail

Paralysie Laryngée Unilatérale (item ECN 337) Diagnostic et conduite à tenir

Paralysie Laryngée Unilatérale (item ECN 337) Diagnostic et conduite à tenir Paralysie Laryngée Unilatérale (item ECN 337) Diagnostic et conduite à tenir Dr Renaud GARREL Département ORL CHU Montpellier Université Sud de France Programme ECN Dysphonie Trouble aigu de la parole

Plus en détail

DU Carcinologie Clinique Cancers ORL -Tête et Cou. Dr Stéphane TEMAM Dpt Cancérologie Cervico-Faciale

DU Carcinologie Clinique Cancers ORL -Tête et Cou. Dr Stéphane TEMAM Dpt Cancérologie Cervico-Faciale DU Carcinologie Clinique Cancers ORL -Tête et Cou Dr Stéphane TEMAM Dpt Cancérologie Cervico-Faciale Voies aéro-digestives supérieures Carcinomes épidermoïdes Voies aéro-digestives supérieures Cavum =

Plus en détail

Généralités sur la prise en charge chirurgicale des pathologies digestives. Masse abdominale. Pr PA Lehur Dr E Duchalais CCDE

Généralités sur la prise en charge chirurgicale des pathologies digestives. Masse abdominale. Pr PA Lehur Dr E Duchalais CCDE Enseignement de Chirurgie Digestive DFASM1 2016/2017 Cours 1 Généralités sur la prise en charge chirurgicale des pathologies digestives Masse abdominale Pr PA Lehur Dr E Duchalais CCDE Med-Line Editions

Plus en détail

Item n 291 : Adénopathie superficielle

Item n 291 : Adénopathie superficielle Définition Item n 291 : Adénopathie superficielle Hypertrophie dʼun ganglion lymphatique > 1 cm Physiopathologie Une adénopathie peut résulter : Stimulation antigénique dans le cadre dʼune infection Stimulation

Plus en détail

Collège d ORL et De Chirurgie Cervico-faciale

Collège d ORL et De Chirurgie Cervico-faciale Collège d ORL et De Chirurgie Cervico-faciale Item 60 Déficit neurosensoriel du sujet âgé : surdité et vertiges Item 294 Altération de la fonction auditive Item 313 Epistaxis (avec le traitement) Item

Plus en détail

Cancers de la cavité buccale

Cancers de la cavité buccale Cancers de la cavité buccale Journées d Oncologie Chirurgicale Samedi 13 avril 2013 Docteurs J.Candau, P.Laur, B.Lhopez, L.Prié Mme F.. Marie-Thérèse, patiente de 68 ans SF : Douleur à la déglutition,

Plus en détail

Rôle du radiologue qui découvre une masse chez un enfant. Muriel BRUN, Anne NOTZ-CARRERE CHU Bordeaux

Rôle du radiologue qui découvre une masse chez un enfant. Muriel BRUN, Anne NOTZ-CARRERE CHU Bordeaux Rôle du radiologue qui découvre une masse chez un enfant Muriel BRUN, Anne NOTZ-CARRERE CHU Bordeaux CAFCIM 28 septembre 2013 Organisation et spécificités de l oncologie pédiatrique Eléments essentiels

Plus en détail

Imagerie du cancer thyroïdien chez l enfant : A propos de 4 cas

Imagerie du cancer thyroïdien chez l enfant : A propos de 4 cas Imagerie du cancer thyroïdien chez l enfant : A propos de 4 cas Introduction Le cancer thyroïdien de l enfant est rare. Il représente 1,5% de toutes les tumeurs avant 15 ans et 7% des tumeurs de le tête

Plus en détail

Cancer du larynx. Intérêt de la TDM. A propos de 70 cas. S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi. Service de Radiologie 20 Août 1953.

Cancer du larynx. Intérêt de la TDM. A propos de 70 cas. S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi. Service de Radiologie 20 Août 1953. Cancer du larynx Intérêt de la TDM A propos de 70 cas S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi Service de Radiologie 20 Août 1953. CHU Ibn Rochd Casablanca. Maroc INTRODUCTION - Cancer du larynx:

Plus en détail

Cas de la semaine # 47

Cas de la semaine # 47 Cas de la semaine # 47 25 Septembre 2017 Préparé par Dre Fatima Ameur fellow Dre Manon Bélair MD Hôpital Notre Dame, CHUM Département de radiologie Faculté de médecine Histoire Clinique Pas d antécédents

Plus en détail

PNET DES FOSSES NASALES : UNE LOCALISATION EXCEPTIONNELLE A PROPOS DE DEUX CAS

PNET DES FOSSES NASALES : UNE LOCALISATION EXCEPTIONNELLE A PROPOS DE DEUX CAS PNET DES FOSSES NASALES : UNE LOCALISATION EXCEPTIONNELLE A PROPOS DE DEUX CAS M. FIKRI, A. EL QUESSAR, MR EL HASSANI, N. CHAKIR, N. BOUKHRISSI, M. JIDDANE Service de NeuroRadiologie Hôpital des spécialités.

Plus en détail

ATLAS D IMAGERIE DANS LE CANCER DU CAVUM

ATLAS D IMAGERIE DANS LE CANCER DU CAVUM ATLAS D IMAGERIE DANS LE CANCER DU CAVUM Z.JAMALEDDINE; S.ELHADDAD, R.LATIB, I.CHAMI. M. BOUJIDA, L.JROUNDI Institut Nationale D oncologie Service de Radiologie RABAT MAROC INTRODUCTION Cavum ou nasopharynx

Plus en détail

SURDITE ET VERTIGES Dr ALAIN GUENOUN

SURDITE ET VERTIGES Dr ALAIN GUENOUN SURDITE ET VERTIGES Dr ALAIN GUENOUN Samedi 16 janvier 2016 QCM 1 Quelles pathologies sont des causes de surdité? A B C D E OTITE MOYENNE AIGÜE OTITE SÉRO-MUQUEUSE OTOSPONGIOSE NEURINOME MENIERE 2 QCM

Plus en détail

DES Radiodiagnostic Secteur de Neuroradiologie. Imagerie des rochers VII VIII

DES Radiodiagnostic Secteur de Neuroradiologie. Imagerie des rochers VII VIII DES Radiodiagnostic Secteur de Neuroradiologie Imagerie des rochers Paquet Acoustico- Facial VII VIII Paralysie faciale Rocher otologique Dr Thierry Duprez 11.12.2015 UCL-St-Luc Nerfs crâniens Au départ

Plus en détail

Cas clinique Q.C.M. N N 1

Cas clinique Q.C.M. N N 1 Cas clinique Q.C.M. N N 1 Un homme de 34 ans, chauffeur poids lourds depuis 7ans, est adressé aux urgences à 20 heures par son médecin généraliste pour une crise de vertige brutal depuis le réveil. Il

Plus en détail

Cas clinique Q.C.M. N N 1

Cas clinique Q.C.M. N N 1 Cas clinique Q.C.M. N N 1 Un homme de 34 ans, chauffeur poids lourds depuis 7ans, est adressé aux urgences à 20 heures par son médecin généraliste pour une crise de vertige brutal depuis le réveil. Il

Plus en détail

LES CANCERS ORL. Dr Harrathi Khaled Service ORL et CCF CHU Fattouma Bourguiba Monastir

LES CANCERS ORL. Dr Harrathi Khaled Service ORL et CCF CHU Fattouma Bourguiba Monastir LES CANCERS ORL Dr Harrathi Khaled Service ORL et CCF CHU Fattouma Bourguiba Monastir IIIème Journée Nationale de Santé de Base Mahdia 10, 11 Avril 2015 I- INTRODUCTION Les cancers ORL: Fréquents 12% des

Plus en détail

Cancers des VADS Dom o i m n i i n q i u q e u e C he h v e al a ile i r e

Cancers des VADS Dom o i m n i i n q i u q e u e C he h v e al a ile i r e Cancers des VADS Dominique Chevalier Epidémiologie cavité orale, pharynx larynx Incidence standardisée monde en 2012 Hommes : 16.1 Femmes : 5.4 Incidence région Nord-Ouest : 2012 Hommes : 35 Estimation

Plus en détail

Aspect tomodensitométrique des thromboses veineuses cruoriques pseudotumorales

Aspect tomodensitométrique des thromboses veineuses cruoriques pseudotumorales Aspect tomodensitométrique des thromboses veineuses cruoriques pseudotumorales MD. Crema, L. Monnier-Cholley, L. Azizi, M. Lewin, JM. Tubiana, L. Arrivé Hôpital Saint-Antoine, Paris Thrombose veineuse

Plus en détail

H.Louizi, K.Ben Mahfoudh, R Ghariani, H Dhouib*, C Marrakchi**, H Ktata, S Haddar, J.Mnif

H.Louizi, K.Ben Mahfoudh, R Ghariani, H Dhouib*, C Marrakchi**, H Ktata, S Haddar, J.Mnif IMAGERIE DE L OTITE EXTERNE MALIGNE : A PROPOS DE 19 CAS H.Louizi, K.Ben Mahfoudh, R Ghariani, H Dhouib*, C Marrakchi**, H Ktata, S Haddar, J.Mnif Service de Radiologie CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie

Plus en détail

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Jeune femme de 25 ans, enceinte de 3 mois d une première grossesse Se présente

Plus en détail

K CAVITÉ BUCCALE ET VOIES AÉRODIGESTIVES SUPÉRIEURES

K CAVITÉ BUCCALE ET VOIES AÉRODIGESTIVES SUPÉRIEURES K CAVITÉ BUCCALE ET VOIES AÉRODIGESTIVES SUPÉRIEURES Carcinome épidermoïde différencié VADS et cavité buccale Généralités Localisation : Cavité buccale, oropharynx, hypopharynx, larynx Terrain : H +++

Plus en détail

ANGIOMYOLIPOME CALCIFIE ANGIOMYOLIPOME QUAND MEME! A.KULSKI, P.DURETZ, A. LIESSE Service de Radiologie, Hôpital V. Provo, Roubaix.

ANGIOMYOLIPOME CALCIFIE ANGIOMYOLIPOME QUAND MEME! A.KULSKI, P.DURETZ, A. LIESSE Service de Radiologie, Hôpital V. Provo, Roubaix. ANGIOMYOLIPOME CALCIFIE ANGIOMYOLIPOME QUAND MEME! A.KULSKI, P.DURETZ, A. LIESSE Service de Radiologie, Hôpital V. Provo, Roubaix. HISTOIRE DE LA MALADIE Mr G. 53 ans Sclérose Tubéreuse de Bourneville.

Plus en détail

Imagerie du pharyngo-larynx pour les manipulateurs en électroradiologie : ce qu'il faut savoir

Imagerie du pharyngo-larynx pour les manipulateurs en électroradiologie : ce qu'il faut savoir + Imagerie du pharyngo-larynx pour les manipulateurs en électroradiologie : ce qu'il faut savoir C Brochart 1, S Blanpain 1, F Demuynck 2, P Monet 1, B Jamault 3, H Deramond 1 1 Service de neuroradiologie,

Plus en détail

Cancérologie pratique cancer VADS-thérapies ciblées. Pr Soubeyran Dr Daste

Cancérologie pratique cancer VADS-thérapies ciblées. Pr Soubeyran Dr Daste Cancérologie pratique cancer VADS-thérapies ciblées Pr Soubeyran Dr Daste Vous voyez en consultation en Janvier 2017 Mr D. Michel 49 ans. Ses antécédents sont: Tabagisme non sevré estimé à 4 PA Amygdalectomie

Plus en détail

Item 293 Altération de la fonction visuelle... 6 Installation brutale 6 Installation rapide 7 Installation progressive 7

Item 293 Altération de la fonction visuelle... 6 Installation brutale 6 Installation rapide 7 Installation progressive 7 Table des matières Item 291 Adénopathie superficielle... 1 Adénopathie localisée 1 Polyadénopathie 2 Item 292 Algies pelviennes chez la femme... 4 Diagnostic 4 Prise en charge 5 Item 293 Altération de

Plus en détail

S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de radiologie pédiatrique Hôpital d enfants-maternité CHU IBN SINA, Rabat, Maroc

S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de radiologie pédiatrique Hôpital d enfants-maternité CHU IBN SINA, Rabat, Maroc S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de radiologie pédiatrique Hôpital d enfants-maternité CHU IBN SINA, Rabat, Maroc L hémangiome ou hémangioendothéliome est la tumeur vasculaire bénigne néonatale la plus

Plus en détail

Une masse périnéale atypique

Une masse périnéale atypique IMAD -CHU de Nantes Une masse périnéale atypique Emilie Duchalais Cas cliniques - Chirurgie colorectale 4 ème JNCDE Mme P., 66 ans 2008 Consulte pour une tuméfaction périnéale Antécédents: Hysterectomie

Plus en détail

LES PARAGANGLIOMES LATERO-CERVICAUX à propos de 18 cas

LES PARAGANGLIOMES LATERO-CERVICAUX à propos de 18 cas LES PARAGANGLIOMES LATERO-CERVICAUX à propos de 18 cas I.Mimouni, N. El benna, S. Saoud, N. Moussali, A. Gharbi, A. Abdelouafi Service de Radiologie 20 Aout, CHU Ibn Rochd, Casablanca,Maroc Journées Françaises

Plus en détail

Les Acouphenes. Xavier BARREAU Service de neuroimagerie diagnostique et therapeutique CHU Bordeaux

Les Acouphenes. Xavier BARREAU Service de neuroimagerie diagnostique et therapeutique CHU Bordeaux Les Acouphenes Xavier BARREAU Service de neuroimagerie diagnostique et therapeutique CHU Bordeaux Acouphènes Perception PARASITE d un son pendant plus de 5 minutes en dehors de toute stimulation sonore.

Plus en détail

LES VOIES D EXTENSION

LES VOIES D EXTENSION LES VOIES D EXTENSION DES TUMEURS DU CAVUM F. BEN AMARA*, Y.HENTATI*, A.SALEM*, M.SAHNOUN*, H.RAJHI*, R.HAMZA*, N.MNIF* M.MARRAKCHI**, H.HAJRI**, M.FERJAOUI** *Service d Imagerie Médicale. EPS Charles

Plus en détail

Imagerie de l oreille et du rocher pour les manipulateurs en radiologie

Imagerie de l oreille et du rocher pour les manipulateurs en radiologie Imagerie de l oreille et du rocher pour les manipulateurs en radiologie Indications, techniques et radioanatomie C BROCHART, S BLANPAIN, F DEMUYNCK, I VASSELIN, E LEROY, M FETRE, C PONCHEL, S PREVOST,

Plus en détail

LES FISTULES DE LA 4EME POCHE ENDOBRANCHIALE: les pièges diagnostiques et thérapeutiques. K. Pinachyan, J.M. Triglia

LES FISTULES DE LA 4EME POCHE ENDOBRANCHIALE: les pièges diagnostiques et thérapeutiques. K. Pinachyan, J.M. Triglia : les pièges diagnostiques et thérapeutiques L. Allali, R.Nicollas, I.Sudre, S.Roman, K. Pinachyan, J.M. Triglia RAPPEL D EMBRYOLOGIE DE L APPAREIL BRANCHIAL Différenciation de l appareil branchial à la

Plus en détail

Dr. Mouawad, Service d ORL et de Chirurgie cervico-faciale, CHRU de Lille Congrès de la Société Française de Tabacologie 03/11/2016

Dr. Mouawad, Service d ORL et de Chirurgie cervico-faciale, CHRU de Lille Congrès de la Société Française de Tabacologie 03/11/2016 Dr. Mouawad, Service d ORL et de Chirurgie cervico-faciale, CHRU de Lille Congrès de la Société Française de Tabacologie 03/11/2016 Cancers des VADS Répartition : Cavité buccale 30% Oropharynx 20% Larynx

Plus en détail

IMAGERIE DE LA NEUROFIBROMATOSE TYPE II : Présentation de 3 observations illustratives. Service d imagerie CHU Sahloul Sousse TUNISIE

IMAGERIE DE LA NEUROFIBROMATOSE TYPE II : Présentation de 3 observations illustratives. Service d imagerie CHU Sahloul Sousse TUNISIE IMAGERIE DE LA NEUROFIBROMATOSE TYPE II : Présentation de 3 observations illustratives Service d imagerie CHU Sahloul Sousse TUNISIE Objectif illustrer les aspects en imagerie de la neurofibromatose type

Plus en détail

3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL

3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL 3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL POITIERS 16 novembre 2016 CAS CLINIQUE n 2 Cancer de l oropharynx localement avancé : quelle thérapeutique proposer? J. GAESSLER Oncologie Radiothérapie Centre

Plus en détail

Otologie. Les osselets relient le tympan et l OE et permettent une amplification des sons.

Otologie. Les osselets relient le tympan et l OE et permettent une amplification des sons. 03/11/2008 Dr Diane Lazard Module ORL Otologie Rappel anatomique - Ensemble de cavité creusé dans le rocher - 3 compartiments : o Oreille interne (OI) o Oreille moyenne (OM) o Oreille externe (OE) Oreille

Plus en détail

L adénocarcinome des travailleurs. confirmation par le scanner

L adénocarcinome des travailleurs. confirmation par le scanner L adénocarcinome des travailleurs du bois naît dans la fente olfactive: confirmation par le scanner P Henrot 1, T Georgel 2, B Grignon 3, S Kacha 2, R Jankowski 2 1 Service de Radiologie, Centre Alexis

Plus en détail

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique?

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique? Dossier n 4 Un homme de 66 ans vous est adressé par son médecin traitant devant la découverte lors d un examen systématique d une masse abdominale pulsatile et expansive. Ses antécédents se résument à

Plus en détail

TDM indiquée pour toutes les localisations IRM classiquement indiqué dans les tumeurs de la cavité buccale, mais artefacts de mouvement Differentes

TDM indiquée pour toutes les localisations IRM classiquement indiqué dans les tumeurs de la cavité buccale, mais artefacts de mouvement Differentes TDM indiquée pour toutes les localisations IRM classiquement indiqué dans les tumeurs de la cavité buccale, mais artefacts de mouvement Differentes manoeuvres dynamiques en TDM en fonction de la localisation

Plus en détail

TECHNIQUES D EXPLORATION THORACO-PULMONAIRES

TECHNIQUES D EXPLORATION THORACO-PULMONAIRES TECHNIQUES D EXPLORATION THORACO-PULMONAIRES Pr Yves CASTIER Service de Chirurgie VASCULAIRE, THORACIQUE et TRANSPLATATION PULMONAIRE ANATOMIE (1) 2 POUMONS 5 Lobes : 3 droits, 2 gauches Scissures, orientation

Plus en détail

Définition Tumeur des cellules germinales de type séminome Primitive de localisation non testiculaire (extra-gonadique) Localisation Par ordre de fréq

Définition Tumeur des cellules germinales de type séminome Primitive de localisation non testiculaire (extra-gonadique) Localisation Par ordre de fréq Séminome extra-gonadique (à propos d un cas) Henriot C., Palascak P., Sachova J., Chabod P., Khamlu A., Petitjean A., Bouchareb M., Nader N., Sauvain J.L., CHI Vesoul Définition Incidence et Etiologie

Plus en détail

144. Cancer de l enfant

144. Cancer de l enfant Sommaire 144. Cancer de l enfant particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques : cancers les plus fréquents Tumeurs abdominales de l enfant distribution Leucémies = 30 % Tumeurs du système

Plus en détail

LE FIBROME NASOPHARYNGIEN: EXPÉRIENCE DU SERVICE. Pr F.Handis,Pr Z.Mallek,Dr N.Ouared,Pr D.Selmane,Service ORL CHU BEO

LE FIBROME NASOPHARYNGIEN: EXPÉRIENCE DU SERVICE. Pr F.Handis,Pr Z.Mallek,Dr N.Ouared,Pr D.Selmane,Service ORL CHU BEO LE FIBROME NASOPHARYNGIEN: EXPÉRIENCE DU SERVICE Pr F.Handis,Pr Z.Mallek,Dr N.Ouared,Pr D.Selmane,Service ORL CHU BEO Le fibrome nasopharyngien (F.N.P) est une tumeur rare du nasopharynx qui touche essentiellement

Plus en détail

dans les cancers thyroïdiens peu différenciés et anaplasiques

dans les cancers thyroïdiens peu différenciés et anaplasiques Intérêt de la TEP- 18 FDG GHPS dans les cancers thyroïdiens peu différenciés et anaplasiques Rencontre APRAMEN du 09/10/2012 G. LETHIELLEUX, C. AMOUYAL, C. LEPOUTRE-LUSSEY, A. KAS, L. LEENHARDT, A. AURENGO

Plus en détail

Cancers de l oropharynx

Cancers de l oropharynx Cancers de l oropharynx LES CANCERS DE L'OROPHARYNX : ASPECTS GENERAUX. Données épidémiologiques : Les carcinomes de l'oropharynx sont dans 95 % des cas carcinomes épidermoïdes. L'homme est touché trois

Plus en détail

Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale. VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine

Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale. VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine Expérience du service Pr.S.Ghomari-Bezzar Dr.H.Aris Introduction : Le cancer

Plus en détail

Diagnostic d une dysphonie

Diagnostic d une dysphonie Diagnostic d une dysphonie I) Définition La dysphonie est l atteinte de la voix liée à une anomalie de la morphologie ou du fonctionnement des cordes vocales. II) Rappel anatomique Les cordes vocales ont

Plus en détail

L Michel 71 ans. JNCDE 7 juin 2013

L Michel 71 ans. JNCDE 7 juin 2013 L Michel 71 ans JNCDE 7 juin 2013 ATCD : Diabète de type 2 depuis 2012 Hypercholestérolémie Allergie pénicilline Lobectomie thyroïdienne gauche sur nodule froid il y a 30 ans; pas d anatomopathologie disponible

Plus en détail

Cancers ORL Classification

Cancers ORL Classification 1 Histologie Carcinome épidermoïde ( 95% ) infiltrant moins radiosensible ( susceptible de migrer à partir des ganglions ) in situ ulcérant végétant = bourgeonnant plus radiosensible non infiltrant, T

Plus en détail

cancers pharyngolaryngés traités par radiochimiothérapie l hôpital central de l armée. Etude rétrospective à propos de 15 cas.

cancers pharyngolaryngés traités par radiochimiothérapie l hôpital central de l armée. Etude rétrospective à propos de 15 cas. cancers pharyngolaryngés traités par radiochimiothérapie au niveau de l hôpital central de l armée. Etude rétrospective à propos de 15 cas. Service d ORL et CCF du Pr.SALHI INTRODUCTION Les cancers laryngo-pharyngés

Plus en détail

Le fibrome nasopharyngien est une tumeur rare,

Le fibrome nasopharyngien est une tumeur rare, Embolisation des fibromes nasopharyngiens agressifs : expérience du service de neuroradiologie de Rabat. S.Belkacem, H.Zian, H.Benchaaboune, N.Chakir, M.R.El Hassani, M.Jiddane. Service de neuroradiologie;

Plus en détail

Stratégie thérapeutique loco-régionale des cancers oropharyngés

Stratégie thérapeutique loco-régionale des cancers oropharyngés Club des Oncologues Radiothérapeutes de Paris 13 février 2014 Stratégie thérapeutique loco-régionale des cancers oropharyngés Annabelle PICARD Sébastien ALBERT Chirurgie ORL et Cervico-Faciale Hôpital

Plus en détail

AMELOBLASTOME MALIN : A PROPOS D UN CAS. M.Zerhouni, N.Elbenna, S.Bennis, A.Abdelouafi Service de Radiologie du 20 Août 1953 CHU Ibn Rochd Casablanca

AMELOBLASTOME MALIN : A PROPOS D UN CAS. M.Zerhouni, N.Elbenna, S.Bennis, A.Abdelouafi Service de Radiologie du 20 Août 1953 CHU Ibn Rochd Casablanca AMELOBLASTOME MALIN : A PROPOS D UN CAS M.Zerhouni, N.Elbenna, S.Bennis, A.Abdelouafi Service de Radiologie du 20 Août 1953 CHU Ibn Rochd Casablanca Introduction L améloblastome malin est une tumeur odontogène

Plus en détail

Qu arrive-t-il quand nos récepteurs sensoriels dysfonctionnent?

Qu arrive-t-il quand nos récepteurs sensoriels dysfonctionnent? Introduction Qu arrive-t-il quand nos récepteurs sensoriels dysfonctionnent? Paris-Rio 1er juin 2009 sonde Pitot Le labyrinthe En pratique un incident peut arriver à différents niveaux... Bases physiopathologiques

Plus en détail

Contribution de la ciné-irm à l évaluation et à la prise en charge des dysphagies

Contribution de la ciné-irm à l évaluation et à la prise en charge des dysphagies LVI Congrès SFP&PaCo, 18 oct. 2010, Paris Contribution de la ciné-irm à l évaluation et à la prise en charge des dysphagies F. Guilleré, P. Schultz, S. Riehm, D. Vetter, F. Veillon, C. Debry Introduction

Plus en détail

Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas

Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas B RADOUANE, M JIDAL, J EL FENNI, B ZAINOUN, S CHAOUIR, T AMIL, A HANINE, M BEN AMEUR Service d Imagerie Médicale Hôpital militaire d instruction

Plus en détail

Intérêt de la séquence 3D haute résolution Cube dans la détection du neurinome en IRM.

Intérêt de la séquence 3D haute résolution Cube dans la détection du neurinome en IRM. Intérêt de la séquence 3D haute résolution Cube dans la détection du neurinome en IRM. ETUDE DES ANGLES PONTO-CÉRÉBELLEUX : COMPARAISON ENTRE CUBE ET FIESTA C BROCHART, S BLANPAIN, F DEMUYNCK, P MONET,

Plus en détail

APPORT DE LA TOMODENSITOMETRIE DANS LE DIAGNOSTIC DES TUBERCULOMES ENCEPHALIQUES

APPORT DE LA TOMODENSITOMETRIE DANS LE DIAGNOSTIC DES TUBERCULOMES ENCEPHALIQUES APPORT DE LA TOMODENSITOMETRIE DANS LE DIAGNOSTIC DES TUBERCULOMES ENCEPHALIQUES O. DIARRA 1, M.A CAMARA 2, S. COULIBALY 3, M.M. TRAORE 2, H. DIARRA 2, B.M.TOURE 2, M.SCOULIBALY 2, L. DIARRA1, M. YARA

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 1 L3 2016-2017 Cas clinique Mr H, 60 ans, éthylique et grand tabagique (50 paquets-années), Consulte en raison d une difficulté à avaler les aliments. Ce qui

Plus en détail

PATHOLOGIE ORL SOUS MARINE

PATHOLOGIE ORL SOUS MARINE PATHOLOGIE ORL DE LA PLONGEE SOUS MARINE BOBIGNY 2011-20122012 L Oreille Externe LA CLINIQUE Une Otalgie. Une Surdité, avec autophonie. Attention si acouphènes, et/ou vertiges Parfois une otorrhée. Parfois

Plus en détail

IMAGERIE DES TUMEURS DE L OROPHARYNX ET DE LA CAVITE ORALE

IMAGERIE DES TUMEURS DE L OROPHARYNX ET DE LA CAVITE ORALE CENTRE OSCAR LAMBRET - LILLE JFR 2005 IMAGERIE DES TUMEURS DE L OROPHARYNX ET DE LA CAVITE ORALE G. HURTEVENT-LABROT H. BRUGE-GRIVET Pour faciliter l utilisation de ce kit, vous pourrez, selon le temps

Plus en détail

ANATOMIE RADIOLOGIQUE DE LA RÉGION PHARYNGO-LARYNGÉE

ANATOMIE RADIOLOGIQUE DE LA RÉGION PHARYNGO-LARYNGÉE ANATOMIE RADIOLOGIQUE DE LA RÉGION PHARYNGO-LARYNGÉE ITEMS ECN 77. Angine et pharyngite de l'enfant et de l'adulte. 90. Infections naso-sinusiennes de l'enfant et de l'adulte. 145. Tumeurs de la cavité

Plus en détail

THEME : Paralysies récurrentielles de l adulte

THEME : Paralysies récurrentielles de l adulte THEME : Paralysies récurrentielles de l adulte BUT DE LA DEMARCHE : préciser la démarche diagnostique d une paralysie laryngée chez l adulte et la prise en charge Ne retenez parmi les objectifs et les

Plus en détail

TUMEURS ORL: EN DEHORS DES SENTIERS BATTUS

TUMEURS ORL: EN DEHORS DES SENTIERS BATTUS TUMEURS ORL: EN DEHORS DES SENTIERS BATTUS J Vicente (1), JL Lamboley (1), S Tringali (2), G Landry (1), M Gignier (1), Y Berthezène (1), C Dubreuil (2) (1) Service d imagerie et de chirurgie ORL, Hôpital

Plus en détail

Dossier ECN - Thérapeutique

Dossier ECN - Thérapeutique Auteur : Sylvain MANFREDI UFR SMP Besançon Relecture par : Dr Elisabeth ASLANGUL, Service de Médecine interne, Hôpital Louis- Mourrier, APHP Dr DUMAS Florence Service des urgences, Hôpital Cochin APHP

Plus en détail

Tumeurs naso-sinusiennes rares: Aproche diagnostique TDM et IRM SERVICE D IMAGERIE MEDICALE HOPITAL LA RABTA. TUNISIE

Tumeurs naso-sinusiennes rares: Aproche diagnostique TDM et IRM SERVICE D IMAGERIE MEDICALE HOPITAL LA RABTA. TUNISIE Tumeurs naso-sinusiennes rares: Aproche diagnostique TDM et IRM SERVICE D IMAGERIE MEDICALE HOPITAL LA RABTA. TUNISIE INTRODUCTION Les tumeurs nasosinusiennes sont dominées par les tumeurs primitives d

Plus en détail

La Tuberculose extra ganglionnaire de la sphère ORL

La Tuberculose extra ganglionnaire de la sphère ORL 1 La Tuberculose extra ganglionnaire de la sphère ORL N. BEN HAMIDA, M. HASNAOUI, F. MASMOUDI, S. BEL HAJ RHOUMA, L.NJIM*, S. JERBI**, K. MIGHRI, N. DRISS. Service d ORL, EPS Tahar Sfar Mahdia, Tunisie.

Plus en détail

Cas Cliniques. Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG

Cas Cliniques. Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG Cas Cliniques Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG Françoise Montravers, Jean-Noël Talbot. Service de Médecine Nucléaire Hôpital Tenon, Paris. Cas 1 Carcinose diffuse de l endolarynx

Plus en détail